Search for episodes from Collège de France (Général) with a specific topic:

Latest episodes from Collège de France (Général)

03 - Relations entre santé humaine et environnement dans l'Anthropocène

Play Episode Listen Later Apr 20, 2022 97:51

Rémy Slama Collège de France Santé publique (chaire annuelle 2021-2022) Relations entre santé humaine et environnement dans l'Anthropocène Nous aborderons ensuite deux prolongements plus récents de la recherche sur les effets sanitaires des particules fines : d'une part les nouvelles métriques pouvant être utilisées pour quantifier l'exposition humaine, et en particulier le potentiel oxydant, l'analyse de la composition chimique des particules, l'évaluation de la concentration des particules ultrafines ou le recours aux dosimètres individuels ; et d'autre part les effets sanitaires possibles au-delà des systèmes cardiovasculaire et respiratoire, notamment en lien avec l'exposition de la femme enceinte, incluant des effets suspectés sur la croissance du fœtus et son neurodéveloppement.

02 - Relations entre santé humaine et environnement dans l'Anthropocène - VIDEO

Play Episode Listen Later Apr 13, 2022 95:05

Rémy Slama Collège de France Santé publique (chaire annuelle 2021-2022) Relations entre santé humaine et environnement dans l'Anthropocène Partant des situations quasi expérimentales (ou « expériences naturelles ») de l'épisode de smog de Londres de 1952 et de l'interdiction subite de la vente de charbon à Dublin en 1990, qui ont permis de mettre en évidence les effets à court terme de la pollution atmosphérique sur la mortalité cardiovasculaire et respiratoire, nous illustrerons l'ensemble des approches utilisées par les épidémiologistes travaillant sur les particules fines atmosphériques : séries temporelles pour les effets à court terme, études de cohorte pour les effets à plus long terme, et études d'impact sanitaire, permettant une traduction des effets en termes de nombres de cas attribuables à l'exposition aux particules fines (plusieurs dizaines de milliers de décès par an en France) et d'évaluer l'efficacité de mesures de gestion envisagées. Les résultats d'études interventionnelles chez l'humain, d'épidémiologie moléculaire et ceux de la toxicologie animale complètent ces résultats et font des effets sur les maladies cardiovasculaires et respiratoires des particules fines, malgré la nature complexe de mélange hétérogène de celles-ci, un des effets sanitaires de l'environnement pour lequel le niveau de preuve est le plus élevé.

02 - Relations entre santé humaine et environnement dans l'Anthropocène

Play Episode Listen Later Apr 13, 2022 95:05

Rémy Slama Collège de France Santé publique (chaire annuelle 2021-2022) Relations entre santé humaine et environnement dans l'Anthropocène Partant des situations quasi expérimentales (ou « expériences naturelles ») de l'épisode de smog de Londres de 1952 et de l'interdiction subite de la vente de charbon à Dublin en 1990, qui ont permis de mettre en évidence les effets à court terme de la pollution atmosphérique sur la mortalité cardiovasculaire et respiratoire, nous illustrerons l'ensemble des approches utilisées par les épidémiologistes travaillant sur les particules fines atmosphériques : séries temporelles pour les effets à court terme, études de cohorte pour les effets à plus long terme, et études d'impact sanitaire, permettant une traduction des effets en termes de nombres de cas attribuables à l'exposition aux particules fines (plusieurs dizaines de milliers de décès par an en France) et d'évaluer l'efficacité de mesures de gestion envisagées. Les résultats d'études interventionnelles chez l'humain, d'épidémiologie moléculaire et ceux de la toxicologie animale complètent ces résultats et font des effets sur les maladies cardiovasculaires et respiratoires des particules fines, malgré la nature complexe de mélange hétérogène de celles-ci, un des effets sanitaires de l'environnement pour lequel le niveau de preuve est le plus élevé.

01 - Relations entre santé humaine et environnement dans l'Anthropocène - VIDEO

Play Episode Listen Later Apr 6, 2022 91:29

Rémy Slama Collège de France Santé publique (chaire annuelle 2021-2022) Relations entre santé humaine et environnement dans l'Anthropocène Le plomb, par sa malléabilité, son faible point de fusion, sa disponibilité dans l'écorce terrestre et certaines propriétés de ses dérivés (pouvoir couvrant du blanc de céruse, qualité antidétonante du plomb tétraéthyle par exemple), a été utilisé par les humains depuis la préhistoire, dans les objets du quotidien tels que cosmétiques, canalisations, peintures, munitions, batteries, comme additif dans l'essence… À la multiplicité des usages du plomb par les sociétés fait écho une pluralité des cibles dans l'organisme : le système nerveux au premier plan, mais aussi le système cardiovasculaire, les reins… La trajectoire de génération des connaissances et de gestion de ce danger qui accompagne nos sociétés depuis des millénaires permet d'illustrer l'émergence, à partir du concept historique de poison (entendu comme une substance nocive à « forte dose », immédiatement et de façon systématique), de la vision moderne des causes en santé environnementale, ayant des effets stochastiques (non systématiques) à « faible dose » et de façon pouvant être retardée dans le temps, sur des pathologies aux causes multiples.

01 - Relations entre santé humaine et environnement dans l'Anthropocène

Play Episode Listen Later Apr 6, 2022 91:29

Rémy Slama Collège de France Santé publique (chaire annuelle 2021-2022) Relations entre santé humaine et environnement dans l'Anthropocène Le plomb, par sa malléabilité, son faible point de fusion, sa disponibilité dans l'écorce terrestre et certaines propriétés de ses dérivés (pouvoir couvrant du blanc de céruse, qualité antidétonante du plomb tétraéthyle par exemple), a été utilisé par les humains depuis la préhistoire, dans les objets du quotidien tels que cosmétiques, canalisations, peintures, munitions, batteries, comme additif dans l'essence… À la multiplicité des usages du plomb par les sociétés fait écho une pluralité des cibles dans l'organisme : le système nerveux au premier plan, mais aussi le système cardiovasculaire, les reins… La trajectoire de génération des connaissances et de gestion de ce danger qui accompagne nos sociétés depuis des millénaires permet d'illustrer l'émergence, à partir du concept historique de poison (entendu comme une substance nocive à « forte dose », immédiatement et de façon systématique), de la vision moderne des causes en santé environnementale, ayant des effets stochastiques (non systématiques) à « faible dose » et de façon pouvant être retardée dans le temps, sur des pathologies aux causes multiples.

Leçon inaugurale - Rémy Slama : Causes et conditions extérieures des maladies et de la santé - VIDEO

Play Episode Listen Later Mar 31, 2022 64:55

Rémy Slama Collège de France Santé publique (chaire annuelle 2021-2022) Leçon inaugurale : Causes et conditions extérieures des maladies et de la santé La leçon inaugurale brossera un tableau chronologique des risques ayant pesé ou pesant encore sur la santé humaine, de la trilogie épidémies-guerres-famines, qui s'est progressivement et partiellement estompée pour faire place aux facteurs dits de style de vie (tabac, alcool, déséquilibres alimentaires, sédentarité) et aux agents physico-chimiques. Notre mouvement, centrifuge par rapport au patient et au déclenchement de la maladie, consistera à passer de l'énumération des causes de décès à l'identification des causes des causes. Les pathologies infectieuses, dont le développement a pu être favorisé entre autres par l'invention de l'agriculture, qui a rapproché humains et animaux domestiques, favorisant les zoonoses, ont été jusqu'au début du XXe siècle la cause majeure de mortalité en Europe. Avec leur contrôle progressif dans les pays du nord a eu lieu une transition épidémiologique, consistant en une diminution de la mortalité, qui a permis un allongement spectaculaire de l'espérance de vie, multipliée par trois en trois siècles (d'environ 25 ans avant la Révolution à 82 ans aujourd'hui en France), expliquée par la diminution de la mortalité par maladies infectieuses, survenant souvent tôt, progressivement remplacée par les maladies chroniques, survenant généralement à un âge plus avancé. Nous rappellerons la contribution des polymorphismes génétiques, des facteurs de style de vie à la survenue des maladies chroniques. Puis nous évoquerons les modifications de notre environnement au cours de l'Anthropocène, les éléments généraux en faveur d'un effet de l'environnement physico-chimique sur la survenue de ces maladies chroniques, et les arguments plus spécifiques allant dans le même sens, s'appuyant sur les développements méthodologiques récents, à la fois dans le champ de la toxicologie et, chez l'humain, des biomarqueurs d'exposition et de l'inférence causale (Judea Pearl), qui fournit un cadre rigoureux pour l'identification des causes des maladies dans une approche non expérimentale.

Leçon inaugurale : Causes et conditions extérieures des maladies et de la santé

Play Episode Listen Later Mar 31, 2022 64:55

Rémy Slama Collège de France Santé publique (chaire annuelle 2021-2022) Leçon inaugurale : Causes et conditions extérieures des maladies et de la santé La leçon inaugurale brossera un tableau chronologique des risques ayant pesé ou pesant encore sur la santé humaine, de la trilogie épidémies-guerres-famines, qui s'est progressivement et partiellement estompée pour faire place aux facteurs dits de style de vie (tabac, alcool, déséquilibres alimentaires, sédentarité) et aux agents physico-chimiques. Notre mouvement, centrifuge par rapport au patient et au déclenchement de la maladie, consistera à passer de l'énumération des causes de décès à l'identification des causes des causes. Les pathologies infectieuses, dont le développement a pu être favorisé entre autres par l'invention de l'agriculture, qui a rapproché humains et animaux domestiques, favorisant les zoonoses, ont été jusqu'au début du XXe siècle la cause majeure de mortalité en Europe. Avec leur contrôle progressif dans les pays du nord a eu lieu une transition épidémiologique, consistant en une diminution de la mortalité, qui a permis un allongement spectaculaire de l'espérance de vie, multipliée par trois en trois siècles (d'environ 25 ans avant la Révolution à 82 ans aujourd'hui en France), expliquée par la diminution de la mortalité par maladies infectieuses, survenant souvent tôt, progressivement remplacée par les maladies chroniques, survenant généralement à un âge plus avancé. Nous rappellerons la contribution des polymorphismes génétiques, des facteurs de style de vie à la survenue des maladies chroniques. Puis nous évoquerons les modifications de notre environnement au cours de l'Anthropocène, les éléments généraux en faveur d'un effet de l'environnement physico-chimique sur la survenue de ces maladies chroniques, et les arguments plus spécifiques allant dans le même sens, s'appuyant sur les développements méthodologiques récents, à la fois dans le champ de la toxicologie et, chez l'humain, des biomarqueurs d'exposition et de l'inférence causale (Judea Pearl), qui fournit un cadre rigoureux pour l'identification des causes des maladies dans une approche non expérimentale.

Comment s'arrêtent les pandémies

Play Episode Listen Later Mar 1, 2022 79:37

Collège de France Année 2021-2022 Philippe Sansonetti Comment s'arrêtent les pandémies Après deux ans d'évolution, la pandémie de Covid-19 poursuit sa progression planétaire. Des vagues, maintenant soutenues par l'apparition de variants génotypiques de SARS-CoV-2, se succèdent. L'accroissement de la transmissibilité du virus, sans exacerbation de sa virulence, semble marquer le profil de co-évolution homme-virus et tracer la « feuille de route » à venir de la pandémie… Cette adaptation conditionnera l'éventuelle « sortie » de la pandémie. « Sortie » est un euphémisme cachant mal notre ignorance de ce que pourrait être un « arrêt » de la pandémie de Covid-19. S'arrêtera-t-elle d'ailleurs ? Quel aura été le rôle de l'intervention humaine dans son évolution, particulièrement de la vaccination ? Quelle part d'inconnu laisse l'extraordinaire progrès scientifique dans ce domaine que Charles Nicolle appelait le « génie » des maladies infectieuses ? Faudra-t-il « apprendre à vivre » avec SARS-CoV-2 ? Sur toutes ces questions lourdes de conséquences sanitaires, économiques, sociales, psychologiques, voire géostratégiques, que nous apprend l'histoire des grandes pandémies ? Nous permet-elle de définir un cadre rationnel, une épistémologie de la finitude pandémique ?

Leçon inaugurale - Wendy Mackay : Réimaginer nos interactions avec le monde numérique - VIDEO

Play Episode Listen Later Feb 24, 2022 58:49

Collège de France Informatique et sciences numériques (chaire annuelle 2021-2022) Wendy Mackay Année 2021-2022 Réimaginer nos interactions avec le monde numérique Comment réimaginer le monde numérique ? Se focaliser seulement sur la technologie, c'est manquer l'essentiel : nos interactions avec cette technologie. Mon domaine, l'interaction humain-machine, pose une question fondamentale : comment garantir que les ordinateurs répondent aux besoins des personnes qui les utilisent ? Non pas en général, mais à chaque instant et pour chacun. Cette leçon offre un aperçu de ce domaine, y compris son rôle dans la révolution informatique, et des exemples historiques qui restent visionnaires aujourd'hui encore. J'explique les fondements théoriques de ce domaine multidisciplinaire qui puise dans les sciences naturelles et sociales ainsi que dans l'informatique, l'ingénierie et la conception, et les défis qui se posent lorsque nous étudions des phénomènes que, par ailleurs, nous créons. J'analyse les problèmes que peuvent causer les systèmes interactifs, avec des exemples de systèmes critiques où des défauts mineurs d'interface utilisateur ont conduit à des catastrophes. Je décris également les différentes relations que nous entretenons avec les systèmes informatiques, qu'il s'agisse d'un outil que nous apprenons à utiliser, d'un assistant intelligent qui accomplit nos tâches ou d'un support riche pour communiquer avec les autres. Je trace enfin une perspective vers de véritables partenariats entre les humains et leurs instruments numériques.

Leçon inaugurale - Wendy Mackay : Réimaginer nos interactions avec le monde numérique

Play Episode Listen Later Feb 24, 2022 58:49

Collège de France Informatique et sciences numériques (chaire annuelle 2021-2022) Wendy Mackay Année 2021-2022 Réimaginer nos interactions avec le monde numérique Comment réimaginer le monde numérique ? Se focaliser seulement sur la technologie, c'est manquer l'essentiel : nos interactions avec cette technologie. Mon domaine, l'interaction humain-machine, pose une question fondamentale : comment garantir que les ordinateurs répondent aux besoins des personnes qui les utilisent ? Non pas en général, mais à chaque instant et pour chacun. Cette leçon offre un aperçu de ce domaine, y compris son rôle dans la révolution informatique, et des exemples historiques qui restent visionnaires aujourd'hui encore. J'explique les fondements théoriques de ce domaine multidisciplinaire qui puise dans les sciences naturelles et sociales ainsi que dans l'informatique, l'ingénierie et la conception, et les défis qui se posent lorsque nous étudions des phénomènes que, par ailleurs, nous créons. J'analyse les problèmes que peuvent causer les systèmes interactifs, avec des exemples de systèmes critiques où des défauts mineurs d'interface utilisateur ont conduit à des catastrophes. Je décris également les différentes relations que nous entretenons avec les systèmes informatiques, qu'il s'agisse d'un outil que nous apprenons à utiliser, d'un assistant intelligent qui accomplit nos tâches ou d'un support riche pour communiquer avec les autres. Je trace enfin une perspective vers de véritables partenariats entre les humains et leurs instruments numériques.

Leçon inaugurale : Biodiversité et écosystèmes (chaire annuelle 2021-2022) - VIDEO

Play Episode Listen Later Feb 17, 2022 62:53

Tatiana Giraud Biodiversité et écosystèmes (chaire annuelle 2021-2022) Collège de France Année 2021-2022 Leçon inaugurale : Dynamique de la biodiversité et évolution : formation des espèces, domestication et adaptation

Leçon inaugurale : Biodiversité et écosystèmes (chaire annuelle 2021-2022)

Play Episode Listen Later Feb 17, 2022 62:53

Tatiana Giraud Biodiversité et écosystèmes (chaire annuelle 2021-2022) Collège de France Année 2021-2022 Leçon inaugurale : Dynamique de la biodiversité et évolution : formation des espèces, domestication et adaptation

Les deux Europes : cohésion fragile, fragmentaire ou fausse ? - Angelika Nussberger - VIDEO

Play Episode Listen Later Feb 11, 2022 56:20

Samantha Besson Droit international des institutions Collège de France Année 2021-2022 Les divergences et controverses concernant le rôle d'un État européen au XXIᵉ siècle Angelika Nussberger - Conférencier invité - Cycle europe du Collège de France : Dialogue inachevé entre les idées constitutionnelles en Europe de l'Est et en Europe de l'Ouest Juriste, professeure à l'université de Cologne (Allemagne), juge internationale auprès de la Cour constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine, ancienne juge auprès de la Cour européenne des droits de l'homme. L'étude du « patrimoine » de l'Europe doit enfin conduire à se tourner vers l'avenir, tout en réfléchissant aux convergences et à ce qui peut devenir commun, et à leur mise en place. C'est principalement l'apport de l'héritage constitutionnel de l'Europe qui est en jeu. Il est censé fournir des critères évidents pour distinguer ce qui est constitutif d'un « État de droit » ou d'une « démocratie », d'une part, et des systèmes où ces valeurs ont perdu leur sens, d'autre part. Ces idées européennes peuvent être envisagées comme un patrimoine fragile, mais clairement comme un patrimoine commun. Il est également possible de discerner une certaine fragmentation qui, bien qu'elle puisse être partiellement surmontée, doit être acceptée comme telle. Enfin, l'idée d'une conception commune de l'État et de la société en Europe peut être jugée comme fausse. Au terme de ces quatre conférences, il conviendra de tirer des conclusions de l'analyse développée, et d'articuler quelques propositions et orientations à l'intention des décideurs politiques de l'Union européenne et du Conseil de l'Europe.

Les deux Europes : cohésion fragile, fragmentaire ou fausse ? - Angelika Nussberger

Play Episode Listen Later Feb 11, 2022 56:20

Samantha Besson Droit international des institutions Collège de France Année 2021-2022 Les divergences et controverses concernant le rôle d'un État européen au XXIᵉ siècle Angelika Nussberger - Conférencier invité - Cycle europe du Collège de France : Dialogue inachevé entre les idées constitutionnelles en Europe de l'Est et en Europe de l'Ouest Juriste, professeure à l'université de Cologne (Allemagne), juge internationale auprès de la Cour constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine, ancienne juge auprès de la Cour européenne des droits de l'homme. L'étude du « patrimoine » de l'Europe doit enfin conduire à se tourner vers l'avenir, tout en réfléchissant aux convergences et à ce qui peut devenir commun, et à leur mise en place. C'est principalement l'apport de l'héritage constitutionnel de l'Europe qui est en jeu. Il est censé fournir des critères évidents pour distinguer ce qui est constitutif d'un « État de droit » ou d'une « démocratie », d'une part, et des systèmes où ces valeurs ont perdu leur sens, d'autre part. Ces idées européennes peuvent être envisagées comme un patrimoine fragile, mais clairement comme un patrimoine commun. Il est également possible de discerner une certaine fragmentation qui, bien qu'elle puisse être partiellement surmontée, doit être acceptée comme telle. Enfin, l'idée d'une conception commune de l'État et de la société en Europe peut être jugée comme fausse. Au terme de ces quatre conférences, il conviendra de tirer des conclusions de l'analyse développée, et d'articuler quelques propositions et orientations à l'intention des décideurs politiques de l'Union européenne et du Conseil de l'Europe.

Les divergences et controverses concernant le rôle d'un État européen au XXIᵉ siècle - Angelika Nussberger - VIDEO

Play Episode Listen Later Feb 10, 2022 56:49

Samantha Besson Droit international des institutions Collège de France Année 2021-2022 Les divergences et controverses concernant le rôle d'un État européen au XXIᵉ siècle Angelika Nussberger - Conférencier invité - Cycle europe du Collège de France : Dialogue inachevé entre les idées constitutionnelles en Europe de l'Est et en Europe de l'Ouest Juriste, professeure à l'université de Cologne (Allemagne), juge internationale auprès de la Cour constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine, ancienne juge auprès de la Cour européenne des droits de l'homme. Il n'y a pas une, mais deux histoires à raconter sur le développement des idées constitutionnelles en Europe : une pour l'Europe de l'Est et une pour l'Europe de l'Ouest. Dès le siècle des Lumières, l'Ouest du continent, en particulier la France, se considéra comme moteur des idées progressistes sur l'État et le droit, tandis que l'Est semblait davantage en retrait. Bien que la Constitution polonaise ait été rédigée quelques mois avant la Constitution française de 1791, elle était perçue comme désuète, alors que la seconde a été reçue comme un modèle de réussite. L'État à laquelle elle donnait un cadre était de plus confronté à la politique expansionniste de ses voisins. Certains États à l'Est, comme l'Empire russe, n'étaient aucunement prêts à laisser prospérer les idées des droits de l'Homme et du constitutionnalisme, et avaient même tendance à les transformer immédiatement en leurs contraires. Ces faits historiques peuvent être interprétés de diverses manières : soit comme l'illustration d'une Europe à deux vitesses, soit, à la suite de Samuel Huntington ou Jenö Szücz, comme l'expression d'héritages juridiques différents qui ne peuvent être réunis en un patrimoine commun.

Les divergences et controverses concernant le rôle d'un État européen au XXIᵉ siècle - Angelika Nussberger

Play Episode Listen Later Feb 10, 2022 56:49

Samantha Besson Droit international des institutions Collège de France Année 2021-2022 Les divergences et controverses concernant le rôle d'un État européen au XXIᵉ siècle Angelika Nussberger - Conférencier invité - Cycle europe du Collège de France : Dialogue inachevé entre les idées constitutionnelles en Europe de l'Est et en Europe de l'Ouest Juriste, professeure à l'université de Cologne (Allemagne), juge internationale auprès de la Cour constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine, ancienne juge auprès de la Cour européenne des droits de l'homme. Il n'y a pas une, mais deux histoires à raconter sur le développement des idées constitutionnelles en Europe : une pour l'Europe de l'Est et une pour l'Europe de l'Ouest. Dès le siècle des Lumières, l'Ouest du continent, en particulier la France, se considéra comme moteur des idées progressistes sur l'État et le droit, tandis que l'Est semblait davantage en retrait. Bien que la Constitution polonaise ait été rédigée quelques mois avant la Constitution française de 1791, elle était perçue comme désuète, alors que la seconde a été reçue comme un modèle de réussite. L'État à laquelle elle donnait un cadre était de plus confronté à la politique expansionniste de ses voisins. Certains États à l'Est, comme l'Empire russe, n'étaient aucunement prêts à laisser prospérer les idées des droits de l'Homme et du constitutionnalisme, et avaient même tendance à les transformer immédiatement en leurs contraires. Ces faits historiques peuvent être interprétés de diverses manières : soit comme l'illustration d'une Europe à deux vitesses, soit, à la suite de Samuel Huntington ou Jenö Szücz, comme l'expression d'héritages juridiques différents qui ne peuvent être réunis en un patrimoine commun.

La fausse promesse : les années 1990 et l'illusion d'un héritage constitutionnel commun - Angelika Nussberger - VIDEO

Play Episode Listen Later Feb 4, 2022 58:42

Samantha Besson Droit international des institutions Collège de France Année 2021-2022 La fausse promesse : les années 1990 et l'illusion d'un héritage constitutionnel commun Angelika Nussberger - Conférencier invité - Cycle europe du Collège de France : Dialogue inachevé entre les idées constitutionnelles en Europe de l'Est et en Europe de l'Ouest Juriste, professeure à l'université de Cologne (Allemagne), juge internationale auprès de la Cour constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine, ancienne juge auprès de la Cour européenne des droits de l'homme. Il n'y a pas une, mais deux histoires à raconter sur le développement des idées constitutionnelles en Europe : une pour l'Europe de l'Est et une pour l'Europe de l'Ouest. Dès le siècle des Lumières, l'Ouest du continent, en particulier la France, se considéra comme moteur des idées progressistes sur l'État et le droit, tandis que l'Est semblait davantage en retrait. Bien que la Constitution polonaise ait été rédigée quelques mois avant la Constitution française de 1791, elle était perçue comme désuète, alors que la seconde a été reçue comme un modèle de réussite. L'État à laquelle elle donnait un cadre était de plus confronté à la politique expansionniste de ses voisins. Certains États à l'Est, comme l'Empire russe, n'étaient aucunement prêts à laisser prospérer les idées des droits de l'Homme et du constitutionnalisme, et avaient même tendance à les transformer immédiatement en leurs contraires. Ces faits historiques peuvent être interprétés de diverses manières : soit comme l'illustration d'une Europe à deux vitesses, soit, à la suite de Samuel Huntington ou Jenö Szücz, comme l'expression d'héritages juridiques différents qui ne peuvent être réunis en un patrimoine commun.

La fausse promesse : les années 1990 et l'illusion d'un héritage constitutionnel commun - Angelika Nussberger

Play Episode Listen Later Feb 4, 2022 58:42

Samantha Besson Droit international des institutions Collège de France Année 2021-2022 La fausse promesse : les années 1990 et l'illusion d'un héritage constitutionnel commun Angelika Nussberger - Conférencier invité - Cycle europe du Collège de France : Dialogue inachevé entre les idées constitutionnelles en Europe de l'Est et en Europe de l'Ouest Juriste, professeure à l'université de Cologne (Allemagne), juge internationale auprès de la Cour constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine, ancienne juge auprès de la Cour européenne des droits de l'homme. Il n'y a pas une, mais deux histoires à raconter sur le développement des idées constitutionnelles en Europe : une pour l'Europe de l'Est et une pour l'Europe de l'Ouest. Dès le siècle des Lumières, l'Ouest du continent, en particulier la France, se considéra comme moteur des idées progressistes sur l'État et le droit, tandis que l'Est semblait davantage en retrait. Bien que la Constitution polonaise ait été rédigée quelques mois avant la Constitution française de 1791, elle était perçue comme désuète, alors que la seconde a été reçue comme un modèle de réussite. L'État à laquelle elle donnait un cadre était de plus confronté à la politique expansionniste de ses voisins. Certains États à l'Est, comme l'Empire russe, n'étaient aucunement prêts à laisser prospérer les idées des droits de l'Homme et du constitutionnalisme, et avaient même tendance à les transformer immédiatement en leurs contraires. Ces faits historiques peuvent être interprétés de diverses manières : soit comme l'illustration d'une Europe à deux vitesses, soit, à la suite de Samuel Huntington ou Jenö Szücz, comme l'expression d'héritages juridiques différents qui ne peuvent être réunis en un patrimoine commun.

Dialogue inachevé entre les idées constitutionnelles en Europe de l'Est et en Europe de l'Ouest - Angelika Nussberger - Vidéo

Play Episode Listen Later Feb 3, 2022 60:33

Samantha Besson Droit international des institutions Collège de France Année 2021-2022 Dialogue inachevé entre les idées constitutionnelles en Europe de l'Est et en Europe de l'Ouest Angelika Nussberger - Conférencier invité - Cycle europe du Collège de France : Dialogue inachevé entre les idées constitutionnelles en Europe de l'Est et en Europe de l'Ouest Juriste, professeure à l'université de Cologne (Allemagne), juge internationale auprès de la Cour constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine, ancienne juge auprès de la Cour européenne des droits de l'homme. Il n'y a pas une, mais deux histoires à raconter sur le développement des idées constitutionnelles en Europe : une pour l'Europe de l'Est et une pour l'Europe de l'Ouest. Dès le siècle des Lumières, l'Ouest du continent, en particulier la France, se considéra comme moteur des idées progressistes sur l'État et le droit, tandis que l'Est semblait davantage en retrait. Bien que la Constitution polonaise ait été rédigée quelques mois avant la Constitution française de 1791, elle était perçue comme désuète, alors que la seconde a été reçue comme un modèle de réussite. L'État à laquelle elle donnait un cadre était de plus confronté à la politique expansionniste de ses voisins. Certains États à l'Est, comme l'Empire russe, n'étaient aucunement prêts à laisser prospérer les idées des droits de l'Homme et du constitutionnalisme, et avaient même tendance à les transformer immédiatement en leurs contraires. Ces faits historiques peuvent être interprétés de diverses manières : soit comme l'illustration d'une Europe à deux vitesses, soit, à la suite de Samuel Huntington ou Jenö Szücz, comme l'expression d'héritages juridiques différents qui ne peuvent être réunis en un patrimoine commun.

Dialogue inachevé entre les idées constitutionnelles en Europe de l'Est et en Europe de l'Ouest - Angelika Nussberger

Play Episode Listen Later Feb 3, 2022 60:33

Samantha Besson Droit international des institutions Collège de France Année 2021-2022 Dialogue inachevé entre les idées constitutionnelles en Europe de l'Est et en Europe de l'Ouest Angelika Nussberger - Conférencier invité - Cycle europe du Collège de France : Dialogue inachevé entre les idées constitutionnelles en Europe de l'Est et en Europe de l'Ouest Juriste, professeure à l'université de Cologne (Allemagne), juge internationale auprès de la Cour constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine, ancienne juge auprès de la Cour européenne des droits de l'homme. Il n'y a pas une, mais deux histoires à raconter sur le développement des idées constitutionnelles en Europe : une pour l'Europe de l'Est et une pour l'Europe de l'Ouest. Dès le siècle des Lumières, l'Ouest du continent, en particulier la France, se considéra comme moteur des idées progressistes sur l'État et le droit, tandis que l'Est semblait davantage en retrait. Bien que la Constitution polonaise ait été rédigée quelques mois avant la Constitution française de 1791, elle était perçue comme désuète, alors que la seconde a été reçue comme un modèle de réussite. L'État à laquelle elle donnait un cadre était de plus confronté à la politique expansionniste de ses voisins. Certains États à l'Est, comme l'Empire russe, n'étaient aucunement prêts à laisser prospérer les idées des droits de l'Homme et du constitutionnalisme, et avaient même tendance à les transformer immédiatement en leurs contraires. Ces faits historiques peuvent être interprétés de diverses manières : soit comme l'illustration d'une Europe à deux vitesses, soit, à la suite de Samuel Huntington ou Jenö Szücz, comme l'expression d'héritages juridiques différents qui ne peuvent être réunis en un patrimoine commun.

Leçon inaugurale : Énergie solaire photovoltaïque et transition énergétique - VIDEO

Play Episode Listen Later Jan 20, 2022 67:16

Daniel Lincot Innovation technologique Liliane Bettencourt (chaire annuelle 2021-2022) Collège de France Année 2021-2022 Énergie solaire photovoltaïque et transition énergétique Leçon inaugurale : Énergie solaire photovoltaïque et transition énergétique C'est l'énergie que l'on n'attendait pas, celle qui ne pesait pratiquement rien il y a encore une dizaine d'années et que le début du XXIe siècle a vu éclore et se développer de façon exponentielle. Il s'agit de l'énergie solaire photovoltaïque issue de la transformation de la lumière du soleil, portée par les photons, en énergie électrique. Tout cela directement, sans bruit, sans pièces tournantes, sans vapeur, sans consommation de carburant ou de matériaux, ni usure, lui donnant un caractère unique, voire magique aux yeux de ses premiers témoins, dans l'éventail des moyens classiques de production d'électricité. Sa découverte remonte à près de deux siècles, en 1839 précisément, lorsque Edmond Becquerel, au Museum national d'histoire naturelle, baigné dans le bouillonnement créatif et d'innovations suivant la découverte de l'électricité et de la photographie, chercha à mesurer l'intensité de la lumière par un signal électrique via un montage de Volta adapté sous éclairement. Il avait 19 ans. Il fallut attendre le tournant du siècle pour que de premières cellules solaires voient le jour, que l'effet photoélectrique soit expliqué par A. Einstein en 1905 et attendre encore cinquante ans pour que naissent la technologie moderne des cellules au silicium. Avec les développements associés à la conquête spatiale, le photovoltaïque moderne était né. La théorie, issue de physique quantique, était posée, de nouveaux procédés, de nouveaux matériaux en couches minces émergeaient (GaAs,CdTe, silicium amorphe, Cu(In,Ga)Se2) tandis que les rendements augmentaient sans cesse, avec un bouillonnement créatif et innovant s'amplifiant encore aujourd'hui, avec la découverte de nouvelles filières issues de la chimie comme le photovoltaïque organique ou le pérovskite. Il a cependant fallu attendre le début de ce siècle pour, qu'enfin, le rêve, porté par des générations de scientifiques et d'utopistes de voir le photovoltaïque prendre racine sur terre, se réalise. Grâce à l'impact de politiques publiques de soutien volontaristes, en Allemagne et au Japon en particulier, et aux progrès technologiques, le secteur industriel a pu se mettre en place, d'abord en Europe et ensuite en Chine, consolidant la chaîne de valeur du photovoltaïque et amorçant la réduction des coûts liée au changement d'échelle. Les coûts élevés, barrière infranchissable, étaient enfin battus en brèche, au point que ceux-ci ont baissé d'un facteur 10 en dix ans, et permettent de générer aujourd'hui une électricité compétitive au niveau économique. La progression est telle que l'Agence internationale de l'Énergie parle du « Roi Soleil » pour la qualifier. Le photovoltaïque est de fait devenu la source d'électricité la moins chère au monde. En parallèle, les capacités de production photovoltaïque explosent au niveau mondial avec des installations annuelles passant de 300 MW en 2000 à 143 GW en 2020 pour une capacité totale s'approchant du seuil symbolique du Térawatt. Dans certains pays, dont l'Allemagne, près de 10 % de l'électricité consommée est d'origine photovoltaïque, pour 2,5 % en France. L'énergie solaire photovoltaïque est ainsi entrée dans la cour des grands pour contribuer à la transition énergétique. L'abondance de la ressource solaire et sa distribution au niveau mondial font que le potentiel de développement et d'accélération est considérable, allant du local avec les toits des maisons aux grandes installations terrestres ou maritimes. De nombreuses études prospectives prédisent une contribution très élevée dans le mix énergétique à venir en substitution des énergies fossiles. Ce développement à grande échelle s'accompagne aussi de questions fondamentales concernant la soutenabilité de cette progression au niveau économique et ses impacts environnementaux et sociaux. Il ne pourra se faire que si la technologie photovoltaïque répond à ces critères et s'accompagne d'une acceptabilité sociale portée par l'adhésion des citoyens, le soutien des pouvoirs publics en matière de développement industriel, et d'une éthique tournée vers l'engagement dans la lutte contre le changement climatique. Au-delà des aspects technologiques, scientifiques, l'analyse approfondie des cycles de vie (ressources, bilan carbone, recyclage…), ce sont donc aussi des éléments culturels, liés à la perception même de la relation de l'humanité avec l'énergie solaire et à la confiance nécessaire, qui détermineront le succès ou non du recours à l'énergie photovoltaïque. Ils stimuleront d'autant plus les efforts de recherche en cours dans les laboratoires du monde entier en lien aussi avec les problématiques complémentaires de stockage, de production d'hydrogène ou autres « carburants solaires », aptes à pallier l'intermittence – heureuse – inhérente à la lumière de notre étoile.

Leçon inaugurale : Énergie solaire photovoltaïque et transition énergétique

Play Episode Listen Later Jan 20, 2022 67:16

Daniel Lincot Innovation technologique Liliane Bettencourt (chaire annuelle 2021-2022) Collège de France Année 2021-2022 Énergie solaire photovoltaïque et transition énergétique Leçon inaugurale : Énergie solaire photovoltaïque et transition énergétique C'est l'énergie que l'on n'attendait pas, celle qui ne pesait pratiquement rien il y a encore une dizaine d'années et que le début du XXIe siècle a vu éclore et se développer de façon exponentielle. Il s'agit de l'énergie solaire photovoltaïque issue de la transformation de la lumière du soleil, portée par les photons, en énergie électrique. Tout cela directement, sans bruit, sans pièces tournantes, sans vapeur, sans consommation de carburant ou de matériaux, ni usure, lui donnant un caractère unique, voire magique aux yeux de ses premiers témoins, dans l'éventail des moyens classiques de production d'électricité. Sa découverte remonte à près de deux siècles, en 1839 précisément, lorsque Edmond Becquerel, au Museum national d'histoire naturelle, baigné dans le bouillonnement créatif et d'innovations suivant la découverte de l'électricité et de la photographie, chercha à mesurer l'intensité de la lumière par un signal électrique via un montage de Volta adapté sous éclairement. Il avait 19 ans. Il fallut attendre le tournant du siècle pour que de premières cellules solaires voient le jour, que l'effet photoélectrique soit expliqué par A. Einstein en 1905 et attendre encore cinquante ans pour que naissent la technologie moderne des cellules au silicium. Avec les développements associés à la conquête spatiale, le photovoltaïque moderne était né. La théorie, issue de physique quantique, était posée, de nouveaux procédés, de nouveaux matériaux en couches minces émergeaient (GaAs,CdTe, silicium amorphe, Cu(In,Ga)Se2) tandis que les rendements augmentaient sans cesse, avec un bouillonnement créatif et innovant s'amplifiant encore aujourd'hui, avec la découverte de nouvelles filières issues de la chimie comme le photovoltaïque organique ou le pérovskite. Il a cependant fallu attendre le début de ce siècle pour, qu'enfin, le rêve, porté par des générations de scientifiques et d'utopistes de voir le photovoltaïque prendre racine sur terre, se réalise. Grâce à l'impact de politiques publiques de soutien volontaristes, en Allemagne et au Japon en particulier, et aux progrès technologiques, le secteur industriel a pu se mettre en place, d'abord en Europe et ensuite en Chine, consolidant la chaîne de valeur du photovoltaïque et amorçant la réduction des coûts liée au changement d'échelle. Les coûts élevés, barrière infranchissable, étaient enfin battus en brèche, au point que ceux-ci ont baissé d'un facteur 10 en dix ans, et permettent de générer aujourd'hui une électricité compétitive au niveau économique. La progression est telle que l'Agence internationale de l'Énergie parle du « Roi Soleil » pour la qualifier. Le photovoltaïque est de fait devenu la source d'électricité la moins chère au monde. En parallèle, les capacités de production photovoltaïque explosent au niveau mondial avec des installations annuelles passant de 300 MW en 2000 à 143 GW en 2020 pour une capacité totale s'approchant du seuil symbolique du Térawatt. Dans certains pays, dont l'Allemagne, près de 10 % de l'électricité consommée est d'origine photovoltaïque, pour 2,5 % en France. L'énergie solaire photovoltaïque est ainsi entrée dans la cour des grands pour contribuer à la transition énergétique. L'abondance de la ressource solaire et sa distribution au niveau mondial font que le potentiel de développement et d'accélération est considérable, allant du local avec les toits des maisons aux grandes installations terrestres ou maritimes. De nombreuses études prospectives prédisent une contribution très élevée dans le mix énergétique à venir en substitution des énergies fossiles. Ce développement à grande échelle s'accompagne aussi de questions fondamentales concernant la soutenabilité de cette progression au niveau économique et ses impacts environnementaux et sociaux. Il ne pourra se faire que si la technologie photovoltaïque répond à ces critères et s'accompagne d'une acceptabilité sociale portée par l'adhésion des citoyens, le soutien des pouvoirs publics en matière de développement industriel, et d'une éthique tournée vers l'engagement dans la lutte contre le changement climatique. Au-delà des aspects technologiques, scientifiques, l'analyse approfondie des cycles de vie (ressources, bilan carbone, recyclage…), ce sont donc aussi des éléments culturels, liés à la perception même de la relation de l'humanité avec l'énergie solaire et à la confiance nécessaire, qui détermineront le succès ou non du recours à l'énergie photovoltaïque. Ils stimuleront d'autant plus les efforts de recherche en cours dans les laboratoires du monde entier en lien aussi avec les problématiques complémentaires de stockage, de production d'hydrogène ou autres « carburants solaires », aptes à pallier l'intermittence – heureuse – inhérente à la lumière de notre étoile.

Leçon inauagurale : Homo sapiens, une espèce invasive - Jean-Jacques Hublin - VIDEO

Play Episode Listen Later Jan 13, 2022 67:53

Jean-Jacques Hublin Paléantropologie Collège de France Année 2021-2022 Leçon inauagurale : Homo sapiens, une espèce invasive Jean-Jacques Hublin est paléoanthropologue, auteur de nombreux travaux sur l'évolution des Néandertaliens et sur les origines africaines des hommes modernes. Il a joué un rôle pionnier dans le développement de la paléoanthropologie virtuelle, qui fait largement appel aux techniques de l'imagerie médicale et industrielle, et à l'informatique pour reconstituer et analyser les restes fossiles. Il s'est aussi intéressé à l'évolution des rythmes de croissance et au développement cérébral chez les hominidés ainsi qu'à l'histoire de sa discipline. Professeur invité sur la chaire internationale depuis 2014, il devient titulaire en 2021 de la chaire Paléoanthropologie.

Leçon inauagurale : Homo sapiens, une espèce invasive - Jean-Jacques Hublin

Play Episode Listen Later Jan 13, 2022 67:53

Jean-Jacques Hublin Paléantropologie Collège de France Année 2021-2022 Leçon inauagurale : Homo sapiens, une espèce invasive Jean-Jacques Hublin est paléoanthropologue, auteur de nombreux travaux sur l'évolution des Néandertaliens et sur les origines africaines des hommes modernes. Il a joué un rôle pionnier dans le développement de la paléoanthropologie virtuelle, qui fait largement appel aux techniques de l'imagerie médicale et industrielle, et à l'informatique pour reconstituer et analyser les restes fossiles. Il s'est aussi intéressé à l'évolution des rythmes de croissance et au développement cérébral chez les hominidés ainsi qu'à l'histoire de sa discipline. Professeur invité sur la chaire internationale depuis 2014, il devient titulaire en 2021 de la chaire Paléoanthropologie.

Leçon inaugurale : Entre fin du mois et fin du monde : économie de nos responsabilités envers l'humanité - VIDEO

Play Episode Listen Later Dec 9, 2021 68:55

Christian Gollier Avenir Commun Durable (chaire annuelle 2021-2022) Collège de France Année 2021-2022 Leçon inaugurale : Entre fin du mois et fin du monde : économie de nos responsabilités envers l'humanité Les générations futures vont subir un changement climatique dont l'intensité dépendra des sacrifices que nous consentirons pour affronter nos responsabilités. Le temps est à l'action ! Certes, mais devant la myriade d'actions pour le climat, quelles sont celles qu'il faudrait rationnellement mettre en œuvre, à quel coût, à quelle intensité, et quand ? S'il est manifeste que nous avons jusqu'à présent privilégié « la fin du mois », jusqu'où aller dans le renforcement de la prise en compte des impacts de très long terme de nos efforts, et de leur soutenabilité ? Jusqu'où aller dans notre confiance dans la croissance économique et scientifique pour résoudre nos maux cumulatifs ? Lors de cette séance inaugurale de la chaire Avenir Commun Durable, je chercherai à répondre à ces questions en discutant deux outils opérationnels qui déterminent les actions pour le climat qui seront, ou ne seront pas, mis en œuvre : le taux d'actualisation et la valeur du carbone.

Leçon inaugurale : Entre fin du mois et fin du monde : économie de nos responsabilités envers l'humanité

Play Episode Listen Later Dec 9, 2021 68:55

Christian Gollier Avenir Commun Durable (chaire annuelle 2021-2022) Collège de France Année 2021-2022 Leçon inaugurale : Entre fin du mois et fin du monde : économie de nos responsabilités envers l'humanité Les générations futures vont subir un changement climatique dont l'intensité dépendra des sacrifices que nous consentirons pour affronter nos responsabilités. Le temps est à l'action ! Certes, mais devant la myriade d'actions pour le climat, quelles sont celles qu'il faudrait rationnellement mettre en œuvre, à quel coût, à quelle intensité, et quand ? S'il est manifeste que nous avons jusqu'à présent privilégié « la fin du mois », jusqu'où aller dans le renforcement de la prise en compte des impacts de très long terme de nos efforts, et de leur soutenabilité ? Jusqu'où aller dans notre confiance dans la croissance économique et scientifique pour résoudre nos maux cumulatifs ? Lors de cette séance inaugurale de la chaire Avenir Commun Durable, je chercherai à répondre à ces questions en discutant deux outils opérationnels qui déterminent les actions pour le climat qui seront, ou ne seront pas, mis en œuvre : le taux d'actualisation et la valeur du carbone.

Jean-Marc Rochette - L'Année de la bande dessinée au Collège de France - VIDEO

Play Episode Listen Later Nov 24, 2021 48:33

Catherine Meurisse L'Année de la bande dessinée au Collège de France Entretien avec William Marx Catherine Meurisse est née en 1980. Après un cursus de lettres modernes, elle poursuit ses études à l'école Estienne, puis à l'École nationale supérieure des arts décoratifs. En 2005, elle rejoint l'équipe de Charlie Hebdo. Elle dessine également pour des magazines et des quotidiens et illustre des livres jeunesse chez divers éditeurs. Elle signe plusieurs bandes dessinées, parmi lesquelles Mes hommes de lettres (éditions Sarbacane, préfacé par Cavanna), ou comment faire entrer avec humour toute la littérature française dans un seul album, Savoir-vivre ou mourir (éditions Les Échappées, préfacé par Claire Bretécher), guide des bonnes manières enseignées par la baronne de Rothschild, Le Pont des arts (éditions Sarbacane), récit d'amitiés entre peintres et écrivains, ou Moderne Olympia (éditions Futuropolis), une relecture du mythe de Roméo et Juliette. Aux éditions Dargaud, elle publie Drôles de femmes, en collaboration avec Julie Birmant, un recueil de portraits de femmes du spectacle, ainsi que La légèreté, récit de son retour à la vie, au dessin et à la mémoire, après l'attentat contre Charlie Hebdo. En 2016, elle sort Scènes de la vie hormonale, et en 2018 Les Grands Espaces. En 2019, avec Delacroix, toujours chez Dargaud, Catherine Meurisse s'invite dans les souvenirs d'Alexandre Dumas et de son amitié avec Eugène Delacroix. En janvier 2020 elle devient la première dessinatrice élue à l'Académie des beaux-arts. William Marx est professeur du Collège de France, titulaire de la chaire Littératures comparées.

Jean-Marc Rochette - L'Année de la bande dessinée au Collège de France

Play Episode Listen Later Nov 24, 2021 48:33

Catherine Meurisse L'Année de la bande dessinée au Collège de France Entretien avec William Marx Catherine Meurisse est née en 1980. Après un cursus de lettres modernes, elle poursuit ses études à l'école Estienne, puis à l'École nationale supérieure des arts décoratifs. En 2005, elle rejoint l'équipe de Charlie Hebdo. Elle dessine également pour des magazines et des quotidiens et illustre des livres jeunesse chez divers éditeurs. Elle signe plusieurs bandes dessinées, parmi lesquelles Mes hommes de lettres (éditions Sarbacane, préfacé par Cavanna), ou comment faire entrer avec humour toute la littérature française dans un seul album, Savoir-vivre ou mourir (éditions Les Échappées, préfacé par Claire Bretécher), guide des bonnes manières enseignées par la baronne de Rothschild, Le Pont des arts (éditions Sarbacane), récit d'amitiés entre peintres et écrivains, ou Moderne Olympia (éditions Futuropolis), une relecture du mythe de Roméo et Juliette. Aux éditions Dargaud, elle publie Drôles de femmes, en collaboration avec Julie Birmant, un recueil de portraits de femmes du spectacle, ainsi que La légèreté, récit de son retour à la vie, au dessin et à la mémoire, après l'attentat contre Charlie Hebdo. En 2016, elle sort Scènes de la vie hormonale, et en 2018 Les Grands Espaces. En 2019, avec Delacroix, toujours chez Dargaud, Catherine Meurisse s'invite dans les souvenirs d'Alexandre Dumas et de son amitié avec Eugène Delacroix. En janvier 2020 elle devient la première dessinatrice élue à l'Académie des beaux-arts. William Marx est professeur du Collège de France, titulaire de la chaire Littératures comparées.

Emmanuel Guibert - L'Année de la bande dessinée au Collège de France - VIDEO

Play Episode Listen Later Nov 10, 2021 63:55

Catherine Meurisse L'Année de la bande dessinée au Collège de France Entretien avec William Marx Catherine Meurisse est née en 1980. Après un cursus de lettres modernes, elle poursuit ses études à l'école Estienne, puis à l'École nationale supérieure des arts décoratifs. En 2005, elle rejoint l'équipe de Charlie Hebdo. Elle dessine également pour des magazines et des quotidiens et illustre des livres jeunesse chez divers éditeurs. Elle signe plusieurs bandes dessinées, parmi lesquelles Mes hommes de lettres (éditions Sarbacane, préfacé par Cavanna), ou comment faire entrer avec humour toute la littérature française dans un seul album, Savoir-vivre ou mourir (éditions Les Échappées, préfacé par Claire Bretécher), guide des bonnes manières enseignées par la baronne de Rothschild, Le Pont des arts (éditions Sarbacane), récit d'amitiés entre peintres et écrivains, ou Moderne Olympia (éditions Futuropolis), une relecture du mythe de Roméo et Juliette. Aux éditions Dargaud, elle publie Drôles de femmes, en collaboration avec Julie Birmant, un recueil de portraits de femmes du spectacle, ainsi que La légèreté, récit de son retour à la vie, au dessin et à la mémoire, après l'attentat contre Charlie Hebdo. En 2016, elle sort Scènes de la vie hormonale, et en 2018 Les Grands Espaces. En 2019, avec Delacroix, toujours chez Dargaud, Catherine Meurisse s'invite dans les souvenirs d'Alexandre Dumas et de son amitié avec Eugène Delacroix. En janvier 2020 elle devient la première dessinatrice élue à l'Académie des beaux-arts. William Marx est professeur du Collège de France, titulaire de la chaire Littératures comparées.

Emmanuel Guibert - L'Année de la bande dessinée au Collège de France

Play Episode Listen Later Nov 10, 2021 63:55

Catherine Meurisse L'Année de la bande dessinée au Collège de France Entretien avec William Marx Catherine Meurisse est née en 1980. Après un cursus de lettres modernes, elle poursuit ses études à l'école Estienne, puis à l'École nationale supérieure des arts décoratifs. En 2005, elle rejoint l'équipe de Charlie Hebdo. Elle dessine également pour des magazines et des quotidiens et illustre des livres jeunesse chez divers éditeurs. Elle signe plusieurs bandes dessinées, parmi lesquelles Mes hommes de lettres (éditions Sarbacane, préfacé par Cavanna), ou comment faire entrer avec humour toute la littérature française dans un seul album, Savoir-vivre ou mourir (éditions Les Échappées, préfacé par Claire Bretécher), guide des bonnes manières enseignées par la baronne de Rothschild, Le Pont des arts (éditions Sarbacane), récit d'amitiés entre peintres et écrivains, ou Moderne Olympia (éditions Futuropolis), une relecture du mythe de Roméo et Juliette. Aux éditions Dargaud, elle publie Drôles de femmes, en collaboration avec Julie Birmant, un recueil de portraits de femmes du spectacle, ainsi que La légèreté, récit de son retour à la vie, au dessin et à la mémoire, après l'attentat contre Charlie Hebdo. En 2016, elle sort Scènes de la vie hormonale, et en 2018 Les Grands Espaces. En 2019, avec Delacroix, toujours chez Dargaud, Catherine Meurisse s'invite dans les souvenirs d'Alexandre Dumas et de son amitié avec Eugène Delacroix. En janvier 2020 elle devient la première dessinatrice élue à l'Académie des beaux-arts. William Marx est professeur du Collège de France, titulaire de la chaire Littératures comparées.

Leçon inauagurale : La révolution, une espérance - Yadh Ben Achour - VIDEO

Play Episode Listen Later Nov 4, 2021 64:34

Yadh Ben Achour Collège de France Mondes francophones (chaire annuelle 2019-2020) Année 2021-2022 Leçon inauagurale : La révolution, une espérance Après avoir prévu dès 1785 le fatal avènement de la révolution française, Joachim Cerruti publiait en 1788 son Mémoire pour le peuple français. Il y lançait un cri d'alerte : « Le sujet de nos espérances est devenu celui de nos disputes ». L'espérance du juste est l'élément commun entre toutes les révolutions dans le monde. Si la révolution est une révolte qui passe dans le droit et la Constitution, c'est parce que le droit est précisément le champ qui recueille les espérances. La plupart des révolutions qu'a connues le monde musulman ancien sont des réactions, soit à un problème d'inégalité ethnique, soit à une intolérable discrimination sociale, soit à l'excès de pouvoir. Évidemment, dans le monde ancien, les révolutions prenaient une expression religieuse. Les révolutions modernes n'ont ni le même langage, ni les mêmes conceptions philosophiques, comme le prouve l'expérience de la révolution tunisienne de 2010 / 2011. Cette révolution démocratique sera examinée à la lumière de son passé historique, théologique et anthropologique, puis dans les contradictions, les revers et les crises qui la font passer de l'espérance à l'incertitude. La leçon inaugurale s'achèvera par une réflexion générale sur les révolutions dans le monde arabe actuel.

Leçon inauagurale : La révolution, une espérance - Yadh Ben Achour

Play Episode Listen Later Nov 4, 2021 64:34

Yadh Ben Achour Collège de France Mondes francophones (chaire annuelle 2019-2020) Année 2021-2022 Leçon inauagurale : La révolution, une espérance Après avoir prévu dès 1785 le fatal avènement de la révolution française, Joachim Cerruti publiait en 1788 son Mémoire pour le peuple français. Il y lançait un cri d'alerte : « Le sujet de nos espérances est devenu celui de nos disputes ». L'espérance du juste est l'élément commun entre toutes les révolutions dans le monde. Si la révolution est une révolte qui passe dans le droit et la Constitution, c'est parce que le droit est précisément le champ qui recueille les espérances. La plupart des révolutions qu'a connues le monde musulman ancien sont des réactions, soit à un problème d'inégalité ethnique, soit à une intolérable discrimination sociale, soit à l'excès de pouvoir. Évidemment, dans le monde ancien, les révolutions prenaient une expression religieuse. Les révolutions modernes n'ont ni le même langage, ni les mêmes conceptions philosophiques, comme le prouve l'expérience de la révolution tunisienne de 2010 / 2011. Cette révolution démocratique sera examinée à la lumière de son passé historique, théologique et anthropologique, puis dans les contradictions, les revers et les crises qui la font passer de l'espérance à l'incertitude. La leçon inaugurale s'achèvera par une réflexion générale sur les révolutions dans le monde arabe actuel.

Catherine Meurisse - L'Année de la bande dessinée au Collège de France - VIDEO

Play Episode Listen Later Oct 19, 2021 98:31

Catherine Meurisse L'Année de la bande dessinée au Collège de France Entretien avec William Marx Catherine Meurisse est née en 1980. Après un cursus de lettres modernes, elle poursuit ses études à l'école Estienne, puis à l'École nationale supérieure des arts décoratifs. En 2005, elle rejoint l'équipe de Charlie Hebdo. Elle dessine également pour des magazines et des quotidiens et illustre des livres jeunesse chez divers éditeurs. Elle signe plusieurs bandes dessinées, parmi lesquelles Mes hommes de lettres (éditions Sarbacane, préfacé par Cavanna), ou comment faire entrer avec humour toute la littérature française dans un seul album, Savoir-vivre ou mourir (éditions Les Échappées, préfacé par Claire Bretécher), guide des bonnes manières enseignées par la baronne de Rothschild, Le Pont des arts (éditions Sarbacane), récit d'amitiés entre peintres et écrivains, ou Moderne Olympia (éditions Futuropolis), une relecture du mythe de Roméo et Juliette. Aux éditions Dargaud, elle publie Drôles de femmes, en collaboration avec Julie Birmant, un recueil de portraits de femmes du spectacle, ainsi que La légèreté, récit de son retour à la vie, au dessin et à la mémoire, après l'attentat contre Charlie Hebdo. En 2016, elle sort Scènes de la vie hormonale, et en 2018 Les Grands Espaces. En 2019, avec Delacroix, toujours chez Dargaud, Catherine Meurisse s'invite dans les souvenirs d'Alexandre Dumas et de son amitié avec Eugène Delacroix. En janvier 2020 elle devient la première dessinatrice élue à l'Académie des beaux-arts. William Marx est professeur du Collège de France, titulaire de la chaire Littératures comparées.

Catherine Meurisse - L'Année de la bande dessinée au Collège de France

Play Episode Listen Later Oct 19, 2021 98:31

Catherine Meurisse L'Année de la bande dessinée au Collège de France Entretien avec William Marx Catherine Meurisse est née en 1980. Après un cursus de lettres modernes, elle poursuit ses études à l'école Estienne, puis à l'École nationale supérieure des arts décoratifs. En 2005, elle rejoint l'équipe de Charlie Hebdo. Elle dessine également pour des magazines et des quotidiens et illustre des livres jeunesse chez divers éditeurs. Elle signe plusieurs bandes dessinées, parmi lesquelles Mes hommes de lettres (éditions Sarbacane, préfacé par Cavanna), ou comment faire entrer avec humour toute la littérature française dans un seul album, Savoir-vivre ou mourir (éditions Les Échappées, préfacé par Claire Bretécher), guide des bonnes manières enseignées par la baronne de Rothschild, Le Pont des arts (éditions Sarbacane), récit d'amitiés entre peintres et écrivains, ou Moderne Olympia (éditions Futuropolis), une relecture du mythe de Roméo et Juliette. Aux éditions Dargaud, elle publie Drôles de femmes, en collaboration avec Julie Birmant, un recueil de portraits de femmes du spectacle, ainsi que La légèreté, récit de son retour à la vie, au dessin et à la mémoire, après l'attentat contre Charlie Hebdo. En 2016, elle sort Scènes de la vie hormonale, et en 2018 Les Grands Espaces. En 2019, avec Delacroix, toujours chez Dargaud, Catherine Meurisse s'invite dans les souvenirs d'Alexandre Dumas et de son amitié avec Eugène Delacroix. En janvier 2020 elle devient la première dessinatrice élue à l'Académie des beaux-arts. William Marx est professeur du Collège de France, titulaire de la chaire Littératures comparées.

Divergence or Convergence? 4/4

Play Episode Listen Later Oct 14, 2021 45:58

Samantha Besson Droit international des institutions Collège de France Année 2021-2022 Ivan Krastev - Conférencier invité - Cycle europe du Collège de France : L'angoisse du déclin. Démocratie, démographie et clivage Est-Ouest en Europe Conference in English (Conférence en anglais) The concluding lecture examines the future of the East-West Divide. It tries to analyze the conditions under which Central European societies will adopt the values and norms that are more common to the Western societies and under what kind of conditions Central European style illiberalism could get support in the West. The lecture argues that the ways in which the shrinking ethnocultural majorities in the EU member states try to preserve their power and identity in the face of population decline and increasing migration will be a defining factor in shaping both the future of the European Union and the nature of European democracies.

Liberal and Illiberal Projects in Today's Europe 3/4

Play Episode Listen Later Oct 13, 2021 47:48

Samantha Besson Droit international des institutions Collège de France Année 2021-2022 Ivan Krastev - Conférencier invité - Cycle europe du Collège de France : L'angoisse du déclin. Démocratie, démographie et clivage Est-Ouest en Europe Conference in English (Conférence en anglais) This lecture defines liberalism and illiberalism as two distinct responses to the changing demographic structure of European societies. In a democracy, the most existential collective right is the right to exclude. Democracy is preconditioned on the right of the democratic political community to decide who can and who cannot be a member. How you define the right to exclude is what distinguishes liberal from illiberal democracies. The European liberal project focuses on the protection of the rights of minorities as the way to manage diversity at a time when a growing number of migrants are coming from outside Europe. The illiberal project in Europe, associated with the current governments of Hungary and Poland, is about preserving the ethnic state in rapidly diversifying societies. The European illiberalism of the twenty-first century is not the second coming of nineteenth- or twentieth-century European nationalism. It is not about gathering all Bulgarians, Hungarians, or Poles into their own respective territorial political entities. It is about preserving the ethnic homogeneity of the electoral body while accepting the need to open its labor market to foreigners.

Benoît Peeters - L'Année de la bande dessinée au Collège de France - VIDEO

Play Episode Listen Later Oct 7, 2021 95:00

Benoît Peeters L'Année de la bande dessinée au Collège de France Benoît Peeters est né en 1956. Après une licence de philosophie, il a préparé le diplôme de l'École pratique des hautes études sous la direction de Roland Barthes. Titulaire d'une habilitation à diriger les recherches, il est visiting professor à l'université de Lancaster. Spécialiste d'Hergé, il a publié trois ouvrages qui sont devenus des classiques : Le Monde d'Hergé, Hergé fils de Tintin et Lire Tintin, les bijoux ravis. Théoricien et critique aux intérêts éclectiques, il est l'auteur de nombreux essais sur la bande dessinée, le scénario, le storyboard et l'écriture en collaboration, et de monographies sur Rodolphe Töpffer, Jirô Taniguchi et Chris Ware. Il a publié aux éditions Flammarion la première biographie de Jacques Derrida ainsi que Valéry, tenter de vivre et tout récemment Sandor Ferenczi, l'enfant terrible de la psychanalyse. Une longue complicité avec le dessinateur François Schuiten lui a permis de construire avec lui la série de bande dessinée Les Cités obscures. Quinze albums sont parus à ce jour aux éditions Casterman ; ils ont obtenu de nombreux prix et ont été traduits dans le monde entier. En 1837, Rodolphe Töpffer présentait en ces termes son album Monsieur Jabot : « Ce petit livre est d'une nature mixte. Il se compose d'une série de dessins accompagnés d'une ou deux lignes de texte. Les dessins, sans ce texte, n'auraient qu'une signification obscure ; le texte sans les dessins ne signifierait rien. Le tout ensemble forme une sorte de roman, d'autant plus original qu'il ne ressemble pas mieux à un roman qu'à autre chose. » Töpffer était persuadé de l'avenir de cette nouvelle forme de récit, mais il n'aurait jamais pu imaginer l'importance qu'elle allait prendre. Oscillant entre la presse et le livre, l'enfance et l'âge adulte, la caricature et le réalisme, jouant des cases et des strips, du découpage et de la mise en page, des phylactères et des onomatopées, la bande dessinée est un médium à part entière que ni le cinéma, ni le jeu vidéo, ni Internet, n'ont menacé jusqu'à présent. Si le neuvième art a déjà donné naissance à bien des chefs-d'œuvre, de Krazy Kat à Spirou et Fantasio, des Peanuts à Persepolis, des mangas au roman graphique, il est aujourd'hui plus divers et plus vivant que jamais.

Benoît Peeters - L'Année de la bande dessinée au Collège de France

Play Episode Listen Later Oct 7, 2021 95:00

Benoît Peeters L'Année de la bande dessinée au Collège de France Benoît Peeters est né en 1956. Après une licence de philosophie, il a préparé le diplôme de l'École pratique des hautes études sous la direction de Roland Barthes. Titulaire d'une habilitation à diriger les recherches, il est visiting professor à l'université de Lancaster. Spécialiste d'Hergé, il a publié trois ouvrages qui sont devenus des classiques : Le Monde d'Hergé, Hergé fils de Tintin et Lire Tintin, les bijoux ravis. Théoricien et critique aux intérêts éclectiques, il est l'auteur de nombreux essais sur la bande dessinée, le scénario, le storyboard et l'écriture en collaboration, et de monographies sur Rodolphe Töpffer, Jirô Taniguchi et Chris Ware. Il a publié aux éditions Flammarion la première biographie de Jacques Derrida ainsi que Valéry, tenter de vivre et tout récemment Sandor Ferenczi, l'enfant terrible de la psychanalyse. Une longue complicité avec le dessinateur François Schuiten lui a permis de construire avec lui la série de bande dessinée Les Cités obscures. Quinze albums sont parus à ce jour aux éditions Casterman ; ils ont obtenu de nombreux prix et ont été traduits dans le monde entier. En 1837, Rodolphe Töpffer présentait en ces termes son album Monsieur Jabot : « Ce petit livre est d'une nature mixte. Il se compose d'une série de dessins accompagnés d'une ou deux lignes de texte. Les dessins, sans ce texte, n'auraient qu'une signification obscure ; le texte sans les dessins ne signifierait rien. Le tout ensemble forme une sorte de roman, d'autant plus original qu'il ne ressemble pas mieux à un roman qu'à autre chose. » Töpffer était persuadé de l'avenir de cette nouvelle forme de récit, mais il n'aurait jamais pu imaginer l'importance qu'elle allait prendre. Oscillant entre la presse et le livre, l'enfance et l'âge adulte, la caricature et le réalisme, jouant des cases et des strips, du découpage et de la mise en page, des phylactères et des onomatopées, la bande dessinée est un médium à part entière que ni le cinéma, ni le jeu vidéo, ni Internet, n'ont menacé jusqu'à présent. Si le neuvième art a déjà donné naissance à bien des chefs-d'œuvre, de Krazy Kat à Spirou et Fantasio, des Peanuts à Persepolis, des mangas au roman graphique, il est aujourd'hui plus divers et plus vivant que jamais.

How Important Is the East-West Divide in Europe? (De l'importance du clivage Est-Ouest en Europe) 2/4

Play Episode Listen Later Oct 7, 2021 45:48

Samantha Besson Droit international des institutions Collège de France Année 2021-2022 Ivan Krastev - Conférencier invité - Cycle europe du Collège de France : L'angoisse du déclin. Démocratie, démographie et clivage Est-Ouest en Europe Democratization and Ethnic (De)Homogenization The second lecture focuses on the centrality of the demographic factor in explaining the transformation of European liberal democracies and European welfare states. It argues that while until recently, the relationship between democracy and demography was usually thought of in Malthusian terms (too many people and not enough resources), the demographic shock voiced in parts of Europe today is radically different. It is caused by political fears of demographic decline, depopulation, and a widening gap in opportunities and social attitudes between metropolitan centers and outlying areas. The picture is especially bleak in Central and Eastern Europe, where fertility is low and outmigration is high. The United Nations estimates that since the 1990s, the nations of this region have lost about 6 percent of their collective population, or about eighteen-million persons. If these people formed a country, it would be nearly as populous as the Czech Republic and Hungary combined. The lecture discusses the diverging paths of ethnic homogenization and ethnic diversity in the West of Europe and the East of Europe since World War I and its significance in explaining the nature of Central European populism of today.

How Important Is the East-West Divide in Europe? (De l'importance du clivage Est-Ouest en Europe) 1/4

Play Episode Listen Later Oct 6, 2021 48:28

Samantha Besson Droit international des institutions Collège de France Année 2021-2022 Ivan Krastev - Conférencier invité - Cycle europe du Collège de France : L'angoisse du déclin. Démocratie, démographie et clivage Est-Ouest en Europe En démocratie, la règle veut que les citoyennes et les citoyens élisent celles et ceux qui les gouvernent. Mais, dans les faits, les gouvernements tendent eux aussi à choisir celles et ceux qui les élisent. Ils opèrent ce choix par l'élaboration de lois sur la citoyenneté et de lois électorales, mais aussi par la mise en place de politiques migratoires, par le recours au redécoupage électoral à des fins politiques (gerrymandering), ou encore par l'entrave au droit de vote. La série de conférences proposées ici analyse la façon dont les majorités ethnoculturelles, en diminution dans les États membres de l'Union européenne (UE), tentent de préserver leur pouvoir et leur identité face à leur propre déclin démographique et à l'afflux migratoire. La thèse défendue est que le conflit actuel entre le libéralisme et l'illibéralisme en Europe n'est autre que l'expression de la rivalité entre deux images, idéalisées et opposées, du « peuple » que se choisissent différents gouvernements. Le libéralisme manifeste l'approbation donnée à un corps politique inclusif et représentatif de la diversité des sociétés modernes. L'illibéralisme s'appuie sur le majoritarisme démocratique pour préserver le caractère ethnique des démocraties nationales. Cette série de quatre conférences s'inscrit dans le cycle Europe du Collège de France 2021-2022 consacré au thème Les deux Europes. Conférence en anglais avec traduction simultanée en français. De l'importance du clivage Est-Ouest en Europe Ivan Krastev est président du Centre for Liberal Strategies de Sofia (Bulgarie) et membre permanent de l'Institute for Human Sciences de Vienne (Autriche). Il est également membre fondateur du Conseil européen des relations étrangères, membre du conseil d'administration de l'International Crisis Group et écrit régulièrement des articles pour le New York Times. Il est l'auteur de Est-ce déjà demain ? Le monde paradoxal de l'après-Covid-19 (traduit en français par Frédéric Joly et Amélie Petit pour les éditions Premier Parallèle, 2020 ; disponible en anglais aux éditions Penguin, octobre 2020) ; Le Moment illibéral (traduit en français par Johan Frederik Hel Guedj pour les éditions Fayard, 2019 ; disponible en anglais aux éditions Allen Lane, 2019), coécrit avec Stephen Holmes et lauréat de la 30e édition du prix annuel Lionel‑Gelber ; After Europe (UPenn Press, 2017) ; Democracy Disrupted. The Global Politics on Protest (UPenn Press, 2014) et In Mistrust We Trust: Can Democracy Survive When We Don't Trust Our Leaders? (TED Books, 2013). En 2020, Ivan Krastev a reçu le prix Jean Améry de l'essai européen. L'Europe est un labyrinthe complexe traversé de nombreuses lignes de faille et de divisions internes. Cette conférence introductive se concentre sur certaines de ces fractures qui caractérisent l'Europe d'aujourd'hui : la fracture Nord-Sud ; celle liée à la densité de population (manifeste dans l'écart entre les valeurs culturelles et les préférences électorales des personnes vivant dans les zones métropolitaines d'Europe et celles des zones rurales) et la fracture générationnelle. La thèse proposée sera la suivante : si remédier à ces clivages est certes d'une importance capitale pour l'avenir de l'UE, c'est en réalité la fracture Est-Ouest qui sera déterminante pour la préservation de l'Union en tant qu'espace libéral-démocrate. Conference in English with simultaneous translation into French. How Important Is the East-West Divide in Europe? Europe is a complicated maze with many fault lines and internal divisions. This introductory lecture focuses on several of the faults lines in today's Europe: the North-South Divide; the Density Divide (gap in cultural values and electoral preferences between people living in Europe's metropolitan areas and the rural areas); and the Generation Divide. It argues that while bridging all those divides is critically important for the future of the EU, it is the East-West divide that will have most importance for the preservation of the Union as a liberal-democratic space.

Leçon inaugurale - Europa : le mythe comme métaphore - VIDEO

Play Episode Listen Later Sep 30, 2021 98:49

Alberto Manguel Collège de France L'invention de l'Europe par les langues et les cultures (chaire annuelle 2021-2022) Année 2021-2022 Leçon inaugurale : Au commencement, il y a le mythe. Zeus s'éprit d'Europa, la fille du roi africain Agénor, et, métamorphosé en taureau, l'emporta en Crète où elle lui donna deux fils. Agénor envoya les deux frères d'Europa à sa poursuite, leur interdisant de réapparaître chez lui sans l'avoir retrouvée. Ils ne revinrent jamais. Le mythe est, au sens essentiel, un déplacement, une métaphore, une traduction, une « parole » (Barthes) qui signifie : « emporté d'un lieu à un autre ». Les mythes sont transformés, altérés, renouvelés pour correspondre aux besoins d'un temps et d'un lieu. Mais ils restent eux-mêmes pour l'essentiel, car ils ne sont pas créés en tant que fabrications de l'imagination humaine, mais (sans vouloir tomber dans un universalisme facile) comme des manifestations concrètes de certaines intuitions primordiales. Au Moyen Âge, Lactantius proposa de banaliser le mythe grec en prétendant que le taureau était simplement le nom d'un bateau. Mais le mythe perdura et en fit lever d'autres dérivés de l'histoire initiale : mythes de souveraineté (Europa, une princesse), de féminité (la bien-aimée de Zeus), de prééminence culturelle (ses frères envoyés à sa recherche) et aussi, plus mystérieusement, d'immigration et d'établissement (Europa, une résidente étrangère). Le contenu de ces mythes constitue peut-être la pierre de touche qui prête aux peuples de l'Europe une identité commune intuitive. Toute définition (celle du mythe, par exemple) nécessite tant une limitation qu'une invention. Une limitation de ce que nous croyons que l'objet de la définition n'est pas, et une invention de ce que nous imaginons susceptible de constituer quelque chose que nous connaissons déjà, puisque nous ne pouvons définir ce que nous n'avons pas encore imaginé. Le mythe d'Europa reflète cette double nécessité. - La chaire annuelle L'invention de l'Europe par les langues et les cultures, créée en partenariat avec le ministère de la Culture (Délégation générale à la langue française et aux langues de France), porte sur les enjeux contemporains de la création intellectuelle et artistique en Europe

Leçon inaugurale - Europa : le mythe comme métaphore

Play Episode Listen Later Sep 30, 2021 98:49

Alberto Manguel Collège de France L'invention de l'Europe par les langues et les cultures (chaire annuelle 2021-2022) Année 2021-2022 Leçon inaugurale : Au commencement, il y a le mythe. Zeus s'éprit d'Europa, la fille du roi africain Agénor, et, métamorphosé en taureau, l'emporta en Crète où elle lui donna deux fils. Agénor envoya les deux frères d'Europa à sa poursuite, leur interdisant de réapparaître chez lui sans l'avoir retrouvée. Ils ne revinrent jamais. Le mythe est, au sens essentiel, un déplacement, une métaphore, une traduction, une « parole » (Barthes) qui signifie : « emporté d'un lieu à un autre ». Les mythes sont transformés, altérés, renouvelés pour correspondre aux besoins d'un temps et d'un lieu. Mais ils restent eux-mêmes pour l'essentiel, car ils ne sont pas créés en tant que fabrications de l'imagination humaine, mais (sans vouloir tomber dans un universalisme facile) comme des manifestations concrètes de certaines intuitions primordiales. Au Moyen Âge, Lactantius proposa de banaliser le mythe grec en prétendant que le taureau était simplement le nom d'un bateau. Mais le mythe perdura et en fit lever d'autres dérivés de l'histoire initiale : mythes de souveraineté (Europa, une princesse), de féminité (la bien-aimée de Zeus), de prééminence culturelle (ses frères envoyés à sa recherche) et aussi, plus mystérieusement, d'immigration et d'établissement (Europa, une résidente étrangère). Le contenu de ces mythes constitue peut-être la pierre de touche qui prête aux peuples de l'Europe une identité commune intuitive. Toute définition (celle du mythe, par exemple) nécessite tant une limitation qu'une invention. Une limitation de ce que nous croyons que l'objet de la définition n'est pas, et une invention de ce que nous imaginons susceptible de constituer quelque chose que nous connaissons déjà, puisque nous ne pouvons définir ce que nous n'avons pas encore imaginé. Le mythe d'Europa reflète cette double nécessité. - La chaire annuelle L'invention de l'Europe par les langues et les cultures, créée en partenariat avec le ministère de la Culture (Délégation générale à la langue française et aux langues de France), porte sur les enjeux contemporains de la création intellectuelle et artistique en Europe

De la physique statistique aux sciences sociales : les défis de la pluridisciplinarité, présentation du cours

Play Episode Listen Later Apr 7, 2021 1:40

Jean-Philippe Bouchaud Collège de France Chaire Innovation Technologique Lilianne Bettencourt Année 2020-2021 De la physique statistique aux sciences sociales : les défis de la pluridisciplinarité

Leçon inaugurale - Frédéric Magniez - Informatique et sciences numériques (chaire annuelle) - VIDEO

Play Episode Listen Later Apr 1, 2021 51:53

Frédéric Magniez Collège de France Informatique et sciences numériques (chaire annuelle) Leçon inaugurale : Algorithmes quantiques : quand la physique quantique défie la thèse de Church-Turing Tous les calculs informatiques sont actuellement exécutés sur des ordinateurs contraints par les lois de la physique newtonienne, dite encore physique classique. Cependant, comme l'a suggéré Richard Feynman dans les années 80, un ordinateur quantique pourrait tirer profit des phénomènes de superposition et d'intrication de la physique quantique afin d'accélérer ses calculs. Alors que des prototypes d'ordinateur quantique encore très limités voient progressivement le jour, start-up, grandes entreprises du numérique et aussi gouvernements orientent peu à peu leur recherche, stratégie et financement afin d’être prêts à exploiter le potentiel de ce futur ordinateur. En partant des premiers paradoxes quantiques, la leçon inaugurale et le cours prononcé dans le cadre de cette chaire présenteront les fondements de la cryptographie et de la communication quantiques. Ensuite, nous introduirons les concepts du calcul quantique par le biais des circuits, qui nous permettront de présenter les principales méthodes algorithmiques quantiques : mise en évidence de propriétés algébriques permettant de déchiffrer les messages secrets, et optimisation ouvrant la voie à un vaste champ d'applications algorithmiques. Puis nous aborderons les limites du calcul quantique, qu'elles soient théoriques ou liées aux technologies actuelles. Enfin, nous terminerons en décrivant une partie de la recherche actuelle motivée par l'utilisation à court terme de prototypes d'ordinateurs quantiques limités, mais pouvant potentiellement trouver des applications concrètes, comme notamment en intelligence artificielle ou encore en usage décentralisé de type Internet.

Leçon inaugurale - Frédéric Magniez - Informatique et sciences numériques (chaire annuelle)

Play Episode Listen Later Apr 1, 2021 51:53

Frédéric Magniez Collège de France Informatique et sciences numériques (chaire annuelle) Leçon inaugurale : Algorithmes quantiques : quand la physique quantique défie la thèse de Church-Turing Tous les calculs informatiques sont actuellement exécutés sur des ordinateurs contraints par les lois de la physique newtonienne, dite encore physique classique. Cependant, comme l'a suggéré Richard Feynman dans les années 80, un ordinateur quantique pourrait tirer profit des phénomènes de superposition et d'intrication de la physique quantique afin d'accélérer ses calculs. Alors que des prototypes d'ordinateur quantique encore très limités voient progressivement le jour, start-up, grandes entreprises du numérique et aussi gouvernements orientent peu à peu leur recherche, stratégie et financement afin d’être prêts à exploiter le potentiel de ce futur ordinateur. En partant des premiers paradoxes quantiques, la leçon inaugurale et le cours prononcé dans le cadre de cette chaire présenteront les fondements de la cryptographie et de la communication quantiques. Ensuite, nous introduirons les concepts du calcul quantique par le biais des circuits, qui nous permettront de présenter les principales méthodes algorithmiques quantiques : mise en évidence de propriétés algébriques permettant de déchiffrer les messages secrets, et optimisation ouvrant la voie à un vaste champ d'applications algorithmiques. Puis nous aborderons les limites du calcul quantique, qu'elles soient théoriques ou liées aux technologies actuelles. Enfin, nous terminerons en décrivant une partie de la recherche actuelle motivée par l'utilisation à court terme de prototypes d'ordinateurs quantiques limités, mais pouvant potentiellement trouver des applications concrètes, comme notamment en intelligence artificielle ou encore en usage décentralisé de type Internet.

Présentation du cours : Les cellules immunitaires du cerveau : origines, fonctions et implications dans les maladies neurodégénératives

Play Episode Listen Later Apr 1, 2021 3:56

Sonia Garel Neurobiologie et immunité Collège de France Année 2020-2021 Les courTs du Collège de France Présentation du cours : Les cellules immunitaires du cerveau : origines, fonctions et implications dans les maladies neurodégénératives Depuis une dizaine d’années, des études ont révélé l’importance des cellules immunitaires dans les fonctions cérébrales. Par leurs interactions croisées avec les neurones et cellules gliales, elles participent au développement, au fonctionnement et aux pathologies du cerveau. Or, immunologistes et neurobiologistes ne se sont que trop rarement associés dans la construction des savoirs. Comment ces nouvelles données modifient-elles notre vision du fonctionnement du cerveau ? Comment les études sur la physiologie normale peuvent-elles nous aider à mieux comprendre les maladies ? Le cours de cette année se focalise sur la présentation des cellules immunitaires résidentes du cerveau, en les intégrant aux données génétiques et physiologiques connues des neurobiologistes. Il insiste sur les mécanismes moléculaires et cellulaires en jeu dans les interactions neuroimmunitaires en conditions normales, depuis la vie prénatale jusqu’au vieillissement. Il aborde également les contributions neuroimmunitaires aux pathologies neurodégénératives, notamment dans la maladie d’Alzheimer. Ce cours, destiné à la fois aux non-spécialistes mais aussi aux neurobiologistes et aux immunologistes, permet de définir un nouveau cadre pour l’étude des fonctions cérébrales. Dans ce portrait de la série des CourTs du Collège de France, Sonia Garel présente ses activités de recherche et d’enseignement.

04 - Formes urbaines en mouvement : l'architecture de l'interurbanité - VIDEO

Play Episode Listen Later Mar 24, 2021 58:15

Jean-Louis Cohen Architecture et forme urbaine Collège de France Année 2020 - 2021 Formes urbaines en mouvement : l'architecture de l'interurbanité Depuis l’Antiquité, les villes n’ont cessé d’échanger leurs formes, dans un mouvement incessant qui a vu les dispositifs de Rome, de Venise, de Londres ou de Paris migrer vers d’autres continents. Ces translations sont étudiées alternativement dans les villes qui en sont la source et dans celles qui en sont le réceptacle. L’histoire suggérée se confond avec celle de la circulation des rues, places et bâtiments, que les concepts de la théorie littéraires et des mathématiques, ainsi que certaines techniques artistiques, permettent d’interpréter.

04 - Formes urbaines en mouvement : l'architecture de l'interurbanité

Play Episode Listen Later Mar 24, 2021 58:15

Jean-Louis Cohen Architecture et forme urbaine Collège de France Année 2020 - 2021 Formes urbaines en mouvement : l'architecture de l'interurbanité Depuis l’Antiquité, les villes n’ont cessé d’échanger leurs formes, dans un mouvement incessant qui a vu les dispositifs de Rome, de Venise, de Londres ou de Paris migrer vers d’autres continents. Ces translations sont étudiées alternativement dans les villes qui en sont la source et dans celles qui en sont le réceptacle. L’histoire suggérée se confond avec celle de la circulation des rues, places et bâtiments, que les concepts de la théorie littéraires et des mathématiques, ainsi que certaines techniques artistiques, permettent d’interpréter.

03 - Formes urbaines en mouvement : l'architecture de l'interurbanité - VIDEO

Play Episode Listen Later Mar 17, 2021 60:38

Jean-Louis Cohen Architecture et forme urbaine Collège de France Année 2020 - 2021 Formes urbaines en mouvement : l'architecture de l'interurbanité Depuis l’Antiquité, les villes n’ont cessé d’échanger leurs formes, dans un mouvement incessant qui a vu les dispositifs de Rome, de Venise, de Londres ou de Paris migrer vers d’autres continents. Ces translations sont étudiées alternativement dans les villes qui en sont la source et dans celles qui en sont le réceptacle. L’histoire suggérée se confond avec celle de la circulation des rues, places et bâtiments, que les concepts de la théorie littéraires et des mathématiques, ainsi que certaines techniques artistiques, permettent d’interpréter.

03 - Formes urbaines en mouvement : l'architecture de l'interurbanité

Play Episode Listen Later Mar 17, 2021 60:38

Jean-Louis Cohen Architecture et forme urbaine Collège de France Année 2020 - 2021 Formes urbaines en mouvement : l'architecture de l'interurbanité Depuis l’Antiquité, les villes n’ont cessé d’échanger leurs formes, dans un mouvement incessant qui a vu les dispositifs de Rome, de Venise, de Londres ou de Paris migrer vers d’autres continents. Ces translations sont étudiées alternativement dans les villes qui en sont la source et dans celles qui en sont le réceptacle. L’histoire suggérée se confond avec celle de la circulation des rues, places et bâtiments, que les concepts de la théorie littéraires et des mathématiques, ainsi que certaines techniques artistiques, permettent d’interpréter.

05 - L'argenterie de prestige en Iran sassanide et en Asie centrale : un mode d'expression politique et idéologique - VIDEO

Play Episode Listen Later Mar 11, 2021 59:16

Frantz Grenet Chaire Histoire et cultures de l'Asie centrale préislamique Année 2020 - 2021 L'argenterie de prestige en Iran sassanide et en Asie centrale : un mode d'expression politique et idéologique Le cours de cette année portera sur « L’argenterie de prestige en Iran sassanide et en Asie centrale : un mode d’expression politique et idéologique » et le séminaire sur « L'argenterie de prestige en Iran sassanide et en Asie centrale : un mode d'expression politique et idéologique ».

Claim Collège de France (Général)

In order to claim this podcast we'll send an email to with a verification link. Simply click the link and you will be able to edit tags, request a refresh, and other features to take control of your podcast page!

Claim Cancel