Histoire Vivante - La 1ere

Follow Histoire Vivante - La 1ere
Share on
Copy link to clipboard

Redécouverte d'un fait marquant de l'histoire contemporaine. Une façon de revivre sous forme d'archives sonores ou de textes les grands moments de notre histoire... Une émission de Jean Leclerc Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion.

RTS - Radio Télévision Suisse


    • Feb 3, 2023 LATEST EPISODE
    • weekdays NEW EPISODES
    • 30m AVG DURATION
    • 640 EPISODES

    5 from 24 ratings Listeners of Histoire Vivante - La 1ere that love the show mention: une, qui, les.



    More podcasts from RTS - Radio Télévision Suisse

    Search for episodes from Histoire Vivante - La 1ere with a specific topic:

    Latest episodes from Histoire Vivante - La 1ere

    Méditerranée: unité et diversité (5/5)

    Play Episode Listen Later Feb 3, 2023 30:27


    La Méditerranée est une zone sous tension, entourée au nord par l'Union européenne et au sud par le monde arabo-musulman avec de profondes évolutions politiques le long de ses deux rives. Les paramètres sont nombreux: le rôle de la Turquie, d'Israël et du Liban, la présence navale américaine, la proximité de la mer Noire, du Caucase et de la Russie qui, depuis le début de la guerre en Ukraine, complique encore la donne géostratégique. Avec l'Amiral Pascal Ausseur, Directeur général de la Fondation Méditerranéenne d'Études Stratégique basée à Toulon, au micro de Frédéric Pfyffer. Photo: le Premier ministre du gouvernement libyen d'unité nationale Abdul Hamid Dbeibah (à droite) reçoit le Premier ministre italien Giorgia Meloni lors de sa visite à Tripoli, en Libye, le 28 janvier 2023. Quelques jours plus tôt, elle s'était rendue à Alger (Algérie). Objectif de cette tournée nord-africaine: sécuriser l'approvisionnement en hydrocarbures de l'Italie, mais aussi évoquer la lutte contre la migration irrégulière et d'autres domaines de collaboration. (© FILIPPO ATTILI /ITALIAN GOVERNMENT PRESS OFFICE/Keystone)

    Méditerranée: unité et diversité (4/5)

    Play Episode Listen Later Feb 2, 2023 30:00


    "La Méditerranée orientale, une mer de gaz". Cette citation met bien en lumière les enjeux économiques et géostratégiques de cette région du monde, encore amplifiés depuis le début de l'invasion russe en Ukraine en février 2022 et la recherche effrénée de nouvelles sources d'approvisionnement énergétique. Des enjeux énergétiques qui provoquent une escalade diplomatico-sécuritaire qui pourrait encore prendre de l'ampleur. Avec Jean-Pierre Favennec, spécialiste du pétrole et du gaz, Directeur du Centre économie et gestion à l'institut français du pétrole, au micro de Frédéric Pfyffer. Sur cette photo prise en juillet 2020 depuis la côte turque, près de la ville d'Antalya, on peut voir le navire de recherche Oruc Reis. La Grèce a prévenu qu'elle ferait "tout ce qui est nécessaire" pour défendre ses droits souverains en réponse aux plans de son voisin, la Turquie, de mener une mission de recherche pétrolière et gazière au sud des îles grecques en Méditerranée orientale. (© Ibrahim Laleli / Keystone/DHA via AP)

    Méditerranée: unité et diversité (3/5)

    Play Episode Listen Later Feb 1, 2023 30:24


    Le Maroc se présente comme un acteur incontournable dans les relations entre l'Afrique et l'Europe et souhaiterait représenter une passerelle incontournable, un pont sur la Méditerranée pour relier deux continents tout entiers. Il aimerait jouer un rôle clé en s'appuyant sur son histoire. Quelles sont au juste les ambitions du roi Mohammed VI ? Jean-Yves Moisseron, socio-économiste, directeur de recherches à l'Institut de Recherche pour le Développement, rédacteur en chef de la revue Maghreb-Machrek, répond aux questions de Laurent Huguenin-Elie. Photo: le roi Mohammed VI du Maroc, entouré par l'ex-président français Jacques Chirac, à droite, et le premier ministre portugais de l'époque Antonio Guterres, lors du sommet Afrique-Europe au Caire (Egypte), lundi 3 avril 2000. Quinze chefs d'État de l'Union européenne et au moins 20 dirigeants de 53 pays d'Afrique avaient participé à ce sommet visant à sensibiliser la communauté internationale au potentiel de l'Afrique, à promouvoir son intégration dans l'économie mondiale en favorisant le renforcement des liens commerciaux avec l'Europe et à développer la paix et la démocratie dans la région. (© Enric Marti / KEYSTONE/AP Photo)

    Méditerranée: unité et diversité (2/5)

    Play Episode Listen Later Jan 31, 2023 30:18


    Et si la Méditerranée comme concept était une construction des pays du Nord; leur représentation d'un ensemble s'appuyant sur leur histoire coloniale? La Méditerranée comme élément de cohésion est présentée comme une référence de l'action publique européenne en direction des pays riverains, mais cette représentation relève-t-elle d'un mythe? Pour certains, la rhétorique des discours de l'Europe sur la Méditerranée semble manquer singulièrement de sens pour la rive sud. Avec Jean-Yves Moisseron, socio-économiste, directeur de recherches à l'Institut de Recherche pour le Développement, rédacteur en chef de la revue Maghreb-Machrek, au micro de Laurent Huguenin-Elie. Photo: le général français Henri Gouraud proclame l'Etat du Grand-Liban le 1er septembre 1920. Quatre ans plus tôt, le 16 novembre 1916, deux diplomates, le Britannique sir Mark Sykes et le Français François Georges-Picot concluent l'accord secret "Sykes-Picot". Celui-ci prévoit le partage, au terme de la Première Guerre mondiale, des dépouilles de l'empire ottoman, allié de l'Allemagne et de l'Autriche-Hongrie.

    Méditerranée: unité et diversité (1/5)

    Play Episode Listen Later Jan 30, 2023 30:16


    La Méditerranée a de tout temps constitué un formidable espace d'échanges, de circulation des hommes, des marchandises et des idées. Mais peut-on parler d'ensemble unifié, comme l'imaginaient les Romains avec leur "Mare Nostrum", ou faut-il la considérer dès l'Antiquité comme un univers fractionné? Comment ce bassin méditerranéen était-il perçu chez les Anciens? Pourquoi la Méditerranée a-t-elle fait l'objet d'autant de représentations? Laurent Huguenin-Elie reçoit Hedi Dridi, professeur d'archéologie de la Méditerranée antique à l'Université de Neuchâtel. Illustration: carte de l'Empire romain en 117 apr. J.-C. Le terme "Mare Nostrum" (littéralement "notre mer") était utilisé à l'origine par les Romains pour désigner la mer Tyrrhénienne après leur conquête de la Sicile, de la Sardaigne et de la Corse au cours des guerres puniques contre Carthage. En 30 av. J.-C., la domination romaine s'étendait de la péninsule ibérique à l'Égypte, et "Mare Nostrum" a commencé à être utilisé dans le contexte de l'ensemble de la mer Méditerranée. D'autres noms ont également été employés, notamment "Mare Internum" ("mer intérieure"), mais ils n'incluaient pas "Mare Mediterraneum", terme issu du latin tardif, attesté seulement bien après la chute de Rome.

    Kennedy, histoire d'un mythe américain (5/5) - L'assassinat de Robert Kennedy

    Play Episode Listen Later Jan 27, 2023 28:31


    Le 5 juin 1968 à Los Angeles, Robert Kennedy, dit Bobby, vient de remporter la primaire démocrate de Californie et part favori pour être investi candidat à l'élection présidentielle, dans cette Amérique encore traumatisée par l'assassinat, cinq ans plus tôt, de son frère JFK. La fête bat son plein, Robert Kennedy termine son discours et quitte la salle de réception par les cuisines de l'hôtel quand soudain, il est la cible de plusieurs coups de revolver. Pour tenter de mieux cerner le personnage, Boris Vejdovsky, maître d'enseignement et de recherche à l'Université de Lausanne, spécialiste de la culture américaine, nous brosse le portrait de Robert Kennedy. Avec la participation de Nicole Bacharan, politologue, historienne, spécialiste des Etats-Unis. Enfin, en compagnie de Vincent Seriot, responsable des contenus aux Archives de la RTS, Laurent Huguenin-Elie revient sur un document exceptionnel (à découvrir en cliquant sur le lien ci-contre): entre mai et juin 1968, une équipe de la RTS se rend aux Etats-Unis et réalise un reportage qui montre notamment les coulisses de cette soirée tragique. Photo: le sénateur Robert F. Kennedy allongé sur le sol de l'Ambassador Hotel de Los Angeles le 5 juin 1968, après qu'un Jordanien de 24 ans a tiré plusieurs coups de revolver sur lui. Robert Kennedy qui, tout comme son frère John F. Kennedy, représentait l'espoir d'une Amérique meilleure, meurt de ses blessures le lendemain de l'attentat. (© Boris Yaro/AP Photo/Los Angeles Times)

    Kennedy, histoire d'un mythe américain (4/5) - On a tiré sur le Président

    Play Episode Listen Later Jan 26, 2023 28:59


    Le 22 novembre 1963, le président Kennedy est en tournée en vue de sa réélection. Il sait que les voix dans les états du Sud seront déterminantes. Il sait aussi que son voyage présidentiel au Texas est à haut risque. A Dallas, l'accueil paraît de prime abord bienveillant. La limousine décapotable du couple présidentiel traverse le centre-ville dans une ambiance plutôt bon enfant. Mais soudain, vers 12h30, trois coups de feu retentissent. On a tiré sur le Président… Avec Boris Vejdovsky, maître d'enseignement et de recherche à l'Université de Lausanne, spécialiste de la culture américaine au micro de Laurent Huguenin-Elie, ainsi que Nicole Bacharan, politologue, historienne, spécialiste des Etats-Unis. Photo: Lee Harvey Oswald (au centre), l'assassin présumé du président John F. Kennedy, est abattu le 24 novembre 1963 dans un couloir du quartier général de la police de Dallas par Jack Ruby (de dos, à droite), propriétaire d'une boîte de nuit. Avant son procès, Ruby a déclaré: "On ne saura jamais la vérité, ni pourquoi j'ai agi. Les personnes qui ont tant à gagner et un motif puissant pour me mettre où je suis ne laisseront jamais éclater la vérité." (© Bob Jackson/AP Photo-Dallas Times-Herald)

    Kennedy, histoire d'un mythe américain (3/5) - Jackie

    Play Episode Listen Later Jan 25, 2023 30:15


    Elle a été et reste la First Lady préférée des Américains, une véritable star. Adulée du public et des médias, Jacky Kennedy, l'épouse de JFK, a pris son rôle de première dame très à cœur. Mais de quelle manière a-t-elle marqué cette période et quelle a été au juste son influence dans les coulisses de la Maison Blanche ou lors des rencontres officielles? Nous retrouvons Nicole Bacharan, politologue, historienne, spécialiste des Etats-Unis et auteure de "First Ladies", au micro de Laurent Huguenin-Elie. Photo: John Fitzgerald Kennedy, à l'époque sénateur du Massachusetts, et Jacqueline Kennedy sur le balcon de la maison qu'ils louaient à Georgetown, en 1954. Jackie a rencontré son futur mari deux ans plutôt lors d'une soirée organisée par un ami commun. En tant qu'épouse de sénateur, elle se met à suivre des cours d'histoire américaine et de sciences politiques à l'université de Georgetown. Très vite, elle fait concurrence à son mari par ses connaissances sur l'histoire américaine. (© ORLANDO SUERO/AP/SMITHSONIAN)

    Kennedy, histoire d'un mythe américain (2/5) - La crise des missiles

    Play Episode Listen Later Jan 24, 2023 29:03


    Le 16 octobre 1962, un petit groupe se réunit secrètement et en urgence à la Maison Blanche. Il y a là notamment John et Robert Kennedy. Le président des Etats-Unis et son frère réalisent qu'ils ont été dupés: les mouvements suspects des Soviétiques à Cuba n'avaient rien d'anodin. Durant deux semaines, le monde va retenir son souffle et craindre une guerre nucléaire. Pour comprendre ce qui se joue alors, Laurent Huguenin-Elie retrouve Nicole Bacharan, politologue, historienne, spécialiste des Etats-Unis, auteure de "Les grands jours qui ont changé l'Amérique" et "Les secrets de la Maison Blanche" (Perrin). Photo: le cargo soviétique Bonronec met le cap vers l'est au départ de La Havane (Cuba), le 9 novembre 1962. Les objets cylindriques cachés par des bâches et entreposés sur le pont arrière semblent être des lanceurs de missiles mobiles. Un appel à la paix du pape Jean XXIII avait été radiodiffusé et relayé en première page par la Pravda le 26 octobre. Le retrait des missiles est décidé par Khrouchtchev le jour-même, après un engagement écrit de non-invasion de Cuba par le président Kennedy. (© Bob Schutz / AP Photo/Keystone)

    Kennedy, histoire d'un mythe américain (1/5) - Un jeune sénateur à la conquête des Etats-Unis

    Play Episode Listen Later Jan 23, 2023 28:45


    Histoire Vivante revient cette semaine sur la légende de John Fitzgerald Kennedy, plus jeune président des Etats-Unis, assassiné à Dallas le 22 novembre 1963. JFK: trois lettres devenues célèbres et associées à une figure iconique qui contribueront à la fabrication d'un mythe. Le 8 novembre 1960, John Fitzgerald Kennedy réussit son pari de justesse. Il remporte l'élection face à Richard Nixon, avec seulement 120'000 voix d'avance. À 43 ans, il devient le plus jeune président élu et le premier président catholique des Etats-Unis. Laurent Huguenin-Elie s'entretient avec Nicole Bacharan, politologue et historienne spécialiste des Etats-Unis. Avec la participation de Boris Vejdovsky, maître d'enseignement et de recherche à l'Université de Lausanne, spécialiste de la culture américaine, chargé de cours à l'EPFL. (en rediffusion) Dimanche 29 janvier à 20h50 sur RTS Deux, vous pourrez voir le documentaire "Marcus Klingberg - Un pur espion", réalisé par Rémi Lainé (France, 202). Disponible dès aujourd'hui en cliquant sur le lien ci-contre. Sur cette photo du 21 octobre 1960, le sénateur John F. Kennedy (à droite) et le vice-président Richard M. Nixon débattent dans un studio new yorkais. Ces grands débats télévisés, les premiers de l'Histoire, obligent les partisans de Nixon à écouter un Kennedy confiant et bien préparé. Ils peuvent difficilement éviter la comparaison avec Nixon. (© AP/Keystone)

    Fascinantes civilisations précolombiennes (5/5) - Pizarro le conquistador

    Play Episode Listen Later Jan 20, 2023 29:59


    Son nom est moins connu que ceux de Christophe Colomb ou Hernan Cortes. Pourtant, l'espagnol Francisco Pizarro marquera lui aussi tristement l'histoire, pour avoir participé à la conquête du "Nouveau Monde". Francisco Pizarro et son armée mettront à genoux l'empire Inca et s'empareront de ses fabuleuses richesses. Au micro de Noémie Guignard, Bernard Lavallé, professeur de civilisation hispano-américaine coloniale à l'Université de la Sorbonne Nouvelle – Paris III, évoque cette conquête et les affrontements sanglants qu'elle va engendrer. Illustration: "Pizarro Seizing the Inca of Peru" (détail). Tableau de John Everett Millais (1829 – 1896) peint en 1845 et représentant Pizarro en train de capturer Atahualpa, roi des Incas, le 16 novembre 1532. Celui-ci livre alors six tonnes d'or (valeur actuelle: CHF 285 millions) au conquistador pour acheter sa liberté mais, contrairement à la promesse qui lui a été faite, il ne la retrouve pas. Après un procès expéditif, Pizarro le fait exécuter et proclame nouvel Inca Topa Hualpa, frère cadet d'Atahualpa.

    Fascinantes civilisations précolombiennes (4/5)

    Play Episode Listen Later Jan 19, 2023 29:53


    Majestueuses, impressionnantes, les montagnes de la cordillère des Andes fascinent depuis toujours, au point de représenter un véritable objet de vénération pour les civilisations qui ont occupé l'espace andin. Cette sacralisation de la montagne se retrouverait d'ailleurs chez tous les peuples originels d'Amérique. Partout sur le continent, des tertres, sortes de montagnes artificielles, rappellent l'importance de cette croyance, qui joue un rôle significatif dans la façon dont sont organisées ces civilisations. C'est de cette montagne sacrée dont il sera question dans cet épisode avec l'historienne, ethnologue et anthropologue Carmen Bernand, invitée de Noémie Guignard. Photo: l'Ausangate (6 385m d'altitude) est la montagne sacrée la plus importante du Pérou. En quechua, elle est surnommée "Apu", le nom donné aux montagnes sacrées dans les Andes. Chaque année entre mai et juin, une fête est organisée en son honneur. Des milliers de pèlerins l'escaladent pour y prélever des blocs de glaces qu'ils ramènent chez eux. (© Edubucher/wikipedia)

    Fascinantes civilisations précolombiennes (3/5)

    Play Episode Listen Later Jan 18, 2023 29:07


    La célèbre et effrayante momie qui figure dans l'album de Tintin "Les 7 boules de cristal" est exposée au Musée Art et Histoire de Bruxelles. Hergé l'a baptisée Rascar Capac, en référence au monde inca. Mais qui était véritablement cet homme momifié? Était-ce un dignitaire inca? Le mystère Rascar Capac a été récemment levé à l'issue d'une enquête. Serge Lemaître est archéologue, conservateur des collections Amériques du Musée Art et Histoire de Bruxelles. Il répond aux questions de Laurent Huguenin-Elie. Photo: durant les années 1930, à Bruxelles, Hergé est voisin du Musée du cinquantenaire (devenu depuis le Musée Art et Histoire) qu'il visite régulièrement. C'est ainsi qu'il fait la connaissance d'une des momies péruviennes que possède le musée. Hergé utilisera sa posture accroupie et sa peau parcheminée comme inspiration pour créer la momie de Rascar Capac, "celui-qui-déchaîne-le-feu-du-ciel". (© Xavier Ramband / Panoramique Terre Productions)

    Fascinantes civilisations précolombiennes (2/5)

    Play Episode Listen Later Jan 17, 2023 28:49


    Artisans hors pairs, les Moché (ou Mochica) manipulaient l'argile, la pierre, les coquillages, le métal avec brio. Il s'agissait de pourvoir les élites d'objets somptuaires ou rituels utilisés lors de sacrifices. Le système symbolique de représentation est unique et donne des pistes de compréhension face à cette question: pourquoi et comment les Moché s'adonnaient-ils aux sacrifices humains? Au micro de Laurent Huguenin-Elie, Steve Bourget, archéologue, responsable des collections Amériques au musée du Quai Branly-Jacques Chirac à Paris, spécialiste du Pérou ancien et auteur de nombreux articles et ouvrages, notamment "Sexe, mort et sacrifice dans la religion mochica" (éd. Somogy éditions d'art). Photo: anneau de nez mochica en or incrusté de turquoises et de chrysocolles, Museo Oro del Perú y Armas del Mundo, Lima, Pérou. (© Manuel González Olaechea / wikimedia)

    Fascinantes civilisations précolombiennes (1/5)

    Play Episode Listen Later Jan 16, 2023 29:13


    Peu connue, la culture Moche ou Mochica, qui s'est épanouie sur la côte nord du Pérou entre les IIe et VIIIe siècles, est bel et bien éblouissante, avec son lot de temples, de palais, de mausolées funéraires contenant des tombes spectaculaires mais aussi de systèmes d'irrigation sophistiqués. Les Moche ont développé une société complexe, sans doute la plus élaborée du Pérou ancien. Au micro de Laurent Huguenin-Elie, nous rencontrons Steve Bourget, archéologue, responsable des collections Amériques au musée du Quai Branly-Jacques Chirac à Paris, spécialiste du Pérou ancien et auteur notamment de "Les rois mochica, divinité et pouvoir dans le Pérou ancien" (Musée d'Ethnographie de Genève). Dimanche 22 janvier à 20h55 sur RTS Deux, vous pourrez voir le documentaire "Pérou - Sacrifices au royaume de Chimor", disponible dès maintenant en cliquant sur le lien ci-contre. Réalisation: Jérôme Scemla (France, 2022) Photo: coiffe mochica du Museo Arqueológico Rafael Larco Herrera de Lima, Pérou. Les Mochicas étaient des conquérants. Installés au nord-ouest de l'actuel Pérou à partir de 200 av. J.-C., ils occupaient un territoire sur une bande côtière longue de plus de 600 km. Ils étaient aussi de brillants orfèvres et furent capables de cultiver des sols arides, grâce à un ingénieux système d'irrigation dont s'inspirèrent les Incas. (© Pierre-André Leclercq / Wikimedia) Photo:

    L'hiver, toute une histoire! (5/5)

    Play Episode Listen Later Jan 13, 2023 28:49


    Les femmes ont été présentes dès les débuts de l'histoire de l'alpinisme. Pourtant, les femmes alpinistes sont les grandes oubliées de cette conquête des sommets qui bat son plein dès le XIXe siècle. Très peu de sources écrites ont conservé la trace de leurs exploits. Aujourd'hui, Noémie Guignard nous emmène sur les traces de ces pionnières de l'alpinisme avec l'historienne Marie-France Hendrikx. Photo: Lucy Walker lors de son ascension du Cervin. Le 22 juillet 1871, la Britannique de 35 ans inscrit son nom au firmament de l'alpinisme. Elle est la première femme à atteindre le sommet, six ans seulement après son compatriote Edward Whymper.

    L'hiver, toute une histoire! (4/5)

    Play Episode Listen Later Jan 12, 2023 28:46


    En 1878, la Suisse s'apprête à vivre une petite révolution. Bien loin des centres urbains, dans celle qui deviendra la très huppée station de Saint-Moritz, l'hôtel Kulm éclaire la salle de restaurant de son palace grâce à une ampoule alimentée par le courant électrique. Il s'agit d'une première dans le pays, une innovation qui n'est pas étrangère à l'essor touristique de la station engadinoise. Ce développement de Saint-Moritz est intimement lié à l'essor du tourisme hivernal dans la station et à la multiplication des sports d'hiver. Cette épopée grisonne nous est contée par l'historien du sport Gregory Quin, invité de Noémie Guignard. Photo: l'hôtel Kulm de nos jours. L'histoire raconte qu'à l'automne 1864, Johannes Badrutt, patron de l'établissement, était assis au coin du feu à l'hôtel Kulm avec quatre vacanciers anglais. Il s'enthousiasme pour l'hiver de Saint-Moritz - un paysage enneigé baignant dans le soleil et des températures douces pendant la journée. "Un paradis sur terre". Les Anglais ne le croient pas, car ils ne connaissaient que les hivers anglais, sombres et froids. Badrutt propose alors aux quatre hommes de revenir en décembre et, s'ils n'apprécient pas leur séjour, il leur remboursera les frais de voyage. Les Anglais reviennent... et restent jusqu'à Pâques. Badrutt gagne son pari et le tourisme d'hiver est lancé. (© DR)

    L'hiver, toute une histoire! (3/5)

    Play Episode Listen Later Jan 11, 2023 28:43


    Saison passionnante à étudier, l'hiver est à la source d'images stéréotypées négatives comme positives. Cette saison crainte et mal aimée est devenue pour beaucoup féérique avec l'invention des sports d'hiver à la fin du XIXe siècle. Le ski, objet de loisirs importé et qu'il a fallu adapter à la topographie alpine, s'est progressivement imposé en Suisse, jusqu'à faire l'objet d'une forme de propagande qui a fait du pays une "nation du ski". Les deux guerres mondiales n'y sont pas étrangères. Aujourd'hui, même en période de crise sanitaire, les sports d'hiver sont considérés comme quasiment intouchables. Laurent Huguenin-Elie s'entretient avec François Walter, professeur d'histoire honoraire à l'Université de Genève, auteur du livre intitulé "Hiver, histoire d'une saison" (Editions Payot). Photo: skieurs dans les Grisons en 1890. Dès 1870, les touristes britanniques fortunés se rendaient à Gstaad ou Saint-Moritz en vacances. Passionnés de sports en tous genres, ils découvrirent très vite les joies de la glisse et contribuèrent à populariser le ski en Suisse. (© Musée national suisse)

    L'hiver, toute une histoire! (2/5)

    Play Episode Listen Later Jan 10, 2023 29:07


    L'hiver, saison tellement redoutée que les humains ont tenté de l'apprivoiser par des rituels. La saison a toujours été marquée par son cortège de fêtes et de réjouissances. Elle est intimement liée à la rencontre des mondes de la nuit et de la lumière, mais aussi aux traditions païennes et autres cérémonies religieuses. Noël en est un parfait exemple. Une fête qui, au cours de l'Histoire, a été pour un temps synonyme de beuveries, voire de grivoiseries avant que l'Eglise n'y mette de l'ordre. Dès lors, la fête collective est devenue un rassemblement familial autour du sapin, suivant la tendance moralisatrice du XIXe siècle. Au micro de Laurent Huguenin-Elie, François Walter, professeur d'histoire honoraire à l'Université de Genève, auteur de "Hiver, histoire d'une saison" et de (signé avec Alain Cabantous) "Noël une si longue histoire" (Editions Payot). Photo: lever de soleil lors du solstice d'hiver à Stonehenge, sud de l'Angleterre au milieu des années 1980. Pour les habitants de Stonehenge, agriculteurs et éleveurs, les changements de saison étaient essentiels. L'hiver pouvait être une période effrayante, car les jours devenaient à la fois plus courts et plus froids. Les populations devaient attendre avec impatience le retour de la lumière et de la chaleur. Marquer ce cycle annuel pourrait être l'une des raisons motivant la construction, au Néolithique (10'000 av. J.-C. à 2'200 av. J.-C.), de Stonehenge, un monument aligné sur les mouvements du soleil. (© Mark Grant / wikipedia)

    L'hiver, toute une histoire! (1/5)

    Play Episode Listen Later Jan 9, 2023 32:52


    L'hiver nous renvoie autant d'images négatives que positives. Cette saison, révélatrice des inégalités sociales, est aussi synonyme de réjouissances, de fêtes. Comment au cours des temps, l'imaginaire et les usages sociaux se sont-ils façonnés autour de cette saison à la fois mal-aimée et perçue comme magique? François Walter, professeur d'histoire honoraire à l'Université de Genève, auteur du livre intitulé "Hiver, histoire d'une saison" (Payot), est au micro de Laurent Huguenin-Elie. Dimanche 15 janvier à 20h55 sur RTS Deux, vous pourrez voir le documentaire "La grande histoire du ski", réalisé par Pierre-Antoine Hiroz (Suisse, 2020). Disponible dès maintenant en cliquant ci-contre. Illustration: Pieter Brueghel l'Ancien, "Paysage d'hiver avec patineurs et trappe aux oiseaux", 1565, Bruxelles, Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique. Chez les Hollandais, le sport roi en hiver était le patinage. Selon le Genevois Paul Zumthor, spécialiste des poétiques médiévales: "Jeunes et vieux, hommes et femmes, prédicants, magistrats, princes, tout le monde vivait sur la glace. On se passionnait, il y avait des champions célèbres". Cette "mode" correspond à une oscillation climatique connue sous le nom de Petit âge glaciaire, survenue entre 1350 et 1860, avec une apogée entre 1565 et 1665.

    La péninsule coréenne face aux traumatismes de l'Histoire (5/5)

    Play Episode Listen Later Dec 16, 2022 32:42


    Les relations entre la Corée du Sud et le Japon sont affectées par l'histoire douloureuse liée à la domination coloniale japonaise sur la péninsule coréenne de la première moitié du XXe siècle. On se souvient par exemple de la crise de 2001, consécutive à l'homologation d'un manuel d'histoire japonais révisionniste. Malgré de récentes tentatives de rapprochement face notamment aux provocations de la Corée du Nord avec ses essais balistiques mais aussi aux ambitions de la Chine, les tensions entre Séoul et Tokyo font régulièrement surface. La question de la mémoire est centrale. Laurent Huguenin-Elie s'entretient avec Samuel Guex, qui enseigne notamment l'histoire de la Corée à l'Université de Genève après des études en Chine, au Japon, et en Corée du Sud. Il est directeur du Master-Asie à la Faculté des lettres, Unité de japonais Ses recherches portent principalement sur les relations entre ces trois pays aux XIXe et XXe siècles. Photo: des manifestants conservateurs sud-coréens brûlent le portrait du Premier ministre japonais Junichiro Koizumi lors d'une manifestation marquant le 87e anniversaire du mouvement d'indépendance du 1er mars contre la domination coloniale japonaise en 1919, près de l'ambassade du Japon à Séoul, Corée du Sud, mercredi 1er mars 2006. (© JEON HEON-KYUN/EPA/Keystone)

    La péninsule coréenne face aux traumatismes de l'Histoire (4/5)

    Play Episode Listen Later Dec 15, 2022 36:20


    Au lendemain de la guerre, la Corée du Nord et la Corée du Sud ont tenté de se reconstruire et les deux capitales, Pyongyang et Séoul, se sont développées selon une architecture et une conception distinctes et à un rythme différent. Nous nous penchons sur les villes coréennes en compagnie de Valérie Gelézeau, géographe spécialiste de la Corée, directrice d'études à l'École des hautes études en sciences sociales et membre du Centre de recherche sur la Corée, au sein du laboratoire Chine, Corée, Japon. Elle est au micro de Laurent Huguenin-Elie. Photo du centre de Pyongyang (Corée du Nord), le 12 avril 2011. La capitale, dont le nom signifie littéralement "la localité calme", est la plus grande ville de Corée du Nord. La population officielle du centre-ville était estimée à 2,5 millions d'habitants en 2013, tandis que son agglomération rassemblait alors environ 3,3 millions d'habitants. (© DAVID GUTTENFELDER/AP/Keystone)

    La péninsule coréenne face aux traumatismes de l'Histoire (3/5)

    Play Episode Listen Later Dec 14, 2022 32:25


    On l'imagine figée et pourtant la frontière entre la Corée du Nord et la Corée du Sud est tout sauf classique car elle est toujours en construction. Aujourd'hui encore, cinq officiers suisses sont stationnés à Panmunjeom, sur cette ligne de démarcation et veillent au respect de l'armistice. Laurent Huguenin-Elie s'entretient avec Valérie Gelézeau, géographe spécialiste de la Corée, directrice d'études à l'École des hautes études en sciences sociales et membre du Centre de recherche sur la Corée, au sein du laboratoire Chine, Corée, Japon. Photo: soldats nord-coréens surveillant la frontière alors que le ministre sud-coréen de l'Unification, Lee In-young visite la zone de sécurité commune (JSA) sur la zone démilitarisée (DMZ), le 16 septembre 2020. Cette zone minée (on estime le nombre de mines à 1 million) est surveillée par 700'000 soldats nord-coréens et 410'000 soldats sud-coréens aidés par la 2e division d'infanterie des États-Unis, avec qui la Corée du Sud a signé un pacte de sécurité. Il s'agit d'un des rares vestiges de la guerre froide, équivalent à l'ancien rideau de fer. (© Park Tae-Hyun/KOREA POOL/Keystone)

    La péninsule coréenne face aux traumatismes de l'Histoire (2/5)

    Play Episode Listen Later Dec 13, 2022 32:34


    Victime de l'appétit des empires au XIXe siècle, dominé par le Japon au début du XXe siècle, la Corée a connu souffrances et blessures avant même sa partition. Quatre jours après Hiroshima, les troupes soviétiques pénètrent dans la péninsule et contribuent à la libération de la Corée. Les Etats-Unis bousculés fixent alors en toute hâte une ligne de démarcation opérationnelle au niveau du 38ème parallèle. Le 25 juin 1950, la guerre de Corée éclate. Aujourd'hui sur le plan juridique, la guerre de Corée n'est techniquement toujours pas terminée, les deux Corées n'ayant signé aucun traité de paix. Laurent Huguenin-Elie s'entretient avec Alain Delissen, historien, directeur d'études à l'EHESS et membre du Centre de recherches sur la Corée (CRC). Photo: un soldat de l'armée US (à gauche) accompagné de soldats de l'armée russe. Au dos de cette photo on peut lire: "38e parallèle, nord de Séoul, novembre 1945. Soldats russes gardant la frontière." Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, la 25e armée soviétique était basée à Pyongyang (nord). Comme les forces américaines au sud, les troupes soviétiques sont restées en Corée pour reconstruire le pays. (© Don O'Brien/flickr)

    La péninsule coréenne face aux traumatismes de l'Histoire (1/5)

    Play Episode Listen Later Dec 12, 2022 34:37


    Ces derniers mois, la Corée du Nord a multiplié les essais balistiques. Ces tirs viennent rappeler, dans un contexte international de tensions, que la péninsule coréenne a été coupée en deux il y a plus de 75 ans, sans traité de paix. Avec ses millions de victimes et de réfugiés, avec ses très nombreuses familles séparées, la guerre de Corée (juin 1950 – juillet 1953) a profondément marqué les esprits. Un traumatisme qui vient s'ajouter à ceux de la perte de la souveraineté nationale, sous les coups des impérialismes, puis de la colonisation japonaise. Alain Delissen est historien, directeur d'études à l'EHESS et membre du Centre de recherches sur la Corée (CRC). Il s'entretient avec Laurent Huguenin-Elie. Dimanche 18 décembre à 21h00 sur RTS Deux, vous pourrez voir le documentaire "La princesse rouge", réalisé par Pierre Haski (France, 2022). Disponible en ligne dès maintenant en cliquant sur le lien ci-contre. Photo: deux jeunes réfugiés coréens devant un char Patton de l'armée US. On estime que le conflit a fait plus de 800'000 morts parmi les militaires coréens, nordistes et sudistes confondus, ainsi que 57'000 au sein des forces de l'ONU. Le nombre de victimes civiles est estimé à 2 millions et le nombre de réfugiés à 3 millions. La péninsule a été dévastée par les combats et les bombardements; Séoul fut ainsi détruite à plus de 70%.

    La Baltique, mer stratégique (5/5) - Sur et sous les eaux de la Baltique

    Play Episode Listen Later Dec 9, 2022 29:08


    Depuis l'éclatement de la guerre en Ukraine, la mer Baltique se retrouve au cœur de l'actualité. La Russie borde sa rive orientale et possède aussi Kaliningrad, une enclave insérée entre la Pologne et la Lituanie. Etienne Duval a rencontré l'amiral Prazuck, ancien chef d'État-major de la marine nationale française. Il évoque le rôle que joue aujourd'hui la mer Baltique dans les stratégies occidentales, mais aussi son expérience dans les sous-marins; un domaine dans lequel les Russes ont toujours excellé. Dimanche 11 décembre à 22h20 sur RTS Deux, vous pourrez voir "Panique en mer Baltique", un documentaire de Frédéric Compain et Benoît Laborde (France, 2022). Disponible en ligne dès maintenant en cliquant sur le lien ci-contre. Photo: avion de chasse suédois Jas 39 Gripen E survolant l'île de Gotland dans la mer Baltique, en Suède, le 11 mai 2022. Après l'invasion russe en Ukraine, les gouvernement suédois et finlandais ont décidé de demander l'adhésion à l'OTAN. Cette décision porte à 32 le nombre de pays membres de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord. (© KEYSTONE/KEYSTONE/EPA TT NEWS AGENCY)

    La Baltique, mer stratégique (4/5) - Guerre froide sur la Baltique

    Play Episode Listen Later Dec 8, 2022 29:42


    La mer Baltique, presque fermée, concentre par sa situation géographique d'importants enjeux stratégiques. Ses Etats riverains se sont retrouvés, au XXe siècle, au centre de deux guerres mondiales, puis de la guerre froide. Ces évènements ont provoqué des bouleversements dont on ressent aujourd'hui encore les effets et les dangers. Etienne Duval a rencontré Jenny Raflik-Grenouilleau, professeure d'histoire des relations internationales contemporaines à l'Université de Nantes, spécialiste de la période de la guerre froide. Photo datée de 1952 du DC3 de l'armée de l'air suédoise abattu par un chasseur soviétique lors d'une mission d'espionnage en juin 1952. (© EPA/PRESSENS BILD)

    La Baltique, mer stratégique (3/5) - La Hanse

    Play Episode Listen Later Dec 7, 2022 29:34


    La Ligue hanséatique, ou Hanse, une association historique des villes marchandes de l'Europe du Nord, a été fondée au XIIIe siècle. Elle a longtemps dominé les échanges en mer Baltique et a tissé un réseau commercial qui allait de la Russie à l'Écosse. Les villes du nord de l'Allemagne comme Lübeck, Hambourg ou Brême s'en revendiquent toujours. L'historien franco-suédois Tobias Boestad évoque l'histoire de cette conquête musclée des marchés médiévaux au micro d'Etienne Duval. Illustration: vue (partielle) des principales routes commerciales en vigueur dans la Ligue hanséatique. Pour rendre la justice et les représenter à l'étranger, les marchands issus de Hambourg, Stralsund (ainsi que des villes westphaliennes et saxonnes) élisaient quatre Anciens. La ligue était divisée en quatre sections, présidées par Lübeck, Cologne, Brunswick et Danzig. Les villes membres s'engageaient à respecter les décisions du Hansetag, une assemblée générale des villes qui se réunissait tous les trois ans, généralement à Lübeck. Le Hansetag n'avait pourtant qu'un rôle consultatif puisque l'application de ses décisions était laissée au bon vouloir de chaque ville, qui apportait sa contribution militaire et financière à la ligue.

    La Baltique, mer stratégique (2/5) - Les chevaliers Teutoniques

    Play Episode Listen Later Dec 6, 2022 29:26


    Les chevaliers Teutoniques s'étaient donné pour mission de dominer la Prusse. Organisés au sein d'un ordre religieux et militaire, ils débarquent au XIIIe siècle sur la rive sud de la Baltique pour christianiser les populations païennes. Deux siècles plus tard, ils sont contraints de battre en retraite et il ne reste aujourd'hui peu de traces de leur passage. Sylvain Gougenheim, historien médiéviste et essayiste, raconte leur épopée au micro d'Etienne Duval. Photo: château de Trakai, à une trentaine de kilomètres de Vilnius (Lituanie). Construit à la fin du XIVe siècle, ces bâtiments fortifiés étaient un système défensif contre les chevaliers Teutoniques. Les Lituaniens étaient alliés aux polonais contre ces chevaliers envahisseurs. (© Jean-Pierre Dalbéra/flickr)

    La Baltique, mer stratégique (1/5) - Les Vikings

    Play Episode Listen Later Dec 5, 2022 29:51


    Ils ont écumé les mers et ont laissé le souvenir cuisant d'envahisseurs sanguinaires sur bien des côtes occidentales. Et pourtant, on sait relativement peu de choses des Vikings. À l'occasion des récents "Rendez-vous de l'Histoire" de Blois, Etienne Duval a rencontré Lucie Malbos, Maîtresse de conférences en histoire médiévale à l'Université de Poitiers, qui dresse un portrait de ces guerriers et commerçants grâce aux traces qu'ils ont laissées dans les ports de la Baltique. Dimanche 11 décembre à 22h20 sur RTS Deux, vous pourrez voir "Panique en mer Baltique", un documentaire de Frédéric Compain et Benoît Laborde (France, 2022). Disponible en ligne dès maintenant en cliquant sur le lien ci-contre. Photo: reconstitution de bateaux vikings près du site de Birka sur l'île de Björkö, en Suède. Les archéologues reconnaissent l'excellente architecture des bateaux scandinaves. Ils s'étonnent notamment de la souplesse de la coque. Il en résulte que le navire peut affronter la haute mer en se tordant face aux vagues. Outre la souplesse, les bateaux vikings sont reconnus pour leur légèreté. (© chas B./flickr)

    Energies: une histoire d'addition 5/5

    Play Episode Listen Later Dec 2, 2022 28:58


    En 1878, une drôle de parabole de cinq mètres de diamètre attise la curiosité du public de l'Exposition universelle à Paris. Il s'agit en fait d'un immense réflecteur solaire conçu par le professeur de mathématiques Augustin Mouchot, qui multiplie les expériences pour produire de la chaleur solaire, des installations que la presse d'alors qualifie de "machines à soleil". A l'époque déjà, ces solutions se présentent comme une alternative au charbon, dont l'approvisionnement reste une préoccupation. Histoire vivante se plonge dans l'histoire des énergies renouvelables avec l'ingénieur et économiste Stéphane Genoud, au micro de Noémie Guignard. Dimanche 4 décembre à 23h00 sur RTS Deux, vous pourrez voir le documentaire "Nucléaire: une solution pour la planète?". Disponible en ligne dès maintenant en cliquant sur le lien ci-contre. Illustration: insolateur d'Abel Pifre (basé sur l'inventention d'Augustin Mouchot) qui imprime un journal par chaleur solaire, 6 août 1882, Fête de l'Union française de la jeunesse. Illustration de Louis Poyet parue dans "La Nature" du 26 août 1882.

    Energies: une histoire d'addition 4/5

    Play Episode Listen Later Dec 1, 2022 29:02


    Imaginez un tableau de 600 m2 faisant l'éloge de l'histoire de l'électricité et de ses multiples applications. Cette œuvre monumentale, réalisée par l'artiste français Raoul Dufy, est une commande de la Compagnie parisienne de distribution d'électricité. Elle a habillé le hall du Palais de la lumière et de l'électricité lors de l'Exposition universelle de Paris, en 1937. Alors qu'au XXe siècle, l'électricité va profondément bouleverser les habitudes de vie en Occident, chaque découverte énergétique sera moteur de transformation de la société. On se penche sur ces grands enjeux sociétaux avec l'historien de l'énergie français Alain Beltran, invité de Noémie Guignard. Photo: détail du tableau monumental de Raoul Dufy réalisé pour l'Exposition universelle de Paris, en 1937. L'orchestre représenté ici symbolise l'avancée technologique apportée par l'électricité. Grâce à elle, la musique parvient jusqu'aux auditeurs de la radio. Dans les années 1930, ces possibilités étaient encore radicalement nouvelles. (© ADAGP/Musée d'Art Moderne de Paris)

    Energies: une histoire d'addition 3/5

    Play Episode Listen Later Nov 30, 2022 29:04


    Dans l'Histoire, les énergies ont eu tendance à s'additionner plutôt qu'à se substituer. Or, la notion de transition énergétique ne cesse d'être utilisée pour évoquer l'avènement d'une économie décarbonée. Comment s'est construite cette vision particulière d'un passé imaginaire et d'un futur qui se veut rassurant? Et si elle trahissait en fait un déni de l'urgence climatique? Au micro de Laurent Huguenin-Elie, Jean-Baptiste Fressoz, historien des sciences, des techniques et de l'environnement, chargé de recherche au CNRS en France. Il est l'auteur notamment de "L'événement anthropocène, la Terre, l'histoire et nous", "Des révoltes du ciel, une histoire du changement climatique" (Seuil), ainsi que de nombreux articles consacrés à la notion de transition énergétique. Photo: installation de panneaux photovoltaïques par un ouvrier en Valais, en octobre 2022. A Genève, le Conseil d'Etat vient de faciliter la pose de panneaux solaires. La nouvelle loi divise par deux le nombre de bâtiments pour lesquels une longue procédure administrative était jusque-là nécessaire. (© Gaetan Bally/Keystone)

    Energies: une histoire d'addition 2/5

    Play Episode Listen Later Nov 29, 2022 29:31


    Couramment utilisée, l'expression "transition énergétique" est une notion qui a émergé au XXe siècle. D'où vient-elle exactement, comment et à quelles fins a-t-elle été inventée, alors même que l'histoire est faite de cumuls et d'accroissements énergétiques? Jean-Baptiste Fressoz est historien des sciences, des techniques et de l'environnement, chargé de recherche au CNRS en France. Il est l'auteur notamment de "L'événement anthropocène, la Terre, l'histoire et nous", "Des révoltes du ciel, une histoire du changement climatique" (Seuil), ainsi que de nombreux articles consacrés à la notion de transition énergétique. Il répond à Laurent Huguenin-Elie. Photo: lever de soleil sur les éoliennes allemandes de Sieversdorf, le 28 mars 2022. (© Patrick Pleul/Keystone/DPA)

    Energies: une histoire d'addition 1/5

    Play Episode Listen Later Nov 28, 2022 29:13


    Sujets d'actualité et objets de crises majeures, les énergies ont été de tous temps indissociables de l'évolution des sociétés. Histoire Vivante vous propose d'explorer quelques chapitres de leur histoire, en questionnant la notion de "transition énergétique". Une expression communément admise et pourtant créée de toutes pièces, alors même que ces transitions n'ont jamais existé, les énergies n'ayant fait que croître au fil de l'Histoire. En Suisse, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le choix de l'énergie nucléaire a été fait dans un contexte où le nucléaire civil et militaire étaient intimement liés, et dans un climat profondément anticommuniste. Bruno J. Strasser, historien des sciences et des techniques à l'Université de Genève, est au micro de Laurent Huguenin-Elie. Il a notamment travaillé sur le rôle de la neutralité helvétique dans la coopération scientifique internationale pendant la guerre froide et sur la Suisse à l'âge atomique. Dimanche 4 décembre à 23h00 sur RTS Deux, vous pourrez voir le documentaire "Nucléaire: une solution pour la planète?". Disponible en ligne dès maintenant en cliquant sur le lien ci-contre. Photo: construction du bloc 2 de la centrale nucléaire de Beznau en 1967. (© Hans Baumann, Comet Photo/wikimedia)

    Une histoire des sexualités 5/5

    Play Episode Listen Later Nov 25, 2022 30:12


    Méconnu, il a longtemps été dénié, malmené, réprimé… Le clitoris s'affirme aujourd'hui de plus en plus dans l'espace public. Que savait-on autrefois de cet organe? Pourquoi a-t-il autant déstabilisé? Delphine Gardey, historienne spécialiste des questions de genre et professeur à l'Université de Genève y consacre un ouvrage qu'elle a publié tout récemment aux éditions Textuel: "Histoire politique du clitoris". Un organe dont on peut enfin représenter l'anatomie complète. Dimanche 27 novembre à 23h00 sur RTS Deux, vous pourrez voir le documentaire "Paris Romantique, Paris Erotique", réalisé par Mathilde Damoisel et Dominique Kalifa (France, 2020). Disponible en ligne dès maintenant en cliquant ci contre. Illustration: représentation tridimensionnelle du clitoris avec son système de tissu érectile associé, la vessie urinaire et l'utérus. (© Helen O'Connell/Wikimedia)

    Une histoire des sexualités 4/5

    Play Episode Listen Later Nov 24, 2022 29:04


    Nous sommes en 1970, le très discret Maurice Chalumeau meurt à Genève. Quelques jours après son enterrement, on découvre avec stupeur la teneur de son testament: sa fortune doit être léguée à l'Université de Genève mais à une condition: la création d'un "Institut de sexologie". C'est la surprise et l'embarras. Qui est ce fils d'une famille aisée, élève d'une école privée chargée de former les garçons de l'élite genevoise? Et quel parcours l'a conduit à une ouverture d'esprit si rare à l'époque? Photo: Maurice Chalumeau (UNIGE)

    Une histoire des sexualités 3/5

    Play Episode Listen Later Nov 23, 2022 31:08


    Abstinence, continence, virginité, chasteté… Des termes qui renvoient à une image d'autoflagellation, de privation, d'enfouissement des pulsions et qui est immédiatement associée au poids de l'Eglise. Lorsqu'on s'y intéresse de plus près, c'est bien sûr un peu plus complexe. Suite de cet entretien avec l'historien François Walter qui a écrit avec Alain Cabantous "Les tentations de la chair - Virginité et chasteté (16e - 21e siècle)", paru aux éditions Payot. Illustration: Le combat de l'Amour et de la Chasteté, vers 1490, par Gherardo di Giovanni del Fora (1444-1497). Le mot chasteté vient du latin "castus", dont le contraire est "incastus", d'où provient le mot "incestueux". La chasteté comme vertu est alors un idéal moral et religieux. Elle ne doit pas être confondue avec la continence qui consiste à s'abstenir de toutes pratiques, de toutes pensées sexuelles. (© jean louis mazieres/flickr)

    Une histoire des sexualités 2/5

    Play Episode Listen Later Nov 22, 2022 33:05


    François Walter est historien, professeur à l'Université de Genève et est l'auteur de l'ouvrage "Les tentations de la chair - Virginité et chasteté du 16ème au 21ème siècle" (Editions Payot, 2020, écrit avec Alain Cabantous). Au micro de Laurent Huguenin-Elie, il décrypte l'histoire des sexualités au travers de la chasteté et de la virginité, deux termes qui prêtent souvent à confusion. Nous voyons comment ces deux concepts s'inscrivent dans nos sociétés et ce qui se cache derrière cette quête d'idéal. (Emission en rediffusion) Illustration: La vestale Tuccia portant le crible rempli d'eau pour prouver son innoncence (détail), par Joseph-Benoît Suvée (1743 - 1807). Dans la culture gréco-romaine, trois déesses choisissent de rester vierge: Athéna, Artémis et Hestia. Ces déesses sont servies par des prêtresses, les vestales, dont la virginité est la condition même de leur rôle religieux. Leur service dure trente ans, ce qui correspond à la durée de leur fertilité. Virginité et capacité à enfanter sont donc ici intimement liées. (© Eric Garin/Wikipédia)

    Une histoire des sexualités 1/5

    Play Episode Listen Later Nov 21, 2022 29:54


    Lorsqu'on s'intéresse à l'évolution des mœurs sexuelles dans l'histoire, on peut être frappé par l'importance de certaines périodes. A partir du XVIe siècle notamment, avec la Réforme et la Contre-Réforme, on assiste à de profondes transformations. La place du mariage joue un rôle central. Les pratiques contraceptives commencent à se diffuser d'abord dans les cantons réformés. L'historien Sandro Guzzi-Heeb publie une synthèse ("Sexe, impôt et parenté. Une histoire sociale à l'époque moderne, 1450-1850", éd. CNRS) pour mieux comprendre les héritages de cette époque qui pèsent encore sur nos conceptions de la sexualité, de la famille et des relations conjugales. Il est l'invité de Laurent Huguenin-Elie. Dimanche 27 novembre à 23h00 sur RTS Deux, vous pourrez voir le documentaire "Paris Romantique, Paris Erotique", réalisé par Mathilde Damoisel et Dominique Kalifa (France, 2020). Disponible en ligne dès maintenant en cliquant ci contre. Illustration: détail de la couverture de "Sexe, impôt et parenté. Une histoire sociale à l'époque moderne, 1450-1850" (éd. CNRS), par Sandro Guzzi-Heeb

    Asie - Pacifique (5/5) - Le Pakistan, une zone sous haute tension

    Play Episode Listen Later Nov 18, 2022 29:48


    Le face à face entre Inde et Pakistan, les frères ennemis de la région Asie-Pacifique, a longtemps été considéré comme l'un des foyers de tension les plus dangereux du monde. Ces deux Etats, créés au moment de la décolonisation britannique en 1947, se sont affrontés plusieurs fois depuis. Nous allons nous intéresser au Pakistan, plus petit que son voisin indien, qui revendique depuis toujours le Cachemire dont la population est majoritairement musulmane. Sa situation géographique le rend aussi très attentif aux intérêts de ses autres voisins, la Chine et l'Afghanistan. Décryptage avec Gilles Boquérat, spécialiste de l'Asie du Sud contemporaine, chercheur associé à la Fondation pour la Recherche Stratégique de Paris, ancien chercheur au Centre de sciences humaines de New Delhi et ancien résident à l'Institute of Strategic Studies d'Islamabad. Il est interviewé par Etienne Duval. Photo: Karachi (Pakistan), le mercredi 27 février 2019. Une foule en liesse célèbre les deux avions militaires indiens abattus par les forces pakistanaises dans la région contestée du Cachemire. Le pilote aurait été capturé, augmentant les tensions entre ces deux puissances nucléaires.

    Asie-Pacifique (4/5) - Une zone sous haute tension: l'Inde

    Play Episode Listen Later Nov 17, 2022 29:34


    Une des rivalités de la région Asie-Pacifique oppose l'Inde au Pakistan. En effet, en août 1947, les Britanniques quittent l'Inde et l'ex-colonie est divisée en deux Etats qui deviennent rapidement ennemis: l'Inde, d'une part et le Pakistan de l'autre. Trois quarts de siècle plus tard, Inde et Pakistan ne sont toujours pas d'accord sur le tracé de leurs frontières. Une situation d'autant plus explosive qu'ils disposent tous deux de l'arme nucléaire. Décryptage de cette situation avec le politologue Christophe Jaffrelot, interrogé par Etienne Duval. Photo: une femme pakistanaise du Cachemire au milieu des débris de sa maison, détruite par les tirs transfrontaliers effectués par des militaires indiens, dans la vallée de Neelum, située sur la ligne de contrôle au Cachemire pakistanais, lundi 23 décembre 2019. (© M.D. MUGHAL/AP photo/Keystone)

    Claim Histoire Vivante - La 1ere

    In order to claim this podcast we'll send an email to with a verification link. Simply click the link and you will be able to edit tags, request a refresh, and other features to take control of your podcast page!

    Claim Cancel