Podcasts about la cgt

  • 125PODCASTS
  • 230EPISODES
  • 14mAVG DURATION
  • 5WEEKLY NEW EPISODES
  • Jan 19, 2023LATEST

POPULARITY

20152016201720182019202020212022


Best podcasts about la cgt

Latest podcast episodes about la cgt

Le journal de 8H00
250 rassemblements environ sont prévus pour ce premier jour de grève contre la réforme des retraites

Le journal de 8H00

Play Episode Listen Later Jan 19, 2023 15:54


durée : 00:15:54 - Journal de 8 h - La contestation de la réforme des retraites débute dans la rue ce jeudi. La CGT parle de 250 rassemblements environ.

On n'arrête pas l'éco
Avec Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT

On n'arrête pas l'éco

Play Episode Listen Later Jan 7, 2023 46:38


durée : 00:46:38 - On n'arrete pas l'éco - par : Alexandra Bensaid - Pour ouvrir 2023, on débat des perspectives encourageantes, on fait un détour par la Grèce et on se plonge dans les retraites, dont le projet de réforme sera révélé dans trois jours. Si la concertation n'a pas convaincu les syndicats, la confrontation pourrait-elle faire bouger le gouvernement ? - invités : Philippe Martinez - Philippe Martinez : Secrétaire général de la CGT - réalisé par : Charles De Cillia

Invité de la Rédaction France Bleu Drôme Ardèche
Eric Vigouroux, secrétaire de la CGT en Ardèche

Invité de la Rédaction France Bleu Drôme Ardèche

Play Episode Listen Later Jan 4, 2023 5:40


durée : 00:05:40 - L'invité de la rédaction de France Bleu Drôme Ardèche - Les syndicats sont reçus depuis hier par la première ministre qui finalise sa réforme des retraites.

Les invités France Bleu Sud Lorraine
Pascal Debay, membre du secrétariat régional de la CGT Grand Est

Les invités France Bleu Sud Lorraine

Play Episode Listen Later Jan 3, 2023 5:45


durée : 00:05:45 - Les Invités de France Bleu Lorraine - FB Sud Lorraine

Le brief éco
Succession de Philippe Martinez à la tête de la CGT : la candidature d'Olivier Mateu, bonne nouvelle pour le gouvernement ?

Le brief éco

Play Episode Listen Later Dec 29, 2022 2:30


durée : 00:02:30 - Le brief éco - Le leader de la CGT, Philippe Martinez rendra son mandat en mars prochain. Olivier Mateu, secrétaire général de l'union de Marseille annonce sa candidature pour lui succéder.

Les grands débats du matin
Les grands débats du matin - La CGT et SUD-Rail maintiennent leur préavis de grève pour Noël et le Nouvel An

Les grands débats du matin

Play Episode Listen Later Dec 20, 2022


La CGT et SUD-Rail maintiennent leur préavis de grève pour Noël et le Nouvel An

Le petit déjeuner politique Sud Radio
L'invité politique Sud Radio - Avec Philippe Martinez, Secrétaire Général de la CGT

Le petit déjeuner politique Sud Radio

Play Episode Listen Later Dec 14, 2022


Avec Philippe Martinez, Secrétaire Général de la CGT

Les Grosses Têtes
AH OUAIS ? - Pourquoi les syndicats doivent beaucoup à l'Égypte ?

Les Grosses Têtes

Play Episode Listen Later Nov 24, 2022 2:19


La CGT, la CFDT, FO, tous ces syndicats qui défendent les droits des travailleurs en bataillant face au patronat ont régulièrement recours à quelque chose qui remonte à l'Égypte antique : la grève, car si nous les Français on a la réputation d'être les champions de la manif', ce n'est pas nous qui l'avons inventé. Les Grosses Têtes vous proposent de découvrir ou redécouvrir le nouveau podcast de Florian Gazan. Dans "Ah Ouais ?", Florian Gazan répond en une minute chrono à toutes les questions essentielles, existentielles, parfois complètement absurdes, qui vous traversent la tête. Un podcast RTL Originals. Découvrez la page Facebook Officielle des "Grosses Têtes" : https://www.facebook.com/lesgrossestetesrtl/ Retrouvez vos "Grosses Têtes" sur Instagram : https://bit.ly/2hSBiAo Découvrez le compte Twitter Officiel des "Grosses Têtes" : https://bit.ly/2PXSkkz Toutes les vidéos des "Grosses Têtes" sont sur YouTube : https://bit.ly/2DdUyGg

Ah ouais ?
361. Pourquoi les syndicats doivent beaucoup à l'Égypte ?

Ah ouais ?

Play Episode Listen Later Nov 23, 2022 2:02


La CGT, la CFDT, FO, tous ces syndicats qui défendent les droits des travailleurs en bataillant face au patronat ont régulièrement recours à quelque chose qui remonte à l'Égypte antique : la grève, car si nous les Français on a la réputation d'être les champions de la manif', ce n'est pas nous qui l'avons inventé. La toute première grève remonte à plus de 2.000 ans avant Jésus-Christ. À l'ouest de la Vallée des Rois se trouvait Deir el-Médineh, un village où vivaient les ouvriers spécialisés dans la construction des pyramides. Des gens plutôt bien traités grâce à leur savoir-faire essentiel pour les pharaons, jusqu'à ce qu'arrive Ramsès III, un poil mégalo qui décide de faire mieux que son prédécesseur. Il lance la construction de nombreux temples, une ambition au-dessus de ses moyens. Dans "Ah Ouais ?", Florian Gazan répond en une minute chrono à toutes les questions essentielles, existentielles, parfois complètement absurdes, qui vous traversent la tête. .

Good Morning Business
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT - 08/11

Good Morning Business

Play Episode Listen Later Nov 8, 2022 11:26


Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, était l'invité de Laure Closier et Christophe Jakubyszyn dans Good Morning Business, ce mardi 8 novembre. Ils sont revenus sur la relance de la négociation sur le partage de la valeur par les partenaires sociaux, sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Choses à Savoir ÉCONOMIE
Pourquoi la CGT s'inquiète-t-elle de la disparition des pièces d'un et deux centimes ?

Choses à Savoir ÉCONOMIE

Play Episode Listen Later Oct 24, 2022 2:26


Dans un contexte où de plus en plus d'achats se font par carte bancaire, la présence de certaines pièces de monnaie peut sembler à certains sans grande utilité. C'est notamment le cas des pièces de 1 et 2 centimes. De fait, elles peuvent sembler encombrantes et les consommateurs ne s'en servent pas très souvent. Plus de 60 % de ces pièces ne seraient utilisées qu'une seule fois. De nombreuses personnes préfèrent d'ailleurs les échanger, dans certaines banques, contre des pièces plus fortes ou même des billets. C'est pourquoi certains pays en ont interrompu ou interdit la circulation. C'est le cas des Pays-Bas, où ces pièces ne sont plus utilisées depuis 10 ans. Depuis décembre 2021 en Belgique et juillet 2022 en Slovaquie, les pièces de 1 et 2 centimes n'ont plus droit de cité. Les prix sont donc arrondis aux 5 centimes les plus proches. Une cause supplémentaire d'inflation ? La Commission européenne s'est penchée sur la question. Et elle devait prendre une décision, sans doute dans le sens de la suppression de ces pièces, au cours du second semestre de 2022. Mais rien n'a encore été décidé. La Commission rappelle d'abord que certains pays européens ont déjà supprimé ses pièces. Elle s'appuie aussi sur un récent sondage, réalisé au niveau européen, selon lequel plus de 70 % des personnes interrogées jugent ces pièces sans intérêt. De son côté, la CGT proteste contre la disparition annoncée des pièces de 1 et 2 centimes. En effet, elle considère que ces pièces gardent toute leur utilité quand il s'agit de faire des achats d'une petite valeur. Le syndicat craint également que les commerçants n'arrondissent les prix à leur seul avantage. En effet, pour la CGT, il serait très difficile de contrôler l'application des règles que devrait fixer la Commission européenne sur la manière d'arrondir les prix. La CGT considère qu'une telle mesure, propre à provoquer une hausse supplémentaire des prix, serait malvenue dans le contexte inflationniste actuel. Elle s'inquiète aussi d'une baisse possible des effectifs de la Monnaie de Paris, chargée de fabriquer ces pièces. Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

Le Nouvel Esprit Public
Pénuries, grèves, manifestations : de la protestation à l'explosion ? / Azerbaïdjan - Arménie : une guerre peut en cacher une autre / n°268 / 23 octobre 2022

Le Nouvel Esprit Public

Play Episode Listen Later Oct 23, 2022 64:19


Connaissez-vous notre site ? www.lenouvelespritpublic.frUne émission de Philippe Meyer, enregistrée au studio l'Arrière-boutique le 21 octobre 2022.Avec cette semaine :Akram Belkaïd, journaliste au Monde diplomatique.Michel Eltchaninoff, rédacteur en chef du mensuel Philosophie Magazine.Béatrice Giblin, directrice de la revue Hérodote et fondatrice de l'Institut Français de Géopolitique.Nicole Gnesotto, vice-présidente de l'Institut Jacques Delors.PÉNURIES, GRÈVES, MANIFESTATIONS : DE LA PROTESTATION À L'EXPLOSION ?Le 11 octobre, face à la grève persistante dans les stations et dépôts de carburant qui provoquait depuis plus de dix jours pénuries et files d'attente, la Première ministre Elisabeth Borne a mis a exécution sa menace de « réquisition ». Un accord salarial avait été obtenu entre la direction du groupe Esso-ExxonMobil et les syndicats majoritaires, laissant présager un déblocage progressif, chez TotalEnergies, la direction a finalement ouvert les négociations le 13 octobre.Le dimanche 16 octobre, orchestrée, par la Nouvelle Union populaire écologique et sociale, la « grande marche contre la vie chère et l'inaction climatique » a confirmé les tensions sociales qui agitent le pays. Réunissant quelque 140.000 personnes selon les organisateurs, 29.500 selon le cabinet indépendant Occurence, le mouvement préfigure, aux yeux de son principal instigateur, Jean-Luc Mélenchon, « la conjonction de la mobilisation populaire, de la mobilisation syndicale et de la crise institutionnelle ». Le soir-même, la Première ministre, a exhorté les entreprises qui le peuvent à augmenter les salaires. Lundi, le chef de l'Etat, a convoqué une réunion à l'issue de laquelle, la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher a annoncé que les préfets seraient « mobilisés un cran au-dessus pour accélérer l'acheminement » des carburants vers les stations.Après la mobilisation du 29 septembre, une autre journée interprofessionnelle a été lancée le 18 octobre par la CGT, avec FO, Solidaires, FSU ainsi que des mouvements de jeunesse. Premier syndicat de France, la CFDT n'a pas participé au mouvement, s'opposant ainsi aux grandes manifestations interprofessionnelles, inefficace pour obtenir des augmentations salariales dans les entreprises, selon elle. Mardi, 107.000 manifestants ont défilé en France, dont 13.000 à Paris selon le ministère de l'Intérieur. La CGT revendiquait quant à elle 70.000 manifestants à Paris et 300.000 à l'échelle nationale. Les participants défilaient pour « l'augmentation des salaires et la défense du droit de grève », selon les termes du communiqué publié la semaine dernière. Autre motif de mécontentement, qui a convaincu Force ouvrière de se joindre au mouvement : les réquisitions. Pour Martial Foucault, directeur du Cevipof, le Centre de recherches politiques de Sciences Po, « la mobilisation décevante des manifestations syndicales de ces dernières semaines montre une certaine lassitude vis-à-vis de la capacité à changer le cours de l'action de l'exécutif par la rue ».Le recours à l'article 49.3, mercredi par la Première ministre pour faire passer le budget, n'apaisera pas le débat public. Ni la manifestation organisée jeudi par l'Institut pour la justice, un think tank proche d'Éric Zemmour, pour rendre hommage à la petite Lola, tuée le 14 octobre à Paris.***AZERBAÏDJAN-ARMÉNIE : UNE GUERRE PEUT EN CACHER UNE AUTRELe conflit endémique qui oppose l'Arménie à l'Azerbaïdjan depuis le démantèlement du bloc soviétique a connu une nouvelle flambée en septembre. Durant plus de deux jours, une quinzaine de villes et de sites, civils ou militaires, arméniens ont été bombardés ou pris d'assaut par les forces azéries le long de 250 kilomètres de frontières, faisant près de 300 victimes du côté arménien. Un fragile cessez-le-feu a été signé mi-septembre. Les deux pays se rejettent la responsabilité de ces affrontements, qui ont poussé des centaines de civils arméniens vivant dans la zone frontalière à fuir.Après l'effondrement de l'Union soviétique en 1991, les Arméniens séparatistes du Nagorny Karabakh avaient unilatéralement proclamé leur indépendance. Le conflit qui a suivi avait fait 30.000 morts. En 2020, Bakou avait tenté de récupérer cette région dans une offensive qui s'était soldée par un accord de cessez-le-feu. Il actait notamment la restitution de trois quarts du territoire du Nagorny Karabakh à l'Azerbaïdjan, mais aussi « la restauration des liaisons économiques et de transport » entre l'Azerbaïdjan et sa région enclavée du Nakhitchevan, située entre la Turquie et l'Arménie. Ce point supposait la création d'un corridor (contrôlé par les forces de paix russes) en plein territoire souverain arménien. L'Arménie a refusé cette perte de souveraineté.Dénonçant une « agression » et espérant une réaction de la communauté internationale, le Premier ministre arménien a demandé « l'aide de la Russie, de l'Organisation du traité de sécurité collective [OTSC une organisation politico-militaire créée en 2002 par la Russie, l'Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizistan et le Tadjikistan] et du Conseil de sécurité des Nations unies ». Une délégation de l'OTSC est arrivée le 15 octobre à Erevan pour examiner la situation. Alors que Moscou est de plus en plus isolé sur la scène internationale, les États-Unis et l'Union européenne ont pris un rôle majeur de médiateurs dans le processus de normalisation entre Bakou et Erevan. La France, coprésidente du groupe de Minsk chargé d'une résolution pacifique des différends entre les deux pays avec les États-Unis et la Russie, a saisi le Conseil de sécurité de l'ONU. L'Union européenne va envoyer une « mission civile » en Arménie le long de la frontière avec l'Azerbaïdjan pour « établir la confiance » entre les deux pays et contribuer à la délimitation des frontières.A trois exceptions près (la France, l'Inde ainsi que les Etats-Unis), les commentaires officiels, y compris européens, s'en tiennent à respecter une stricte symétrie entre les parties au conflit. Le 18 juillet dernier, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a signé un accord prévoyant un doublement des importations de gaz azerbaïdjanais dans l'Union européenne.Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

Les Experts
Les Experts : La CGT a-t-elle raison d'exiger du salaire en plus et seulement du salaire ? - 20/10

Les Experts

Play Episode Listen Later Oct 20, 2022 20:29


Ce vendredi 20 octobre, la décision de Bercy d'accepter de laisser passer 700 millions d'euros de dépenses fiscales en plus et la CGT qui persiste à exiger une hausse des salaires, laissant de côté l'idée d'une prime, a été abordé par Anne-Sophie Alsif, cheffe économiste du cabinet d'audit BDO France, Jean-Hervé Lorenzi, membre du Cercle des économistes, président de l'association pour les Rencontres Économiques d'Aix-en-Provence, et Jézabel Couppey-Soubeyran, maître de conférences à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, dans l'émission Les Experts, présentée par Nicolas Doze sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Les experts
Les Experts : La CGT a-t-elle raison d'exiger du salaire en plus et seulement du salaire ? - 20/10

Les experts

Play Episode Listen Later Oct 20, 2022 20:29


Ce vendredi 20 octobre, la décision de Bercy d'accepter de laisser passer 700 millions d'euros de dépenses fiscales en plus et la CGT qui persiste à exiger une hausse des salaires, laissant de côté l'idée d'une prime, a été abordé par Anne-Sophie Alsif, cheffe économiste du cabinet d'audit BDO France, Jean-Hervé Lorenzi, membre du Cercle des économistes, président de l'association pour les Rencontres Économiques d'Aix-en-Provence, et Jézabel Couppey-Soubeyran, maître de conférences à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, dans l'émission Les Experts, présentée par Nicolas Doze sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Les Grandes Gueules
La CGT va-t-elle perdre le match ? - 19/10

Les Grandes Gueules

Play Episode Listen Later Oct 19, 2022 26:41


Avec : Barbara Lefebvre, enseignante en reconversion. Didier Giraud, éleveur de bovins. Et Étienne Liebig, éducateur. - Alain Marschall et Olivier Truchot présentent un show de 3 heures avec leurs invités, où actualité rime avec liberté de ton, sur RMC la radio d'opinion. Dans les Grandes Gueules, les esprits s'ouvrent et les points de vue s'élargissent. 3h de talk, de débats de fond engagés où la liberté d'expression est reine et où l'on en ressort grandi ! Cette année, une nouvelle séquence viendra mettre les auditeurs au cœur de cette émission puisque ce sont eux qui choisiront le débat du jour ! Et pour cette 18ème saison, Alain Marschall et Olivier Truchot, accompagnés des GG issues de la société civile feront la part belle à l'information et au divertissement. En simultané sur RMC Story.

Les journaux de France Culture
Mobilisation pour les salaires : la CGT affirme qu'il y aura des suites

Les journaux de France Culture

Play Episode Listen Later Oct 18, 2022 19:48


durée : 00:19:48 - Journal de 18h - La CGT promet qu'il y aura des suites au mouvement de grève et de manifestation pour des hausses de salaires. Selon le syndicat, près de 300 000 personnes ont manifesté aujourd'hui en France.

Le journal de 18h00
Mobilisation pour les salaires : la CGT affirme qu'il y aura des suites

Le journal de 18h00

Play Episode Listen Later Oct 18, 2022 19:48


durée : 00:19:48 - Journal de 18h - La CGT promet qu'il y aura des suites au mouvement de grève et de manifestation pour des hausses de salaires. Selon le syndicat, près de 300.000 personnes ont manifesté aujourd'hui en France.

Les experts
Les Experts : Grève dans les raffineries, Bruno Le Maire juge l'attitude de la CGT "inacceptable et illégitime" - 18/10

Les experts

Play Episode Listen Later Oct 18, 2022 26:36


Ce mardi 18 octobre, la légitimité du mouvement de grève dans les raffineries, et la réduction de la durée d'indemnisation du chômage qui accélérerait le retour à l'emploi ont été abordées par Christian Poyau, co-fondateur & PDG de Micropole, Mathieu Plane, directeur adjoint du département analyse et prévention à l'OFCE, et Stéphane Van Huffel, cofondateur de net-investissement.fr, dans l'émission Les Experts, présentée par Nicolas Doze sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Les Experts
Les Experts : Grève dans les raffineries, Bruno Le Maire juge l'attitude de la CGT "inacceptable et illégitime" - 18/10

Les Experts

Play Episode Listen Later Oct 18, 2022 26:36


Ce mardi 18 octobre, la légitimité du mouvement de grève dans les raffineries, et la réduction de la durée d'indemnisation du chômage qui accélérerait le retour à l'emploi ont été abordées par Christian Poyau, co-fondateur & PDG de Micropole, Mathieu Plane, directeur adjoint du département analyse et prévention à l'OFCE, et Stéphane Van Huffel, cofondateur de net-investissement.fr, dans l'émission Les Experts, présentée par Nicolas Doze sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

L'opinion de Nicolas Beytout
Grève générale : Macron dans le piège de la CGT

L'opinion de Nicolas Beytout

Play Episode Listen Later Oct 18, 2022 3:40


Chaque matin dans son édito, Alexis Brezet, directeur des rédactions du Figaro, revient sur l'actualité politique du jour. Ce mardi, il s'intéresse à l'appel à la grève générale lancé par la CGT contre le projet de réforme des retraites du gouvernement.

C dans l'air
INFLATION : LA COLÈRE GRONDE ! – 15/10/22

C dans l'air

Play Episode Listen Later Oct 15, 2022 65:31


Experts JEAN VIARD Sociologue - Directeur de recherche au Cevipof/CNRS SANDRA HOIBIAN Directrice générale du CRÉDOC CHRISTINE KERDELLANT Rédactrice en chef - « Les Échos » THOMAS PORCHER Économiste Mardi noir en prévision en France ? L'action de blocage se poursuit en tout cas dans les raffineries et les dépôts de carburants de TotalEnergies. Et elle pourrait bien faire tache d'huile. La CGT, FO, Solidaires, la FSU et les organisations de la jeunesse ont appelé à la grève générale mardi 18 octobre. De nombreux secteurs pourraient rejoindre le mouvement. Si la revendication principale est une hausse des salaires pour faire face à l'inflation, les salariés de toutes branches professionnelles souhaitent aussi protester contre les récentes réquisitions du personnel dans les raffineries, en grève depuis une quinzaine de jours. Comme pour le secteur pétrolier, depuis plusieurs semaines, des mouvements sociaux ont été observés dans plusieurs centrales nucléaires, notamment dans celle de Gravelines, la plus importante de France et même d'Europe de l'Ouest. Au total, huit réacteurs sont concernés par des ralentissements sur les opérations de maintenance. Les employés de la RATP et de la SNCF sont aussi attendus ce mardi, à l'appel de la CGT Cheminots, le premier syndicat représentatif à la SNCF. Et ce ne sont pas les réquisitions décidées par le gouvernement qui ont apaisé la situation, bien au contraire. La fédération des Transports CGT a dénoncé « une attaque frontale contre l'exercice du droit de grève », et a, elle aussi, appelé les routiers à rejoindre la grève. Les employés des Ehpad mais aussi les lycées professionnels pourraient également se joindre au mouvement et permettre la "convergence des luttes" que la CGT espère. Les prochains jours seront décisifs pour la suite du mouvement. La situation de hausse des prix actuelle est évidemment imputable au conflit en cours en Ukraine et à la raréfaction conséquente de nombreuses matières premières. C'est notamment le cas pour les énergies fossiles, comme le pétrole et le gaz. Les volumes disponibles, moins importants, ont entrainé une explosion des prix qui a des répercussions sur toute l'économie. Mais n'y a-t-il pas des acteurs économiques qui profitent de ce contexte inflationniste pour augmenter leur profit ? Les secteurs de l'agroalimentaire et de la grande distribution sont à cet égard pointés du doigt. Si chacun se renvoie la balle, un phénomène n'a pas échappé aux associations de défense des consommateurs. Il s'agit de la réduflation, ou de la "shrinkflation", en anglais. L'idée est simple : réduire la quantité des produits, pour diminuer, voire masquer la hausse des prix aux clients. La pratique serait utilisée par de plus en plus de fabricants pour mieux faire passer les augmentations de prix, et certains magasins ne joueraient pas le jeu de la transparence. Si la pratique n'est pas interdite en soi, elle ne doit pas être opaque. Les étiquettes doivent donc afficher le prix au kilo actualisé, et non pas celui qui avait cours avant la "réduflation". Et ceci, afin de permettre aux consommateurs de comprendre que la taille du produit en question a été réduite, pour que ce dernier reste au même prix, ou que la hausse de son prix ne soit pas trop forte. De très nombreux produits seraient concernés. Dans plusieurs secteurs d'activité, c'est à un manque de main d'œuvre que sont confrontés les employeurs. Dans l'agriculture, une solution pour pallier cette carence peut être de faire appel à des travailleurs étrangers, notamment dans la période des vendanges, qui nécessite beaucoup de bras. Le secteur de l'hôtellerie-restauration rencontre également de grandes difficultés à recruter. Cette situation peut-elle permettre de changer le rapport de force entre patrons et salariés ? Plusieurs employeurs ont déjà dû se résoudre à offrir à leurs salariés de meilleures conditions de travail ou de rémunération. Le passage à une semaine de quatre jours ou encore l'augmentation des salaires sont des éléments qui peuvent convaincre et permettre l'embauche de personnel. Quels seront les secteurs au rendez-vous de la journée de mobilisation de mardi ? Y a-t-il des profiteurs de crise parmi les acteurs de l'agroalimentaire et de la grande distribution ? La pénurie de main d'œuvre dans certains secteurs peut-elle vraiment permettre de changer le rapport de force entre patrons et salariés ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard, Corentin Son, Benoît Lemoine PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Les Grandes Gueules
Crise du carburant, la CGT en fait-elle trop ? - 14/10

Les Grandes Gueules

Play Episode Listen Later Oct 14, 2022 30:04


Avec : Barbara Lefebvre, enseignante en reconversion. Kaouther Ben Mohamed, présidente de l'association "Marseille en colère. Et Mehdi Ghezzar, chef d'entreprise. - Alain Marschall et Olivier Truchot présentent un show de 3 heures avec leurs invités, où actualité rime avec liberté de ton, sur RMC la radio d'opinion. Dans les Grandes Gueules, les esprits s'ouvrent et les points de vue s'élargissent. 3h de talk, de débats de fond engagés où la liberté d'expression est reine et où l'on en ressort grandi ! Cette année, une nouvelle séquence viendra mettre les auditeurs au cœur de cette émission puisque ce sont eux qui choisiront le débat du jour ! Et pour cette 18ème saison, Alain Marschall et Olivier Truchot, accompagnés des GG issues de la société civile feront la part belle à l'information et au divertissement. En simultané sur RMC Story.

Apolline Matin
C'est votre avis : La CGT amplifie la fronde avec une journée de grève mardi prochain - 14/10

Apolline Matin

Play Episode Listen Later Oct 14, 2022 8:35


Chaque jour, dans "C'est votre avis", nous décryptons ensemble une actualité. La matinale 100% opinions et auditeurs 3ème saison pour Apolline de Malherbe aux commandes d'Apolline Matin. Cette année, de nouvelles voix viennent rejoindre l'équipe. L'humoriste Arnaud Demanche viendra chaque matin dialoguer avec les auditeurs à 7h20 (le « 3216 d'Arnaud Demanche ») et proposera un billet d'humeur grinçant et piquant à 8h20 (« Vivement Demanche ») ! Marguerite Dumont aux journaux et Amélie Rosique pour la chronique « RMC s'engage pour vous » rejoindront également l'équipe d'Apolline Matin pour une matinale 100% info, engagée et d'opinions.

L'info en intégrale - Europe 1
Grève TotalEnergies : un compromis trouvé sans la CGT, qui veut amplifier le mouvement

L'info en intégrale - Europe 1

Play Episode Listen Later Oct 14, 2022 1:32


Le groupe TotalEnergies et deux syndicats majoritaires semblaient vendredi en voie de s'accorder sur une augmentation des salaires dans le groupe. Mais la CGT, à l'origine de l'arrêt de travail qui a provoqué une rare pénurie d'essence en France, a refusé tout accord et promis de continuer la grève.

Le journal RTL
RTL EVENEMENT - SNCF, RATP... Va-t-on vers une grève générale ?

Le journal RTL

Play Episode Listen Later Oct 14, 2022 2:51


À l'appel du premier syndicat à la SNCF, la CGT cheminots, et de SUD-Rail, une grève aura lieu mardi 18 octobre sur les rails. La mobilisation est reconductible, les salariés grévistes décideront ainsi chaque jour de la poursuivre ou non lors d'une assemblée générale. Après les grèves annoncées dans les raffineries et à la SNCF, d'autres branches rejoignent le mouvement. La CGT RATP a aussi appelé à cesser le travail mardi, ce qui pourrait fortement perturber les transports en commun parisiens selon l'intensité du mouvement. La CGT commerce et services, qui rassemble les hôtesses de caisse, les agents de sécurité ou encore le personnel de la petite enfance, a quant à elle appelé à une mobilisation dès ce vendredi 14 octobre. Force ouvrière, Solidaires et FSU ont indiqué jeudi soir qu'ils allaient se joindre à la journée de mobilisation interprofessionnelle mardi, aux côtés de la CGT. La CFDT et la CFE-CGC n'ont quant à elles pas appelé à la grève.

Le vrai du faux
Carburants : la France a-t-elle été condamnée par le passé pour avoir réquisitionné des salariés de raffinerie, comme le dit la CGT ?

Le vrai du faux

Play Episode Listen Later Oct 14, 2022 2:10


durée : 00:02:10 - Le vrai du faux - Le syndicat, notamment son secrétaire général Philippe Martinez, affirme que l'Organisation Internationale du Travail (OIT) a condamné la France après des réquisitions de salariés du secteur pétrolier en 2010.

El Destape
El editorial de Roberto Caballero: "Un empresario a la izquierda de la CGT"

El Destape

Play Episode Listen Later Oct 14, 2022 18:48


Escuchá el editorial del día de Roberto Caballero en la mañana de #CaballeroDeDía De Lunes a Viernes, de 6 a 9, por #ElDestapeRadio

Les journaux de France Culture
TotalEnergies ouvre des négociations salariales mais la CGT mise sur la contagion du mouvement

Les journaux de France Culture

Play Episode Listen Later Oct 13, 2022 20:18


durée : 00:20:18 - Journal de 18h - Un site d'Exxon Mobil lève la grève, mais le mouvement est reconduit dans 4 raffineries de TotalEnergies malgré l'annonce de l'ouverture de négociations salariales. Et la CGT appelle les salariés d'autres secteurs à se mobiliser.

Lenglet-Co
Pourquoi la CGT est-elle si mobilisée en cette rentrée ?

Lenglet-Co

Play Episode Listen Later Oct 13, 2022 2:37


La CGT en grève dans les raffineries... dans 5 centrales nucléaires... dans les transports à Saint Nazaire ou au théâtre de l'Odeon... La CGT retrouve le combat social et joue la rentrée sociale. La grogne sociale est là. Les revendications portent toutes sur des hausses de salaires. Mais, en coulisse, derrière ces grandes barricades, il y a déjà la succession de Philippe MARTINEZ à la tête du syndicat en mars qui est en train de se jouer. Ecoutez L'éco & You avec Martial You du 13 octobre 2022

RTL Matin
Pourquoi la CGT est-elle si mobilisée en cette rentrée ?

RTL Matin

Play Episode Listen Later Oct 13, 2022 2:37


La CGT en grève dans les raffineries... dans 5 centrales nucléaires... dans les transports à Saint Nazaire ou au théâtre de l'Odeon... La CGT retrouve le combat social et joue la rentrée sociale. La grogne sociale est là. Les revendications portent toutes sur des hausses de salaires. Mais, en coulisse, derrière ces grandes barricades, il y a déjà la succession de Philippe MARTINEZ à la tête du syndicat en mars qui est en train de se jouer. Ecoutez L'éco & You avec Martial You du 13 octobre 2022

C dans l'air
GRÈVE : LA RÉQUISITION... ET LA CONTAGION – 13/10/22

C dans l'air

Play Episode Listen Later Oct 13, 2022 63:10


EXPERTS PHILIPPE DESSERTINE Directeur de l'Institut de Haute Finance Auteur de « Le grand basculement » FANNY GUINOCHET Éditorialiste - « France Info » et « La Tribune » Spécialiste des questions économiques et sociales NATHALIE SAINT-CRICQ Éditorialiste politique - « France Télévisions » JÉRÔME FOURQUET Directeur département Opinion - Institut de sondages IFOP Auteur de « La France sous nos yeux » « Un retour à la normale dans la semaine ». Emmanuel Macron se serait-il trop avancé hier soir dans l'émission l'Evènement sur France 2 ? Pour l'instant, du côté des raffineries et des dépôts en grève, les négociations sont au point mort. La première discussion entre la CGT et TotalEnergies, mercredi, n'a rien donné. Total proposait que la grève se concentre sur les raffineries et qu'elles soient levées sur les dépôts pour ouvrir les négociations salariales. Finalement dans un communiqué publié ce jeudi, le groupe pétrolier propose le versement en décembre prochain d'un bonus exceptionnel représentant un mois de salaire à l'ensemble de ses salariés dans le monde « sous réserve d'accords salariaux dans les divers pays et filiales concernés ». La prime pourrait également s'accompagner d'un augmentation salariale de 6 % sur l'année 2023. Mais pour les grévistes ce bonus exceptionnel ne doit pas se substituer à une hausse des salaires pour 2022. Pour rappel la CGT, qui a lancé le mouvement le 27 septembre dernier, demande 10 % d'augmentation pour 2022, contre les 3,5 % obtenus en début d'année, afin de compenser l'inflation (6 %) et de profiter des bénéfices exceptionnels du groupe. TotalÉnergies a engrangé près de 19 milliards d'euros de bénéfices sur les six premiers mois de l'année et a décidé le 28 septembre dernier le versement d'une prime exceptionnelle de 2,6 milliards à ses actionnaires, qui s'ajoutera aux dividendes réguliers versés à la fin de l'année. Une annonce qui a donné du grain à moudre aux grévistes qui rappellent que le patron de l'entreprise a également augmenté sa rémunération de 52 % l'année dernière, la portant à 500 000 euros par mois. Dans les raffineries bloquées des assemblées générales auront lieu cet après-midi et l'heure n'est pas à la sortie de crise. La CGT a appelé, jeudi matin, à amplifier et élargir la grève à l'ensemble du secteur de l'énergie et du commerce. Philippe Martinez a aussi dit réfléchir à une grande journée de mobilisation interprofessionnelle la semaine prochaine. Le leader de la CGT a par ailleurs indiqué que son syndicat avait déposé un référé contre la réquisition des grévistes de la raffinerie Esso de Port-Jérôme-Gravenchon, dans la Seine-Maritime. De son côté, le gouvernement a décidé de lancer, ce jeudi, la réquisition de personnels du dépôt des Flandres TotalEnergies près de Dunkerque et a appelé à une hausse des salaires. Alors à quand un retour à la normale dans les stations-service ? Le conflit va-t-il s'étendre ? Pourquoi le groupe TotalEnergies dégage-t-il autant de bénéfices ? Nommé en décembre 2015 directeur général de Total trente-six heures après le décès accidentel de Christophe de Margerie qui est Patrick Pouyanné ? Pourquoi six ONG ont assigné le groupe pétrolier en justice pour son projet d'oléoduc en Tanzanie et en Ouganda ? Enfin Berlin vient de confirmer que l'Allemagne va entrer en récession en 2023. Quelle est la situation dans le pays ? Quelles conséquences en Europe ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard, Corentin Son, Benoît Lemoine PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Politique
Appel à la grève générale: après les raffineries, la CGT veut étendre le mouvement

Politique

Play Episode Listen Later Oct 13, 2022 39:34


En France, la grève dans les raffineries risque bien de créer une forte tension sociale qui pourrait s'étendre malgré des accords chez Esso-Exxon et des propositions salariales chez Total. La CGT appelle à une grève générale la semaine prochaine. Roselyne Febvre en parle avec Bruno Jeudy, éditorialiste politique, Catherine Tricot de la revue Regards et Eric le Boucher éditorialiste aux échos et à l'opinion. Une émission en partenariat avec Slate.fr et son fondateur Jean-Marie Colombani.

Le journal de 18h00
TotalEnergies ouvre des négociations salariales mais la CGT mise sur la contagion du mouvement

Le journal de 18h00

Play Episode Listen Later Oct 13, 2022 20:18


durée : 00:20:18 - Journal de 18h - Un site d'Exxon Mobil lève la grève, mais le mouvement est reconduit dans 4 raffineries de TotalEnergies malgré l'annonce de l'ouverture de négociations salariales. Et la CGT appelle les salariés d'autres secteurs à se mobiliser.

Le Billet politique
Réquisitions dans les raffineries : la fermeté va-t-elle payer ?

Le Billet politique

Play Episode Listen Later Oct 12, 2022 4:21


durée : 00:04:21 - Le Billet politique - par : Jean Leymarie - Les pénuries de carburant s'accentuent. Le gouvernement hausse le ton. Il réquisitionne une partie des salariés grévistes. La CGT s'insurge et appelle à amplifier le mouvement.

Les Experts
Les Experts : Carburants, la CGT est-elle irresponsable ? - 11/10

Les Experts

Play Episode Listen Later Oct 11, 2022 19:32


Ce mardi 11 octobre, la grève de la CGT dans un contexte où la négociation n'a pas encore commencé a été abordée par Christian Chavagneux, éditorialiste à Alternatives économiques, Guillaume Poitrinal, cofondateur de WO2, et Jean-Marc Daniel, professeur à l'ESCP Europe, dans l'émission Les Experts, présentée par Nicolas Doze sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Les experts
Les Experts : Carburants, la CGT est-elle irresponsable ? - 11/10

Les experts

Play Episode Listen Later Oct 11, 2022 19:32


Ce mardi 11 octobre, la grève de la CGT dans un contexte où la négociation n'a pas encore commencé a été abordée par Christian Chavagneux, éditorialiste à Alternatives économiques, Guillaume Poitrinal, cofondateur de WO2, et Jean-Marc Daniel, professeur à l'ESCP Europe, dans l'émission Les Experts, présentée par Nicolas Doze sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

C dans l'air
CARBURANT : ÉLISABETH BORNE ORDONNE LA RÉQUISITION ! – 11/10/22

C dans l'air

Play Episode Listen Later Oct 11, 2022 64:44


EXPERTS DOMINIQUE SEUX Directeur délégué de la rédaction - « Les Echos » SOAZIG QUÉMÉNER Rédactrice en chef du service politique - « Marianne » FANNY GUINOCHET Éditorialiste - « France Info » et « La Tribune » Spécialiste des questions économiques et sociales MATHIEU PLANE Économiste - OFCE Observatoire Français des Conjonctures Économiques La pénurie de carburants se poursuit. La CGT et la direction de TotalEnergies n'ont toujours pas ouvert de négociations sur une hausse des salaires, après près de deux semaines de grève qui provoquent des difficultés d'approvisionnement dans presque un tiers des stations-service de France. Une situation tendue qui affecte l'ensemble du territoire à l'exception de la Bretagne et de l'Aquitaine et pousse l'exécutif à durcir le ton. En déplacement en Mayenne, Emmanuel Macron a appelé lundi les directions des groupes pétroliers et les syndicats à « la responsabilité », en soulignant que « le blocage » des dépôts de carburant n'était « pas une façon de négocier ». Le ministre de l'Economie et des Finances a lui demandé ce mardi à un déblocage rapide des raffineries et dépôts de carburants. « Le timing se chiffre plutôt en termes d'heures, à la limite de jours, que de semaines parce que ça n'a que trop duré ». Mais dans le cas contraire, il est possible de « débloquer, d'ouvrir l'accès aux centres de dépôt et raffineries et de réquisitionner le personnel adéquat », a prévenu le porte-parole du gouvernement Olivier Véran. Toutefois, le gouvernement veut d'abord miser sur de fructueuses négociations. Chez ExxonMobil-Esso, les syndicats CFDT et la CFE/CGC ont décidé hier soir de signer l'accord mis sur la table par la direction. Mais la grève a été reconduite ce mardi à l'appel de la CGT et de FO, selon qui la proposition formulée par la direction consiste essentiellement en une prime, et non une hausse des salaires. Du côté de TotalEnergies, la direction a proposé dimanche d'avancer les négociations salariales prévues en novembre au mois d'octobre (sans date précise), à condition que les raffineries et dépôts actuellement bloqués reprennent le travail. Un « chantage » a répondu le syndicat lundi, avant d'annoncer la reconduction du mouvement jusqu'à mardi. Mais cette situation de blocage inquiète désormais jusqu'au sommet de l'État. D'autant que ce mouvement social intervient alors qu'à l'Assemblée nationale débute ce lundi l'examen du projet de budget 2023 dont le premier volet, consacré aux recettes, donne lieu depuis des semaines à de vifs échanges autour notamment de l'instauration d'une taxe sur les « superprofits ». Le bras de fer s'engage et le gouvernement se prépare à faire adopter ce texte sans vote en cas de « blocage » via le 49.3. Un « passage en force » dénoncé d'avance par les oppositions. « Le débat doit avoir lieu », a ainsi martelé le président de la commission des Finances, l'insoumis Eric Coquerel, en dénonçant « la plus grande austérité de la Ve République ». Et la bataille pourrait se poursuivre ce week-end dans la rue : la coalition de gauche appelle à une « marche contre la vie chère et l'inaction climatique » ce dimanche 16 octobre à Paris. Alors l'Etat doit-il intervenir pour remédier à la pénurie de carburant ? Comment ? Que prévoit le budget 2023 examiné actuellement à l'Assemblée ? Les grands groupes français contribuent-ils assez à la solidarité nationale ? Quelles aides pour les ménages et notamment pour les jeunes particulièrement impactés par l'inflation ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard, Corentin Son, Benoît Lemoine PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Les journaux de France Culture
Carburants : le gouvernement réquisitionne et met en colère la CGT

Les journaux de France Culture

Play Episode Listen Later Oct 11, 2022 15:06


durée : 00:15:06 - Journal de 22h - Le ton monte entre la CGT et le gouvernement dans le conflit des carburants. Élisabeth Borne a décidé de réquisitionner le personnel gréviste du groupe Esso-ExxonMobil pour ramener un peu d'essence à la pompe. Le syndicat dénonce une décision "illégale" et suspend toute discussion avec l'exécutif. - invités : Thierry Coville chercheur à l'IRIS, spécialiste de l'Iran

Les informés de France Info
Carburants, bras de fer entre gouvernement et la CGT

Les informés de France Info

Play Episode Listen Later Oct 11, 2022 16:33


durée : 00:16:33 - Carburants, bras de fer entre gouvernement et la CGT

Le vrai du faux
TotalEnergies affirme que le salaire moyen d'un opérateur de raffinerie est de 5 000 euros mensuel, la CGT dénonce

Le vrai du faux

Play Episode Listen Later Oct 11, 2022 2:04


durée : 00:02:04 - Le vrai du faux - Dans un communiqué, la direction du groupe assure que la rémunération mensuelle d'un opérateur de raffinerie atteint 5 000 euros brut.

Le journal de 22h00
Carburants : le gouvernement réquisitionne et met en colère la CGT

Le journal de 22h00

Play Episode Listen Later Oct 11, 2022 15:06


durée : 00:15:06 - Journal de 22h - Le ton monte entre la CGT et le gouvernement dans le conflit des carburants. Elisabeth Borne a décidé de réquisitionner le personnel gréviste du groupe Esso-ExxonMobil pour ramener un peu d'essence à la pompe. Le syndicat dénonce une décision "illégale" et suspend toute discussion avec l'exécutif. - invités : Thierry Coville chercheur à l'IRIS, spécialiste de l'Iran

L'oeil de...
"Les années d'expérience feront toujours la différence" : Nutella, c'est dans le goûter, la CGT dans le bordel"

L'oeil de...

Play Episode Listen Later Oct 10, 2022 4:45


Ecoutez L'oeil de Philippe Caverivière avec Philippe Caverivière du 10 octobre 2022

Le journal de 8H00
Pénurie de carburant : la CGT de Total Energies poursuit la grève encore ce lundi

Le journal de 8H00

Play Episode Listen Later Oct 10, 2022 14:38


durée : 00:14:38 - Journal de 8 h - Les discussions sur les salaires avec la direction n'ont toujours pas débuter et les stations-services du pays sont de plus en plus nombreuses à être à sec.

Les Experts
Les Experts : TotalEnergies, la CGT est-elle irresponsable ? - 10/10

Les Experts

Play Episode Listen Later Oct 10, 2022 25:57


Ce lundi 10 octobre, Léonidas Kalogeropoulos, PDG de Médiation & Arguments, Patrick Bertrand, DG en charge des opérations de Holnest, et Thierry Fabre, journaliste au magazine Challenges, se sont penchés sur les revendications de la CGT, qui reconduit sa grève chez TotalEnergies, et sur l'éternel débat concernant la hausse des salaires, dans l'émission Les Experts, présentée par Nicolas Doze sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Les journaux de France Culture
Pénurie de carburants : la CGT de TotalEnergies poursuit la grève ce lundi

Les journaux de France Culture

Play Episode Listen Later Oct 10, 2022 14:38


durée : 00:14:38 - Journal de 8 h - Les discussions sur les salaires avec la direction de TotalEnergies n'ont toujours pas débuté et les stations-service du pays sont de plus en plus nombreuses à être à sec. Des dépôts pétroliers et raffineries sont bloqués.

Les experts
Les Experts : TotalEnergies, la CGT est-elle irresponsable ? - 10/10

Les experts

Play Episode Listen Later Oct 10, 2022 25:57


Ce lundi 10 octobre, Léonidas Kalogeropoulos, PDG de Médiation & Arguments, Patrick Bertrand, DG en charge des opérations de Holnest, et Thierry Fabre, journaliste au magazine Challenges, se sont penchés sur les revendications de la CGT, qui reconduit sa grève chez TotalEnergies, et sur l'éternel débat concernant la hausse des salaires, dans l'émission Les Experts, présentée par Nicolas Doze sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

RTL Matin
"Les années d'expérience feront toujours la différence" : Nutella, c'est dans le goûter, la CGT dans le bordel"

RTL Matin

Play Episode Listen Later Oct 10, 2022 4:45


Ecoutez L'oeil de Philippe Caverivière avec Philippe Caverivière du 10 octobre 2022

RTL Matin
3 questions à Denis Gravouil, responsable emploi-chômage à la CGT

RTL Matin

Play Episode Listen Later Oct 4, 2022 5:16


Plus d'un quart des chômeurs ne demandent pas à être indemnisés, selon "Les Échos". Pour en parler : Denis Gravouil, responsable emploi-chômage à la CGT. Ecoutez Les trois questions de RTL Petit Matin avec Jérôme Florin et Marina Giraudeau du 04 octobre 2022

L'invité de RTL
3 questions à Denis Gravouil, responsable emploi-chômage à la CGT

L'invité de RTL

Play Episode Listen Later Oct 4, 2022 5:16


Plus d'un quart des chômeurs ne demandent pas à être indemnisés, selon "Les Échos". Pour en parler : Denis Gravouil, responsable emploi-chômage à la CGT. Ecoutez Les trois questions de RTL Petit Matin avec Jérôme Florin et Marina Giraudeau du 04 octobre 2022

C dans l'air
CDLA L'INVITÉ – FABIEN ROUSSEL – 22/09/22

C dans l'air

Play Episode Listen Later Sep 22, 2022 11:16


MANIFESTATIONS : LE RÉVEIL DE LA RUE ? - 22/09/22 FABIEN ROUSSEL Secrétaire national du Parti communiste français Jeudi 22 septembre 2022, les salariés du secteur social et médico-social sont appelés par la CGT à se mobiliser dans tout le pays. « Les salariés n'en peuvent plus de ne pouvoir exercer correctement leur travail par manque de moyens. Nous craignons pour la santé et la sécurité des personnels fatigués et épuisés par la dégradation des conditions de travail. Nos salaires sont en berne et nos qualifications sous-rémunérées » a indiqué la CGT dans un communiqué. Pour ce premier mouvement social de la rentrée, la principale revendication est l'amélioration des conditions de travail. La CGT entend donc peser sur le budget de la Sécurité sociale, présenté lundi en conseil des ministres. Ce mardi sur BFMTV, Fabien Roussel affirmait que « le RSA a été mis en place pour soi-disant lutter contre la pauvreté, mais il installe la pauvreté dans notre pays et oppose chômeurs et travailleurs. » En rejetant la « gauche des allocations », le leader communiste Fabien Roussel s'est attiré les foudres des autres membres de la Nupes. Quatre jours après, le secrétaire national du PCF persiste et signe mercredi 14 septembre sur Franceinfo en dénonçant les attaques qu'il a depuis reçu de « ceux qui défendent le droit à la paresse » dans son propre camp. Caroline Roux revendra sur cette rentrée et ce climat social sous haute tension avec Fabien Roussel.