Podcasts about Parmi

Share on
Share on Facebook
Share on Twitter
Share on Reddit
Copy link to clipboard
  • 1,141PODCASTS
  • 2,904EPISODES
  • 26mAVG DURATION
  • 3DAILY NEW EPISODES
  • Jan 6, 2022LATEST

POPULARITY

20122013201420152016201720182019202020212022


Best podcasts about Parmi

Show all podcasts related to parmi

Latest podcast episodes about Parmi

Fragîle Porquerolles
# [Rediff] - Michel Metaireau – Peinture à l'(hu)île

Fragîle Porquerolles

Play Episode Listen Later Jan 6, 2022 60:33


« Contempler dès le matin le soleil se lever. C'était comme une victoire, une joie, un épanouissement, au fond de moi. Regarder l'eau, l'horizon, ça a été toute mon enfance, ma jeunesse ». Fils de médecin, Michel a grandi à l'Almanarre puis sur la presqu'île de Giens. Amoureux de nature, il en dessine très tôt les formes et les beautés, avec son frère. A l'adolescence, Porquerolles symbolise l'ailleurs. « On partait de la Capte en dériveur, on était en surnombre. On arrivait à la plage du Langoustier, c'était un autre monde, un monde de rêve, de beauté ». Après des années de stage d'élevage de gibier, il se consacre à la peinture, l'aquarelle, encouragé par un groupe hyérois dont Benoite Groulte et Florence Cyrulnik font partie. Agé d'une petite vingtaine d'années, il commence à venir quotidiennement à Porquerolles en recherche de paysages et d'une clientèle, confie-t-il simplement. Installé devant la boulangerie, il peint inlassablement l'église et la place du village. « C'était presque un décor de théâtre que j'aimais réaliser, un lieu d'étude, un peu comme la Ste Victoire pour Cézanne ». Il dessine les portraits des enfants de l'île et fait ainsi progressivement connaissance avec les porquerollais.Il habite ensuite des cabanons sur l'île, est logé par des habitants, vit la moitié de l'année à Porquerolles et le reste du temps dans l'arrière-pays. Finalement, il y a 7 ans, il s'installe au Pré des palmiers où se trouve désormais sa galerie. Pour expliquer ce qui l'a conduit de l'aquarelle à la peinture à l'huile, Michel revient sur un épisode douloureux de sa vie, la perte de sa compagne dans un accident de moto. Il se tourne alors vers Dieu, rejoint pendant 3 ans la communauté des Béatitudes. Quand il rencontre sa future femme, il commence à peindre à l'huile. J'avais atteint une maturité. « Pour l'aquarelle, j'avais une déconcertante facilité, ça coulait au bout du pinceau. Je préfère le combat sur une peinture à l'huile ». Ses peintures s'inscrivent dans le sillon de l'école provençale expressionniste, de Cézanne et du fauvisme. Parmi les peintres qui l'ont inspiré, il cite Ambrogiani, Vlaminck, ou Gauguin, des peintres forts, qui l'ont nourri dans son travail sur la lumière, la couleur et le mouvement.Quand on évoque l'énergie vitale, la joie et l'espérance qui se dégagent de ses tableaux, Michel invoque la place de Dieu dans sa vie, son retour aujourd'hui à une foi humble. « Je suis passé par des périodes très noires dans ma vie. Je suis bluffé quand des gens me disent: « mon Dieu, quelle joie dans vos tableaux! ». Ça me donne le frisson. Je ne sais pas si c'est une Mission, mais je ne me détourne pas de mon engagement dans la lumière. Je n'ai pas à combattre pour trouver cette vitalité, je vis dedans. »Après plus de 40 ans à Porquerolles, Michel ne se définit pas comme porquerollais. Il aime la vie de village, participe volontiers aux rassemblements organisés par les associations, la chorale, évoque les anciens, ceux qui sont encore là et ceux qui ont disparu, avec tendresse, mais se dit aussi un peu « en dehors », comme le sont souvent les artistes, précise-t-il.Dans ce témoignage entre ombre et lumière, Michel nous livre, sans fard ni filtre, son regard sur l'île. Celui d'un contemplatif un peu à l'écart du monde, amoureux de nature et imprégné des paysages de l'île, dont il cherche à traduire la luminosité diffuse et pénétrante dans chacune de ses toiles.  L'article complet et toutes les notes et références citées dans l'épisode sont à retrouver sur fragileporquerolles.com

Laissez-vous Tenter
"Let Love Rule", titre du premier album de Lenny Kravitz et de son autobiographie publiée chez Rock & Folk

Laissez-vous Tenter

Play Episode Listen Later Jan 5, 2022 24:47


- Parmi les premières sorties de l'année au cinéma : "355", un film d'espionnage au féminin avec, notamment, Jessica Chastain. L'actrice et productrice américaine est au micro de Stéphane Boudsocq. - Les Express de "Laissez-vous tenter" livrés par Aymeric Parthonnaud. - "Let Love Rule", c'était le titre du premier album de Lenny Kravitz sorti en 1989, c'est aussi celui de son autobiographie publiée par Rock & Folk. Le chanteur s'est confié à Steven Bellery. - Les programmes télé de ce mercredi soir, avec Isabelle Morini Bosc. Coups de coeur, coups de gueule, reportages, interviews, et des invités prestigieux : "Laissez-Vous Tenter" dresse un panorama de l'actualité Musique, Cinéma, Littérature, Médias, People. Ecoutez Laissez-vous tenter avec Yves Calvi et Le Service Culture du 05 janvier 2022

Revue de presse française
À la Une: «emmerder les non-vaccinés»

Revue de presse française

Play Episode Listen Later Jan 5, 2022 4:08


C'est la formule que la presse met en avant ce matin, formule tirée d'une longue interview d'Emmanuel Macron publiée par Le Parisien. Voici les propos exacts du chef de l'Etat : « les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder. Et donc, on va continuer de le faire, jusqu'au bout. C'est ça, la stratégie. Je ne vais pas les mettre en prison, je ne vais pas les vacciner de force. Et donc, il faut leur dire : à partir du 15 janvier, vous ne pourrez plus aller au restau, vous ne pourrez plus prendre un canon, vous ne pourrez plus aller boire un café, vous ne pourrez plus aller au théâtre, vous ne pourrez plus aller au ciné… » Déclaration de guerre Commentaire du journal : « le chef de l'État ne mâche pas ses mots. (…) c'est une « déclaration de guerre aux antivax. (…) Sur le front sanitaire, ce sont bien les non-vaccinés qui sont aujourd'hui trois fois plus contaminés que les vaccinés, selon les chiffres de Santé publique France. Le pays frôle désormais les 300.000 contaminations par jour. Alors dans les jours qui viennent, le chef de l'État et les siens entendent bien maintenir la pression sur cette frange de réfractaires. Avec la mise en place du passe vaccinal, qui doit être adopté le 15 janvier, dont la finalité n'est ni plus ni moins de rendre la vie impossible à ceux qui refusent encore d'avoir une injection. » Un costume de candidat ? « Emmerder les non-vaccinés » : « Des propos forts pour un président de la République, estime Le Figaro, dont la parole et les mots sont souvent choisis avec minutie et qui ne laisse rien au hasard. Surtout à bientôt trois mois de l'élection présidentielle. (…) En clair, le président de la République assume le clivage entre deux catégories de Français et exclut de facto une partie d'entre eux de la communauté nationale. Sachant sûrement que sa base électorale est largement en faveur du vaccin, Emmanuel Macron enfile son davantage son costume de candidat que de président, estime encore Le Figaro. Et ne reprend pas le mantra rassembleur réitéré par tous les locataires de l'Élysée : être le 'président de tous les Français'. » L'assaut contre le Capitole aux Etats-Unis, un an plus tard À la Une également : un an après l'assaut contre le Capitole… « Retour sur le jour où la démocratie américaine a vacillé », titre Le Monde. « Le 6 janvier 2021, des milliers de partisans de Donald Trump déferlent sur le Congrès à Washington. Depuis, une commission d'enquête tente de faire la lumière sur les événements qui ont mené à cette journée. Et sur la responsabilité de l'ancien président américain. » Un an après, donc, beaucoup de questions, pointe Le Monde : « que savait Donald Trump, et à quel moment ? Qu'a-t-il ordonné, délégué ou laissé faire ? Sa responsabilité politique et morale saute aux yeux. Peut-elle avoir une traduction pénale ? L'enjeu est existentiel, au-delà du destin d'un homme qui crie à la 'chasse aux sorcières'. Selon les études d'opinion, un Américain sur trois croit que Joe Biden a gagné l'élection présidentielle grâce à des fraudes, relève le quotidien du soir. Parmi les républicains, ce chiffre s'élève à plus de 70 %. Avec le soutien de chaînes conservatrices complaisantes et d'une toile de sites toxiques, Donald Trump a réussi à banaliser l'idée d'un vol de la présidentielle. Quels que soient les résultats des investigations sur le 6 janvier, le soupçon est un venin qui coule dans le corps américain. » Nouvelle guerre de Sécession « Un an après l'assaut du Capitole, la démocratie américaine au bord du gouffre », renchérit Libération. Libération qui se projette dans l'avenir et qui s'interroge : « que se passerait-il si, le lundi 6 janvier 2025, Donald Trump prêtait serment comme président, élu ou pas ? Quelles seraient les forces démocratiques qui l'en empêcheraient, existent-elles encore, dans cette Amérique coupée en deux, vivant une nouvelle guerre de Sécession en slow motion ? » Pour Libération, des « forces antidémocratiques » trumpistes sont toujours à la manœuvre, avec le « noyautage de l'armée », « le financement massif de milices d'extrême droite, l'instauration de lois permettant de contourner le vote dans des Etats clés, et bien sûr le tsunami incessant de fake news selon lesquelles Joe Biden a volé la présidence. » Et Libération de conclure : « on se souvient de la citation d'Alexis de Tocqueville : 'Une idée fausse, mais claire et précise, aura toujours plus de puissance dans le monde qu'une idée vraie, mais complexe'. Ce livre s'appelait De la démocratie en Amérique, et hier comme aujourd'hui, il est essentiellement un appel à ouvrir les yeux. »

Bouffons
#160 - Tomber en frangipane

Bouffons

Play Episode Listen Later Jan 5, 2022 20:16


« On se ferait pas une galette des rois ? ». Chaque année, le mois de janvier tout entier se transforme en succession d'occasions de partager avec nos proches des galettes et brioches des rois. Parmi cette offre pâtissière typique de l'Épiphanie, c'est bien la galette à la frangipane qui remporte les suffrages puisque selon les statistiques, 70% des Français et des Françaises la préfèrent à sa cousine à la pomme et à la brioche provençale.Si on devait trouver une saisonnalité à la frangipane, cette crème composée de deux tiers de crème d'amandes et d'un tiers de crème pâtissière, ce serait donc bien le mois de janvier.Cet épisode revient sur les origines païennes de l'Épiphanie, née des saturnales, cette célébration romaine lors de laquelle on inversait les rôles dans la société puisque le temps d'une journée, un roi était élu parmi les esclaves. Au micro de Bouffons, vous entendrez également la cheffe pâtissière Mélanie Dupuis. L'autrice de livres de référence tels que « Le petit manuel de la galette des rois » ou encore « Le Grand Manuel du Pâtissier » livre ses meilleurs conseils pour réaliser une frangipane et une galette des rois maison.Bouffons est un podcast de Nouvelles Écoutes que j'anime avec l'aide en coulisses de Cassandra de Carvalho, et de Mathilde Jonin.Montage et mixage par Laurie Galligani Générique réalisé par Aurore Meyer MahieuSee Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

Accents d'Europe
Face aux revendications identitaires, vivre ensemble

Accents d'Europe

Play Episode Listen Later Jan 4, 2022 19:30


Lorsque le débat politique vire à l'obsession identitaire, comment faire société ? Mostar, ville emblématique des divisions et tensions ethniques qui gangrènent la Bosnie-Herzégovine : l'image de la destruction de son pont lors de la guerre des années 1990 avait fait le tour du monde, et la ville reste divisée entre croates catholiques et bosniaques musulmans. Mais à Mostar il y a aussi une école de musique qui rassemble les jeunes de tous horizons. Un reportage de Louis Seiller. Aux Pays-Bas et plus précisément à Rotterdam, le maire a décidé de faire d'un des quartiers les plus défavorisés de la ville portuaire une priorité, au nom du vivre ensemble. Il délocalise ainsi régulièrement son bureau de la mairie du centre de Rotterdam vers le quartier de Carnisse, dans le sud. Un reportage d'Antoine Mouteau. En Hongrie, les Roms représentent environ 8% des 10 millions d'habitants. Bien qu'ils parlent le hongrois et soient sédentarisés depuis des siècles, ils subissent le racisme de la société majoritaire. 80% de cette population vit sous le seuil de risque de pauvreté, selon Eurostat. Pour battre en brèche les clichés sur les roms, un entrepreneur a lancé une télévision privée. Elle s'appelle DIKH TV et c'est la première chaîne rom de Hongrie. On en parle avec notre correspondante à Budapest, Florence La Bruyère. Avec près de 80 000 membres, Marseille abrite la deuxième communauté juive de France, la troisième d'Europe après Paris et Londres. La ville comprend une cinquantaine de synagogues, une radio communautaire, un centre culturel juif et plusieurs mouvements de jeunesse. Une communauté particulièrement dynamique, un reportage de Yoram Melloul. Philippe Léglise-Costa pour porter la voix de la France à Bruxelles. La France vient de prendre pour six mois la présidence du Conseil de l'Union européenne. Parmi les personnages-clé de cette présidence : Philippe Léglise-Costa, le représentant permanent de la France auprès de l'Union depuis quatre ans. Un reportage d'Anastasia Becchio.

Le podcast des Maternelles
J'ai adopté 3 enfants handicapés

Le podcast des Maternelles

Play Episode Listen Later Jan 4, 2022 29:57


En France, plus de 3 200 enfants sont considérés comme pupilles de l'État. Parmi eux, un tiers présente des besoins spécifiques, c'est-à-dire qu'ils ont plus de 5 ans, sont malades, ou porteurs de handicap et très peu de familles envisagent leur adoption. Clotilde a fait ce choix. Elle avait déjà 6 enfants biologiques quand elle a décidé avec son mari, Nicolas, d'adopter Marie, Marie-Garance et Frédéric. Trois enfants handicapés qui, sans elle, auraient sans doute passé leur enfance en institution. Elle a raconté sa première adoption dans un livre : « Tombée du nid » chez Pocket. Elle nous raconte son histoire pleine d'humanité. Dr Marie-Odile Perouse de Montclos, pédopsychiatre, ancienne chef du service de psychologie et psychiatrie de l'enfant et adolescent à l'hôpital Sainte Anne à Paris, auteure de « Adoption internationale : de la rencontre à la filiation », répond aux questions des internautes sur l'adoption.

Classic 21
Le Journal Du Rock de l'Année 2021 - 7/10 - Septembre : une lueur d’espoir… - 04/01/2022

Classic 21

Play Episode Listen Later Jan 4, 2022 2:54


Après un été live déserté par les grands festivals habituels, le secteur des concerts reprend un peu espoir. Il faut dire que des groupes ont repris la route aux Etats-Unis. Parmi eux, Green Day, les Guns N’Roses et même ZZ Top, qui a continué sa tournée malgré le décès de son bassiste et co-chanteur Dusty Hill le 27 juillet. --- Classic 21 vous informe des dernières actualités du rock, en Belgique et partout ailleurs. Le Journal du Rock, chaque jour à 7h30 et 18h30.

Les derniers podcasts de la RTBF.be
Le Journal Du Rock de l'Année 2021 - 7/10 - Septembre : une lueur d’espoir…

Les derniers podcasts de la RTBF.be

Play Episode Listen Later Jan 4, 2022 2:54


Après un été live déserté par les grands festivals habituels, le secteur des concerts reprend un peu espoir. Il faut dire que des groupes ont repris la route aux Etats-Unis. Parmi eux, Green Day, les Guns N'Roses et même ZZ Top, qui a continué sa tournée malgré le décès de son bassiste et co-chanteur Dusty Hill le 27 juillet. --- Classic 21 vous informe des dernières actualités du rock, en Belgique et partout ailleurs. Le Journal du Rock, chaque jour à 7h30 et 18h30.

Journal du Rock
Le Journal Du Rock de l'Année 2021 - 7/10 - Septembre : une lueur d’espoir… - 04/01/2022

Journal du Rock

Play Episode Listen Later Jan 4, 2022 2:54


Après un été live déserté par les grands festivals habituels, le secteur des concerts reprend un peu espoir. Il faut dire que des groupes ont repris la route aux Etats-Unis. Parmi eux, Green Day, les Guns N'Roses et même ZZ Top, qui a continué sa tournée malgré le décès de son bassiste et co-chanteur Dusty Hill le 27 juillet. --- Classic 21 vous informe des dernières actualités du rock, en Belgique et partout ailleurs. Le Journal du Rock, chaque jour à 7h30 et 18h30.

Vous m'en direz des nouvelles !
Eléonore Pancrazi et Romain Dumas font pétiller la vie parisienne

Vous m'en direz des nouvelles !

Play Episode Listen Later Jan 3, 2022 48:30


« La Vie parisienne » l'œuvre phare de Jacques Offenbach est mise en scène dans son plus beau costume d'apparat par Christian Lacroix au théâtre des Champs Elysées. Un opéra-bouffe présenté dans son intégralité et dans une version non censurée.  L'année commence avec un spectacle champagne. Un spectacle pétillant, total, qui marie lyrique et danse, théâtre de boulevard et cabaret, et même un peu de cirque : « La Vie Parisienne », opéra-bouffe de Jacques Offenbach, la 1ere mise en scène du célèbre couturier Christian Lacroix. Une œuvre créée en 1866, qui célèbre un certain art de vivre à la française, et qui raconte avec dérision et insolence un monde de masques, de mensonges et de faux semblants, celui de la bonne société parisienne de ces années-là, entre aristos corrompus, touristes assoiffés de sexe et de plaisirs, demi-mondaines et domestiques rebelles et malins. A la baguette, Romain Dumas. Parmi les solistes, la mezzo soprano Eléonore Pancrazi qui prête sa voix à Métella, une demi-mondaine. « La Vie Parisienne », d'Offenbach est à applaudir jusqu'au 9 janvier à Paris, au Théâtre des Champs-Elysées. Reportage : Au Sénégal, le festival d'art « le Partcourt » fête ses 10 ans. Plus de trente espaces d'art et acteurs culturels proposent une visite de la ville de Dakar et sa région… Dont la nouvelle galerie Sélébé Yonn, dans le centre-ville, qui a à peine un an. Trois artistes sénégalais, ghanéen et française exposent ensemble dans un show appelé « entre-acte » à découvrir jusqu'au 5 mars prochain. Reportage de Théa Ollivier.

Le Super Daily
Youpi, c'est la nouvelle année ! TikTok, Linkedin, Instagram et livraison de repas !

Le Super Daily

Play Episode Listen Later Jan 3, 2022 14:53


Épisode 701 :Youpi, c'est la nouvelle année et elle commence fort avec des actus social média aussi fun que surprenantes !Tiktok qui se lance dans la restauration, Insta dans le NFT et Linkedin dans Tiktok..TikTok s'apprête à se lancer dans la livraison de repasDit comme ça, ça fait sourire, mais ce n'est pas tout à fait déconnant. Qui n'a jamais eu envie de croquer dans son téléphone en voyant une vidéo de mont d'or ou encore un burger hyper sexy sur TikTOk ?Et non, on ne rêve pas, c'est bien de là qu'est partie l'idée. La plateforme regorge de tendances culinaires alors pourquoi pas, mieux que de liker, pouvoir commander ces plats en vrai ?En association avec Virtual Dining Concepts, la plateforme va lancer TikTok va lancer TikTOk Kitchen.Le but étant de livrer ses recettes et plats les plus viraux dans 300 restaurants virtuels américains, et ce à partir de mars 2022 avec objectif à 1000 fin 2022.Les menus seront pensés en fonction des tendances alimentaires de l'application, qui seront donc amenés à changer tous les trimestres.  Concrètement, VDC (virtual dining concept) utilisera la cuisine et les employés existants d'un restaurant, mais fournira la formation, l'emballage des aliments et les recettes provenant de TikTok.Au menu pour commencer :LES PÂTES À LA FETA, AU FOUR, LES RIBS DE MAÏS, LES CHIPS DE PÂTES ET LE SMASH BURGERUn moyen pour l'application de concurrencer directement Uber Eats ou delivery.TikTok affirme même que pour certains plats, l'argent sera directement reversé aux créateurs de contenu.sourceSnapchat lance Story Studio : une application de montage vidéo compatible avec TikTok et Instagram ReelsRappelons le Snapchat n'est pas un réseau social. Ou plutôt Snap n'est mas QUE un Réseau social. C'est aussi un concepteur d'applications photos et vidéos. C'est d'ailleurs comme çc qu'ils se présentent.Dernier exemple en date, Snapchat a lancé Story Studio, une application pour créer et éditer du contenu professionnel sur les smartphones.Il s'agit d'une application qui fonctionne indépendamment de Snapchat.En gros c'est une vraie app de montage vidéo sur mobile avec pas mal de fonctionnalités additionnelles et exclusives.Des outils de rognage, de division et de synchronisation précis à l'image ;Des outils pour ajouter des transitions, des calques, des légendes et des sons ;Et aussi : La bibliothèque complète de Snap Lens ;Evidemment on est sur du montage vidéo au format vertical. 9:16èmeStory Studio permet de publier directement sur SnapChat bien entendu… mais… mais pas que.Les vidéos ne contiennent aucun filigrane et son téléchargeables. Ce qui signifie que l'on peut les publier sans réserve sur TikTok et sur Instagram Reels.Pour l'instant, seuls les utilisateurs des États-Unis, du Canada et de la Grande-Bretagne peuvent tester Story Studio de Snapchat.source demo—Quelles sont les applications social media les plus téléchargées en 2021 ?Le comparateur d'applications Apptopia vient de dévoiler la liste des applications les plus téléchargées de l'année 2021.Il utilise les chiffres d'iOS et de Google Play au niveau mondial.Comme l'an dernier, TikTok reste l'application la plus populaire de l'année 2021 avec 656 millions de téléchargements. Elle devance les apps du groupe Meta : Instagram (545 millions), Facebook (416 millions) et WhatsApp (395 millions). C'est officiel, Instagram explore définitivement les NFTAprès TikTok, l'autre sujet dont on a parlé toute l'année en 2021, ce sont les Non Fongible Token, ces objets numériques basés sur la crypto monnaie Ethereum.Et si on en parle encore beaucoup c'est parce qu'ils sont fortement liés aux réseaux sociaux. D'ailleurs, en Décembre, Adam Mosseri le Boss d'Instagram d'voilait dans un tweet qu'il s'intéressait fortement aux NFT pour sa plateforme.Dans cette vidéo Interview il précise donc que rien est concret pour le moment mais qu'Instagram explore activement les NFT, et comment nous pouvons les rendre plus accessibles à un public plus largeLes NFT auraient également vocation à aider les créateurs. On l'observe depuis le début, ce sont bien eux qui ont tiré leur épingle du jeu en créant et vendant des oeuvres numériques uniques. Et Instagram pourrait être une nouvelle zone d'exposition pour eux.D'ailleurs au passage en Décembre 2 folies se sont produites en NFT > La première page d'accueil Wikipedia éditée en 2001 a été vendue 750k $Et le premier SMS « Merry Christmas » de 1992 a été vendu 108 k $.sourceDes nouveautés sur TikTok avec un partenariat attendu avec GiphyL'effet d'écran vert de TikTok vous permet désormais d'ajouter des GIFTikTok vient d'annoncer la possibilité d'utiliser des GIF dans son effet d'écran vert. Cela signifie que vous pouvez virtuellement balancer un GIF animé, au lieu d'une simple image fixe, derrière vous pendant le tournage d'une vidéo.L'effet d'écran vert de l'application est incroyablement populaire. Les créateurs l'ont utilisé pour planter le décor de diverses vidéos en téléchargeant des images de différents lieux, personnes et paramètres. Ce qui est marrant c'est que Giphy appartient au groupe Meta. Le concurrent direct de TikTok.Autres mises à jour intéressant : des vidéos TikTok en HD "certains pays" peut désormais télécharger des vidéos en 1080p. Pour ce faire, enregistrez ou téléchargez votre vidéo sur TikTok, et sur la page de publication, appuyez sur Plus d'options . Appuyez sur le bouton basculer Télécharger HD pour publier un contenu de meilleure qualité.Linkedin débarque sur TikTokUne actualité rigolote que j'ai vu passer chez J'ai un pote dans la comLinkedin le réseau professionnel s'est lancé sur TikTok avec sa campagne «  #lesCollègues »Son but est d'aider les jeunes entrant sur le marché du travail ou encore étudiants. Pour cette campagne, LinkedIn s'associe aux principaux créateurs de « CarrièreTok » pour aider celles et ceux qui se posent des questions pour trouver leur voie, en les soutenant et en les encourageant.Un moyen pour ces jeunes de rencontrer des « coéquipiers » de confiance.Parmi ces mentors, on retrouve des profils expérimentés qui connaissent déjà bien le monde du travail : MamaJob,Ines Aled,Clément Vannier Et des profils plus novices qui correspondent bien à ceux de la GenZ : Roman Doduik,Manon Pasquier,AntonRacca,Julie Potier, à la tête du Brand Marketing chez LinkedIn France pense que « cette campagne aidera les jeunes qui tentent de trouver leurs marques dans un monde hybride. Avec #LesCollègues de LinkedIn, les créateurs TikTok partageront du contenu qui fera écho avec les attentes des jeunes, pour leur apporter les encouragements dont ils ont besoin pour trouver leur voie. »source

Rav Touitou
Récit du Baal Chem Tov - Un mort parmi les vivants

Rav Touitou

Play Episode Listen Later Jan 2, 2022 18:50


Récit du Baal Chem Tov - Un mort parmi les vivants by Rav David Touitou

Fréquence Asie
Birmanie: la riposte de l'armée est «puissante et épouvantable» alerte l'ONG Myanmar Witness

Fréquence Asie

Play Episode Listen Later Jan 1, 2022 3:30


La découverte la semaine dernière de plus d'une trentaine de corps torturés et brûlés en Birmanie a secoué la communauté internationale. Mais ce n'est malheureusement pas un fait isolé. Depuis le coup d'État des militaires le 1er février dernier, la violence n'a fait que s'accentuer dans le pays. L'ONG Myanmar Witness enquête et examine de manière indépendante les cas d'éventuelles interférences avec les droits de l'homme. Ben Strick, le directeur des enquêtes, explique que les documents qu'ils reçoivent sont non seulement de plus en plus nombreux, mais surtout de plus en plus violents. Ben Strick : Nous avons rassemblé jusqu'à présent plus de 3 900 documents. Parmi eux, des vidéos, des photos, qui dévoilent ce qui se passent sur le terrain. Depuis le coup d'État, nous avons constaté de plus en plus d'actes de violence épouvantables. Par exemple, en février et en mars, on répertoriait des tirs de gaz lacrymogènes, des détentions de masse, des victimes de tirs à balles réelles. Mais aujourd'hui, nous faisons état d'un nombre incalculable d'attaques contre des villages entiers, de maisons complétement brûlées et d'autres choses tout aussi horrible que la découverte de dizaines de corps torturés et calcinés. À ce jour, nous avons plus de 270 preuves que des incendies ont délibérément été allumés dans tout le pays. C'est un chiffre déjà suffisamment inquiétant.  RFI : Comment se déroulent les combats ?  Si vous poussez des gens au bord du gouffre, ils vont se défendre et c'est ce qui se passe aujourd'hui en Birmanie. Des petites milices moins organisées combattent la Tatmadaw, l'armée birmane, mais c'est aussi le cas de groupes plus grands, comme l'armée Karen de libération, et cela a permis à l'armée birmane de développer de nouvelles tactiques. Nous avons constaté des ripostes de l'armée birmane contre des villages entiers qui ont été totalement brûlés simplement parce que quelques jours avant il y avait eu des combats entre l'armée birmane et une milice locale. C'est très inquiétant parce que, de manière générale, la riposte de l'armée birmane est bien plus puissante et bien plus épouvantable comparée à ce que les milices peuvent faire, et, la plupart du temps, ce sont les civils qui en sont les victimes.  RFI : Des civils qui sont donc poussés à partir de chez eux pour se réfugier soit ailleurs dans le pays, soit dans les pays voisins.  Le déplacement des populations commence à être de plus en plus documenté. Nous avons pu voir des mouvements massifs de populations notamment des gens qui traversent la frontière de la province Karen pour aller en Thaïlande. Nous avons vu de nombreux combats éclater dans cette région entre la Tatmadaw et l'armée Karen de libération. Nous avons constaté l'usage d'artillerie lourde et, plus récemment, nous avons vu des bombardements aériens. Nous avons donc des preuves que cela tombe très près des habitations. Ils sont des milliers à tenter de fuir cette zone de guerre et cela va probablement s'accroître. Ce sont des chiffres difficiles à digérer, mais leur souffrance l'est encore plus. Nous avons vu certains de ces réfugiés traverser des rivières agitées en portant les plus âgés sur leur dos, arriver en Thaïlande sans sac, seulement avec les habits qu'ils portent sur eux. Cela montre à quel point ils sont désespérés de ce qu'il se passe en Birmanie.  RFI : Quelles sont les difficultés auxquelles vous faites face quand il s'agit de récolter les informations ?  Il y a beaucoup de coupures d'internet dans certaines zones, c'est donc compliqué d'obtenir des informations. C'est assez horrible de savoir que quelque chose de terrible est en train de se dérouler dans une région et qu'il est parfois compliqué d'avoir suffisamment d'informations pour avoir une image globale de la situation. La plupart des gens ont fui leur village et ceux qui restent ont trop peur pour parler et raconter ce qu'ils ont vu. Ce qui nous inquiètent le plus, c'est qu'à chaque fois que l'on voit une vidéo ou une photo de corps calcinés ou torturés on se dit que c'est seulement la partie visible de l'iceberg. C'est effrayant et je pense que nous allons voir une affluence massive de preuves venant de réfugiés. Ils les auront sur leur portable et pourront témoigner.

Franck Ferrand raconte...
[Rediffusion] Le dernier doge de Venise

Franck Ferrand raconte...

Play Episode Listen Later Jan 1, 2022 21:23


Parmi les conséquences de la Révolution française, la moins spectaculaire ne fut pas la chute de la Sérénissime République de Venise, après 1100 ans d'indépendance et de grandeur… Mention légales : Vos données de connexion, dont votre adresse IP, sont traités par Radio Classique, responsable de traitement, sur la base de son intérêt légitime, par l'intermédiaire de son sous-traitant Ausha, à des fins de réalisation de statistiques agréées et de lutte contre la fraude. Ces données sont supprimées en temps réel pour la finalité statistique et sous cinq mois à compter de la collecte à des fins de lutte contre la fraude. Pour plus d'informations sur les traitements réalisés par Radio Classique et exercer vos droits, consultez notre Politique de confidentialité.

Chronique des médias
Russie: la liberté d'informer d'un «agent de l'étranger»

Chronique des médias

Play Episode Listen Later Dec 31, 2021 2:49


Nous parlons, avec Amaury de Rochegonde, du durcissement du contrôle des médias et des voix discordantes en Russie après la dissolution de l'ONG Memorial.  « Agent de l'étranger ». C'est par ces mots que sont frappés d'opprobre, en Russie, les ONG comme Mémorial, qui vient d'être dissoute, mais aussi des médias, des journalistes et de plus en plus les avocats. Evgueni Smirnov et Ivan Pavlov, les défenseurs du reporter d'investigation Ivan Safronov, ont ainsi été contraints à l'exil après avoir reçu ce statut infamant et des poursuites pour divulgation d'informations confidentielles.  Si le cas de Mémorial, « agent de l'étranger » depuis 2016, est saisissant, ce n'est pas simplement parce que c'est une ONG symbole de la Perestroïka, fondé par le prix Nobel de la Paix Andrei Sakharov. Ou parce que ce nom reste associé à la révélation en Russie de la terreur stalinienne. C'est aussi parce que Mémorial était devenu un instrument d'informations à travers son centre de défense des droits humains - estampillé « agent de l'étranger » lui depuis 2013 - pour sa dénonciation des exactions en Tchétchénie ainsi que sa défense et son décompte des prisonniers politiques. Mercredi 5 janvier, un tribunal de Moscou décidera d'ailleurs du sort de ce centre qui enquêtait récemment sur les mercenaires de Wagner en Syrie.   ► À lire aussi : La dissolution de l'ONG Mémorial, une décision prévisible Bâtir un Internet souverain Sur la liste des « agents de l'étranger », qui rappelle le régime stalinien, on compte une centaine de médias, de journalistes, de blogueurs et même d'artistes puisque deux des Pussy Riot ont reçu ce label jeudi 30 décembre. Le chiffre est en forte augmentation puisqu'il n'y avait dans la liste que onze organisations il y a un an. Parmi les obligations de ces prétendus « agents de l'étranger », la présence d'une clause de 24 mots en gros caractères sur chaque publication, un rapport trimestriel déclaratif sur leurs activités et le paiement d'un audit annuel. Évidemment, contrevenir à ces règles entraîne des amendes et des poursuites. Mais surtout, le label déclenche un opprobre public qui détourne les annonceurs, les sources et les lecteurs, comme on l'a vu avec le site indépendant Meduza qui a intégré ce registre en avril dernier.  En Russie, il s'agit ainsi d'étouffer l'exercice du journalisme comme l'expression de toute voix discordante par rapport à la propagande d'État. Comme en Chine, l'idée est de bâtir un Internet souverain isolé des grands serveurs mondiaux d'où seront exclues les voix dissidentes. L'Occident ne reste pas muet. Le 22 décembre, le régulateur berlinois des médias a obtenu d'Eutelsat l'arrêt de la diffusion par satellite de la chaîne Russia Today ou RT en allemand pour laquelle aucune autorisation n'avait été donnée. RT, diffusée en France, est qualifié de « média affilié à un État », et uniquement sur les réseaux sociaux.  ► À lire aussi : 2021, une année marquée en Russie par la répression et les atteintes à la liberté d'expression

Fréquence Terre
Les plongées émerveillées -Épisode 5

Fréquence Terre

Play Episode Listen Later Dec 30, 2021 6:19


Des podcasts en sous-marin dirigés par des enfants : « François SARANO est océanologue et plongeur. Parmi toutes les expériences qu'il a eues au cours d'une carrière riche et passionnante, on retient souvent son travail avec Jacques-Yves COUSTEAU à bord de la Calypso, et avec Jacques PERRIN – notamment pour le film « Océan ». Dans cette série […]

Laurent Gerra
BONUS - Quand Laurent Gerra imite Nicolas Sarkozy (3/5)

Laurent Gerra

Play Episode Listen Later Dec 29, 2021 2:10


En juin 2018, le journal Le Figaro consacrait un reportage aux élus qui avaient abandonné la politique pour retrouver une vie plus classique. Parmi eux, Nicolas Sarkozy...

Conscience Soufie
Voeux 2022 : Serrons les rangs, et cultivons l'Amour, par Hayat Nur Artiran

Conscience Soufie

Play Episode Listen Later Dec 29, 2021 6:34


En ce mois de décembre 2021, en partenariat avec « Les Amis d'Eva« , nous vous proposons de nous retrouver pour un cercle de lecture du Mathnawî, œuvre majeure de Mevlâna Jalâl al-Dîn Rûmî (1207-1273). Rûmî est très connu en Occident en tant que poète, mais c'est avant tout un grand sage et saint soufi. Il est né en 1207 et a vécu essentiellement à Konya, dans l'actuelle Turquie ; Il y est mort le 17 décembre 1273. Lui-même disciple de Shams al-Dîn Tabrîzî, il est appelé Mevlana, c'est-à-dire « notre Maître », pour le rôle qu'il a tenu sur les plans de la transmission de la sagesse soufie et de l'initiation à la voie soufie, voie dite mevlevie. Son enseignement est toujours vivant, son audience est immense. Parmi ses écrits, le Mesnevi, compte comme l'une des œuvres majeures du soufisme et de la littérature persane. Au cours de cette conférence, Hayat Nur Artiran prendra comme texte d'étude l'histoire de Marie et de sa rencontre avec l'ange Gabriel dans le Mathnawî, et nous livrera quelques clés pour mieux aborder et comprendre cette œuvre. Nous vous invitons à lire les distiques 3700 à 3788 du livre 3 du Mathnawî, disponible sur ce lien ici. Nous vous invitons également à lire les versets 16 à 36 de la sourate 19. H. Nur Artıran est auteure de plusieurs ouvrages, notamment sur l'amour selon Rûmî et dans la Voie soufie mevlevie. Ils ont pour titre, en turc, L'amour n'abandonne pas et La porte du Nûn, ce dernier étant un commentaire de sagesses transmises par les grands noms de la sainteté en islam. Son dernier ouvrage a été traduit en français, et vient de paraître sous le titre Rûmî – L'épreuve de l'amour aux Éditions Bayard. Pour plus d'informations : http://laportedenur.org/Rumi-epreuve-amour/ Pour plus d'informations visitez notre site: https://consciencesoufie.com/

Reportage Afrique
En Guinée, les artistes sans structures culturelles pour faire connaître leurs œuvres

Reportage Afrique

Play Episode Listen Later Dec 28, 2021 2:34


Les artistes plasticiens manquent cruellement de lieux d'exposition dans le pays. Pour montrer leurs œuvres et les vendre, ils doivent se rabattre sur les bars et les restaurants qui font office de galeries improvisées. Certains utilisent aussi les réseaux sociaux pour se faire connaître. Sur le marché de l'art guinéen, encore embryonnaire, l'absence de structure ajoute aux difficultés des créateurs. De notre correspondant à Conakry, « Cette initiative va perdurer, si vous public qui aimez l'art, vous nous permettez de faire vivre ce lieu. » Dans son discours empreint de solennité, Souhaïb Deen Bangoura, cofondateur de la galerie, expose les enjeux du projet : Créer un lieu dédié à la peinture et à la sculpture dans un pays où les artistes ont plus l'habitude d'exposer dans la rue. C'est un jour important pour Conakry et pour Hicham Amine qui admet avoir fait « un pari fou » : « On ne sait pas où on va. On commence tout juste. » À Conakry, les endroits dédiés aux arts plastiques se comptent sur les doigts d'une main. « J'ai côtoyé des artistes qui n'avaient pas de lieu pour exposer leurs œuvres, explique Hicham Amine, gérant et cofondateur de la galerie, originaire du Maroc. Je me suis dit qu'il fallait le faire. Alors voilà, il y a ce lieu. » C'est ainsi que la Villa des Arts est née. Une simple maison d'habitation du quartier de Kipé. 100 m2, quatre pièces, que Hicham Amine a transformé en lieu d'exposition. « Ce n'était pas facile d'arriver à ce résultat, c'est un long parcours du combattant, décrit-il. On a dû importer des produits que l'on ne trouve pas ici, comme des spots luminaires sur rail. » Une visibilité pour les artistes guinéens Pour l'inauguration, une cinquantaine d'œuvres ont été réunies ici. De douze artistes au total, dont huit Guinéens. Parmi eux, King Emmanuel qui, très absorbé par son récit, décrit ses tableaux à des visiteurs. Il raconte les difficultés financières qui minent les peintres dans son pays : « C'est très difficile en Guinée de vivre de son art, il faut l'avouer. Il n'y a pas d'endroit spécifique pour montrer son talent. Comment dans ces conditions gagner de l'argent grâce à son travail ? » Parmi les invités qui déambulent entre les salles, Thierno Aliou Bah, 35 ans, néophyte, a acheté il y a peu sa toute première peinture guinéenne par hasard. « J'ai vu un tag sur un mur, assez atypique. Il y avait un numéro à côté de l'œuvre et j'ai appelé. C'est comme ça qu'il est venu à la maison. » Lui, c'est Abdoulaye Condé, alias AC Lion, un jeune Guinéen qui a la chance d'être exposé ce jour-là. « Il a réalisé une œuvre que tout le monde apprécie aujourd'hui. Extraordinaire ! J'imagine que beaucoup de personnes aimeraient rencontrer Abdoulaye, mais il n'y a aucun lieu ni aucune information pour le contacter. » C'est le rôle que doit désormais jouer la Villa des Arts : accorder de la visibilité aux artistes guinéens.

La Slovaquie en direct, Magazine en francais sur la Slovaquie
Bloc d'informations. (28.12.2021 19:00)

La Slovaquie en direct, Magazine en francais sur la Slovaquie

Play Episode Listen Later Dec 28, 2021 5:33


Bloc d'informations.Ça fait plus de 15 ans, qu'il est arrivé pour la 1ere fois en Slovaquie. Entre temps, il a rencontré sa femme, slovaque originaire de la ville de Bardejov. Jean Charles Vanbeselaere vient de la Picardie a 45 km au nord de Paris. Il est tombé amoureux non seulement d'une slovaque, mais aussi de la Slovaquie, raison pour laquelle il a décidé de s'installer a Kosice, métropole de la Slovaquie de l'Est. L'organisation a but non lucratif Vstupte, Entrez, en français, est un établissement de services sociaux venant en aide aux personnes mentalement handicapées. Parmi les diverses branches ou elle déploie son activité en ce domaine figure l'encadrement d'un atelier protégé.

Accents d'Europe
Quand l'Europe regarde à l'Est

Accents d'Europe

Play Episode Listen Later Dec 28, 2021 19:30


Quand elle se tourne vers l'Indopacifique ou vers la Chine, pour garantir la liberté de circulation et de commercer  en premier lieu... Mais, tous les pays européens ne sont pas sur la même ligne face à Pékin, que l'on juge avec la Hongrie, qui courtise au plus haut point le géant asiatique. Vaccins chinois, construction d'une ligne de chemin de fer vers la Serbie par un groupe chinois, et ce projet d'une Université Fudan à Budapest. Mais, l'idée suscite beaucoup de controverses. C'est le reportage de Florence Labruyère. Et à l'opposé des positions hongroises, on trouve la Lituanie, qui a provoqué  la fureur de Pékin en acceptant l'installation d'une représentation de Taiwan à Vilnius. Taiwan, territoire démocratique, que le président Xi Jinging voudrait réunifier à la Chine.... Les explications de Marielle Vitureau. Et sur la question du climat, l'Europe et le monde ne peuvent se passer de la Chine, grande absente du sommet sur le climat la COP26 à Glasgow. Mais, en cette période de reprise économique et de pénurie énergétique, Pékin vient d'annoncer l'augmentation de la production de charbon. C'est le reportage dans la province de Shanxi de Stéphane Lagarde. L'énergie, mais aussi l'agriculture au centre des préoccupations, pour limiter la pollution et le réchauffement climatique. Parmi les cultures les plus gourmandes en engrais, en pesticide mais aussi en eau, il faut parler du tabac. Et c'est en Espagne qu'on trouve les plus grandes plantations en Europe. À l'ouest du pays, dans la région de la Vera,  8 000 hectares lui sont consacrés mais les agriculteurs peinent à opérer une transition écologique. Reportage dans le nord de l'Estrémadure de Diane Cambon. Brexit, pêche, migrants, les sujets de contentieux ne manquent pas entre le Royaume-Uni et l'Europe et, plus particulièrement, la France. Et dans ce paysage hostile, la nouvelle ministre des Affaires étrangères britannique Liz Truss, tire bien son épingle du jeu. Elle est la plus populaire du gouvernement de Boris Johnson. Son portrait est signé Carlotta Morteo.   (REDIFFUSION)

Revue de presse Afrique
À la Une: que faut-il attendre des Assises nationales de la refondation ouvertes au Mali?

Revue de presse Afrique

Play Episode Listen Later Dec 28, 2021 3:54


Des assises lancées hier, lundi 27 décembre 2021, par Assimi Goïta, le président de la transition malienne. Avec pour but, explique le site Afrik.com, « de se pencher sur des solutions susceptibles de sortir le pays de la crise dans laquelle il est durablement enfoncé. » Le président de la transition a d'ailleurs lancé un appel solennel aux participants : « Il vous reviendra également de faire des propositions concrètes, de construire une solution de sortie de crise ». Afrik.com reprend aussi les mots du président du panel des hautes personnalités des Assises, Zeïni Moulaye : « "Pour changer la situation de notre pays, il faut que nous changions nous-mêmes", a-t-il insisté, avant d'invoquer la nécessité de "mettre la transformation de l'homme malien au cœur du débat. Tous les Maliens se retrouveront pour construire notre pays." » ► À écouter aussi : Mali: les propositions récoltées sur le terrain exposées aux Assises nationales de la refondation Un rendez-vous boycotté par un certain nombre d'acteurs politiques « Des organisations, et pas des moindres, ont formulé des griefs qui les ont amenées à boycotter ces assises, nous dit le journal burkinabé Le Pays. Parmi lesquelles le Cadre d'échange, une coalition de plusieurs partis et regroupements de partis. » Le journal Aujourd'hui s'interroge donc : « Peut-on réformer un Mali en décomposition au détour d'un rendez-vous national, boudé par des formations politiques comme Yéléma, le RPM de l'ex-président IBK, et des groupes armés qui ont apposé leur signature sur le poussif Accord d'Alger ? » Mais pour le président du comité d'organisation des Assises, il n'y a pas de quoi s'inquiéter : « S'ils n'ont pas participé en tant que partis, ils ont participé au titre d'autres structures, au niveau des communes, des cercles et de la région. » ► À lire aussi : Assises nationales au Mali: le boycott ou la participation des partis politiques Des Assises nationales vues comme un moyen de prolonger la transition au Mali Aujourd'hui évoque une omerta sur l'agenda électoral, qui demeure pourtant la colonne vertébrale du retour vers un État de droit. « Une Transition par essence a une durée de vie bien déterminée, a des objectifs bien définis, ceux de remettre certaines choses en ordre et d'organiser des élections. » Et Aujourd'hui qui ajoute qu'une « Transition ne peut pas prendre certaines mesures qui engagent le pays, car elle n'est pas issue d'un pouvoir électoral. Il faudra alors ramener l'Etat malien dans son entièreté et sa plénitude, pour le refonder après. Vaste programme qu'une transition ne peut pas accomplir. Rien que la sécurité et la gouvernance, les deux plaies béantes du Mali prendraient tout le temps dévolu à cette transition. Il est donc de bon ton que la Transition fixe un calendrier électoral. Ceci aura l'avantage de la clarté et mettra en confiance tous les Maliens et la Communauté internationale et permettra d'avancer. » Au Sénégal, le TER est désormais une réalité « Macky Sall triomphant », titre le journal EnQuête. « D'un coût de 780 milliards de francs CFA, le Train express régional a été inauguré avec faste, hier, à Diamniadio, devant un public fortement mobilisé. »  Et comme pour répondre au détracteur du projet, dont le coût est jugé exorbitant par l'opposition, le président sénégalais a assuré « travailler non seulement pour aujourd'hui, mais aussi pour demain. » « Il faut savoir que les problèmes de demain seront plus compliqués et les solutions seront plus coûteuses. Voilà la vision qui sous-tend ce projet, car gouverner, c'est prévoir », a lancé le chef de l'État. Pour rappel, le TER est censé désengorger le trafic routier entre Dakar et sa banlieue. Un TER pas assez local C'est aussi le reproche qui a été fait à ce Train express régional, une vingtaine d'entreprises françaises sont en effet impliquées dans la construction du train et des rails. Eiffage, Engie, Thalès, la SNCF mais aussi des sociétés turques et sénégalaises, mais « le projet n'aurait pas fait suffisamment la part belle aux entreprises locales, rapporte Jeune Afrique, même si le personnel recruté est essentiellement originaire du pays. » En tout cas, les rames sont modernes, silencieuses et confortables, avec wifi et climatisation généralisés... Et pour que cela reste comme ça, la société chargée d'exploiter ce nouveau bijou a déjà annoncé la couleur : « pas de sacs non étanches exhalant les odeurs du terroir culinaire ; et pas d'animaux non homologués à bord des trains », peut-on lire dans Jeune Afrique. 

Conscience Soufie
Marie dans le Mathnawi : Comment concilier l'Intelligence et le Coeur ?, par Hayat Nur Artiran

Conscience Soufie

Play Episode Listen Later Dec 28, 2021 6:31


En ce mois de décembre 2021, en partenariat avec « Les Amis d'Eva« , nous vous proposons de nous retrouver pour un cercle de lecture du Mathnawî, œuvre majeure de Mevlâna Jalâl al-Dîn Rûmî (1207-1273). Rûmî est très connu en Occident en tant que poète, mais c'est avant tout un grand sage et saint soufi. Il est né en 1207 et a vécu essentiellement à Konya, dans l'actuelle Turquie ; Il y est mort le 17 décembre 1273. Lui-même disciple de Shams al-Dîn Tabrîzî, il est appelé Mevlana, c'est-à-dire « notre Maître », pour le rôle qu'il a tenu sur les plans de la transmission de la sagesse soufie et de l'initiation à la voie soufie, voie dite mevlevie. Son enseignement est toujours vivant, son audience est immense. Parmi ses écrits, le Mesnevi, compte comme l'une des œuvres majeures du soufisme et de la littérature persane. Au cours de cette conférence, Hayat Nur Artiran prendra comme texte d'étude l'histoire de Marie et de sa rencontre avec l'ange Gabriel dans le Mathnawî, et nous livrera quelques clés pour mieux aborder et comprendre cette œuvre. Nous vous invitons à lire les distiques 3700 à 3788 du livre 3 du Mathnawî, disponible sur ce lien ici. Nous vous invitons également à lire les versets 16 à 36 de la sourate 19. H. Nur Artıran est auteure de plusieurs ouvrages, notamment sur l'amour selon Rûmî et dans la Voie soufie mevlevie. Ils ont pour titre, en turc, L'amour n'abandonne pas et La porte du Nûn, ce dernier étant un commentaire de sagesses transmises par les grands noms de la sainteté en islam. Son dernier ouvrage a été traduit en français, et vient de paraître sous le titre Rûmî – L'épreuve de l'amour aux Éditions Bayard. Pour plus d'informations : http://laportedenur.org/Rumi-epreuve-amour/ Pour plus d'informations visitez notre site: https://consciencesoufie.com/

C dans l'air
OMICRON : LE RETOUR DES DÉCISIONS DIFFICILES - 27/12/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Dec 27, 2021 65:41


OMICRON : LE RETOUR DES DÉCISIONS DIFFICILES - 27/12/21 Invités : PATRICK PELLOUX Médecin-urgentiste Président de l'Association des médecins urgentistes hospitaliers de France (AMUF) CHRISTINE ROUZIOUX Professeure émérite de virologie Membre de l'Académie de médecine et de pharmacie EVE ROGER Directrice adjointe de la rédaction – « Le Parisien - Aujourd'hui en France » PR. DJILLALI ANNANE Médecin, chef du service de réanimation - Hôpital Raymond-Poincaré de Garches Le variant Omicron déferle sur l'Europe, épicentre mondial du rebond pandémique, et se propage de façon fulgurante actuellement en France. Cette nouvelle souche du SARS-CoV-2 est en train de faire grossir la 5e vague de Covid-19 qui frappe actuellement l'Hexagone. Plus de 100 000 nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés en 24 heures dans le pays le jour de Noël et le taux d'incidence actuel n'a jamais été atteint dans le pays depuis le début de la pandémie : 700 cas pour 100 000 habitants en moyenne avec des situations assez contrastées suivant les régions. En Île-de-France, où le variant Omicron « est sans doute dominant » selon l'épidémiologiste Dominique Costagliola, les indicateurs battent des records, surtout à Paris où le taux d'incidence approche du seuil des 2000 cas pour 100 000 habitants, soit une progression de plus de 90 % en une semaine. En région Paca, où le taux d'incidence est également élevé, c'est Delta qui sature les réanimations des hôpitaux et entraîne depuis plusieurs jours un transfert de patients vers d'autres hôpitaux de France. De quoi pousser l'exécutif a mettre en place de nouvelles mesures de freinage. Emmanuel Macron préside cet après-midi un nouveau Conseil de défense sanitaire en visioconférence depuis le fort de Brégançon. Mais le dilemme est de plus en plus complexe à mesure que les courbes grimpent : il faut lutter contre la propagation du virus sans pour autant paralyser à nouveau le pays. Quelles sont les pistes étudiées ? Parmi les sujets sur la table, il y a la question d'un couvre-feu pour le 31 décembre, celle d'une extension du port du masque en extérieur ou encore d'un report de la rentrée scolaire demandé par des médecins. Dans une tribune publiée par le JDD, 50 personnels de santé se disent «très inquiets» face au «niveau actuel de circulation virale du coronavirus parmi les enfants et adolescents en âge scolaire». Ils pointent aussi «les hospitalisations d'enfants en services conventionnels et en soins intensifs qui ont dépassé les pics de toutes les vagues précédentes, avec plus de 800 enfants de moins de 10 ans et 300 adolescents de 10 à 19 ans hospitalisés en six semaines» et ce alors qu'à New York où les hospitalisations ont quadruplé, les autorités sanitaires constatent que la moitié d'entre elles concerne des enfants de moins de 5 ans, qui ne sont donc pas encore en âge d'être vaccinés. Pour l'instant, l'exécutif insiste sur la vaccination et mise sur une mesure forte connue depuis plusieurs jours : la mise en place d'un passe vaccinal. Le projet de loi le concernant doit être examiné lors d'un Conseil des ministres exceptionnel, réuni dans la foulée du Conseil de défense sanitaire. Il passera ensuite en commission à l'Assemblée nationale, avant d'aller au Sénat pour une entrée en vigueur avant le 15 du mois. Ainsi, pour accéder aux activités de loisirs, aux transports inter-régionaux, aux bars et aux restaurants, aux séminaires et foires professionnelles, il faudra être détenteur d'un schéma vaccinal complet. L'accès aux établissements et services de santé et médico-sociaux restera conditionné à la présentation d'un test négatif. Dans le texte il est aussi question des faux passes sanitaires qui s'avèrent très nombreux. Il prévoit notamment d'augmenter le montant des amendes pour les plus petites infractions, de 135 à 1000 euros, et de renforcer les pénalités contre les professionnels qui ne contrôleraient pas le passe à l'entrée de leurs établissements. En outre, le gouvernement envisagerait la création d'un « super passe » avec un test négatif en plus d'une vaccination complète pour certains lieux « à très fort risque », comme les discothèques. Parmi les autres annonces pressenties, il y a également le renforcement du télétravail. La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a demandé mercredi aux entreprises « de se préparer dès maintenant » à mettre en place « trois jours minimum » de bureau à domicile « pour les postes qui le permettent », « voire quatre quand c'est possible ». Enfin, face à l'alerte émise jeudi par le Conseil scientifique, qui craint une « désorganisation » des secteurs essentiels de la société provoquée par l'explosion des cas contacts et de Covid-19, le gouvernement devrait revoir et harmoniser les règles d'isolement. Alors quelles nouvelles mesures sont envisagées pour freiner Omicron ? Comment allons-nous commencer 2022 ? Et chez nos voisins européens, comment vont se dérouler les festivités de la Saint-Sylvestre ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Les 4 Vérités
Benjamin Rossi - 27 décembre 2021

Les 4 Vérités

Play Episode Listen Later Dec 27, 2021 9:25


Samedi 25 décembre, plus de 100 000 nouveaux cas de contamination ont été enregistrés. Un record depuis le début de l'épidémie. Dimanche 26 décembre, 3 299 patients Covid étaient actuellement en soins critiques. Ce chiffre est plus bas que lors des trois premières vagues, mais on ignore encore comment il va évoluer. En effet, le variant Omicron est plus contagieux mais moins dangereux. Si les chiffres de patients admis en soins intensifs restent relativement stables, les hôpitaux se préparent à faire face à la vague épidémique. En France, de nombreuses régions, notamment l'Île-de-France, ont déjà activé le plan Blanc, afin de pouvoir faciliter l'accueil des malades graves du Covid-19. Entre déprogrammations des opérations moins urgentes, transferts vers d'autres centres hospitaliers et appel aux volontaires… l'hôpital doit s'adapter, dans un contexte de pénurie de soignants et de manque de moyens. « Cela nécessite des transferts dans d'autres hôpitaux et cela commence à être très difficile », déplore Benjamin Rossi, médecin infectiologue à l'hôpital Robert Ballanger (93), invité sur le plateau des 4 Vérités sur France 2. « En Île-de-France, il y a une collaboration entre les différents hôpitaux pour transférer des patients. Dès qu'un lit se libère quelque part, il y a des transferts qui sont mis en place », a-t-il expliqué. Le gouvernement doit tenir, lundi 27 décembre, un conseil de défense sanitaire, afin de réfléchir à de nouvelles mesures pour contenir la propagation du virus. Parmi les sujets débattus : le télétravail ou l'allègement des arrêts de travail concernant les cas contact au variant Omicron. A l'heure actuelle, un cas contact au variant Omicron doit être isolé sept jours et dix-sept jours s'il s'agit d'un même foyer. « Cela pourrait aider à retrouver un peu plus de personnel, si les gens sont négatifs », estime Benjamin Rossi, qui espère avant tout que les « problématiques de l'hôpital » soient enfin mises sur la table. « Sur la gestion, nous n'avons jamais été aussi peu nombreux et dépossédés de nos moyens. On ferme des lits car nous ne sommes pas capables de faire plus. Il faut remettre le sujet des soignants au cœur du débat. C'est un bien commun qu'il faut préserver tous ensemble », appelle Benjamin Rossi. Il y a quelques jours, le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé la multiplication par deux de la rémunération des heures supplémentaires. Au-delà d'une refonte de l'hôpital, Benjamin Rossi appelle à une refonte de « tout le financement de la santé ». « Cela peut améliorer les choses mais c'est une gestion par à-coups, ce n'est pas ça qui permet de recréer un système de soins. Il faut tout revoir à l'origine », ajoute-t-il. Revaloriser les hôpitaux Le gouvernement a également annoncé la mise en place d'un passe vaccinal, pour remplacer le passe sanitaire. Il devrait entrer en vigueur à compter de mi-janvier. « Tout ce qui peut pousser les gens à se faire vacciner peut être intéressant. Mais je ne sais pas si cette mesure changera énormément », estime le médecin. Dans son livre intitulé « En première ligne - Une plongée captivante au cœur de la médecine », (Prisma Eds), Benjamin Rossi livre son expérience au cœur de l'univers hospitalier pendant la crise du Covid et y suggère des propositions sur l'avenir des hôpitaux. « Ce n'est pas qu'une histoire de salaires, c'est aussi une histoire de conditions de travail et de pouvoir bien s'occuper des gens », estime-il. « Le personnel soignant est épuisé de devoir faire de l'abattage », a-t-il conclu.

Journal de l'Afrique
Les fèves de cacao de Madagascar parmi les plus convoitées au monde

Journal de l'Afrique

Play Episode Listen Later Dec 27, 2021 13:58


C'est la reine de Madagascar : la fève de cacao, prisée par les plus grands maîtres chocolatiers au monde. Le cacao de Madagascar est le seul à avoir obtenu le label "cacao fin" en Afrique. La grande île a reçu une médaille d'or et deux médailles de bronze lors de la compétition internationale du meilleur cacao. Reportage de Gaëlle Borgia. 

Rav Touitou
Connaître sa place parmi les autres (Rabbénou)

Rav Touitou

Play Episode Listen Later Dec 27, 2021 26:16


Connaître sa place parmi les autres (Rabbénou) by Rav David Touitou

L'astuce du chef
Les astuces de Cyril Lignac pour réussir un carpaccio de Saint-Jacques

L'astuce du chef

Play Episode Listen Later Dec 27, 2021 3:31


Durant les fêtes, les fruits de mer sont à l'honneur. Parmi eux, la coquille Saint-Jacques, très appréciée par les Français. Mais comment bien cuisiner un met si délicat ? Cyril Lignac donne ses astuces pour réussir son carpaccio de Saint-Jacques.

Conscience Soufie
Marie dans le Mathnawi : Comment distinguer l'illusion du Réel ?, par Hayat Nur Artiran

Conscience Soufie

Play Episode Listen Later Dec 27, 2021 2:13


En ce mois de décembre 2021, en partenariat avec « Les Amis d'Eva« , nous vous proposons de nous retrouver pour un cercle de lecture du Mathnawî, œuvre majeure de Mevlâna Jalâl al-Dîn Rûmî (1207-1273). Rûmî est très connu en Occident en tant que poète, mais c'est avant tout un grand sage et saint soufi. Il est né en 1207 et a vécu essentiellement à Konya, dans l'actuelle Turquie ; Il y est mort le 17 décembre 1273. Lui-même disciple de Shams al-Dîn Tabrîzî, il est appelé Mevlana, c'est-à-dire « notre Maître », pour le rôle qu'il a tenu sur les plans de la transmission de la sagesse soufie et de l'initiation à la voie soufie, voie dite mevlevie. Son enseignement est toujours vivant, son audience est immense. Parmi ses écrits, le Mesnevi, compte comme l'une des œuvres majeures du soufisme et de la littérature persane. Au cours de cette conférence, Hayat Nur Artiran prendra comme texte d'étude l'histoire de Marie et de sa rencontre avec l'ange Gabriel dans le Mathnawî, et nous livrera quelques clés pour mieux aborder et comprendre cette œuvre. Nous vous invitons à lire les distiques 3700 à 3788 du livre 3 du Mathnawî, disponible sur ce lien ici. Nous vous invitons également à lire les versets 16 à 36 de la sourate 19. H. Nur Artıran est auteure de plusieurs ouvrages, notamment sur l'amour selon Rûmî et dans la Voie soufie mevlevie. Ils ont pour titre, en turc, L'amour n'abandonne pas et La porte du Nûn, ce dernier étant un commentaire de sagesses transmises par les grands noms de la sainteté en islam. Son dernier ouvrage a été traduit en français, et vient de paraître sous le titre Rûmî – L'épreuve de l'amour aux Éditions Bayard. Pour plus d'informations : http://laportedenur.org/Rumi-epreuve-amour/ Pour plus d'informations visitez notre site: https://consciencesoufie.com/

Altitudes - La 1ere
"Au milieu de lʹété un invincible hiver"

Altitudes - La 1ere

Play Episode Listen Later Dec 26, 2021 56:48


Cʹest lʹune des plus grandes tragédies de lʹhistoire de lʹalpinisme, la tragédie du Pilier du Frêney, sur la face sud du Mont-Blanc. Sept jeunes alpinistes pris dans une tempête infernale au mois de juillet 1961 luttent durant une semaine pour sauver leur vie, bloqués à quatre-vingts mètres seulement du haut de la voie. Quatre dʹentre eux ne sʹen sortiront pas. Parmi les trois survivants, deux figures majeures de la montagne, lʹitalien Walter Bonatti et le français Pierre Mazeaud. Soixante après, cette histoire terrible et magnifique, puisquʹelle est aussi une histoire dʹamitié, est racontée dans un livre au titre qui frappe comme la foudre "Au milieu de lʹété, un invincible hiver", publié aux éditions Paulsen/ Guérin, par lʹécrivaine et journaliste Virginie Troussier, qui est lʹinvitée dʹAltitudes. Dans sa chronique Marc Decrey reviendra sur la personnalité de Pierre Mazeaud, toujours vivant, et dont le destin aura été exceptionnel, partagé entre exploits en montagne et hautes fonctions politiques.

Le Nouvel Esprit Public
Thématique : le procès des attentats du 13 novembre 2015 (avec Georges Salines) / n°225 / 26 décembre 2021

Le Nouvel Esprit Public

Play Episode Listen Later Dec 26, 2021 60:56


Connaissez-vous notre site ? www.lenouvelespritpublic.frUne émission de Philippe Meyer, enregistrée en public à l'École alsacienne le 5 décembre 2021.Avec cette semaine : Georges Salines, dont la fille a été assassinée au Bataclan et qui suit quasiment toutes les séances du procès. Jean-Louis Bourlanges, président de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée Nationale.David Djaïz, essayiste et enseignant à Sciences Po.Richard Werly, correspondant à Paris du quotidien helvétique Le Temps. LE PROCÈS DES ATTENTATS DE 2015Thématique avec Georges SalinesGeorges Salines, avec votre épouse, Emmanuelle, comme vous médecin de santé publique, vous avez eu trois enfants, deux garçons et une fille. Le 13 novembre 2015 votre fille Lola a été assassinée au Bataclan. Quelques temps plus tard, vous avez fondé l'association 13/11/15 Fraternité et vérité. Vous avez ensuite publié au Seuil « L'Indicible de A à Z », journal d'une douleur, d'une absence, d'un souvenir, d'un amour, chronique des répercussions d'un événement monstrueux. La densité, la vérité et la dignité de ce livre, sa capacité à faire comprendre et à transmettre vous ont valu une invitation inattendue : Azdyne Amimour le père de Samy, l'un des terroristes abattus le 13 novembre, a souhaité rencontrer le père de Lola. D'un premier contact organisé par Sébastien Boussois, spécialiste de la prévention du radicalisme, est né un dialogue retranscrit dans un livre, « Il nous reste les mots ». Depuis le 8 septembre, vous assistez presque chaque jour au procès des attentats de novembre 2015 et vous y avez témoigné, comme l'ont fait votre épouse et votre fils Clément.Que juge-t-on, qui juge-t-on et comment juge-t-on ?Le 13 novembre 2015, peu après 21h, trois commandos mènent des attaques à quelques minutes d'intervalle aux abords du Stade de France, sur plusieurs terrasses des 10e et 11e arrondissements de Paris et dans la salle du Bataclan. Ces attentats à l'arme de guerre, revendiqués le lendemain par l'État Islamique, seront les plus meurtriers jamais perpétrés en France : 131 personnes y perdent la vie et plusieurs centaines sont blessées. Aux séquelles physiques s'ajoute l'impact traumatique des attentats, profond chez beaucoup des rescapés, des proches de victimes, des sauveteurs et des forces de l'ordre. Dans les jours puis les mois suivant l'attaque, les arrestations se multiplient en Belgique et en France, de sorte que dès avril 2016, quatorze personnes attendent d'être présentées à la justice. Parmi elles, le dernier membre du « convoi de la mort », Salah Abdeslam, est interpellé le 18 mars 2016 à Molenbeek-Saint-Jean.Le procès des instigateurs, du dernier exécutant en vie et des complices présumés des attaques du 13 novembre 2015 s'est ouvert le 8 septembre 2021, devant la Cour d'Assises spéciale de Paris. La salle d'audience, baptisée « Grands Procès », a été spécialement conçue et installée au Palais de Justice, afin d'accueillir les 335 avocats des 1 800 victimes s'étant constituées parties civiles, les 15 experts, 131 témoins, et les centaines de journalistes présents chaque jour.Selon Jean-Louis Périès, président de la cour d'Assises, le procès devrait durer 9 mois, durant lesquels le parquet, les parties civiles, la défense, et finalement la cour s'efforceront de remonter le fil des attaques, de définir le parcours des terroristes, notamment à travers les témoignages d'enquêteurs, de chercheurs, de personnalités politiques, mais aussi de savoir si ces attentats auraient pu être déjoués et pourquoi ils ne l'ont pas été.La fin de l'automne a été consacrée à l'interrogatoire des enquêteurs français et belges. A partir de février 2022, le procès s'intéressera à la logistique des attentats et examinera le rôle de chacun des accusés. Viendront ensuite réquisitoire et plaidoiries, avant que justice ne soit rendue fin mai 2022, si le calendrier prévu s'avère tenable. A l'ouverture des débats, à la fin de l'été, les premiers à monter à la barre ont été les victimes et les proches de victimes. Pour Pascale Robert-Diard, couvrant le procès pour Le Monde, « En témoignant si nombreux à l'audience, ils déposent cette solitude que ni le soutien de leurs proches, ni les séances de psychothérapie, ni même l'écoute et la solidarité des associations […] n'a permis de vaincre ».Georges Salines, à la barre de la Cour d'Assises spéciale, après que votre femme a décrit ce qu'ont été pour votre famille les heures et les jours qui suivirent l'attentat, après que votre fils Clément a brossé le portrait de sa sœur, vous avez déclaré à la Cour : « Je vais vous parler de mes attentes vis-à-vis de ce procès. Ma principale attente était probablement d'entendre les parties civiles, et plus particulièrement celles qui, contrairement à moi et à quelques autres, ne s'étaient jamais exprimées dans la presse, dans des documentaires ou dans des livres. ». Cette attente a-t-elle été comblée ? Que tirez-vous d'autre de ce procès, aujourd'hui, trois mois après son ouverture et sans doute six mois avant que le jugement ne soit rendu ?See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

Conscience Soufie
Marie dans le Mathnawi : La sainteté de Marie en Islam ?, par Hayat Nur Artiran

Conscience Soufie

Play Episode Listen Later Dec 26, 2021 6:11


En ce mois de décembre 2021, en partenariat avec « Les Amis d'Eva« , nous vous proposons de nous retrouver pour un cercle de lecture du Mathnawî, œuvre majeure de Mevlâna Jalâl al-Dîn Rûmî (1207-1273). Rûmî est très connu en Occident en tant que poète, mais c'est avant tout un grand sage et saint soufi. Il est né en 1207 et a vécu essentiellement à Konya, dans l'actuelle Turquie ; Il y est mort le 17 décembre 1273. Lui-même disciple de Shams al-Dîn Tabrîzî, il est appelé Mevlana, c'est-à-dire « notre Maître », pour le rôle qu'il a tenu sur les plans de la transmission de la sagesse soufie et de l'initiation à la voie soufie, voie dite mevlevie. Son enseignement est toujours vivant, son audience est immense. Parmi ses écrits, le Mesnevi, compte comme l'une des œuvres majeures du soufisme et de la littérature persane. Au cours de cette conférence, Hayat Nur Artiran prendra comme texte d'étude l'histoire de Marie et de sa rencontre avec l'ange Gabriel dans le Mathnawî, et nous livrera quelques clés pour mieux aborder et comprendre cette œuvre. Nous vous invitons à lire les distiques 3700 à 3788 du livre 3 du Mathnawî, disponible sur ce lien ici. Nous vous invitons également à lire les versets 16 à 36 de la sourate 19. H. Nur Artıran est auteure de plusieurs ouvrages, notamment sur l'amour selon Rûmî et dans la Voie soufie mevlevie. Ils ont pour titre, en turc, L'amour n'abandonne pas et La porte du Nûn, ce dernier étant un commentaire de sagesses transmises par les grands noms de la sainteté en islam. Son dernier ouvrage a été traduit en français, et vient de paraître sous le titre Rûmî – L'épreuve de l'amour aux Éditions Bayard. Pour plus d'informations : http://laportedenur.org/Rumi-epreuve-amour/ Pour plus d'informations visitez notre site: https://consciencesoufie.com/

Conscience Soufie
Marie dans le Mathnawi de Rumi avec Hayat Nur Artiran

Conscience Soufie

Play Episode Listen Later Dec 25, 2021 109:35


En ce mois de décembre 2021, en partenariat avec « Les Amis d'Eva« , nous vous proposons de nous retrouver pour un cercle de lecture du Mathnawî, œuvre majeure de Mevlâna Jalâl al-Dîn Rûmî (1207-1273). Rûmî est très connu en Occident en tant que poète, mais c'est avant tout un grand sage et saint soufi. Il est né en 1207 et a vécu essentiellement à Konya, dans l'actuelle Turquie ; Il y est mort le 17 décembre 1273. Lui-même disciple de Shams al-Dîn Tabrîzî, il est appelé Mevlana, c'est-à-dire « notre Maître », pour le rôle qu'il a tenu sur les plans de la transmission de la sagesse soufie et de l'initiation à la voie soufie, voie dite mevlevie. Son enseignement est toujours vivant, son audience est immense. Parmi ses écrits, le Mesnevi, compte comme l'une des œuvres majeures du soufisme et de la littérature persane. Au cours de cette conférence, Hayat Nur Artiran prendra comme texte d'étude l'histoire de Marie et de sa rencontre avec l'ange Gabriel dans le Mathnawî, et nous livrera quelques clés pour mieux aborder et comprendre cette œuvre. Nous vous invitons à lire les distiques 3700 à 3788 du livre 3 du Mathnawî, disponible sur ce lien ici. Nous vous invitons également à lire les versets 16 à 36 de la sourate 19. H. Nur Artıran est auteure de plusieurs ouvrages, notamment sur l'amour selon Rûmî et dans la Voie soufie mevlevie. Ils ont pour titre, en turc, L'amour n'abandonne pas et La porte du Nûn, ce dernier étant un commentaire de sagesses transmises par les grands noms de la sainteté en islam. Son dernier ouvrage a été traduit en français, et vient de paraître sous le titre Rûmî – L'épreuve de l'amour aux Éditions Bayard. Pour plus d'informations : http://laportedenur.org/Rumi-epreuve-amour/ Pour plus d'informations visitez notre site: https://consciencesoufie.com/

Prière du matin
"Le Verbe s'est fait chair, il a habité parmi nous" (Jn 1, 1-5.9-14)

Prière du matin

Play Episode Listen Later Dec 24, 2021 9:20


"Le Verbe s'est fait chair, il a habité parmi nous" Méditation de l'évangile (Jn 1, 1-5.9-14) par le père Emmanuel Payen Chant final: "Emmanuel" par Glorious

Invité Afrique
Wagner: «Il y a une volonté bien réelle des élites dirigeantes maliennes de changer les alliances»

Invité Afrique

Play Episode Listen Later Dec 24, 2021 5:36


Plusieurs partenaires internationaux du Mali ont condamné le déploiement du groupe paramilitaire russe Wagner au Mali. Parmi ces signataires, la France, l'Allemagne, ou encore le Canada, qui craignent une dégradation de la situation sécuritaire en Afrique de l'Ouest. Pour ces partenaires, la présence de ces éléments russes pourrait « mener à une aggravation de la situation des droits de l'homme au Mali. » Qu'en est-il réellement ? Pourquoi autant de crispations autour de ce nouveau partenariat ? Quels sont les risques pour le Mali ? Bineta Diagne s'entretient avec Jean Hervé Jezequel, le directeur du projet Sahel à l'International Crisis Group.  RFI : Jusque-là, il y avait énormément de rumeurs et de scepticisme sur la volonté des autorités maliennes de nouer un partenariat avec le groupe paramilitaire russe Wagner. Qu'est-ce que cette condamnation apportée dans ce communiqué de presse vient apporter de plus aujourd'hui ? Jean-Hervé Jézéquel : Ce communiqué, en quelque sorte, traduit le fait qu'effectivement au Mali il y a une volonté de guerre bien réelle d'une partie des nouvelles élites dirigeantes maliennes, de changer les alliances ou du moins procéder à de nouveaux choix, de solliciter la venue d'autres acteurs militaires. Pourquoi malgré les pressions internationales, les autorités maliennes ont-elles, finalement, fait ce choix-là ? Ce choix des autorités maliennes, je crois que d'un côté on peut comprendre en réalité après huit années d'interventions internationales dans la région qui ont échoué à endiguer l'expansion des groupes jihadistes. Après aussi, il y a quelques mois, le choix assez unilatéral du président Macron de revoir le dispositif militaire français au Sahel et au Mali en particulier, choix dont il avait fait part à ses homologues de la région, mais qui est un choix assez unilatéral. Face à cela, on peut comprendre que les autorités maliennes de transition veuillent essayer de donner une nouvelle direction au dispositif de stabilisation et de réponses à la crise violente. Après, on peut regretter la forme que prend ce choix. Inviter un acteur militaire de plus dans un espace saturé en groupes armés, qu'ils soient étatiques ou pas. Et puis aussi, le choix bien particulier d'une compagnie de mercenaires, et puis de cette compagnie de mercenaires Wagner dont on sait par ailleurs qu'elle a, par exemple, en Centrafrique un bilan déjà assez sombre en termes d'abus sur les populations civiles. Et puis aussi, une présence qui ne s'est pas accompagné d'un rétablissement de l'État dans ce pays-là. Quel impact le déploiement des mercenaires russes peut-il avoir sur le dispositif français déjà déployé sur le terrain ? Cela pourrait effectivement entrainer une accélération du redéploiement de la force française. On a déjà la fermeture de trois bases ces dernières semaines. Il en reste quelques-unes. Les Français pourraient choisir de se redéployer plutôt sur d'autres pays. Le Niger en particulier. Ils pourraient choisir également de penser que, au fond, face à l'expansion des groupes jihadistes, l'essentiel c'est aujourd'hui de préserver les pays côtiers de l'Afrique de l'Ouest et que, dans ce dispositif-là, le Mali n'est plus un allier suffisamment fidèle et crédible. C'est possible. Les partenaires du Mali qui sont signataires de ce communiqué estiment que la présence de mercenaires russes remet en question l'accord de paix d'Alger. Est-ce que ces craintes-là sont avérées ? Il est sans doute encore trop tôt pour savoir et pour affirmer que cette affaire et le déploiement de Wagner auraient des effets délétères sur l'application de l'accord de paix. Il est trop tôt parce qu'on ne sait pas, au fond, quel sera le format de cette force, quelles seront ses missions, quelle sera la géographie de son déploiement. On est encore dans l'expectative. Il est d'ailleurs possible que cette force se concentre sur des missions d'abord de protection des institutions et des autorités maliennes à Bamako. Éventuellement, elle pourrait aussi concentrer ses premières missions sur le centre du pays, sur une mission visant à contenir l'expansion des groupes jihadistes qui ont tendance de plus en plus à menacer les régions méridionales. Cette force Wagner pourrait-elle être utilisée pour aller combattre au nord et y rétablir l'autorité de l'État ? C'est une possibilité, c'est même une crainte pour un certain nombre de groupes politico-militaires du nord qui sont signataires de l'accord de paix inter-malien. Mais on en n'est pas encore là.

Invité Afrique
Libye: «La présence des forces extérieures rendait le scrutin présidentiel impossible»

Invité Afrique

Play Episode Listen Later Dec 23, 2021 4:04


Après plusieurs jours de faux suspense, les autorités libyennes ont reporté mercredi 22 décembre l'élection présidentielle, moins de 48 heures avant le jour J. Une commission chargée du suivi du scrutin a conclu à « l'impossibilité » de le tenir à la date prévue, pourtant fixée il y a plus d'un an. L'annonce intervient sur fond de querelles entre pouvoirs rivaux, notamment autour d'une loi électorale contestée et la candidature controversée de Saïf al-Islam Kadhafi. L'Autorité électorale a proposé de reporter d'un mois cette échéance cruciale pour l'avenir du pays. Pas sûr pourtant qu'un mois supplémentaire puisse régler les questions de fond, estime Emmanuel Dupuy, président de l'Institut Prospective et Sécurité en Europe (IPSE). Il répond aux questions de Christina Okello. RFI : Les Libyens seront-ils prêts pour se rendre aux urnes dans un mois ? Emmanuel Dupuy : Déjà, on n'est pas tout à fait sûrs que ça se tienne dans un mois. Ce qui est certain, c'est que ça ne se tiendra pas le 24 décembre comme initialement prévu. La date du 24 janvier est avancée, mais ça n'est pas tout à fait acté. D'autres candidats, notamment, estiment qu'il faut se laisser encore plus de temps pour faire en sorte qu'il n'y ait pas seulement la tenue que des élections présidentielles, mais qu'elles puissent se tenir concomitamment avec les élections législatives. C'est d'autant plus important que les dernières élections législatives remontent à 2014 et que, de facto, depuis il n'y a plus de Parlement reconnu ni par les Libyens ni par la communauté internationale. Qu'est-ce qui a empêché la tenue de ces élections ? Premièrement parce que les préconditions, celles qui avaient été évoquées lors de la première réunion à Berlin en janvier 2020, ne sont pas réunies. Premier préalable, les ingérences extérieures avec les nombreux -20 000 à 40 000- étrangers, mercenaires, groupes armés, milices, combattants syriens qu'ont fait venir les différents belligérants du côté de Tripoli ou de Benghazi, n'ont pas quitté la Libye. Le deuxième élément, c'est que les différents candidats ne sont pas tous au diapason pour tenir les élections. La troisième raison pour laquelle ces élections ont été repoussées, c'est qu'il y a une forme de tous sauf Saïf al-Islam qui est en train de se mettre en place. Il y a 18 principaux candidats, parmi eux, y en a-t-il un qui est capable de rassembler ? Vraisemblablement l'actuel Premier ministre, Abdel Hamid Dbeibah, pour la Libye de l'ouest, et vraisemblablement le maréchal Khalifa Haftar. Parmi ces candidats, des candidats qui peuvent s'entendre : l'ancien ministre de l'Intérieur, Fathi Bachagha, l'ancien ministre Premier ministre, Ahmed Miitig, ainsi que le président de la Chambre des représentants, Aguila Salah, peuvent s'entendre avec Khalifa Haftar. L'autre côté, Abdel Hamid Dbeibah ne devrait pas officiellement se porter candidat puisqu'il est Premier ministre d'un gouvernement de transition. Mais forcé de constater que la communauté internationale pense que plus il y a de candidats, plus le jeu est ouvert et c'est qu'ensuite que cela devra être rôdé. La communauté internationale avait fait de ces élections une priorité, en quoi ce report est-il un échec ? Ce qui est un échec pour la communauté internationale, c'est qu'elle n'a pas réussi à faire en sorte que les acteurs extérieurs, les Émirats arabes unis, l'Arabie saoudite, la Russie, la Turquie, le Qatar, sortent du jeu politique libyen. Comment pourrait-on avoir des élections alors qu'il y a pratiquement 40 000 étrangers en arme, même si les combats n'ont pas repris sur le territoire libyen ? Le nouveau représentant spécial du secrétaire général des Nations unies, l'ancien diplomate slovaque Jan Kubis, a démissionné en novembre 2021 avec le retour de Stéphanie Williams qui ne fait pas consensus. Cela aussi retarde le processus. Matériellement, la Libye est-elle prête à accueillir ces élections ? Le président du Comité national électoral Imad al-Sayeh a déjà annoncé la dissolution du Comité national électoral, donc renvoyant le personnel professionnel formé pour organiser le scrutin. [ Il y a deux millions et demi de Libyens qui ont déjà retiré leur carte d'électeur, NDLR]. Évidemment, si ce personnel est renvoyé chez lui, ça va être compliqué de le refaire venir ou, en tout cas, de le maintenir en capacité de tenir ces élections. Pour l'instant, l'éligibilité de la plupart des candidats a été reconnue, mais il est tout à fait possible que s'il y a quelques reports, il y ait de nouveau des tentatives d'invalider un certain nombre de candidats. Ces élections auront-elles lieu un jour ? Je crains que non. Les images d'Épinal que l'on pensait rangées aux oubliettes, c'est-à-dire les milices qui ressortent puissamment armées dans les rues de Tripoli et dans les rues de Benghazi pour montrer la force des uns et des autres sont réapparues. On se croirait quasiment dans la période 2014, juste après la tentative de réconciliation nationale. Je ne crois pas que quelques mois suffisent à faire sortir toutes les forces extérieures. Je crois d'autant moins à la capacité des élections que s'il y avait des élections, cela ne réglerait absolument rien à partir du moment où il n'y a toujours pas de consensus sur le fait que si l'un gagne les autres accepteraient le verdict des urnes.

Home(icides)
Jonathann Daval, l'homme au double visage : Maitre Randall Schwerdorffer, l'avocat de Jonathan Daval, s'exprime

Home(icides)

Play Episode Listen Later Dec 23, 2021 12:42


L'affaire Daval est certainement le fait divers le plus médiatisé de ces 10 dernières années. Il n'a échappé à personne. Cette affaire, c'est l'histoire de Jonathann Daval, qui a joué la comédie pendant 3 mois devant les caméras en se faisant passer pour un mari éploré avant d'avouer le meurtre de son épouse, Alexia. En nous plongeant dans la lecture de deux livres récemment sortis, aux scénarios radicalement opposés, nous avons découvert de nouveaux éléments, des détails que nous allons vous raconter, dans cette nouvelle saison de Home(icides). Maitre Randall Schwerdorffer, l'avocat de Jonathan Daval, s'exprime En octobre 2017, Alexia Daval, 29 ans, disparaissait après être partie faire un jogging à Gray-La-Ville. 48 heures après les faits, Jonathann Daval, son mari, a avoué l'avoir tuée. En novembre 2020, après 3 ans de procédure, Jonathann Daval a été condamné pour le meurtre de son épouse à 25 ans de prison. Cette affaire, en plein mouvement #MeToo avait ému la France entière. De nombreux reportages, papiers, livres ont raconté ce fait divers, certainement l'un des plus médiatisés de ces 10 dernières années. Parmi tous les protagonistes de cette affaire, un homme s'est retrouvé dans la tempête médiatique, c'est Maitre Randall Schwerdorffer. Avec Maitre Ornella Spatafora et Maitre Samuel Esteve , ils ont défendu Jonathann Daval. Il s'exprime à notre micro.Découvrez la saison précédente en intégralité :L'affaire Dominique Cottrez, l'octuple infanticide : la découverte macabre L'affaire Dominique Cottrez, l'octuple infanticide : une femme insondable L'affaire Dominique Cottrez, l'octuple infanticide : le coup de théâtre ou la révélation d'un mensonge L'affaire Dominique Cottrez, l'octuple infanticide : victime ou criminelle ? avec Eric Vaillant, avocat général du procès Un podcast écrit et raconté par Caroline NoguerasRéalisé par Julien RousselEn partenariat avec upday. Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.Les 4 épisodes de Home(icides) sont disponibles en avant première pour les abonnées à la chaîne Bababam+ sur Apple Podcasts. Pour celles et ceux qui ne sont pas abonné(es), les nouveaux épisodes restent évidemment disponibles gratuitement chaque jeudi sur Apple Podcasts, Spotify, Deezer, Castbox, Podcast Addict, Amazon Music, Podinstall. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Reportage International
Génération post-soviétique: contrer l'influence russe persistante dans les pays du Caucase

Reportage International

Play Episode Listen Later Dec 21, 2021 2:27


Suite de notre série sur la chute de l'URSS. Il y a trente ans, l'Union soviétique vit ses dernières heures. À tour de rôle, les Républiques socialistes soviétiques déclarent leur indépendance. Parmi elles, l'Azerbaïdjan le 30 août 1991. À Istanbul, notre correspondante Anne Andlauer a rencontré Elvin, un jeune Azerbaïdjanais aux opinions bien arrêtées sur l'URSS, sa dissolution et les relations à entretenir avec la Russie d'aujourd'hui.   ► À lire aussi : 1917-1991, histoire de l'Union soviétique en 15 dates

Priorité santé
Aidants et santé mentale

Priorité santé

Play Episode Listen Later Dec 21, 2021 48:30


En France, près de 11 millions de personnes prennent chaque jour soin d'un proche âgé, malade ou handicapé. Parmi eux, des proches de personnes atteintes de pathologies psychiatriques, telle que la schizophrénie ou encore les troubles bipolaires. Certains patients utilisent également leur vécu et leur expertise (parfois, complétés par une formation) pour soutenir leur pair. Quel est le regard porté sur ces aidants ? Qu'est-ce que la pair-aidance ? Quelle relation les unit aux soignants et au patient ? Comment concilier sa vie d'aidant, avec sa vie professionnelle & familiale ? Comment instaurer des limites ? Quelles solutions apporter à ce qui peut devenir un calvaire quotidien ? Pr Christophe Lançon, chef du service Psychiatrie et addictologie des Hôpitaux Universitaires de Marseille Conception Sabrina Palumbo, coach spécialisée dans l'accompagnement des troubles alimentaires, médiatrice santé paire. Auteure de l'ouvrage Les voix du rétablissement – la médiation de la pair-aidance, aux éditions Frison-Roche. Marraine des associations solidarité anorexie boulimie. Cécile Glaser, pair-aidante.    ► Pour aller plus loin : « La Psychiatrie du Soleil » est une chaîne Youtube sur la santé mentale, animée par des professeurs de l'AP-HM    (Rediffusion)

Entreprendre dans la mode
Eléonore Baudry — Présidente de Figaret — Comment cette pionnière du e-commerce a bouleversé le retail

Entreprendre dans la mode

Play Episode Listen Later Dec 21, 2021 81:29


Pionnière du e-commerce, Eléonore Baudry a construit une carrière remarquable tournée sur le retail. Chez Kering où elle dirige le pôle projet en stratégie, elle a bouleversé ce secteur en œuvrant pour la création de sites e-commerce des marques du groupe. Véritable manager dans l'âme, sa grande compréhension du marché, sa vision complète du retail et son leadership lui ont permis de fédérer des équipes déterminées à résoudre des problèmes. Si certains repoussent la prise de décision, elle a au contraire cette envie d'agir en toute confiance. Une confiance qu'elle a octroyé un peu plus tard à Experienced Capital, le fonds d'investissement du luxe abordable. Parmi les acquisitions du fonds, Eléonore préside la marque française de prêt-à-porter Figaret connue pour ses chemises premium. Elle insuffle une fois de plus son expertise marketing en appliquant de nombreuses stratégies, de l'influence, à la communication, en passant par la distribution et le développement de gammes. Dans cet épisode, elle revient sur son parcours riche en expériences à hauts postes et sur ses apprentissages auprès des plus grands du secteur. « Décider, c'est se planter. Au moins on avance et c'est comme ça qu'on a de l'impact.» Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Le parcours d'Eléonore Sa carrière dans le retail Ce qu'elle retient de ces expériences Comment elle recrute ses équipes Son opportunité chez Gucci L'acquisition online à l'époque Son expérience chez Sarenza L'aventure Experienced Capitals Sa vision pour Figaret L'ADN Figaret Le branding et la DA Le développement de gamme La distribution et le digital La sustainability La clientèle type Fidéliser la clientèle La vision La stratégie d'influence S'organiser avec ses équipes Être une femme dans ce business « Ce que j'aime dans le retail, c'est le concret. » « Quand tu as des équipes, ton rôle est de partager ta vision et de faire en sorte qu'elles carburent. » « Le retail, c'est de la séduction. Il faut créer des produits et des environnements désirables.» N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références: Figaret : https://www.figaret.com/fr/ Experienced Capital : https://fr.excp.com Procter & Gamble : https://fr.pg.com AT Kerneay : https://www.kearney.com Kering : https://www.kering.com/fr/ Sarenza : https://www.sarenza.com Madame Rêve Hotel : https://madamereve.com

Late Night Live - Separate stories podcast
Avo toast, parmi and Thai curry

Late Night Live - Separate stories podcast

Play Episode Listen Later Dec 20, 2021 23:54


The Italians have pasta, the Japanese have sushi, the Filipinos have adobo. What is Australia's national dish and what do we eat? Chef and cookery writer Ross Dobson's discusses his new recipe book which explores indigenous bush foods, chicken parmigiana and avocado toast.

Au cœur de l'histoire
Frédégonde, une serial killeuse chez les Mérovingiens (partie 1)

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Dec 20, 2021 14:32


Du Ve siècle au milieu du VIIIe siècle, d'innombrables souverains se succèdent sur le trône du royaume de France primitif. Parmi eux, une femme sort du lot : Frédégonde, seconde épouse du roi mérovingien Chilpéric Ier. On lui attribue pas moins de 11 meurtres présumés en l'espace de presque 30 ans ! Dans ce nouvel épisode du podcast Europe 1 Studio "Au cœur de l'Histoire", Clémentine Portier-Kaltenbach raconte l'histoire sanglante de la terrible Frédégonde à la conquête du pouvoir. 

Franck Ferrand raconte...
[Rediffusion] William Shakespeare : la retraite à 47 ans

Franck Ferrand raconte...

Play Episode Listen Later Dec 19, 2021 21:29


Parmi les mystères innombrables qui émanent la vie du grand dramaturge, celui de son retrait précoce n'est sûrement pas le moindre. Comment savoir ce qui a pu pousser Shakespeare à quitter les planches en 1613 ?Mention légales : Vos données de connexion, dont votre adresse IP, sont traités par Radio Classique, responsable de traitement, sur la base de son intérêt légitime, par l'intermédiaire de son sous-traitant Ausha, à des fins de réalisation de statistiques agréées et de lutte contre la fraude. Ces données sont supprimées en temps réel pour la finalité statistique et sous cinq mois à compter de la collecte à des fins de lutte contre la fraude. Pour plus d'informations sur les traitements réalisés par Radio Classique et exercer vos droits, consultez notre Politique de confidentialité.

Revue de presse française
À la Une: l'interview d'Emmanuel Macron avant-hier soir à la télévision qui a fait un four

Revue de presse française

Play Episode Listen Later Dec 17, 2021 4:11


L'émission a été peu suivie. Et elle n'a pas convaincu les Français. Selon un sondage Odoxa pour Le Figaro, seuls 9% des Français l'on suivi « en entier ». Et seuls 16% des Français disent l'avoir vue « en partie ». Parmi ceux qui ont regardé et écouté le chef de l'Etat, si 37% l'ont trouvé « convaincant », 60%, en revanche, sont de l'avis contraire. Etant rappelé que cette émission de télévision entendait dresser avec lui le bilan d'Emmanuel Macron, 41% des Français trouvent que ce bilan est « bon », mais 58% le trouvent « mauvais », rapporte Le Figaro. Ce quotidien note aussi que « la moitié des Français seulement estime qu'Emmanuel Macron a montré « qu'il savait où il allait », et 40% l'ont trouvé rassurant ». Cette enquête relève également que 63% des Français « ne souhaitent pas » qu'Emmanuel Macron « se présente à l'élection présidentielle en 2022 », contre 36% qui le souhaitent, soit 2 points de moins qu'en juin 2021, pointe encore Le Figaro. Dix millions d'euros d'amende et une reconnaissance des faits contre un abandon des poursuites : c'est l'accord conclu entre la justice française et le groupe LVMH dans une affaire d'utilisation des moyens d'Etat à des fins d'enquêtes policières pour le seul profit de ce géant français du luxe   Selon Mediapart, LVMH a signé avant-hier avec le parquet de Paris une « convention judiciaire d'intérêt public » en vertu de laquelle, en échange de l'abandon des poursuites et d'une amende de dix millions d'euros, le groupe de luxe reconnaît avoir « essayé d'obtenir des informations confidentielles sur une enquête judiciaire la visant dans un conflit avec (la maison de luxe) Hermès ; sur l'utilisation des services secrets intérieurs pour mettre fin à une affaire de chantage sans lien avec la sécurité nationale et la défense du patrimoine économique français ; ou encore sur l'espionnage du futur député François Ruffin et de son journal Fakir pendant la réalisation du documentaire à succès 'Merci Patron !', consacré à Bernard Arnault ». Mediapart précise que cette convention entre la justice et LVMH doit être validée ce matin, vendredi, « par un juge du tribunal de Paris ». A grands traits, cette affaire, révélée initialement par Mediapart et Le Canard Enchaîné, se rapporte à l'usage présumé des moyens d'enquête de la DCRI, la Direction centrale du renseignement intérieur, au profit du groupe de luxe LVMH, par l'entremise de Bernard Squarcini, dit « le squale », qui n'est autre que l'ex-patron de la DCRI du temps de la présidence Sarkozy.  Interrogé par Mediapart, le député La France insoumise François Ruffin, surveillé durant le tournage de son documentaire, dénonce une « procédure d'exception, avec espèces sonnantes et trébuchantes, qui ressuscite le commerce des indulgences ». Cette enquête enfin sur les agissements d'une unité de la police nationale en Seine-Saint-Denis, près de Paris, et qui porte de graves accusations contre des policiers dans l'exercice de leurs fonctions Enquête publiée par Libération sur la CSI 93, la « compagnie de sécurisation et d'intervention de Seine-Saint-Denis », étant par ce journal précisé qu'une enquête judiciaire est en cours (et par moi que 93 est le numéro du département de Seine-Saint-Denis, aussi couramment appelé « le neuf-trois »). Créée il y a treize ans par la ministre de l'Intérieur d'alors, Michelle Alliot-Marie, cette compagnie policière est « le symbole des pires dérives et violences », énonce Libération, sur la foi de « retranscriptions de sonorisations » effectuées par l'Inspection générale de la police nationale dans des voitures utilisées par les policiers de cette compagnie, mais aussi dans leurs vestiaires collectifs, comme sur des échanges de messages entre policiers de ladite compagnie. « La CSI 93 existe toujours : son organisation et ses missions n'ont pas changé, déplore Libération. La plupart des 150 membres de la compagnie sont restés en poste, et une dizaine d'enquêtes menées sur ses agents ont été classées sans suite (…) Comment est-ce possible ? », interroge ce quotidien.

Les Nuits de France Culture
Un piano en libre-service à la Gare de Lyon

Les Nuits de France Culture

Play Episode Listen Later Dec 14, 2021 27:59


durée : 00:27:59 - Les Nuits de France Culture - par : Philippe Garbit - Reportage d'Elise Andrieu pour "Les Pieds sur terre" à la rencontre des voyageurs de la Gare de Lyon autour du piano accessible en libre-service dans le cadre de l'opération "A vous de jouer". (1ère diffusion : 19/05/2014.) A Paris, gare de Lyon, un piano  a été installé au centre du hall lumineux. Parmi le flot des voyageurs,  des silhouettes se figent au son de la musique : le temps de jouer ou  d'écouter un morceau au hasard, et de dire l'effet que leur fait la musique. * Par Elise Andrieu Réalisation : Benjamin Hû Les pieds sur terre - Un piano et une gare (1ère diffusion : 19/05/2014)

Le téléphone sonne
Crise des réfugiés : quelle politique migratoire pour l'Europe ?

Le téléphone sonne

Play Episode Listen Later Dec 8, 2021 36:31


durée : 00:36:31 - Le téléphone sonne - par : Marie Claude PINSON - Emmanuel Macron s'exprime demain sur les priorités de la présidence française de l'Union européenne. Parmi les dossiers explosifs, celui de la politique migratoire de l'Union. L'Europe peut-elle s'entendre ? Faut-il réformer Schengen ? - réalisé par : Fabrice Laigle

C dans l'air
COVID : LES HÔPITAUX SONNENT L'ALERTE ! – 07/12/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Dec 7, 2021 64:44


COVID : LES HÔPITAUX SONNENT L'ALERTE ! – 07/12/21 Invités EVE ROGER Directrice adjointe de la rédaction « Le Parisien - Aujourd'hui en France » PR PHILIPPE AMOUYEL Épidémiologiste et professeur de santé publique - Université de Lille PR BERTRAND GUIDET Chef du service de réanimation - Hôpital Saint-Antoine DR AGNÈS RICARD-HIBON Cheffe de service du SAMU 95 Ancienne présidente de la Société Française de Médecine d'Urgence Alors que les fêtes de fin d'année approchent, et que les indicateurs de l'épidémie de Covid-19 continuent de s'emballer dans le pays, le Premier ministre a appelé ce lundi les Français à faire preuve de « lucidité » et de « vigilance sans céder à l'affolement ». L'heure est grave mais « des mesures de jauges, de couvre-feu ou de confinement seraient disproportionnées », a indiqué Jean Castex à l'issue d'un nouveau Conseil de défense sanitaire. Pour endiguer la cinquième vague et sauver Noël, ce sera fermeture des discothèques pour quatre semaines, retour des gestes barrières et de la distanciation sociale, incitation au télétravail 2 à 3 jours par semaine partout où c'est possible, évolution du protocole sanitaire à l'école et surtout accélération de la campagne de vaccination avec ouverture aux enfants dès que possible. Ainsi pour les 360 000 enfants « à risque » de développer des formes graves du virus, la vaccination qui a déjà reçu le feu vert de la Haute autorité de santé (HAS) « commencera dès le 15 décembre ». Et « nous projetons de pouvoir l'ouvrir à tous les enfants, sur la base évidemment du volontariat possible d'ici la fin de l'année », a indiqué le chef du gouvernement. « Nous disposons de tous les feux verts des autorités sanitaires et même de recommandations des autorités sanitaires pour ouvrir sans tarder la vaccination pour les 5 à 11 ans qui sont atteints de maladies chroniques, qui les expose à des risques, des formes graves », a précisé Olivier Véran, comme les enfants qui souffrent d'obésité et d'anomalies cardiaques, respiratoires, de diabète. Par ailleurs, sous réserve de la validation finale par les autorités sanitaires, le gouvernement organise « toute la logistique avec les centres et avec la médecine de ville pour pouvoir le moment venu commencer sans délai à vacciner les autres enfants, c'est-à-dire environ 6 millions d'enfants âgés de 5 à 11 ans. En pratique, cela pourrait commencer aux alentours du 20 décembre » a indiqué le ministre de la Santé. D'autre part, afin de faciliter l'accès à la vaccination, 300 centres vont rouvrir dans le pays, soit huit millions de créneaux supplémentaires avant la fin décembre. Les plus de 65 ans et les non-vaccinés pourront désormais s'y rendre sans rendez-vous car le « combat pour la 3e dose ne doit pas nous faire oublier celui de la primo-vaccination (…) Aujourd'hui, les personnes hospitalisées sont très souvent des personnes non-vaccinées » a indiqué le chef du gouvernement, avant de rappeler chacun à la responsabilité : « Jusqu'aux fêtes de fin d'année, on lève le pied » sur « les évènements festifs et conviviaux dans les sphères professionnelles et privées » où « les risques de contaminations sont les plus élevés ». En une semaine, le taux d'incidence a continué de progresser, passant à 400 ce week-end, contre moins de 200 la semaine précédente. 12 096 personnes sont actuellement hospitalisées pour une infection au Covid-19 (+524 en 24h). Cela représente une augmentation de 23 % en une semaine. Parmi ces malades, 2191 sont pris en charge dans les services de soins critiques (+125 en 24h), le plan blanc a été activé dans les hôpitaux de Strasbourg, Rennes, Lille, Colmar, Lyon, Marseille et ceux de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, déjà confrontés à une « très forte tension ». Alors les mesures annoncées par le gouvernement seront-elles suffisantes pour faire face à la 5e vague ? Quelle est la situation dans les hôpitaux ? Faut-il craindre une saturation des services de soins critiques ? Que sait-on du variant Omicron ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

C dans l'air
PÉCRESSE : « LA DROITE EST DE RETOUR »… VRAIMENT ? - 04/12/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Dec 4, 2021 66:25


PÉCRESSE : « LA DROITE EST DE RETOUR »… VRAIMENT ? - 04/12/21 Invités YVES THRÉARD Éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction - « Le Figaro » CÉCILE CORNUDET Éditorialiste politique - « Les Echos » ALEXANDRA SCHWARTZBROD Directrice adjointe de la rédaction – « Libération » PASCAL PERRINEAU Politologue - Professeur des universités à Sciences Po C'est désormais officiel, Valérie Pécresse portera la bannière des Républicains dans la course à l'Elysée. Elle a aujourd'hui été investie par le parti après avoir largement devancé son concurrent Éric Ciotti, en recueillant 60, 95% des suffrage. La présidente de la région Île-de-France apparaissait comme la favorite du second tour après l'appel de nombreux élus à voter en sa faveur. Parmi eux, les trois candidats déchus au premier tour, Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin. Une nouvelle campagne débute donc pour le parti. Pour la candidate, « la droite républicaine est de retour. La droite des convictions. La droite des solutions. Notre rassemblement, je veux l'étendre à tous les Républicains sincères qui se reconnaîtront dans notre projet pour la France. Nous allons restaurer la fierté française et protéger les Français », a-t-elle déclaré, remerciant au passage ses adversaires malheureux. Le perdant du congrès LR Eric Ciotti, a lui salué la campagne de son adversaire. « Valérie vient de gagner cette élection, elle a désormais l'immense responsabilité d'amener notre famille politique vers la victoire. Ta campagne a été digne, puissante et audacieuse », a-t-il déclaré avant d'ajouter : « Je veux, demain, que nous conduisions tous les deux ensemble ce grand combat. » Alors que le paysage politique s'est largement décanté cette semaine, reste encore pour les prétendants à l'investiture suprême à convaincre les électeurs. Mais cette échéance est encore loin de passionner tout le monde. A Carhaix, dans le Finistère, les jeunes regardent tout ça d'un œil un peu désabusé. Ils ont l'impression que personne, ni au gouvernement, ni dans l'opposition, ne s'intéresse à eux, notamment en matière d'emploi, de salaire, ou encore de mobilité. Les candidats auront donc du pain sur la planche pour ramener certains citoyens vers le vote. L'autre fait politique de la semaine est l'officialisation de la candidature de l'ancien polémiste Éric Zemmour. Lui qui cherchait à se relancer après une séquence compliquée, ponctuée par un accrochage polémique à Marseille s'est à nouveau attiré de nombreuses critiques. En cause, son clip de campagne. Le candidat y a utilisé bon nombre d'extraits de films ou de vidéos, sans en demander l'autorisation aux créateurs. Plusieurs personnalités et ayants-droits, choqués de voir leur œuvre utilisée à des fins politiques, l'ont menacé de porter plainte. Le candidat s'est également emporté en direct à l'antenne de TF1 contre le journaliste Gilles Bouleau, l'accusant de ne pas l'avoir interrogé sur son programme. Pour trouver un second souffle, Eric Zemmour compte donc sur son premier meeting prévu ce dimanche à Villepinte, en Seine-Saint-Denis. Il veut faire une démonstration de force. Près de 19 000 personnes se seraient déjà inscrites pour assister à cette réunion publique. Mais depuis quelques jours, de nombreux internautes appellent à s'inscrire à ce meeting… sans s'y rendre, afin de « saboter » l'entrée en campagne du candidat d'extrême droite. Entre Emmanuel Macron et les deux candidats d'extrême-droite Marine Le Pen et Eric Zemmour, Valérie Pécresse parviendra-t-elle à s'imposer ? Comment ramener les citoyens vers le vote ? Après une entrée en campagne compliquée, Eric Zemmour va-t-il redresser la barre ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Dharmaseed.org: dharma talks and meditation instruction
Pascal Auclair: Enseignement du samedi après-midi :Savoir distinguer parmi ses intentions

Dharmaseed.org: dharma talks and meditation instruction

Play Episode Listen Later Dec 4, 2021 48:55


Laurent Gerra
PÉPITE - Jacky Chiasson a trouvé son slogan pour la présidentielle !

Laurent Gerra

Play Episode Listen Later Dec 3, 2021 2:41


La campagne présidentielle est encore loin, pourtant les principales forces politiques sont inquiètes de la concurrence que pourraient leur faire ceux qu'on appelle "les petits candidats". Parmi eux, Jacky Chiasson, maire de La Fistinière...