Podcasts about riyad

Share on
Share on Facebook
Share on Twitter
Share on Reddit
Copy link to clipboard

Capital of Saudi Arabia

  • 68PODCASTS
  • 109EPISODES
  • 23mAVG DURATION
  • 1EPISODE EVERY OTHER WEEK
  • Sep 17, 2021LATEST
riyad

POPULARITY

20112012201320142015201620172018201920202021


Best podcasts about riyad

Latest podcast episodes about riyad

Hammer + Nigel Show Podcast
Beer Sample Friday

Hammer + Nigel Show Podcast

Play Episode Listen Later Sep 17, 2021 4:51


Riyad from the St. George Festival provided the beer for Beer Sample Friday. See omnystudio.com/listener for privacy information.

Mevlana Takvimi
ÖLÜM VAR UNUTMA! - 29 TEMMUZ 2021 MEVLANA TAKVİMİ

Mevlana Takvimi

Play Episode Listen Later Jul 29, 2021 2:40


Hep sen başkalarının cenazesinde bulunup, tabutlarını taşımazsın. Bir gün senin cenazende de hâzır olurlar, senin de tabutunu taşırlar. Cenaze namazının kılındığı saati düşün! Bağı, bahçeyi bırakıp, yüzünü kabristana çevirdiğin zamanı göz önüne getir. Seni kara toprağa ısmarladıkları günü düşün. Dostlarının, yakın akrabalarının, hiç ayrılmak istemediğin sevdiklerinin seni yalnız bırakıp dönecekleri günü aklına getir. Evinden musibet kaynaşmalarının yükseldiği günü düşün. Çoluk çocuğunun ağlayıp, feryâd ettikleri günü unutma! Ölüm çok zor bir haldir. İnsanlar da ondan çok gafildir. Faraza bin sene yaşasan ve dünyanın her ni'metini, her lezzetini, her zevkini tatsan, bunlardan elinde ne kalacaktır? Sonunda ölüm şerbetini tadacaksın ve can verme şiddetini göreceksin. Halbuki dünyada, sırf rahat bir hayat süren yok. Bu konuda Ebû Hazım Mekkî (r.âleyh): “Dünyâda sevindiğin hiçbir şey yoktur ki, altında üzüldüğün bir şey bulunmasın. Sıkıntısız bir neşeli gün bulunmaz. Bütün âlem senin olsa, ne çıkar” buyurdu. Ömür, onu dünyâ kırıntılarını toplamakla geçirmekten kıymetlidir. Birkaç altın ve gümüş toplamak için sermâye yapmaktan değerlidir. Bu biriktirdiğin paraları korkarak korur, hasretle bırakırsın. Hattâ onlardan faydalanmadan vârislerine kalır, kendin gidersin. Emîr-ül Mü'minîn Osman (r.a.) bir kabrin başında dursa, o kadar ağlardı ki, sakalı ıslanırdı. Kendisine, “Bu ne hâldir? Kıyamet ve Cehennemi hatırlarsın da, bu kadar ağlamazsın. Kabri görünce bu kadar çok ağlamanın sebebi nedir?” dediklerinde: “Kıyamette herkes bir arada bulunacak, Cehennemde de bir takım insanlar birlikte bulunacaktır. Kabirden daha zor ve korkunç yer yoktur. Çünkü kıyâmete kadar, burada yalnız bulunacaktır” buyurdu. (Muhammed Rebhami, Riyadü'n-Nasihin, s.246)

OuiHustle
#50 LeChairman & Riyad Mahrez parlent Sarcelles, Algérie, Mbappé, Manchester City, Racisme, Religion

OuiHustle

Play Episode Listen Later Jul 14, 2021 35:50


Cette semaine LeChairman reçoit l'attaquant de Manchester city et capitaine de la sélection algérienne de football Riyad Mahrez. Né d'une union entre un père algérien et une mère marocaine, Riyad grandit à Sarcelles en compagnie de son frère et de sa soeur. Amoureux du ballon rond depuis son plus âge et sous l'influence de son père, Riyad s'inscrit au sein du club de sa ville à Sarcelles et gravit les échelons au fils des années. 2006 est une année charnière. Riyad, orphelin de son père parti d'un cancer se remet en question et décide de prendre ses responsabilités. En effet, toujours licencié au sein du club de sa ville natale, il décide d'effectuer des essais dans d'autres club de divisions supérieurs sous l'impulsion de son éducateur sportif Athé N'zété. Resultat des courses, essai fructueux à Quimper puis intégration au CFA du Havre avant de s'installer de manière définitive dans l'équipe première comme titulaire indiscutable. En janvier 2014 et à la surprise générale, Mahrez s'engage à Leicester en deuxième division anglaise. Quelques mois plus tard il devient champion de championship et comme il l'a révélé lui même, cette décision était probablement la meilleure de sa carrière. Sélectionné par Vahid Halilhodzic cette même année, il participe à sa première coupe du monde. 2016 est l'année de la confirmation, Riyad devient champion d'Angleterre avec Leicester et est sacré meilleur joueur de premiereleague. Une première pour un international algérien. Ballon d'Or africain, Riyad posera ses valises à Manchester City, où sous l'impulsion de Pep Guardiola, devient une nouvelle fois champion d'Angleterre, vainqueur de la Cup et finaliste de la dernière Champion's league. Tout au long de cet échange, Riyad nous dresse un constat sans précédent sur le milieu du Football professionnel, ses ambitions personnelles et sa vision de la société. 

France Culture physique
Les monarchies du Golfe survivront-elles à la fin du pétrole ?

France Culture physique

Play Episode Listen Later Jul 13, 2021 43:14


durée : 00:43:14 - Le Temps du débat - par : Quentin Lafay, Aliette Hovine - Alors que les ressources en pétrole ont longtemps permis aux pays du Golfe de prospérer, l'épuisement annoncé de leurs réserves dans les années à venir les poussent aujourd'hui à se réinventer. Comment envisager cette transition ? - réalisation : Luc-Jean Reynaud, Louise André - invités : Clarence Rodriguez journaliste, ancienne correspondante de Radio France à Riyad; Francis Perrin chercheur associé à l'OCP Policy Center (Rabat) et directeur de recherche à l'IRIS, spécialiste des problématiques énergétiques; Hadrien Dubucs maître de conférences en géographie à Sorbonne Université, directeur du département de géographie de la Sorbonne Abou Dhabi

Du grain à moudre
Les monarchies du Golfe survivront-elles à la fin du pétrole ?

Du grain à moudre

Play Episode Listen Later Jul 13, 2021 43:14


durée : 00:43:14 - Le Temps du débat - par : Quentin Lafay, Aliette Hovine - Alors que les ressources en pétrole ont longtemps permis aux pays du Golfe de prospérer, l'épuisement annoncé de leurs réserves dans les années à venir les poussent aujourd'hui à se réinventer. Comment envisager cette transition ? - réalisation : Luc-Jean Reynaud, Louise André - invités : Clarence Rodriguez journaliste, ancienne correspondante de Radio France à Riyad; Francis Perrin chercheur associé à l'OCP Policy Center (Rabat) et directeur de recherche à l'IRIS, spécialiste des problématiques énergétiques; Hadrien Dubucs maître de conférences en géographie à Sorbonne Université, directeur du département de géographie de la Sorbonne Abou Dhabi

Chronique Transports
Chronique transports - Emirats arabes unis: le premier train arrive

Chronique Transports

Play Episode Listen Later Jul 9, 2021 2:32


Les Émirats arabes unis construisent leur premier chemin de fer. Un projet auquel ses voisins vont participer. Transport de marchandises, mais aussi passagers, à terme ce seront 1 200 kilomètres de voies ferrées entre six pays du golfe Persique. Dans une région connue pour ses 4X4 et la qualité de ses compagnies aériennes, ce premier chemin de fer de 264 kilomètres aurait de quoi étonner ! Après tout, pratiquement tous les pays du monde ont leurs lignes ferroviaires, alors pourquoi ce train aujourd'hui dans le désert d'Abou Dhabi avant son allongement entre les six pays du Golfe : les Émirats arabes unis (dont Dubaï), le Qatar, le Koweït, Bahreïn, l'Arabie saoudite et Oman ?  La chercheuse Emma Soubrier, de l'Institut des pays arabes à Washington, estime qu'il s'agit d'un vrai changement de stratégie. Augmenter les échanges tout en réduisant la pollution : « Comme les pays du Golfe avaient du pétrole à faible coût, il était normal et plus économique pour eux de développer de grosses routes et des compagnies aériennes. On connaît la qualité réputée d'Emirates, de Qatar Airways ou Etihad. Aujourd'hui la donne a changé. Toute la région a intérêt à miser sur des connexions entre voisins avec du transport moins polluant. D'ailleurs, ces pays veulent se montrer aux yeux du monde comme plus respectueux. » Une politique d'échanges plutôt que de confrontation Les voisins ont intérêt à une politique d'échanges plutôt que de confrontation. À terme, le réseau ferré s'étendra sur 1 200 km, marchandises et passagers confondus. Parmi les acteurs du projet, la société française Egis. Son représentant dans le golfe Persique, Adil Guissi avait eu une bonne expérience avec le métro de Dubaï.  « Moi, je suis très confiant, dit-il. À Dubaï lors de l'ouverture du métro, les gens ont apprécié de pouvoir éviter les embouteillages des routes. Ce premier train à Abou Dhabi va entraîner de nouvelles habitudes. Les autorités des grandes villes doivent investir dans les transports en commun avec des gares reliées aux centres des villes par des navettes autonomes, des bus. » Des techniques permettent de stabiliser le sol du désert    Après Riyad en Arabie saoudite et Doha au Qatar, le Bahreïn aurait son projet de métro. Un pari doublement gagnant s'il est relié aux trains à l'aide de bus ou de navettes autonomes.  Construire dans le désert, avec le sable, le vent et le sel n'est pas facile. Mais aujourd'hui les techniques de stabilisation des sols existent et sont efficaces. Durant cette pandémie, les pays du Golfe ont permis une politique de vaccination. Le chantier n'a pas pris beaucoup de retard. Fin des travaux promise pour 2023. 

Mevlana Takvimi
GÖSTERİŞ İÇİN YAPILAN İBÂDET - 17 HAZİRAN 2021 MEVLANA TAKVİMİ

Mevlana Takvimi

Play Episode Listen Later Jun 17, 2021 2:47


Muhammed b. Lebid (r.a.)'dan rivâyet edilen bir Hadîs-i Şerif şöyledir: Resûlullâh (s.a.v.) şöyle buyurdu: “Sizin müptelâ olmanızdan korktuğum şeylerin en korkuncu küçük şirktir.” Ashâb (r.a.e.) sordular: ”Ey Allâh'ın Resûlü (s.a.v.)! Küçük şirk nedir?” Şöyle buyurdu: “Riyadır. Allâhü Te‘âlâ amellerine göre kullara karşılık vereceği gün, riyakârlara şöyle buyuracak: “Dünyada kendilerine gösteriş yaptıklarınıza gidin. Hele bir bakın, onlarda hayır namına bir şey bulabilecek misiniz?” O riyakârlara böyle denilmesinin sebebi, dünyadaki amellerinin hile, aldatmaca oluşudur. Âhirette de öyle karşılık bulurlar. Nitekim bu hususu Cenâb-ı Hâkk şu Âyet-i Kerime ile belirtir: ”Şüphesiz münafıklar, akıllarınca Allâh'a oyun etmek isterler. Halbuki O, kendi oyunlarını başlarına geçirendir.” (Nisa s. 142) Yâni, onlara amellerine karşılık vereceği ecir aldatmacalıdır. Yaptıklarının sevâbını boşa çıkarır. Allâh (c.c.) onlara der ki: “Kendileri için gayret ettiğiniz kimselere gidiniz. Zira katımda size sevap yoktur...” Çünkü yapılan amel, Allâh (c.c.) için yapılmamıştır. Amelin sevâb getirmesi için, Allâh (c.c.) için hâlis (katışıksız) olması gerekir. Bir başkası için yapılan işin içine ortaklık girer: Şirk olur. Allâh (c.c.) şirkten münezzehtir. Anlatılan mânâda, Ebû Hüreyre (r.a.) tarafından rivâyet edilen bir Hadîs-i Kudsî şöyledir: “Ben şirkten müstağniyim. Ben, Ben'den başkası için yapılan işlerden uzağım. Kim ki işlediği bir amele Ben'den başkasını ortak ederse, Ben o amelin dışındayım.” Şu Âyet-i Kerîme buyurur ki: ”Bir kimse, dünya varlığı için acele ederse biz de acele ederiz.” (İsrâ s. 18) Bunun mânâsı şudur: “Bir kimse, yaptığı ameline karşılık, dünyalık ister de âhiret sevâbını beklemezse, dünyada iken; dünya metâından istediğimize dilediğimiz kadar veririz.” (İsrâ s. 18) (Ebû Leys Semerkandî, Tenbihü'l Gafilîn, s.25-26)

The CGAI Podcast Network
Energy Security Cubed: Critical Infrastructures and Energy Systems in the United States

The CGAI Podcast Network

Play Episode Listen Later Jun 8, 2021 37:55


On this special episode of the Energy Security Cubed Podcast, Kelly Ogle hosts a panel discussion on the security, resiliency, and redundancy of energy systems in the United States. Panelist Bios: - Jude Clemente is a CGAI fellow and Principal at JTC Energy Research Associates, LLC. Jude is a frequent commentator on energy, having published energy related pieces in a variety of outlets, and contributed reports for a multitude of major energy research organizations. - Adam Sieminski president of the King Abdullah Petroleum Studies & Research Center (KAPSARC) in Riyad, Saudi Arabia. He is also the non-resident senior to the Center for Strategic and International Studies' Energy and National Security Program. Host Bio: - Kelly Ogle (host): President and CEO of the Canadian Global Affairs Institute (www.cgai.ca/staff#Ogle) This webinar is part of a series on American security challenges funded by the United States Department of State. Please note that the opinions, findings, and conclusions stated herein are those of the guest speakers and the moderator only, and do not necessarily reflect those of the United States Department of State. Recording Date: 5 April 2021 Energy Security3 is part of the CGAI Podcast Network. Follow the Canadian Global Affairs Institute on Facebook, Twitter (@CAGlobalAffairs), or on LinkedIn. Head over to our website at www.cgai.ca for more commentary. Produced by Joseph Calnan. Music credits to Drew Phillips.

Talk to Al Jazeera
Riyad al-Maliki: Is the Palestinian Authority still relevant? | Talk to Al Jazeera

Talk to Al Jazeera

Play Episode Listen Later May 22, 2021 25:55


Football Daily
The Rise of Riyad

Football Daily

Play Episode Listen Later May 4, 2021 32:42


Steve Crossman, Nedum Onuoha & Andy King discuss the rise of Manchester City's Riyad Mahrez.

WALLY CAST
How To Deal With Allah SWT part1

WALLY CAST

Play Episode Listen Later Apr 5, 2021 27:01


الثالث‏: ‏ عن ابن عباس، رضي الله عنهما، قال‏: ‏ ‏"‏ كنت خلف النبي، صلى الله عليه وسلم، يوماً فقال‏: ‏ ‏"‏ يا غلام إني أعلمك كلمات‏: ‏ ‏"‏احفظ الله يحفظك، احفظ الله تجده تجاهك، إذا سألت فاسأل الله ، وإذا استعنت فاستعن بالله، واعلم‏: ‏ أن الأمة لو اجتمعت على أن ينفعوك بشيء، لم ينفعوك إلا بشيء قد كتبه الله لك، وإن اجتمعوا على أن يضروك بشيء، لم يضروك بشيء إلا بشيء قد كتبه الله عليك؛ رفعت الأقلام، وجفت الصحف‏"‏ ‏(‏‏(‏رواه الترمذي وقال حديث حسن صحيح‏)‏‏)‏ ‏.‏ Ibn Abbas (May Allah be pleased with them) said: One day, I was riding behind the Prophet (ﷺ) when he said, "O boy! I will instruct you in some matters. Be watchful of Allah (Commandments of Allah), He will preserve you. Safeguard His Rights, He will be ever with you. If you beg, beg of Him Alone; and if you need assistance, supplicate to Allah Alone for help. And remember that if all the people gather to benefit you, they will not be able to benefit you except that which Allah had foreordained (for you); and if all of them gather to do harm to you, they will not be able to afflict you with anything other than that which Allah had pre-destined against you. The pens had been lifted and the ink had dried up". [At- Tirmidhi, who categorized it as Hadith Hasan Sahih]. Riyad as-Salihin 62 https://sunnah.com/riyadussalihin:62 --- Support this podcast: https://anchor.fm/wallycast/support

Mevlana Takvimi
BERÂT GECESİNİN FAZÎLETİ - 26 MART 2021 MEVLANA TAKVİMİ

Mevlana Takvimi

Play Episode Listen Later Mar 26, 2021 2:57


Bu gecenin fazileti Kur'ân ayetleriyle sabittir. Allahu Teâlâ, şöyle buyurur: ‘‘Hâ mîm. Parlak kitap Kur'ân hakkı için, gerçekten, biz, onu, mübarek bir gecede indirdik. Çünkü biz, (Kur'ân hükümleri ile) korkutanlardanız. Her hikmetli iş o mübarek gecede ayırt edilir. (Rızk, ecel, iyi ve kötülükten ibaret işler bu gecede yazılır.) Bu, (hikmetimizin gereği olan) tarafımızdan bir iştir. Çünkü biz peygamber göndereniz. Peygamberi kitabla gönderişimiz de bir rahmettir, ni'mettir. Gerçekten O Semi'dir. “Bütün söylenenleri işitir, alimdir.'' Her hâli bilir. O göklerin ve yerin ve bütün aralarındakilerin Rabbidir, eğer gerçekten inanıyorsanız!'' (Duhan s. 1-7) Bu geceye iyiliğinin çokluğu ve âlemlere bereket olması sebebiyle, mübarek gece ismi verilmiştir. Berat Gecesi'nde bir yıl içinde olacak her çeşit olayların hükmü verilir. Bunun için Resûlullâh (s.a.v. buyurdular ki “Allâh (c.c.) bu sene içinde ölecek kimseleri Şaban ayı içerisinde yazar. Ben de ecelimin oruçlu iken gelmesini istiyorum.” (Buhârî) Ber'ât Gecesi de denir. Çünkü Allâhü Te‘âlâ, bu gecede mü'min kullarına kurtuluş berâti yazdırır. Hadis-i Şerîf'te: ‘‘Ber'ât Gecesi kâhinler, büyücüler, içkiye devam edenler, ana-babasına isyan edenler ve zinaya devam edenler hâriç, Allâhü Te‘âlâ bütün müslümanları mağfiret eder'', buyurdu. (Buhârî) Başka bir rivayette “haksız yere müslümanlara düşmanlık edenlerin, yol kesicilerin, kibirlilerin” de af kapsamının dışında olduğu belirtilmiştir. Ravdat-ül Ulemâ'da yazdığı üzere, faiz yiyen, canlı resmi, heykeli yapan ve söz taşıyıcılar da af kapsamı dışındadır. ‘‘Şa'bân-ı Şerif'in onbeşinci gecesi olunca, o geceyi ihyâ ediniz ve gününde oruç tutunuz. Muhakkak ki, Allâhü Te‘âlâ, “mağfiret olunmak istiyen yok mudur, mağfiret edeyim; rızk istiyen yok mudur, rızk vereyim; istiyen yok mudur vereyim” buyurur. Bu hâl, sabaha kadar devam eder.'' (Buhârî, Müslim, Beyhaki) (Muhammed Rebhâmi, Riyadü'n-Nasihin, s.278-279)

Ascolta la Notizia
Di Battista: «Nemmeno il Berlusconi degli anni d'oro si era mai sognato di piazzare come sottosegretario alla Giustizia uno dei suoi avvocati»

Ascolta la Notizia

Play Episode Listen Later Mar 11, 2021 1:04


«Ci voleva il governo dei "migliori" affinché si tornasse a parlare di conflitto di interessi in Italia. D'altro canto nemmeno il Berlusconi degli anni d'oro si era mai sognato di piazzare come sottosegretario alla Giustizia uno dei suoi avvocati». Così in un editoriale per TPI l'ex deputato del Movimento 5 Stelle, Alessandro Di Battista. «Ma nel governo dell'assembramento succede che le forze politiche che sostengono il governo chiedano a Renzi, sottovoce, di chiarire i suoi rapporti economici con i sauditi quando la sola cosa che andava pretesa erano le dimissioni. D'altronde un senatore, già pagato profumatamente dal popolo italiano, che da Costituzione ha il dovere di rappresentare la Nazione e che, durante il suo mandato - nel bel mezzo di una crisi di governo da lui creata - va a Riyad per incensare il principe saudita, sospettato di essere mandante di un omicidio politico, e per incassare pantagruelici gettoni di presenza per la sua attività di conferenziere, non dovrebbe mettere più piede in Senato», ha concluso Di Battista.

Anadolu Ajansı Podcast
Suudi Arabistan-ABD ilişkileri, Kaşıkçı raporu sonrasında nereye evrilecek?

Anadolu Ajansı Podcast

Play Episode Listen Later Mar 10, 2021 4:01


Suudi Arabistan, yerel ve bölgesel olarak insan hakları ihlalleriyle ilgili ABD'deki Joe Biden yönetimini elinde, Riyad'ı "Amerikan değerlerinin ihlal edilmesi" sebebiyle hesaba çekmek için seçeneklerinin sınırlı olduğunun farkında. Yazanlar: Ehssan Alsharıf, Said İbicioğlu Seslendiren: Halil İbrahim Ciğer

Cultures monde
Table ronde d'actualité internationale (102/100) : Washington/Riyad : l’impossible divorce

Cultures monde

Play Episode Listen Later Mar 5, 2021 57:56


durée : 00:57:56 - Cultures Monde - par : Florian Delorme, Mélanie Chalandon, Antoine Dhulster - Retour en République Démocratique du Congo où le président, Félix Tshisekedi, obtient la majorité alors que la population demande la réouverture d'un procès. Puis un échange autour de l'avenir des relations entre lesEtats-Unis et l'Arabie Saoudite, jusqu'où Joe Biden peut-il changer de registre ? - réalisation : Vincent Abouchar, Benjamin Hû - invités : Sonia Rolley Journaliste, grand reporter pour RFI et Libération; Marc Semo correspondant diplomatique du Monde; Agnès Levallois Maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique, vice-présidente de l'iReMMO (Institut de Recherche et d'études Méditerranée Moyen-Orient); David Rigoulet-Roze Enseignant et chercheur rattaché à l'Institut Français d'Analyse Stratégique (IFAS) et associé à l'IPSE. Rédacteur en chef de la revue Orients Stratégiques.

Débat du jour
Débat du jour - Le royaume saoudien est-il sous pression?

Débat du jour

Play Episode Listen Later Mar 4, 2021 29:30


Une dénonciation, mais pas de sanction. C'est ce qu'il reste de la publication par les États-Unis du rapport de la CIA concernant l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, assassinat validé par le prince héritier Mohamed Ben Salmane, selon le rapport. Si Joe Biden indique que son interlocuteur dans le royaume ne sera plus le prince héritier comme c'était le cas auparavant, mais bien le roi Salmane, MBS ne sera pas sanctionné et on est manifestement loin de la volonté affirmée pendant la campagne de faire du royaume saoudien un État paria. Il y a bien eu quelques signaux de changement en direction de Riyad. Mais, le royaume saoudien est-il sous pression ? C'est la question du jour. Pour en débattre :  - David Rigoulet-Roze, enseignant-chercheur à l'IFAS, l’Institut français d’analyse stratégique et rédacteur en chef de la revue Orients Stratégiques.   - Stéphane Lacroix, professeur associé à l’École des Affaires internationales de Sciences Po, chercheur au CERI. Auteur de « L’Égypte en révolutions », éditions PUF (2015). - Karim Sader, politologue et consultant spécialiste du Golfe.  

Chronique des Matières Premières
Chronique des matières premières - Les pétroliers tiraillés à l'ouverture du deuxième sommet de l'OPEP+

Chronique des Matières Premières

Play Episode Listen Later Mar 3, 2021 1:53


Ce jeudi 4 mars, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés de l'Opep+, se réunissent pour la deuxième fois de l'année, réunion au niveau ministériel. Ouvriront-ils les vannes de l'or noir ou la production sera-t-elle toujours rationnée pour maintenir les prix ? Le sevrage décidé l’année dernière a porté ses fruits : les cours qui étaient très bas sont remontés au niveau qui précédait la pandémie, soit au-dessus de 60 dollars le baril. La vague de froid qui a frappé mi-février l’État du Texas aux États-Unis et qui a bloqué les infrastructures pétrolières a elle aussi contribué à la hausse des prix du pétrole américain. Cette normalisation des prix va-t-elle se poursuivre ? Cela dépendra en grande partie de la stratégie des pays producteurs de pétrole qui sera actée ce jeudi. Ouvrir les vannes : un dilemme et des dissensions La Russie et ses alliés sont partisans d’une augmentation du pompage pour revenir à la production habituelle, au risque de voir les prix baisser à nouveau. En face, l’Arabie saoudite plaide pour que les coupes se poursuivent au moins jusqu’en avril. Le calcul est simple. Ne pas rouvrir les vannes trop vite, c’est éviter la formation de stocks supplémentaires et maintenir les prix à un niveau élevé, donc profiter d’une manne financière plus longtemps. Un choix qui a l’avantage de ménager les États-Unis, car des prix hauts leur permettent d’exploiter le pétrole de schiste qui coûte cher à produire et qui n’est donc rentable que si les prix atteignent un certain seuil. En janvier lors de leur premier sommet, le groupe des pétroliers a dû négocier dur, pour aboutir à une position commune ; celle de laisser sous terre environ 7 millions de barils par jour, pour alimenter la pénurie artificielle. Ce choix va-t-il être ajusté aujourd’hui et qui de Riyad ou Moscou va faire pencher la balance ?  La Russie a peu de marge de manœuvre « L’Opep c’est l’Arabie saoudite, résume un expert en pétrole, c’est donc elle qui donnera le rythme du redémarrage ». « Les Russes vont probablement coopérer, ils ont eux-mêmes une capacité très réduite d’augmenter leur production », ajoute notre interlocuteur. La demande d’or noir reste toujours forte notamment en Chine, mais n’a pas atteint son niveau d’avant la pandémie. Dans un document diffusé mardi, des experts de l’Opep+ appellent à ne pas se laisser aller à un optimisme démesuré. Les marchés sont plus incertains qu’ils n’ont l’air, disent-ils, et l’impact des variants du coronavirus sur l’épidémie pourrait faire mentir les prévisions de reprise.  

Invité de la mi-journée
Invité international - Affaire Khashoggi: «l’administration Biden se rend compte qu’ils devront composer avec MBS, l’homme fort du pays»

Invité de la mi-journée

Play Episode Listen Later Feb 27, 2021 5:45


La CIA a rendu public, vendredi 26 février aux États-Unis, un rapport dans lequel Washington accuse Mohammed ben Salman d'avoir « validé » l'assassinat du journaliste saoudien Jamal khashoggi à Istanbul en octobre 2018. Toujours selon le document, le prince héritier saoudien a un tel pouvoir sur les services de sécurité de son pays qu'il est « très improbable » qu'une telle opération ait pu avoir lieu « sans son feu vert ». En clair : pour le renseignement américain, l'homme qui a décidé de la mort de Jamal khashoggi, c'est MBS. Quelles conséquences peut avoir cet épisode sur les relations entre Washington et Riyad ? Notre invité international est Pascal Ménoret, anthropologue, historien, arabisant, enseignant à l’université Brandeis à Boston aux États-Unis, également auteur de plusieurs ouvrages sur l'Arabie saoudite dont Royaume d'asphalte : jeunesse saoudienne en révolte, publié aux éditions La Decouverte/Wildproject. ► À lire aussi : Mohammed ben Salman a «validé» l'assassinat de Khashoggi, selon Washington

Aujourd'hui l'économie
Aujourd'hui l'économie - L’exode urbain: la malédiction du Covid-19

Aujourd'hui l'économie

Play Episode Listen Later Feb 17, 2021 3:33


De Londres à Dubaï, les grandes métropoles se vident, à cause du Covid-19. Une véritable hémorragie dans les pays à forte immigration. Plus de 4% de la population s’est littéralement évaporée des pays du Golfe selon l’étude publiée cette semaine par Standard and Poor’s. Et d’après l’agence la capitale mondiale du luxe bling bling, l’émirat de Dubaï, qui attire énormément de touristes, est la cité la plus affectée par cet exode, -sans donner de chiffres précis puisque les Emirats Arabes Unis ne fournissent pas de statistiques sur la nationalité de la main d’œuvre. Oman pour sa part a vu sa population reculer de 12% en un an. Dans cette région du monde les expatriés représentent 80% de la main d’œuvre, ils sont le moteur de la croissance, parce qu’ils apportent des compétences peu répandues localement ou parce qu’ils acceptent des bas salaires. Et ils sont aussi la variable d’ajustement en cas de crise Il n'y pas de filet de sécurité sociale pour eux, ils doivent partir dès que l’activité s’essouffle. Historiquement leur afflux est corrélé au prix du pétrole, la principale ressource de la région avec le gaz. Quand les cours sont élevés, les expatriés sont très demandés et quand les cours se replient fortement, la plupart de ces travailleurs pauvres sont très vite remerciés. Leur arrivée dans le Golfe a commencé à ralentir en 2015 après le plongeon du baril de 2014. La crise du pétrole de début 2020 combiné aux effets du ralentissement entrainé par le confinement a carrément provoqué une chute de la population. Une calamité pour les migrants: ils ne peuvent plus envoyer de l’argent dans leur famille. Les pays du Golfe sont l'une des principaux gisements de transfert, le quart des transferts d’argent des expatriés provient de cette région du monde. Ces migrants ont donc intérêt à revenir au plus vite Malgré le pic actuel du pétrole à 60 dollars, Standard and Poor’s table plutôt sur un baril autour de 50 dollars cette année, c'est-à-dire un niveau trop faible pour générer une croissance assez vigoureuse pour déclencher leur retour. Par ailleurs ces pays ont tous durci leurs conditions d’accueil des travailleurs étrangers pour privilégier l’emploi national. La région se trouve donc à un moment charnière : avec la reprise post covid elle pourrait réattribuer les emplois aux nationaux et ainsi fournir un travail aux jeunes, les plus touchés par le chômage. Faute d’investissement suffisant dans l’éducation, ils ne seront pas forcément formés ou prêts à accepter des emplois subalternes. La croissance à moyen terme pourrait donc être affaiblie par l'absence de cette main d'œuvre étrangère. Londres a perdu 8% de sa population, sa situation est-elle comparable à celle du Golfe ? Comme beaucoup de grandes villes occidentales la capitale britannique a été en partie désertée par les jeunes citadins aspirant à un mode de vie plus tranquille, et moins cher, à la faveur du télétravail. Et elle a été en partie abandonnée à cause du Brexit. Mais comme à Dubaï ou à Riyad c’est surtout le départ des travailleurs étrangers très présents dans les services, qui l’ont dépeuplée, 700 000 habitants sont partis. A cause des confinements, mais aussi à cause de la vigueur de la pandémie, ces travailleurs en majeur parti originaire d’Europe de l’est ont préféré retourner chez eux; ils ont retrouvé une sécurité sanitaire et très vite un emploi. Pas sûrs qu’ils soient très motivés pour le ticket retour. Le Royaume-Uni a perdu au total 1,3 millions d'habitants. Mais les migrants continuent d’être aimantés par ce pays, des arrivants d’autres régions du monde pourraient très rapidement prendre le relais.

24H Pujadas - Les partis pris
Les partis pris : la panne de l'ascenseur social, le retour de l'écotaxe, et la libération de Loujain Al-Hathloul en Arabie saoudite

24H Pujadas - Les partis pris

Play Episode Listen Later Feb 11, 2021 16:05


Emmanuel Macron était à Nantes ce matin pour évoquer l'égalité des chances. Le président a pris des mesures pour faciliter l'accueil de ces jeunes filles ou jeunes garçons issus de familles défavorisées dans l'administration. 1 000 places seront ouvertes en classes préparatoires "talents" aux concours de la fonction publique. Pour Jean-Michel Apathie, cela ne change pas la face de la société française. Selon lui, l'ascenseur social est toujours en panne. Bloquée par les Bretons en 2014, les autorités ont quand même mis en place l'écotaxe et l'ont appelé : contribution spécifique sur le transport routier de marchandises. Le gouvernement renvoie le dossier sur les collectivités locales. La loi 4D prévoit que le transport des routes nationales peut être confié aux départements ou régions qui le souhaitent. Emmanuel Macron a promis de ne pas créer d'impôts supplémentaires. Pour Pascal Perri, il a tenu sa promesse. Ce sont les collectivités qui ont augmenté les impôts. Sous pression, Riyad libère la militante saoudienne des droits humains Loujain Al-Hathloul, au moment où le pays fait face à des critiques grandissantes concernant le respect des droits humains dans le royaume. La jeune femme de 31 ans est sortie de prison mercredi 10 février après avoir passé presque trois années derrière les barreaux. Pour Abnousse Chalmani, elle a été relâchée quinze jours avant la date prévue parce que Joe Biden a annoncé que les droits de l'homme étaient revenus dans les jeux diplomatiques. Mais aussi parce que l'Arabie saoudite se rapproche d'Israël. Il faut que le royaume donne des gages à tout le monde. Loujain Al-Hathloul sert ainsi à cette espèce de marchandage. Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.

The Bull & Hawk Sports Show
58: City Anilate Baggies, Fulham Lifeless Vs. Seagulls & Blackhawks Play With Heart

The Bull & Hawk Sports Show

Play Episode Listen Later Jan 28, 2021 66:25


DJ Benny The Bull, opened with the fantastic news that Candace Parker, the five-time all-star, two-time MVP, and one-time champion. Is joining the Sky in free agency, leaving behind the Sparks (1:00). Next, CJ is proud to announce Tennis topics' reintroduction and gives a quick preview of the Australian Open, starting February 7th (5:00).  We recorded our Premier League recaps and discussion for Man City and Fulham for this week's main event. CJ Hawk is still screaming after City's destruction of West Brom 5-0. In doing so, we are now in first place in the Premier League. Congratulations are in order. Joao Cancelo has scored his first career goal in the Premiership. Also, excellent performance by Ilkay, scoring two decisive goals. Riyad and Raheem (Fashion Sense) Sterling were also magical, accounting for two goals and two assists (10:00). Then CJ Hawk broke down Fulham's lifeless 0-0 effort against Brighton. Besides, the play of Alphonse and the defense little went well for us (25:00).  Then, DJ Benny, The Bull took the lead on covering the Bull's losses to the superior Lakers and Celtics. Zach played well in both games, and Lauri played strong against the Celtics (35:00). Then we ended with the Blackhawk's overtime and shootout losses to the Predators. Kevin has been excellent for us so far, and Mattias has looked to be a great low-cost pick up with three goals and an assist (50:00). --- This episode is sponsored by · Anchor: The easiest way to make a podcast. https://anchor.fm/app --- Send in a voice message: https://anchor.fm/ben9314/message

Aujourd'hui l'économie
Aujourd'hui l'économie - Avec son «Davos du désert», l’Arabie Saoudite veut reconquérir les investisseurs

Aujourd'hui l'économie

Play Episode Listen Later Jan 27, 2021 4:04


Un autre Davos démarre aujourd’hui : le « Davos du désert » organisé depuis quatre ans à Riyad par l’Arabie saoudite. Une conférence économique prestigieuse pour attirer les investisseurs. Et redorer le blason du Royaume. Le nom de cette quatrième édition, Néo-Renaissance, en dit long sur l’état d’esprit des Saoudiens. Renaissance post-Covid-19 d’abord, c’est en soi un tour de force d’organiser cette manifestation en partie en présentiel, en partie en virtuel avec des événements dans plusieurs capitales mondiale, Paris, New York ou Mumbay, alors que la pandémie sévit toujours. Parmi les 140 invités de marque, sont annoncés Usain Bolt le champion olympique mais aussi l'italien Matteo Renzi, l'ancien Premier ministre démocrate ou encore le président argentin Alberto Fernandez. Renaissance médiatique donc après la calamiteuse édition 2018 boycottée à cause du meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Cette fois, les dirigeants des grandes banques américaines d’investissement sont quasiment tous là. Beaucoup de grandes pointures des milieux d'affaires asiatiques également, et des Chinois en particulier, l’Arabie saoudite vend son pétrole surtout en Asie, c'est le premier fournisseur de la Chine. Cette manifestation doit rassurer les partenaires internationaux ? Surtout les Américains. Il y a bien sûr une forte dimension politique dans cet événement selon Romain Aby de Rumy Consulting : « Il faut montrer à l’administration Biden que l'Arabie compte dans les industries du futur », puisque c'est le thème de la conférence. Le nouveau président américain a souvent été critique avec le royaume. Après la normalisation avec le Qatar, l'Arabie espère convaincre cette nouvelle administration de sa volonté de maintenir sa relation privilégiée avec les États-Unis. Le bémol, c’est l’instabilité de la région, hier encore une bombe a explosé à Riyad, rappelant aux participants à quel point la situation sécuritaire est précaire. Malgré le choc économique provoqué et par le Covid-19 et par la chute des cours du brut que l'Arabie Saoudite a en partie alimentée en se lançant dans une guerre des prix contre la Russie au printemps 2020, l'Arabie veut démontrer qu'il « faudra compter avec elle, selon l’expert François Aïssa Touazi, qu'elle reste une grande puissance pétrolière, et qu'elle a l'ambition de devenir une grande puissance financière avec son fonds souverain ». Le fonds souverain saoudien ne connait pas la crise, il veut devenir le premier au monde d'ici 2025 Et passer de 400 à plus de 1 000 milliards de dollars d'actifs dans moins de cinq ans. Il investit à tour de bras à l'étranger dans des secteurs d'avenir, avec l'objectif de ramener les technologies, les usines sur place. Le constructeur californien de voiture électrique Lucid qui a reçu un milliard de dollars du fonds saoudien a annoncé récemment un projet d'usine près de Jeddah sur la mer Rouge. La vocation de ce fonds souverain abondé par les revenus pétroliers et en partir par la privatisation d'Aramco est de financer la diversification de l'économie. 70% de ses placements seront domestiques, à raison de 40 milliards de dollars par an. Où en est la Vision 2030 du prince, annoncée en 2017, pour sortir du tout pétrole ? Encore en chantier : « Il y a la volonté saoudienne d’un côté et la pratique de l’autre : le pays est coutumier des effets de manche, le développement économique est lent, entre autre à cause de l’administration, de la politique » explique Romain Aby. L’environnement juridique a changé, la digitalisation de l’administration est en cours mais le basculement vers le privé n’a pas encore eu lieu. La pandémie et ses conséquences calamiteuses sur le tourisme oblige le gouvernement saoudien à revoir les priorités de Vision 2030, une réflexion est en cours pour orienter les futurs projets sur la santé et les mines d’après François Aïssa Touazi. Il y a quinze jours, Mohamed Ben Salman a pris soin d'annoncer lui-même la dernière trouvaille futuriste de cette vision 2030 : The line, la ville de demain étendue sur une ligne de 170 kilomètres dans le désert. Une smart city écolo à taille humaine, sans voiture en surface, avec tous les services à proximité. Sur les réseaux sociaux de la région du Golfe ces projets pharaoniques font jaser, la majorité des experts pensent qu'ils ne se matérialiseront pas tous, mais l’intention demeure : investir dans l'innovation pour créer des emplois. Les attentes sont grandes : le chômage est à 15% dans le royaume, peut-être beaucoup plus, la publication des derniers chiffres est attendue depuis décembre et sans cesse reportée, le comptage est officiellement compliqué par la pandémie.

Tarihte Bugün
Tarihte Bugün #23 | 23 Ocak

Tarihte Bugün

Play Episode Listen Later Jan 23, 2021 3:09


DÜNYA TARİHİNDE BUGÜN YAŞANANLAR661 Hazreti Ali (RA) şehit edildi.Hazreti Muhammed'in (Sav) yeğeni,damadı ve ilk Müslümanlardan olan dördüncü İslam halifesi Hazreti Ali sabah namazı için gittiği Kufe camiinde Abdullah İbn Mülcem adlı haricinin saldırısı ile ağır şekilde yaralandı. Bu olaydan birkaç gün sonra aldığı yaranın etkisi ile 23 Ocak 661 günü vefat etti1556 - Tarihin en yüksek ölü sayısına sahip Şensi Depremi, Çin'in Shaanxi eyaletinde meydana geldi: yaklaşık 830.000 kişi öldü.1849 - Elizabeth Blackwell, tıp diploması alan ilk kadın oldu.1870 - Montana'da Amerika Birleşik Devletleri ordusu, çoğunluğu kadın ve çocuk olmak üzere 173 Kızılderiliyi katletti.1990 - Kızıl Ordu, 41 yıl sonra Macaristan'dan ayrıldı.2012 - Fransa Senatosu, 1915 Ermeni Kırımı'ndaki olaylarıyla ilgili Ermeni iddialarının inkarını suç sayan yasa teklifini kabul etti.Kanada'nın British Columbia eyaletinde bilim insanları tarafından 508 milyon yıllık solucan fosilleri bulundu.TÜRKİYE TARİHİNDE BUGÜN YAŞANANLAR1913 - Bâb-ı li Baskını: Kamil Paşa Hükümeti, İttihat ve Terakki Cemiyeti mensuplarınca devrildi. Bâb-ı li Baskını diye anılan darbeyle Sadrazam istifa ettirildi ve yerine Mahmut Şevket Paşa getirildi.1921- Çerkez Ethem isyanı tamamen sona erdi.2008 - Yunanistan Başbakanı Kostas Karamanlis, Türkiye'ye tarihi ziyarette bulundu. Türkiye'yi 49 yıl aradan sonra ziyaret eden ilk Yunanistan Başbakanı olan Karamanlis, Türk-Yunan ilişkilerinin tamamen uyumlaştırılmasının temel hedef olduğunu söyledi.1922 - İstanbul'da iki sokağa Piyer Loti ve Klodfarer adları verildi. EDEBİYATTA BUGÜN1932 - Kadro dergisi, Şevket Süreyya Aydemir ve arkadaşları tarafından yayınlanmaya başlandı.1941- I. Türk Karikatür Sergisi, İstanbul'da açıldı.BİLİMDE BUGÜN1849 - Elizabeth Blackwell, tıp diploması alan ilk kadın oldu.1896- Fizikçi Wilhelm Conrad Röntgen, 1896 yılında kendi adı verilen cihazı buldu.BUGÜN DOĞANLAR1783 Kırmızı ve Siyah ve Parma Manastırı adlı romanlarıyla ünlü Fransız edebiyatçı, Stendhal (Marie-Henri Beyle) dünyaya geldi.1832 Gerçekçilikten izlenimciliğe geçişin öncülerinden Fransız ressam Édouard Manet, dünyaya geldi.1933 Türk şair ve yazar Gülten Akın dünyaya geldi.1967 Türk halterci Naim Süleymanoğlu doğdu.BUGÜN ÖLENLER1989- Ressam Salvador Dali, 1989 yılında 84 yaşındayken İspanya'da hayatını kaybetti2015- Suudi Arabistan Kralı Abdullah bin Abdulaziz, Riyad'da tedavi gördüğü hastanede 91 yaşında vefat etti.

Mevlana Takvimi
GÖSTERİŞ İÇİN YAPILAN İBÂDET - 17 HAZİRAN 2021 MEVLANA TAKVİMİ

Mevlana Takvimi

Play Episode Listen Later Jan 17, 2021 2:47


GÖSTERİŞ İÇİN YAPILAN İBÂDET Muhammed b. Lebid (r.a.)'dan rivâyet edilen bir Hadîs-i Şerif şöyledir: Resûlullâh (s.a.v.) şöyle buyurdu: “Sizin müptelâ olmanızdan korktuğum şeylerin en korkuncu küçük şirktir.” Ashâb (r.a.e.) sordular: ”Ey Allâh'ın Resûlü (s.a.v.)! Küçük şirk nedir?” Şöyle buyurdu: “Riyadır. Allâhü Te‘âlâ amellerine göre kullara karşılık vereceği gün, riyakârlara şöyle buyuracak: “Dünyada kendilerine gösteriş yaptıklarınıza gidin. Hele bir bakın, onlarda hayır namına bir şey bulabilecek misiniz?” O riyakârlara böyle denilmesinin sebebi, dünyadaki amellerinin hile, aldatmaca oluşudur. Âhirette de öyle karşılık bulurlar. Nitekim bu hususu Cenâb-ı Hâkk şu Âyet-i Kerime ile belirtir: ”Şüphesiz münafıklar, akıllarınca Allâh'a oyun etmek isterler. Halbuki O, kendi oyunlarını başlarına geçirendir.” (Nisa s. 142) Yâni, onlara amellerine karşılık vereceği ecir aldatmacalıdır. Yaptıklarının sevâbını boşa çıkarır. Allâh (c.c.) onlara der ki: “Kendileri için gayret ettiğiniz kimselere gidiniz. Zira katımda size sevap yoktur...” Çünkü yapılan amel, Allâh (c.c.) için yapılmamıştır. Amelin sevâb getirmesi için, Allâh (c.c.) için hâlis (katışıksız) olması gerekir. Bir başkası için yapılan işin içine ortaklık girer: Şirk olur. Allâh (c.c.) şirkten münezzehtir. Anlatılan mânâda, Ebû Hüreyre (r.a.) tarafından rivâyet edilen bir Hadîs-i Kudsî şöyledir: “Ben şirkten müstağniyim. Ben, Ben'den başkası için yapılan işlerden uzağım. Kim ki işlediği bir amele Ben'den başkasını ortak ederse, Ben o amelin dışındayım.” Şu Âyet-i Kerîme buyurur ki: ”Bir kimse, dünya varlığı için acele ederse biz de acele ederiz.” (İsrâ s. 18) Bunun mânâsı şudur: “Bir kimse, yaptığı ameline karşılık, dünyalık ister de âhiret sevâbını beklemezse, dünyada iken; dünya metâından istediğimize dilediğimiz kadar veririz.” (İsrâ s. 18) (Ebû Leys Semerkandî, Tenbihü'l Gafilîn, s.25-26)

Medyascope.tv Podcast
Katar'a Suud ambargosu kalkıyor - Işın Eliçin'in konuğu Feyza Gümüşlüoğlu

Medyascope.tv Podcast

Play Episode Listen Later Jan 5, 2021 25:50


Suudi Arabistan ile Katar’ın ilişkilerini normalleştirmek üzere bir süredir girişimlerde bulunan Trump yönetimi ve arabuluculuk rolü üstlenen Kuveyt nihayet başarılı oldular: Riyad yönetimi Doha yönetimine üç buçuk yıldır uyguladığı ambargo ve ablukayı kaldırma kararı aldı. Ayrıntıları Körfez ülkelerini yakından takip eden, Körfezden Notlar kitabının da yazarı, gazeteci Feyza Gümüşlüoğlu ile konuştuk. PATREON'dan Medyascope'a destek olabilirsiniz → https://www.patreon.com/medyascopetv Teşekkürler!

Medyascope.tv Podcast
Yemen'de ne oluyor? - İslam Özkan ile söyleşi

Medyascope.tv Podcast

Play Episode Listen Later Dec 31, 2020 28:40


Gazeteci İslam Özkan, Yemen’de altı yıldır devam eden ve Birleşmiş Milletler rakamlarına göre en az 223 bin kişinin hayatına mal olan savaşı ve yılın son gününde Riyad’dan ülkeye dönen yeni kabine üyelerinin uçağının indiği havaalanını hedef alan saldırıları değerlendirdi. PATREON'dan Medyascope'a destek olabilirsiniz → https://www.patreon.com/medyascopetv Teşekkürler!

Diriliş Postası Podcast
İsmail Yaşa: Yemen İhvan’ı Riyad’dan çıktı mı? – Podcast

Diriliş Postası Podcast

Play Episode Listen Later Nov 24, 2020 3:31


Aziz Mustaphi
Ouverture à Riyad du sommet virtuel du G20 sous la présidence de l'Arabie Saoudite

Aziz Mustaphi

Play Episode Listen Later Nov 21, 2020 0:42


Ouverture à Riyad du sommet virtuel du G20 sous la présidence de l'Arabie Saoudite Les travaux de la 15è édition des réunions du sommet des dirigeants du G20, qui se tiennent cette année en mode virtuel, se sont ouverts samedi à Riyad sous la présidence du Roi d'Arabie Saoudite, Salmane Bin Abdelaziz. L'ordre du jour de ce Sommet comprend plusieurs questions ayant trait à la pandémie du coronavirus, l'énergie, le climat, l'économie numérique, la protection sanitaire et à l'enseignement. Prévue sur deux jours, cette rencontre au sommet, la première à se tenir dans un pays arabe, est marquée par la participation de plusieurs leaders mondiaux et de représentants d'organisations internationales et régionales. --- Send in a voice message: https://anchor.fm/aziz-mustaphi/message

Diriliş Postası Podcast
İsmail Yaşa: Riyad’ın amacı ne? – Podcast

Diriliş Postası Podcast

Play Episode Listen Later Nov 15, 2020 3:50


Geek Insider
GS | Stuart Ashen and Riyad Barmania from Ashens and the Polybius Heist | Nov 14, 2020

Geek Insider

Play Episode Listen Later Nov 14, 2020 74:35


Every gamer and sci-fi fan knows the Polybius legend, with rumors swirling of hallucinations and fatal side effects amongst its players until the game suddenly vanished from arcades in 1981, never to be seen again. Today we Geek Speak with lead actor and co-writer, Stuart Ashen and director Riyad Barmania. Ashens & The Polybius Heist is available on VOD November 19, 2020 through Relentless Films. Check out the article & review on Geek Insider at https://geekinsider.com/ashens-and-the-polybius-heist/ #interview #geekinsider #geekspeak #ashens #movies #comedy

Express Orient
Sommet W20 en Arabie saoudite : des ONG dénoncent une mascarade face aux militantes emprisonnées

Express Orient

Play Episode Listen Later Oct 27, 2020 12:21


Dans le cadre de la présidence saoudienne du G20, Riyad organisait la semaine dernière le Sommet "Women 20". Un événement dont le but affiché était de "favoriser l'autonomisation et un avenir plus équitable pour les femmes". De nombreuses ONG, dont Amnesty International, dénoncent une "hypocrisie éhontée". Même si des progrès ont été observés ces derniers temps pour donner plus de droits aux femmes du royaume, celles qui se sont battues pour demander ces réformes restent derrière les barreaux. Nous recevons Lina Al-Hathloul, sœur de la militante emprisonnée Loujain Al-Hathloul.

Solving Healthcare with Dr. Kwadwo Kyeremanteng
Improving Wellbeing, Function and The Hearts of Cancer Patients, with Dr. Kibar Yared & Riyad Akbarali

Solving Healthcare with Dr. Kwadwo Kyeremanteng

Play Episode Listen Later Oct 20, 2020 50:44


Sign up today: http://betterhelp.com/solvinghealthcareand use Discount code “solvinghealthcare"Solving Healthcare Merchandise.https://solving-healthcare.myshopify.com/Proceeds will be going to Feeding Frontline Healthcare Providers:gf.me/u/xstpfkDepartment of Medicine site: https://ottawadom.ca/solving-healthcareResource Optimization Network website: www.resourceoptimizationnetwork.com/Follow us on twitter & Instagram: @KwadcastLike our Facebook page:https://www.facebook.com/kwadcast/YouTube:https://www.youtube.com/channel/UCLmdmYzLnJeAFPufDy1ti8wFeeding Frontline Staff COVID-19:https://www.gofundme.com/f/feeding-our-frontline-workersBridges Over Barriers:https://donate.micharity.com/education-foundation-of-ottawa/3796079647/donate?campaign=33

Aujourd'hui l'économie
Aujourd'hui l'économie - L’Arabie Saoudite punit la Turquie en boycottant ses produits

Aujourd'hui l'économie

Play Episode Listen Later Oct 13, 2020 4:02


La Turquie de Recep Tayyip Erdogan de plus en plus présente sur tous les fronts extérieurs, en Libye, en Syrie ou dans le Caucase, doit faire face chez elle à une nouvelle guerre… commerciale : l’Arabie saoudite boycotte dorénavant les produits turcs. Les Saoudiens ont lancé une offensive silencieuse. Des consignes discrètes ont été données aux entreprises. Et il y a une dizaine de jours un appel au boycott des importations, des entreprises et des investissements turcs a été proclamé sur Twitter non pas par le gouvernement mais par le président de l’Association des chambres de commerce saoudienne, un organisme en apparence indépendant du pouvoir politique. Riyad riposte avec cette arme économique aux agressions diplomatiques de la Turquie. Ankara avec son activisme politique et militaire dans les pays arabes s’oppose de fait au modèle et à la ligne promus par l’Arabie saoudite. Ces représailles commerciales commencent à se faire sentir durement en Turquie : ce week-end les milieux d’affaires ont tiré la sonnette d’alarme et appellent à un règlement à l’amiable pour y mettre un terme. Quels sont les effets de ces sanctions qui ne disent pas leur nom ? Les conséquences les plus lourdes touchent l'industrie textile, car la Turquie est l'un des ateliers de la mode planétaire. Elle exporte des vêtements en Arabie saoudite, vendus par des marques européennes ou américaines dans leurs boutiques saoudiennes. Et ces donneurs d’ordre prennent au sérieux le boycott saoudien. L’Espagnol Mango a prévenu ses fournisseurs turcs qu’il cherchait une alternative à cause du ralentissement douanier enduré par le made in Turkey à l’entrée du marché saoudien. Les exportateurs de produits agricoles frais souffrent également, leurs cargaisons périssent, bloquées à la frontière saoudienne. La Turquie exporte aussi des tapis, des produits chimiques, de l’acier. Autant de produits qui peuvent subir le zèle des douaniers saoudiens. C’est un coup dur pour toutes les entreprises concernées, au moment où leur activité est déjà pénalisée par la pandémie, mais ce n’est pas de nature à mettre l’économie turque à terre. Car l’Arabie saoudite est un débouché mineur pour la Turquie L’an dernier, la Turquie a exporté 3,2 milliards de dollars de marchandises vers ce pays. Sur un montant total d'exportations de 170 milliards de dollars. Soit environ 2%. Ses importations de 1,9 milliards de dollars portent surtout les produits pétroliers, qu'elle peut trouver ailleurs. Si on compare l'Arabie avec d’autres pays arabes, elle reste un partenaire commercial secondaire de la Turquie, son voisin irakien est son premier débouché de la région, suivi des Émirats arabes unis et de l’Égypte. L’Arabie n’est pas non plus un investisseur arabe de premier plan en Turquie, c’est le Qatar qui est le plus important ; le Qatar qui dispose d’un soutien économique turc renforcé depuis qu’il a été ostracisé par les autres pays du Golfe. Ce rapprochement fait d’ailleurs partie des griefs saoudiens. En fait, cela fait maintenant trois ans que les relations commerciales se détériorent entre les deux pays, les importations saoudiennes sont en chute constante depuis 2015 selon les statistiques fournies par le royaume. Un échec pour le président Erdogan qui voulait réorienter les échanges vers l’est. Avec les pays arabes c'est encore un vœu pieu ; l'économie turque est plus que jamais arrimée à celle de l'Europe, de loin son premier partenaire commercial. Celui qui absorbe près de la moitié de ses exportations et qui lui fournit près du tiers de ses importations. ►En bref Le moratoire sur la dette accordé aux pays pauvres pour une année sera prolongé de six mois seulement D'après le président de la Banque mondiale David Malpass, plusieurs pays s'opposent à une reconduction pour une année pleine. La question sera examinée demain en marge des assemblées du FMI et de la Banque mondiale. David Malpass a par ailleurs souligné que la Chine ne participait toujours pas à ce moratoire. Un nouveau record pour le commerce extérieur chinois Les exportations comme les importations ont bondi le mois dernier. « 10% » pour les ventes libellées en dollar « 13% » pour les achats par rapport à septembre 2019. Et l'excédent commercial avec les États-Unis continue d'augmenter.

Aujourd'hui l'économie
Aujourd'hui l'économie - Le pèlerinage de La Mecque en format réduit: nouvelle plaie pour l’économie saoudienne

Aujourd'hui l'économie

Play Episode Listen Later Jul 30, 2020 4:05


Le pèlerinage de la Mecque a commencé hier mercredi dans un format restreint: à cause du coronavirus, seulement 10 000 croyants ont été autorisés à participer contre deux millions 500 000 en 2019. C’est un nouveau choc économique pour le royaume saoudien. Avec la chute des cours du pétrole, causée par la paralysie mondiale de l’économie, l’Arabie saoudite a déjà perdu cette année la moitié de ses revenus pétroliers par rapport à l’an dernier. Ce pèlerinage au rabais, c’est un autre coup de massue pour l’économie : un manque à gagner d’environ 15 milliards de dollars en incluant les revenus du petit pèlerinage, la oumra. Les revenus issus du tourisme religieux représentaient en 2019 7% du PIB. Les 500 000 personnes travaillant dans ce secteur sont aujourd’hui au chômage et les chantiers permanents qui transforment les lieux saints de l’islam en cité pharaonique à même d'accueillir quatre fois plus de monde sont partiellement suspendus. Le groupe de BTP Ben Laden qui doit construire un méga complexe hôtelier sur les hauteurs de la Mecque a été très affecté par le coronavirus. Sur le plan sanitaire, ses salariés pour la plupart étrangers vivant dans des conditions précaires de grande promiscuité ont été fortement contaminés. Et sur le plan économique, le coup d’arrêt à ses activités a fait bondir sa dette. À partir du mois de mai certains de ses employés se sont plaints de ne plus recevoir leurs salaires. Le coronavirus remet-il en cause le développement du tourisme prévu dans le plan Vision 2030 ? Le plan global du prince Mohammed Ben Salmen pour faire basculer son pays de la rente pétrolière vers une économie productive d'ici dix ans sera évidemment retardé, voire remis en cause par la circulation du coronavirus. L’essor du tourisme religieux en est l'un des piliers. D’ici la fin de la décennie Riyad espère décupler les revenus de cette activité en accueillant 6 millions de croyants pour le hadj et 30 millions pour la oumra. Ces objectifs doivent être revus à l’aune des risques sanitaires qui vont durablement planer sur de tels rassemblements. Et les investissements prévus dans le cadre de Vision 2030 pourraient être revus à la baisse. Faute d’argent dans les caisses du royaume. Cette année le déficit dépassera la barre des 10% du PIB. Le royaume a encore une signature très appréciée sur le marché de la dette, il lève encore facilement des capitaux pour boucler son budget mais cela ne suffit pas, le moment est venu de faire des coupes drastiques dans les dépenses. Contrairement à de nombreux pays paralysés par la pandémie l'Arabie saoudite a fait le choix de l'austérité Avec un baril à 40 dollars l'Arabie n'a plus les moyens de maintenir les prodigalités accordées aux sujets du royaume. Pas question donc de faire de la relance pour sauver l'économie. Bien au contraire. Des allocations sociales ont été supprimées dès le mois d'avril. Notamment l'aide versée aux fonctionnaires. Et depuis le début de ce mois la TVA a triplé, passant de 5 à 15%. D'autres ressources doivent être trouvées. Pourquoi pas via des privatisations. Lors d'un récent colloque le ministre des Finances a brisé un tabou en évoquant la mise en place d'un impôt sur le revenu, ce qui n'a jamais existé dans cette monarchie pétrolière. Ce ballon d'essai a été rapidement démenti par le palais mais il indique bien à quel point l'Arabie est en train de rompre avec le train de vie fastueux qui a longtemps assis la légitimité de la famille régnante. Un changement de paradigme économique qui pourrait avoir des répercussions politiques. ►En bref Le Maroc lance un plan de soutien à l'économie d'un montant de 10 milliards d'euros Cela représente 11% de son produit intérieur brut. Le roi Mohammed VI a annoncé la création d'un fonds d'investissement stratégique pour soutenir les investissements et la généralisation de la protection sociale pour tous les marocains. Le Maroc s'attend à vivre cette année la pire récession depuis 1996. Huawei coiffe au poteau Samsung pour devenir le premier vendeur mondial de smartphone au deuxième trimestre Un couronnement qui reste précaire. Le Chinois profite de la faiblesse des ventes du Sud-Coréen. Etant donné ses ennuis avec les Etats-Unis, pas sûr que l'équipementier parvienne à maintenir longtemps sa domination.

Bonjour l'Europe
Bonjour l'Europe - Pétrole: le pari calculé de Moscou face à Riyad

Bonjour l'Europe

Play Episode Listen Later Mar 13, 2020 2:58


C'est un bras de fer sans précédent qui se joue depuis une semaine entre l'Arabie saoudite et la Russie. Les deux superpuissances du pétrole sont en désaccord sur la conduite à tenir face au coronavirus et à son impact sur les cours du brut. Conséquence, une « guerre des prix » qui pourrait avoir un impact très lourd sur l’économie russe. de notre correspondant à Moscou, « Nous avons suffisamment de ressources pour préserver notre économie » en cas d’effondrement des cours du brut. Vladimir Poutine l’a clairement fait savoir ce mercredi 11 mars, il considère que son pays est capable de tenir tête à l’Arabie saoudite dans la guerre des prix, et des nerfs, qui a débuté. A l’origine de ce conflit, le refus de Moscou de baisser sa production d’or noir, malgré les demandes de l’OPEP, Riyad en tête. La Russie était déjà réticente à prolonger l’accord de 2016 et a décidé, le 6 mars dernier à Vienne, de ne pas aller plus loin. Aux yeux des producteurs russes, cette politique de modération de la production ne pouvait en effet que profiter aux groupes américains, libres de gagner des parts de marché en profitant d’un cours du brut assez élevé. Tous ceux qui à Moscou réclamaient l'abandon de cette politique de modération de la production ont donc obtenu gain de cause, avec le soutien de Vladimir Poutine. Trésor de guerre Malgré les déclarations bravaches du président russe, les conséquences pour l’économie russe pourraient cependant être lourdes. Baisse du rouble, effondrement de la bourse de Moscou, inflation importée… C’est un jeu dangereux pour la Russie. Mais un pari calculé aux yeux de certains observateurs, qui estiment le pays mieux armé qu’il y a quelques années pour se lancer dans ce genre d’aventures. La Russie s’est en effet dotée d’un trésor de guerre considérable, une réserve stratégique évaluée à 150 milliards de dollars, qu’elle peut utiliser justement dans ce genre de situation, lorsque les cours du brut s’effondrent. « Même avec un baril en dessous de trente dollars, déclarait récemment le ministre russe des Finances Anton Silouanov, nous pourrons facilement financer nos dépenses durant quatre ans. » D’un point de vue strictement budgétaire, la Russie peut voir venir… Mais une guerre des prix dans le secteur qui est tout de même le plus important pour son économie pourrait peser lourdement sur la croissance… et entraver les ambitions économiques de Vladimir Poutine, qui s’est fixé un objectif de 3% de croissance largement hors d’atteinte.

10 Cents Podcast
season 3, Episode 4: Riyad with Lil Wayne

10 Cents Podcast

Play Episode Listen Later Mar 2, 2020 30:29


In this episode @daboykazzaz and @amertabban discuss the power of garages, Lil Wayne and his Riyad experience, the corona virus, A SPONSOR, and then they go into the signature @10Cents segment.   Directed by: Amer Tabban (@amertabban)Sponsor: @wiredstxnes Produced by: Mohammed Kazzaz (@daboykazzaz) The callers: Ismaeel Zekeria (too woke for IG) and Bilal milbes (@Music by: @adamscher (intro), @hhamudi (outro) Thanks for listening, and please share it with your friends and anyone that would like it.

TG Zero
Podcast del 17/02/2020

TG Zero

Play Episode Listen Later Feb 17, 2020 95:22


Prima ora: - Borse e mercati con Ettore Livini. - Chi ha contribuito alla vostra educazione sessuale? Telefonate e audio Whatsapp degli ascoltatori. - Genova, protesta dei portuali contro la Bahri Yanbu, nave cargo saudita che trasporta armi destinate a Riyad. Ne parliamo con Josè del Collettivo Autonomo Lavoratori Portuali di Genova. Seconda ora: - Silvia Scotti per le aperture dei principali siti d'informazione. - Vorreste rincontrare i cari defunti attraverso la realtà virtuale? Lorenzo Briotti lo ha chiesto ai passanti per le strade di Roma. - Educazione sessuale nelle scuole: il nostro Riccardo Gaz ha chiesto ai genitori cosa ne pensano. - Collegamento con Isabella, Andrea e Sara, studenti del liceo "Laura Bassi" di Bologna, dove il collettivo è stato accusato di "dittatura gender".

Two Mic Minimum
#36: Comedy as a Palestinian-American With Comedian Marena Riyad

Two Mic Minimum

Play Episode Listen Later Jan 30, 2020 41:15


Peter and Sean are joined by comedian Marena Riyad who talks about her experience pursuing comedy as a Palestinian-American Muslim woman. Marena is a Dallas-based comedian who was the runner-up in the Funniest Comedian in the Heartland competition in 2019.

Waddaplayah!
Ep. 40: No Mourals

Waddaplayah!

Play Episode Listen Later Nov 27, 2019 52:45


India's demolition of Bangladesh seemed so brutal that host Siddharth Dudeja decided to brand it "India-Bang". However, the top story of the week is what used to be the top story of most weeks: Jose Mourinho. After his appointment as the manager of Tottenham Hotspur we wonder, has Mourinho lost all his morals? India's demolition of Bangladesh The brilliance of BJ Watling Ishant Sharma on fire Manchester City vs Chelsea Jose Mourinho becomes Spurs manager United and Arsenal living up to their new reputation You can reach out to us on social media. We're @ivmpodcasts on Twitter, Instagram, and Facebook and use #WADDAPLAYAH. You can follow Mikhail Almeida, Siddharth Dudeja on Instagram, Aakash Mehta on @kuchbhimehta, Shlok Chaturvedi @shlokchaturvedi You can listen to this show and other awesome shows on the IVM Podcasts app on Android: https://ivm.today/android or iOS: https://ivm.today/ios, or any other podcast app. You can check out our website at http://www.ivmpodcasts.com/

The Majlis
Riyad al-Salihin - 006

The Majlis

Play Episode Listen Later Oct 25, 2019 20:05


Riyad al-Salihin - 006 by The Majlis

The Majlis
Riyad al-Salihin - 05

The Majlis

Play Episode Listen Later Oct 13, 2019 36:55


Riyad al-Salihin - 05 by The Majlis

The Majlis
Riyad al-Salihin - 004

The Majlis

Play Episode Listen Later Oct 8, 2019 32:12


Riyad al-Salihin - 004 by The Majlis

The Majlis
Riyad al-Salihin - 003

The Majlis

Play Episode Listen Later Sep 25, 2019 28:13


Riyad al-Salihin - 003 by The Majlis

Le Nouvel Esprit Public
L’Arabie Saoudite bombardée / Hong Kong dans l’attente / n°107

Le Nouvel Esprit Public

Play Episode Listen Later Sep 22, 2019 63:21


L’Arabie Soudite bombardéeSamedi 14 septembre, des bombardements revendiqués par les rebelles yéménites Houtis ont frappé des raffineries pétrolières saoudiennes, atteignant un régime dont 90 % des recettes proviennent de l'extraction de pétrole et qui a dû réduire temporairement sa production de moitié. L’incertitude plane sur leur point de lancement qui pourrait se trouver en Iran. Quoi qu’il en soit, la précision de ces frappes à longue portée laisse supposer l’aide d’un État tiers et, du fait du soutien affiché de Téhéran aux Houtis, Donald Trump et Riyad en ont accusé l'Iran.L'Arabie Saoudite est engagée depuis 2015 dans une guerre au Yémen où elle est à la tête d'une coalition militaire soutenant le régime en place pro Riyad. Dans ce pays en guerre civile où 14 millions de personnes sont en situation de préfamine, les Houtis contrôlent de vastes zones de l'ouest et du nord du pays dont la capitale Sanaa. Isolée sur la scène internationale, l'Arabie Saoudite s'est enlisée dans cette guerre. Combattant officiellement les Houtis aux côtés de l'armée saoudienne, les Émirats Arabes Unis sont accusés de soutenir les rebelles pour faciliter une dislocation du Yémen qui leur serait favorable.Le Président iranien Hassan Rohani a affirmé comprendre le bombardement des Houtis, et déclaré que les yéménites ne faisaient que se défendre contre les attaques Saoudiennes sans pour autant admettre en être à l'origine.Ces événements s'inscrivent dans un climat de tension élevé entre l’Iran chiite et l’Arabie saoudite sunnite. Depuis la sortie des États Unis de l'accord sur le nucléaire iranien et la reprise des sanctions économiques, les relations entre Téhéran et Washington n'ont fait que se détériorer, jusqu'à la crise du détroit d'Ormuz cet été, lorsque les États Unis ont accusé l'Iran d'avoir attaqué des pétroliers avant que l'Iran ne détruise des drones américains qu'elle a accusés d'avoir violé son espace aérien. Du côté de l'Arabie Saoudite, l'affaire Khashoggi l'a isolé diplomatiquement à l'automne dernier.***Hong Kong dans l’attenteHong Kong est toujours sous tension après plusieurs mois de manifestations tantôt pacifiques marquées par des affrontements avec la police. Initiées à la suite d'un projet de loi défendues par la dirigeante Carrie Lam visant à permettre des extraditions vers Pékin, les manifestations se sont poursuivies même après le retrait définitif mais tardif du projet de loi le 4 septembre dernier. Les manifestants, dont une majorité de jeunes, réclament un système plus démocratique tel que prévu par l'accord entre Pékin et Londres. Officiellement, Pékin s'est engagé à maintenir le statu quo « un pays deux systèmes » qui doit rester en vigueur jusqu'en 2047 pour le centenaire de la rétrocession de la colonie britannique à la Chine. Au-delà des revendications démocratiques, Hong Kong souffre de problèmes liés aux inégalités économiques, notamment le prix du logement (13.000 euros le mètre carré), justifiant en partie le maintien des manifestations.En août, l'armée chinoise a procédé près de Hong Kong à des exercices militaires très médiatisés afin de faire pression sur la rue et d'afficher sa capacité à intervenir militairement. 30 ans après le massacre de Tiananmen, cette démonstration fait craindre une opération militaire de l'armée chinoise à Hong Kong. Une telle décision apparaîtrait dans la continuité pour Pékin qui n'a jamais cherché à établir un dialogue avec les manifestants. Les Hongkongais ayant bloqué l'aéroport en août ont été qualifié de terroriste par le pouvoir. En 2014, le mouvement des parapluies avait déjà montré l'inflexibilité de Pékin face aux manifestants.Une intervention militaire de Pékin pourrait servir à neutraliser les tendances antirégime ou prodémocratiques ailleurs en Chine notamment au Xianjiang ou au Tibet, tout en envoyant un message fort alors qu'approchent les 70 ans de la fondation de la République Populaire. Son poids économique ainsi que les réticences du président Trump à condamner les violences policières à Hong Kong amènent à penser que la Chine n'a que peu à craindre de rétorsions internationales en cas d'intervention armée. Cependant, Pékin a à sa disposition de moyens plus modernes pour décourager les manifestations tels que l'usage des réseaux sociaux pour véhiculer de fausses informations discréditant les manifestants ou encore de la reconnaissance faciale des manifestants afin de les cibler.

The Majlis
Riyad al-Salihin - 002

The Majlis

Play Episode Listen Later Sep 9, 2019 27:49


Riyad al-Salihin - 002 by The Majlis

The Majlis
Riyad al-Salihin - 001

The Majlis

Play Episode Listen Later Aug 29, 2019 30:05


Riyad al-Salihin - 001 by The Majlis

SoulFood FM
Episode 6.7 • Learning

SoulFood FM

Play Episode Listen Later Mar 9, 2019 15:22


When you commit to learning the words of the Prophet Muhammad (peace be upon him), your heart fills with light. In this episode, we cover: • The importance of learning Hadith • Sitting with scholars • Disseminating knowledge Additional Resources: • Nawawi's 40 Hadith Explained: https://www.seekersguidance.org/courses/nawawis-40-hadith-explained-in-depth-explanation-of-the-essential-wisdom-of-prophetic-teachings/ • Riyad al-Salihin [English Commentary]: https://www.amazon.com/Riyad-al-Salihin-English-Commentary-Set/dp/062060249X/ref=pd_lpo_sbs_14_t_2?_encoding=UTF8&psc=1&refRID=FS2FRSSR45MSDV3P7XGS Intro and outro music by Ahbab al-Mustafa

Barshens
Making Movies and 80's films ft Riyad Barmania - Episode 9 | Barshens

Barshens

Play Episode Listen Later Mar 8, 2019 55:47


This week we are joined by Riyad Barmania - Canadian, Movie Director (including Gamechild) & behind the camera sanity at Barshens! Join us as we talk about 80's films, making movies and working with Barshens and Ashens including the upcoming sequel Ashens and the Polybius Heist! Watch the video version of this episode on YouTube here https://www.youtube.com/watch?v=YDnVY7KoWfI Riyad can be found here on Twitter https://twitter.com/riyad_director Our YouTube channel is here https://www.youtube.com/barshens We are also on Twitter / Facebook / Instagram @barshens To be a bit more involved you can submit a voicemail (link is in the Youtube videos), we can offer advice with our "Dear Barshens" section... or maybe you just have some bright ideas for us... Get in touch barshens@gmail.com for Dear Barshens put 'Dear Barshens' in the title of your email. Subscribe on iTunes, Stitcher, Spotify or whatever podcast app you fancy and tell a friend :-)

Le Nouvel Esprit Public
Allemagne : dernière chance pour la coalition ? ; L'affaire Khashoggi (#60)

Le Nouvel Esprit Public

Play Episode Listen Later Oct 28, 2018 58:50


Enregistré le vendredi 26 octobre avec Nicolas Baverez, essayiste et avocat, Lucile Schmid, co-présidente de la Fondation verte européenne (Green european foundation) et contributrice à la revue Esprit et Michaela Wiegel, correspondante à Paris du Frankfurter Allgemeine ZeitungSoutenez notre campagne de financement participativeAllemagne : dernière chance pour la coalition ? Le 14 mars dernier, les députés fédéraux allemands confiaient un quatrième mandat de chancelière à Angela Merkel après 12 ans d’exercice du pouvoir. Après cinq mois de négociations, les chrétiens-démocrates (CDU-CSU) formaient une nouvelle grande coalition de gouvernement avec les sociaux-démocrates (SPD) ce malgré les mauvais résultats électoraux de leur partenaire en septembre 2017. Moins d’un an plus tard, la chancelière doit surmonter de nombreuses difficultés. Dès septembre, Angela Merkel a du accepter que son groupe parlementaire évince de sa présidence l’un de ses proches, Volker Kauder, qu’elle avait qualifié quelques jours plus tôt d’« irremplaçable ». Elle a été affaiblie par les critiques de plus en plus vives contre sa politique migratoire formulées par le ministre de l’intérieur Horst Seehofer, pourtant issu des rangs de la CSU qui constitue l’allié électoral historique de la CDU en Bavière. Le 14 octobre, ces dissensions ont été aggravées par un revers électoral historique de la CSU en Bavière, où elle a perdu la majorité absolue qu’elle détenait au parlement régional depuis 1962. Cette déconfiture a profité aussi bien au parti d’extrême droite Alternative für Deutschland qu’au parti écologiste des Verts qui pourrait tirer profit à l’échelle national du recul progressif du SPD qui n’a pas dépassé 10% des voix en Bavière. Les élections régionales qui ont lieu ce dimanche en Hesse revêtent une importance particulière pour la coalition gouvernementale. Si un nouveau revers électoral venait sanctionner le parti de la chancelière, la presse allemande s’est faite l’écho de la possibilité qu’elle ne soit pas reconduite à la tête de son parti lors du congrès qui doit se réunit à Hambourg le 6 décembre prochain. L'affaire Khashoggi Mardi dernier, s’exprimant au parlement sur l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul, le président turc Recep Tayyip Erdogan, a affirmé que l’éditorialiste du Washington Post avait été victime d’un « meurtre sauvage » et « planifié ». Il a appelé les autorités saoudiennes à participer plus activement au déroulement de l’enquête en cours pour mettre à jour les responsables de cet assassinat. Riyad avait d’abord nié la mort du journaliste puis réfuté qu’elle ait été le fait d’un homicide, avant d’évoquer une « opération non autorisée ». Depuis, le royaume dirigé par la famille Salman a été marginalisé diplomatiquement y compris par nombre de ses partenaires diplomatiques habituels. Plusieurs membres de l’administration Trump dont le secrétaire d’État Mike Pompeo ont condamné l’assassinat de Jamal Khashoggi tout en préférant recourir à des sanctions individuelles qu’à des mesures de rétorsions commerciales. Cette déstabilisation est intervenue à la veille de la deuxième édition du forum économique « Futur Investment Initiative », surnommé le Davos du désert qui devait réunir cette semaine le monde financier et économique à Riyad et marquer l’intention du prince héritier Mohammed Ben Salman de sortir l’économie du pays de la dépendance au pétrole. Le boycott de la manifestation par de nombreux dirigeants d’entreprise et de nombreux médias occidentaux au premier rang desquels le Financial Times a porté un coup à la stratégie de communication internationale du prince héritier autour de son vaste plan d’investissement national baptisé « Vision 2030 ». En incriminant le royaume d’Arabie saoudite sans nommer expressément les membres de la famille régnante, c’est le président Erdogan qui apparaît à l’heure actuelle comme le bénéficiaire principal de cette affaire dont il fait un instrument de rééquilibrage de son rapport de force avec l’Arabie saoudite et leur allié américain, avec qui il reste en conflit sur de nombreux dossiers géopolitique qui vont de l’embargo imposé au Qatar par l’Arabie Saoudite depuis l’été 2017 à la réintégration de l’Iran dans le concert des nations.

The Cityzen Abroad: A Manchester City Football Podcast

On this week's episode I give some quick thoughts on the World Cup semi finals before jumping in to the transfer that was and the transfer that wasn't. First, how I feel about the Jorginho saga, who City shoud go after instead and why. Followed by my likes and dislikes of the Riyad Mahrez deal.