Podcasts about sujets

  • 372PODCASTS
  • 3,180EPISODES
  • 22mAVG DURATION
  • 2DAILY NEW EPISODES
  • Feb 8, 2023LATEST

POPULARITY

20152016201720182019202020212022

Categories



Best podcasts about sujets

Show all podcasts related to sujets

Latest podcast episodes about sujets

Au cœur de l'histoire
[1/2] Emmett Till, les deux visages d'une révolution pour les droits civiques

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Feb 8, 2023 15:47


Ecoutez le récit historique consacré à l'histoire d'Emmett Till, l'adolescent afro-américain qui est devenu, à sa mort, le visage de la lutte pour l'abolition des discriminations raciales aux Etats-Unis, dans les années 1950. A l'époque, les anciens Etats confédérés du Sud des Etats-Unis sont soumis à une forme de ségrégation en vertu des lois "Jim Crow", qui interdisent aux Noirs et aux Blancs de se mélanger dans la majorité des lieux publics. En 1955, alors qu'il est en vacances dans le Mississippi et qu'il sort d'une épicerie, Emmett Till, 14 ans, siffle une femme blanche. Ce geste, banal en apparence, lui vaut d'être lynché. Dans ce nouvel épisode du podcast "Au cœur de l'Histoire", l'historienne Virginie Girod s'appuie sur les témoignages des protagonistes de l'affaire pour raconter l'histoire d'Emmett Till dans le contexte de ségrégation aux Etats-Unis. Ce récit a été produit à l'occasion de la sortie en salles le 8 février 2023 du film "Emmett Till, le visage d'une révolution", réalisé par Chinonye Chukwu, avec Danielle Deadwyler et Whoopi Goldberg.Sujets abordés : Jim Crow Laws - ségrégation Etats-Unis - discriminations raciales - mouvement américain des droits civiques - lutte des Noirs américains - NAACP - abolition de l'esclavage - Etats confédérés - Rosa Parks - Malcom X - Martin Luther King.  "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio.Ecriture et présentation : Virginie Girod- Production : Europe 1 Studio- Direction artistique : Adèle Humbert et Julien Tharaud- Réalisation : Clément Ibrahim- Musique originale : Julien Tharaud- Musiques additionnelles : Julien Tharaud et Sébastien Guidis- Communication : Kelly Decroix- Diffusion et rédaction : Eloise Bertil- Visuel : Sidonie Mangin

Au cœur de l'histoire
[2/2] Madame de Maintenon, l'irrésistible ascension d'une femme discrète

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Feb 7, 2023 16:34


Écoutez la suite de l'histoire de Madame de Maintenon, la dernière favorite du roi Louis XIV, racontée par l'historienne Virginie Girod, dans un récit inédit en deux épisodes. Celle qu'on surnomme “la belle Indienne” parce qu'elle a vécu dans les Antilles s'est fait une place dans la bonne société parisienne en épousant le poète Paul Scarron. Madame de Montespan, qui est alors la favorite de Louis XIV, lui confie ensuite l'éducation des enfants qu'elle a eus avec le Roi Soleil. Devenant la gouvernante de leurs enfants légitimés, cette fonction lui permet de fréquenter la cour et de côtoyer le souverain… Bientôt, la marquise épousera Louis XIV, un mariage secret, qui ne lui permettra pas d'accéder au statut de reine.Sujets abordés : Saint-Cyr - Maison Royale de Saint-Louis -roi Soleil - protestant - catholique - huguenot - Henri IV - Anne d'Autriche - Paul Scarron - Ninon de Lenclos - Madame de Montespan - Marie-Angélique de Scorailles - Marie-Thérèse d'Autriche "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio. Ecriture et présentation : Virginie Girod - Production : Europe 1 Studio - Direction artistique : Adèle Humbert et Julien Tharaud - Réalisation : Clément Ibrahim - Musique originale : Julien Tharaud - Musiques additionnelles : Julien Tharaud et Sébastien Guidis - Communication : Kelly Decroix - Diffusion et rédaction : Eloise Bertil - Visuel : Sidonie Mangin

Au cœur de l'histoire
[1/2] Madame de Maintenon, l'irrésistible ascension d'une femme discrète

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Feb 6, 2023 12:48


Écoutez l'histoire de Madame de Maintenon, la dernière favorite du roi Louis XIV. Françoise d'Aubigné est la seule maîtresse royale à s'être faite épouser par un souverain même si elle n'a jamais porté le titre de reine. Son parcours est celle d'une enfant de la noblesse désargentée qui a monté l'échelle sociale grâce à ses qualités intellectuelles. Un destin qui va lui faire croiser la route de Madame de Montespan… Ce récit est une production Europe 1 Studio.Sujets abordés : Saint-Cyr - Maison Royale de Saint-Louis -roi Soleil - protestant - catholique - huguenot - Henri IV - Anne d'Autriche - Paul Scarron - Ninon de Lenclos - Madame de Montespan "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio. Ecriture et présentation : Virginie Girod - Production : Europe 1 Studio- Direction artistique : Adèle Humbert et Julien Tharaud - Réalisation : Clément Ibrahim - Musique originale : Julien Tharaud - Musiques additionnelles : Julien Tharaud et Sébastien Guidis - Communication : Kelly Decroix - Diffusion et rédaction : Eloise Bertil - Visuel : Sidonie Mangin

Au cœur de l'histoire
De l'Antiquité au chauffage central : comment l'homme s'est protégé du froid à travers l'Histoire ?

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Feb 3, 2023 14:51


Aujourd'hui, le chauffage est la priorité n°1, face à la flambée des coûts de l'énergie, de l'électricité et plus globalement de l'inflation. Depuis le début de l'hiver, les Français surveillent leur consommation d'électricité en tâchant de ne pas augmenter la température au-delà des 19°. Mais avant les radiateurs, comment faisait-on pour se chauffer ? Virginie Girod reçoit l'historien Olivier Jandot, auteur de l'ouvrage "Les délices du feu : l'homme, le chaud et le froid à l'époque moderne" (Editions Champ Vallon), pour retracer l'histoire du chauffage, de la maîtrise du feu à la Préhistoire à la diffusion du système de chauffage central dans les années 1960. "Avant la cheminée était à la fois le lieu où on préparait les repas, où l'on venait se réchauffer, et où l'on pouvait le plus être exposé à la lumière", rappelle notamment Olivier Jandot.Sujets abordés : hypocaustes - Antiquité - chauffage - énergie - pétrole - électricité 

Au cœur de l'histoire
[4/4] Tchernobyl et l'ingénieur qui a tenté de limiter la catastrophe nucléaire

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Feb 2, 2023 18:07


Quelque temps après l'accident nucléaire de la centrale de Tchernobyl, le rideau de fer qui sépare le bloc de l'Est et le bloc de l'Ouest pendant la Guerre Froide commence à se fissurer. Mikhail Gorbatchev, le secrétaire général du parti communiste de l'URSS, expérimente sa politique de Glasnost en laissant des journalistes mais aussi le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique, un Occidental, se rendre sur les lieux du drame. Le 14 mai 1986, Mikhail Gorbatchev contacte également Valery Legasov pour obtenir un compte rendu précis des évènements en vue de son discours à la télévision. Bien qu'il souhaite se montrer transparent avec le peuple pour gagner la confiance de l'opinion publique, Mikhail Gorbatchev trie soigneusement les informations que lui a transmises le chimiste… Dans ce nouvel épisode du podcast "Au cœur de l'Histoire", l'historienne Virginie Girod achève son récit historique de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl avec la mission des liquidateurs.Sujets abordés : rideau de fer - bloc de l'Est - bloc de l'Ouest – liquidateurs Tchernobyl - politique de Glasnost - catastrophe nucléaire Tchernobyl - Mikhaïl Gorbatchev - histoire de l'URSS - parti communiste Union Soviétique - superpuissances Guerre Froide – propagande soviétique - héros de Tchernobyl - Valery Legasov - armée russe  "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio. Ecriture et présentation : Virginie Girod - Production : Adèle Humbert - Direction artistique : Adèle Humbert et Julien Tharaud - Réalisation : Clément Ibrahim - Musique originale : Julien Tharaud - Musiques additionnelles : Julien Tharaud et Sébastien Guidis - Communication : Kelly Decroix - Diffusion et rédaction : Eloise Bertil - Visuel : Sidonie Mangin

Au cœur de l'histoire
[3/4] Tchernobyl et l'ingénieur qui a tenté de limiter la catastrophe nucléaire

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Feb 1, 2023 18:06


Le 29 avril 1986, 80 pilotes de combat survolent la centrale nucléaire de Tchernobyl. Les techniciens à bord lancent dans le cratère formé par l'explosion du réacteur toujours en fusion, des sacs de 80kg de sable et des sacs d'acide carbonique. L'objectif : tenter d'étouffer le feu et absorber les particules radioactives. Tous ignorent les premiers symptômes d'une irradiation mortelle : nausées, maux de tête soudains, évanouissements… Quel discours médiatique est alors propagé par les gouvernements soviétiques et européens sur le drame de Tchernobyl et ses conséquences immédiates ? Dans ce troisième épisode de la mini-série Tchernobyl du podcast "Au cœur de l'Histoire", l'historienne Virginie Girod raconte les retombées de l'accident de Tchernobyl jusqu'en Europe.Sujets abordés : nuage de Tchernobyl – surveillance de la radioactivité - impacts de l'accident de Tchernobyl en Europe –politique de Glasnost - catastrophe nucléaire Tchernobyl - Mikhaïl Gorbatchev - histoire de l'URSS - parti communiste Union Soviétique - superpuissances Guerre Froide - bloc de l'Est  "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio. Ecriture et présentation : Virginie Girod - Production : Adèle Humbert - Direction artistique : Adèle Humbert et Julien Tharaud - Réalisation : Clément Ibrahim - Musique originale : Julien Tharaud - Musiques additionnelles : Julien Tharaud et Sébastien Guidis - Communication : Kelly Decroix - Diffusion et rédaction : Eloise Bertil - Visuel : Sidonie Mangin

Au cœur de l'histoire
[2/4] Tchernobyl et l'ingénieur qui a tenté de limiter la catastrophe nucléaire

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Jan 31, 2023 14:16


Ecoutez la suite du récit consacré à la catastrophe nucléaire de Tchernobyl en 1986. Cinq heures après l'explosion, alors que les pompiers luttent contre un incendie impossible à éteindre, des particules radioactives s'échappent du réacteur en fusion et contaminent l'atmosphère. Personne n'a encore pris la mesure du drame qui est en train de se jouer.  Après son arrivée à Pripyat, la commission gouvernementale est divisée en 4 groupes : le premier travaille sur les causes de l'accident, le deuxième part faire des mesures de radioactivité dans Pripyat, le troisième travaille sur un plan d'évacuation des civils, et le quatrième, auquel appartient le chimiste soviétique Valery Legasov, travaille aux mesures à prendre pour limiter les dégâts, éteindre l'incendie et nettoyer la zone. Dans ce deuxième épisode de la mini-série Tchernobyl du podcast "Au cœur de l'Histoire", l'historienne Virginie Girod raconte les premières réactions à l'accident de la centrale à différentes échelles : celle du gouvernement, mais aussi celle des scientifiques envoyés sur place pour trouver des solutions.Sujets abordés : KGB - politique de Glasnost - catastrophe nucléaire Tchernobyl - Mikhaïl Gorbatchev - histoire de l'URSS - parti communiste Union Soviétique - superpuissances Guerre Froide - bloc de l'Est.  "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio. Ecriture et présentation : Virginie Girod - Production : Adèle Humbert - Direction artistique : Adèle Humbert et Julien Tharaud - Réalisation : Clément Ibrahim - Musique originale : Julien Tharaud - Musiques additionnelles : Julien Tharaud et Sébastien Guidis - Communication : Kelly Decroix - Diffusion et rédaction : Eloise Bertil - Visuel : Sidonie Mangin   Bibliographie : https://theconversation.com/tchernobyl-35-ans-apres-laccident-nucleaire-decouvrez-comment-la-nature-y-a-repris-ses-droits-118082 Markiyan Kamysh, La Zone, Arthaud, 2016 SOURCESTranscription des cassettes de Legasov en anglais :https://legasovtapetranslation.blogspot.com/2019/10/tape-3-side-b.html Igor Kostine, Tchernobyl, Les Arènes, 2020 DOCUMENTAIRESLa bataille de Tchernobyl, Thomas Johnson, 2006Le sacrifice, Wladimir Tcherkoff, 2004.    Archives : La catastrophe vue des USA (Washington), Jean-Pierre Joulin, 30 avril 1986L'explosion des réacteurs de la centrale de Tchernobyl, interview de Pierre Tanguy, patron de la sécurité nuclaire à EDF, par Stéphane Paoli et Jean-Pierre Joulin, 30 avril 1986"Parlons vrai", interview de Pierre Messmer, Président du groupe RPR à l'Assemblée nationale, par Catherine Nay et Gerard Carreyrou 30 avril 1986"L'incident est-il terminé ?", Jean-Pierre Joulin, 2 mai 1986

Au cœur de l'histoire
[1/4] Tchernobyl et l'ingénieur qui a tenté de limiter la catastrophe nucléaire

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Jan 30, 2023 15:07


Dans la nuit du 25 au 26 avril 1986, le réacteur n°4 de la centrale Vladimir Illitch Lénine explose, causant le plus grand des accidents technologiques de l'Histoire : Tchernobyl. Les dirigeants soviétiques doivent improviser des solutions pour limiter la fuite de particules radioactives dans l'atmosphère, et sécuriser le site pour empêcher une seconde explosion qui rendrait l'Europe inhabitable. Valery Legasov, chimiste soviétique membre de l'Académie des sciences de Moscou, fait partie de la commission gouvernementale de scientifiques formée en urgence pour tenter de limiter les dégâts de la catastrophe nucléaire. Dans ce premier épisode de la mini-série inédite consacrée à Tchernobyl du podcast "Au cœur de l'Histoire", l'historienne Virginie Girod raconte les origines de ce drame qui a marqué l'histoire à jamais.Sujets abordés : Catastrophe nucléaire Tchernobyl - Mikhaïl Gorbatchev - histoire de l'URSS - parti communiste Union Soviétique - Guerre Froide - bloc de l'Est - superpuissances   "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio. Ecriture et présentation : Virginie Girod - Production : Adèle Humbert - Direction artistique : Adèle Humbert et Julien Tharaud - Réalisation : Clément Ibrahim - Musique originale : Julien Tharaud - Musiques additionnelles : Julien Tharaud et Sébastien Guidis - Communication : Kelly Decroix - Diffusion et rédaction : Eloise Bertil - Visuel : Sidonie Mangin

Au cœur de l'histoire
Des "illustrés" à Tintin : la BD, un moyen de divertir mais aussi de critiquer la société ?

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Jan 27, 2023 15:24


INTERVIEW - A l'occasion du Festival d'Angoulême qui célèbre chaque année le 9e art, Virginie Girod reçoit Sébastien Bordenave, spécialiste de la bande dessinée à Europe 1, pour retracer l'histoire de la BD, des illustrés à la création de la BD moderne avec des héros comme Tintin entre la fin du XIXe siècle et la Première Guerre mondiale. Le chroniqueur radio s'appuie sur l'ouvrage "La bande dessinée à la belle époque de 1880 à 1914" de Thierry Groensteen (Editions Les Nouvelles impressions) pour raconter les débuts de la BD, avec les premières "histoires en images" que l'on trouvait dans les journaux, puis comment Hergé a inventé le personnage mythique de Tintin, ou encore la représentation des femmes dans les dessins des BD du début du XXe siècle. "Quand on lit des BD de la Belle époque, on a l'impression d'être sur une autre planète. On peut tomber sur des dessins d'un racisme, d'un machisme, d'un antisémitisme hallucinants...", décrypte Sébastien Bordenave.Sujets abordés : histoire de la bande dessinée - histoire du livre - caricatures dessin - BD satyriques - littérature belle époque - Hergé - Tintin

Au cœur de l'histoire
[2/2] Néron, itinéraire d'un empereur romain gâté

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Jan 24, 2023 12:08


Écoutez la suite de l'histoire de l'empereur romain Néron, racontée par l'historienne Virginie Girod, dans un récit inédit en deux épisodes. La mère de Néron, Agrippine la Jeune, a tout fait pour porter son fils au pouvoir. Pour atteindre son but, elle a épousé son oncle puis elle l'a tué. Elle s'est entourée du philosophe Sénèque et du préfet de la garde prétorienne Burrus pour trouver des appuis dans l'aristocratie et chez les militaires. Au départ, Néron apprécie ce que sa mère fait pour lui mais Sénèque et Burrus le poussent à la rébellion. Désormais, il veut régner seul mais sa mère n'est pas d'accord. Néron ne voit plus qu'une solution pour se débarrasser d'elle : la tuer. L'idée germe alors que sa mère est accusée de monter un complot contre lui… Ce récit est une production Europe 1 Studio.Sujets abordés : Rome - empire romain - Néron - Antiquité - Minerve - Agrippine - Caligula - Britannicus - Claude - Brutus - Sénèque  "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio. Ecriture et présentation : Virginie Girod - Production : Adèle Humbert - Direction artistique : Adèle Humbert et Julien Tharaud - Réalisation : Clément Ibrahim - Musique originale : Julien Tharaud - Musiques additionnelles : Julien Tharaud et Sébastien Guidis - Communication : Kelly Decroix - Diffusion et rédaction : Eloise Bertil - Visuel : Sidonie Mangin

Au cœur de l'histoire
[1/2] Néron, itinéraire d'un empereur romain gâté

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Jan 23, 2023 15:31


Écoutez l'histoire de l'empereur romain Néron, racontée par l'historienne Virginie Girod, dans un récit inédit en deux épisodes. Le nom de l'empereur romain Néron est très connu à cause des péplums et des bandes dessinées. Il évoque la tyrannie, la démesure et, pire que tout, le matricide. Mais à bien y regarder, les choses sont plus nuancées que ça. Néron a bien été un enfant gâté taillé pour gouverner par une mère toute-puissante. Mais il était aussi un artiste qui avait une vision esthétisante du pouvoir. Ce goût de la démesure l'a fait passer pour un tyran aux yeux des Romains qui ont fini par lui faire payer ses excès. Ce récit est une production Europe 1 Studio.Sujets abordés : Rome - empire romain - Néron - Antiquité - Minerve - Agrippine - Caligula - Britannicus  "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio. Ecriture et présentation : Virginie Girod - Production : Adèle Humbert - Direction artistique : Adèle Humbert et Julien Tharaud - Réalisation : Clément Ibrahim - Musique originale : Julien Tharaud - Musiques additionnelles : Julien Tharaud et Sébastien Guidis - Communication : Kelly Decroix - Diffusion et rédaction : Eloise Bertil - Visuel : Sidonie Mangin

Au cœur de l'histoire
Que peut (vraiment) nous apprendre la chute de l'Empire romain ?

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Jan 21, 2023 18:05


INTERVIEW - Pour creuser les vraies raisons de la chute de l'Empire romain, Virginie Girod reçoit Dimitri Tilloi-d'Ambrosi, agrégé et docteur en histoire romaine. Il est l'auteur de "24 heures de la vie sous Néron" (Presses universitaires de France). Au fil des siècles, la chute de l'Empire romain est devenue une sorte de mythe. C'est un peu le maître-étalon de la mort des civilisations. Les causes de cette chute sont nombreuses : elle commence par une crise politique qui cause, en domino d'autres crises économiques, sociales, migratoires, religieuses, morales. L'historien américain Kyle Harper, auteur du livre Comment l'Empire romain s'est effondré, évoque deux autres causes qui auraient provoqué la chute de Rome : les changements climatiques et les pandémies. Qu'en est-il vraiment ?Quelle a pu être l'influence du climat ? "Ce que Harper définit comme l'optimum climatique romain est une période qui est comprise entre le IIᵉ siècle avant Jésus-Christ et jusqu'à la dynastie des Antonin, qui est traditionnellement considérée comme un âge d'or pour l'Antiquité romaine. Cette période correspond, d'un point de vue géopolitique, effectivement à une expansion de l'Empire sans se place au IIᵉ siècle avant Jésus-Christ. C'est l'époque de la victoire sur Carthage, de l'expansion en Orient. Cette période d'expansion et d'apogée de Rome correspond à des conditions climatiques particulièrement favorables pour le monde romain, avec des températures plutôt chaudes, une humidité et donc une pluviométrie suffisante et évidemment, ce qui est fondamental pour l'agriculture et donc évidemment des conditions naturelles favorables à un essor économique et également pour la production de nourriture".Quelle est la situation en Egypte dans l'Antiquité, dans cette civilisation où la crue du Nil est si fondamentale ? Et comment analyser ce que dit Grégoire le Grand, l'un des Pères de l'Église au VIᵉ siècle, qui considère que les catastrophes climatiques qu'il constate notamment en Italie, annoncent la fin du monde ?Sujets abordés : Rome - Italie -Empire Romain - Jules César - Egypte - Antiquité - climat - sécheresse - Nil - Grégoire Le Grand - épidémie - peste - Jésus-Christ - Nouveau testament

Au cœur de l'histoire
[Interview] La grève est-elle une "histoire" française ?

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Jan 20, 2023 15:18


Virginie Girod reçoit Laure Machu, historienne et maîtresse de conférence, spécialiste de l'histoire du droit du travail et des mouvements sociaux, auteure de "Le Travail en Europe occidentale des années 1830 aux années 1930" (Presses universitaires de Rennes). Peut-on vraiment dire que la grève est une spécificité française ? Quelle a été la place des femmes dans les mouvements de grève pendant la Première Guerre mondiale ? Quelles sont les revendications des manifestants au moment du Front populaire en 1936 et pourquoi les appelle-t-on les "grèves de la joie" ? Et en quoi Mai 68 est-il un mouvement de grève très particulier dans l'Histoire ? "Il y a eu plusieurs mouvements de grève qui ont eu une dimension européenne, où la France n'était pas isolée", précise Laure Machu.La première grande série de grèves du XXᵉ siècle a lieu pendant la Première Guerre mondiale. "L'une des spécificités, ce qui fait le caractère inédit des grèves de 1917 en France, c'est la présence féminine puisque jusque-là, les femmes étaient beaucoup moins représentées que les hommes dans les mouvements de grève pour un certain nombre de raisons, parce qu'elles étaient notamment dans des emplois ou dans des secteurs où il était moins facile de faire grève et qu'elles étaient relativement marginalisées dans les organisations syndicales. Et puis le fait de faire grève pour une femme était considéré comme moins légitime que pour un homme. Or, les grèves de 1917 sont incontestablement des grèves féminines. Cette participation massive des femmes s'explique par leur place dans l'économie de guerre. Il y a deux mouvements de grève féminins en 1917 : celui des midinettes, c'est-à-dire des ouvrières de la couture parisienne, et celui des munitionnaires, c'est-à-dire des femmes qui travaillent dans les usines d'armement, à la place des hommes notamment, par exemple chez Renault ou chez Citroën. Et ces femmes franchissent un double interdit, commettent une double infraction : d'abord, celle de faire grève en tant que femmes. Ensuite, celui de faire grève en temps de guerre".1968, les grèves qui deviennent un mouvement de contestation de la société. "On peut dire que les grèves de 1968 s'inscrivent dans un mouvement contestataire, dans le sens où, dans les grèves, il y a une remise en cause des formes d'autorité, celle du patron de l'usine, mais aussi celle des organisations syndicales. Et là, on voit une jonction avec d'autres mouvements sociaux, avec celui des étudiants et avec celui aussi des femmes. Ensuite, dans les années 70, il y a une articulation entre les autres formes de mobilisations pour bouleverser les traditions et les mœurs. Il y a des acquis sociaux, des augmentations de salaires, des nouveaux droits sociaux, la création de la section syndicale d'entreprise. Mais fondamentalement, ces acquis sociaux ne répondent qu'en partie aux aspirations des grévistes. Et notamment, il n'y a pas de remise en cause de la rationalisation de l'ordre disciplinaire à l'intérieur des usines".Sujets abordés : grève - Histoire - France - Première guerre mondiale - munitionnettes - Front populaire - Mai 68

Au cœur de l'histoire
[2/2] La jeunesse de Colette ou la conquête de la liberté

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Jan 17, 2023 13:19


Écoutez la suite de l'histoire de la jeunesse de Colette, qui est est devenue célèbre en écrivant la série des Claudine, racontée par l'historienne Virginie Girod, dans un récit inédit en deux épisodes. Àprès une jeunesse iconoclaste en Bourgogne, à 20 ans, Colette se marie avec Willy, un auteur à succès et grand amateur de femmes. Il l'initie à l'amour et à la vie mondaine. Et elle se console de ses infidélités en commençant à écrire tout en s'initiant au libertinage… Après avoir dédaigné le manuscrit de Claudine à l'école, Willy se rend compte de son potentiel. Ce récit est une production Europe 1 Studio.Sujets abordés : Colette - littérature - Claudine - journalisme - Moulin Rouge - Sidonie Gabrielle Colette - Willy - femme écrivain  "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio. Ecriture et présentation : Virginie Girod - Production : Adèle Humbert - Direction artistique : Adèle Humbert et Julien Tharaud - Réalisation : Clément Ibrahim - Musique originale : Julien Tharaud - Musiques additionnelles : Julien Tharaud et Sébastien Guidis - Communication : Kelly Decroix - Diffusion et rédaction : Eloise Bertil - Visuel : Sidonie Mangin

Au cœur de l'histoire
[1/2] La jeunesse de Colette ou la conquête de la liberté

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Jan 16, 2023 11:38


Écoutez l'histoire de Colette, et plus particulièrement la jeunesse de l'une des plus grandes figures de la littérature du XXe siècle, racontée par l'historienne Virginie Girod, dans un récit inédit en deux épisodes. Colette est devenue célèbre en écrivant la série des Claudine, puis elle s'est illustrée sur scène et dans le journalisme. On lui doit une soixantaine de livres et plus de 2 000 articles. Son œuvre est si importante qu'elle a été la première femme française à recevoir des funérailles nationales ! Et dans sa jeunesse, elle a su s'affranchir des codes de la société du 19ème siècle et s'affirmer comme écrivain… Ce récit est une production Europe 1 Studio.Sujets abordés : Colette - littérature - Claudine - journalisme - Moulin Rouge - Sidonie Gabrielle Colette - Willy  "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio. Ecriture et présentation : Virginie Girod - Production : Adèle Humbert - Direction artistique : Adèle Humbert et Julien Tharaud - Réalisation : Clément Ibrahim - Musique originale : Julien Tharaud - Musiques additionnelles : Julien Tharaud et Sébastien Guidis - Communication : Kelly Decroix - Diffusion et rédaction : Eloise Bertil - Visuel : Sidonie Mangin

Au cœur de l'histoire
De Marlene Dietrich aux films de propagande : comment le cinéma a basculé sous l'Allemagne nazie ?

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Jan 13, 2023 14:36


INTERVIEW - Pour évoquer le cinéma et les actrices sous le IIIe Reich face à Hitler dans l'Allemagne nazie, Virginie Girod reçoit Isabelle Mity, docteure en études germaniques et agrégée d'Allemand, auteure "Des actrices du IIIe Reich, splendeurs et misères des icônes du Hollywood nazi" (Editions Perrin). Moins connu qu'Hollywood, on a oublié que l'Allemagne a été un grand pays de cinéma pendant la République de Weimar, avec l'UFA "qui est la plus ancienne des sociétés de production allemandes, créée en 1917 pendant la Première guerre mondiale pour faire des films de propagande déjà à l'époque". "C'est la Mecque des films européens, c'est ce qu'il se fait de mieux après Hollywood", résume Isabelle Mity. C'est à cette époque que sortent des films qui sont entrés dans l'histoire du cinéma comme "Métropolis" de Fritz Lang ou "L'Ange Bleu" avec Marlene Dietrich. L'arrivée d'Adolf Hitler au pouvoir, cinéphile à sa façon, va transformer radicalement cette industrie et la vie des artistes, acteurs, réalisateurs en Allemagne, avec l'avènement du IIIe Reich. Avec Goebbels, "ils veulent instrumentaliser le cinéma pour faire passer des messages, pour édifier le peuple. Cela étant, ça ne doit pas être fait de manière trop transparente et trop visible", ajoute Isabelle Mity.Sujets abordés : Leni Riefenstahl - Adolf Hitler - nazisme - propagande - Deuxième guerre mondiale - cinéma - Berlin - Dr Joseph Goebbels - Marlene Dietrich - Fritz Lang

Au cœur de l'histoire
[2/2] Ramsès II, le plus grand pharaon d'Égypte

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Jan 12, 2023 15:55


Écoutez la suite de l'histoire de Ramsès II, le plus grand pharaon d'Égypte, racontée par l'historienne Virginie Girod, dans un récit inédit en deux épisodes. Ramsès II a été préparé à régner sur l'Égypte par son grand-père et son père. Il prend la suite de leur politique destinée à rétablir la prospérité de son royaume. Il décide de s'attaquer aux Hittites, le royaume voisin, pour le contrôle du Proche-Orient. La bataille de Qadesh a failli mal tourner pour les Égyptiens qui réussissent finalement à repousser les Hittites. Mais pas question pour Ramsès de raconter à son peuple ce qui n'est qu'une demi-victoire. C'est ici que va commencer à s'écrire sa légende… Ce récit est une production Europe 1 Studio.Sujets abordés : Ramsès II - pharaon - Egypte - Nil - pyramide - Egyptologie  "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio. Ecriture et présentation : Virginie Girod - Production : Adèle Humbert - Direction artistique : Adèle Humbert et Julien Tharaud - Réalisation : Clément Ibrahim - Musique originale : Julien Tharaud - Musiques additionnelles : Julien Tharaud et Sébastien Guidis - Communication : Kelly Decroix - Diffusion et rédaction : Eloise Bertil - Visuel : Sidonie Mangin

Entrepreneur State Of Mind Podcast
ESOA #12 w/ la Communauté Telegram ESOA: Bilan et comment améliorer notre podcast en 2023?

Entrepreneur State Of Mind Podcast

Play Episode Listen Later Jan 8, 2023 70:13


Le Podcast de Entrepreneur State Of Africa nous plonge au coeur de conversations entre Kahi Lumumba (Co-Founder & CEO Totem Experience, Adicomdays) et Moulaye Tabouré (Co-Founder & CEO Afrikrea, Anka). Cette semaine et pour la première de l'année, nous avons échangé à batons rompus avec des membres de notre communauté Télégram, accessible ici : https://t.me/+-JQastN9rsszOWY8 0:00-10:47: Présentation membres ESOA 10:47-15:33: Comment nous ont connu ? 15:33-24:15: Pourquoi ce podcast ? (Sujets, style?) 24:15-40:16: Pistes d'améliorations et partages 40:16-48:17: objectifs groupe Telegram ESOA 48:17-51:49: détails à remarquer 51:49-1:00:38: attentes communauté ESOA 1:00:38-1:10:13 : vision du podcast ESOA

Au cœur de l'histoire
De Napoléon à Harry Potter : d'où vient la tradition de l'uniforme à l'école ?

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Jan 6, 2023 15:06


INTERVIEW - Pour évoquer les uniformes à l'école à travers l'Histoire, Virginie Girod reçoit l'historienne, Laurence de Cock, docteure en sciences de l'éducation et auteure "D'une journée fasciste. Elise et Célestin Freinet, pédagogues et militants" (Editions Agone). Cette spécialiste le précise immédiatement : l'uniforme à l'école est une tradition née en Angleterre jusqu'aux images véhiculées par l'univers d'Harry Potter par exemple, mais les questionnements autour de l'école sont quant à eux "liés à l'histoire proprement française de l'éducation et en particulier à la mainmise pendant très longtemps de la religion sur cette éducation". Si l'on remonte dans l'Histoire, l'uniforme "n'a pas une vocation à uniformiser. Il a une vocation à distinguer, en l'occurrence distinguer la masse des incultes, d'une forme d'élite", précise encore Laurence de Cock qui cite d'abord l'importance des lycées sous Napoléon puis la rupture créée par Mai 68 et l'abandon de la "blouse". "Mai 68, c'est une libération des corps et l'uniforme et la blouse pouvaient être considérés comme une forme de discipline des corps, de soumission à un ordre", analyse encore cette historienne.Sujets abordés : uniforme - éducation - école - Napoléon - Harry Potter - Mai 68

Le podcast des éclaireurs
[Tendances] Les sujets chauds de la Tech 2023

Le podcast des éclaireurs

Play Episode Listen Later Jan 5, 2023 57:07


Pour inaugurer cette nouvelle année, les Eclaireurs deu Numérique vous proposent un épisode "crossover" avec le talkshow Trench Tech pour échanger sur 4 sujets majeurs de 2023 : web3, deepkakes, souveraineté numérique et big techs.  Avec Bertrand Lenotre, Damien Douani, Fabrice Epelboin, Cyrille Chaudoit, Mick Levy et Thibaut Le Masne

Les Experts
Les Experts : Les sujets économiques de 2023 en France - 02/01

Les Experts

Play Episode Listen Later Jan 2, 2023 23:56


Ce lundi 2 janvier, les sujets économiques de 2023 en France ont été abordés par Dany Lang, enseignant chercheur en économie à Sorbonne-Paris Nord, Léonidas Kalogeropoulos, PDG de Médiation & Arguments, et Emmanuel Combe, professeur à la Skema Business School, vice-président de l'Autorité de la concurrence, dans l'émission Les Experts, présentée par Nicolas Doze sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Au cœur de l'histoire
[A écouter en famille] Dans l'Histoire, "la table a été utilisée pour sceller des alliances"

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Dec 30, 2022 15:23


INTERVIEW - Virginie Girod reçoit David Michon, historien et enseignant-chercheur qui travaille sur les patrimoines littéraires et gastronomiques du XIXème siècle à nos jours. Convoquant de grands noms comme Vatel, Taillevent ou Escoffier, ce spécialiste s'intéresse au rapport entre gastronomie d'un côté et relations de pouvoir de l'autre, à la cour évidemment puis au fil des siècles dans les restaurants. En quoi sont-ils plus propices à une discussion apaisée que les cafés ? Quels sont les codes qui s'y installent progressivement, quant aux menus par exemple ?Sujets abordés : nourriture - gastronomie - restaurants - pouvoir - politique

Dans les yeux d'Olivier Delacroix
Joël, atteint du sida : « J'ai vécu l'exclusion sociale »

Dans les yeux d'Olivier Delacroix

Play Episode Listen Later Dec 29, 2022 22:53


Olivier Delacroix part à la rencontre de Joël, atteint par le virus du sida. A l'âge de 27 ans, alors qu'il vit encore chez ses parents, Joël apprend lors d'un examen médical qu'il est séropositif. On est alors en 1992. A l'époque, il n'existe pas de remède pour le syndrome d'immunodéficience. Pour Joël, tout s'effondre. Dans les médias, le sida est appelé "cancer des gays" et s'accompagne de toute une série de clichés sur les personnes infectées. Lorsqu'il fait part de la nouvelle terrible à sa famille, il se heurte au rejet de ses proches, qui découvrent alors son homosexualité... Comment accepter d'avoir été exclu par les siens ? Comment se reconstruire loin d'eux ? Dans ce nouvel épisode du podcast "Dans les yeux d'Olivier" adapté par Europe 1 Studio, Joël confie son histoire à Olivier Delacroix. Il raconte son exclusion sociale et les conséquences qu'on eu la maladie sur les différents plans de sa vie.Sujets abordés : VIH - sida - maladie - rejet familial - exclusion sociale - relations - psychologie - traumatisme

Dans les yeux d'Olivier Delacroix
Charline, infirmière libérale auprès des personnes âgées : « Pour les personnes en fin de vie, l'enjeu est grand »

Dans les yeux d'Olivier Delacroix

Play Episode Listen Later Dec 28, 2022 29:58


Olivier Delacroix partage le quotidien de Charline, infirmière libérale en zone rurale. Il y a trois ans, Charline s'est installée à la campagne, loin des services hospitaliers de la ville, où elle a commencé sa carrière. Un choix de vie qui implique beaucoup de sacrifices. Charline, qui exerce en partie à domicile, passe ses journées de travail à faire des allers-retours en voiture pour aller s'occuper de ses patients et de leur famille. Avec le métier d'infirmière, Charline a trouvé sa vocation : aider les gens à vivre leurs derniers instants comme ils le souhaitent lui permet de se sentir utile dans sa communauté. Mais le manque de reconnaissance de la profession du point de vue économique et de l'Etat rend ses conditions de travail difficiles… A quoi ressemblent ces journées ? Dans ce nouvel épisode du podcast "Dans les yeux d'Olivier" adapté par Europe 1 Studio, Charline raconte l'émotion qu'elle ressent chaque fois qu'une famille lui ouvre les bras. Elle se confie aussi sur ses "soupapes" personnelles, ces moyens qu'elle a trouvés pour se libérer du poids mental de son travail d'accompagnement de personnes en fin de vie.Sujets abordés : soignants - infirmier libéral - fin de vie - accompagnement des patients - équilibre de vie 

Au cœur de l'histoire
[A écouter en famille] De Saint-Nicolas à Coca-Cola : les origines du Père Noël

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Dec 23, 2022 14:46


INTERVIEW - Virginie Girod reçoit l'historienne Nadine Cretin, spécialiste des fêtes et des traditions. Autrice de "Histoire du Père Noël" (Editions Le Pérégrinateur), Nadine Cretin raconte les origines de ce personnage mythique, dont tous les enfants attendent le passage le soir du 24 décembre. Saint-Nicolas est-il l'ancêtre du père Noël ? Quels sont les miracles ou les pouvoirs qui lui sont attribués dans les différentes traditions ? Et comment en est-on arrivé au Père Noël tel qu'on le connaît aujourd'hui, vêtu de rouge, avec sa barbe blanche et son bonnet ? "Le père Noël a beaucoup changé, et au fil du temps il a pris un côté consumériste, mais il est toujours associé à un bonheur particulier", précise Nadine Cretin.Sujets abordés : histoire des fêtes et traditions occidentales - origines du Père Noël - histoires pour enfants - Saint-Nicolas

Chronique Economique
Et si l'année 2022 n'était qu'un immense grand bond en arrière dans le passé ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 23, 2022 4:06


Et si nous terminions l'année en beauté en faisant un grand bond dans le passé, C'est ce que proposent mes confrères du quotidien économique Les Echos. Et je trouve leur idée épatante. Ausculter de près l'actualité de l'année 2022. Et vous constaterez quoi ? Que nous tous, nous avons fait un retour dans le passé et sans le savoir. Alors prenez le sujet qui nous a occupés presque à plein temps cette année : l'énergie. Qui aurait imaginé qu'en 2022, nous nous poserions des questions aussi plates pour savoir si nous pourrions passer cet hiver sans grelotter de froid et sans panne d'électricité ? Alors les plus anciens qui ont vécu la sortie de la deuxième guerre mondiale ou les privations des années 70, durant la guerre israélo arabe, ont dû avoir un gros sentiment de déjà-vu. Autre exemple, celui de la voiture. Elle a été pendant des années symbole de liberté, d'émancipation. Les films, les spots télés à sa gloire se comptent en millions. Et là, patatras, en 2022, c'est le grand virage. Alors non seulement la voiture est dénigrée, non seulement elle est montrée du doigt pour sa pollution, mais en plus elle se fait désirer. L'effet cumulé du COVID et de la guerre en Ukraine fait que les délais de livraison des voitures se sont allongés entre six mois et parfois une année. Alors si ça, ce n'est pas un parfum d'il y a 50 ans, qu'est-ce que c'est alors ? Et comme les prix des voitures électriques sont forcément plus élevés, que les voitures thermiques sont également plus chères à cause des pénuries et que même les voitures d'occasion deviennent nettement plus chères, la voiture devient un produit de luxe. Exactement comme au début des années 60. Quant à la consommation, elle a fait aussi un bond en arrière dans le passé le bio n'a plus la cote. Non pas parce que les gens n'aiment pas le bio, mais parce qu'il est trop cher. Et donc les rayons bios sont boudés aujourd'hui par la clientèle habituelle. Et pendant ce temps, tout ce qui est bizness de la seconde main cartonne en magasins physiques ou via le commerce. Qui aurait imaginé qu'acheter en l'occasion serait considéré comme aujourd'hui le nec le plus ultra en 2022 ? Sujets évoqués : monde, inflation, confrères, Echos, Chine, commerce, mondial, 2001, million, ouvrier, payé, prix, produits, services, chute, taux, Europe, années 80, passé, villes, citadin, capitales, voiture, maires, automobile, bond en arrière, passé, commun, décroissance, résultat, soutien, Ukraine, réchauffement, climatique, adaptation, espace, public, citadin, privations, pénurie, contestable, tri, objectif, préservation, planète, avis, santé, chirurgien, bonheur, silence, organes, 2023--- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.

Dans les yeux d'Olivier Delacroix
Valérie, victime d'inceste : « On n'a plus l'impression d'être un humain »

Dans les yeux d'Olivier Delacroix

Play Episode Listen Later Dec 22, 2022 22:17


Olivier Delacroix partage l'histoire de Valérie, victime d'inceste dans son enfance. Dès l'âge de six ans, Valérie, enfant timide, subit les assauts de son père et de son oncle. En l'absence de sa mère, avec qui Valérie ne communique pas beaucoup, les deux bourreaux font d'elle leur objet sexuel. Le jour où sa mère abandonne le foyer, les violences redoublent, jusqu'au jour où les voisins entendent les cris de la fillette et dénoncent la famille aux services sociaux… Comment Valérie s'est-elle reconstruite loin de ceux qui l'ont élevé ? Dans ce nouvel épisode du podcast "Dans les yeux d'Olivier" adapté par Europe 1 Studio, Valérie se confie sur le traumatisme qu'elle a vécu. Elle raconte comment ses blessures de l'enfance ont impacté ses relations à l'âge adulte, et se livre sur son combat pour inciter les victimes comme elle à briser le silence.Sujets abordés : inceste - viol - agression sexuelle - relations familiales - PTSD - psychologie

Chronique Economique
Et si les perdants et les gagnants de l'année 2022 n'étaient pas ceux que l'on imaginait ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 22, 2022 4:06


Je vais partager avec vous un sentiment très fort au niveau mondial. N'avez-vous pas l'impression que les gagnants du début de l'année sont finalement les perdants de la fin de l'année ? On nous disait par exemple que les États-Unis étaient essoufflés, qu'ils n'étaient plus les leaders du monde. Les médias s'amusaient des gaffes, des trous de mémoire et de l'âge avancé de Joe Biden. Et puis finalement, ce président endormi, comme les médias l'ont trop rapidement décrit, a réussi à sauver son pouvoir au Parlement américain en limitant justement la casse face au soi-disant raz de marée des Républicains et avec ses subventions massives à l'économie américaine, y compris au détriment de ses alliés européens. Il est en train de réaliser le rêve de Donald Trump, c'est-à-dire de restaurer la grandeur économique perdue des États-Unis en soutenant à fond l'Ukraine. Il aura même réussi à laver l'humiliation du départ en catastrophe des troupes américaines de l'Afghanistan. Et, comme le fait remarquer Jean-Baptiste Noé est rédacteur en chef de la revue Conflit. L'arrivée du président ukrainien à Washington et non pas à Paris, non pas à Londres ou à Bruxelles, montre bien que le déplacement de Zelensky, c'est en quelque sorte le vassal qui se rend chez son seigneur. Et comme il le dit si bien, cette première visite à l'étranger du président ukrainien montre bien que l'on est dans une guerre États-Unis contre Russie via l'Ukraine interposée. Et même si cette guerre coûte effectivement de l'argent aux États-Unis, ces derniers vont la noyer dans l'inflation, comme le dit Jean-Baptiste Noé. Mais surtout, cela ne leur coûtera aucune vie humaine. C'est, je le cite, une manière très habile de faire la guerre, d'avoir des succès sans avoir aucun mort à déplorer. Et surtout, c'est une manière, dit il, de montrer à la Chine ce qui pourrait se passer en cas d'attaque de Taïwan. Et donc, oui, le grand gagnant économique et géopolitique de l'année 2022, ce sont clairement les États-Unis. En revanche, la Chine, présentée comme ayant bien géré le COVID, ce pays qui est sorti avant nous de la crise sanitaire, est aujourd'hui justement rattrapé par sa politique de COVID ou de zéro COVID. À force de boucler des villes entières dès qu'un cas de COVID se présentait. C'est simple la croissance économique chinoise est tombée cette année à 3%. C'est du jamais vu depuis l'époque de Mao, c'est dire. Et l'Américain Jamie Dimon, le patron de JP Morgan, la plus importante banque au monde, l'a d'ailleurs encore rappelé à ses compatriotes… Sujets évoqués : Américains, recul, ressources, agricoles, eau, énergie, voisins, relation, allié, fidèle, Chinois, défis, ressources hydriques, corruption, million, personne, situation, pauvreté, importer, barils, pétrole, économie, banquier, américain, Philippines, Japon, Corée, Indonésie, Vietnam, Afghanistan, Pakistan, Inde, Russie, Chine, perdant, allié, russe, experts, politique, zéro, COVID, citoyen, consommer, usine, jeune, chômage, Europe, paracétamol, fabrique, 50%, épidémie, autorité, réquisition, produit, population, gagnants, perdants, année, 2022, experts. --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.

Chronique Economique
Et si nos amis Américains étaient nos pires ennemis commerciaux ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 21, 2022 3:45


La naïveté des Européens, en tout cas celle des décideurs européens, c'est vrai on sait qu'aujourd'hui le grand gagnant de cette guerre en Ukraine, ce sont les Etats-Unis. Mais ce que l'on sait moins, c'est que nos amis américains, sous prétexte de lutter contre le réchauffement climatique, ont mis en place un texte de loi qui est un véritable appel à délocaliser les industries européennes. Quand je vous disais que les Européens sont naïfs, je vais tenter de vous le démontrer. Mi-août dernier, Joe Biden fait voter une loi de réduction de l'inflation, qui prévoit de consacrer 360 milliards de dollars à la réduction des gaz à effet de serre. La Commission européenne n'y voit que du feu et sa présidente applaudit même ce texte. Après les horribles années Trump, voilà un président Joe Biden qui lui est plutôt sympa car il veut enfin lutter contre le réchauffement climatique et il a eu même droit à un tweet de félicitations d'Ursula Von der Leyen, la présidente de la Commission européenne. Oui, sauf qu'aujourd'hui, avec quelques mois de recul, les Européens se rendent compte que ce texte vise en réalité à attirer les entreprises industrielles du monde entier pour les inciter à venir fabriquer leurs produits sur le sol américain. Ce texte permet aux entreprises concernées d'obtenir des aides, des subventions, des crédits d'impôt pour décarboner l'économie américaine, ce qui est bien. Mais attention, ces cadeaux fiscaux ne peuvent être obtenus que si la production se fait sur le sol américain avec des produits assemblés sur place. Un exemple parmi d'autres les ménages américains peuvent recevoir un coup de pouce de 7500 $ s'ils achètent une voiture électrique produite et assemblés aux États-Unis. Sujets évoqués : énergie, États-Unis, polluant, coût, cher, Europe, texte, loi, aspirateur, attirer, entreprises industrielles, Elon Musk, patron, Tesla, démocrate, vote, républicain, projet, usine, batterie, Allemagne, question, sol européen, Emmanuel Macron, raison, amis, Américains, ennemi, risque, délocalisation, industriel, pire, moment, nécessité, réindustrialiser, vieux, continent, dépendance, critiques, allemand, BASF, exemple, réduire, permanent, voilure, Français, pays, force, industrie, riposte, Europa first, tenaille, Chine, voix, raisons, Henry Kissinger, numéro, téléphone, phrase, assassin, américain, locataire, Maison Blanche, Chinois, président, Moscou, répondeur --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.

Dans les yeux d'Olivier Delacroix
La fille d'Elisabeth est morte dans un tsunami : « Elle est avec moi tous les jours »

Dans les yeux d'Olivier Delacroix

Play Episode Listen Later Dec 21, 2022 18:26


Écoutez Olivier Delacroix partir à la rencontre d'Elisabeth, cette mère qui a perdu sa fille unique Natasha dans le tsunami du 26 novembre 2004. A l'époque, Natasha, jeune femme de 35 ans amoureuse de la mer, est en vacances sur l'île de Koh Phi Phi, en Thaïlande. Elle annonce par texto à sa mère qu'elle vient d'obtenir son deuxième niveau de plongée. C'est le dernier message qu'Elisabeth recevra de sa fille, car au lendemain de Noël, trois énormes vagues déferlent sur les côtes et renversent tout sur leur passage, causant pas moins de 230 000 morts. Comment continuer de vivre après un tel traumatisme ? Comment parvenir à transformer un drame en quelque chose de positif ? Dans ce nouvel épisode du podcast "Dans les yeux d'Olivier", Elisabeth se confie à Olivier Delacroix. Elle raconte comment, grâce à l'association qu'elle a fondée pour venir en aide aux enfants rescapés du tsunami,  cette tragédie lui a permis de donner un nouveau sens à sa vie. Sujets abordés : tsunami – deuil - famille - association caritative

Dans les yeux d'Olivier Delacroix
Lydia, mère d'un criminel : « J'ai l'impression d'être enfermée moi aussi »

Dans les yeux d'Olivier Delacroix

Play Episode Listen Later Dec 20, 2022 23:45


Olivier Delacroix part à la rencontre de Lydia, dont le fils est incarcéré pour tentative de meurtre précédée d'actes de torture et de barbarie. Tout a commencé par des délits : fugues, cambriolages, agressions. Yohann est alors placé sous suivi psychologique et reçoit un traitement médicamenteux. Lydia apprend ensuite de la petite-amie de son fils que celui-ci la frappait. Et puis un jour, Yohann commet l'irréparable : il séquestre, torture et poignarde son ami. La justice le condamne à 20 ans de réclusion criminelle. Comment porter le fardeau d'un crime que l'on n'a pas commis, et continuer à vivre lorsque son enfant est incarcéré ? Dans ce nouvel épisode du podcast "Dans les yeux d'Olivier" adapté par Europe 1 Studio, Lydia confie son histoire à Olivier Delacroix. Elle raconte comment son fils en est arrivé à commettre un crime, et se livre sur son sentiment d'impuissance face à cette descente aux enfers.Sujets abordés : tentative de meurtre - violences physiques - prison - parent de criminel - relations familiales - psychologie

Chronique Economique
Les voitures électriques seront-elles au prix des voitures thermiques en 2025 ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 19, 2022 4:05


Les bons journalistes le savent bien. Quand on veut savoir ce qui se passe réellement dans un secteur économique, mieux vaut aller à la source plutôt que de se fier aux commentaires des commentateurs appointés, dont certains flirtent d'ailleurs avec le radotage. Et c'est ce qu'ont fait mes confrères du quotidien économique l'Echo en ayant l'excellente idée d'interviewer le nouveau patron de Volvo. D'abord parce que j'ai l'impression que tout le monde pense encore que Volvo est une entreprise de l'automobile suédoise. Pas du tout. Elle appartient à Geely, un groupe chinois très discret. Ce qui démontre par ailleurs que la Chine est bien montée en gamme depuis fort longtemps. Autre point intéressant, c'est de rappeler que Volvo est l'un des constructeurs automobiles les plus avancés en matière d'électrification des véhicules automobiles. Première bonne nouvelle qui ressort de cette interview, selon le PDG de Volvo, la parité de prix entre les voitures à combustion et les voitures électriques devrait donc arriver plus vite qu'on ne l'imagine. Il parle même de l'année 2025. Ce qui est aussi également très intéressant dans cette bataille pour la voiture électrique, c'est que l'habitacle de cette voiture sera de plus en plus complexe et de plus en plus coûteux. D'où la question qui se pose aux constructeurs automobiles depuis longtemps, doivent-ils tout faire eux-mêmes ou peuvent-ils se reposer sur l'aide de certains fournisseurs ? La réponse est surtout une question, évidemment de confiance. Certaines marques automobiles ne veulent pas, par exemple, sous traiter certains éléments à Google ou à Microsoft ou autre, car elles ont peur de devenir comme Foxconn. C'est cette entreprise asiatique qui fabrique l'essentiel de l'iPhone, mais c'est Apple qui s'arroge l'essentiel, donc des profits. Autrement dit, la hantise de certains constructeurs automobiles, c'est d'être réduits à fabriquer la carcasse, alors que toute la partie logicielle serait entre les mains des fournisseurs plus avancés sur le plan technologique et qui s'arrogerait la majeure partie des profits. Sujets évoqués : patron, Volvo, trip, principe, puces, entreprise, Qualcomm, Nvidia, soucis, Google, habitacle, voitures, clients, assistant, vocal, réponse, questions, information, important, destination, start-up, voitures électriques, PDG, martyre, fabriquer, argent, capital, Or, hausse, taux d'intérêt, financer, ménage, dépense, €, achat, avenir, valeur, résiduel, marché, vendre, prime, marque, automobile, vision, Citroën, importateur, Bruxelles, client, accès, voitures neuves, électrique, mobilité, douce, éditeur, revenus, vélo électrique, borne, recharge, adaptabilité, politique --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.

Chronique Economique
Et si l'appli TikTok était le faux nez du gouvernement chinois ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 16, 2022 3:54


Et si Tik Tok était le faux nez de Pékin ? J'ai parlé ici même de cette application en expliquant que le patron de la BBC la considérait comme dangereuse pour l'avenir même de son institution, pour la simple raison que les jeunes de 16 à 34 ans y passent plus de temps que sur l'une des chaînes de la BBC. Et d'ailleurs, aujourd'hui, à cause de la hausse de l'inflation et donc de la baisse du pouvoir d'achat, on remarque que les ménages ne gardent plus tous leurs abonnements à des plateformes de streaming. Si hier encore, on pouvait s'abonner à Netflix, Amazon Prime ou Disney + en même temps, l'inflation est passée par là et les ménages font des choix. Mais le souci pour les télés classiques, c'est que cette résiliation d'abonnement ne leur profite pas du tout, mais profite à YouTube et Tik Tok. C'est un enjeu de taille, surtout pour Tik Tok, car Tristan Harris, qui est un ex-ingénieur de Google et qui est aujourd'hui devenu la conscience morale de la Silicon Valley, Tristan Harris essaie d'alerter les parents occidentaux contre l'influence néfaste de Tik Tok. Une application qui, parti de rien il y a trois ans, risque de terminer l'année 2022 avec quasiment 1,8 milliard d'utilisateurs de par le monde. Le message de Tristan Harris est déconcertant, selon lui, et il vient d'ailleurs de le confirmer dans un long reportage de la chaîne américaine CBS. La Chine protège ses enfants contre les jeux vidéo, mais rend les nôtres débiles avec le réseau social Tik Tok. Très clairement, il rappelle qu'en Chine, le contact avec ce genre d'applis est strictement limité à 40 minutes par jour. Et si vous regardez le contenu, on parle surtout de visites de musées, d'expériences scientifiques, de vidéos éducatives, alors que la version Tik Tok appauvrit pour notre monde occidental en fils de débilités. Sujets évoqués : Tik Tok, formule, chinois, outil, éducation, propagande, occidental, nouvelle, forme, opium, peuple, chaîne, américain, CBS, souci, éthique, économique, docteur, Laurent Alexandre, guerre, demain, cerveaux, jeunes, applis, addictif, question, juridique, Europe, produit, gratuit, parlementaires, légiférer, protection, données, soucis, Meta, Twitter, votes, Figaro, imposer, âge, minimal, accéder, réseaux, sociaux, alcool, paquet, cigarettes, jouer, jeux, argent, vices, point commun, style, augmentation, dopamine, être humain, étiqueté, Pékin, débat, rival, systémique, États-Unis, suprématie, monde, influence, politique interne, américain, Scott Galloway, professeur, Université, New York, marketing, organisation, étranger, occurrence, contrôler, enfants, interdit, point final, citation. --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.

Au cœur de l'histoire
Comment les femmes ont voyagé dans l'Histoire, d'Aliénor d'Aquitaine à Alexandra David-Néel ?

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Dec 16, 2022 13:14


INTERVIEW - Virginie Girod reçoit Lucie Azema, journaliste, voyageuse au long cours et autrice de "Les femmes aussi sont du voyage" et "L'usage du thé" (Flammarion). Dans cet ouvrage, elle aurait pu mentionner "des centaines de femmes voyageuses qui ont écrit" sur leur parcours et qui sont "des modèles". A commencer par Nellie Bly qui s'est imposée au XIXe siècle aux États-Unis comme la mère du journalisme d'immersion. Ou Alexandra David-Néel, la première femme européenne à se rendre dans la cité interdite de Lhassa, au Tibet. Ou encore Jeanne Barret qui s'est fait passer pour un moussaillon pour devenir la première femme à faire le tour du monde. Et aussi Aliénor d'Aquitaine, reine de France prend part à la deuxième croisade avec une cour de femmes et d'artistes. Longtemps dans l'Histoire, "le mot 'aventurière' avait une connotation sexuelle, ce n'était pas celle qui partait à l'aventure", rappelle Lucie Azema.Sujets abordés : voyage - féminisme - Aliénor d'Aquitaine - Jeanne Barret - Nellie Bly - Alexandra David-Néel - Isabelle Eberhardt

Chronique Economique
Et si on profitait de la coupe du monde pour parler de l'économie du foot ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 15, 2022 3:59


Alors que la Coupe du monde approche de sa fin. J'ai voulu donc comprendre les ressorts économiques de ce sport mondialement connu. Et la meilleure manière, c'est vrai, c'est de lire ou d'écouter ce qu'en disent Luc Arrondel et Richard Duhautois, deux économistes français qui ont donc rédigé un livre récemment qui s'appelle ''L'argent du football'', aux éditions de la rue d'Ulm. D'abord, pour moi qui ne m'intéresse absolument pas au foot, j'ai mieux compris la popularité de ce sport. Et donc, selon ces économistes, c'est un sport éminemment collectif, dont les règles sont d'abord simples à comprendre et faciles à pratiquer un terrain et un ballon. Mais, et c'est ça qui est important, dont les résultats des matchs restent relativement aléatoires. En effet, dans la grande majorité des sports collectifs, le meilleur a septante pour cent de chances de gagner. Alors que dans le foot, c'est à peine 50%. Et là encore, la raison en est qu'on joue avec les pieds, par définition moins habiles que les mains. Et donc cela crée une incertitude captivante, nous disent ces deux économistes. Exactement comme dans les jeux de hasard. Et en effet, dans quel autre sport peut-on marquer contre son propre camp ? Et quant à ceux qui reprochent à ce sport de brasser trop d'argent, les deux économistes en question rappellent que tant que le football était uniquement joué par les aristocrates anglais, eh bien il n'était pas question d'argent. C'est seulement lorsque les ouvriers britanniques ont commencé à s'y mettre, au début du XIXᵉ siècle, bien qu'il a bien fallu payer ses joueurs pour compenser leur perte de salaire. Autrement dit, c'est en se démocratisant que ce sport est devenu un sport de riches, une machine à faire du cash. Il faut aussi dire qu'en dehors de l'explosion des droits télé, un joueur belge, Jean-Marc Bosman, est à l'origine aussi de cette avalanche d'argent qui se déverse sur le football. Pour quelle raison ? Mais parce qu'il a permis de libéraliser le marché du travail, si je puis dire. C'est suite en effet à sa plainte judiciaire qui est devenue l'arrêt Bosman, du nom de ce joueur belge opposé à son ancien club, le RCF Liège, et à l'UEFA, qu'il a donc été décidé de lever la limite dans une équipe de trois joueurs européens issus d'un autre pays. Sujets évoqués : arrêt Bosman, marché, talents, Europe, clubs, dépense, sommes, équipes, ultra, performance, Chine, 2001, commerce, mondial, multinationale, délocaliser, usines, occasion, pollution, Asie, salaires mirobolants, joueurs, foot, politique, voyager, classe affaires, économiste, football, cinéma, stars, ultra, payé, indécent, plaisir, public, dommage, milliers, emplois, critique, gagner, vie, majorité, €, brut, mensuel, carrière, moyenne, saisons, niveau, interview, jeunesse, défi, business, consommer, pirater, payer, abonnement, consulter, résumé, regarder, buts, smartphone, banque, belge, KBC, nommer, temps, négocier, accord, vidéo, application, bancaire, économie, décortiquer, question, citer, secteur économique, travailleurs, joueurs, capter, rente, profits, fascinant. --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.

Dans les yeux d'Olivier Delacroix
Carole, policière à la brigade des mineurs : « Il faut être dans la compréhension avec la personne en face »

Dans les yeux d'Olivier Delacroix

Play Episode Listen Later Dec 15, 2022 51:08


Olivier Delacroix part à la rencontre de Valérie, Hélène et Carole, trois femmes qui travaillent à la brigade des mineurs de la ville de Grasse. Toutes trois ont décidé de se vouer à la protection des plus faibles, quand bien même cela signifie être confrontées chaque jour au pire de la société. Elles sont les premières à recevoir les victimes de violences intrafamiliales, ou encore de viol sur mineur, pour les auditionner. Leur mission : trouver la vérité en déchiffrant la parole fragile des plus jeunes. Mais comment gagner la confiance d'un enfant qui a peur de parler des violences dont il fait l'objet ? Et comment garder son sang-froid face à un individu potentiellement responsable de ces violences irréparables ? Dans ce nouvel épisode du podcast "Dans les yeux d'Olivier" adapté par Europe 1 Studio, écoutez Valérie, Hélène et Carole partager leur quotidien avec Olivier Delacroix. Elles lui expliquent d'où vient leur choix de faire partie de cette brigade, et se confient sur les affaires qui les ont les plus touchées.Sujets abordés : police - brigade des mineurs - violences intrafamiliales - viol - attouchements sexuels

Chronique Economique
Et si le grand gagnant de la guerre en Ukraine, c'était les États-Unis ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 13, 2022 3:31


La fin d'année est toujours propice à scruter l'avenir. L'exercice n'est pas simple car bien souvent les experts se trompent. On l'a d'ailleurs encore vu l'an dernier. 2022 devait être une année exceptionnelle en termes de croissance économique après le rebond lié à la sortie du COVID. Il a fallu que le président russe décide d'envahir l'Ukraine en février dernier pour que la physionomie du monde change. Et à l'époque, les mêmes experts minimisaient l'impact de cette guerre en nous rappelant que la Russie était un nain économique. Aujourd'hui, on a plus de recul et avec le recul, on découvre que nous autres Européens, nous sommes surtout des naïfs. Récemment encore, Thierry de Montbrial, l'un des meilleurs spécialistes de géopolitique, se confiait à mes confrères des Echos. Et que leur disait-il, que nous autres Européens, agissions au premier degré, c'est-à-dire sous l'emprise de l'émotion, au nom du bien et du mal, avec seulement deux instruments à notre disposition les sanctions et puis les promesses d'élargissement de l'Union européenne. En clair, le bâton économique et puis la carotte de devenir donc membre de ce club privé qu'est l'Union européenne. Seulement voilà, Thierry de Montbrial nous rappelle que les sanctions nous blessent à chaque fois un petit peu plus et nous force, à l'insu de notre plein gré, à devenir de plus en plus dépendants des Etats-Unis qui, eux, font leur stratégie en combinant froidement les valeurs et les intérêts. Et l'un de leurs objectifs est de devenir le maître du jeu dans le domaine de l'énergie. Quant à la carotte de l'élargissement, elle ne marche pas. C'est même un cadeau empoisonné. Les Etats-Unis le savent très bien. Quand la guerre en Ukraine sera terminée, ils pousseront à un élargissement de l'Union européenne. Pour quelles raisons ? Mais parce que, selon ce spécialiste de la géopolitique, l'Europe a un grave problème de gouvernance. Plus il y a de pays autour de la table et plus c'est la cacophonie et donc plus l'Europe est impuissante politiquement. Et donc le danger c'est de voir l'Union européenne s'élargir et devenir juste un marché ouvert aux appétits des Chinois et des Américains qui viennent se servir chez nous et qui eux, protègent leur économie… Sujets évoqués : citoyen, européen, libéraux, plan, économique, protectionnisme, cimetière, entreprises, conquérir, marché, chinois, entreprises, démocrate, protectionniste, républicains, Joe Biden, Inflation, Reduction Act, milliards, subventions, Etats-Unis, aides, condition, produits, fabrique, sol américain, syndicat, maison, entreprises industrielles, masse, énergie, moins chère, Europe, excellent, Marc Fiorentino, amis, américain, Noël, Père Noël, déguise --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.

Chronique Economique
''La télévision de papa est en danger de mort'' prédisent les patrons de la BBC et de Netflix

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 12, 2022 4:07


Tout le monde ou presque a vu les obsèques de la reine Elizabeth II et tout le monde aura remarqué que seule la BBC pouvait encore offrir une telle retransmission en direct d'une aussi grande qualité. Et pourtant, le patron de la BBC, Tim Davis, a annoncé cette semaine que la BBC pourrait renoncer à ses chaînes et devenir 100% digital. Autant vous dire que cette annonce a fait l'effet d'une bombe. En effet, le patron de Netflix annonce la mort de la télévision linéaire depuis des années et il vient encore de le redire, la télévision de papa en a encore pour 5 à 10 ans maximum avant d'être enterrée. Alors c'est vrai, le patron de Netflix n'est pas neutre et ses propos sont teintés d'opportunisme. Mais il n'empêche, le patron de la BBC, tire lui aussi la sonnette d'alarme. Son média, la BBC, a beau être une marque mondialement reconnue, une marque qui touche encore un demi-milliard de personnes, il n'empêche qu'il a peur pour l'avenir et souhaite un changement radical. Selon lui, l'avenir de la BBC passera par la fermeture de nombreuses chaînes de télé, de radio pour devenir demain un service disponible uniquement sur Internet. Autrement dit, il n'y aura plus qu'un seul point d'entrée central pour accéder à tous les contenus vidéo et radio de la BBC. Alors la raison de ce changement, c'est effectivement la concurrence des acteurs du streaming et les réseaux sociaux. Et c'est vrai que le patron de la BBC constate que son téléspectateur a 60 ans en moyenne. Il rappelle que pour les 16 – 24 ans, TIK TOK est aujourd'hui plus important que la BBC en matière de vidéo. C'est donc intenable pour l'avenir de la BBC. Âgée d'un peu plus de 100 ans, la BBC est donc en danger de déclin. Lent mais certain… Sujets évoqués : déclaration, patron, BBC, chaînes, télévision, minimiser, ampleur, déclin, actionnaires, constat, RTL-TVI, Belgique, auditoire, Belges, prime time, 19 h, RTBF, RTL, Netflix, Disney, questions, audience, potentielle, convaincre, annonceurs, grand public, compte, meilleure, série, film, chaînes, production, local, informations, lutter, géant, américain, coût, source, revenus, Grande Bretagne, menace, actualité britannique, concurrence, plateforme, streaming, Amazon, Prime, Vidéo, divertissement, réseaux sociaux, jeunes, Instagram, YouTube, fake news, virale, canal digital, signal, fort ; chaînes publiques, menace, médias sociaux, télévision privée, abonnement, cher, publicité, clair, ami, audience, fromage, publicitaire, capacité, ciblage, descente, enfer, vélo --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.

Chronique Economique
Et si ChatGPT était l'innovation numérique de l'année ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 9, 2022 3:57


Une innovation que vont adorer les étudiants et qui va être le cauchemar des professeurs. Je vais vous faire découvrir un outil ultra-puissant et encore assez confidentiel. Et d'ailleurs, j'en remercie le fils d'un grand homme d'affaires, John, qui habite à Londres et qui se reconnaîtra. Merci donc John de m'avoir fait découvrir ChatGPT, un logiciel qui rend fou mais absolument dingue tous les geeks de la Terre et qui pourrait même poser un gros souci à Google Share GPT. Sans doute l'innovation de l'année, en tout cas selon mes confrères de BFM Business. En fait, c'est un outil conversationnel, une boîte de dialogue si vous voulez, dotée d'une intelligence artificielle absolument ébouriffante. ChatGPT répond à toutes les questions que vous vous posez par écrit ou oralement avec une précision hors norme. Et la dernière version est en accès libre sur le Net. Il suffit de donner son adresse e-mail et le tour est joué. Mais pour y faire quoi ? Tout simplement tout. Absolument tout, les professeurs vont en avoir peur. Pourquoi ? Mais si un prof par exemple, demande une dissertation aux élèves pour demain, ceux-ci peuvent la faire rédiger par ChatGPT qui leur pondra un texte en quelques secondes d'une très très grande crédibilité avec des arguments, contre arguments et synthèse. Pire encore, si l'étudiant reformule sa question pour sa dissertation, quelques minutes plus tard, il recevra un autre texte tout aussi bon. En clair, le professeur ne pourra pas vérifier qu'il y a eu tricherie. Bien entendu, chatGPT peut aussi résoudre des problèmes de mathématiques, non pas en donnant seulement la réponse, mais en détaillant toute la démonstration. Quand je vous disais que c'est bluffant, ça l'est. Certains sur le web s'amusent déjà à lui poser des questions saugrenues, genre rédige-nous le discours de fin d'année d'Emmanuel Macron en plaçant les mots bouilloire, topinambour et canard. Un autre a demandé d'écrire une histoire avec Babar, Mata Hari et Pierre Bourdieu. Mais au-delà de ces loufoqueries, cette boîte de dialogue peut aussi, en tout cas si vous le lui demandez, expliquer par exemple à un enfant de quatre ans comment on fait des enfants, comment on fait des bébés de manière très réaliste et avec un discours et les mots adaptés à l'âge de l'enfant… Sujets évoqués : écrire, fin, alternative, feuilleton, crédibilité, impression, parler, être humain, machine, professeurs, cauchemar, nombre, professions, chamboulé, spécialiste, numérique, interview, Tim Cook, patron, Apple, question, pertinent, humain, profession, objet, produire, contenu, journaliste, enseignant, écrivain, publicitaire, programmateur, informatique, remplace, jour, robot, intelligent, aspect, négatif, positif, métier, assistance, ligne, abonnement, service, après vente, client, différence, bluffant, réfléchir, question, flamme, être, aimé, important, moyen, communiquer, sentiment, manière sincère, authentique, bluff . --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30 sur Classic 21 votre radio Rock'n'Pop.

Au cœur de l'histoire
De Robert Capa à Albert Londres : quelle Histoire ont raconté les correspondants de guerre ?

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Dec 9, 2022 16:01


INTERVIEW - Virginie Girod reçoit Adrien Jaulmes, grand reporter et correspondant à Washington pour Le Figaro. Distingué par le prix Albert Londres en 2002, il a publié "Raconter la guerre, une histoire des correspondants de guerre". L'histoire des reporters de guerre remonte au 19e siècle, une époque où les journaux se multiplient "et donc il y a des journalistes qui se rendent sur les champs de bataille", raconte Adrien Jaulmes, alors que c'est aussi un temps où la photographie n'y a pas encore sa place. Raconter la guerre, c'est évoqué également, alors que la Première guerre mondiale constitue un vrai point de bascule, de grands noms comme ceux du reporter Albert Londres ou encore du photographe Robert Capa. "Il y a une rupture technologique fondamentale au début des années 30", avec des appareils photos plus petits, qui permettent de changer les objectifs et de prendre des clichés à la volée, rappelle encore Adrien Jaulmes.Sujets abordés : journalisme - correspondant de guerre - Albert Londres - Robert Capa

Au cœur de l'histoire
D'Aliénor d'Aquitaine à Alexandra David-Néel : qui sont les femmes qui ont voyagé dans l'Histoire ?

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Dec 9, 2022 13:14


INTERVIEW - Virginie Girod reçoit Lucie Azema, journaliste, voyageuse au long cours et autrice de "Les femmes aussi sont du voyage" et "L'usage du thé" (Flammarion). Dans cet ouvrage, elle aurait pu mentionner "des centaines de femmes voyageuses qui ont écrit" sur leur parcours et qui sont "des modèles". A commencer par Nellie Bly qui s'est imposée au XIXe siècle aux États-Unis comme la mère du journalisme d'immersion. Ou Alexandra David-Néel, la première femme européenne à se rendre dans la cité interdite de Lhassa, au Tibet. Ou encore Jeanne Barret qui s'est fait passer pour un moussaillon pour devenir la première femme à faire le tour du monde. Et aussi Aliénor d'Aquitaine, reine de France prend part à la deuxième croisade avec une cour de femmes et d'artistes. Longtemps dans l'Histoire, "le mot 'aventurière' avait une connotation sexuelle, ce n'était pas celle qui partait à l'aventure", rappelle Lucie Azema.Sujets abordés : voyage - féminisme - Aliénor d'Aquitaine - Jeanne Barret - Nellie Bly - Alexandra David-Néel - Isabelle Eberhardt

Chronique Economique
Et si TikTok devenait le roi de la publicité sur les réseaux sociaux ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 8, 2022 3:47


Qu'on aime ou qu'on n'aime pas. Tik Tok. On trouve ça idiot de passer des heures devant des vidéos débiles ou qu'au contraire on trouve ça plutôt chouette, car c'est la nouvelle manière, notamment pour la jeunesse, de se divertir avec des vidéos funny ultracourtes. Toujours est-il que l'application chinoise Tik Tok a non seulement le vent en poupe, mais qu'elle est devenue une véritable machine à cash. Et c'est vrai que les débilités des uns et des autres apportent tout de même 10 milliards de dollars de publicité cette année aux propriétaires de Tik Tok. Et d'ailleurs, la progression est fulgurante car entre 2021, ces recettes publicitaires n'étaient que, si je puis dire, de 4 milliards de dollars. C'est, vous l'accorderez, nettement mieux que l'inflation. Et donc je vous en parle parce qu'une banque d'affaires vient de publier ses prévisions de fin d'année et dans lesquelles les analystes de cette banque annoncent que Tik Tok sera le prochain roi de la publicité sur les réseaux sociaux. Et c'est vrai qu'avec son outil TIC for Business, cette plateforme chinoise dispose donc d'une vaste quantité d'informations. Alors on dit de données, mais ce sont des informations sur ses utilisateurs qui peuvent intéresser effectivement les budgets publicitaires des grandes marques. Et comme toujours, vous le savez bien, quand le produit est gratuit, c'est que c'est vous le produit. En fait, le pari de cette banque d'affaires est assez simple. Elle constate que petit à petit, les gens, vous et moi et surtout les plus jeunes d'entre nous, délaissent les plates-formes de commerce classiques pour acheter directement sur les réseaux sociaux. Et pour l'heure, les produits achetés concernent surtout les cosmétiques, la mode et l'électronique grand public. Et c'est vrai que ce shopping sur les réseaux sociaux est encore marginal aujourd'hui, mais il devrait prendre de l'ampleur rapidement… Sujets évoqués : interlocuteurs, iPhone, inventé, commercialisé, 2007, Instagram, publicité, marques, utilisateurs, quotidien, moyenne, appli, Meta, Snapchat, publicitaires, engagement, annonceurs, influenceurs, messages, directives, carte blanche, influenceuses, chiffre, délivré, campagne, millions de vues, français, données, contrôle, indirect, gouvernement chinois, États-Unis, menace, sécurité, national, enquête, train, influencer, opinions, occidental, Taïwan, exemple, but, abrutir, jeunesse, occidentale, vidéo, Chine, vidéos éducatives, divertissement, usagers, prime, cas de figure, Lénine, capitalistes, corde --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30 sur Classic 21 votre radio Rock'n'Pop.

Chronique Economique
Comment terminer cette guerre en Ukraine ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 7, 2022 3:01


La question se pose avec acuité maintenant que l'Ukraine reprend l'avantage sur le terrain. Et si Poutine était en train de perdre la guerre ? La question n'est plus du tout saugrenue aujourd'hui, les experts le remarquent. Poutine a adopté une nouvelle stratégie qui consiste donc à diriger les frappes militaires contre les infrastructures énergétiques ukrainiennes. Ce qu'il veut, c'est simple, c'est faire plier ce pays en faisant grelotter de froid sa population. En fait, comme le faisait remarquer Michel Goya, un ancien colonel retraité, selon lui, Poutine espère que ce sera le général Hiver qui gagnera donc cette guerre. Alors Poutine a tort car sur place, la détermination des Ukrainiens est sans faille et ils n'accepteront pas de se rendre uniquement parce qu'ils ont froid. En vérité, ce que le monde entier découvre, c'est que Poutine a commis une immense erreur stratégique en envahissant l'Ukraine. D'abord, lui qui se plaignait d'être encerclé par l'OTAN a redonné une nouvelle vie à l'OTAN. Je rappelle que Trump ne voulait plus financer cette alliance et que le président Macron avait osé dire il y a trois ans que l'OTAN était en état de mort cérébrale. Mais grâce à l'erreur magistrale de Poutine, l'OTAN s'est littéralement réveillée. Les États-Unis ont d'ailleurs envoyé 100.000 GI en Europe. La Suède et la Finlande, jadis deux pays neutres, ont demandé à adhérer à l'OTAN. Et quant à Poutine qui nous vendait du gaz, il doit se mordre l'élève. Car aujourd'hui, non seulement il y a un embargo, mais ce sont les Etats-Unis qui nous le vendent cher. D'ailleurs, leur gaz, c'est ce qu'on appelle un fiasco complet. Sans compter que le monde entier découvre que l'une des armées supposées être les plus puissantes au monde est une armée de pieds nickelés. Sujets traités : commissaire européen, armes, russes, valables, armée régulière, corruption, pays, industriels, européens, guerre, reprise économique, Europe, Ukrainiens, territoire, armée russe, annexion, Crimée, dirigeant, russe, Poutine, Ukraine, frontières, 24 février, 2022, attaque, dilemme, Dominique Moïsi, spécialiste, géopolitique, hiver, incertitudes, ménages, entreprises, accord, sentiment, gagné, perdu . --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.sur Classic 21, la radio Rock'n'Pop.

Chronique Economique
Le plafonnement du prix du pétrole russe à 60 dollars le baril imposé par l'Europe va-t-il faire monter le prix du carburant à la pompe ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 6, 2022 3:27


Lundi 5 décembre, une journée très importante pour l'Europe, nous avons montré une fois de plus notre soutien sans faille aux Ukrainiens. Via l'embargo sur les achats de pétrole brut russe. Depuis ce 5 décembre, les importations par voie maritime de pétrole russe sont donc interdites sur l'ensemble sur tout le territoire de l'Union européenne. Transport par voie maritime qui correspond aux deux tiers des achats de pétrole russes avant ce fameux conflit avec l'Ukraine. En plus de cet embargo, les Européens sont enfin arrivés à se mettre d'accord pour plafonner le prix du pétrole russe à 60 $. Ce plafonnement répond à un double souci. D'abord, il fallait, il faut sanctionner Moscou au portefeuille, mais sans prendre le risque de se sanctionner soi-même. C'est la raison pour laquelle il y a eu énormément de discussions, de palabres autour de ce plafonnement des pays. Par exemple, la Pologne voulait qu'on plafonne le pétrole russe autour des 30 $, donc nettement plus bas. Pourquoi ? Mais parce que le coût de production du pétrole russe tourne sans doute autour des 20 à 40 dollars maximum le baril et donc fixer à un prix plafond de 60 $ comme on le fait maintenant, permet malgré tout à Moscou de continuer à gagner encore de l'argent avec ses exportations d'or noir. Il fallait aussi trouver un compromis et déjà ce plafond rend fou. Aujourd'hui, Poutine menace de ne pas livrer de pétrole aux autres pays hors de l'Union européenne qui se soumettrait à ce plafonnement de 60 $ le baril. L'autre question qui se pose, elle est sans doute triviale vu les morts en Ukraine, mais elle se pose tout de même ici en Europe de l'Ouest. Est-ce qu'avec cet embargo quasi total du pétrole russe couplé à un plafonnement du prix, est-ce qu'on ne risque pas d'avoir un effet boomerang, à savoir une hausse du prix de l'essence ou du diesel à la pompe ? La réponse a priori est non, car les deux étapes des sanctions européennes, c'est-à-dire l'embargo des voies maritimes et le plafonnement du prix, sont connues depuis l'été dernier. Il n'y a pas de surprise pour les opérateurs de marché. Ils ont eu largement le temps de se préparer. Sujets traités : Europe, diversifier, importations, Etats-Unis, Afrique, Moyen-Orient, pénurie, volumes, stables, but, sanctions, consommateurs, européens, station essence, portefeuille, Vladimir Poutine, prix, stable, augmenter, guerre, bêtise, envahir, pays, France, Otan, président, Macron, mort cérébrale, vivant, question, diplomates, accord de paix, sentiment, Ukrainiens, gagné, Russes, perdu, Napoléon, Bonaparte, ennemi, erreur --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.

Chronique Economique
Quand un expert énergétique préconise de se limiter à 3 ou 4 vols aériens par personne tout au long d'une vie

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 5, 2022 4:00


Avec un peu d'humour, Amid Faljaoui nous parle de la proposition d'un expert énergétique qui préconise de limiter à 3 ou 4 vols aériens par personne tout au long d une vie ! Il y a des personnes qui ont une parole en or et c'est le cas de Jean-Marc Jancovici, l'expert français dans les questions énergétiques. Ça fait plus de 30 ans qu'il bourlingue autour de ces questions énergétiques, comme il est polytechnicien à la base. Évidemment, sa parole est prise très au sérieux. Récemment, il était venu en Belgique à l'invitation d'une entreprise et il a fait salle comble auprès des patrons, mais également des étudiants de l'Université libre de Bruxelles. Son dernier fait d'armes a fait tiquer pas mal d'auditeurs. C'est normal, il a osé déclarer, devant les micros de nos confrères de France Inter, qu'il faudrait sans doute limiter à trois ou quatre le nombre de vols par avion réalisable sur toute une vie. La raison de ce tour de vis drastique ? Selon Jean-Marc Jancovici, l'avion est né avec le pétrole et va mourir avec le pétrole car il n'y a pas toujours, selon cet ingénieur écolo, de solutions techniques viables à l'échelle pour le remplacer. En partant de ce constat, Jean-Marc Jancovici préfère gérer ce problème de pollution par les quantités plutôt que par les prix, toujours, par souci d'égalité. Pareille déclaration a fait bondir pas mal d'auditeurs et d'auditrices. Et c'est le cas par exemple de l'expert belge Damien Ernst, qui est aussi bien connu des médias belges pour son expertise sur les questions énergétiques. S'il reconnaît que la majorité des avions utilisent encore du kérosène comme énergie, matières premières fabriquées à partir du pétrole, Damien Ernst reconnaît aussi qu'il est possible de fabriquer du kérosène à partir d'autres sources d'énergie, et notamment à partir d'électricité… Sujets évoqués : Damien Ernst, énergies renouvelables, éolien, photovoltaïque, Jean-Marc Jancovici, ambition, technologique, citation, Jean-François Rial, PDG, Voyageurs du Monde, spécialiste, voyage sur mesure, aventure, critique, technologies, secteur aérien, décarboner, délais, coûts, état, patron, voyageur, monde, secteur aérien, ciment, agriculture, numérique, pollueurs, usages, TIC Toc, personne, civilisation, pays, aviation, Égyptiens, Sri Lankais, habitants, Marrakech, emplois mondiaux, PDG, débat, surconsommation, solution, drastique, pénible, programme, baroque, Ferdinand Lop, homme politique, quatrième république, propositions, programme loufoque, boulevard, Saint-Michel, mer, pauvreté, pension, veuve, soldat inconnu, Paris, campagne, habitants, air pur, suppression, wagon, métro --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.