Podcasts about plusieurs

  • 1,696PODCASTS
  • 4,328EPISODES
  • 24mAVG DURATION
  • 3DAILY NEW EPISODES
  • Oct 2, 2022LATEST

POPULARITY

20152016201720182019202020212022

Categories



Best podcasts about plusieurs

Show all podcasts related to plusieurs

Latest podcast episodes about plusieurs

Le Nouvel Esprit Public
Guerre en Ukraine, après l'annexion de quatre régions / Peut-on dépenser sur tous les fronts ? / n°265 / 2 octobre 2022

Le Nouvel Esprit Public

Play Episode Listen Later Oct 2, 2022 66:09


Connaissez-vous notre site ? www.lenouvelespritpublic.frUne émission de Philippe Meyer, enregistrée en public à l'École alsacienne le 2 octobre 2022.Avec cette semaine :Nicolas Baverez, essayiste et avocat.Jean-Louis Bourlanges, président de la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.Marc-Olivier Padis, directeur des études de la fondation Terra Nova.Lucile Schmid, membre du comité de rédaction de la revue Esprit. GUERRE EN UKRAINE, APRÈS L'ANNEXION DE 4 RÉGIONS Face aux succès de la contre-offensive ukrainienne, notamment entre Kharkiv et Izioum, ces dernières semaines, Vladimir Poutine a choisi l'escalade. Après avoir annoncé la tenue de référendums dans quatre régions ukrainiennes contrôlées par Moscou en Ukraine, après avoir décrété le 21 septembre la « mobilisation partielle » des réservistes de son armée, entre 300.000 et 1 million d'hommes selon les sources - une initiative sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale – le président russe a de nouveau procédé à un chantage nucléaire.L'appel à la mobilisation a provoqué un vent de panique en Russie : des manifestations contre l'appel sous les drapeaux se sont déroulées dans une quarantaine de villes du pays, notamment au Daguestan, dans le Caucase, l'une des régions ayant payé le plus fort tribut à la guerre en Ukraine en hommes tombés au front. Plusieurs centres d'appel sous les drapeaux à Nijni-Novgorod, Orenbourg et Saint-Pétersbourg, ont été incendié. Plus de 2.400 personnes ont été arrêtées depuis l'annonce de la mobilisation. Des milliers de jeunes Russes se sont rués dans les aéroports et aux frontières pour tenter d'échapper à l'enrôlement. Cette nouvelle vague d'exode a déferlé sur les pays voisins, telle la Géorgie, avant que certains ne ferment leurs frontières, à l'exemple de la Finlande et des pays Baltes. Le Kazakhstan a indiqué mardi que 98.000 Russes avaient déjà trouvé refuge sur son territoire.Les scrutins ont été organisés en urgence du 23 au 27 septembre, dans les régions de Zaporijjia, Kherson, Louhansk et Donetsk. Mardi, les autorités prorusses revendiquaient la victoire avec 93%, 87%, 98% et 99% de « oui » à l'annexion à la Russie. Les fraudes et les pressions ont été patentes : les agents électoraux se sont déplacés au domicile des électeurs, accompagnés de soldats ; les bureaux de vote, également placés sous haute surveillance, ne disposaient souvent pas d'isoloirs. Qualifiés de « mascarades » par Paris et de « simulacres » par l'Ukraine, ils ont suscité de la réprobation jusqu'à Pékin et Ankara.Vendredi Poutine a officialisé l'annexion des quatre régions ukrainiennes et promis de les défendre « par tous les moyens possibles » tout en se disant prêt à retourner à la table des négociations. Il s'est ensuite livré à une diatribe non plus contre Kiev mais contre l'Occident tout entier, accusant les Etats-Unis et l'Union européenne d'être des puissances « russophobes », « haïssant la vérité » et « colonisatrices », qui imposent un « diktat sur le monde » en usant de « racisme », de « barbarie » et même de « satanisme ».Peu après, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé que son pays était candidat à rejoindre au plus vite l'Otan. Pour Tatiana Kastouéva-Jean, directrice du Centre Russie-Nouveaux Etats indépendants, à l'Institut français des relations internationales, « le risque d'une confrontation potentielle directe entre la Russie et l'OTAN n'a jamais été si élevé ».***PEUT-ON DÉPENSER SUR TOUS LES FRONTS : DÉFENSE, ÉCOLOGIE, ÉDUCATION, SANTÉ ? Le 26 septembre, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a présenté un budget 2023 de « protection » et de « plein emploi », calculé « à l'euro près ». Le projet de loi de finances entérine une hausse de 24 milliards des crédits ministériels et une augmentation des effectifs de l'État de plus de 10.000 postes l'an prochain. Le bouclier tarifaire sera reconduit en 2023, mais les particuliers devront encaisser une augmentation de 15 % des factures de gaz et d'électricité.Le ministère du Travail et de l'Emploi en passant de 14,5 à 20,7 milliards d'euros, bénéficie de la hausse de crédits la plus importante. Ses effectifs devraient aussi gonfler d'un millier de personnes. L'éducation voit son budget renforcé et passe de 56,5 milliards d'euros à 60,2 milliards. Avec la dégradation spectaculaire de l'équilibre international, le budget des armées a été augmenté de 3 milliards et atteindra 43,9 milliards d'euros. Le ministère de l'Agriculture sera doté d'un budget de 5,987 milliards d'euros, en hausse de plus de 20%. Dans ce budget qui fait la part belle aux ministères régaliens, celui de la Justice voit sa dotation passer de 8,9 à 9,6 milliards d'euros. Cette augmentation s'explique principalement par le recrutement de 2.300 personnels supplémentaires. Le budget 2023 du ministère des Outre-mer est en hausse de 11%, atteignant les 2,4 milliards d'euros de crédits budgétaires, avec notamment une augmentation des crédits du service militaire adapté. Avec la création de 3.100 postes supplémentaires, le ministère de l'Intérieur est celui qui enregistrera la plus grande hausse d'effectifs en 2023. Le budget alloué aux « Sécurités » passe ainsi de 14,7 à 15,8 milliards d'euros. Les quelques rares ministères perdants sont celui de l'Économie qui voit ses crédits passer de 4,1 à 3,7 milliards d'euros et la suppression de 508 postes ; le budget du ministère des Anciens combattants passe, lui, de 2,1 à 1,9 milliard d'euros. Enfin, certains plans d'investissements vont réduire la voilure en 2023.Au total, l'exécutif prévoit un bond des dépenses de près de 40 milliards d'euros entre la loi de finances initiale en 2022 et le projet de loi de finances 2023 passant de 461,5 milliards d'euros à 500,2 milliards d'euros l'année prochaine. Cette enveloppe pourrait être amenée à gonfler en fonction de l'évolution du contexte géopolitique et des prix de l'énergie. Le Haut Conseil des finances publiques, un organisme indépendant rattaché à la Cour des comptes a jugé « peu ambitieuse » la trajectoire de maîtrise des finances publiques sur les cinq prochaines années. Il estime que « l'effort de la maîtrise de la dépense n'est que partiellement documenté ». En 2022, le taux d'endettement public est de 116 % du PIB, le déficit public de l'ordre de 5,5 % du PIB.Plusieurs partis d'opposition (Nupes, Rassemblement national) ont déjà fait savoir qu'ils n'allaient pas voter ce budget.Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

Podcasts de TopChrétien
La Pensée Du Jour - SELAH - Qui nous fera voir le bonheur ?

Podcasts de TopChrétien

Play Episode Listen Later Sep 29, 2022 8:27


“Plusieurs disent : "Qui nous fera voir le bonheur ? Fais lever sur nous la lumière de ta face, ô Éternel ! Tu mets dans mon cœur plus de joie qu'ils n'en ont quand abondent leur froment et leur moût." Psaume 4.7-8Combien ces paroles sont vraies dans le monde d'aujourd'hui. Nombreux sont ceux qui demandent : "Qui nous fera voir le bonheur ?" Il règne dans l'air une sorte de désillusion, de pessimisme (sans doute plus particulièrement dans le domaine politique),...

INFORMATION LOCALE
29 SEPTEMBRE 2022

INFORMATION LOCALE

Play Episode Listen Later Sep 29, 2022 4:31


Sujets traités :  Un mouvement de grève nationale est organisé aujourd'hui. Plusieurs syndicats ont appelé à une mobilisation pour le pouvoir d'achat et contre la réforme des retraites. La circulation des trains et des cars sera perturbée aujourd'hui sur le réseau TER Grand Est. Quelques perturbations pourront même durer jusqu'à demain. Les écoles aussi sont touchés : les syndicats ont appelé les professeurs à la grève, mais aussi les atsem. Les accueils périscolaires du matin et du soir peuvent être perturbés, ainsi que les cantines. Certaines communes prévoient un service minimum d'accueil des enfants. Le massif du Ballon d'Alsace en lice pour le label « Grand Site de France ». Le Président du Territoire de Belfort, Florian Bouquet, ainsi que 8 membres du Parc Naturel Régional du Ballon des Vosges, se rendent à Paris aujourd'hui. Ils vont soutenir le dossier de candidature du Ballon d'Alsace devant la Commission Supérieure des Sites, Perspectives et Paysages du Ministère de l'Ecologie. Si le Ballon d'Alsace obtient le label, il deviendrait le seul site de moyenne montagne, en France, à être labellisé pour ses qualités environnementales. Les travaux continuent à l'Espace Bel Air de Metzeral. A l'occasion du conseil communautaire de la Vallée de Munster mardi soir, le projet d'aménagement final du 1er et 2e étage a été présenté aux élus de la collectivité. L'ancienne friche textile avait été acquise par la commune de Metzeral en 2015, elle a été transférée à l'intercommunalité par la loi NOTRe. Depuis 2019, des artisans et entreprises ont déjà investi le rez-de-chaussée. Mais l'aménagement continue et est en bonne voie, comme le souligne Denise Buhl, maire de Metzeral. Denise Buhl remarque aussi que les prix attractifs des lots ont permis de rapidement remplir le site, surtout pour une commune de fond de vallée, précise-t-elle. Aujourd'hui, il reste environ 800m2 à commercialiser au premier étage, soit 3 ou 4 lots, et 300m2 au deuxième étage. Si l'idée vous intéresse, vous pouvez contacter la Communauté de communes de la Vallée de Munster. Une mosquée d'Obernai est visée par une procédure de fermeture administrative. Elle est accusée de faciliter « la diffusion d'une idéologie radicale », la préfète du Bas-Rhin a donc lancé, hier, une procédure de fermeture administrative. Il s'agit d'une salle de prière gérée par l'association Afmao, association franco-maghrébine d'Obernai, dont l'imam est accusé de se livrer à un prosélytisme radical dans le Bas-Rhin depuis une douzaine d'années, selon le ministère de l'intérieur. Ce dernier soutient aussi que plusieurs jeunes qui fréquentait la mosquée se serait radicalisés. L'association Afmao dispose de 10 jours pour faire valoir ses observations, avant une éventuelle fermeture dont la drée ne pourra pas excéder 6 mois. Une initiation au voyage, au travers d'une dizaine de nouvelles. Avec son premier livre, « Quelques nouvelles à grignoter aux coins du monde », la Baldenheimoise Rachel Hinterlang invite son lecteur voyager avec elle, à rechercher un cheminement intérieur. C'est un voyage empli d'émotions, abordant plusieurs thèmes de la vie, qui est proposé par ce livre. C'est ce qu'explique son auteure, Rachel Hinterlang. Rachel Hinterlang vous invite à une séance de dédicaces, ce samedi 01octobre de 14h à 18h à l'espace culturel du Leclerc, à Sélestat. Il est possible de commander son livre dans toutes les librairies ou en ligne, au prix de 11 euros. Ce dernier existe aussi en version Ebook, à 6€99.

Podcasts Rhône FM
La police valaisanne traque l'auteur de plusieurs agressions zoophiles

Podcasts Rhône FM

Play Episode Listen Later Sep 29, 2022


À Martigny, où les propriétaires de chevaux ne cachent plus leurs craintes… Oui car en l'espace d'un mois, deux juments ont été agressées sexuellement. Les faits se sont déroulés à Saxon à la mi-août, puis à Martigny la semaine passée. Le mode opératoire est toujours le même, l'auteur agit de nuit dans des parcs privés. D'importantes blessures ont été occasionnées au niveau des organes génitaux des animaux. Pour la police cantonale, il pourrait s'agir d'un seul et même agresseur.

Podcasts Rhône FM
Martigny: la police est sur les traces de l'auteur de plusieurs agressions zoophiles

Podcasts Rhône FM

Play Episode Listen Later Sep 29, 2022


Fais pas Chier_T'es Toxic ProMax
QUENELLE HUMOUR NOIR FOUTU POUR FOUTU Dieudonné condamné à 200 jours-amende pour recel d'escroquerie.

Fais pas Chier_T'es Toxic ProMax

Play Episode Listen Later Sep 29, 2022 2:22


AZUR FM
INFOS LOCALES DU 29 SEPTEMBRE 2022

AZUR FM

Play Episode Listen Later Sep 29, 2022 4:31


Sujets traités :  Un mouvement de grève nationale est organisé aujourd'hui. Plusieurs syndicats ont appelé à une mobilisation pour le pouvoir d'achat et contre la réforme des retraites. La circulation des trains et des cars sera perturbée aujourd'hui sur le réseau TER Grand Est. Quelques perturbations pourront même durer jusqu'à demain. Les écoles aussi sont touchés : les syndicats ont appelé les professeurs à la grève, mais aussi les atsem. Les accueils périscolaires du matin et du soir peuvent être perturbés, ainsi que les cantines. Certaines communes prévoient un service minimum d'accueil des enfants. Le massif du Ballon d'Alsace en lice pour le label « Grand Site de France ». Le Président du Territoire de Belfort, Florian Bouquet, ainsi que 8 membres du Parc Naturel Régional du Ballon des Vosges, se rendent à Paris aujourd'hui. Ils vont soutenir le dossier de candidature du Ballon d'Alsace devant la Commission Supérieure des Sites, Perspectives et Paysages du Ministère de l'Ecologie. Si le Ballon d'Alsace obtient le label, il deviendrait le seul site de moyenne montagne, en France, à être labellisé pour ses qualités environnementales. Les travaux continuent à l'Espace Bel Air de Metzeral. A l'occasion du conseil communautaire de la Vallée de Munster mardi soir, le projet d'aménagement final du 1er et 2e étage a été présenté aux élus de la collectivité. L'ancienne friche textile avait été acquise par la commune de Metzeral en 2015, elle a été transférée à l'intercommunalité par la loi NOTRe. Depuis 2019, des artisans et entreprises ont déjà investi le rez-de-chaussée. Mais l'aménagement continue et est en bonne voie, comme le souligne Denise Buhl, maire de Metzeral. Denise Buhl remarque aussi que les prix attractifs des lots ont permis de rapidement remplir le site, surtout pour une commune de fond de vallée, précise-t-elle. Aujourd'hui, il reste environ 800m2 à commercialiser au premier étage, soit 3 ou 4 lots, et 300m2 au deuxième étage. Si l'idée vous intéresse, vous pouvez contacter la Communauté de communes de la Vallée de Munster. Une mosquée d'Obernai est visée par une procédure de fermeture administrative. Elle est accusée de faciliter « la diffusion d'une idéologie radicale », la préfète du Bas-Rhin a donc lancé, hier, une procédure de fermeture administrative. Il s'agit d'une salle de prière gérée par l'association Afmao, association franco-maghrébine d'Obernai, dont l'imam est accusé de se livrer à un prosélytisme radical dans le Bas-Rhin depuis une douzaine d'années, selon le ministère de l'intérieur. Ce dernier soutient aussi que plusieurs jeunes qui fréquentait la mosquée se serait radicalisés. L'association Afmao dispose de 10 jours pour faire valoir ses observations, avant une éventuelle fermeture dont la drée ne pourra pas excéder 6 mois. Une initiation au voyage, au travers d'une dizaine de nouvelles. Avec son premier livre, « Quelques nouvelles à grignoter aux coins du monde », la Baldenheimoise Rachel Hinterlang invite son lecteur voyager avec elle, à rechercher un cheminement intérieur. C'est un voyage empli d'émotions, abordant plusieurs thèmes de la vie, qui est proposé par ce livre. C'est ce qu'explique son auteure, Rachel Hinterlang. Rachel Hinterlang vous invite à une séance de dédicaces, ce samedi 01octobre de 14h à 18h à l'espace culturel du Leclerc, à Sélestat. Il est possible de commander son livre dans toutes les librairies ou en ligne, au prix de 11 euros. Ce dernier existe aussi en version Ebook, à 6€99.

BFM Story
Story 3 : Plusieurs villes dévastées par l'ouragan Ian – 29/09

BFM Story

Play Episode Listen Later Sep 29, 2022 4:02


"BFM STORY" du lundi au jeudi de 17h à 19h avec Olivier Truchot & Alain Marshall. Deux heures pour faire un tour complet de l'actualité en présence d'invités pour expliquer et débattre sur les grands sujets qui ont marqué la journée.

On n'est pas obligé d'être d'accord - Sophie Durocher
L'intégrale du mercredi 28 septembre

On n'est pas obligé d'être d'accord - Sophie Durocher

Play Episode Listen Later Sep 28, 2022 46:05


Entrevue avec Daniel Lavoie, auteur-compositeur-interprète : il chante les textes de Rimbaud. Il est de passage au Québec pour faire la promotion de son tout dernier album « J'ai quitté l'île ».  Chronique de Steve E. Fortin, chroniqueur et blogueur au Journal de Montréal Journal de Québec : le dessin de presse, la caricature seraient-ils en voie de disparition? Plusieurs médias importants semblent délaisser la caricature. La rencontre Nantel-Durocher avec Guy Nantel  : on revient sur une chronique de Sophie Durocher dont Guy Nantel est en désaccord. La chronique traite d'un numéro de l'humoriste Sugar Sammy, qui a lancé une flèche aux partis politiques. Entrevue avec Dre Sylvie I. Demers, médecin de famille, biologiste et docteure en médecine expérimentale (génétique moléculaire humaine) : on discute de son nouveau roman « Hormones féminines et cholestérol ». Il s'agit de la suite de son best-seller « Hormones au féminin » Une production QUB Radio Septembre 2022Pour de l'information concernant l'utilisation de vos données personnelles - https://omnystudio.com/policies/listener/fr

On n'est pas obligé d'être d'accord - Sophie Durocher
«Dessine des chats, dans ce temps-là, si tu n'aimes pas la controverse», suggère Sophie Durocher

On n'est pas obligé d'être d'accord - Sophie Durocher

Play Episode Listen Later Sep 28, 2022 9:00


Chronique de Steve E. Fortin, chroniqueur et blogueur au Journal de Montréal Journal de Québec : le dessin de presse, la caricature seraient-ils en voie de disparition? Plusieurs médias importants semblent délaisser la caricature.Pour de l'information concernant l'utilisation de vos données personnelles - https://omnystudio.com/policies/listener/fr

Histoires politiques
Peut-on taper dans un ballon avec des élus RN ?

Histoires politiques

Play Episode Listen Later Sep 28, 2022 2:38


durée : 00:02:38 - Histoires politiques - Plusieurs partis ont appelé à boycotter l'équipe de France de football de l'Assemblée nationale, qui joue ce soir contre une sélection d'anciens internationaux. Un match qui enflamme le monde politique…

Affairage Airways
26. Les 3C

Affairage Airways

Play Episode Listen Later Sep 28, 2022 52:15


Durant ce voyage, vos pilotes discutent de l'émission le Bachelor version Afrique francophone (00:58), des abus passés et actuels du chanteur Koffi Olomidé (07:57), des différentes réactions face au décès de la reine Elisabeth II (16:15) et de Guy Nzouba-Ndama, un homme politique gabonais, en possession de valises assez extraordinaires (34:45). Plusieurs coups de cœur à l'atterrissage (43:45) notamment Tata Nzambe de Serge Ibaka feat Ariel Sheney et Daphné, Organize d'asake et Ka wa de Hen's. Bon vol. P.S: votre podcast préféré est enfin sur Twitter!

Hystériques
EP29 - IRIS : MON CORPS SANS FILTRE

Hystériques

Play Episode Listen Later Sep 28, 2022 47:50


D'après l'étude menée par des chercheurs au sein de Facebook, Instagram aggrave « les complexes d'apparence d'une jeune fille sur trois ». Plusieurs troubles sont constatés : augmentation de l'anxiété, dépression, troubles du comportement alimentaire ou encore pensées suicidaires.  A contre courant de tous ces comptes montrant une vie parfaites et des corps photoshopés, Iris elle en a décidé autrement. Je suis super heureuse de la recevoir aujourd'hui parce que je la suis depuis quelque temps maintenant et je dois avouer que c'est un compte qui me fais vraiment du bien. Dessus, on y retrouve des photos de son corps, sous tous les angles, sans exception, des boulets, des poils, des culottes menstruelles et j'en passe. Le tout accompagné de messages bienveillants et d'acceptation de son corps qui font du bien au moral.  Dans cet épisode, Iris nous raconte comment lui est venue l'envie de transmettre les bienfaits du self love. Une démarche hyper courageuse, quand on sait à quel point ça peut être dur de s'exposer (et d'autant plus sans filtre) sur les réseaux sociaux.  Je laisse sans plus tarder Iris vous raconter son histoire.   Pour retrouver Iris sur instagram : @irissocéane   Le compte instagram qu'elle recommande : @isabelladavis6 & @mybetterself 

Podcasts Rhône FM
La police valaisanne traque l'auteur de plusieurs agressions zoophiles commises au coude du Rhône

Podcasts Rhône FM

Play Episode Listen Later Sep 28, 2022


On jase
Plusieurs jeunes se démarquent

On jase

Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 60:28


À On jase, Martin Lemay, Yanick Lévesque, Gilbert Delorme et Marc-André Dumont reviennent sur le premier match préparatoire des Canadiens face aux Devils.

Le retour de Mario Dumont
Maladie de Lyme : «Il y en a plusieurs Amélie au Québec», se désole Isabelle Maréchal

Le retour de Mario Dumont

Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 14:45


La rencontre Maréchal-Dumont avec Isabelle Maréchal : on revient sur la détresse d'Amélie Champagne, laissée pour compte avec la maladie de Lyme.Pour de l'information concernant l'utilisation de vos données personnelles - https://omnystudio.com/policies/listener/fr

Le retour de Mario Dumont
CH : «Tout est ouvert pour le poste de gardien de but», dit Jean-François Baril

Le retour de Mario Dumont

Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 6:43


Chronique sportive avec Jean-François Baril : Martin St-Louis a dit que Jake Allen serait le numéro un, mais que le numéro deux n'est pas décidé. Le Canada a perdu contre l'Uruguay. Un contrat de trois ans en Floride pour Spencer Knight. Plusieurs coupures aujourd'hui dans la NFL, dont quelques Québécois.Pour de l'information concernant l'utilisation de vos données personnelles - https://omnystudio.com/policies/listener/fr

Le retour de Mario Dumont
L'intégrale du mardi 27 septembre

Le retour de Mario Dumont

Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 112:20


Segment LCN : la dernière semaine de la campagne électorale. Manchettes, nouvelles du jour et commentaires entre Mario Dumont et Alexandre Moranville. Entrevue avec Pierre Bruneau, ancien chef d'antenne à TVA Nouvelles : Pierre Bruneau sillonne la province pour aller à la rencontre des électeurs en vue de la soirée électorale, Québec 2022, du 3 octobre prochain. Il est aujourd'hui à Gatineau, où il termine sa tournée!Entrevue avec Alex Carignan, médecin spécialiste en microbiologie et maladies infectieuses et professeur-chercheur à la Faculté de médecine et des sciences de la santé et du Centre de recherche du CHUS : dans un tweet publié aujourd'hui, Alex Carignan affirme dédier 100% de sa recherche sur l'amélioration de la prise en charge de la maladie de Lyme au Québec et pointe des outils/projets pour y parvenir. Chronique économique avec l'économiste Francis Gosselin : démission du PDG de Celsius Network, entreprise de cryptomonnaies dans laquelle la CDPQ avait investi 200 millions de dollars. Guy Cormier anticipe que le réchauffement climatique et la récession vont avoir un impact négatif sur l'activité des institutions financières. Le «Circuit électrique» célèbre ses 10 ans. La rencontre Maréchal-Dumont avec Isabelle Maréchal : on revient sur la détresse d'Amélie Champagne, laissée pour compte avec la maladie de Lyme. Entrevue avec Jagmeet Singh, chef du Nouveau Parti démocratique  : le NPD réclame du gouvernement une enquête sur l'augmentation des prix des aliments à l'épicerie, dans un contexte où les géants du secteur continuent de s'enrichir. Tout savoir en 24 minutes avec Alexandre Moranville : la saga des vols de tracts se poursuit. On se bat pour l'opposition officielle. Plus de 20% des électeurs ont déjà voté par anticipation. Legault admet qu'un Québec souverain serait économiquement viable. La coroner en chef ordonne une enquête sur la mort d'Amélie Champagne. Près de 1000 dollars pour une facture de tranches de citrons et de limes pour Mary Simon. Quatre jeunes arrêtés en lien avec la fusillade à Repentigny. Un jardin botanique de 1860 caché sous l'avenue des pins. Augmentation du nombre d'étudiants ayant besoin des paniers alimentaires internationaux. Fuite spectaculaire sur les gazoducs Nord Stream, sabotage soupçonné. Les voisins de la Russie confirment un exode des Russes.    La rencontre Latraverse-Dumont avec Emmanuelle Latraverse : la course à l'opposition officielle. On revient sur la lune de miel possible de Pierre Poilievre. Chronique sportive avec Jean-François Baril : Martin St-Louis a dit que Jake Allen serait le numéro un, mais que le numéro deux n'est pas décidé. Le Canada a perdu contre l'Uruguay. Un contrat de trois ans en Floride pour Spencer Knight. Plusieurs coupures aujourd'hui dans la NFL, dont quelques Québécois. Segment LCN-TVA avec Sophie Thibault : qui sera l'opposition officielle? Une production QUB Radio Septembre 2022Pour de l'information concernant l'utilisation de vos données personnelles - https://omnystudio.com/policies/listener/fr

Aujourd'hui l'économie
Réouverture partielle des banques au Liban sur fond de crise économique

Aujourd'hui l'économie

Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 3:58


De longues files d'attente étaient visibles, lundi 26 septembre, devant plusieurs banques au Liban. Certaines avaient rouvert après une semaine de fermeture à la suite d'une série de braquages de clients voulant retirer leurs économies bloquées.  L'Association des banques du Liban a fait savoir que cette réouverture des banques se feraient en capacité limitée pour servir en priorité les entreprises, les établissements éducatifs et les hôpitaux. Les distributeurs automatiques sont, eux, disponibles « pour tous les clients », afin de permettre aux secteurs public et privé de transférer les salaires de leurs employés. Depuis l'automne 2019, les établissements financiers au Liban ont imposé des restrictions draconiennes à leurs clients, sans aucun cadre légal, empêchant les retraits et les virements importants, en particulier en dollars. Les déposants n'ont accès qu'au compte-gouttes à leurs économies, dont la valeur s'est effondrée. Sept banques ont été braquées ce mois-ci, dont cinq durant la seule journée du 16 septembre. Plusieurs banques se barricadent à présent derrière des panneaux de métal. Cette série de braquages n'est qu'une illustration de l'effondrement économique du pays qui est en défaut de paiement depuis 2020. Les épargnants sont les premiers à essuyer les pertes colossales du secteur bancaire, estimées à 72 milliards de dollars. La réouverture des banques fait donc office de test. ► À lire aussi : Braquages au Liban: les banques ont rouvert après dix jours de fermeture Chute de la monnaie, inflation et pauvreté généralisée Depuis 2019, la monnaie nationale s'est dépréciée d'environ 95% de sa valeur sur le marché noir par rapport au billet vert et la dette publique atteint aujourd'hui plus de 150% et 170% du PIB national. La flambée des prix s'est aussi installée dans le pays. De plus, le Liban importe environ les quatre cinquièmes de ce qu'il consomme, ce qui traduit de graves lacunes de l'appareil productif. Environ 80% de la population a plongé dans la pauvreté. Responsables politiques et financiers, jugés corrompus et incompétents, refusent toujours d'assumer ce désastre. Une ébauche de plan de relance, prévoyant notamment une restructuration du secteur bancaire, a été approuvée en mai dernier par l'exécutif, mais il est encore aujourd'hui loin de faire l'unanimité auprès des banquiers, d'une partie des épargnants et de la classe politique, dont certains représentants siègent au conseil d'administration des établissements financiers. Ce plan de relance prévoit de faire porter à ces derniers l'essentiel des pertes, tout en protégeant les petits épargnants. Une réforme du secret bancaire, en vigueur dans le pays depuis 1956, a aussi été adoptée le 26 juillet dernier par le Parlement sous une forme très édulcorée. D'autres mesures urgentes se font toujours attendre. Une aide de 3 milliards de dollars du FMI très attendue Une délégation du Fonds monétaire international se trouvait la semaine passée au Liban pour rencontrer plusieurs responsables locaux. Au programme : l'accélération du processus de mise en œuvre des réformes prioritaires que le Liban doit lancer pour espérer décrocher une aide de 3 milliards de dollars. Ce lundi, le Parlement libanais a adopté un budget pour l'année 2022, qui était l'une des principales conditions du FMI. Mais cette aide sera-t-elle efficace ? Les opinions divergent, et beaucoup craignent que cet argent ne reste entre les mains de l'appareil étatique. En attendant, des centaines d'épargnants se sont tournés vers la justice internationale et plusieurs actions ont été lancées par des clients à l'étranger. Un premier jugement a été rendu en février au Royaume-Uni en faveur d'un homme d'affaires libano-britannique qui a réussi à faire condamner deux banques libanaises. S'appuyant sur le droit libanais, la Haute Cour de justice a réclamé aux deux établissements un transfert international au bénéfice du plaignant équivalant à près de 4 millions de dollars, mais le coût de ces procédures s'élève à plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Parlons-Nous
Après plusieurs tentatives, Jean-Claude n'arrive pas à renouer avec son fils

Parlons-Nous

Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 37:43


Jean-Claude s'est peu à peu éloigné de son fils au fil des années. Aujourd'hui il a peu de contact avec lui. Cette situation le fait beaucoup souffrir mais il n'arrive pas à revenir vers lui. Jean-Claude vient demander de l'aide pour réussir à renouer avec son fils. Chaque soir, en direct, Caroline Dublanche accueille les auditeurs pour 2h30 d'échanges et de confidences. Pour participer, contactez l'émission au 09 69 39 10 11 (prix d'un appel local) ou sur parlonsnous@rtl.fr

Chronique des Matières Premières
Les diamants russes sur la sellette en Europe

Chronique des Matières Premières

Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 1:46


Le prochain train de sanctions européennes contre la Russie est en cours d'élaboration et pourrait être proposé d'ici la fin de la semaine. Plusieurs pays demandent que les diamants russes soient inclus dans le texte qui sera proposé, contre l'avis de la Belgique dont l'économie est très liée à celle de la pierre précieuse. L'avenir des diamants russes est sur la table depuis le début de la guerre, mais jusqu'ici la pierre précieuse a réussi à échapper au couperet européen. Aujourd'hui, il ne reste plus beaucoup de « produits » russes à sanctionner alors l'étau se resserre. L'Europe pourrait rejoindre les États-Unis qui ont été les premiers à interdire la vente de diamants russes au printemps. C'est en tout cas ce que souhaitent cinq pays, l'Irlande, la Pologne, la Lituanie, l'Estonie et la Lettonie. Mais les négociations s'annoncent difficiles car pour que la décision soit effective elle requiert l'unanimité. Et au moins un État s'est clairement prononcé contre, la Belgique. L'économie belge accroc aux diamants Les diamants représentent 15% des exportations belges hors Union européenne. 84% des diamants bruts commercialisés dans le monde et 50 % des diamants polis transitent par la place forte d'Anvers. 25 à 30% des diamants qui passent par la ville flamande sont issus d'une mine d'Alrosa. Des chiffres qui expliquent la position du premier ministre belge, réitérée lors de la conférence des diamantaires qui s'est tenue mi-septembre à Anvers (FACETS 2022). Partisan d'un « marché libre », Alexander De Croo est contre des sanctions qui causeraient « de grosses pertes » à son pays. Mais après sept mois de guerre, la pression est de plus en plus forte. Transparency International s'est saisi du sujet et a joint lundi sa voix aux européens qui veulent inscrire Alrosa et son patron sur liste noire. Sergeï Ivanov, fils de l'ancien directeur de cabinet de Vladimir Poutine, est déjà sanctionné par les États-Unis, et le Royaume-Uni depuis le printemps. L'industrie promet plus de transparence Quant aux grands acteurs de l'industrie qui cherchent à soigner leur image, la situation risque de devenir de plus en plus difficile à tenir. Ils ont réaffirmé à Anvers, il y a 15 jours, leur volonté de « bâtir une industrie plus transparente » au service du consommateur, tout en rappelant que si des sanctions avaient été prises, le secteur serait aujourd'hui en crise. Un diamant sur quatre vendu dans le monde est issu des mines d'Alrosa et s'en passer est visiblement toujours un casse-tête pour les bijouteries de luxe.

Les Nuits de France Culture
La Nuit Joseph Kessel (3/12) : Lecture du dernier roman de Kessel : "Les Temps sauvages"

Les Nuits de France Culture

Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 42:00


durée : 00:42:00 - Les Nuits de France Culture - En 1919, Joseph Kessel embarque pour Vladivostok, terminus du transsibérien dans l'Extrême-Orient russe. Un voyage qui inspirera son roman "Les Temps sauvages" paru en 1975. Jean Topart et Régine Blaess, dans "Un livre, des voix", en lisaient des extraits, commentés par l'écrivain Louis Nucera. Le 11 novembre 1918, jour de l'armistice, le jeune sous-lieutenant Joseph Kessel embarque à Brest sur le President Grant à destination de New York.  * Il a accepté de participer à une mission interalliée qui doit le mener jusqu'en Sibérie, au sein d'une escadrille destinée à aider secrètement les armées blanches opposées aux bolchéviques. En janvier 1919, il embarque à bord du transport de troupes Sherman pour une traversée à destination de Vladivostok, le grand port de l'Extrême-Orient russe, terminus du transsibérien. Il y séjourna deux mois, et y fut en charge du ravitaillement destiné à des troupes basées à Omsk, dans le Sud Ouest de la Sibérie, à quelques six mille kilomètres de là.  De cette période de son existence, des rencontres qu'il y fit, il tira la matière de plusieurs récits, et notamment de ce qui fut son dernier roman, Les Temps sauvages, paru en mai 1975 chez Gallimard. En janvier 1976, Pierre Sipriot présentait l'ouvrage dans l'émission "Un livre, des voix". Plusieurs extraits du texte y étaient lus par Jean Topart et Régine Blaess, et commentés par Louis Nucéra, écrivain et grand ami de Kessel.  Louis Nucera :  Le lecteur pourra s'étonner ce que, soixante ans après, Joseph Kessel puisse raconter des faits aussi anciens avec une telle exactitude. Il les décrit mais il sait en même temps retrouver ses émotions. Cela ne peut s'expliquer que si l'on comprend qui est  Kessel, qui est toujours resté jeune. (...) C'est un homme qui s'intéresse à tout et qui a toujours besoin d'être étonné - et ce n'est pas difficile de l'étonner, en dépit de toute l'expérience qu'il a eue, car il est anthropophage des autres. Par Pierre Sipriot  Réalisation : Henri Soubeyran Un livre, des voix - Les Temps sauvages, de Joseph Kessel (1ère diffusion : 12/01/1976) Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France Archive Ina-Radio France

Le vrai du faux
Le vrai du faux. Classement mondial des villes "les plus sûres" : pourquoi il faut se méfier des données sur plusieurs villes françaises

Le vrai du faux

Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 1:53


durée : 00:01:53 - Le vrai du faux - Un tableau diffusé sur les réseaux sociaux et repris par certains médias affirment que la France est très mal classée. Attention cependant aux données utilisées.

Reportage international
Vivre sans eau dans la deuxième ville du Mexique

Reportage international

Play Episode Listen Later Sep 26, 2022 2:34


Deuxième ville économique du pays, Monterrey consomme en moyenne 156 litres d'eau par personne et par jour. Mais cette année, elle a souffert d'une sécheresse intense, fautes de précipitations pendant quasi 18 mois. Et même si les pluies commencent à remplir à nouveau les réserves de la ville, une bonne partie de la population a toujours l'eau coupée. De notre correspondante à Mexico,  La ville a demandé un effort collectif à sa population, pourtant peu de restrictions ont été mises en place concrètement. Plusieurs milliers de foyers continuent de recevoir l'eau à travers la distribution de camions citernes, pour d'autres plus chanceux l'eau coule du robinet quelques heures par jours. Il faut économiser le précieux liquide au maximum et beaucoup d'activités du quotidien sont bouleversées par une logistique parfois compliquée à prendre. Dans le quartier fortuné de San Pedro, George travaille comme barman dans un restaurant. Aujourd'hui, l'établissement est resté huit heures sans eau courante. « Avant, c'était plus long, ça durait un jour, voire deux », raconte-t-il. Depuis des mois que durent ces coupures, il a dû s'adapter. « On bataille pour le lavage. Là, on remplit un bocal, on y met du chlore et on utilise ces litres d'eau pour laver les verres. Puis, on recycle cette eau pour nettoyer le sol, par exemple. On a beaucoup de bombonnes, c'est ce qui nous aide à passer la journée. » À quelque mètres de là, une station de lavage de voitures tourne à plein régime. « C'est de l'eau recyclée, de l'eau traitée », affirme le patron. Même au pire de la crise, celui-ci n'a jamais cessé ou même diminué son affaire. Mais il admet que c'est devenu plus compliqué avec la sécheresse, car faire venir l'eau en citerne représente des coûts supplémentaires. « Dès que tout ça a commencé, on a recyclé l'eau, assure-t-il. On a des recycleurs spéciaux. Et maintenant, quand on a plus d'eau, on doit en acheter à part. » « Toujours avoir une réserve » « Tu ne sais jamais combien d'eau tu utilises avant de ne plus en avoir, constate Salma qui tient une petite cafétéria dans le quartier. Au travail, ça nous affecte encore plus, tant pour faire les cafés, comme l'hygiène ou le nettoyage. Des fois, on doit refuser de servir… C'est compliqué en vérité. » Néanmoins, elle s'estime heureuse, car l'eau arrive tout de même quelques heures par jour. « On a toujours cette réserve-là parce qu'en réalité, on ne sait jamais quand seront les coupures. Ce serait encore autre chose si on savait : tel jour, telle heure, il y a une coupure… Mais tu ne sais jamais alors, il faut toujours avoir une réserve. » Sa collègue Perla se sent fatiguée par cette situation. Chez elle, l'eau n'arrive que deux jours pas semaines. « Moi, je suis une jeune personne, je peux porter des bouteilles d'eau où je veux, explique Perla. Mais je pense aux personnes âgées ou les personnes avec un handicap qui vivent aux deuxième, troisième ou cinquième étage. Comment font-ils ?! Ils se font aider ou bien, ils se privent. » Pour tous, la situation est inédite, jamais Monterrey n'avait connu un tel déficit. Cet été, jusqu'à la moitié des cinq millions d'habitants a été privée d'eau. « Moi, je crois qu'on va prendre conscience de tout ça et nous en rappeler, ajoute Perla. Comment on fait maintenant, comment on a dû vivre et comment faire pour éviter que ça se reproduise… » Définitivement, on ne peut pas vivre sans eau, mais on peut vivre avec beaucoup moins que ce qu'on pensait.

91.9 SPORTS - LE CLUB À LANGDEAU
Chronique de Matthieu Proulx

91.9 SPORTS - LE CLUB À LANGDEAU

Play Episode Listen Later Sep 26, 2022 13:12


Plusieurs rencontres de la NFL ont retenu l'attention de Matthieu Proulx. Cependant, un triste événement est venu jeter une ombre sur cette semaine d'activité.

Invité de la mi-journée
Evguéni Prigojine sort de l'ombre: «Il y a plusieurs hypothèses à cela»

Invité de la mi-journée

Play Episode Listen Later Sep 26, 2022 5:57


L'homme d'affaires proche du Kremlin Evguéni Prigojine a reconnu ce lundi être le fondateur du groupe de mercenaires Wagner, présent notamment en Ukraine, en Syrie, en Centrafrique et au Mali. Entretien avec Anne Le Huérou, maîtresse de conférences en études slaves à l'Université Paris Nanterre, spécialiste de la Russie.

Reportage International
Vivre sans eau dans la deuxième ville du Mexique

Reportage International

Play Episode Listen Later Sep 26, 2022 2:34


Deuxième ville économique du pays, Monterrey consomme en moyenne 156 litres d'eau par personne et par jour. Mais cette année, elle a souffert d'une sécheresse intense, fautes de précipitations pendant quasi 18 mois. Et même si les pluies commencent à remplir à nouveau les réserves de la ville, une bonne partie de la population a toujours l'eau coupée. De notre correspondante à Mexico,  La ville a demandé un effort collectif à sa population, pourtant peu de restrictions ont été mises en place concrètement. Plusieurs milliers de foyers continuent de recevoir l'eau à travers la distribution de camions citernes, pour d'autres plus chanceux l'eau coule du robinet quelques heures par jours. Il faut économiser le précieux liquide au maximum et beaucoup d'activités du quotidien sont bouleversées par une logistique parfois compliquée à prendre. Dans le quartier fortuné de San Pedro, George travaille comme barman dans un restaurant. Aujourd'hui, l'établissement est resté huit heures sans eau courante. « Avant, c'était plus long, ça durait un jour, voire deux », raconte-t-il. Depuis des mois que durent ces coupures, il a dû s'adapter. « On bataille pour le lavage. Là, on remplit un bocal, on y met du chlore et on utilise ces litres d'eau pour laver les verres. Puis, on recycle cette eau pour nettoyer le sol, par exemple. On a beaucoup de bombonnes, c'est ce qui nous aide à passer la journée. » À quelque mètres de là, une station de lavage de voitures tourne à plein régime. « C'est de l'eau recyclée, de l'eau traitée », affirme le patron. Même au pire de la crise, celui-ci n'a jamais cessé ou même diminué son affaire. Mais il admet que c'est devenu plus compliqué avec la sécheresse, car faire venir l'eau en citerne représente des coûts supplémentaires. « Dès que tout ça a commencé, on a recyclé l'eau, assure-t-il. On a des recycleurs spéciaux. Et maintenant, quand on a plus d'eau, on doit en acheter à part. » « Toujours avoir une réserve » « Tu ne sais jamais combien d'eau tu utilises avant de ne plus en avoir, constate Salma qui tient une petite cafétéria dans le quartier. Au travail, ça nous affecte encore plus, tant pour faire les cafés, comme l'hygiène ou le nettoyage. Des fois, on doit refuser de servir… C'est compliqué en vérité. » Néanmoins, elle s'estime heureuse, car l'eau arrive tout de même quelques heures par jour. « On a toujours cette réserve-là parce qu'en réalité, on ne sait jamais quand seront les coupures. Ce serait encore autre chose si on savait : tel jour, telle heure, il y a une coupure… Mais tu ne sais jamais alors, il faut toujours avoir une réserve. » Sa collègue Perla se sent fatiguée par cette situation. Chez elle, l'eau n'arrive que deux jours pas semaines. « Moi, je suis une jeune personne, je peux porter des bouteilles d'eau où je veux, explique Perla. Mais je pense aux personnes âgées ou les personnes avec un handicap qui vivent aux deuxième, troisième ou cinquième étage. Comment font-ils ?! Ils se font aider ou bien, ils se privent. » Pour tous, la situation est inédite, jamais Monterrey n'avait connu un tel déficit. Cet été, jusqu'à la moitié des cinq millions d'habitants a été privée d'eau. « Moi, je crois qu'on va prendre conscience de tout ça et nous en rappeler, ajoute Perla. Comment on fait maintenant, comment on a dû vivre et comment faire pour éviter que ça se reproduise… » Définitivement, on ne peut pas vivre sans eau, mais on peut vivre avec beaucoup moins que ce qu'on pensait.

RADIO X CHRONIQUES & ENTREVUES
La CAQ profite d'une publicité gratuite grâce à PLUSIEURS MÉDIAS BIAISÉS!

RADIO X CHRONIQUES & ENTREVUES

Play Episode Listen Later Sep 26, 2022 16:01


Bilan de campagne de Louis Gauthier le 26 septembre 2022.

Les Petits Creusois
Pourquoi c'est important de parler plusieurs langues ?

Les Petits Creusois

Play Episode Listen Later Sep 26, 2022 1:20


durée : 00:01:20 - Les Petits Creusois

Ça Se Passe Là-Haut
#1388 : La stabilité des cyclones polaires de Jupiter

Ça Se Passe Là-Haut

Play Episode Listen Later Sep 26, 2022 13:55


Une étude des cyclones polaires de Jupiter a été menée durant cinq ans avec la sonde Juno et montre la très grande stabilité de ces structures étonnantes. Que ce soit au niveau du pôle nord ou du pôle sud de Jupiter, les huit vortex du nord et les 5 du sud sont restés presque imperturbables durant toutes ces années. Plusieurs études sont publiées dans Journal of Geophysical Research: Planets et Nature Astronomy.

Productif au quotidien
#120: 8 obstacles majeurs qui sabotent ta planification quotidienne

Productif au quotidien

Play Episode Listen Later Sep 26, 2022 28:05


C'est une chose de planifier son emploi du temps, mais encore faut-il être en mesure de le suivre et l'exécuter tous les jours. Malheureusement, plusieurs personnes ont de la difficulté à suivre leur planification de la journée et se retrouvent à constamment devoir changer leurs plans et priorités. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette réalité, dont 8 que j'ai identifié et observé chez plusieurs de mes clients.Je vous présente donc dans ce podcast 8 obstacles majeurs qui vous empêchent de suivre/respecter votre planification quotidienne. Cet épisode pour vous si…Vous faites des plans, mais n'êtes jamais capable de les réaliserVous changez constamment de priorités durant vos journées et n'arrivez pas à terminer ce que vous aviez prévu de faireVos journées sont pleines d'imprévus et de changements non anticipés qui bousculent souvent votre emploi du temps du jourVous cherchez à avoir plus de contrôle sur votre emploi du temps--LIENS ET RESSOURCES MENTIONNÉES :Mon webinaire : 3 stratégies pour planifier et gérer ton temps comme un proRejoindre ma formation Maitriser et optimiser son tempsÉpisode 76 : Les principales causes de la procrastinationÉpisode 34 : Quoi faire lorsque ma journée se résumé à gérer des urgencesÉpisode 117 : Quoi faire quand on manque d'énergie pour être productifÉpisode 109 : Comment gérer son temps en fonction de son énergieÉpisode 26 : L'état de flowRETROUVEZ-MOI SUR : ► Mon site web ► Ma newsletter « Productif au quotidien »► Mon compte Instagram► Ma page Facebook► Mon profil LinkedIn► Ma chaîne YouTube► Mon compte PinterestDes questions ou commentaires en lien avec cet épisode?

Le Nouvel Esprit Public
La récession qui menace / Le sommet de Samarcande / n°264 / 25 septembre 2022

Le Nouvel Esprit Public

Play Episode Listen Later Sep 25, 2022 65:14


Connaissez-vous notre site ? www.lenouvelespritpublic.frUne émission de Philippe Meyer, enregistrée au studio l'Arrière-boutique le 23 septembre 2022.Avec cette semaine :Nicolas Baverez, essayiste et avocat.François Bujon de l'Estang, ambassadeur de France.Matthias Fekl, avocat et ancien ministre de l'Intérieur.Lionel Zinsou, ancien Premier ministre du Bénin et président de la fondation Terra Nova.LA RÉCESSION QUI MENACEDans leurs prévisions publiées fin juillet, les experts du FMI expliquaient qu'une chute de l'activité n'est pas leur scénario central (malgré le recul enregistré au printemps) avant d'affirmer cependant que « le risque de récession est particulièrement proéminent en 2023 » tandis que l'agence de notation Fitch évoque des « probabilités croissantes de récession ». Tout dépend de ce que l'on appelle récession. Il fut un temps où les prévisionnistes parlaient de récession mondiale lorsque la croissance annuelle du PIB descendait au-dessous de 3 %. Avec cette définition large, une récession mondiale paraît désormais inévitable dès cette année, l'an prochain au plus tard. Il en va autrement avec la définition désormais la plus courante de la récession : une baisse de la production sur une année. Contrairement à ce qui s'est passé en 2009 après la crise financière, puis en 2020 avec le Covid, l'activité mondiale devrait tout de même progresser en 2022, mais à un rythme bien moindre que lors des deux dernières décennies, où la moyenne fut proche de 4 % l'an.Selon le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, une récession ne devrait pas intervenir en France en 2022, mais « pour 2023, rien ne peut être exclu dans la période de grandes incertitudes que nous vivons, mais nous nous attendons pour la France à un net ralentissement plutôt qu'à une récession ». Un scénario d'autant plus probable que la Banque centrale européenne (BCE) envisage de relever ses taux de 75 points de base en septembre face à une inflation qui frôle les deux chiffres. De son côté, la Première ministre prévoit que la France atteindra le pic de l'inflation « au cours de l'année 2023 ». Le 15 septembre, la Banque de France a publié ses prévisions de croissance pour les deux ans à venir. Si elle s'attend à une solide croissance du produit intérieur brut de 2,6 % cette année, proche de la prévision du gouvernement (2,7 %), elle table désormais sur une croissance du PIB de 0,5% en 2023 contre 1,2% en juin dernier dans son scénario central. En cas de fermeture complète du robinet du gaz russe et de coupures électriques, l'économie française pourrait plonger en récession estime l'institution bancaire dans son scénario le plus sombre. Les experts de la Banque de France misent cependant sur un franc rebond dès 2024 avec une croissance de 1,8 %. Au cœur de cet optimisme, la prévision d'une nette décrue de l'inflation d'ici deux ans. Pour 2023, la Banque de France s'attend à des hausses de prix encore très élevées, entre 4,2 % et 6,9 %, après 5,8 % en 2022. Mais en 2024, l'inflation redescendrait à 2,7 %.À deux semaines de la présentation du budget 2023, le gouvernement table sur une croissance de 1% pour l'année prochaine contre 1,4% précédemment et exclut pour l'instant le scénario noir d'une récession, même si la conjoncture internationale ne cesse de se dégrader.***LE SOMMET DE SAMARCANDELes 15 et 16 septembre, l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) s'est réunie, pour son 22ème sommet, à Samarcande en Ouzbékistan. Composée à sa création en 2001 de six pays – la Chine, la Russie et quatre États d'Asie centrale (Kazakhstan, Kirghizistan, Ouzbékistan, Tadjikistan) tous issus de l'ex-Union soviétique –, l'OCS regroupe près de la moitié de la population mondiale aujourd'hui (42%). L'Inde et le Pakistan y ont fait leur entrée en 2017 et l'Iran vient d'y être admise. Plusieurs pays frappent à sa porte : Biélorussie, Égypte, Arabie saoudite, Qatar, Bahreïn, Maldives, Émirats arabes unis, Koweït et Birmanie. Sans parler de la Turquie, dont le président, Recep Tayyip Erdogan assistait au sommet. L'OCS visait à ses débuts à assurer la sécurité collective de ses adhérents face aux menaces « du terrorisme, de l'extrémisme et du séparatisme ». Ni organisation d'intégration politique comme l'Union européenne, ni alliance militaire comme l'OTAN, l'OCS conduit cependant régulièrement des exercices antiterroristes communs sous le nom de « Peace mission». Aucune femme ne figurait sur la photo de famille.Alors que le Premier ministre indien a signifié au président Vladimir Poutine que l'heure n'est « pas à la guerre », insistant sur « l'importance de la démocratie, de la diplomatie et du dialogue », le président russe a admis lors de sa rencontre avec son homologue chinois que Pékin avait manifesté des préoccupations sur la guerre en Ukraine. Si la Chine partage la lecture du conflit que promeut Moscou, qui en attribue l'origine à l'extension de l'OTAN en Europe centrale et si elle condamne les sanctions occidentales, elle ne les viole cependant pas et ne fournit ni armes, ni composants industriels à la Russie.Selon Xi Jinping « le monde d'aujourd'hui est loin d'être en paix et la concurrence entre deux orientations politiques, l'une marquée par la solidarité et la coopération, l'autre par la division et la confrontation, se fait avec une acuité croissante ». Le dirigeant chinois considère l'OCS comme l'expression de ce que pourrait être un ordre mondial alternatif à celui sur lequel les Occidentaux s'appuient. Il a appelé ses collègues à « travailler ensemble à la promotion d'un ordre international dans une direction plus juste et rationnelle ». Cependant, l'OCS n'est pas exempte de tensions entre certains de ses membres, à l'instar de l'Inde et du Pakistan, et de l'Inde et de la Chine. Aucun pays d'Asie Centrale n'a reconnu l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014. Interprétée comme une tentative de restauration de l'hégémonie russe, l'invasion de l'Ukraine est perçue négativement dans les ex-républiques soviétiques. D'autant plus que la rhétorique russe à l'égard de ces pays d'Asie centrale est devenue plus menaçante et que les tensions se multiplient dans la région comme récemment avec l'Arménie.Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

L'After Foot
Gilbert Brisbois : "Mon degré de confiance a baissé de plusieurs crans ce soir" – 25/09

L'After Foot

Play Episode Listen Later Sep 25, 2022 10:32


L'émission qui dit tout haut ce que le monde du foot pense tout bas ! Cette année, l' « After Foot » fête ses 16 ans et propose un choc des générations ! Composée de ceux qui ont grandi avec l'After, la « Génération After » prendra les commandes de l'émission entre 20h et 22h. Avec Nicolas Jamain aux manettes, entouré de Kévin Diaz, Mathieu Bodmer, Walid Acherchour, Simon Dutin, Romain Canuti et Sofiane Zouaoui, cette nouvelle génération débattra avec passion, mais toujours en conservant les convictions et les codes de l'After. De 22h à minuit, place à la version originelle et historique de l'After autour de Gilbert Brisbois, Daniel Riolo, Stéphane Guy, et Florent Gautreau. Les soirs de Ligue des Champions, Jérôme Rothen rejoindra la bande pour les matchs du PSG et Mamadou Niang pour les matchs de l'OM. Nicolas Vilas sera aux commandes pour faire vivre les matchs dans l'After Live. Cette année, Thibaut Giangrande pilotera l' « After Foot » le vendredi et samedi. RMC est une radio généraliste, essentiellement axée sur l'actualité et sur l'interactivité avec les auditeurs, dans un format 100% parlé, inédit en France. La grille des programmes de RMC s'articule autour de rendez-vous phares comme Apolline Matin (6h30-8h30), les Grandes Gueules (9h-12h), Estelle Midi (12h-15h), Super Moscato Show (15h-18h), Rothen s'enflamme (18h-20h), l'After Foot (20h-minuit).

Choses à Savoir ÉCONOMIE
Quels sont les produits le plus souvent en rupture de stock ?

Choses à Savoir ÉCONOMIE

Play Episode Listen Later Sep 22, 2022 2:26


Les consommateurs le constatent, et les spécialistes le confirment, de nombreux produits manquent à l'appel dans les rayons des supermarchés. On ne peut parler de pénuries à proprement parler, mais plutôt de ruptures de stock. Cette situation concerne l'épuisement momentané d'un produit qui, à plus ou moins brève échéance, devrait être à nouveau disponible. En moyenne, la durée de ces ruptures de stock, qui ont coûté quelque 2,7 milliards d'euros aux enseignes de la grande distribution, est d'environ quatre jours. Plusieurs causes peuvent les expliquer. La guerre en Ukraine est la première, qui a désorganisé les circuits de distribution et limité ou ralenti la fourniture de certaines denrées. Mais la sécheresse de cet été a eu aussi des conséquences sur les récoltes. La hausse du coût de l'énergie gênera aussi les agriculteurs cultivant leurs légumes sous serre. Enfin, une certaine surconsommation, liée à la crainte des pénuries et de l'inflation, explique aussi en partie ces ruptures de stock. Des produits qui manquent plus que d'autres Mais celles-ci ne concernent pas tous les produits. En effet, certains se classent en tête du podium. Si l'on voulait recenser les 10 produits qui manquent le plus dans nos magasins, on pourrait par exemple citer les eaux minérales. Qu'il s'agisse des eaux plates, aromatisées ou gazeuses, elles ont toutes été très demandées durant les périodes de canicule de cet été. Pour prendre un exemple, le taux de disponibilité des eaux aromatisées n'est que de 6,5 %. De son côté, l'huile de tournesol, dont l'Ukraine est le premier exportateur, se trouve difficilement dans les rayons de nos magasins. Il est logique que les produits qui en contiennent, comme la vinaigrette ou les chips, connaissent aussi des ruptures de stock. Ainsi, le taux de disponibilité des chips a baissé de près de 7 %. La sécheresse, responsable de récoltes moins abondantes, explique en partie le manque de disponibilité des potages de légumes. C'est aussi la principale cause de la faible production de graines de moutarde. D'autres produits encore, comme les sandwichs ou les produits pour allumer le feu, sont également en rupture de stock. Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

Les Grosses Têtes
AH OUAIS ? - Pourquoi les chiens mangent de l'herbe ?

Les Grosses Têtes

Play Episode Listen Later Sep 21, 2022 2:26


Même si le régime alimentaire du chien c'est plutôt pâté ou croquette de temps en temps, un chien mange de l'herbe. Plusieurs raisons et la première vient de l'espèce dont le chien descend : le loup. Les loups à l'état sauvage n'avaient pas totalement le même régime alimentaire que nos toutous. Les Grosses Têtes vous proposent de découvrir ou redécouvrir le nouveau podcast de Florian Gazan. Dans "Ah Ouais ?", Florian Gazan répond en une minute chrono à toutes les questions essentielles, existentielles, parfois complètement absurdes, qui vous traversent la tête. Un podcast RTL Originals. Découvrez la page Facebook Officielle des "Grosses Têtes" : https://www.facebook.com/lesgrossestetesrtl/ Retrouvez vos "Grosses Têtes" sur Instagram : https://bit.ly/2hSBiAo Découvrez le compte Twitter Officiel des "Grosses Têtes" : https://bit.ly/2PXSkkz Toutes les vidéos des "Grosses Têtes" sont sur YouTube : https://bit.ly/2DdUyGg

Accents d'Europe
L'héritage russe remis en question en Lettonie

Accents d'Europe

Play Episode Listen Later Sep 21, 2022 19:30


Derniers jours de campagne en Italie avant les élections législatives qui auront lieu ce dimanche (25 septembre 2022). Ces dernières semaines, un pays s'est invité au cœur des débats : la Russie. Depuis le début de l'invasion russe en Ukraine, au mois de février 2022, le sujet anime l'actualité italienne mais cette fois, ce sont les partis politiques qui sont visés. Plusieurs candidats, en particulier à gauche, accusent la Russie d'ingérences dans la campagne électorale. Cécile Debarge. Giorgia Meloni : la figure montante de l'extrême droite européenne s'est imposée pendant cette campagne électorale. Créditée de 23 à 25% des intentions de vote, la jeune femme de 46 ans pourrait bien diriger le prochain gouvernement : son parti, post-fasciste, Frères d'Italie est en tête des intentions de vote et sa coalition donnée largement gagnante. Son portrait signé Juliette Gheerbrant. La propagande russe serait-elle en train de se fissurer ? Face aux derniers succès de la contre-offensive ukrainienne, le Kremlin a de plus en plus de mal à maîtriser sa communication officielle et notamment sur la toile. Sur les réseaux sociaux, les mercenaires de Wagner et d'autres membres de forces spéciales, souvent en première ligne face à la reconquête ukrainienne dans l'Est s'autorisent des critiques de plus en plus virulentes vis-à-vis du commandement de l'armée russe, qu'ils accusent d'incurie. Une liberté de ton inimaginable, il y a encore quelques semaines, Leo Vidal-Giraud. Direction la Lettonie, l'un des voisins baltes de la Russie. Dans ce petit pays, la guerre en Ukraine a eu pour conséquence de réveiller les blessures de l'occupation soviétique de ce pays qui a duré jusque 1991 ! Pour se libérer de ses fantômes, le pouvoir a pris la décision de démanteler tous les monuments à la gloire de cette Occupation soviétique. Fin août 2022, le monument à la victoire de Riga a ainsi été détruit. Et d'ici mi-novembre, 69 statues ou stèles russes seront retirées de l'espace public. Une petite révolution. Reportage à Riga de notre correspondante Marielle Vitureau. Elle a fait l'objet d'un film et fait partie des 10 personnes les plus recherchées au monde : Ruja Ignatova, également surnommée reine des cryptomonnaies. Cette Bulgare a détourné plus de 4 milliards d'euros après avoir créé, en 2014, le OneCoin, une monnaie numérique. En réalité, une fausse devise qui cachait un système pyramidal frauduleux, mais qui a trompé pas moins d'un million de personnes. Son portrait par Damian Vodénitcharov. (Émission diffusée le 20 septembre 2022).

Revue de presse française
À la Une: le dernier voyage

Revue de presse française

Play Episode Listen Later Sep 20, 2022 4:18


Quatre milliards de personnes dans le monde ont suivi hier les funérailles de la reine Elizabeth II. Certains journaux s'émerveillent, à l'instar du Figaro : « splendeur et recueillement », titre le journal. « Recueillement, donc commente Le Figaro, mais aussi uniformes chamarrés, hymnes et marches funèbres, l'Angleterre, par son faste et sa dignité, a incontestablement redoré sa Couronne ; et redonné à l'idée de pouvoir des lettres de noblesse. » D'autres journaux poussent un ouf de soulagement… Comme Le Télégramme : « enfin, on va en sortir, soupire le quotidien breton. Car depuis dix jours, nous sommes suspendus à la scénographie des funérailles royales que nous imposent les chaînes d'information dans un grand élan de nostalgie monarchique. Comme si la France avait oublié la République. Dix jours de deuil interminables à ressasser un rituel coûteux et compassé. » Une fois le rêve achevé… Reste que « les Britanniques ont décidément ce petit quelque chose en plus, s'exclame Libération. Qui d'autre pourrait mélanger uniformes et tenues plus curieuses, collants, collerettes et tricornes hérités du Moyen Age, bonnets en poils d'ours et queues-de-pie, sans oublier Emma, le poney de la reine, et Sandy et Mick, ses deux derniers corgis, sans provoquer une hilarité nerveuse ? Face à ce cérémonial invraisemblable, dont la facture finale pourrait s'élever à quelque 9,2 millions d'euros, les quelque 500 dignitaires étrangers présents, habitués à tous les honneurs, faisaient finalement pâle et discrète figure, relève encore Libé, disséminés au fond de l'abbaye de Westminster. Ce jour n'était pas le leur. Il n'était même pas celui de la reine. Mais plutôt celui d'une nation qui souhaitait rendre hommage à une présence constante dans sa vie. » Alors, « demain, la vie ordinaire reprendra ses droits et les soucis aussi, pointe Sud-Ouest. Dans une économie déjà fragilisée par le Brexit et l'inflation, on sait que les dix jours de deuil national au cours desquels tout s'est arrêté risque de faire entrer le Royaume-Uni en récession. Et c'est là que peut-être, une fois le rêve achevé, nous nous estimerons de ce côté-ci du Channel heureux de vivre en République. » Assemblée générale de l'ONU : un monde plus que jamais fracturé Les grands de ce monde, quasiment tous réunis hier à Londres pour les funérailles de la reine, se retrouvent ce mardi à New-York pour l'Assemblée générale des Nations unies… Et jamais « le risque de fragmentation » n'a été aussi grand, pointe Le Monde. En effet, précise le quotidien du soir, « le conflit en Ukraine révèle une nouvelle cartographie des rapports de force mondiaux. D'un côté, les Occidentaux et leurs alliés, emmenés par des États-Unis fatigués de jouer les gendarmes du monde, mais fers de lance du soutien à l'Ukraine dans une Europe traumatisée par le retour de la guerre. De l'autre, la Russie, membre du Conseil de sécurité, accusée de violer la charte des Nations unies en envahissant son voisin, et soutenue avec prudence et non sans arrière-pensées par la Chine. Enfin, des pays d'Asie, d'Afrique – comme l'Afrique du Sud –, du Moyen-Orient et d'Amérique du Sud forment un groupe hétérogène, représenté par l'Inde, qui ne veut pas choisir son camp et s'inquiète des conséquences diplomatiques, alimentaires et énergétiques de cette guerre sur le continent européen. » Et Le Monde de conclure : « tout l'enjeu de cette Assemblée générale des Nations unies sera, pour les États-Unis et les Européens, de tenter de réduire la fragmentation en cours. » France : 250 millions pour promouvoir le vélo ! Enfin, en France, c'est Le Parisien qui l'annonce : la Première ministre Elisabeth Borne présente ce mardi un plan pour booster l'usage de la bicyclette. « Un changement de braquet, s'exclame le journal. 250 millions d'euros, c'est le montant que l'exécutif prévoit de consacrer l'année prochaine pour aider les communes à construire des pistes cyclables et des parkings sécurisés. Voilà ce qui ressort du plan vélo que s'apprête à dévoiler, ce mardi, la Première ministre. » Les associations de cyclistes applaudissent d'ores et déjà. D'ailleurs, « ce mardi, précise Le Parisien, l'Hôtel Matignon va prendre pour l'occasion des airs de mini-ville, avec circuit dans la cour, panneaux de signalisation, stands de réparation de bicyclettes et de sensibilisation à la sécurité routière. Des écoliers sont attendus. Plusieurs ministres doivent venir en pédalant. "Au moment où on a beaucoup soutenu le carburant et la voiture, il est important de montrer que l'on soutient aussi d'autres usages, soulignele ministre des Transports, Clément Beaune, interrogé par le journal. On veut faire du vélo un vrai moyen de transport et pas juste un instrument de loisir". »

Revue de presse Afrique
À la Une: l'affaire Tshimanga

Revue de presse Afrique

Play Episode Listen Later Sep 20, 2022 3:56


C'est un scandale qui fait la Une en RDC : le conseiller spécial du président Félix Tshisekedi, chargé des questions stratégiques, Vidiyé Tshimanga, est dans une position bien inconfortable depuis qu'il a été « piégé » lors d'une entrevue avec caméra cachée par des journalistes suisses du quotidien Le Temps. Ces journalistes se sont fait passer pour des investisseurs potentiels dans le marché minier. Et on y voit Vidiyé Tshimanga leur expliquer par le menu comment obtenir de très juteuses licences d'exploitations minières en évitant toutes sortes de tracasseries et affirmer au passage le montant de sa commission : 20%. Depuis la publication de cette vidéo, le conseiller spécial du président a démissionné. Qui plus est : « Tshimanga convoqué par la Justice », s'exclame le site d'information congolais Cas-Info. « 48 heures après sa démission de son poste de conseiller spécial du chef de l'État, il doit se présenter ce mercredi au Parquet général auprès la Cour d'appel de Kinshasa/Gombe. » L'objet de cette convocation n'a pas été révélée mais on se doute bien qu'elle est directement liée à cette affaire de corruption. Tolérance zéro ! Plusieurs associations de lutte contre la corruption ou de défense des droits de l'homme sont montées au créneau : notamment l'ACAJ, rapporte le site Actualités CD, l'Association congolaise pour l'accès à la justice, qui soutient que « loin d'être un fait anodin, les propos imputés à Vidiye Tshimanga dans les vidéos qui circulent sont susceptibles de revêtir un caractère pénal. » L'ACAJ appelle le directeur de cabinet du président à « mettre en place une politique de tolérance zéro en vue d'éliminer toutes les brebis galeuses qui seraient encore tapies dans les couloirs de la présidence de la République et useraient de leur position pour exercer pression et/ou trafic d'influence pour satisfaire leurs intérêts égoïstes. » Seul responsable ? D'ores et déjà, plusieurs membres de la majorité présidentielle ont pris les devants : notamment, Harold Badibanga, haut cadre du Congrès national congolais, cité par Cas-info : « la responsabilité de l'ex-conseiller spécial du Chef de l'État en matière stratégique est individuelle, affirme-t-il. Quand les détracteurs du président Félix Tshisekedi disent qu'il a été mandaté par le chef de l'État dans ses magouilles, cela relève de l'escroquerie et du mensonge reconnu à quiconque veut dribbler ses adversaires. » Un boulet pour Tshisekedi Reste que cette affaire est bien embarrassante pour Félix Tshisekedi… « Le scandale Tshimanga tombe au plus mal pour le président Tshisekedi, commente le site spécialisé sur la RDC, Afrikarabia, un peu plus d'un an avant l'élection présidentielle, théoriquement prévue en décembre 2023. Le chef de l'État doit d'abord affronter l'échec de l'état de siège à l'Est du pays, où les groupes armés tiennent toujours tête à l'armée congolaise. Il doit maintenant reconnaître que la lutte contre la corruption, la principale priorité de son programme politique, est encore loin d'être gagnée, 4 ans après son arrivée dans le fauteuil présidentiel. De ces deux promesses, pour l'instant non tenues, la lutte contre la corruption avait fait l'objet de nombreux effets d'annonce à grands renforts de communication censée "changer le narratif" du Congo, rappelle Afrikarabia : création d'une Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption, remise en selle de la Cour des comptes et contrôles tout azimut de l'Inspection Générale des Finances. Malheureusement, conclut le site d'information, l'affaire Tshimanga démontre que la lutte contre la mauvaise gouvernance semble bien sélective… jusqu'à ignorer des dysfonctionnements au sein même de la présidence de la République. » RDC-Rwanda : les services secrets français à la manœuvre ? Et puis toujours à propos de la RDC, cette information donnée par Jeune Afrique : la France, par l'intermédiaire de ses services secrets, serait en train de mener « une médiation dans la crise entre la RDC, le Rwanda et l'Ouganda. (…) Des responsables des services de renseignement congolais, rwandais et ougandais se sont rendus ces derniers jours à Paris au siège de la Direction générale de la sécurité extérieure (les services secrets français). (…) Cette discrète médiation intervient, précise Jeune Afrique, alors que le déploiement d'une force régionale conjointe de la Communauté des États d'Afrique de l'Est se fait toujours attendre. Des contingents burundais ont pris position au Sud-Kivu mi-août et, selon une source impliquée dans le projet, des premiers éléments de l'armée kényane doivent être prochainement déployés à Goma, où sera installé le quartier général de la force. Deux autres médiations sont également en cours, l'une menée par le Kenya, l'autre par l'Angola. La tenue d'élections présidentielles dans ces deux pays, en août dernier, a néanmoins ralenti ces processus. »

Reportage International
Législatives en Italie: la Russie accusée d'ingérences dans la campagne électorale

Reportage International

Play Episode Listen Later Sep 19, 2022 2:25


En Italie, dernière ligne droite avant les élections législatives qui auront lieu dimanche 25 septembre. Un pays s'est invité au cœur des débats : la Russie. Plusieurs candidats, en particulier à gauche, l'ont accusée dans la campagne électorale.  ► À lire aussi : Italie: l'ombre du financement russe trouble la campagne des législatives

En 5 minutes
Big Apple, les raisons du surnom de New-York

En 5 minutes

Play Episode Listen Later Sep 19, 2022 6:02


Plusieurs grandes villes ont des surnoms. Généralement, ils sont tous assez faciles à décoder. Las Vegas est surnommée Sin City parce que c'est la ville du vice.  On appelle Chicago Windy City parce que sa situation au bord du grand Lac Michigan fait d'elle une destination venteuse. Paris la ville lumières, Rome la ville éternelle, Montréal La ville aux cent clochers... Mais le surnom de New York, The Big Apple, ou La grosse pomme, c'est moins évident. D'où ça vient? Les origines ont longtemps été assez floues. Maintenant on le sait. Avec Simone Fortin et Charles Trahan Production QUB Radio Septembre 2022Pour de l'information concernant l'utilisation de vos données personnelles - https://omnystudio.com/policies/listener/fr

Monde Numérique - Jérôme Colombain
Domotique anti-gaspi / Lunettes AR / Freebox vingtenaire (L'Hebdo #59)

Monde Numérique - Jérôme Colombain

Play Episode Listen Later Sep 17, 2022 43:05


Au sommaire cette semaine : des objets connectés pour faire des économies d'énergie, des lunettes françaises de réalité augmentée pour l'Apple Watch et les 20 ans de la Freebox. Bonne écoute !  Cet épisode est sponsorisé par Zscaler  • Electricité : Big Brother veille au grain Pour éviter les pics de consommation électrique, aux Etats-Unis, des opérateurs n'hésitent pas à bloquer à distance la clim ou le chauffage de leurs abonnés via des thermostats connectés. • Voitures télécommandées En Estonie, la startup Elmo fait rouler des véhicules sans chauffeurs pilotés à distance par des opérateurs. Une expérimentation pour encourager l'auto-partage.  • Uber piraté Un pirate de 18 ans s'est introduit dans le réseau interne de la compagnie américaine de VTC après avoir piégé un employé avec un SMS. • Ordis pliants L'inno de la semaine : les PC à écrans pliants. Des ordinateurs au look incroyable et aux prix XXL. Mais... est-ce bien utile ?  • Objets connectés anti-gaspi A l'heure des économies d'énergie, les objets connectés peuvent nous aider à limiter notre consommation électrique à la maison. Des accessoires permettent de contrôler en temps réel la quantité de kilowatts/heure consommés. Certains équipements domotiques aident aussi à maximiser la chaleur et réduire les déperditions. Cependant, il n'est pas facile de s'y retrouver parmi les nombreux équipements disponibles sur le marché. On tente d'y voir clair avec l'aide du site Maison et Domotique.     

Les journaux de France Culture
Ukraine : à Izioum, les enquêteurs commencent à exhumer les corps des plus de 400 tombes découvertes

Les journaux de France Culture

Play Episode Listen Later Sep 17, 2022 15:13


durée : 00:15:13 - Journal de 8 h - Après Boutcha, l'horreur de la guerre de nouveau exhumée en Ukraine. Plusieurs centaines de corps ont été découverts à Izioum, ville de l'est récemment libérée par Kiev.

Atelier des médias
Les enjeux de la Charte pour un journalisme à la hauteur de l'urgence écologique

Atelier des médias

Play Episode Listen Later Sep 17, 2022 33:02


Plusieurs centaines de journalistes et des dizaines de médias – dont RFI – ont signé une « Charte pour un journalisme à la hauteur de l'urgence écologique ». L'atelier des médias, qui a contribué à l'écriture de ce texte, reçoit l'une de ses instigatrices : la journaliste Anne-Sophie Novel. Rédigée par un collectif de journalistes, la Charte pour un journalisme à la hauteur de l'urgence écologique invite les médias et les journalistes à modifier leur façon de travailler face à la crise climatique et au déclin de la biodiversité. Ce texte 13 points a déjà été signé par plus d'un millier de journalistes à titre individuel ainsi que par plus d'une cinquantaine de rédactions comme Vert.eco, Reporterre, Mediapart, 20 Minutes, Alternatives économiques mais aussi RFI et France 24.  Au micro de L'atelier des médias, Anne-Sophie Novel, journaliste indépendante et autrice, vice-présidente des Journalistes-écrivains pour la nature et l'écologie (JNE), présente cette charte. Mondoblog audio fait entendre la voix de Michèle Ymele, blogueuse camerounaise, qui parle de son amour des prunes.

Le journal de 8H00
Ukraine : à Izioum, les enquêteurs commencent à exhumer les corps des plus de 400 tombes découvertes

Le journal de 8H00

Play Episode Listen Later Sep 17, 2022 15:13


durée : 00:15:13 - Journal de 8 h - Après Boutcha, l'horreur de la guerre de nouveau exhumée en Ukraine. Plusieurs centaines de corps ont été découverts à Izioum, ville de l'est récemment libérée par Kiev.

Le brief politique
Mort d'Elizabeth II : la communication gouvernementale éclipsée pendant plusieurs jours

Le brief politique

Play Episode Listen Later Sep 16, 2022 2:42


durée : 00:02:42 - Le brief politique - La mort, il y a une semaine, d'Elizabeth II a été un choc pour les Britanniques… et un évènement qui a beaucoup compliqué la vie du gouvernement français.

Un Français dans le Monde • StereoChic Radio
1505 - Yves est parti a Prague pour un mois, il y a développé plusieurs business depuis 12 ans - Mai 2022

Un Français dans le Monde • StereoChic Radio

Play Episode Listen Later Sep 15, 2022 12:45


Podcast n° 1505 - Un Occitan dans le monde, en partenariat avecRacines Sud Originaire de Lamalou les Bains (Hérault - 34), Yves a commencé à travailler assez jeune : il va bosser dans le monde des bars et des discothéques. Un jour, une opportunité s'offre à lui de dévouvrir Prague, c'était il y a 12 ans, il n'y est jamais revenu. Yves parle de sa femme, actrice célébre en Tchéquie, de son travail (il développe des business autour de l'organisation d'enterrement de vie de garçons car beaucoup de Français vont faire la fête la-bas), et de sa vie dans la jolie ville de Prague. https://www.instagram.com/racines.sud/  ...........................................   ✎Podcast produit par StereoChic, la radio des Français dans le monde.Ecoutez la radio depuis le site www.stereochic.fr ou via l'appli gratuite pour Apple & Android   ✎ Libre. Indépendant : Soutenez notre media ! https://www.helloasso.com/associations/stereochic/formulaires/1/widget ✎Pour communiquer sur notre média : contactez www.expatregie.fr   

Chronique Economique
Chronique Economique - Hausse des taux d'intérêt, la banque centrale sur la sellette…

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Sep 14, 2022 3:17


BCE, hausse des taux et détournement des fonds publics. Amid Faljaoui nous promet pour aujourd'hui une chouette discussion autour de la machine à café. Il nous parle de géologues et de taux d'intérêt. En ce moment, il y a une institution qui est fort critiquée et c'est la banque centrale européenne. On lui reproche d'avoir augmenté trop brutalement les taux d'intérêt jeudi dernier. Plusieurs économistes, et non des moindres, lui reprochent de tuer la croissance européenne pour nous sauver de l'inflation. Autrement dit, on reproche à la banque centrale européenne de provoquer un mal encore plus terrible que celui qu'elle veut nous éviter. Un économiste comme Jacques Attali pense même que cette hausse des taux d'intérêt est une immense erreur historique. Pour se justifier, il donne plusieurs arguments pour démontrer son scénario catastrophe… --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.