Podcasts about LR

Share on
Share on Facebook
Share on Twitter
Share on Reddit
Copy link to clipboard
  • 425PODCASTS
  • 1,444EPISODES
  • 48mAVG DURATION
  • 1DAILY NEW EPISODE
  • Oct 23, 2021LATEST

POPULARITY

20112012201320142015201620172018201920202021


Best podcasts about LR

Show all podcasts related to lr

Latest podcast episodes about LR

Limited Resources
Limited Resources 619 - Ryan Spain on Big Data in Limited, and Ways to Actually Improve Your Game

Limited Resources

Play Episode Listen Later Oct 23, 2021 119:34


This week on Limited Resources Marshall is joined by OG LR co-host Ryan Spain to talk about how Limited players approach improving at the game over time. At first we knew basically nothing, but now we have access to huge sets of data. How has this changed the landscape of Limited? Does this actually make people better at the game? Is it more fun? Find out in this episode of LR! Ryan on Twitter: https://twitter.com/ryanspain Ryan's Going Optimal Stream: https://www.twitch.tv/goingoptimal Ryan's TCG Player Store: tinyurl.com/GOSeller Ryan's Jury Duty Saga: https://www.youtube.com/watch?v=2yF3E17QgKo Going Optimal's Discord: https://discord.gg/q73D88d  LR is brought to you by FTX: FTX.US for US based customers and FTX.com for outside the US. Check out the FTX app and site for a safe, regulated place to deal in crypto, NFTs, and other digital assets. Limited Resources is proudly sponsored by ChannelFireball.com Use the code LR at checkout on channelfireball.com to help support the show while you shop at CFB! You can support Limited Resources on the LR Patreon page here: https://www.patreon.com/limitedresources Reminder: Marshall and Luis are not registered financial advisors, make sure you consult one before making investments of any kind. Your Hosts: Marshall Sutcliffe and Luis Scott-Vargas Marshall's Twitter: https://twitter.com/Marshall_LR Luis's Twitter: https://twitter.com/lsv Email: lr@lrcast.com LR Community Subreddit: http://www.reddit.com/r/lrcast

C dans l'air
ÉNERGIE : UN CHÈQUE DE 100 EUROS… ET APRÈS ? – 22/10/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Oct 22, 2021 65:48


ÉNERGIE : UN CHÈQUE DE 100 EUROS… ET APRÈS ? – 22/10/21 Invités FANNY GUINOCHET Éditorialiste - « France Info » et « La Tribune » Spécialiste des questions économiques et sociales ERWAN BENEZET Journaliste en charge de l'énergie « Le Parisien - Aujourd'hui en France » MAUD DESCAMPS Journaliste en charge de l'énergie - « Europe 1 » SOAZIG QUÉMÉNER Rédactrice en chef du service politique - « Marianne » Une « indemnité inflation », c'est finalement la solution annoncée hier soir par le Premier ministre pour faire face à l'augmentation du coût de la vie. 100 euros distribués à 38 millions de Français qui gagnent moins de 2000 euros net par mois, avec ou sans voiture. Travailleurs, chômeurs, étudiants, retraités, fonctionnaires, indépendants, la moitié des Français seront concernés par cette aide ponctuelle. Il s'agira d'une « indemnité classes moyennes », a indiqué le chef du gouvernement, expliquant que le plafond retenu correspond au salaire hexagonal médian (1,6 smic). Versée automatiquement entre décembre (par les entreprises pour les salariés), et février 2022, elle ne sera soumise ni aux cotisations sociales ni à l'impôt sur le revenu. Trois semaines après avoir présenté un bouclier tarifaire sur l'électricité et le gaz et décidé pour les foyers modestes d'une rallonge du chèque énergie, l'exécutif a choisi cette fois d'annoncer une mesure à spectre large, plutôt qu'un geste ciblant spécifiquement la question des carburants, pour répondre à la colère qui couve sur le pouvoir d'achat, première préoccupation des Français depuis la rentrée. « Le président de la République, c'est le président du pouvoir d'achat », a d'ailleurs martelé Jean Castex sur le plateau de TF1. Une position loin d'être partagée par l'opposition qui a multiplié, depuis l'annonce de cette mesure éminemment politique, les réactions caustiques : « 100 balles et 1 mars. Et circulez, il n'y a rien d'autre à voir », a fustigé Sandrine Rousseau, deuxième de la primaire écologiste. Le montant ? « Des miettes », pour Mathilde Panot, présidente du groupe La France Insoumise à l'Assemblée nationale. Quant à l'effet de la mesure, elle ne « règle rien » selon Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat. « Jean Castex, les gens sont étranglés par la hausse des prix des produits de première nécessité. Bloquez les prix au niveau avant la hausse. Bloquez ou partez si vous ne savez pas quoi faire », a tonné de son côté Jean-Luc Mélenchon, le fondateur du parti, candidat à la présidentielle. « Trop peu, trop tard, dans la plus grande des improvisations, et aucune solution de moyen terme pour limiter la dépendance à la voiture. Urgence d'investir enfin dans les transports en commun et la rénovation thermique pour limiter les factures d'essence et d'énergie », a estimé Julien Bayou, le secrétaire national d'Europe Ecologie - Les Verts. La candidate du PS Anne Hidalgo souhaite, pour sa part, une baisse de la TVA, à 5,5 % le temps de la crise, ce qui permettrait d'avoir de l'essence à 1 euro le litre. Une proposition également défendue par Marine Le Pen. Selon la candidate d'extrême droite, c'est la mesure la plus « rapide » et la plus « juste » pour « rendre leur argent aux Français ». « Une solution de facilité » très coûteuse sur le long terme pour les finances publiques selon le ministre de l'Economie qui depuis plusieurs jours défendait la mise ne place d'un chèque carburant. Finalement point de chèque carburant mais une indemnité pouvoir d'achat. Mais qui pourra bénéficier de cette aide ? Quid des entreprises ? Enfin, si en 2020, la capacité de production éolienne a progressé de 8 % en France, ce qui en fait la troisième source d'énergie. Le rythme de croissance est toutefois insuffisant par rapport aux objectifs fixés. Pourquoi ça coince ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

C dans l'air
LA POLOGNE FAIT TREMBLER L'EUROPE ! – 21/10/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Oct 21, 2021 65:23


LA POLOGNE FAIT TREMBLER L'EUROPE ! – 21/10/21 Invités PASCAL BONIFACE Directeur de l'IRIS Institut de Relations Internationales et Stratégiques RYM MOMTAZ Correspondante à Paris, spécialiste des politiques européennes « Politico Europe » STÉPHANIE VILLERS Économiste, spécialiste de l'Europe CHARLES HAQUET Rédacteur en chef du service Monde – « L'Express » ISABELLE ORY - En direct de Bruxelles Correspondante à Bruxelles « Europe 1 » et « Radio Télévision Suisse » Le bras de fer entre l'Union européenne (UE) et la Pologne se poursuit et s'invite au menu des discussions du sommet des Vingt-Sept qui s'ouvre ce jeudi à Bruxelles, après avoir déjà donné lieu à de sérieuses passes d'arme au sein de la Commission européenne. Les noms d'oiseaux ont volé mardi à Strasbourg entre la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki. La première a comparé le pouvoir de Varsovie à un régime « autocrate ». Le second a dénoncé les « chantages » exercés par l'Union sur son pays. Depuis plusieurs années, la Pologne est en conflit ouvert avec la Commission européenne pour les réformes judiciaires controversées mises en œuvre par le parti populiste de droite, Droit et Justice (PiS). Mais ce conflit a atteint son point culminant le 7 octobre dernier, lorsque la plus haute juridiction polonaise a déclaré que certains articles du traité de l'Union européenne étaient « incompatibles » avec la Constitution polonaise. Une décision qui ouvre, selon les parlementaires européens, une brèche dans les fondements de l'UE et permettrait à Varsovie de continuer à détricoter l'indépendance de la justice dans le pays sans que la justice européenne ne puisse intervenir. « Nous ne pouvons pas permettre - et nous ne permettrons pas - que nos valeurs communes soient mises en danger. La Commission va agir. Et toutes les options sont connues », a mis en garde Ursula von der Leyen. Si ce constat est partagé au sein de l'Union, sur la méthode des divergences se font en revanche jour. Certains pays réclament une décision politique de principe immédiate avec un gel des versements de fonds européens à la Pologne, d'autres préconisent d'attendre un avis juridique définitif de la Cour de Justice de l'Union. Mais les mesures de rétorsion, économiques ou juridiques, sont des outils délicats qui pourraient en outre ouvrir une crise majeure au sein de l'Union européenne, et braquer d'autres pays d'Europe de l'Est. C'est la crainte d'Angela Merkel, la chancelière allemande qui prône le dialogue avec Varsovie et espère trouver un moyen d'éviter une crise ouverte. La France se dit elle aussi favorable à une poursuite du dialogue « mais s'il n'aboutit il pourra y avoir des sanctions de différentes natures, y compris financières » avec notamment la possibilité de ne pas verser la somme du plan de relance qui leur est due. « Il faut rappeler très fermement que ces règles ont été choisies et que si elles ne s'appliquent plus, alors il n'y a plus de projet européen. » a expliqué ce jeudi le secrétaire d'État aux Affaires européennes, Clément Beaune. Le gouvernement fait bloc contre la décision polonaise, mais dans le pays, certains candidats à l'élection présidentielle ont apporté leur soutien à la Pologne, à l'image de Marine Le Pen. La candidate du RN veut inscrire, dans la Constitution française, la primauté du droit national sur le droit européen et international, selon son projet de loi sur l'immigration qu'elle a présenté récemment. À droite, l'ancien négociateur du Brexit et candidat à l'investiture de LR, Michel Barnier défend lui aussi, à la stupéfaction de nombreux de ses anciens collègues à Bruxelles, la nécessité d'une « souveraineté juridique », mais seulement en matière d'immigration. Ce dernier fait valoir que « si on ne change rien, il y aura d'autres Brexit ». Xavier Bertrand propose pour sa part d'introduire dans la Constitution « un mécanisme de sauvegarde des intérêts supérieurs de la France. Lorsque ceux-ci sont en jeu, la souveraineté populaire doit primer ». Le candidat et ex-ministre socialiste Arnaud Montebourg demande lui « la supériorité de la loi française sur les décisions européennes ». Autre dossier qui devrait animer ces deux prochains jours les discussions entre les Vingt-Sept : les prix de l'énergie. Certains pays sont déçus par la « boîte à outils » présentée il y a une semaine par la Commission. Ils demandent à nouveau d'aller beaucoup plus loin et envisagent de réformer le marché européen de l'énergie pour parvenir à un découplage entre le prix de gros de l'électricité et celui du gaz naturel. Mais la flambée des prix de l'énergie est vue par d'autres pays comme un problème éphémère. Ils se réguleront d'eux-mêmes au printemps, dit-on en Allemagne, au Benelux ou en Scandinavie. Des pays défavorables à une réforme du marché intérieur européen de l'énergie et donc à la demande française de supprimer l'alignement des prix de l'électricité sur ceux du gaz. Alors jusqu'où ira le bras de fer entre l'Union européenne et la Pologne ? Quelles sont les mesures envisagées par l'Europe pour faire baisser les prix de l'énergie ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Why do countries exist
French Political Parties

Why do countries exist

Play Episode Listen Later Oct 21, 2021 31:45


A look at French Political parties Email:whydocountriesexist@gmail.com Website: https://whydocountriesexist.libsyn.com/ Feedback forum: https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSf5m6cVniic8zkY13UZmUAxwLTNuVdBEkYqHmQCvvyAkGcUSg/viewform?usp=sf_link   Intro 0:00 Background and political structure 1:18 En Marche! (LREM) 4:42 Democratic Movement (MoDem) 7:37 Agir 9:27 Radical party (PR) 10:51 The Republican (LR) 12:27 Socialist Party (PS) 15:09 La France Insoumise (FI) 17:26 Union of Democrats and Independents (UDI) 20:21 French Communist Party (PCF) 22:04 National Rally (RN) 24:49 Europe Ecology-The Greens (EELV) 27:51 A quick look at parliamentary groups 30:06 Outro 31:07  

Leadership Reimagined
Reimagining Cities

Leadership Reimagined

Play Episode Listen Later Oct 21, 2021 33:24


Janice is joined by Dan Doctoroff, Chief Executive Officer of Sidewalk Labs, to discuss how Sidewalk Labs is setting ambitious goals with developers and cities to build more sustainable, innovative, and equitable places around the world.tags: LR, janice ellig, dan doctoroff, sidewalk labs, innovation, leadership, reimagined, new york city, Olympics

C dans l'air
LE PEN / ZEMMOUR : ALLIÉS OU CONCURRENTS ? – 20/10/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Oct 20, 2021 64:21


LE PEN / ZEMMOUR : ALLIÉS OU CONCURRENTS ? – 20/10/21 Invités YVES THRÉARD Éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction - « Le Figaro » CÉCILE CORNUDET Éditorialiste politique – « Les Echos » IVANNE TRIPPENBACH Journaliste politique – « Le Monde » VINCENT MARTIGNY Professeur en science politique Université de Nice et Polytechnique Alors qu'à six mois de l'élection présidentielle, le polémiste Éric Zemmour, dont la candidature est toujours hypothétique, est donné autour de 16 % des intentions de vote selon les différents sondages, le mettant au coude à coude avec Marine Le Pen pour une qualification au second tour face à Emmanuel Macron (24 %), au sein du Rassemblement national certains plaident pour une alliance des deux personnalités d'extrême droite. Le maire de Béziers, Robert Ménard, qui recevait dans sa ville ce samedi l'essayiste, lui a proposé de faire un ticket avec la candidate du Rassemblement national, de s'unir pour que le moins bien placé dans les sondages au mois de février accepte de soutenir l'autre. Car pour ce proche de Marine Le Pen, c'est la seule issue. « Ma conception de la politique, c'est de gagner des élections… Ce n'est pas faire un bon score, ce n'est pas se faire plaisir. Ce n'est pas que son ego passe avant tout », a développé l'édile. « Ils s'adressent chacun à une partie de cet électorat qu'on rêvait de réunir. Éric ne gagnera pas ça sans Marine Le Pen, et encore moins contre Marine Le Pen. » « Ce n'est pas mon sujet » a répondu l'ancien journaliste de CNews pour qui la présidentielle « est la rencontre d'un homme et d'un peuple ». Pour cela, le non-candidat qui ne devrait plus tarder à le devenir a poursuivi ses déplacements et s'est rendu dimanche à Versailles pour la troisième fois depuis le lancement de sa tournée en septembre. Une visite, cette fois à l'invitation des Éveilleurs, association proche de la Manif pour tous, destinée à s'adresser aux catholiques et conservateurs qui ne se sont pas relevés de l'échec des mobilisations contre le mariage homosexuel, ni de celui de François Fillon à la présidentielle de 2017. Puis ce mercredi, il était au Salon mondial de la sécurité intérieure des États. Un déplacement qui visait à renvoyer l'image d'un candidat soucieux des questions régaliennes au cours duquel le polémiste s'est amusé à diriger une arme vers les nombreux journalistes qui l'entouraient, suscitant depuis de très nombreuses réactions. Car au-delà de la symbolique que l'image renvoie, Éric Zemmour est contrevenu aux règles élémentaires de sécurité lorsqu'on manipule une arme. De son côté, Marine Le Pen était en déplacement ce week-end dans le Vaucluse où elle a rappelé la nécessité d'une candidature unique pour le « camp national ». « J'ai dit à Éric Zemmour qu'il fallait qu'il mette son énergie à soutenir la candidature qui est la mieux placée pour gagner, en l'occurrence la mienne », a déclaré la candidate du RN qui reproche également au presque-candidat Éric Zemmour de défendre un programme « marqué par un ultralibéralisme ». Par ailleurs, ce mercredi le président par intérim du RN Jordan Bardella, interrogé sur un possible rapprochement avec Éric Zemmour, a lui assuré que Marine Le Pen « ira au bout quoi qu'il arrive ». Alors une alliance entre Éric Zemmour et Marine Le Pen est-elle possible ? La candidate du RN serait-elle en train de changer de stratégie face au polémiste ? Enfin à droite comment se déroule la bataille pour le Congrès LR ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

The Shared Shutter
Amy Murgatroyd

The Shared Shutter

Play Episode Listen Later Oct 18, 2021 58:30


This week we talk with photographer and filmmaker Amy Murgatroyd. Join us as she and Sarah chat about their shared love of filmmaking, how to avoid artistic burnout, the power of film , and so much more.  To learn more about Amy, check out her website or check out her article for the Click Community called 6 Rules of Composition That Are Also Rules To Live By. To view Amy's YouTube tutorial about creating custom LUTs from LR presets, click here. You can watch her Aruba film here and her mom's legacy film here.Registration open now for Sarah's new course, The Filmmaking Workshop. In this 4 week, hands-on workshop, Sarah Krieg is going to walk you through all the fundamentals of filmmaking. From frame rates to layering audio, shot lists, editing in Premiere Pro, and more, it's more than just the regular “how-to” info. It's an immersive class that puts you in the director's seat. You'll leave this course with a film of your very own and the confidence to continue creating these moving memories for years to come.   You can find out more about Sarah's Click Photoschool Breakout, Filmmaking For Photographers. To save $15 on applying as a Click Pro follow this link and enter promo code "SharedShutter." Save money on a Soundstripe membership by entering promo code "SaveWithSarah."  If you are interested in having Sarah mentor you click here for more information.   

Le Nouvel Esprit Public
Les droites dans tous leurs états / Afrique-France quoi de nouveau ? / n°215 / 17 octobre 2021

Le Nouvel Esprit Public

Play Episode Listen Later Oct 17, 2021 66:23


Une émission de Philippe Meyer, enregistrée au studio l'Arrière-boutique le 15 octobre 2021.Avec cette semaine :Jean-Louis Bourlanges, président de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée Nationale.Béatrice Giblin, directrice de la revue Hérodote et fondatrice de l'Institut Français de Géopolitique.Nicole Gnesotto, titulaire de la chaire « Union Européenne » au CNAM.Lionel Zinsou, ancien Premier ministre du Bénin et président de la fondation Terra Nova.LES DROITES DANS TOUS LEURS ÉTATSLe 9 octobre au Havre, ville dont il est redevenu maire en 2020, Edouard Philippe a lancé sa propre formation politique, baptisée « Horizons », destinée à accélérer la recomposition politique à droite. L'ancien Premier ministre a estimé que le premier défi était de « remettre de l'ordre dans nos comptes et de l'ordre dans nos rues » et que « le premier sujet à régler s'agissant des dépenses, c'est la question des retraites ». Une nouvelle offre politique qui entend « regarder devant », mais qui s'inscrit dans la logique d'une droite « Macron-compatible » pour élargir vers la droite la base électorale d'Emmanuel Macron. Horizons doit tenir son congrès fondateur d'ici à la fin de l'année.Après s'être opposé à toutes formes de primaire et avoir souvent laissé entendre qu'il ne participerait à aucune compétition interne, le 11 octobre, le président des Hauts-de-France, Xavier Bertrand a finalement annoncé qu'il participerait au congrès du parti Les Républicains. Le 4 décembre, il se soumettra donc aux votes des adhérents d'un parti dont il avait claqué la porte en décembre 2017. Il s'opposera alors à Valérie Pécresse, Michel Barnier, Éric Ciotti, Philippe Juvin et Denis Payre. « La droite n'est pas morte hier », s'est ému Damien Abad, chef de file des députés LR et soutien de Bertrand, au lendemain de cette annonce. « Elle ne s'est pas fracturée et fissurée en deux à un moment où nous-mêmes nous devons faire face à deux menaces extérieures, avec Éric Zemmour d'un côté et Edouard Philippe de l'autre. » Une investiture permettrait à Xavier Bertrand, en plus de la force de frappe des 80 000 militants LR revendiqués, de ne plus se soucier de la collecte des 500 signatures et de bénéficier des 8 à 10 millions d'euros mis de côté par le parti pour faire campagne. Selon une récente enquête commandée par la structure du député Les Républicains, Julien Aubert, Oser la France, Xavier Bertrand récoltait 38 % de bonnes opinions au sein des militants Les Républicains, derrière Valérie Pécresse (52 %) et Michel Barnier (58 %). En revanche, chez les électeurs, il est régulièrement donné dans les sondages légèrement devant ses concurrents, et a été pour la première fois le 11 octobre placé par l'IFOP pour Sud Radio à 16 %, ex aequo avec Marine Le Pen, soit en position d'accéder au second tour, tandis qu'Éric Zemmour redescendait à 14%.Devant ou derrière Marine le Pen, Eric Zemmour est, selon, un sondage Odoxa la personnalité politique qui suscite le plus de « rejet » à 59 % contre 9 % de « soutien » et 10 % de « sympathie ». Pour Pascal Perrineau, le presque candidat « est plus le reflet d'une offre politique un peu usée qu'autre chose. Sa force, c'est sa capacité à incarner le dégagisme - or la présidentielle ne devient plus que ça - dans un contexte de profonde droitisation de l'opinion publique ». Au total, les intentions de vote additionnées de Marine Le Pen, Éric Zemmour et Nicolas Dupont-Aignan arrivent aux alentours de 30 %.***AFRIQUE-FRANCE QUOI DE NOUVEAU ?Le « nouveau sommet », Afrique-France s'est tenu le 8 octobre à Montpellier. Il a été le 28ème du genre, a rassemblé 3 000 participants, dont plus d'un millier de jeunes du continent africain (parmi eux près de 350 entrepreneurs) pour des rencontres et des tables rondes entre sociétés civiles africaine, française et de la diaspora, sur des sujets économiques, culturels et politiques. La nouveauté de ce sommet a reposé sur l'absence des présidents africains pour la première fois depuis 1973, date du premier du genre. Il s'agissait « d'écouter la parole de la jeunesse africaine » et de « sortir des formules et réseaux obsolètes », a indiqué l'Elysée. Parallèlement, Montpellier a été le théâtre d'un contre-sommet organisé, notamment, par les organisations militantes Attac et Survie.En session plénière, le Président Macron a dialogué avec des jeunes venus de douze pays africains, pas tous francophones (Afrique du Sud, Angola, Burkina Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, Kenya, Nigeria, Mali, Niger, République démocratique du Congo, Sénégal, Tunisie). Ce panel a été sélectionné à l'issue des dialogues menés pendant des mois à travers le continent par l'intellectuel camerounais Achille Mbembe, dialogues qui ont abouti à un rapport sur la refondation de la relation entre la France et l'Afrique. Les thèmes retenus étaient la santé, le climat, le colonialisme, l'égalité et la démocratie. L'occasion de tirer un premier bilan des initiatives lancées après l'énoncé d'une feuille de route établie par Emmanuel Macron lors de son discours, fondateur, prononcé en octobre 2017 à l'université de Ouagadougou, au Burkina Faso et d'évoquer les treize propositions du rapport. Achille Mbembe a préconisé également une reconnaissance claire de la colonisation comme crime contre l'humanité.Le chef de l'État a retenu plusieurs des propositions. Il a notamment annoncé la création d'un fonds d'innovation pour la démocratie. Doté de 30 millions d'euros sur trois ans, hébergé par l'Agence française de développement, ce fonds devra soutenir « les acteurs du changement » en Afrique sans que l'on sache encore comment. L'enjeu est d'orienter les investissements directement vers la société civile. Emmanuel Macron a aussi annoncé la création d'une « maison des mondes africains et des diasporas ». et la restitution au Bénin, fin octobre, des 26 œuvres du « Trésor de Béhanzin », provenant du pillage des palais d'Abomey en 1892 par l'armée coloniale.Antoine Glaser, coauteur du livre « Le Piège africain de Macron » remarque qu'« au moment où Emmanuel Macron met fin aux grands-messes entre l'Afrique et la France, la Chine et, tout récemment, la Russie en font. » En 2022, un « sommet Afrique-Europe » devrait se tenir « sous la présidence française de l'Union européenne », a annoncé l'Elysée. On n'en connait pas encore le format.See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

Limited Resources
Limited Resources 618 - Data Re-Analysis with Sierkovitz and Welcome Santiago!

Limited Resources

Play Episode Listen Later Oct 15, 2021 84:25


Luis is on leave after the birth of his second child, Santiago! Congrats Luis and Gaby! In the meantime, Marshall enlists Sierkovitz from 17lands.com on as guest co-host to talk about Limited data in forms both big and small! Sierkovitz on Twitter: https://twitter.com/Sierkovitz Sierkovitz on Twitch: https://www.twitch.tv/sierkovitz 17Lands.com LR is brought to you by FTX: FTX.US for US based customers and FTX.com for outside the US. Check out the FTX app and site for a safe, regulated place to deal in crypto, NFTs, and other digital assets. Limited Resources is proudly sponsored by ChannelFireball.com Use the code LR at checkout on channelfireball.com to help support the show while you shop at CFB! You can support Limited Resources on the LR Patreon page here: https://www.patreon.com/limitedresources Reminder: Marshall and Luis are not registered financial advisors, make sure you consult one before making investments of any kind.  Your Hosts: Marshall Sutcliffe and Luis Scott-Vargas Marshall's Twitter: https://twitter.com/Marshall_LR Luis's Twitter: https://twitter.com/lsv Email: lr@lrcast.com LR Community Subreddit: http://www.reddit.com/r/lrcast

C dans l'air
BERTRAND : OPÉRATION RECONQUÊTE – 14/10/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Oct 14, 2021 63:43


BERTRAND : OPÉRATION RECONQUÊTE – 14/10/21 Invités NATHALIE SAINT-CRICQ Éditorialiste politique - « France Télévisions » LAURELINE DUPONT Directrice adjointe de la rédaction – « L'Express » CARL MEEUS Rédacteur en chef – « Le Figaro Magazine » BERNARD SANANÈS Politologue – Président de l'Institut de sondages Elabe Les candidats à l'investiture de la droite avaient jusqu'à ce mercredi pour se déclarer. Ils sont finalement six à entrer dans la course en vue de la présidentielle 2022. Il s'agit de l'ancien négociateur européen pour le Brexit Michel Barnier (LR), le député LR des Alpes-Maritimes Éric Ciotti, le maire LR de La Garenne-Colombes Philippe Juvin, l'homme d'affaires Denis Payre, la présidente (ex-LR) de la région Île-de-France Valérie Pécresse et le président des Hauts-de-France (ex-LR) Xavier Bertrand. L'ancien ministre du Travail de Nicolas Sarkozy, qui avait refusé l'idée de participer à une primaire, a finalement annoncé lundi sur TF1 sa participation au congrès LR de décembre. Les six personnalités de droite ont désormais jusqu'au 2 novembre pour réunir les 250 parrainages d'élus nécessaires à la validation de leur candidature, avant le vote des militants réunis en congrès du 1er au 4 décembre prochain. Un vote décisif pour la droite, auquel participeront les seuls adhérents LR à jour de leur cotisation. Les sympathisants LR ont jusqu'au 16 novembre pour prendre leur carte. Ils étaient exactement 87 764 au dernier pointage, un chiffre en forte hausse ces dernières semaines. Alors d'ici au 4 décembre, les candidats vont faire activement campagne dans les fédérations : jeudi Xavier Bertrand sera à Oyonnax dans l'Ain, Valérie Pécresse à Dijon et Michel Barnier à Château-Renard dans les Bouches-du-Rhône. Tous en profiteront pour rencontrer les adhérents LR qui pour certains s'interrogent sur l'absence de la participation d'Éric Zemmour au congrès, quand d'autres craignent que la désignation tardive de leur candidat en décembre ne donne un avantage substantiel au polémiste d'extrême droite. Pas encore officiellement candidat, l'essayiste poursuit lui sa tournée promotionnelle dans le pays, officiellement pour dédicacer son dernier livre et participer à des conférences. Mais en coulisse, Éric Zemmour est bien parti à la chasse aux parrainages et aux fonds. Il s'appuie pour cela sur une équipe composée de la jeune énarque Sarah Znafo, de deux banquiers d'affaires passés chez Rothschild, Julien Madar et Jonathan Natdler, mais aussi d'Antoine Diers, ancien directeur de cabinet de la maire LR de Calais, et du communiquant Olivier Ubeda. A gauche, Anne Hidalgo s'apprête de son côté à recevoir l'investiture du Parti socialiste ce jeudi soir, en vue de l'élection présidentielle de 2022. Depuis qu'elle a fait part de sa volonté de se lancer dans la course à l'Elysée, la maire de Paris s'est imposée sans efforts dans son parti. Elle distance nettement son unique concurrent Stéphane Le Foll, ne serait-ce qu'au niveau des parrainages pour être candidat à l'investiture : 208 pour elle contre 34 pour le maire du Mans. Mais si elle a reçu les soutiens d'Olivier Faure, de la présidente de la région Occitanie, Carole Delga, de la maire de Lille Martine Aubry, et du maire de Montpellier Michaël Delafosse, la maire de Paris est à la peine dans les sondages. Selon une dernière enquête Harris Interactive pour Challenges publié le 13 octobre, la candidate socialiste plafonnerait à 5 %. Alors pourquoi le PS, après avoir tiré son épingle du jeu lors des élections municipales et régionales, est-il donné au plus bas au niveau national ? Qui sont les six candidats de droite au congrès LR ? Quels sont leurs programmes ? Enfin qui sont les gens qui travaillent avec Éric Zemmour ? D'où viennent-ils et quels sont leurs réseaux ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Alexandre Langeard PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Le sept neuf
Éric Woerth - Agnès Pannier-Runacher

Le sept neuf

Play Episode Listen Later Oct 13, 2021 119:27


durée : 01:59:27 - Le 7/9 - Éric Woerth, député LR de l'Oise, président de la commission des finances de l'Assemblée nationale, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l'industrie, sont les invités de France Inter.

Le Billet de Charline
Qui va surfacturer le prochain congrès LR ?

Le Billet de Charline

Play Episode Listen Later Oct 13, 2021 2:15


durée : 00:02:15 - Le Billet de Charline Vanhœnacker - par : Charline Vanhoenacker - Restez avec nous, Eric Woerth, Charline a choisi de parler de la désignation du candidat LR pour la présidentielle...

C dans l'air
2022 : POURQUOI ÉDOUARD PHILIPPE LES INQUIÈTE... – 11/10/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Oct 11, 2021 65:09


2022 : POURQUOI ÉDOUARD PHILIPPE LES INQUIÈTE... – 11/10/21 Invités YVES THRÉARD Éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction - « Le Figaro » VANESSA SCHNEIDER Grand reporter - « Le Monde » NATHALIE MAURET Journaliste politique - Groupe de presse régionale « Ebra » BRICE TEINTURIER Directeur général délégué - Institut de sondages Ipsos Quinze mois après son départ de Matignon, Edouard Philippe a décidé de s'ouvrir à de nouveaux horizons. « Horizons », c'est le nom qu'il a choisi de donner au parti qu'il a lancé ce week-end depuis la ville du Havre dont il est le maire, parce qu'il faut, selon lui, voir loin. L'ancien Premier ministre lance « une nouvelle offre politique » afin de construire sur le long terme une « stratégie pour l'avenir de la France à l'horizon 2050 ». Dans une interview au JDD ce dimanche, l'ancien locataire de Matignon confirme « clairement » son soutien au président de la République mais estime qu'il aura « besoin de s'appuyer sur un socle de stabilité pour poursuivre l'effort de transformation de la France ». Un socle de soutien à droite qu'il entend élargir à travers ce mouvement. Mais à six mois de la présidentielle, l'initiative d'Edouard Philippe est suivie de près par la majorité, qu'Emmanuel Macron tente de structurer au sein d'une « maison commune ». Beaucoup s'interrogent sur les motivations réelles de celui qui est aujourd'hui la personnalité politique préférée des Français. D'autant que ces dernières semaines, le maire du Havre a déjà marqué sa différence avec le président à travers plusieurs propositions. L'ancien proche d'Alain Juppé -qui n'a jamais adhéré à En Marche - s'est notamment dit favorable au recul de l'âge de départ à la retraite à 67 ans. Il a également souligné l'importance selon lui de mettre « de l'ordre dans les comptes et dans la rue ». Une stratégie du « loyal mais libre », selon la formule consacrée par l'ancien Premier ministre qui fait grincer des dents chez les marcheurs. L'agacement est d'autant plus fort que la macronie soupçonne Édouard Philippe d'avancer ses pions pour 2027, et d'ambitionner de créer, à l'issue des législatives de 2022, un groupe à l'Assemblée nationale pour peser politiquement. A droite, la création d'« Horizons » n'est également pas vue d'un bon œil chez Les Républicains. Le parti toujours en quête d'un chef pour 2022 voit la tension monter alors qu'approche la date limite de dépôt des candidatures pour le congrès du 4 décembre qui doit départager les prétendants à l'Élysée. Les candidats ont jusqu'à ce mercredi pour le faire et tout le monde s'interroge sur les intentions de Xavier Bertrand. Ira ou ira pas ? Au coude à coude avec Marine Le Pen selon un nouveau sondage Ifop pour Sud Radio, le président ex-LR de la région Hauts-de-France n'a toujours pas confirmé sa participation. Son concurrent Michel Barnier l'a appelé ce lundi à la loyauté. Troisième homme de cette bataille, l'ancien négociateur européen pour le Brexit croit fort en ses chances et les soutiens de Xavier Bertrand et de Valérie Pécresse n'excluent plus cette option. Car l'ancien ministre de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy a plusieurs atouts : son expérience, sa fidélité au parti et le soutien en sous-main du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez. A gauche, la compétition est également clairement engagée entre l'eurodéputé EELV Yannick Jadot, le candidat écologiste, et la maire de Paris Anne Hidalgo dont l'investiture par le PS doit être confirmée ce jeudi, avant la convention du 23 octobre à Lille. Deux candidats qui pour l'instant ne décollent pas dans les sondages et dont le match s'annonce très serré. Alors quelles sont les ambitions d'Edouard Philippe ? En créant « Horizons », quel est son but ? A droite Michel Barnier peut-il être le candidat surprise ? Et à gauche ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Alexandre Langeard PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Le sept neuf
Clara Dupont-Monod et Arnaud Robinet

Le sept neuf

Play Episode Listen Later Oct 9, 2021 180:12


durée : 03:00:12 - Le 6/9 - Clara Dupont Monod, journaliste, éditrice et écrivaine, auteure de “S'adapter” (Stock) et Arnaud Robinet, maire (LR) de Reims sont les invités de la matinale du week-end de France Inter.

Les Grandes Gueules
Une "épuration ethnique" dans les quartiers ? - 08/10

Les Grandes Gueules

Play Episode Listen Later Oct 8, 2021 25:54


Avec : Gilles Platret, vice-président des LR. Kaouther Ben Mohamed, fondatrice de l'association Marseille en colère. Ludovic Toro, médecin et maire. Et David Dickens, directeur marketing. - Alain Marschall et Olivier Truchot présentent un show de 3 heures avec leurs invités, où actualité rime avec liberté de ton, sur RMC la radio d'opinion. « Les Grandes Gueules » animées par Alain Marschall et Olivier Truchot sont de retour pour une 18e saison ! Agriculteur, fromager, avocat, enseignante… les 14 GG, issues de la société civile, n'ont jamais peur de défendre leurs idées. Entre débats animés, accrochages et éclats de rires, ces 3 heures de talk-show sont le reflet des vraies préoccupations des Français. Cette année, Fred Hermel débarque dans les GG avec un billet d'humeur : « C'est ça la France ». Chaque matin dès 6h, écoutez un show radio/télé unique en France. Pendant trois heures, l'équipe de RMC s'applique à partager l'actualité au plus près du quotidien des Français. Un rendez-vous exceptionnel mêlant infos en direct, débats autour de l'actualité, réactions et intervention d'experts. En simultané de 6h à 8h30 sur RMC Découverte. RMC est une radio généraliste, essentiellement axée sur l'actualité et sur l'interactivité avec les auditeurs, dans un format 100% parlé, inédit en France. La grille des programmes de RMC s'articule autour de rendez-vous phares comme Apolline Matin (6h-9h), les Grandes Gueules (9h-12h), Estelle Midi (12h-15h).

Les Grandes Gueules
Une "épuration ethnique" dans les quartiers ? - 08/10

Les Grandes Gueules

Play Episode Listen Later Oct 8, 2021 25:54


Avec : Gilles Platret, vice-président des LR. Kaouther Ben Mohamed, fondatrice de l'association Marseille en colère. Ludovic Toro, médecin et maire. Et David Dickens, directeur marketing. - Alain Marschall et Olivier Truchot présentent un show de 3 heures avec leurs invités, où actualité rime avec liberté de ton, sur RMC la radio d'opinion. « Les Grandes Gueules » animées par Alain Marschall et Olivier Truchot sont de retour pour une 18e saison ! Agriculteur, fromager, avocat, enseignante… les 14 GG, issues de la société civile, n'ont jamais peur de défendre leurs idées. Entre débats animés, accrochages et éclats de rires, ces 3 heures de talk-show sont le reflet des vraies préoccupations des Français. Cette année, Fred Hermel débarque dans les GG avec un billet d'humeur : « C'est ça la France ». Chaque matin dès 6h, écoutez un show radio/télé unique en France. Pendant trois heures, l'équipe de RMC s'applique à partager l'actualité au plus près du quotidien des Français. Un rendez-vous exceptionnel mêlant infos en direct, débats autour de l'actualité, réactions et intervention d'experts. En simultané de 6h à 8h30 sur RMC Découverte. RMC est une radio généraliste, essentiellement axée sur l'actualité et sur l'interactivité avec les auditeurs, dans un format 100% parlé, inédit en France. La grille des programmes de RMC s'articule autour de rendez-vous phares comme Apolline Matin (6h-9h), les Grandes Gueules (9h-12h), Estelle Midi (12h-15h).

Limited Resources
Limited Resources 617 - On the Hunt for Quick Hits

Limited Resources

Play Episode Listen Later Oct 7, 2021 74:56


This week on Limited Resources Marshall and Luis recap the LR vs LoL Showdown, give you a full format rundown, and go over some sweet quick hits for MID Limited!  LR is brought to you by FTX: FTX.US for US based customers and FTX.com for outside the US. Check out the FTX app and site for a safe, regulated place to deal in crypto, NFTs, and other digital assets. Reminder: Marshall and Luis are not registered financial advisors, make sure you consult one before making investments of any kind.  Limited Resources is proudly sponsored by ChannelFireball.com Use the code LR at checkout on channelfireball.com to help support the show while you shop at CFB! You can support Limited Resources on the LR Patreon page here: https://www.patreon.com/limitedresources Your Hosts: Marshall Sutcliffe and Luis Scott-Vargas Marshall's Twitter: https://twitter.com/Marshall_LR Luis's Twitter: https://twitter.com/lsv Email: lr@lrcast.com LR Community Subreddit: http://www.reddit.com/r/lrcast

Air Force Radio News
Air Force Radio News 06 October 2021

Air Force Radio News

Play Episode Listen Later Oct 6, 2021


Today's Story: The First U.S. F-35 Squadron in Europe

L'opinion de Nicolas Beytout
Grand bazar et grande misère chez les LR

L'opinion de Nicolas Beytout

Play Episode Listen Later Oct 6, 2021 3:59


Chaque matin, Nicolas Beytout analyse l'actualité politique et nous livre son opinion. Ce mercredi, il s'intéresse à la situation des Républicains à quelques mois du premier tour de l'élection présidentielle. Dans une semaine exactement, on saura qui, au sein de la droite républicaine, accepte d'affronter le vote des militants LR pour la désignation de leur candidat à l'élection présidentielle.

C dans l'air
LA GUERRE DES DROITES EST DÉCLARÉE ! – 04/10/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Oct 4, 2021 65:03


LA GUERRE DES DROITES EST DÉCLARÉE ! – 04/10/21 Invités PASCAL PERRINEAU Politologue - Professeur des universités à Sciences Po Auteur de « Le populisme » SOAZIG QUÉMÉNER Rédactrice en chef du service politique - « Marianne » ISABELLE FICEK Journaliste politique – « Les Echos » JÉRÔME FOURQUET Directeur du département Opinion - Institut de sondages IFOP Auteur de « La France sous nos yeux » Si Emmanuel Macron n'a pas encore officiellement déclaré sa candidature à l'élection présidentielle de 2022, la République en marche s'est retrouvée ce week-end pour son grand raout de rentrée dans la préfecture du Vaucluse, avec la présidentielle en ligne de mire. A six mois de la présidentielle, les signaux sont plutôt au vert pour le camp macroniste : des sondages stables qui placent le président sortant en tête des intentions de vote, une opposition morcelée et divisée… Alors ce week-end, les soutiens d'Emmanuel Macron avaient le sourire aux lèvres et un slogan en tête, affiché en grand, sur les écrans du parc des expositions d'Avignon : « Cinq ans de plus ». Quand, à la tribune, membres du gouvernement et responsables d'En marche se sont succédé pour mettre en garde ceux qui voudraient enjamber cette élection. « ll ne faut pas chômer les fêtes avant qu'elles soient venues. Je vous le dis, le sujet qui doit nous préoccuper, c'est la réélection du président », a exhorté le patron des députés LREM, Christophe Castaner. « Ne nous laissons pas anesthésier ! » a également prévenu le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand. Mais comment faire campagne sans programme et sans candidat déclaré ? Pour l'heure, les militants et l'état-major de LREM se mettent en ordre de marche pour défendre le bilan du quinquennat, alors que la bataille du pouvoir d'achat est lancée dans la campagne et que les organisations syndicales appellent à une journée de grève et de manifestations le 5 octobre prochain. D'autre part, la future organisation de campagne était également dans toutes les têtes : la « maison commune » censée regrouper LREM et le MoDem, est toujours en construction et ses contours demeurent encore flous. Un congrès fondateur devrait être organisé d'ici la fin de l'année. La fin de l'année, c'est aussi le moment où le nom du candidat investi par Les Républicains devrait être connu. L'option d'un congrès organisé le 4 décembre prochain et ouvert aux seuls adhérents LR, plutôt qu'une primaire, a finalement été retenue. Reste que ce choix ne fait pas l'unanimité. Au sein du parti, certaines voix s'élèvent pour alerter sur la stratégie mise en place et le calendrier électoral jugé trop tardif. D'autant que si Valérie Pécresse, Michel Barnier, Éric Ciotti et Philippe Juvin ont annoncé leur participation à ce congrès, Xavier Bertrand, lui, souhaite que seul son nom soit soumis au vote des militants. Les adhérents LR « ont écarté la primaire, ce n'est pas pour en refaire une sous une forme déguisée » et « le 4 décembre, c'est très tard pour se mettre d'accord, pour s'entendre, pour se parler », a-t-il regretté. Pour éviter un congrès « d'affrontement », le président des Hauts-de-France, qui insiste sur son avance sur ses concurrents à droite dans les sondages, souhaite désormais accélérer le calendrier et propose aux autres prétendants de droite de les rencontrer « très rapidement, avant le 13 octobre », soit la date limite pour le dépôt des candidatures. « Il n'avait qu'à le dire aux instances des Républicains », lui a répondu ce lundi sur France Inter Valérie Pécresse. « Aujourd'hui il y a des règles, il faut les respecter », a-t-elle expliqué soulignant toutefois que « l'accélération du calendrier ne lui fait pas plus peur que la démocratie. » « La règle du jeu est fixée, on ne va pas la changer », a de son côté lancé sur SudRadio Michel Barnier (LR) selon qui « il faut respecter les militants LR ». En désaccord sur le calendrier, les membres de LR apparaissent également divisés sur la stratégie à adopter face à Eric Zemmour. Le polémiste d'extrême droite - qui multiplie depuis la rentrée les offensives pour déstabiliser les Républicains et le Rassemblement national - serait désormais crédité de 15 % des intentions de vote au premier tour de l'élection présidentielle de 2022 et arriverait troisième derrière Emmanuel Macron (24 %) et Marine Le Pen (16 %), selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien-Aujourd'hui en France, publié vendredi 1er octobre. Le polémiste bénéficierait des transferts de vote venant de la droite et de l'extrême droite. Une galaxie de soutiens qui comporte des anciens cadres et des militants du parti d'extrême droite, déçus par les mauvais scores électoraux et en rupture de ban avec les orientations de Marine Le Pen. DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Alexandre Langeard PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Thinking LSAT
A Good Personal Statement and a Frenzy of Violations (Ep. 318)

Thinking LSAT

Play Episode Listen Later Oct 4, 2021 94:00


Ben and Nathan have read a lot of shoddy personal statements on the show in recent weeks. If you're wondering what a really good one sounds like, you don't want to miss today's first submission—one that actually follows the guys' advice. The best personal statement in weeks is followed by a frenzy of violations. But first, the guys tackle a Parallel Reasoning question from PrepTest 73 and dispel a myth about diagramming arguments on the LSAT. First, Nathan reiterates the pearl of LR advice from episode 317: Mentally blur out the question and answer choices as you read the passage. Focus on one sentence at a time, and make sure you actually understand it. The first sentence is an if-then statement. Does that mean you should write it out with symbols and arrows and diagram the contrapositive? No! Doing that is counterproductive. Instead, just think about what the sentence means. Ben puts it simply: Either Suarez or Anderson is the most qualified. Halfway through the next sentence, Ben predicts what the argument can logically conclude. The conclusion matches his prediction, so the argument is valid. That is, the evidence forces the conclusion to be true. The question asks for a parallel argument. The given argument is valid, so the correct answer must be valid as well. Nathan describes the type of argument he's looking for as, roughly, “It's gotta be one of these two things. So, if it's not this one, it's that one.” Answer B is a perfect match. Read more on our website!

The FujiCast: Photography Podcast
#201 Peter Dench on disarming an ‘audience' with your portfolio and Fujifilm, should I?

The FujiCast: Photography Podcast

Play Episode Listen Later Oct 4, 2021 75:30


Kev needs help with iTunes and large Swedish furniture emporiums, we talk merch, re-sorting a camera time sync issue, setting up a wedding business on two continents, finding your style and we ask; “Is the original X100 still useful today?” We also answer questions on why our passion projects are not our jobs, what camera straps we use, why C1 and LR can't recreate ALL Fujifilm simulations for ALL cameras universally, how the new 18mm has impacted Kev's wedding work and why you might choose to swap to the Fujifilm ecosystem. Our guest this week is Peter Dench who talks about building a surprising portfolio and the book of the week is Lucy Hamidzadeh's Unfinished Stories.

Limited Resources
Limited Resources 616 - Blue's Clues

Limited Resources

Play Episode Listen Later Oct 1, 2021 78:15


This week on Limited Resources Marshall and Luis cover the *other* blue decks in MID draft. UW, UG, and UR are gone over in depth as they leverage off of one of the most powerful colors in the format. The guys also talk about the effects of dropping with bad decks on the Arena ladder, and how BO1 can make it harder for formats to self-correct.  LR is brought to you by FTX: FTX.US Check out the FTX app and site for a safe, regulated place to deal in crypto, NTFs, and other digital assets.   Limited Resources is proudly sponsored by ChannelFireball.com Use the code LR at checkout on channelfireball.com to help support the show while you shop at CFB! You can support Limited Resources on the LR Patreon page here: https://www.patreon.com/limitedresources Reminder: Nothing on the show is to be taken as financial advice, consult an investment professional before making any investments of any sort.  Your Hosts: Marshall Sutcliffe and Luis Scott-Vargas Marshall's Twitter: https://twitter.com/Marshall_LR Luis's Twitter: https://twitter.com/lsv Email: lr@lrcast.com LR Community Subreddit: http://www.reddit.com/r/lrcast

C dans l'air
ZEMMOUR : LE CHOC DES SONDAGES – 29/09/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Sep 29, 2021 64:00


ZEMMOUR : LE CHOC DES SONDAGES – 29/09/21 Invités DOMINIQUE REYNIÉ Directeur général de Fondapol Fondation pour l'innovation politique CÉCILE CORNUDET Éditorialiste politique - « Les Echos » AURÉLIE HERBEMONT Journaliste politique – « RTL » JEAN-DANIEL LÉVY Directeur du département Politique et Opinion de l'Institut Harris Interactive Ce n'est qu'une photographie de l'opinion réalisée à sept mois de l'élection présidentielle, mais ses résultats font réagir. Selon le dernier sondage Harris Interactive pour Challenges, publié mardi, Emmanuel Macron resterait largement en tête des intentions de vote pour le premier tour, avec entre 23 % et 26 % selon les différentes configurations testées, mais derrière les écarts se resserreraient entre les candidats potentiels ou déclarés. Marine Le Pen, son adversaire du second tour en 2017, serait désormais créditée de 16 % des intentions de vote, contre 24 % un mois plus tôt. La candidate du Rassemblement national ne compterait plus que deux à trois points d'avance sur le trio Xavier Bertrand (14%) -Jean-Luc Mélenchon (13%) - Éric Zemmour (13%). Soit à peu près la marge d'erreur des instituts de sondage. La dégringolade se poursuit pour l'ancienne présidente du RN et du FN qui a vu une partie importante de son électorat captée ces dernières semaines par la potentielle candidature du polémiste d'extrême droite Éric Zemmour. L'essayiste, condamné pour incitation à la haine raciale et renvoyé seize fois devant les tribunaux pour ses propos, multiplie depuis la rentrée les interventions médiatiques pour exposer sa vision politique basée sur la dénonciation de l'immigration, et engrange des points. Ainsi seuls 66 % des électeurs de Marine Le Pen au 1er tour de l'élection de 2017 déclareraient voter pour elle, en avril prochain. Fin août, ils étaient 91 %... Et elle ne bénéficierait plus de l'électorat de François Fillon de 2017 (2 % d'entre eux voteraient encore pour elle). Alors pour tenter de reprendre la main, Marine Le Pen a présenté hier son projet de loi "Citoyenneté, Identité et immigration". Ce dispositif qui s'articule entre un référendum et une batterie d'ordonnances, comporte, pêle-mêle, la volonté d'appliquer la priorité nationale au logement, à l'emploi, à réserver les allocations familiales et certaines fonctions publiques aux Français, d'extra-territorialiser les demandes d'asile, de faciliter les expulsions, de mettre fin au regroupement familial, d'abolir le droit du sol ou de déchoir de la nationalité française les binationaux et les personnes naturalisées condamnés pour crimes graves ou atteintes aux intérêts de la nation. Exit donc « le pouvoir d'achat » et retour aux fondamentaux du RN et du FN pour Marine Le Pen à l'heure où à sa droite Éric Zemmour marche sur ses plates-bandes tout en multipliant les attaques contre le parti Les Républicains qui n'a pas encore désigné son candidat pour la présidentielle. En effet si Xavier Bertrand arriverait en tête des candidats de droite dans ce dernier sondage (14%), devant Valérie Pécresse (12%) ou Michel Barnier (8%), il faudra attendre le vote des militants LR lors du congrès du parti le 4 décembre prochain pour connaître le nom de leur candidat. Alors en attendant, plusieurs élus LR ont décidé de passer à l'offensive. Le chef de file des députés LR, Damien Abad, a ainsi proposé au polémiste de débattre. Car, explique-t-il dans un communiqué, « Si Eric Zemmour se rêve en tsunami populiste, Les Républicains seront une digue infranchissable. La France n'a rien à voir avec le pétainisme ou l'extrême droite », « les Français ont droit à un débat éclairé pour comprendre ce qui différencie la droite républicaine d'Éric Zemmour ». Enfin à gauche, Jean-Luc Mélenchon, qui a débattu jeudi dernier à la télévision avec Éric Zemmour, gagne lui aussi deux points. Crédité désormais de 13 % des intentions de vote, le leader de la France Insoumise creuse l'écart avec les autres candidats lancés depuis peu dans la campagne. Anne Hidalgo recueillerait 7 % des intentions de votes et Yannick Jadot, tout juste désigné candidat par Europe Ecologie Les Verts (EELV), 6 %. DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Alexandre Langeard PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Not For Prophets Stereo Podcast
091 "All This Firebombing and Hooliganism"

Not For Prophets Stereo Podcast

Play Episode Listen Later Sep 28, 2021 60:45


Just the thing you've been waiting for: the hottest and freshest episode of the only all Arkansas focused podcast and the best sounding podcast made in the Natural State. You are in for a good one! I'll give you a little look and see what's waiting for you. -UPDATES   + killer (ex-)cop out on bond   + murder trials end     * the last of the Dirtbags     * Cooper's killers     * Camden double killer   + throwing like a girl didn't help     * shop.smudgeandsmoke: IG       ^ Brittany Dawn Jeffery shirts: IG  // web store       ^ BDJ and LRPD: YT - LRPD   + one more from the wind farm goes to the state farm   + a new monument for a familiar reason - News From 100 Years Ago - Hampton sprung a(n ammonia) leak! - LR has a big ol' blazer - aftershocks? - the kids aren't alright...and neither are the adults - Arkansas has a snitch - tool that was used as an improvised weapon: guess - talking COPS   + more cop cars: look out   + LRPD: now hiring   + Springdale policeman sued for $200M: loses ....and there's a bunch more stuff crammed in this one just waiting for you to enjoy. I know you will. The BRIBES ARE OUT...and they're leaving fast! Come claim yours if you left an Apple Podcasts review (with words). You just won some TREMENDOUS Arkansas related art, canvas prints, shirts, prints...all kinds of great stuff. The reviews help get the the ONLY all Arkansas focused podcast to the top of the results when someone types in "Arkansas" into the podcast search field. (TONS of fantastic bribes are to be had.) Thanks for hopping on the ride with me and I hope you dig it. Tap the SUBSCRIBE button to make sure you never miss a new weekly episode, or any of the bonus episodes that come out by surprise. If you're liking what's happing here, tell someone. Better yet, just grab their phone and subscribe for them. Do them the favor, okay? Interested in sponsoring the podcast, or want to reach out? mail@notforprophets.net notforprophets.net Instagram Twitter YouTube Spotify Hi (aligator-mouth-opened-to-the-right)B

The FPL Wire
FPL Gameweek 7 Pod | The FPL Wire | Fantasy Premier League Tips 2021/22

The FPL Wire

Play Episode Listen Later Sep 28, 2021 93:40


The boys talk Gameweek 6 and look forward to Gameweek 7 as well. Timestamps: 00:00 start 00:45 Bakar gw review 1:08 LR gw review 2:56 Zoph gw review 4:52 Chelsea Man City 18:20 7-9m midfielders 26:45 man united aston villa 34:15 everton norwich 35:30 leeds west ham 41:10 leicester burnley 45:00 watford newcastle 51:38 brentford liverpool 55:30 arsenal spurs 1:00:30 southampton wolves 1:02:40 palace brighton 1:04:45 keepers on wildcard 1:09:00 captaincy 1:20:20 LR team 1:22:00 Zoph team 1:23:55 Bakar team 1:28:30 Q&A ━━━━━━━━━━━━━

Arkansas Democrat Gazette
9/28/21: State's COVID hospitalizations drop for 7th day in row...and more news

Arkansas Democrat Gazette

Play Episode Listen Later Sep 28, 2021 3:19


State's covid hospitalizations drop for 7th day in row; record turn for Ark. Teacher Retirement System; UA interim chancellor speaks at rally; Va. man pleads guilty to spray-painting LR monument

C dans l'air
MÉLENCHON/ZEMMOUR : LES LEÇONS DU DUEL – 24/09/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Sep 24, 2021 65:13


MÉLENCHON/ZEMMOUR : LES LEÇONS DU DUEL – 24/09/21 Invités ROLAND CAYROL Politologue - Directeur du Centre d'études et d'analyse (CETAN) NATHALIE MAURET Journaliste politique - Groupe de presse régionale « Ebra » IVANNE TRIPPENBACH Journaliste politique – « Le Monde » BERNARD SANANÈS Politologue – Président de l'institut de sondages Elabe Un duel jeudi soir Mélenchon/ Zemmour sur une chaîne, Darmanin/Pécresse sur une autre et les deux finalistes de la primaire écologiste mercredi puis aujourd'hui. À moins de deux cents jours de l'élection présidentielle, c'est la rentrée des débats télévisés. Le premier, hier soir, sur BFM TV entre le candidat de La France insoumise et le polémiste d'extrême droite, très attendu en cette rentrée politique, a vu les deux tribuns s'opposer longuement sur l'immigration, l'islam, la sécurité, le pouvoir d'achat, la lutte contre le réchauffement climatique – et confronter leurs visions antagonistes de la société. Deux heures d'échanges tendus, suivis par 3,8 millions de Français, soit 19% du public, qui se sont poursuivis entre les deux protagonistes sur les réseaux sociaux. Au même moment sur France 2, un autre duel opposait Valérie Pécresse, la candidate à la candidature de la primaire à droite, devancée par Xavier Bertrand dans les sondages, au ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. Un débat à fleurets mouchetés entre la présidente de la région francilienne qui se voulait résolument à l'offensive face à son ancien camarade LR désireux plutôt d'insister sur leurs points d'accord que leurs désaccords. Mercredi, c'était le débat entre les deux finalistes de la primaire écologiste. L'eurodéputé Yannick Jadot et l'économiste Sandrine Rousseau, qui veulent rassembler toute la gauche derrière l'écologie en mai 2022, ont confronté leurs idées et tenté de convaincre les électeurs encore indécis sur le plateau de LCI, avant de se retrouver ce vendredi matin sur RMC et BFM TV pour un ultime face-à-face, avant le deuxième tour de la primaire, dont le vote se tiendra du 25 au 28 septembre. Alors que retenir de ces débats ? Qui a marqué des points ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Arkansas Democrat Gazette
9/22/21: Arkansas COVID cases rise by 1,401...and more news

Arkansas Democrat Gazette

Play Episode Listen Later Sep 22, 2021 3:06


Arkansas COVID cases rise by 1,401; Salary commission favors raises for constitutional officers, Lawmakers; Governor signs letter to Biden over border crisis; Daughter wants to fill late mother's seat on LR board

Limited Resources
Limited Resources 615 - UB Zombies Archetype Deep Dive

Limited Resources

Play Episode Listen Later Sep 21, 2021 106:50


This week on Limited Resources Marshall and Luis dive deep into the blue black zombies archetype in MID, and also give you their initial thoughts after having drafted the format! There is a LOT here, and the guys cover a ton of it in this episode, you won't want to miss it! LR is brought to you by FTX: FTX.US Check out the FTX app and site for a safe, regulated place to deal in crypto, NTFs, and other digital assets.   Limited Resources is proudly sponsored by ChannelFireball.com Use the code LR at checkout on channelfireball.com to help support the show while you shop at CFB! You can support Limited Resources on the LR Patreon page here: https://www.patreon.com/limitedresources Reminder: Nothing on the show is to be taken as financial advice, consult an investment professional before making any investments of any sort.  Your Hosts: Marshall Sutcliffe and Luis Scott-Vargas Marshall's Twitter: https://twitter.com/Marshall_LR Luis's Twitter: https://twitter.com/lsv Email: lr@lrcast.com LR Community Subreddit: http://www.reddit.com/r/lrcast

The FPL Wire
FPL Gameweek 6 Pod | The FPL Wire | Fantasy Premier League Tips 2021/22

The FPL Wire

Play Episode Listen Later Sep 21, 2021 91:26


FPL is in full swing after a week of Fantasy Rotation. The boys talk Gameweek 5 and look forward to Gameweek 6 as well as discuss the best time to Wildcard. Timestamps: 00:00 start 8:50 newcastle leeds 13:50 wolves brentford 20:35 burnley arsenal 24:30 liverpool palace 31:12 man city southampton 34:08 watford norwich 39:00 aston villa everton 44:20 brighton leicester 47:37 west ham man united 55:35 spurs chelsea 1:04:15 wildcard discussion 1:19:15 captaincy 1:25:50 LR team 1:27:45 Bakar team 1:28:15 Zoph team 1:31:20 Q&A ━━━━━━━━━━━━━

The Handgun Radio Show
Handgun Radio 327 -Diamondbacks & 9mm!

The Handgun Radio Show

Play Episode Listen Later Sep 20, 2021 54:48


This week, we talk H&K 9mms and Diamondback .22 LR's Visit www.firearmsradio.tv for complete show notes!

Firearms Radio Network (All Shows)
Handgun Radio 327 -Diamondbacks & 9mm!

Firearms Radio Network (All Shows)

Play Episode Listen Later Sep 20, 2021 54:48


This week, we talk H&K 9mms and Diamondback .22 LR's Visit www.firearmsradio.tv for complete show notes!

Air Force Radio News
Air Force Radio News 17 September 2021

Air Force Radio News

Play Episode Listen Later Sep 17, 2021


Today's Story: Arctic Initiatives

Leadership Reimagined
The Power of Diversity in Private Equity

Leadership Reimagined

Play Episode Listen Later Sep 16, 2021 30:46


Janice is joined by Suzanne Yoon, Founder and Managing Partner at Kinzie Capital Partners, to discuss her trailblazing career in the male-dominated private equity world. Janice and Suzanne discuss how Kinzie is fulfilling its mission of advancing the use of technology, data analytics, and innovation in lower-middle market companies in the manufactured products, consumer, and business services industry. tags: LR, janice ellig, suzanne yoon, kinzie capital partners, investing, business, diversity, leadership, private equity, technology, data analytics, innovation, products

Limited Resources
Limited Resources 614 - Innistrad Midnight Hunt Set Review: Rare and Mythic Rare

Limited Resources

Play Episode Listen Later Sep 15, 2021 154:18


This week on Limited Resources Marshall and Luis do the Rare and Mythic Set Review for Innistrad Midnight Hunt! The fellas cover every single rare and mythic rare in the set and there are some really sweet ones! Also some not as sweet ones. Check out this episode to find out which to windmill slam and which to avoid at all cost.  Timestamps by Color:  Gold: 00:09:10 White: 00:57:47 Blue: 01:14:10 Black: 01:32:40 Red: 01:50:51 Green: 02:04:48 Artifacts and Lands: 02:23:59   LR is brought to you by FTX: FTX.US Check out the FTX app and site for a safe, regulated place to deal in crypto, NTFs, and other digital assets.   Limited Resources is proudly sponsored by ChannelFireball.com Use the code LR at checkout on channelfireball.com to help support the show while you shop at CFB! You can support Limited Resources on the LR Patreon page here: https://www.patreon.com/limitedresources Reminder: Nothing on the show is to be taken as financial advice, consult an investment professional before making any investments of any sort.  Your Hosts: Marshall Sutcliffe and Luis Scott-Vargas Marshall's Twitter: https://twitter.com/Marshall_LR Luis's Twitter: https://twitter.com/lsv Email: lr@lrcast.com LR Community Subreddit: http://www.reddit.com/r/lrcast

Arkansas Democrat Gazette
9/15/21: Governor says he would support challenge to vaccine mandate...and more news

Arkansas Democrat Gazette

Play Episode Listen Later Sep 15, 2021 3:35


Gov says he would support challenge to vaccine mandate; LR chief discriminated against fired officer, review finds; lawyer says taking gun case to Supreme Court; Duggar faces prison in porn case

C dans l'air
HIDALGO VEUT DOUBLER LE SALAIRE DES PROFS ! – 14/09/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Sep 14, 2021 64:19


HIDALGO VEUT DOUBLER LE SALAIRE DES PROFS ! – 14/09/21 Invités Dominique SEUX Directeur délégué de la rédaction – « Les Echos » Philippe DESSERTINE Directeur de l'Institut de Haute finance ANNY GUINOCHET Journaliste – « La Tribune » Spécialiste des questions économiques et sociales Sophie FAY Journaliste au service Économie - « L'Obs » Chroniqueuse « France inter » La question des augmentations de salaires s'invite dans le débat économique et dans la campagne présidentielle. A sept mois du scrutin, plusieurs prétendants à l'Elysée avancent même des propositions-choc. A gauche, Anne Hidalgo, lancée depuis ce week-end officiellement dans la course, appelle ainsi dans son livre Une femme française, à un « grand mouvement de revalorisation des salaires » dans l'éducation qui passerait notamment par le doublement « au moins » du salaire des enseignants au cours du prochain quinquennat. Evoquant les métiers des « invisibles » (soignants, caissières, etc.), ceux qui « tous les jours de l'année, épidémie ou pas, font marcher la société », la maire de Paris estime aussi qu'il serait « tout à fait supportable économiquement de relever tous les salaires » et considère comme une « piste solide » la proposition de la CFDT d'une augmentation générale de 15 %. Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon a lui promis une hausse du Smic de 25 % quand Fabien Roussel (PCF) veut augmenter le Smic à 1 800 euros brut. Présent à gauche, le débat est également lancé à droite. La présidente de la Région Île-de-France et candidate à la primaire LR, Valérie Pécresse, propose d'augmenter le salaire net des Français de 10 % sans plomber la trésorerie des entreprises. La candidate, qui promet une « grande conférence salariale » si elle est élue présidente, entend pour cela abaisser les charges salariales. De son côté, Xavier Bertrand, candidat à la présidentielle hors primaire-LR, a prévu lui de faire « une importante proposition » sur le pouvoir d'achat ce mois-ci. « Je crois que certains à droite, qui sont un peu datés dans leur réflexion, estiment qu'il faut que l'État remette encore au pot », a réagi cinglant leur ancien camarade de parti chez LR, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire. Pour autant, au gouvernement aussi on réfléchit à la question des salaires qui s'est invitée, si ce n'est imposée, de toute part dans le débat en cette rentrée, notamment en raison des tensions de recrutement qui se sont accentuées dans certains secteurs et freinent la reprise. Depuis plusieurs semaines le patron de Bercy répète d'ailleurs à loisir que « la bonne croissance - plus de 6 % - doit profiter à tout le monde. Il faut une meilleure rémunération pour ceux qui ont les revenus les plus faibles ». Et le gouvernement a demandé à une quinzaine de branches professionnelles comme l'hôtellerie-restauration, la sécurité, la propreté... d'ouvrir des négociations pour une revalorisation des salaires, notamment via les minima de branche. Ce qui n'est pas sans causer des frictions. Sous pression du gouvernement mais aussi des syndicats, les entreprises n'évacuent pas complètement le sujet, mais elles pointent les coûts qu'une telle hausse engendrerait. « Si les salaires augmentent, les prix vont augmenter », a notamment mis en garde le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux. Alors faut-il augmenter les salaires ? Les propositions avancées par les candidats sont-elles réalistes et viables ? Enfin après que l'Islande a déjà expérimenté avec succès la semaine de quatre jours, permettant à la majorité de sa population d'en bénéficier, d'autres Etats comme le Japon ou l'Espagne y réfléchissent. En France, certaines entreprises comme la société de vente de matériel informatique LDLC ont sauté le pas. Une réussite tant pour les salariés, qui disposent de plus de temps libre, que pour l'entreprise, florissante. D'autres en revanche ont fait marche arrière il y a quelques années. La semaine de 32 heures, c'est possible ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

SBS French - SBS en français
#85: Barnier: La tentation de Nîmes #EuropaVoice

SBS French - SBS en français

Play Episode Listen Later Sep 14, 2021 20:40


L'ancien commissaire européen et négociateur du Brexit Michel Barnier a provoqué un tollé lors des journées parlementaires LR à Nîmes, sur les questions de souveraineté juridique face à l'Union européenne. Nous revenons aussi sur les 20 ans des attentats du World Trade Center et les réactions de l'Europe.

Limited Resources
Limited Resources 613 - Innistrad Midnight Hunt Set Review: Commons and Uncommons

Limited Resources

Play Episode Listen Later Sep 10, 2021 237:48


This week on Limited Resources Marshall and Luis do the Set Review for Innistrad Midnight Hunt! The guys cover all of the commons and uncommons in this exciting revisit to one of the most popular planes in Magic.  Also on this episode, the guys welcome a new sponsor on the show, FTX! FTX is a safe and secure platform for trading crypto, NFTs, and other digital assets. If you want information on it, you can find it here: FTX.US FTX Foundation FTX Climate Reminder: Nothing on the show is to be taken as financial advice, consult an investment professional before making any investments of any sort.  Timestamps by Color:  Gold: 00:12:40 White: 00:57:37 Blue: 01:29:55 Black: 02:03:45 Red: 02:39:08 Green: 03:18:03 Artifacts and Lands: 03:47:30 Use the code LR at checkout on channelfireball.com to help support the show while you shop at CFB! CFB Pro is now available, check out the details here: https://www.channelfireball.com/pro/ Limited Resources is proudly sponsored by ChannelFireball.com You can support Limited Resources on the LR Patreon page here: https://www.patreon.com/limitedresources Your Hosts: Marshall Sutcliffe and Luis Scott-Vargas Marshall's Twitter: https://twitter.com/Marshall_LR Luis's Twitter: https://twitter.com/lsv Email: lr@lrcast.com LR Community Subreddit: http://www.reddit.com/r/lrcast

C dans l'air
XAVIER BERTRAND : RETOUR À LA CASE LR ? – 10/09/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Sep 10, 2021 64:00


XAVIER BERTRAND : RETOUR À LA CASE LR ? – 10/09/21 Invités : YVES THRÉARD Éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction - « Le Figaro » PASCAL PERRINEAU Politologue - Professeur des universités à Sciences Po SOAZIG QUÉMÉNER Rédactrice en chef du service politique - « Marianne » CLAIRE GATINOIS Journaliste au service politique – « Le Monde » A sept mois de la présidentielle, l'opération « rassemblement » est lancée à droite. Réunis hier à Nîmes dans le Gard pour les journées parlementaires des Républicains, les ténors du parti se sont livrés à une inédite photo de famille. Tous les candidats en lice pour la primaire - Michel Barnier, Éric Ciotti, Valérie Pécresse, Philippe Juvin, mais aussi Xavier Bertrand, Laurent Wauquiez, Christian Jacob, Damien Abad, Gérard Larcher et Annie Genevard étaient réunis autour d'une même table, sourire aux lèvres. Et ce vendredi le président des Hauts-de-France, parti seul dans la course à l'Élysée, l'a promis au micro de France bleu : « Il n'y aura qu'une seule candidature » à droite en 2022. « C'est un devoir pour chacun d'entre nous, et pour moi également », a-t-il ajouté. Présent à Nîmes pour un grand oral très attendu, Xavier Bertrand veut tenter de rallier les parlementaires de son ancien parti, lui qui fait campagne en dehors de LR face aux quatre candidats déclarés à la primaire. Mais s'il fait un pas vers LR sur la forme, sur le fond, l'ancien ministre du Travail sous la présidence de Nicolas Sarkozy ne bouge pas : pas question de participer à la moindre primaire qui « est quelque chose qui favorise la division. Moi je suis dans une autre logique, celle du rassemblement », a-t-il expliqué. Lui qui connaît un petit trou d'air sondagier va continuer à dérouler son programme dans des déplacements. A droite, le bras de fer se poursuit donc, et le casse-tête reste entier. A gauche, la présidentielle se prépare également et les nombreuses candidatures déjà annoncées ne font qu'éloigner le spectre d'une candidature unique. D'autres candidatures pourraient même se rajouter à la longue liste des prétendants, comme celle d'Anne Hidalgo. La maire socialiste de Paris qui ne cache plus ses intentions depuis plusieurs semaines, devrait se déclarer candidate à l'élection présidentielle ce dimanche 12 septembre. Samedi dernier, c'était l'ancien ministre et ex-candidat à la primaire de la gauche en 2017, Arnaud Montebourg, qui présentait sa candidature. Et avant lui, l'Insoumis Jean-Luc Mélenchon ou le communiste Fabien Roussel étaient déjà entrés en campagne. Une succession de candidats auxquels il faudra ajouter le vainqueur de la primaire écologiste dont le premier tour est prévu du 16 au 19 septembre et le second tour du 25 au 28 septembre. Sandrine Rousseau, Delphine Batho, Yannick Jadot, Éric Piolle et Jean-Marc Governatori sont candidats. Le scrutin est ouvert à tous les Français de plus de 16 ans, à condition de payer deux euros et de signer une charte d'adhésion aux valeurs du pôle écologiste. Les inscriptions sont ouvertes en ligne jusqu'au 12 septembre. Le premier débat a d'ailleurs fait bondir de 10 000 personnes le nombre d'inscrits : ils sont désormais plus de 65 000 selon EELV. DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

The FPL Wire
FPL Gameweek 4 Pod | The FPL Wire | Fantasy Premier League Tips 2021/22

The FPL Wire

Play Episode Listen Later Sep 7, 2021 110:05


The international break is finally over, we look ahead to Gameweek 4 Vote for us in the FCAs (Best in Fantasy Football - Podcast): http://footballcontentawards.com/voting Timestamps: 00:00 intro 3:56 Ronaldo stats 10:10 Big hitters performance 19:45 Home and Away factor 21:22 is Bruno worth 12m without pens ? 36:00 factors to wildcard 42:50 fixtures run 47:50 team defence data 53:50 defenders 1:08:00 Midfielders 1:28:40 attackers 1:33:40 gw4 preview 1:37:00 LR team 1:38:00 Bakar team 1:41:00 Zoph team 1:41:30 Q&A ━━━━━━━━━━━━━

Les experts
L'intégrale des Experts du mardi 7 septembre

Les experts

Play Episode Listen Later Sep 7, 2021 50:12


Ce mardi 7 septembre, Nicolas Doze a reçu Jérôme Dédeyan, président de Mon Partenaire Patrimoine, Denis Payre, candidat à la primaire LR, et Mathieu Plane, directeur adjoint du département analyse et prévision de l'OFCE, dans l'émission Les Experts sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

C dans l'air
MONTEBOURG, ZEMMOUR... QUI PEUT CRÉER LA SURPRISE ? – 06/09/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Sep 6, 2021 64:03


MONTEBOURG, ZEMMOUR... QUI PEUT CRÉER LA SURPRISE ? – 06/09/21 Invités DOMINIQUE REYNIÉ Directeur général de Fondapol (Fondation pour l'innovation politique) CÉCILE CORNUDET Éditorialiste politique – « Les Echos » NEILA LATROUS Journaliste politique - « France Info » BRICE TEINTURIER Directeur général délégué - Institut de sondages Ipsos A sept mois de l'élection présidentielle, les grandes manœuvres ont démarré et les candidats se bousculent sur la ligne de départs. Une vingtaine de prétendants ont déjà officialisé leur candidature et entamé leur campagne. Dernière en date, ce week-end, celle d'Arnaud Montebourg. L'ancien ministre du Redressement productif a décidé de se lancer une nouvelle fois dans la course à l'Elysée et propose aux Français une « remontada » industrielle, démocratique et écologique entre 2022 et 2027. Sa candidature vient s'ajouter à de nombreuses autres à gauche, de l'Insoumis Jean-Luc Mélenchon au communiste Fabien Roussel en passant par Nathalie Arthaud, Philippe Poutou, Pierre Larrouturou, Gérard Filoche ou encore le candidat issu de la primaire écologiste. D'autres affûtent encore leurs armes, et laissent courir la rumeur – à commencer par le président sortant, Emmanuel Macron, dont les proches préparent le terrain et entretiennent l'« évidence » d'un second mandat. A Paris, la maire socialiste Anne Hidalgo, dont la possible candidature fait l'objet de spéculations depuis plusieurs semaines, se préparerait à officialiser son entrée en campagne dimanche prochain au 20 heures de TF1 selon plusieurs médias. Quand le suspense autour d'une probable candidature d'Éric Zemmour crée des remous à droite et à l'extrême droite. Selon les résultats de la dernière vague du baromètre Ifop-Fiducial pour LCI et Le Figaro publié ce dimanche, le polémiste obtiendrait 6 à 7 % des intentions de vote pour l'élection présidentielle 2022. Une percée qui ne cesse de faire grincer des dents au sein du Rassemblement national mais aussi chez Les Républicains. Surtout depuis les propos d'Éric Ciotti hier. Lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI de dimanche, le candidat à la primaire de la droite a déclaré qu'en cas de second tour (pour l'heure fictionnel) entre Emmanuel Macron et le polémiste, le député des Alpes-Maritimes donnerait son vote au second. Interrogées sur cette déclaration, plusieurs figures de la droite ont tenté ce lundi de balayer le sujet. « Ce n'est vraiment pas la question du moment (…) parler d'un candidat dont on ne sait pas s'il sera candidat, ce n'est pas le sujet du moment », a ainsi tranché Christian Jacob. Un point de vue partagé par les quatre autres candidats en lice pour une éventuelle primaire de droite : Michel Barnier, Philippe Juvin, Denis Payre et Valérie Pécresse. Car si la priorité de cette rentrée pour LR est de tenter de réunir la famille autour d'un seul candidat, aucune figure ne se détache dans l'opinion pour écarter tout débat. Xavier Bertrand, le président des Hauts-de-France, qui tenait la dragée haute dans les sondages à ses concurrents au début de l'été et refuse de participer à une primaire, a vu l'écart se resserrer. Valérie Pécresse, la patronne de la région Ile-de-France, est désormais donnée à un seul point d'écart selon certains sondages. L'ancien commissaire européen Michel Barnier a lui aussi gagné quelques points ces derniers jours. Alors primaire ? Pas primaire ? Rares sont les personnes qui peuvent à ce stade prédire ce que le congrès du 25 septembre prochain, supposé normalement trancher cette question, donnera. Du côté des Verts, en revanche, la question est tranchée et le casting des candidats à la primaire écolo est arrêté. Il réunit le député européen Yannick Jadot, le maire de Grenoble Éric Piolle, l'économiste Sandrine Rousseau, l'ancienne ministre Delphine Batho et l'ancien entrepreneur Jean-Marc Governatori. Les cinq candidats à la primaire EELV seront départagés par un vote en ligne ouvert à tous dont le premier tour se tiendra entre les 16 et 19 septembre. En attendant, ils ont échangé hier d'un premier débat. Les électeurs ont jusqu'au 12 septembre pour s'inscrire sur le site Internet et participer. Au dernier décompte du jeudi 2 septembre, un peu moins de 35 000 personnes étaient inscrites. DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Le Nouvel Esprit Public
Les primaires, machines à perdre ? / Déroute à Kaboul: vers une défense européenne ? / n°209 / 5 septembre 2021

Le Nouvel Esprit Public

Play Episode Listen Later Sep 5, 2021 63:47


Une émission de Philippe Meyer, enregistrée en public à l'Ecole alsacienne le 5 septembre 2021. Avec Matthias Fekl, Lucile Schmid, Richard Werly et Michaela Wiegel.LES PRIMAIRES SONT-ELLES DES MACHINES À PERDRE ?L'automne qui arrive pourrait s'annoncer comme la saison des primairesen vue des présidentielles de 2022. A droite, plusieurs candidats se sont déclarés en leur faveur : Valérie Pécresse, Michel Barnier, Philippe Juvin et Éric Ciotti. Mais Xavier Bertrand s'y oppose. Le 2 septembre, le président des Républicains, Christian Jacob a annoncé que « ce sont les militants qui trancheront lors du congrès le 25 septembre » si des primaires doivent avoir lieu et sous quelle forme. LR va donc procéder à une primaire de la primaire. La primaire d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) est déjà programmée et ses règles fixées. En septembre, elle sera numérique, faute de moyens pour l'organiser physiquement. Certains, au Parti socialiste, commencent à réclamer un processus similaire pour départager les candidats putatifs. Le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, proposera une modification des statuts lors du congrès des 18 et 19 septembre à Villeurbanne pour réserver la primaire aux militants. La maire de Paris, Anne Hidalgo, en rupture avec les statuts du PS, a déjà fait savoir qu'elle n'était « pas favorable à un système de primaire ». Le 11 juillet, une démarche inédite et ouverte à tous, « La Primaire populaire » a été lancée par une poignée de citoyens engagés. Il s'agit d'un parrainage en ligne visant àfaire émerger une candidature commune à gauche. Sa particularité : les candidats ne choisissent pas de l'être. A l'origine, le système des primaires n'est pas dans la tradition politique française. Le premier à en avoir introduit l'idée fut Charles Pasqua en 1989, pour départager Valéry Giscard d'Estaing et Jacques Chirac. Ce n'est que depuis 2012, que le procédé a été fréquemment utilisé, à droite comme à gauche, avec des résultats mitigés : en 2012, il déboucha sur la sélection de François Hollande comme candidat du PS et de ses alliés, puis sur sa victoire finale. En revanche, en 2016 et 2017, les deux vainqueurs des primaires, à droite comme à gauche, François Fillon et Benoît Hamon, ne sont pas parvenus au second tour des présidentielles. Et le vainqueur de 2017 fut le candidat issu d'un gouvernement socialiste mais ayant fait le choix de se soustraire aux primaires de gauche, Emmanuel Macron... En août, la Fondation pour l'innovation politique a publié une étude des politologues Pascal Perrineau et Laurence Morel estimant que l'élection présidentielle de 2022 sera centrale pour l'avenir des primaires en France. Pour eux, « soit elles sont abandonnées avant d'être totalement entrées dans les mœurs, soit elles perdurent et un retour en arrière sera difficile. » Selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche publié le 29 août, une majorité de Français se déclare en faveur de l'organisation de primaire : 59 % des personnes interrogées plaident pour l'organisation d'une primaire à gauche, et 58 % à droite.***APRÈS LA DÉROUTE ÉTATS-UNIENNE À KABOUL,Y AURA-T-IL UNE DÉFENSE EUROPÉENNE ?Le 2 septembre, les ministres de la Défense de l'UE ont évalué les premières conséquences du « fiasco » afghan et ils ont évoqué un nouveau format de projection. Il n'est pas ressorti de décision de leurs échanges à Kranj, en Slovénie, mais, selon les mots d'un diplomate européen, « la maturité collective s'accroît », en vue d'une autonomisation de l'Europe vis-à-vis de l'Otan et des Etats-Unis. Le président du Conseil européen Charles Michel avaitobservé : « l'Europe ne bouge que dans les crises. L'Afghanistan peut la réveiller. Le moment est venu d'être en mesure de la doter d'une force militaire capable de se battre si nécessaire. » Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell s'est exprimé dans le même sens, prédisant que « les prochaines crises seront en Irak et au Sahel ». Le concept d'une force dite de « première entrée » de plusieurs milliers de soldats, déjà avancé en mai dernier, a été de nouveau discuté, sans que soient évoqués ni chiffres précis, ni mode de décision d'engagement de ces troupes. Une des questions qui se posent est celle de l'unanimité. Compte tenu des traditions militaires et des sensibilités très différentes à travers le continent, l'on pourrait se diriger vers des coopérations renforcées ad hoc entre quelques Etats membres, en fonction des crises. Thierry Breton, commissaire au Marché intérieur, également en charge de la Défense et de l'Espace, estime que « l'Europe de la défense doit rentrer dans l'âge adulte » pour faire basculer le continent de « l'Europe marché » vers « l'Europe puissance ». Il propose de définir une doctrine européenne de sécurité et de défense pour établir les motifs d'intervention, un cadre institutionnel renouvelé qui inclurait un Conseil de sécurité européen et une force européenne de projection, qui impliquerait « un centre de commandement européen intégré ». Toutefois, les expériences passées ont montré que les meilleures idées ont du mal à se concrétiser. Les leaders européens avaient décidé, en 1999 à Helsinki, la création d'une force terrestre de 50.000 à 60.000 soldats qui n'a jamais vu le jour. Un système commun de groupements tactiques, composés chacun de 1.500 militaires, a été mis en place en 2007 pour répondre aux crises mais ils ne sont encore jamais intervenus car les gouvernements de l'UE n'ont pas pu se mettre d'accord sur la manière et le moment de les déployer. En 2018, les vingt-sept ont donné leur feu vert à une Initiative européenne d'intervention ainsi qu'à une implication croissante de l'Europe au Sahel et à la création d'un Fonds européen de défense doté de 8 milliards d'euros. Mais un certain nombre de pays, notamment en Europe orientale, craignent que l'édification d'une défense européenne ne se fasse au détriment de la relation avec le protecteur américain - et donc de leur sécurité.See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

Limited Resources
Limited Resources 612 - AFR Sunset Show

Limited Resources

Play Episode Listen Later Sep 3, 2021 88:34


This week on Limited Resources Marshall and Luis do the Sunset Show for Adventures in the Forgotten Realms! AFR was essentially a core set with a bunch of spicy D&D inspired additions and the guys cover all the ins and outs of this set as they say goodbye to it! Use the code LR at checkout on channelfireball.com to help support the show while you shop at CFB! CFB Pro is now available, check out the details here: https://www.channelfireball.com/pro/ Limited Resources is proudly sponsored by ChannelFireball.com You can support Limited Resources on the LR Patreon page here: https://www.patreon.com/limitedresources Your Hosts: Marshall Sutcliffe and Luis Scott-Vargas Marshall's Twitter: https://twitter.com/Marshall_LR Luis's Twitter: https://twitter.com/lsv Email: lr@lrcast.com LR Community Subreddit: http://www.reddit.com/r/lrcast

C dans l'air
MACRON DÉVOILE SA CAMPAGNE – 02/09/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Sep 2, 2021 65:05


MACRON DÉVOILE SA CAMPAGNE – 02/09/21 Invités YVES THRÉARD Éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction - « Le Figaro » SOAZIG QUÉMÉNER Rédactrice en chef du service politique - « Marianne » ISABELLE FICEK Journaliste politique – « Les Echos » JÉRÔME FOURQUET Directeur du département Opinion - Institut de sondages IFOP Serait-ce une campagne qui ne dit pas son nom ? En déplacement à Marseille pour trois jours, le président Emmanuel Macron semble candidat sans le dire. Quoi qu'il en soit, pendant qu'il laboure le terrain, dans son camp, on fourbit ses armes. Dès la semaine prochaine à Paris, puis dans 80 autres villes à partir du 10 septembre, 50 000 affiches seront placardées en faveur du président sortant, pas encore officiellement candidat mais déjà clairement descendu dans l'arène. Cette opération, validée en haut lieu, est-on ne peut plus explicite. Les affiches sont siglées « avril 2022-Macron ». Le style se veut à contre-pied des codes classiques. Le président y apparaît en héros d'une série. La typographie et le code couleur noir et rouge sont empruntés à la plate-forme de vidéos Netflix. Le slogan est dans le même registre : « Vivement qu'on signe pour 5 saisons de plus ». C'est l'électorat jeune qui est ciblé. L'offensive de cette rentrée s'étalera jusqu'à début octobre avec en clôture un meeting sur la jeunesse, avec des ministres et des membres de la société civile, le 2 octobre à Avignon. Pour l'heure, au deuxième jour de sa visite à Marseille, Emmanuel Macron campe sa posture de chef d'Etat, abordant les sujets régaliens de la justice et de sécurité. Mais si ces thèmes sont chers à l'aile droite de son électorat, dans cette campagne, il ne va pas falloir qu'il néglige son aile gauche. Et la tâche ne s'annonce pas si simple. Car les enquêtes d'opinion se suivent et se ressemblent pour indiquer que les questions relatives à l'environnement s'imposent comme une préoccupation majeure de Français. Or, en la matière, son bilan est jugé avec une certaine sévérité. Et la démission fracassante de son populaire ministre Nicolas Hulot est restée dans les esprits. Sur le front social également, il n faudra rien négliger pour celui qui a longtemps eu l'étiquette de "président des riches". En la matière, Jean Castex est à la manœuvre. Le Premier ministre reçoit à partir d'aujourd'hui et jusqu'à vendredi les partenaires sociaux en entretiens bilatéraux pour évoquer les sujets d'actualité. Il tient à afficher une « posture d'écoute » qui laisse dans le flou les intentions de l'exécutif, notamment sur l'explosif sujet des retraites. C'est contre cette réforme des retraites et celle de l'assurance-chômage, qu'étudiants et salariés manifesteront le 5 octobre, à l'appel d'une intersyndicale réunissant la CGT, FO, la FSU, Solidaires et des organisations de jeunesse. Pendant ce temps-là, où en sont les oppositions ? Certains, comme à EELV, sont au stade d'une primaire interne et n'ont donc pas encore désigné leur candidat. A droite, le parti LR n'a lui même pas encore choisi quel serait le mode de désignation de son candidat. Chez les socialistes, si Anne Hidalgo est pressentie pour se voir octroyer l'investiture du parti, deux anciens ministres n'ont pas dit leur dernier mot. Stéphane Le Foll, qui réclame encore une primaire, et Arnaud Montebourg pourraient venir jouer les trouble-fêtes. D'autres se disent que dans toute cette confusion, il y a des places à prendre pour une candidature hors de tout parti. C'est notamment le cas du polémiste Eric Zemmour. Il a annoncé hier qu'il ne tiendrait plus sa chronique hebdomadaire dans Le Figaro le temps de la promotion de son prochain livre. Ce qui ressemble fort au lancement en bonne et due forme d'une campagne politique. Il égratigne d'ailleurs déjà Xavier Bertrand et Marine Le Pen dans ses prises de paroles publiques. Emmanuel Macron a-t-il déjà lancé sa campagne ? Peut-il garder avec lui un électorat de gauche qui lui a été essentiel en 2017 ? Eric Zemmour peut-il vraiment profiter de la cacophonie à droite pour trouver un espace politique ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 22h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Book Vs Movie Podcast
Book Vs Movie "A Face in the Crowd" (1957) Andy Griffith & Patricia Neal

Book Vs Movie Podcast

Play Episode Listen Later Sep 2, 2021 64:06


Book Vs Movie: “A Face in the Crowd” The Budd Schulberg Short Story Vs the Elia Kazan Classic Film Every once in a while we come across a story that was created decades ago and has themes that transcend time. This is the case with 1957's A Face in the Crowd which talks about class distinctions in America, the power of the media, what it takes to relate to the “common man” and how power corrupts. (Whoa--this one really stands the test of time!)  The original story, Your Arkansas Traveler, was featured in a collection from Some Faces in the Crowd by Budd Schulberg and published in 1953. It tells the story of an Arkansas drifter, Lonesome Rhodes (LR,) who rises to fame on regional radio with his country, “aw shucks” style and eventually becomes an egomaniac as a national TV star. Oh, and he has political clout as well! In the story, he is discovered by radio producer Marcia Jeffries who at first is charmed by LR and his plain-spoken ways. Eventually, she realizes he is a dangerous narcissist and works to stop him from having too much power. LR in the meantime has a wife he needs to get rid of, a teenage bride to keep him company, and a rabid audience that hangs as his every word. In the end, he dies before he can wreak too much havoc.  Schulberg wrote the screenplay for On the Waterfront and trusted director Elia Kazan to tell his story. The 1957 film stars Andy Griffith, Patricia Neal, Lee Remick, and Walter Matthau and while the film received mixed reviews at the time (the New York Times thought Andy Griffith overshadowed everyone in the film)--it is now considered a prescient classic. So, between the short story and the movie--which did we prefer?  In this ep the Margos discuss: The original short story by Budd Schulberg Behind the scenes of the movie fleming    Why it was considered controversial at the time  Starring: Andy Griffith (Lonesome Rhodes,) Patricia Neal (Marcia Jeffries,) Anthony Franciosa (Joey DePalma,) Walter Matthau (Mel Miller,) Lee Remick (Betty Lou Fleckum,) and Percy Waram as General Haynesworth.) Clips used: Marcia meets LR A Face in the Crowd trailer LR and Marcia argue over his marriage “Mama Guitar” & baton scene LR breaks character on the air Walter Matthau's last scene “Vitajex” commercial/music by Tom Glazer Book Vs Movie is part of the Frolic Podcast Network. Find more podcasts you will love Frolic.Media/podcasts .  Join our Patreon page to help support the show! https://www.patreon.com/bookversusmovie  Book Vs. Movie podcast https://www.facebook.com/bookversusmovie/ Twitter @bookversusmovie www.bookversusmovie.com Email us at bookversusmoviepodcast@gmail.com Brought to you by Audible.com You can sign up for a FREE 30-day trial here http://www.audible.com/?source_code=PDTGBPD060314004R Margo D. @BrooklynFitChik www.brooklynfitchick.com brooklynfitchick@gmail.com Margo P. @ShesNachoMama https://coloniabook.weebly.com/  Our logo was designed by Madeleine Gainey/Studio 39 Marketing Follow on Instagram @Studio39Marketing & @musicalmadeleine 

Limited Resources
Limited Resources 611 - KETO is the new BREAD

Limited Resources

Play Episode Listen Later Aug 26, 2021 62:46


This week on Limited Resources Marshall and Luis change the course of history for Limited strategy. Out with the old, in with the new as the guys chuck BREAD in the garbage and switch over to KETO. KETO is a tool you can use to help new drafters grasp the basics of Limited. The guys break it all down on this episode of LR!  Use the code LR at checkout on channelfireball.com to help support the show while you shop at CFB! CFB Pro is now available, check out the details here: https://www.channelfireball.com/pro/ Limited Resources is proudly sponsored by ChannelFireball.com You can support Limited Resources on the LR Patreon page here: https://www.patreon.com/limitedresources Your Hosts: Marshall Sutcliffe and Luis Scott-Vargas Marshall's Twitter: https://twitter.com/Marshall_LR Luis's Twitter: https://twitter.com/lsv Email: lr@lrcast.com LR Community Subreddit: http://www.reddit.com/r/lrcast

Limited Resources
Limited Resources 610 - Q&A for AFR

Limited Resources

Play Episode Listen Later Aug 20, 2021 86:25


This week on Limited Resources Marshall and Luis do the Q&A episode for AFR block, with questions ranging from how we approach the content we make, to BBQ recipes, to why they do the show, the guys went deep on this one! Use the code LR at checkout on channelfireball.com to help support the show while you shop at CFB! CFB Pro is now available, check out the details here: https://www.channelfireball.com/pro/ Limited Resources is proudly sponsored by ChannelFireball.com You can support Limited Resources on the LR Patreon page here: https://www.patreon.com/limitedresources Your Hosts: Marshall Sutcliffe and Luis Scott-Vargas Marshall's Twitter: https://twitter.com/Marshall_LR Luis's Twitter: https://twitter.com/lsv Email: lr@lrcast.com LR Community Subreddit: http://www.reddit.com/r/lrcast