Podcasts about Unis

Share on
Share on Facebook
Share on Twitter
Share on Reddit
Copy link to clipboard
  • 1,824PODCASTS
  • 8,820EPISODES
  • 31mAVG DURATION
  • 6DAILY NEW EPISODES
  • Nov 29, 2021LATEST

POPULARITY

20112012201320142015201620172018201920202021


Best podcasts about Unis

Show all podcasts related to unis

Latest podcast episodes about Unis

Les Grosses Têtes
Pourquoi les plombiers américains adorent le Black Friday

Les Grosses Têtes

Play Episode Listen Later Nov 29, 2021 2:17


Vous connaissez le Black Friday, cette journée de rabais XXL, qui a déboulé chez nous en 2010, mais qui est née aux États-Unis dans les années 70. Même si l'expression, elle, date des années 50 et désignait le lendemain de Thanksgiving, fête nationale qui se déroule le 4ème jeudi du mois de novembre. Cette saison, les Grosses Têtes vous proposent de découvrir ou redécouvrir le nouveau podcast de Florian Gazan. Dans "Ah Ouais ?", Florian Gazan répond en une minute chrono à toutes les questions essentielles, existentielles, parfois complètement absurdes, qui vous traversent la tête. Un podcast RTL Originals.   Découvrez la page Facebook Officielle des "Grosses Têtes" : https://www.facebook.com/lesgrossestetesrtl/ Retrouvez vos "Grosses Têtes" sur Instagram : https://bit.ly/2hSBiAo Découvrez le compte Twitter Officiel des "Grosses Têtes" : https://bit.ly/2PXSkkz Toutes les vidéos des "Grosses Têtes" sont sur YouTube : https://bit.ly/2DdUyGg

Passerelles : a French podcast for intermediate learners
Joséphine Baker au Panthéon, une reconnaissance éternelle

Passerelles : a French podcast for intermediate learners

Play Episode Listen Later Nov 27, 2021 22:34


Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : À quoi sert le Panthéon ? Qui était Joséphine Baker et quelle était sa relation avec la France ? La phrase à retenir : Joséphine Baker a souvent été réduite à une image, la ceinture de bananes qu'elle portait quand elle dansait. Au-delà de ça, elle était une femme engagée, altruiste et courageuse. Un femme qui a sa place au Panthéon. Résumé de l'épisode : Pour changer un peu, j'ai choisi d'aborder un sujet en lien avec l'actualité cette semaine. Dans cet épisode, on parle d'un monument situé à Paris, le Panthéon. Mais on s'intéresse surtout à l'histoire d'une femme remarquable, Joséphine Baker. Le Panthéon est un lieu de mémoire où sont enterrées des personnes qui ont marqué l'histoire de la France. Le 30 novembre 2021, Joséphine Baker va entrer au Panthéon. Aujourd'hui, je vous invite à explorer deux questions : à quoi sert le Panthéon ? Qui était Joséphine Baker et quelle était sa relation avec la France (02:09) ? Pour commencer, on s'intéresse à comment le Panthéon fonctionne. On réfléchit aussi aux raisons pour lesquelles Joséphine Baker a sa place dans ce monument (03:14). Ensuite, je vous raconte l'histoire de Joséphine Baker. Je fais son portrait, à travers quelques moments marquants de sa vie (08:46). Née dans le Missouri en 1906, Joséphine quitte les États-Unis pour Paris et pour faire carrière comme danseuse. Devenue française, elle se dit qu'elle doit faire quelque chose contre l'occupation nazie. C'est comme ça qu'elle devient espionne dans la résistance (13:47). Enfin, les femmes sont peu nombreuses au Panthéon. Il est nécessaire de se demander pourquoi elles y sont très peu représentées. Du coup, je voulais en profiter pour dire quelques mots sur la place des femmes dans l'Histoire (18:03). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "À quoi sert le Panthéon ?", du podcast "Le pourquoi du comment" sur France Culture Le portrait de Joséphine Baker, dans la BD de Pénélope Bagieu "Culottées" et sur son blog L'épisode "Femmes dans l'histoire : comment mettre fin à l'oubli ?", du podcast "Être et savoir" sur France Culture ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions

Reportage International
Reportage international - Iran: des milliers d'Iraniens quittent le pays pour raisons économiques

Reportage International

Play Episode Listen Later Nov 26, 2021 2:32


Depuis environ un an, on assiste à une vague de migration des Iraniens qui quittent le pays à cause de l'aggravation de la situation économique et le manque de perspective pour une amélioration de la situation économique et politique du pays. Aucun chiffre n'a été fourni officiellement, mais ils sont des dizaines de milliers à quitter l'Iran pour se rendre en Europe, aux États-Unis, au Canada ou encore en Australie. Le nombre des migrants a été multiplié par trois ces trois dernières années. Certains sont des parents dont les enfants vivent déjà l'étranger, mais la plupart sont des jeunes ingénieurs qui cherchent une meilleure vie, comme c'est le cas de Mohsen un jeune ingénieur informatique qui quitte le pays avec sa femme pour se rendre dans un pays européen : « En ce qui me concerne, la situation économique et le manque de stabilité et de perspective économique pour me permettre de progresser en tant qu'ingénieur. Ceux qui décident de partir prennent en compte la vie de tous les jours et la situation économique en général. » Le contrôle de tous les leviers du pouvoir par les conservateurs avec la récente élection du président Ebrahim Raissi, la mise à l'écart des réformateurs et l'absence de tout espoir de réformes politique encouragent ceux qui cherchent à partir. Mais l'aggravation de la situation économique, avec une inflation qui dépasse largement les 50%, joue un rôle considérable comme l'explique Hassan, un retraité de 70 ans qui vit à Téhéran. : « A mon retour après deux mois de voyages, j'ai appris que deux de mes voisins avaient vendu leur appartement pour partir à l'étranger. Leurs enfants sont déjà à l'étranger. Ils sont inquiets par rapport à la situation économique, l'inflation, l'insécurité. J'étais très surpris qu'en deux mois deux de mes voisins dans un petit immeuble aient décidé de partir, l'un pour partir au Canada et l'autre pour un autre pays. » Les pays occidentaux sont bien sûr une destination préférée, mais il y a de plus en plus d'Iraniens qui achètent un appartement en Turquie où ils peuvent obtenir en même temps une carte de résidence. Selon les chiffres officiels, le nombre d'Iraniens qui ont immigré en Turquie a été multiplié par trois au cours des cinq dernières années et il y a désormais quelque 40 000 Iraniens qui partent s'installer en Turquie. À ces réfugiés aisés, il faut ajouter ceux qui tentent leur chance en essayant d'atteindre clandestinement les pays européens via la Biélorussie. Treize d'entre eux avaient été coincés récemment à la frontière avec la Pologne. Il y a plus de cinq millions d'Iraniens qui ont quitté l'Iran ces quarante dernières années et vivent à l'étranger, mais le rythme des départs s'est encore accéléré depuis un an.

Le monde devant soi
Le jeu dangereux de Boris Johnson

Le monde devant soi

Play Episode Listen Later Nov 26, 2021 26:13


Mercredi 24 novembre, le naufrage d'un bateau dans la Manche a entrainé la mort de vingt-sept personnes. Dix-sept hommes, sept femmes et trois jeunes qui tentaient de rallier les côtes britanniques dans l'espoir d'une vie meilleure. Si Boris Johnson s'est dit «choqué, révolté et profondément attristé» par ce drame, il ne lui a pas fallu bien longtemps pour reprendre ses réflexes populistes en adressant au président Macron une lettre jugée «indigente et déplacée» par le gouvernement français. Le premier ministre britannique y enjoint la France de «mettre en place un accord bilatéral de réadmission pour permettre le retour de tous les migrants illégaux qui traversent la Manche». En clair, reprenez vos migrants. Pour appuyer sa demande, Johnson rappelle que «l'UE a conclu des accords de réadmission avec des pays comme le Bélarus et la Fédération de Russie», osant ainsi un parallèle douteux entre les flux poussés volontairement par Minsk aux frontières polonaises et biélorusses et les départs de France vers la Grande-Bretagne. Rappelons au passage que c'est ce même Boris Johnson qui imaginait installer des machines à vagues sur ses côtés pour éloigner les bateaux. Voilà qui tend un peu plus les relations entre les deux pays, relations qui ne cessent de se dégrader, signalons qu'en réponse à la lettre, Gérald Darmanin a annulé l'invitation de son homologue Priti Patel à la rencontre interministérielle réunissant la France, la Belgique, les Pays-Bas, l'Allemagne et la Commission européenne. Nous avions déjà évoqué dans un épisode précédent le différend franco-britannique à propos de la gestion des flux migratoires. Nous y expliquions que les arrivées en Grande-Bretagne étaient de plus en plus nombreuses. Au 20 novembre, on compte trois fois plus d'arrivées qu'en 2020, et 14 fois plus qu'en 2019. Visiblement, Paris est débordée et Londres, et surtout Boris Johnson, en profite. Pourquoi les migrants choisissent l'Angleterre plus que la France? Cette fermeté du premier ministre britannique sur le sujet des migrants, est-elle une manière de reprendre la main dans un contexte politique intérieur mouvementé? Johnson a-t-il toujours le soutien de ses camarades du parti conservateur? Le Monde devant soi est un podcast hebdomadaire d'actualité internationale présenté par Christophe Carron, avec Jean-Marie Colombani, directeur de la publication de Slate.fr, et Alain Frachon, éditorialiste au Monde spécialisé dans les questions internationales. Références: «Pourquoi les États-Unis préfèrent-ils le Royaume-Uni à la France?», New Deal, Slate Audio Musique: «True Messiah (LilRod Edit)», DJ Freedem Réalisation et montage: Aurélie Rodrigues Si vous aimez Le Monde devant soi, pensez à l'exprimer en nous donnant la note maximale sur votre plateforme de podcast préférée, en en parlant autour de vous et en laissant vos commentaires sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.

Ah ouais ?
139. Pourquoi les plombiers américains adorent le Black Friday

Ah ouais ?

Play Episode Listen Later Nov 26, 2021 2:00


Vous connaissez le Black Friday, cette journée de rabais XXL, qui a déboulé chez nous en 2010, mais qui est née aux États-Unis dans les années 70. Même si l'expression, elle, date des années 50 et désignait le lendemain de Thanksgiving, fête nationale qui se déroule le 4ème jeudi du mois de novembre. Traditionnellement le lendemain, un vendredi était férié donc les Américains partaient en masse en week-end, ce qui provoquait des bouchons et une journée noire sur les routes. Dans "Ah Ouais ?", Florian Gazan répond en une minute chrono à toutes les questions essentielles, existentielles, parfois complètement absurdes, qui vous traversent la tête. Un podcast RTL Originals.

Hors série : Lenglet-Co : Le monde d'après
Saison 3 - 11. Pourquoi l'Europe paie la rivalité entre la Chine et les États-Unis

Hors série : Lenglet-Co : Le monde d'après

Play Episode Listen Later Nov 25, 2021 14:06


Il n'y a pas que les relations entre la Chine et les États-Unis qui se tendent, la situation se détériore aussi entre l'Europe et la Chine. C'est un processus continu en réalité. La dernière affaire en date, c'est celle concernant Peng Shuai, qui a ému le monde entier. La tenniswoman avait disparu après avoir accusé de viol un haut responsable politique. "Hors-série Lenglet & Co : crise du coronavirus", un podcast hebdomadaire présenté par François Lenglet, qui vous donne les clés pour tout comprendre des évolutions et des mutations économiques, en Europe et dans le monde. Le journaliste en profite aussi pour tordre le cou à de nombreuses idées reçues sur l'économie.

Contre Toute Attente
Pascal Rigo, Entrepreneur et Boulanger

Contre Toute Attente

Play Episode Listen Later Nov 24, 2021 74:36


Originaire d'un petit village de Gironde, Pascal Rigo a construit un véritable empire de la baguette aux États-Unis. Celui que l'on surnomme le “Steve Jobs de la boulangerie” avoue que ce n'est pas lui qui a choisi le pain mais le pain qui l'a choisi. C'est à 7 ans qu'il découvre sa passion devenue une véritable vocation. Une fois certifié boulanger professionnel et diplômé de Kedge Bordeaux, il part transmettre son amour des baguettes bien faites aux États-Unis.  Homme de challenges, il s'implante d'abord à Los Angeles, puis à San Francisco. C'est un deal à 100 millions de dollars avec Starbucks en 2012 qui lui permettra de faire connaître ses produits à travers le continent américain. Après plus de 4 ans passés à la tête du département food de la multinationale, il décide de reprendre sa liberté d'entrepreneur en lançant une dizaine de boulangeries à San Francisco. En 2016, la douceur française le rappelle et il décide d'y lancer La P'tite Boulangerie, qui compte aujourd'hui 25 points de vente à travers l'hexagone.   Dans ce nouvel épisode, l'entrepreneur-boulanger revient sur son aventure entrepreneuriale hors norme, aux allures de rêve américain, entre business et gourmandise. 

Un air d'amérique
DÉCOUVERTE - Une lettre d'Amérique - États-Unis : The Rock, Caitlyn Jenner... Ces célébrités qui lorgnent vers la politique

Un air d'amérique

Play Episode Listen Later Nov 24, 2021 17:00


La célébrité serait-elle la nouvelle carte maîtresse de la politique américaine ? Une chose est sûre, c'est que show business et politique ont toujours fait bon ménage. Les Américains aiment cette association, qui a déjà donné deux présidents. Ronald Reagan avait fait carrière à Hollywood avant d'entrer à la Maison-Blanche. Et Donald Trump était déjà connu grâce à la télé-réalité. Aujourd'hui, c'est l'acteur Dwayne Johnson, alias "The Rock", qui viserait la Maison-Blanche. Caitlyn Jenner, de la famille Kardashian a, elle, le regard sur la Californie. Et l'acteur Matthew McConaughey aurait des vues sur le Texas. Être célèbre, est-ce désormais la voie royale pour faire de la politique aux États-Unis ? Chaque semaine, le mardi, Lionel Gendron nous adresse une lettre d'Amérique. Un podcast sous forme de courrier audio, posté depuis Manhattan, à New York. Une carte postale sonore pour nous aider à mieux comprendre cette Amérique à la fois si familière et parfois totalement déconcertante.

C dans l'air
PENG SHUAI : OÙ SONT LES DISPARUS DE PÉKIN ? – 23/11/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Nov 23, 2021 65:36


PENG SHUAI : OÙ SONT LES DISPARUS DE PÉKIN ? – 23/11/21 Invités FRANÇOIS CLEMENCEAU Rédacteur en chef international - « Le Journal du Dimanche » ARMELLE CHARRIER Éditorialiste en politique internationale - « France 24 » PIERRE HASKI Chroniqueur international - « France Inter » et « L'Obs » MARC JULIENNE Chercheur, responsable des activités Chine et Centre Asie - Institut Français des Relations Internationales Où est Peng Shuai ? C'est la question qui est posée massivement depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux et dans le débat public international par le monde du tennis, les chancelleries et même les Nations unies (ONU). La championne de tennis chinoise, ancienne n°1 mondiale en double, n'avait plus donné signe de vie depuis près de trois semaines. Avant sa disparition, elle avait publié un message sur un réseau social chinois accusant l'ancien vice-Premier ministre chinois Zhang Gaoli de viol. Très rapidement, son témoignage avait été effacé, son compte fermé et elle-même était invisible. Jusqu'à ce week-end où des vidéos et des images de la joueuse ont été publiées sur les réseaux sociaux par des journalistes proches du pouvoir de Pékin. Avec en point d'orgue, ce dimanche, un entretien vidéo avec Thomas Bach, le président du Comité olympique international. Pour autant, cette réapparition, mise en scène par les médias chinois, ne semble pas avoir convaincu grand monde. Lundi, l'ambassade de France en Chine a même publié, en chinois, sur son compte Weibo, le Twitter chinois, un communiqué exprimant son « inquiétude sur le manque d'information au sujet de la situation de Peng Shuai ». « Nous appelons le gouvernement chinois à mettre en œuvre ses engagements à combattre la violence contre les femmes », précise l'ambassade. De son côté, l'association Human Rights Watch a accusé le CIO de relayer « la propagande d'Etat chinoise ». L'ONG a fait remarquer que le comité n'indique pas comment l'entretien diffusé dimanche a été réalisé et rappelle que « le gouvernement chinois fait disparaître des personnes dont les opinions ou la conduite sont vues comme problématiques, emploie des formes extralégales de détention et des tortures et publie des confessions forcées pour que des cas douteux apparaissent légitimes. Les autorités chinoises ont une longue habitude de réduire au silence les critiques, y compris les avocats des droits humains, les journalistes, les lauréats du prix Nobel de la paix » et d'autres personnalités « comme l'homme d'affaires milliardaire Jack Ma, la star Fan Bingbing et le chef d'Interpol, Meng Hongwei ». La championne est en effet loin d'être la première personnalité chinoise à avoir disparu des radars. Mais cette affaire remet sur le devant de la scène ces étranges « disparitions forcées » de personnalités chinoises qui menacent le régime communiste, encore largement entourées de mystère. Et cette fois, il y a une importante mobilisation internationale. Alors est-ce que l'on est à un tournant ? Qu'arrive-t-il aux personnes que le régime fait « disparaître » ? Si la Chine a appelé ce mardi à cesser de « monter en épingle » l'affaire Peng Shuai, à quelques mois des Jeux Olympiques de Pékin, et à près d'un an du XXème Congrès du parti, à l'issue duquel Xi Jinping devrait prolonger son propre mandat présidentiel, quelles pourraient être les conséquences de cette affaire ? Enfin que se passe-t-il dans le détroit de Taïwan ? Une semaine après l'entretien virtuel entre le président chinois et son homologue américain, notamment au sujet de Taïwan, qui cristallise toutes les tensions entre les deux puissances, le passage d'un navire américain dans le détroit pour « démontrer l'engagement des États-Unis en faveur d'une Indo-Pacifique libre et ouverte » a fait vivement réagir l'Empire du Milieu. Xi Jinping a ainsi mis en garde Joe Biden sur le fait qu'encourager l'indépendance de l'île est « une tendance très dangereuse qui revient à jouer avec le feu ». DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Une lettre d'Amérique
110. Comment la Cour suprême influence la vie quotidienne des Américains

Une lettre d'Amérique

Play Episode Listen Later Nov 23, 2021 17:22


La Cour suprême des États-Unis est très puissante. Ses neuf juges peuvent changer le quotidien des Américains, particulièrement cette année, car elle va devoir statuer sur deux thèmes essentiels : le port des armes et le droit à l'avortement. Tout d'abord le Texas interdit tout avortement à partir de six semaines, même en cas de viol. La Cour suprême doit se prononcer non pas sur le fond mais sur un point juridique très particulier de la loi texane. À savoir que ce sont aux citoyens de faire la justice. Autre thème sur lequel la Cour constitutionnelle doit statuer : le port d'armes. Un dossier éminemment sensible. Chaque semaine, le mardi, Lionel Gendron nous adresse une Lettre d'Amérique. Un podcast sous forme de courrier audio, posté depuis Manhattan, à New York. Une carte postale sonore pour nous aider à mieux comprendre cette Amérique à la fois si familière et parfois totalement déconcertante.

Les Grosses Têtes
AH OUAIS ? - Pourquoi Greta Thunberg doit détester Internet

Les Grosses Têtes

Play Episode Listen Later Nov 22, 2021 2:24


C'est parce qu'Internet, en fait, c'est rien qu'un gros pollueur et nous en l'utilisant tous les jours et plus que des raisons, on est ses complices. Et c'est pas des paroles en l'air. Si Internet était un pays, ce serait le 3ème plus gros consommateur d'électricité mondial derrière la Chine et les États-Unis ! Cette saison, les Grosses Têtes vous proposent de découvrir ou redécouvrir le nouveau podcast de Florian Gazan. Dans "Ah Ouais ?", Florian Gazan répond en une minute chrono à toutes les questions essentielles, existentielles, parfois complètement absurdes, qui vous traversent la tête. Un podcast RTL Originals.   Découvrez la page Facebook Officielle des "Grosses Têtes" : https://www.facebook.com/lesgrossestetesrtl/ Retrouvez vos "Grosses Têtes" sur Instagram : https://bit.ly/2hSBiAo Découvrez le compte Twitter Officiel des "Grosses Têtes" : https://bit.ly/2PXSkkz Toutes les vidéos des "Grosses Têtes" sont sur YouTube : https://bit.ly/2DdUyGg

Choses à Savoir
Quelle est l'origine du Black Friday ?

Choses à Savoir

Play Episode Listen Later Nov 19, 2021 2:12


Le vendredi 26 novembre de nombreux magasins proposent d'importantes réductions, à l'occasion du désormais fameux « Black Friday ». Mais d'où vient cette tradition ?Et bien... elle puise ses origines aux Etats Unis, au milieu du 20e siècle. Plus précisément elle y est apparue dans les années 1960 pour désigner le vendredi suivant immédiatement Thanksgiving, c'est à dire le quatrième jeudi de novembre. Pour rappel, au passage, cette fête de Thanksgiving est censée commémorer la fondation des États-Unis et l'entente cordiale entre les colons et les populations natives.Mais revenons au Black Friday. Cette journée du vendredi suivant Thanksgiving donc, marque le début de la période des achats de Noël... une journée durant laquelle les Américains se ruaient déjà à l'époque dans les magasins.Aussi, rapidement, les commerçants se mirent à proposer des rabais pour que les clients profitent de ce jour férié pour consommer davantage.Dès lors, petit à petit, les Américains se sont habitués à réaliser ce jour-là les premiers achats de Noel à prix cassés.Voila pour le “Friday” !Mais pourquoi donc ce vendredi est-il qualifié de “noir” ?La légende veut que les commerçants qui tenaient leur comptabilité (à la main, à cette époque), utilisaient des couleurs différentes selon qu'il s'agissait de comptes déficitaires ou de comptes bénéficiaires (selon qu'ils avaient ou non gagné de l'argent donc).Si les résultats négatifs étaient retranscris en rouge, les comptes bénéficiaires eux, l'étaient en noir.Or durant cette journée, les comptes étaient systématiquement bénéficiaires ! Donc tenus en noir !Voila l'explication du “Black” !A propos de Black Friday, je voudrais remercier Playstation de soutenir cet épisode. D'autant que le jour du Black Friday mais pas seulement, entre le 19 et le 29 novembre, il y aura de nombreux jeux en promotion sur le Playstation Store, ainsi que des réductions sur l'abonnement 12 mois à Playstation Plus et Playstation Now.Pour rappel, le Playstation Store est un magasin en ligne de jeux vidéo, disponible sur les consoles, sur internet, et sur l'application PlayStation. Il s'agit du plus grand catalogue de jeux existant, disponible 24h sur 24, permettant à chacun d'avoir accès à des jeux instantanément. Vous pouvez même y précommander des jeux et les pré télécharger pour pouvoir y jouer à la minute même de leur sortie.Donc avant, pendant, ou après le Black Friday, n'hésitez pas à visiter le Playstation Store pour réaliser de bonnes affaires vidéoludiques ! See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Ah ouais ?
134. Pourquoi Greta Thunberg doit détester Internet

Ah ouais ?

Play Episode Listen Later Nov 19, 2021 2:07


C'est parce qu'Internet, en fait, c'est rien qu'un gros pollueur et nous en l'utilisant tous les jours et plus que des raisons, on est ses complices. Et c'est pas des paroles en l'air. Si Internet était un pays, ce serait le 3ème plus gros consommateur d'électricité mondial derrière la Chine et les États-Unis ! Produire de l'électricité, même renouvelable, c'est émettre du CO2, beaucoup de CO2. Chaque Français, vous, moi, en a produit 9 tonnes en 2020. Dans "Ah Ouais ?", Florian Gazan répond en une minute chrono à toutes les questions essentielles, existentielles, parfois complètement absurdes, qui vous traversent la tête. Un podcast RTL Originals.

Hors série : Lenglet-Co : Le monde d'après
Saison 3 - 10. Chine-États-Unis : se dirige-t-on vers une nouvelle "guerre froide" ?

Hors série : Lenglet-Co : Le monde d'après

Play Episode Listen Later Nov 18, 2021 10:47


Le sommet "virtuel" entre Xi Jinping et Joe Biden, dans la nuit du lundi 15 au mardi 16 novembre, n'a rien réglé de leurs contentieux. Cette rencontre entre le chef de l'État chinois et président des États-Unis devait mettre un frein aux tensions entre les deux géants. Mais malgré des déclarations en apparence rassurantes, appelant au calme, et rappelant le coût d'un conflit, la tension ne cesse de monter. Au point qu'on est partis dans une nouvelle course aux armements, 30 ans après l'effondrement de l'URSS... "Hors-série Lenglet & Co : crise du coronavirus", un podcast hebdomadaire présenté par François Lenglet, qui vous donne les clés pour tout comprendre des évolutions et des mutations économiques, en Europe et dans le monde. Le journaliste en profite aussi pour tordre le cou à de nombreuses idées reçues sur l'économie.

On est fait pour s'entendre
L'INTÉGRALE - Affaire Snowden : comment le lanceur d'alerte a pu révéler le scandale des écoutes

On est fait pour s'entendre

Play Episode Listen Later Nov 17, 2021 33:44


Nous sommes le 6 juin 2013. Le quotidien britannique "The Guardian" a osé : il vient de publier un document top secret que personne n'aurait dû voir, un dossier qui aurait dû rester dans le bunker sécurisé de la National Secret Agency, la NSA. On y apprend que les États-Unis surveillent et espionnent le monde entier de ses dirigeants à ses citoyens ordinaires sur lesquels ils récoltent des données. En deux mots, "Big Brother is watching you" et vous êtes tracés : votre vie, vos échanges, votre intimité, vos secrets, rien n'échappe à la NSA qui ne fait plus seulement de la surveillance dans un but antiterroriste mais verse aussi dans l'espionnage économique et industriel. Ecoutez Jour J avec Flavie Flament du 17 novembre 2021

Choses à Savoir SANTE
Pourquoi les xénogreffes sont-elles controversées ?

Choses à Savoir SANTE

Play Episode Listen Later Nov 17, 2021 2:08


Faute d'un nombre assez grand de donneurs, de nombreuses personnes attendent en vain une greffe d'organe. C'est pour éviter cette situation, et les nombreux décès qu'elle occasionne, que les chirurgiens commencent à recourir à la xénogreffe. Malgré les progrès accomplis, cette technique présente encore certains risques.Des progrès constantsLa xénogreffe consiste à transplanter un organe issu d'un donneur d'une certaine espèce dans le corps d'un receveur appartenant à une autre espèce. Cette technique est utilisée pour greffer des organes d'animaux sur des humains.La première xénogreffe a été tentée, sans succès, dès 1905. Au début des années 1960, un médecin américain greffe des reins de chimpanzés sur un certain nombre de patients. Une jeune femme réussit à survivre durant neuf mois et même à reprendre son travail.En 1984, un nourrisson vit durant trois semaines avec un cœur de singe. En raison d'une taille comparable de ses organes, c'est le porc qui fournit aujourd'hui la plupart des greffons.Récemment, le rein d'un porc génétiquement modifié a été transplanté, avec l'accord de la famille, dans le corps d'une personne décédée. Il a parfaitement fonctionné durant trois jours, ce qui représente une considérable avancée dans ce domaine des xénogreffes.Des risques potentielsAux États-Unis, douze personnes meurent chaque jour, faute d'avoir reçu à temps le rein qui leur aurait sauvé la vie. Face à cette pénurie d'organes, constatée dans la plupart des pays, la xénogreffe représente un réel espoir pour les malades.Mais elle pose encore de sérieux problèmes. Le rejet brutal du greffon peut toujours se produire, même si la modification du patrimoine génétique du porc peut faire espérer, comme on l'a vu, une plus grande stabilité de la greffe.Par ailleurs, certaines inflammations ainsi que des troubles de la coagulation ne sont pas à exclure. Enfin, il n'est pas impossible que, à la faveur de la greffe, certains virus du porc puissent passer de l'organisme de l'animal à celui du patient.Ces risques potentiels suscitent donc les réserves de certains médecins. Pour d'autres, cependant, le risque est plus grand de voir se dégrader l'état de santé des patients en attente de greffe. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

L'heure du monde
État d'urgence en Colombie-Britannique, et vague de démissions aux États-Unis

L'heure du monde

Play Episode Listen Later Nov 17, 2021 59:15


Dominique Arnoldi fait le point sur l'état d'urgence déclaré en Colombie-Britannique; Chloé Dioré de Périgny rend compte des évacuations à Abbotsford; Christian Noël explique quoi surveiller lors du sommet entre le Canada, les États-Unis et le Mexique; Éric Plouffe présente un reportage sur la simplification des règles pour voyager aux États-Unis; Louis Blouin analyse l'expulsion de la sénatrice Denise Batters du caucus conservateur; Alix Villeneuve décortique la réforme du système de santé annoncée au Nouveau-Brunswick; Rose St-Pierre présente un reportage sur les entreprises qui se prêtent des employés pour s'entraider; Christophe Cloutier-Roy, chercheur à l'Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand, commente la grande vague de démissions sur le marché du travail américain; Claude Brunet s'intéresse à l'exposition Pompéi. Cité immortelle présentée au Musée de la civilisation; et Yasmine Mehdi brosse le portrait d'Arielle Kayabaga, nouvelle députée de London-Ouest.

On est fait pour s'entendre
RÉCIT - Edward Snowden : le jour où il a révélé les écoutes de la NSA

On est fait pour s'entendre

Play Episode Listen Later Nov 17, 2021 3:02


Le 6 juin 2013, le quotidien britannique "The Guardian" révèle l'affaire Snowden ou comment les États-Unis écoutent les dirigeants du monde entier et ses citoyens. Retour ce soir dans "Jour J" de 20h à 21h sur un système peu reluisant où vous, moi, votre voisin, en bref n'importe qui, peut être écouté n'importe quand pour n'importe quel motif sans le savoir. Notre invité sera Antoine Lefébure, historien et expert en nouvelles technologies, auteur du livre "L'affaire Snowden".

Mes 14 ans
Free From Desire 3/8 : Quelque chose qui cloche

Mes 14 ans

Play Episode Listen Later Nov 17, 2021 17:31


Par peur de ne pas réussir à être en couple, Aline cherche à se « réparer » en allant voir une psy. Elle se demande si elle n'a pas refoulé un traumatisme qui la bloquerait. Dans cet épisode, Aline revient sur la pathologisation de l'asexualité et ses conséquences sur la santé mentale et physique. Angela Chen et David Jay, une figure historique du militantisme asexuel aux États Unis, lui expliquent que l'asexualité est encore largement perçue comme un trouble à guérir et non une orientation sexuelle. Pour recevoir le script de l'épisode, contactez nous à l'adresse contact@paradisomedia.io Une série originale Paradiso Media Écriture et Voix : Aline Laurent-Mayard Intervenants : David Jay, Kate Wood, Sarah Andres et Angela Chen Production : Suzanne Colin Réalisation, montage et mixage : Théo Albaric
 Assistante de production : Lucine Dorso
 Chargée de production : Claire Français Stagiaire édito : Emma Bouvier
 Doublage : Judith d'Aleazzo, Jérôme Sandlarz
 
 Musique originale : D.L.i.d Musique pré-éxistante : Freed from Desire, Gala / © 2007 Do It Yourself Multimedia Group S.r.l. Unipersonale (Italy), Mollyville Publishing S.r.l. Illustration : Super Feat Extraits : Film "Pas d'amour sans amour", Évelyne Dress, Artédis, 1993 / Lecture de "Suis-je asexuelle ? Gonzague de Larocque vous répond." Réponses d'experts. FAQ Conseils Anorgasmie/Frigidité. Psychologies. 3 novembre 2009. Producteurs délégués : Louis Daboussy, Lorenzo Benedetti et Benoit Dunaigre Bonne écoute ! Abonnez-vous pour être informé de la sortie de nouveaux épisodes. Retrouvez tous nos podcasts ici et nos actualités sur Instagram | Twitter | Linkedin

Un air d'amérique
DÉCOUVERTE - Une lettre d'Amérique - Comment Joe Biden est devenu "Speedy Joe" en 100 jours à la Maison-Blanche

Un air d'amérique

Play Episode Listen Later Nov 17, 2021 16:24


Dans cet épisode, Lionel Gendron revient sur les 100 jours de Joe Biden. C'est toujours une étape importante aux États-Unis. C'est un symbole, mais aussi un marqueur, une façon de voir où en sont les promesses de l'ancien candidat et comment son mandat présidentiel s'engage. Une certitude, Joe Biden va vite. Le démocrate tient, pour l'instant, pas mal de ses promesses et n'est quasiment pas critiqué sur sa gestion de l'épidémie. À Washington, le "Sleepy Joe" de la campagne a même gagné un nouveau surnom : "Speedy Joe". Chaque semaine, le mardi, Lionel Gendron nous adresse une lettre d'Amérique. Un podcast sous forme de courrier audio, posté depuis Manhattan, à New York. Une carte postale sonore pour nous aider à mieux comprendre cette Amérique à la fois si familière et parfois totalement déconcertante.

L'heure du monde
Le témoignage de la belle-mère de la fillette de Granby, et la transformation du monde du travail

L'heure du monde

Play Episode Listen Later Nov 15, 2021 59:14


Dominique Lévesque fait le point sur l'évacuation de 7000personnes en raison des inondations en Colombie-Britannique; Julie-Anne Lapointe se penche sur les divergences entre Justin Trudeau et le gouvernement de Jason Kenney; Julie Grenon présente le témoignage de la belle-mère de la fillette de Granby; Noel Baldwin parle de la transformation du monde du travail; Yanik Dumont-Baron rapporte les faits sur les changements technologiques qui bousculent le monde du travail; Hugo Lavallée explique pourquoi le Québec pourrait se diriger vers une politique d'immigration renforcée; Raphaël Bouvier-Auclair se penche sur le confinement des non-vaccinés en Autriche; Myriam Fimbry parle de la troisième dose du vaccin contre la COVID-19; Frédéric Arnould parle du projet de loi sur les infrastructures aux États-Unis; et Maude Montembeault fait le portrait du premier député fédéral conservateur élu à Terre-Neuve-et-Labrador depuis 2011.

Le Nouvel Esprit Public
Thématique : La guerre de vingt ans, avec Elie Tenenbaum / n°219 / 14 novembre 2021

Le Nouvel Esprit Public

Play Episode Listen Later Nov 14, 2021 58:46


Connaissez-vous notre site ? www.lenouvelespritpublic.frUne émission de Philippe Meyer, enregistrée au studio l'Arrière-boutique le 29 octobre 2021.Avec cette semaine :Elie Tenenbaum, directeur du Centre des Études de Sécurité de l'Institut Français des Relations Internationales.Nicole Gnesotto, titulaire de la chaire « Union Européenne » au CNAM.Lucile Schmid, membre du comité de rédaction de la revue Esprit.Richard Werly, correspondant à Paris du quotidien helvétique Le Temps. Dans « La Guerre de vingt ans », un livre récompensé cette année par le prix du livre Géopolitique, Marc Hecker et Elie Tenenbaum chercheurs à l'Institut français des relations internationales, spécialistes des questions de défense et de terrorisme font la rétrospective de deux décennies de lutte contre le terrorisme, en particulier sur les théâtres étrangers : du début de la « guerre contre le terrorisme » américaine, après les attentats du 11 septembre 2001, à New York, à la fin du contre-terrorisme comme priorité stratégique revendiquée par les États-Unis. En 2021, les États-Unis se sont retirés d'Afghanistan, vingt ans après avoir occupé le pays pour traquer al-Qaïda tandis que la France est engagée dans un conflit comparable au Sahel, où elle tente de résorber la menace djihadiste qui ne cesse pourtant de croître aux quatre coins du désert.L'ouvrage distingue cinq actes. De 2001 à 2006 : après l'onde de choc des attentats du 11-Septembre, les États-Unis réagissent en renversant les Talibans en Afghanistan puis le régime de Saddam Hussein en Irak. De 2006 à 2011, de nouvelles méthodes de contre-insurrection sont mises en œuvre pour tenter de stabiliser ces deux pays. De 2011 à 2014, les djihadistes profitent du printemps arabe pour se relancer. De 2014 à 2017, c'est l'apogée de Daech en zone syro-irakienne. Enfin, le cinquième acte est encore en cours : la menace s'adapte à la perte du sanctuaire levantin. Parmi les enseignements tirés de ces différentes étapes, il ressort que les djihadistes ont une véritable pensée stratégique, savent innover et font preuve d'une remarquable capacité d'adaptation. Toutefois, estiment les auteurs, s'ils demeurent une menace durable et peuvent nous porter des coups et nous faire mal, ils ne constituent pas une menace existentielle. En surréagissant, nous risquons d'entrer dans un processus d'escalade dangereux, nous mettent en garde Hecker et Tenenbaum, rappelant que l'Occident représente à peine 1% des victimes du terrorisme dans le monde, avec en 2020 plus de morts du fait du terrorisme d'ultra-droite que du terrorisme djihadiste. En revanche, en Irak ou en Afghanistan, au Nigéria ou au Mozambique de véritables guerres se déroulent avec des bilans beaucoup plus lourds. Au total, ce sont les musulmans qui, à travers le monde, payent le prix le plus élevé du terrorisme djihadiste.Si Daech a fini par perdre son sanctuaire au Levant, ce groupe n'a pas disparu : il pratique encore la guérilla et son idéologie continue d'attirer des sympathisants. Fin 2018, le Center for Strategic and International Studies comptabilisait entre 100.000 et 230.000 djihadistes actifs dans le monde, soit deux à trois fois plus qu'en 2001. Aujourd'hui, il semble que le centre de gravité du djihadisme soit en train de se déplacer vers le sud. En Afrique, les trois fronts les plus visibles sont la Somalie, la bande sahélo-saharienne et le bassin du Lac Tchad, où sont présents des partisans d'al-Qaïda et de Daech, tandis que d'autres foyers voient le jour comme au nord du Mozambique.See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

Une semaine dans le monde
Xi Jinping le pouvoir absolu ? Le Parti communiste adopte une résolution historique

Une semaine dans le monde

Play Episode Listen Later Nov 12, 2021 40:05


Cette semaine, le Parti communiste chinois a adopté une résolution historique et consolide le pouvoir de Xi Jinping. À la frontière entre la Biélorussie et la Pologne, le président biélorusse orchestre l'arrivée des migrants en représailles aux sanctions européennes. En France, le président Emmanuel Macron a annoncé qu'une troisième dose de vaccin sera nécessaire aux plus de 65 ans. Enfin, Kamala Harris est en visite à Paris pour tenter d'apaiser les tensions entre les États-Unis et la France.

Le Billet politique
"Let's go Brandon", un slogan politique anti-Biden aux États-Unis

Le Billet politique

Play Episode Listen Later Nov 12, 2021 5:45


durée : 00:05:45 - Le Billet politique - par : Stéphane Robert - En quelques semaines, l'expression “Let's go Brandon” est devenue un slogan politique et un cri de ralliement des antidémocrates aux États-Unis. Il est aussi le signe que le camp républicain semble se reconstituer autour de Donald Trump.

Choses à Savoir HISTOIRE
D'où le Dollar vient-il ?

Choses à Savoir HISTOIRE

Play Episode Listen Later Nov 11, 2021 2:07


Devenue, le 4 avril 1792, la monnaie officielle des États-Unis d'Amérique, le dollar devrait son origine, avec bien d'autres monnaies, au thaler autrichien.Une nouvelle monnaie d'argentLe thaler est sans doute le lointain ancêtre du dollar américain. Cette monnaie est née, au XVIe siècle, dans une vallée bohémienne du nom de Joachimsthaler, près du village de Saint-Joachimsthal.Dès le début du XVIe siècle, des pièces d'argent sont frappées dans cette contrée qui allait passer sous la domination des Habsbourg. Leur fabrication est rendue possible par la présence d'un important gisement d'argent.Et c'est en référence au nom du vallon, Joachimsthaler, dont on ne garde que la fin, que la nouvelle monnaie finit par recevoir le nom de "thaler".Du thaler au dollarLa taille et le poids du thaler ne varient guère, ce qui évite les manipulations monétaires et facilite les échanges commerciaux. C'est cette stabilité qui explique en grande partie l'étonnant succès de la monnaie.Dans un premier temps, le thaler circule surtout dans les possessions des Habsbourg, en Autriche et en Bohème, et dans les États du Saint-Empire. Mais il sera peu à peu adopté, sous des formats divers, par d'autres pays.Le thaler y sera d'ailleurs connu sous d'autres noms. Les Anglais le baptisent "crown", ce qui veut dire "couronne", tandis que les Danois le nomment "rigsdaler".Mais le thaler et ses épigones ne se limitent pas au continent européen. On le repère ainsi en Éthiopie, où il circule jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, et dans certains pays d'Amérique du Sud, alors colonies de l'Espagne.C'est par l'intermédiaire du "rixdale" hollandais que le thaler serait devenu, sous le nom de "dollar", la monnaie officielle des États-Unis. Par une déformation comme le mot en avait déjà connu beaucoup, le "thaler" devient donc le "continental dollar", durant la guerre d'indépendance américaine, puis le "dollar" proprement dit.La mesure fut prise officiellement par Alexander Hamilton, le secrétaire au Trésor de George Washington, le premier président des États-Unis, en application d'une décision adoptée par les délégués des États américains. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Reportage International
Reportage international - États-Unis: la mémoire de la Seconde Guerre mondiale et de l'Holocauste au Texas

Reportage International

Play Episode Listen Later Nov 10, 2021 2:28


Ce jeudi 11 novembre, le dernier Compagnon de la Libération Hubert Germain est inhumé au Mont-Valérien, principal lieu d'exécution des résistants durant la Seconde Guerre mondiale. Cette cérémonie, présidée par Emmanuel Macron, est bien sûr un hommage, mais aussi un temps de recueillement pour se souvenir de cette Seconde Guerre mondiale, des crimes du nazisme et de l'Holocauste. Aux États-Unis, les survivants de cette époque se font rares, et ceux qui transmettent leur histoire et leurs témoignages encore plus.

L'heure du monde
Sommet des leaders nord-américains, et entente entre les États-Unis et la Chine sur le climat

L'heure du monde

Play Episode Listen Later Nov 10, 2021 59:14


Reportage d'Étienne Leblanc sur l'entente signée par les États-Unis et la Chine à la COP26 pour lutter contre la crise climatique; Christian Noël analyse les enjeux de la rencontre trilatérale Canada–États-Unis–Mexique du 18 novembre prochain; Dominique Arnoldi s'intéresse à la réduction des subventions fédérales aux industries des combustibles fossiles; Natasha Macdonald-Dupuis fait le point sur la promesse du gouvernement ontarien de construire deux nouvelles autoroutes près de Toronto; et Alexis Gacon présente un reportage sur l'économie circulaire entre les entreprises de Montréal.

Choses à Savoir HISTOIRE
Quel fut l'incroyable destin de Yang Kyoungjong ?

Choses à Savoir HISTOIRE

Play Episode Listen Later Nov 10, 2021 2:06


L'Histoire n'est pas avare de destins singuliers. C'est le cas de ce soldat coréen, que les hasards de la Seconde Guerre mondiale amènent à servir trois pays, dont certains sont dans des camps opposés.Au service du JaponYang Kyoungjong naît en 1920 dans l'actuelle Corée du Nord. la Corée vit sous la domination sans partage de l'Empire nippon, qui l'a annexée en 1910.Il est donc naturel que Yang Kyoungjong soit enrôlé dans l'armée japonaise. En 1938, son régiment est envoyé dans le nord de la Mandchourie. Depuis 1932, cette ancienne province chinoise a été transformée en un État fantoche, le Mandchoukouo, qui est en réalité un protectorat du Japon.Le jeune soldat coréen participe aux combats qui opposent les troupes japonaises aux soldats soviétiques, qui convoitent le territoire. Il se trouve notamment engagé dans la bataille de Khalkhin Gol qui, de mai à septembre 1939, voit les deux armées s'affronter.Sous les uniformes russe et allemandC'est au cours de cette bataille, qui voit la défaite japonaise, que Yang Kyoungjong est fait prisonnier par les Russes. Il est envoyé dans l'un de ces camps de travail qu'on désignera bientôt par le terme générique de "Goulag".Il y reste jusqu'en 1942. À cette date, son destin prend encore un autre cours. Depuis le déclenchement de l'offensive allemande, en juin 1941, les Soviétiques sont aux abois.Pour résister à cette nouvelle mouture de la guerre éclair, ils doivent faire feu de tout bois. Aussi intègrent-ils certains de leurs prisonniers dans leurs unités. Notre soldat coréen en fait partie.C'est donc sous l'uniforme russe qu'il participe à la troisième bataille de Kharkov, en février-mars 1943, qui voit le succès de l'armée allemande. Et Yang Kyoungjong est à nouveau fait prisonnier.Et le voilà qui, une fois de plus, intègre les rangs d'une nouvelle armée ! Soldat de la Wehrmacht, il est envoyé en Normandie, où les Allemands craignent une invasion. Et c'est là qu'en juin 1944, il est capturé par des soldats américains, qui le prennent pour un combattant japonais.Retiré aux États-Unis, Yang Kyoungjong s'y éteint en 1992. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Choses à Savoir SANTE
Accoucher à la maison est-il risqué ?

Choses à Savoir SANTE

Play Episode Listen Later Nov 10, 2021 2:08


De nos jours, de nombreuses femmes désirent accoucher chez elles, dans un environnement moins médicalisé et plus naturel qu'à l'hôpital. Certains pays encouragent d'ailleurs un tel choix. Mais cette forme d'accouchement est-elle sûre ?Des conditions à respecterEn France, l'accouchement à domicile ne ooncerne qu'une petite minorité de femmes, environ 1 à 2 %. Dans l'État de Washington, aux États-Unis, 3,5 % des enfants naissent de cette manière. De même, ce type d'accouchement n'est pas rare aux Pays-Bas ou en Allemagne.En France, l'accouchement à domicile est légal, mais certaines conditions doivent être respectées. En premier lieu, une sage-femme doit être présente. Par ailleurs, des dispositions doivent être prises pour assurer le transfert de la parturiente vers un hôpital si cela s'avère nécessaire.Enfin, ce type d'accouchement n'est possible que si la grossesse ne présente pas de risques particuliers.Les femmes ne désirant pas voir leur enfant naître à l'hôpital peuvent aussi accoucher dans une maison de naissance. Situés près d'un hôpital et gérés par des sages-femmes, ces établissements de petites dimensions permettent aux femmes d'accoucher dans un environnement moins médicalisé. En France, moins de 0,10 % des femmes les fréquentent.Une démarche peu risquée ?Plusieurs études récentes tâchent de mesurer les risques potentiels d'un accouchement à domicile. Ainsi, des médecins américains se sont penchés, entre 2015 et 2020, sur plus de 10.600 accouchements de ce type.De leur côté, des chercheuses anglaises et canadiennes ont pris en compte environ un million de naissances, survenues dans 10 pays différents, aussi bien à l'hôpital qu'à la maison.D'après la première recherche, le taux de mortalité des nourrissons ne serait pas plus élevé si la naissance a lieu à domicile. Quant à la seconde étude, elle ne signale aucun risque supplémentaire, à condition que les précautions déjà indiquées soient prises.Pour certains gynécologues, cependant, la délivrance à domicile serait plus risquée que l'accouchement à l'hôpital. Certains problèmes, comme une hémorragie de la mère ou une mauvaise présentation de l'enfant, ne peuvent être exclus. Dans de tels cas, le temps de transfert de la parturiente vers un hôpital peut lui faire courir un risque notable. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

L'heure du monde
Valérie Plante réélue à la mairie de Montréal, et discours de Barack Obama à la COP26

L'heure du monde

Play Episode Listen Later Nov 8, 2021 59:14


Benoit Chapdelaine fait le point sur l'obtention d'un second mandat par Valérie Plante à Montréal; Louise Boisvert analyse la rocambolesque soirée électorale; Suzanne Roy répond à des questions au sujet de l'élection d'une mairesse dans cinq grandes villes au Québec; Véronique Prince s'intéresse à l'avenir de la circonscription de Marie-Victorin, laissée vacante par Catherine Fournier, la nouvelle mairesse de Longueuil; Myriam Fimbry parle de la réouverture de la frontière terrestre avec les États-Unis; Christian Noël se penche sur la préparation à la rentrée parlementaire à Ottawa; Elisa Serret commente le discours critique de Barack Obama à la COP26; Jean-Michel Leprince parle des premiers trains à hydrogène en Allemagne; Alexis Gacon explique pourquoi les goélands sont des marqueurs de la toxicité environnementale; François Brousseau fait le point sur la consolidation du pouvoir de Xi Jinping en Chine; et Nabi-Alexandre Chartier parle de la musique autochtone au Gala de l'ADISQ.

Franceinfo junior
franceinfo junior. Les États-Unis ouvrent à nouveau leurs frontières

Franceinfo junior

Play Episode Listen Later Nov 8, 2021 0:14


durée : 00:00:14 - franceinfo junior - Laurence Nardon, chercheuse à l'Institut des relations internationales, répond aux questions des enfants.

L'éclairage éco - Nicolas Barré
L'aérien se prépare à un déferlement de voyageurs vers les États-Unis

L'éclairage éco - Nicolas Barré

Play Episode Listen Later Nov 8, 2021 3:09


À l'occasion de la réouverture des frontières des États-Unis après de longs mois de fermeture liée à la crise sanitaire, l'aérien se prépare à un déferlement de voyageurs. Nicolas Bouzou fait le point sur une question d'actualité économique.

On est fait pour s'entendre
RÉCIT - Donald Trump : le jour de son élection à la Maison Blanche

On est fait pour s'entendre

Play Episode Listen Later Nov 8, 2021 5:15


Le 8 novembre 2016, à la surprise générale, Donald Trump est élu 45ème président des États-Unis. Donald Trump était le cliché américain de l'extravagance, de l'outre mesure, et pourtant, il a réussi à s'imposer, et à remporter la primaire côté Républicain, créant la surprise. "Make America great again", rendre à l'Amérique sa grandeur, voilà ce que proposait l'outsider. Et sans que personne ne s'en aperçoive, il a réussi à mobiliser les oubliés de l'Amérique, les grands perdants de la mondialisation. Retour ce soir dans "Jour J" de 20h à 21h sur une élection que personne n'avait vue venir, sur une campagne électorale sans pareil, et sur une Amérique coupée en deux, quasiment irréconciliable. Ecoutez Jour J avec Flavie Flament du 8 novembre 2021

Le Nouvel Esprit Public
COP26 : le changement mais pas maintenant / La gauche devant la présidentielle / n°218 / 7 novembre 2021

Le Nouvel Esprit Public

Play Episode Listen Later Nov 7, 2021 61:11


Une émission de Philippe Meyer, enregistrée en direct et en public à l'Ecole alsacienne le 7 novembre 2021.Avec cette semaine :Nicolas Baverez, essayiste et avocat.Jean-Louis Bourlanges, président de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée Nationale.Béatrice Giblin, directrice de la revue Hérodote et fondatrice de l'Institut Français de Géopolitique.Lucile Schmid, membre du comité de rédaction de la revue Esprit.COP 26 : LE CHANGEMENT MAIS PAS MAINTENANT« Réunion de la dernière chance », « Sommet décisif », « Tournant pour l'humanité »… A Glasgow, il a plu des hyperboles sur la 26ème conférence des Nations unies sur le climat, la COP26, perçue comme un moment-clé dans l'histoire des négociations climatiques. Elle réunit jusqu'au 12 novembre quelque 30 000 personnes venues de 196 pays dont 120 chefs d'État, mais ni Vladimir Poutine, ni Xi Jinping, des membres de la société civile (entreprises, ONG, scientifiques, collectivités territoriales, populations autochtones, syndicats). Les médias du monde entier en rendent compte. Cette « Conférence des parties » s'avère la plus importante depuis l'adoption de l'accord de Paris sur le climat en 2015. Elle constitue un test de crédibilité pour ce traité international puisqu'elle montrera si son principe fondateur fonctionne : pousser les pays à accroître tous les cinq ans au moins leurs engagements, afin de parvenir à la neutralité carbone d'ici à 2050. Un premier relèvement collectif des objectifs aurait dû avoir lieu en 2020, mais le Covid-19 a empêché la COP de se tenir. Les constats convergent : le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat de l'ONU (Giec) table sur une augmentation de 1,5°C des températures dès la fin de la décennie actuelle. Le dernier Emissions Gap Report de l'ONU estime que : « l'objectif 1,5°C » en 2100 ne peut plus être atteint qu'au prix d'une division par deux en huit ans des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Dans le trio de tête des plus gros pollueurs, on retrouve la Chine, les États-Unis et l'Union européenne.Quant aux 100 milliards de dollars annuels promis pour 2020 par la COP de Copenhague, en 2009, afin de soutenir la lutte des pays en développement contre le changement climatique annoncés, à peine 80 milliards de dollars ont été décaissés, selon la dernière estimation fournie en septembre par l'OCDE.Ces dernières semaines, certains pays, y compris parmi les plus récalcitrants, se sont engagés à atteindre la neutralité carbone au milieu du siècle, comme l'Australie, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis ou la Turquie qui vient de ratifier l'accord de Paris. D'autres importants pollueurs ont relevé leurs objectifs pour 2030, à l'instar du Japon ou de l'Afrique du Sud. Désormais, plus de 140 pays ont déposé auprès de l'ONU de nouveaux engagements climatiques pour 2030. Toutefois, en totalisant l'ensemble de ces engagements, les émissions devraient augmenter de 16 % en 2030 par rapport à 2010, alors qu'il faudrait les réduire de 45 % pour avoir une chance de rester sous un réchauffement d'1,5 °C.Accusant les dirigeants mondiaux de faire des promesses creuses, des milliers de jeunes ont manifesté le 5 novembre à Glasgow, puis le 6, de Sydney à Paris, à Londres ou à Mexico.***LA GAUCHE DEVANT LA PRÉSIDENTIELLEA six mois de la présidentielle, l'éparpillement des candidatures à gauche et la faiblesse des intentions de vote ne permettent à aucune personnalité d'émerger. Trois des cinq candidats déclarés plaident pour l'union mais chacun en revendique le leadership : Jean-Luc Mélenchon parce qu'il est en tête dans les sondages, Anne Hidalgo parce qu'elle représente l'« opérateur historique » de la gauche et Yannick Jadot parce que la question écologique est devenue centrale. Fabien Roussel présenté par le parti commuiste et Arnaud Montebourg soutenu par la Gauche républicaine et socialiste.Selon un sondage Ipsos pour Le Parisien et France info publié le 22 octobre, les deux tiers des sympathisants de gauche disent souhaiter une union de leur camp au premier tour mais 64 % d'entre eux ne croient pas que cela soit possible. C'est aussi ce que pensent 72% des Français. 51% d'entre eux jugent toutefois que c'est « une bonne chose » que les différents partis de gauche soient chacun représentés par un candidat différent, afin que les électeurs puissent choisir quelqu'un qui corresponde à leurs idées.Le candidat de la France insoumise est celui qui semble avoir le plus de « différences incompatibles » avec ses concurrents. Ainsi, 62 % des Français jugent qu'il a « des différences incompatibles » avec Anne Hidalgo, 58 % jugent que c'est aussi le cas avec Arnaud Montebourg et 57% avec Yannick Jadot. À l'inverse, 70% des Français pensent qu'Anne Hidalgo et Yannick Jadot ont « des différences, mais ne sont pas incompatibles » ou n'ont « pas tant de différences que cela ».Cette campagne sera sa dernière, affirme le candidat de La France insoumise. Le parti pourrait changer de nom pour céder la place à l'union populaire afin de rallier des électeurs hors de la France insoumise, du côté notamment d'Arnaud Montebourg ou de Fabien Roussel. Jean-Luc Mélenchon l'assure, « l'Union populaire aura bientôt son parlement. […] En janvier, nous ferons le meeting d'ouverture de l'Union populaire ».Dans un entretien accordé au Parisien, le 20 octobre François Hollande a jugé qu'« à gauche toutes les candidatures sont lilliputiennes » estimant qu'« elles se livrent à des batailles aussi picrocholines que microscopiques ».See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

La soirée est (encore) jeune
Richard Hétu, Lisa LeBlanc et Liza Frulla

La soirée est (encore) jeune

Play Episode Listen Later Nov 6, 2021 102:38


Richard Hétu se penche sur la popularité de Joe Biden aux États-Unis; Olivier Niquet s'intéresse au monde local; Rudy Desjardins parle du référendum sur la péréquation qui a eu lieu en Alberta; Olivier Niquet présente son bêtisier des médias; Lisa LeBlanc parle de son prochain album; Catherine Ethier admet ne pas être prête au retour à normale; Liza Frulla présente le festival Cuisine, Cinéma et Confidences; et Jean-Sébastien Girard déconstruit les préjugés entourant la bisexualité.

Mediapolis
États-Unis : Biden "in" ou Biden "out" ?

Mediapolis

Play Episode Listen Later Nov 6, 2021 3:48


Entourées de Pierre de Vilno, les Grandes voix décryptent et analysent sans complaisance la vie politique.

Une semaine dans le monde
La COP de la dernière chance : à Glasgow, les chefs d'État au chevet de la planète

Une semaine dans le monde

Play Episode Listen Later Nov 5, 2021 39:16


Dans l'actualité cette semaine, les 196 pays réunis pour la COP26 ont signé trois accords pour le climat : sur la déforestation, sur le méthane et sur le charbon. En Europe, Angela Merkel a fait ses adieux à la France et à Emmanuel Macron lors d'une visite à Beaune. En Éthiopie, la guerre civile menace de s'étendre à l'ensemble du pays. Les rebelles tigréens progressent vers la capitale. Enfin aux États-Unis, le candidat républicain Glenn Youngkin a été élu au poste de gouverneur de Virginie.

C dans l'air
AFGHANISTAN : UN PEUPLE EN ENFER – 04/11/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Nov 4, 2021 64:33


AFGHANISTAN : UN PEUPLE EN ENFER – 04/11/21 Invités : PASCAL BONIFACE Directeur de l'IRIS Institut de Relations Internationales et Stratégiques WASSIM NASR Journaliste spécialiste des mouvements djihadistes – « France 24 » EMMANUEL DUPARCQ Journaliste - Ancien chef du bureau en Afghanistan – « AFP » NICOLE BACHARAN Politologue spécialiste des États-Unis Deux mois et demi après le retour au pouvoir des Talibans en Afghanistan, les signaux alarmants ne cessent de s'accumuler. Les décennies de guerre, les catastrophes climatiques à répétition dont actuellement une sècheresse aiguë, ont produit ce qui est déjà l'une des pires crises humanitaires au monde. Les produits alimentaires de plus en plus rares sont devenus hors de prix et les témoignages s'accumulent de familles contraintes de vendre leurs biens, et même, dans les cas les plus désespérés, leurs bébés pour tenter de survivre. Selon un rapport de l'Organisation des Nations unies, environ 20 millions de personnes sont menacées de famine dans le pays. Sans nourriture, sans emploi, sans protection de leurs droits, de plus en plus d'Afghans pourraient décider de fuir leur foyer en quête de sécurité et de stabilité, prévient également l'ONU. Une situation dramatique - renforcée par l'implosion de l'économie afghane, provoquée par la fin du financement de l'État par les États-Unis et le blocage par Washington et l'Europe des fonds de la Banque centrale afghane - qui place les Occidentaux face à un dilemme. Car si les talibans s'emploient toujours à briser l'isolement diplomatique et économique dont souffre leur pays, la communauté internationale hésite à venir au secours d'un régime qui ne reconnaît pas les règles élémentaires des droits humains. Plus inquiétant encore, les chancelleries constatent que le réseau Haqqani s'est imposé comme un acteur majeur du nouvel État afghan. Plusieurs membres de ce groupe, qualifié de terroriste par Washington et accusé d'être derrière les attaques les plus meurtrières en Afghanistan ces dernières années, jouent en effet un rôle central dans le nouveau pouvoir afghan. C'est le cas notamment de Sirajuddin Haqqani. Longtemps ennemi numéro un de l'armée américaine, il est aujourd'hui un ministre de l'Intérieur très puissant et n'aurait rien abandonné de ses hostilités. Le 18 octobre dernier, dans les salons d'un grand hôtel de la capitale afghane, l'Intercontinental, théâtre en 2018 d'une attaque terroriste meurtrière menée par des membres du réseau Haqqani, il aurait fait l'éloge des kamikazes à l'origine des attentats commis contre l'ancien régime ainsi que les forces de l'OTAN, et promis aux familles de ces « martyrs » 100 euros, des vêtements et des terres. Très éduqué, anglophone et historiquement lié aux services secrets militaires pakistanais, l'homme inquiète les services de renseignement occidentaux. D'autant qu'il pèserait, dans l'ombre, sur le pouvoir du « leader suprême » des Talibans, le mollah Haibatullah Akhundzada. Ce dernier, dans une rare intervention, vient d'ailleurs de lancer une traque aux infiltrés dans ses rangs, après une série d'attaques sanglantes revendiquées par la branche afghane de l'État islamique. Mardi au moins 19 personnes sont mortes dans une attaque de l'EI-K contre l'hôpital militaire de Kaboul, dont le chef des forces militaires talibanes de la capitale et membre du réseau Haqqani, le commandant Hamdullah Mokhlis. Alors quelle est la situation en Afghanistan ? Que doit faire la communauté internationale ? Qui sont les Haqqani ? Proche d'Al-Qaïda et de l'armée pakistanaise, le clan a-t-il pris les manettes du pouvoir ? Enfin que se passe-t-il au Mali ? Comment la force française Barkhane se retire-t-elle du nord du pays ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Underground Sports Philadelphia
Underground PHI Episode 374: Sixers Spectrum Unis, Russell Wilson Rumors, & Matt Got Married

Underground Sports Philadelphia

Play Episode Listen Later Nov 4, 2021 83:55


KB is BACK and so is DOM! Matt is on his minimoon with Sarah, so Dom hopped on the pod with KB to talk about the Sixers new Spectrum uniforms, the Russell Wilson trade rumors, hating the Braves and the Phillies having tons of work to do this offseason, and a little Top Bins segment, Survivor talk, and the best Trick-Or-Treater ever??? Follow Us! Twitter: @UndergroundPHI Kyle: @KBizzl311 Matt: @mattcastorina Dom: @WashedLifestyle Website: undergroundsportsphiladelphia.com Watch LIVE: FB: facebook.com/UndergroundSportsPHI Twitch: twitch.tv/undergroundsportsPHI Instagram: @undergroundphi Merch & Apparel: NEW MERCH STORE COMING SOON tomahawkshades.com | Promo Code: "USP" for 25% off at checkout! manscaped.com | Promo Code: "USP" for 20% off AND free shipping statesidevodka.com | Promo Code: "USP" for 10% off the 1L Vodka Bottle (Must be 21+ to purchase. Please drink responsibly) Intro Music: Arkells "People's Champ" Outro Music: Arkells "People's Champ"

Comprendre le monde
CLM S5#10 – Nicole Gnesotto – "Quel impact à long terme de l'affaire des sous-marins australiens ?"

Comprendre le monde

Play Episode Listen Later Nov 3, 2021 26:03


Le 15 septembre 2021, l'Australie a rompu un contrat signé en 2016 avec l'industriel français Naval Group, qui prévoyait l'achat de douze sous-marins conventionnels, au profit d'un contrat avec Washington pour des sous-marins à propulsion nucléaire, s'inscrivant dans un partenariat plus large du nom d'AUKUS entre l'Australie, les États-Unis et le Royaume-Uni dans la région Indopacifique. Un véritable revers pour la France qui, tout en perdant son "contrat du siècle", se voyait marginalisé dans une région où elle compte également jouer un rôle. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, avait alors annoncé le rappel des ambassadeurs français en poste à Washington et à Canberra. Incident de parcours ou rupture profonde ? Une chose est sûre, cet événement démontre que Joe Biden, bien qu'ayant annoncé le retour de l'Amérique et sa volonté de mener une politique plus multilatéraliste, continue, comme ses prédécesseurs, à privilégier les intérêts nationaux américains par rapport à la relation transatlantique. Où en est aujourd'hui la relation franco-américaine ? Comment l'Europe se positionne-t-elle vis-à-vis de cette crise ? Dans ce podcast, Pascal Boniface et Nicole Gnesotto, vice-présidente de l'Institut Jacques Delors, reviennent sur la crise des sous-marins australiens et les enjeux stratégiques qu'elle révèle et souligne. Pour aller plus loin :

Un air d'amérique
DÉCOUVERTE - Une lettre d'Amérique - Coronavirus : les Américains gagnent-ils vraiment leur bataille contre le virus ?

Un air d'amérique

Play Episode Listen Later Nov 3, 2021 15:54


Les États-Unis, la pandémie et un paradoxe. Les Américains peuvent aller au cinéma ou dîner au restaurant. Presque comme avant la crise. La vaccination bat des records : jusqu'à 4 millions de personnes par jour. Sauf que, dans les faits, les cas de Covid-19 augmentent dans le pays. Le nombre de personnes positives au virus a connu une recrudescence de 8% sur les premières semaines d'avril, alors même qu'un adulte sur deux a désormais reçu sa première dose de vaccin. Des résultats contre-intuitifs qui s'expliquent pour différentes raisons, et en premier lieu par la baisse de vigilance face au succès de la stratégie vaccinale.

Expat Families
EE2 - Marie - La psychomotrocité aux États-Unis

Expat Families

Play Episode Listen Later Nov 2, 2021 65:41


Dans ce deuxième épisode d'Expat Expert, on retrouve Marie au micro, une psychomotricienne installée à Boston aux Etats-Unis.On revient ensemble sur son parcours d'expatriée tout juste diplômée, puis de son challenge à faire reconnaitre sa profession sur un marché ou cette dernière est inexistante.Marie nous parle des différents aspects de son activité, de ce que sa maternité lui a apportée dans le travail, et nous donne quelques trucs et astuces à mettre en place à la maison! On vous souhaite une excellente écoute!

Reportage International
Reportage international - États-Unis: en Virginie, l'élection du prochain gouverneur s'annonce serrée

Reportage International

Play Episode Listen Later Nov 1, 2021 2:33


Le New Jersey, tout près de New York et la Virginie, juste au sud de Washington, appellent aux urnes ses citoyens pour élire leurs gouverneurs ce mardi 2 novembre. Cette dernière élection est particulièrement observée, parce qu'elle est serrée et parce que la campagne a pris une tournure nationale. De notre correspondant à Washington, Réfugiés dans uns un restaurant mexicain de Charlottesville, dans le centre de la Virginie, noyé sous des trombes d'eau ce matin-là, les soutiens du candidat républicain Glenn Youngkin attendent leur champion. Lorsqu'il arrive, celui-ci attaque directement son adversaire démocrate Terry McAuliffe avec un discours conservateur typique et bien rôdé. « Il veut mettre le gouvernement entre les parents et les enfants. Il veut que le gouvernement décide si vous pouvez garder votre travail ou pas, il veut vous forcer à vous syndiquer, il veut augmenter vos impôts. Il veut vous faire travailler pour le gouvernement et moi je veux que le gouvernement travaille pour vous », clame le républicain. Des sujets de proximité, locaux et surtout pas nationaux. L'opposé de la stratégie démocrate. Pour soutenir Terry McAuliffe, ils ont envoyé la grosse artillerie : Barack Obama, Kamala Harris et même Joe Biden. Libby Klinger est présidente des étudiants républicains de l'université de Virginie. Elle n'est pas impressionnée et elle trouve même cela plutôt encourageant : « C'est une course serrée et je crois que le fait que tous ces grands noms démocrates soutiennent Terry montre à quel point ils ont peur du mouvement républicain en Virginie, qui est bien vivant, qui va bien et les gens sont très excités d'être derrière Glenn. C'est pour cela qu'ils ont besoin de ces grands noms. Glenn n'a pas besoin de ça », croit Libby Klinger. ► À écouter aussi : Élection du gouverneur en Virginie: «un parfum de revanche pour les républicains» Égalité dans les sondages Et c'est vrai que c'est serré. Les sondages plutôt en faveur du démocrate au départ sont désormais à égalité ou dans la marge d'erreur. Robbie Leskowitz, autre étudiant qui soutient Glenn Youngkin, reste prudent. « Ça me donne confiance, mais je suis encore un peu sceptique. Je pense que la dynamique est avec lui en ce moment et je pense qu'il va gagner de justesse. Vous ne savez jamais ce qu'il va se passer, notamment dans le nord de la Virginie », espère Robbie Leskowitz. Le nord de l'État, c'est Arlington, tout près de Washington. Il y a quelques jours, Terry McAuliffe y lançait le départ de son bus de campagne, sous les yeux de David Sarr, 68 ans. « Vous ne pouvez pas faire confiance aux sondages, non ? Ils partent dans tous les sens. Je pense que les démocrates vont gagner. La Virginie est un État moderne, ce n'est plus un État du vieux Sud », dit David Sarr. Agiter le spectre de Donald Trump Fidèle à sa stratégie, Terry McAuliffe assimile son adversaire à l'ancien président Trump. « Nous n'avons pas besoin d'un Donald Trump en pantalon de toile. (Rires). Je vous le dis les amis, c'est une vraie élection sérieuse », déclare le candidat. C'est que pour les électeurs démocrates comme Jessica Nichols, Donald Trump est un vrai épouvantail : « Cela fait peur, cela fait très peur. Alors tout le monde a peur. On ne veut pas revenir en arrière. Si les républicains sont élus, ils seront impitoyables. Impitoyables... » Une défaite dans un État que Joe Biden a remporté avec 10 points d'écart en 2020 serait un bien mauvais signal pour les démocrates à un an des élections de mi-mandat.

French Expat Le Podcast
Eileen Lamb (Austin, TX) : L'autisme aux Etats-Unis

French Expat Le Podcast

Play Episode Listen Later Nov 1, 2021 55:11


Parfois on part pour arriver ailleurs, tandis que d'autres fois on part pour quitter. C'est un peu le cas de mon invitée, Eileen. Partie en tant que jeune fille au pair pour une année il y a 10 ans, c'est du même endroit, Austin au Texas qu'elle nous parle aujourd'hui. Depuis elle s'est mariée, est devenue écrivaine et est la Maman de deux petits garçons tous deux autistes. Des premiers doutes au diagnostique de son premier fils en passant par le sien, celui d'Eileen : comment découvre-y-on la raison de sa propre différence a 30 ans ? Se retrouver propulsée dans un nouveau monde, celui de la neurodiversité aux États Unis, ça se passe comment ? Aujourd'hui Eileen Lamb œuvre pour faire découvrir l'autisme et briser les tabous autour de cette condition via son blog theautismcafe.orgSi vous avez aimé l'épisode, rendez-vous sur Apple Podcast, Tumult ou Castbox pour lui donner 5 étoiles et un commentaire. Retrouvez tous les épisodes, découvrez l'équipe et la mission du podcast, ainsi que tous les liens pour nous retrouver sur toutes les plateformes sur le site www.frenchexpatpodcast.com/Suivez les coulisses de French Expat Le Podcast sur les réseaux sociaux :

Heddels Podcast
66 - (Terrible) Denim Takes the US Senate

Heddels Podcast

Play Episode Listen Later Nov 1, 2021 44:44


It only took a little less than 250 years for denim to go from niche work fabric to presiding over "the world's greatest deliberative body" and we couldn't be more disappointed. We discuss what senator Kyrsten Sinema's denim vest means for dress codes for legislators, leading Reed to go on an extremely niche exploration of what senators would be into what streetwear brands. We also talk about the end of the brand Unis and Albert's experiences at a tiktok influencer party. Plus discussions of: The Real McCoy's MC18122 Waffle Thermal Long John Underwear Black Raleigh Denim Jones OGMP KAPITAL NO. K2109LP102 COW FLEECE PULLOVER Support the show by joining Heddels+ or by visiting the Heddels Shop and using the code BLOWOUT for 10% off your order. Email us at blowout@heddels.com or call us at ‪(720) 675-7098‬.

Choses à Savoir HISTOIRE
Qu'est-ce que l'accident nucléaire de Palomares ?

Choses à Savoir HISTOIRE

Play Episode Listen Later Oct 31, 2021 2:15


Le 17 janvier 1966, un accident nucléaire se produit autour de Palomares, un petit village d'Andalousie. Il provoque des victimes, l'équipage des avuions impliqués dans l'accident, et la contamination de centaines d'hectares de terre.Un tragique accidentL'accident de Palomares survient au cours de la manœuvre de deux avions militaires américains. L'un est un bombardier, l'autre un avion ravitailleur chargé de remplir son réservoir d'essence en vol.Soudain, le ravitailleur heurte le bombardier et prend feu aussitôt. Le choc provoque le largage de la cargaison de l'avion ravitaillé, soit quatre bombes nucléaires. Plusieurs des membres de l'équipage des deux avions trouvent la mort dans l'accident.L'une des bombes, dont le parachute s'ouvre, se pose sans provoquer de dégâts. Leur parachute n'ayant pas fonctionné, deux autres bombes heurtent violemment le sol, libérant des substances radioactives, de l'uranium et du plutonium notamment. Fort heureusement, aucune explosion nucléaire n'est à déplorer. Enfin, la dernière bombe s'abîme dans les profondeurs de la mer.Des bombes retrouvées mais une terre toujours contaminéeAussitôt, les Américains déploient un impressionnant dispositif de recherche. Durant près de trois mois, 3.000 hommes passent la zone au peigne fin. Trois bombes sont rapidement retrouvées.La découverte du dernier engin prendra plus de temps. Sur les indications d'un pêcheur, qui a vu la bombe plonger dans les eaux, les militaires finissent par la retrouver, à près de 900 mètres de profondeur.Bien qu'aucun accord entre les deux pays ne prévoie la résolution de ce type d'incidents, les États-Unis acceptent de rapatrier la terre contaminée. En attendant, les autorités espagnoles s'efforcent de rassurer les touristes.À cette occasion, on voit même le ministre du Tourisme prendre un bain, mais à un endroit éloigne d'une quinzaine de kilomètres du lieu de l'accident.Parmi les habitants examinés, un sur sept environ présente un taux de plutonium dans les urines supérieur à la norme. Et la zone où s'est déroulée l'accident est déclarée inconstructible.Pressés, depuis des années, par les autorités espagnoles, les États-Unis s'engagent, en 2015, à assainir le secteur. Mais, trois ans plus tard, le gouvernement américain revient sur son engagement. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Choses à Savoir
Pourquoi McDonald's a frôlé la banqueroute en 1984 ?

Choses à Savoir

Play Episode Listen Later Oct 31, 2021 2:02


Les tensions entre les États-Unis et l'URSS s'aggravant au début des années 1980, les Soviétiques décident que leurs athlètes n'assisteront pas aux Jeux Olympiques, qui doivent se tenir à Los Angeles en 1984. Une décision qui ne fait pas l'affaire des dirigeants de McDonald's.Une vaste opération de marketingLes Jeux Olympiques ne sont pas seulement une bonne nouvelle pour les sportifs, qui espèrent assister à des performances de haut niveau. Comptant sur un afflux de nouveaux clients, les commerçants se frottent eux aussi les mains.C'est le cas des responsables de McDonald's. Dans la perspective des Jeux Olympiques de 1984, qui doivent avoir lieu à Los Angeles, ils lancent une vaste opération commerciale.Ils décident en effet de donner à leurs clients des cartes correspondant à des épreuves de la compétition. Si les athlètes américains décrochent une médaille, le client n'a plus qu'à présenter sa carte dans un restaurant du groupe.En échange, ils auront droit à un Big Mac, le fameux hamburger de McDonald's, si les sportifs américains ont remporté une médaille d'or. S'il s'agit de médailles d'argent ou de bronze, le client se verra offrir des frites ou un soda.Un nombre imprévu de médaillesAu début de la décennie 1980, la guerre froide n'est pas terminée. Les relations entre les Soviétiques et les Américains ne cessent de se dégrader. Parmi les événements qui ont favorisé ces crispations, on peut noter l'invasion de l'Afghanistan par les Soviétiques, en 1979, ou le déploiement de missiles nucléaires en Europe par les deux puissances.Cette situation conduit l'URSS, en 1984, à boycotter les Jeux de Los Angeles. Dans la foulée, d'autres pays lui emboîtent le pas. En tout, ce sont 15 nations qui seront absentes de la compétition.Cette nouvelle atterre les responsables de McDonald's. En faisant leurs calculs par rapport aux résultats des Jeux de Montréal, en 1976, où les Américains avaient remporté 94 médailles, ils pensaient rentrer largement dans leurs frais.Mais, débarrassés de la redoutable concurrence russe, les Américains décrochent 174 médailles. De quoi mettre McDonald's au bord de la faillite. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Le Nouvel Esprit Public
L'énergie : question économique ou enjeu politique et citoyen ? / Chine - USA : une nouvelle guerre froide ? / n°217 / 31 octobre 2021

Le Nouvel Esprit Public

Play Episode Listen Later Oct 31, 2021 60:41


Connaissez-vous notre site ? www.lenouvelespritpublic.frUne émission de Philippe Meyer, enregistrée au studio l'Arrière-boutique le 29 octobre 2021.Avec cette semaine :Nicolas Baverez, essayiste et avocat.Nicole Gnesotto, titulaire de la chaire « Union Européenne » au CNAM.Lucile Schmid, membre du comité de rédaction de la revue Esprit.Richard Werly, correspondant à Paris du quotidien helvétique Le Temps. L'ÉNERGIE, QUESTION ÉCONOMIQUE OU ENJEU POLITIQUE ET CITOYEN ?Le plan « France 2030 », présenté le 12 octobre par Emmanuel Macron, prévoit d'allouer à l'énergie 8 des 30 milliards d'euros investis pour la « France de demain ». Cet enjeu d'indépendance et compétitivité énergétique fait écho à l'actualité : le Réseau de Transport de l'Électricité (RTE) a détaillé, le 25 octobre, 6 hypothèses de développement en vue d'atteindre la neutralité carbone en France. Pour un coût actuel du système électrique de 45 milliards d'euros par an, ces nouveaux scénarios prévoient des prix qui oscillent entre 49 milliards, pour 50% nucléaire en 2050, et 80 milliards d'euros par an pour un mix composé à 100% d'énergies renouvelables en 2060. Cette question est également rappelée à l'agenda politique par l'inflation, qui s'est établie en septembre à 2,2% des prix à la consommation, particulièrement tirée par les coûts actuels de l'énergie. La situation n'est pas sans rappeler l'insécurité financière concomitante au début du mouvement des gilets jaunes. L'hexagone ne fait pas exception : l'Europe entière ainsi que les États-Unis sont touchés par une croissance des coûts accentuée par le prix de l'énergie. Elle est compensée en France par des aides directes de l'État, l'« indemnité inflation », en Espagne, par une baisse des taxes, ou au Royaume-Uni par un fonds de soutien. Au-delà de cette réponse immédiate, les politiques de plus long terme amenées en France ne font pas l'unanimité, le débat se clivant autour du nucléaire et des énergies renouvelables, unanimité pas mieux trouvée à l'échelle européenne, qui voit les 27 se diviser autour d'une réforme du marché de l'électricité. Un peu partout dans les pays industrialisés, ce sont les citoyens, seuls ou organisés, qui parfois impulsent de nouveaux modes de consommation de l'énergie, par un recours à la sobriété ou à travers des « communautés énergétiques citoyennes ».***CHINE - USA : UNE NOUVELLE GUERRE FROIDE ?Le 18 octobre, deux navires de guerre américain et canadien ont traversé le détroit de Taïwan, défendant dans un communiqué « un Indo-Pacifique libre et ouvert ». De Pékin, l'armée Populaire de Libération (APL) a condamné en retour « la provocation de troubles compromettant gravement la paix et la stabilité du détroit », rappelant que Formose « fait partie du territoire chinois ». Ces tensions se sont accrues lorsque Washington a appelé ses alliés à « soutenir une participation significative et robuste de Taïwan au sein des institutions de l'ONU », et que des soldats américains ont pris position sur l'île, le 27 octobre, pour la première fois depuis 40 ans. La résurgence de ces confrontations autour du statut de Taïwan survient au cœur de ce qu'un grand nombre d'observateurs et d'acteurs qualifient de « nouvelle guerre froide ». L'expression a été reprise par le ministre des Affaires étrangères chinois dès juin 2020, et plus récemment par Joe Biden, lors de son allocution à l'Assemblée Générale annuelle des Nations Unies, le 21 septembre. Depuis la pandémie du coronavirus, à l'origine de laquelle le rôle de la Chine n'est pas clarifié et dont les conséquences économiques ont sensiblement modifié les équilibres entre puissances, l'opposition entre démocraties et régimes autoritaires s'amplifie et se rad.Le directeur de la CIA, William Burns, a annoncé le 7 octobre la création d'une unité spécialisée consacrée à la Chine, qui aura à évaluer « la menace la plus importante à laquelle nous sommes confrontés au XXIe siècle : un gouvernement chinois de plus en plus hostile ». Le parallèle avec la confrontation entre ces mêmes États-Unis et l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS) est renforcé par la stratégie d'endiguement de la Chine, par les partenariats stratégiques de Washington en Asie et en Océanie accélérés ces derniers mois, aux dépends parfois d'alliés européens. Dans ce retour progressif aux logiques bipolaires, l'Europe se trouve tiraillée entre la tutelle américaine et le flux massif de capitaux chinois sur le continent, tiraillements qui perturbent sa capacité à dégager une autonomie stratégique.Malgré tout, pour Sylvie Bermann, ancienne ambassadrice à Pékin et à Moscou, « L'Union Européenne, facteur d'équilibre entre les deux et productrice de normes, aura sa partition à jouer ». Dominique Moïsi conclut pour Les Échos : « Les comparaisons historiques sont utiles. Elles mettent en perspective le présent. Elles peuvent aussi être dangereuses. Soit parce qu'elles créent une illusion rétrospective de fatalité, soit parce qu'elles masquent la radicalité nouvelle du présent ».See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

C dans l'air
MACRON / BIDEN : APRÈS LA TRAHISON, LA CONFRONTATION ! – 29/10/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Oct 29, 2021 64:29


MACRON / BIDEN : APRÈS LA TRAHISON, LA CONFRONTATION ! – 29/10/21 FRANÇOIS CLEMENCEAU Rédacteur en chef international « Le Journal du Dimanche » ALEXANDRA DE HOOP SCHEFFER Politologue spécialiste des États-Unis ARMELLE CHARRIER Éditorialiste en politique internationale « France 24 » YVES THRÉARD Éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction « Le Figaro » SONIA DRIDI - En direct de Washington Journaliste Auteure de « Joe Biden, le pari de l'Amérique anti-Trump » Pour la première fois depuis la crise des sous-marins et l'annulation du contrat entre l'Australie et la France au profit de submersibles américains à propulsion nucléaire, Emmanuel Macron va rencontrer Joe Biden cet après-midi à Rome à l'ambassade de France, avant le sommet du G20 qui se tiendra demain dans la capitale italienne. Au menu des discussions, les questions climatiques qui les occuperont également lors de la Cop26 la semaine prochaine, la crise des sous-marins, mais, surtout le nouveau chapitre à écrire dans les relations transatlantiques. « Avec une attention forte aux questions de sécurité et de défense », souligne l'Élysée, en référence à l'autonomie stratégique que le chef de l'État veut pousser à travers l'Union européenne. Dans cette entreprise, la France qui présidera l'Union européenne à partir du 1er janvier, a fait de la construction d'une défense européenne un véritable objectif pour les six prochains mois. Mais la tâche est ardue tant le sujet est loin de faire l'unanimité parmi les Vingt-Sept, particulièrement divisés sur la question de l'OTAN, après le retrait chaotique d'Afghanistan mené sans concertation et la concrétisation du pacte de sécurité trilatéral Aukus (Australie, Royaume-Uni, Etats-Unis) pour la zone Indo-Pacifique. D'où la nécessité de « mettre tout le monde d'accord sur le fait qu'il n'y a pas de contradiction entre défense européenne et Alliance atlantique », indique l'Élysée, estimant que l'enjeu de cette rencontre est de mieux « répartir les responsabilités » entre les États-Unis et l'Europe à ce sujet. Si à l'issue de l'entretien, un communiqué conjoint devrait être rendu public pour « détailler les engagements communs », ce rendez-vous romain devrait surtout marquer le coup d'envoi d'une normalisation des relations franco-américaines, mises à mal par la crise des sous-marins en septembre dernier. Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian avait dénoncé alors un « coup dans le dos » de l'Australie et des États-Unis allant même jusqu'à dire que les méthodes de l'administration Biden « ressemblaient beaucoup à ce que faisait monsieur Trump ». Paris avait rappelé ses ambassadeurs aux États-Unis et en Australie, et Joe Biden avait tenté d'amorcer une détente en décrochant son téléphone pour discuter de vive voix avec Emmanuel Macron, le 22 septembre. Les deux dirigeants avaient ainsi décidé de lancer un « processus de consultations approfondies » pour rétablir la confiance durement éprouvée entre les deux alliés. Cette fois, en se rendant à Rome, le président des Etats-Unis - qui voit les difficultés s'accumuler sur le plan intérieur - entend rallumer la flamme avec ses alliés européens, et remettre sur les rails la relation franco-américaine. Mais y parviendra-t-il ? Quels sont les enjeux de cette rencontre entre Joe Biden et Emmanuel Macron ? Quel est l'avenir de la relation transatlantique ? Et après la crise des sous-marins, quelle est la stratégie « indo-pacifique » de la France ? Sur quoi repose le partenariat stratégique entre la France et l'Inde ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Affaires sensibles
L'OVNI de Roswell et le mystère de la Zone 51

Affaires sensibles

Play Episode Listen Later Oct 28, 2021 54:07


durée : 00:54:07 - Affaires sensibles - par : Fabrice Drouelle - C'est l'histoire qui a sans doute le plus nourri l'hypothèse de l'existence d'une vie extra-terrestre. Celle d'un objet volant qui s'écrase à proximité de la base militaire de Roswell dans l'Ouest des États-Unis une nuit du début du mois de juillet 1947...