Podcast appearances and mentions of eric zemmour

Share on
Share on Facebook
Share on Twitter
Share on Reddit
Share on LinkedIn
Copy link to clipboard
  • 297PODCASTS
  • 698EPISODES
  • 22mAVG DURATION
  • 2DAILY NEW EPISODES
  • May 17, 2022LATEST
eric zemmour

POPULARITY

20122013201420152016201720182019202020212022


Best podcasts about eric zemmour

Show all podcasts related to eric zemmour

Latest podcast episodes about eric zemmour

L'oeil de...
Philippe Caverivière demande à Eric Zemmour d'attendre avant de proposer la canonisation de Philippe Pétain

L'oeil de...

Play Episode Listen Later May 17, 2022 5:03


Philippe Caverivière a demandé à Éric Zemmour, candidat aux législatives dans le Var, d'attendre un peu avant de proposer la canonisation de Philippe Pétain. "C'est pas parce que vous venez d'être relaxé qu'il faut faire le malin". Retrouvez L'oeil de Philippe Caverivière avec Philippe Caverivière du 17 mai 2022

RTL Petit Matin
Législatives 2022 : pourquoi Eric Zemmour n'avait pas vraiment le choix de se présenter ?

RTL Petit Matin

Play Episode Listen Later May 13, 2022 1:29


Ecoutez RTL Petit Matin avec Jérôme Florin du 13 mai 2022

Les informés de France Info
Ultime dîner à Matignon avant remaniement, Eric Zemmour candidat à Saint-Tropez et la Finlande bientôt dans l'Otan... Les informés de franceinfo du 12 mai

Les informés de France Info

Play Episode Listen Later May 12, 2022 7:21


durée : 00:07:21 - Comment et avec qui Macron va-t-il gouverner ? - Autour de Jean-François Achilli, les informés débattent de l'actualité du jeudi 12 mai 2022.

On défait le monde
L'INTEGRALE - A-t-on vraiment moins d'eau qu'avant ? Et Eric Zemmour à Saint-Tropez

On défait le monde

Play Episode Listen Later May 12, 2022 14:48


On défait les nappes phréatiques et le cycle de l'eau, voilà plus de 50 ans qu'on nous prédit des pénuries, les alertes sécheresse se succèdent... On a donc voulu comprendre ce qu'il en était vraiment et on va tout vous expliquer. Au menu également Eric Zemmour à la Reconquête de Saint Tropez, Michel Fugain éternel et le Mont Saint-Michel sur un fil. Ecoutez On défait le monde avec Cyprien Cini, Céline Landreau et Laurent Tessier du 12 mai 2022

Les auditeurs ont la parole
LE DEBRIEF - Les auditeurs ont la parole (12/05/2022) : Le chant abject d'ultras niçois contre Emiliano Sala

Les auditeurs ont la parole

Play Episode Listen Later May 12, 2022 3:59


Ecoutez Le débrief des auditeurs ont la parole avec Laurent Tessier du 12 mai 2022 : Le chant abject d'ultras niçois contre Emiliano Sala, l'ex attaquant du FC Nantes décédé en 2019 dans un crash d'avion / "C'est le Zemmour en balade" pour Dominique sur la candidature d'Eric Zemmour aux élections législatives à Saint-Tropez / Le nouveau duo musical Pascal Praud - Cyprien Cini avec une chanson de Michel Fugain.

Les 4 Vérités
Guillaume Peltier - 07 mai 2022

Les 4 Vérités

Play Episode Listen Later May 9, 2022 8:39


Deux semaines après sa réélection, Emmanuel Macron assurera officiellement la succession de son mandat lors de la cérémonie d'investiture ce 7 mai 2022. Sa reconduite à l'Élysée est vivement commentée par l'opposition qui critique ouvertement la « fragilité et l'état de disgrâce » du président de la République. « Il a refusé lui-même de faire campagne, il a refusé les débats, il n'a jamais voulu parler de son bilan et on ne connaît quasiment rien de son projet à part son obsession de gouverner à gauche » lâche Guillaume Peltier, invité des 4 vérités. Le vice-président exécutif de Reconquête! souhaite alerter les Français sur les questions d'immigration, d'insécurité et de la fiscalité, leitmotiv de la campagne menée par son candidat, Éric Zemmour. « Les taxes brident la France du travail […] tous ces sujets là sont mis de côté au service de jours qui se suivent et qui se ressemblent avec Emmanuel Macron » poursuit notre invité qui dénonce « la présidence élastique et le cynisme au sommet de l'État ». Et à Matignon, qui pour succéder Jean Castex ? Alors que le chef d'État n'a pas encore nommé son Premier ministre, la classe politique s'interroge même si les pronostics table sur une personnalité de gauche. « Ce qui compte pour nous, c'est de rebâtir une droite forte, assumée capable demain de reprendre le pouvoir » déclare Guillaume Peltier tandis que ce pan de l'échiquier politique est aux abois notamment après l'effondrement du groupe LR suite à la défaite de Valérie Pécresse au premier tour de la présidentielle. Pour clore cette cérémonie d'investiture, Emmanuel Macron marquera une étape à Berlin pour consolider une nouvelle fois l'importance de l'alliance franco-allemande. « Je suis estomaqué de voir ces élites françaises tournées où vers les Américains ou vers l'Allemagne […] si on pense Europe de demain, il va bien falloir tendre la main à l'Europe du sud et de l'est, si on peut retrouver une Europe capable de peser, il faut réconcilier les peuples européens » fustige le conseiller départemental du Loir-et-Cher. Législatives : quel rôle pour Reconquête! ? Le parti Reconquête! porté par Éric Zemmour lance aujourd'hui sa campagne pour les législatives. Avec 500 candidatures dans toute la France, un bloc de gauche unit et une majorité qui s'est rassemblée, quelle place pour le projet du polémiste ? Guillaume Peltier déplore l'absence de cohésion dans le camps de droite et pousse un cri de colère à destination de Valérie Pécresse et de Marine Le Pen « nous sommes les seuls à proposer depuis plusieurs semaines aux Républicains et au Rassemblement national, une union des droites et des patriotes pour porter nos convictions, pour conquérir une majorité ». « J'invite tous les électeurs du RN et des Républicains à ne pas perdre leurs voix et à voter pour le seul parti qui propose l'union des droites » poursuit l'ancien porte-parole LR. Il affirme que des négociations ont été menées avec des parlementaires LR, RN et également avec Nicolas Dupont-Aignan, des discussions qui ne semblent avoir abouti sur aucun accord de principe pour établir une union des droites derrière la candidature d'Éric Zemmour. Même stratégie du côté du Rassemblement national qui appelait hier « les patriotes sincères » à rejoindre le camp de Marine Le Pen.

Escala en París
Elizabeth Duval: ‘Parece que no somos capaces de ver al otro más allá de su diferencia'

Escala en París

Play Episode Listen Later May 4, 2022 13:44


La escritora y filósofa española publica la novela ‘Madrid será la tumba' en la editorial española Lengua de Trapo. Esta joven de 21 años ya lleva cuatro libros publicados. Fue, a pesar de ella, portavoz del colectivo trans. Con decenas de miles de seguidores en las redes, es una voz que cuenta cada vez más en el análisis de la política española actual. La escritora y filósofa ha sido muy madura y precoz en todo. Siendo adolescente les dijo a sus padres que, aunque tuviera un cuerpo de chico, era una chica. Adquirió mucha notoriedad en España y se convirtió sin haberlo buscado en la cara visible de la comunidad trans. “A mí me interesan muy poco las etiquetas, me interesa más definirme por lo que hago y lo que hago es escribir, con lo cual de todas las categorías me quedaría con la de escritora”, afirma Duval. Ya en su libro ‘Después de lo trans: sexo y género entre la izquierda y lo identitario' (Broché 2021) mostraba su hartazgo con el hecho de que la encasillen en una identidad. Algo muy de nuestra época. “Parece que no somos capaces de ver al otro más allá de su diferencia. Más allá de aquello que hace que para nosotros sea diferente. Vemos a una persona trans o a una persona LGTB en general y no somos capaces de ver que es algo. Antes de publicar ‘Después de lo trans' yo escribí otros dos libros, ‘Reina' y ‘Excepción' que no tienen que ver con la temática trans y, sin embargo, en entrevistas, simplemente porque la temática trans suscita cierto interés mediático, me preguntaban mucho sobre el tema trans”, explica la escritora que publicó ‘Después de lo trans' como una manera de zanjar el asunto y de “jubilarse” de esa portavocía que nunca había buscado. Su último libro es una novela. ‘Madrid será la tumba' es la historia de amor y deseo entre dos chicos en el Madrid reciente. Uno pertenece a un grupo fascista y el otro a un grupo de extrema izquierda. En el relato, vemos las contradicciones a las que se enfrentan Santiago y Ramiro, los dos protagonistas, y la imposibilidad de poder tener un debate sosegado en un mundo cada vez más polarizado. La novela tiene muchos elementos franceses puesto que Duval reside en la actualidad “por azares vitales” en París. Habla de Dominique Venner o de Renaud Camus, figuras de la extrema derecha que defienden una teoría del complot por la cual se estaría urdiendo en Francia un plan para sustituir a la población blanca por magrebíes y africanos. Una teoría que retomó uno de los candidatos que se presentó a las elecciones presidenciales francesas, el ultraderechista Eric Zemmour. En el libro, Elizabeth Duval, pone de relieve cómo el discurso ultraderechista seduce tanto a obreros como a jóvenes. “La extrema derecha está convirtiendo el debate y el terreno del debate en algo muy tóxico, mucho más que antes. Igual que sucede cuando por ejemplo se está alimentando de forma muy ferviente un discurso anti vacunas, complotista que va muy ligado a la extrema derecha", analiza la autora de ‘Madrid será la tumba'. #EscalaenParís también está en Facebook. Un programa coordinado por Florencia Valdés; realizado por Souheil Khedir, Fabien Mugneret y Vanessa Loiseau.

Le grand journal du soir - Matthieu Belliard
Législatives : alliance impossible entre Zemmour et Le Pen ?

Le grand journal du soir - Matthieu Belliard

Play Episode Listen Later May 3, 2022 9:47


Aujourd'hui dans "Punchline", Laurence Ferrari et ses invités débattent de des élections législatives de 2022 et de l'impossibilité pour le «Rassemblement National» de s'allier avec le parti «Reconquête!». Une alliance impossible entre Marine Le Pen et Eric Zemmour alors que l'union gauche semble se rassembler autour de Jean-Luc Mélenchon.

Les Grandes Gueules
GG 2022 : Eric Zemmour va-t-il être candidat aux législatives ? - 03/05

Les Grandes Gueules

Play Episode Listen Later May 3, 2022 14:35


Chaque jour, nos Grandes Gueules debriefent les brèves de campagne dans "GG 2022". - Avec : Barbara Lefebvre, enseignante en reconversion. Jérôme Marty, médecin généraliste. Et Stéphane Manigold, restaurateur. - Alain Marschall et Olivier Truchot présentent un show de 3 heures avec leurs invités, où actualité rime avec liberté de ton, sur RMC la radio d'opinion. « Les Grandes Gueules » animées par Alain Marschall et Olivier Truchot sont de retour pour une 18e saison ! Agriculteur, fromager, avocat, enseignante… les 14 GG, issues de la société civile, n'ont jamais peur de défendre leurs idées. Entre débats animés, accrochages et éclats de rires, ces 3 heures de talk-show sont le reflet des vraies préoccupations des Français. Cette année, Fred Hermel débarque dans les GG avec un billet d'humeur : « C'est ça la France ». RMC est une radio généraliste, essentiellement axée sur l'actualité et sur l'interactivité avec les auditeurs, dans un format 100% parlé, inédit en France. La grille des programmes de RMC s'articule autour de rendez-vous phares comme Apolline Matin (6h-9h), les Grandes Gueules (9h-12h), Estelle Midi (12h-15h), Super Moscato Show (15h-18h), Rothen s'enflamme (18h-20h), l'After Foot (20h-minuit).

Les 4 Vérités
Jordan Bardella - 03 mai 2022

Les 4 Vérités

Play Episode Listen Later May 3, 2022 10:00


Depuis la reconduction d'Emmanuel Macron à l'Élysée, le 24 avril dernier, la campagne pour les élections législatives est bel et bien lancée. Néanmoins, la finaliste vaincue Marine Le Pen se fait très discrète. Une semaine après sa défaite au second tour, la candidate du Rassemblement national est sortie du silence à travers une courte vidéo dans laquelle elle appelle les électeurs à porter des candidats RN, lors des scrutins des 12 et 19 juin prochains. « Elle a pris quelques jours de repos avec cette campagne présidentielle que nous avons commencé très tôt. Elle va évidemment mener cette bataille législative, car c'est la dernière étape pour limiter les pouvoirs d'Emmanuel Macron », a commenté le président du Rassemblement national par intérim, Jordan Bardella, invité des 4 vérités, mardi 3 mai, sur France 2. Alors que la gauche se mobilise pour faire « élire Jean-Luc Mélenchon Premier ministre », l'extrême droite préfère temporiser. « Notre rêve n'est pas de participer à un gouvernement d'Emmanuel Macron ni d'être son Premier ministre. Ce qui se joue lors des prochaines législatives, ce n'est pas tant un blocage des institutions mais la capacité du Parlement à avoir une opposition et ne pas laisser les pleins pouvoirs au président », a réagi l'élu, qualifiant Jean-Luc Mélenchon comme « la béquille du système ». Son objectif ? « Protéger de la brutalité sociale » du président réélu. Législatives : une alliance avec Éric Zemmour ? De son côté, Éric Zemmour est également sorti du silence. Dans un entretien accordé à BFM TV, lundi 2 mai, son premier depuis sa défaite au premier tour de l'élection présidentielle (7%), l'ex candidat de Reconquête ! se dit « très tenté » par une candidature aux élections législatives de juin. Il rendra sa décision dans « quelques jours », a-t-il déclaré. Au cours de cette interview, il a également appelé à faire un accord avec Marine Le Pen qui est, selon lui, le seul moyen de « résister à l'Assemblée ». « Éric Zemmour a tout fait pour faire perdre Marine Le Pen et aujourd'hui il vient lui demander de l'aider à se faire élire. C'est très contradictoire », a estimé Jordan Bardella qui lance néanmoins un appel aux électeurs d'Éric Zemmour mais aussi aux déçus des Républicains à rejoindre le RN pour « construire l'opposition à Emmanuel Macron. « Avec 7% à l'élection présidentielle, Reconquête ! n'est en mesure de se qualifier dans aucune circonscription. C'est du pragmatisme », ajoute-t-il. Pour Jordan Bardella, l'union ne peut se faire qu'autour de Marine Le Pen, « la première force d'opposition » au chef de l'État. « Des candidats de Reconquête ! peuvent nous rejoindre, mais cela se fera évidemment sur la base du projet de Marine Le Pen, notamment en ce qui concerne la réforme des retraites », a-t-il précisé. À l'approche de l'été, la polémique sur le burkini fait, de nouveau, surface. Jordan Bardella a clarifié les positions du RN sur le sujet. « Le burkini doit être interdit dans l'espace public. Il est la manifestation de l'idéologie islamiste contre laquelle Emmanuel Macron a eu la main molle depuis cinq ans », a-t-il déclaré appelant à plus de fermeté sur les questions régaliennes.

RTL Petit Matin
Législatives 2022 : Zemmour ne devrait pas se présenter aux législatives

RTL Petit Matin

Play Episode Listen Later May 2, 2022 1:21


Ecoutez RTL Petit Matin avec Dominique Tenza du 02 mai 2022

Laurent Gerra
PÉPITE - Philippe de Villiers se sent attaqué !

Laurent Gerra

Play Episode Listen Later May 2, 2022 2:31


Après avoir critiqué Marine Le Pen, Eric Zemmour s'est mis à dos le Rassemblement National qui lui refuse toute alliance pour l'élection législative. Philippe de Villiers, l'un des plus grands soutien d'Eric Zemmour, se sent attaqué de toute part !

C dans l'air
LÉGISLATIVES : L'HEURE DES GRANDES MANŒUVRES - 30/04/2022

C dans l'air

Play Episode Listen Later Apr 30, 2022 67:10


Législatives : l'heure des grandes manœuvres LES INVITÉ.ES : - JÉRÔME JAFFRÉ - Politologue, chercheur associé au CEVIPOF - JEAN VIARD - Sociologue - Directeur de recherche associé à Sciences-Po - SOPHIE DE RAVINEL - Grand reporter politique - « Le Figaro » - NATHALIE SEGAUNES - Journaliste politique - « l'Opinion » Les grandes manœuvres ont débuté. L'élection présidentielle ayant rendu son verdict, ce sont désormais les législatives qui sont au centre des attentions. A gauche, les plaques tectoniques sont en train de bouger. Après des années d'échec des multiples tentatives d'union, 2022 pourrait être la bonne. Jean-Luc Mélenchon, candidat LFI et troisième homme de la présidentielle, rêve à voix haute de réussir ce tour de force, alors que les discussions sont en cours avec ses partenaires. Après plusieurs jours de tractation, le Parti socialiste annonçait hier matin dans un communiqué avoir trouvé un accord sur de nombreuses questions épineuses avec les Insoumis. Mais le midi, il décidait de suspendre les négociations. Simple retardement de la signature d'un accord ou volte-face ? Car chez certains socialistes, la pilule avait du mal à passer en interne. Jeudi, François Hollande était persuadé qu'un accord ne serait pas accepté car, s'il le signe « le Parti socialiste aura décidé de disparaître ». Un avis partagé par de nombreux éléphants, et élus locaux de grandes métropoles, qui s'en sont ouverts dans la presse. Julien Dray, ancien député du PS, évoquant par exemple une « capitulation politique en rase campagne ». Les tractations ont également cours avec EELV et le PCF, sans qu'un accord ne soit pour l'heure annoncé. Dans une interview au Journal du dimanche, Jean-Luc Mélenchon, le leader de La France insoumise, a lui appelé les autres formations de gauche à sortir de « la culture permanente de la défaite » pour trouver un accord en prévision des élections législatives. Il regrette que les partis de gauche avec lesquels des négociations sont engagées « se laissent absorber par leurs enjeux internes ». De l'autre côté de l'échiquier politique, Les Républicains risquent l'implosion. Le parti, déjà ébranlé il y a cinq ans par la non-qualification de François Fillon au second tour de la présidentielle est aujourd'hui très affaibli après le score catastrophique de Valérie Pécresse. Des cadres, dont Damien Abad, président du groupe LR à l'Assemblée nationale, sont tentés par un rapprochement avec LREM. D'autres, comme l'ancien ministre de sarkozyste Eric Woerth, n'ont même pas attendu la réélection du président pour le rallier. Les électeurs de droite, eux, assument totalement leur vote Macron. A l'extrême-droite, l'entente semble impossible entre le nouveau venu Reconquête ! et le très installé Rassemblement National. Le premier sort abimé du scrutin présidentiel après n'avoir récolté qu'à peine plus de 7% des suffrages au premier tour. Le Parti de Marine Le Pen, malgré sa défaite, a obtenu un résultat historiquement élevé. En position de force, il choisit pour l'heure d'ignorer la main tendue par Eric Zemmour. Ce dernier, comme Marion Maréchal, ne sera pas candidat aux législatives et craint qu'une victoire soit impossible en cas de désunion. Entre divergences stratégiques et haine personnelle, le torchon brûle donc entre les deux formations et à quelques exceptions près, aucun accord n'aura lieu. Le bloc nationaliste s'avance donc divisé vers le scrutin à venir. Jean-Luc Mélenchon peut-il parvenir à faire l'union de la gauche ? Les Républicains parviendront-ils à éviter l'explosion ? Que peut espérer le bloc national divisé pour le scrutin législatif ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Le grand journal du soir - Matthieu Belliard
Législatives : Une alliance Le Pen / Zemmour est-elle possible ?

Le grand journal du soir - Matthieu Belliard

Play Episode Listen Later Apr 27, 2022 12:54


Aujourd'hui dans "Punchline", Laurence Ferrari et ses invités débattent d'une potentielle alliance entre Marine Le Pen et Eric Zemmour pour les législative de juin 2022. 

Le grand journal du soir - Matthieu Belliard
Législatives : Zemmour/Le Pen, irréconciliables pour une alliance ?

Le grand journal du soir - Matthieu Belliard

Play Episode Listen Later Apr 26, 2022 13:37


Aujourd'hui dans "Punchline", Laurence Ferrari et ses invités débattent des élections législatives prévues en juin prochain et de la possibilité ou non de voir Eric Zemmour et Marine Le Pen s'allier pour obtenir le maximum de sièges de députés à l'assemblée nationale. 

Enfoque internacional
Elecciones en Francia: 'Todo se juega ahora en la Asamblea Nacional'

Enfoque internacional

Play Episode Listen Later Apr 25, 2022 2:37


Teniendo en cuenta la abstención, la más alta desde 1969, los votos blancos y nulos, Emmanuel Macron ha sido elegido por el 38% del electorado francés. Este será su último mandato ya que la Constitución francesa solo permite dos. Ha asegurado que sus próximos cinco años no serán una continuidad. ¿Qué ha querido decir con esto? RFI entrevistó a Guillermo Arenas, profesor de derecho público de la Universidad de Estrasburgo. RFI: El presidente francés ha sido reelecto y promete un cambio respecto a su mandato anterior. ¿Hará unas políticas teniendo en cuenta que muchos de sus apoyos en esta segunda vuelta vienen de la izquierda y lo votaron solo para que Le Pen no saliera elegida? Guillermo Arenas: Tengo la impresión de que el Macron de 2022 es distinto del de 2017. Entre otras cosas porque la pandemia ha pasado por ahí. Da la impresión que tiene inquietudes más sociales que las de 2017. Habla más de invertir en el hospital, de invertir en la educación pública, habla mucho más de ecología. Es posible que haya una diferencia en términos de contenido. Sin duda las legislativas que vienen en junio van a determinar las capacidades que tiene el presidente para gobernar, porque Francia es un régimen parlamentario, es decir que el gobierno no depende del presidente sino de la mayoría en la Asamblea Nacional. Es ahí donde todo se juega, sus rivales califican las legislativas de una “tercera vuelta”. RFI: La cita con las urnas no se ha terminado para los franceses. Los próximos 12 y 19 de junio, se renueva esa Asamblea Nacional y no está claro que el partido del presidente, La República en Marcha, renueve su mayoría. El izquierdista Jean-Luc Mélenchon llama a armar un frente de izquierdas. ¿Hay voluntad política para ello? Guillermo Arenas: Técnicamente es posible. Son elecciones nuevas, con una dinámica propia. La izquierda está dando señales de unión en particular en torno a Mélenchon. Los ecologistas y los comunistas están abiertos a hablar para una posible coalición - y parte de los socialistas también. Técnicamente es posible con éstos, pero políticamente es improbable, teniendo en cuenta la división socialista. RFI: ¿Le Pen también tiene chances de obtener una mayoría o se aplicará de nuevo un cordón sanitario contra la extrema derecha? Guillermo Arenas: Las elecciones legislativas tradicionalmente son bastante nefastas para la extrema derecha de Agrupación Nacional (RN), para Marine Le Pen. Porque rige un modo de cálculo de los votos mayoritario a dos vueltas, que permite justamente que se forme un cordón sanitario que bloquea a los representantes de RN. El partido tiene ahora muy pocos diputados. Luego puede hacer alianza con el ultraderechista Eric Zemmour y su partido Reconquista, para presentar una alternativa. Todo está abierto. Todo es técnicamente posible pero políticamente complicado.

CSPI Podcast
34: The Le Pen Curse | Philippe Lemoine & Richard Hanania

CSPI Podcast

Play Episode Listen Later Apr 25, 2022 101:04


Philippe Lemoine returns to the CSPI Podcast to discuss his prediction for the 2022 French Presidential election. This episode was recorded on April 22nd, two days before Macron's victory on April 24th, because Philippe was so confident in his forecast that he didn't think it was necessary to wait until after the election to discuss the results.  He and Richard talk about the differences between French and American politics, right-wing ideology in France, class and age as predictors of voting for conservative candidates, and why Éric Zemmour's campaign failed. They also discuss how best to think about the behavior of low information voters, why the far right doesn't win French presidential elections despite strong anti-immigration sentiment among the public, and how people who criticize the Islamic veil are actually being PC. Philippe explains why Le Pen staying in politics means the Right can never win the French presidency, and the two conclude by discussing what to expect from Macron over the next five years. A transcript of some of the best parts of the conversation is available here. Philippe Lemoine, “Will Zemmour Bring a Right-Wing Revolution in France?”  Eric Zemmour, “Le Premier Sexe.”  Simone de Beauvoir, “The Second Sex.”  Sam Wang, “Why I Had to Eat a Bug on CNN.”  Philippe's tweets predicting the election: https://twitter.com/phl43/status/1510606408047333388?s=21&t=b178Uzlay32RYFTalQnVUg https://twitter.com/phl43/status/1511798012045103108 https://twitter.com/phl43/status/1512550945309306885?s=21&t=GsfmAceOj5Sg2xuayZIWog Sign up for CSPI's Substack newsletter: https://cspi.substack.com. Follow CSPI on Twitter: https://twitter.com/CSPICenterOrg. Subscribe to our YouTube for video podcasts: https://www.youtube.com/channel/UCvs4ugq0xSvbvwArpFJG6gA. Learn more about CSPI: https://cspicenter.org.

Empire Has No Clothes
Can Marine Le Pen Win?

Empire Has No Clothes

Play Episode Listen Later Apr 19, 2022 56:33


Curt is joined by Luke Nicastro, TAC contributing writer and fellow at Defense Priorities, to discuss the French election: what happened to Eric Zemmour, how Emmanuel Macron has been an unlikely nationalist, and how he might go down in defeat to Marine Le Pen anyways.

Ganz offen gesagt
#14 2022 - Über die Frankreich-Wahl - mit Nadia Pantel

Ganz offen gesagt

Play Episode Listen Later Apr 19, 2022 57:29


Hat Frankreich mit Marine Le Pen bald eine rechtsextreme Präsidentin? Oder schafft es Amtsinhaber Emmanuel Macron die Stichwahl diesen Sonntag für sich zu entscheiden? Vor fünf Jahren konnte er die „republikanische Front“ gegen die Rechtsextreme für sich aktivieren, dieses Mal zweifelt selbst er daran. Zurecht, sagt Nadia Pantel. Die Journalistin berichtet seit vier Jahren für die Süddeutsche Zeitung aus Frankreich. Im Gespräch mit Solmaz Khorsand beleuchtet sie Macrons Präsidentschaft, den Zerfall von Frankreichs Parteiensystem und die Präsenz rechtsextremer Figuren wie Eric Zemmour, der mit seinem radikalen Programm und professoralen Habitus den Rechtsextremismus auch Pariser Großbürgern schmackhaft gemacht hat.

C dans l'air
MARINE LE PEN PEUT-ELLE GAGNER ? - 16/04/2022

C dans l'air

Play Episode Listen Later Apr 16, 2022 66:36


Marine Le Pen peut-elle gagner ? LES INVITÉ.ES : - Christophe BARBIER - Directeur de la rédaction - « Franc-Tireur » - Soaziq QUEMENER - Rédactrice en chef du service politique - « Marianne « - Caroline VIGOUREUX – Journaliste politique – « l'Opinion » - Frédéric DABI - Directeur général Opinion de l'Institut de sondages IFOP, auteur de « La fracture » C'est la grande accélération. À une semaine du second tour, Emmanuel Macron et Marine Le Pen continuent de s'affronter à distance sur le terrain, auprès des Français. Le président sortant est en meeting cet après-midi à Marseille, son objectif y est de convaincre les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, notamment les jeunes, de voter pour lui le 24 avril. Dans cette ville, le leader de la France Insoumise est arrivé en tête au premier tour avec 31% des voix. De son côté, Marine Le Pen est en Eure-et-Loir aujourd'hui. Pour elle aussi, le report des voix des sympathisants de l'Union populaire sera une des clés de son résultat du second tour. Mais dans cet entre-deux-tours, le front républicain semble se remettre en place pour lui faire barrage. Les tribunes appelant à voter Emmanuel Macron se multiplient, celles de sportifs ou d'artistes par exemple. Et puis, c'est surtout son image qui se rediabolise ces jours-ci. Eric Zemmour n'est plus là et le candidat de Reconquête !, au ton plus radical, lui servait de parapluie ces derniers mois. Pendant ce temps-là, à Châteaudun, ville de 13.000 habitants en Eure-et Loir, les résultats des scrutins présidentiels sont à l'image des résultats nationaux depuis des années et ce, à quelques dixièmes de pourcentages près. On y vote comme les Français en somme et certains regardent cette commune comme on consulte un prophète. Dimanche dernier encore, les chiffres étaient similaires à ceux de l'Hexagone. Mais qu'en sera-t-il pour le second tour ? Enfin, du côté des électeurs d'Eric Zemmour, le temps est là aussi au choix d'un bulletin pour le second tour. Si l'ancien polémiste a clairement appelé à voter Rassemblement National, certains jeunes hésitent encore. C'est surtout l'avenir de leur parti et de leur candidat qui est en question après la lourde déception de dimanche dernier. Seuls 7% des électeurs ont finalement voté pour celui qui avait bousculé le début de la campagne présidentielle. Alors, ce week-end d'entre-deux-tour sera-t-il décisif pour l'issue du scrutin ? Marine Le Pen a t-elle des chances de l'emporter ? Emmanuel Macron peut-il convaincre les électeurs de gauche ? Quel avenir pour les militants de Reconquête ! et d'Eric Zemmour ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

L'oeil de...
Eric Zemmour, la tribune de sportifs et Jean Castex sont dans l'oeil de Philippe Caverivière

L'oeil de...

Play Episode Listen Later Apr 16, 2022 5:30


Caque samedi, revivez les meilleurs moments de la semaine de Philippe Caverivière.

RTL Matin
Eric Zemmour, la tribune de sportifs et Jean Castex sont dans l'oeil de Philippe Caverivière

RTL Matin

Play Episode Listen Later Apr 16, 2022 5:30


Caque samedi, revivez les meilleurs moments de la semaine de Philippe Caverivière.

The Real Story
The appeal of the French far-right

The Real Story

Play Episode Listen Later Apr 15, 2022 49:14


This week the first round of the presidential election in France has shone a spotlight on the tectonic shifts taking place in the nation's politics. President Emmanuel Macron, who shocked the world five years ago by winning the presidency as an outsider, has firmly established his party as the only centrist force - peeling off support from the traditional left and right. His main challenger, Marine Le Pen of National Rally, has proved the enduring appeal of the far-right by once again receiving the second highest number of votes. They will face each other in a run-off on 24th April. Analysts believe Ms Le Pen would have performed even better had she not faced stiff competition from another far-right figure, former TV personality Eric Zemmour. So what's behind the popularity of right-wing politics in France? Are policies that used to be confined to the more extreme ends of the political spectrum now becoming commonplace? And what might a far-right president mean for France's place in Europe and the world? Ritula Shah is joined by a panel of experts. Producers: Junaid Ahmed and Paul Schuster.

Politics Theory Other
Excerpt - Is a Le Pen presidency possible? w/ Sebastian Budgen

Politics Theory Other

Play Episode Listen Later Apr 12, 2022 2:44


Sebastian Budgen returns to PTO to talk about the first round of the French presidential election, and the prospects for the second round vote later this month. We discussed what Marine Le Pen may have learned from her heavy defeat in 2017, how Eric Zemmour's far-right candidacy affected the campaign and why the left can take some heart from the impressive result for Jean-Luc Melenchon - that came close to pushing Le Pen and the national rally into third place.

The Ricochet Audio Network Superfeed
First Things: The Mind of Eric Zemmour

The Ricochet Audio Network Superfeed

Play Episode Listen Later Apr 11, 2022


Nathan Pinkoski joins Mark Bauerlein to discuss Eric Zemmour and his recent First Things article, “The Most Controversial Man in France.”

First Things Podcast
The Mind of Eric Zemmour

First Things Podcast

Play Episode Listen Later Apr 11, 2022 34:59


On this episode, Nathan Pinkoski joins Mark Bauerlein to discuss Eric Zemmour and his recent First Things article, "The Most Controversial Man in France."

La ContraCrónica
Macron - Le Pen: segundo asalto

La ContraCrónica

Play Episode Listen Later Apr 10, 2022 44:17


No hubo sorpresas en la primera vuelta de las elecciones presidenciales francesas celebradas ayer. Pasarán a la segunda vuelta Emmanuel Macron y Marine Le Pen que ya se vieron las caras en 2017. En aquella ocasión menos de tres puntos les separaban en la primera vuelta, pero el casi empate se deshizo en la segunda. Le Pen no pudo ir más allá de un tercio de los votos mientras que Macron se hizo con el 66%. Esta vez podría suceder algo similar, pero se ha producido algún que otro cambio en el mapa político francés. Hace cinco años las elecciones se interpretaron como un vuelco electoral. Pusieron al frente de la presidencia a un recién llegado que había montado un partido de forma un tanto improvisada con sólo unos meses de antelación. Macron, antiguo militante socialista y ministro de François Hollande, es ya un candidato maduro que ha tenido un mandato muy agitado. Ha tenido que atender muchos problemas internos, la pandemia y, a modo de traca de fin de fiesta, la guerra en Ucrania. En el otro extremo Marine Le Pen ha tomado fuerzas y ha redefinido su programa culminando con la denominada “desdiabolización” del antiguo Frente Nacional. Entre medias se han quedado el resto de los candidatos, algunos prácticamente desapareciendo del mapa como Anne Hidalgo, alcaldesa de París y candidata del PSF a la presidencia. Hidalgo se ha dado un batacazo histórico que compromete la existencia misma de su partido. Los Republicanos de Valérie Pécresse han corrido una suerte parecida. La sucesora de François Fillón, que en 2017 firmó un meritorio tercer puesto, se han desplomado por debajo de La Francia Insumisa de Jean-Luc Mélenchon y la Reconquista de Eric Zemmour. Nada queda del bipartidismo que dio forma a la quinta república francesa. En su lugar lo que tenemos es un centro al que han acudido antiguos votantes socialistas y republicanos y dos extremos bien definidos. En la izquierda Mélenchon y un abanico de partidos que no han sido capaces de llegar a un acuerdo de coalición. En la derecha Le Pen y Zemmour que, entre ambos, suman en torno al 30% de los votos. Ese es el nuevo eje de la política francesa. Macron en el centro y a ambos lados dos mayorías que empujan en direcciones opuestas. Para analizar esta jornada electoral en Francia, que ha venido precedida por una campaña que no ha despertado mucho interés internacional a causa de la invasión de Ucrania, tenemos hoy en La ContraCrónica a Alberto Garín, todo un entendido de la política francesa que nos ayudará a desvelar las claves de esta primera vuelta. Estamos, eso sí, a medio partido. El próximo día 24 de abril se celebrará la segunda vuelta y de esa saldrá el próximo presidente de la República Francesa. >>> “La ContraHistoria de España. Auge, caída y vuelta a empezar de un país en 28 episodios”… https://amzn.to/3kXcZ6i Apoya La Contra en: · Patreon... https://www.patreon.com/diazvillanueva · iVoox... https://www.ivoox.com/podcast-contracronica_sq_f1267769_1.html · Paypal... https://www.paypal.me/diazvillanueva Sígueme en: · Web... https://diazvillanueva.com · Twitter... https://twitter.com/diazvillanueva · Facebook... https://www.facebook.com/fernandodiazvillanueva1/ · Instagram... https://www.instagram.com/diazvillanueva · Linkedin… https://www.linkedin.com/in/fernando-d%C3%ADaz-villanueva-7303865/ · Flickr... https://www.flickr.com/photos/147276463@N05/?/ · Pinterest... https://www.pinterest.com/fernandodiazvillanueva Encuentra mis libros en: · Amazon... https://www.amazon.es/Fernando-Diaz-Villanueva/e/B00J2ASBXM Escucha el episodio completo en la app de iVoox, o descubre todo el catálogo de iVoox Originals

Forum - La 1ere
Emission spéciale: reportage au QGs d'Emmanuel Macron et au QG d'Eric Zemmour

Forum - La 1ere

Play Episode Listen Later Apr 10, 2022 16:04


Le Super Daily
Présidentielles 2022 : Propagande sur les réseaux sociaux

Le Super Daily

Play Episode Listen Later Apr 8, 2022 31:49


Épisode 765 : A j-3 des présidentielles, on parcoure pour vous l'écosystème politique et Social media qui envahit actuellement nos réseaux sociaux .La loi en matière de communication digitaleLes élus et acteurs de la république Française sous le gouvernement actuel sont soumis au principe de neutralité. Tout candidat, ainsi que ses soutiens, titulaires d'une telle fonction doivent veiller à distinguer actions de communication en lien avec leurs fonctions et celles rattachées à la campagne électorale.Un ministre actuel ne doit donc pas officiellement afficher ses soutiens sur les réseaux sociaux.AussiLes comptes de réseaux sociaux des candidats ne doivent pas être utilisés de manière à confondre exercice de fonctions officielles et propagande se rattachant à la campagne électorale.Par Exemple, le 7 Mars, la CNCCEP  Commission nationale de contrôle de la campagne électorale en vue de l'élection présidentielle (CNCCEP) a demandé au président de la République de s'abstenir d'utiliser son compte Twitter @EmmanuelMacron à des fins de propagande électorale pour la durée de la campagne. Ce compte a été utilisé de longue date par Emmanuel Macron pour relayer des messages concernant l'exercice de ses fonctions. La commission a donc invité le candidat à retirer sa déclaration de candidature de ce compte et à utiliser le compte spécialement créé pour les besoins de la campagne.C'est la guerre, c'est sauvage et pourtant comme ana Sun combat de MMA il y a des règles. Ces règles c'est la CNCCEP qui les fixe. (CNCCEP) = La Commission nationale de contrôle de la campagne électorale en vue de l'élection présidentielle.Et justement depuis le mois de février la commission est sur le feu pour essayer de faire respecter les règles.Le 28 février 2022 la commission publiait un avis sur l'utilisation par les candidats de comptes de réseaux sociaux.Ce qui est interdit :fausses nouvelles ;propos diffamatoires ;manipulations par diffusion massive de messages ;ingérences étrangères.La CNCCEP rappelle aussi que l'exercice de fonctions publiques est soumis au principe de neutralité.En gros interdit d'utiliser son compte de parlementaire, de maire ou de président pour faire campagne. A ce titre le 7 mars 2022, la CNCCEP demandait officiellement au président de la République de s'abstenir d'utiliser son compte Twitter @EmmanuelMacron à des fins de propagande électorale.D'ailleurs Emmanuel Macron a créé un compte dédié à sa campagne @avecvous.—Les candidats et candidates le plus radicaux sont ceux qui font le plus de bruit sur les réseaux. C'est organique. Les réseaux sociaux sont des espaces qui favorisent les clivages et à ce titre les candidats des extrêmes bénéficient généralement d'un cout de pouce algorithmique compte tenu du volume de discussions qu'ils suscitent.A ce titre, c'est surtout Éric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon dont on a entendu parler sur les plateformes.—Jean Luc Melenchon, une campagne numérique de geeks trublionsChez les équipes de campagne de JLM il y a une vraie culture numérique.YouTube de Jean Luc Melenchon739 000 abonnésPlusieurs formats vidéos différents.Le candidat a lancé une websérie « 2022 : nos pas ouvrent le chemin. »Il ya aussi des émission récurrente comme « 24 heures avec Jean-Luc Mélenchon » et puis quelques vidéos très longues et très sérieuse autour du programme et de son financement.La dernière vidéo a été publiée cette nuitC'est une FAQ d'1heure dans laquelle Melenchon répond aux questions des internautes. Ca commence par un « bon bah bonjour. »C'est filmé dans son bureau un peu à la volée. C'est bien fait, franchement ! Le ton est totalement informel.—TikTok de Jean Luc Melenchon1,8M d'abonnésMelenchon c'est clairement le Troll de Tiktok.A la fois ça peut dénoter avec sa stature d'homme politique et les manières qu'on en attendEt A la fois, ça rentre dans le vifSon truc à lui c'est de reprendre des passages vidéos de ses concurrents montés ensemble et sur lesquels sont ajoutés des montages, des sons et des effets.Notamment une vidéo de marine Le Pen ou elle cite Poutine et Trump, c'est plutôt fracassantD'ailleurs il a aussi créé son filtre INstagram / Snapchat > #hologrammedepocheOn y voit pas mal de vidéos d'autres candidats avec des petites piques bien trouvées.Après on voit surtout des extraits backstage de sa campagne. Instagram de Jean Luc Melenchon225k abonnésFiltre en réalité augmentéeCette la nouveauté qu'avait apportée le candidat lors de la campagne de 2017 et bien les équipe sont décidé de réitérer. Et cette fois-ci sur Instagram.Twitch pour retransmettre l'intégralité des meetings de Jean Luc MélenchonQuand je vous disais qu'ils sont solides la team digitale de JLM !Le candidat est même sur Twitch où il rassemble 93k abonnés. C'est énorme !On y retrouve l'intégralité des meetings en direct et notamment ses multi meeting hologramme.Yannick Jadot et sa campagne Instagramyannick jadot sur Instagram > 38,5k abonnésPour le coup ici on a quand même du mal a faire la distinction entre compte perso et compte candidat.Il existe bien un compte candidat Yannick Jadot 2022 mais il a du mal à générer de l'engouement avec ses 327 abonnés.Sur ce compte de campagne il choisit de mettre en avant quelques messages clés mais surtout récemment il véhicule une image de proximité avec son électorat, avec la population.En revanche si je reviens sur son compte Perso, on a un vrai case Study, Les couleurs, du vert et du blanc on identifie directement ses valeurs écolosDes highlights bien identifiées autour du programme, des meetings, de l'éolien du cannabisEt les posts reprennent clairement les pans de sa campagneÉric Zemmour tisse sa toile et tente de faire du TrumpAstrosurfingOn dira ce qu'on veut mais les équipes digitales de Zemmour ont bien bossé.Pendant plusieurs mois elles n'ont qu'une seule idée en tête : nous faire croire qu'il y avait derrière Eric Zemmour un vaste mouvement populaire.Pour cela ils ont usé de l'astrosurfing.On appelle aussi ça le similantisme.Le but de donner une fausse impression d'un comportement spontané ou d'une opinion populaire sur Internet.Concrètement, les équipes de Zemmour ont créé des centaines de faux comptes réalistes et manipulent depuis plusieurs semaines l'algorithme de Twitter pour positionner Zemmour dans les Top tendance Twitter France.—Eric Zemmour sur YoutubeIdem stratégie de clivage à l'américaine sur le compte Youtube de Zemmour.Entre les vidéos de Meeting on trouve des vidéos bien violantes sous la forme de témoignages. Des témoignages d'homme et de femmes qui auraient été agressé par des étrangers en France. Je vous balance les titres : « Catherine : ma fille a été agressé par un algérien de 11 coups de couteau. » « Alexandre : j'ai été agressé a coups de barre de fer » « Evelyne : mon fils a été tué par un migras soudanais. »—Zemmour sur Instagram c'est mission normalisationhttps://www.instagram.com/ericzemmour_/reels/225k abonnés On sait bien ici le besoin de normaliser le candidat. De l'inscrire dans la vraie vie. On y trouve un Eric Zemmour moins clivant plus proche des gens. Un Eric Zemmour qui fait du bowling, qui va voir des matchs de foot, qui cuisine, qui fait du tennis, qui parle aux chevaux…C'est un peu bizarre.——Côté Emmanuel Macron, quasiment pas de campagne digitaleAmbiance étonnante du côté des réseaux sociaux de la campagne Macron.Les comptes sont presque vides, très peu de followers, pas grand chose, pas d'idées magistrales ou de gadget… C'est étrange.En fait pas tant que ça, la campagne numérique de Macron est à l'image de sa campagne IRL. Quasiment inexistante. C'est ouf quand même ! Les comptes d'Emmanuel MacronAvec vous le compte de campagne d'Emmanuel Macron34k abonnésRien à voir avec les 8 Millions d'abonnés de son compte Twitter @emmanuelMacronIci on sent qu'o n'est dans une élection, le nom es évocateur « Emanuel Macron avec vous », on y retrouve des résumés de meetings, des punchlines. Des posts inspirationnels, des drapeaux Français.Le compte officiel de Macron culmine lui à 8M Série Youtube « le candidat »Il n'y a finalement que sur Youtube que Macron a mis le paquet.Avec une webserie en 5 épisode qui s'appel « le candidat ».5 videos de 8 minutes dans lesquelles on suit Macron aux 4 coins de la France. C'est marrant ça ressemble un peu au format du document sur Orelsan. Je pense même que c'est carrément le bench.Mixe entre images documentaires, petite interview à l'arrière de la voiture, tonalité très directe. L'angle est vraiment mis sur le Macron en Problem solder. Celui qui voit les réalités des français en face et essaye de trouver des solutions.——Les médias sociaux joue le ludiqueComment raconter une campagne présidentielle, parler de trucs sérieux en 30 secondes max, c'est un peu le challenge que se sont donnés tous les médias en ligne.Et du coup on voit apparaitre une grosse journée tendance à la gamification de la campagne.Les Q/A de Brut sur InstagramBrut propose une serie de Q/A avec les candidates et candidats.Formats stories. Max 30 secondes par réponse.Vous pouvez les retrouver en highlight.J'avoue que je me suis régalé avec la série de Fabien Roussel. Il y parle viande, chasse, vote à 16 ans, et même de Staline.Des messages et des filtres dédiés sur SnapchatEt là ,attention, c'est le gouvernement français que s'est associé à Snapchat pour « inciter les jeunes » à voter lors des deux tours de l'élection présidentielle.Concrètement, les créateurs à forte audience sur Snapchat feront « passer des messages » aux 24,2 millions d'utilisateurs actifs mensuels du réseau social en France.Un « filtre » dédié à la procuration qui renvoie vers le site du gouvernement sera également disponible. D'autres fonctionnalités sont prévues, comme des « bitmojis », aux couleurs de la France, un compte à rebours, un message automatique de rappel ainsi qu'une urne électorale en réalité augmentée seront aussi déployés.Les présidentielles comme Alibi de communicationLa station de ski des Gets, a lancé l'opération « Tous Skitoyens », et proposera, ce dimanche, un forfait de ski à la journée à 1 €, sur présentation de sa carte d'électeur tamponnée à la date du jour ou du récépissé d'une procuration signé par l'administration. Les enfants des votants bénéficieront aussi d'un forfait au même prix. Les présidentielles, ça passe aussi par le podcastPas plus tard qu'hier, dans notre seconde émission de Podcast « Podcastologie », Rémi et ses invités décryptaient 9 podcast tournés autour du sujet des présidentielles .Ça vaut le coup d'aller en écouter quelques uns !. . .Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d'amour par les équipes de Supernatifs.Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Ensemble, nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Corriere Daily
La Francia vota: Marine Le Pen può battere Macron (grazie a Putin)?

Corriere Daily

Play Episode Listen Later Apr 7, 2022 13:32


Domenica 10 aprile si terrà il primo turno delle elezioni presidenziali. Fino a pochi giorni fa la conferma del presidente non sembrava in discussione, anche per le divisioni nel campo dei candidati di destra dovuta all'ascesa di Eric Zemmour. Ma col prolungarsi della guerra, la leader del Front National (pur se fortemente legata al presidente russo) ha recuperato terreno. Il corrispondente da Parigi Stefano Montefiori e il politologo Giuliano Da Empoli analizzano gli scenari possibili.Per altri approfondimenti:- Emmanuel Carrère: “Voterò Macron, la sua è una destra che include e aggrega. La guerra l'ha aiutato” https://bit.ly/3737hvB- E se poi in Francia vince Marine Le Pen? https://bit.ly/3LIsNEu- Macron e il comizio della fiducia: “Il nostro partito è la Francia” https://bit.ly/3Jjd3pY

Le sept neuf
Pierre Servent - Eric Zemmour

Le sept neuf

Play Episode Listen Later Apr 6, 2022 120:15


durée : 02:00:15 - Le 7/9 - par : Nicolas Demorand, Léa Salamé - Pierre Servent, spécialiste des questions de défense et de stratégie militaire, auteur de Cinquante nuances de guerre (Robert Laffont), et Eric Zemmour, candidat du parti "Reconquête! " à l'élection présidentielle, sont les invités du 7/9 de France Inter. - invités : Pierre SERVENT, Eric ZEMMOUR - Pierre Servent : Expert en stratégie militaire et spécialiste des questions de défense, Éric Zemmour : Candidat à l'élection présidentielle

Le grand journal du soir - Matthieu Belliard
Campagne électorale : quelle tendance dans les sondages à six jours du premier tour ?

Le grand journal du soir - Matthieu Belliard

Play Episode Listen Later Apr 4, 2022 11:45


Aujourd'hui dans "Punchline", Laurence Ferrari et ses invités débattent de cette campagne présidentielle et des récents sondages qui donnent toujours Emmanuel Macron et Marine Le Pen au second tour avec plus de 20% d'intentions de vote, talonnés de près par Jean Luc Mélenchon, 16%. Valérie Pécresse et Eric Zemmour restent bloqués autour des 10%. 

L'info en intégrale - Europe 1
EXTRAIT - Robert Ménard : «Si Marine Le Pen fait des concessions à Zemmour, je ne la soutiendrais pas»

L'info en intégrale - Europe 1

Play Episode Listen Later Apr 3, 2022 1:25


Dans le Grand Rendez-Vous dimanche, le maire de Béziers Robert Ménard, soutien de Marine Le Pen à l'élection présidentielle, a affirmé que si la candidate RN fait "des concessions" à Eric Zemmour il ne la soutiendra pas. Il s'est également opposé à l'idée d'un meeting commun, qui constituerait pour lui "une rupture".

Rear Vision - ABC RN
The far-right in France—where does it come from and why is it so popular?

Rear Vision - ABC RN

Play Episode Listen Later Apr 3, 2022 29:07


The two far-right candidates, Marine Le Pen and Eric Zemmour, are expected to do well in the forthcoming French presidential election. Why is the Right so strong in France and what is its connection with the Nazi occupation in World War II?

L'oeil de...
Quand Eric Zemmour est dans l'oeil de Philippe Caverivière

L'oeil de...

Play Episode Listen Later Apr 2, 2022 2:39


Eric Zemmour était l'invité de RTL jeudi 31 mars. L'occasion de revenir sur la semaine de l'ex-polémiste vue par Philippe Caverivière.

Le grand journal du soir - Matthieu Belliard
Campagne présidentielle : Le Pen et Zemmour, forment-ils un «tandem d'extrême droite» ?

Le grand journal du soir - Matthieu Belliard

Play Episode Listen Later Mar 31, 2022 9:46


Aujourd'hui dans "Punchline", Laurence Ferrari et ses invités débattent des récentes déclarations d'Emmanuel Macron en déplacement à Fouras, en Charente Maritime. Le Président de la République et candidat à l'élection présidentielle en a profité pour réaffirmer sa volonté de combattre «le tandem de l'extrême droite» que formeraient Eric Zemmour et Marine Le Pen.

The Intelligence
Oil and vodka: Russia's resilient economy

The Intelligence

Play Episode Listen Later Mar 31, 2022 22:43


After Russia invaded Ukraine, Western businesses pulled out and governments imposed punishing sanctions. But Russia's economy is proving surprisingly resilient. In the instalment of our French election series, we travel to Provence to better understand the campaign of the hard-right candidate Eric Zemmour, who has tapped into and stoked anti-Muslim sentiment. And why Lebanon's plastic surgeons are thriving amid an economic mess.For full access to print, digital and audio editions of The Economist, subscribe here www.economist.com/intelligenceoffer See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Economist Radio
Oil and vodka: Russia's resilient economy

Economist Radio

Play Episode Listen Later Mar 31, 2022 22:43


After Russia invaded Ukraine, Western businesses pulled out and governments imposed punishing sanctions. But Russia's economy is proving surprisingly resilient. In the instalment of our French election series, we travel to Provence to better understand the campaign of the hard-right candidate Eric Zemmour, who has tapped into and stoked anti-Muslim sentiment. And why Lebanon's plastic surgeons are thriving amid an economic mess.For full access to print, digital and audio editions of The Economist, subscribe here www.economist.com/intelligenceoffer See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

L'oeil de...
"Le vote Zemmour, c'est le vote sex-shop : beaucoup le font mais n'osent pas le dire"

L'oeil de...

Play Episode Listen Later Mar 31, 2022 5:15


Philippe Caverivière face à Eric Zemmour, candidat pour le parti " Reconquête " à l'élection présidentielle 2022.

Le vrai du faux
Présidentielle 2022 : on a vérifié trois déclarations de candidats sur la pollution de l'air et les gaz à effet de serre

Le vrai du faux

Play Episode Listen Later Mar 31, 2022 2:12


durée : 00:02:12 - Le vrai du faux - par : Antoine KREMPF - Jusqu'au 1er tour de l'élection présidentielle, le 10 avril prochain, le "Vrai du Faux" passe au crible les déclarations des candidats sur les grandes thématiques du débat public. Jeudi 31 mars : la pollution de l'air et les gaz à effet de serre avec Eric Zemmour, Nicolas Dupont-Aignan et Philippe Poutou.

Enfoque internacional
Le Pen y Mélenchon pelean por disputar a Macron la presidencia

Enfoque internacional

Play Episode Listen Later Mar 29, 2022 2:39


Los principales rivales del mandatario Emmanuel Macron en la elección presidencial intentan lograr el impulso necesario que los propulse al balotaje, a menos de dos semanas de la primera vuelta. Con un 28,5% de intención de voto, según un sondeo reciente de Ipsos/Sopra Steria para el diario Le Parisien, la gran incógnita para el próximo 10 de abril será saber quién se disputará con Macron la presidencia dos semanas después.  Con la guerra de Ucrania eclipsando la campaña más anómala de unas presidenciales, los sondeos muestran que la gran incógnita de estas elecciones será saber quién va a disputar a Macron la presidencia. Según la demoscopia, lo más probable es que se reedite el duelo de 2017 entre el presidente y la ultraderechista Marine Le Pen.  Yves Sintomer, politólogo de la Universidad Paris 8 y de la Universidad de Oxford ha señalado en los micrófonos de RFI: "el elemento de la guerra en Ucrania refuerza el hecho de una campaña que ya de antes no venía muy dinámica, porque, con la división de la izquierda de una parte y de la extrema derecha de otra, no existía un peligro real para el presidente Macron que será reelegido presidente." La ultraderechista Le Pen lleva semanas con una buena dinámica que le ha hecho ganar la partida por la hegemonía de la ultraderecha al polemista Eric Zemmour. El único candidato que parece con opciones de diputar a Le Pen el segundo puesto, el izquierdista Jean-Luc Mélenchon que se esfuerza en pedir el voto útil progresista para colarse en segunda vuelta. Eric Fassin, socólogo en la Universidad Paris 8, ha explicado en RFI: "Sea contra Le Pen o contra Mélenchon, creo que el elemento fundamental será la abstención. Una abstención que previsiblemente será masiva en la segunda vuelta. La izquierda en suma está entorno al 25% y la ultraderecha en el 30%. En ambos casos será insuficiente y habrá abstención masiva del no clasificado para segunda vuelta".  Aspiran a llegar al Elíseo doce personas, ocho hombres y cuatro mujeres. Detrás del trío de cabeza, formado por Macron, Le Pen y Mélenchon, aparece ya distanciada la conservadora Valérie Pécresse, con una dinámica de campaña a la baja opacada por Macron;  y entre los últimos puestos la alcaldesa de París, Anne Hidalgo para quien la desmocopia vaticina un resultado ridículo que deje a los socialistas al borde de la desaparición. Así las cosas, el actual presidente Emmanuel Macron se conforma como el candidato favorito en las encuestas para continuar siendo el mandatario del país los próximos cinco años, pero este es un hito que no ocurre desde que en 2002 Jaques Chirac fue reelegido. En cuanto a los temas de debate, tras la pandemia y su impacto en la economía, el poder adquisitivo es el tópico número uno sobre la mesa, pero la campaña está también drásticamente marcada por la guerra en Ucrania, la crisis climática y sus desafíos y, por supuesto, la inmigración, uno de los ejes de discurso tradicionales de la derecha de cara a las urnas. Con AFP y fuentes propias 

News Headlines in Morse Code at 15 WPM

Morse code transcription: vvv vvv Florida governor signs bill limiting LGBTQ instruction in schools Can the super rich solve Americas budget problem UK to detain first superyacht in British waters Turkeys Erdogan opens latest Russia Ukraine talks Moscow said to be resetting its forces I 81 still shut down day after massive multi fatal crash Oscars What Will Smiths slap says about him and us Anoosheh Ashoori tells of Iran jail hell Trump likely committed felony obstruction, federal judge rules Will Smith apologises to Chris Rock over Oscars slap Ukrainian intelligence releases names of more than 600 alleged Russian spies Bidens careless remark on Putin incenses GOP TheHill Biden pitches largest tax hike in history as part of 5.8T budget request Roman Abramovich Suffered Suspected Poisoning During Ukraine Peace Talks Bloomberg Russia Ukraine war Abramovich spotted in Istanbul peace talks After Russian forces pull back, a shattered town breathes French elections Eric Zemmour criticised over Killer Macron rally chants Jan. 6 White House logs given to House show 7 hour gap in Trump calls Twenty fines to be issued initially over No 10 lockdown parties Ros Atkins on the UKs rising Covid infections Biodiversity Pressure grows for deal to save nature

Le vrai du faux
Présidentielle : on a vérifié trois déclarations de candidats sur les étudiants et l'enseignement supérieur

Le vrai du faux

Play Episode Listen Later Mar 29, 2022 2:27


durée : 00:02:27 - Le vrai du faux - par : Antoine KREMPF - Jusqu'au 1er tour de l'élection présidentielle, le 10 avril prochain, le "Vrai du Faux" passe au crible les déclarations des candidats sur les grandes thématiques du débat public. Mardi 29 mars : les étudiants, avec Fabien Roussel, Yannick Jadot et Eric Zemmour.

C dans l'air
1er TOUR : TOUT EST ENCORE POSSIBLE ? - 28/03/22

C dans l'air

Play Episode Listen Later Mar 28, 2022 64:24


1er TOUR : TOUT EST ENCORE POSSIBLE ? - 28/03/22 Invités ROLAND CAYROL Politologue – Directeur du Centre d'études et d'analyse (CETAN) CÉCILE CORNUDET Éditorialiste politique - « Les Echos » ASTRID DE VILLAINES Cheffe du service politique - « Huffington Post » BERNARD SANANÈS Politologue – Président de l'Institut de sondages Elabe La campagne présidentielle entre dans la dernière ligne droite. Pour les candidats, c'est la dernière chance de convaincre les citoyens de se rendre aux urnes et d'essayer de contrer l'abstention. Vrai danger de l'élection, elle atteint, dans les derniers sondages, le niveau record de 30 %. Alors à moins de quinze jours du premier tour, les prétendants à l'Elysée tentent de réveiller leur base et jettent leurs dernières forces dans l'arène, à la fois tribuns de meetings, candidats de terrain ou dans les médias. Ainsi ce week-end était très politique avec quatre meetings - Jean-Luc Mélenchon à Marseille, Fabien Roussel à Toulouse, Yannick Jadot au Zénith de Paris et Eric Zemmour au Trocadéro. Un dernier grand raout pour le candidat d'extrême droite marqué une nouvelle fois par la polémique. Après le salut hitlérien d'un participant de son meeting à Toulon et des violences dans la foule à Villepinte, ce sont cette fois des « Macron assassin » qui ont retenti dans la foule et que le leader du parti Reconquête ! n'a pas désavoué. « Il n'a pas entendu ces propos » affirme-t-il mais l'affaire suscite un tollé dans la classe politique. Depuis la Guadeloupe, Marine Le Pen avait, elle, choisi de s'exprimer dans les médias. Mais le déplacement aux Antilles de la candidate d'extrême droite ne s'est pas déroulée comme prévu. Des manifestants ont perturbé samedi soir aux cris de « Le Pen dehors ! » ou « Le Pen raciste ! » la visite, contraignant l'ex-présidente du RN à interrompre l'enregistrement d'une interview et à être exfiltrée. Invité de Dimanche en politique France 3, le président de la République s'est dit « choqué » et a déploré une scène « inacceptable ». Emmanuel Macron est également revenu sur la polémique autour des contrats passés avec des cabinets externes et l'affaire dite McKinsey, du nom de ce cabinet de conseil dont les services ont été particulièrement utilisés par ses ministères. « On a l'impression qu'il y a des combines, c'est faux ». « Aucun contrat n'est passé dans la République sans qu'il respecte la règle des marchés publics. Que quiconque a la preuve qu'il y a manipulation mette le contrat en cause au pénal » a lancé le chef de l'Etat. Le Sénat a révélé le 17 mars que les contrats de l'Etat avec ces cabinets avaient « plus que doublé » entre 2018 et 2021, atteignant un record de plus d'un milliard d'euros en 2021. Les sénateurs ont par ailleurs saisi vendredi la justice pour « suspicion de faux témoignage » contre un dirigeant de McKinsey qui a affirmé lors d'une audition que son cabinet payait bien l'impôt sur les sociétés en France. Le sujet est politiquement sensible pour l'exécutif, accusé depuis l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron de multiplier les contrats avec ces groupes privés de conseil qui sont intervenus « sur la plupart des grandes réformes du quinquennat » d'après les sénateurs. McKinsey est ainsi intervenu pour « éclairer les évolutions du métier d'enseignant » et réaliser une étude sur leur rémunération au mérite (pour un montant total de 496.800 euros), sur la réforme du mode de calcul des aides personnalisées au logement (3,88 millions d'euros) ou encore dans le cadre de la campagne vaccinale contre le Covid-19 (12,33 millions). Toujours en tête des intentions de vote (28 %) devant Marine Le Pen (17,5 %), Emmanuel Macron enregistre cependant une baisse notable (-2,5 points en 3 semaines) et dans les rangs d'En Marche la sérénité d'il y a quinze jours est passée. D'autant que les instituts rappellent que l'abstention, qui s'annonce élevée, peut faire mentir tous les sondages d'aujourd'hui. Alors chez les militants LREM des voix s'élèvent contre le risque de démobilisation et poussent le chef de l'Etat à faire campagne sur le terrain. En déplacement aujourd'hui à Dijon, Emmanuel macron s'est lui dit « ouvert au combat » avec ses concurrents. DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Le grand journal du soir - Matthieu Belliard
«Macron, Assassin» : E. Macron répond à Zemmour, la campagne s'envenime !

Le grand journal du soir - Matthieu Belliard

Play Episode Listen Later Mar 28, 2022 9:55


Aujourd'hui dans "Punchline", Laurence Ferrari et ses invités débattent de la campagne présidentielle qui s'anime avec le récent tacle envoyé par Emmanuel Macron à Eric Zemmour. Le président de la République n'a pas apprécié les «Macron, Assassin» que la foule scandait à l'occasion du Meeting du candidat « Reconquête !», qui s'est déroulé hier, sur la place du Trocadéro.

Les Grandes Gueules
Le journal du Off : Eric Zemmour, le meeting est-il réussi ? - 28/03

Les Grandes Gueules

Play Episode Listen Later Mar 28, 2022 8:38


Tous les jours, dans la chronique "Le journal du Off", Jeremy Trottin vous présente toutes les informations exclusives, les indiscrétions et les coulisses autour de l'élection présidentielle 2022. « Les Grandes Gueules » animées par Alain Marschall et Olivier Truchot sont de retour pour une 18e saison ! Agriculteur, fromager, avocat, enseignante… les 14 GG, issues de la société civile, n'ont jamais peur de défendre leurs idées. Entre débats animés, accrochages et éclats de rires, ces 3 heures de talk-show sont le reflet des vraies préoccupations des Français. Cette année, Fred Hermel débarque dans les GG avec un billet d'humeur : « C'est ça la France ». RMC est une radio généraliste, essentiellement axée sur l'actualité et sur l'interactivité avec les auditeurs, dans un format 100% parlé, inédit en France. La grille des programmes de RMC s'articule autour de rendez-vous phares comme Apolline Matin (6h-9h), les Grandes Gueules (9h-12h), Estelle Midi (12h-15h), Super Moscato Show (15h-18h), Rothen s'enflamme (18h-20h), l'After Foot (20h-minuit).

Forum - La 1ere
Eric Zemmour recule dans les sondages avant l'élection présidentielle française: interview d'Etienne Girard

Forum - La 1ere

Play Episode Listen Later Mar 27, 2022 6:13


Interview d'Etienne Girard, chef du service société du journal L'Express et auteur de "Le Radicalisé: une enquête sur Eric Zemmour".

The Highwire with Del Bigtree
BON VOYAGE, MACRON?!

The Highwire with Del Bigtree

Play Episode Listen Later Mar 26, 2022 7:05


All eyes are on the coming French elections as the world watches the first political choice to vote out those who forced lockdowns, mandates and purposely made life miserable for much of their population. Opposing French PM Macron who's trying for his 2nd term is Marine Le Pen and Eric Zemmour, both siding with the unemployed healthcare workers' plight due to vaccine refusal.#EricZemmour #MarineLePen #ChristineAnderson

The Dinesh D'Souza Podcast
THE PERFORMER

The Dinesh D'Souza Podcast

Play Episode Listen Later Mar 24, 2022 50:13


In this episode, Dinesh evaluates Ketanji Brown Jackson not as a justice but rather as a performer, and grades how she is doing before her audience, the Senate.  Danielle D'Souza Gill joins her dad to talk about Jackson's mentor, the legal activist Derrick Bell. Dinesh examines the strange appeal of "the most controversial figure in France," Eric Zemmour. Dinesh looks at how the cancellation of all things Russian now extends to his own favorite hobby, chess. Dinesh concludes his analysis of Guido da Montefeltro in Dante's circle of fraud.  See omnystudio.com/listener for privacy information.

Code source
Présidentielle : comment Marine Le Pen résiste au choc Zemmour

Code source

Play Episode Listen Later Mar 18, 2022 19:01


Marine Le Pen semble remonter la pente à moins d'un mois de l'élection présidentielle. La candidate du RN gravite autour des 16% d'intentions de vote dans plusieurs enquêtes d'opinion publiées à la mi-mars. Avec un tel score, elle serait la mieux placée pour se qualifier au second tour face à Emmanuel Macron.Depuis quelques semaines, la députée du Pas-de-Calais semble aussi creuser l'écart avec son principal concurrent à l'extrême droite, Eric Zemmour, que des figures frontistes avaient fini par rallier. Après des mois de coude-à-coude, ce dernier est en recul et peine à revenir au-dessus des 12%.Le candidat de Reconquête, jugé trop favorable à Vladimir Poutine, paraît en difficulté depuis le début de la guerre en Ukraine. À l'inverse, Marine Le Pen a su clarifier ses positions vis-à-vis de la Russie en condamnant sans réserve cette invasion. Ce conflit lui a aussi permis de porter ses propositions sur le pouvoir d'achat.Cet épisode de Code source est raconté par deux journalistes du service politique du Parisien : Alexandre Sulzer et Quentin Laurent. Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Conception et préparation : Clara Garnier-Amouroux - Production : Sarah Hamny et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian - Archive : BFMTV, Europe 1, France 24, RMC, L'Opinion, CNews, Quotidien, LCI. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.