Podcasts about selon

Share on
Share on Facebook
Share on Twitter
Share on Reddit
Copy link to clipboard
  • 1,450PODCASTS
  • 6,499EPISODES
  • 20mAVG DURATION
  • 6DAILY NEW EPISODES
  • Jan 20, 2022LATEST

POPULARITY

20122013201420152016201720182019202020212022


Best podcasts about selon

Show all podcasts related to selon

Latest podcast episodes about selon

Au cœur de l'histoire
L'Inquisition (partie 2)

Au cœur de l'histoire

Play Episode Listen Later Jan 20, 2022 15:01


Au Moyen Âge, les hérétiques n'étaient pas des "pêcheurs" comme les autres. Selon l'Eglise, leur âme était corrompue et ils menaçaient aussi la foi et l'équilibre de la société. Dans ce nouvel épisode du podcast Europe 1 Studio "Au cœur de l'Histoire", Clémentine Portier-Kaltenbach revient sur les méthodes les plus effrayantes employées pour les supplicier.

Business of Bouffe
Eat's Business Spécial Fêtes de Fin d'Année | Le retour du Champagne, Noël sans foie gras et la puissance politique du sucre

Business of Bouffe

Play Episode Listen Later Jan 18, 2022 33:36


Le Figaro, Quand les animalistes veulent faire la peau au foie gras, 09/12/2021Quatre grandes villes ont déjà retiré le foie gras au menu de leurs réceptions sous la pression d'associations animalistes au premier rang desquels Peta.Dans un courrier envoyé à la mairie de Strasbourg, Peta écrit ainsi “en raison de la production importante de foie gras en Alsace, et de l'imminence de ses célèbres marchés de Noël – où des stands en font justement la promotion – un engagement officiel de votre part aurait un très fort impact! Ainsi, pourriez-vous mettre en place une politique interdisant de servir du foie gras dans vos locaux et lors des repas officiels offerts par la municipalité strasbourgeoise à diverses occasions?”. Peta a ainsi écrit un courrier similaire à une vingtaine de maires de grandes villes.Comme alternative au foie gras, les associations animalistes proposent de déguster du “faux gras”, qui est fabriqué à partir de tofu, champignon, levure et huile végétale.Si certains maires ont entendu le message de Peta et ont pris des décisions radicales (comme la maire de Strasbourg par exemple) il semble que les Français soient encore loin de passer au “faux gras”. D'après un sondage CSA pour le CIFOG publié récemment, 91% des personnes interrogées déclarent manger du foie gras et 75% ont l'intention de consommer du foie gras pour les fêtes cette année, soit 2 points de plus que l'an dernier.Par ailleurs, 14 associations, représentant plusieurs dizaines de milliers de chefs à travers tous les territoires de France et à l'international, se sont d'ores-et-déjà engagés auprès de la filière française du Foie Gras en signant le manifeste de soutien à la filière française du foie gras et un hashtag #TouchePasMonFoieGras a été lancé pour l'occasion. Les Échos, Les deux géants du foie gras Maïsadour et Euralis se rapprochent, 08/12/2021Alors que la filière foie gras a souffert ces dernières années suite à la multiplication des épidémies d'influenza aviaire, les deux leaders du secteur, les groupes coopératifs Euralis et Maisadour, réfléchissent à fusionner leurs pôles spécialisés dans le canard à foie gras. Les deux groupes représentent environ 45% de la production française de foie gras avec une production de 13 millions de canards gras chaque année. Les deux groupes ont également des marques fortes dans ce secteur : Delpeyrat et Comtesse du Barry (Maisadour) et Rougié et Maison Montfort (Euralis).L'article explique que la production de foie gras a quadruplé depuis le début des années 90 et que la filière souffre désormais de surproduction.Ils doivent toutefois obtenir l'aval des autorités de la concurrence pour un plan qui pourrait déboucher sur des restructurations Le Monde, La puissance politique du sucre, entre délices et dominations, 24/12/2021Un article très complet sur l'histoire du sucre et ses liens avec le capitalisme, la mondialisation, l'esclavagisme et la politique.Quelques chiffres pour commencer : entre le début du confinement et la fin du mois de mai 2020, les ventes de sucre ont augmenté de 30 % en France. Si la peur de la pénurie a probablement joué un rôle comme pour certains autres produits, une enquête réalisée par le Centre des sciences du goût et de l'alimentation a montré que cette période a favorisé le « manger émotionnel ».Comme le résume bien l'article, “le sucre raconte, à sa façon, la part intime de l'histoire des hommes et des femmes, de leurs joies et de leurs détresses, de leurs peurs et de leurs espoirs”. Mais surtout, “il est aussi, aux côtés des céréales, l'un des produits qui, à travers les siècles, décrit le mieux l'histoire des peuples, la violence des empires et la naissance d'une mondialisation dont il est un acteur central”. Le sucre a pendant longtemps été un “marqueur de distinction sociale et de richesse” et était réservé aux élites. Il est en effet source de plaisir et le goût sucré est devenu très tôt un marqueur social de pouvoir et un enjeu politico-religieux. Mais désormais il est présent dans tous les placards. A tel point que, depuis quarante ans, la recherche en sciences sociales s'interroge sur la raison pour laquelle “cet ingrédient jugé non essentiel aux besoins alimentaires cristallise autant les passions, au point de modeler les paysages et de peser sur les politiques publiques”.L'article propose ainsi un historique politique du sucre permettant de mieux comprendre l'ambivalence de nos comportements à son égard et d'éclairer l'origine des rapports de force dont il fait aujourd'hui l'objet.  Le Monde, Des ventes record pour les maisons de champagne, 10/12/20212020 a été une des pires années pour la filière champagne avec “des pertes de 20 % en moyenne par rapport à 2019” et, début 2021, le Comité interprofessionnel du vin de Champagne pensait qu'il faudrait plusieurs années au secteur pour s'en remettre. Et bien contre toute attente 2021 s'annonce comme une année record.C'est ce que confirme Fabrice Rosset, PDG des champagnes Deutz, qui explique “en près de cinquante ans de métier, je n'ai jamais vécu une période semblable !”. Les conséquences sont visibles : ruptures de stock un peu partout dans les grandes marques, demandes de pays étrangers qui ne sont pas satisfaites, tensions sur le marché, des cavistes français qui ne reçoivent pas la marchandise qu'ils ont commandée… Cela se traduit évidemment au niveau des chiffres. Pour Deutz, c'est une hausse de 80 % des ventes pour la cuvée classique et de 40 % pour la cuvée prestige. Et au niveau de l'entreprise, comme le précise le PDG,“+ 35 % au global par rapport à 2019, qui était notre année record. En chiffre d'affaires global, par rapport à 2020, alors que la réouverture des frontières n'est pas totale et, même si tous les indicateurs ne sont pas au beau fixe, nous dépassons les 60 %”.Parmi les explications avancées sur les performances exceptionnelles de cette année : la consommation mondiale de 2020 aurait été supérieure aux expéditions des maisons de champagne. En d'autres termes, les grossistes, importateurs et cavistes ont vendu leurs bouteilles et laissé leurs stocks baisser. Ils ne les auraient reconstitués qu'en 2021. Autre explication : l'explosion du e-commerce, en France mais surtout à l'étranger où les ventes en ligne ont été multipliées par quatre dans certains pays. Enfin les habitudes des consommateurs dans certains pays ont évolué. C'est ce qu'explique Quentin Meurisse, directeur marketing pour les maisons Mumm et Perrier-Jouët, “Aux Etats-Unis, la cuvée Mumm “Grand Cordon ” est habituellement bue au restaurant. Pour la première fois, à cause des confinements, les Américains l'ont commandée en ligne et consommée à la maison. Quand les restaurants ont rouvert, ils y ont à nouveau acheté nos bouteilles mais ils ont aussi continué à en boire chez eux”. CNBC, People are paying top dollar for cocktails with no alcohol in them, 09/12/2021En 2020, l'industrie des boissons sans alcool a connu une croissance fulgurante, les consommateurs délaissant les soirées arrosées pour privilégier leur santé et leur bien-être. Alors que certaines personnes réduisent complètement leur consommation, d'autres optent pour des boissons qui ont le même goût que leurs boissons préférées, mais sans alcool.Mais la plupart des consommateurs de ces boissons n'abandonnent cependant pas l'alcool pour de bon. Selon une étude réalisé par IWSR, 58 % des consommateurs de boissons sans alcool ou à faible teneur en alcool continuent de boire de l'alcool, mais avec modération.Aux Etats-Unis, selon des données de NielsenIQ, les ventes de boissons non alcoolisées ont augmenté de 33,2 % en 2020, pour atteindre 331 millions de dollars. Les ventes de bière et de cidre non alcoolisés ont augmenté de 31,7 %, mais surtout les ventes de spiritueux non alcoolisés ont augmenté de 113,4 % au cours de la même période.Parmi les sociétés proposant des spiritueux sans alcool, l'article cite la société CleanCo. L'article parle également de Lyre's, une start-up fondée en 2019 et qui vient de boucler une levée de fonds de 20 millions de livres en novembre. L'entreprise est désormais évaluée à 270 millions de livres. New York Times, How Will Americans Eat in 2022? The Food Forecasters Speak, 28/12/2021Comme à chaque début d'année, chacun s'adonne à l'exercice des prévisions. Le New York Times en proposent certaines récoltées auprès d'experts du secteur. Pour cette année, comme le résume bien Anna Fabrega, qui a récemment pris la direction du service d'abonnement aux repas Freshly, “la contrainte engendre l'innovation”.Selon elle et d'autres experts de l'industrie alimentaire aux États-Unis, 2022 sera de nouveau une année pragmatique façonnée par les besoins des personnes qui travaillent à domicile et par la génération Z, culinairement astucieuse mais capricieuse, dont les membres veulent des aliments contenant des ingrédients durables et une histoire culturelle forte, préparés sans exploitation et livrés de manière neutre en carbone dans les 30 minutes.Voici les prédictions mentionnées dans l'article :Ingrédient de l'année : les champignons figurent sur de nombreuses listes de prédictions, sous presque toutes les formes, des champignons psilocybines (suite au regain d'intérêt pour les substances psychédéliques) aux pleurotes qui sont utilisées comme substituts végétaux aux coquilles Saint-Jacques.Boisson de l'année : les boissons des années 1980 (Tequila Sunrise, les Long Island Iced Tea…) reviennent en force remaniés avec des jus frais, moins de sucre et des alcools de meilleure qualité. Autre tendance : l'essor des “éco spiritueux”, fabriqués à partir d'ingrédients provenant de fermes locales ou de déchets alimentaires et emballés et expédiés selon des méthodes respectueuses du climat.La viande de poulet cultivée en laboratoire : les poulets à base de plantes proposés par des entreprises comme Impossible Foods et Beyond Meat sont arrivés récemment dans les épiceries et les restaurants.Les algues à la rescousse : le varech pousse rapidement, présente un profil nutritionnel intéressant et élimine le dioxyde de carbone de l'atmosphère et l'azote de l'océan. En conséquence, le varech d'élevage va dépasser le stade du dashi et des menus de certains restaurants haut de gamme pour se retrouver dans des aliments de tous les jours comme les pâtes.Nostalgie des bonbons : les nostalgies d'enfance de la Chine (le bonbon White Rabbit et les flocons de grésil) et de la Corée du Sud (la friandise en forme de nid d'abeille ppopgi et les pailles Apollo) feront leur chemin dans les caddies et les recettes de desserts et de boissons des Américains.La montée en puissance du robusta : face à l'envolée des prix de l'arabica, le robusta, qui est moins cher et plus facile à cultiver, va revenir en force. On le trouve notamment au Vietnam et en conséquence un nouveau style de café vietnamien est en train d'apparaître dans de nombreuses villes américaines.Une vaisselle savoureuse : la qualité des cuillères, baguettes, assiettes, bols et tasses comestibles augmente et leur prix diminue, ce qui marque le début d'une véritable révolution des emballages comestibles.La saveur de l'année : l'hibiscus, qui ajoute sa teinte cramoisie et sa saveur acidulée et terreuse à tout, des cocktails aux sodas en passant par les crudités et les yaourts.L'Inde en point de mire : les aliments régionaux de l'Inde feront l'objet d'une grande attention, avec des plongées approfondies dans les plats du Gujarat, du Kerala, du Cachemire, du Tamil Nadu et de la région d'Awadh.L'ambiance de l'année : un intérêt croissant pour la nature historique et culturelle de la nourriture et son impact sur le climat ne fera qu'ajouter à ce que les prévisionnistes disent être un nouvel accent sur la gentillesse et la compréhension.Au-delà des grandes tendances, l'article met en avant certaines autres tendances naissantes : le bacon Koji, l'alcool chinois baijiu, la soupe de nouilles laksa, le riz jollof, les graines prendront le pas sur les noix en tant que source alternative de protéines, un regain d'intérêt pour les fromages sans lait provenant d'un animal, le lait de pomme de terre, le moringa, les plats de petit-déjeuner taïwanais, le thé et les olives.  Pour vous abonner à la newsletter Eat's Businesshttps://businessofbouffe.com/revue-de-presse-eats-business-newsletter

La Matrescence
REPLAY - Laissons les enfants jouer dans la nature - Matthieu Chéreau auteur

La Matrescence

Play Episode Listen Later Jan 14, 2022 59:16


Je suis en congé maternité à partir du 10 janvier 2021 pour accueillir ma 3e petite fille. Pendant les semaines qui arrivent ce sont des rediffusions qui seront proposées sur le podcast de la Matrescence tous les vendredis. Sur 103 épisodes, vous en avez forcément manqué ;-)A très vite!LAISSONS LES ENFANTS JOUER DANS LA NATURE - Diffusé en octobre 2019On a tous ce souvenir, petit, de nos sorties en forêt, de l'émerveillement ressenti à manipuler la nature. La joie en grimpant aux arbres, en découvrant les escargots, en construisant des cabanes.Malheureusement en l'espace d'une génération, ces expériences de bonheur profond et d'émerveillements à la nature ce sont petits à petits réduites pour laisser place à la vie à l'intérieur et devant les écrans.Selon une enquête de 2016 de l'institut de veille sanitaire, quatre enfants sur dix ne jouent jamais dehors pendant la semaine. Les colonies de vacances sont de plus en plus difficiles à organiser, tout comme les classes vertes.Cette déconnexion à la nature a des conséquences sur nos enfants et leur comportements, notamment sur le niveau de stress ressenti.Heureusement, dans le monde entier, des écoles dans la forêt fleurissent.Matthieu Chéreau est co-auteur du livre “Les enfants dans la nature, pour une révolution verte”.Avec Moina Fauchier Delavigne, journaliste au Monde, ils ont fait l'état des lieux de ces écoles magiques, qui enseignent en pleine nature.Le livre est passionnant, tout comme notre entretien.Bonne écoutehttp://matthieuchereau.com/https://www.reseau-pedagogie-nature.org/https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/05/04/on-a-coupe-les-enfants-de-la-nature_5294128_3232.htmlhttps://livre.fnac.com/a13526706/Moina-Fauchier-Delavigne-L-enfant-dans-la-nature?oref=00000000-0000-0000-0000-000000000000&Origin=SEA_GOOGLE_PLA_BOOKS&esl-k=sem-google%7cng%7cc294196405911%7cm%7ckpla366875966876%7cp%7ct%7cdc%7ca58200328279%7cg1553156614&gclid=Cj0KCQjwoqDtBRD-ARIsAL4pviCYzk6nMflDg4CuTDsu8-C8z3mgEtbWAh-PMU8B9jRL3ndhkaEOgYwaAuo-EALw_wcB&gclsrc=aw.dsSee Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

Revue de presse française
À la Une: «emmerder les non-vaccinés»

Revue de presse française

Play Episode Listen Later Jan 5, 2022 4:08


C'est la formule que la presse met en avant ce matin, formule tirée d'une longue interview d'Emmanuel Macron publiée par Le Parisien. Voici les propos exacts du chef de l'Etat : « les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder. Et donc, on va continuer de le faire, jusqu'au bout. C'est ça, la stratégie. Je ne vais pas les mettre en prison, je ne vais pas les vacciner de force. Et donc, il faut leur dire : à partir du 15 janvier, vous ne pourrez plus aller au restau, vous ne pourrez plus prendre un canon, vous ne pourrez plus aller boire un café, vous ne pourrez plus aller au théâtre, vous ne pourrez plus aller au ciné… » Déclaration de guerre Commentaire du journal : « le chef de l'État ne mâche pas ses mots. (…) c'est une « déclaration de guerre aux antivax. (…) Sur le front sanitaire, ce sont bien les non-vaccinés qui sont aujourd'hui trois fois plus contaminés que les vaccinés, selon les chiffres de Santé publique France. Le pays frôle désormais les 300.000 contaminations par jour. Alors dans les jours qui viennent, le chef de l'État et les siens entendent bien maintenir la pression sur cette frange de réfractaires. Avec la mise en place du passe vaccinal, qui doit être adopté le 15 janvier, dont la finalité n'est ni plus ni moins de rendre la vie impossible à ceux qui refusent encore d'avoir une injection. » Un costume de candidat ? « Emmerder les non-vaccinés » : « Des propos forts pour un président de la République, estime Le Figaro, dont la parole et les mots sont souvent choisis avec minutie et qui ne laisse rien au hasard. Surtout à bientôt trois mois de l'élection présidentielle. (…) En clair, le président de la République assume le clivage entre deux catégories de Français et exclut de facto une partie d'entre eux de la communauté nationale. Sachant sûrement que sa base électorale est largement en faveur du vaccin, Emmanuel Macron enfile son davantage son costume de candidat que de président, estime encore Le Figaro. Et ne reprend pas le mantra rassembleur réitéré par tous les locataires de l'Élysée : être le 'président de tous les Français'. » L'assaut contre le Capitole aux Etats-Unis, un an plus tard À la Une également : un an après l'assaut contre le Capitole… « Retour sur le jour où la démocratie américaine a vacillé », titre Le Monde. « Le 6 janvier 2021, des milliers de partisans de Donald Trump déferlent sur le Congrès à Washington. Depuis, une commission d'enquête tente de faire la lumière sur les événements qui ont mené à cette journée. Et sur la responsabilité de l'ancien président américain. » Un an après, donc, beaucoup de questions, pointe Le Monde : « que savait Donald Trump, et à quel moment ? Qu'a-t-il ordonné, délégué ou laissé faire ? Sa responsabilité politique et morale saute aux yeux. Peut-elle avoir une traduction pénale ? L'enjeu est existentiel, au-delà du destin d'un homme qui crie à la 'chasse aux sorcières'. Selon les études d'opinion, un Américain sur trois croit que Joe Biden a gagné l'élection présidentielle grâce à des fraudes, relève le quotidien du soir. Parmi les républicains, ce chiffre s'élève à plus de 70 %. Avec le soutien de chaînes conservatrices complaisantes et d'une toile de sites toxiques, Donald Trump a réussi à banaliser l'idée d'un vol de la présidentielle. Quels que soient les résultats des investigations sur le 6 janvier, le soupçon est un venin qui coule dans le corps américain. » Nouvelle guerre de Sécession « Un an après l'assaut du Capitole, la démocratie américaine au bord du gouffre », renchérit Libération. Libération qui se projette dans l'avenir et qui s'interroge : « que se passerait-il si, le lundi 6 janvier 2025, Donald Trump prêtait serment comme président, élu ou pas ? Quelles seraient les forces démocratiques qui l'en empêcheraient, existent-elles encore, dans cette Amérique coupée en deux, vivant une nouvelle guerre de Sécession en slow motion ? » Pour Libération, des « forces antidémocratiques » trumpistes sont toujours à la manœuvre, avec le « noyautage de l'armée », « le financement massif de milices d'extrême droite, l'instauration de lois permettant de contourner le vote dans des Etats clés, et bien sûr le tsunami incessant de fake news selon lesquelles Joe Biden a volé la présidence. » Et Libération de conclure : « on se souvient de la citation d'Alexis de Tocqueville : 'Une idée fausse, mais claire et précise, aura toujours plus de puissance dans le monde qu'une idée vraie, mais complexe'. Ce livre s'appelait De la démocratie en Amérique, et hier comme aujourd'hui, il est essentiellement un appel à ouvrir les yeux. »

Choses à Savoir
Comment entrer au Panthéon ?

Choses à Savoir

Play Episode Listen Later Jan 4, 2022 2:01


Joséphine Baker devient l'une des six femmes à avoir été honorées par une entrée au Panthéon. Mais quels sont les critères reconnus pour faire bénéficier une personnalité de cette prestigieuse reconnaissance ?Des grands hommes aux profils variés81 personnalités sont entrées au Panthéon, sans que leur dépouille y repose forcément, comme c'est le cas pour Aimé Césaire ou Joséphine Baker. Selon les époques, le profil de ces hommes et de ces femmes est très différent.La Révolution, qui transforme cette imposante église en un temple dédié à la mémoire des grands hommes, envoie au Panthéon les plus célèbres des siens, comme Mirabeau ou Marat, qui ne tardèrent d'ailleurs pas à en être délogés.Entre 1806 et 1815, Napoléon "panthéonise" sans compter. Il désigne surtout des militaires et des dignitaires du régime. Sous la IIIe République, ce sont surtout des hommes politiques, mais aussi des écrivains ou des savants, qui font leur entrée au Panthéon.Plus récemment, des résistants ont, à leur tour, été honorés par cette reconnaissance de la nation.Des critères assez vaguesDécidée par les représentants du peuple, sous la Révolution et la IIIe République, l'entrée au Panthéon est aujourd'hui du ressort du Président de la République. Les conditions d'entrée, si l'on peut dire, sont assez vagues.Il faut d'abord que la candidat à la panthéonisation ait mérité, par ses actions, la "reconnaissance nationale". La notion est assez large pour s'appliquer aussi bien à des hommes politiques qu'à des écrivains ou des scientifiques.De même, la personne pressentie doit avoir été fidèle aux "valeurs républicaines". Ce qui a incité à écarter des personnalités comme Berlioz ou Lafayette, dont les opinions monarchistes n'auraient pas été compatibles avec une entrée au Panthéon.Toutes les personnalités entrées au Panthéon sont de nationalité française, bien que, en théorie, il ne s'agisse pas d'une condition obligatoire. Enfin, la famille doit être d'accord.Ainsi, en 2009, le fils d'Albert Camus s'opposa à l'entrée au Panthéon de son père, par crainte d'une récupération politique. Pour le reste, le choix du président est libre, et reflète en général ses propres convictions. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Pouvoirs cachés
63. L'année 2022 selon le Tarot

Pouvoirs cachés

Play Episode Listen Later Jan 4, 2022 17:47


Bonne année à tous.tes ♡ !!!! Et pour bien démarrer l'année 2022, j'avais à coeur de vous offrir une petite guidance sur les énergie de cette année selon le tarot. Puisse cette guidance vous donner plus de clarté et de direction pour cette nouvelle année.  Je vous envoie beaucoup d'amour et vous dis à très vite pour un nouvel épisode.  Mon accompagnement Souveraine : Clique ici  Me retrouver sur instagram : @noelliesalgueira  Inscris toi à la newsletter et reçois ton Ebook d'Astro & Tarot gratuitement : Clique ici 

Les années lumière
2022, l'Année du verre selon l'Organisation des Nations unies

Les années lumière

Play Episode Listen Later Jan 2, 2022 106:13


Evelyne Ferron, Audrey Moores et Simon Thibault discutent de la chimie, de l'histoire et de la physique du verre; Marie-Pier Élie parle du verre des diatomées; Gino Harel donne des détails sur les greffes osseuses et les réparations dentaires faites grâce au bioverre; Alexandre Touchette s'intéresse aux panneaux solaires intégrés aux bâtiments qui peuvent produire de l'électricité; Chantal Srivastava explique le processus de recyclage du verre; Claudine Loisel répond à des questions sur la science dans la restauration des vitraux; et Renaud Manuguerra-Gagné fait une chronique sur l'histoire de la fibre optique.

Incroyable !
Au Japon on peut manger des sushis sur une femme nue

Incroyable !

Play Episode Listen Later Jan 2, 2022 1:52


Vous l'avez sans doute déjà compris : le Japon abonde de pratiques excentriques.En voici une nouvelle : chez les Nippons, il arrive que des convives dégustent des sushis... sur le corps d'une femme nue !L'art de faire la planche"Nyotaimori" ("présentation sur le corps d'une femme") : voilà comment se nomme cette drôle de pratique dans la langue japonaise.Selon les règles fixées par la tradition, une femme nue fait office de plat de service, en restant immobile durant des heures.Sur son corps, sont disposés des sushis que dégustent des hommes attablés – comme si de rien n'était.De son côté, la "participante" doit avoir un corps parfaitement épilé (notamment au niveau de son pubis ; les poils situés à cet emplacement renvoyant à une imagerie particulièrement érotique).En effet, contrairement à ce que l'on pourrait penser : dans l'esprit des Japonais, la pratique du nyotaimori n'est pas pensée pour évoquer explicitement l'univers de l'érotisme.Ne toucher qu'avec les yeuxCertes, il est difficile de nier que, dans une telle posture, une femme ne fait pas l'objet d'une certaine réification.C'est d'ailleurs pour cette raison que certains pays (comme la Chine) interdisent catégoriquement cette pratique "culinaire", à l'intérieur de leurs frontières.Cependant, chez les Japonais, le nyotaimori ne choque pas outre mesure.Il faut dire que son origine remonte à l'époque du Japon féodal.Une ère durant laquelle, les samouraïs (ces guerriers typiquement nippons) se regroupaient dans une maison de geishas, après chacun de leurs triomphes.En ces lieux, ils pouvaient alors profiter du "repos du guerrier", en dégustant notamment des mets de manière extrêmement raffinée.Car oui, c'est bien à l'idée de raffinement que la pratique du nyotaimori renvoie en priorité.En fait, pour les samouraïs, l'association d'un repas plutôt sophistiqué (en l'occurrence, les sushis) aux corps de jeunes femmes ravissantes évoquait surtout l'idéal de beauté (qui prévalait également dans d'autres activité ; comme la calligraphie, la cérémonie du thé ou encore les danses traditionnelles).Invitant à la contemplation, le nyotaimori excluait donc catégoriquement tout attouchement ou rapport sexuel. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Le Nouvel Esprit Public
Thématique : l'Église après le rapport Sauvé (avec Isabelle de Gaulmyn) / n°226 / 2 janvier 2022

Le Nouvel Esprit Public

Play Episode Listen Later Jan 2, 2022 55:38


Connaissez-vous notre site ? www.lenouvelespritpublic.frUne émission de Philippe Meyer, enregistrée au studio l'Arrière-boutique le 15 décembre 2021.Avec cette semaine :Isabelle de Gaulmyn, rédactrice en chef du journal La Croix.David Djaïz, essayiste et enseignant à Sciences Po.Marc-Olivier Padis, directeur des études de la fondation Terra Nova.Michaela Wiegel, correspondante à Paris de la Frankfurter Allgemeine Zeitung.L'ÉGLISE APRÈS LE RAPPORT SAUVÉLe 5 octobre 2021, la Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l'Église catholique (CIASE) remettait à Éric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France, un rapport « accablant ». Selon les recherches menées pendant trois ans par les douze hommes et dix femmes composant la commission avec le concours de l'Inserm, depuis 1950 216.000 personnes auraient été agressées par un prêtre ou un religieux alors qu'elles étaient mineures. Le chiffre monte à 330.000 si l'on inclut les victimes de laïcs liés à l'Église Catholique. Elle a estimé que le nombre de clercs et religieux ayant commis des violences sexuelles était compris entre 2 900 et 3 200.Lors de leur assemblée plénière à Lourdes début novembre les évêques de France admis que « ces violences ont une dimension systémique au sens où elles ne sont pas seulement le fait d'individus isolés, mais ont été rendues possibles par un contexte global ».Pour y répondre, ils ont mis en place une Instance nationale indépendante de reconnaissance et de réparation (Inirr), animée par des bénévoles aux compétences médicale, et psychologiques en matière de violences sexuelles, mais aussi de juristes et de victimes elles-mêmes.La commission a formulé 45 propositions afin de prévenir de futures agressions. Elles portent sur la gouvernance de l'Église, la formation des clercs, et la doctrine de l'Église en matière de sexualité. Jean-Marc Sauvé a également affirmé son souhait de mettre fin au secret de la confession pour les cas d'abus sexuels.Les travaux de la commission ont suscité des critiques, notamment de certains membres de l'Académie catholique de France. Huit d'entre eux, sur une soixantaine, dont le président de l'académie, Hugues Portelli, ont adressé au pape François une lettre dans laquelle ils pointent les « faiblesses méthodologiques » et les « raisonnements hasardeux » de la commission Sauvé. Après la réception de cette lettre, le pape a annulé la venue des membres de la commission, invoquant des problèmes d'agenda. En désaccord avec ce texte, plusieurs membres ont démissionné de l'Académie catholique.Certaines victimes, dont le cofondateur du collectif Prévenir et protéger Arnaud Gallais, en appellent à une réponse plus large impliquant directement l'État. Il a déclaré à l'Obs : « Le rapport Sauvé est une bombe. 330 000 victimes, ce sont 12 enfants par jour victimes de pédocriminalité de la part de l'Église […]. On pouvait s'attendre à un branle-bas de combat, l'ouverture d'une enquête, des missions de contrôle et d'inspection, des fermetures administratives… Au lieu de ça, on assiste au désengagement total de l'État ».See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

C dans l'air
LA CHINE RECONFINE… ET SORT SES GRIFFES ! - 30/12/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Dec 30, 2021 65:20


FRANÇOIS CLEMENCEAU Rédacteur en chef international - « Le Journal du Dimanche » PIERRE HASKI Chroniqueur international - « France Inter » et « L'Obs » MARY-FRANÇOISE RENARD Économiste - Université Clermont-Auvergne Auteure de « La Chine dans l'économie mondiale » NICOLE BACHARAN Historienne et politologue spécialiste des États-Unis Les mauvaises nouvelles s‘accumulent pour Pékin. Sur le plan sanitaire tout d'abord. La ville chinoise de Xi'an, où 13 millions d'habitants sont actuellement confinés, a annoncé dimanche une désinfection "totale" et durci les restrictions, au moment où la Chine enregistre un nombre record de contaminations au Covid-19 depuis 21 mois. Plusieurs foyers sporadiques apparaissent ces derniers mois, comme à Xi'an, où malgré de très fortes restrictions sanitaires 175 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés dans la ville lundi 27 décembre. Le pays applique pourtant depuis l'an passé une stratégie « zéro Covid » qui consiste à tout faire pour limiter au maximum la survenue de nouveaux cas. Les autorités redoublent même de vigilance pour éviter tout foyer d'envergure alors que les Jeux Olympiques d'hiver de Pékin doivent débuter le 4 février prochain. Des JO auxquels n'assistera aucun responsable américain, anglais, canadiens ou australiens. Conséquence du boycott diplomatique décidé par ces pays. Une décision qui a provoqué une réponse grinçante de la diplomatie chinoise, elle-même confrontée ces derniers mois à de nombreux défis. Les bras de fers se durcissent en effet avec les Etats-Unis, mais pas uniquement. Les tensions s'accroissent également avec l'Australie. Une passe d'armes avait déjà eu lieu quand Canberra avait critiqué Pékin sur sa gestion de la crise sanitaire. Mais les relations se sont encore dégradées alors que le pays a rejoint Londres et Washington au sein de l'alliance AUKUS, dont l'objectif apparait clairement de contenir la montée en puissance de la Chine dans la région indopacifique. A ces vents mauvais s'ajoute un problème de taille, qui lui n'est pas nouveau : la démographie. C'est le talon d'Achille du géant chinois. Le pays s'apprête à dévoiler les résultats de son recensement de 2020. Selon le Financial Times, celui-ci révèlerait que pour la première fois depuis la fin des années 1950, la population du pays serait en déclin. Une telle baisse signerait l'échec de la politique nataliste du président Xi Jinping. Ce dernier avait opéré un revirement stratégique dans ce domaine, en mettant notamment fin à la politique de l'enfant unique en 2015. Prendre en charge les aînés, tout en préparant sa retraite accentue encore la tendance des Chinois à mettre de l'argent de côté, alors que l'épargne est déjà à un niveau très élevé, au détriment de la consommation. Et c'est là que le bât blesse le plus. Le repli de la population, associé à son vieillissement, vient directement contrecarrer le grand dessein de Xi Jinping de développer le marché intérieur afin de réduire la dépendance de l'économie chinoise aux exportations. Alors quelle est la situation sanitaire en Chine ? Peut-elle répondre aux défis diplomatiques qui lui sont lancés ? Le pays le plus peuplé du monde va-t-il entrer dans une phase de déclin démographique ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Débat du jour
Qui est iel?

Débat du jour

Play Episode Listen Later Dec 30, 2021 29:30


C'est un petit mot qui fait grand bruit, trois lettres qui en disent long sur l'évolution de la société. «Iel» I- E- L contraction de «il» et «elle» est arrivé sans crier gare et provoque depuis un débat, voire la polémique.  Selon la définition de « iel » ajoutée, il y a quelques jours, par le dictionnaire Le Petit Robert dans son édition en ligne, ce mot est un « pronom personnel sujet de la troisième personne du singulier et du pluriel, employé pour évoquer une personne quel que soit son genre ».  Quelle est l'origine de ce mot ? Son utilisation a-t-elle un sens politique ? Qui est iel ? C'est le débat du jour.   Avec : - Julie Neveux, maîtresse de conférences en Linguistique à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université, dramaturge et autrice du livre Je parle comme je suis (éditions Grasset) - Jean Pruvost, lexicologue et historien de la langue française, auteur de l'ouvrage Les Dictionnaires français, outils d'une langue et d'une culture, aux éditions Ophrys, primé en 2007 par l'Académie française et réédité en octobre 2021 - Mathieu Avanzi, maître de conférence et chercheur en Linguistique à La Sorbonne - Anne Abeillé, professeure de Linguistique à l'Université de Paris, co-directrice de l'ouvrage, La Grande Grammaire du français (Actes Sud, septembre 2021). (REDIFFUSION)

Le français avec Yasmine
80. "Merci de ..." ou "Merci pour" ou les de

Le français avec Yasmine

Play Episode Listen Later Dec 30, 2021 4:47


80 épisodes déjà et la fin de 2021 approche à grand pas.  Est-ce que je peux te faire une confidence? Je suis émue!  Le podcast “le français avec Yasmine” a été téléchargé plus de 500 000 fois et vous êtes plus de 60 000 à être abonnés sur une plateforme. 60 K !!! Vous êtes aussi plus de 400 abonnés payants du podcast “le français avec Yasmine” à recevoir ma newsletter privée avec les transcriptions des épisodes chaque semaine.  C'est de la folie.  Évidemment, il n'y a pas assez de mots dans le dictionnaire pour te dire à quel point je suis touchée. Je suis tellement contente de t'aider à progresser en français.  Dans ce 80e* épisode, je t'explique la différence entre “merci de” et “merci pour”. Selon que tu décides d'utiliser la préposition “de” ou “pour”, le mot qui suit la préposition sera soit un nom ou un verbe. Je t'explique tout dans ton épisode.  Si tu aimes le contenu de ce podcast, aide-moi à être plus visible. Plus le podcast est visible, plus je peux financer les épisodes (qui coûtent très chers à produire). Pour m'aider, laisse-moi 5 étoiles sur Apple podcast - même si tu n'écoutes pas ce podcast sur Apple. Je m'assurerai de te remercier lors d'un prochain épisode.  *80e = quatre-vingtième Pour accéder aux transcriptions: Les transcriptions du podcast sont disponibles grâce à un abonnement. Chaque semaine, en plus de ton épisode, reçois la transcription, ma newsletter secrète et plein d'autres choses pour booster ton français. Pour me rejoindre : https://school.ilearnfrench.eu/Podcast Pour participer à mes cours :  Pour continuer cette conversation et améliorer ton français avec moi, rendez-vous sur www.ilearnfrench.eu Rendez-vous sur les réseaux sociaux: Si tu veux m'envoyer un message et me suivre sur les réseaux, suis-moi et ajoute-moi. Je te répondrai personnellement.  Instragram : https://www.instagram.com/ilearnfrench/ Linkedin : https://www.linkedin.com/in/yasmine-lesire-ilearnfrench/ Crédit musique : La musique de cet épisode est créée par le groupe Beam.  Merci à Maayan Smith et son groupe pour la musique.  Pour suivre le groupe Beam:  https://www.facebook.com/beamband/ https://store.cdbaby.com/cd/beam3 https://open.spotify.com/album/0wh9CvbPVNMi9wdqqBFFBW

Revue de presse Afrique
À la Une: la condamnation au Cameroun de militants du MRC

Revue de presse Afrique

Play Episode Listen Later Dec 29, 2021 3:52


Quarante-sept membres du principal parti d'opposition, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) ont été condamnés à des peines allant jusqu'à 7 ans de prison ferme, notamment pour rébellion et tentative d'insurrection. Le porte-parole et le trésorier du MRC figurent parmi les condamnés. Le Monde Afrique  revient sur les faits : ces militants ont été arrêtés le 22 septembre 2020, alors que leur parti et plusieurs autres projetaient des marches pacifiques contre le régime du président Paul Biya, au pouvoir depuis 1982. La police avait très violemment dispersé des centaines de manifestants notamment à Douala, la capitale économique. Des condamnations qui suscitent des réactions Notamment la colère et l'indignation du MRC nous dit le journal Le Pays.  « Tombées comme un couperet sur les têtes de partisans de Maurice Kamto, ces sanctions provoquent aussi l'incompréhension et le courroux des défenseurs des droits de l'Homme au regard de leur caractère inédit. Rarement des condamnations aussi lourdes n'avaient été prononcées contre des militants dont le seul crime est d'avoir manifesté leur ras-le-bol face à une gouvernance désastreuse. » Le Pays poursuit « Ces sanctions traduisent la volonté du président Paul Biya qui règne sans partage sur le Cameroun depuis bientôt 40 ans, d'embastiller ses opposants. C'est d'autant plus vrai que le leader du MRC, Maurice Kamto lui-même, avait été jeté en prison et y a passé 9 mois avant d'être relaxé sans procès. » En Côte d'Ivoire : des opposants toujours poursuivis pour les violences électorales de 2020 C'est ce qu'a annoncé mardi le procureur d'Abidjan, Richard Adou. « Après 6 mois d'investigations, l'Unité spéciale d'enquête sur les violences en rapport avec la présidentielle de l'an dernier a rendu publiques ses conclusions » écrit L'Observateur Paalga.  Quatre-vingt cinq personnes avaient été tuées. Plus de 230 suspects avaient été arrêtés et une quarantaine sont toujours recherchés. Mais pour l'Observateur Paalga, « Si la balle est désormais dans le camp des trois juges, de nombreux responsables politiques ont d'ores et déjà du souci à se faire. L'Unité spéciale a en effet désigné des opposants comme étant les "auteurs moraux", c'est-à-dire les commanditaires, de ces actes répréhensibles. Sont donc visés ; Simone Gbagbo, Pascal Affi N'Guessan, Maurice Kakou Guikahué, Guillaume Soro… et même d'Henri Konan Bédié, qui avait appelé à la désobéissance civile. » Le cas d'Henri Konan Bédié Jeune Afrique nous en dit davantage. Selon les enquêteurs, l'appel au boycott et à la désobéissance civile lancé quarante jours avant le scrutin par l'ancien président a été « l'un des déclencheurs » de ce nouveau cycle de violences. Début novembre 2020, au lendemain de la proclamation de la victoire d'Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié avait même annoncé la création d'un « Conseil national de transition » avec Pascal Affi N'Guessan. Le procureur décrit « une jeunesse, bras exécuteur de la violence, instrumentalisée par les leaders politiques » et « galvanisée par des discours d'appel à la haine ». La jeunesse « a été armée pour faire échec à la tenue de l'élection et accentuer le climat de terreur » souligne le rapport, cité par Jeune Afrique. « Les investigations ont par ailleurs démontré [qu'Henri Konan Bédié] finançait plusieurs opérations subversives par l'intermédiaire notamment de son directeur de cabinet. » La mort du Général Defao « Salut l'artiste », titre Aujourd'hui au Faso, « C'est une figure de la Rumba congolaise qui vient de déposer le micro.... et c'est toute la musique africaine qui perd l'un de ses ambassadeurs. » peut-on y lire.  Le Général Defao était un excellent chanteur et danseur, doublé de talent d'auteur compositeur. De 1983 à 1991, il fait les beaux jours du groupe Choc Stars, aux côtés d'une autre vedette de la chanson congolaise, Bozi Boziana. Accro aux apparitions à la télévision, le Général Defao va réussir à asseoir sa popularité. Très bon danseur adulé du public, par son talent, Defao aura contribué à sa manière à faire danser des millions de mélomanes à travers l'Afrique et le monde. Avec sa disparition, c'est donc un condensé de talents que le Congo et l'Afrique pleurent. À lire aussi : Le Congolais Général Défao, vedette de la rumba, est mort 

Le journal - Europe 1
EXTRAIT - La vente des autotests Covid-19 autorisée hors pharmacies jusqu'au 31 janvier

Le journal - Europe 1

Play Episode Listen Later Dec 28, 2021 4:32


Selon un arrêté publié mardi au Journal officiel, la vente d'autotests pour dépister le Covid-19 a été autorisée "à titre exceptionnel et jusqu'au 31 janvier 2022", alors que la grande distribution réclamait cette libéralisation depuis le printemps dernier.

Radio Maria France
L'Evangile selon Saint Mathieu (P. Stéphane-Marie) 2021-12-27

Radio Maria France

Play Episode Listen Later Dec 27, 2021 52:53


L'Evangile selon Saint Mathieu (P. Stéphane-Marie) 2021-12-27 by Radio Maria France

Europe 1 - Hondelatte Raconte
Clélia, 18 ans, et le tueur aux deux visages… - Le récit

Europe 1 - Hondelatte Raconte

Play Episode Listen Later Dec 27, 2021 29:40


En 2008, Clélia Médina est retrouvée sur les bords du canal de la Deûle près de Lille. Selon le médecin légiste, elle a reçu des coups portés à la tête avec un cric de voiture qui est retrouvé au fond du canal… 

Europe 1 - Hondelatte Raconte
Clélia, 18 ans, et le tueur aux deux visages… - L'intégrale

Europe 1 - Hondelatte Raconte

Play Episode Listen Later Dec 27, 2021 39:30


En 2008, Clélia Médina est retrouvée sur les bords du canal de la Deûle près de Lille. Selon le médecin légiste, elle a reçu des coups portés à la tête avec un cric de voiture qui est retrouvé au fond du canal… 

Accents d'Europe
Le chaudron méditerranéen à l'heure de la COP26

Accents d'Europe

Play Episode Listen Later Dec 27, 2021 19:30


Alors que débute à Glasgow, la 26ème conférence des Nations unies sur le changement climatique, Accents d'Europe regarde vers le sud. Ouragan, incendies, sécheresse, montée du niveau de la mer, pollution, on ne compte plus les maux dont souffre le pourtour de la Méditerranée. Un chaudron qui prend de plein fouet le réchauffement.  Dans le sud-est de l'Espagne, en Murcie, la mer Mineure, une des plus grandes lagunes d'eau salée d'Europe, est en train de devenir une mer morte. L'été dernier (2021), des tonnes de poissons morts ont échoué sur ses plages. Asphyxiés par une eau trop polluée... Par les nitrates de l'agriculture, par la pression touristique et par le réchauffement de l'eau. Sur place, la société se mobilise, mais les pouvoirs publics tardent à intervenir. C'est le reportage de Diane Cambon. Et la Grèce a connu l'été dernier, une de ses pires canicules. Les incendies ont détruit 100 000 hectares de forêts et de terres agricoles. Mais, l'élévation des températures affecte aussi l'espace marin. Ce qui provoque aussi des tempêtes tropicales. Les explications depuis Athènes de Joël Bronner. Au début du mois dernier, la Turquie a enfin ratifié les accords de Paris sur le climat, le premier traité international qui vise à réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre. Mais, de la parole aux actes, le chemin sera long. Selon un rapport parlementaire, le pays est encore loin d'avoir pris la mesure des changements attendus. À Istanbul, Anne Andlauer. Les images des incendies de forêt, en Grèce, en Turquie, en Sibérie ou en France, font désormais partie des catastrophes attendues de chaque été. Mais, selon les prévisions du GIEC, le Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'évolution du climat, ces épisodes vont devenir de plus en plus fréquents. Comment lutter contre ces désastres, c'est le reportage à Marseille en plein Mistral d'Alice Rouja. Et alors que les dirigeants de la planète sont très attendus à Glasgow pour trouver des solutions qui maintiennent le réchauffement de la planète au plus près d'un degré, quel rôle peut jouer l'Europe, peut-elle être une force d'entraînement avec le lancement de son pacte vert ?  C'est la question que Juliette Rengeval a posée à Pierre Charbonnier, philosophe, qui vient d'écrire Abondance et liberté, une histoire environnementale des idées politiques, aux éditions de la Découverte.   Pierre Charbonnier que vous pouvez écouter sur la longueur dans l'émission Carrefour de l'Europe, c'est tous les dimanches à 18h10 TU, et bien sûr en podcast sur le site de RFI.  (REDIFFUSION)

Les Nuits de France Culture
Nuit Michel Piccoli (3/13) : Claude Sautet : "J'ai longtemps été gêné par la façon dont les comédiens jouaient dans les films en France, je les sentais trop influencés par le théâtre"

Les Nuits de France Culture

Play Episode Listen Later Dec 27, 2021 15:00


durée : 00:15:00 - Les Nuits de France Culture - par : Philippe Garbit - Claude Sautet et Michel Piccoli étaient au micro de Roger Régent dans "Cinéma vérité" en mars 1970, à l'occasion de la sortie du film "Les Choses de la vie". Un double entretien avec le cinéaste et le comédien qui évoquaient le thème et la genèse du film. Dans les années 70 Claude Sautet a filmé Michel Piccoli dans Les Choses de la vie, Max et les Ferrailleurs, Vincent, François, Paul et les autres et Mado. Des films, Michel Piccoli en aura tourné environ deux centaines, et pas des moindres mais, pour beaucoup, c'est au cinéma de Claude Sautet qu'est associé son nom.  * En quatre films, cinq si l'on ajoute César et Rosalie où la voix du narrateur était celle de Piccoli, il faut croire que ce réalisateur aura su saisir, grâce à ce comédien, quelque chose des failles, des fragilités, de l'homme de la France pompidolienne à l'approche de la cinquantaine. "Quelque chose". mais quoi et chez quel genre d'homme ? C'était peut-être ce qu'il y avait à entendre entre les paroles de Claude Sautet et celles de Michel Piccoli qui étaient invités à présenter Les Choses de la vie dans "Cinéma vérité", lors de sa sortie en 1970.   Claude Sautet aborde dans cet entretien la genèse de son film Les Choses de la vie, dont la distribution comprend, outre Michel Piccoli, Romy Schneider et Lea Massari. Selon lui, ce qu'il y a de plus important dans un film, "c'est comment véhiculer l'émotion".  Je pense que quand j'avais 34 ans, je ne pouvais pas faire "Les Choses de la vie", parce que le personnage a 44 ans. Je ne savais pas ce que peut être un homme de 44 ans, qui a une vie normale et qui a un accident.  Il évoque ensuite le choix des acteurs et explique sa prédilection pour les grands comédiens : J'ai très longtemps été gêné par la façon dont les comédiens jouaient dans les films en France, je les sentais trop influencés par le théâtre. Michel Piccoli évoque son rôle dans Les Choses de la vie, et la manière dont ce personnage revoit sa vie dans les quelques heures qui séparent son accident de sa mort. C'est un personnage d'une telle simplicité, d'une telle clarté [.] Tout moment présent, toute action d'un individu, est complètement conditionnée par son passé, par ses souvenirs, par ses actions. Par Roger Régent  Extrait : Cinéma vérité - Claude Sautet et Michel Piccoli à propos des "Choses de la vie" (1ère diffusion : 10/03/1970) Indexation web : Etienne Rouch, Documentation Sonore de Radio France Archive Ina-Radio France

L’arbre à palabres | Deutsche Welle
L'an 2021 selon Didier Awadi, Ray's Kim et Tshoper Kabambi

L’arbre à palabres | Deutsche Welle

Play Episode Listen Later Dec 26, 2021 25:45


L'année 2021 a été déclarée par l'Union africaine, année des arts, culture et de l'héritage. Qu'a-t-il été fait en ce sens ? La DW rassemble des acteurs du monde de la culture qui témoignent et commentent aussi quelques faits marquants de l'année qui s'achève.

Reportage International
Génération post-soviétique: Vitalii Sych, quand la presse ukrainienne délaisse la langue russe

Reportage International

Play Episode Listen Later Dec 25, 2021 2:19


Fin de notre série sur la chute de l'URSS. Il y a trente ans, l'Union soviétique connaissait ses dernières heures. Aujourd'hui, nous sommes en Ukraine. À la période soviétique, la langue russe s'était largement imposée à Kiev et dans les grandes villes du pays, au détriment de l'ukrainien, relégué dans les campagnes et dans la culture populaire. Mais 30 ans plus tard, après deux révolutions et une guerre entre l'Ukraine et la Russie, la langue ukrainienne connaît un renouveau sans précédent dans l'espace public. En 2019, le Parlement ukrainien a voté une loi qui impose que la presse écrite soit imprimée avec un minimum de 50 % du contenu en ukrainien. Les groupes de presse ont eu plusieurs mois pour se préparer à l'échéance du 1er janvier 2022, mais Vitalii Sych, le rédacteur en chef de l'hebdomadaire NV, a estimé que le bilinguisme n'était pas viable. « D'un point de vue économique, pour nous, ça n'avait aucun sens, ça serait trop cher, les coûts d'impression seraient trop élevés, et on s'est alors dit : pourquoi ne pas prendre une décision radicale et complètement changer de langue ? » Depuis sa création, en 2014, le titre était publié en langue russe, comme de nombreux médias de presse écrite en Ukraine. « D'abord, j'ai demandé à la rédaction : "est-ce que vous pouvez écrire en ukrainien ? Soyez honnêtes, et pas seulement pour des raisons de patriotisme de façade." La plupart des journalistes ont répondu oui, beaucoup parlent ukrainien à la maison, même s'ils écrivaient en russe au journal. Certains ont dit que ça serait difficile, mais qu'ils y arriveraient. » 80 % des abonnés et lecteurs réguliers ont soutenu la décision d'imprimer le journal en langue ukrainienne. Et pour cause : en trois décennies, le nombre de personnes parlant ukrainien n'a cessé d'augmenter. « 50 % des Ukrainiens parlent ukrainien à la maison, un quart parle à la fois ukrainien et russe et un quart parle uniquement russe. On note une augmentation de 15 % sur 30 ans du nombre de personnes s'exprimant uniquement en ukrainien à la maison. » « Il faut une ukrainisation douce pour assurer la construction de notre État » Âgé de 46 ans, Vitalii Sych a quant à lui grandi à la période soviétique, à Vinnitsya, une ville de l'ouest ukrainophone, où pourtant à l'époque le russe était prédominant. « Quand j'étais jeune, il y avait 35 écoles secondaires dans ma ville, et seulement deux d'entre elles enseignaient en ukrainien. 1992 a été la dernière année lors de laquelle on pouvait choisir entre le russe et l'ukrainien pour l'examen d'entrée à l'université. L'année d'après, il n'y avait pas le choix, c'était seulement en ukrainien. C'est pour ça que je suis un représentant de l'ancienne génération, qui a été éduquée principalement en russe. » 30 ans après la fin de l'URSS, l'éducation dans un pays indépendant a produit une nouvelle génération qui parle naturellement ukrainien. Cependant, de plus en plus de russophones font désormais un choix conscient et civique de privilégier l'usage de la langue nationale. « Depuis 2014, un facteur politique est apparu, en raison de l'agression russe. Il y a eu une russification pendant l'Union soviétique, maintenant je crois qu'il faut une ukrainisation douce pour assurer la construction de notre État sur le long terme. Mais il faut admettre qu'il y a beaucoup qui ont plus de 30 ou 40 ans qui parlent russe pour des raisons historiques, et il y a beaucoup de patriotes parmi eux ! Je crois qu'il y avait plus de russophones que d'ukrainophones sur la ligne de front. » Selon un sondage récent, 70 % des Ukrainiens se disent fiers de leur pays et de leur culture, c'est deux fois plus qu'en 2004. Et ils sont près de 80 % à affirmer que l'ukrainien est leur langue natale, même quand, au quotidien, ils parlent souvent russe.

On The Verge
[BONUS

On The Verge

Play Episode Listen Later Dec 25, 2021 27:07


Pour cet épisode de Noël entre la dinde et la bûche, faites un peu de place à votre table scintillante pour Bruno du compte @papas0l0. Bruno va vous parler avec son phrasé unique de néo-féminisme, des a priori très nombreux sur les hommes, des Incels, des alpha, les masculinistes, de la charge mentale au sein du couple mais aussi des sujets qu'il alimente avec ses expériences personnelles : la place du non chez les hommes, le viol masculin et de la difficulté à le faire entendre et accepter, puis sur une note plus douce, le plaisir prostatique qu'il a rencontré cet été et la place du temps et de la patience pour une sexualité épanouie. Bruno vous offre même un petit tuto en fin d'épisode

Découvrir sa destinée
La sexualité dans le couple selon la destinée |Joelle Kabasele #S02E40

Découvrir sa destinée

Play Episode Listen Later Dec 24, 2021 17:01


La sexualité dans le couple selon la destinée |Joelle Kabasele MASTERCLASS OFFERT :https://bit.ly/32w1Cvc

Aujourd'hui l'économie
L'engouement autour des cryptomonnaies, un phénomène parti pour durer

Aujourd'hui l'économie

Play Episode Listen Later Dec 24, 2021 3:30


Le bitcoin, pionnier dans le domaine des cryptomonnaies depuis 2009, a atteint cette année un sommet historique : près de 70 000 dollars. On peut dire que malgré leur cours fluctuant, ces devises virtuelles sont résilientes. Il y a plus de 10 000 cryptomonnaies dans le monde aujourd'hui pour une valeur globale de près de 3 000 milliards de dollars contre 500 milliards l'année dernière. Une grande partie de ces cryptos vont disparaître, mais certaines se sont démocratisées. Principalement le bitcoin, leader pour stocker de l'argent et l'Ethereum. L'Ethereum est utilisé pour ce qui concerne les services financiers sur la blockchain, ce grand registre sécurisé qui permet de stocker et d'effectuer des transactions. Dans les pays occidentaux, en Europe, aux États-Unis, au Japon, ces cryptos sont plutôt un placement. Avec le Covid-19 et la baisse des activités, les gens ont dépensé moins et économisé plus. Ils en ont profité pour investir dans les cryptos. Un moyen de paiement dans certains pays Dans un certain nombre de pays émergents ces crypto-devises sont plutôt un moyen de paiement. Au Nigeria, en Argentine, ou au Vietnam par exemple, où la monnaie n'est pas stable, le bitcoin est utilisé pour vendre et acheter des biens. Beaucoup de gens n'ont pas de comptes bancaires. Ils ont en revanche presque tous un smartphone et peuvent créer un porte-monnaie virtuel, toucher, envoyer des cryptomonnaies, se bancariser en quelque sorte. Ces monnaies décentralisées échappent au contrôle des banques et sont extrêmement volatiles. Il y a toujours le risque de perdre sa mise, mais le marché des cryptomonnaies est aujourd'hui plus structuré qu'il ne l'était et les plateformes d'échanges mieux régulées. Elles inspirent davantage confiance. Surtout quand certains grands patrons font la pub des cryptos. On l'a vu avec Elon Musk, patron de Tesla, qui a acheté plus d'un milliard de bitcoins. Dès lors, les gens se sont mis à acheter des bitcoins. Avant lui, l'Américain Michael Saylor, le patron de MicroStrategy, spécialisé dans l'édition de logiciel, a investi plus d'un milliard de dollars en bitcoins pour se protéger contre l'inflation. Selon lui, trop de liquidités ont été injectées dans l'économie américaine, sans création de richesse, ce qui fait flamber les prix. Un essor qui devrait se prolonger Avec le bitcoin, cela ne peut pas arriver parce qu'il n'y en a 21 millions dans la blockchain, pas plus. Donc on ne peut pas faire marcher la planche à billets, comme on dit, avec le bitcoin. Et puis il existe aussi des cryptomonnaies stables, qui prennent de l'ampleur : les stable coins. Une unité stable coin = un dollar. D'ailleurs la quatrième plus grosse devise virtuelle est le stable coin TCR-USDT. Les cryptomonnaies devraient donc continuer leur essor. D'après Cathie Rosalie Joly, avocate spécialisée dans les cryptomonnaies, chez Bird et Bird. L'Union Européenne par exemple planche actuellement sur une directive, la directive Mica (Market in Crypto Assets) qui devrait harmoniser la réglementation des plateformes d'achats et de vente de cryptomonnaies en Europe.  Un moyen de contrôler les risques, mais alerte Philippe Herlin, expert en cryptomonnaie, trop de réglementations risque de freiner le développement des cryptos actifs et de la blockchain en Europe face aux États-Unis. Les Américains ont en effet pris de l'avance depuis que l'État chinois a interdit les cryptomonnaies au profit de son propre crypto yuan. Il craint qu'il ne passe dans ce domaine ce qui ce qui s'est passé avec l'internet. Les grosses entreprises du numérique les Gafam sont américaines et les Européens, n'ont pas d'acteurs du numérique de cette dimension-là. 

Entendez-vous l'éco ?
L'économie selon... 14/44 : L'économie selon... Éric Reinhardt

Entendez-vous l'éco ?

Play Episode Listen Later Dec 23, 2021 58:05


durée : 00:58:05 - Entendez-vous l'éco ? - par : Tiphaine de Rocquigny - De son sens de l'épargne à ses rêves matérialistes, la classe moyenne est dépeinte sans concession chez Eric Reinhardt, qui puise son inspiration au coeur même de son histoire personnelle. Un univers littéraire où se mêle violences économiques et émancipation, inégalités culturelles et espoir. - invités : Eric Reinhardt Romancier et dramaturge

Les journaux de France Culture
Le variant Omicron majoritaire en France dans les tout prochains jours

Les journaux de France Culture

Play Episode Listen Later Dec 22, 2021 20:39


durée : 00:20:39 - Journal de 18h - Selon le gouvernement, le nouveau variant du Covid se répand "à très vive allure" sur tout le territoire. Le nombre de contaminations quotidiennes pourrait dépasser les 100 000 avant la fin du mois. Malgré la dégradation de la situation, Emmanuel Macron s'engage à respecter le calendrier électoral.

Le journal de 18h00
Le variant Omicron majoritaire en France dans les tout prochains jours

Le journal de 18h00

Play Episode Listen Later Dec 22, 2021 20:39


durée : 00:20:39 - Journal de 18h - Selon le gouvernement, le nouveau variant du Covid se répand "à très vive allure" sur tout le territoire. Le nombre de contaminations quotidiennes pourrait dépasser les 100 000 avant la fin du mois. Malgré la dégradation de la situation, Emmanuel Macron s'engage à respecter le calendrier électoral.

Reportage Afrique
Shebabs Somalie [3/3]: le fléau des recrutements forcés

Reportage Afrique

Play Episode Listen Later Dec 21, 2021 2:25


Ces deux dernières années, et sur fond de grave crise politique en Somalie, les insurgés islamistes ont regagné du terrain. Selon l'ONU, les cas de recrutements forcés d'enfants ont augmenté cette année par rapport à 2020. Ce qui pousse de nombreuses familles à fuir les zones rurales sous contrôle des shebabs pour la ville. De notre envoyée spéciale à Baidoa, au sud-ouest de la Somalie,  Zoulikha est mère de sept enfants. C'est pour s'épargner la douleur de les voir rejoindre les shebabs qu'elle a fui son village, dans le district de Berdale, entièrement contrôlé par les insurgés. « Ils prennent les enfants dès qu'ils atteignent l'âge de 15 ans, souligne-t-elle. Soit en nous menaçant soit en les endoctrinant. Ils les convainquent que s'ils meurent au combat, ils accéderont au paradis. La pression était énorme et j'ai dû partir avant que cela n'arrive. » En février et avril dernier, le HCR a accueilli à Baidoa deux vagues de déplacés en provenance de cette zone. 7 000 personnes au total, fuyant une campagne de recrutements forcés « Si les parents refusent de livrer leurs enfants, parfois ils leur infligent des amendes exorbitantes pour les forcer, expliqueAdam Ali Ibrahim, qui coordonne l'accueil des déplacés dans l'État du Sud-Ouest. C'est ainsi que l'on voit des parents obliger leurs enfants à quitter la ville pour revenir au village et rejoindre les shebabs. Ils n'ont pas le choix. Ce sont des populations vulnérables, qui ne sont pas armés et sont entièrement sous le contrôle des shebabs ». Faire pression sur les familles  Pour dicter leur loi et garnir leurs rangs de jeunes combattants, les shebabs ne reculent devant rien, déplore Abdullahi Watiin, directeur de cabinet du président de la région Sud-Ouest. « Les shebabs s'appuient aussi sur les chefs traditionnels pour faire pression sur les familles, décrit-il. Et n'hésitent pas même à mettre certains parents en prison, pour les forcer à faire enrôler leurs enfants. C'est vraiment dur pour eux, et c'est l'une des raisons qui fait que le nombre de déplacés ne cesse d'augmenter. » La prison, c'est parfois aussi le sort parfois réservé aux proches de ceux qui osent déserter. Hassan a été recruté de force par les shebabs à 14 ans, puis extirpé de leurs rangs, grâce à l'un de ses oncles. « Quand j'ai déserté, les shebabs ont arrêté mes parents, et ils m'ont appelé pour me dire : "On détient tes proches, si tu veux qu'on les libère il faut revenir." Je leur ai dit : "Vous pouvez les tuer, je ne reviendrai pas." Et par chance, ils les ont libérés. » De ces six mois passés dans les rangs des shebabs, Hassan retient surtout les longues heures de formation idéologique : « Ils me disent : "Ton père n'est pas un bon musulman, ton grand-père non plus. Ce sont nos ennemis. Mais toi, tu es un bon musulman, car tu vas les combattre avec nous." » Une idéologie, dit-il, qu'il absorbait sans vraiment comprendre à l'époque et dont, devenu jeune adulte, il perçoit l'horreur aujourd'hui. 

C dans l'air
BORIS JOHNSON ET LE CAUCHEMAR OMICRON – 21/12/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Dec 21, 2021 65:34


BORIS JOHNSON ET LE CAUCHEMAR OMICRON – 21/12/21 Invités PASCAL BONIFACE Directeur de l'IRIS Institut de Relations Internationales et Stratégiques RYM MOMTAZ - Correspondante à Paris Spécialiste des politiques européennes « Politico Europe » JON HENLEY Grand reporter - « The Guardian » CAMILLE NEVEUX Grand reporter au service international « Le Journal du Dimanche » ÉRIC ALBERT - En direct de Londres Journaliste - Correspondant à Londres - « Le Monde » La fin de l'année tourne au cauchemar pour Boris Johnson. Embourbé depuis plusieurs semaines dans un scandale à rallonge sur la tenue, ou non, de plusieurs fêtes à Downing Street, l'année dernière, en pleine période de confinement, le dirigeant sur qui les affaires glissaient jusqu'alors sans trop de dommages voit sa côte de popularité s'effondrer et son autorité remise en question par ses troupes. Au plus bas dans les sondages depuis le début de son mandat, en juillet 2019, le Premier ministre britannique a connu la semaine dernière une fronde dans son propre camp au Parlement, un fiasco électoral dans l'un des bastions du Parti conservateur et la démission surprise de son ministre du Brexit. Lâché par David Frost, Boris Johnson s'enfonce un peu plus dans la crise en cette fin d'année et la question de son avenir politique est désormais posée par ses opposants politiques mais aussi dans son propre camp conservateur. L'union de seulement 54 députés conservateurs est nécessaire pour renverser le Premier ministre : si ces députés rédigent une lettre de défiance à son encontre, un processus pour trouver un remplaçant peut être lancé. Et dans la presse, les rumeurs galopent sur une éventuelle compétition interne pour le remplacer alors que les scandales s'accumulent, l'inflation s'envole et les contaminations au variant Omicron s'emballent de manière spectaculaire, chamboulant les plans de Noël des Britanniques. Les scientifiques britanniques qui conseillent les autorités ont averti samedi soir que le nombre de nouvelles infections par jour pourrait atteindre entre 600.000 et deux millions d'infections d'ici la fin du mois, si de nouvelles mesures ne sont pas prises immédiatement. Selon les experts, les admissions à l'hôpital pourraient culminer entre 3.000 et 10.000 par jour, tandis que le nombre de décès pourrait grimper entre 600 et 6.000 quotidiennement. Mais des députés conservateurs s'opposent à toutes nouvelles restrictions car ils refusent de restreindre les libertés individuelles et collectives. Alors, Boris Johnson a convoqué une réunion de son cabinet lundi. Et face à la pression de ses ministres, il a décidé de temporiser : « Nous sommes d'accord sur le fait que nous devons dorénavant consulter les données en permanence, heure par heure, a déclaré le Premier ministre. Et malheureusement, je dois vous dire que nous devons nous réserver la possibilité de prendre d'autres mesures pour protéger le public. » Pas de nouvelles mesures donc, malgré les 91 000 personnes testées positives rien que lundi, et un doublement observé des cas tous les deux-trois jours. DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Aujourd'hui l'économie
Pénuries de main-d'œuvre en France: «au secours, plus personne ne veut travailler»...

Aujourd'hui l'économie

Play Episode Listen Later Dec 21, 2021 3:30


En France, dix-huit mois après le début de la crise sanitaire qui a mis à l'arrêt des pans entiers de l'économie, certains secteurs d'activité sont confrontés à une pénurie de main-d'œuvre. Il y avait déjà des difficultés avant cette crise, mais le phénomène s'est accentué. Selon la Banque de France, 44% des entreprises auraient des difficultés à recruter, alors que la reprise est là et que les besoins sont importants. Comment explique-t-on ces pénuries de main-d'oeuvre ?    Le chômage partiel a joué un rôle important. Au plus fort de la crise sanitaire, 700 000 entreprises ont recouru à ce dispositif avantageux mis en place par le gouvernement, afin d'éviter des licenciements. Au total il y a eu jusqu'à huit millions de salariés en chômage partiel, soit un salarié sur trois du secteur privé. Deux millions d'entre eux en bénéficient encore. Maintenus à leurs postes, ils auraient, en temps normal, cherché un emploi. Et puis la généralisation du télétravail durant les confinements a modifié le rapport au travail. Certaines personnes ont changé de vie, déménagé, d'autres ont entamé une reconversion professionnelle et sont en formation.  Différents secteurs sont concernés y compris ceux qui emploient des travailleurs qualifiés où les salaires sont élevés.  Parmi les secteurs les plus touchés, se trouvent ceux de l'hôtellerie et de la restauration, qui emploient de nombreux saisonniers contraints de travailler en horaires décalés et les jours fériés. Selon le GNI, l'organisation des restaurateurs, en une année, soit entre février 2020 et février 2021, la restauration a perdu 237 000 employés. Autre secteurs concernés : l'aide à domicile, la logistique, le transport routier, le bâtiment, où le recours à l'intérim est récurrent, sans oublier la pénibilité du travail pour ces catégories professionnelles. Coincés entre le remboursement des prêts garantis par l'État et la reprise de l'activité, la pénurie de main-d'oeuvre est un frein à la reprise. Alors de quels moyens disposent les chefs d'entreprise pour recruter  ? Les employeurs doivent se montrer attractifs. Cela passe forcément par une revalorisation des salaires, mais aussi par une réorganisation du travail. Dans un contexte où les offres d'emploi sont supérieures à la demande, les salariés peuvent imposer leurs conditions. Certaines entreprises proposent de la formation continue, des jours de télétravail ou mettent en avant leur engagement social et environnemental. Et quand cela n'est pas possible comme pour  la restauration, les patrons proposent de réduire l'amplitude horaire en supprimant la coupure entre le service du midi et celui du soir, au profit d'une journée continue. Cela permet de terminer le soir un peu plus tôt. D'autres font le choix d'aménager de nouveaux horaires d'ouverture, par exemple en supprimant le service du samedi midi et en fermant l'établissement le dimanche, afin que les salariés bénéficient d'un repos dominical. ►À écouter aussi : Invité France- Hôtellerie-restauration: la hausse des salaires «n'est pas égale pour tous les niveaux» Pour répondre à la pénurie de main-d'œuvre, le mot d'ordre semble être « l'adaptation », cela va-t-il suffire ?  Revaloriser les salaires et réduire l'écart des durées hebdomadaire du travail ont un double objectif : ramener les gens vers l'emploi afin de faire baisser le chômage, actuellement à 8,1 % de la population active, mais également renforcer le pouvoir d'achat pour soutenir la croissance. Le patronat y est favorable, inquiet des difficultés de recrutement il soutient les augmentations de salaire, tout en rappelant que c'est une charge pour les employeurs. L'organisation table sur la prime Macron, défiscalisée. Quant aux  pouvoirs publics, ils prévoient de renforcer les contrôles des chômeurs pour s'assurer qu'ils cherchent bien un emploi. Ils misent également sur le « Contrat d'Engagement Jeune » destiné aux moins de 26 ans sans formation ni emploi. En échange d'une allocation de 500 euros mensuels ils suivront une formation d'environ 20 heures par semaines durant 6 à 12 mois

On en parle - La 1ere
Détecter les troubles cognitifs pour arrêter de conduire à temps

On en parle - La 1ere

Play Episode Listen Later Dec 20, 2021 5:14


Selon une étude lausannoise, il est souvent possible dʹidentifier plusieurs années à lʹavance les seniors menacé.e.s par des troubles cognitifs susceptibles de les empêcher de conduire. Il devient ainsi possible de retarder lʹéchéance, avec des cours et des exercices, et aussi de préparer sereinement la vie dʹaprès, sans permis de conduire. Ioannis Kokkinakis, Chef de clinique à Unisante, répond aux questions de Mathieu Truffer.

Les Nuits de France Culture
Une Nuit avec Mark Twain 8/11 : Selon Hemingway : "Avant Mark Twain, il n'y avait rien. Depuis, on n'a rien fait d'aussi bien"

Les Nuits de France Culture

Play Episode Listen Later Dec 19, 2021 25:59


durée : 00:25:59 - Les Nuits de France Culture - par : Philippe Garbit - Dans "Panorama - Radio Jeunes" en décembre 19909, à l'occasion de la parution dans la collection "Bouquins" d'un volume consacré à l'écrivain américain Mark Twain (1935-1910), Michel Bydlowski, réunissait quelques aficionados du père de Tom Sawyer pour évoquer sa vie et son oeuvre.

C dans l'air
OMICRON : OBLIGATION VACCINALE « DÉGUISÉE » - 18/12/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Dec 18, 2021 67:05


OMICRON : OBLIGATION VACCINALE « DÉGUISÉE » - 18/12/21 Invités : DR PATRICK PELLOUX Médecin urgentiste au SAMU de Paris - Président de l'AMUF Association des Médecins Urgentistes de France DR FAÏZA BOSSY Médecin généraliste à Paris SOPHIE AURENCHE Journaliste - « RTL » NICOLAS BERROD Journaliste – « Le Parisien – Aujourd'hui en France » PR PHILIPPE AMOUYEL – En direct de Lille Épidémiologiste et professeur de santé publique - Université de Lille « Faire peser la contrainte sur les non-vaccinés ». En annonçant hier soir la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal, le Premier ministre Jean Castex assume de rendre la vie de plus en plus compliquée aux anti-vaccin. Fini donc la possibilité d'obtenir le QR-Code grâce à un test négatif, seuls les schémas vaccinaux complets activeront bientôt le sésame pour rentrer dans les bars, restaurants et lieux de loisirs. Les entreprises toutefois ne seraient pas concernées, tout comme peut être les transports mais la question est toujours à l'étude. Ce changement devrait avoir lieu dès le début 2022, après un examen de loi à l'Assemblée. Une décision qui s'est attiré les foudres de l'opposition. À droite comme à gauche, on dénonce une obligation vaccinale qui ne dit pas son nom. C'est en réalité à cause de la déferlante du variant Omicron que le gouvernement accélère. L'ouverture depuis mercredi dernier de la vaccination aux enfants de 5 à 11 ans à risques a aussi été une manière pour l'exécutif de passer à la vitesse supérieure. La Haute Autorité de santé (HAS) doit maintenant se prononcer en début de semaine pour l'élargissement de la vaccination à tous les enfants de moins de 11 ans. Les premières injections devraient alors débuter ce mercredi 22 décembre. Le Comité consultatif national d'éthique a cependant exclut d'imposer un pass sanitaire pour les plus jeunes. Pendant ce temps-là au Royaume-Uni, l'Agence sanitaire de santé britannique estime entre 300.000 et 400.000 les nouvelles infections dues à Omicron chaque jour. Cette situation a poussé plusieurs pays d'Europe a serrer la vis. Le Danemark a refermé ses bars, théâtre et cinémas. L'Irlande a imposé un couvre-feu à 20h pour ses pubs. Les Pays-Bas ont avancé les vacances scolaires d'une semaine. De l'autre côté de l'Atlantique, aux Etats-Unis, le Président Joe Biden lui ne mâche pas ses mots en prédisant aux non-vaccinés un « hiver de mort ». Enfin, en France, si le gouvernement a voulu limiter la casse sur le plan économique, les boîtes de nuit ont tout de même du refermer pour 4 semaines. Une « injustice » selon les acteurs du milieu de la nuit, qui soulignent leur respect sans faille des contrôles sanitaires. Selon ces patrons de discothèques, la fermeture de leurs établissements pousserait aussi les jeunes à organiser des soirées privées, où les mesures sanitaires sont pour le coup moins respectées. Alors, la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal va-t-il se faire sans heurts en France ? Allons-nous vers des restrictions similaires à celles que prennent nos voisins européens ? La colère du milieu de la nuit en France est-elle légitime ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Les Gentilshommes
Comment assouvir mon désir de maternité - Aude - Hotline des Gentilshommes

Les Gentilshommes

Play Episode Listen Later Dec 17, 2021 17:29


Lors de cette Hotline, Pascal a émis des doutes quand à la proposition de notre invitée. Une de nos abonnées a tenu à compléter le propos pas des chiffres (c'est son métier d'analyser les chiffres et merci à elle de nous avoir partagé cette info). Selon une étude de l'IFOP publiée en janvier 2017 la proportion de célibataires est plus importante à Paris (44%) que dans le reste de la France (33%). Voici le lien à suivre : https://www.ifop.com/publication/observatoire-de-la-vie-sexuelle-des-parisiens-le-sexe-a-paris/ Les Gentilshommes ce sont 3 amis (Coni, Dan et Pascal), qui ont décidé de poser à des copines des questions concernant les rapports amoureux. à chaque épisode nous recevons une nouvelle invitée et nous abordons un nouveau thème avec bienveillance.Premier podcast en France à aborder le sujet sous cet angle, Les gentilshommes ont été nominés pour le trophée de "L'homme féministe de l''année 2021" par MediaClubEllesVous pouvez nous soutenir sur tipeee : https://fr.tipeee.com/lesgentilshommes​​​ - interagir avec nous sur les réseaux sociaux : Facebook et Instagram : https://www.instagram.com/lesgentilshommes_​ et enfin nous retrouver sur notre site web www.lesgentilshommes.frCRÉDITSLes Gentilshommes est un podcast de Good Men Media. Cet épisode a été enregistré a distance et en direct lundi 29 novembre 2021. Production et Réalisation : Les Gentilshommes. Ingénieur du son : Mitch. Community Management : Cynthia. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Habillage Sonore : Shkyd / Compagnie Club. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Choses à Savoir ÉCONOMIE
Combien vaut une maison dans un métavers ?

Choses à Savoir ÉCONOMIE

Play Episode Listen Later Dec 16, 2021 1:43


Selon certains réseaux sociaux, comme Facebook, les univers virtuels seraient l'avenir d'Internet. C'est pourquoi le géant américain, et bien d'autres entreprises, misent sur le "métavers", où même les maisons et les terrains peuvent s'acheter et se vendre, souvent très cher.Un univers virtuelLe "métavers" est un univers virtuel dans lequel les internautes, munis de casques de réalité virtuelle adaptés, peuvent, par le biais de leurs doubles virtuels, échanger entre eux et même se rencontrer.Dans cet univers fictif, chacun pourra faire les mêmes expériences que dans le monde réel. Casque sur la tête, l'internaute "envoie" ainsi son avatar partager un verre dans un bar plus vrai que nature, assister à un spectacle ou, pourquoi pas, rencontrer ses collègues de travail.L'immobilier encore plus cher que dans la vieEt dans ce "métavers", on peut même, comme dans la vraie vie, s'intéresser à l'immobilier et acheter ou vendre des terrains et des maisons.Pour cela, on se sert d'une monnaie virtuelle, qui se présente sous la forme de "tokens". Ce sont des sortes de jetons, qu'on peut assimiler à des actifs digitaux assortis d'une certaine valeur.C'est ainsi qu'une société vient de débourser l'équivalent de près de 2,5 millions de dollars pour acquérir, sur une plateforme de réalité virtuelle, 116 parcelles d'un terrain virtuel.La zone est située au cœur d'un quartier virtuel très élégant, consacré aux vêtements dernier cri. L'acheteur compte utiliser son terrain pour y créer des commerces et y organiser, à terme, des défilés de mode.Mais le record, pour l'instant, a été battu par une autre entreprise américaine, qui a dépensé plus de 4 millions de dollars pour acheter un terrain sur une autre plateforme.On le voit, ces terrains virtuels, et les maisons qu'on y construit, coûtent en général plus cher que dans la vraie vie. En effet, ils sont plus onéreux qu'à San Francisco, qui est pourtant connue comme une ville où les prix de l'immobilier sont très élevés.Même le mètre carré et les logements de Manhattan, à New York qui, pourtant, sont encore plus hors de prix, sont un peu moins chers que les maisons du "métavers". Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Le moment Meurice
2021 selon Édith

Le moment Meurice

Play Episode Listen Later Dec 16, 2021 5:27


durée : 00:05:27 - Le moment Meurice - par : Guillaume Meurice - Pour faire le bilan de cette année 2021, Guillaume Meurice est allé retrouver sa chère et tendre: Édith.

Par Jupiter !
2021 selon Édith

Par Jupiter !

Play Episode Listen Later Dec 16, 2021 5:27


durée : 00:05:27 - Le moment Meurice - par : Guillaume Meurice - Pour faire le bilan de cette année 2021, Guillaume Meurice est allé retrouver sa chère et tendre: Édith.

Si tu écoutes, j'annule tout
2021 selon Édith

Si tu écoutes, j'annule tout

Play Episode Listen Later Dec 16, 2021 5:27


durée : 00:05:27 - Le moment Meurice - par : Guillaume Meurice - Pour faire le bilan de cette année 2021, Guillaume Meurice est allé retrouver sa chère et tendre: Édith.

Entendez-vous l'éco ?
L'économie selon... 13/44 : L'économie selon... Marie Desplechin

Entendez-vous l'éco ?

Play Episode Listen Later Dec 16, 2021 58:45


durée : 00:58:45 - Entendez-vous l'éco ? - par : Tiphaine de Rocquigny - Marie Desplechin a fait de ses œuvres un univers où se côtoient imaginaire du livre pour enfant et mise en lumière de sujets de société. Une conciliation subtile qui fait alors pleinement ressortir le sens de l'engagement de cette autrice qui use alors du réel comme une matière à éduquer. - invités : Marie Desplechin Ecrivain, auteure de livres pour adultes et pour enfant.

L'éclairage éco - Nicolas Barré
Elon Musk : l'homme de l'année selon Times

L'éclairage éco - Nicolas Barré

Play Episode Listen Later Dec 15, 2021 4:09


Nicolas Bouzou fait le point sur une question d'actualité économique. Le célèbre magazine américain "Time" a dévoilé la "Une" de son numéro rituel sacrant la personnalité de l'année. Pour 2021, le choix de la rédaction de l'hebdomadaire s'est porté sur Elon Musk, directeur général de l'entreprise automobile Tesla Motors et conquérant de l'espace avec son projet Space X.

Choses à Savoir SCIENCES
Les fruits pressés perdent-ils leurs vitamines ?

Choses à Savoir SCIENCES

Play Episode Listen Later Dec 14, 2021 1:38


Les jus de fruits pressés ont une excellente réputation. On cite souvent, parmi les bienfaits qu'on leur prête, la présence de vitamines dans ce type de boisson. En fait, il semble qu'une telle affirmation ne réponde pas vraiment à la réalité.Des vitamines qui se perdent peu à peuLes vertus qu'on attribue aux jus pressés sont nombreuses : ils redonneraient de l'énergie, faciliteraient le transit intestinal et seraient une source de vitamines. Selon les fruits utilisés, on y trouverait notamment des vitamines C, des vitamines A ou encore des vitamines B1.Beaucoup de gens pensent que les jus de fruits frais contiennent autant de vitamines que les fruits dont ils proviennent. C'est vrai si vous buvez très rapidement votre jus de fruits.Mais plus vous attendrez, moins les vitamines seront présentes dans la boisson. En effet, elles s'altèrent si elles sont exposées à la chaleur, aux ultraviolets ou à l'oxygène. Elles sont alors victimes de l'oxydation, qui tend à les détruire.Au bout de deux jours, un jus de fruits laissé à la lumière et à une certaine température, commence à perdre de ses vitamines. Si leur production remonte un peu, par la suite, leur diminution continue est inéluctable.Enfin , il semblerait que les jus de fruits pasteurisés perdent encore plus vite leurs vitamines.La cuisson n'est pas plus favorable aux vitaminesPresser des fruits, pour en faire des jus frais, n'est donc pas la meilleure façon de conserver les vitamines qu'ils contiennent. Dès lors, les bienfaits qu'on peut en attendre sont moins évidents qu'on ne le croit souvent.Et, dans l'ensemble, les vitamines ne seront pas plus préservées si vous choisissez de faire cuire vos fruits, pour confectionner une compote par exemple. Il est vrai que la cuisson favorise la production de certaines vitamines, comme la vitamine A. Mais on la trouve surtout dans les carottes et les tomates.Mais d'autres vitamines, présentes dans les fruits, comme la vitamine B1, et plus encore la vitamine C, sont beaucoup plus sensibles à la chaleur. On considère généralement que 10 à 50 % des vitamines sont détruites à la cuisson. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Le grand journal du soir - Matthieu Belliard
Beauvais : le gouvernement ferme la Grande mosquée

Le grand journal du soir - Matthieu Belliard

Play Episode Listen Later Dec 14, 2021 6:39


Aujourd'hui dans "Punchline", Laurence Ferrari et ses invités débattent de la fermeture de la Grande mosquée de Beauvais. Selon une information Europe 1, un intervenant présenté comme un imam serait à l'origine de prêches radicaux dispensés dans la mosquée.

Les Grosses Têtes
AH OUAIS ? - Pourquoi faut-il éviter de prendre une rondelle de citron avec sa boisson dans un bar ?

Les Grosses Têtes

Play Episode Listen Later Dec 14, 2021 2:13


Selon une étude menée en 2008, la moitié des rondelles de citron qu'on trouve dans les boissons qu'on vous sert au bar ou au restaurant présentes des traces de matières fécales. La question est comment tout cela a atterri sur les rondelles de citron. Cette saison, les Grosses Têtes vous proposent de découvrir ou redécouvrir le nouveau podcast de Florian Gazan. Dans "Ah Ouais ?", Florian Gazan répond en une minute chrono à toutes les questions essentielles, existentielles, parfois complètement absurdes, qui vous traversent la tête. Un podcast RTL Originals.   Découvrez la page Facebook Officielle des "Grosses Têtes" : https://www.facebook.com/lesgrossestetesrtl/ Retrouvez vos "Grosses Têtes" sur Instagram : https://bit.ly/2hSBiAo Découvrez le compte Twitter Officiel des "Grosses Têtes" : https://bit.ly/2PXSkkz Toutes les vidéos des "Grosses Têtes" sont sur YouTube : https://bit.ly/2DdUyGg

Laurent Gerra
PÉPITE - Michel Chevalet vous explique l'intérêt des sondages

Laurent Gerra

Play Episode Listen Later Dec 13, 2021 1:36


Selon un sondage "Elabe BFMTV", Valérie Pécresse l'emporterait devant Emmanuel Macron avec 52 % des voix. Mais à 6 mois de l'élection présidentielle, ces sondages veulent-ils vraiment dire quelque chose ? Michel Chevalet vous répond.

Priorité santé
Covid-19: la cinquième vague en Europe

Priorité santé

Play Episode Listen Later Dec 13, 2021 48:30


Selon le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, la progression de la cinquième vague de Covid-19 est « fulgurante ». Pour le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, la France est touchée par cette cinquième vague de contaminations due au coronavirus, depuis mi-octobre 2021. En Europe, l'Autriche s'est reconfinée et envisage une vaccination obligatoire à moyen terme. L'Allemagne fait face à une flambée inédite. Les dernières mesures annoncées à l'issue du Conseil sanitaire du 6 décembre 2021 permettront-elles de freiner la flambée amorcée en France ? Quelles fractures territoriales persistent en France et dans les DOM-TOM ? Pourquoi les gestes barrières sont-ils moins respectés ? Pr Arnaud Fontanet, chef de l'Unité d'Épidémiologie des maladies émergentes à l'Institut Pasteur et professeur au Conservatoire national des Arts et Métiers, membre du Conseil Scientifique Michel Pletschette, médecin attaché au Département des Maladies infectieuses et tropicales du Centre médical de l'Université de Munich, en Allemagne Dr Raed Arafat, chef du Département des situations d'urgence (DSU) au ministère des Affaires intérieures en Roumanie. ► En fin d'émission, nous parlons des Assises du cannabis thérapeutique qui auront lieu le 16 décembre 2021 au Ministère de la Santé et des Solidarités. Nous interrogeons à ce sujet le Dr Pascal Douek, médecin, patient atteint d'une sclérose en plaques, expert du cannabis médical et auteur du livre Le cannabis médical, une nouvelle chance, publié aux éditions Solar.

Ah ouais ?
150. Pourquoi faut-il éviter de prendre une rondelle de citron avec sa boisson dans un bar ?

Ah ouais ?

Play Episode Listen Later Dec 13, 2021 1:56


Selon une étude menée en 2008, la moitié des rondelles de citron qu'on trouve dans les boissons qu'on vous sert au bar ou au restaurant présentes des traces de matières fécales. La question est comment tout cela a atterri sur les rondelles de citron. C'est assez simple en vérité : les gens ont la sale habitude de rarement se laver les mains après être allés aux toilettes. Dans "Ah Ouais ?", Florian Gazan répond en une minute chrono à toutes les questions essentielles, existentielles, parfois complètement absurdes, qui vous traversent la tête. Un podcast RTL Originals.

Le monde devant soi
Pourquoi l'armée russe se déploie aux portes de l'Europe

Le monde devant soi

Play Episode Listen Later Dec 10, 2021 34:46


Des bruits de bottes se sont fait entendre aux portes de l'Europe début décembre. Ce ne sont malheureusement pas ceux des pas de Saint Nicolas, mais ceux des talons des soldats russes qui se massent à la frontière ukrainienne. Les tensions entre les deux pays restent vives depuis l'annexion de la péninsule de Crimée par la Russie en 2014. Selon une note du renseignement américain citée par le Washington Post, Moscou préparerait une offensive pour l'année prochaine mobilisant jusqu'à 175.000 hommes. L'armée russe concentrerait ainsi ses forces sur quatre points stratégiques, avec une cinquantaine de groupes tactiques de combat. Les services ukrainiens se préparent aussi et craignent une «escalade d'envergure» des forces russes fin janvier. Le ministre de la Défense ukrainien Oleksii Reznikov a affirmé devant le Parlement de son pays que son voisin avait entamé des «exercices militaires» et «testait ses moyens de communication». Face à cette démonstration de force, la réponse occidentale a été ferme: le 7 décembre, Joe Biden a fait savoir à Vladimir Poutine lors d'un sommet virtuel qu'il s'exposait à de «fortes sanctions, entre autres économiques». Le président russe a répondu en s'inquiétant d'une éventuelle expansion de l'OTAN à l'Est de l'Europe, quand le conseiller diplomatique du Kremlin rappelait, en substance, que l'armée russe avait bien le droit de faire ce qu'elle voulait sur son territoire. Si l'Union européenne n'a pas été conviée, le président des États-Unis s'est entretenu avec quatre chefs d'États européens –français, allemand, italien et britannique– pour affirmer l'engagement de ces pays à «agir pour maintenir la paix et la sécurité en Europe», qui ont fait part de leur détermination à faire en sorte que la souveraineté de l'Ukraine soit respectée. On a encore une fois le sentiment de se retrouver à la veille d'une troisième guerre mondiale, comme souvent avec la Russie. Mais a-t-on affaire à un énième coup de pression de Vladimir Poutine pour contenir l'OTAN et pour essayer d'exister sur la scène internationale? Ou y a-t-il de vraies raisons de s'inquiéter? À lire sur le même sujet: La Russie est-elle réellement sur le point d'envahir l'Ukraine? Le Monde devant soi est un podcast hebdomadaire d'actualité internationale présenté par Christophe Carron, avec Jean-Marie Colombani, directeur de la publication de Slate.fr, et Alain Frachon, éditorialiste au Monde spécialisé dans les questions internationales. Musique: «True Messiah (LilRod Edit)», DJ Freedem Réalisation et montage: Aurélie Rodrigues Si vous aimez Le Monde devant soi, pensez à l'exprimer en nous donnant la note maximale sur votre plateforme de podcast préférée, en en parlant autour de vous et en laissant vos commentaires sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.

Le podcast des Maternelles
Après 10 ans d'espoir, mon bébé miracle

Le podcast des Maternelles

Play Episode Listen Later Dec 9, 2021 27:00


Selon certaines études, 29 % des couples en parcours PMA ont des chances de concevoir un enfant naturellement. Ce qui peut paraitre fou lorsque les années passent et que les couples enchainent les protocoles sans voir une grossesse arriver. Après 10 ans d'essais dont plus de six ans de PMA, Cécile est tombée enceinte naturellement, alors qu'ils étaient résolus avec son conjoint, à mener une vie sans enfant. Aujourd'hui, elle est la maman comblée de Clément, 2 ans. Elle revient sur son parcours avec nous. Florence de Wailly, psychologue et psychanalyste à la maternité du Centre hospitalier de Versailles, répond aux questions des internautes sur l'infertilité de certaines femmes et les parcours PMA.

EMCI TV Prières inspirées
Marche selon ton appel, pas celui de l'autre (1 Corinthiens 7:17)

EMCI TV Prières inspirées

Play Episode Listen Later Dec 6, 2021 29:39


Le Nouvel Esprit Public
Rouge, Vert, Jaune : la méthode allemande / France - Grande-Bretagne : le torchon brûle / n°222 / 5 décembre 2021

Le Nouvel Esprit Public

Play Episode Listen Later Dec 5, 2021 61:15


Connaissez-vous notre site ? www.lenouvelespritpublic.frUne émission de Philippe Meyer, enregistrée en public le 2 décembre 2021 à Évron.Avec cette semaine :Béatrice Giblin, directrice de la revue Hérodote et fondatrice de l'Institut Français de Géopolitique.Marc-Olivier Padis, directeur des études de la fondation Terra Nova.Lucile Schmid, membre du comité de rédaction de la revue Esprit.Richard Werly, correspondant à Paris du quotidien helvétique Le Temps. ROUGE,VERT, JAUNE : LA MÉTHODE ALLEMANDE En Allemagne, après moins de deux mois de négociations, les Verts, les sociaux-démocrates (SPD) et les libéraux (FDP) se sont entendus le 24 novembre sur un contrat de coalition de 177 pages. Baptisé « Oser plus de progrès - alliance pour la liberté, la justice et la durabilité », ce contrat a pour priorités immédiates la relance et la réorganisation de la lutte contre l'épidémie autour de l'obligation vaccinale, alors que le pays connaît une flambée des contaminations. Le programme de gouvernement concerne la lutte contre le changement climatique et la limitation de la hausse des températures à 1,5 °C, qui devient un objectif général pour les ministères de l'agriculture, du logement et de l'énergie. La couverture de 80 % de la consommation d'électricité par des énergies renouvelables est prévue dès 2030 contre 40 % aujourd'hui. La coalition insiste sur la nécessité d'investir massivement dans la modernisation du pays, dont les infrastructures, en particulier numériques, sont vétustes, un plan d'investissement sans hausse des impôts et du déficit. Le contrat prévoit deux mesures sociétales auxquelles seront sensibles les jeunes, principal électorat des Libéraux et des Verts : le droit de vote à partir de 16 ans et la légalisation du cannabis, en distribution contrôlée pour les majeurs. Les trois partis s'accordent sur une hausse du salaire minimum de 9,35 euros à 12 euros, sur la réforme des retraites et sur la construction de 400 000 logements par an. En Europe, le nouveau gouvernement souhaite s'engager dans une politique volontaire et active. Il ouvre la voie à une révision du pacte de stabilité et prévoit de consacrer 3 % du PIB à l'action internationale ce qui est compatible avec la hausse de l'effort de défense.Le poste de chancelier revient au social-démocrate Olaf Scholz, qui a permis au SPD de terminer en tête des élections du 26 septembre dernier - il doit encore recevoir l'onction du Bundestag, a priori la semaine prochaine. Le portefeuille des Finances est attribué au FDP. Leur chef, Christian Lindner, fervent défenseur de l'orthodoxie budgétaire, est pressenti pour l'occuper. Les Verts obtiennent les Affaires étrangères, qui devraient échoir à leur co-leader Annalena Baerbock, ainsi qu'un « super-ministère » regroupant Economie et Climat, qui devrait être dirigé par l'actuel coprésident des Verts Robert Habeck, qui deviendra vice-chancelier. Les Verts ont également obtenu les portefeuilles de l'Agriculture et de l'Environnement, et celui de la Famille. C'est la première fois qu'une coalition de trois formations va diriger l'Allemagne. Après avoir franchi avec succès l'étape des négociations le SPD, les Verts et le FDP doivent désormais convaincre les membres de leurs propres partis d'approuver le texte pour former un gouvernement.Le contrat de coalition est une tradition allemande qui remonte à 1961. Un document qui n'est pas juridiquement contraignant. Sous la dernière grande coalition de la chancelière sortante Angela Merkel, près de 20 % des objectifs inscrits en 2018 dans le contrat liant la CDU-CSU au SPD n'ont pas été réalisés.***FRANCE - GRANDE-BRETAGNE : LE TORCHON BRÛLELa relation diplomatique franco-britannique s'est envenimée après le naufrage d'une embarcation qui a coûté la vie à vingt-sept migrants. Le lendemain, Boris Johnson a rendu publique sur Twitter une lettre à Emmanuel Macron avant qu'elle ne soit remise à son destinataire. Le Premier ministre britannique y demandait à la France de reprendre les immigrés arrivant sur les côtes de la Grande-Bretagne... « On ne communique pas d'un dirigeant à l'autre sur ces questions-là par tweets et par lettres qu'on rend publiques », a dénoncé le président français. En représailles, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annulé l'invitation de son homologue britannique à une réunion consacrée aux migrants à Calais. A l'issue de celle-ci, le ministre de l'Intérieur a appelé le Royaume-Uni à ouvrir un « accès légal à l'immigration » et à prendre « ses responsabilités », rappelant que, chaque année, 30 000 demandes d'asile sont enregistrées en Grande-Bretagne contre environ 150 000 en France. Il a précisé que la France n'entend pas remettre en cause les accords du Touquet de 2004. Ces accords placent la frontière britannique côté français et stipulent que Paris ne peut pas laisser les migrants traverser la Manche. En 2018, est venu s'ajouter le traité de Sandhurst en vertu duquel le Royaume-Uni a accepté de verser chaque année quelque 50 millions d'euros pour renforcer la protection et la surveillance des côtes françaises. Si les Britannique dénombrent 20 000 tentatives de traversées interceptées par les services français en 2021, Emmanuel Macron évoque, lui, 47 000 tentatives ininterrompues et 7 800 migrants sauvés par les services de secours.Au-delà de la crise des migrants, les tensions se sont accumulées à propos de la pêche. Selon les accords du Brexit, les pêcheurs européens ont toujours accès à certaines eaux britanniques, et une licence doit leur être accordée pour peu qu'ils apportent la preuve qu'ils y pêchaient déjà auparavant. Mais Paris estime que les Français ont été délibérément lésés dans l'octroi de ces permis, notamment les petits chalutiers, qui peinent à apporter les preuves nécessaires de leurs anciennes activités dans les 6 à 12 milles nautiques des côtes britanniques et autour des îles anglo-normandes. Selon le président, 40 % des demandes de licence sont encore en attente, onze mois après la signature de l'accord commercial, tandis que le Royaume-Uni soutient avoir délivré 98 % des permis demandés par la flotte européenne. Les pêcheurs français ont lancé le 26 novembre, une opération de blocage de ports et des accès au fret du tunnel sous la Manche, côté français, pour exiger le règlement de ce litige avec le Royaume-Uni.La crise de confiance bilatérale s'était déjà aggravée en septembre lorsque Paris a découvert que Londres avait négocié en secret avec les États-Unis et l'Australie un accord de partenariat stratégique, Aukus, qui a précipité l'annulation d'un contrat de vente de sous-marins français à Canberra.See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.