Podcasts about Parlement

  • 683PODCASTS
  • 2,649EPISODES
  • 21mAVG DURATION
  • 2DAILY NEW EPISODES
  • Nov 16, 2022LATEST
Parlement

POPULARITY

20152016201720182019202020212022

Categories



Best podcasts about Parlement

Show all podcasts related to parlement

Latest podcast episodes about Parlement

La Loupe
Les chinoiseries de Marine Le Pen

La Loupe

Play Episode Listen Later Nov 16, 2022 18:32


Un dîner avec le très controversé ambassadeur chinois, un texte aux allures de déclaration d'amour à Pékin et des votes complaisants au Parlement européen : le Rassemblement national entretient des liens troubles avec le régime de Xi Jinping, au moment même où celui-ci se coupe de l'Occident... Analyse d'intérêts réciproques avec Camille Vigogne-Le Coat, spécialiste de l'extrême-droite au service politique de L'Express. Retrouvez tous les détails de l'épisode ici et inscrivez-vous à notre newsletter.L'équipe :Écriture : Margaux LannuzelPrésentation : Xavier YvonMontage : Ambre RosalaRéalisation : Jules KrotAlternante : Marion GalardCrédits : Europe 1, CNewsMusique et habillage : Emmanuel Herschon / Studio TorrentCrédits image : Nicolas Liponne / NurPhoto via AFPLogo : Anne-Laure Chapelain / Thibaut ZschieschePour nous écrire : laloupe@lexpress.fr Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

C dans l'air
CDLA L'INVITÉ - PASCAL CANFIN - 07/11/22

C dans l'air

Play Episode Listen Later Nov 7, 2022 10:30


JUSQU'OÙ IRONT LES ACTIVISTES DU CLIMAT ? – 07/11/22 PASCAL CANFIN Député européen et Président de la Commission environnement du Parlement européen La COP 27 s'est ouverte, dimanche, à Charm el-Cheik, en Egypte, pour deux semaines de négociations sur le climat. Plus de 40 000 personnes de 196 pays – dirigeants, négociateurs et société civile – y sont attendues. Du côté de la France, c'est en élève « exemplaire » de la lutte contre le changement climatique qu'Emmanuel Macron entend s'exprimer lundi à la COP27 en Égypte, avant d'enchaîner les rendez-vous pour afficher son bilan environnemental, face à des militants déjà déçus par ce début de quinquennat. Lors d'une rencontre sur place avec des jeunes, le président a affirmé : « Il faut qu'on ait les États-Unis et la Chine qui soient vraiment au rendez-vous », car les Européens sont « les seuls à payer ». Il faut donc « mettre la pression sur les pays riches non européens, leur dire “vous devez payer votre part” » pour aider les pauvres face au changement climatique, a-t-il ajouté. Inondations historiques au Pakistan, canicules à répétition en Europe, ouragans, incendies, sécheresses… Le combat pour le climat est une « question de vie ou de mort, pour notre sécurité aujourd'hui et pour notre survie demain », insistait récemment le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres. La question du financement des dégâts inévitables déjà causés par le changement climatique va être abordée lors de la COP27, selon l'agenda adopté dimanche par consensus. Les pays pauvres et vulnérables, peu responsables du réchauffement mais très exposés à ses conséquences dévastatrices, insistaient depuis des mois pour que cette question des « pertes et dommages » (ou préjudices) soit officiellement inscrite à l'ordre du jour de la COP, ce à quoi les pays riches étaient très réticent… L'action climatique n'a jamais été aussi urgente, et pourtant le contexte géopolitique fait courir le risque d'une relégation de ces enjeux cruciaux au second plan. Alors, que faut-il attendre de cette COP ?quels sont les enjeux de la COP 27 ? Comment se déroulent les négociations ? Quelles sont les marges de manoeuvre sur place ? Pascal Canfin sera l' invité de Caroline Roux et reviendra sur les enjeux de cette COP 27 pour faire face à l ‘urgence climatique .

Choses à Savoir HISTOIRE
Quelle est l'affaire du collier de la Reine ?

Choses à Savoir HISTOIRE

Play Episode Listen Later Nov 3, 2022 2:53


Pour écouter le podcast Faits Divers de Choses à Savoir: Apple Podcast: https://podcasts.apple.com/us/podcast/faits-divers/id1634132713 Spotify: https://open.spotify.com/show/206pWa4UKAgDLTLgx5l9ch?si=ac8911da8028483b Deezer: https://deezer.com/show/3871907 Google Podcast: https://www.google.com/podcasts?feed=aHR0cHM6Ly9mZWVkcy5tZWdhcGhvbmUuZm0vRk9ETDc1NTQ3MTkxMzI%3D ------------------------------- L'affaire du collier de la Reine est sans doute le plus grand scandale de l'Ancien Régime finissant. Tout part de la commande par Louis XV d'un fabuleux collier de diamants, qu'il destine à sa favorite du moment, Mme du Barry. Mais, à la mort du Roi, celle-ci est exilée. Les bijoutiers, qui n'achèvent de fabriquer le joyau qu'en 1778, cherchent à le vendre. Ils l'offrent alors à Marie-Antoinette, dont le goût pour les bijoux est bien connu. Mais la Reine refuse, à plusieurs reprises, d'acheter le collier. C'est alors qu'une escroquerie va se mettre en place. Elle implique une aventurière, la comtesse de La Motte, et son amant, Louis Marc Antoine Rétaux de Villette. Un grand personnage y est également mêlé. Il s'agit du cardinal de Rohan, prince-évêque de Strasbourg et grand-aumônier de France. Ce prélat de cour, qui mène une vie dissolue, s'est entiché de la Reine. Mme de La Motte rencontre donc le cardinal et lui confie que la Reine a pensé à lui pour acheter en sous-main le fameux collier, qu'il lui remettrait ensuite, par l'intermédiaire de la comtesse. Celle-ci, qui se fait passer pour une amie de la Reine, lui montre de fausses lettres, signées "Marie-Antoinette de France". Le naïf prélat aurait dû savoir qu'une Reine de France ne signe que de son prénom. Mais, ne se rendant compte de rien, il tombe dans le panneau. Le cardinal se rend donc chez le joaillier et se porte caution, au nom de la Reine, pour l'achat du collier. Il le remet à Mme de La motte qui, avec ses complices, s'empresse de le revendre. Le bijoutier, ne voyant pas ses traites honorées, se rend à Versailles. Là, la supercherie est dévoilée. La comtesse de La Motte est arrêtée et condamnée à être fouettée et marquée au fer rouge de la marque des voleurs. Quant au cardinal de Rohan, il est exilé et perd son poste de grand aumônier. Mais il est acquitté par le Parlement de Paris. De son côté, la Reine perd le peu de réputation qui lui restait dans cette malheureuse affaire. Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

Les matins
Elections législatives en Israël : la victoire des passions tristes ?

Les matins

Play Episode Listen Later Nov 2, 2022 122:28


durée : 02:02:28 - Les Matins - par : Guillaume Erner - Mardi 1er novembre, les Israéliens étaient appelés aux urnes après une énième dissolution du Parlement, la cinquième en trois ans et demi. Des élections législatives qui marquent le retour de l'ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu aux côtés d'un parti d'extrême-droite. - invités : Alain Dieckhoff Directeur du CERI-Sciences Po, directeur de recherche au CNRS; Eva Illouz Sociologue

Les matins
Parlement hostile, moteur franco-allemand grippé… Comment Emmanuel Macron compte-t-il dépasser les blocages ?

Les matins

Play Episode Listen Later Oct 31, 2022 120:11


durée : 02:00:11 - Les Matins - par : Guillaume Erner - - invités : Luc Rouban directeur de recherche au CNRS / CEVIPOF (Centre de recherches politiques de Sciences Po), auteur notamment de « Quel avenir pour la fonction publique ? », ed. La documentation française, 2017.; Hélène Miard-Delacroix Professeure d'histoire et de civilisation de l'Allemagne contemporaine à Sorbonne Université

C dans l'air
L'INFLATION ACCÉLÈRE... MACRON SOUS PRESSION – 28/10/22

C dans l'air

Play Episode Listen Later Oct 28, 2022 61:19


L'INFLATION ACCÉLÈRE... MACRON SOUS PRESSION – 28/10/22 EXPERTS YVES THRÉARD Éditorialiste, directeur adjoint de la rédaction – « Le Figaro » NEILA LATROUS Cheffe adjointe du service politique – « France Info » GAËLLE MACKE Directrice déléguée de la rédaction – « Challenges » BERNARD SANANÈS Politologue – Président de l'Institut de sondages Elabe Après le vote par les députés RN de la motion de censure de la Nupes sur le Projet de loi de finances (PLF) 2023, Emmanuel Macron a haussé le ton mercredi soir sur France 2 contre l'alliance de gauche, qu'il accuse d'être du côté du « cynisme et du désordre ». Il a aussi clairement appelé les députés Les Républicains à faire « alliance » avec ses troupes. Devant le nombre de textes qui s'annoncent au Parlement - énergies renouvelables, police, nucléaire, retraites, immigration -, le chef de l'Etat a opté pour la stratégie de la main tendue de façon pérenne plutôt que de tenter de trouver des accords texte par texte. Mais c'est non, lui a répondu le patron des députés LR à l'Assemblée. « Au fond, on ne sait toujours pas où Macron veut mener le pays. Une gestion au jour le jour, sujet par sujet, ça fait de la dette mais ça ne fait pas une politique », a tweeté Olivier Marleix. C'est aussi sur Twitter que le parti LR a répondu aux propos présidentiels, par un visuel proclamant sans équivoque : « Nous sommes résolument dans l'opposition ! » Une offre faite par le chef de l'Etat en personne à la télévision refusée par Les Républicains sur les réseaux sociaux. Tout ceci en dit long sur l'état de faiblesse du camp présidentiel et du gouvernement d'Elisabeth Borne qui a dû pour la troisième fois en une semaine brandir hier le 49.3 pour faire passer l'ensemble du projet de loi de finances sur la Sécurité sociale alors qu'une nouvelle journée de grève et de manifestations pour demander de meilleurs salaires se déroulait dans le pays à l'appel de la CGT. Débuté autour de la question du budget 2023, le bras de fer politique va se poursuivre dans l'hémicycle sur fond de tensions sociales et d'accélération de l'inflation dans le pays : + 6,2 % sur un an selon une toute première estimation de l'Insee. Une hausse due à la flambée des prix de l'énergie mais aussi à ceux de l'alimentation et de produits manufacturés. « Nous devons passer cette tempête en protégeant les plus faibles » a affirmé mercredi soir le chef de l'Etat. Face à la hausse du coût de la vie, il a confirmé des aides ciblées pour les ménages et un mécanisme à trois niveaux pour amortir la hausse des prix du gaz et de l'électricité pour les entreprises et les collectivités, qui jusqu'ici ne bénéficient pas du bouclier tarifaire. Le président de la République a en revanche exclu une indexation des salaires sur les prix, réclamée par l'opposition et certains syndicats, renouvelant ses appels à une « répartition plus juste » des profits dans les entreprises, par le dialogue social. Mais ces mesures seront-elles suffisantes ? Avec des factures d'électricité multipliées par 3 ou par 10, nombre d'entreprises, d'agriculteurs et d'artisans font face à des difficultés de trésoreries en cette fin d'année et le patronat évoque le risque d'un mur de faillites. Quand du côté des salariés, l'augmentation des prix est durement ressentie et oblige de plus en plus de Français à diminuer leurs achats voire à sauter des repas. Selon l'Insee, les dépenses de consommation des ménages sont en baisse de 3% par rapport à septembre 2021. La consommation alimentaire a, elle, baissé de 1,6 % sur le dernier trimestre. DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard, Corentin Son, Benoît Lemoine PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Les enjeux internationaux
Au Pérou, le président Pedro Castillo face à son parlement

Les enjeux internationaux

Play Episode Listen Later Oct 28, 2022 15:19


durée : 00:15:19 - Les Enjeux internationaux - par : Baptiste Muckensturm - Au Pérou, le président Pedro Castillo est visé par un recours constitutionnel pour corruption ; accusé d'être à la tête d'une organisation criminelle, une action pouvant entraîner sa suspension. Que signifie cette poursuite de la part de la procureure générale du pays Patricia Benavides ? - invités : Adriana Urrutia Directrice de l'école de Science Politique à l'Université Antonio Ruiz de Motoya, et présidente de l'association civile Transparencia

Les Grandes Gueules
Les indiscrets politiques : Quand le lobby pro chasse se rebelle au Parlement - 26/10

Les Grandes Gueules

Play Episode Listen Later Oct 26, 2022 8:05


Avec : Bruno Pomart, ancien policier du Raid. Johnny Blanc, fromager. Et Marie-Anne Soubré, avocate. - Alain Marschall et Olivier Truchot présentent un show de 3 heures avec leurs invités, où actualité rime avec liberté de ton, sur RMC la radio d'opinion. Dans les Grandes Gueules, les esprits s'ouvrent et les points de vue s'élargissent. 3h de talk, de débats de fond engagés où la liberté d'expression est reine et où l'on en ressort grandi ! Cette année, une nouvelle séquence viendra mettre les auditeurs au cœur de cette émission puisque ce sont eux qui choisiront le débat du jour ! Et pour cette 18ème saison, Alain Marschall et Olivier Truchot, accompagnés des GG issues de la société civile feront la part belle à l'information et au divertissement. En simultané sur RMC Story.

Le fil sciences
L'automne dans la Loire 4/5 : Les 4 saisons de la Terre au carré : La Loire une personnalité à protéger ? (suite au Parlement de Loire)

Le fil sciences

Play Episode Listen Later Oct 21, 2022 54:31


durée : 00:54:31 - La Terre au carré - par : Mathieu Vidard - Nous naviguons aujourd'hui sur la Loire, du côté de Rochecorbon, avec la Rabouilleuse, école de Loire. L'occasion de réunir des participants des auditions du Parlement de Loire, évoquer la personnalité juridique du fleuve et les diverses manières de sensibiliser à la protection du fleuve. - réalisé par : Valérie AYESTARAY

La Terre au carré
L'automne dans la Loire 4/5 : Les 4 saisons de la Terre au carré : La Loire une personnalité à protéger ? (suite au Parlement de Loire)

La Terre au carré

Play Episode Listen Later Oct 21, 2022 54:31


durée : 00:54:31 - La Terre au carré - par : Mathieu Vidard - Nous naviguons aujourd'hui sur la Loire, du côté de Rochecorbon, avec la Rabouilleuse, école de Loire. L'occasion de réunir des participants des auditions du Parlement de Loire, évoquer la personnalité juridique du fleuve et les diverses manières de sensibiliser à la protection du fleuve. - réalisé par : Valérie AYESTARAY

C dans l'air
L'INCROYABLE HYPOTHÈSE BORIS JOHNSON ! - 21/10/22

C dans l'air

Play Episode Listen Later Oct 21, 2022 63:31


EXPERTS PHILIP TURLE Journaliste britannique Chroniqueur international – « France 24 » GEORGINA WRIGHT Directrice du programme Europe – Institut Montaigne ESTHER LENEMAN Journaliste, ex-correspondante au Royaume-Uni FLORENTIN COLLOMP Journaliste – « Le Figaro » Spécialiste Europe, ex-correspondant à Londres Elle se rêvait en nouvelle «Dame de fer» du XXIe siècle. Finalement, Liz Truss a établi un record, celui du plus court mandat de Premier ministre de l'histoire britannique. Après 44 jours à Downing Street, la dirigeante conservatrice a jeté l'éponge, hier en milieu de journée. Deux mois après avoir poussé vers la sortie Boris Johnson enlisé dans une succession de scandales, les députés conservateurs ont de nouveau fait tomber leur leader. Ils ont désormais huit jours pour lui trouver un successeur. Le parti conservateur qui dispose d'une majorité écrasante à la Chambre des communes et souhaite éviter à tout prix une élection générale anticipée a rapidement défini les contours de ce scrutin interne. Ainsi trois candidats seulement pourront concourir et chacun devra être parrainé par au moins 100 députés sur les 357 que comptent les conservateurs. Ils ont jusqu'à lundi 14 heures pour se présenter. Le nom du nouveau Premier ministre sera donc annoncé d'ici à vendredi, avant la publication des prochaines prévisions budgétaires prévue le 31 octobre. Mais déjà plusieurs noms circulent notamment celui de Rishi Sunak, l'ancien ministre des Finances, battu par Liz Truss lors de la phase finale du processus de désignation du chef du parti conservateur cet été. Jeremy Hunt, nouveau ministre des Finances, et Penny Mordaunt, ministre chargée des relations avec le Parlement, font également partie des prétendants possibles. Enfin une candidature de Boris Johnson n'est pas non plus à exclure. Quel que soit le futur Premier ministre, il sera le cinquième depuis le référendum du Brexit en 2016 et le troisième en deux mois. Il prendra la tête d'un parti miné par les divisions, face à une opposition au plus haut dans les sondages, mais surtout d'un pays plongé dans une grave crise économique et sociale. L'inflation dépasse les 10 %, au plus haut depuis quarante ans, dans un contexte social tendu au Royaume-Uni, où les grèves se sont multipliées ces derniers mois, notamment dans les transports, et alors que de plus en plus de foyers britanniques ont bien du mal à boucler les fins de mois. Selon une étude, la moitié des Britanniques réduiraient leur nombre de repas à cause de la crise. Alors qui succèdera à Liz Truss ? Quelle est la situation en Grande-Bretagne ? Quelles sont les raisons de la crise politique et économique outre-Manche ? Le Royaume-Uni commence-t-il à payer la note du Brexit ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard, Corentin Son, Benoît Lemoine PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Nuus
Sassa lê klagtes na talle miljoenêrs oor voordeel van R350 ontvang het

Nuus

Play Episode Listen Later Oct 14, 2022 0:14


Die Suid-Afrikaanse Agentskap vir Maatskaplike Sekerheid het aan die Parlement bevestig dat strafsake geopen is teen mense wat die agentskap bedrieg en voordeel getrek het uit die maatskaplike hulp-noodtoelaag. Die woordvoerder van die agentskap, Paseka Letsatsi, sê Sassa het weens die bedrog aansienlike finansiële verliese gelei. Hy sê ryk mense wat miljoene verdien, het voordeel getrek uit die toelaag van 350 Suid-Afrikaanse rand en hulle is vol vertroue dat dié mense aan die pen sal ry:

Le Reportage de la rédaction
Aboubakar Soumahoro, premier député italo-ivoirien au Parlement italien

Le Reportage de la rédaction

Play Episode Listen Later Oct 14, 2022 4:18


durée : 00:04:18 - Comme personne - En Italie, la droite et l'extrême droite ont gagné les élections. Mais parmi les nouveaux entrants à la Chambre des députés, Aboubakar Soumahoro, ivoirien, n'a la nationalité italienne que depuis dix ans. Il est aujourd'hui le seul député noir du Parlement.

Apolline Matin
Le portrait de Poinca : Qui est Aboubakar Soumahoro, le premier député noir au Parlement italien ? - 13/10

Apolline Matin

Play Episode Listen Later Oct 13, 2022 2:10


Chaque jour, Nicolas Poincaré dresse le portrait d'une personnalité au cœur de l'actualité, dans Apolline Matin, sur RMC. La matinale 100% opinions et auditeurs 3ème saison pour Apolline de Malherbe aux commandes d'Apolline Matin. Cette année, de nouvelles voix viennent rejoindre l'équipe. L'humoriste Arnaud Demanche viendra chaque matin dialoguer avec les auditeurs à 7h20 (le « 3216 d'Arnaud Demanche ») et proposera un billet d'humeur grinçant et piquant à 8h20 (« Vivement Demanche ») ! Marguerite Dumont aux journaux et Amélie Rosique pour la chronique « RMC s'engage pour vous » rejoindront également l'équipe d'Apolline Matin pour une matinale 100% info, engagée et d'opinions.

Choses à Savoir ÉCONOMIE
Quel pourcentage de chômeurs ne demandent pas d'allocation ?

Choses à Savoir ÉCONOMIE

Play Episode Listen Later Oct 13, 2022 2:27


Un récent rapport, transmis par le ministre du Travail au Parlement, a de quoi surprendre. Il révèle en effet que tous les chômeurs, loin de là, ne demandent pas à bénéficier des allocations auxquelles ils ont pourtant droit. Selon cette étude, entre 25 et 42 % des chômeurs ne demandent pas à être indemnisés. Ce qui représente, sur un an, entre 390.000 et 690.000 personnes. Cette étude a été réalisée entre novembre 2018 et octobre 2019. Elle s'appuie sur les critères d'éligibilité définis par la Convention Unedic négociée par les partenaires sociaux en 2017. D'après cette convention, il convient donc, pour avoir droit à une indemnité, d'avoir travaillé au moins 4 mois durant les 2 années ayant précédé la fin du contrat, de chercher un travail et d'être inscrit à pôle Emploi. Par ailleurs, les personnes ayant atteint l'âge de la retraite ne sont pas concernées, en principe, par l'indemnité de chômage. Il faut enfin noter que, pour réaliser leur étude, les auteurs ont, pour des raisons de commodité, exclu certaines personnes de son champ, comme les moins de 25 ans ou les personnes ayant très vite retrouvé un travail. Le profil des non-recourants Qui sont donc ces "non-recourants", comme on les appelle dans les textes officiels ? A priori, ils ressemblent assez aux "recourants". Certaines différences, cependant, séparent ces deux catégories. En premier lieu, les non-recourants sont plus souvent des titulaires de CDD ou de contrats d'intérim que de CDI. À l'inverse, les salariés victimes d'un licenciement économique ou négociant une rupture conventionnelle sont très nombreux à faire valoir leurs droits. D'après cette étude, ces derniers seraient plus de 90 % à demander leur allocation chômage. Est-ce parce qu'ils ont moins travaillé que les autres, en moyenne, que les non-recourants hésitent à réclamer leurs indemnités ? Du fait de cette faible durée de travail, ils pensent peut-être ne pas y avoir droit. On peut aussi invoquer une mauvaise connaissance des règles d'indemnisation, la crainte d'être mal vu ou l'espoir de retrouver rapidement un travail. Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

Journal d'Haïti et des Amériques
Demande d'intervention étrangère en Haïti: «un marqueur de la faillite du gouvernement»

Journal d'Haïti et des Amériques

Play Episode Listen Later Oct 12, 2022 19:30


Les manifestations antigouvernementales se poursuivent à travers tout le pays. Aux Gonaïves, les bâtiments d'entreprises appartenant au ministre de la Défense ont été pillés. Les protestataires dénoncent la demande du Premier ministre d'intervention d'une force armée étrangère. Pour la 2eme journée consécutive hier (11 octobre 2022), la ville des Gonaïves était totalement paralysée. Les manifestations quotidiennes pour réclamer le départ du Premier ministre Ariel Henry n'avaient pas encore commencé, que plusieurs dizaines de personnes, le visage cagoulé, ont pillé des locaux d'entreprises appartenant au ministre de la Défense. Les protestataires dénoncent l'appel du gouvernement à une force militaire étrangère pour tenter de desserrer l'étau des bandes criminelles sur le pays. Une détermination qui n'étonne pas notre invité, spécialiste d'Haïti. « Dans la constitution, il est bien inscrit le principe d'indépendance et de souveraineté, donc on est face à un fait inédit où un gouvernement qui n'est pas envahi appelle une intervention armée internationale pour régler des problèmes internes » explique Frédéric Thomas, docteur en Sciences politiques au Cetri, le centre tricontinental. « Cela apparait aux yeux de la population comme une nouvelle humiliation et surtout le marqueur de l‘incapacité du gouvernement à régler les problèmes auxquels le pays est confronté. C'est un marqueur de la faillite de ce gouvernement et de la diplomatie internationale » note Frédéric Thomas. Pérou : Pedro Castillo de nouveau dans la tourmente La procureure générale du Pérou a déposé mardi 11 octobre 2022 un recours constitutionnel accusant le président Pedro Castillo du délit d'organisation criminelle de corruption, une action pouvant entraîner la suspension du chef d'Etat de gauche. C'est la première fois qu'un président en exercice est visé par un tel recours. Déposé au Parlement, celui-ci vise également deux anciens ministres de Pedro Castillo, au pouvoir depuis quinze mois : Juan Silva, chargé des Transports et des Communications, et Geiner Alvarado, chargé du Logement. Ils sont soupçonnés de trafic d'influence et considérés comme parties intégrantes à la supposée organisation criminelle pilotée par le président. Joe Biden, prêt pour 2024 ? « Je crois que je peux battre Donald Trump à nouveau ». Déclaration du président américain hier lors de son interview sur CNN. Joe Biden qui répète qu'il n'a pas encore pris de décision définitive sur une candidature à la présidentielle de 2024. Interrogé sur son âge, le président le plus vieux jamais élu aux États-Unis, qui fêtera cette année son 80e anniversaire, s'est défendu. « Nommez-moi un président, dans l'histoire récente, qui en a fait autant que moi les deux premières années », a-t-il déclaré. Ce 12 octobre 2022, Joe Biden prend la route pour le Colorado, puis la Californie et l'Oregon, trois États de l'Ouest, afin de promouvoir son bilan à un peu moins d'un mois des élections de mi-mandat. À la Une du Journal de la 1ère  En Martinique, certains élus locaux ne supportent plus d'être en permanence « dans le collimateur » de la Chambre Régionale des Comptes

Maintenant, vous savez
[À RÉÉCOUTER] Qu'est-ce que le 49-3 ?

Maintenant, vous savez

Play Episode Listen Later Oct 12, 2022 4:44


Le 10 octobre 2022, l'examen du projet de loi des finances 2023 a débuté à l'Assemblée Générale. On entend parler de 49-3, auquel le gouvernement a annoncé qu'il fera recours si le budget est trop difficile à faire passer. Dans cet épisode, découvrez en détail cet article de la Constitution de la République française. Le 49-3 est un article du titre V de la Constitution de la République française de 1958. Il décrit les rapports entre le parlement et le gouvernement et permet à ce dernier d'adopter une loi, sans passer par le Parlement. Cette possibilité est décrite comme une “arme puissante” pour le gouvernement, et sans équivalent dans d'autres constitutions à l'étranger. Depuis quand le 49-3 existe-t-il ? Pourquoi a-t-il été mis en place ? À quel moment un gouvernement fait-il recours au 49-3 ? Un podcast Bababam Originals, écrit et réalisé par Quentin Tenaud. À écouter aussi : Qu'est-ce que l'altruisme efficace ? Qu'est-ce que la philanthropie ? Qu'est-ce que l'adelphité ? Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

Journal d'Haïti et des Amériques
Haïti: «l'insécurité est telle que les gens ne dorment plus»

Journal d'Haïti et des Amériques

Play Episode Listen Later Oct 7, 2022 19:30


Des centaines d'Haïtiens sont sortis manifester dans les rues, dans la nuit du 6 au 7 octobre 2022, pour exprimer leur joie. Une fausse information faisait état de la démission du Premier ministre par intérim Ariel Henry. La Primature a démenti, mais ces scènes de liesse traduisent l'état de fébrilité dans lequel se trouvent les Haïtiens. En Haïti, une fausse nouvelle a entraîné des manifestations de joie en pleine nuit dans plusieurs villes, comme Port-au-Prince, Cap Haïtien ou encore Les Gonaïves. D'après cette rumeur, le Premier ministre Ariel Henry avait démissionné de ses fonctions. La Primature a ensuite démenti, dans un court communiqué. Pour Jean-Marie Théodat, spécialiste d'Haïti, ces scènes de liesse montrent que « la population est sur le qui-vive. L'insécurité est telle, le niveau d'angoisse et l'obsession d'être attaqué en pleine nuit par des bandits est tel que les gens ne dorment plus ». Pour lui, c'est le signe « que les gens sont dans l'insécurité et que le départ d'Ariel Henry est souhaité par tout le monde ». Le Premier ministre est arrivé au pouvoir après l'assassinat du président Jovenel Moïse, le 7 juillet 2021, en pleine crise politique et institutionnelle. Depuis plusieurs semaines, des manifestations quotidiennes réclament le départ d'Ariel Henry. Ils lui reprochent d'avoir augmenté le prix du carburant et de ne rien faire contre l'insécurité grandissante et la mainmise des gangs dans le pays. Le terminal pétrolier de Varreux, par exemple, est bloqué par des hommes armés, empêchant toute livraison de carburant ; cela paralyse de nombreuses activités dans le pays, notamment le bon fonctionnement des hôpitaux ou alors la livraison d'eau potable. Mercredi 5 octobre 2022, Ariel Henry a demandé de l'aide à la Communauté internationale. Toutefois, pour Jean-Marie Théodat, « Ariel Henry n'a pas la légitimité constitutionnelle pour engager le pays dans la voie d'une occupation étrangère, ce serait un double parjure de sa part, après avoir pris le pouvoir ».   Argentine : un mort après des incidents en marge d'un match de football Des affrontements ont éclaté, jeudi 6 octobre 2022, à l'extérieur d'un stade à La Plata, à 50 kilomètres environ de la capitale Buenos Aires. Un supporteur du club local est mort dans ces heurts, il était âgé de 57 ans. La police a fait usage de balles en caoutchouc et de gaz lacrymogène pour disperser des supporters qui tentaient d'entrer dans le stade, déjà complet. Selon l'Agence de prévention des violences dans le sport, 10 000 personnes autour du stade essayaient d'entrer dans l'enceinte, certains étaient munis de billets, d'autres non. Les effets du gaz lacrymogène tirés par la police ont eu des effets à l'intérieur du stade, où le match a été interrompu au bout de quelques minutes.   Midterms aux États-Unis : Donald Trump joue son avenir politique Le 8 novembre 2022, les électeurs américains votent pour renouveler une partie du Parlement, à l'occasion des élections de mi-mandat, deux ans après l'élection du démocrate Joe Biden. Le scrutin ressemble à un vote de confiance pour l'ancien président, le républicain Donald Trump. « Si les Républicains gagnent, Donald Trump apparaîtra en pole position pour l'élection de 2024. S'ils ont un score décevant, cela pourrait amener une remise en cause de l'emprise de Trump sur le parti », explique l'historien Corentin Sellin, qui rappelle les ennuis judiciaires de l'ancien président. Ce dernier garde une forte influence sur le parti et a lui-même imposé certains candidats dans la campagne.  Et à la Une du Journal de la 1ère  Arrivé hier (6 octobre 2022) en Martinique, le ministre de l'Éducation nationale Pap N'Diaye a entamé sa visite de trois jours dans une école de Fort-de-France…

C dans l'air
CDLA L'INVITÉ – FRANCK RIESTER – 05/10/22

C dans l'air

Play Episode Listen Later Oct 5, 2022 10:44


ASSEMBLÉE : L'ÈRE DU CLASH ! – 05/10/22 FRANCK RIESTER Ministre chargé des Relations avec le Parlement Depuis les législatives de juin 2022, la France est dans un système d'opposition tout à fait inédit. Non seulement le président de la République ne dispose pas d'une majorité absolue à l'Assemblée nationale, ce qui ne s'était pas produit depuis 1988, mais les deux principales forces d'opposition sont des formations particulièrement radicales et qui n'ont jamais, dans le passé, exercé de responsabilités nationales. Alors que le gouvernement tente de faire passer le vote du budget 2023 et celui de la Sécurité sociale, Franck Riester, le ministre chargé des Relations avec le Parlement, estime que « le groupe LFI est dans une volonté du désordre, de l'obstruction, du refus du fonctionnement démocratique de notre pays. Ils veulent le désordre dans la rue, le désordre à l'Assemblée, la dissolution, c'est leur seule obsession ». En parallèle, l'atmosphère à l'Assemblée nationale est plus que tendue. Hier dans l'après-midi, les députés se sont réunis dans l'hémicycle pour une première séance de questions au gouvernement. La députée Aurore Bergé a dénoncé les violences conjugales : « Depuis plusieurs semaines, on loue la vertu de celui qui reconnaît des faits de violences conjugales, on entend ceux qui parlent de leur affection pour un homme qui frappe sa femme ». Cette allusion à Adrien Quatennens, qui a reconnu avoir giflé sa femme, a provoqué une vive réaction sur les bancs des députés de la Nupes. L'écologiste Sandrine Rousseau a, elle, répondu par un signe féministe, un triangle formé avec ses mains. Pour Franck Riester, « le problème quand le climat est électrique comme hier, c'est que ça risque de ralentir le vote du budget et au-delà de trois mois, ça peut bloquer le pays ». Le ministre reviendra sur les séances parlementaires qui s'annoncent tendues durant les prochains mois, dans le contexte des mises en cause d'Éric Dupond-Moretti et d'Alexis Kohler, deux poids lourds de la macronie.

Accents d'Europe
Sauver la forêt

Accents d'Europe

Play Episode Listen Later Oct 5, 2022 19:30


Des barbelés au coeur de la dernière forêt primaire d'Europe  Réchauffement climatique oblige, la forêt est plus que jamais notre bien commun qu'il faut protéger. Mais, ces territoires en proie aux flammes, à la sécheresse, à la guerre et aux conflits sont aussi fragiles. La forêt de Bialowieza en Pologne est de celles-là. Dernière forêt primaire d'Europe, protégée par l'Unesco, elle est depuis le mois de juin traversée par une barrière de barbelés de 187 kilomètres de long et 5 mètres de haut, destinée à empêcher les migrants en provenance de Biélorussie de passer. Une catastrophe politique et écologique. C'est le reportage sur place de Martin Chabal.   L'Europe contre la déforestation tropicale La déforestation massive, c'est un des autres périls qui menace notre forêt. Fin septembre 2022, le Parlement européen a adopté à une très large majorité un projet de règlement pour lutter contre la déforestation importée. En clair, tous les produits issus de terres déboisées ou dégradées, et ils sont nombreux, ne devraient plus avoir leur place sur le marché européen. On peut rétorquer qu'il s'agit d'une manière assez facile d'externaliser l'écologie. Mais, selon WWF, la mesure est d'importance puisque l'UE est responsable de 16% de la déforestation tropicale. À Bruxelles, les explications de Jean-Jacques Hery.   Sauver la forêt de Chantilly Et dans le nord de la France, les forestiers ont lancé l'alerte en 2019. Les 6 300 hectares de la forêt de Chantilly sont menacés par la sécheresse. Les chênes meurent, les charmes et les tilleuls souffrent. Scientifiques et bénévoles se sont lancés dans une vaste étude pour comprendre et soigner ce sol en souffrance. C'est le reportage de Lise Verbeke.   Fiction écologique  Et la politique dans tout ça ? C'est tout l'objet d'un livre de fiction qui vient de paraître chez Gallimard. Collapsus, c'est son titre, nous parle d'un militant écologiste élu à la présidence, qui met en place une politique radicale pour sauver la planète… trop radicale car trop autoritaire pour les citoyens. Une histoire sombre, dont le décor rythmé par les incendies et les catastrophes écologiques, rappelle étrangement notre actualité. Deborah Berlioz s'est entretenue avec son auteur Thomas Bronnec.

Matin Première
L'oeil de... - L'accueil de la Petite Enfance

Matin Première

Play Episode Listen Later Oct 5, 2022 7:19


Joyce AZAR nous parle de l'intervention de la présidente du Parlement flamand, Liesbeth Homans, lors d'un débat sur l'accueil de la Petite Enfance.

Les Immatures De Paris And The Policeman
THE TRUTH ABOUT 365 DAYS = Lachish was one of the most important cities of the Biblical era in the Holy Land.

Les Immatures De Paris And The Policeman

Play Episode Listen Later Oct 4, 2022 48:28


Accents d'Europe
La mémoire des naufragés de Lampedusa

Accents d'Europe

Play Episode Listen Later Oct 3, 2022 19:30


C'est un jour de commémoration tragique aujourd'hui en Italie, sur l'île de Lampedusa. Le 3 octobre 2013, le plus gros naufrage d'un bateau de migrants au large de l'île, faisait 368 morts. Une tragédie et un choc. Neuf ans plus tard, Vito Fiorino le premier à avoir porté secours aux victimes, a du mal à cacher son émotion. Une émotion qu'il a transformée en moteur pour trouver le nom de tous les noyés, pour leur construire un mémorial et leur dédier une journée du souvenir. Blandine Hugonnet l'a rencontré à Lampedusa  Les tatars de Crimée face à la guerre en Ukraine La guerre en Ukraine, et la position toujours ambiguë de la Turquie qui tente de ménager Moscou tout en soutenant Kiev. Une position d'équilibriste, qui avait déjà été la sienne lors de l'annexion de la Crimée. Pas de reconnaissance, mais pas de sanctions. Tout comme aujourd'hui avec les annexions des quatre provinces de l'est de l'Ukraine. En Crimée, l'attitude d'Ankara est liée au sort de la communauté tatare, minorité turcophone et musulmane… Une importante diaspora tatare est installée sur le territoire turc, et elle suit de très près la guerre des derniers mois. À Istanbul, c'est un reportage d'Anne Andlauer. On votait, ce week-end, en Bosnie-Herzégovine, en Bulgarie et en Lettonie. Dans ce petit pays balte, le parti du centre est reconduit, et les partis pro-russes, ou proche des russophones ne sont plus représentés au Parlement. La Lettonie qui est devenue une terre d'exil pour tous les médias russes indépendants. Comme la télévision Dojd, créée il y a douze ans. Notre correspondante dans les pays baltes, Marielle Vitureau, a rencontré Tikhon Dziadko, le rédacteur en chef. Et en Bulgarie, les quatrièmes élections législatives en 18 mois, les votes et les partis sont disséminés entre 7 formations, la question d'une coalition est à nouveau en suspens... autour des figures du Premier ministre sortant  le réformateur Kyril Petkov ou de son prédécesseur Boiko Borissov. Mais là encore, c'est la question de l'allégeance ou pas à la Russie qui était au cœur de la campagne. À Sofia, Damian Vodenitcharov. Et la question de l'ingérence russe dans les scrutins. Un rapport des renseignements américains estime que, depuis 2014, la Russie a dépensé l'équivalent de plus de 300 millions d'euros pour arroser les partis politiques ou les candidats d'une vingtaine de pays. Ceux qui défendent les intérêts de Poutine. La politique européenne est-elle concernée ? C'est l'oeil européen de Franceline Beretti.

Audiocite.net - Livres audio gratuits
Livre audio gratuit : Olivier Cromwell

Audiocite.net - Livres audio gratuits

Play Episode Listen Later Oct 2, 2022


Rubrique:histoire Auteur: frantz-funck-brentano Lecture: Daniel LuttringerDurée: 13min Fichier: 9 Mo Résumé du livre audio: Les débuts d'Olivier Cromwell furent dix de vie obscure et rude. Son cerveau - le plus grand qui ait été constaté chez un homme célèbre, dit, dans cette chronique, l'historien Funck-Bretano - son cerveau travaillait néanmoins, et Cromwell, envoyé au Parlement par ses concitoyens, n'y jouera d'abord qu'un rôle effacé. Mais il se révélera, enfin, un conducteur d'hommes incomparable. Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

Les interviews d'Inter
Franck Riester : la réforme des retraites a "d'une certaine façon été débattue et tranchée aux élections"

Les interviews d'Inter

Play Episode Listen Later Oct 1, 2022 18:38


durée : 00:18:38 - L'invité du week-end - par : Eric Delvaux - Invité du grand entretien de 8h20 : Franck Riester, ministre délégué auprès de la première ministre, chargé des relations avec le Parlement.

Le Scan - Le podcast marocain de l'actualité
Avortement : Meriem, déjà oubliée ?

Le Scan - Le podcast marocain de l'actualité

Play Episode Listen Later Sep 29, 2022 12:05


Le 28 septembre 2022, à l'occasion de la journée mondiale de lutte pour le droit à l'avortement, plusieurs militantes et collectifs féministes ont organisé un sit-in et un rassemblement devant le Parlement, à Rabat. La société civile et les mobilisations réussiront-elles à pousser le pouvoir législatif à s'occuper du dossier ? Dans Le Scan, Landry Benoit reçoit Mathilda Peyronie, journaliste de la rédaction de TelQuel. Elle était présente à Rabat et a interrogé plusieurs militants, dont Sarah Benmoussa du média féministe 7achak, Betty Lachgar du MALI et le gynécologue Chafik Chraibi. L'équipe "Le Scan" pour TelQuel Média : Présentation : Landry Benoit Interviews : Mathilda Peyronie Montage et réalisation : Mathilda Peyronie et Landry Benoit  

Le téléphone sonne
Retraites : Macron hésite sur la méthode sur fond de grogne sociale

Le téléphone sonne

Play Episode Listen Later Sep 29, 2022 36:58


durée : 00:36:58 - Le téléphone sonne - Alors que plusieurs milliers de personnes ont manifesté ce jeudi 29 septembre 2022, l'exécutif a annoncé ce matin vouloir rouvrir un cycle de concertations pour l'adoption d'un projet de loi "avant la fin de l'hiver". Pour autant, une dissolution en cas de blocage au Parlement n'est pas exclue.

Reportage International
Élections législatives en Lettonie: paroles d'électeurs et de candidats

Reportage International

Play Episode Listen Later Sep 29, 2022 2:26


Samedi 1er octobre, les Lettons éliront un nouveau Parlement et ses 100 députés. Du rapport de force entre les partis élus au Parlement naîtra la prochaine coalition gouvernementale. De notre correspondante à Riga, Le carrefour de la rue de la Liberté est stratégique. Arrêts de bus, ministères, magasins, université. Le passage est incessant. C'est là que quelques-uns des 19 partis en lice ont installé leurs tentes. Airija s'arrête un long moment. Le nouveau Parlement va devoir s'attaquer à son principal problème : l'inflation, l'une des plus hautes en Europe. Avec sa retraite de moins de 400 euros, elle ne sait plus comment faire. « Les prix dépassent l'entendement. Deux euros pour quatre tranches de pain. Désormais, le kilo de fromage blanc est passé à 4 euros. Est-ce que tout ça est normal ? », demande Airija. D'une main, Maja tient celle de son garçon de 6 ans, de l'autre, elle pousse un landau. « J'ai des enfants, leur bien-être me tient à cœur. Ma mère est enseignante et leur travail n'est pas reconnu à leur juste valeur », souligne-t-elle. Après la pandémie et les nombreuses restrictions, les Lettons ont envie qu'on leur parle d'eux. Mais comme le remarque Imants Liegis, ancien ambassadeur et proche du parti progressiste, un autre sujet domine ici : « La question la plus importante en ce moment, c'est la guerre que fait la Russie contre l'Ukraine, donc pour la Lettonie, la défense et la sécurité sont la question numéro un. La menace de la part de la Russie, ça a augmenté depuis le 25 février. » La sécurité au sens large du terme Si le mot sécurité est sur la bouche de tous les candidats, le mot est à comprendre très largement, explique Daniel Pavluts, l'actuel ministre de la Santé et candidat. Il y a tout d'abord la sécurité militaire et intérieure, il ne s'agit pas uniquement de renforcer l'armée, mais aussi la police, les renseignement, la deuxième, la sécurité sociale, comment allons-nous faire pour passer cet hiver et ensuite la sécurité humaine, pour être sûr que personne n'est laissé de côté. Le pays n'est sûr que quand les gens qui y vivent se sentent en sécurité. La question du service militaire obligatoire est déjà en discussion au Parlement. Les députés viennent de voter un paquet d'aides sociales à hauteur de 3% du produit intérieur brut. Les quatre partis de la coalition libérale de droite qui ont tenu ensemble pendant 4 ans, un record en Lettonie, sont bien partis pour se retrouver à nouveau ensemble dans l'hémicycle.

Nuus
Ramaphosa ontken geldwassery oor Phala Phala

Nuus

Play Episode Listen Later Sep 29, 2022 0:22


Suid-Afrikaanse President Cyril Ramaphosa het bewerings van geldwassery rondom die Phala Phala-sage ontken. Hy het in die Parlement reageer op ‘n vraag van die leier van ATM, Vuyolwethu Zungula, waarom hy nie die diefstal van buitelandse valuta op sy plaas in Limpopo by die tersaaklike instelling aangemeld het nie. Ramaphosa sê hy het die diefstal wel by ‘n polisie-generaal aangegee. Hy het weer beklemtoon die kwessie is in die hande van die tersaaklike owerhede, en hy gee sy volle samewerking.

Run Come Riddims
RCR 19.3 Summer '22 Part 3

Run Come Riddims

Play Episode Listen Later Sep 28, 2022 105:00


Sorry for the wait, Rototom and Spain were EPIC! Shout out to Jose :) If you have the resources, go to Rototom Sunsplash! I finally got to see many of the amazing francophone artists I have featured here in person, Yaniss Odua was sooo much fyah. Big up to all the amazing reggae people in Europe that I met, as well as the excellent South Americans (Argentinos y otros). This mix is for you :) Condolances to the Morgan family on the elevation of Denroy Morgan Setlist: Belly A The Beast Riddim - Riddim Force Records 0:01 * Anthony B – Miss California 0:02 * Delly Ranks – Smoke Marijuana 2:24 * Chuck Fender – Bang Bang 4:26 * Richie Spice – Shootie Shootie 6:38 * Instrumental 8:52 Mental Freedom Riddim - NYEMUZIC 938 * Balance – Nuh Man 9:48 * Guidance – Free Yuh Mind 12:07 Denroy Morgan & The Black Eagles - Life is a Gift 14:14 Marlon Brown - Purpose 16:06 Willi Williams - Jamrock Style 18:04 Stranjah Miller - Hit Hit Hit 19:24 Safe Moon Riddim - Vertex Productions 21:36 * Lutan Fyah – Whole Lotta Love 21:38 * I Noah – Rastafari Rule 23:43 * Instrumental 25:33 D-Medz - Within 26:48 Rumpus Riddim - Addis Records 28:38 * Jahmali – Sekkle Down 28:39 * Levi Myaz – Wind of Change 31:32 Andrew Bees - Hail And Blaze 34:03 Black Am I Feat. Kabaka Pyramid - Jah In My Corner 35:23 Norris Man – Still A Chant 39:07 Greg Roy & Mike Francis Jr. - Burn The Corruption 41:02 No War Riddim - Gaïnde Culture Productions 43:00 * Lucas Jah – Bad Man 43:15 * Xipili – Yéené 45:24 * Yoskel – Demain 47:19 * Instrumental 48:26 Soom T - Yes My People 48:41 Zikki - Welcome To Kenya 50:46 Martis Valley Riddim - Ambassador Musik 53:27 * Winstrong - Reason For Life 53:49 * Perfect Giddimani - Bridges 55:03 * Anthony B - Love Of All 57:41 * Instrumental 1:00:25 SoulFyah Productions - Fly Away Riddim 1:00:48 Nyle Banks - Kush Grandaddy 1:02:38 Yaniss Odua - Qui Vivra Verra 1:04:29 Horace Andy - Seek Jah 1:07:32 King Kong & Little Lion Sound - Take My Life 1:10:01 Ginjah - Don't Let Go 1:12:38 Love And Love Alone Riddim - Maximum Sound 1:15:05 * Christopher Martin - Love And Love Alone 1:15:09 * Pressure Busspipe – Too Bad 1:17:07 * Ginjah – Selfish 1:18:57 * Busy Signal – Thank You Jah 1:20:24 Reggae Genesis Riddim - Digital One Prodution 1:22:48 * Krysie – Change 1:22:51 * Pressure – Only You 1:24:57 * Richie Spice – Life Is Still Good 1:26:06 * Anthony B – Don't Wanna Lose Your Love 1:27:24 Luminazion - Dicen Que No 1:30:54 Turbulence - Don't Turn Di Radio On 1:32:42 Norris Man Feat. Anthony B - House of Parlement 1:34:47 Bobby Hustle & Loud City - Right Now 1:37:02 Anthony B – Turn Up The Music 1:39:02 Nadia Mcanuff Feat. Winston Mcanuff - Ithiopia 1:41:33

Nuus
SA se parlement bespreek vandag Phala Phala

Nuus

Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 0:17


Die Nasionale Vergadering in die buurland bespreek vandag die DA se mosie dat 'n ad hoc-komitee aangestel word om kwessies rakende die diefstal op die Phala Phala-wildplaas in Limpopo te ondersoek. President Cyril Ramaphosa het besluit om nie in die Parlement vrae oor die skandaal te beantwoord nie, wat sedert die presidensiële begrotingsdebat in Junie op die voorgrond is. 'n DA-woordvoerder, Siviwe Gwarube, sê die debat is 'n geleentheid vir alle politieke partye in die Parlement om buite partybelange op te tree en doen 'n beroep op aanspreeklikheid:

Les journaux de France Culture
La droite radicale prend le pouvoir en Italie

Les journaux de France Culture

Play Episode Listen Later Sep 26, 2022 15:22


durée : 00:15:22 - Journal de 22h - La coalition de droite dominée par Fratelli d'Italia, remporte la majorité absolue au Parlement. Giorgia Meloni est bien placée pour devenir la première femme à diriger un gouvernement italien. La Ligue de Matteo Salvini sort laminée de ces élections législatives.

Nuus
Minister moet sê oor SABC se mislukkings, eis DA

Nuus

Play Episode Listen Later Sep 26, 2022 0:21


Die DA sê die buurland se minister van kommunikasie, Khumbudzo Ntshavheni, moet aan die Parlement verantwoording doen vir die vele mislukkings by die SABC. Die woordvoerder van die party, Dianne Kohler Barnard, sê vakbonde dreig met 'n staking terwyl die minister, na wat berig word, die uitgaande raad dreig en die openbare uitsaaier tot 'n verlies van 530 miljoen Suid-Afrikaanse rand dryf. Kohler Barnard sê dit lyk of Ntshavheni dink sy kan skoon uit die gemors stap as sy almal behalwe haarself blameer:

The History of England
354 Parlement a sa Mode

The History of England

Play Episode Listen Later Sep 25, 2022 45:52 Very Popular


The 1626 parliament was opened by William Laud - not a good sign for the resolutely Calvinist parliament. Despite a remarkably positive response to the call for subsidies - their linkage to resolutions of grievances did not go down well with Charles Hosted on Acast. See acast.com/privacy for more information.

InterNational
L'UE veut bannir les produits issus du travail forcé

InterNational

Play Episode Listen Later Sep 25, 2022 4:07


durée : 00:04:07 - Café Europe - par : Stéphane Leneuf - Le travail forcé touche aujourd'hui pas loin de 30 millions de personnes. Sous la pression du Parlement européen, la Commission européenne vient de proposer un règlement qui vise à bannir tous les produits issus du travail forcé.

Nuus
DA sal alles in die stryd werp teen onteiening sonder vergoeding

Nuus

Play Episode Listen Later Sep 24, 2022 0:20


Die DA sê die finale weergawe van die Onteienings-wetsontwerp gaan Woensdag in die Parlement vir aanvaarding voorgelê word. Hoewel verskeie aspekte van die wetsontwerp gewysig is, is die party steeds bekommerd oor die skadelike uitwerking daarvan op privaat-eiendomsregte. Samantha Graham-Maré van die DA sê daar is geen rede om wette te maak wat privaateiendomsbesit bedreig nie, wanneer die doel van die wetgewing oor onteiening bereik kan word sonder sulke sinistêre bepalings:

Tout un monde - La 1ere
L'Italie renouvelle son parlement ce dimanche: interview d'Eric Jozsef

Tout un monde - La 1ere

Play Episode Listen Later Sep 21, 2022 10:03


Interview d'Eric Jozsef, auteur et correspondant en Italie.

C dans l'air
CDLA L'INVITÉ – YANNICK JADOT – 20/09/22

C dans l'air

Play Episode Listen Later Sep 20, 2022 10:46


ONU : LE CARNAGE CLIMATIQUE YANNICK JADOT Ancien candidat d'Europe Écologie Les Verts à la présidentielle L'Assemblée générale des Nations unies, qui réunit ses 193 Etats membres, se déroule cette semaine à New York. Elle va devoir convaincre qu'elle peut encore être un lieu de construction de la paix et de la prospérité, et être à la hauteur des enjeux climatiques qui nous attendent. L'invasion de l'Ukraine par la Russie pèse sur la grand-messe annuelle. L'impératif d'une « coopération » plus forte avec les pays fragilisés par les crises climatiques et la sécurité alimentaire sera au cœur des discussions. Dans le même temps, le bras de fer entre Yannick Jadot et TotalEnergies se poursuit. Sur son compte twitter le 15 septembre dernier, l'ancien candidat à la présidentielle d'EELV a affirmé que Total est « complice de crimes de guerre en Ukraine, de violations des droits humains en Ouganda et en Tanzanie, et coupable de crimes contre l'environnement. » Il demande à ce que le Parlement européen exige « que la France cesse d'aider diplomatiquement, politiquement et militairement TotalEnergies ». Caroline Roux reviendra avec Yannick Jadot sur les défis qu'attendent l'ONU lors de cette Assemblée générale.

Grand reportage
Législatives en Italie: désenchantement et tentation de l'extrême

Grand reportage

Play Episode Listen Later Sep 19, 2022 19:30


Les Italiens votent à la fin de la semaine, et sans enthousiasme. La chute du gouvernement Draghi en plein été et la convocation d'élections anticipées ont laissé les citoyens amers et désabusés, près de 40% ne savent pas si – ni pour qui – ils iront voter….  Une certitude pourtant : c'est la coalition emmenée par le parti post-fasciste Frateli d'Italia (Frères d'Italie) qui s'apprête à dominer le Parlement. La droite grignote y compris les dernières régions acquises à la gauche, comme l'Emilie Romagne, dans le centre du pays. «Législatives en Italie : désenchantement et tentation de l'extrême», un Grand reportage de Juliette Gheerbrant. ► À lire, à écouter : Législatives en Italie: Giorgia Meloni, à l'extrême droite toute

C dans l'air
CHARLES III : UN ROI SOUS HAUTE SURVEILLANCE - 17/09/22

C dans l'air

Play Episode Listen Later Sep 17, 2022 65:36


CHARLES III : UN ROI SOUS HAUTE SURVEILLANCE - 17/09/22 Invités : ANTHONY BELLANGER Éditorialiste, spécialiste des questions internationales – « France Inter » MARIE-CÉLINE DANIEL Maîtresse de conférences en civilisation britannique – Sorbonne Université CLÉMENCE FOURTON Maîtresse de conférences en études anglophones – Science Po Lille VINCENT MEYLAN Rédacteur en chef – « Point de vue » ÉRIC ALBERT – En direct de Londres Journaliste correspondant à Londres – « Le Monde » 7 kilomètres de queue et une nuit blanche. C'est l'épreuve à endurer pour les visiteurs voulant se recueillir devant le cercueil de la reine Elizabeth II au Parlement de Westminster, à Londres. Depuis mercredi, chacun se voit donner un bracelet électronique indiquant sa position, facilitant ainsi les allées et venues vers les toilettes et ravitaillements de nourriture. Ils devraient être ainsi près d'un million à passer ainsi quelques secondes devant la dépouille de la reine. Un engouement à peine croyable, qui souligne la grande émotion outre-manche depuis le décès de celle qui régna 70 ans. Le recueillement durera jusqu'à lundi matin, jour des funérailles à l'abbaye de Westminster. Près de 2.000 personnes ont été conviées par la famille royale, dont quelque cinq cents chefs d'État et monarques du monde entier. Seront ainsi réunis Emmanuel Macron, Joe Biden, Jair Bolsonaro et Recep Tayyip Erdogan, parmi tant d'autres. Alors que Vladimir Poutine, persona non grata, sera absent. La foule aussi devrait être conséquente ce jour-là, l'organisation de ces funérailles est donc un immense défi en matière de sécurité. Si Elizabeth II jouissait d'une grande popularité, son successeur, Charles III risque cependant de crisper le peuple britannique. Ses énervements récents, filmés et longuement commentés dans les médias, montre un homme nerveux qui ne contrôle pas son image, bien loin de la sérénité apparente de sa mère. Pendant ce temps, à Belfast en Irlande du Nord, le décès de la monarque plonge les unionistes dans l'incertitude. Car l'Irlande du Nord ne connaît la paix que depuis 1998, et celle-ci reste fragile. Profondément dévoués à la reine Elizabeth II, les unionistes craignent ainsi que leur cause, l'appartenance au Royaume-Uni, soit plus menacée que jamais, dans un contexte politique bouleversé par le Brexit et la progression historique des nationalistes républicains, partisans d'une réunification avec la République d'Irlande voisine. Enfin, la répartition du colossal héritage de la reine pose question. Elizabeth II laisse derrière elle le patrimoine de la famille Windsor, la plus riche du Royaume-Uni. Elle disposait aussi d'une fortune personnelle de 425 millions d'euros, de biens immobiliers, d'une collection de timbres ou encore de chevaux. Le nouveau roi Charles III devrait empocher la plus grosse part, sans droits de succession. Une abondance qui donne du grain à moudre aux partisans de l'abolition de la monarchie. Celle-ci ayant de surcroît été mentionnée en 2017 dans le scandale des Paradise Papers qui pointait les placements de la reine dans des paradis fiscaux. Alors, comment analyser la ferveur populaire autour de la dépouille d'Elizabeth II ? Charles III peut-elle fâcher les Britanniques avec la monarchie ? Quelles seront les conséquences du décès de la reine en Irlande du Nord ? Quel sera l'héritage de chacun des membres de la famille royale ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard, Corentin Son PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

French Podcast
News in Slow French #603 - Study French while Listening to the News

French Podcast

Play Episode Listen Later Sep 16, 2022 6:53 Very Popular


Nous allons commencer par discuter de nouvelles qui ont fait les gros titres cette semaine. Nous réfléchirons d'abord pendant un moment à la vie et à l'héritage de la reine Elizabeth II, qui est décédée le 8 septembre à l'âge de 96 ans, après avoir régné pendant 70 ans. Ensuite, nous commenterons le rôle des services de renseignement américains et de l'armée américaine dans la planification de la récente contre-offensive de l'Ukraine contre les forces russes. Puis, dans la partie scientifique de notre émission, nous discuterons de la nouvelle législation adoptée par le Parlement australien pour réduire les émissions de carbone de 43 % d'ici 2030 et atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. Et nous terminerons la première partie de notre émission par un bilan de l'US Open 2022.    Dans la deuxième partie de notre émission, « Trending in France », nous commenterons la joie des professionnels du Champagne au sujet de la récolte exceptionnelle qui s'annonce. Et nous finirons en parlant de la création d'un pôle judiciaire dédié aux « cold cases », les crimes non résolus. - Le dernier voyage de la défunte reine Elizabeth II - Les services de renseignement américains ont aidé l'Ukraine à planifier sa contre-offensive - Le Parlement australien adopte un projet de loi sur le changement climatique visant la neutralité carbone d'ici 2050 - Carlos Alcaraz et Iga Świątek remportent l'US open en simple - Champagne : des vendanges exceptionnelles attendues - Création d'un pôle judiciaire dédié aux cold cases

Le monde devant soi
La contre-offensive ukrainienne fragilise-t-elle Vladimir Poutine?

Le monde devant soi

Play Episode Listen Later Sep 16, 2022 30:53


Engagée le 6 septembre dernier, la contre-offensive des forces ukrainiennes a permis à Kiev de reprendre le contrôle de près de 4.000 kilomètres carrés tombés aux mains de l'armée russe. Ce revers militaire fragilise Vladimir Poutine sur le plan intérieur, avec des critiques de plus en plus virulentes de la part non seulement de pacifistes, mais surtout de l'extrême droite ultra-nationaliste. Le président russe a rencontré son homologue chinois pour trouver des appuis dans ce conflit militaire, mais aussi géopolitique et idéologique, comme en témoignent le soutien américain à l'Ukraine et le discours engagé d'Ursula von der Leyen devant le Parlement européen réuni ce mardi à Strasbourg. Le monde devant soi est un podcast hebdomadaire d'actualité internationale présenté par Christophe Carron, avec Jean-Marie Colombani, directeur de la publication de Slate.fr, Alain Frachon, éditorialiste au Monde spécialisé dans les questions internationales. Musique: «True Messiah (LilRod Edit)», DJ Freedem Prise de son: Mona Delahais Montage et réalisation: Benjamin Saeptem Hours Si vous aimez Le monde devant soi, pensez à l'exprimer en nous donnant la note maximale sur votre plateforme de podcast préférée, en en parlant autour de vous et en laissant vos commentaires sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram.

Journal de l'Afrique
Tunisie: Une nouvelle loi électorale réduit le rôle des partis politiques au Parlement.

Journal de l'Afrique

Play Episode Listen Later Sep 16, 2022 14:27


Une nouvelle loi électorale, présentée jeudi 15 septembre par le président de la Tunisie Kaïs Saïed, réduit le rôle des partis politiques au Parlement. Selon le texte, les Tunisiens éliraient leurs députés individuellement et non plus en votant pour une liste présentée par un parti politique, un changement qui affaiblira l'influence des formations politiques.

CRIMES • Histoires Vraies
L'Affaire Albert Soleilland • Episode 1 sur 3

CRIMES • Histoires Vraies

Play Episode Listen Later Sep 14, 2022 10:49


Albert Soleilland est un ébéniste français reconnu coupable du viol et du meurtre d'une fillette de onze ans, Marthe Erbelding, le 31 janvier 1907. L'affaire, qui donne lieu à un véritable feuilleton journalistique occupant les unes au début du mois de février 1907, suscite un vif émoi populaire. Condamné à mort le 23 juillet, par la cour d'assises de la Seine, Soleilland est gracié par le président de la République Armand Fallières, abolitionniste. Il est envoyé au bagne à l'Île Royale, où il terminera sa vie. Mais alors que les dernières exactions de la bande Pollet et des Apaches occupent largement la une des journaux et attisent la « crise sécuritaire », cette affaire va déchaîner la presse, et aura pour conséquence de repousser de trois quarts de siècle l'abolition de la peine de mort, alors débattue au Parlement, et portée entre autres par Jean Jaurès et Aristide Briand..."Crimes : Histoires vraies" est un podcast de Studio Minuit.Retrouvez nos autres productions :Espions : Histoires vraies Morts Insolites : Histoires vraies Sports InsolitesSherlock Holmes - Les enquêtes1 Mot 1 Jour : Le pouvoir des motsJe comprends R : le dictionnaire du nouveau millénaireSoutenez ce podcast http://supporter.acast.com/crimes-histoires-vraies. Become a member at https://plus.acast.com/s/crimes-histoires-vraies. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

CRIMES • Histoires Vraies
L'Affaire Albert Soleilland • Episode 2 sur 3

CRIMES • Histoires Vraies

Play Episode Listen Later Sep 14, 2022 9:38


Albert Soleilland est un ébéniste français reconnu coupable du viol et du meurtre d'une fillette de onze ans, Marthe Erbelding, le 31 janvier 1907. L'affaire, qui donne lieu à un véritable feuilleton journalistique occupant les unes au début du mois de février 1907, suscite un vif émoi populaire. Condamné à mort le 23 juillet, par la cour d'assises de la Seine, Soleilland est gracié par le président de la République Armand Fallières, abolitionniste. Il est envoyé au bagne à l'Île Royale, où il terminera sa vie. Mais alors que les dernières exactions de la bande Pollet et des Apaches occupent largement la une des journaux et attisent la « crise sécuritaire », cette affaire va déchaîner la presse, et aura pour conséquence de repousser de trois quarts de siècle l'abolition de la peine de mort, alors débattue au Parlement, et portée entre autres par Jean Jaurès et Aristide Briand..."Crimes : Histoires vraies" est un podcast de Studio Minuit.Retrouvez nos autres productions :Espions : Histoires vraies Morts Insolites : Histoires vraies Sports InsolitesSherlock Holmes - Les enquêtes1 Mot 1 Jour : Le pouvoir des motsJe comprends R : le dictionnaire du nouveau millénaireSoutenez ce podcast http://supporter.acast.com/crimes-histoires-vraies. Become a member at https://plus.acast.com/s/crimes-histoires-vraies. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

CRIMES • Histoires Vraies
L'Affaire Albert Soleilland • Episode 3 sur 3

CRIMES • Histoires Vraies

Play Episode Listen Later Sep 14, 2022 11:54


Albert Soleilland est un ébéniste français reconnu coupable du viol et du meurtre d'une fillette de onze ans, Marthe Erbelding, le 31 janvier 1907. L'affaire, qui donne lieu à un véritable feuilleton journalistique occupant les unes au début du mois de février 1907, suscite un vif émoi populaire. Condamné à mort le 23 juillet, par la cour d'assises de la Seine, Soleilland est gracié par le président de la République Armand Fallières, abolitionniste. Il est envoyé au bagne à l'Île Royale, où il terminera sa vie. Mais alors que les dernières exactions de la bande Pollet et des Apaches occupent largement la une des journaux et attisent la « crise sécuritaire », cette affaire va déchaîner la presse, et aura pour conséquence de repousser de trois quarts de siècle l'abolition de la peine de mort, alors débattue au Parlement, et portée entre autres par Jean Jaurès et Aristide Briand..."Crimes : Histoires vraies" est un podcast de Studio Minuit.Retrouvez nos autres productions :Espions : Histoires vraies Morts Insolites : Histoires vraies Sports InsolitesSherlock Holmes - Les enquêtes1 Mot 1 Jour : Le pouvoir des motsJe comprends R : le dictionnaire du nouveau millénaireSoutenez ce podcast http://supporter.acast.com/crimes-histoires-vraies. Become a member at https://plus.acast.com/s/crimes-histoires-vraies. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

C dans l'air
CDLA - VOS QUESTIONS SMS - 10.09.2022

C dans l'air

Play Episode Listen Later Sep 12, 2022 6:33


"God save the King !" Charles III, 73 ans, a été officiellement proclamé roi du Royaume-Uni ce matin lors d'une réunion du Conseil d'accession à Londres. Ce conseil s'est tenu au palais Saint-James et la proclamation a été lue en public une heure plus tard du balcon de cette résidence. Quarante-et-un coups de canon ont été tirés pour saluer l'événement. Quelque 200 personnes étaient présentes, dont la nouvelle reine consort Camilla et le prince William, nouvel héritier du trône. Après la cérémonie de proclamation, le Parlement britannique doit siéger pour faire vœu d'allégeance et exprimer ses condoléances. Le nouveau roi recevra ensuite la Première ministre puis les principaux ministres dans l'après-midi. Hier soir, le roi Charles III a prononcé sa première allocution télévisée comme souverain après la mort de la reine Elizabeth II, sa mère. Il a promis de servir les Britanniques « tout au long de sa vie » et a également rendu un hommage appuyé pour la défunte reine, « sa maman chérie », qu'il remercie à la fin de son discours avec une émotion rare chez un souverain britannique pour une prise de parole publique. Cet avènement marque la fin d'une ère. Peut-être aussi celle d'une pratique du pouvoir monarchique, notamment l'observance d'une réserve quant à la conduite politique du pays. Charles III s'était en effet fait remarquer ces dernières années comme ne respectant pas la neutralité de la couronne. Dès 2018, il avait pourtant tenu à se montrer rassurant dans une interview à la BBC en déclarant qu'il ne ferait pas la même chose une fois devenu roi. « Le rôle de monarque et celui de prince de Galles sont totalement différents. Je ne serai pas un roi intrusif », avait-il affirmé. Seule quasi-certitude, en tant que grand défenseur de l'environnement, le désormais roi Charles III devrait porter haut le combat écologique pour lequel il est engagé depuis de nombreuses années. Le règne de Charles III sera-t-il celui du royaume désuni ? Les nations d'Irlande du Nord et d'Ecosse pourraient ne pas rester fidèle à Londres. La nouvelle Première ministre britannique devra rapidement intervenir en Ecosse, où le gouvernement local veut organiser un deuxième référendum sur l'indépendance dès octobre 2023. Lors du premier vote, en 2014, 55,3% des Ecossais avaient répondu qu'ils préféreraient rester dans le Royaume-Uni. Depuis, le Brexit est passé par là, compliquant la question : une Ecosse indépendante serait-elle membre de l'UE ? En 2016, 62% de la région votait pour rester dans l'Europe... En Irlande du Nord, le Brexit a également changé la donne, créant de fait une frontière avec l'île de Grande-Bretagne. Face au blocage des institutions politiques locales et après des mois de négociations infructueuses la situation est compliquée. Mais au-delà du Royaume-Uni, la question de l'avenir du Commonwealth se pose. Signifiant littéralement "Richesse commune", l'organisation, œuvre de la reine Elizabeth II, a succédé à l'empire britannique. Mais la couronne britannique, qui assure l'unité de ces 56 territoires de l'organisation intergouvernementale, doit faire face à des désirs de divorce. Indépendante depuis 1962, la Jamaïque pourrait suivre l'exemple de la Barbade, devenue une République en novembre. La question se pose également en Australie, où un référendum sur la question avait déjà été organisé en 1999. Loin des pays du Commonwealth, en Grande-Bretagne, c'est la crise économique qui est dans tous les esprits. L'inflation est à plus de 10% et les prix de l'énergie ont explosé. Partout dans le pays, des travailleurs font grève et des manifestants battent le pavé. De nombreux ménages se trouvent contraints de se nourrir auprès des soupes populaires. Charles III va-t-il bousculer les codes de la monarchie britannique ? Le règne de Charles III sera-t-il celui de l'indépendance de l'Ecosse et de la fin du Commonwealth ? Au Royaume-Uni, quel est l'état de l'opinion face à la crise économique ? LES INVITÉ.ES : - Catherine MARSHALL - Professeure d'histoire et de civilisation britannique - Université Cergy Paris - Philip TURLE - Journaliste britannique - “France 24” - Fabrice D'ALMEIDA - Historien, Professeur “Université Panthéon assas” - Marion LHOUR - Journaliste - “france Inter” - Auteure 'My diary, journal intime de la reine' - Agnès-Catherine POIRIER - Journaliste, Correspondante - “L'Express”

Le Nouvel Esprit Public
Refondation nécessaire ? Concertation possible ? / Tensions à Taïwan / n°262 / 11 septembre 2022

Le Nouvel Esprit Public

Play Episode Listen Later Sep 11, 2022 61:28


Connaissez-vous notre site ? www.lenouvelespritpublic.frUne émission de Philippe Meyer, enregistrée au studio l'Arrière-boutique le 9 septembre 2022.Avec cette semaine :Béatrice Giblin, directrice de la revue Hérodote et fondatrice de l'Institut Français de Géopolitique.Nicole Gnesotto, vice-présidente de l'Institut Jacques Delors.Marc-Olivier Padis, directeur des études de la fondation Terra Nova.Richard Werly, correspondant à Paris du quotidien helvétique Blick. REFONDATION NÉCESSAIRE ? CONCERTATION POSSIBLE ?Le président de la République a lancé jeudi, à Marcoussis dans l'Essonne, le Conseil national de la refondation (CNR), symbole de sa « nouvelle méthode » : le dialogue. Selon l'Élysée, « il s'agit de revivifier notre démocratie et faire face à d'immenses défis », de « recréer la confiance ». Le Haut-Commissaire au Plan et principal allié de LREM François Bayrou (MoDem) en est le secrétaire général. Parmi les thèmes abordés figurent le plein emploi, l'école, la santé, le bien-vieillir et la transition écologique. Destiné à réunir acteurs politiques, syndicats, associations et citoyens pour réfléchir aux grands sujets du moment, le CNR est qualifié de « bidule macroniste » par Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains au Sénat, d'« objet politique non identifié », par le sénateur socialiste Patrick Kanner ou de « saison 2 du bla-bla » par le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon. De LR au Rassemblement national en passant par les Verts, les « insoumis », les socialistes et les communistes, tous ont fait savoir qu'ils boycotteraient les discussions. Même l'ancien Premier ministre, Edouard Philippe sera absent. Le président (LR) du Sénat, Gérard Larcher redoute que le CNR ne vise à contourner le Parlement. D'autres soulignent une instance à faible valeur ajoutée au regard du Conseil économique, social et environnemental (CESE). Même si l'Élysée martèle qu'« il s'agit d'une méthode de concertation, et non d'une nouvelle structure ou institution ». En revanche, les principales associations d'élus ont finalement accepté de participer à son lancement après avoir obtenu des réunions régulières avec Emmanuel Macron. Le Medef, La CFDT, la CFE-CGC et la CFTC ont également répondu à l'invitation.L'idée, de ce CNR avait été lancée par Emmanuel Macron juste avant les élections législatives de juin dernier. Le « clin d'œil » au Conseil national de la résistance est assumé. Fondé par Jean Moulin en 1943, il avait adopté en 1944 un programme pour relever la France anéantie par l'occupation nazie. Un programme qui dessinait notamment les contours de l'État-providence. Regroupant tous les mouvements politiques de la Résistance intérieure, ce fut un moment rare d'union nationale avant que la politique et ses divisions ne reprenne ses droits en 1947. « Nous vivons un temps comparable, a assuré Emmanuel Macron. Nous sommes dans une ère historique qui impose de changer profondément de modèle et puis la guerre est là ».La journée de jeudi a démarré par un état de la situation du pays : une présentation des finances publiques par Pierre Moscovici, président de la Cour des comptes, de l'économie par François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, et des enjeux climatiques par Corinne Le Quéré, présidente du Haut Conseil pour le climat. Pour François Bayrou « ce qui est en jeu, c'est notre vie pour les années qui viennent et nos raisons de vivre pour les années qui viennent ».***TENSIONS À TAÏWANLa tension est montée d'un cran début août, après à la visite à Taïwan de la présidente américaine de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi. En représailles, l'armée chinoise a lancé d'importantes manœuvres militaires, allant jusqu'à simuler un blocus de Taïwan. Le Parti communiste chinois s'insurge contre toute action diplomatique susceptible de conférer une légitimité à Taïwan et réagit avec une agressivité croissante aux visites de responsables occidentaux.L'élection à Taïwan, en 2016, de la démocrate Tsai Ing-wen plus souverainiste que son prédécesseur du Kouomintang traditionnellement ouvert à la Chine, a grandement mécontenté le président chinois Xi Jing Ping. Selon le dernier sondage d'opinion réalisé en juin 2022, seul 2% de la population taïwanaise est favorable à une réunification de l'île et du continent. Xi Jing Ping doit soigner sa stature d'homme fort avant le 20ème Congrès du PCC à l'automne et une session plénière de l'Assemblée nationale populaire en 2023 où il devrait briguer un troisième mandat présidentiel de cinq ans. Selon lui, l'« unification » avec Taïwan est une priorité qui « ne peut être laissée aux générations futures ». Le 10 août, Pékin a publié un Livre blanc consacré à Taïwan, le premier depuis 2000, et « le plus ferme jamais écrit » contre l'indépendance de l'île, d'après le journal nationaliste pékinois Huanqiu Shibao. Le spectre d'un conflit armé opposant Pékin et Taipei plane sur le détroit de Formose depuis 70 ans, lorsque les troupes nationalistes du Kuomintang se sont installées sur l'île, fuyant l'avancée des communistes de Mao.En 2022, Taïwan a porté son budget militaire à un niveau record, près de 15 milliards de dollars, mais selon le think-tank américain Council on Foreign Relations, « les dépenses de la Chine seraient environ vingt-deux fois supérieures à celles de Taïwan ». L'armée chinoise, l'Armée populaire de libération compte plus de deux millions d'hommes et de femmes d'active, dont près d'un million rattachés à l'armée de terre, à quoi s'ajoutent 500.000 paramilitaires mobilisables et 500.000 réservistes. En comparaison, l'armée taïwanaise aligne 169.000 militaires d'active, mais peut compter sur près de 1,66 million de réservistes, selon le rapport 2022 de l'International Institute for Strategic Studies. Début septembre, la Chine a demandé aux Etats-Unis de renoncer « immédiatement » à la vente, pour 1,1 milliard de dollars d'armes à Taïwan menaçant dans le cas contraire de prendre des « contre-mesures ».Traditionnellement, les Etats-Unis avaient adopté une position d'« ambiguïté stratégique » consistant à ne pas dire clairement s'ils défendraient Taïwan en cas d'attaque chinoise. Mais depuis deux ans le président Joe Biden a affirmé à plusieurs reprises que son pays défendrait l'île si la Chine l'attaquait.Le piège de Thucydide, qui veut qu'une puissance dominante soit souvent poussée à entrer en guerre avec une puissance émergente, va-t-il se refermer sur les Etats-Unis et la Chine ?Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

C dans l'air
CHARLES III : LE DÉFI D'UN ROYAUME… DÉSUNI ? – 10/09/22

C dans l'air

Play Episode Listen Later Sep 10, 2022 67:03


Invités CATHERINE MARSHALL Professeure d'histoire et de civilisation britannique Université Cergy Paris PHILIP TURLE Journaliste britannique Chroniqueur International - « France 24 » FABRICE D'ALMEIDA Historien, Professeur – Université Panthéon Assas MARION LHOUR Journaliste - « France Inter » Auteure « My diary, journal intime de la reine » AGNÈS-CATHERINE POIRIER – En direct de Londres Correspondante en Grande-Bretagne - « L'express » "God save the King !" Charles III, 73 ans, a été officiellement proclamé roi du Royaume-Uni ce matin lors d'une réunion du Conseil d'accession à Londres. Ce conseil s'est tenu au palais Saint-James et la proclamation a été lue en public une heure plus tard du balcon de cette résidence. Quarante-et-un coups de canon ont été tirés pour saluer l'événement. Quelque 200 personnes étaient présentes, dont la nouvelle reine consort Camilla et le prince William, nouvel héritier du trône. Après la cérémonie de proclamation, le Parlement britannique doit siéger pour faire vœu d'allégeance et exprimer ses condoléances. Le nouveau roi recevra ensuite la Première ministre puis les principaux ministres dans l'après-midi. Hier soir, le roi Charles III a prononcé sa première allocution télévisée comme souverain après la mort de la reine Elizabeth II, sa mère. Il a promis de servir les Britanniques « tout au long de sa vie » et a également rendu un hommage appuyé pour la défunte reine, « sa maman chérie », qu'il remercie à la fin de son discours avec une émotion rare chez un souverain britannique pour une prise de parole publique. Cet avènement marque la fin d'une ère. Peut-être aussi celle d'une pratique du pouvoir monarchique, notamment l'observance d'une réserve quant à la conduite politique du pays. Charles III s'était en effet fait remarquer ces dernières années comme ne respectant pas la neutralité de la couronne. Dès 2018, il avait pourtant tenu à se montrer rassurant dans une interview à la BBC en déclarant qu'il ne ferait pas la même chose une fois devenu roi. « Le rôle de monarque et celui de prince de Galles sont totalement différents. Je ne serai pas un roi intrusif », avait-il affirmé. Seule quasi-certitude, en tant que grand défenseur de l'environnement, le désormais roi Charles III devrait porter haut le combat écologique pour lequel il est engagé depuis de nombreuses années. Le règne de Charles III sera-t-il celui du royaume désuni ? Les nations d'Irlande du Nord et d'Ecosse pourraient ne pas rester fidèle à Londres. La nouvelle Première ministre britannique devra rapidement intervenir en Ecosse, où le gouvernement local veut organiser un deuxième référendum sur l'indépendance dès octobre 2023. Lors du premier vote, en 2014, 55,3% des Ecossais avaient répondu qu'ils préféreraient rester dans le Royaume-Uni. Depuis, le Brexit est passé par là, compliquant la question : une Ecosse indépendante serait-elle membre de l'UE ? En 2016, 62% de la région votait pour rester dans l'Europe... En Irlande du Nord, le Brexit a également changé la donne, créant de fait une frontière avec l'île de Grande-Bretagne. Face au blocage des institutions politiques locales et après des mois de négociations infructueuses la situation est compliquée. Mais au-delà du Royaume-Uni, la question de l'avenir du Commonwealth se pose. Signifiant littéralement "Richesse commune", l'organisation, œuvre de la reine Elizabeth II, a succédé à l'empire britannique. Mais la couronne britannique, qui assure l'unité de ces 56 territoires de l'organisation intergouvernementale, doit faire face à des désirs de divorce. Indépendante depuis 1962, la Jamaïque pourrait suivre l'exemple de la Barbade, devenue une République en novembre. La question se pose également en Australie, où un référendum sur la question avait déjà été organisé en 1999. Loin des pays du Commonwealth, en Grande-Bretagne, c'est la crise économique qui est dans tous les esprits. L'inflation est à plus de 10% et les prix de l'énergie ont explosé. Partout dans le pays, des travailleurs font grève et des manifestants battent le pavé. De nombreux ménages se trouvent contraints de se nourrir auprès des soupes populaires. ​Charles III va-t-il bousculer les codes de la monarchie britannique ? Le règne de Charles III sera-t-il celui de l'indépendance de l'Ecosse et de la fin du Commonwealth ? Au Royaume-Uni, quel est l'état de l'opinion face à la crise économique ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard, Corentin Son PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

C dans l'air
ELIZABETH II : UNE ÉMOTION MONDIALE – 09/09/22

C dans l'air

Play Episode Listen Later Sep 9, 2022 63:56


EXPERTS CHRISTOPHE BARBIER Éditorialiste politique Conseiller de la rédaction - « Franc-Tireur » FRANCK FERRAND Directeur de « La Cité de l'Histoire » MARION VAN RENTERGHEM Grand reporter - « L'Express » GEORGINA WRIGHT Directrice du programme Europe - Institut Montaigne ÉRIC ALBERT – En direct de Londres Journaliste - Correspondant à Londres - « Le Monde » Elizabeth II : la fin d'une ère Après 70 ans de règne, Elizabeth II, la reine du Royaume-Uni est morte hier à 96 ans. Depuis l'annonce de son décès les hommages se multiplient dans le pays. Dans la capitale, des milliers de personnes se sont rassemblées devant Buckingham Palace pour rendre hommage à la défunte reine. Le gouvernement britannique est «uni dans son soutien» au nouveau roi Charles III qui a accédé au trône à la suite du décès de sa mère Elizabeth II, a indiqué Downing Street à l'issue d'un Conseil des ministres extraordinaire. Charles III et son épouse Camilla ont atterri à l'aéroport de Northolt, dans l'ouest de Londres. Le roi avait quitté le château de Balmoral en Ecosse en début d'après-midi. Il s'adressera aux Britanniques à 19h heure de Paris lors de sa première allocution télévisée comme souverain, a annoncé Lindsay Hoyle. Ce dernier indique que la séance d'hommages au Parlement serait suspendue "pendant que Sa Majesté le Roi s'adresse à la nation". Le roi sera proclamé demain à 10 heures du matin heure de Londres, au sein du palais St James, a déclaré le palais de Buckingham. Le cercueil d'Elizabeth II sera d'abord été exposé à Holyrod Palace, avant une cérémonie à la Cathédrale St Giles d'Edimbourg et un transfert à Londres en train royal. Il doit arriver à la salle du trône du palais de Buckingham. La dépouille de la reine sera déplacée à Westminster Hall, lieu du Parlement, dans une chapelle ardente ouverte au public, pour trois jours. Au dixième jour après la mort d'Elizabeth II se tiendront ses funérailles à l'abbaye de Westminster. Tout autour de la planète, de nombreux chefs d'Etat et officiels ont réagi à l'annonce de la mort de sa mère Elizabeth II, notamment le président français et le secrétaire général de l'ONU. Le président de la République s'est rendu ce vendredi matin à l'ambassade du Royaume-Uni à Paris. Le président y a signé le registre de condoléances et déposé une rose blanche, symbole du peuple anglais, devant le portrait de la reine. Avec la mort de la souveraine, c'est une page de l'histoire du pays qui se tourne. En 70 ans de règne, elle aura nommé et côtoyé pas moins de 15 Premiers ministres. La dernière, Liz Truss, fut nommé tout juste deux jours avant son décès. Chaque mardi, la reine recevait le chef du gouvernement, qui lui faisait part de ses projets pour le Royaume-Uni et recevait en échange des conseils, que Tony Blair jugeait « extrêmement précieux ». Une très stricte confidentialité entourait ces entretiens. Montée sur le trône à 25 ans, en 1952, après la mort de son père George VI, Elizabeth II a hérité d'un premier ministre historique : Winston Churchill. Pour son départ en 1955, la reine et le prince Philippe dîneront à Downing Street. Une rumeur tenace assure que le premier ministre préféré d'Elizabeth II fut le travailliste Harold Wilson, en poste de 1964 à 1970, puis de 1974 à 1976. La relation entre la reine et Margaret Thatcher aura, elle, fait les gros titres des tabloïds britanniques. La dame de fer gouvernera 11 ans et libéralisera l'économie du royaume, entraînant parfois des tensions avec Elizabeth II. Ses relations auront été beaucoup plus cordiales avec Tony Blair, élu en 1997. Ces dernières années, le Brexit aura entrainé une grande instabilité politique dans le pays et Elizabeth II aura côtoyé tour à tour David Cameron, Theresa May, Boris Johnson et enfin Liz Truss. Elizabeth II était également la cheffe de la famille royale. De son mariage avec Philip Mountbatten seront nés quatre enfants : Charles, Anne, Andrew et Edward. Ils donneront à Elizabeth et à Philip huit petits-enfants. Les tensions et soubresauts au sein de sa famille n'ont pas manqué, des relations avec sa sœur Margaret, à celles entre son fils héritier Charles et Lady Diana ou encore du prince Harry avec Meghan Markle. Avec, toujours, le peuple britannique et le monde pour témoins. DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard, Benoît Lemoine PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/