Podcasts about Matignon

  • 207PODCASTS
  • 554EPISODES
  • 24mAVG DURATION
  • 5WEEKLY NEW EPISODES
  • Dec 7, 2022LATEST

POPULARITY

20152016201720182019202020212022


Best podcasts about Matignon

Show all podcasts related to matignon

Latest podcast episodes about Matignon

L'Edito Politique
ÉDITO - Élisabeth Borne avance "avec une espèce de froide détermination", juge Alba Ventura

L'Edito Politique

Play Episode Listen Later Dec 7, 2022 2:32


La Première ministre tient la feuille de route que lui a confiée Emmanuel Macron, alors que ses opposants ne la voyaient pas passer l'hiver à Matignon.

Les experts
Les Experts : N'est-ce pas un peu audacieux de parler de "pic d'inflation" ? - 01/12

Les experts

Play Episode Listen Later Dec 1, 2022 27:55


Ce jeudi 1er décembre, le premier recul de l'inflation en zone euro, la baisse de la consommation d'électricité des Français, ainsi que le mode d'emploi en cas de problème d'approvisionnement en d'électricité délivrée par Matignon ont été abordés par Mathieu Plane, directeur adjoint du département analyse et prévision de l'OFCE, Christian Saint-Étienne, professeur au CNAM et membre du Cercle des Économistes, et Gaël Sliman, président d'Odoxa, dans l'émission Les Experts, présentée par Nicolas Doze sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Les Experts
Les Experts : N'est-ce pas un peu audacieux de parler de "pic d'inflation" ? - 01/12

Les Experts

Play Episode Listen Later Dec 1, 2022 27:55


Ce jeudi 1er décembre, le premier recul de l'inflation en zone euro, la baisse de la consommation d'électricité des Français, ainsi que le mode d'emploi en cas de problème d'approvisionnement en d'électricité délivrée par Matignon ont été abordés par Mathieu Plane, directeur adjoint du département analyse et prévision de l'OFCE, Christian Saint-Étienne, professeur au CNAM et membre du Cercle des Économistes, et Gaël Sliman, président d'Odoxa, dans l'émission Les Experts, présentée par Nicolas Doze sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Innovation Leaders by TogetherbyTech_

Et si vous aviez la possibilité de calculer et d'influencer votre impact carbone de manière autonome à un prix compétitif, tout cela grâce à une solution SaaS ? C'est le pari que se sont lancés Alexis Normand, Arnaud Delubac et Mathieu Vegreville en 2019. En quelques mois, le projet Greenly a réuni plus d'une centaine de salariés qui ont pour seul objectif d'aider les entreprises à connaitre et à contrôler leur bilan carbone. L'aventure entrepreneuriale qui se cache derrière ce projet est fascinante : chez Greenly, on voit les choses en grand et les choses vont très vite. Dans cet épisode, partez à la rencontre d'Arnaud, l'un des co-fondateurs. Du haut de ses 27 ans, il affiche un parcours impressionnant avec un passage par Matignon et par des cabinets ministériels, une curiosité sans limite et un parcours d'entrepreneur inspirant. Les points abordés dans cet échange :

RTL Midi
Coupures d'électricité cet hiver : comment Matignon se prépare

RTL Midi

Play Episode Listen Later Nov 28, 2022 1:32


Comment préparer les esprits à des coupures d'électricité cet hiver. 'était toute la question ce lundi 28 novembre au matin, à Matignon. Elisabeth Borne a réuni les principaux ministres concernés. Ce n'est pas de la politiques fictions : RTE et Enedis, les gestionnaires du réseau électrique, estiment les risques sérieux dès janvier. Sur cette question, visiblement il n'est pas inutile de se concerter et de se préparer un peu.

Le journal de presque 17h17
Whoooouuuu ! McKinsey et bénévolat dans la même phrase. C'est beau ! Très belle cascade !

Le journal de presque 17h17

Play Episode Listen Later Nov 28, 2022 4:04


durée : 00:04:04 - Le journal de presque 17h17 - par : Charline Vanhoenacker, Alex Vizorek - Manuel Valls condamné par la justice espagnole à une amende de 275 000 € pour financement illicite de sa campagne aux municipales de Barcelone, Elisabeth Borne va planter un arbre dans les jardins de Matignon et Donald Trump qui dîne avec Kanye West et un suprémaciste blanc, c'est l'actu du jour !

Par Jupiter !
Whoooouuuu ! McKinsey et bénévolat dans la même phrase. C'est beau ! Très belle cascade !

Par Jupiter !

Play Episode Listen Later Nov 28, 2022 4:04


durée : 00:04:04 - Le journal de presque 17h17 - par : Charline Vanhoenacker, Alex Vizorek - Manuel Valls condamné par la justice espagnole à une amende de 275 000 € pour financement illicite de sa campagne aux municipales de Barcelone, Elisabeth Borne va planter un arbre dans les jardins de Matignon et Donald Trump qui dîne avec Kanye West et un suprémaciste blanc, c'est l'actu du jour !

Si tu écoutes, j'annule tout
Whoooouuuu ! McKinsey et bénévolat dans la même phrase. C'est beau ! Très belle cascade !

Si tu écoutes, j'annule tout

Play Episode Listen Later Nov 28, 2022 4:04


durée : 00:04:04 - Le journal de presque 17h17 - par : Charline Vanhoenacker, Alex Vizorek - Manuel Valls condamné par la justice espagnole à une amende de 275 000 € pour financement illicite de sa campagne aux municipales de Barcelone, Elisabeth Borne va planter un arbre dans les jardins de Matignon et Donald Trump qui dîne avec Kanye West et un suprémaciste blanc, c'est l'actu du jour !

Les interviews d'Inter
L'historien Jean Garrigues, auteur de "Élysée contre Matignon"

Les interviews d'Inter

Play Episode Listen Later Nov 27, 2022 18:06


durée : 00:18:06 - L'invité du week-end - par : Eric Delvaux - Jean Garrigues, historien, président du Comité d'histoire parlementaire et politique, auteur du livre "Élysée contre Matignon, de 1958 à nos jours" (Tallandier). Il analyse les relations complexes et parfois tendues du couple exécutif français.

FG Chic mix by Aquarium
FG VOYAGE : MATIGNON AVEC FREDELUX

FG Chic mix by Aquarium

Play Episode Listen Later Nov 22, 2022 120:07


Revivez le FG Voyage au Matignon de Paris avec Fredelux du lundi 14 novembre 2022 

Si tu écoutes, j'annule tout
On vit dans un monde où le modem se radicalise ! "Quelle époque" comme dirait Léa Salamé...

Si tu écoutes, j'annule tout

Play Episode Listen Later Nov 21, 2022 3:49


durée : 00:03:49 - Le journal de presque 17h17 - Elisabeth Borne préside aujourd'hui un conseil des ministres des enfants à Matignon, le MODEM qui remet à l'ordre du jour, au Sénat, la question de la taxation des superprofits, et Bruno Retailleau accusé d'avoir diffusé des faux sondages qui lui étaient très favorables, c'est l'actu du jour !

Le journal de presque 17h17
On vit dans un monde où le modem se radicalise ! "Quelle époque" comme dirait Léa Salamé...

Le journal de presque 17h17

Play Episode Listen Later Nov 21, 2022 3:49


durée : 00:03:49 - Le journal de presque 17h17 - par : Charline Vanhoenacker, Alex Vizorek - Elisabeth Borne préside aujourd'hui un conseil des ministres des enfants à Matignon, le MODEM qui remet à l'ordre du jour, au Sénat, la question de la taxation des superprofits, et Bruno Retailleau accusé d'avoir diffusé des faux sondages qui lui étaient très favorables, c'est l'actu du jour !

Par Jupiter !
On vit dans un monde où le modem se radicalise ! "Quelle époque" comme dirait Léa Salamé...

Par Jupiter !

Play Episode Listen Later Nov 21, 2022 3:49


durée : 00:03:49 - Le journal de presque 17h17 - Elisabeth Borne préside aujourd'hui un conseil des ministres des enfants à Matignon, le MODEM qui remet à l'ordre du jour, au Sénat, la question de la taxation des superprofits, et Bruno Retailleau accusé d'avoir diffusé des faux sondages qui lui étaient très favorables, c'est l'actu du jour !

Invité France
Conseil des ministres des enfants: «Un enfant sur cinq vit sous le seuil de pauvreté»

Invité France

Play Episode Listen Later Nov 21, 2022 7:00


Les enfants sont à l'honneur ce lundi à Matignon. Élisabeth Borne reçoit une vingtaine d'enfants, issus du réseau d'associations de l'aide à l'enfance, pour discuter de plusieurs thèmes et déboucher à des propositions de loi. Ce Conseil des ministres intervient au lendemain de la Journée internationale des droits de l'enfant et de la publication d'un rapport de l'Unicef pointant du doigt la dégradation de la situation des mineurs en France. Entretien avec Adeline Hazan, présidente du comité français de l'Unicef.

Le Mag Pol
Quel bilan retenir des 6 premiers mois d'Elisabeth Borne à Matignon ?

Le Mag Pol

Play Episode Listen Later Nov 21, 2022 3:24


Six mois et cinq jours qu'Elisabeth Borne est à Matignon. C'est l'heure d'un premier bilan. En mai dernier, sa nomination suscitait des critiques et des doutes. Beaucoup ne donnaient pas cher de sa peau et le pire c'est, qu'à l'époque, les mots les plus violents venaient de son propre camp. François Bayrou déclarait : "Je l'ai dit cent fois déjà. Les temps exigent que le ou la première ministre soit politique, qu'on ait pas le sentiment que c'est la technique qui gouverne le pays". Et quand le patron du MoDem lâche cela, Elisabeth Borne est déjà nommée à Matignon. Si aujourd'hui, la majorité et l'Elysée vantent sa force de travail et son abnégation, il faut aussi rappeler que ce n'était pas le premier choix d'Emmanuel Macron. Trop rigide, trop techno, trop ceci... Pas assez cela... Enfin, Elisabeth Borne a tenu et savait qu'il allait falloir encaisser dès la passation de pouvoir avec Jean Castex.

Politique, le choix de la semaine
Borne II: un gouvernement invisible?

Politique, le choix de la semaine

Play Episode Listen Later Nov 19, 2022 2:53


Élisabeth Borne a fêté cette semaine ses six mois à Matignon. La Première ministre est à la tête d'un gouvernement qui compte encore beaucoup d'inconnus. L'équipe Borne compte 41 ministres et secrétaires d'État. Mais ils ne sont qu'une poignée à émerger. Ils se comptent sur les doigts d'une main : Bruno Le Maire, Gérald Darmanin ou encore Olivier Véran sont les plus connus. Mais qui sont les autres ? Depuis le début du second quinquennat, on a l'impression de voir toujours les mêmes. Les nouvelles têtes n'ont pas vraiment percé le mur du son médiatique. Savez-vous qu'il y a un secrétaire d'État chargé de la Mer ? Un autre sur le Numérique ? Ou même qui est le ministre de la Santé ? Pas en haut de la pile Pourquoi sont-ils si invisibles ? D'abord parce que leurs dossiers ne sont pas sur le haut de la pile du gouvernement. Les priorités sont ailleurs : pouvoir d'achat, retraites, immigration, écologie... Dans ce second quinquennat d'Emmanuel Macron, le temps est compté, et les textes plus difficiles à faire passer, surtout avec une majorité relative à l'Assemblée. Pas question donc de s'éparpiller, l'exécutif n'a plus les mains libres. Et même sur l'écologie, les ministres ont du mal à imprimer. Et pourtant, ils sont trois à s'en occuper au gouvernement, sous l'égide d'Élisabeth Borne : Agnès Pannier-Runacher, Christophe Béchu et Bérangère Couillard. Et là encore, on les entend peu ou carrément pas. Agnès Pannier-Runacher, elle, a occupé d'autres postes. Mais la ministre est fragilisée par la polémique sur les intérêts de sa famille dans une société pétrolière. Sans compter que les deux têtes de l'exécutif ont la fâcheuse tendance à s'emparer du gros morceau de l'écologie. On a vu Emmanuel Macron défendre son bilan vert sur les réseaux sociaux. C'est Élisabeth Borne qui était sur BFM lundi 14 novembre au soir pour parler de l'avenir de la planète. Et encore, son intervention n'a pas fait la Une. « Indifférence générale » Cas concret avec un secrétaire d'État : devant un petit groupe de journalistes, cet ancien député devenu membre du gouvernement raconte ses derniers déplacements, ses futures annonces. Le voilà qui lâche à plusieurs reprises : « De toute façon, ce sera dans l'indifférence générale... » Combien sont-ils comme lui, dépités de passer en dessous des radars médiatiques ? Casting faiblard Certains ministres ont eu l'occasion de se consoler cette semaine. Élisabeth Borne a reçu l'ensemble du gouvernement le 17 novembre à Matignon. Pas de conseil des ministres cette semaine, le chef de l'État était à Bali, Bangkok puis Djerba pour des sommets internationaux. La cheffe du gouvernement a réuni tout le monde, ministres et secrétaires d'État, ce qui arrive rarement. Pas suffisant pour booster l'impact médiatique d'un gouvernement pléthorique mais au casting faiblard. « Il y a des députés qui ont fait des pieds et des mains pour être ministres et qu'on n'entend pas », tacle une source au parti Renaissance.  ► À lire et écouter aussi : Le 49-3, un tournant politique

Les vraies voix
Les vraies voix - Question migratoire, 6 mois d'Elisabeth Borne à Matignon et Gilets Jaunes

Les vraies voix

Play Episode Listen Later Nov 17, 2022


Question migratoire, 6 mois d'Elisabeth Borne à Matignon et Gilets Jaunes, découvrez nos débats du jour

Le brief politique
Missile tombé en Pologne : comment les députés, réunis à l'Assemblée nationale, ont appris la nouvelle avec un SMS de Matignon

Le brief politique

Play Episode Listen Later Nov 16, 2022 2:27


durée : 00:02:27 - Le brief politique - Avant même les conclusions, il y a eu de nombreuses réactions politiques en France, dès mardi soir, après la chute d'un missile en Pologne. Le brief politique de Jean-Rémi Baudot

Le brief éco
Transition énergétique : le gouvernement va encourager et aider les entreprises à se fournir en énergies renouvelables

Le brief éco

Play Episode Listen Later Nov 11, 2022 2:01


durée : 00:02:01 - Le brief éco - Acheter de l'énergie renouvelable sera bientôt plus facile pour les entreprises. Matignon est en train de construire un fonds spécial pour garantir les contrats des sociétés qui joueront le jeu.

Le regard d'Elisabeth Levy
Elisabeth Levy sans interdit - Une réunion des ministres femmes a eu lieu à Matignon

Le regard d'Elisabeth Levy

Play Episode Listen Later Nov 9, 2022


Une réunion des ministres femmes a eu lieu à Matignon

Les Grandes Gueules
Les indiscrets politiques : Édith Cresson, invitée surprise d'Élisabeth Borne à Matignon - 09/11

Les Grandes Gueules

Play Episode Listen Later Nov 9, 2022 4:07


Avec : Marie-Anne Soubré, avocate. Mourad Boudjellal, éditeur de BD. Et Bruno Poncet, cheminot. - Alain Marschall et Olivier Truchot présentent un show de 3 heures avec leurs invités, où actualité rime avec liberté de ton, sur RMC la radio d'opinion. Dans les Grandes Gueules, les esprits s'ouvrent et les points de vue s'élargissent. 3h de talk, de débats de fond engagés où la liberté d'expression est reine et où l'on en ressort grandi ! Cette année, une nouvelle séquence viendra mettre les auditeurs au cœur de cette émission puisque ce sont eux qui choisiront le débat du jour ! Et pour cette 18ème saison, Alain Marschall et Olivier Truchot, accompagnés des GG issues de la société civile feront la part belle à l'information et au divertissement. En simultané sur RMC Story.

Les Nuits de France Culture
Jean-Marc Ayrault : ma vie à Matignon

Les Nuits de France Culture

Play Episode Listen Later Nov 8, 2022 43:00


durée : 00:43:00 - Les Nuits de France Culture - par : Albane Penaranda - Jean-Marc Ayrault : ma vie à Matignon

FG Chic mix by Aquarium
FG VOYAGE : AU MATIGNON DE PARIS AVEC FREDELUX

FG Chic mix by Aquarium

Play Episode Listen Later Nov 8, 2022 120:07


Revivez le FG Voyage au Matignon de Paris avec Fredelux du lundi 07 novembre 2022

Le Nouvel Esprit Public
Brouille franco-allemande / Transition écologique : quel pilote quelles étapes ? / n°269 / 30 octobre 2022

Le Nouvel Esprit Public

Play Episode Listen Later Oct 30, 2022 65:51


Connaissez-vous notre site ? www.lenouvelespritpublic.frUne émission de Philippe Meyer, enregistrée au studio l'Arrière-boutique le 28 octobre 2022.Avec cette semaine :Nicolas Baverez, essayiste et avocat.Jean-Louis Bourlanges, président de la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.Marc-Olivier Padis, directeur des études de la fondation Terra Nova.Lucile Schmid, vice-présidente de La Fabrique écologique et membre du comité de rédaction de la revue Esprit. BROUILLE FRANCO-ALLEMANDEA trois mois du soixantième anniversaire du traité de l'Élysée, qui a scellé la réconciliation entre la France et l'Allemagne, et jeté les bases de la coopération entre les deux pays, les relations bilatérales entre Paris et Berlin sont au point bas. Les sujets de discorde se sont accumulés ces dernières semaines, poussant au report inopiné à janvier 2023 du conseil des ministres franco-allemand prévu à Fontainebleau le 26 octobre, le premier depuis l'accession du dirigeant social-démocrate Olaf Scholz au pouvoir. Il s'agit d'une décision sans précédent depuis l'institution de ces rendez-vous annuels instaurés en 2003 par Jacques Chirac dans le cadre du traité de l'Élysée. Une annulation symptomatique d'un « dialogue dysfonctionnel », estime Éric-André Martin, secrétaire général du Comité d'étude des relations franco-allemandes. La liste des différends qui secoue le « couple » franco-allemand mais qu'on appelle ainsi seulement du côté français, est aujourd'hui très longue.Dans la défense, plusieurs projets communs font du surplace, qu'il s'agisse de l'avion du futur ou de la prochaine génération de chars. Le projet de bouclier antimissiles conduit par l'Allemagne au sein d'un groupe de 14 pays dont les États-Unis et Israël, mais sans la France qui mène le sien propre, a tendu encore un peu plus les relations. Dans l'énergie, au nom de la défense des mécanismes du marché, Berlin bloque sur le principe d'un plafonnement du prix du gaz poussé par la France, tandis que Paris ne veut pas entendre parler d'un projet de gazoduc reliant l'Espagne au reste de l'Europe pour alimenter l'industrie allemande. Sur le plan économique, la France n'a pas apprécié que le chancelier allemand annonce sans prévenir un plan de soutien à son économie de 200 milliards d'euros, interprété comme une remise en question des principes de concurrence au sein de l'Union européenne. Paris est également agacé par le refus allemand d'un financement communautaire des dépenses énergétiques de l'UE, qui serait analogue au fonds de relance mis en place naguère par Angela Merkel et Emmanuel Macron dans le cadre de la pandémie de Covid-19. Même le rythme de la construction européenne fait l'objet de débats. Quand Berlin défend un élargissement vers l'est, Paris plaide pour un approfondissement de l'intégration, sans craindre une Europe à plusieurs vitesses. La guerre en Ukraine est en train de modifier les équilibres en Europe, déplaçant son centre de gravité vers l'est.En conséquence, seule une entrevue restreinte entre le président Emmanuel Macron et le chancelier Olaf Scholz a finalement été organisée à Paris, le 26 octobre. A l'issue, la France et l'Allemagne ont salué un « dialogue constructif » malgré l'annulation de la conférence de presse commune. L'Élysée a ajouté que la rencontre avait conduit à la mise en place de groupes de travail en matière d'énergie, de défense et d'innovation.***TRANSITION ÉCOLOGIQUE : QUEL PILOTE QUELLES ÉTAPES ?Candidat à sa réélection, Emmanuel Macron avait promis « mon second mandat sera écologique ou ne sera pas ». Ancienne ministre de la Transition écologique, la Première ministre a présenté le 21 octobre la méthode du gouvernement pour « planifier » la transition écologique. « Un défi immense » souligne-t-elle, alors que « nous devons faire en huit ans plus que ce que nous avons fait en trente-deux ans ». Pour atteindre les objectifs de sortie des énergies fossiles, de réduction de 55 % de nos émissions de gaz à effet de serre dès 2030 et de neutralité carbone en 2050, Elisabeth Borne appelle à une mobilisation générale, sous la bannière « France nation verte ». Elle se déclinera à travers vingt-deux chantiers, allant du transport au logement, en passant par la façon de produire, de consommer, mais aussi par la préservation de la biodiversité et des écosystèmes. Ils feront chacun l'objet d'un « plan d'actions ». Aux ministres en charge d'engager des concertations avec les acteurs économiques et politiques concernés avant mi-novembre, pour aboutir d'ici la fin de l'année à des feuilles de routes de la transition. Indicateurs, tableaux de bord et rendez-vous réguliers doivent permettre de suivre l'avancement des différents chantiers. Grâce à un site Internet on pourra connaître l'avancement des mesures à partir de la fin de l'année. Certaines ont déjà été lancées, comme le plan sobriété ou le projet de loi sur les énergies renouvelables qui doit venir en débat le 31 octobre au Sénat. Les milliards investis, dans la rénovation thermique des bâtiments, dans le plan vélo, dans l'hydrogène, étant déjà connus, la Première ministre a tracé de grandes lignes sans rentrer dans le détail des mesures : développement des véhicules électriques, du train, de l'avion bas carbone, du recyclage, d'une nouvelle gestion de l'eau, de l'hydrogène, de l'isolation des bâtiments, des investissements verts...Parallèlement, le gouvernement prévoit sept chantiers « transversaux » : financements, accompagnement social, emplois, sobriété, exemplarité des services publics et planification territoriale. Ces « chantiers » seront pilotés directement depuis Matignon, sous l'égide du Secrétariat général à la planification écologique créé fin mai et dirigé par Antoine Peillon. Afin de plancher sur les mesures, le gouvernement s'appuiera sur un Conseil national de la refondation climat et biodiversité - un organe supplémentaire de consultation lancé le 21 octobre - regroupant des représentants de la société civile et des secteurs économiques. À terme, il devrait se décliner à l'échelon territorial. Etat, collectivités locales, entreprises et ménages, tous doivent apporter leur contribution et faire converger leurs efforts.Les plans climat dont s'est déjà dotée la France s'enchaînent : après la stratégie nationale bas carbone, le plan national d'adaptation au changement climatique, bientôt la loi de programmation énergie climat qui doit être adoptée d'ici juillet 2023.Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

TẠP CHÍ XÃ HỘI
Pháp và Chiến tranh Đông Dương : “Lối thoát danh dự” hay “ô nhục”

TẠP CHÍ XÃ HỘI

Play Episode Listen Later Oct 21, 2022 9:46


Sau một loạt các sáng tác dựa trên những ghi chép lịch sử, quán quân Goncourt, giải thưởng văn học danh giá nhất của Pháp Eric Vuillard trở lại với cuốn Une sortie honorable - Lối thoát danh dự - khai thác những góc khuất của chiến tranh Đông Dương và sự khởi đầu của quá trình phi thực dân hóa muộn màng, khiến hàng triệu người chết.  Mở đầu bằng chuyến thị sát của thanh tra lao động trong các đồn điền cao su ở Việt Nam, Eric Vuillard đưa người đọc quay trở lại những năm 1920 dưới thời Pháp thuộc ở Đông Dương. Tác giả mô tả những sai sót và sự mù quáng của giai cấp thống trị Pháp thời bấy giờ, của các chính trị gia, quân đội, hay cả Ngân hàng Đông Dương. Tất cả như xâu chuỗi lại, dẫn đến sự thất bại của Pháp tại Việt Nam, Lào, Cam Bốt, đánh dấu thời kỳ lụi tàn của chính sách thuộc địa của Pháp. Câu hỏi mà tác giả đặt ra là làm sao Pháp có thể vẫn ngẩng cao đầu mà thoát khỏi cuộc chiến (1946-1954), nhất là sau thất bại thảm hại ở Điện Biên Phủ ? Hay trong cuộc chiến giữa Mỹ và Việt Nam (1955 - 1975), khiến gần 4 triệu người Việt Nam và 400 000 lính Mỹ và Pháp thiệt mạng. “Con số này ngang bằng với số thương vong của quân đội Pháp và Đức trong Đệ Nhất Thế Chiến”. Với những sự kiện, dẫn chứng hội thoại trong những bối cảnh khác nhau, người đọc dường như tự tìm câu trả lời cho mình.    Mùa xuân năm 1953, khi vừa mới nhậm chức tổng tư lệnh lực lượng Pháp ở Đông Dương, tướng Henri Navare được chủ tịch Hội đồng bộ trưởng (président du conseil) René Mayer triệu kiến ở điện Matignon. Trong cuộc họp, René Mayer chỉ ra những dấu hiệu cho thấy “không còn hy vọng gì vào cuộc chiến ở Đông Dương” và dường như Pháp đã thất bại, chính vì vậy cần phải tìm ra một “lối thoát danh dự”. Đó cũng là tiêu đề của cuốn sách dài gần 200 trang của quán quân giải văn học Goncourt năm 2017 (qua tác phẩm l'Orde du jour). Eric Vuillard giải thích về tiêu đề này trên đài France Culture  :   “Tiêu đề của tác phẩm xuất phát từ một yếu tố ngôn ngữ, một cách nói được ưa chuộng vào những năm 1950 trong giới chính trị. Đó là phải tìm một lối thoát danh dự. Đó cũng là điều mà René Mayer yêu cầu tổng tư lệnh Henri Navarre. Thực ra, đây là một cách nói dối. Lối thoát danh dự là gì, là gây chiến tranh để rồi phải kết thúc nó. Một phần nào đó, lối thoát danh dự phải chăng có nghĩa là chiếm đoạt lại Đông Dương trước khi ngừng chiến ? Chúng ta có thể thấy câu nói này đầy mâu thuẫn. Nói đúng ra để nêu ra những kẻ chịu trách nhiệm. Có một câu mà Mauriac đã từng viết đó là “khi ta càng tiến gần quyền lực thì ta lại càng cảm thấy phải gánh trách nhiệm”.    Vị đắng của lịch sử “Lối thoát danh dự” không phải là một cuốn tiểu thuyết, cũng không phải câu chuyện hư cấu mà đúng hơn là Eric Vuillard kể lại lịch sử theo cách của một nhà văn. Tác giả đã dành 10 năm để thu thập tài liệu, tra cứu các sự kiện, bối cảnh của lịch sử xoay quanh các nhân vật, từ những công nhân tại đồn điền cao su, đến những người lính khinh địch và phạm lỗi hay các nhà tài chính biết chớp thời cơ để rút lui… Từ những cảnh trong Quốc Hội hay đến trường quay của đài truyền hình Mỹ nơi mà tác giả tạo dựng lại hình ảnh vị tổng tư lệnh lực lượng Đông Dương “bẽ bàng” trước khán giả Mỹ khi “ấp úng” kêu gọi sự giúp đỡ từ Washington, nhưng lại muốn bảo vệ lòng tự tôn dân tộc Pháp.    Lối hành văn của Vuillard pha trộn giữa phẫn nộ và mỉa mai, nhưng đôi khi lại buông thả, để cho người đọc tự cảm nhận vị đắng của lịch sử. Mỗi câu chuyện trong từng giai đoạn được xây dựng một cách hoàn hảo. Đôi khi, người đọc có cảm giác lối hành văn này có vẻ gay gắt với những kẻ nắm quyền qua việc mô tả tướng Lattre de Tassigny như một cây “bắp cải kém cỏi” hay chế giễu một nghị sỹ “mặt mày như kẻ làm đài phát thanh”, tác giả cũng sử dụng lối gián tiếp để giễu cợt các tướng lĩnh qua việc trích câu nói của tướng Navarre : “Chỉ có những kẻ ngu xuẩn mới không thay đổi ý kiến”, khi nói đến quyết định ngừng bắn, hay nói cách khác là thất bại thảm hại của quân đội Pháp ở Điện Biên Phủ.  Thế nhưng, vẫn văn phong đó, lại được sử dụng để bảo vệ những mảnh đời nhỏ bé, những người lính bị lãng quên của quân đội Pháp, bỏ mạng ở Đông Dương, trớ trêu thay, lại là những người lính đến từ châu Phi, hay những công nhân xấu số ở đồn điền cao su bị ép buộc lao động khổ sai. Chia sẻ với RFI Tiếng Pháp về cuốn sách, Eric Vuillard cho biết :   “Thực ra trong cuốn sách, tôi không kể một câu chuyện về lịch sử mà tôi cố gắng hiểu lịch sử, qua cách kể đơn giản. Tôi cho rằng tôi không thể viết một cuốn sách về chiến tranh Đông Dương mà không hiểu được các lý do sâu xa của chiến tranh. Không thể phủ nhận rằng đó là hành động xâm lược nhằm chiếm lĩnh lãnh thổ, nhưng sự xâm chiếm là gì, nhất là đối với một đất nước bị xâm chiếm, và nước Pháp cư xử ra sao ở Đông Dương. Tôi vô tình tìm thấy những tư liệu mô tả chi tiết về giai đoạn này. Những cuộc hội thoại được trích trong sách không phải do tôi tự sáng tác mà là tôi tìm thấy. Đó là những cuộc hội thoại, những từ ngữ mà thanh tra lao động Đông Dương Delamarre mô tả, ghi chép lại. Ông ta mô tả với những từ ngữ chứa đựng sự lo lắng, chi tiết hai ngày làm việc của mình tại hai đồn điền cao su khác nhau. Đó không chỉ là lao động cưỡng bức mà còn là nô lệ . Ví dụ những công nhân Việt Nam phải ký hợp đồng với chủ đồn điền và không được phép rời khỏi nơi đó. Những ai tự ý bỏ trốn bị coi như là đào ngũ, họ bị tra tấn cùm beo, nếu muốn rời khỏi đồn điền tìm lối thoát, cứu lấy mạng mình nhưng bị bắt lại, bước vào cửa tử.”    "Đông Dương - thất bại đau đớn của lịch sử Pháp" Trong cuốn sách, Vuillard dùng những từ ngữ thể hiện rõ quyền uy trong quan hệ giữa chủ - tớ, hay đánh giá thể hiện sự “vô trách nhiệm” của thanh tra lao động Delamarre khi nhìn thấy công nhân bị đeo xiềng xích vì bỏ trốn : “May thay họ vẫn chưa bị cắt xẻo”.    Trong một lần tình cờ, tác giả phát hiện cuốn sách hướng dẫn sử dụng tiếng Việt được viết cho khách du lịch từ năm 1923. Đa số là những câu dịch sang tiếng Pháp ngắn gọn như : “đợi tôi ! chở tôi ra ga ! đóng cốp xe lại !"...Tất cả đều là những câu mệnh lệnh và không hề tuân thủ quy tắc nói lịch sự như trong tiếng Pháp. Chính cách nói mà Vuillard cho là “thiếu lịch sự”, không văn minh được dịch ra cho người Pháp ở xứ thuộc địa sử dụng, khác xa với cách giao tiếp tại Pháp, khiến tác giả muốn đào sâu, tìm hiểu về những gì thực sự diễn ra ở Đông Dương - “một trong thất bại đau đớn nhất mà lịch sử Pháp muốn cho vào quên lãng”, chiếm một chỗ không đáng kể trong sách giáo khoa lịch sử của đất nước hình lục giác.  Tác giả cho rằng : “Chúng ta có thể thấy một hình thức độc tài, bạo lực vì không có bất cứ một từ biểu thị lịch sự như trong tiếng Pháp. Tôi cho rằng những từ ngữ này đã giúp tôi tạo một loại âm nhạc hay tập hợp tất cả các phương pháp để nhìn lại lịch sử về thuộc địa theo một cách khác.”    "Nói là ô nhục vẫn còn quá nhẹ"   Ông lựa chọn khép lại những trang sử Đông Dương qua việc Mỹ rút quân khỏi Sài Gòn. Bằng những câu văn ngắn gọn, vài ba chữ và nghệ thuật dùng dấu ngắt câu, tác giả tạo âm điệu hối hả, mô tả khung cảnh binh lính, thường dân chạy loạn, cố lên máy bay, chen chúc lên những con tàu rời khỏi Việt Nam. “Trong vòng 30 năm, 4 triệu tấn bom trút xuống một đất nước nhỏ bé như Việt Nam (…), và mãi đến năm 1945 mới tuyên bố độc lập, mà bản tuyên ngôn lại dựa trên những tuyên bố về quyền con người của Pháp”. Một lần nữa, tác giả dùng ngòi bút mỉa mai, dường như bày tỏ thái độ lố bịch cho Pháp và Mỹ, nếu không muốn nói là thảm thương. “30 năm, để rồi phải chứng kiến cảnh như vậy, có lẽ nói là ô nhục vẫn còn quá nhẹ nhàng". Trong một video giới thiệu về cuốn sách do nhà xuất bản Actes Sud thực hiện, tác giả bình luận về chương cuối cùng của cuốn sách như sau :    “Tôi kết thúc cuốn sách này vào hè năm 2020, đó cũng là lúc mà Kabul sụp đổ, cánh nhà báo, nhà bình luận đã nhanh chóng gắn sự kiện này với hình ảnh Sài Gòn sụp đổ năm 1975. Đó cũng là tiêu đề trong chương cuối cùng của cuốn sách. Tôi thấy rằng, dĩ nhiên đầu tiên là phải tránh lỗi sử dụng sai ngày tháng, không nên đặt phép so sánh quá nhanh như vậy. Tuy nhiên, dẫu sao thì vẫn có một vài điểm tương đồng giữa hai thời điểm lịch sử của hai quốc gia. Quá trình viết ra cuốn sách này giúp tôi hiểu rõ hơn câu hỏi tại sao, dù là ở Afghanistan hay Mali hay bất cứ nơi nào, về bản chất, chế độ mà chúng ta gọi là thuộc địa, cách đô hộ này vẫn tiếp diễn dưới một hình thức nào đó khác. Trong bất kỳ trường hợp nào, ảnh hưởng của chúng ta đối với thế giới hay sự thống trị và sự bất đối xứng mà các nước lớn áp đặt trên quy mô toàn cầu, dù ở Mali hay Afghanistan, tôi có cảm giác là chúng ta luôn kiếm tìm trong vô vọng một lối thoát danh dự nào đó.”  Năm tháng thuộc địa không mấy vinh quang Une sortie honorable - Lối thoát danh dự ra mắt hiệu sách ở Pháp từ đầu tháng 1/2022. Eric Vuillard đã nhận được không ít đánh giá, cả tích cực lẫn tiêu cực, từ giới truyền thông Pháp khi đề cập đến một chủ đề “nhạy cảm” - một thất bại chiến tranh ô nhục của chính phủ Pháp. Nếu như nhật báo công giáo La Croix ca ngợi lối văn phong lôi cuốn của tác giả, phá vỡ hoài niệm về những năm tháng tươi đẹp của Pháp dưới chế độ thuộc địa không mấy vinh quang, thì tờ báo thiên hữu Le Figaro chỉ trích cách tiếp cận của Vuillard, tố cáo việc ông loại bỏ “những khía cạnh lịch sử mà ông không thích”.    “Lối thoát danh dự” tiếp nối phong cách sáng tác riêng của Eric Vuillard, xuất phát từ những ghi chép lịch sử, mà từ đó ông vẽ ra một bức tranh toàn cảnh về một giai đoạn, sự kiện lịch sử nào đó. Ngòi bút của ông luồn lách trong suy nghĩ của những nhân vật lịch sử, được tái hiện một cách sinh động, khéo léo. Trong các cuốn sách tiêu biểu của ông, phải kể đến cuốn Conquistadors nói về sự sụp đổ của đế quốc Inca (đế quốc lớn nhất ở châu Mỹ thời kỳ tiền Comumbus), hay sự kiện chiếm ngục Bastille - một sự kiện quan trọng của Cách mạng Pháp được kể lại trong tác phẩm 14 juillet. Chiến tranh thế giới thứ nhất với cuốn La bataille d'occident. Và phải kể đến cuốn l'Orde du jour, nói về những năm tháng đầu tiên của Đức Quốc Xã, tác phẩm đã mang lại cho Eric Vuillard giải thưởng văn học danh giá nhất của Pháp vào năm 2017.  

RTL Sans filtre
Sandrine Sarroche : "Emmanuel Macron ai(métro)" Jean Castex, nouveau patron de la RATP

RTL Sans filtre

Play Episode Listen Later Oct 21, 2022 3:49


Sandrine Sarroche dévoile l'identité de son champion de la semaine : Jean Castex, le nouveau patron de la RATP parce qu'Emmanuel Macron "l'ai(métro)". Mais, "souvenez-vous, en quittant Matignon, Castex avait dressé le bilan de son action au service de la France (...) un bilan globalement contrasté", précise l'humoriste en chantant sur du Francis Cabrel. Ecoutez RTL Sans filtre avec Sandrine Sarroche du 21 octobre 2022.

Debout les copains !
Bathilde d'Orléans, la citoyenne vérité

Debout les copains !

Play Episode Listen Later Oct 18, 2022 6:52


Princesse de sang, épouse du dernier prince de Condé, Bathilde d'Orléans (1750-1822), rachète le palais de l'Elysée à son cousin, Louis XVI, en 1787. Après la Révolution, pendant laquelle sa tête est sauvée par la chute de Robespierre, Bathilde, désormais surnommée citoyenne égalité, est contrainte à l'exil. Sous la Restauration, elle rentre à Paris et pose ses valises dans une nouvelle demeure: l'hôtel de Matignon. Clémentine-Portier Kaltenbach vous raconte le destin de celle qui occupa avant eux les résidences des présidents de la République française et de leurs Premiers ministres.

Dans l'intimité de l'Histoire
Bathilde d'Orléans, la citoyenne vérité

Dans l'intimité de l'Histoire

Play Episode Listen Later Oct 18, 2022 6:52


Princesse de sang, épouse du dernier prince de Condé, Bathilde d'Orléans (1750-1822), rachète le palais de l'Elysée à son cousin, Louis XVI, en 1787. Après la Révolution, pendant laquelle sa tête est sauvée par la chute de Robespierre, Bathilde, désormais surnommée citoyenne égalité, est contrainte à l'exil. Sous la Restauration, elle rentre à Paris et pose ses valises dans une nouvelle demeure: l'hôtel de Matignon. Clémentine-Portier Kaltenbach vous raconte le destin de celle qui occupa avant eux les résidences des présidents de la République française et de leurs Premiers ministres.

Politique, le choix de la semaine
Élisabeth Borne, de «plan B» à «Queen B»

Politique, le choix de la semaine

Play Episode Listen Later Oct 15, 2022 3:00


Sa nomination avait fait lever les sourcils de plusieurs poids lourds du gouvernement. Cinq mois plus tard, Élisabeth Borne s'est pourtant imposée à Matignon. Comment la Première ministre est-elle passée de « plan B » à « Queen B » ? « Plan B », c'est d'abord comme ça que certains ministres l'avaient appelée à son arrivée à Matignon. Parce qu'Emmanuel Macron avait un plan A : Catherine Vautrin, femme politique venue de la droite. Le chef de l'État choisira finalement Élisabeth Borne, sous la pression d'une partie de ses proches, ils poussaient pour un profil de gauche. La droite du gouvernement encaisse mal : Bruno Le Maire ou Gérald Darmanin envoient en coulisses et dans la presse des piques acerbes à leur nouvelle cheffe, un médiocre deuxième choix à leurs yeux. Trop techno ? Trop techno, trop rigide, sans charisme, effacée... Bref, rien n'allait pour une partie de l'aile droite de la macronie. L'atterrissage à Matignon a été agitée pour Élisabeth Borne. Mais l'ancienne ministre du Travail a su se faire une place. On la découvre piquante, souriante, résistante à l'Assemblée lors de sa déclaration de politique générale dans un hémicycle surchauffé. Alors oui, ses discours manquent de souffle, le ton est plat mais son style marque les esprits. Offensive dans les médias L'ancienne patronne de la RATP a aussi mené une vraie offensive médiatique pour se faire connaître. Émission spéciale dans Quotidien. Une de L'Obs avec un long récit intime sur son parcours, son enfance, le suicide de son père... Cinq pages de reportage dans Le Point la même semaine. Élisabeth Borne se dévoile aux Français, elle qui n'aime pas parler d'elle. Politiquement, dans le dossier des retraites, les concertations se dérouleront chez elle, à Matignon, comme Élisabeth Borne le voulait. Et ça paie, au moins un temps. Dans les sondages, sa côte de popularité a dépassé celle du président. Borne-mania On n'entend plus que du positif dans le gouvernement. « Queen B - son surnom - sera indéboulonnable à Matignon », encense une des figures du gouvernement, « elle manage, donne le sentiment que c'est elle qui décide ». Chez Horizons, un cadre loue son « sang-froid ». Une ministre salue sa disponibilité, « elle répond à tous mes textos ». « Son remplacement n'existe pas », assure ,catégorique, un poids lourd de la macronie. Alors cette Borne-mania va-t-elle durer ? Les nuages noirs s'amoncellent déjà au-dessus de Matignon : Élisabeth Borne a mis du temps à réagir à la crise des carburants. Et si Macron décide un passage en force sur les retraites ou le budget, c'est elle qui prendra les coups pour lui. Sa côté de popularité vient d'ailleurs de chuter de six points. Si ça continue, on devrait à nouveau entendre les critiques sur le plan B.

Le journal - Europe 1
Pénurie de carburant : comment le gouvernement tente de renouer le dialogue

Le journal - Europe 1

Play Episode Listen Later Oct 11, 2022 1:42


Élisabeth Borne a organisé une réunion d'urgence à Matignon ce lundi, pour pousser les syndicats à rétablir le dialogue avec les pétroliers pour permettre la fin du conflit social qui fait rage. En effet, la pénurie d'essence inquiète les Français, qui font des heures de queue pour remplir leur réservoir.

L'info en intégrale - Europe 1
Pénurie de carburant : comment le gouvernement tente de renouer le dialogue

L'info en intégrale - Europe 1

Play Episode Listen Later Oct 11, 2022 1:42


Élisabeth Borne a organisé une réunion d'urgence à Matignon ce lundi, pour pousser les syndicats à rétablir le dialogue avec les pétroliers pour permettre la fin du conflit social qui fait rage. En effet, la pénurie d'essence inquiète les Français, qui font des heures de queue pour remplir leur réservoir.

Le journal de 18h00
Carburants : réunion de crise à Matignon ce soir

Le journal de 18h00

Play Episode Listen Later Oct 10, 2022 20:18


durée : 00:20:18 - Journal de 18h - Réunion d'urgence sur les difficultés d'approvisionnement en carburants ce soir à Matignon. Plusieurs ministres se joindront à Elisabeth Borne. Emmanuel Macron appelle les groupes pétroliers et les syndicats à la responsabilité.

Les journaux de France Culture
Carburants : réunion de crise à Matignon ce soir

Les journaux de France Culture

Play Episode Listen Later Oct 10, 2022 20:18


durée : 00:20:18 - Journal de 18h - Réunion d'urgence sur les difficultés d'approvisionnement en carburants ce soir à Matignon. Plusieurs ministres se joindront à Elisabeth Borne. Emmanuel Macron appelle les groupes pétroliers et les syndicats à la responsabilité.

Revue de presse française
À la Une: Élisabeth Borne, la méconnue

Revue de presse française

Play Episode Listen Later Oct 9, 2022 4:40


Encore bien peu connue des Français, la très discrète Première ministre, fonction oblige, se dévoile. « Élisabeth Borne, l'inconnue de Matignon », lance la Une de L'Obs. Dans cet hebdomadaire, le lecteur va apprendre que la Première ministre ne se sent plus vraiment de gauche et qu'elle était contre ce vrai totem de la gauche que furent les 35 heures, autrement dit la réduction du temps de travail. « J'étais là quand on a fait les 35 heures, mais je n'occupais pas le même bureau », dit-elle. À présent, Élisabeth Borne assure dans L'Obs que la réduction du temps de travail était « une erreur ». La Première ministre déclare dans ce magazine qu'elle n'était « pas du tout d'accord avec le partage du travail, c'est un raisonnement faux », selon elle. Du reste, bien qu'elle en soit issue, Élisabeth Borne n'est plus de gauche. « J'ai beaucoup évolué politiquement, déclare-t-elle encore dans cet hebdomadaire. Je viens de la gauche, mais je crois profondément au dépassement porté par Emmanuel Macron. » Seulement voilà ! L'Obs ne manque pas de rappeler que c'est bien auprès de dirigeants de la gauche française que la Première ministre a fait l'essentiel de sa carrière, Lionel Jospin, Bertrand Delanoë, Ségolène Royal ayant été ses mentors en politique. Du reste, Olivier Schrameck, qui fut directeur de cabinet du Premier ministre socialiste, a d'elle le souvenir d'une « nette inclination à gauche » de l'alors conseillère de Lionel Jospin. Vie publique-vie privée Aveu choc, donc, mais un plan com' ne va pas non plus sans confessions plus intimes. Quitte à dévoiler des souvenirs douloureux, comme lorsque, dans L'Obs, elle évoque le suicide de son père, qui avait survécu aux camps de concentration. Mais plus loin dans la lecture, changement d'ambiance, avec le très classique témoignage d'une amie anonyme, venue nous apprendre qu'Élisabeth Borne mange peu, le fait « quand elle a le temps », ou encore qu'elle est friande de « fraises Tagada » et de « Carambar ». Qui dit plan com' dit portrait croisé. Et c'est sans surprise que l'on retrouve la Première ministre dans l'hebdomadaire Le Point. « Il (lui) a fallu poser quelques actes pour s'affirmer, souligne ce magazine. Face à un François Bayrou qui critiquait presque ouvertement une erreur de casting, ou en donnant à voir sa différence d'approche avec Bruno Le Maire concernant la taxe sur les superprofits (…). Sur les retraites, après plus de deux semaines d'atermoiements, c'est la voie de la concertation, la sienne, qui a remporté l'arbitrage. » Et, là-encore, anecdote personnelle dévoilée par ce magazine. « Juste avant la passation de pouvoirs, la deuxième femme nommée à Matignon après Édith Cresson s'aperçoit que ses collants sont filés. Elle fonce aussitôt en racheter une paire au Monoprix du coin, se dérobant à la surveillance de ses officiers de sécurité, laissant ses conseillers interdits. » Édouard Philippe soigne sa droite Lui fut Premier ministre et il est de retour ce matin dans la presse. « Lui », c'est Édouard Philippe, qui plaide pour une hardie réforme des retraites. Il faut « bouger sur les retraites, bouger beaucoup », dit, dans Le Parisien Dimanche, le premier Premier ministre d'Emmanuel Macron. Édouard Philippe y évoque un report de l'âge légal « à 65, 66 ou 67 ans ». Un entretien qui aborde aussi son état de santé. Et c'est ainsi que l'on apprend que, « très récemment », ses sourcils sont tombés à cause d'une maladie auto-immune. Là-encore, la politique et l'intime… Décidément. Prime à la sagesse Travailler plus longtemps… Justement. Le ministre du Travail envisage d'autoriser le cumul salaire-indemnisation pour les seniors. Pour favoriser le retour à l'emploi des plus de 55 ans, « une des pistes pourrait être de permettre à un senior qui accepte un emploi moins bien payé de conserver une partie de son indemnité chômage afin de compenser le manque à gagner. Nous pourrons y travailler », dit Olivier Dussopt dans Le Journal du Dimanche. Évoquant le recul de l'âge légal de départ à la retraite auquel tous les syndicats s'opposent, le ministre du Travail le dit au JDD : « Il nous faut reculer l'âge moyen de départ ». Manifestation littéraire pour une France plus juste Cet appel, enfin, à manifester, à Paris, contre la vie chère. Date prévue, le 16 octobre. Signé d'une soixantaine de personnalités de tous horizons, à commencer par la toute récente prix Nobel de littérature Annie Ernaux, cet appel, publié par Le Journal du Dimanche, a été initié par des partis et organisations de gauche. Mais on y trouve la signature d'autres écrivains tels que les prix Goncourt Éric Vuillard ou Pierre Lemaître, ou celle du prix Renaudot Laurent Binet. Autant de grandes plumes qui en appellent à « un sursaut populaire pour résister aux régressions et rouvrir un destin collectif fait de justice, de solidarité et de responsabilité écologique », lors d'une marche, dimanche prochain, à Paris.

Apolline Matin
Les indiscrets : Le cocktail d'Élisabeth Borne avec tous les membres de la majorité à Matignon - 04/10

Apolline Matin

Play Episode Listen Later Oct 4, 2022 1:31


Chaque jour à 7h25 sur RMC, Romain Cluzel décrypte les indiscrets politiques du jour aux côtés d'Apolline Malherbe. La matinale 100% opinions et auditeurs 3ème saison pour Apolline de Malherbe aux commandes d'Apolline Matin. Cette année, de nouvelles voix viennent rejoindre l'équipe. L'humoriste Arnaud Demanche viendra chaque matin dialoguer avec les auditeurs à 7h20 (le « 3216 d'Arnaud Demanche ») et proposera un billet d'humeur grinçant et piquant à 8h20 (« Vivement Demanche ») ! Marguerite Dumont aux journaux et Amélie Rosique pour la chronique « RMC s'engage pour vous » rejoindront également l'équipe d'Apolline Matin pour une matinale 100% info, engagée et d'opinions.

L'invité de RTL
Coronavirus : Aurélien Rousseau est l'invité d'Yves Calvi

L'invité de RTL

Play Episode Listen Later Oct 3, 2022 7:39


L'ancien "préfet sanitaire" de la région Île-de-France, actuel directeur de cabinet d'Élisabeth Borne à Matignon, revient sur les coulisses de la gestion de la pandémie de coronavirus dans un livre "La blessure et le rebond - Dans la boîte noire de l'État face à la crise" dans lequel il défend l'action des hauts fonctionnaires devant les Français.

Beyond
Beyond Podcast featuring Georgetown Head Football Coach Mike Hill

Beyond

Play Episode Listen Later Sep 29, 2022 42:22


Mike is an experienced high school coach who has just over as the 1st year head coach at Georgetown High School. He is building a strong sense of community in his program, but also playing a physical run style of offense that builds both physical and mental toughness in his program. Mike comes with plenty of coaching experience also being a head baseball coach as well over at Matignon high. This was a fun conversation that covered a lot of down to earth conversation.

Le brief politique
Réforme des retraites : pourquoi le soutien de la droite n'est pas acquis

Le brief politique

Play Episode Listen Later Sep 22, 2022 2:05


durée : 00:02:05 - Le brief politique - Les consultations se poursuivent à Matignon sur la réforme des retraites. Le gouvernement espère le soutien de la droite. Pourtant en coulisses, certains Républicains hésitent, quitte à contredire leurs promesses historiques.

Revue de presse française
À la Une: le dernier voyage

Revue de presse française

Play Episode Listen Later Sep 20, 2022 4:18


Quatre milliards de personnes dans le monde ont suivi hier les funérailles de la reine Elizabeth II. Certains journaux s'émerveillent, à l'instar du Figaro : « splendeur et recueillement », titre le journal. « Recueillement, donc commente Le Figaro, mais aussi uniformes chamarrés, hymnes et marches funèbres, l'Angleterre, par son faste et sa dignité, a incontestablement redoré sa Couronne ; et redonné à l'idée de pouvoir des lettres de noblesse. » D'autres journaux poussent un ouf de soulagement… Comme Le Télégramme : « enfin, on va en sortir, soupire le quotidien breton. Car depuis dix jours, nous sommes suspendus à la scénographie des funérailles royales que nous imposent les chaînes d'information dans un grand élan de nostalgie monarchique. Comme si la France avait oublié la République. Dix jours de deuil interminables à ressasser un rituel coûteux et compassé. » Une fois le rêve achevé… Reste que « les Britanniques ont décidément ce petit quelque chose en plus, s'exclame Libération. Qui d'autre pourrait mélanger uniformes et tenues plus curieuses, collants, collerettes et tricornes hérités du Moyen Age, bonnets en poils d'ours et queues-de-pie, sans oublier Emma, le poney de la reine, et Sandy et Mick, ses deux derniers corgis, sans provoquer une hilarité nerveuse ? Face à ce cérémonial invraisemblable, dont la facture finale pourrait s'élever à quelque 9,2 millions d'euros, les quelque 500 dignitaires étrangers présents, habitués à tous les honneurs, faisaient finalement pâle et discrète figure, relève encore Libé, disséminés au fond de l'abbaye de Westminster. Ce jour n'était pas le leur. Il n'était même pas celui de la reine. Mais plutôt celui d'une nation qui souhaitait rendre hommage à une présence constante dans sa vie. » Alors, « demain, la vie ordinaire reprendra ses droits et les soucis aussi, pointe Sud-Ouest. Dans une économie déjà fragilisée par le Brexit et l'inflation, on sait que les dix jours de deuil national au cours desquels tout s'est arrêté risque de faire entrer le Royaume-Uni en récession. Et c'est là que peut-être, une fois le rêve achevé, nous nous estimerons de ce côté-ci du Channel heureux de vivre en République. » Assemblée générale de l'ONU : un monde plus que jamais fracturé Les grands de ce monde, quasiment tous réunis hier à Londres pour les funérailles de la reine, se retrouvent ce mardi à New-York pour l'Assemblée générale des Nations unies… Et jamais « le risque de fragmentation » n'a été aussi grand, pointe Le Monde. En effet, précise le quotidien du soir, « le conflit en Ukraine révèle une nouvelle cartographie des rapports de force mondiaux. D'un côté, les Occidentaux et leurs alliés, emmenés par des États-Unis fatigués de jouer les gendarmes du monde, mais fers de lance du soutien à l'Ukraine dans une Europe traumatisée par le retour de la guerre. De l'autre, la Russie, membre du Conseil de sécurité, accusée de violer la charte des Nations unies en envahissant son voisin, et soutenue avec prudence et non sans arrière-pensées par la Chine. Enfin, des pays d'Asie, d'Afrique – comme l'Afrique du Sud –, du Moyen-Orient et d'Amérique du Sud forment un groupe hétérogène, représenté par l'Inde, qui ne veut pas choisir son camp et s'inquiète des conséquences diplomatiques, alimentaires et énergétiques de cette guerre sur le continent européen. » Et Le Monde de conclure : « tout l'enjeu de cette Assemblée générale des Nations unies sera, pour les États-Unis et les Européens, de tenter de réduire la fragmentation en cours. » France : 250 millions pour promouvoir le vélo ! Enfin, en France, c'est Le Parisien qui l'annonce : la Première ministre Elisabeth Borne présente ce mardi un plan pour booster l'usage de la bicyclette. « Un changement de braquet, s'exclame le journal. 250 millions d'euros, c'est le montant que l'exécutif prévoit de consacrer l'année prochaine pour aider les communes à construire des pistes cyclables et des parkings sécurisés. Voilà ce qui ressort du plan vélo que s'apprête à dévoiler, ce mardi, la Première ministre. » Les associations de cyclistes applaudissent d'ores et déjà. D'ailleurs, « ce mardi, précise Le Parisien, l'Hôtel Matignon va prendre pour l'occasion des airs de mini-ville, avec circuit dans la cour, panneaux de signalisation, stands de réparation de bicyclettes et de sensibilisation à la sécurité routière. Des écoliers sont attendus. Plusieurs ministres doivent venir en pédalant. "Au moment où on a beaucoup soutenu le carburant et la voiture, il est important de montrer que l'on soutient aussi d'autres usages, soulignele ministre des Transports, Clément Beaune, interrogé par le journal. On veut faire du vélo un vrai moyen de transport et pas juste un instrument de loisir". »

Laissez-vous Tenter
Journées du Patrimoine : visite de l'Hôtel de Matignon avec la Première ministre Élisabeth Borne

Laissez-vous Tenter

Play Episode Listen Later Sep 18, 2022 32:25


- L'événement du week-end : Dans le cadre des journées du Patrimoine, la Première ministre Élisabeth Borne a accepté d'accompagner Monique Younès pour une visite privée de l'Hôtel de Matignon. - L'édito TV d'Isabelle Morini Bosc : Un reportage sur les influenceurs a permis à l'émission "Complément d'enquête" de battre un record d'audience... - La rencontre du dimanche, Steven Bellery en tête à tête avec le chanteur Christophe Willem : à l'occasion de la sortie de son nouvel album "Panorama". - La rencontre de Bernard Lehut avec un écrivain pas comme les autres : Djamel Cherigui, épicier à Roubaix, qui après un premier roman à succès, publie "Le Balato". Coups de coeur, coups de gueule, reportages, interviews, et des invités prestigieux : "Laissez-Vous Tenter" dresse un panorama de l'actualité Musique, Cinéma, Littérature, Médias, People. Ecoutez Laissez-vous tenter avec Le Service Culture du 18 septembre 2022

L'Edito Politique
ÉDITO - Borne plus populaire que Macron : un sujet d'inquiétude à l'Elysée ?

L'Edito Politique

Play Episode Listen Later Sep 7, 2022 2:39


Finalement, la première ministre Elisabeth Borne ne s'en tire pas si mal en terme de popularité. Au grand dam de François Bayrou, qui a tenté un "pousse-toi là que je m'y mette". Vous vous souvenez ? Il a ouvertement dit qu'elle n'était pas la bonne personne. Bon il n'était pas le seul vautour à survoler au-dessus de Matignon et à presser Emmanuel Macron de la remplacer. On la disait trop techno, pas assez politique. Les critiques pleuvaient sur elle. Elle n'allait pas pouvoir gérer la secousse des législatives, elle n'avait pas suffisamment d'expérience, elle n'avait pas assez le cuir tanné. Au final, elle montre de la volonté, de l'assurance. Les Français la découvrent. Elle a réussi à exister. Elle a réussi à devancer le président ou elle fait jeu égal, cela dépend de enquêtes. Elle fait même mieux que Jean Castex au bout de quatre mois à Matignon.

Le service politique
A star is Borne ?

Le service politique

Play Episode Listen Later Sep 2, 2022 20:27


Avec Leopold Audebert, qui suit le gouvernement pour BFMTV, retour sur les trois premiers mois à Matignon d'Élisabeth Borne, jusque-là méconnue de beaucoup de français, mais qui selon certains sondages est désormais aussi voire plus populaire que le président

C dans l'air
BORNE : JUSQU'ICI TOUT VA BIEN ? – 01/09/22

C dans l'air

Play Episode Listen Later Sep 1, 2022 65:46


BORNE : JUSQU'ICI TOUT VA BIEN ? – 01/09/22 Invités DOMINIQUE REYNIÉ Directeur général de Fondapol Fondation pour l'innovation politique RAPHAËLLE BACQUÉ Grand reporter - « Le Monde » Auteure de « Patient zéro » ASTRID DE VILLAINES Cheffe du service politique - « Huffington Post » BRICE TEINTURIER Directeur général délégué - Institut de sondages Ipsos Rentrée politique : Borne omniprésente Elle est sur tous les fonts. En cette rentrée, Elisabeth Borne occupe plus que jamais le terrain politique. Interviews dans les médias, prises de parole pour la rentrée, séminaire gouvernemental, la Première ministre a décidé de faire entendre sa voix. Pour cela, elle sature l'espace médiatique. Après une longue interview donnée au quotidien Le Parisien samedi dernier, elle s'est exprimé lundi à l'hippodrome de Longchamp devant les patrons réunis à l'occasion des universités d'été du Médef. Le Lendemain, face aux jeunes, elle était l'invitée pendant près de deux heures de l'émission Quotidien, sur TMC. Hier, c'est à l'issue d'un séminaire gouvernemental qu'elle a pris la parole pour dévoiler le menu de l'exécutif pour les mois à venir. Si son profil est jugé austère et technocratique, elle impose petit à petit son ton. Depuis sa nomination à la tête du gouvernement le 16 mai dernier, elle ne cesse de progresser dans les sondages d'opinion. Elle aura fort à faire en cette rentrée. Car les oppositions dénoncent déjà « l'autoritarisme » de l'exécutif. De la Nupes au RN, le conseil de défense sur l'énergie qui doit se tenir demain est notamment la cible de nombreuses attaques. D'autant qu'Emmanuel Macron avait annoncé changer de méthode et d'avantage consulter. C'est dans cet esprit qu'il a présenté le Conseil national de la refondation. Mais l'idée, là encore, est loin de faire l'unanimité dans l'opposition. Les refus de participer se sont même multipliés ces dernières semaines, alors que le lancement doit avoir lieu jeudi 8 septembre. La Nupes accuse une « manière de contourner le Parlement ». Le chef de file des Républicains à l'Assemblée nationale Olivier Marleix a assuré fin juillet qu'il était « hors de question » que sa formation participe au CNR. À l'extrême droite, la députée Laure Lavalette estimait fin juillet que le CNR était « une escroquerie » à laquelle son parti ne « participera pas ». Elisabeth Borne juge «paradoxal» que les oppositions « refusent la discussion », mais toute la majorité n'est pas non plus convaincue. L'ancien Premier ministre Edouard Philippe ne participera en effet pas au CNR, et fera représenter son parti Horizons par un cadre. Officiellement, le maire du Havre est pris par des engagements internationaux. Un prétexte qui tombe à pic, puisque ses proches font savoir que l'ancien locataire de Matignon n'est pas vraiment emballé par l'idée d'Emmanuel Macron, à laquelle il « ne croit absolument pas ». À l'heure actuelle, c'est la rentrée scolaire qui préoccupe le gouvernement. Le nouveau ministre de l'Éducation, Pap Ndiaye, marche sur une ligne de crête. Alors que plus de 12 millions d'élèves reprennent le chemin de l'école, il est en effet confronté à une crise d'attractivité historique de la profession. Avant la pause estivale, à l'issue des concours de recrutement, il manquait 4000 professeurs, dont 1700 rien que pour le primaire, sur un total de 880000. Si ce problème est ancien, Pap Ndiaye reconnaissait début août, que la situation est « plus difficile que d'habitude ». Pour tenter d'y remédier, il a d'ores et déjà annoncé l'organisation au printemps d'un « concours exceptionnel de titularisation » de contractuels, aujourd'hui au nombre de 3000. Elisabeth Borne est-elle parvenu à s'imposer à la tête du gouvernement ? Entre conseil de défense et conseil national de la refondation, quel cap et quelle méthode pour l'exécutif ? Pap Ndiaye peut-il réussir son baptême du feu en cette rentrée scolaire ? Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Meio Ambiente
Seca recorde na França e racionamento de água obrigam produtores rurais a se adaptarem a condições extremas

Meio Ambiente

Play Episode Listen Later Aug 11, 2022 9:29


Falta d'água potável em uma centena de municípios, lavouras perdidas, incêndios e biodiversidade ameaçada: a seca histórica que atinge a França neste verão exige adaptação da população, dos produtores rurais e ações urgentes do poder público. Com medidas de restrição do uso da água em mais da metade dos departamentos do país, agricultores se antecipam e pensam em mudar o modelo agroecológico e até abrir mão de certas espécies. Instalado há 15 anos no Loir-et-Cher, no sudoeste de Paris, David Peschard jamais viu uma situação parecida. Se por enquanto o agricultor escapou de um corte total de água nas torneiras, ele sabe que as restrições podem se tornar mais corriqueiras no futuro. “Estamos num período de restrição, e não podemos irrigar as culturas no fim de semana. O que nos obriga a trabalhar mais durante a semana para molhar tudo o que for preciso. Mas isso limitará, inevitavelmente, certas lavouras que não vão receber água suficiente”, lamenta. A União Nacional dos Produtores Rurais da França alertou que as más condições de pasto, com as altas temperaturas e a escassez hídrica, podem causar uma redução da produção de leite nos próximos meses.  Ao mesmo tempo, o Ministério da Agricultura anunciou que a colheita de milho deve ser 18,5% inferior este ano, em relação ao ano passado. “Infelizmente, sem ser pessimista, há um ensinamento a tirar, o que estamos aprendendo muito lentamente. Podemos ser otimistas e achar que é apenas uma fase e que voltaremos a períodos mais úmidos. Mas, se enfrentarmos essa situação com frequência, será necessário nos adaptarmos rapidamente”, acrescenta Peschard. “O milho, por exemplo, está condenado a não mais ser cultivado na nossa latitude. E como é uma cultura feita para a alimentação animal, poderíamos, num mundo perfeito, consumir menos carne e o substituir pelo sorgo, que precisa de menos água no verão”, conclui o agricultor.    Julho foi o segundo mês mais seco do ano, desde março de 1961. O déficit pluviométrico é de cerca de 84%, em relação ao normal para o período 1991-2020. Setores essenciais já são duramente atingidos, como a agricultura e a pecuária, seja pela dificuldade no plantio do milho destinado à ração animal, que consome muita água, ou pela falta de pastagens para o gado. O governo francês criou um comitê de crise para lidar com a seca e traçar um plano de abastecimento de água nas regiões onde for preciso. A primeira-ministra, Élisabeth Borne, ativou essa unidade interministerial na última sexta-feira (5), diante da "situação histórica pela qual muitos territórios estão passando", anunciou o Palácio de Matignon, sede do governo. Multas Com o nível máximo de alerta em mais de 60 departamentos, muitos franceses estão proibidos de regar gramados, lavar carros ou encher reservatórios. Os controles de restrições de uso da água se multiplicam. Em uma semana, passaram de 2.000 a 4.000 em todo o território. No mesmo período do ano passado eram 400. Uma operação organizada pela guarda ambiental do Escritório Francês da Biodiversidade (PFB) foca nos setores prioritários. Loic Obled é o encarregado das diligências numa estratégia entre as prefeituras e o procurador-geral da República. “A ideia é primeiro sensibilizar e fazer compreender a regulamentação, o que está em jogo e depois fazer controles, de maneira visual. Por exemplo, alguém que lava o seu carro, que irriga onde não é autorizado, seja uma lavoura ou um jardim público”, explica. “Não haverá fiscalização surpresa em propriedades privadas, mas quando há constatação de uma infração, pode haver uma simples advertência a até uma multa, que pode chegar a € 1.500 ou € 3.000, em caso de reincidência”, completa, valores que equivalem a até R$ 15.000.    “O primeiro uso que é privilegiado é água para o consumo humano. Há restrições em outros usos para permitir que a população possa ter água para beber e para o banho”, acrescenta Obled. “No setor agrícola, uma das prioridades é dar de beber aos animais, em relação a outros usos, e esse equilíbrio é feito caso a caso, de acordo com as características territoriais”, completa. Abelhas ameaçadas Enquanto moradores de cidades menores recorrem a caminhões-pipa para se abastecer, os apicultores de Landes, no sudoeste da França, também se adaptam ao calor extremo. Várias colmeias foram queimadas nos recentes incêndios. Além disso, a seca obriga as abelhas a percorrerem vários quilômetros para encontrar um ponto de água, enfraquecendo o metabolismo de toda a colônia. Menos água também significa menos flores, menos néctar e, portanto, menos mel. No jardim de Marc Reynol, apicultor de Chécy, perto de Orléans, as cerca de 30 colmeias foram colocadas à sombra de uma sequoia. “Antes, todas as caixas de abelhas ficavam no sol e hoje procurarmos lugares à sombra, para passar os meses de julho e agosto. Aqui elas estão bem, mas ainda faz 32, 33 graus à sombra”, relata. “Temos que prever tudo. Eu instalo um grande reservatório de 100 litros de água e reabasteço regularmente, duas vezes por semana”, acrescenta o apicultor. Após a vespa asiática em 2020 e a geada destrutiva do inverno de 2021, o clima e os eventos extremos estão, mais uma vez, atacando esses insetos polinizadores, como explica Michel Cambier. “Minhas abelhas têm morrido por causa do gelo. E eu não sou o único. Percebemos que há uma mortandade maior no fim do inverno”, afirma o apicultor. “É que como as estações estão começando mais cedo, a floração começou mais cedo do que no ano passado. Para poder fabricar o mel, as colmeias têm de sair fortalecidas do inverno”, explica. Recorde de produção de sal Mas se para alguns o calor de 40 graus tem sido fonte de preocupação, outros comemoram. É o caso dos produtores de Sal de Guérande, um produto do oceano, do sol, do vento e de práticas tradicionais de extração à mão nos pântanos salgados há milhares de anos.  “É excepcional. Chegam a duas toneladas de sal, o que não é nada mal, já que numa estação normal chegamos 1,3 ou 1,5 tonelada”, compara Jean-François Macé, produtor de sal.  “Eu parei de recolher o sal, na cooperativa muitos colegas também, porque eles têm cotas ou não têm mais lugar para armazenar. Não sei onde vamos colocar tanto sal”, diz. Como a França, muitos países europeus são afetados por essa onda de calor e seca. A escassez de água afeta atualmente 11% da população da União Europeia e 17% do território do bloco.  De acordo com os cientistas, a multiplicação das ondas de calor é uma consequência direta da crise climática. As emissões de gases de efeito estufa aumentam a intensidade, a duração e a frequência de eventos extremos.

Lenglet-Co
DÉCOUVERTE - Hors-série Lenglet - Un "héritage universel" peut-il être mis en place ? (REDIFF)

Lenglet-Co

Play Episode Listen Later Jul 30, 2022 9:11


Faut-il réformer les droits de succession ? Et si oui, faut-il les augmenter ou bien les diminuer ? Cette question brûlante s'est invitée dans la campagne présidentielle de 2022. Les candidats sont très divisés sur le sujet. Le Conseil d'analyse économique (CAE) prône lui une réforme en profondeur de la taxation de l'héritage. L'organisme de réflexion rattaché à Matignon propose un "héritage universel". "Hors-série Lenglet & Co : crise du coronavirus", un podcast hebdomadaire présenté par François Lenglet, qui vous donne les clés pour tout comprendre des évolutions et des mutations économiques, en Europe et dans le monde. Le journaliste en profite aussi pour tordre le cou à de nombreuses idées reçues sur l'économie.

Hors série : Lenglet-Co : Le monde d'après
Saison 3 - 42. Un "héritage universel" peut-il être mis en place ? (REDIFF)

Hors série : Lenglet-Co : Le monde d'après

Play Episode Listen Later Jul 28, 2022 9:11


Faut-il réformer les droits de succession ? Et si oui, faut-il les augmenter ou bien les diminuer ? Cette question brûlante s'est invitée dans la campagne présidentielle de 2022. Les candidats sont très divisés sur le sujet. Le Conseil d'analyse économique (CAE) prône lui une réforme en profondeur de la taxation de l'héritage. L'organisme de réflexion rattaché à Matignon propose un "héritage universel". "Hors-série Lenglet & Co : crise du coronavirus", un podcast hebdomadaire présenté par François Lenglet, qui vous donne les clés pour tout comprendre des évolutions et des mutations économiques, en Europe et dans le monde. Le journaliste en profite aussi pour tordre le cou à de nombreuses idées reçues sur l'économie.

Code source
Jean-Michel Blanquer : la disgrâce d'un ex-chouchou de la Macronie

Code source

Play Episode Listen Later Jul 27, 2022 26:14


En 2017, dix jours après la victoire d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle, Jean-Michel Blanquer est nommé ministre de l'Education nationale. Un poste qu'il occupera pendant 5 ans, une durée record. Ancien recteur d'académie et auteur de plusieurs ouvrages sur l'école, le nouveau locataire de la rue de Grenelle s'impose rapidement comme l'un des piliers du gouvernement. Il parvient à mettre en place des réformes importantes, comme celle, emblématique, du baccalauréat. Son nom est même évoqué pour prendre la suite d'Edouard Philippe à Matignon. Mais après le début de la crise sanitaire, les protocoles incessants dans les établissements, ses sorties sur le voile ou encore la polémique autour du «Ibiza gate» ternissent son image. Il ne parvient pas à conserver sa place dans le nouveau gouvernement d'Elisabeth Borne. Le dimanche 12 juin 2022, après une campagne difficilement menée, Jean-Michel Blanquer est éliminé dès le premier tour des législatives dans la 4ème circonscription du Loiret.Pour Code source, Christel Brigaudeau retrace le parcours de l'ancien chouchou de la Macronie.Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Présentation : Thibault Lambert - Production : Raphaël Pueyo, et Lolla Sauty - Réalisation et mixage : Pierre Chaffanjon - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian - Archives : FranceTV, TF1, BFMTV, AFP. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

L'oeil de...
Quand Elisabeth Borne est dans l'œil de Philippe Caverivière

L'oeil de...

Play Episode Listen Later Jul 9, 2022 5:30


Depuis sa nomination à Matignon, Elisabth Borne passe régulièrement dans l'oeil de Philippe Caverivière, le matin à 7h55 dans la matinale d'Yves Calvi sur RTL. Extraits choisis.

Code source
Législatives 2022 : avec la Nupes, Mélenchon a-t-il réussi son pari ?

Code source

Play Episode Listen Later Jun 13, 2022 23:46


Au coude-à-coude avec la majorité présidentielle. La Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) a récolté 25,66 % des suffrages au premier tour des législatives, le dimanche 12 juin. La coalition Ensemble ! n'a qu'une légère avance sur l'union de la gauche avec 25,75 % des voix. Si la Nupes s'est félicitée de son score, les projections des instituts de sondage lui donnent peu de chances d'obtenir la majorité de siège espérée à l'Assemblée nationale, et donc d'envoyer Jean-Luc Mélenchon à Matignon. LFI, le PS, le PC et EELV devraient se partager entre 150 et 190 sièges, dont la majorité reviendrait aux Insoumis qui réalisent une percée spectaculaire.Après le second tour du dimanche 19 avril, la Nupes pourrait tout de même devenir la principale force d'opposition dans l'hémicycle. Un scénario encore inenvisageable avant sa formation, il y a à peine deux mois.Cet épisode de Code source est raconté par deux journalistes du service politique du Parisien, en charge de la gauche : Jannick Alimi et Julien Duffé. Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie – Présentation : Jules Lavie - Production : Sarah Hamny, Clara Garnier Amouroux, Thibault Lambert et Lolla Sauty - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian - Archives : TF1, France Télévisions. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Affaires sensibles
Edith Cresson à Matignon

Affaires sensibles

Play Episode Listen Later Jun 2, 2022 53:36


durée : 00:53:36 - Affaires sensibles - par : Fabrice Drouelle, Christophe Barreyre - Aujourd'hui, dans Affaires sensibles, l'histoire de la première femme à avoir exercé les fonctions de Première ministre en France : Edith Cresson. - réalisé par : Marion Le Lay