Poulain Raffûte

Follow Poulain Raffûte
Share on
Copy link to clipboard

Poulain Raffûte, c’est un podcast qui part à la rencontre des acteurs du Top 14 pour décrypter l’actualité du rugby. Quelle vie pendant et après le confinement ? Quel avenir pour le rugby professionnel ? Chaque semaine, Raphaël Poulain, ancien ailier du Stade Français et du Racing 92, et Olivier Canton, journaliste à la rédaction d’Eurosport, reçoivent un entraîneur, un président ou un joueur emblématique d’un club. Ensemble, ils passent en revue les sujets brûlants du moment. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Eurosport Discovery


    • Jan 10, 2023 LATEST EPISODE
    • weekly NEW EPISODES
    • 42m AVG DURATION
    • 125 EPISODES


    More podcasts from Eurosport Discovery

    Search for episodes from Poulain Raffûte with a specific topic:

    Latest episodes from Poulain Raffûte

    LOU, Mignoni, XV de France : Baptiste Couilloud, demi de mêlée de Lyon, invité de Poulain Raffûte

    Play Episode Listen Later Jan 10, 2023 26:57


    Cette semaine, Raphaël Poulain, consultant Eurosport, et Arnaud Beurdeley, journaliste du Midi Olympique, acueillent Baptiste Couilloud, demi de mêlée international de Lyon, celui-là même qui s'est jeté dans la Seine avec le trophée des 6 Nations remporté après le Grand Chelem des Bleus en mars dernier.Révélé auprès de Pierre Mignoni, il est l'un des grands talents du Top 14. C'est ici l'occasion d'en savoir plus sur ce joueur qui coche toutes les cases pour devenir le plus grand au poste de demi de mêlée.Mais Poulain Raffûte ne sera pas complet sans la Ruade de Poulain que vous retrouverez en première partie, ainsi que les autres coups de gueule et de coeur de l'ancien joueur du Stade Français, qu'il donnera en fin d'émission.Bienvenue dans Poulain Raffûte et bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Sébastien Petit, journaliste pour Eurosport. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Urios, UBB, Top 14 : Frédéric Charrier, entraîneur de Bordeaux-Bègles, invité de Poulain Raffûte

    Play Episode Listen Later Jan 3, 2023 34:09


    Bonne année à toutes et tous ! Cette semaine, Raphaël Poulain, consultant Eurosport, et Arnaud Beurdeley, journaliste du Midi Olympique, vous présentent leurs meilleurs voeux pour l'année qui débute sur les chapeaux de roue avec Frédéric Charrier comme premier invité de 2023.L'entraîneur des arrières de Bordeaux-Bègles a été mis sur le devant de la scène après le licenciement du manager de l'UBB, Christophe Urios, mi-novembre 2022. Lui avec Julien Laïre ont repris les rênes jusqu'à la fin de la saison pour tenter de décrocher une place qualificative pour les phases finales du championnat de France. Une réorganisation tout sauf simple à vivre pour lui après le départ de son mentor avec qui il a gagné deux titres.Bienvenue dans Poulain Raffûte et bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Sébastien Petit, journaliste pour Eurosport. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Arthur Vincent : "Je reste en contact avec le staff de l'équipe de France"

    Play Episode Listen Later Dec 28, 2022 38:22


    La fin de l'année 2022 arrive. Pour ce dernier épisode, on parle bien évidemment de ces douze derniers mois riches pour le rugby tricolore. La France de Fabien Galthié est aujourd'hui l'une des meilleures équipes au monde et donc favorite pour le mondial. Il y a aussi le titre de Montpellier en Top 14. Un parcours qui a surpris les favoris et une troisième mi-temps qui a ravi les suiveurs. Notre invité, Arthur Vincent, fait partie de cette belle aventure.Le centre du MHR a vécu une saison en montagnes russes. L'international français a vécu en 2022 deux blessures au niveau des ligaments. Il a juste eu le temps de revenir pour la phase finale de la saison pour aider son club à soulever le bouclier de Brennus. Dans Poulain Raffute, Arthur Vincent revient sur le premier titre de l'histoire de Montpellier mais aussi sur son regard sur l'année de l'équipe de France. Celui qui est né à Montpellier donne également des précisions sur son retour.Bienvenue et bonne écoute !Émission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Alban Ducardonnet, journaliste pour Eurosport. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Baptiste Pesenti : "Après le derby, le soir du réveillon, je ferai 500 km de route avec mon frère pour rentrer chez moi"

    Play Episode Listen Later Dec 20, 2022 24:16


    C'est bientôt les fêtes de fin d'année avec son lot de cadeaux et de journées en famille pour la majorité d'entre nous... mais pas pour tout le monde. Cette année, le Boxing Day version Top 14 a programmé deux journées de championnat les 22-24 décembre et les 30-31décembre-1er janvier. Pas de jour de répit pour les rugbymen qui s'apprêtent à passer les fêtes sur les routes de France, en bus ou en voiture comme notre invité de la semaine, Baptiste Pesenti.Le deuxième ligne du Stade Français, passé une saison par le Racing 92 l'an passé, s'apprête à jouer son premier derby parisien le 24 décembre après-midi à Jean-Bouin, avant de filer avec frère et père pour rentrer du côté de Saint-Calude dans le Jura après 500 kilomètres de route. Il fait escale cette semaine dans Poulain Raffûte pour parler de ce match particulier, de cette période particulière et de cette passion qui le met toujours vent debout.Bienvenue et bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Sébastien Petit, journaliste pour Eurosport. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Juan Imhoff : "Ce qui fait encore courir à 34 ans ? La peur... de me faire rattraper"

    Play Episode Listen Later Dec 13, 2022 40:29


    La semaine dernière, c'était la reprise de cette bonne vieille Coupe d'Europe... enfin difficile de l'appeler encore comme cela car désormais des franchises sud-africaines participent à cette compétition. Une véritable révolution qui fait suite à leur intégration dans la United Rugby Championship, ex-Ligue Celte.Bonne ou mauvaise chose ? C'est un sujet de discussion parmi d'autres qu'ont eu Raphaël Poulain et Arnaud Beurdeley avec Juan Imhoff, ailier supersonique du Racing 92, meilleur marqueur d'essais du club francilien depuis 2009.Contraint à une hygiène de vie impeccable, l'Argentin se veut exigeant avec lui-même pour garder une forme d'excellence pour rester à un très haut niveau et être compétitif afin de garder sa place au Racing 92 ainsi que chez les Pumas, avec qui il rêvent de jouer la finale de la Coupe du monde 2023 en France. Ce qui se comprend face à l'exigence d'un calendrier de plus en plus dense...Juan fait partie des joueurs fidèles parmi les fidèles, avec ses douze années passées au Racing 92 et avec l'équipe d'Argentine qu'il chérit tant. Et qui de mieux que son compatriote Gonzalo Quesada, entraîneur du Stade Français, pour livrer quelques anecdotes à Raphaël sur Juan Imhoff...Bienvenue et bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Sébastien Petit, journaliste pour Eurosport. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Sébastien Piqueronies : "Le challenge de la Section paloise : grandir en Top 14 et attirer les jeunes talents"

    Play Episode Listen Later Dec 6, 2022 37:38


    Pas simple d'être un entraîneur ou manager de clubs de rugby, et particulièrement en Top 14. Obligation de résultats, gestion des médias, du vestiaire et de la pression des supporters et du président... Tout cela fait que ce métier est vraiment à part. Alors penchons-nous justement sur ce boulot chronophage au possible mais terriblement passionnant à travers l'invité de la semaine de Raphaël Poulain et Arnaud Beurdeley : Sébastien Piqueronies, manager de la Section paloise.Après cet entretien, Raphaël vous servira deux coups de coeur : le premier sur l'initiative de Wally Salvan, personnage atypique du milieu rugbystique, fondateur des pratiques du rugby fauteuil et président de la Fédération Internationale de Rugby à 7 en Fauteuil. Il va traverser l'Europe pour faire reconnaître ce sport.Et le deuxième, c'est cet ouvrage : Gueules de Rugby, tome 3, de Jean-Pierre Pagès (aux éditions 2 JP) retraçant les portraits des joueurs majeurs de l'équipe de France pour comprendre la grande histoire du rugby.Bienvenue et bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Sébastien Petit, journaliste pour Eurosport. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Philippe Tayeb : "Je ne ferai pas une maison de retraite de l'Aviron Bayonnais"

    Play Episode Listen Later Nov 29, 2022 37:40


    Cette semaine, honneur aux présidents de club, ces hommes qui construisent et qui donnent tout pour leur équipe. Des hommes de challenge, parfois qui arrivent sans rien connaître au rugby et qui découvent un monde particulier. Et il y a des hommes passionnés qui ont peu de moyens mais beaucoup de coeur, au point de faire tout ce qui est possible pour faire vivre leur club de coeur. Raphaël Poulain accueille cette semaine un de ces héros du rugby professionnel : Philippe Tayeb, président de l'Aviron Bayonnais, ancien joueur de rugby, homme de valeurs attaché au pays basque et à ce club de Bayonne qu'il reconstruit depuis 2018 avec toute son énergie à défaut de mécénat. Après avoir fait le yoyo entre la ProD2 et le Top 14, l'Aviron essaye de s'installer durablement dans l'élite avec un recrutement intelligent, à une formation performante et à des joueurs qui s'épanouissent. C'est cela que Raphaël a tenu à mettre en lumière cette semaine.Bienvenue et bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Sébastien Petit, journaliste pour Eurosport. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Marjorie Mayans : "Si on nous avait dit qu'on perdrait d'un point contre les Black Ferns, on ne l'aurait pas cru"

    Play Episode Listen Later Nov 23, 2022 38:26


    Après la Coupe du monde féminine, remportée par les Black Ferns en Nouvelle-Zélande, Raphaël Poulain et Arnaud Beurdeley reçoivent Marjorie Mayans, 3e ligne du XV de France qui a terminé troisième de la compétition, battu d'un petit point par les Néo-Zélandaises en demi-finale.Après une ruade de notre consultant, qui s'étonne encore des discours alarmants des observateurs du XV de France masculin, qui gagne trop fort, trop vite, trop constamment à moins d'un an de la Coupe du monde en France, les deux compères débrieferont l'interview de Marjorie Mayans, qui a décidé de prendre sa retraite sportive.Ils reviendront aussi sur le prix remis à Wayne Smith, sacré champion du monde avec les Black Ferns, prix du meilleur entraîneur de l'année 2022 remis au World Rugby Awards à Monaco.Pour terminer un coup de coeur de Raphaël sur cette initiative solidaire mise en place par la Fédération Française des Supporters de Rugby (FFSR) et Emmaüs : c'est un partenariat Solidarité afin d'organiser une collecte de vêtements, mais aussi de jouets, de petit électroménager ou d'équipements sportifs sur le territoire national durant le week-end du 18 au 21 novembre.Bienvenue et bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Sébastien Petit, journaliste pour Eurosport. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Alexandre Roumat : "Ce que j'aime chez les 'Baa-baas' c'est les rencontres"

    Play Episode Listen Later Nov 15, 2022 36:09


    Les Barbarians français joue ce samedi face aux Fidji à Lille. A cette occasion, Raphaël Poulain et Arnaud Beurdeley, journaliste à Midi Olympique, ont voulu se concentrer sur ce qui fait la spécificité des "Baa-baas". Pour en parler, ils ont invité Alexandre Roumat, troisième ligne du Stade Toulousain et des Barbarians français, fils d'Olivier Roumat, capitaine des "Baa-baas" en 2001.Juste avant de recevoir notre invité de la semaine, Raphaël Poulain a voulu, dans la ruade de Poulain, expliquer ce qui fait l'âme des des Barbarians.Enfin, Raphaël et Arnaud feront un petit retour sur le match (très) ruguex entre le XV de France et l'Afrqiue du Sud samedi dernier.Bienvenue et bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Anne Thirion, journaliste pour Eurosport. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Brian Liebenberg : "On est exigeant avec le XV de France car il nous a trop gâtés"

    Play Episode Listen Later Nov 8, 2022 44:04


    Après France-Australie, gagné d'un point le week-end dernier, cap sur l'Afrique du Sud pour les Bleus de Fabien Galthié à Marseille samedi prochain. Et qui de mieux pour en parler que Brian Liebenberg, l'ancien international tricolore originaire du pays des Springboks, pour évoquer ce match dans Poulain Raffûte aux côtés de Raphaël Poulain et Arnaud Beurdeley, journaliste au Midi Olympique ?Avant de parler du XV de France et du passé entre notre invité et Raphaël, anciens coéquipiers au Stade Français, la ruade de Poulain porte sur les commentaires de cette victoire poussive des Bleus face à l'Australie et ceux qui oublient tout ce que les Tricolores ont réalisé jusque là.Il termineront sur une exclusivité : le film pour la prévention du cancer de la prostate, réalisé dans le cadre de l'opération "Movember". Cela fait suite au témoignage de Philippe Sella, il y a quelques semaines dans l'émission, évoquant cette maladie que l'ancien international a combattu, et à celui de Stéphane Beaumont, ambassadeur du mouvement. Avec ce message : Dépistez-vous !Bienvenue et bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Sébastien Petit, journaliste pour Eurosport. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Julien Bonnaire : "Si l'année prochaine à la Coupe du monde, on ne fait pas quelque chose, on ne le fera jamais"

    Play Episode Listen Later Nov 1, 2022 44:04


    Cette semaine dans Poulain Raffûte, Raphaël Poulain et Arnaud Beurdeley reçoivent un grand nom du rugby tricolore, Julien Bonnaire. L'ancien troisième ligne de Clermont et de l'équipe de France vient nous parler de son association Handi, move & fun qui favorise l'inclusion des enfants en situation de handicap dans le sport.Mais avant cela, Raphaël, avec sa "ruade de Poulain", rend hommage à ceux qui mettent la tête là où beaucoup n'y mettrait pas un orteil. Un moment de régal pour tous les amoureux du rugby.Bienvenue et bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Alban Ducardonnet, journaliste pour Eurosport. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Philippe Sella : "Je me sentais comme un zombie"

    Play Episode Listen Later Oct 26, 2022 59:00


    Cette semaine dans Poulain Raffûte, Raphaël Poulain et Arnaud Beurdeley reçoivent une des légendes du XV de France, Philippe Sella, ainsi que Stéphane Beaumont, venu représenter l'association Movember qui lutte contre les cancers masculins et la dépression. L'ancien trois-quarts centre du SU Agen, né à Tonneins dans le Lot-et-Garonne, vient, lui, évoquer le cancer contre lequel il se bat, les difficultés qu'il a connues lorsqu'il en a pris connaissance, le tabou lié à la maladie et à la dépression dans le rugby, tandis que Stéphane Beaumont appuie ses propos avec de la prévention notamment contre les cancers des testicules et de la prostate.Mais avant cela, Raphaël se lance dans sa "ruade de Poulain" autour de "la bonne vieille vrillée à l'ancienne !". Un moment de régal pour tous les amoureux du rugby.Bienvenue et bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Maxime Ducher, journaliste pour Eurosport. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Camille Lopez : "Retourner à Bayonne avec cette ferveur, je ne m'y attendais pas"

    Play Episode Listen Later Oct 18, 2022 40:50


    Cette semaine dans Poulain Raffûte, Raphaël Poulain et Arnaud Beurdeley reçoivent le demi d'ouverture de l'Aviron Bayonnais Camille Lopez. L'ancien joueur de l'ASM, né à Oloron-Sainte-Marie dans le Béarn, et désormais à Bayonne vient évoquer sa carrière, son enfance à Mauléon, son rêve d'avoir évoluer en équipe de France et son retour dans le Pays Basque. Mais avant cela, Raphaël se lance dans sa "ruade de Poulain" autour de "la bonne vieille vrillée à l'ancienne !". Un moment de régal pour tous les amoureux du rugby.Bienvenue et bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Hadrien Hiault, journaliste pour Eurosport. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Maxime Lucu : "En Bleu avec Charles Ollivon, on a compris qu'on écrivait quelque chose de fort pour notre village"

    Play Episode Listen Later Oct 11, 2022 50:10


    Cette semaine dans Poulain Raffûte, Raphaël Poulain et Arnaud Beurdeley vont parler de rugby amateur, celui qui représente les racines de ce sport que l'on aime tant. Après un petit billet d'humeur autour du RCT (Rugby Club Tarasconnais), ils reçoivent Maxime Lucu, demi de mêlée de l'Union Bordeaux-Bègles.Ce joueur né dans le Pays basque a commencé à jouer à Saint Pée sur Nivelle, club où il a côtoyé un certain Charles Ollivon; international et capitaine du XV de France. Force tranquille de l'UBB, il est devenu une pièce maîtresse du jeu bordelais, tout comme de l'équipe de France, et a su imposer sa pâte, discrètement et sûrement. Mais il n'en oublie pas ses racines pour autant. Qui est ce joueur aussi talentueux qu'énigmatique ? Venez le découvrir dans Poulain Raffûte !Bienvenue et bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Sébastien Petit, journaliste pour Eurosport. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Marie Sempéré : "J'aurais aimé jouer dans un stade de 20 000 personnes qui te poussent"

    Play Episode Listen Later Oct 4, 2022 33:45


    Cette semaine, c'est 100% féminin dans cet épisode 6 de cette nouvelle saison. Accompagné d'Arnaud Beurdeley, journaliste du Midi Olympique, Raphaël Poulain reçoit Marie Sempéré, ancien joueuse internationale française, avant le lancement de la Coupe du monde féminine de rugby en Nouvelle-Zélande le 8 octobre avec France-Afrique du Sud.Dans la première partie de ce podcast, Raphaël Poulain rend hommage à ces chaînes qui se dévouent pour diffuser cet événement mondial, qui n'était pas médiatisée il y a plusieurs années. Mais grâce à la montée en puissance de ce sport et des performances de l'équipe de France, TF1 va nous permettre de suivre cela comme jamais auparavant, même si cela sera en pleine nuit la plupart du temps...L'invité de la semaine à découvrir est donc Marie Sempéré. Ancienne internationale française, elle est depuis 5 ans maintenant consultante rugby notamment sur Eurosport. Marie est aussi coach professionnelle de la performance et sera dans quelques jours LA consultante rugby pour TF1.En fin de podcast, Raphaël Poulain et Arnaud Beurdeley feront un débrief de cette interview, avant d'évoquer les cas de Lenaïg Corson, absente de cette Coupe du monde, et des soeurs Ménager qui, elles, auront le bonheur de la disputer ensemble.Bienvenue dans Poulain Raffûte et bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Sébastien Petit, journaliste pour Eurosport.Ecoutez d'autres épisodes :Romane Ménager : "On a le jeu et les qualités pour être championnes du monde en Nouvelle-Zélande"Gaëlle Hermet : "On veut prouver à la France entière qu'on peut gagner ce Mondial"Safi N'Diaye: "Les rugbymen m'ont fait rêver, aux femmes de faire rêver les jeunes générations" Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Giovanni Habel Küffner : "J'aimerais porter le maillot bleu face aux Blacks le 8 septembre 2023"

    Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 31:54


    Épisode 5 de cette nouvelle saison avec un nouveau format. Accompagné d'Arnaud Beurdeley, journaliste du Midi Olympique, Raphaël Poulain reçoit Giovanni Habel Küffner, 3e ligne du Stade Français, après avoir décortiqué l'actualité du rugby.Dans la première partie de ce podcast, Raphaël Poulain revient sur la lourde mais courageuse décision d'arrêter Bernard Le Roux pour les six prochains mois en raison d'une commotion cérébrale décelée après un coup reçu à la tête lors du match du Racing contre Lyon. (01:15)L'invité de la semaine à découvrir est donc Giovanni Habel Küffner, nouveau 3e ligne du Stade Français, d'origine néo-zélandaise, samoane et allemande, avec un prénom à consonnance italienne et une vie française après être issue de la filière JIFF : une vraie "salade de fruits" pour reprendre ses termes. S'il a débarqué à Paris cette saison, il a lancé sa carrière professionnelle en France dans la Section paloise il y a 7 ans quand il avait 20 ans. (03:23)En fin de podcast, Raphaël Poulain reviendra sur l'actualité du rugby autour du Racing 92 et de la nomination de Stuart Lancaster à la tête de l'équipe première la saison prochaine, de Guy Novès et enfin du LOU de Xavier Garbajosa. (26:07)Bienvenue dans Poulain Raffûte et bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Sébastien Petit, journaliste pour Eurosport.Ecoutez d'autres épisodes :Baptiste Serin : "J'ai l'étiquette du challenger, mon objectif est de revenir en équipe de France"Joe Rokocoko : "Mon cœur balance désormais entre la France et les All Blacks" Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Plisson, le prodige secoué n'a rien lâché : "Je ne changerais ce que j'ai vécu pour rien au monde"

    Play Episode Listen Later Sep 20, 2022 41:39


    Épisode 4 de cette nouvelle saison avec un nouveau format. Toujours accompagné d'Arnaud Beurdeley, Raphaël Poulain vous sert sur un plateau son humeur du jour avant de recevoir un invité eu deuxième partie, et pour terminer Raphaël et Arnaud décortiqueront l'actualité du rugby.Dans la première partie de ce podcast, Raphaël Poulain s'interroge sur ce qui fait encore courir les "mecs exceptionnel(s)" qui jouent toujours en pro' à près de quarante ans. Et il le fait avec admiration.Le cœur de l'émission est consacré à Jules Plisson, invité du jour. Ancien n°10 du Stade Français, qui a connu le XV de France, Plisson (31 ans) est "à la relance" avec l'ASM Clermont Auvergne. Son passage à La Rochelle (2019-2022) a été couronné de succès, collectivement, mais pas d'une grande réussite individuelle. Il revient dans cette discussion sur sa capacité à se relever des mauvaises passes, mais aussi sur une tonne de bons moments vécus dans le club parisien. En fin de podcast, Raphaël Poulain vous parle de rugby féminin, à l'approche de la Coupe du monde (qui débute le 8 octobre prochain)… puis de ses craintes concernant la Coupe du monde 2023, pour les Bleus cette fois. Gare aux blessures. Il revient également sur le retour à la compétition d'un "héros des temps modernes" : Mathieu Bastareaud. Bonne écoute.Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Simon Farvacque, journaliste pour Eurosport.Ecoutez d'autres épisodes :Baptiste Serin : "J'ai l'étiquette du challenger, mon objectif est de revenir en équipe de France"Joe Rokocoko : "Mon cœur balance désormais entre la France et les All Blacks" Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Joe Rokocoko : "Mon coeur balance désormais entre la France et les Blacks"

    Play Episode Listen Later Sep 13, 2022 31:44


    Épisode 3 de cette nouvelle saison avec un nouveau format. Toujours accompagné d'Arnaud Beurdeley, Raphaël Poulain nous sert sur un plateau son humeur du jour avant de recevoir un invité prestigieux eu deuxième partie, et pour terminer Raphaël et Arnaud décortiqueront l'actualité du rugby : Mermoz, la Coupe du monde qui s'annonce dans un an ou encore la belle victoire de Bayonne face au Racing.Pour ce troisième épisode de la saison, Raphaël Poulain accueille une légende du rugby mondial : Joe Rokocoko. Tenez-vous bien : 68 sélections avec les All Blacks et 46 essais ! Aujourd'hui entraîneur des espoirs du Racing 92, il accepte de parler à coeur ouvert de la France, de sa nouvelle mission à Paris et bien sûr des Blacks.Pour Raphaël, Rokocoko, c'est cette pirouette géniale face à l'Italie en Coupe du monde mais aussi de ses plongeons si spéciaux dans l'enbut avec ce sourire figé sur son visage. C'est un joueur hors-normes, capable avec ses 100 kilos de la jouer en frontal mais surtout dans l'évitement cherchant constamment l'intervalle comme nos ailiers de poches. Il est dans la lignée tout aussi spectaculaire d'un Jonah Lomu ou un Christrophe Dominici, un mixte des deux, bref une légende...Bienvenue à tous dans Poulain Raffûte, bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Sébastien Petit, journaliste pour Eurosport.Ecoutez d'autres épisodes :Baptiste Serin : "J'ai l'étiquette du challenger, mon objectif est de revenir en équipe de France"Philippe Saint-André : « Le rugby français s'est identifié à notre équipe" Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Baptiste Serin : "J'ai l'étiquette du challenger, mon objectif est de revenir en équipe de France"

    Play Episode Listen Later Sep 6, 2022 36:54


    Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans Poulain Raffute. Épisode 2 de cette nouvelle saison avec un nouveau format. Toujours accompagné d'Arnaud Beurdeley, Raphaël Poulain nous servira sur un plateau son humeur du jour avant de recevoir un invité prestigieux eu deuxième partie, et pour terminer Raphaël et Arnaud décortiqueront l'actualité du Rugby.Pour ce deuxième épisode de la saison, Raphaël Poulain accueille Baptiste Serin dans Poulain Raffûte.Baptiste et Raphaël se sont connus, il y a 9 ans maintenant, sur les bancs de Marcoussis. Raphaël, en vieux con venant parler à la nouvelle génération, Baptiste, en jeune espoir du rugby français, entouré d'autres futurs cracks tels que Teddy Thomas, Christopher Tolofua, Paul Jedraziak ou encore Anthony Belleau. Baptiste, on a l'impression que ça fait 20 ans qu'on le voit sur les terrains de Top 14. C'est à se demander s'il n'a pas joué en Top 16. Bref, à tout juste 28 ans, Baptiste Serin compte 42 sélections et plus de 200 matches en pros entre Bordeaux et Toulon, où il a confirmé ce week-end sapolyvalence avec caractère. D'ailleurs c'est ce mot qui vient a l'esprit en pensant à lui : du caractère... Et du talent. Deux mots qui collent parfaitement à l'ADN de Mayol et du RCT : ce côté clébard qui ne lâche rien et cette gouaille typique des demis de mêlée toujours à a limite...Après une saison compliquée et malgré tout positive dans l'état d'esprit, on espère pour les hommes de Pierre Mignoni et Franck Azéma une fin plus glorieuse encore. Raphaël l'a annoncé la semaine dernière, il faudra compter sur Baptiste Serin et le RCT cette année.Bienvenue à tous dans Poulain Raffûte, bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Antoine Lebreton, journaliste pour Eurosport.Ecoutez d'autres épisodes :Philippe Saint-André : « Le rugby français s'est identifié à notre équipe »Guilhem Guirado : "Le rugby va me manquer mais en partant sur une belle note, la boucle est bouclée" Notre politique de confidentialité GDPR a été mise à jour le 8 août 2022. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Philippe Saint-André : « Le rugby français s'est identifié à notre équipe »

    Play Episode Listen Later Aug 30, 2022 39:31


    Nouvelle saison, nouveau format pour Poulain Raffûte. Toujours accompagné d'Arnaud Beurdeley, Raphaël Poulain nous servira sur un plateau son humeur du jour avant de recevoir un invité prestigieux eu deuxième partie, et pour terminer Raphaël et Arnaud décortiqueront l'actualité du Rugby.Pour ce premier épisode de la saison, Raphaël Poulain accueille Philippe Saint-André dans Poulain Raffûte.Qui de mieux pour cette rentrée que le champion en titre pour nous compter cet été si particulier que vive toutes les championnes et les champions de rugby amateurs ou professionnel. Le bouclier ou la coupe voyageant de village en village, rendant fiers les joueurs et leurs origines. Cet été a dû être bien particulier pour Philippe Saint-André. Comme un goût de revanche. Parce qu'il il a dû en faire taire des bouches de vieilles au coup de sifflet final, fin juin au Stade de France, brandissant le bout de bois mettant un terme à tout débat sur sa légitimité, son parcours, ses embûches, son coaching patin couffin. Circulez, il n'y a plus rien à voir. Ah si moi je l'imagine PSA s'allonger en mode romain, sortir les pop-corn, les lunettes de soleil, le verre de pinard et voir défiler une ribambelle de gonzes qui n'auraient pas parier un kopeck sur lui et son staff lui cirant les lattes à grands coups de "on y croyait tous depuis le début, on peut faire un selfie ?" Ceux-là même qui le clouaient au pilori, l'envoyant au 5e sous-sol avant que Mohed Altrad croit en lui à nouveau. Bon faut dire que les résultats piquaient un peu quand même.Bref quel kiff, quel vent nouveau et quel plaisir de recevoir Philippe dans Poulain Raffûte, bienvenue Philippe ! Bienvenue à tous dans Poulain Raffûte, bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Marion Rabot, journaliste pour Eurosport. Ecoutez d'autres épisodes :Pierre Rabadan : "Je m'implique dans mes nouvelles activités avec les mêmes intensité et volonté que sur le terrain" Fulgence Ouedraogo : "J'ai du mal à m'y faire et à l'admettre, une grande page de ma vie va s'arrêter" Jérôme Fillol: "Porter le maillot toulousain devant mon grand-père agenais, ça m'a toujours fait rire" Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Notre politique de confidentialité GDPR a été mise à jour le 8 août 2022. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Guilhem Guirado : "Le rugby va me manquer mais en partant sur une belle note, la boucle est bouclée"

    Play Episode Listen Later Jul 6, 2022 54:10


    Ce jeudi, nous sommes ravis de recevoir celui qui a eu mille vies en une à tout juste 36 ans ! Champion du monde en 2006, champion d'Europe en 2015, champion de France en 2009 et 2022, 74 capes en équipe de France... Ça c'est pour le palmarès mais Guilhem Guirado, c'est avant tout une histoire : de Céret à Perpignan, de Toulon à Montpellier et aussi en équipe de France avec laquelle il nous disait il y a quelques mois qu'il avait bouffé une bonne "tartine de merde" et préparé un terreau favorable à l'émergence d'une nouvelle équipe, d'un nouveau staff et surtout d'une culture ou toutes les instances jouent enfin le jeu pour l'intérêt supérieur du coq !Aucun des joueurs de cette génération passés sous le maillot bleu ne nous a témoigné de regrets concernant cette période. Parce qu'elle était belle malgré tout l'aventure avec comme capitaine de navire un petit taureau catalan, capitaine courage d'une équipe qui en a chié mais qui a tout donné. Guilhem c'est un besogneux, c'est un exemple parce qu'il en faut des épaules pour affronter le monde mediatico-réseaux sociaux et c'est parfois plus violent qu'une dizaine de percus. Et c'est le cul bien installé sur le Bouclier qu'il tire sa révérence et qu'il fera taire les derniers médisants s'il en reste encore après ses 16 années généreuses.Il y a l'homme au bandeau de Toulon en la personne de Daniel Herrero, un mythe, une légende. Il y a aujourd'hui Guilhem Guirado, "el hombre de Perpignan", qui va pouvoir enfin l'enlever son bandeau après 16 années de bons et loyaux services ! Bienvenue dans Poulain Raffûte Guilhem ! Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Hadrien Hiault, journaliste pour Eurosport.Ecoutez d'autres épisodes :Pierre Rabadan : "Je m'implique dans mes nouvelles activités avec les mêmes intensité et volonté que sur le terrain"Fulgence Ouedraogo : "J'ai du mal à m'y faire et à l'admettre, une grande page de ma vie va s'arrêter" Jérôme Fillol: "Porter le maillot toulousain devant mon grand-père agenais, ça m'a toujours fait rire"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    La fierté d'Alexandre Ruiz : "Montpellier a fait taire quelques mauvaises langues"

    Play Episode Listen Later Jun 27, 2022 36:29


    Ce lundi, Olivier Azam devait participer au podcast animé par Raphaël Poulain et Arnaud Beurdeley… mais un titre de champion de France, cela se fête ! D'où son forfait de dernière minute. Alexandre Ruiz, lui aussi sacré en tant que membre du staff du MHR vendredi, l'a remplacé au pied levé. L'ancien arbitre avait déjà participé à l'émission, l'an passé. Il parle de son rôle et du triomphe montpelliérainRuiz revient sur la finale remportée par Montpellier face à Castres, vendredi, et la bringue qui a suivi (2:51). Un élément clef dans ce succès : l'esprit de "revanche" qui a animé tous les coaches du MHR (7:39).Son passé d'homme au sifflet est bien derrière lui. Il appuie là-dessus, précisant qu'il n'est pas seulement là pour gérer l'aspect "discipline" de la préparation des joueurs (8:40).Alexandre Ruiz présente aussi sa double casquette : dimanche, il a aussi failli être champion de France... en Honneur, dans le club de Sète, qu'il entraîne (11:06).Le coach de 35 ans livre également son regard sur la critique, et le recul qu'il estime devoir prendre, par rapport aux réseaux sociaux notamment (28:28). Bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Simon Farvacque, journaliste pour Eurosport.Ecoutez d'autres épisodes :Pierre Rabadan : "Je m'implique dans mes nouvelles activités avec les mêmes intensité et volonté que sur le terrain"Fulgence Ouedraogo : "J'ai du mal à m'y faire et à l'admettre, une grande page de ma vie va s'arrêter" Jérôme Fillol: "Porter le maillot toulousain devant mon grand-père agenais, ça m'a toujours fait rire"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Léo Coly : "Le Stade Montois a su se faire aimer de nouveau par Mont-de-Marsan"

    Play Episode Listen Later Jun 21, 2022 40:02


    Nous avons tous suivi (surtout notre confrère Olivier Canton) le parcours stratosphérique de Mont-de-Marsan cette année et nous avions tous aussi prédit au coin du bar ou sur nos canapés la montée de ce club jaune et noir en Top 14. Raté.Tous les ingrédients étaient réunis pour que la fête soit belle : un public de fou, une bande de potes avec ce grain de folie qui fait les grandes équipes, de la jeunesse, de l'expérience, Julien Tastet, Rémi Talès faisant partie du staff et issus du club, une saison record et quelques déguisements qui prouvaient que le groupe vivait bien et pourtant c'est bel et bien à la fin du bal qu'on paye les musiciens...Le club landais n'a pas été récompensé de cette saison. Qu'elles sont dures et tragiques parfois ces phases finales. Injustes même, au vu de la manière dont Mont-de-Marsan à rouler sur la Pro D2... mais c'est le sport ! Quand on dit que cette Pro D2 est rude, âpre, engagée, compliquée, elle permet aussi d'être une pépinière de talents, un vivier de jeunes pousses qui s'aguerrissent dans le dur pour venir un jour côtoyer le très haut niveau. C'est le cas de Léo Coly numéro 9 de cette équipe et futur espoir du rugby français. C'est la révélation de cette saison et le futur numéro 9 de Montpellier !C'est déjà un joueur bien expérimenté malgré son âge : 22 ans ! Alors comment ce jeune né à Rennes et ayant découvert le rugby à Biscarosse est devenu champion du monde en 2019 et surtout le titulaire indiscutable de ce club mythique ? Comment a-t-il vécu la montée en puissance de son club cette saison et cette notoriété grandissante ? Bienvenue dans Poulain Raffûte ! Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Sébastien Petit, journaliste pour Eurosport. Ecoutez d'autres épisodes : Pierre Rabadan : "Je m'implique dans mes nouvelles activités avec les mêmes intensité et volonté que sur le terrain" Fulgence Ouedraogo : "J'ai du mal à m'y faire et à l'admettre, une grande page de ma vie va s'arrêter" Jérôme Fillol: "Porter le maillot toulousain devant mon grand-père agenais, ça m'a toujours fait rire" Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Yannick Bru : "Nulle part ailleurs j'avais senti de telles marques d'amour et j'ai retrouvé la force de repartir"

    Play Episode Listen Later Jun 14, 2022 56:33


    Que c'est bon ces phases finales ou les masques tombent enfin les soirs de victoires. On peut enfin se lâcher, larguer la pression, décompresser et laisser apparaître un sourire de soulagement qui en dit long sur ces saisons longues, dures et intenses.La particularité de Yannick Bru, quand il célèbre la victoire finale, ce sont les bras en l'air cherchant l'accolade et ce sourire de gosse qui réapparaît enfin après toutes ces semaines, ces mois de stress. Et il les a souvent levés les bras en tant que joueur, entraineur et manager ! Je ne vous fais pas l'historique de son palmarès, ça serait presque indécent tellement l'armoire dégueule de trophées chez Yannick. Non, au-delà de cette réussite encore marquée par ce titre de champion de ProD2 et cette montée en Top 14, ce qui est marquant chez ce monsieur c'est sa fidélité, son engagement et sa combativité. Souvenez-vous ces droites partagées généreuses avec Mathieu Blin et David Auradou entre autres. Fidélité parce que nous avons reçu Jeff Dubois il y a quelques semaines qui a encore formé un super duo ou l'amitié prime et les valeurs sont partagées. J'avais senti lors de notre échange une vraie fierté et une joie non dissimulée lorsqu'on lui a parlé de toi, Yannick, et de votre duo. Ce qui prouve que des amitiés sincères peuvent nous faire faire de jolis voyages peu importe la destination même si c'est toujours plus agréable de partir le cul assis sur un bouclier. Bienvenue Yannick Bru dans Poulain Raffute Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Hadrien Hiault, journaliste pour Eurosport. Ecoutez d'autres épisodes : Pierre Rabadan : "Je m'implique dans mes nouvelles activités avec les mêmes intensité et volonté que sur le terrain" Fulgence Ouedraogo : "J'ai du mal à m'y faire et à l'admettre, une grande page de ma vie va s'arrêter" Jérôme Fillol: "Porter le maillot toulousain devant mon grand-père agenais, ça m'a toujours fait rire" Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Martin Puech : "Les jeunes sont trop formatés, ils n'ont que le rugby, c'est dommage"

    Play Episode Listen Later Jun 8, 2022 38:29


    Raphaël Poulain accueille Martin Puech dans Poulain Raffûte On a tous des parcours particuliers, des vies non linéaires faites de moments glorieux, de moments compliqués, de remises en question et de pertes aussi, qui font souvent grandir à grands coups de claques.Et puis il y a des parcours un peu plus atypiques qui sortent de la norme, qui inspirent et qui poussent à l'audace de croire que tout est possible et ça fait du bien !Quand tu écoutes le parcours de Martin Puech, tu te dis que tout est possible. Originaire de Cahors, formé à la Jeunesse sportive gramatoise puis à Saint-Céré et Bretenoux, c'est à Blagnac puis Colomiers qu'il découvre le rugby pro. Alors pourquoi atypique me direz-vous, mis à part le nom de ses clubs qui fleurent bons l'ovalie. Et bien, c'est que Martin Puech n'a pas grandi rugbystiquement parlant dans un centre de formation, et pourtant il fait une super carrière, ce qui donne espoir à bien des profils dans tous nos clubs amateurs. Atypique, parce qu'il est le meilleur plaqueur du Top 14 avec 293 placages en 16 matches en 2020. Rendez-vous compte, j'ai dû plaquer 100 types au cours de mes 70 matches en pro, c'est vous dire la rudesse du type. Et atypique aussi, parce qu'il est titulaire d'une licence de biologie cellulaire et physiologie, diplômé de la Toulouse Business School, il est encore en course pour obtenir le plus de diplômes pour un rugbyman en activité dans un cursus type Master école de commerce. Bref avec mon cap de playstation, mon deug de bringue et mon doctorat en science de la connerie, je fais pâle figure face à ce palois d'adoption. Bienvenue à tous et à Martin Puech dans Poulain Raffûte, bonne écoute ! Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Marion Rabot, journaliste pour Eurosport. Ecoutez d'autres épisodes : Pierre Rabadan : "Je m'implique dans mes nouvelles activités avec les mêmes intensité et volonté que sur le terrain" Fulgence Ouedraogo : "J'ai du mal à m'y faire et à l'admettre, une grande page de ma vie va s'arrêter" Jérôme Fillol: "Porter le maillot toulousain devant mon grand-père agenais, ça m'a toujours fait rire" Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Kélian Galletier : "Très excité de découvrir une nouvelle aventure à Perpignan mais j'ai aussi la trouille"

    Play Episode Listen Later May 31, 2022 43:14


    Mon invité du jour est un joueur qui a fait toutes ses gammes dans l'Hérault. Formé au Pic Saint-Loup, c'est au MHR qu'il fait ses gammes pour devenir champion de France Reichel puis Espoirs avant de devenir professionnel en 2011. Vainqueur du Challenge européen en 2016 et 2021, finaliste du Top 14 en 2018 Kélian Galletier a passé 16 ans à Montpellier. C'est désormais à l'Usap qu'il va jouer l'année prochaine.Ce qui me plaît chez lui, au-delà du très bon joueur, c'est que Kélian est titulaire d'un Master 2 de commerce de la Business School de Montpellier. Diplômé en 2015, il a toujours pensé à son avenir et il va nous expliquer son futur de rugbyman mais aussi d'entrepreneur. D'ailleurs, si vous êtes curieux, il présente son projet "Factory Club" mêlant start-ups et sportifs, mercredi 1er juin à 18h. Pour vous connecter, c'est par ici : https://meet.google.com/qmz-zbgb-mdd?authuser=0&hs=122Un parcours inspirant qui prouve qu'on peut allier les deux et être tout aussi performant voire peut-être plus encore quand tout est bien cadré et anticipé.Bienvenue Kélian dans Poulain Raffûte !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Hadrien Hiault, journaliste pour Eurosport.Ecoutez d'autres épisodes :Pierre Rabadan : "Je m'implique dans mes nouvelles activités avec les mêmes intensité et volonté que sur le terrain"Fulgence Ouedraogo : "J'ai du mal à m'y faire et à l'admettre, une grande page de ma vie va s'arrêter" Jérôme Fillol: "Porter le maillot toulousain devantmon grand-père agenais, ça m'a toujours fait rire"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Alexandre Flanquart : "Avec le Stade Français en 2015, dès qu'on se qualifie, on sait qu'on sera champion"

    Play Episode Listen Later May 24, 2022 47:28


    "De tous les postes dans le rugby, je crois que c'est celui de 2e ligne qui m'impressionne le plus. Et pas obligatoirement par la taille, même si déplacer 2 mètres et souvent plus de 110 kilos ne doit pas être chose aisée sur un terrain de rugby ! Ces types hors de la norme du commun des mortels me touchent parce que je me dis que ça ne doit pas être simple, depuis tout petit (façon de parler), d'affronter le regard des autres à l'école, au collège et au lycée, d'avoir les genoux dans la bouche à chaque déplacement dans le bus ou dans l'avion, de devoir plaquer, sauter en touche, pousser au cul de 330 kilos de barbaque et d'être le paratonnerre ou la boussole en boîte. Ben oui, si t'es perdu au milieu d'une foule de gens tu as juste à lever les yeux pour voir la tour de contrôle souvent accoudée au bar, entourée de toute l'équipe. Parce que ça ne danse pas trop un 2e ligne. Bref, ces mecs, je les admire, les 'Bibi4 Auradou, Hervé Chaffardon, Arnaud Marchois, Mike James. Et dans la lignée de ces "2e barre" bien sûr, Alex Flanquart ! Un souvenir qui me vient là, tout de suite, en pensant à ses débuts parisiens : le voir marchant aux côtés de David Roumieu après avoir écopé d'un carton jaune, tous les deux, et lui parler dans la bouche, à ce vieux briscard du haut de ses 20 ans. Le nord ça forge un mental de guerrier à toute épreuve, bien sûr. Né à Cambrai, formé à Lille puis au Stade Français, où il jouera une dizaine d'années. Alex aura tout connu dans ce club : équipe de France, Barbarians, champion de France en 2015, mais aussi un revers qui nous reste un peu en travers de la gorge : l'éviction d'une grande partie de cette génération géniale qui avait repris le flambeau grâce à 'Domi', 'Kiki' Laussucq et 'Bibi' Auradou entre autres : les Plisson, Camara, Parisse... et Alex a fait partie de l'écrémage. Un gâchis selon beaucoup et surtout selon moi... Bref, il a rebondi un temps à Bordeaux puis à Aix en Provence. Ce qui m'intéresse chez ce mec c'est de savoir comment il a vécu sa carrière, ses moments forts, souvent, et compliqués, parfois, et comment il a grandi en tant qu'homme dans ce milieu si particulier où les regards sont impressionnés par les gabarits de ces hommes hors du commun et qui cachent, souvent, derrière des épaules bien larges et ce physique de golgoth, des gosses touchants. Bienvenue dans Poulain Raffûte Alex, content de te voir !"Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Simon Farvacque, journaliste pour Eurosport.Ecoutez d'autres épisodes :Pierre Rabadan : "Je m'implique dans mes nouvelles activités avec les mêmes intensité et volonté que sur le terrain"Fulgence Ouedraogo : "J'ai du mal à m'y faire et à l'admettre, une grande page de ma vie va s'arrêter" Jérôme Fillol: "Porter le maillot toulousain devantmon grand-père agenais, ça m'a toujours fait rire"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Philippe Guillard : "J'ai passé 20 ans à faire rire, maintenant j'ai envie de faire pleurer"

    Play Episode Listen Later May 17, 2022 58:17


    Raphaël Poulain accueille Philippe Guillard dans Poulain Raffûte Quel honneur aujourd'hui de recevoir celui qui a fait marrer le monde du rugby pendant une bonne vingtaine d'années, à grands coups d'audace et d'humour décalé. Je vous raconterai ma première interview avec cet homme qui est devenu un pote bien au-delà du rugby. Philippe a bercé mon adolescence et mon arrivée à Paris. C'est une bible du rugby et surtout un mec qui te parle à cœur ouvert, certes des grands moments sportifs, mais surtout des petits moments spéciaux qu'il transforme très souvent en fou rire et toujours avec une certaine émotion. Laguille c'est un conteur, un drôle de mec et un mec drôle, et c'est rare. Philippe ce sont ces petits bruits de couloir qui manque quand tout s'arrête. Laguille c'est un homme avec un cœur de gosse, un hyper sensible, un artiste de la vie qui cache ses maux dans ses films et les transforme en émotions, souvent drôle et toujours simples et impactantes ! Laguille c'est le Fils à Jo et le père d'une génération, la mienne, qui a grandi avec ses petits journaux et ses tchik tchak parodiant toutes stars du rugby des années 80 et 2000, en les rendant plus humains et accessibles. Philippe c'est un réalisateur de talent qui apporte dans ses films de l'amour et de l'humain en toute simplicité. Laguille c'est tout ça et bien plus encore alors merci d'être dans Poulain Raffûte, Philippe on va se ré-ga-ler ! Bienvenue dans Poulain Raffûte et bonne écoute ! Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Marion Rabot, journaliste pour Eurosport. Ecoutez d'autres épisodes :Pierre Rabadan : "Je m'implique dans mes nouvelles activités avec les mêmes intensité et volonté que sur le terrain" Fulgence Ouedraogo : "J'ai du mal à m'y faire et à l'admettre, une grande page de ma vie va s'arrêter" Jérôme Fillol: "Porter le maillot toulousain devantmon grand-père agenais, ça m'a toujours fait rire"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Pierre Rabadan : "Je m'implique dans mes nouvelles activités avec les mêmes intensité et volonté que sur le terrain"

    Play Episode Listen Later May 10, 2022 50:24


    Encore une semaine spéciale pour moi. Difficile d'être objectif à chaque émission car chaque invité depuis maintenant 5 ans que Poulain Raffûte existe m'a touché par son parcours et son caractère, souvent bien trempé, et toujours en décalage avec l'image qu'il peut véhiculer. Cette émission a une saveur un peu particulière pour moi car nous avons créé et entretenu avec notre invité de la semaine une amitié depuis maintenant 24 ans.17 ans de carrière au Stade Français, 5 Boucliers de Brennus et deux fois plus de calendriers, 2 sélections avec l'équipe de France et trois fois plus avec les Barbarians, c'est un monument du rugby français que l'on reçoit aujourd'hui et, pour couronner le tout, une reconversion réussi car il est en charge des Jeux Olympiques 2024 à la ville de Paris. Vous avez reconnu sans doute : Pierre Rabadan.Alors comme vous l'aurez compris je serais difficilement objectif sur le bonhomme car je le connais bien. Nous avons été champion de France Reichel ensemble et ça a soudé une forme d'amitié que beaucoup vivent dans notre sport. Pierre fait partie de ces types posés, mesurés et réfléchis mais qui cachent aussi ce petit brin de folie nécessaire en, amitié et sur le terrain, pour perdurer.Homme de défi, il a vu évoluer le Stade Français ces 25 dernières années et est resté toujours fidèle à ses valeurs. Il s'est construit, d'Aix-en-Provence à Paris, un parcours de vie qui force le respect même si le bonhomme n'est pas parfait, mais ça on va se le garder entre nous !Aujourd'hui impliqué en politique, fervent défenseur de l'environnement : qu'est-ce qui pousse cet homme qui vient de la société civile à s'impliquer corps et âme dans ce nouveau challenge avec la même intensité que sur le terrain ? Parce que, il faut le savoir, Pierre mettait la tête là où peu aurait osé mettre les paluches. C'est quand même le seul type en France à avoir plus de points de sutures sur le visage que de nombre de matchs joués en Top 14 et il en joué plus de 300...Bienvenue dans Poulain Raffûte !Bonne écoute.Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Sébastien Petit.Ecoutez d'autres épisodes :Fulgence Ouedraogo : "J'ai du mal à m'y faire et à l'admettre, une grande page de ma vie va s'arrêter"Jérôme Fillol: "Porter le maillot toulousain devant mon grand-père agenais, ça m'a toujours fait rire""Repose-toi mon ami, je t'aime" : Christophe Dominici raconté par Franck Comba et Raphaël PoulainVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page TwitterRetrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    David Berty : "Pour moi, le fauteuil n'existe plus, c'est une renaissance"

    Play Episode Listen Later May 3, 2022 51:53


    "Le monde et son évolution nous obligent à nous révolutionner chaque jour et à nous poser les bonnes questions sur notre condition… je vais loin, peut-être, mais pour s'humaniser, il est important de se regarder en face. Nous avons tous autour de nous des sources d'inspiration, des chemins de vie qui forcent le respect et qui permettent de relativiser notre quotidien. David Berty fait partie de ces hommes-là, des types qui affrontent l'adversité et la transforment en force. Champion à cinq reprises avec le Stade Toulousain, vainqueur de la Coupe d'Europe… cela semble presque anecdotique à côté du combat qu'il mène au quotidien depuis maintenant 25 ans. Touché par la sclérose en plaques, le bonhomme ne s'est pas laissé abattre et a fait de son handicap une putain de force. Son quotidien est une source d'inspiration et de motivation pour tous les handicapés de la vie que nous sommes. Parce que le handicap n'est pas que physique, nous avons tous besoin de ce genre de témoignage pour nous permettre de garder le cap dans des moments compliqués et de relativiser un petit peu nos maux.Aujourd'hui, David se lance des défis que peu d'entre nous pourraient affronter : l'ascension du Kilimanjaro, une Coupe du monde avec l'équipe d'Espagne et une vie bien remplie d'aventure. David est aussi conférencier et il va nous parler de son parcours, de son combat et de cette force devenue presque naturelle pour humaniser un peu plus encore ce fameux handicap encore trop marginalisé. Bienvenue dans Poulain Raffûte, David, salut !"Bonne écoute.Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique.Ecoutez d'autres épisodes :Guy Accoceberry : "L'objectif pour le XV de France c'est la coupe du Monde""Je n'ai pas peur de l'échec" : Christophe Urios nous donne sa vision du métier d'entraîneurAdrien Chalmin: "Voir notre titre européen de rugby fauteuil comme une performance sportive, c'est primordial"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page TwitterRetrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Benjamín Urdapilleta : "Personne ne nous attendait cette année encore, et on est toujours là"

    Play Episode Listen Later Apr 26, 2022 38:13


    Les beaux jours arrivent, les phases finales sont en approche et les places sont chères, l'étau se resserre et on aime ce suspens. On imagine toujours en début d'année les grosses écuries et leurs armadas figurer en bonne place pour les phases finales mais il y a toujours un caillou dans leurs godasses. Et ce caillou est magnifiquement représenté selon moi par le Castres Olympique. Et le Castre Olympique est magnifiquement représenté par Benjamin Urdapilleta.En le citant, je m'imagine sirotant un maté aux abords d'un asado accompagné d'une bonne bière et des amis à nuque longue comme "Nani" Corleto, Jean Martin Hernandez et autre Agustin Pichot. Je trouve que Benjamin incarne les vraies valeurs de notre cher sport : engagement, fidélité, soutien, amitié sans faille… Le tout saupoudré d'une émotivité rare avec de la rage, de la joie, de la tristesse parfois et toujours exprimé sur le terrain. C'est marqué dessus : ce mec est un "vrai".Champion d'Angleterre avec les Harlequins, champion de France Pro D2 avec Oyonnax, champion de France Top 14 avec Castres... A 36 ans, il joue sa 10e saison en France et on sent qu'il peut nous faire une "Diego Dominguez" et finir sa carrière plus proche encore de la quarantaine. Un bon type quoi. Bienvenue dans Poulain Raffûte Benjamin ! Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Hadrien Hiault, journaliste pour Eurosport.Ecoutez d'autres épisodes :Guy Accoceberry : "L'objectif pour le XV de France c'est la coupe du Monde""Je n'ai pas peur de l'échec" : Christophe Urios nous donne sa vision du métier d'entraîneurAdrien Chalmin: "Voir notre titre européen de rugby fauteuil comme une performance sportive, c'est primordial"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Fulgence Ouedraogo : "J'ai du mal à m'y faire et à l'admettre, une grande page de ma vie va s'arrêter"

    Play Episode Listen Later Apr 20, 2022 40:15


    Il y a des parcours qui forcent l'admiration. Des itinéraires de vie inspirants et des attitudes d'homme qui ne trompent pas. Il y a des types qui rassurent aussi dans un groupe de rugby et pas obligatoirement par de grands discours mais plus par une posture et un jeu qui imposent le respect sur et en dehors du terrain. Originaire du Burkina Faso, Fulgence Ouedraogo arrive à 3 ans en France et commence le rugby à l'ER Pic Saint Loup où il jouera pendant 10 ans avant de partir à Montpellier pour devenir professionnel. Champion du monde des moins de 20 ans en 2006, capitaine du MHR à 21 ans, premier joueur du MHR à être sélectionné avec le XV de France, 39 sélections, 4 tournois, 2 Coupes du monde plus tard et surtout 18 saisons en professionnel dans le même club... "Fufu", surnom donné par son premier éducateur Jean Luc Ortega, va mettre un terme à sa carrière a la fin de la saison après 30 ans de bons et loyaux services dans le rugby. Une derniere ligne droite qu'on lui souhaite assis sur le Bouclier comme beaucoup de joueurs devenus légendes en achevant leur carrière faisant le tour du Stade de France un trophée dans une main, le maillot d'un seul club dans l'autre ! Et ils sont rares ces mecs la ! Fulgence peut finir en beauté une carrière que je qualifierais d'exemplaire à bien des égards. Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Hadrien Hiault, journaliste pour Eurosport.Ecoutez d'autres épisodes :Guy Accoceberry : "L'objectif pour le XV de France c'est la coupe du Monde""Je n'ai pas peur de l'échec" : Christophe Urios nous donne sa vision du métier d'entraîneurAdrien Chalmin: "Voir notre titre européen de rugby fauteuil comme une performance sportive, c'est primordial"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Ses débuts au RCT et en bleu, la remontada de Toulon et son avenir à Clermont : Anthony Belleau est l'invité de Poulain Raffûte

    Play Episode Listen Later Apr 12, 2022 46:50


    “Comment vit-on un début de carrière à un âge où on est censé passer son bac et découvrir le monde parfois loin du cocon familial ? Comment vit-on aussi d'être propulsé voir catapulté au beau milieu d'une constellation de stars à jouer au ballon ovale dans une ville où ça vit rugby comme rarement ailleurs. Comment accepte-t-on la notoriété, le fait d'être propulsé sur le devant de la scène quand on a tout juste 20 ans ? Et comment on fait presque figure d'ancien a tout juste 26 ans alors que tous nos potes d'enfances viennent à peine d'entrer dans leur jeune vie d'adultes ?Anthony Belleau fait partie de ces mecs qui ont déjà bien vécu voir tout connu à haut niveau ! Originaire de Monflanquin, passé par Agen, c'est au RCT qu'il connaît le haut niveau en 2014 à tout juste 18 ans ! Plus d'une centaine de matches joués en rouge et noir et comptabilisant douze sélections en équipe de France, Anthony a aussi vécu des moments de doutes, de non sélections aussi et vient de décider de tourner la page de la rade en fin de saison et de se projeter en Auvergne à l'ASM.En lisant certains articles et en voyant son évolution, j'ai senti chez ce mec une vraie maturité et une capacité de se remettre en question dans les moments compliqués qu'il a traversés. Parce qu'on le sait, la vie d'un sportif n'est pas faite que de strass et de paillettes et qu'il faut un bon mental pour garder le cap je suis content de pouvoir découvrir l'homme derrière ce maillot emblématique !Mais avant de quitter Toulon, il reste une saison à finir et on leur souhaite, à tous ces passionnés de la rade, une remontada histoire de clôturer de la meilleure des manières pour Anthony, huit années passées dans le Var.Merci Anthony d'être dans Poulain Raffûte.”En première partie d'émission, le Toulonnais raconte ses débuts dans la rade et le moment où il rentre dans le bureau de Mourad Boudjellal pour lui demander de le garder chez les pros, un choix plutôt ambitieux de sa part, au milieu de cette constellation de stars. (2:20)Après un petit crochet sur les difficultés du XV de France (17:24) lors de ses débuts, Anthony Belleau évoque la saison du RCT et la remontada du club en cette fin de saison (22:14).Enfin, le demi d'ouverture se livre sur sa future aventure du côté de l'ASM, où il s'est engagé pour trois saisons (33:10).Bonne écoute ! Ecoutez d'autres épisodes : Guy Accoceberry : "L'objectif pour le XV de France c'est la coupe du Monde" "Je n'ai pas peur de l'échec" : Christophe Urios nous donne sa vision du métier d'entraîneur Adrien Chalmin: "Voir notre titre européen de rugby fauteuil comme une performance sportive, c'est primordial" Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    La triple confrontation face au Stade Français, la formation et la vie au Racing : Poulain Raffûte reçoit Antoine Gibert et Boris Palu

    Play Episode Listen Later Apr 5, 2022 33:50


    "Il est difficile pour moi au sortir d un derby maîtrisé de la tête est des épaules par l adversaire de me dire que je vais échanger pendant une demi-heure avec l'ennemi. La passion me pousse a reculer au dernier moment l'écriture de mon entrée en matière. Et pourtant il faut rendre a César ce qui appartient à César !Quand le Racing se trouve, difficile de ne pas en faire un favori au titre. C'est complet, c'est froid, c'est méthodique et pourtant on sent aussi une bonne grosse dose d'amitié entre des bonhommes venus d'horizons différents.Oui le groupe vit bien et ça fait plaisir à voir, même si ça fait mal de se faire rouler dessus par plus fort que soi. Boris Palu et Antoine Gibert ont tous les deux été biberonnés au rugby ciel et blanc. Issus de la formation du Racing, ils sont devenu en quelques années, 5 ans exactement, des pièces maîtresses du jeu mis en place par Laurent Travers. Le Racing est le deuxième club au classement des JIFF utilisés en Top 14 et ils prouvent tous les 2 que la formation se porte bien pour la "Racing Family" et qu'il est possible de performer sur la durée en mêlant constellation de stars et jeunes issus de la formation !Les ciel et blanc l'ont démontré ce weekend et il faudra compter sur eux jusqu'au bout du suspense en top T4, en espérant, pour le supporteur rose que je suis, un faux pas en coupe d'Europe... même si mes espoirs ressemblent plus a une utopie. Je suis ravi de recevoir ces deux Racingmen et d'enterrer, l'espace d'uninstant, la hache de guerre.Boris et Antoine, soyez les bienvenus dans Poulain Raffûte !"Place à l'actualité en début d'émission : autour d'Arnaud Beurdeley et Raphaël Poulain, Boris Palu et Antoine Gibert reviennent sur la triple confrontation face à au rival. Après une première victoire face au Stade Français en Top 14 le week-end dernier (53-20), le 3e ligne et le demi d'ouverture se préparent à la bataille en Coupe d'Europe face à l'ennemi parisien (2:08).Puis, les deux Racingmen racontent la vie au sein du club francilien (12:38). L'occasion pour eux de revenir un peu sur leur parcours au sein de la formation ciel et blanche.Enfin, dans la dernière partie de ce podcast, Boris Palu et Antoine Gibert expliquent l'importance de la formation au sein du club des Hauts-de-Seine et surtout le rôle qu'ont pu jouer les anciens dans l'épanouissement de la jeune génération (21:28).Bonne écoute !Ecoutez d'autres épisodes :Guy Accoceberry : "L'objectif pour le XV de France c'est la coupe du Monde""Je n'ai pas peur de l'échec" : Christophe Urios nous donne sa vision du métier d'entraîneurAdrien Chalmin: "Voir notre titre européen de rugby fauteuil comme une performance sportive, c'est primordial"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Clément Castets découvre un nouveau rôle au Stade Français : "Ma voix porte plus qu'à Toulouse"

    Play Episode Listen Later Mar 29, 2022 52:43


    "Les derbys ont une saveur particulière pour tout joueur et supporter qui se respecte. Il y a un clocher à défendre, des couleurs à protéger et une fierté à sortir vainqueur coûte que coûte. Ces matches ont un goût particulier pour les supporters et les médias qui raffolent de l'escalade de la pression entre les parties prenantes jusqu'au coup d'envoi. Allez dire à Henry Chavancy ou Antoine Burban que les Stade Francais vs Racing sont des matches comme les autres. Osez dire à Paul Gabrillagues ou Camille Chat que ces confrontations n'ont plus la même saveur qu'avant... que nenni ! Perso, je me souviens des joutes verbales comme entre bandes rivales, ça se cherchait par médias interposés comme pour faire monter la sauce entre Max et René lors des Stade Français - Toulouse de l'époque. Le nord contre le sud. C'était au début des années 2000. Pas de place à l'amitié. le Racing a refait surface depuis une bonne dizaine d'années et chaque match entre les deux clubs, le rose et le bleu, est un théâtre où les coups d'éclats sont au rendez-vous et où la pression tient toute ses promesses. Cela tombe bien, on va avoir droit à trois derbys en trois semaines et pour venir nous parler du premier, ce wee-kend, nous avons invité Clément Castets. Champions de France et d'Europe avec Toulouse, il a décidé de venir jouer à la capitale et va nous expliquer comment on prépare un tel match et comment on vit le rugby à Paris. Clément est un homme de son temps, pilier complet mais aussi impliqué dans le développement durable, il nous parlera de son double projet et son engagement dans l'écologie. Bienvenue dans Poulain Raffute, Clément Castets !"(2:00) Clément Castets évoque le derby Stade Français - Racing, qui va se dérouler trois fois en trois week-ends. Un derby dont il découvre l'intensité, lui qui réalise sa première saison dans la capitale. (16:22) Il confie les raisons de son départ de Toulouse, pour prendre la direction de Paris. "Il me fallait avoir une part un peu plus importante dans un groupe", explique-t-il notamment.(31:04) Castets revient également sur une phrase, qu'il a adressée à Emmanuel Macron en 2019, juste avant la finale du Top 14. Une phrase sur l'écologie, un sujet qui lui tient à cœur. Bonne écoute !Ecoutez d'autres épisodes :Guy Accoceberry : "L'objectif pour le XV de France c'est la coupe du Monde""Je n'ai pas peur de l'échec" : Christophe Urios nous donne sa vision du métier d'entraîneurAdrien Chalmin: "Voir notre titre européen de rugby fauteuil comme une performance sportive, c'est primordial"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Agustin Pichot rend hommage à Federico Martin Aramburu : "Un mec exceptionnel, une grande personne"

    Play Episode Listen Later Mar 22, 2022 21:38


    Federico Martin Aramburu a été tué par balles, dans la nuit du vendredi 18 mars au samedi 19 mars 2022, à Paris. Agustin Pichot est l'invité de Raphaël Poulain et d'Arnaud Beurdeley, dans un Poulain Raffûte spécial cette semaine, pour rendre hommage à son ami, avec qui il a notamment défendu les couleurs de l'équipe d'Argentine lors de la Coupe du monde 2007. Réalisation : Hadrien Hiault et Simon Farvacque.Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Bakary Meïté : "Je ne voulais même pas parler de rugby dans mon livre"

    Play Episode Listen Later Mar 15, 2022 63:27


    "Le joueur est mort, vive l'homme ! C'est dans une de ses fameuses tribunes dans le Midi Olympique, la première post-carrière d'ailleurs, que Bakary Meïté nous a offert ce regard décalé qu'on aime chez les personnalités qui fleurissent encore dans notre cher rugby.Oui, on a parlé il y a peu de 'petite morte du sportif', ce moment délicat ou tout s'arrête pour beaucoup. Et bien, à l'image du bonhomme qui ne se laisse pas porter par une forme de défaitisme ou de bien-pensance, Bakary a plutôt vécu une renaissance après avoir passé 15 ans de sa vie à s'y filer à haut niveau de Drancy a Montluçon, de Domont à Orléans, de Massy à Béziers en passant par le Stade Francais ou encore Carcassonne.Bakary a une histoire particulière mais aussi une plume, une audace et un talent certain pour raconter des moments de vie, des histoires autour du rugby mais aussi comment il devient homme à travers ses expériences et ses rencontres.Il ose faire couiner de temps en temps par ses écrits notre microcosme rugbystique englué parfois dans une image un peu trop policée. Bakary a toujours été, à mes yeux en tout cas, un électron libre, le mec que tu ne peux pas 'foutre' dans une case, et c'est peut être par ce parcours atypique et aussi parce qu'il n était pas passionné depuis l'enfance par le rugby qu'il a ce détachement que j apprécie. Vraiment.Je crois que toutes mes intros de podcast tentent d'avoir un fil conducteur, un sens. Et bien pour la première fois je vous avoue que ces mots sortent de ma bouche, sans être vraiment certain d'être compris et ne prenez pas ça comme un manque de respect bien au contraire. J'ai juste envie de me laisser porter par cette rencontre atypique, rare, sans avoir peur d'être jugé ni chercher un sens à ce moment. Juste me laisser porter par l'échange comme le fait notre invité. Bienvenue Bakary dans Poulain Raffûte !"Bakary Meïté, ex-rugbyman professionnel, est l'auteur du livre "Les Chiffons bleus", paru le 11 mars 2022. Il y raconte notamment comment il a souhaité se rendre utile en 2020, dans le cadre de la crise sanitaire due au Covid-19, au sein de l'hôpital Sainte Périne (Paris) (8:07).Dans ce podcast, Meïté revient aussi sur sa carrière, avec un passage douloureux au Stade Français (34:01) et parle de sa volonté de devenir agent de joueur (57:07). Bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Simon Farvacque, journaliste pour Eurosport.Ecoutez d'autres épisodes :Guy Accoceberry : "L'objectif pour le XV de France c'est la coupe du Monde""Je n'ai pas peur de l'échec" : Christophe Urios nous donne sa vision du métier d'entraîneurAdrien Chalmin: "Voir notre titre européen de rugby fauteuil comme une performance sportive, c'est primordial"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Christopher Tolofua : "Micro dépression, acceptation du doute... C'est important d'en parler"

    Play Episode Listen Later Mar 8, 2022 53:45


    Dans notre sport de bonhommes, le droit à la dépression parfois passagère est souvent perçu comme une faiblesse, une faille, un tabou parce que ces moments nous rappellent à notre humanité, à notre vulnérabilité face à la vie. Pourtant, quand elle est mise en lumière et identifiée, cette période permet souvent une prise de conscience salvatrice. Christopher Tolofua est l'un de ceux qui osent parler de ses fragilités et de ces moments compliqués vécus pendant une carrière. À 29 ans il a déjà tout connu : équipe de France, champion de France avec le Stade toulousain, champion d'Angleterre et d'Europe avec les Saracens… Bref, le tableau est plutôt magnifique en apparence. Mais tout n'a pas été rose car il a aussi connu la blessure, importante, les moments de doute et un moment de dépression passagère qu'il a eu le courage de mettre des mots dans un article publié dans Midi Olympique. Selevasio Tolofua, Romain, Sebastien et Killian Taofifenua, Mika Tuugahala, Laurent Pakihivatau, Sébastien Vahaamahina, Peato Mauvaka, Yoram Moefana… Depuis que le rugby pro existe, des phénomènes aux gabarits hors normes font les beaux jours des clubs de top 16 et top 14 ! Des hommes venus du bout du monde, de Wallis et Futuna, un archipel du Pacifique polynésien ou encore de Nouvelle Calédonie aux traditions fortes ou la famille reste la colonne vertébrale et un support essentiel voire vital pour l'équilibre mental et professionnel de ces joueurs hors normes déracinés et pourtant tellement solides ! Christopher porte en lui ses origines et même s'il a grandi à Marcq-en-Baroeul, il fait partie de ces hommes qui ont une innocence et une timidité qui contrecarrent la puissance qu'ils dégagent sur et en dehors du terrain. J'ai toujours été fasciné par leur discrétion, leur engagement, leur légèreté aussi et la manière dont ils abordent notre sport. Fasciné aussi par leur gentillesse, je trouvais ça intéressant d'avoir le regard de l'un d'entre eux sur cette construction de gladiateur des temps modernes, aux antipodes de ce qu'ils sont véritablement. Bienvenue dans Poulain Raffûte et bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Hadrien Hiault, journaliste pour Eurosport.Ecoutez d'autres épisodes :Guy Accoceberry : "L'objectif pour le XV de France c'est la coupe du Monde""Je n'ai pas peur de l'échec" : Christophe Urios nous donne sa vision du métier d'entraîneurAdrien Chalmin: "Voir notre titre européen de rugby fauteuil comme une performance sportive, c'est primordial"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Adrien Chalmin: "Voir notre titre européen de rugby fauteuil comme une performance sportive, c'est primordial"

    Play Episode Listen Later Mar 1, 2022 35:08


    La France est, depuis une semaine, championne d'Europe mesdames et messieurs en rugby fauteuil et c'est une sacrée performance un peu éclipsée par notre XV de France et sa victoire en Ecosse et pourtant c'est un exploit retentissant que l'on se devait de mettre en lumière cette semaine dans Poulain Raffûte !Pour ma part, je ne fais plus aucune distinction entre ces sports depuis le jour où j'ai participé à un entraînement de rugby fauteuil avec l'équipe des CAPSAAA Paris. Les joueurs m'ont mis à l'amende pendant 20 minutes et j'en suis ressorti aussi lessivé qu'après un match à Jean Bouin quelques années plus tôt. Percussions, déplacements à la force des bras, esquives, conduite du fauteuil, anticipation des adversaires, trajectoires à trouver sur 4 roues pour marquer, défendre sur l'homme tout en calculant à ne pas se retourner. Ça pivote, ça slalome, ça s'entrechoque à une vitesse hallucinante... Bref l'handicapé sur le coup c'était moi et ça calme ton petit égo d'homme soit disant "normal".Adrien Chalmin était un grand espoir du rugby français. Est survenu un accident lors d'une rencontre contre Vannes avec les Espoirs de l'ASM Clermont-Auvergne… Il est ensuite devenu l'un des ambassadeurs du rugby fauteuil ! T'en veux de la résilience ? Selon Philippe Croizon, Adrien est avant tout un sportif de très haut niveau qui participe à changer notre regard sur le handicap !Adrien a déjà fait les JO et est à la tête de l'association handischool. Il intervient en tant que conférencier inspirant dans les écoles, les prisons et les entreprises et vient d'ajouter un titre de champion d'Europe à son parcours d'homme et d'athlète ! Une source d'inspirations pour beaucoup d'entre nous !Bienvenue dans Poulain Raffûte et bonne écoute !Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Sébastien Petit, journaliste pour Eurosport.Ecoutez d'autres épisodes :Kevin Gourdon : "Je suis super excité par cette nouvelle vie qui m'attend"Jérémy Clamy-Edroux : "Peu importe le jugement des gens, ma seule crainte, c'était celui de mon père"Hugo Bonneval : "Je n'ai pas la force mentale de me dire que ma carrière est finie"Gillian Galan : "J'aimerais faire un match d'adieu avant de passer à une nouvelle vie"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Guy Accoceberry : "L'objectif pour le XV de France c'est la coupe du Monde"

    Play Episode Listen Later Feb 22, 2022 48:42


    A chaque génération ses idoles. Aujourd'hui Dupont Ntamack Jaminet font rêver les jeunes pousses, hier Yachvili, Michalak, Dominici ont fait lever les foules et aimer le rugby. Dans les années 90, au delà des posters de mobylettes dans ma chambre (oui, on est en Picardie), je me souviens de Camberabero en 4 par 3 au-dessus de mon lit préparant sa transformation, Castagnède claquant un drop, figé sur la porte de mon placard et bien sûr mon idole Jean Luc Sadourny en mode cad deb. La classe. J'ai souvenir de ces matches du tournoi à crier avec mon père dans le salon quand Sella traversait le terrain, quand Abdel jouait un deux contre un, tellement de souvenirs et, bien sûr, la dernière passe de Guy Accocebery pour Jean Luc Sadourny lors de l 'essai du bout du monde alors qu'il pouvait applatir après une relance de 80 mètres.J'ai la chance aujourd'hui, au delà de poulain Raffûte, de pouvoir partager parfois une bière avec ces légendes qui m'ont fait aimer ce sport.Guy Accocebery c'est 19 sélections en équipe de France avec a la clef un Grand Chelem en 1997. Passé par Tyrosse, où il jouera 7 ans en premiere division, c'est au Club Athletique Bordeaux Bègles Gironde où il officie a la mêlée avant de prendre sa retraite pour devenir pharmacien. Il est aujourd'hui aussi consultant rugby et aime à partager avec passion son amour pour le rugby et pour l'équipe de France.Bienvenue dans Poulain Raffute Guy !----Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport iciPrésentation : Raphaël Poulain et Arnaud Beurdeley, journaliste au Midi OlympiqueMontage : Norman Staron Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    "Je n'ai pas peur de l'échec" : Christophe Urios nous donne sa vision du métier d'entraîneur

    Play Episode Listen Later Feb 15, 2022 62:48


    Comment devenir une meilleure version de soi-même ? Comment faire face au doute ? Comment vivre sereinement sous pression ? Comment réussir ses échecs ?En 2008, je me suis plongé à âme perdue dans le développement personnel, dans la philosophie et la psychologie pour tenter de m'apprendre différemment, essayer de grandir autrement qu'avec les clichés de virilité qui peuvent étouffer quand ils ne sont pas compris. Je vous avoue j'en suis devenu con et dogmatique un temps certain. Car les mots sont beaux mais peuvent sonner creux sans les actes derrière. Bref si un jour on m'avait dit que les réponses à mes questions existentielles me seraient apportées en partie par le monde du rugby, je n'aurais pas mis une pièce. Et pourtant, le sport se doit d'inspirer la société, surtout dans les moments compliqués qu'elle traverse."Une saison en enfer" fait partie de ces livres que tu dévores parce qu'il allie à la fois théories, expériences, philosophie, voyage initiatique et petits exercices pratiques. Un ouvrage qui ose parler, dans un sport très viril, de droit à l'échecs, de remise en question et de vulnérabilité.Dans ce monde incertain où tout va vite et où le paraître est le maître mot pour réussir sa vie, la confiance en soi, le leadership, la réussite ou l'esprit d'équipe passeraient presque aux yeux de certains pour de l'arrogance. Et pourtant, nous avons besoin de s'inspirer de ces personnes que j'appelle des "Merlins l'enchanteur".Christophe Urios et son compère de voyage, Frédéric Rey Millet, nous offrent dans ce livre, comme une madeleine de Proust, un moment de pause, un temps de réflexion, un break pour s'apprendre différemment. Parce qu'être meilleur ne s'arrête jamais, parce que devenir son propre héros demande du courage et un retour sur soi, parce que sans l'autre, nous ne sommes rien, je suis heureux de partager ce moment avec toi, Christophe, pour tenter de comprendre l'homme derrière le coach, derrière le chef d'entreprise.Merci Christophe Urios d'être dans Poulain Raffûte !Ecoutez d'autres épisodes :Jeff Dubois : "Mon envie d'entraîner et ma passion pour ce sport sont toujours présentes""L'art de coacher à la néo-zélandaise" mais pas seulement : Lespinas présente sa vision du rôle de l'entraîneurVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport iciPrésentation : Raphaël Poulain et Arnaud Beurdeley, journaliste au Midi OlympiqueMontage : Antoine Lebreton, journaliste à Eurosport Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Jeff Dubois : "Mon envie d'entraîner et ma passion pour ce sport sont toujours présentes"

    Play Episode Listen Later Feb 9, 2022 48:53


    "La vie d'entraîneur, de manager n'est pas de tout repos. A vrai dire, il faut être un peu cintré ou complètement passionné, ou les deux, au sortir d'une carrière pour y retourner dans le bordel avec la casquette d'entraîneur. Pour avoir déjà 'pas mal' échangé avec beaucoup d'entre eux, certains arrivent au club à 7h pour organiser la journée de leurs joueurs. Il faut gérer les séances de travail, les égo, la stratégie, les blessés, les collaborateurs, fixer des objectifs à court, moyen et long termes, s'engager sur un deux ou trois ans, atteindre le but fixé à chaque mandat par le président, affronter les pressions médiatiques, la pression du résultat, remobiliser les troupes en cas de creux ou de défaite et tout ça en parallèle d'une vie de famille qui demande parfois autant d'énergie. D'où l'importance d'être accompagné par un staff de confiance et de former une belle équipe avec sa femme ou son mari... Jean-Frédéric Dubois ou Jeff Dubois pour les intimes, ou Jeff 'Duwood' ou 'Del bosquet' pour les bilingues comme moi, a un parcours qui force le respect : asseyez-vous bien et écoutez moi ça : formé à Peyrehorade et joueur à Dax comme son papa, il passe successivement par Béziers, Colomiers, le Stade Toulousain - avec qui il devient champion d'Europe en 2005 face au Stade Francais - puis termine sa carrière au Racing 92 avec un titre de champion de Pro D2 en 2009. Quelle belle année nous avions passée mon cher Jeff, en 2007/2008, avec une belle bande de types. Bon, le résultat n'a pas été au rdv mais qu'est ce qu'on s'est bien marré ! Bref, il devient entraîneur de Massy et du Stade Francai, avec qui il est champion de France en 2015, sous les ordres de Gonzalo Quesada. S'ensuit deux années en équipe de France puis Montauban avant d'œuvrer à Bayonne, où il officie avec son compère Yannick Bru. Jeff? pour moi, c'est un papa, c'est le bon mec par excellence avec l'état d'esprit rugby qui va avec et une force tranquille. En terme de force je ne parle, bien entendu, pas de force physique vu qu'il n'a jamais vraiment pu blairer une barre de muscu' et les séances de PMA, comme Bibi ou Agustin Pichot à l'époque. Bref, Jeff c'est un mec à l'ancienne qui, à bientôt 50 ans - eh oui Jeff -, fait figure d'ancien dans le panel des entraîneurs français. Ne nous attardons pas plus, bienvenue Jean-Frédéric dans Poulain Raffûte !"Ecoutez d'autres épisodes :Maxime Machenaud : "Si je dois gagner la Coupe d'Europe, c'est peut-être cette année"Jérôme Fillol: "Porter le maillot toulousain devant mon grand-père agenais, ça m'a toujours fait rire"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport iciPrésentation : Raphaël Poulain et Arnaud Beurdeley, journaliste au Midi OlympiqueMontage : Simon Farvacque, journaliste à Eurosport Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    "L'art de coacher à la néo-zélandaise" mais pas seulement : Lespinas présente sa vision du rôle de l'entraîneur

    Play Episode Listen Later Feb 1, 2022 59:37


    "Il y a des noms qui fleurent bon le rugby, le clocher, le barbecue, les tribunes en bois et la passe sur un pas. Rien qu'en les prononçant, tu voyages. Écoutez plutôt : Walter Spanghero, André Boniface, Jean-Pierre Rives, Amédée Domenech, Jean-Pierre Garuet... ça sent Lourdes, Lannemezan, Lavalette, Saint-Claude, toutes ces bourgades où fleurissent encore de futurs grands noms et où ça joue encore à l'ancienne. Il y a un type qui a bourlingué à travers la France du rugby mais aussi jusqu'en Nouvelle-Zélande et qui a ce genre de prénom qui invite au voyage ! Il fait pourtant partie de notre génération et il s'appelle Régis Lespinas. Avouez que rien qu'en entendant son nom, vous avez envie de repartir au front avec les potes avant de vous achever par un bon carreau !Régis, c'est un globetrotter du rugby : formé à Brive, passé successivement par Montpellier, Montauban, Lyon, Hawke's Bay, Oyonnax... il termine sa carrière à Provence Rugby? avant de repartir en Nouvelle-Zélande pour y créer 'NZ Rugby Connect', proposant des offres d'immersion rugbystique au pays des All Blacks. Fort de ses expériences et surtout de son amour du jeu et du plaisir qu'il en a tiré il a aussi créé 'Sport Process Academy', qui propose de former les entraîneurs, les éducateurs à devenir meilleurs jour après jour, en remettant la notion de jeu et de plaisir au centre du village. Mêlant les valeurs de l'ancien temps couplé au professionnalisme du monde moderne, Régis va nous raconter son parcours, ses voyages, ses projets... son rugby. Bienvenue à toi dans Poulain Raffute, Régis !"Ecoutez d'autres épisodes :Maxime Machenaud : "Si je dois gagner la Coupe d'Europe, c'est peut-être cette année"Jérôme Fillol: "Porter le maillot toulousain devant mon grand-père agenais, ça m'a toujours fait rire"Kevin Gourdon : "Je suis super excité par cette nouvelle vie qui m'attend"Hugo Bonneval : "Je n'ai pas la force mentale de me dire que ma carrière est finie"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport iciPrésentation : Raphaël Poulain et Arnaud Beurdeley, journaliste au Midi OlympiqueMontage : Simon Farvacque, journaliste à Eurosport Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Hirèche explique son lien avec le CAB : "A Brive, le rugby fait partie de la vie de chacun"

    Play Episode Listen Later Jan 25, 2022 31:12


    "Dans chaque club de rugby, que l'on soit supporter de la Rochelle, de Toulon, de Biarritz ou d'ailleurs, on peut citer au moins un joueur emblématique actuel de chaque club de Top 14 ! Des types qui collent parfaitement à l'ADN de leur ville, de leurs supporters et qui vivent pour défendre les couleurs. L'importance du maillot. Antoine Burban au Stade Français, Camille Chat au Racing, Morgan Parra à l'ASM et bien sûr Saïd Hirèche pour Brive. Capitaine du club corrézien depuis 2018 et le départ d'Arnaud Méla, Saïd y joue sa 10e saison après être passé par le Stade Français puis Aurillac. Originaire de Mantes-la-Jolie, il fait partie de ces types exemplaires qui prouvent qu'avec de l'envie, du soutien familial, et énormément de persévérance on peut atteindre le très haut niveau ! Saïd, au-delà de ses 300 matches joués en pro, c'est avant tout une gueule, des valeurs, c'est un type autant discret que généreux qui ne s'échappe pas et qui a su tirer son épingle du jeu à la force du mental. Comme Brive, qui s'accroche et s'arrache chaque saison pour exister face aux armadas multimillionnaires.À 36 ans il a encore cette force de caractère et apporte son expérience au club de Brive pour encore quelques coups d'éclat, on lui souhaite dans ce Top 14 compliqué.Bienvenu dans Poulain Raffûte, Saïd !"Hirèche, capitaine du CA Brive, raconte comment il est devenu un cadre du club briviste, où il officie depuis dix ans (3:51). Il parle également de son avenir, alors que la question de la fin de sa carrière sportive se pose, à 36 ans (13:10).Brive est 13e du Top 14, avant de recevoir Biarritz (14e) lors de la 16e journée ce samedi. Le troisième ligne nous parle de l'expérience dont il dispose, pour faire face au contexte stressant de la lutte pour le maintien (27:06).Ecoutez d'autres épisodes :Maxime Machenaud : "Si je dois gagner la Coupe d'Europe, c'est peut-être cette année"Jérôme Fillol: "Porter le maillot toulousain devant mon grand-père agenais, ça m'a toujours fait rire"Kevin Gourdon : "Je suis super excité par cette nouvelle vie qui m'attend"Hugo Bonneval : "Je n'ai pas la force mentale de me dire que ma carrière est finie"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport iciPrésentation : Raphaël Poulain et Arnaud Beurdeley, journaliste au Midi OlympiqueMontage : Simon Farvacque, journaliste à EurosportVoir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Romain Buros : "Objectif : revenir avant la fin de la saison régulière"

    Play Episode Listen Later Jan 18, 2022 42:03


    On le sait une carrière n'est pas un long fleuve tranquille ! Le parcours est semé d'embûches et un joueur alterne entre moments de gloire éphémère et remises en question.On en parle peu mais les étapes passent très vite pour les futurs joueurs professionnels. Entre le moment où on quitte le domicile familial jeune, à un âge où on est encore en pleine découverte de la vie, des potes et du lycée, et où on intègre un centre de formation, où il y a beaucoup d'appelés et peu d'élus, ensuite il faut franchir les sélections pour atteindre le saint Graal et faire partie d'une équipe pro ! Et puis il y a l'opportunité à ne pas louper, le premier match puis le second et l'ascension rapide, quand parfois tout nous sourit ! Et tout d'un coup une blessure, une non-sélection, vient entacher le beau tableau et c'est à ce moment-là où la force de caractère, le fameux mental peut être mis à rude épreuve !Romain Buros a été formé à l'école de rugby de l'Avenir aturin à Aire-sur-l'Adour avant de rejoindre la Section paloise, où il jouera 4 matches en 3 ans. Mais c'est à l'UBB où il signe en 2018 qu'il explose et enchaîne les belles prestations jusqu'aux portes de l'équipe de France ! Cadre de l'équipe de Christophe Urios cette année, il vient de se blesser à l'épaule et est écarté des terrains pour les 4 prochains mois.Comment vit-on ces moments, à la fois intenses et compliqués, entre belles prestations et blessures, alors que son club est leader du top 14 et que Fabien Galthié et son staff nous a dans le viseur. Romain nous raconte son expérience, son quotidien et comment il se projette dans notre cher rugby pro. Bienvenue dans Poulain Raffûte et bonne écoute ! Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par MarionRabot, journaliste pour Eurosport.Ecoutez d'autres épisodes :Maxime Machenaud : "Si je dois gagner la Coupe d'Europe, c'est peut-être cette année"Jérôme Fillol: "Porter le maillot toulousain devant mon grand-père agenais, ça m'a toujours fait rire"Kevin Gourdon : "Je suis super excité par cette nouvelle vie qui m'attend" Hugo Bonneval : "Je n'ai pas la force mentale de me dire que ma carrière est finie"Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.