Podcasts about les etats unis

Share on
Share on Facebook
Share on Twitter
Share on Reddit
Copy link to clipboard
  • 145PODCASTS
  • 290EPISODES
  • 17mAVG DURATION
  • 5WEEKLY NEW EPISODES
  • Sep 12, 2021LATEST

POPULARITY

20112012201320142015201620172018201920202021


Best podcasts about les etats unis

Latest podcast episodes about les etats unis

Le Nouvel Esprit Public
L'énigme Marseille / Après le 11 septembre / n°210 / 12 septembre 2021

Le Nouvel Esprit Public

Play Episode Listen Later Sep 12, 2021 57:32


Avec cette semaine :David Djaïz, essayiste et enseignant à Sciences Po.Béatrice Giblin, directrice de la revue Hérodote et fondatrice de l'Institut Français de Géopolitique.Nicole Gnesotto, titulaire de la chaire « Union Européenne » au CNAM.Marc-Olivier Padis, directeur des études de la fondation Terra Nova.L'ÉNIGME MARSEILLEDu 1er au 3 septembre, Emmanuel Macron était à Marseille, deuxième ville du pays avec ses 875 000 habitants, où il a annoncé son plan « Marseille en grand » : 1,5 milliard de financements nouveaux principalement pour les transports, la culture, la sécurité, les écoles. Voilà des décennies que cette cité se délite. Quartiers abandonnés aux trafiquants, pression migratoire continue, intégration délaissée, violences banalisées, dette abyssale (1,5 milliards d'euros), écoles déclassées, obsession victimaire, boulevards congestionnés... ​Dans son livre « Marseille, ville du monde » Nicolas Maisetti, docteur en science politique rappelle qu'« historiquement depuis Defferre, il y a un découplage politique des quartiers Nord par rapport à la ville centre : sauf sous Vigouroux, ces quartiers ont toujours été d'une couleur politique qui n'était pas celle de la mairie centrale. C'est ce qui explique leur mise à l'écart en termes de transports et plus généralement de services publics. Pour Defferre, c'était des nids de communistes, du temps de Gaudin, ce n'était pas sa clientèle électorale, et c'est un peu la même chose pour le Printemps marseillais. » La faute à un « Etat trop distant, qui revient de temps en temps en force ». En 2016, la métropole Aix-Marseille-Provence avait été créée pour donner de l'élan au territoire. François Hollande, qui avait déjà lancé en 2012 un plan de sauvetage de la ville de 2 milliards d'euros, misait alors sur cette nouvelle structure à fiscalité unique pour exercer des compétences stratégiques dans les domaines de l'aménagement, du développement économique, des transports ou des logements. Cinq ans plus tard, personne ne semble en mesure d'en percevoir la plus-value.Le politologue Patrick Le Lidec, chercheur en sciences politiques au CNRS explique que pour se protéger des villes ouvrières communistes, Gaston Defferre, a pratiqué l'isolationnisme de 1953 à 1986. Progressivement cette ville d'accueil des populations pauvres - notamment après la décolonisation -, privée d'activité économique et de recettes fiscales, est devenue le parent pauvre du département. Aux dernières élections municipales, après vingt-cinq ans de règne de Jean-Claude Gaudin (LR), Marseille a basculé à gauche, avec la victoire de l'écologiste Michèle Rubirola à laquelle a rapidement succédé Benoît Payan (PS). La ville possède toutefois des atouts. Malgré la drogue et les règlements de comptes, Marseille a attiré cet été 3 millions de visiteurs sur son littoral et dans ses calanques. Elle séduit de nouveaux habitants, ce qui entraîne la flambée des prix de l'immobilier. Entre 2015 et 2019, selon l'Insee, la ville a accueilli chaque année, en moyenne, 10 500 jeunes âgés de 20 à 34 ans extérieurs au territoire de la métropole. On y observe des phénomènes de gentrification, alors que le taux de chômage n'y est qu'à 9,9 %, contre 8% sur l'ensemble du territoire. Réalités qui coexistent avec les effondrements de la rue d'Aubagne, l'affaire Guérini, les grèves des poubelles et les règlements de comptes.***APRÈS LE 11 SEPTEMBRELa chute de Kaboul, le 15 août dernier, a mis fin à la « guerre contre la terreur » lancée par les Etats-Unis au lendemain des attentats du 11 Septembre qui firent près de 3 000 morts. Les troupes américaines qui occupèrent alors l'Afghanistan, y sont restées jusqu'à maintenant, malgré l'exécution d'Oussama ben Laden, le 2 mai 2011 au Pakistan. Bilan, vingt ans après : le département américain de la défense a dépensé 837 Mds$ pour la conduite de la guerre, au cours de laquelle 2 443 soldats américains et 1 144 militaires de la coalition internationale ont été tués. L'armée afghane a perdu 66 000 hommes. Les Etats-Unis ont déboursé 145 Mds$ pour la « reconstruction » de l'Afghanistan, dont la plus grande partie a servi à former et équiper les forces de sécurité afghanes. Une guerre dupliquée en 2003 en Irak, qui a coûté la mort de 4 500 soldats américains supplémentaires, avec un coût estimé à plus de 2 000 Mds$ selon le groupe Cost of Wars, du Watson Institute. L'image des États-Unis, déjà ternie par les méthodes antiterroristes employées à Guantanamo à Cuba, dans la prison d'Abou Ghraib en Irak, ou dans les centres de détention secrets de la CIA a été sévèrement atteinte par un départ de Kaboul en forme de déroute. « La chute de Kaboul affaiblira considérablement la main de l'Amérique dans le monde prédit Renaud Girard dans Le Figaro. Les Iraniens, les Turcs, les Russes et les Chinois la verront comme un géant aux pieds d'argile, incapable de constance stratégique. » Traumatisée par les attentats du 11 septembre 2001, l'Amérique a vécu pendant des années dans l'angoisse du terrorisme djihadiste sur son sol. Cette obsession nationale s'est estompée au fil des ans.A la suite du 11 septembre, les alliés occidentaux de l'Amérique se sont engagés à leurs côtés dans les deux plus longues guerres de l'histoire des États-Unis. Désormais, après leur échec, il est exclu de croire qu'on peut « exporter » la démocratie et qu'on peut « construire » des nations. A Kaboul, les talibans parlent de l'application de la charia au sens le plus littéral du terme. Une évolution qui inquiète les grands voisins de l'Afghanistan. L'Inde bien sûr, qui se demande si un tel discours ne peut constituer un encouragement pour les plus fondamentalistes des musulmans indiens, mais aussi le Pakistan pour les mêmes raisons.« De toutes les innombrables séquelles du terrorisme, la plus importante et celle qui est la moins prise en compte estime le journaliste américain Spencer Ackerman, c'est ce que la lutte contre le terrorisme a coûté à notre démocratie ». A toutes nos démocraties, tandis que le Moyen-Orient est durablement déstabilisé.See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

SBS French - SBS en français
Retro : 11 septembre 2001 - Les attentats du 11 septembre

SBS French - SBS en français

Play Episode Listen Later Sep 11, 2021 7:37


Nous sommes le 11 septembre...C'était donc il y a 20 ans jour pour jour...Le 11 septembre 2001... Les Etats-Unis étaient frappés en plein cœur par des attaques terroristes.... Du groupe Al Qaida d'Oussama Ben Laden.Les tours du World Trade Center qui s'effondrent à New York... Après avoir été percutées par deux avions de ligne... Près de 3000 morts...C'est notre retro sonore avec des supports de l'INA et du journal Le Monde

Les matins
Les 20 ans du 11 Septembre / Les Etats-Unis dans le monde après les attentats du World Trade Center

Les matins

Play Episode Listen Later Sep 10, 2021 119:32


durée : 01:59:32 - Les Matins - par : Guillaume Erner, Pauline Chanu - . - réalisation : Vivien Demeyère

Cultures monde
L'Ukraine peut-elle encore compter sur les Etats-Unis ?

Cultures monde

Play Episode Listen Later Sep 3, 2021 57:58


durée : 00:57:58 - Cultures Monde - par : Florian Delorme, Mélanie Chalandon, Antoine Dhulster - Retour d'Haïti, où un séisme meurtrier intervient en pleine crise politique. Puis cap vers l'Ukraine, où le retrait américain d'Afghanistan questionne la fiabilité de l'alliance américano-ukrainienne. - réalisation : Vincent Abouchar, Benjamin Hû - invités : Florent Parmentier enseignant à Sciences Po, secrétaire général du CEVIPOF, chercheur associé au Centre de géopolitique de HEC.; Alexandra Goujon maîtresse de conférences à l'université de Bourgogne et à Sciences Po.; Stefanie Schüler Grand reporter à RFI

C dans l'air
ATTENTATS À KABOUL : LE PIÈGE DJIHADISTE – 26/08/21

C dans l'air

Play Episode Listen Later Aug 26, 2021 68:04


ATTENTATS À KABOUL : LE PIÈGE DJIHADISTE – 26/08/21 FRANÇOIS CLEMENCEAU Rédacteur en chef international - « Le Journal du Dimanche » VINCENT HUGEUX - Grand reporter Spécialiste du Moyen-Orient et de l'Afrique LAURENCE NARDON Responsable du programme États-Unis de l'IFRI (Institut Français des Relations Internationales) ANNE CHAON – Journaliste Ancienne correspondante à Kaboul pour l'AFP MARGAUX BENN - En direct de Doha Grand reporter Co-auteure du documentaire « Afghanistan : vivre en pays taliban » Une forte explosion vient d'avoir lieu à proximité de l'aéroport de Kaboul, la capitale de l'Afghanistan, d'arès le ministère de la Défense américain. On ne sait pas, pour l'heure, l'origine de cette explosion. Mais la tension n'en finissait pas de grimper. Plusieurs diplomaties occidentales s'inquiètaient de risques sécuritaires. Le Royaume-Uni avait même prévenu d'une « menace imminente et grave » d'attentat à l'aéroport de Kaboul, porte de sortie du pays. Les Etats-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni avaient ainsi appelé leurs ressortissants à s'éloigner au plus vite de la zone, en raison de menaces « terroristes », craignant une attaque du groupe Etat islamique, qui entretient des relations tendues avec les talibans. Les trois pays avaient émis simultanément des mises en garde très précises et quasi identiques dans la nuit de mercredi à jeudi. Une véritable course contre la montre est engagée en Afghanistan. Des dizaines de milliers de personnes veulent toujours fuir le pays, tombé aux mains des talibans. Le Premier ministre Jean Castex a, pour sa part, annoncé ce matin sur RTL que les opérations françaises d'évacuation depuis Kaboul s'achèveront totalement demain soir. Les dernières heures de la présence française dans le pays serviront au départ des militaires et des services de l'ambassade. Environ 2 500 personnes ont été évacuées depuis la prise de pouvoir des talibans, selon lui. Le Président américain Joe Biden a également tranché : les troupes américaines quitterons l'Afghanistan au plus tard mardi 31 août, comme initialement prévu dans l'accord passé avec les talibans. Les 6 000 soldats américains cesseront alors de sécuriser l'aéroport de Kaboul et de superviser les opérations d'évacuation. Alors que ces évacuations se poursuivent dans une atmosphère chaotique, les talibans ont annoncé dimanche le lancement d'une offensive d'envergure contre la seule zone qui leur résiste encore : la vallée du Pandjchir. "Des centaines de moudjahidines de l'Emirat islamique se dirigent vers l'Etat du Panjshir pour le contrôler, après que des responsables locaux ont refusé de le remettre de façon pacifique", ont-ils indiqué sur Twitter. Une poche de résistance armée s'est en effet formée dans cette vallée située au nord-est de Kaboul, longtemps connue comme un bastion anti-talibans. Elle se prépare à « un conflit de longue durée » si elle ne parvient pas à la négociation avec les talibans, a déclaré son porte-parole. Cette lutte est notamment emmenée par Ahmad Massoud, fils du célèbre commandant Ahmed Shah Massoud, assassiné en 2001 par al-Qaïda. Il bénéficie de nombreux soutiens parmi la communauté internationale et en France. Dans une lettre initiée par Éric Ciotti et adressée mercredi au président de la République, plusieurs parlementaires demandent ainsi le déploiement « d'armes » et de « munitions » pour contrer le retour des talibans. Pour soutenir la résistance, ils insistent : « Leur appel à l'aide et leur demande d'armes, de munitions et de soutien logistique doivent être entendus par la France ». Aux Etats-Unis, les répercussions politiques de la situation en Afghanistan sont importantes. Le président des Etats-Unis affronte la première grave crise politique de son mandat. En plus de faire face à des alliés amers, le président américain est en effet confronté à la déception de ses compatriotes. Les images représentant des civils paniqués se pressant devant les grilles d'entrées ou tentant de s'accrocher aux avions qui allaient décoller ont choqué l'opinion américaine, pourtant largement favorable au retrait des troupes jusqu'à cette semaine. Et si les évacuations ont fini par s'organiser tant bien que mal, Joe Biden recule fortement dans les sondages. Il y a, pour la première fois de son mandat, autant d'Américains satisfaits par sa politique que de mécontents. Et bien que le retrait des troupes américaines ait été négocié par Donald Trump, trois Américains sur quatre critiquent la gestion de son administration, selon un sondage publié par CBS le week-end dernier. Parmi les acteurs politiques, l'opposition républicaine tance le président. Mais parmi les élus démocrates la déception se fait également ressentir. DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 22h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Géopolitique
Kaboul : en finir au plus vite avec l'humiliation

Géopolitique

Play Episode Listen Later Aug 26, 2021 3:03


durée : 00:03:03 - Géopolitique - par : Pierre  Haski  - Les Etats-Unis ne veulent pas prolonger le supplice des évacuations depuis l'aéroport de Kaboul au delà du 31 août. Explications.

Home(icides)
L'affaire Ramsey, le cold case qui hante les Etats-Unis (rediffusion intégrale)

Home(icides)

Play Episode Listen Later Jul 29, 2021 37:31


Dans Home(icides), Caroline Nogueras, journaliste depuis plus de 15 ans, nous raconte ces tueries familiales qui l'ont bouleversée, et qui en bouleversent encore certains aujourd'hui. Quelle folie meurtrière peut pousser un être humain à tuer la chair de sa chair, la femme de sa vie, ses propres parents ? Caroline Nogueras vous raconte ces histoires de meurtres en famille qui ont marqué l'actualité, en tentant de percer la folie de ces meurtriers au visage de Mr et Mme tout-le-monde car oui, “les pires affaires criminelles sont des histoires de famille”.L'affaire Ramsey, le cold case qui hante les Etats-UnisQui a tué la petite JonBénet Ramsey ? Depuis 1996, cette question hante l'Amérique. C'est la plus grande affaire criminelle jamais résolue aux Etats-Unis. La mort de cette fillette à l'âge de 6 ans, mini-reine de beauté, fille d'un millionnaire, n'a jamais cessé de défrayer la chronique outre-Atlantique ! Au lendemain de Noël 1996, son corps sans vie est retrouvé au sous-sol de la maison familiale, dans la petite ville de Boulder, Colorado. Très vite, les soupçons se portent sur la mère, puis sur son grand frère et bien plus tard sur un rôdeur pédophile… Mais 25 ans après le drame, le meurtrier reste introuvable.Un podcast écrit et raconté par Caroline Nogueras.Réalisé par Julien Roussel. Découvrez les autres saisons de Home(icides) en intégralité :La double vie du docteur RomandVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Le 12h30 - La 1ere
Les relations entre la Chine et les Etats-Unis sont dans une impasse, estime Pékin

Le 12h30 - La 1ere

Play Episode Listen Later Jul 26, 2021 1:30


HYPE
HYPE MLS SPECIAL GOLD CUP 2021

HYPE

Play Episode Listen Later Jul 14, 2021 44:46


HYPE MLS SPECIAL GOLD CUP 2021 La Hype is back sur les ondes de Hype !  Après l'analyse de la semaine de MLS, c'est cette semaine Maxime Aubin qui discute avec nos spécialistes Nicolas Cougot (Lucarne Opposée), Antoine Latran (Culture Soccer) et Florian Valot (New York Red Bulls) de la Gold Cup ! Cette compétition si spéciale en Amérique du Nord est souvent dominée par le Mexique et les Etats-Unis, deux géants qui ont plus de mal cette année. Tata Martino et Gregg Berhalter, les sélectionneurs respectifs, ont du pain sur planche. Le Mexique peut-il conserver son titre ? Les Etats-Unis et leur équipe B composée de joueurs MLS peuvent-ils trouver une alchimie ?  Le reste de la compétition reste ouvert, avec un Canada qui cherche à faire ses preuves, un Costa Rica en rodage et des équipes comme la Jamaïque, le Panama ou l'invité spécial, le Qatar, qui sont toujours à suivre.  Enfin, nos quatre intervenants parleront de la semaine MLS à venir !

La chronique de Benaouda Abdeddaïm
Benaouda Abdeddaïm : Avec l'ordinateur quantique le plus puissant au monde, la Chine prend avantage sur les Etats-Unis - 14/07

La chronique de Benaouda Abdeddaïm

Play Episode Listen Later Jul 14, 2021 3:45


Ce mercredi 14 juillet, l'avantage technologique pris par la Chine sur les Etats-Unis grâce à un ordinateur quantique a été abordé par Benaouda Abdeddaïm dans sa chronique dans l'émission Good Morning Business présentée par Sandra Gandoin et Christophe Jakubyszyn sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast..

Chronique Economique
Chronique Economique - Guerre commerciale entre la Chine, l'Europe et les Etats-Unis - 07/07/2021

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Jul 7, 2021 3:16


Notre chroniqueur économique nous parle du plus grand cocufiage de l histoire. Il le fait en nous parlant de l anniversaire des 100 ans du Parti Communiste chinois. --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30 sur Classic 21.

La chronique de Benaouda Abdeddaïm
Benaouda Abdeddaïm : Les Etats-Unis dans la meilleure position mondiale de "résilience" face à la crise pandémique - 01/07

La chronique de Benaouda Abdeddaïm

Play Episode Listen Later Jul 1, 2021 4:06


Ce jeudi 1er juillet, les Etats-Unis qui entament une meilleure position mondiale de "résilience" face à la crise sanitaire a été abordé par Benaouda Abdeddaïm dans sa chronique dans l'émission Good Morning Business présentée par Sandra Gandoin et Christophe Jakubyszyn sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast..

Le Point J - RTS
D'où viennent les OVNI?

Le Point J - RTS

Play Episode Listen Later Jun 30, 2021 12:21


Les Etats-Unis ont sorti un rapport le vendredi 25 juin qui recense toutes les apparitions inexpliquées d'objets volants non identifiés entre 2004 et 2021. Pourquoi étudier ces phénomènes? Prouvent-ils qu'il y a de la vie en dehors de notre planète? Les réponses dans ce Point J de Michael Vaillant, Data Scientist qui travaille comme indépendant au GEIPAN, le Groupe d'études et d'informations sur des phénomènes aérospatiaux non identifiés en France. Gabriela Cabré Réalisation: David Chapuis Nous écrire et nous proposer des idées: pointj@rts.ch

Forum - La 1ere
Sommet entre les Etats-Unis et la Russie à Genève

Forum - La 1ere

Play Episode Listen Later Jun 16, 2021 3:07


Le journal de 22h00
Airbus contre Boeing : les Etats-Unis et l'Union européenne enterrent la hache de guerre

Le journal de 22h00

Play Episode Listen Later Jun 15, 2021 14:48


durée : 00:14:48 - Journal de 22h - C'est le principal acquis du sommet entre les Etats-Unis et l'Union européenne aujourd'hui à Bruxelles, en présence du nouveau président américain Joe Biden . Les deux parties ont trouvé un accord sur le conflit entre Airbus et Boeing. Une trêve commerciale de cinq ans sera observée. - invités : Léo Mathay cofondateur de l'association Repairs qui réunit d'anciens enfants placés

Les journaux de France Culture
Airbus contre Boeing : les Etats-Unis et l'Union européenne enterrent la hache de guerre

Les journaux de France Culture

Play Episode Listen Later Jun 15, 2021 14:48


durée : 00:14:48 - Journal de 22h - C'est le principal acquis du sommet entre les Etats-Unis et l'Union européenne aujourd'hui à Bruxelles, en présence du nouveau président américain Joe Biden . Les deux parties ont trouvé un accord sur le conflit entre Airbus et Boeing. Une trêve commerciale de cinq ans sera observée. - invités : Léo Mathay cofondateur de l'association Repairs qui réunit d'anciens enfants placés

Forum - La 1ere
Tournant entre l'Europe et les Etats-Unis sur le conflit des avionneurs : interview d'Elvire Fabry

Forum - La 1ere

Play Episode Listen Later Jun 15, 2021 5:05


Interview d'Elvire Fabry, experte à l'Institut Jacques Delors.

Tout un monde - La 1ere
Les Etats-Unis et l'Europe font front uni contre la Chine: interview de Marie-Françoise Renard

Tout un monde - La 1ere

Play Episode Listen Later Jun 14, 2021 12:55


Tout un monde - La 1ere
Les Etats-Unis offrent un demi-milliard de vaccins aux pays défavorisés

Tout un monde - La 1ere

Play Episode Listen Later Jun 11, 2021 5:17


Les interviews d'Inter
Bertrand Leulliette, importateur et distributeur de vin entre les Etats Unis et la Bourgogne

Les interviews d'Inter

Play Episode Listen Later Jun 8, 2021 5:26


durée : 00:05:26 - Déjà debout - par : Mathilde MUNOS - Bertrand Leulliette, importateur et distributeur de vin entre les Etats Unis et la Bourgogne est notre invité déjà debout

Le 5/7
Bertrand Leulliette, importateur et distributeur de vin entre les Etats Unis et la Bourgogne

Le 5/7

Play Episode Listen Later Jun 8, 2021 5:26


durée : 00:05:26 - Déjà debout - par : Mathilde MUNOS - Bertrand Leulliette, importateur et distributeur de vin entre les Etats Unis et la Bourgogne est notre invité déjà debout

Les journaux de France Culture
La Chine dans le viseur des puissances occidentales pour sa répression des Ouïghours

Les journaux de France Culture

Play Episode Listen Later Jun 4, 2021 13:47


durée : 00:13:47 - Journal de 7 h - Les Etats-Unis de Joe Biden sanctionnent de nouvelles entreprises chinoises accusées de soutenir les activités de surveillance de Pékin contre les dissidents, la minorité musulmane des Ouïghours mais aussi dans le monde.

Le journal de 7h00
La Chine dans le viseur des puissances occidentales pour sa répression des Ouïghours

Le journal de 7h00

Play Episode Listen Later Jun 4, 2021 13:47


durée : 00:13:47 - Journal de 7 h - Les Etats-Unis de Joe Biden sanctionnent de nouvelles entreprises chinoises accusées de soutenir les activités de surveillance de Pékin contre les dissidents, la minorité musulmane des Ouïghours mais aussi dans le monde.

Le journal de 7h00
Espionnage d'alliés européens : Emmanuel Macron et Angela Merkel somment les Etats-Unis et Danemark de s'expliquer

Le journal de 7h00

Play Episode Listen Later Jun 1, 2021 3:19


durée : 00:03:19 - Journal de 7 h - "Ce n'est pas acceptable entre alliés encore moins entre partenaires européens". Emmanuel Macron a sommé, lundi, le Danemark et les Etats-Unis de s'expliquer sur les allégations d'espionnage de certains responsables parmi les 27. Comme si rien n'avait changé, depuis les révélations d'Edward Snowden.

Les journaux de France Culture
Espionnage d'alliés européens : Emmanuel Macron et Angela Merkel somment les Etats-Unis et Danemark de s'expliquer

Les journaux de France Culture

Play Episode Listen Later Jun 1, 2021 12:44


durée : 00:12:44 - Journal de 7 h - "Ce n'est pas acceptable entre alliés encore moins entre partenaires européens". Emmanuel Macron a sommé, lundi, le Danemark et les Etats-Unis de s'expliquer sur les allégations d'espionnage de certains responsables parmi les 27. Comme si rien n'avait changé, depuis les révélations d'Edward Snowden.

SBS French - SBS en français
Le journal du 1er juin 2021

SBS French - SBS en français

Play Episode Listen Later Jun 1, 2021 14:04


Les Etats-Unis de nouveau accusés d'espionner leurs alliés européens.

Un jour dans le monde
Le débat sur les origines du virus, nouvelle querelle entre la Chine et les Etats-Unis

Un jour dans le monde

Play Episode Listen Later May 27, 2021 4:08


durée : 00:04:08 - Le monde d'après - par : Jean Marc FOUR - Quelle est l’origine de la pandémie de Covid-19 ? Un an et demi après la découverte du virus, la question est toujours sans réponse. Et une théorie que l’on croyait enterrée refait surface : celle d’un accident de laboratoire en Chine. Joe Biden vient de demander une nouvelle analyse à ses services de renseignement.

Le journal de 7h00
L'Arctique ou quand le dérèglement climatique aiguise les appétits économiques et les tensions géopolitiques

Le journal de 7h00

Play Episode Listen Later May 20, 2021 13:25


durée : 00:13:25 - Journal de 7 h - Les Etats-Unis et la Russie se pressent dans cette région du nord où la glace fond. La route maritime qui s'ouvre permet d'accéder plus facilement aux énergies fossiles. Washington et Moscou y développent aussi des activités militaires mais jouent la carte de l'apaisement au Conseil de l'Arctique.

Invité Afrique
Invité Afrique - Paul Kagame: «La France et le Rwanda ont désormais l’opportunité de bâtir une bonne relation»

Invité Afrique

Play Episode Listen Later May 17, 2021 17:29


Après plus de 25 ans d’échanges tendus, suite à l’intervention française au Rwanda durant le génocide des Tutsis dans ce pays. Les relations entre les deux pays se sont nettement réchauffées ces dernières années, sous la présidence française d’Emmanuel Macron. En visite à Paris cette semaine pour le Sommet sur l’économie africaine, le président rwandais Paul Kagame s’est félicité de cette normalisation des relations entre les 2 pays lors d’une interview exclusive à RFI et France 24. Marc Perelman : Monsieur le président, vous avez salué un récent rapport d’un historien français comme étant « un pas important ». Le rapport Duclert commandé par le président français Emmanuel Macron conclut que « La France porte une responsabilité lourde et accablante » dans le génocide des Tutsis de 1994. Le président français devrait se rendre au Rwanda dans quelques jours. Est-ce  un tournant dans vos relations ? Sommes-nous au bord d’une totale normalisation des relations entre la France et le Rwanda ? Paul Kagame : Pour commencer, comme nous l’avons déjà dit, je pense que c’est un grand pas en avant que nous saluons côté Rwanda et je pense qu’il en va de même pour beaucoup en France. Nous pouvons en effet établir les faits, faire ressortir la vérité par des personnes indépendantes, des commissions indépendantes puisqu’il y a le rapport Duclert qui est sorti, ainsi qu’une autre commission de notre côté, la commission Muse qui a livré son rapport. Il y a donc une convergence sur les faits, les preuves de ce qui s’est passé. Je pense que la France et le Rwanda ont ainsi la possibilité dès à présent, ont une bonne base sur laquelle nouer de bonnes relations comme cela aurait dû être le cas. Et ensuite, pour ce qui est du reste, nous pouvons laisser cela derrière nous, ne pas l’oublier, mais pardonner et aller de l’avant de la meilleure façon. Et je pense qu’effectivement, nous avançons très bien. Alexandra Brangeon : Monsieur le président, vous parlez d’avancée, de convergences de faits. Le rapport a conclu à la « responsabilité accablante » de la France, mais il n’a pas conclu à la complicité de la France. Etes-vous d’accord avec cette conclusion ? Je suis d’accord avec beaucoup de choses établies par les deux rapports. Un travail supplémentaire peut être réalisé, mais la chose la plus importante a été traitée. Lorsque vous parlez de  la « responsabilité accablante », ça, c’est un terme très connoté, très chargé.  Ce n’est pas à moi de dire : ‘c’est ce qu’ils auraient dû dire’ ou ‘les choses sont ainsi’.  Mais je peux m’en accommoder et dire : prenons acte de ce qui a été établi, c’est-à-dire cette « responsabilité accablante ». A.B. : Vous dites que vous pouvez vous en accommoder, mais dans une interview de 2014, vous avez dit que la France n’était pas seulement complice, mais qu’elle avait participé de façon active au génocide. Qu’est-ce qui a changé depuis lors ? Pour moi, j’ai le droit d’avoir ma propre opinion. J’ai vécu cette situation. J’en faisais partie. Donc, j’ai dit ce que j’avais à dire. Je peux même croire ce que j’avais dit à l’époque, même maintenant. Mais nous parlons de commissions indépendantes qui se sont penchées sur cette situation et le fait, comme vous le dites, qu’elles ne se soient pas prononcées dans un sens ou dans un autre, c’est leur problème et pas le mien. M.P. : Les Etats-Unis, les Nations unies, la Belgique – ancien empire colonial –, se sont tous formellement excusés de ce qu’ils ont fait ou pas fait en 1994. Ce n’est pas le cas de la France. Souhaitez-vous que la France s’excuse comme un geste de bonne volonté pour bâtir cette nouvelle relation que vous décrivez ? Tout ce qui compte, c’est vraiment à la France de décider ce qu’il lui convient le mieux. La pire des choses, et je ne souhaiterais pas faire cela, c’est de demander à quiconque de présenter des excuses ou de faire ceci ou cela. Je m’en remets à eux de s’exprimer, que cela ressorte de façon honnête et franche. C’est au monde de juger, pas à moi. M. P. : Mais ce serait un geste important. Je comprends que vous n’allez pas le demander. Mais si cela devait se passer, vous le considéreriez comme important ? Je pense que oui. Dès lors que quelqu’un reconnaît qu’il y a un problème et agit en conséquence, c’est le meilleur résultat que je saluerais. M. P. : Comme vous auriez apprécié le fait qu’un ambassadeur français aille au Rwanda après des années sans que ce soit le cas ? Oui, tout à fait. Nous sommes dans un processus de normalisation. M. P. : Vous pensez que ce sera le cas bientôt ? Je le souhaite, mais c’est à la France d’en décider. M.P. : Il y a quelques mois, la France a arrêté Félicien Kabuga. Il était pour ainsi dire le financier du génocide. D’après vous, est-ce un signal qui montre que la France est enfin réellement prête à poursuivre les génocidaires sur son sol ? Je pense que c’est un bon début. On peut sans doute faire davantage. Donc, mon point de vue, c’est d’encourager, que les bonnes choses continuent à se produire dès lors que la France est disposée à le faire. Il y a encore un certain nombre de génocidaires présumés qui sont en France, dont les procès n’ont pas été traités comme ils auraient dû l’être.  M.P. : Prenons un exemple, Agathe Habyarimana, veuve de l'ex-président rwandais [Juvenal Habyarimana] tué, a des ennuis judiciaires ici en France. Souhaiteriez-vous que la France l’expulse, l’extrade ? Ce serait bien sûr un geste très symbolique. C’est une situation qui pèse sur les relations depuis des années. Oui, je pense que la situation peut encore s’améliorer avec Agathe ou d’autres individus, ils sont nombreux ici. M.P. : Mais elle serait importante, n’est-ce pas ? Oui. Elle en fait partie. Elle est sur la liste, sur la très longue liste. Elle est tout en haut. Mais, c’est la France qui prendra la décision. Je ne vais surtout pas prodiguer de conseils. Je peux simplement leur demander et que cela soit fait officiellement par les canaux officiels. Mais, je ne cherche nullement à leur dire quoi faire. Je peux simplement émettre la demande. A.B. : Toujours à propos de justice et de responsabilité, le mois dernier, Denis Mukwege, prix Nobel de la paix congolaise, était à Paris. Il a demandé à la France d’aider à ce que justice soit faite contre les responsables des crimes commis à l’est de la RDC. Certains sont le fait de soldats de la région, de pays voisins, selon des experts des Nations unies. Seriez-vous d’accord pour que des officiers rwandais soient poursuivis pour des crimes commis en RDC suite au génocide ? Comme vous le savez peut-être, le rapport du projet Mapping a été extrêmement controversé.  Et en réalité, il est hautement contesté par les gens que ce soit en RDC ou dans les pays voisins. Il a été très politisé. Mukwege devient un symbole, un outil de ces forces que l’on n’aperçoit pas et il reçoit le prix Nobel, donc on lui dit quoi dire. Et j’ajouterai qu’il y a d’autres rapports qui sont sortis qui contestent, qui disent tout à fait l’inverse. A.B. : Le contraire ? Qu’il n’y a pas eu de crimes dans la région ? Mais, il n’y a pas eu de crimes. A.B. : A l’est de la RDC ? Non, absolument pas, que ce soit par les personnes évoquées ou les pays cités. C’est, si vous voulez, la théorie du double génocide, qui est à l’œuvre ici. M.P. : Dans l’est de la RDC, la situation sécuritaire demeure très mauvaise. Certains disent qu’elle continue à se détériorer. Le gouvernement congolais a décrété un état de siège dans deux zones, Ituri et Nord-Kivu, pour 30 jours peut-être plus. Est-ce que c’est une bonne mesure, la soutenez-vous ? L’état d’urgence à mes yeux, c’était un peu comme si on disait ‘il y a un énorme problème ici, prenons des mesures qui vont nous donner une bonne base pour traiter les choses’. C’est pourquoi je dis que c’est une chose que de mettre en place d’état d’urgence. Pour ma part, je le ferai. Mais je suivrais cela aussi par des actions bien réfléchies et planifiées pour traiter les choses de façon concrète et de ne pas repasser sur les choses et d’avoir les mêmes problèmes au bout de cinq ans ou un problème encore plus grand. Mais, il y a aussi les forces des Nations unies. Et les Nations unies qui sont venues de l’extérieur et qui sont là depuis maintenant 24 ans. Mais, il y a toujours ces responsabilités du monde qui sont passées sous silence. Et personne ne dit : « Mais qu’avez-vous fait là pendant 24 ans, vous y êtes allés pour régler un problème, que s’est-il passé ? M.P. : C’est un échec ? Je pense que c’est un énorme échec, c’est peu dire. A.B. : A propos d’en faire plus, les relations entre votre pays et la RDC semblent s’être améliorées depuis l’élection du président Tshisekedi. Vous êtes d’accord pour renforcer la sécurité à la frontière entre les deux pays pour lutter contre les rebelles. Où en êtes-vous de ces discussions ? Envisagez-vous des opérations militaires conjointes ? Les discussions sont en cours, mais la chose la plus importante ici, c’est qu’au moins, il y a cette ambiance qui nous permet de dialoguer et qui faisait défaut auparavant. Et bien sûr, les gens qui travaillent ensemble trouvent une solution. A.B. : Mais des opérations militaires conjointes sont envisageables ? Oui, je pense que ce n’est pas à exclure. Mais cela dépend toujours de la situation au moment dit. Il faut que les deux parties discutent pour voir si cela peut marcher, quels sont les coûts d’une part, les bénéfices de l’autre, et qu’une décision peut être prise. Il faut que les gens soient souples. A.B. : Parce que, selon des experts des Nations unies, des militaires rwandais seraient déjà en train d’intervenir en RDC…  Oui. Mais moi, je souhaite qu’ils aillent encore plus loin, que les Nations unies se posent la question : pourquoi le Rwanda devrait-il se rendre en RDC alors que ce sont eux les responsables de la situation ? M.P. : Cela signifie-t-il que vous reconnaissez qu’il y a des troupes rwandaises en RDC ? Non, non. Je ne reconnais pas ça du tout.  C’est peut-être un échec. A.B. : Leur échec… En RDC… Un échec total. M.P. : Y a-t-il des troupes rwandaises en RDC en ce moment-même ? Non, si nous y étions, nous ne serions pas en échec. Ça, je peux  vous assurer qu’on n’aurait pas échoué à régler le problème. A.B. : Pour en revenir aux affaires intérieures du Rwanda, Paul Rusesabagina, le héros du film Hôtel Rwanda, est en cours de jugement à Kigali. Il est sous le coup de 9 chefs d’accusation dont terrorisme et soutien à un groupe armé. Il dit n’avoir jamais encouragé la violence… Tout d’abord, il n’est pas seul dans ce procès. Il y a une vingtaine de prévenus qui comparaissent avec lui, accusés d’avoir commis ces crimes contre les Rwandais. Ils comparaissent tous au tribunal et certains d’entre eux, quelques-uns donnent des preuves accablantes contre lui. Donc, je ne vois pas pourquoi les gens font tout ce bruit. Il est devant le tribunal, il n’est pas caché quelque part, il est au tribunal comme beaucoup d’autres. A.B. : Vous dites, pourquoi tant de bruit autour de cette affaire ? C’est peut-être à cause de son arrestation. Il dit avoir été piégé pour revenir au Rwanda… Qui a-t-il de mal à piéger un criminel ? Lorsque vous le trouvez, qu’est-ce que vous en faites ? Vous le traduisez devant la justice, c’est acceptable, non ? M.P. : Les Etats-Unis, l’Union européenne et d’autres ont exprimé leur préoccupation au sujet de son procès. Sera-t-il équitable ? Ils suspectent que ce ne sera pas le cas en raison de la manière dont il a été piégé et ils ne pensent pas qu’il aura le droit à un procès équitable. J’imagine que cela vous préoccupe ? Bien sûr, moi, j’en appelle à un procès équitable de mon côté. Ce n’est pas le Royaume-Uni ou les Etats-Unis ou l’Union européenne. Non, je souhaite voir un procès équitable aussi. Pourquoi ? Le fait d’être équitable appartient à l’Europe, aux Etats-Unis ou à quelqu’un d’autre, et pas à nous. Pourquoi ? Oui, vous savez, c’est ainsi que les gens disent des choses insensées et finissent par être racistes. C’est comme si on disait, la seule façon d’être juste en Afrique ou au Rwanda, c’est que cela soit surveillé par l’Europe, les Etats-Unis ou un autre pays. Non, pas du tout. A.B. : C’est peut-être parce que votre régime est accusé par des think tank et des ONG de réduire les critiques au silence ? Je vais vous donner un autre exemple : le chanteur de gospel rwandais Kizito Mihigo, qui a critiqué votre régime, a été accusé d’incitation à la haine et est mort dans une cellule de police. Selon la version officielle, il s’est suicidé. Mais, ce n’est pas l‘avis d’ONG des droits de l’homme. Les préoccupations sont là, mais moi, je n’ai pas ces préoccupations. Tout est réglé par les enquêtes et le tribunal. A.B. : Vous accepteriez une enquête indépendante ? Indépendante de quoi ? C’est-à-dire que l’on doit sans cesse avoir une enquête indépendante pour des choses qui se sont produites ici à Paris en France ? A.B. : Pour conclure, vous êtes chef d’Etat depuis 21 ans. Les prochaines élections ont lieu dans trois ans. Serez-vous candidat ? Vous savez, surtout je souhaite que Dieu continue à m’accorder une bonne santé. Cela est sur un plan personnel. Maintenant, pour ce qui est de la politique, les Rwandais vont décider et je peux aussi prendre une décision personnelle. Et si les Rwandais disent : ‘non, nous souhaitons vous garder’, c’est important. Mais je peux aussi leur dire : ‘vous savez, je peux aller faire autre chose’. 

La chronique de Benaouda Abdeddaïm
Benaouda Abdeddaïm : Les Etats-Unis échouent à convaincre les pays en développement de ne pas passer commande au chinois Huawei - 17/05

La chronique de Benaouda Abdeddaïm

Play Episode Listen Later May 17, 2021 3:37


Celundi 17 mai, les raisons pour lesquelles les pays en développement n'écoutent aps les mises en garde des Etats-Unis au sujet de Huawei ont été abordé par Benaouda Abdeddaïm dans sa chronique dans l'émission Good Morning Business présentée par Sandra Gandoin et Christophe Jakubyszyn sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast..

SBS French - SBS en français
#78: Vaccination - Les Etats-Unis et la France décident de (dé)passer le brevet #Europavoice

SBS French - SBS en français

Play Episode Listen Later May 7, 2021 23:41


Suivant l’exemple américain, Emmanuel Macron s’est dit favorable à la levée des brevets sur les vaccins. L’Union européenne, elle, temporise. Une Europe aussi en proie à des tensions post-Brexit, sur les questions de pêche, entre bateaux français et patrouilleurs britanniques aux abords de Jersey

Forum - La 1ere
Vaccins: quand les Etats-Unis de Biden appliquent le slogan "America First"

Forum - La 1ere

Play Episode Listen Later May 5, 2021 3:01


La Story
Huawei, ce géant de la 5G qui dérange les Etats-Unis

La Story

Play Episode Listen Later May 5, 2021 25:06


2/2 - Pour « La Story », le podcast d’actualité des « Echos », Pierrick Fay et Sébastien Dumoulin décryptent les enjeux géopolitiques du déploiement de la 5G. Dans cet épisode, ils reviennent sur la prédominance de l’équipementier Huawei sur ce chantier qui cristallise les tensions entre la Chine et les Etats-Unis.Spécial La Story : abonnez-vous à -50% et accédez à nos enquêtes, éditos, newsletters en exclusivité et en avant-première.https://abonnement.lesechos.fr/?origin=WO60APROP&utm_source=ancrage&utm_medium=site&utm_campaign=podcastLa Story est un podcast des « Echos ». Cet épisode a été enregistré en avril 2021. Rédaction en chef : Clémence Lemaistre. Invité : Sébastien Dumoulin (journaliste aux « Echos » et auteur de « La Guerre mondiale des ondes » aux éditions Tallandier). Réalisation : Willy Ganne. Musique : Théo Boulenger. Identité graphique : Upian. Photo : Dilok Klaisataporn/Shutterstock. Sons : France 2, San Ku Kaï, U.S. Department of State, Le Point, Hong Kong Free Press. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

La chronique de Benaouda Abdeddaïm
Benaouda Abdeddaïm : La Russie et l'Inde ne se contentent pas de strapontins stratégiques entre les Etats-Unis et le Chine - 30/04

La chronique de Benaouda Abdeddaïm

Play Episode Listen Later Apr 30, 2021 3:22


Ce vendredi 30 avril, le rapprochement stratégique entre la Russie et l'Inde a été abordé par Benaouda Abdeddaïm dans sa chronique dans l'émission Good Morning Business présentée par Sandra Gandoin et Guillaume Paul sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast..

Les enjeux internationaux
Les Etats-Unis ont-ils consolidé un narco-Etat en Afghanistan ?

Les enjeux internationaux

Play Episode Listen Later Apr 30, 2021 10:50


durée : 00:10:50 - Les Enjeux internationaux - par : Julie Gacon - Quand les Etats-Unis interviennent en Afghanistan à l'automne 2011, les Talibans avaient éradiqué la culture de pavot. Vingt ans plus tard, à la veille du retrait américain, la production d'opium bat à nouveau des records. Entretien avec Jean-Pierre Filiu. - réalisation : Vivien Demeyère - invités : Jean-Pierre Filiu professeur des universités en histoire à Sciences Po (Paris). Il anime sur le site du quotidien "Le Monde" le blog "Un si proche Orient".

Le journal de 7h00
Objectif climat pour les Etats-Unis

Le journal de 7h00

Play Episode Listen Later Apr 22, 2021 12:09


durée : 00:12:09 - Journal de 7 h - Les Etats-Unis prennent la main dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le président américain Joe Biden tranche avec son prédécesseur et organise un sommet mondial pour le climat qui s'ouvre ce jeudi en visio-conférence.

Cultures monde
Les Etats-Unis sont-ils nés un 4 juillet ?

Cultures monde

Play Episode Listen Later Apr 20, 2021 5:54


durée : 00:05:54 - Le Tour du monde des idées - par : Brice Couturier - Aux Etats-Unis, l’histoire est devenue un enjeu politique majeur. L’histoire, ou plutôt la mémoire. La proposition de remplacer la date de la Déclaration d'Indépendance (1776) par celle de l'arrivée du premier bateau chargé d'esclaves (1619) sur l'acte de naissance du pays a suscité un vif débat.

Le Tour du monde des idées
Les Etats-Unis sont-ils nés un 4 juillet ?

Le Tour du monde des idées

Play Episode Listen Later Apr 20, 2021 5:54


durée : 00:05:54 - Le Tour du monde des idées - par : Brice Couturier - Aux Etats-Unis, l’histoire est devenue un enjeu politique majeur. L’histoire, ou plutôt la mémoire. La proposition de remplacer la date de la Déclaration d'Indépendance (1776) par celle de l'arrivée du premier bateau chargé d'esclaves (1619) sur l'acte de naissance du pays a suscité un vif débat.

Good Morning Business
Franck Riester, ministre délégué auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargé du Commerce extérieur et de l'Attractivité - 19/04

Good Morning Business

Play Episode Listen Later Apr 19, 2021 9:10


Franck Riester, Ministre délégué auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargé du Commerce extérieur et de l'Attractivité, était l'invité de Sandra Gandoin et Christophe Jakubyszyn dans Good Morning Business, ce lundi 19 avril. Ils sont revenus sur l'attractivité de la France malgré la crise, l'Europe qui accentue son retard économique sur la Chine et Les Etats-Unis et l'élaboration en juin d'un passeport sanitaire européen, sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

La chronique de Benaouda Abdeddaïm
Benaouda Abdeddaïm : La Corée du sud compte se maintenir comme une grande puissance des semi-conducteurs entre les Etats-Unis et la Chine - 15/04

La chronique de Benaouda Abdeddaïm

Play Episode Listen Later Apr 15, 2021 3:51


Ce jeudi 15 avril, les suites de l'annonce des stratégies des Etats-Unis dans les semi-conducteurs avec la Corée du Sud qui entend conserver son rang de grande puissance de ce secteur a été abordé par Benaouda Abdeddaïm dans sa chronique dans l'émission Good Morning Business présentée par Sandra Gandoin et Christophe Jakubyszyn sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast..

La chronique de Benaouda Abdeddaïm
Benaouda Abdeddaïm : Les Etats-Unis placent 7 entreprises chinoises de supercalculateur sur leur liste noire à l'exportation - 09/04

La chronique de Benaouda Abdeddaïm

Play Episode Listen Later Apr 9, 2021 3:29


Ce vendredi 9 avril, les motifs de la sanction de 7 entreprises chinoises par le gouvernement américain ont été abordés par Benaouda Abdeddaïm dans sa chronique dans l'émission Good Morning Business présentée par Sandra Gandoin et Christophe Jakubyszyn sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast..

Forum - La 1ere
Une importante crise migratoire à la frontière texane secoue les Etats-Unis

Forum - La 1ere

Play Episode Listen Later Mar 25, 2021 4:07


Jean-Marc Daniel
Le débrief : Pourquoi les Etats-Unis augmentent-ils son impôt sur les sociétés ? - 24/03

Jean-Marc Daniel

Play Episode Listen Later Mar 24, 2021 3:24


Ce mercredi 24 mars, le l'enjeu de la hausse de l'impôt sur les sociétés aux États-Unis a été abordé par Jean-Marc Daniel dans sa chronique "Le débrief" dans l'émission Good Morning Business présentée par Sandra Gandoin et Christophe Jakubyszyn sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Les actus du jour - Hugo Décrypte
Les Etats-Unis contre la Chine et la Russie, Jean Castex vacciné, euthanasie… Actus du jour

Les actus du jour - Hugo Décrypte

Play Episode Listen Later Mar 19, 2021 8:23


Chaque jour, en moins de 10 minutes, un résumé de l'actualité du jour. Rapide, facile, accessible. Sources : RÉACTIONS ANNONCES CASTEX : LCI, Le Monde, LCI TENSIONS DIPLOMATIQUES USA : 20 Minutes, Le Monde, Franceinfo, France 24 CSA CNEWS ZEMMOUR : Le Monde EUTHANASIE ESPAGNE : Franceinfo Écriture : Blanche Vathonne - Benjamin Aleberteau - Léah Boukobza - Hugo Travers Montage : Camille Paulet See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Les enjeux internationaux
Que cherchent les Etats-Unis dans "l'Indo-Pacifique" ?

Les enjeux internationaux

Play Episode Listen Later Mar 18, 2021 10:55


durée : 00:10:55 - Les Enjeux internationaux - par : Julie Gacon - Entretien avec l'historien spécialiste des relations internationales Pierre Grosser. - réalisation : Vivien Demeyère - invités : Pierre Grosser historien, spécialiste des relations internationales, membre du Centre d’histoire de Sciences Po.

Jean-Marc Daniel
Le debrief : Plan Biden : les Etats-Unis, locomotive du monde - 08/03

Jean-Marc Daniel

Play Episode Listen Later Mar 8, 2021 7:08


Ce lundi 8 mars, l'adoption par le Sénat américain du plan de relance de Joe Biden et des perspectives que cela peut offrir ont été abordées par Jean-Marc Daniel et Wilfried Galand, directeur stratégiste chez Montpensier Finance, dans sa chronique "Le débrief" dans l'émission Good Morning Business présentée par Sandra Gandoin et Christophe Jakubyszyn sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Les actus du jour - Hugo Décrypte
L'épidémie est loin d'être terminée, pesticide toxique aux Antilles, les Etats-Unis accusent l'Arabie Saoudite…Actus du jour

Les actus du jour - Hugo Décrypte

Play Episode Listen Later Mar 2, 2021 9:53


Chaque jour, en moins de 10 minutes, un résumé de l'actualité du jour. Rapide, facile, accessible. Sources :  AFFAIRE KHASHOGGI : France24, Franceinfo, Ouest France + Le livre que je vous recommande : “Blood and Oil” de Bradley Hope et Justin Scheck CHLORDÉCONE : Le Monde, Europe 1, Libération OMS COVID-19 : Le Monde, Forbes, Futura Sciences SOUTIEN DE DARMANIN À SARKOZY :  HuffPost NIGERIA : LCI  Écriture : Blanche Vathonne - Benjamin Aleberteau - Léah Boukobza - Hugo Travers  Montage : Camille Paulet See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Business of Bouffe
Eat's Business #8 | Pause déjeuner face à la Covid-19, les défis d'Alexandre Bompard pour Carrefour et LVMH x le Champagne de Jay-Z

Business of Bouffe

Play Episode Listen Later Mar 2, 2021 36:52


Dans ce nouvel épisode de Eat's Business, la revue de presse du Business de la Bouffe, Olivier Frey et Daniel Coutinho reviennent sur les conséquences de la crise sanitaire sur la pause déjeuner, sur les défis d'Alexandre Bompard pour Carrefour et sur l'accord entre LVMH et Jay-Z concernant la maison de Champagne Armand de Brignac.Dans cet épisode, sont aussi évoqués l'e-commerçant spécialiste du bio en circuit court Aurore Market, l'opération "Un agriculteur dans votre répertoire téléphonique" en l'absence du traditionnel Salon de l'Agriculture, la polémique du menu unique sans viande dans les cantines scolaires à Lyon, le KitKat vegan, l'avis de Bill Gates sur l'avenir du bœuf synthétique et les ventes en ligne d'alcool. Alexandre Bompard revient sur les résultats de CarrefourLe Figaro, Alexandre Bompard : « L’histoire ne repasse pas les plats, nous avons tourné la page », 18/02/2021Une interview du PDG de Carrefour qui revient notamment sur les résultats du groupe pour l’année 2020 ainsi que l’opération de rapprochement avortée avec le canadien Couche-Tard.Selon lui, “Avec 80 milliards d'euros de chiffre d'affaires, nous n'avons pas de problème de taille critique. Carrefour est à l'offensive, tourné vers la croissance et ne recherche pas de consolidation mondiale. Ces dernières années, on a d'ailleurs plutôt observé un recentrage de grands acteurs sur un nombre réduit de pays où ils sont puissants”. On y apprend par ailleurs (mais sans surprise) que la crise sanitaire a accéléré le développement de l'e-commerce dans tous les pays où Carrefour est présent, pour tous les produits et toutes les générations. Ainsi, d’après Alexandre Bompard, Carrefour a gagné 1,3 millions de nouveaux clients en 2020 et les ventes en ligne ont augmenté de 70% dans le monde, à 2,7 milliards d'euros. Il prévoit par ailleurs qu’elles atteindront 4,2 milliards en 2022. Désormais, Carrefour représente 14% du marché du drive en France et est leader de celui de la livraison à domicile, avec 25% de parts de marché.  Les défis d'Alexandre BompardChallenges, Carrefour : quels défis pour Alexandre Bompard après une année hors norme?, 18/02/2021Alors que le groupe Carrefour a annoncé ses résultats, Challenges s’interroge sur les défis à venir pour son PDG Alexandre Bompard.1er défi : la vitesse d'exécution. Selon Alexandre Bompard, “c'est une année qui compte double” et durant laquelle le groupe doit “accélérer” et “donner de la visibilité aux investisseurs” selon un analyste de chez Barclays. Ceci passera par une amélioration de l'exécution et des performances. Ainsi, après avoir atteint son objectif de 3 Mds d'euros de baisse de coûts à fin 2020, Carrefour s’est fixé pour objectif d’atteindre 2,4 Mds d'euros d’économies de coûts additionnels en année pleine à horizon 2023.2è défi : le e-commerce. Si les chiffres donnés dans l’article précédent sont flatteurs, certains analystes estiment que Carrefour devra prouver qu'il ne s'agit pas uniquement d’un effet d'aubaine lié à la crise sanitaire. Ces chiffres seraient en effet en grande partie tirés par le drive et les drives piétons et Carrefour ne serait pas assez ambitieux dans la livraison à domicile, au risque de se voir dépassé par des acteurs comme Amazon, Deliveroo ou Uber Eats.3è défi : la compétitivité prix. Alors qu’une bataille des prix entre enseignes de distribution est à prévoir (voir la newsletter de la semaine dernière) vu le contexte de crise économique à venir, Carrefour n’est pas le mieux positionné au niveau des prix.4è défi : le cours de bourse. Selon les analystes, les principaux actionnaires de Carrefour souhaitent vendre leurs actions pour sortir du capital. Ainsi, l’un des défis du PDG est d’améliorer le cours de l’action Carrefour. Cette hausse du cours serait urgente car, selon les observateurs, Couche-Tard n'a pas abandonné son projet de racheter Carrefour. Aurore Market, spécialiste du bio en circuit courtJDD, Aurore Market, bio et solidaire à la fois, 21/02/2021Focus sur une success story du e-commerce français, le site Aurore Market, spécialiste du bio en circuit court. Lancé en 2018, Aurore Market s’est inspiré du modèle de l’américain Thrive Market.Implanté en Auvergne, le site expédie environ 800 colis par jour et compte 20 000 clients réguliers. La spécificité du modèle d’Aurore Market : pour être client il faut d’abord s’acquitter d’une adhésion d’un montant de 60 euros, qui vous donne ensuite accès à une gamme de 4000 produits. Selon Roman Régis, l’un des co-fondateurs, ce système d’adhésion permet de pratiquer des marges plus faibles. Ainsi, Aurore Market n’a pas de dépenses marketing ni de budget pour l’acquisition de nouveaux clients. Grâce à son assortiment réduit, le site va réaliser de gros volumes sur chacune de ses références ce qui lui permet d’obtenir un meilleur tarif d’achat.A noter également que le site propose une collecte pour les étudiants en difficulté. Chaque euro collecté permettra de réaliser un panier d’une trentaine d’euros qui sera envoyé aux étudiants qui se seront inscrits au programme. Salon de l'Agriculture 2021 : les agriculteurs au bout du filLe Figaro, En l’absence de salon, les agriculteurs s’invitent dans le téléphone des Français, 23/02/2021Le collectif Ici la Terre, qui réunit 130 producteurs a lancé ce lundi l’opération « Un agriculteur dans votre répertoire téléphonique ». Le but de cette opération : proposer aux citoyens, qui se seront au préalable inscrits sur le site du collectif, d’être rappelés par un exploitant pour répondre à leurs questions sur le métier d’agriculteur.Selon l’un des co-fondateurs, “la démarche est de recréer un lien direct avec les Français, d’expliquer notre métier. Il est indispensable, lorsqu’on s’intéresse à l’agriculture, d’avoir un référent sur le sujet dans son répertoire”. L’article précise que cette opération est financée par une cagnotte Leetchi, qui a permis de récolter 6 000 euros il y a deux ans.Si vous vous interrogez sur ce beau métier, n’hésitez pas à utiliser cette initiative mise en place par Ici la Terre. Les pauses déjeuners en temps de Covid-19Le Figaro, Comment la crise sanitaire a transformé nos pauses déjeuner, 18/02/2021Entre la fermeture des bars et restaurants, le développement du télétravail et les mesures de distanciation au sein des entreprises, la pause déjeuner a complètement changé de visage et, comme le précise l’article, est devenue “un moment de plus en plus solitaire”. Pour ceux qui ne peuvent pas télétravailler, les plats à emporter et les sandwichs ont remplacé les déjeuners à la cantine ou au restaurant et s’avalent souvent dans la voiture faute de pouvoir s’attabler quelque part. Pour ceux qui télétravaillent, les repas sont cuisinés ou livrés et consommés à la maison. Enfin, les déjeuners d'affaires, sont également de moins en moins fréquents.Plus cocasse, on apprend qu’un décret paru le 14 février autorise désormais les salariés à déjeuner à leur bureau, devant leur ordinateur. En effet, cette pratique était jusqu’à présent illégale…Un chiffre résume tous ces changements : 700 millions d'euros, c’est le montant estimé des tickets restaurants non utilisés. C’est pourquoi le ministère de l’Économie a décidé de prolonger la durée de validité des tickets-restaurants de l'année 2020, jusqu'en septembre 2021. Menu unique végétarien dans les cantines scolaires à LyonBFM TV, A Lyon, un menu unique dans les cantines à partir de lundi, 18/02/2021C’est la polémique de la semaine, le maire écologiste de Lyon a imposé un "menu unique sans viande" dans les cantines scolaires de la ville depuis la rentrée des vacances de février, au nom de la lutte contre le Covid. Selon Stéphanie Léger, l'adjointe chargée de l'Éducation, "Le nouveau protocole sanitaire impose une distanciation de deux mètres dans la restauration scolaire. Le menu unique va nous permettre d'accélérer le service et ainsi nous permettre d'accueillir tous les enfants" et ce menu unique sans viande permettrait de “servir plus rapidement les élèves et fluidifier les repas”.Une telle décision fait évidemment débat au sein de monde politique mais également au sein du monde agricole. KitKat veganLes Echos, KitKat vegan : la course au chocolat végétalien s'accélère, 16/02/2021Nous en parlions la semaine dernière, Nestlé lance une version vegan de ses célèbres Kit Kat. Dénommée KitKat V, il s’agit selon l’article d’une “des premières d'un acteur majeur du secteur à être 100% végétaliennes”. Pour fabriquer cette version végane, Nestlé utilise une formule à base de riz comme substitut de lait. Mais il s’agit d’un défi technique car le groupe a mis deux ans à développer cette nouvelle gamme. En effet, selon l’article, les alternatives véganes au chocolat au lait sont compliquées à développer car il faut s'assurer que l’alternative au lait utilisée “se marie bien avec le cacao et le sucre pour arriver à une texture crémeuse”. C’est pourquoi, la plupart des chocolats végans présents sur le marché sont des chocolats noirs.  L'avis de Bill Gates sur l'avenir de la viande de bœuf synthétiqueMIT Technology Review, Bill Gates : Rich nations should shift entirely to synthetic beef, 14/02/2021Un entretien avec Bill Gates, qui sort un livre intitulé “How to Avoid a Climate Disaster”, dans lequel il explique ce que, selon lui, il faudra réellement faire pour éliminer les émissions de gaz à effet de serre à l'origine du changement climatique.Dans ce livre, il adresse notamment le secteur de l’alimentaire. Et parmi les propositions de Bill Gates évoquées lors de cet entretien, il y a celle-ci : “Je pense par contre que tous les pays riches devraient passer à une viande de bœuf 100 % synthétique. On peut s'habituer à la différence de goût, et on prétend qu'ils vont la rendre encore meilleure avec le temps”.Rappelons que Bill Gates est investisseur, à titre personnel ou par l'intermédiaire de Breakthrough Energy Ventures, dans plusieurs des entreprises qui proposent des alternatives à la viande, notamment Beyond Meats, Impossible Foods, Memphis Meats et Pivot Bio. Accord entre LVMH et la marque de Champagne de Jay-ZThe New York Times, Jay-Z and LVMH, Two of the World’s Biggest Brands, Go Into Business, 22/02/2021LVMH va acquérir la moitié d'Armand de Brignac, la marque de Champagne, couramment appelé « L’as de pique », propriété du chanteur Jay-Z qui l’a acquise en 2014.Cet accord donne à Jay-Z le soutien organisationnel et le pouvoir de distribution d’un leader mondial des boissons tandis que LVMH obtient l'influence cool et le savoir-faire en matière de marketing lifestyle d'un leader culturel noir qui fait autorité à un moment où le racisme dans le secteur du luxe est particulièrement surveillé.Comme l’explique l’article, pour LVMH il ne s’agit pas seulement d'acheter une nouvelle marque de boissons, mais également d’acheter un savoir-faire culturel et pénétrer des marchés qui ne sont pas traditionnellement desservis par certaines de ses marques.Aucune des deux parties n’a divulgué le montant de la transaction. Ventes en ligne d'alcoolBloomberg Businessweek, Online Booze Gets a Covid Boost, 15-22/02/2021Un article intéressant sur la percée du e-commerce dans la vente d’alcools aux Etats-Unis en 2020. Le grand brasseur américain Molson Coors a par exemple vu ses ventes en ligne progresser de 230% sur les 11 premiers mois de 2020.Comme partout dans le monde, les fermetures de bars et restaurants aux Etats-Unis ont forcé les acteurs de ce secteur à se mettre au e-commerce. Mais la vente en ligne d’alcool était auparavant très compliquée aux Etats-Unis, notamment à cause du 21è amendement voté en 1933 à la fin de la prohibition mais également des lois propres à chaque Etat. Car, si de nombreux États autorisent la livraison à domicile depuis des années, les réglementations ont souvent été très restrictives, rendant cette option infaisable pour de nombreuses brasseries et détaillants. Par exemple, seuls 12 Etats autorisent les expéditions en dehors de leur territoire pour la bière et l'alcool. Mais en 2020, la pandémie a ouvert une nouvelle voie et une majorité d'États ont fait de leur mieux pour répondre à la crise en autorisant de nombreuses formes de distribution d'alcool à emporter et à livrer pendant la pandémie. Les fabricants de vins et spiritueux se sont dans un premier temps appuyés sur les services offerts par des startups comme Drizly, Thirstie ou Speakeasy pour développer leur offre de e-commerce.L'annonce faite début février 2021 de l'acquisition par Uber du service de distribution de boissons Drizly, pour 1,1 milliards de dollars, est vue comme un tournant qui pourrait booster la croissance de la distribution d'alcool en ligne. Les Etats-Unis sont désormais en passe de devenir le plus grand marché pour le e-commerce de vins et spiritueux. Drizly estime ainsi que la part des ventes en ligne d’alcool aux Etats-Unis devrait passait de 5% aujourd’hui à 20% d’ici 5 ans. Découvrez l’émission Eat’s Businesshttps://businessofbouffe.com/podcast-eats-business Pour vous abonner à la newsletter Eat’s Businesshttps://businessofbouffe.com/revue-de-presse-eats-business-newsletter

SBS French - SBS en français
Retro: le 20 Fevrier 1980, Les Etats Unis annoncent le boycott des JO de Moscou

SBS French - SBS en français

Play Episode Listen Later Feb 20, 2021 5:38


Notre retro sonore comme chaque samedi...nous sommes le 20 février...le 20 février 1980 Jimmy Carter le Président américain confirmait que des Etats-Unis boycotteraient les Jeux Olympiques qui allaient se tenir durant l'été à Moscou....une décision pour protester contre l'invasion par les soviétiques de l'Afghanistan....Le Boycott des JO de Moscou...notre retro du jour avec les archives de l'INA...l'Institut National de l'Audiovisuel..

Learn French with daily podcasts
4440 - Droits de douane (Tariffs)

Learn French with daily podcasts

Play Episode Listen Later Jan 27, 2021 3:35


Texte:Nouveau coup donné aux vignerons français. Les Etats Unis ont allongé la liste des produits concernés par les droits de douane pour y inclure tous les vins français et allemands.Traduction:Another blow to French wine producers. The United States has expanded the list of products it's hitting with tariffs to include all French and German wines.