Podcasts about la chine

  • 607PODCASTS
  • 2,560EPISODES
  • 24mAVG DURATION
  • 2DAILY NEW EPISODES
  • Jan 23, 2023LATEST

POPULARITY

20152016201720182019202020212022

Categories



Best podcasts about la chine

Show all podcasts related to la chine

Latest podcast episodes about la chine

Real Life French
Pour protéger les médecins (To protect doctors)

Real Life French

Play Episode Listen Later Jan 23, 2023 3:07


La Chine a mis en place une nouvelle loi dans le but de prévenir les actes de violence envers le personnel médical. Traduction: China has introduced a new law with the aim of preventing violence against medical workers. Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

Reportage International
Chine: ceux qui ne partent pas en vacances pendant les congés du Nouvel An lunaire

Reportage International

Play Episode Listen Later Jan 20, 2023 2:39


La Chine et une partie de l'Asie célèbrent ce samedi 21 janvier l'entrée dans la Nouvelle année lunaire. Pour la première fois depuis 3 ans, des centaines de millions de Chinois ont pu rejoindre cette année leur famille à la campagne, sans barrières sanitaires. Malgré cette liberté retrouvée, certains restent travailler dans les mégalopoles chinoises. De notre correspondant à Pékin, avec Louise May du bureau de Pékin, Des palettes de colis tirés dans des camions, des employés qui surveillent les robots chargés de dispatcher les commandes en fonction des zones à distribuer – le Grand Pékin et sa région et jusqu'en Mongolie intérieure –, nous sommes à la périphérie de la capitale chinoise, dans les entrepôts de Jingdong, l'un des géants du commerce en ligne en Chine. Ici, les travailleurs ne chôment pas pendant les vacances de la fête du printemps, souligne Wang Yuahuan, du département international de JD.com. « Cette année, nous voulons promouvoir l'idée que les gens peuvent rentrer chez eux les mains vides pour le Nouvel An chinois. Vous commandez des produits de la fête du printemps via notre plateforme et vous pouvez partir tranquille, sans avoir à trimballer d'énormes sacs pendant le voyage. La livraison arrivera dans votre village. » Des colis à livrer alors que le pouls des mégalopoles s'arrête de battre pendant ces grandes vacances chinoises. Une grosse semaine, parfois dix jours quand l'employeur est conciliant. Du travail en plus pour les chauffeurs de taxi Par la fenêtre du taxi : des commerces et des institutions fermés et des clients qui trépignent dans le froid en attendant une voiture. La plupart des chauffeurs de taxis et de VTC sont rentrés, mais pas celui que nous avons rencontré. « En ce moment, il y a beaucoup de commandes et ce sont les chauffeurs qui choisissent », explique le chauffeur. « On avait des passagers avant qui annulaient les courses, car on n'arrivait pas assez vite. Aujourd'hui, c'est nous qui faisons défiler les clients sur le téléphone et on décide qui on prend. Vous voyez les gens au bord de la route. S'ils tapent du pied, s'ils se frottent les mains, c'est qu'ils attendent depuis plus de 20 minutes. »      Pour la première fois cette année, il est possible de rentrer dans sa province pour passer les fêtes en Chine sans avoir à faire de quarantaine en arrivant et surtout en revenant à Pékin. Malgré cela, ce jeune livreur n'est pas parti, fatigué de la pesanteur des traditions familiales, dit-il. « Rentrer à la maison à un âge comme le mien, c'est juste pas possible ! Cela ne peut que mal tourner », redoute le livreur. « Vous avez 10 parents qui vous entourent et vous bombardent de questions : “Tu veux qu'on te présente quelqu'un ? Comment va le travail ? Combien tu gagnes ? Il faut te marier voyons !” Non vraiment, pour moi, c'est trop fatigant. »  Des primes d'activité qui ne compensent pas la solitude Se marier ou rester travailler en ville, avec un bonus. « Nos livraisons couvrent 366 villes et plus de 1 700 districts et comtés à travers le pays. L'épidémie ne nous arrête pas », assure Wang Yuahuan, du département international de JD.com. « À Pékin par exemple, le pic des contaminations, c'était mi-décembre, on a eu recours à plus de 1 000 de nos coursiers venus d'autres provinces. C'est sur la base du volontariat et d'incitations internes. »  Des primes qui consolent, mais ne compensent pas la solitude d'une partie de ces forçats de la route sans vacances. « Je travaille depuis cinq mois », nous a confié un de ces jeunes livreurs. Seuls ceux qui travaillent à la livraison des tours de bureaux peuvent faire une pause le week-end. 

Sur le fil
La Chine entre dans sa nouvelle année, avec beaucoup d'incertitudes

Sur le fil

Play Episode Listen Later Jan 19, 2023 6:56


Dimanche, c'est le nouvel an en Chine. Et pour des centaines de millions de Chinois, cela veut dire les grandes vacances, et l'occasion pour la première fois depuis trois ans de retrouver leurs proches, car cette année, la levée de la politique "Zero Covid" va leur permettre de voyager. Selon l'horoscope chinois, l'année du lapin d'eau qui démarre va ramener un peu d'harmonie. Mais dans la vie réelle, rien n'est moins sur. L'année 2022 s'est terminée sur des manifestations sans précédent, une flambée du Covid et des indicateurs économiques dans le rouge. Et en 2023, aves les grands voyages du Nouvel an, l'épidémie pourrait repartir. Décryptage avec Katell Abiven, la directrice de l'AFP à Pékin. Sur le Fil est le podcast quotidien de l'AFP. Vous avez des commentaires ? Ecrivez-nous à podcast@afp.com ou sur notre compte Instagram. Vous pouvez aussi nous envoyer une note vocale par Whatsapp au + 33 6 79 77 38 45.  Si vous aimez, abonnez-vous, parlez de nous autour de vous et laissez-nous plein d'étoiles sur votre plateforme de podcasts préférée pour mieux faire connaître notre programme !  

La revue de presse internationale - Les correspondants d'Europe 1
Le Royaume-Uni, Israël et la Chine font la Une de la presse internationale

La revue de presse internationale - Les correspondants d'Europe 1

Play Episode Listen Later Jan 18, 2023 2:42


Chaque jour, les correspondants d'Europe 1 font le tour de l'actualité internationale.

La chronique de Benaouda Abdeddaïm
Benaouda Abdeddaïm : Attendue à Davos sur l'IRA, Ursula Von Der Leyen préfère s'en prendre à la Chine - 18/01

La chronique de Benaouda Abdeddaïm

Play Episode Listen Later Jan 18, 2023 3:47


Ce mercredi 18 janvier, les critiques de Ursula Von Der Leyen contre la Chine ont été abordés par Benaouda Abdeddaïm dans sa chronique, dans l'émission Good Morning Business, présentée par Laure Closier et Christophe Jakubyszyn, sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Tout un monde - La 1ere
Iran : le régime ne lâche rien

Tout un monde - La 1ere

Play Episode Listen Later Jan 18, 2023 22:46


Au sommaire: (00:00:40) "C'est le facteur économique qui conduira le régime iranien à sa perte" (00:10:04) La Chine passe en mode séduction des investisseurs étrangers (00:17:18) Le Japon paie des familles pour quitter Tokyo

Le journal de 8H00
La Chine perd des habitants pour la première fois depuis 60 ans

Le journal de 8H00

Play Episode Listen Later Jan 17, 2023 15:19


durée : 00:15:19 - Journal de 8 h - Du jamais vu depuis 60 ans. La natalité chinoise baisse et de façon considérable. Ce n'est pas dû seulement à la pandémie de Covid-19. Cette diminution pourrait être un danger économique.

Un air d'amérique
La Chine : la population baisse pour la première fois en plus de 60 ans

Un air d'amérique

Play Episode Listen Later Jan 17, 2023 2:31


C'est un tournant historique: la Chine, pays le plus peuplé du monde, où vivent un sixième des habitants de la planète, a vu l'an passé sa population baisser, du jamais vu depuis six décennies. Parallèlement, en 2022, Pékin a connu en l'une de ses plus faibles croissances en quatre décennies.

Un jour dans le monde
La Chine sera vieille avant d'être riche donc la réforme des retraites s'y annonce drastique

Un jour dans le monde

Play Episode Listen Later Jan 17, 2023 4:13


durée : 00:04:13 - Le monde d'après - par : Jean Marc FOUR - S'il y a un pays, beaucoup plus que la France, qui va sans doute devoir réformer son système de retraites à marche forcée, c'est la Chine ; C'est un enseignement des chiffres dévoilés aujourd'hui : pour la première fois la population chinoise diminue, le pays vieillit rapidement !

InterNational
La Chine sera vieille avant d'être riche donc la réforme des retraites s'y annonce drastique

InterNational

Play Episode Listen Later Jan 17, 2023 4:13


durée : 00:04:13 - Le monde d'après - par : Jean Marc FOUR - S'il y a un pays, beaucoup plus que la France, qui va sans doute devoir réformer son système de retraites à marche forcée, c'est la Chine ; C'est un enseignement des chiffres dévoilés aujourd'hui : pour la première fois la population chinoise diminue, le pays vieillit rapidement !

C dans l'air
CDLA - VOS QUESTIONS SMS – 17/01/23

C dans l'air

Play Episode Listen Later Jan 17, 2023 8:12


DÉMOGRAPHIE, CROISSANCE : À QUI PROFITE LA PANNE CHINOISE ? EXPERTS PHILIPPE DESSERTINE Directeur de l'Institut de Haute Finance Auteur de « Le grand basculement » SYLVIE MATELLY Économiste - Directrice adjointe de l'IRIS Institut de Relations Internationales et Stratégiques VALÉRIE NIQUET Spécialiste de l'Asie - Fondation pour la Recherche Stratégique Auteure de « La Chine en 100 questions » FRANÇOIS BOUGON Journaliste spécialiste de la Chine – « Mediapart »

C dans l'air
DÉMOGRAPHIE, CROISSANCE : À QUI PROFITE LA PANNE CHINOISE ? – 17/01/23

C dans l'air

Play Episode Listen Later Jan 17, 2023 64:40


EXPERTS PHILIPPE DESSERTINE Directeur de l'Institut de Haute Finance Auteur de « Le grand basculement » SYLVIE MATELLY Économiste - Directrice adjointe de l'IRIS Institut de Relations Internationales et Stratégiques VALÉRIE NIQUET Spécialiste de l'Asie - Fondation pour la Recherche Stratégique Auteure de « La Chine en 100 questions » FRANÇOIS BOUGON Journaliste spécialiste de la Chine – « Mediapart » Coup de frein sur la mondialisation. C'est ce qui semble être dans toutes les toutes têtes du 53è Forum économique de Davos. La rencontre annuelle, qui s'est ouverte hier, est devenue un symbole de la fracture entre les tenants de la mondialisation et les protectionnistes. Le FMI alerte actuellement de la « fragmentation » des échanges mondiaux, qui pourrait faire chuter le PIB mondial de plus de 7 %. Le Fonds monétaire international s'inquiète des risques liés à un retour en arrière face à la globalisation des marchés. «Nous faisons face au spectre d'une nouvelle guerre froide qui pourrait voir le monde se fragmenter en blocs économiques rivaux». Plusieurs sujets seront sur la table dans la station alpine suisse, comme la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, et la course aux subventions pour rapatrier les usines. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déjà annoncé la création d'un « fonds de souveraineté européen ». Celui-ci soutiendrait l'industrie de l'UE face à la flambée des prix de l'énergie. Dans son viseur : l'Inflation Reduction Act de Joe Biden. Entrée en vigueur en août dernier, cette loi protectionniste cristallise les tensions avec les Européens, avec des réductions de coûts pour les Nord-Américains et des investissements massifs dans le secteur de l'énergie. Des aides d'état similaires ont été mises en place en Chine, alors que le pays fait face à une baisse de croissance importante, notamment en raison de sa politique "zéro Covid", mais aussi à cause de son déclin démographique, le premier depuis soixante ans. L'Empire du milieu n'est ainsi plus perçu comme un Eldorado aux yeux des investisseurs, et beaucoup d'expatriés en sont revenus sans intention d'y retourner. Pendant ce temps, en France, certaines entreprises trouvent des solutions face à la crise énergétique. Pour diminuer les coûts, les sites français de production de Toshiba font par exemple travailler leurs salariés la nuit. De leurs côtés, certaines start-up de l'Hexagone partent s'installer aux Etats-Unis pour bénéficier de la politique mise en place contre l'inflation. Alors, peut-on vraiment parler de fin de la mondialisation ? Quels sont les enjeux du forum de Davos ? La perte de vitesse économique de la Chine est-elle durable ? L'économie française est-elle en danger face aux mesures protectionnistes américaines ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard, Corentin Son, Benoît Lemoine PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Priorité santé
Épidémie de Covid-19 en Chine

Priorité santé

Play Episode Listen Later Jan 16, 2023 48:30


La Chine fait face à sa pire flambée de cas de Covid-19, essentiellement due au variant Omicron du coronavirus, suite à l'abandon brutal, début décembre 2022, de sa politique dite du «zéro Covid». Selon l'Organisation mondiale de la Santé, les chiffres publiés par la Chine sous-représentent l'impact réel de la maladie, en termes d'admissions hospitalières, mais surtout de décès. Mardi 3 janvier 2023, une «écrasante majorité» des pays de l'Union européenne (UE) se sont prononcés en faveur de tests Covid systématiques pour les voyageurs venant de Chine avant leur départ pour l'Europe. Quelles sont les conséquences du regain de l'épidémie en Chine, dans le pays et en dehors de ses frontières ? Que penser des mesures prises notamment en Europe pour contrôler les voyageurs chinois ? Pr Christophe Rapp, Infectiologue à l'Hôpital Américain de Paris à Neuilly et président de la Société Française de médecine des voyages Stéphane Lagarde, envoyé spécial permanent de RFI à Pékin.   En fin d'émission, nous retrouvons la chronique nutrition de Binetou Cheik Seck, nutritionniste – diététicienne à Dakar.

Priorité santé
Épidémie de Covid-19 en Chine

Priorité santé

Play Episode Listen Later Jan 16, 2023 48:30


La Chine fait face à sa pire flambée de cas de Covid-19, essentiellement due au variant Omicron du coronavirus, suite à l'abandon brutal, début décembre 2022, de sa politique dite du «zéro Covid». Selon l'Organisation mondiale de la Santé, les chiffres publiés par la Chine sous-représentent l'impact réel de la maladie, en termes d'admissions hospitalières, mais surtout de décès. Mardi 3 janvier 2023, une «écrasante majorité» des pays de l'Union européenne (UE) se sont prononcés en faveur de tests Covid systématiques pour les voyageurs venant de Chine avant leur départ pour l'Europe. Quelles sont les conséquences du regain de l'épidémie en Chine, dans le pays et en dehors de ses frontières ? Que penser des mesures prises notamment en Europe pour contrôler les voyageurs chinois ? Pr Christophe Rapp, Infectiologue à l'Hôpital Américain de Paris à Neuilly et président de la Société Française de médecine des voyages Stéphane Lagarde, envoyé spécial permanent de RFI à Pékin.   En fin d'émission, nous retrouvons la chronique nutrition de Binetou Cheik Seck, nutritionniste – diététicienne à Dakar.

La revue de presse internationale - Les correspondants d'Europe 1
La Chine, le Maroc et le Japon font la Une de la presse internationale

La revue de presse internationale - Les correspondants d'Europe 1

Play Episode Listen Later Jan 16, 2023 2:51


Chaque jour, les correspondants d'Europe 1 font le tour de l'actualité internationale.

Les informés de France Info
Les informés de franceinfo

Les informés de France Info

Play Episode Listen Later Jan 15, 2023 6:43


durée : 00:06:43 - La Chine reconnaît 60.000 morts du covid en un mois : quelle stratégie de communication déployée par Pékin ?

Affaires étrangères
Le grand retour de la Chine

Affaires étrangères

Play Episode Listen Later Jan 14, 2023 59:24


durée : 00:59:24 - Affaires étrangères - par : Christine Ockrent - Pékin a renoncé à la politique sanitaire du "zéro Covid". Les restrictions ont fait vaciller l'économie du pays. La Chine est de retour, mais l'épidémie continue à flamber. Quels risques sanitaires dans nos pays ? Quels sont les signaux envoyés à la communauté internationale ? - invités : Valérie Niquet Politologue, responsable du pôle Asie à la Fondation pour la recherche stratégique; François Godement Historien et sinologue, conseiller pour l'Asie à l'Institut Montaigne, membre associé du Carnegie Endowment for International Peace; Marie-Paule Kieny Vaccinologue, directrice de recherche à l'INSERM et présidente du comité vaccin Covid-19; François Chimits économiste au sein du think tank allemand Mercator Institute on China Studies et au centre d'études prospectives et d'informations internationales (CEPII)

Reportage International
Covid-19 en Chine: l'industrie pharmaceutique sur le pied de guerre pour combler la pénurie de médicaments

Reportage International

Play Episode Listen Later Jan 13, 2023 2:33


Les compagnies pharmaceutiques sont mobilisées face à l'épidémie en Chine. Les autorités centrales et provinciales ont demandé aux usines de médicaments de garantir l'approvisionnement pour les vacances du Nouvel An lunaire.  Et avec Louise May, du bureau de Pékin L'épaisse pâte blanche tourne derrière les vitres d'un malaxeur mécanique, avant de ressortir plus loin sous forme de comprimés. « Ici on fabrique des gélules et des cachets qui seront ensuite emballés sur nos lignes de production pour être expédiés au plus vite », explique un employé de Youcare-Yuekang en blouse blanche. Comme d'autres compagnies pharmaceutiques à Pékin, l'entreprise a dû mettre les bouchées doubles pour assurer l'approvisionnement en médicaments de la capitale et sa région et aujourd'hui, bien au-delà. Personnel mobilisé 24h sur 24 L'urgence donne la cadence, car cela fait maintenant plus d'un mois que la Chine est submergée par la vague Omicron. Comme en 2020 pour les masques et les équipements médicaux, le gouvernement central a sonné la mobilisation générale. Il aura fallu quelques semaines seulement pour que l'appareil industriel réoriente sa production sur les médicaments contre le Covid. Depuis fin décembre, les médias d'État ont sorti les trompettes pour annoncer la bonne nouvelle. La production d'ibuprofène et de paracétamol a été multipliée par quatre le mois dernier, celle des kits de tests Covid a augmenté de plus de 80%. « Comme vous pouvez le voir, notre personnel est mobilisé 24 h sur 24 jusqu'au Nouvel An lunaire, explique monsieur Zhang. Nous avons aussi demandé aux employés de ne pas prendre de vacances. Ceux qui l'acceptent verront leur salaire tripler, nous devons tout faire pour garantir l'approvisionnement », assure le directeur général de Yuekang. Le Parti communiste chinois a l'habitude d'aligner les kilomètres de nouvelles routes et de lignes de TGV dans ses bilans. Cette fois, ce sont des centaines de millions de comprimés produits par jour qui sont brandis face à l'épidémie. Une manière de tenter d'effacer les jours de souffrance de celles et ceux qui ont pris la vague Covid sans pouvoir trouver d'antidouleur en pharmacie, même en cas de rage de dents, pendant les premières semaines de pénurie. Soutien aux hôpitaux ruraux Le 10 décembre dernier, trois jours après l'abandon de la politique de prévention et de contrôle de l'épidémie qui a précédé la flambée des contaminations, le gouvernement de Pékin a réuni treize compagnies pharmaceutiques pour soutenir la production. Mieux vaut tard que jamais. Les pharmacies manquaient alors de tout, aujourd'hui le pic de l'épidémie est passé à Pékin, comme dans la plupart des mégalopoles chinoises. Mais les urgences continuent de recevoir un grand nombre de patients âgés en état critique. Des responsables de la santé ont également affirmé cette semaine craindre de nouvelles contaminations dans les campagnes pendant les vacances de la « fête de printemps ». C'est vers ces hôpitaux ruraux notamment que se déploie l'effort du moment. « Nous coordonnons le déploiement des fournitures médicales en fonction de la situation épidémique dans les régions, explique Zhou Jian, directeur adjoint du département de l'industrie des biens de consommation au sein du ministère de l'Industrie et des Technologies de l'information. Notre priorité étant de fournir les hôpitaux, les maisons de retraite et les orphelinats ». Pour cela, il a fallu faire un état des lieux et réorienter certaines lignes de production. « Nous avons cartographié de manière exhaustive la situation des fabricants du secteur et envoyé des commissaires dans les entreprises clés pour garantir la production, ajoute encore cet officiel. De l'emploi de la main d'œuvre et des matériaux à la logistique, nous avons fortement soutenu les compagnies pharmaceutiques pour qu'elles arrivent rapidement à leurs pleines capacités productives. » Vidéoconférences pour rassurer les employés malades Un peu plus d'un mois après le début de l'explosion des contaminations à Pékin et dans la province du Hebei, les ouvriers remis du virus sont revenus sur leurs postes de travail. « Nous n'avions jamais connu de cas de Covid dans l'entreprise, raconte Yu Weishi. Mais le 29 novembre dernier, l'un de nos employés, monsieur Liu Fuli qui travaille dans la logistique, a été testé positif », poursuit le président de Yuekang Pharmaceutical Industry. Fièvre, maux de gorge, courbatures : le malade va rapidement se rétablir, grâce aux médicaments produits par un groupe pharmaceutique dont le best-seller est une injection de Gingko Bilboa produit en partenariat avec une société française. Cette fois, ce sont les comprimés au paracétamol de la marque qui ont été utilisés, associés à un remède de médecine traditionnel maison. Quand l'épidémie a éclaté dans l'entreprise, des téléconsultations en visio ont été organisées avec le personnel. « Nous avons commencé avec quelques dizaines de personnes et, au plus haut [des contaminations, NDLR] nous avions 200 personnes par jour qui assistaient à ces vidéoconférences », se souvient monsieur Yu. Il n'y a pas eu d'hospitalisation, la plupart des cadres et des travailleurs seraient revenus au travail dans les trois jours qui ont suivi l'infection :« Nous avons expliqué que nous avions les médicaments nécessaires pour se soigner, ce qui a permis de calmer les inquiétudes et de pouvoir reprendre rapidement la production afin de garantir l'approvisionnement ». Traitements contre le Covid Les ouvriers sont à leurs postes, la production tourne à plein régime, c'est le moment pour les autorités d'organiser une visite chez les fabricants de médicaments à Pékin. Les grands bus gris des voyages officiels ont fait la tournée des usines cette semaine dans la capitale. Signe que la page zéro-Covid est définitivement tournée, on retire les masques pour les photos officielles. Des serial tousseurs se bousculent aux conférences de presse et des poignées de mains sont engagées entre les plus souriants. Quant aux journalistes, ils peuvent poser toutes les questions qu'ils veulent sans avoir à les soumettre à l'avance. Les intervenants esquivent les plus sensibles, notamment celle du retard à l'allumage de cette mobilisation qui arrive après que la plupart des Chinois ont déjà été infectés. Après les antipyrétiques et les antidouleurs le mois dernier, l'effort est fait désormais sur les traitements contre le Covid et notamment l'Azivudine, premier médicament oral made in China contre les symptômes sévères de la pneumonie virale. Développé par Fosun Pharma et Henan Genuine Biotech, d'autres entreprises dont CR Double crane – Shuanghe Pharmaceutical Co. Ltd ont été appelées à contribuer à la production. Cet autre géant chinois du médicament dispose de 20 parcs industriels dans le pays, dont le plus grand en banlieue de Pékin. « Nous sommes une entreprise d'État et le gouvernement central nous a demandé de garantir la production de ce nouveau médicament », confie Guo Meili. La directrice de la production de ce campus de 15 hectares, qui compte 1200 employés, souligne que la compagnie vient d'acheter de nouveaux équipements étrangers. Elle table sur une production de 12 millions de comprimés par jour le mois prochain. « Depuis le 5 janvier dernier, nous avons mis à disposition nos lignes de production, explique-t-elle. On continue de produire d'autres médicaments, mais on se concentre surtout sur ce nouveau traitement. » Antidiarrhéiques et oxymètres Après le Paxlovid de Pfizer et l'Azivudine de Henan Genuine Biotech, le Molnupiravir de Merck a fait son entrée sur le marché chinois vendredi. La Chine continentale dispose donc désormais de trois antiviraux contre le Covid, mais toujours pas de vaccins ARNm. Plusieurs laboratoires chinois y travaillent. « Des essais cliniques sont en cours, mais on ne peut pas avancer de date de mise sur le marché », fait savoir le directeur de la recherche et développement de Yuekang. Les rares Chinois qui n'ont pas encore été contaminés doivent aller jusqu'à Hong Kong s'ils veulent un vaccin étranger. Ce tourisme vaccinal n'est pas à la portée de toutes les bourses. Et pour obtenir une dose de rappel BioNTech, il faut passer par une réservation via l'application de Shanghai Fosun Pharmaceutical. En attendant, certains médicaments chinois contre la fièvre et la douleur sont de nouveau disponibles dans les pharmacies de la capitale. Ce qui est surtout demandé ces derniers temps, ce sont les antidiarrhéiques à cause du sous variant XBB.1.5 américain, lance une pharmacienne. Autre best-seller du moment : lesoxymètres de pouls via le doigt pour mesurer le taux de saturation en oxygène dans le sang.

InterNational
Les molles rétorsions de la Chine

InterNational

Play Episode Listen Later Jan 11, 2023 2:34


durée : 00:02:34 - La chronique d'Anthony Bellanger - par : Anthony BELLANGER - Confrontée à des mesures anti-Covid renforcées pour ses ressortissants voulant voyager en Corée du Sud et au Japon, la Chine a choisi de protester mais avec modération. Que se passe-t-il à Pékin ?

Histoires du monde
Les molles rétorsions de la Chine

Histoires du monde

Play Episode Listen Later Jan 11, 2023 2:34


durée : 00:02:34 - La chronique d'Anthony Bellanger - par : Anthony BELLANGER - Confrontée à des mesures anti-Covid renforcées pour ses ressortissants voulant voyager en Corée du Sud et au Japon, la Chine a choisi de protester mais avec modération. Que se passe-t-il à Pékin ?

Le Nouvel Esprit Public
Les questions du public (grogne sociale et difficultés de la Chine) / Bada # 171 / 11 janvier 2023

Le Nouvel Esprit Public

Play Episode Listen Later Jan 11, 2023 30:05


Connaissez-vous notre site ? www.lenouvelespritpublic.frUne émission de Philippe Meyer, enregistrée en public à l'École alsacienne le 8 janvier 2023Avec cette semaine :Jean-Louis Bourlanges, président de la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.Béatrice Giblin, directrice de la revue Hérodote et fondatrice de l'Institut Français de Géopolitique.Lucile Schmid, vice-présidente de La Fabrique écologique et membre du comité de rédaction de la revue Esprit. Richard Werly, correspondant à Paris du quotidien helvétique Blick. Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

La revue de presse internationale - Les correspondants d'Europe 1
L'Algérie, le Japon et la Chine font la Une de la presse internationale

La revue de presse internationale - Les correspondants d'Europe 1

Play Episode Listen Later Jan 9, 2023 2:51


Chaque jour, les correspondants d'Europe 1 font le tour de l'actualité internationale.

Le journal de 12h30
Covid-19 : la Chine rouvre ses frontières et met fin à l'isolement

Le journal de 12h30

Play Episode Listen Later Jan 8, 2023 14:55


durée : 00:14:55 - Journal de 12h30 - La Chine lève la quarantaine obligatoire pour les voyageurs en provenance de l'étranger et met fin à trois ans d'isolement quand le reste du monde s'inquiète d'une nouvelle vague de contaminations de Covid. Depuis la fin brutale de la politique zéro Covid, le nombre de cas explose en Chine. - invités : Étienne Decroly virologue spécialiste du VIH. Directeur de recherche au CNRS dans le laboratoire Architecture et Fonction des Macromolécules Biologiques (AFMB) de l'Université d'Aix-Marseille

Les journaux de France Culture
Covid-19 : la Chine rouvre ses frontières et met fin à l'isolement

Les journaux de France Culture

Play Episode Listen Later Jan 8, 2023 14:55


durée : 00:14:55 - Journal de 12h30 - La Chine lève la quarantaine obligatoire pour les voyageurs en provenance de l'étranger et met fin à trois ans d'isolement quand le reste du monde s'inquiète d'une nouvelle vague de contaminations de Covid. Depuis la fin brutale de la politique zéro Covid, le nombre de cas explose en Chine. - invités : Étienne Decroly virologue spécialiste du VIH. Directeur de recherche au CNRS dans le laboratoire Architecture et Fonction des Macromolécules Biologiques (AFMB) de l'Université d'Aix-Marseille

La revue de presse internationale - Les correspondants d'Europe 1
La Turquie, le Maroc et la Chine font la Une de la presse internationale

La revue de presse internationale - Les correspondants d'Europe 1

Play Episode Listen Later Jan 6, 2023 2:38


Chaque jour, les correspondants d'Europe 1 font le tour de l'actualité internationale.

Débat du jour
Covid en Chine : menace sur le monde?

Débat du jour

Play Episode Listen Later Jan 4, 2023 29:30


Les représentants des autorités sanitaires gouvernementales des pays de l'Union européenne sont réunis aujourd'hui, mercredi 4 janvier,  à Bruxelles. Objectif : tenter d'apporter une réponse coordonnée à l'explosion du nombre de cas de Covid en Chine.  Selon les derniers chiffres la capitale Pékin enregistrait plus d'un million de contaminations par jour à la mi-décembre, conséquence de l'abandon soudain de la stratégie zéro-Covid menée depuis près de trois ans. Faut-il voir le spectre d'un retour en arrière lors de l'arrivée de la pandémie début 2020 ? Quelles conséquences sanitaires et économiques ? Quelle doit être la réponse appropriée ? Pour en débattre : - Anne Sénéquier, médecin, co-directrice de l'Observatoire de la Santé mondiale à l'Institut des Relations internationales et stratégiques (Iris) et co-autrice avec Pascal Boniface du livre La géopolitique, tout simplement (éditions Eyrolles, 2021) - Antoine Flahault, épidémiologiste et professeur de santé publique à l'université de Genève, directeur de l'Institut de santé globale à la faculté de médecine de l'université de Genève  - Valérie Niquet, spécialiste de l'Asie à la Fondation pour la recherche stratégique et auteure du livre La Chine en 100 questions (éditions Tallandier, 2021)

Comprendre le monde
Économie mondiale 2023 : turbulences, tempêtes ou catastrophes ? Avec Sylvie Matelly

Comprendre le monde

Play Episode Listen Later Jan 4, 2023 23:46


Économie mondiale 2023 : turbulences, tempêtes ou catastrophes ? Avec Sylvie Matelly | ENTRETIENS GÉOPO L'année 2022 a été marquée par un ralentissement généralisé de l'économie mondiale. Récession, crise de l'énergie, inflation… Les conséquences de la pandémie de Covid-19 ainsi que le déclenchement et le prolongement dans la durée de la guerre russo-ukrainienne a plongé le monde dans une grande incertitude économique. D'après les estimations du Fonds monétaire international, l'inflation mondiale aurait atteint les 8,8 % en 2022 (alors qu'elle s'établissait à 4,7 % en 2021). La Chine a fait les frais de sa politique zéro Covid. Les États-Unis ont vu leur assise sur le marché de l'économie mondiale s'affaiblir du fait notamment de la dédollarisation de certains échanges, notamment avec la Russie. Les sanctions occidentales contre Moscou se sont révélées peu efficaces, du fait notamment d'une désolidarisation du "Sud global". Elles ont eu un effet majeur sur les économies européennes, qui ont subi de plein fouet la hausse du prix de l'énergie, étant énergétiquement dépendantes de Moscou, et qui s'apprêtent à entrer en récession. En ce début d'année 2023, est-on à l'aube d'une nouvelle crise économique mondiale ? La crise européenne est-elle avant tout énergétique ? L'Union européenne sera-t-elle contrainte de choisir entre Pékin et Washington d'un point de vue économique et commercial ? Après les turbulences économiques provoquées par sa politique zéro Covid, la Chine risque-t-elle de plonger dans une crise plus profonde ? Comment le plan de relance américain peut-il favoriser la délocalisation des certaines firmes européennes ? Les pays dits du « Sud global » sont-ils en mesure de proposer un nouvel ordre économique mondial ? Que peut-on attendre de l'année 2023 d'un point de vue économique ? Tour d'horizon sur la situation économique mondiale avec Sylvie Matelly, directrice adjointe de l'IRIS. Pour aller plus loin :

Débat du jour
Covid en Chine : menace sur le monde?

Débat du jour

Play Episode Listen Later Jan 4, 2023 29:30


Les représentants des autorités sanitaires gouvernementales des pays de l'Union européenne sont réunis aujourd'hui, mercredi 4 janvier,  à Bruxelles. Objectif : tenter d'apporter une réponse coordonnée à l'explosion du nombre de cas de Covid en Chine.  Selon les derniers chiffres la capitale Pékin enregistrait plus d'un million de contaminations par jour à la mi-décembre, conséquence de l'abandon soudain de la stratégie zéro-Covid menée depuis près de trois ans. Faut-il voir le spectre d'un retour en arrière lors de l'arrivée de la pandémie début 2020 ? Quelles conséquences sanitaires et économiques ? Quelle doit être la réponse appropriée ? Pour en débattre : - Anne Sénéquier, médecin, co-directrice de l'Observatoire de la Santé mondiale à l'Institut des Relations internationales et stratégiques (Iris) et co-autrice avec Pascal Boniface du livre La géopolitique, tout simplement (éditions Eyrolles, 2021) - Antoine Flahault, épidémiologiste et professeur de santé publique à l'université de Genève, directeur de l'Institut de santé globale à la faculté de médecine de l'université de Genève  - Valérie Niquet, spécialiste de l'Asie à la Fondation pour la recherche stratégique et auteure du livre La Chine en 100 questions (éditions Tallandier, 2021)

RTL Matin
LENGLET-CO - Avec sa gestion du Covid, la Chine est fragilisée politiquement et économiquement

RTL Matin

Play Episode Listen Later Jan 4, 2023 3:35


Pékin juge "inacceptables" les tests imposés aux voyageurs chinois et évoque de possibles "contre-mesures". La Chine s'est trompée magistralement sur la gestion de l'épidémie du Covid. Un pays éprouvé et un pouvoir désorienté, cela peut avoir des conséquences politiques.

Lenglet-Co
LENGLET-CO - Avec sa gestion du Covid, la Chine est fragilisée politiquement et économiquement

Lenglet-Co

Play Episode Listen Later Jan 4, 2023 3:35


Pékin juge "inacceptables" les tests imposés aux voyageurs chinois et évoque de possibles "contre-mesures". La Chine s'est trompée magistralement sur la gestion de l'épidémie du Covid. Un pays éprouvé et un pouvoir désorienté, cela peut avoir des conséquences politiques.

Les actus du jour - Hugo Décrypte
L'overdose des jeunes au travail, Céline Dion, la Chine répond… Actus du jour

Les actus du jour - Hugo Décrypte

Play Episode Listen Later Jan 3, 2023 10:15


Chaque jour, en moins de 10 minutes, un résumé de l'actualité du jour. Rapide, facile, accessible.

Aujourd'hui l'économie
La Chine attendra pour étancher sa soif de domination mondiale

Aujourd'hui l'économie

Play Episode Listen Later Jan 3, 2023 4:05


La Chine ne deviendra pas la première puissance mondiale avant la fin de la décennie comme ses dirigeants l'avaient espéré. Le Covid et d'autres fardeaux économiques entravent la réalisation de ses ambitions. L'Empire du Milieu se voyait déjà au sommet de l'affiche. En termes de PIB, la deuxième économie mondiale devait dépasser les États-Unis dès 2028, selon l'institut de recherche britannique CEBR – le Centre pour la recherche économique et des affaires. Mais, dans son rapport annuel publié fin décembre, l'institut ajourne ce podium : la courbe de la croissance chinoise ne croisera pas celle des États-Unis avant, au plus tôt, 2036. Le centre japonais de recherche économique avait, lui aussi, revu sa projection à la baisse dès la mi-décembre. L'étoile de la Chine pâlit à vitesse grand V dans toutes les comparaisons internationales. C'est le grand enseignement de 2022. Le Covid a grippé la machine ? C'est avec l'apparition du coronavirus que la fameuse et vigoureuse croissance chinoise, selon les chiffres officiels, s'est enrayée. Elle est de 2,5% seulement en 2020, soit la moitié de l'objectif annuel fixé à 5%. Mais en 2021, son rebond est spectaculaire : plus de 8%. Xi Jinping veut y voir la consécration de sa stratégie « zéro Covid ». Cet isolement forcé, cette fermeture totale du pays, se révélera en fait une impasse sur le plan sanitaire, un déni démocratique et un ravage économique, avec la paralysie des entreprises une bonne partie de l'année 2022. La levée brutale des restrictions a soulagé la population, mais elle n'a pas encore remis l'économie en selle. La main d'œuvre n'afflue pas dans les grands centres industriels, car c'est surtout l'heure des comptes. Des entreprises et des commerces ont dû mettre la clé sous la porte, faute de personnel ou de clients. Kristalina Georgevia, la directrice du Fonds monétaire international, souligne que cette année 2022, la croissance chinoise sera au mieux égale, voire inférieure à la moyenne mondiale, pour la première fois en quarante ans, un vrai camouflet pour la Chine. Et cela ne va pas s'arranger très rapidement en 2023. Car d'autres facteurs contribuent au déclin amorcé par la pandémie Dans le sillage de la chute du promoteur Evergrande, qui lutte toujours pour sa survie, les autres géants de l'immobilier se débattent aussi pour éviter la faillite. Le secteur qui représente le quart du PIB chinois, avec la construction, n'est toujours pas sorti de l'ornière. Le montant total des ventes de logement a baissé de 25% l'an dernier. L'autre moteur de la croissance chinoise, le commerce, connaît lui aussi des ratés depuis quelques mois et la perspective d'une récession au niveau mondial va sans doute décourager la demande externe. La Chine, qui a longtemps tiré un grand bénéfice de l'ouverture du commerce mondial, est aujourd'hui confrontée à une vague de protectionnisme et de délocalisation en sa défaveur. Échaudées par les déboires d'Apple et de son usine Foxconn bloquée par la politique « zéro Covid », les multinationales préfèrent dorénavant d'autres pays aussi compétitifs. Une tendance lourde qui va peser sur la reprise et sur le mode de croissance de la Chine. Sur le plan interne, l'essor économique de la Chine est grevé par sa démographie La population diminue et vieillit. Pas vraiment de quoi dynamiser la croissance future. Pour assurer à ses compatriotes le développement promis, et gagner la compétition contre les États-Unis, Xi Jinping devra changer le modèle de croissance. Mais pour le moment, il met la priorité sur les questions de sécurité. Elles deviennent de nouvelles sources de légitimité pour conforter son pouvoir, puisque les succès économiques qui remplissaient cet office sont en train de se dérober.

Les Cours du Collège de France
L'Europe face à la Chine : la rareté

Les Cours du Collège de France

Play Episode Listen Later Jan 3, 2023 58:50


durée : 00:58:50 - Les Cours du Collège de France - par : Merryl Moneghetti - De quelle façon la Chine, superpuissance, ambitieuse et conquérante, peut-elle être "à la fois un partenaire et une rivale systémique de l'Union Européenne" ? Rivalité sino-américaine, crises diverses, pandémie, "il y a urgence à la métamorphose géopolitique de l'Europe" indique Luuk van Middelaar.

Cultures monde
Villes portuaires, la métamorphose 2/4 : Du Pirée à Hambourg : l'Europe sous influence chinoise ?

Cultures monde

Play Episode Listen Later Jan 3, 2023 58:05


durée : 00:58:05 - Cultures Monde - par : Julie Gacon - En octobre 2022, l'armateur chinois Cosco met partiellement la main sur le port de Hambourg. Six ans auparavant, c'était le port du Pirée que le géant maritime avait racheté. La Chine poursuit sa stratégie de consolidation de son "collier de perles" en investissant dans les grands ports européens. - invités : Paul Tourret Géographe, expert des industries maritimes, navales et portuaires, directeur de l'Institut supérieur d'économie maritime (Isemar); César Ducruet Directeur de recherche au CNRS, géographe au laboratoire Economix de Paris-Nanterre; Estelle Kabran Enseignante-chercheuse à l'Université Félix Houphouët Boigny, chercheuse associée au Centre Suisse de Recherche Scientifique en Côte d'Ivoire (CSRS)

Sur le fil
Quelle est la puissance réelle de la Chine ? (rediff)

Sur le fil

Play Episode Listen Later Jan 2, 2023 6:54


Le XXème congrès du Parti communiste chinois se réunit à partir de dimanche à Pékin pour une semaine à l'issue de laquelle il devrait entériner un troisième mandat pour le président Xi Jinping,  qui souhaite un "rôle central" pour la Chine dans le concert des nations. Dans cet épisode spécial consacré à la Chine, Sur le Fil fait le point sur la puissance réelle du géant d'1,4 milliard d'habitants. Quelle est sa place dans le monde ? La Chine, déjà la deuxième puissance mondiale veut-elle devenir une puissance hégémonique et quels sont ses moyens.  Avec Katell Abiven , cheffe du bureau de l'AFP à Pékin, et les chercheuses Alice Ekman, en charge de l'Asie à l'Institut de sécurité de l'Union européenne (EUISS), auteure de Rouge Vif, l'idéal communiste chinois (L'Observatoire, 2020) et Valérie Niquet , responsable du pôle Asie à la Fondation pour la recherche stratégique, auteure notamment de la Chine en 100 questions et Taïwan face à la Chine  (Tallandier). Sur le Fil est le podcast quotidien de l'AFP. Vous avez des commentaires ? Ecrivez-nous à podcast@afp.com ou sur notre compte Instagram. Vous pouvez aussi nous envoyer une note vocale par Whatsapp au + 33 6 79 77 38 45.  Si vous aimez, abonnez-vous, parlez de nous autour de vous et laissez-nous plein d'étoiles sur votre plateforme de podcasts préférée pour mieux faire connaître notre programme !  

La chronique de Benaouda Abdeddaïm
Benaouda Abdeddaïm : Avertissement de Bruxelles à Washington, un risque de pousser les entreprises européennes dans les bras de la Chine - 02/01

La chronique de Benaouda Abdeddaïm

Play Episode Listen Later Jan 2, 2023 3:48


Ce lundi 2 janvier, l'Europe qui compte convaincre les États-Unis d'abaisser les barrières de leurs lois sur les subventions vertes avec comme argument les propositions de la Chine qui sont plus intéressantes a été abordée par Benaouda Abdeddaïm dans sa chronique, dans l'émission Good Morning Business, présentée par Laure Closier et Stéphane Pedrazzi, sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Grand angle
En Chine, hôpitaux et maternités débordés

Grand angle

Play Episode Listen Later Jan 2, 2023 2:34


durée : 00:02:34 - Grand angle - La Chine tente avec difficulté de faire face à la flambée de Covid qui s'abat sur le pays depuis mi-décembre. L'une des principales difficultés, c'est la saturation des hôpitaux, qui voient arriver de très nombreux patients victimes de détresses respiratoires.

Les journaux de France Culture
Covid-19 : la Chine déploie des cabines d'oxygène

Les journaux de France Culture

Play Episode Listen Later Jan 2, 2023 15:08


durée : 00:15:08 - Journal de 8 h - Des bouteilles d'oxygène en ville pour désengorger les hôpitaux : la Chine cherche un moyen de soigner ses malades du Covid. Pendant ce temps, en France, les biologistes bloquent les remontées des tests vers l'Assurance maladie. Cela empêche le gouvernement de tenir des statistiques.

Le journal de 8H00
Covid-19 : la Chine déploie des cabines d'oxygène

Le journal de 8H00

Play Episode Listen Later Jan 2, 2023 15:08


durée : 00:15:08 - Journal de 8 h - Des bouteilles d'oxygène en ville pour désengorger les hôpitaux : la Chine cherche un moyen de soigner ses malades du Covid. Pendant ce temps, en France, les biologistes bloquent les remontées des tests vers l'Assurance maladie. Cela empêche le gouvernement de tenir des statistiques.

Aujourd'hui l'économie
La récession annoncée assombrit les perspectives de l'économie mondiale

Aujourd'hui l'économie

Play Episode Listen Later Jan 2, 2023 4:01


La récession affectera un pays sur trois en 2023, a prévenu hier, dimanche 1er janvier, Kristalina Georgevia, la directrice du Fonds monétaire international (FMI). Une perspective dont on mesure encore mal l'ampleur. La mauvaise nouvelle de ce début d'année est tout, sauf une surprise. Cela fait au moins six mois que les économistes promettent le pire pour 2023. Pas plus de 2% de croissance pour l'ensemble de la planète, estime la Banque mondiale. Cette prévision pessimiste est même relayée par des stars comme la rappeuse américaine Cardi B qui en parle sur son compte Twitter dès le mois de juin. Les causes de cette contraction sont bien identifiées : il y a d'abord la guerre en Ukraine. La pression sur l'approvisionnement, et donc les prix de l'énergie, pourrait augmenter, surtout en Europe. Un pays européen sur deux connaîtra la récession cette année, selon le FMI. Autre cause majeure : l'inflation, toujours très élevée, trop élevée. Elle a poussé les Banques centrales à relever les taux d'intérêts pour mater la hausse des prix. Or, quand le loyer de l'argent grimpe, cela décourage les investissements et la consommation, donc la croissance patine. Enfin, il y a la Chine. Sa politique anti-Covid a paralysé l'activité en 2022. Ce scénario de la récession est donc inévitable ? Pas forcément pour les États-Unis. En juin, Janet Yellen, la secrétaire au Trésor, a répondu à Cardi B sur Twitter, en lui opposant un démenti cinglant. En décembre, elle continue à temporiser, en évoquant un simple « risque » de récession. Elle est dans son rôle : elle doit rassurer les investisseurs et les consommateurs américains. C'est vrai aussi que la première économie mondiale est la mieux armée pour éviter le ralentissement. Mais l'histoire récente, que Janet Yellen connaît mieux que personne, nous rappelle quelques enchaînements quasi incontournables. Aux États-Unis, chaque fois que l'inflation a dépassé le seuil des 5% – et elle a dépassé les 8% l'an dernier –, le resserrement des taux mis en place pour l'éradiquer a engendré une récession. Autre indice historique : depuis 1945, chaque fois que les taux rapprochés sont plus élevés que les taux longs, en clair quand l'argent est plus cher à court terme qu'à long terme parce que les opérateurs redoutent la récession, eh bien, elle survient dans l'année qui suit. Or, l'inversion de la courbe des taux est visible en ce moment aux États-Unis, comme en Europe. Quels signaux nous renvoient l'actualité économique étayant cette thèse de la récession ? L'industrie du luxe, le secteur le plus imperméable aux crises, parce qu'elle s'adresse aux ultra-riches, s'attend à une érosion de la demande en 2023, c'est un signe avant-coureur de ralentissement. Autre signal : les entreprises américaines privilégient l'embauche par intérim par crainte d'une récession. Le marché américain de l'immobilier est orienté à la baisse et les ménages remettent à plus tard les gros achats en automobile ou électroménager. Mais il y a aussi des indicateurs qui rendent plus optimistes. L'inflation décélère depuis cinq mois aux États-Unis et cela va continuer en 2023. La Chine a renoncé à la politique « zéro Covid », cela pourrait précipiter une crise sanitaire, mais aussi déclencher une reprise rapide de l'économie. Enfin, si l'inflation de 2022 a été sévère, et qu'elle a dévoré le pouvoir d'achat des ménages, y compris dans les pays riches, la bonne tenue de l'emploi et de l'épargne, rendent ces pays plus résilients au ralentissement de l'économie.

Lenglet-Co
HORS-SÉRIE LENGLET-CO - La Chine, nouveau maître du monde ?

Lenglet-Co

Play Episode Listen Later Dec 31, 2022 12:05


REDIFF - La Chine peut-elle devenir le maître du monde ? La question ne cesse de revenir. Dans Vers la guerre : la Chine et l'Amérique dans le piège de Thucydide ?, Graham Allison explique que dans l'Histoire, de façon régulière, un combat se déroule entre deux puissances : une puissance dominante - mais déclinante - et une autre, en croissance, amenée à prendre la place. Pour étayer son analyse, Graham Allison s'appuie sur la rivalité entre Spartes et Athènes. Il estime qu'aujourd'hui cette rivalité est entre les États-Unis et la Chine. "Hors-série Lenglet & Co", un podcast hebdomadaire présenté par François Lenglet et Sylvain Zimmermann, qui vous donne les clés pour tout comprendre des évolutions et des mutations économiques, en Europe et dans le monde.

C dans l'air
COVID EN CHINE : DEVONS-NOUS NOUS INQUIÉTER ? – 30/12/22

C dans l'air

Play Episode Listen Later Dec 30, 2022 63:54


EXPERTS PATRICK PELLOUX Médecin urgentiste au SAMU de Paris – Président de l'AMUF NICOLAS BERROD Journaliste – « Le Parisien - Aujourd'hui en France » DR ANNE SÉNÉQUIER Médecin psychiatre – Co-directrice de l'observatoire de la santé à l'IRIS NATHALIE MAURET Journaliste politique – Groupe de presse régionale « Ebra » Hôpitaux saturés, morgues surchargées, crématoriums débordés. La Chine fait face à une vague dévastatrice de Covid-19 depuis la fin, le 7 décembre dernier, de sa politique "zéro Covid". Après trois ans de tests incessants et de confinements drastiques, une large partie de la population se retrouve exposée au coronavirus pour la première fois. Un organisme de contrôle des maladies a recensé récement 5.500 nouveaux cas dans le pays, et un seul mort. Mais, depuis la fin des tests de masse et la nouvelle définition, plus étroite, d'un décès attribué au Covid, ces statistiques apparaissent en décalage avec la réalité. Selon des experts britanniques du centre Airfinity, le nombre de morts en Chine pourrait s'élever à 9 000 par jour et atteindre 1,7million d'ici avril 2023. Face à cette situation, plusieurs pays du globe se barricadent. Les Etats-Unis, mais aussi l'Italie, l'Espagne ou le Japon, vont exiger prochainement des tests anti-Covid pour les voyageurs arrivant de Chine. L'Union européenne envisagerait de son côté « une approche coordonnée » tandis qu'Emmanuel Macron a demandé au gouvernement « des mesures adaptées de protection des Français ». Ce qui inquiète est surtout la propagation du nouveau sous-variant d'Omicron majoritaire à Pékin, le BF.7, considéré comme beaucoup plus contagieux. Ces craintes sur le plan du coronavirus arrivent en France dans un contexte d'épidémie de grippe et de bronchiolite. Celles-ci font déborder les hôpitaux, si bien que le système de santé français semble au bord du craquage. Une grève des médecins généralistes accentue en outre la crise (la profession réclame une revalorisation du prix de la consultation) tout comme la pénurie de certains médicaments. En Chine, la réquisition certaines entreprises pharmaceutiques inquiète de surcroît les pays dépendants de la production chinoise. Pendant ce temps, dans certaines régions françaises, le manque de médecins (généralistes comme spécialistes) est de plus en plus problématique. 23,5 % des patients vivraient en effet dans une zone à accès difficile, c'est-à-dire sans aucun docteur à moins de 30 minutes de trajet. Des territoires qui n'attirent plus les professionnels de santé et qui doivent par conséquent se replier sur des solutions de fortune, avec des infirmières libérales délivrant des ordonnances ou de la médecine à distance. La question de la régulation de l'installation des médecins est donc urgente. Alors, devons-nous craindre en France une explosion des cas de Covid comme en Chine ? Que peut le gouvernement face à un système de santé français au bord de l'implosion ? Quelles solutions pour lutter contre les déserts médicaux ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard, Corentin Son, Benoît Lemoine PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Tout un monde - La 1ere
La Chine est submergée par les cas de Covid après avoir levé toutes les restrictions sanitaires

Tout un monde - La 1ere

Play Episode Listen Later Dec 28, 2022 3:11


La revue de presse internationale - Les correspondants d'Europe 1
La Chine et le Kenya font la Une de la presse internationale

La revue de presse internationale - Les correspondants d'Europe 1

Play Episode Listen Later Dec 27, 2022 2:02


Chaque jour, les correspondants d'Europe 1 font le tour de l'actualité internationale.

C dans l'air
COVID,TAÏWAN… LES GUERRES DE LA CHINE – 27/12/22

C dans l'air

Play Episode Listen Later Dec 27, 2022 63:54


EXPERTS GÉNÉRAL JEAN-PAUL PALOMÉROS Ancien chef d'état-major / Ancien commandant suprême de la transformation de l'OTAN ANTHONY BELLANGER Éditorialiste, spécialiste des questions internationales « France Inter » PHILIPPE DESSERTINE Directeur de l'Institut de Haute Finance Auteur de « Le grand basculement » VALÉRIE NIQUET Spécialiste de l'Asie - Fondation pour la Recherche Stratégique Auteure de « Taiwan face à la Chine » Taïwan est plus que jamais sous la menace. Ce week-end, la Chine a déployé 71 avions de combat lors de nouvelles manœuvres autour de l'île, dont 60 avions de chasse. Si ce n'est pas la première intimidation de la part du géant continental, il s'agit là de l'une de ses principales incursions. Dix mois après l'invasion surprise de l'Ukraine par la Russie, Taïwan muscle donc sa défense avec l'appui des États-Unis, pour dissuader Pékin. C'est une véritable course contre la montre dans laquelle s'engage l'île de 24 millions d'habitants. Car selon le Pentagone, une invasion chinoise pourrait survenir en 2027. En conséquence, le Congrès américain vient d'autoriser une nouvelle batterie de ventes d'armes à hauteur de 2 milliards par an ces cinq prochaines années. Objectif : doter l'île d'un arsenal de pointe capable de tenir Pékin en respect. Le Taiwan Enhanced Resilience Act, voté au Sénat le 15 décembre dernier accélère les procédures de ventes d'armes et offre des prêts à Taipei pour mener au plus vite ses emplettes. De son côté, le gouvernement taïwanais a pris la décision d'allonger la durée du service militaire obligatoire de quatre mois à un an. « Le service militaire actuel de quatre mois n'est pas suffisant pour répondre à la situation en constante et rapide évolution », a déclaré la présidente taïwanaise, Tsai Ing-wenen, lors d'une conférence de presse aujourd'hui, en évoquant les menaces grandissantes que la Chine fait peser sur Taïwan. La Chine et Taïwan sont séparés depuis la fin de la guerre civile chinoise en 1949. Le gouvernement taïwanais refuse tout rattachement à la Chine n'était pas acceptable pour les Taïwanais. L'île de Taïwan et sa population vivent sous la menace constante d'une invasion par la Chine, qui la considère comme une partie de son territoire qu'elle se doit de reconquérir, par la force si nécessaire. Dans les années 1950, l'île de Kinmen, distante de seulement 2km des côtés chinoises, mais sous souveraineté taïwanaise, était d'ailleurs quotidiennement bombardée. L'île était alors considérée comme un bastion de défense. Quelques sites militaires s'y étaient installés. Ils sont aujourd'hui devenus une source d'intérêt pour les touristes. Kinmen abrite encore des barrières de barbelés, des barricades, des obus ainsi que des tunnels massifs. La population de cette île qui reflète un demi-siècle de rivalité entre la Chine et le Taïwan est divisée face à ce puissant voisin. Certains vivent du commerce et son donc dépendant de Pékin. D'autres craignent l'invasion. Pour l'heure, la Chine est confrontée à un grave problème de santé publique. L'abandon de la politique zéro Covid a été suivie d'une explosion du nombre de contaminations. Au moins 250 millions de personnes ont été infectées en Chine depuis la levée des restrictions sanitaires drastiques auxquelles était soumise la population. Le gouvernement refuse de rendre publiques le nombre des décès. Mais les crématoriums fonctionnent sans arrêt. Dans le même temps la circulation favorise l'apparition de nouveaux variants. L'un de ceux-là, le BF.7, se révèle particulièrement contagieux. Corolaire de la fin des restrictions, les tests et la quarantaine seront supprimés pour les personnes entrant dans le pays à partir du 8 janvier 2023. L'appui militaire et diplomatique américain sera-t-il suffisant pour dissuader Pékin de ses velléités d'invasion ? Comment vivre dans une île si interdépendante avec la Chine, mais sous la menace militaire de cette dernière ? Les manœuvres militaires décidées par Xi Jinping sont-elles une diversion pour faire oublier la catastrophe sanitaire en cours en Chine ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard, Corentin Son, Benoît Lemoine PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

InterNational
La Chine face au tsunami de la pandémie : le Covid ? Quel Covid ?

InterNational

Play Episode Listen Later Dec 27, 2022 3:19


durée : 00:03:19 - Géopolitique - par : Pierre  Haski  - La Chine est submergée par le Covid. Mais il n'est pas question pour le pouvoir de l'admettre.

Géopolitique
La Chine face au tsunami de la pandémie : le Covid ? Quel Covid ?

Géopolitique

Play Episode Listen Later Dec 27, 2022 3:19


durée : 00:03:19 - Géopolitique - par : Pierre  Haski  - La Chine est submergée par le Covid. Mais il n'est pas question pour le pouvoir de l'admettre.

Les enjeux internationaux
COP biodiversité : la Chine réconcilie les Nords et les Suds ?

Les enjeux internationaux

Play Episode Listen Later Dec 23, 2022 15:35


durée : 00:15:35 - Les Enjeux internationaux - par : Baptiste Muckensturm - Les enjeux internationaux reviennent sur la COP biodiversité et l'accord de Kunming-Montréal conclu lundi 19 décembre et considéré comme historique. - invités : Catherine Aubertin Economiste de l'environnement, et directrice de recherche à l'Institut de recherche pour le développement (IRD), affectée au Muséum national d'Histoire naturelle

La chronique de Benaouda Abdeddaïm
Benaouda Abdeddaïm : Les États-Unis vont fournir à l'Ukraine leur système antimissile Patriot, un risque d'en manquer face à la Chine - 22/12

La chronique de Benaouda Abdeddaïm

Play Episode Listen Later Dec 22, 2022 3:53


Ce jeudi 22 décembre, les risques de l'engagement américain de fournir des systèmes antimissiles Patriot à l'Ukraine ont été abordés par Benaouda Abdeddaïm dans sa chronique, dans l'émission Good Morning Business, présentée par Laure Closier et Christophe Jakubyszyn, sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Géopolitique
Quand l'Inde et la Chine se battent à coup de bâton à la frontière

Géopolitique

Play Episode Listen Later Dec 14, 2022 3:03


durée : 00:03:03 - Géopolitique - par : Pierre  Haski  - Deux ans et demi après de sanglants affrontements frontaliers, soldats chinois et indiens se sont de nouveau confrontés vendredi à un point de leur longue frontière commune ; un signe des tensions persistantes entre ces deux géants rivaux d'Asie.