Podcast appearances and mentions of Bruno Le Maire

French politician and diplomat

  • 262PODCASTS
  • 859EPISODES
  • 21mAVG DURATION
  • 1DAILY NEW EPISODE
  • Nov 17, 2022LATEST
Bruno Le Maire

POPULARITY

20152016201720182019202020212022

Categories



Best podcasts about Bruno Le Maire

Show all podcasts related to bruno le maire

Latest podcast episodes about Bruno Le Maire

Laurent Gerra
L'INTÉGRALE - Depardieu, Marchais, Dion... La chronique du 17 novembre

Laurent Gerra

Play Episode Listen Later Nov 17, 2022 9:23


Ce jeudi 17 novembre, Laurent Gerra a notamment imité Gérard Depardieu, Olivier Marchais, Céline Dion et Bruno Le Maire.

Laurent Gerra
L'INTÉGRALE - Bayrou, Le Maire, Castex... La chronique du 9 novembre 2022

Laurent Gerra

Play Episode Listen Later Nov 9, 2022 9:31


Ce mercredi 9 novembre, Laurent Gerra a notamment imité François Bayrou, Bruno Le Maire, Jean Castex et Yves Montand.

Les Experts
Les Experts : "Protectionnisme", jusqu'où et pourquoi ? - 08/11

Les Experts

Play Episode Listen Later Nov 8, 2022 19:07


Ce mardi 8 novembre, le début des négociations des partenaires sociaux autour du dividende salarié et la croisade entamée par Bruno Le Maire au niveau européen contre la loi de protection contre l'inflation votée aux États-Unis l'été dernier ont été abordés par Augustin Landier, professeur à HEC, Denis Payre, président de Nature & People First, et Jean-Pierre Petit, président des Cahiers Verts de l'économie, dans l'émission Les Experts, présentée par Nicolas Doze sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

L'éclairage éco - Nicolas Barré
Désindustrialisation de l'Europe : Bruno le Maire exagère-t-il le risque ?

L'éclairage éco - Nicolas Barré

Play Episode Listen Later Nov 8, 2022 2:36


Le ministre de l'Économie appelle à la vigilance sur la désindustrialisation de l'Europe. Nicolas Bouzou fait le point sur une question d'actualité économique.

Les experts
Les Experts : "Protectionnisme", jusqu'où et pourquoi ? - 08/11

Les experts

Play Episode Listen Later Nov 8, 2022 19:07


Ce mardi 8 novembre, le début des négociations des partenaires sociaux autour du dividende salarié et la croisade entamée par Bruno Le Maire au niveau européen contre la loi de protection contre l'inflation votée aux États-Unis l'été dernier ont été abordés par Augustin Landier, professeur à HEC, Denis Payre, président de Nature & People First, et Jean-Pierre Petit, président des Cahiers Verts de l'économie, dans l'émission Les Experts, présentée par Nicolas Doze sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Les Experts
Les Experts : "Le profit pour tous", Bruno Le Maire favorable à une loi sur le dividende salarié - 07/11

Les Experts

Play Episode Listen Later Nov 7, 2022 25:55


Ce lundi 7 octobre, le principe du dividende salarié, un partage obligatoire du profit en faveur des salariés, a été abordé par Christian Poyau, PDG de Micropole, et Eric Heyer, directeur du département analyse et prévision à l'OFCE, dans l'émission Les Experts, présentée par Nicolas Doze sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Lenglet-Co
L'ÉCO & YOU - Qu'est-ce que le "dividende salarié" proposé par Bruno Le Maire ?

Lenglet-Co

Play Episode Listen Later Nov 7, 2022 3:27


"Pas de cotisations sur ces primes, un vrai danger pour l'avenir des salariés car les cotisations financent les retraites, l'assurance maladie et les retraites, on hypothèque notre modèle", explique Martial You. Ecoutez L'éco & You avec Martial You du 07 novembre 2022

Les experts
Les Experts : "Le profit pour tous", Bruno Le Maire favorable à une loi sur le dividende salarié - 07/11

Les experts

Play Episode Listen Later Nov 7, 2022 25:55


Ce lundi 7 octobre, le principe du dividende salarié, un partage obligatoire du profit en faveur des salariés, a été abordé par Christian Poyau, PDG de Micropole, et Eric Heyer, directeur du département analyse et prévision à l'OFCE, dans l'émission Les Experts, présentée par Nicolas Doze sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Good Morning Business
Thierry Breton, commissaire européen au marché intérieur - 07/11

Good Morning Business

Play Episode Listen Later Nov 7, 2022 16:18


Thierry Breton, commissaire européen au marché intérieur, était l'invité de Laure Closier et Christophe Jakubyszyn dans Good Morning Business, ce lundi 7 novembre. Il est revenu sur les prochains défis de l'industrie automobile, à savoir les bornes électriques, la production de batteries et l'extraction de minerais, et le "décrochage industriel" évoqué par Bruno Le Maire, sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Laurent Gerra
L'INTÉGRALE - Bruno Le Maire, Jean Lassalle, Janssens... La chronique du 27 octobre

Laurent Gerra

Play Episode Listen Later Oct 27, 2022 8:43


Ce jeudi 27 octobre, Laurent Gerra a notamment imité Bruno Le Maire, Jean Lassalle et Jeanfi Janssens.

Good Morning Business
L'intégrale de Good Morning Business du jeudi 27 octobre

Good Morning Business

Play Episode Listen Later Oct 27, 2022 143:34


Ce jeudi 27 octobre, Laure Closier et Stéphane Pedrazzi ont reçu Mounir Laggoune, cofondateur et président de Finary, Nicolas de Warren, président de l'Uniden (Union des entreprises utilisatrices d'énergies), Bernard Charlès, directeur général de Dassault Systèmes, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, François Asselin, président de la CPME, Jean-Philippe André, président de l'Ania (Association nationale des industries alimentaires), et François Chaulet, directeur général Montségur Finance, dans l'émission Good Morning Business sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Good Morning Business
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique - 27/10

Good Morning Business

Play Episode Listen Later Oct 27, 2022 21:14


Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, était l'invité de Laure Closier et Stéphane Pedrazzi dans Good Morning Business, ce jeudi 27 octobre. Il est revenu sur les annonces d'Emmanuel Macron sur la crise énergétique, et particulièrement les aides destinées aux entreprises, la crise chez EDF et le cas de l'industrie automobile, sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Les Grandes Gueules
Les indiscrets politiques : Bruno Le Maire regarderait vers Washington - 21/10

Les Grandes Gueules

Play Episode Listen Later Oct 21, 2022 5:10


Avec : Stéphane Manigold, restaurateur. Kaouther Ben Mohamed, présidente de l'association Marseille en colère. Et Thomas Porcher, prof d'économie. - Alain Marschall et Olivier Truchot présentent un show de 3 heures avec leurs invités, où actualité rime avec liberté de ton, sur RMC la radio d'opinion. Dans les Grandes Gueules, les esprits s'ouvrent et les points de vue s'élargissent. 3h de talk, de débats de fond engagés où la liberté d'expression est reine et où l'on en ressort grandi ! Cette année, une nouvelle séquence viendra mettre les auditeurs au cœur de cette émission puisque ce sont eux qui choisiront le débat du jour ! Et pour cette 18ème saison, Alain Marschall et Olivier Truchot, accompagnés des GG issues de la société civile feront la part belle à l'information et au divertissement. En simultané sur RMC Story.

Laurent Gerra
L'INTÉGRALE - Borne, Le Maire, Castex... La chronique du 20 octobre 2022

Laurent Gerra

Play Episode Listen Later Oct 20, 2022 8:43


Ce 20 octobre, Laurent Gerra a notamment imité Elisabeth Borne, Bruno Le Maire et Jean Castex.

Les Experts
Les Experts : Grève dans les raffineries, Bruno Le Maire juge l'attitude de la CGT "inacceptable et illégitime" - 18/10

Les Experts

Play Episode Listen Later Oct 18, 2022 26:36


Ce mardi 18 octobre, la légitimité du mouvement de grève dans les raffineries, et la réduction de la durée d'indemnisation du chômage qui accélérerait le retour à l'emploi ont été abordées par Christian Poyau, co-fondateur & PDG de Micropole, Mathieu Plane, directeur adjoint du département analyse et prévention à l'OFCE, et Stéphane Van Huffel, cofondateur de net-investissement.fr, dans l'émission Les Experts, présentée par Nicolas Doze sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Les experts
Les Experts : Grève dans les raffineries, Bruno Le Maire juge l'attitude de la CGT "inacceptable et illégitime" - 18/10

Les experts

Play Episode Listen Later Oct 18, 2022 26:36


Ce mardi 18 octobre, la légitimité du mouvement de grève dans les raffineries, et la réduction de la durée d'indemnisation du chômage qui accélérerait le retour à l'emploi ont été abordées par Christian Poyau, co-fondateur & PDG de Micropole, Mathieu Plane, directeur adjoint du département analyse et prévention à l'OFCE, et Stéphane Van Huffel, cofondateur de net-investissement.fr, dans l'émission Les Experts, présentée par Nicolas Doze sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

L'oeil de...
"Bruno Le Maire, vous êtes un peu la Nabilla de Bercy", lance Philippe Caverivière

L'oeil de...

Play Episode Listen Later Oct 15, 2022 3:44


La réforme des retraites a été au menu de la semaine de Philippe Caverivière. L'humoriste de RTL a également abordé la sobriété énergétique face au ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.

Laurent Gerra
L'INTÉGRALE - Le Maire, Renaud, Sarkozy... La chronique du 13 octobre 2022

Laurent Gerra

Play Episode Listen Later Oct 13, 2022 9:53


Ce 13 octobre, Laurent Gerra a imité Bruno Le Maire, Nicolas Sarkozy, Renaud, Gérard Depardieu, Jean Lassalle, Laurent Ruquier, Lambert Wilson et Cyril Lignac.

L'invité de RTL
Bruno Le Maire est l'invité d'Amandine Bégot

L'invité de RTL

Play Episode Listen Later Oct 13, 2022 8:55


Ecoutez L'invité de RTL avec Amandine Bégot du 13 octobre 2022

RTL Matin
Bruno Le Maire est l'invité d'Amandine Bégot

RTL Matin

Play Episode Listen Later Oct 13, 2022 8:55


Ecoutez L'invité de RTL avec Amandine Bégot du 13 octobre 2022

Revue de presse française
À la Une: carburants… la tension montre d'un cran

Revue de presse française

Play Episode Listen Later Oct 12, 2022 4:22


« La grève menée par la CGT ne faiblit pas, constate Le Figaro. Alors que de plus en plus de Français se retrouvent confrontés à de longues files d'attente à l'entrée des stations-service, le gouvernement brandit (désormais) la menace de la réquisition du personnel pour permettre de débloquer les raffineries concernées par les blocages. Si la Première ministre a fait une annonce en ce sens hier (lundi 11 octobre) concernant Esso, la CGT, elle, a élargi son mouvement à un nouveau site. » Le bras-de-fer se poursuit donc… « Un bras de fer salarial qui révèle, en fait, jusqu'à la caricature, l'état de la France et le climat social qui y règne, fulmine Le Figaro. C'est un conflit gigogne, à tiroirs. Tout part des opérateurs de raffineries ou de dépôts, plutôt mieux payés à la base que l'immense majorité des salariés. Ils réclament des augmentations. TotalEnergies, le "monstre capitaliste" qu'il est de bon ton d'accuser de tous les maux pour s'en mettre plein les poches, doit s'exécuter. N'a-t-il pas réalisé des superprofits ? Une négociation était programmée, mais peu importe, dénonce encore Le Figaro : une grève préventive doit mettre le couteau sous la gorge du groupe. » Jusqu'au-boutisme ? « Faire grève "de manière préventive", sans même s'asseoir à une table pour discuter, est un étrange préambule, renchérit Le Parisien. Un jusqu'au-boutisme assez bien assumé par une poignée d'irréductibles à la tête de bastions, qui n'ont même pas regardé les propositions qu'on leur présentait. (…) Or, ces grévistes pénalisent d'abord ceux qui n'ont pas le choix, pointe Le Parisien. Des artisans, des salariés de PME, des commerçants, des entrepreneurs… Tous ces Français qui n'ont ni transports en commun, ni pistes cyclables, et aucun autre choix que de prendre leur voiture pour aller travailler. C'est à tous ceux-là que les grévistes font un bras d'honneur, tout en pariant que les Français, à cran, les suivront dans leur combat. Pas sûr qu'ils soient très convaincants. » Exigences légitimes ? Autre point de vue pour L'Humanité : « Présenter les grévistes des raffineries comme des nantis égoïstes qui prendraient en otage des salariés pauvres et dépendants de leur véhicule est aussi original, s'exclame le quotidien communiste, que dénoncer ces "privilégiés de cheminots qui bloquent la France". (…) Pour mémoire, rappelle L'Humanité, outre les augmentations pour ses hauts dirigeants, Total a gratifié ses actionnaires de 2,6 milliards d'euros en plus des dividendes réguliers. Un "pognon de dingue" qui ne ruisselle pas plus dans les poches des salariés que dans les caisses de l'État. Les exigences des grévistes ne sont pas de nature à mettre les pétroliers sur la paille. » La taxation des superprofits en question… Pour Libération, ce conflit, c'est « l'effet-boomerang de la non-taxation des superprofits. Pour éviter que la situation dégénère, Elisabeth Borne a fait le choix – légal – de la contrainte à l'égard des salariés grévistes. On aurait aimé voir Elisabeth Borne ou son ministre de l'Économie user de cette même stratégie du rapport de force à l'égard des grands groupes pétroliers – ou d'autres – quand la question de la taxation des superprofits est arrivée sur la table. Qu'ont-ils fait ? La sourde oreille, déplore Libération. Les superprofits, ça n'existe pas, circulez, il n'y a rien à voir, s'est contenté de dire Bruno Le Maire. C'est ce boomerang-là que le gouvernement se prend aujourd'hui dans la figure. Sa position était intenable. » Maintenant, le même « Bruno Le Maire tente de récupérer le coup via des amendements au projet de loi de finances. Une réaction à la fois trop tardive, estime Libération, et trop timide. » Le jeu du populisme ? En tout cas, « le plus préoccupant est ailleurs, affirment Les Dernières Nouvelles d'Alsace. Dans l'incapacité du gouvernement à anticiper la situation et à influer sur la politique salariale d'une entreprise privée certes, mais éminemment stratégique. Et dans le jeu ambigu de la CGT qui donne l'impression de vouloir lancer par ce conflit le "cinquième tour" social dont rêvent certains leaders de la gauche radicale. Tous sont des incendiaires. Car l'impuissance d'un gouvernement, l'instrumentalisation du désordre et la perception d'une action syndicale qui nuit au plus grand nombre font en réalité le jeu du pire des populismes, celui qui rêve d'établir en France un régime autoritaire. »

RTL Matin
Effet "col roulé", les ventes de DAMART s'envolent

RTL Matin

Play Episode Listen Later Oct 12, 2022 3:03


Depuis que Bruno Le Maire et Emmanuel Macron mettent des cols roulés, depuis qu'Elisabeth Borne sort en doudoune et qu'on nous incite à chauffer nos logements à 19 degrés cet hiver, il y a un groupe qui se frotte les mains : DAMART. L'action DAMARTEX décolle de 45% à la bourse, depuis 5 jours. Et les ventes de thermolactyl ont bondi de 245% depuis la fin septembre. Plus de 400 millions de sous-vêtements, de maillots de corps ont déjà été vendus dans le monde depuis la création de la marque en 1953. Ecoutez L'éco & You avec Martial You du 12 octobre 2022

Tanguy Pastureau maltraite l'info
Bruno Le Maire en cuir à col roulé

Tanguy Pastureau maltraite l'info

Play Episode Listen Later Oct 12, 2022 5:28


durée : 00:05:28 - Tanguy Pastureau maltraite l'info - par : Tanguy Pastureau - Tanguy est tombé sur un article qui prouve que les politiques pensent à l'avenir et plus précisément à 2027.

Lenglet-Co
Effet "col roulé", les ventes de DAMART s'envolent

Lenglet-Co

Play Episode Listen Later Oct 12, 2022 3:03


Depuis que Bruno Le Maire et Emmanuel Macron mettent des cols roulés, depuis qu'Elisabeth Borne sort en doudoune et qu'on nous incite à chauffer nos logements à 19 degrés cet hiver, il y a un groupe qui se frotte les mains : DAMART. L'action DAMARTEX décolle de 45% à la bourse, depuis 5 jours. Et les ventes de thermolactyl ont bondi de 245% depuis la fin septembre. Plus de 400 millions de sous-vêtements, de maillots de corps ont déjà été vendus dans le monde depuis la création de la marque en 1953. Ecoutez L'éco & You avec Martial You du 12 octobre 2022

Le journal de 12h30
Pour Bruno Le Maire, le "blocage du pays n'est pas acceptable"

Le journal de 12h30

Play Episode Listen Later Oct 11, 2022 21:53


durée : 00:21:53 - Journal de 12h30 - Face à la pénurie d'essence potentiellement explosive en France, le gouvernement hausse le ton et appelle à la levée "sans délai" des blocages des dépôts de carburants, en menaçant d'"intervenir". - invités : Bruno Chrétien président de l'Institut de la Protection Sociale

Les journaux de France Culture
Pour Bruno Le Maire, le "blocage du pays n'est pas acceptable"

Les journaux de France Culture

Play Episode Listen Later Oct 11, 2022 21:53


durée : 00:21:53 - Journal de 12h30 - Face à la pénurie d'essence potentiellement explosive en France, le gouvernement hausse le ton et appelle à la levée "sans délai" des blocages des dépôts de carburants, en menaçant d'"intervenir". - invités : Bruno Chrétien président de l'Institut de la Protection Sociale

8.30 franceinfo:
Carburants, bouclier tarifaire, budget 2023, retraites… Ce qu'il faut retenir de l'interview de Bruno Le Maire

8.30 franceinfo:

Play Episode Listen Later Oct 11, 2022 25:29


durée : 00:25:29 - 8h30 franceinfo - Le ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique était l'invité du "8h30 franceinfo", mardi 11 octobre 2022.

Revue de presse française
À la Une: Élisabeth Borne, la méconnue

Revue de presse française

Play Episode Listen Later Oct 9, 2022 4:40


Encore bien peu connue des Français, la très discrète Première ministre, fonction oblige, se dévoile. « Élisabeth Borne, l'inconnue de Matignon », lance la Une de L'Obs. Dans cet hebdomadaire, le lecteur va apprendre que la Première ministre ne se sent plus vraiment de gauche et qu'elle était contre ce vrai totem de la gauche que furent les 35 heures, autrement dit la réduction du temps de travail. « J'étais là quand on a fait les 35 heures, mais je n'occupais pas le même bureau », dit-elle. À présent, Élisabeth Borne assure dans L'Obs que la réduction du temps de travail était « une erreur ». La Première ministre déclare dans ce magazine qu'elle n'était « pas du tout d'accord avec le partage du travail, c'est un raisonnement faux », selon elle. Du reste, bien qu'elle en soit issue, Élisabeth Borne n'est plus de gauche. « J'ai beaucoup évolué politiquement, déclare-t-elle encore dans cet hebdomadaire. Je viens de la gauche, mais je crois profondément au dépassement porté par Emmanuel Macron. » Seulement voilà ! L'Obs ne manque pas de rappeler que c'est bien auprès de dirigeants de la gauche française que la Première ministre a fait l'essentiel de sa carrière, Lionel Jospin, Bertrand Delanoë, Ségolène Royal ayant été ses mentors en politique. Du reste, Olivier Schrameck, qui fut directeur de cabinet du Premier ministre socialiste, a d'elle le souvenir d'une « nette inclination à gauche » de l'alors conseillère de Lionel Jospin. Vie publique-vie privée Aveu choc, donc, mais un plan com' ne va pas non plus sans confessions plus intimes. Quitte à dévoiler des souvenirs douloureux, comme lorsque, dans L'Obs, elle évoque le suicide de son père, qui avait survécu aux camps de concentration. Mais plus loin dans la lecture, changement d'ambiance, avec le très classique témoignage d'une amie anonyme, venue nous apprendre qu'Élisabeth Borne mange peu, le fait « quand elle a le temps », ou encore qu'elle est friande de « fraises Tagada » et de « Carambar ». Qui dit plan com' dit portrait croisé. Et c'est sans surprise que l'on retrouve la Première ministre dans l'hebdomadaire Le Point. « Il (lui) a fallu poser quelques actes pour s'affirmer, souligne ce magazine. Face à un François Bayrou qui critiquait presque ouvertement une erreur de casting, ou en donnant à voir sa différence d'approche avec Bruno Le Maire concernant la taxe sur les superprofits (…). Sur les retraites, après plus de deux semaines d'atermoiements, c'est la voie de la concertation, la sienne, qui a remporté l'arbitrage. » Et, là-encore, anecdote personnelle dévoilée par ce magazine. « Juste avant la passation de pouvoirs, la deuxième femme nommée à Matignon après Édith Cresson s'aperçoit que ses collants sont filés. Elle fonce aussitôt en racheter une paire au Monoprix du coin, se dérobant à la surveillance de ses officiers de sécurité, laissant ses conseillers interdits. » Édouard Philippe soigne sa droite Lui fut Premier ministre et il est de retour ce matin dans la presse. « Lui », c'est Édouard Philippe, qui plaide pour une hardie réforme des retraites. Il faut « bouger sur les retraites, bouger beaucoup », dit, dans Le Parisien Dimanche, le premier Premier ministre d'Emmanuel Macron. Édouard Philippe y évoque un report de l'âge légal « à 65, 66 ou 67 ans ». Un entretien qui aborde aussi son état de santé. Et c'est ainsi que l'on apprend que, « très récemment », ses sourcils sont tombés à cause d'une maladie auto-immune. Là-encore, la politique et l'intime… Décidément. Prime à la sagesse Travailler plus longtemps… Justement. Le ministre du Travail envisage d'autoriser le cumul salaire-indemnisation pour les seniors. Pour favoriser le retour à l'emploi des plus de 55 ans, « une des pistes pourrait être de permettre à un senior qui accepte un emploi moins bien payé de conserver une partie de son indemnité chômage afin de compenser le manque à gagner. Nous pourrons y travailler », dit Olivier Dussopt dans Le Journal du Dimanche. Évoquant le recul de l'âge légal de départ à la retraite auquel tous les syndicats s'opposent, le ministre du Travail le dit au JDD : « Il nous faut reculer l'âge moyen de départ ». Manifestation littéraire pour une France plus juste Cet appel, enfin, à manifester, à Paris, contre la vie chère. Date prévue, le 16 octobre. Signé d'une soixantaine de personnalités de tous horizons, à commencer par la toute récente prix Nobel de littérature Annie Ernaux, cet appel, publié par Le Journal du Dimanche, a été initié par des partis et organisations de gauche. Mais on y trouve la signature d'autres écrivains tels que les prix Goncourt Éric Vuillard ou Pierre Lemaître, ou celle du prix Renaudot Laurent Binet. Autant de grandes plumes qui en appellent à « un sursaut populaire pour résister aux régressions et rouvrir un destin collectif fait de justice, de solidarité et de responsabilité écologique », lors d'une marche, dimanche prochain, à Paris.

Laurent Gerra
L'INTÉGRALE - Raffarin, Kaaris, Le Maire... La chronique du 06 octobre 2022

Laurent Gerra

Play Episode Listen Later Oct 6, 2022 7:33


Ce 6 octobre, Laurent Gerra a imité Jean-Pierre Raffarin, Bruno Le Maire, Elisabeth Borne, Kaaris et Jean-Baptiste Guégan.

L'Edito Politique
ÉDITO - Plan sobriété énergétique : le col roulé de Bruno Le Maire ne suffira pas

L'Edito Politique

Play Episode Listen Later Oct 6, 2022 3:13


Le plan de sobriété du gouvernement est présenté par le gouvernement, ce jeudi 6 octobre. Est-ce que cela peut marcher ? Ce plan, c'est comme le col roulé de Bruno Le Maire, c'est du bon sens. Mais comme le col roulé de Bruno Le Maire, il s'agit de recommandations. Evidemment, il faut baisser le chauffage, faire du sport dans une salle à 18 degrés plutôt qu'à 20. Evidemment, il faudra éviter la climatisation l'été prochain. Évidemment, il faut prendre le train plutôt que sa voiture ou l'avion et mettre en place plus de télétravail. Mais le col roulé de Bruno Le Maire ne nous sauvera pas. Ce plan, c'est un rappel à la responsabilité des Français, bien sûr, et puis des entreprises. D'ailleurs, plusieurs patrons y sont allés de leurs promesses. Des panneaux solaires sur les usines dans la grande distribution, les frigos fermés, les rôtissoire qui ne sont pas allumées en permanence... Sauf que ce ne sera pas suffisant.

Les Grosses Têtes
DÉCOUVERTE - Sandrine Sarroche : Bruno Le Maire champion de la semaine

Les Grosses Têtes

Play Episode Listen Later Oct 2, 2022 4:23


"RTL Sans Filtre", c'est le nouveau rendez-vous d'humour cette saison sur RTL. Désormais le week end, les Grosses Têtes vous proposent de découvrir en podcast les chroniques de Sébastien Thoen, que vous connaissez tous, mais également celles de Mathieu Madénian, Bertrand Chameroy, Elodie Poux ou encore Sandrine Sarroche. Dans cette chronique, Sandrine Sarroche récompense son champion de la semaine en la personne de Bruno Le Maire... Du lundi au vendredi, à 7h20 sur RTL, découvrez le nouveau rendez-vous humour de la matinale, avec Bertrand Chameroy, Mathieu Madénian, Elodie Poux, Sébastien Thoen et Sandrine Sarroche. Chaque jour, un humoriste délivre son billet d'humeur mais surtout son regard décalé sur l'actualité.

Le Nouvel Esprit Public
Guerre en Ukraine, après l'annexion de quatre régions / Peut-on dépenser sur tous les fronts ? / n°265 / 2 octobre 2022

Le Nouvel Esprit Public

Play Episode Listen Later Oct 2, 2022 66:09


Connaissez-vous notre site ? www.lenouvelespritpublic.frUne émission de Philippe Meyer, enregistrée en public à l'École alsacienne le 2 octobre 2022.Avec cette semaine :Nicolas Baverez, essayiste et avocat.Jean-Louis Bourlanges, président de la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.Marc-Olivier Padis, directeur des études de la fondation Terra Nova.Lucile Schmid, membre du comité de rédaction de la revue Esprit. GUERRE EN UKRAINE, APRÈS L'ANNEXION DE 4 RÉGIONS Face aux succès de la contre-offensive ukrainienne, notamment entre Kharkiv et Izioum, ces dernières semaines, Vladimir Poutine a choisi l'escalade. Après avoir annoncé la tenue de référendums dans quatre régions ukrainiennes contrôlées par Moscou en Ukraine, après avoir décrété le 21 septembre la « mobilisation partielle » des réservistes de son armée, entre 300.000 et 1 million d'hommes selon les sources - une initiative sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale – le président russe a de nouveau procédé à un chantage nucléaire.L'appel à la mobilisation a provoqué un vent de panique en Russie : des manifestations contre l'appel sous les drapeaux se sont déroulées dans une quarantaine de villes du pays, notamment au Daguestan, dans le Caucase, l'une des régions ayant payé le plus fort tribut à la guerre en Ukraine en hommes tombés au front. Plusieurs centres d'appel sous les drapeaux à Nijni-Novgorod, Orenbourg et Saint-Pétersbourg, ont été incendié. Plus de 2.400 personnes ont été arrêtées depuis l'annonce de la mobilisation. Des milliers de jeunes Russes se sont rués dans les aéroports et aux frontières pour tenter d'échapper à l'enrôlement. Cette nouvelle vague d'exode a déferlé sur les pays voisins, telle la Géorgie, avant que certains ne ferment leurs frontières, à l'exemple de la Finlande et des pays Baltes. Le Kazakhstan a indiqué mardi que 98.000 Russes avaient déjà trouvé refuge sur son territoire.Les scrutins ont été organisés en urgence du 23 au 27 septembre, dans les régions de Zaporijjia, Kherson, Louhansk et Donetsk. Mardi, les autorités prorusses revendiquaient la victoire avec 93%, 87%, 98% et 99% de « oui » à l'annexion à la Russie. Les fraudes et les pressions ont été patentes : les agents électoraux se sont déplacés au domicile des électeurs, accompagnés de soldats ; les bureaux de vote, également placés sous haute surveillance, ne disposaient souvent pas d'isoloirs. Qualifiés de « mascarades » par Paris et de « simulacres » par l'Ukraine, ils ont suscité de la réprobation jusqu'à Pékin et Ankara.Vendredi Poutine a officialisé l'annexion des quatre régions ukrainiennes et promis de les défendre « par tous les moyens possibles » tout en se disant prêt à retourner à la table des négociations. Il s'est ensuite livré à une diatribe non plus contre Kiev mais contre l'Occident tout entier, accusant les Etats-Unis et l'Union européenne d'être des puissances « russophobes », « haïssant la vérité » et « colonisatrices », qui imposent un « diktat sur le monde » en usant de « racisme », de « barbarie » et même de « satanisme ».Peu après, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé que son pays était candidat à rejoindre au plus vite l'Otan. Pour Tatiana Kastouéva-Jean, directrice du Centre Russie-Nouveaux Etats indépendants, à l'Institut français des relations internationales, « le risque d'une confrontation potentielle directe entre la Russie et l'OTAN n'a jamais été si élevé ».***PEUT-ON DÉPENSER SUR TOUS LES FRONTS : DÉFENSE, ÉCOLOGIE, ÉDUCATION, SANTÉ ? Le 26 septembre, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a présenté un budget 2023 de « protection » et de « plein emploi », calculé « à l'euro près ». Le projet de loi de finances entérine une hausse de 24 milliards des crédits ministériels et une augmentation des effectifs de l'État de plus de 10.000 postes l'an prochain. Le bouclier tarifaire sera reconduit en 2023, mais les particuliers devront encaisser une augmentation de 15 % des factures de gaz et d'électricité.Le ministère du Travail et de l'Emploi en passant de 14,5 à 20,7 milliards d'euros, bénéficie de la hausse de crédits la plus importante. Ses effectifs devraient aussi gonfler d'un millier de personnes. L'éducation voit son budget renforcé et passe de 56,5 milliards d'euros à 60,2 milliards. Avec la dégradation spectaculaire de l'équilibre international, le budget des armées a été augmenté de 3 milliards et atteindra 43,9 milliards d'euros. Le ministère de l'Agriculture sera doté d'un budget de 5,987 milliards d'euros, en hausse de plus de 20%. Dans ce budget qui fait la part belle aux ministères régaliens, celui de la Justice voit sa dotation passer de 8,9 à 9,6 milliards d'euros. Cette augmentation s'explique principalement par le recrutement de 2.300 personnels supplémentaires. Le budget 2023 du ministère des Outre-mer est en hausse de 11%, atteignant les 2,4 milliards d'euros de crédits budgétaires, avec notamment une augmentation des crédits du service militaire adapté. Avec la création de 3.100 postes supplémentaires, le ministère de l'Intérieur est celui qui enregistrera la plus grande hausse d'effectifs en 2023. Le budget alloué aux « Sécurités » passe ainsi de 14,7 à 15,8 milliards d'euros. Les quelques rares ministères perdants sont celui de l'Économie qui voit ses crédits passer de 4,1 à 3,7 milliards d'euros et la suppression de 508 postes ; le budget du ministère des Anciens combattants passe, lui, de 2,1 à 1,9 milliard d'euros. Enfin, certains plans d'investissements vont réduire la voilure en 2023.Au total, l'exécutif prévoit un bond des dépenses de près de 40 milliards d'euros entre la loi de finances initiale en 2022 et le projet de loi de finances 2023 passant de 461,5 milliards d'euros à 500,2 milliards d'euros l'année prochaine. Cette enveloppe pourrait être amenée à gonfler en fonction de l'évolution du contexte géopolitique et des prix de l'énergie. Le Haut Conseil des finances publiques, un organisme indépendant rattaché à la Cour des comptes a jugé « peu ambitieuse » la trajectoire de maîtrise des finances publiques sur les cinq prochaines années. Il estime que « l'effort de la maîtrise de la dépense n'est que partiellement documenté ». En 2022, le taux d'endettement public est de 116 % du PIB, le déficit public de l'ordre de 5,5 % du PIB.Plusieurs partis d'opposition (Nupes, Rassemblement national) ont déjà fait savoir qu'ils n'allaient pas voter ce budget.Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

Nicolas Canteloup - la revue de presque sur Europe 1
Économie d'énergie : quand Bruno Lemaire devient «influenceuse mode éco responsable»

Nicolas Canteloup - la revue de presque sur Europe 1

Play Episode Listen Later Sep 30, 2022 4:47


Chaque jour, Jean-Luc Lemoine vous offre une session de rattrapage de tout ce qu'il ne fallait pas manquer dans les médias.

Deux heures d'info avec Nikos Aliagas
Dimitri Pavlenko avec Jean-François Braunstein et Bruno Le Maire

Deux heures d'info avec Nikos Aliagas

Play Episode Listen Later Sep 30, 2022 95:37


Deux heures trente de direct à l'écoute de celles et ceux qui font le monde : le raconter, le décrypter et l'analyser pour donner des clés de lecture et de compréhension aux auditeurs.

Par Jupiter !
Ha be ça c'est pas de veine…

Par Jupiter !

Play Episode Listen Later Sep 30, 2022 4:11


durée : 00:04:11 - Le journal de presque 17h17 - par : Charline Vanhoenacker, Alex Vizorek - Le Groupe de la France Insoumise à l'Assemblée nationale refuse de participer à la concertation sur les retraites, face à la hausse du prix de l'énergie Bruno Le Maire accuse les fournisseurs de ne pas jouer le jeu et les convoque à Bercy, et la mort de l'historien Paul Veyne, c'est l'actu du jour !

Good Morning Business
Le grand débrief : Royaume-Uni, ça passe ou ça casse - 30/09

Good Morning Business

Play Episode Listen Later Sep 30, 2022 14:07


Ce vendredi 30 septembre, les inquiétudes du ministre de l'Économie Bruno Le Maire sur la situation britannique, notamment les annonces de la Première ministre concernant la baisse des impôts ainsi que le sommet de l'énergie à Bruxelles ont été abordés par Irène Grenet, haut fonctionnaire et essayiste, Marc Fiorentino, essayiste et spécialiste des marchés financiers, et Benaouda Abdeddaïm, éditorialiste à BFM Business, reçus par Laure Closier et Christophe Jakubyszyn dans l'émission Good Morning Business sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Si tu écoutes, j'annule tout
Ha be ça c'est pas de veine…

Si tu écoutes, j'annule tout

Play Episode Listen Later Sep 30, 2022 4:11


durée : 00:04:11 - Le journal de presque 17h17 - par : Charline Vanhoenacker, Alex Vizorek - Le Groupe de la France Insoumise à l'Assemblée nationale refuse de participer à la concertation sur les retraites, face à la hausse du prix de l'énergie Bruno Le Maire accuse les fournisseurs de ne pas jouer le jeu et les convoque à Bercy, et la mort de l'historien Paul Veyne, c'est l'actu du jour !

Laurent Gerra
L'INTÉGRALE - Macron, Fogiel, Houellebecq... La chronique du 29 septembre 2022

Laurent Gerra

Play Episode Listen Later Sep 29, 2022 7:48


Ce 29 septembre, Laurent Gerra a imité Marc-Olivier Fogiel, Michel Houellebecq, Emmanuel Macron, Bruno Le Maire et Grand Corps Malade...

Les chroniques de Daniel Morin
Fashion week : Bruno Le Maire en col roulé

Les chroniques de Daniel Morin

Play Episode Listen Later Sep 28, 2022 3:18


durée : 00:03:18 - Le Billet de Daniel Morin - par : Daniel Morin - C'est son astuce sobriété ! Bruno Le Maire a déclaré hier : "Vous ne me verrez plus en cravate mais en col roulé". Et cela, pendant la fashion week !

Les matins
Budget, sécurité sociale : est-ce vraiment la fin du quoi qu'il en coûte ?

Les matins

Play Episode Listen Later Sep 28, 2022 120:33


durée : 02:00:33 - Les Matins - par : Guillaume Erner - Le 26 septembre 2022, Gabriel Attal, Ministre de l'Action et des Comptes Publics, et Bruno Le Maire, Ministre de l'Economie et des Finances, ont présenté le projet de loi de finances et le projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2023. - invités : Denis Ferrand économiste, directeur général du cabinet COE- Rexecode; Nathalie Coutinet Economiste à l'université de Paris 13 Nord et chercheuse au Centre d'économie de l'université de Paris-Nord (CEPN); Isabelle Durand-Zaleski Directrice de l'URC-Eco Ile-de-France et responsable du service de santé publique des Hôpitaux universitaires Henri-Mondor à Créteil

Good Morning Business
Le grand débrief : Team Le Maire Vs team Roux de Bézieux ? - 28/09

Good Morning Business

Play Episode Listen Later Sep 28, 2022 11:32


Ce mercredi 28 septembre, le Medef et les dépenses de fonctionnement, qui ont opposé les points de vue entre Geoffroy Roux de Bézieux et Bruno Le Maire ont été abordés par Carole Juge-Llewellyn, présidente et fondatrice de Joone, Matthias Baccino, directeur général France de Trade Republic, et Denis Ferrand, directeur général de Rexecode, reçu par Laure Closier et Christophe Jakubyszyn dans l'émission Good Morning Business sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Les experts
Les Experts : Budget 2023, peut-on dire, comme Bruno Le Maire, que la France est à "l'euro près" ? - 27/09

Les experts

Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 18:47


Ce mardi 27 septembre, le budget 2023 de la France dans ses grandes lignes et le choc de l'inflation pour les entreprises, a été abordé par Anne-Sophie Alsif, cheffe économiste du cabinet d'audit BDO France, Nicolas Bouzou, fondateur du cabinet d'analyse économique et de conseil Asterès, et Augustin Landier, professeur à HEC, dans l'émission Les Experts, présentée par Nicolas Doze sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

RTL Matin
ÉDITO - Budget 2023 : l'emprunt de 270 milliards d'euros, "un montant record" selon François Lenglet

RTL Matin

Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 3:15


Bercy a présenté lundi 26 septembre le budget 2023 pour la France. Le pays va notamment emprunter 270 milliards d'euros pour financer son déficit.

Les informés de France Info
Les informés de franceinfo

Les informés de France Info

Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 16:26


durée : 00:16:26 - Retraites, "pas question de passer en force" dit Bruno Le Maire

Les Experts
Les Experts : Budget 2023, peut-on dire, comme Bruno Le Maire, que la France est à "l'euro près" ? - 27/09

Les Experts

Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 18:47


Ce mardi 27 septembre, le budget 2023 de la France dans ses grandes lignes et le choc de l'inflation pour les entreprises, a été abordé par Anne-Sophie Alsif, cheffe économiste du cabinet d'audit BDO France, Nicolas Bouzou, fondateur du cabinet d'analyse économique et de conseil Asterès, et Augustin Landier, professeur à HEC, dans l'émission Les Experts, présentée par Nicolas Doze sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast.

Le Billet politique
Budget : est-ce que la France est "à l'euro près" ?

Le Billet politique

Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 3:58


durée : 00:03:58 - Le Billet politique - par : Jean Leymarie - En présentant le budget pour l'an prochain, Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, a pris un ton grave. Pourquoi ?

Lenglet-Co
Véhicules électriques : la tentation protectionniste

Lenglet-Co

Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 3:32


Au moment d'évoquer le bonus sur les véhicules électriques qui passera de 6000 à 5000 euros l'an prochain, Bruno Le Maire pousse une idée : Et si on faisait comme les américains et qu'on réservait ces aides publiques aux véhicules construits en Europe ? Une tentation protectionniste qui peut s'entendre mais qui est très dangereuse quand on s'attaque au marché de la voiture électrique qui dépend à 80% des batteries asiatiques. Ecoutez L'éco & You avec Martial You du 27 septembre 2022

Lenglet-Co
ÉDITO - Budget 2023 : l'emprunt de 270 milliards d'euros, "un montant record" selon François Lenglet

Lenglet-Co

Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 3:15


Bercy a présenté lundi 26 septembre le budget 2023 pour la France. Le pays va notamment emprunter 270 milliards d'euros pour financer son déficit.

Le sept neuf
Bruno Le Maire : "Je souhaite que la réforme des retraites entre en vigueur à l'été 2023"

Le sept neuf

Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 24:56


durée : 00:24:56 - L'invité de 8h20 : le grand entretien - par : Nicolas Demorand, Léa Salamé - Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, est l'invité du Grand entretien de France Inter. - invités : Bruno LE MAIRE - Bruno Le Maire : Ministre de l'Économie et des Finances

Laurent Gerra
L'INTÉGRALE - Borne, Lassalle, Bigard... La chronique du 22 septembre 2022

Laurent Gerra

Play Episode Listen Later Sep 22, 2022 13:53


Ce 22 septembre, Laurent Gerra a imité Elisabeth Borne, Bruno Le Maire, Jean Lassalle, Jean-Michel Aphatie et Jean-Marie Bigard.