Podcasts about couronne

  • 241PODCASTS
  • 384EPISODES
  • 31mAVG DURATION
  • 5WEEKLY NEW EPISODES
  • Jan 19, 2023LATEST

POPULARITY

20152016201720182019202020212022


Best podcasts about couronne

Latest podcast episodes about couronne

True Story
Le diamant bleu de la couronne, le plus célèbre des joyaux maudits

True Story

Play Episode Listen Later Jan 19, 2023 14:09


Dans cet épisode Andréa Brusque vous parle de la disparition d'un emblème de la couronne de France. Pierre précieuse maudite, qui a marqué 3 siècles d'histoire, elle a aussi apporté de l'inspiration à de nombreux artistes dont James Cameron pour son film Titanic. Son nom : le diamant bleu de la couronne. De son vol à la malédiction qui l'entoure, découvrez sa True Story. Un diamant majestueux L'histoire de ce diamant commence avec Jean-Baptiste Tavernier. Véritable aventurier, il parcourt le monde entier de l'Europe jusqu'en Asie en passant par la Perse et Constantinople. En 1668, Tavernier revient de son sixième voyage en Inde avec des sacs remplis de diamants purs acquis dans le sultanat de Golconde. Il se précipite au Louvre pour montrer sa somptueuse collection à l'actuel Roi de France : Louis XIV. Le Roi est émerveillé par toutes ces marchandises, devant lui se trouve plus de mille diamants de toutes tailles et de toutes formes. Il va alors lui acheter tous les plus gros diamants qui lui sont proposés, dont un diamant d'un bleu remarquable qui deviendra célèbre sous le nom du diamant bleu de la couronne de France. Pour découvrir d'autres récits passionnants, cliquez ci-dessous : Mohamed Ali, le boxeur légendaire à la punchline insoumise Serena Williams, la reine indomptable du tennis Oscar Pistorius, l'athlète sur-homme à la face sombre Un podcast Bababam Originals Ecriture : Clémence Setti Voix : Andréa Brusque Production : Bababam (montage Célia Brondeau, Antoine Berry Roger) Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

TOPFM MAURITIUS
Le Journal De 17h00 Du 05 Janvier 2023

TOPFM MAURITIUS

Play Episode Listen Later Jan 6, 2023 12:49


L'ancien -chef juge ArirangaPillayest décédéà l'âge de 77 ans ; Me ArirangaPillay est mort des suites d'une longue maladie. Rappelons qu'il avait été nommé juge puîné puis juge puîné principal par intérim de la Cour suprême de Maurice de 1987 à 1996. C'est le 1er mai 1996 qu'il a été nommé juge en chef de Maurice, prenant sa retraite le 13 juin 2007. Il faut également souligner, qu'après la démission d'AngidiChettiar, ArirangaPillayest devenu président par intérim du 18 février au 25 février 2002, date à laquelle Karl Offmann avait été nommé à ce poste. ArirangaPillay était aussi président de la Commission des services judiciaires et juridiques de Maurice, membre du Comité des Nations Unies sur les droits économiques, sociaux et culturels depuis 1997, ainsi que conseiller au Conseil d'administration du Centre africain d'études sur la démocratie et les droits de l'homme. Avant d'entamer une carrière dans le judiciaire, ArirangaPillaya étudié l'économie et les sciences politiques à la London School of Economics and Political Science de 1966 à 1969, obtenant un B.Sc (Econ), après quoi il a étudié le droit au Merton College d'Oxford, décrochant en 1971 un B.A en jurisprudence. Il a été admis au barreau du Lincoln's Inn, à Londres, en 1972. À son retour à Maurice, ArirangaPillaya pratiqué le droit et a travaillé comme conseiller juridique auprès du bureau du procureur général et du ministère de la Justice à Maurice jusqu'en 1987. Il a occupé de nombreux postes, entre autres Procureur de la Couronne, solliciteur général adjoint et conseiller parlementaire au bureau du procureur général et au ministère de la Justice. Les funérailles de l'ancien Chef juge auront lieu à 15 :30 ce jeudi, à l'Avenue Ollier quatre-Bornes. TOPFM présente ses plus vives condoléances aux proches de ArirangaPillay et tous ceux affligés par son départ.

Le Réveil Chérie
Quelle est la dernière fois où vous auriez mérité une couronne ? - Les questions tordues de Dimitri du 06 janvier

Le Réveil Chérie

Play Episode Listen Later Jan 6, 2023 2:52


Quelle est la dernière fois où vous auriez mérité une couronne ? - Les questions tordues de Dimitri du 06 janvier Chaque matin, à 7h50 sur Chérie FM, vous répondez avec Alex et Tiffany aux questions tordues de Dimitri !

Storiavoce
Le sens de la fête... au XVIIIe siècle, avec Pauline Valade

Storiavoce

Play Episode Listen Later Dec 26, 2022 47:00


Au XVIIIe siècle, Paris célébrait chaque événement lié à la Couronne de France : naissance royale, mariage princier, victoire militaire, etc. Dès lors, la Maison du Roi, le Bureau de la Ville et le Châtelet de Paris organisaient les réjouissances pour le peuple. Feux de joie, banquets, orchestres, lâchers d'oiseaux, distribution d'argent, Te Deum... Les manifestations de joie se mettaient en branle sous le contrôle des autorités qui en régulaient les rites : « La politique est affaire de passion, de croyance, d'émotion voire d'irrationnel. » nous dit Pauline Valade. Pour les autorités, les réjouissances étaient les signes tangibles d'une communion avec les sentiments du souverain. Invitée de Storiavoce, l'historienne qui vient d'être primée par l'Académie française, nous présente ce goût de la joie qui, tout au long du XVIIIe siècle, évolue jusqu'à la Révolution : comment ces réjouissances étaient-elles organisées ? Quels en étaient ces acteurs économiques ? Quel rôle jouait la police du roi dans leurs régulations et comment la population s'appropriait l'événement ?   L'invitée : Pauline Valade est spécialiste d'histoire moderne et enseignante. Elle est l'auteure de Le goût de la joie, réjouissances monarchiques et joie publique au XVIIIe siècle (Champs-Vallons, 424 pages, 26 €) et vient de co-éditer sous la direction de Michel Figeac La construction de l'Etat monarchique en France de 1380 à 1715 (Armand Colin, 26 €, 2022).` À lire aussi : "Exposition : à Versailles, le portrait intimiste de Louis XV" : https://bit.ly/3Giyxow "Deux petites princesses échangées pour une alliance" : https://bit.ly/3PUjg0v

Le Boost! de Drummondville
Dernière semaine avant Nowelll dans le Boost

Le Boost! de Drummondville

Play Episode Listen Later Dec 19, 2022 19:48


Combat insolite: on jase des grelots de Sean Paul Moment à Annie: Plate quand ton anniversaire tombe proche de Noël Ultime Combat de bouffe du Temps des Fêtes: Couronne de crevettes VS trempette Lp familial Jurassic Quest: épeler correctement CE dinosaure Découvrez qui remplacera dans Ça rentre au poste pendant les Fêtes

Attitude
SALUT L’ARTISTE, en partenariat avec la Ville de La Couronne présente, Un week-end Théâtral « Folies en scène » 3 pièces de Théâtre à applaudir ce weekend, les 17 et 18 décembre

Attitude

Play Episode Listen Later Dec 16, 2022 6:09


« SALUT L’ARTISTE, en partenariat avec la Ville de La Couronne présente, Un week-end Théâtral « Folies en scène » 3 pièces de Théâtre à applaudir ce weekend, […]

Prague Hebdo
Prague Hebdo #159

Prague Hebdo

Play Episode Listen Later Dec 12, 2022 17:34


L'allumeur de réverbères de retour sur le pont Charles - Kofola, l'autre boisson gazeuse de prédilection des Tchèques - Les joyaux de la Couronne de Bohême bientôt exposés

Incroyable !
L'hymne anglais est une création française

Incroyable !

Play Episode Listen Later Dec 11, 2022 2:39


Les premières notes de « God Save The Queen » évoquent immanquablement la Couronne anglaise, à quiconque tend l'oreille. Pourtant, l'air de cet hymne – on ne peut plus emblématique – provient de l'autre côté de la Manche... de la France, plus précisément ! Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

Radio Prague - Français
Une demi-heure en Tchéquie (06.12.2022)

Radio Prague - Français

Play Episode Listen Later Dec 6, 2022 24:30


Pouvoir d'achat en baisse - Joyaux de la Couronne de Bohême - Marché vietnamien de Sapa (rediff)

Une demi-heure en Tchéquie
Une demi-heure en Tchéquie (06.12.2022)

Une demi-heure en Tchéquie

Play Episode Listen Later Dec 6, 2022 24:30


Pouvoir d'achat en baisse - Joyaux de la Couronne de Bohême - Marché vietnamien de Sapa (rediff)

Attitude
Rugby Régional 1 – Culture Sport reçoit Jean-Pierre Chiarabini Président du COC La Couronne

Attitude

Play Episode Listen Later Dec 6, 2022 59:12


Chaque Lundi de 19h à 20h30 Didier et son équipe reviennent sur les rencontres du weekend, décortiquent les résultats, commentent l'actualité sportive locale, régionale, nationale et […]

Le jardin de Régine
Un peu d'huile de coude, fabriquez vous une couronne de Noel

Le jardin de Régine

Play Episode Listen Later Dec 5, 2022 2:37


durée : 00:02:37 - Le Jardin de Régine - France Bleu Gascogne

A suivre
La dernière nuit d'Anne Bonny (8/9)

A suivre

Play Episode Listen Later Dec 4, 2022 22:12


Une vie heureuse, mais une vie courte Un soir de fête, alors que l'équipage est ivre, le bateau est pris en chasse par un capitaine anglais.  Malgré le courage de Jack, Anne et Mary, l'équipage est fait prisonnier. Ils sont emmenés à fond de cale à Port-Royal, en Jamaïque, où ils seront jugés. Or un édit de la Couronne d'Angleterre condamne tous les pirates à la pendaison... La dernière nuit d'Anne BonnyDans une rue de la Nouvelle Orléans, vers 1780, une femme rencontre la Mort qui lui annonce qu'elle n'a plus qu'une nuit à vivre. Cette femme, c'est Anne Bonny. Aujourd'hui, c'est une vieille maquerelle qui gère d'une main de fer un bordel très couru, mais dans sa jeunesse, elle a été pirate. Elle convoque sa fille préférée, Apolline : elle veut lui léguer son entreprise et surtout lui dicter ses mémoires. Car les récits qui ont été faits de sa vie ne lui conviennent pas du tout — notamment celui d'un certain Capitaine Johnson qui la décrit dans son Histoire générale des pirates comme une femme sans vertu ni grandeur. Avant de tirer sa révérence, Anne aimerait bien donner sa version des faits. Alors, elle raconte : comment, née pauvre et bâtarde en Irlande, elle a traversé l'Atlantique pour arriver dans le Nouveau Monde, comment elle y a découvert la piraterie et surtout fait la connaissance du pirate Jack Rackham... embarqué sur le vaisseau du capitaine Jack Rackham, traqué par les Anglais.  A mesure que la nuit avance, Anne fait revivre sa jeunesse flamboyante et l'âge d'or de la piraterie... Mais jusqu'où faut-il croire son récit ?Depuis le 18e siècle, Anne Bonny fascine. Femme de mauvaise vie pour le capitaine Johnson, femme puissante dans l'imaginaire contemporain, son histoire a donné lieu à de nombreuses interprétations. La dernière nuit d'Anne Bonny joue avec les archives et les registres pour explorer la fascination qu'elle suscite, l'écart qui peut se creuser entre une figure historique et ses réinterprétations contemporaines. Sans jamais oublier de faire battre le cœur, et de raconter une grande histoire d'amour et de liberté.  Enregistrements : 2019-2022 - Réalisation : Sabine Zovighian et Arnaud Forest - Musique et chansons : Michael Liot - Prises de son : Sara Monimart - Bruitages : Franck Tassel - Violoncelle : Paul Colomb - Violon : Eugène Feygelson - Contrebasse : Romain Lécuyer - Chant additionnel : Michael Liot et Mathilde Ortscheidt - Collaboration artistique : Anne-Sophie Bailly - Illustration : Lola Félin - Comédiennes : Catherine Hiegel (Anne Bonny), Alice Belaïdi (Apolline), Aurélie Miermont (L'historienne), Victoire Du Bois (Anne Bonny, jeune), Audrey Stpuvski (La Mort), Louisde Blachère (Mary Read), Lucile Chevalier (Dorothy) - Comédiens : Marc-Henri Boisse (Le Capitaine Johnson), Antoine Reinartz (L'historien), Damien Zanoly (John Bonny), Robinson Stevenin (Jack Rackham), Didier Vinson (Le juge), Denis Ardent (L'assesseur) - Voix : Grégoire Lagrange, Guillaume Pottier, Jo Zeugma, Thom Lefèvre, Christian Paccoud, Simon Primard, Aurélien Lorgnier, Samuel Roger, Richard Gaitet, Stéphane Soo Mongo, Michael Perez, Vincent Chaumont, Elie Olivennes, Hanae Bossert, Etienne Gratianette et Michael Liot. - Michael Liot

Attitude
A partir de ce vendredi et jusqu'à dimanche la Couronne se mobilise pour le Téléthon en Charente

Attitude

Play Episode Listen Later Dec 2, 2022 8:44


« A partir de ce vendredi et jusqu'à dimanche la Couronne se mobilise pour le Téléthon en Charente, karaoké, animations sur le marché, repas dansant et […]

Le monde en questions
Entre Paris et Washington, une relation unique?

Le monde en questions

Play Episode Listen Later Dec 2, 2022 3:29


La visite d'État d'Emmanuel Macron aux États-Unis a permis de réchauffer une relation mise à mal par l'affaire des sous-marins pour l'Australie, il y a un an. Une visite d'État pour montrer l'importance que Joe Biden attache au lien avec « le plus vieil allié » des Américains. « Une relation unique », insiste-t-on des deux côtés. Mais comment l'expliquer ? Cette relation particulière trouve sa raison d'être dans l'histoire des deux nations. À plusieurs reprises, le sort de l'une a été conditionné par l'aide de l'autre. Et dans des circonstances particulièrement importantes. Pour les États-Unis, l'aide de la France a tout simplement permis l'indépendance de ces anciennes colonies britanniques. Pour la France, l'intervention des États-Unis à la fin de la Première Guerre mondiale, et surtout durant la Seconde Guerre, a tout simplement permis la victoire et la préservation de son indépendance – et de son rang sur la scène internationale.  À la fin du XVIIIe siècle, les trajectoires françaises et américaines offrent même des similarités exceptionnelles. En 1763, la Grande-Bretagne sort vainqueur de son conflit de sept ans avec la France, qui y perd par conséquent une bonne partie de ses possessions en Amérique du Nord, à l'exception notable de la Louisiane, qui sera vendue 40 ans plus tard aux Américains par Napoléon.  Londres remporte donc la guerre de Sept Ans, mais la Couronne britannique est ruinée et cherche de nouvelles recettes. Et c'est l'imposition d'une taxe sur les exportations de thé dans les colonies américaines qui va mettre le feu aux poudres, déclenchant la guerre d'indépendance qui va créer les États-Unis. ► À lire aussi : Le dîner d'État, moment fort de la visite d'Emmanuel Macron à Washington Des intérêts communs  Et les colons en révolte vont être aidés, de manière décisive, par la monarchie française, désireuse de prendre sa revanche sur la Grande-Bretagne. Grâce à l'action de Lafayette notamment, les 13 colonies britanniques deviennent les États-Unis. Mais le royaume de France sort exsangue financièrement de cette intervention en faveur des Américains, ce qui pousse Louis XVI à convoquer des états généraux en mai 1789, pour trouver de nouvelles recettes. Ceux-ci vont déboucher sur la Révolution française. Cet incroyable enchevêtrement historique aboutit, à quelques années d'intervalle, à la création de deux républiques, reposant sur des valeurs très proches, dans un monde dominé alors par le système monarchique. Cette communauté de destin ne sera jamais démentie au fil des décennies, en dépit des nombreux épisodes de crispation, voire de compétitions, entre Paris et Washington. Aujourd'hui, les systèmes politiques restent proches, avec des différences bien sûr. Mais la figure centrale du président, élu au suffrage universel, et donc le rôle essentiel que joue l'élection présidentielle dans les deux pays, contribuent à cette amitié transatlantique. Il ne faut pas être naïf : les sujets de discorde ne manquent pas. Depuis un siècle, la relation est devenue asymétrique entre la nouvelle superpuissance américaine et l'ex-superpuissance française. Les relations de Washington avec Londres et Berlin sont aussi très fortes, mais sur un registre différent. Au final, on peut dire qu'il y a bien quelque chose d'unique dans cette relation complexe, mais toujours vive entre Paris et Washington. ► À lire aussi : Biden et Macron réaffirment leur alliance «essentielle» malgré les tensions des derniers mois

Café Crème Sport
NFL - Semaine 11 : Jalen Ramsey aurait-il perdu sa couronne ?

Café Crème Sport

Play Episode Listen Later Nov 24, 2022 52:33


Nouvelle semaine, nouveaux podcast ! Jalen Ramsey est-il toujours le numéro 1 chez les Cornerbacks ? Faut-il s'inquiéter pour Josh Allen ? Pourquoi Najee Harris est-il un si gros échec ? Et que peut-on conclure du succès de Jean-François Samedi aux Colts ? Beaucoup de questions, autant de réponses !

Focus
239. "The Crown", la pépite Netflix fait débat

Focus

Play Episode Listen Later Nov 11, 2022 21:19


Le petit joyau de Netflix serait-il devenu l'ennemi de la Couronne ? Deux mois après la disparition de la reine Elizabeth II et l'accession au trône de son fils devenu Charles III, la saison 5 de "The Crown" est disponible sur la plateforme de streaming depuis le 9 novembre. Les critiques élogieuses n'occultent pas le scandale habituel que provoque chaque nouvelle saison de "The Crown". Pourquoi cette saison est-elle la plus controversée ? La série prend-elle trop de liberté par rapport aux faits historiques ? Quelle pourrait-être la suite de la franchise "The Crown" ? Du lundi au jeudi, Marion Calais revient sur un fait marquant de l'actualité avec les reporters, les correspondants et les experts de RTL. Le vendredi, c'est "Focus Culture" avec Anthony Martin et l'équipe de "Laissez-vous tenter". Et chaque dimanche dans "Focus Dimanche" Mohamed Bouhafsi prend le temps de faire un zoom sur les sujets d'actualité de la semaine et donnent la parole à ceux qui la font.

Président Magnien
Les histoires de Charles Magnien : Coup de tonnerre pour la Couronne norvégienne et le Cap d'Agde, meilleure plage nudiste d'Europe - 10/11

Président Magnien

Play Episode Listen Later Nov 10, 2022 2:44


Chaque jour, Charles Magnien vous dévoile trois histoires insolites de l'actualité. La matinale 100% opinions et auditeurs 3ème saison pour Apolline de Malherbe aux commandes d'Apolline Matin. Cette année, de nouvelles voix viennent rejoindre l'équipe. L'humoriste Arnaud Demanche viendra chaque matin dialoguer avec les auditeurs à 7h20 (le « 3216 d'Arnaud Demanche ») et proposera un billet d'humeur grinçant et piquant à 8h20 (« Vivement Demanche ») ! Marguerite Dumont aux journaux et Amélie Rosique pour la chronique « RMC s'engage pour vous » rejoindront également l'équipe d'Apolline Matin pour une matinale 100% info, engagée et d'opinions.

Un Jour dans l'Histoire
Roger Casement : grandeur et disgrâce d’un héros - Un Jour dans l'Histoire - 03/11/2022

Un Jour dans l'Histoire

Play Episode Listen Later Nov 2, 2022 33:22


Nous sommes le 3 août 1916, au nord de Londres, à la prison de Pentonville. Peu avant 9 heures, un homme est amené dans la cour où a été dressé une potence. « Il était fort et droit », racontera le prêtre qui l'accompagne aux reporters qui sont présents de l'autre côté des murs, à l'entrée du bâtiment. Accusé de haute trahison, de sabotage et d'espionnage contre la Couronne britannique, Sir Roger Casement a été condamné à la pendaison. Moins d'une quinzaine d'années plus tôt, ce consul britannique avait enquêté sur les atrocités commises dans le Congo de Léopold II, puis sur les exactions perpétrées en Amazonie contre les Indiens. Anobli par George V, il était alors considéré comme l'un des grands héros du Royaume-Uni. Son combat aux côtés des nationalistes irlandais va le faire passer, aux yeux des Anglais, pour un traître. Ses nombreuses relations homosexuelles vont signer sa disgrâce. « C'était un bon compagnon, dira de lui Joseph Conrad, l'auteur de « Lord Jim » et de « Au cœur des ténèbres », mais déjà en Afrique je trouvais que c'était un homme littéralement sans esprit. Je ne veux pas dire qu'il était stupide, mais il était pure émotion. Par sa force émotionnelle (...) il a fait son chemin, par pur tempérament. Une personnalité véritablement tragique: dont il avait tous les traits, excepté la grandeur. Rien que la vanité. Sauf que cela n'était pas encore visible au Congo. » Alors qui était Roger Casement ? Un héros, un traître, un sodomite ? Invité : François Reynaert, auteur de « Roger – Héros, traître et sodomite » éditions Fayard.

AZUR FM
INFOS LOCALES DU 31 OCTOBRE 2022

AZUR FM

Play Episode Listen Later Oct 31, 2022 4:34


Sujets traités :  Plus que 24 jours avant le début du Marché de Noël de Colmar, qui se tiendra jusqu'au 29 décembre. Une édition 2022 qui se veut sous le signe de la sobriété énergétique, point central de l'organisation. Avec une adaptation des horaires d'ouverture et d'illuminations, mais aussi une baisse drastique de la consommation énergétique générale, c'est un Marché de Noël qui se doit d'être plus responsable. Les précisions de Claire Weiss, Directrice de l'Office de Tourisme de Colmar et sa région. Autre nouveauté pour cette édition 2022 : une grande roue de 38m de haut sera installée rue du chasseur, à l'arrière de la Montagne Verte, dans laquelle il sera possible de se restaurer. Elle aussi se verra adaptée, avec un éclairage alimenté par énergie solaire. Toutes les informations sont à retrouver sur le site tourisme-colmar.com, des propos recueillis par Anne Sophie FELTZ. Depuis hier, l'aéroport de Strasbourg-Entzheim affiche 26 destinations, soit 5 de plus de plus que l'hiver dernier. Deux d'entre elles, Porto, avec deux vols hebdomadaires, et Las Palmas, un vol hebdomadaire, sont des nouvelles lignes qui seront opérées respectivement par Ryanair et Volotea. Europa-Park, un incident a interrompu le fonctionnement du « Silverstar », le célèbre grand huit  situé à l'entrée du parc de loisirs allemand, hier dimanche, aux alentours de midi, des faits rapportés par plusieurs témoins sur les réseaux sociaux. Les passagers ont été évacués par la sécurité du parc. Accident spectaculaire, hier dimanche, vers 12h30, sur la RD 415 à hauteur de Lapoutroie. Une Hyundai conduite par un homme âgé de 90 ans est sortie de la route avant de plonger dans une rivière en contrebas. Les pompiers sont intervenus avec le renfort du Grimp, venu de Colmar, afin d'évacuer l'homme, prisonnier de l'habitacle. Plus de peur que de mal, légèrement blessé, il a été transporté vers l'hôpital Pasteur de Colmar. A 12 ans, Élise Riehl est devenue championne de France de pole dance, dans la catégorie 10-13ans, une discipline qui associe acrobatie et danse, qu'elle pratique depuis déjà six ans. La collégienne, originaire de Dauendorf, dans le nord de l'Alsace, tentera en décembre prochain, de décrocher le titre de championne du Monde. Direction la Vallée de la Bruche, la salle du bar de la Couronne verte, à Barembach, devient monument historique. L'annonce était attendue par les propriétaires de ce commerce ouvert à la fin du XIXe et par les descendants de Camille Braun, le peintre à l'origine des œuvres.  Plusieurs peintures et une partie du mobilier ont été inscrits aux Monuments historiques. La Collectivité européenne d'Alsace a programmé le renouvellement de la bande de roulement sur la route des Vins, la RD1bis ce mercredi 2 et jeudi 3 novembre de 7 h à 18 h à la hauteur de Kaysersberg Vignoble dans la traversée de Sigolsheim. La route des Vins sera fermée à la circulation pendant toute la durée du chantier. Les particuliers en véhicules légers suivront un itinéraire de déviation par Ammerschwihr comme les poids lourds qui devront cependant rester sur la RD415. La CeA appelle à la plus grande prudence. Plus de 10 400 usagers circulent quotidiennement sur cet axe dont plus de 500 poids lourds.  En football, le Racing club de Strasbourg a réussi à arracher le point du nul samedi, en toute fin de match face à Marseille. Après avoir longtemps été mené 2 à 0 à domicile, les bleus et blancs ont réussi à se ressaisir dans le dernier quart d'heure, avec un but de Lebo Mothiba. Kevin Gameiro a ensuite délivré le stade, avec une belle reprise de volée, dans le temps additionnel. Score final : 2-2. Prochain match samedi, avec un déplacement en Corse à Ajaccio. Coup d'envoi à 17h.

INFORMATION LOCALE
31 OCTOBRE 2022

INFORMATION LOCALE

Play Episode Listen Later Oct 31, 2022 4:34


Sujets traités :  Plus que 24 jours avant le début du Marché de Noël de Colmar, qui se tiendra jusqu'au 29 décembre. Une édition 2022 qui se veut sous le signe de la sobriété énergétique, point central de l'organisation. Avec une adaptation des horaires d'ouverture et d'illuminations, mais aussi une baisse drastique de la consommation énergétique générale, c'est un Marché de Noël qui se doit d'être plus responsable. Les précisions de Claire Weiss, Directrice de l'Office de Tourisme de Colmar et sa région. Autre nouveauté pour cette édition 2022 : une grande roue de 38m de haut sera installée rue du chasseur, à l'arrière de la Montagne Verte, dans laquelle il sera possible de se restaurer. Elle aussi se verra adaptée, avec un éclairage alimenté par énergie solaire. Toutes les informations sont à retrouver sur le site tourisme-colmar.com, des propos recueillis par Anne Sophie FELTZ. Depuis hier, l'aéroport de Strasbourg-Entzheim affiche 26 destinations, soit 5 de plus de plus que l'hiver dernier. Deux d'entre elles, Porto, avec deux vols hebdomadaires, et Las Palmas, un vol hebdomadaire, sont des nouvelles lignes qui seront opérées respectivement par Ryanair et Volotea. Europa-Park, un incident a interrompu le fonctionnement du « Silverstar », le célèbre grand huit  situé à l'entrée du parc de loisirs allemand, hier dimanche, aux alentours de midi, des faits rapportés par plusieurs témoins sur les réseaux sociaux. Les passagers ont été évacués par la sécurité du parc. Accident spectaculaire, hier dimanche, vers 12h30, sur la RD 415 à hauteur de Lapoutroie. Une Hyundai conduite par un homme âgé de 90 ans est sortie de la route avant de plonger dans une rivière en contrebas. Les pompiers sont intervenus avec le renfort du Grimp, venu de Colmar, afin d'évacuer l'homme, prisonnier de l'habitacle. Plus de peur que de mal, légèrement blessé, il a été transporté vers l'hôpital Pasteur de Colmar. A 12 ans, Élise Riehl est devenue championne de France de pole dance, dans la catégorie 10-13ans, une discipline qui associe acrobatie et danse, qu'elle pratique depuis déjà six ans. La collégienne, originaire de Dauendorf, dans le nord de l'Alsace, tentera en décembre prochain, de décrocher le titre de championne du Monde. Direction la Vallée de la Bruche, la salle du bar de la Couronne verte, à Barembach, devient monument historique. L'annonce était attendue par les propriétaires de ce commerce ouvert à la fin du XIXe et par les descendants de Camille Braun, le peintre à l'origine des œuvres.  Plusieurs peintures et une partie du mobilier ont été inscrits aux Monuments historiques. La Collectivité européenne d'Alsace a programmé le renouvellement de la bande de roulement sur la route des Vins, la RD1bis ce mercredi 2 et jeudi 3 novembre de 7 h à 18 h à la hauteur de Kaysersberg Vignoble dans la traversée de Sigolsheim. La route des Vins sera fermée à la circulation pendant toute la durée du chantier. Les particuliers en véhicules légers suivront un itinéraire de déviation par Ammerschwihr comme les poids lourds qui devront cependant rester sur la RD415. La CeA appelle à la plus grande prudence. Plus de 10 400 usagers circulent quotidiennement sur cet axe dont plus de 500 poids lourds.  En football, le Racing club de Strasbourg a réussi à arracher le point du nul samedi, en toute fin de match face à Marseille. Après avoir longtemps été mené 2 à 0 à domicile, les bleus et blancs ont réussi à se ressaisir dans le dernier quart d'heure, avec un but de Lebo Mothiba. Kevin Gameiro a ensuite délivré le stade, avec une belle reprise de volée, dans le temps additionnel. Score final : 2-2. Prochain match samedi, avec un déplacement en Corse à Ajaccio. Coup d'envoi à 17h.

Choses à Savoir
Comment Meghan Markle pourrait-elle devenir Reine ?

Choses à Savoir

Play Episode Listen Later Oct 24, 2022 2:26


Après le décès de la Reine Elizabeth II, le 8 septembre dernier, son fils aîné est devenu Roi, sous le nom de Charles III. Il succède à sa mère en vertu du seul droit d'aînesse. En effet, au Royaume-Uni, comme dans d'autres Monarchies européennes, la règle de la primogéniture mâle a été abolie. Elle voulait que les hommes accèdent au trône en priorité, quelle que soit leur position dans la famille royale. Ainsi, un frère cadet devenait Roi avant sa sœur aînée. Il est aussi à noter que, malgré les rumeurs qui couraient sur une possible abdication du nouveau Roi en faveur de son fils William, plus apprécié des Anglais, la succession s'est déroulée sans encombres. Une situation très improbable À la faveur de cet événement, certains journaux posent des questions qui, à vrai dire, sont assez vaines. Certains se demandent ainsi si la duchesse de Sussex, épouse du prince Harry, pourrait devenir Reine un jour. Le sort de cette princesse, ex Meghan Markle, fait couler beaucoup d'encre depuis que le couple a décidé de vivre en partie aux États-Unis et de renoncer aux engagements que les membres de la famille royale assument en principe. La duchesse de Sussex deviendra Reine si son mari devient Roi. Mais un tel événement est très peu probable. En effet, le prince Harry n'occupe que la sixième place dans l'ordre de succession au trône. Pour qu'il puisse un jour y accéder, il faudrait donc qu'une série de malheurs sans précédent s'abatte sur les membres de la famille royale. En effet, il faudrait que les enfants du nouveau prince de Galles, les princes George et Louis, ainsi que la princesse Charlotte, meurent très jeunes, sans avoir eu le temps de se marier et d'avoir eux-mêmes des enfants. Cette situation est très improbable, mais pas impossible. On se souvient, par exemple, que les trois fils de Philippe le Bel, Louis X, Philippe V et Charles IV n'eurent pas de fils vivants. Ainsi, en 1328, la Couronne de France passa à un cousin. Une situation que personne n'avait anticipée. Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

Le rendez-vous Tech
RDV Tech 482 – Papa, j'ai eu la couronne d'or ! – Surface, Quest Pro, Photos ADN, Uber et taxis

Le rendez-vous Tech

Play Episode Listen Later Oct 18, 2022 84:24


Au programme :Event Microsoft Surface, on en retient quoi ?Event Meta Connect 2022, y'avait des choses intéressantes ?La photo par ADNLes taxis dans UberNavigo sur SmartphoneEt le reste de l'actu…Liens :

French Expat Le Podcast
Non, tous les Britanniques n'idolâtrent pas la couronne d'Angleterre

French Expat Le Podcast

Play Episode Listen Later Oct 5, 2022 37:58


Le 8 septembre dernier, la BBC interrompait ses programmes et diffusait une annonce solennelle, depuis reprise par les médias du monde entier : la Reine Elisabeth 2 est morte à l'âge de 96 ans dans sa résidence d'été préférée, à Balmoral en Ecosse. S'en sont suivis 10 jours de deuil national qui se sont terminés par des funérailles retransmises sur les télés du monde entier il y a de cela 15 jours à peine.Alors non, French Expat n'est pas devenu pro-monarchie du jour au lendemain, mais nous avons décidé aujourd'hui d'explorer ce lien si spécial qu'entretient le peuple Britannique avec la couronne d'Angleterre, et la quasi adoration que certains de ses ressortissants avaient pour la Reine Elisabeth II.Ce lien : d'où vient-il, à quoi celui-ci ressemble-t-il chez des immigrés installés en Angleterre et comment peut-il évoluer ?Aujourd'hui je m'entretiens avec Leila Lamnaouer, la rédactrice en chef de French Morning à Londres.Retrouvez tous les podcasts de French Morning à www.frenchmorning.com/podcastSuivez les coulisses de French Expat Le Podcast sur les réseaux sociaux :

Immersions
L'ÉCOSSE ET LA MONARCHIE - Une relation complexe avec la couronne britannique

Immersions

Play Episode Listen Later Sep 30, 2022 8:10


Elizabeth II a poussé son dernier souffle le 8 septembre 2022 dans le château de Balmoral, au cœur de la région d'Aberdeenshire, en Écosse. C'est dans ce pays, pourtant traversé par un puissant courant indépendantiste que les hommages ont été les plus émouvants. Julien Fautrat, envoyé spécial de RTL, revient sur ce paradoxe écossais : on peut se méfier de Londres mais aimer et respecter la famille royale. "Immersions" est le podcast des meilleurs reportages de RTL. Ceux qui font la richesse de notre antenne, qu'ils soient tournés au bout du monde ou au coin de la rue.

Choses à Savoir ÉCONOMIE
Combien coûte la famille royale aux Britanniques ?

Choses à Savoir ÉCONOMIE

Play Episode Listen Later Sep 26, 2022 2:25


Après le jubilé de platine de la Reine Elizabeth II, en juin dernier, les funérailles de la souveraine viennent de donner lieu à une manifestation grandiose. Dans les prochains mois, le couronnement du nouveau monarque, Charles III, sera encore l'occasion, pour les Britanniques, de montrer leur sens de l'apparat. Mais tous ces événements, sans doute très dispendieux, remettent en lumière la question toujours controversée du coût de la Monarchie. Elle fait cependant l'objet, de nos jours, d'un traitement plus transparent. En effet, un rapport financier est publié chaque année sur le sujet. Il précise notamment le montant de la subvention royale, qui remplace la liste civile. Cette somme, d'un peu plus de 86 millions de livres pour l'exercice 2021/2022, subvient aux dépenses occasionnées par les réceptions, les voyages officiels, les salaires du personnel ainsi que l'entretien des palais royaux. Un coût d'1,50 euro par habitant Cette somme représente un coût moyen de près d'1,50 euro pour chaque Britannique. Et encore comprend-il le coût de la réfection de Buckingham Palace, qui est actuellement en travaux. Si on retranche ces frais, la Monarchie coûterait 89 centimes à chaque contribuable. En fait, un tel calcul ne rend pas vraiment compte de la réalité. De fait, chaque Anglais ne paie pas directement cette somme, sous forme d'impôt. En effet, la Couronne, en non pas la personne du souverain, possède des terres et des bâtiments, dont elle transfère les revenus à l'État. En échange, les pouvoirs publics reversent au monarque une partie de ces ressources. Du fait des travaux du palais de Buckingham, un quart de ces revenus passe dans les caisses royales. Par contre, c'est bien le contribuable britannique qui paie certaines dépenses. C'est surtout le cas des frais liés à la sécurité du souverain et de la famille royale. Leur montant n'est pas dévoilé, pour des raisons de sécurité nationale. Ce secret irrite certains Britanniques. Mais d'autres rappellent que la Monarchie, par les somptueux spectacles qu'elle sait mettre en scène, attire des millions de touristes, remplissant ainsi les caisses de l'État plus qu'elle ne les vide. Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

Revue de presse française
À la Une: le dernier voyage

Revue de presse française

Play Episode Listen Later Sep 20, 2022 4:18


Quatre milliards de personnes dans le monde ont suivi hier les funérailles de la reine Elizabeth II. Certains journaux s'émerveillent, à l'instar du Figaro : « splendeur et recueillement », titre le journal. « Recueillement, donc commente Le Figaro, mais aussi uniformes chamarrés, hymnes et marches funèbres, l'Angleterre, par son faste et sa dignité, a incontestablement redoré sa Couronne ; et redonné à l'idée de pouvoir des lettres de noblesse. » D'autres journaux poussent un ouf de soulagement… Comme Le Télégramme : « enfin, on va en sortir, soupire le quotidien breton. Car depuis dix jours, nous sommes suspendus à la scénographie des funérailles royales que nous imposent les chaînes d'information dans un grand élan de nostalgie monarchique. Comme si la France avait oublié la République. Dix jours de deuil interminables à ressasser un rituel coûteux et compassé. » Une fois le rêve achevé… Reste que « les Britanniques ont décidément ce petit quelque chose en plus, s'exclame Libération. Qui d'autre pourrait mélanger uniformes et tenues plus curieuses, collants, collerettes et tricornes hérités du Moyen Age, bonnets en poils d'ours et queues-de-pie, sans oublier Emma, le poney de la reine, et Sandy et Mick, ses deux derniers corgis, sans provoquer une hilarité nerveuse ? Face à ce cérémonial invraisemblable, dont la facture finale pourrait s'élever à quelque 9,2 millions d'euros, les quelque 500 dignitaires étrangers présents, habitués à tous les honneurs, faisaient finalement pâle et discrète figure, relève encore Libé, disséminés au fond de l'abbaye de Westminster. Ce jour n'était pas le leur. Il n'était même pas celui de la reine. Mais plutôt celui d'une nation qui souhaitait rendre hommage à une présence constante dans sa vie. » Alors, « demain, la vie ordinaire reprendra ses droits et les soucis aussi, pointe Sud-Ouest. Dans une économie déjà fragilisée par le Brexit et l'inflation, on sait que les dix jours de deuil national au cours desquels tout s'est arrêté risque de faire entrer le Royaume-Uni en récession. Et c'est là que peut-être, une fois le rêve achevé, nous nous estimerons de ce côté-ci du Channel heureux de vivre en République. » Assemblée générale de l'ONU : un monde plus que jamais fracturé Les grands de ce monde, quasiment tous réunis hier à Londres pour les funérailles de la reine, se retrouvent ce mardi à New-York pour l'Assemblée générale des Nations unies… Et jamais « le risque de fragmentation » n'a été aussi grand, pointe Le Monde. En effet, précise le quotidien du soir, « le conflit en Ukraine révèle une nouvelle cartographie des rapports de force mondiaux. D'un côté, les Occidentaux et leurs alliés, emmenés par des États-Unis fatigués de jouer les gendarmes du monde, mais fers de lance du soutien à l'Ukraine dans une Europe traumatisée par le retour de la guerre. De l'autre, la Russie, membre du Conseil de sécurité, accusée de violer la charte des Nations unies en envahissant son voisin, et soutenue avec prudence et non sans arrière-pensées par la Chine. Enfin, des pays d'Asie, d'Afrique – comme l'Afrique du Sud –, du Moyen-Orient et d'Amérique du Sud forment un groupe hétérogène, représenté par l'Inde, qui ne veut pas choisir son camp et s'inquiète des conséquences diplomatiques, alimentaires et énergétiques de cette guerre sur le continent européen. » Et Le Monde de conclure : « tout l'enjeu de cette Assemblée générale des Nations unies sera, pour les États-Unis et les Européens, de tenter de réduire la fragmentation en cours. » France : 250 millions pour promouvoir le vélo ! Enfin, en France, c'est Le Parisien qui l'annonce : la Première ministre Elisabeth Borne présente ce mardi un plan pour booster l'usage de la bicyclette. « Un changement de braquet, s'exclame le journal. 250 millions d'euros, c'est le montant que l'exécutif prévoit de consacrer l'année prochaine pour aider les communes à construire des pistes cyclables et des parkings sécurisés. Voilà ce qui ressort du plan vélo que s'apprête à dévoiler, ce mardi, la Première ministre. » Les associations de cyclistes applaudissent d'ores et déjà. D'ailleurs, « ce mardi, précise Le Parisien, l'Hôtel Matignon va prendre pour l'occasion des airs de mini-ville, avec circuit dans la cour, panneaux de signalisation, stands de réparation de bicyclettes et de sensibilisation à la sécurité routière. Des écoliers sont attendus. Plusieurs ministres doivent venir en pédalant. "Au moment où on a beaucoup soutenu le carburant et la voiture, il est important de montrer que l'on soutient aussi d'autres usages, soulignele ministre des Transports, Clément Beaune, interrogé par le journal. On veut faire du vélo un vrai moyen de transport et pas juste un instrument de loisir". »

L'édito du Figaro
«Les leçons de la Couronne», par Etienne de Montety

L'édito du Figaro

Play Episode Listen Later Sep 19, 2022 2:33


L'heure du monde
Les funérailles de la reine Élisabeth II, et la mobilisation environnementale des jeunes

L'heure du monde

Play Episode Listen Later Sep 19, 2022 59:15


Anyck Béraud et Kim Vermette font le point sur les funérailles de la reine Élisabeth II et l'hommage d'Ottawa à la défunte; Mathieu Gohier explique les relations complexes entre la Couronne britannique et les Premières Nations; et David Savoie et l'auteur Karel Mayrand parlent de la mobilisation environnementale des jeunes.

Le débat des grandes voix
Le patrimoine de la couronne britannique : de quoi hérite Charles III ?

Le débat des grandes voix

Play Episode Listen Later Sep 18, 2022 28:12


Tous les samedis et dimanches soir de 19h30 à 20h, Pierre de Vilno reçoit ses invités dans Panorama, votre rendez-vous société sur vos habitudes, vos craintes et vos envies.

Invité Afrique
Décès d'Elizabeth II: «De nombreux territoires africains ont eu des réactions contrastées»

Invité Afrique

Play Episode Listen Later Sep 16, 2022 5:01


Depuis la mort d'Elizabeth II, les hommages affluent de par le monde. Mais certaines voix discordantes se font entendre, notamment en Afrique, chez les anciennes colonies britanniques. Ce qui rappelle certains épisodes sombres de la décolonisation à partir des années 1950, qui se sont notamment déroulés sous le règne d'Elizabeth II. Entretien avec Maud Michaud, maîtresse de conférences à l'université du Mans, spécialiste de la décolonisation britannique. À la mort d'Élizabeth II, les Combattants pour la liberté économique (EEF), parti d'idéologie panafricaniste, en Afrique du Sud, ont dit qu'ils ne pleuraient pas la reine. J'imagine que ce n'est pas une surprise cette réaction ? Maud Michaud : Ce n'est pas vraiment une surprise en effet. Il y a de nombreux territoires en Afrique qui ont des réactions contrastées à la mort de cette reine, qui a été reine à un moment où le Royaume-Uni était encore à la tête de nombreux territoires sur le continent africain et qui a donc vu le vent du changement souffler sur tous ces territoires qui sont devenus indépendants dans les années 1950-1960, parfois dans la violence. La violence a été particulièrement forte au Kenya où les réactions ont également été très partagées au décès d'Élizabeth II. La guerre de décolonisation était très sanglante. Que s'est-il passé ? La décolonisation du Kenya a été marquée par le sang et la violence, car c'est un territoire qui faisait un peu exception. C'était l'une des rares colonies de peuplement du continent africain où petit à petit, des colons, notamment des aristocrates, se sont installés sur ces terres qui étaient réputées très fertiles et plus saines que l'Afrique de l'Ouest, et ont créé là-bas de grands domaines de plantation de thé et de café notamment, en déplaçant et en expropriant des agriculteurs autochtones, notamment ceux qui appartenaient à l'un des peuples kényans bantous, qui s'appelait les Kikuyus. Et dans les années 1950, certains de ces agriculteurs décident de se rebeller contre cette présence de colons britanniques blancs qui les ont expropriés, qui les empêchent de voyager librement également et qui décident d'essayer de faire valoir leurs droits contre cette minorité blanche. On parle d'environ 10 000 colons blancs qui tiennent à la fois les institutions politiques du pays, mais également, bien entendu, toute l'économie qui tourne autour de l'agriculture de ce pays. Cela a été la révolte de ce qu'on a appelé des « Mau Mau ». Comment l'empire britannique a tenté de briser ce mouvement ? Les Mau Mau étaient au départ une société secrète qui utilisait des méthodes assez violentes, notamment à l'encontre d'autres Kényans, d'autres Kikuyus qui, selon eux, collaboraient avec les Britanniques. On assiste à des actes terroristes, des assassinats et les Britanniques déclarent l'état d'urgence en 1952 pour lutter contre cette société secrète. Et la façon dont les Britanniques ont maté cette rébellion, en tuant, en exécutant, en pendant les rebelles -on estime qu'il y a environ 20 000 rebelles tués durant cette période, de 1952 en gros jusqu'à 1960-, notamment en utilisant des camps de détention, des camps de travail. Et durant très longtemps, le gouvernement britannique a bien fait en sorte de cacher toutes les archives qui pouvaient documenter cet épisode sanglant de la décolonisation de l'empire britannique. Je pense que ce qui s'est passé en 2013 avec la compensation et les excuses formelles qui ont été données à certains vétérans ont en fait ouvert la porte à d'autres demandes de la part d'autres territoires du Commonwealth aujourd'hui, ou tout simplement de l'ancien empire britannique. Donc, c'est des procès qui sont peut-être à venir puisque l'institution, qu'est la monarchie, a du mal encore à regarder en face et à documenter, à offrir la documentation nécessaire pour que des enquêtes d'historiens soient faites sur ces problématiques. En 2013, le procès, qui a ainsi vu certains Mau Mau gagner et être compensés pour les torts et les tortures qu'ils avaient subies dans les années 1950 au Kenya, avait été rendu possible grâce au travail d'historiens. On pourrait répondre quelque part que la reine Élizabeth II n'y est pour rien dans ces violences ? Tout à fait, bien entendu. Ce n'est certainement pas la reine qui a ordonné que ces révoltes soient matées dans le sang, mais son gouvernement, son administration coloniale et ceux qui la représentaient dans ces territoires le faisaient en son nom, puisque c'était bien une colonie de la Couronne. Un autre pays africain où la décolonisation a entraîné des troubles, c'est le Ghana. Pourtant, l'empire britannique a géré ce processus très différemment de celui du Kenya. Les violences ont été bien moindres. Pourquoi et comment cela s'est passé au Ghana ? Les discussions avec les leaders indépendantistes se faisaient beaucoup plus sereinement. Et il est vrai que pendant un moment, le Ghana a pu faire figure de décolonisation modèle. C'est le premier territoire qui devient indépendant de l'empire britannique grâce aux actions du président Kwame Nkrumah. On a en tête les images de la reine Élizabeth qui danse avec Kwame Nkrumah lors d'un sommet où elle semble avoir voulu justement montrer que, même si le Ghana était devenu indépendant, il faisait partie de la grande famille du Commonwealth. Donc, au Ghana, les choses se sont passées vraiment complètement autrement, même en dehors du continent africain.

La France bouge - Elisabeth Assayag
La saga de Cognac Hine, unique fournisseur de la Couronne d'Angleterre depuis 1962

La France bouge - Elisabeth Assayag

Play Episode Listen Later Sep 15, 2022 3:05


Tous les jours du lundi au vendredi dans Saga, Solène Godin retrace la saga d'une entreprise française.

Aujourd'hui l'économie
La Couronne britannique: un contributeur net à l'économie du royaume

Aujourd'hui l'économie

Play Episode Listen Later Sep 14, 2022 3:35


À partir de ce mercredi 14 septembre, les Britanniques pourront rendre un dernier hommage à leur reine au palais de Westminster. Des centaines de milliers sont attendus, avec souvent une fleur ou un objet. Les ventes de ces souvenirs vont s'envoler. La couronne est aussi un business florissant pour l'économie britannique. Le chagrin des sujets de la Couronne est immense. Il efface momentanément le ressentiment éprouvé par les ménages les plus pauvres, durement éprouvés par l'inflation à deux chiffres qui sévit en ce moment au Royaume-Uni, à l'égard de cette famille de nantis. Le coût exorbitant du train de vie de la famille royale est un sujet de polémique récurrent. Pour alimenter ce débat épidermique, les économistes pondent régulièrement des études coûts/bénéfice et leur conclusion est unanime : la Couronne rapporte bien plus à l'ensemble de l'économie qu'elle ne coûte au contribuable. Entre l'allocation annuelle remise à la famille Windsor et les frais occasionnés pour assurer la sécurité de ses membres, le coût serait de l'ordre 500 millions de livres, et le bénéfice pour l'économie britannique, cinq fois plus élevé, de 2,5 milliards de livres, d'après l'estimation du consultant Brand Finance, soit environ 3 milliards d'euros. C'est le tourisme qui bénéficie le plus de l'effet « Couronne d'Angleterre » Dans ce secteur, les retombées sont de l'ordre de 500 millions de livres par an. En prenant en compte l'industrie des produits dérivés, les bénéfices de l'hôtellerie, de la restauration et les recettes des lieux visités. Le palais de Buckingham et le château de Windsor font partie des 10 sites les plus visités au Royaume-Uni. Les entreprises britanniques profitent aussi de l'effet Couronne. Le sceau royal, accordé à 800 sociétés, doperait leur bénéfice de 10%. La célèbre épicerie de luxe Fortnum & Mason, l'un des fournisseurs officiels de Sa Majesté, pour le thé notamment, fait partie des heureux élus, elle a d'ailleurs mis son drapeau en berne en signe de deuil et de reconnaissance. La famille royale est devenue une marque qu'il faut entretenir et promouvoir pour garantir le retour sur investissement Les événements de la famille, les naissances, les mariages, mais aussi les divorces ou les funérailles, sont autant d'occasions de soigner ou de protéger cette marque avec une communication millimétrée. Le mariage du prince William et de Kate a été vu par 200 millions de téléspectateurs à travers le monde. C'était une formidable campagne de publicité pour la « Firme ». La « Firme », c'est comme ça que les Britanniques surnomment affectueusement la famille royale en évoquant ses membres et leurs affaires fructueuses. Avec la disparition de la reine, cette firme a perdu sans doute son meilleur atout. Elisabeth II était extrêmement populaire chez elle, et dans le reste du monde. Le halo de la couronne avait fait d'elle, et de ses enfants, les meilleurs ambassadeurs du commerce extérieur britannique.  C'est maintenant sur les épaules du nouveau roi, Charles III, que repose la prospérité de ce business de la Couronne Il est loin d'avoir la popularité de sa mère, aussi a-t-il intérêt à y remédier pour assurer la pérennité de la firme. Il a fait comprendre qu'il réduirait le train de vie de la Couronne. Cela pourrait rehausser sa cote, mais cela n'éteindra sans doute pas la polémique sur le régime d'assistés dont bénéficient les Windsor. Un débat aussi vieux que la Couronne.

RTL Matin
LENGLET-CO - Comment Charles III compte diminuer le train de vie de la monarchie

RTL Matin

Play Episode Listen Later Sep 12, 2022 4:11


En héritant de la Couronne, Charles III récupère aussi l'une des plus grosses fortunes mondiales, qui a besoin d'être restructurée, pointe François Lenglet sur RTL.

Reportage International
Royaume-Uni: ce qu'attendent les Britanniques du règne de Charles III

Reportage International

Play Episode Listen Later Sep 12, 2022 2:40


Le Royaume-Uni continue de pleurer la reine défunte Elizabeth II, dont les funérailles auront lieu le 19 septembre prochain. C'est une période délicate qui s'ouvre pour la monarchie britannique. Charles III, le nouveau roi proclamé à 73 ans, est longtemps resté l'une des figures les moins populaires de la famille royale. Saura-t-il relever ce défi ? De notre envoyé spécial à Londres, L'heure est au recueillement dans cette petite église du centre Londres, située non loin de Picadilly et de Trafalgar Square. Ce matin là, les prières sont dédiées à la reine disparue mais aussi à son fils, le nouveau roi Charles III, explique à la sortie de l'église la révérende Mariama Ifode-Balease. « Comme l'a dit Shakespeare : “lourde est la tête qui porte la couronne”. Donc mon espoir et ma prière, c'est que notre nouveau roi porte cette couronne avec intégrité et dignité », dit-elle. Le roi Charles III a été préparé toute sa vie à ce rôle de monarque. Il peut compter pour y parvenir sur la puissance du faste, de la tradition et de la fascination qu'exerce la Couronne sur les Britanniques, en témoigne l'enthousiasme suscité devant le palais de Buckingham par chacune de ses apparitions. « J'ai pu lui serrer la main il y a quelques minutes, c'est incroyable », s'exclame une Britannique, venue se recueillir. « Il a serré la main de tout le monde et il a dit merci pour les fleurs. Il est en deuil et c'est la dernière chose qu'il souhaite faire, mais il prend sur lui, et il est avec nous ! » ►À lire aussi : Funérailles d'Elizabeth le 19 septembre, les princes font leur apparition Succéder à une reine immensément populaire Mais c'est une tâche difficile qui attend le nouveau roi : succéder à une reine immensément populaire et qui a su incarner la fonction de monarque à la perfection. Parmi les qualités d'Elizabeth II : la capacité à ne jamais donner son avis. « C'est un équilibre très fragile pour le roi, qui doit garder son nez en dehors de la politique. S'il franchit cette ligne, alors il peut perdre les faveurs du public », avertit un Britannique. « La reine, elle ne l'a jamais fait : personne n'a jamais su ce qu'elle pensait… et tout le monde adorait ça ! Je crois que Charles doit trouver cette formule magique, s'il veut avoir le même succès que la reine. » Pour Rebecca, venue déposer un bouquet de fleurs devant le palais, Charles III aura un défi supplémentaire à relever : celui de garantir la stabilité du pays en pleine crise économique. « Ce que la monarchie sait très bien faire dans les moments de crise, c'est rassembler les gens… Un monarque ne doit pas être flamboyant, il doit être un point d'ancrage solide dans les moments difficiles », souligne Rebecca. ►À lire aussi : Devant les parlementaires, le roi Charles III promet de suivre l'exemple d'Elizabeth II Pour assurer l'avenir de la Monarchie, le nouveau roi devra aussi montrer qu'il peut la moderniser. Par exemple, en réduisant le train de vie de la famille royale. Les Britanniques restent attachés à la tradition et à la stabilité apportés par la Couronne, mais ils s'agacent des dépenses somptuaires qui en découlent.

Lenglet-Co
Charles III : propriétés, travaux, climat...la (très) grosse fortune du Roi doit faire sa révolution

Lenglet-Co

Play Episode Listen Later Sep 12, 2022 4:11


En héritant de la Couronne, Charles III récupère aussi l'une des plus grosses fortunes mondiales, qui a besoin d'être restructurée, pointe François Lenglet sur RTL.

CDI FM
Mort d'Elizabeth II : quel est le nouvel ordre de succession de la couronne britannique ?

CDI FM

Play Episode Listen Later Sep 9, 2022 2:08


Source : France 24 --- This episode is sponsored by · Anchor: The easiest way to make a podcast. https://anchor.fm/app Support this podcast: https://anchor.fm/folktimes/support

Une médaille, une histoire
Emilie Le Pennec : un couronne d'olivier trop grande pour sa petite tête de championne olympique

Une médaille, une histoire

Play Episode Listen Later Aug 13, 2022 11:06


Emilie Le Pennec n'a que 16 ans mais elle en parait 13 quand elle se présente aux Jeux Olympiques d'Athènes en 2004. C'est une petite puce d'un mètre 51 pour 37 kilos avec de grosses ambitions. La française présente en effet un mouvement compliqué, qu'elle est la seule à tenter aux barres asymétriques, le def ! C'est notamment grâce à ce def que ce petit bout'chou va l'emporter à la surprise générale. Sur le podium, sa couronne d'oliviers a bien du mal à tenir sur sa tête car elle est trop grande. Elle raconte d'ailleurs que le ruban de sa médaille aussi était trop grand : "La médaille, elle m'arrivait super bas. Quand je passais à la télé, on faisait des nœuds à l'arrière pour qu'on puisse la voir". "Une médaille, une histoire" est une série d'entretiens exceptionnels avec des légendes du sport français qui racontent ce jour qui a fait basculer leur carrière, ce jour où ils ont tutoyé l'excellence, ce jour qui a changé leur vie.

Le Cours de l'histoire
2. Le fardeau de la couronne

Le Cours de l'histoire

Play Episode Listen Later Aug 4, 2022 58:48


durée : 00:58:48 - Grande Traversée : Elizabeth, the Queen - par : Maylis Besserie - En 1952, alors qu'elle effectue une tournée officielle au nom de son père, Elizabeth devient orpheline et reine. Mariée depuis 1947 à Philip Mountbatten, officier de la Royal Navy, et déjà deux fois mère, la voilà à 25 ans à la tête d'un empire secoué par le vent de la décolonisation...

Entrez dans l'Histoire
Dagobert, le grand roi à la couronne bien à l'endroit

Entrez dans l'Histoire

Play Episode Listen Later Aug 2, 2022 30:44


REDIFF - Dagobert a passé toute sa vie à œuvrer pour un royaume fort et en paix, et il nous apparaît comme une espèce de grand dadais qui ne sait pas mettre son slip ! La postérité est parfois injuste. Mais il ne tient qu'à nous de rendre justice à la mémoire de Dagobert.

Prêche la Parole
#198 La couronne de Jésus – Le Roi humilié – Mt 27.27-31

Prêche la Parole

Play Episode Listen Later Aug 1, 2022 50:34


Pascal Denault - Mt 27.27-31 DESCRIPTION : Jésus est livré aux soldats romains qui se moquent de lui et le maltraitent. Il est important de noter qu’ils lui font ces choses en tant que Roi des juifs. Nous examinerons ce texte à la lumière de la royauté de Jésus : le Roi humilié et le Roi glorifié. PLAN A. Le cortège royal – v.27 B. L’habit royal – v.28-29 C. Le traitement royal – v.30-31 QUESTIONS 1. Comment cette scène d’humiliation est-elle reliée à la royauté de Jésus? 2. Que peut-on souligner concernant la cohorte romaine? 3. Que symbolisent les accessoires utilisés pour humilier Jésus? 4. Comment cet évangile contraste-t-il les juifs et les païens dans les honneurs et déshonneurs faits à Jésus? 5. Quel est le lien entre Jésus comme représentant de son peuple et ses souffrances? 6. Comment faut-il relier l’humiliation du Christ à sa gloire?

Choses à Savoir HISTOIRE
Qui fut le secret ami indien de la reine Victoria ?

Choses à Savoir HISTOIRE

Play Episode Listen Later Jul 13, 2022 2:39


Impératrice des Indes, la Reine Victoria éprouvait un vif intérêt pour le "Raj", cet Empire indien considéré come la perle de la Couronne britannique. C'est en raison de cette prédilection pour l'Inde qu'elle prit à son service, à la fin de son règne, un serviteur indien qu'elle couvrit d'honneurs. L'assistant d'un directeur de prison Mohammed Abdul Karim est né en 1863, dans une ville de l'État indien d'Uttar Pradesh. Son père travaille d'abord à l'hôpital de la ville, puis à la prison d'Agra, où Karim trouvera lui-même un emploi. C'est ainsi qu'il aide le directeur de la prison à organiser le voyage d'anciens prisonniers devant exposer leurs créations (ils fabriquent des tapis) à l'Exposition coloniale qui se tient à Londres en 1886. Lors de la visite de la souveraine, le directeur de la prison lui remet des bracelets choisis par Karim. La Reine en profite pour lui demander de lui envoyer deux employés indiens, qu'elle prendra à son service pour un certain temps. Secrétaire de la Reine Karim est choisi, avec un autre Indien, pour devenir un serviteur de la Reine. Il perfectionne d'abord son anglais et se familiarise avec les usages de la Cour. Puis les deux Indiens arrivent à Windsor, où séjourne Victoria, en juin 1887. Très vite, ils servent la Reine à table chaque jour. Elle remarque tout de suite Karim, qu'elle trouve plus à son goût. Elle apprend même un peu sa langue, pour pouvoir lui parler plus facilement. La souveraine l'appréciant de plus en plus, elle en fait son secrétaire personnel, avec le titre de "munshi". Des photos de l'époque le montrent, se tenant debout auprès de la Reine, en train de consulter ses papiers d'État. Une telle promotion, et la proximité qu'elle implique auprès de la souveraine, provoque bien des jalousies, parmi les autres serviteurs de la Reine, mais aussi dans sa propre famille. À la mort de la Reine Victoria, en 1901, son fils, le Roi Edouard VII, qui n'appréciait guère le "munshi", le renvoie chez lui. Karim se retire alors dans le domaine que lui a donné la Reine, où il meurt en 1909. Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

Ma version des faits
S8 EP1 - Le cas Marc Bissonnette : pris en flagrant délit

Ma version des faits

Play Episode Listen Later Jul 1, 2022 23:01


En 1993, le Dr Marc Bissonnette, un chirurgien plastique de Montréal, est arrêté à sa clinique et accusé d'agression sexuelle sur une patiente sous anesthésie. Deux témoins et des preuves génétiques semblent sceller le sort du Dr Bissonnette. Un combat s'enclenche entre une jeune procureure de la Couronne et un avocat de la défense expérimenté, devant un juge impressionné par l'accusé respectable qu'il a devant lui. Un cas choquant, marquant, qui anticipe le mouvement #moiaussi.

Ma version des faits
S8 EP2 - Le cas Marc Bissonnette : le piège

Ma version des faits

Play Episode Listen Later Jul 1, 2022 32:23


D'emblée, le cas du Dr Bissonnette donne l'impression d'être sans équivoque, sans zone d'ombres. Tout pointe vers une condamnation. Cependant, malgré la preuve solide, la partie n'est pas gagnée pour la Couronne. La défense fait tout pour établir une autre version des événements et semer un doute raisonnable. L'avocat du médecin sort même un témoin surprise de sa manche. Le verdict du juge crée une onde de choc.

Les Grandes traversées
2. Le fardeau de la couronne

Les Grandes traversées

Play Episode Listen Later Jun 30, 2022 58:48


durée : 00:58:48 - Grande Traversée : Elizabeth, the Queen - par : Maylis Besserie - En 1952, alors qu'elle effectue une tournée officielle au nom de son père, Elizabeth devient orpheline et reine. Mariée depuis 1947 à Philip Mountbatten, officier de la Royal Navy, et déjà deux fois mère, la voilà à 25 ans à la tête d'un empire secoué par le vent de la décolonisation...

Reportage Afrique
Cap Vert: Bruno Capinan, la saudade de Bahia à Praia (2/4)

Reportage Afrique

Play Episode Listen Later Jun 23, 2022 2:24


Embarquement avec un ovni au son de la bossa de Salvador de Bahia au Brésil, mais à Praia au Cap Vert. C'est le second volet de notre série de reportages consacrés aux artistes qui ont participé, la semaine passée à l'Atlantic Music Expo, premier grand festival de musique après deux ans de pandémie et de silence. Cet événement vise à mettre en avant des musiciens de tout l'arc Atlantique. Couronne scintillante, costume élégant, chaussures extravagantes, Bruno Capinan pourrait être le personnage d'un film de science-fiction tournée dans une autre galaxie,mais c'est avant tout une sacrée voix. « Mes premiers souvenirs, ce sont les disques vinyles de mes parents.Et puis le déclencheur c'est Olodum, un groupe afro, Yoruba de Salvador de Bahia », explique-t-il. Né à Salvador de Bahia, la plus africaine des villes du Brésil, le chanteur approche la quarantaine. Être Noir, descendant d'esclave dans un Brésil de plus en plus divisé. Être obligé de baisser les yeux lorsque l'on croise la police. Bruno Capinan reste mobilisé et appelle la jeune génération à ne rien lâcher. Transcender la violence « Si tu es pauvre, demande-toi pourquoi ? Ce n'est pas de ta faute. Il y a beaucoup d'hommes blancs riches dans le monde. Je pense que beaucoup de problèmes au Brésil, au Cap Vert, en Afrique viennent du fait que l'on prend, on prend, on prend. Ce n'est pas ta vérité alors essaye de te frayer un chemin », assène-t-il. Comment transcender la violence, celle infligée aux esclaves pour essayer de prendre un nouvel envol. C'est le thème de cette chanson « Do mais secreto dejeso », « Mon désir le plus secret ». C'est le premier voyage de Bruno Capinan au Cap Vert. S'il en connait la force, la créolité, le musicien a aussi pris une claque et retrouver aussi, un peu d'espoir. « C'est vrai qu'ici il y a de la pauvreté mais j'ai aussi pu voir comment les noirs sont fiers et marchent la tête haute. Ça m'aide à comprendre ce qu'il nous manque au Brésil. Être ici ça me donne de l'énergie et de l'espoir », conclue le musicien.

Debout les copains !
Elles manient les bonnes manières !

Debout les copains !

Play Episode Listen Later Jun 1, 2022 76:37


Historiquement Vôtre réunit 3 dames qui manient les bonnes manières : Anne de France, une princesse devenue régente - en attendant que son frère en ait l'âge - qui a inculqué des Enseignements à sa fille et les a même publiés, et qui a œuvré, à la croisée du Moyen-Age et de la Renaissance, pour sauver la Couronne aussi ! Puis celle qui a choisi de se faire appeler la Comtesse de Bassanville et a publié de nombreux guides de bonnes manières pour savoir ce qu'il faut faire ou pas faire en société. Et une reine des bonnes manières plus actuelle - quoi que... - qui sait nous dire s'il faut tartiner le caviar ou simplement le poser sur le blini : Nadine de Rothschild.

Rien ne s'oppose à midi - Matthieu Noël
Elles manient les bonnes manières !

Rien ne s'oppose à midi - Matthieu Noël

Play Episode Listen Later Jun 1, 2022 76:37


Historiquement Vôtre réunit 3 dames qui manient les bonnes manières : Anne de France, une princesse devenue régente - en attendant que son frère en ait l'âge - qui a inculqué des Enseignements à sa fille et les a même publiés, et qui a œuvré, à la croisée du Moyen-Age et de la Renaissance, pour sauver la Couronne aussi ! Puis celle qui a choisi de se faire appeler la Comtesse de Bassanville et a publié de nombreux guides de bonnes manières pour savoir ce qu'il faut faire ou pas faire en société. Et une reine des bonnes manières plus actuelle - quoi que... - qui sait nous dire s'il faut tartiner le caviar ou simplement le poser sur le blini : Nadine de Rothschild.

Le Cours de l'histoire
Histoires d'exils 2/4 : Trajectoires d'exils face à l'Inquisition espagnole

Le Cours de l'histoire

Play Episode Listen Later Apr 5, 2022 52:09


durée : 00:52:09 - Le Cours de l'histoire - par : Xavier Mauduit - Obsédée par le renforcement religieux de la Couronne espagnole, l'Inquisition remet en doute la sincérité de la foi des marranes et des morisques, populations juives et musulmanes converties au christianisme. Traquées, menacées, torturées, elles sont successivement contraintes à l'exil. - invités : Natalia Muchnik Directrice d'études à l'EHESS; Youssef El Alaoui Maître de conférences en civilisation espagnole et hispano-américaine à l'Université de Rouen Normandie