Podcasts about Rhum

  • 284PODCASTS
  • 745EPISODES
  • 48mAVG DURATION
  • 1DAILY NEW EPISODE
  • Jan 27, 2023LATEST

POPULARITY

20152016201720182019202020212022

Categories



Best podcasts about Rhum

Latest podcast episodes about Rhum

Into The Wind
#68 Giancarlo Pedote, passion, détermination et engagement à l'italienne

Into The Wind

Play Episode Listen Later Jan 27, 2023 128:39


Sa première rencontre avec la mer, elle passe par le planning... en planche en voile. A 14 ans, sur la plage du camping du Golfe de Follonica où il passe ses vacances en famille, Giancarlo Pedote, 47 ans aujourd'hui, découvre l'adrénaline de la glisse mais n'envisage pas encore de prendre le large : "La voile, c'est pour les mecs qui n'ont pas le physique." Et il vit à Florence, dans un milieu modeste : son trop-plein d'énergie passe dans les sports de combat, jusqu'à son bac, où il devient moniteur de planche - enfin libre. Un matin, il doit remplacer au pied levé un collègue qui encadre des dériveurs : passé le fiasco de la première journée, il devient moniteur de voile, et navigue de plus en plus, tout en se lançant dans des études de philosophie. Bientôt ce sont les premiers convoyages, les premiers skippages et les premières régates qui lui permettent d'assouvir son goût du sport et de la compétition. Très vite, au début des années 2000, tout juste diplômé de la fac de philo, il devient équipier professionnel. Au même moment, il découvre la Transat Jacques Vabre et la Mini-Transat gagnée cette année-là par Yannick Bestaven. La Mini devient son objectif. Il lui faudra 7 années avant d'y parvenir, d'abord en série (en 2009) puis en proto (en 2013), sous les couleurs de Prysmian. C'est à ce moment-là qu'il s'installe à Lorient, où il vit encore aujourd'hui. Après sa brillante mais décevante 2e place sur la Mini 2013 en proto, Giancarlo enchaîne les victoires et les titres de Velista dell'Anno. Sa carrière s'accélère, il participe à la Route du Rhum 2014 en Class40, gagne la Transat Jacques Vabre avec Erwan Le Roux en Multi50, goûte à l'Imoca en 2017 et attaque son objectif suivant : le Vendée Globe. Il rachète l'ancien Virbac-Paprec en 2018 et va enchaîner les courses, toujours soutenu par Prysmian jusqu'au dernier Vendée Globe, où il décroche une splendide 8e place. A l'arrivée, il sait déjà qu'il va repartir, avec le même bateau, qu'il va faire évoluer chaque hiver d'ici 2024. Toujours avec la même méthode, faite d'une incroyable détermination, d'une passion sans faille et d'un engagement de tous les instants. A l'image de cet épisode de 2h, où le marin italien s'exprime avec franchise et recul, sans rien cacher des difficultés et des bonheurs que procurent les courses à la voile. Diffusé le 27 janvier 2023 Générique : In Closing – Days Past Post-production : Grégoire Levillain

Shirley Robertson's Sailing Podcast
Series 4 - Ep5 - The Ocean Race Part 1

Shirley Robertson's Sailing Podcast

Play Episode Listen Later Jan 18, 2023 71:13


This month's edition of Shirley Robertson's Sailing Podcast comes from the Spanish port of Alicante, long time home to the Ocean Race, as the fourteenth edition of this famous round the world adventure gets underway with a dramatic new look.On what is the fiftieth anniversary of what was originally called the Whitbread Round The World Race, then became famous as the Volvo Ocean Race and is now being sailed as simply The Ocean Race, Shirley Robertson presents her podcast from the start of the thirty two thousand nautical mile odyssey.  In this edition she talks to skippers and crew members from each of the five foiling IMOCA entrants, and catches up with Ocean Race Co-President, Johan Salen, to talk thorough the class changes, and the future of the Race.Now being sailed in the IMOCA class, the superfast foiling monohulls more familiar to Vendee Globe fans, much of the dockside chat was over sailing these solo-orientated speed machines with a crew, and how sailing from the almost fully covered cockpits was a huge departure for this race.In Part 1 of this two part podcast, Robertson talks all things Ocean Race with three of the five IMOCA teams taking on the challenge, including Charlie Enright of '11th Hour Racing'....:"It almost requires a more natural sailor, because you are trying to do it with less feedback, if that makes sense, so it's more seat of the pants, it's more feeling, it's really unique to be sailing inside and down below."From 'Holcim PRB', French offshore skipper Kevin Escoffier is also in PArt 1..: "You have to discover new ways of feeling it, the vibration, the sounds of the foils...anybody who has sailed a dinghy will know, if they close their eyes, they will feel the boat."Part 1 also includes guest appearances from  The Ocean Race race village with one time winner of the Volvo Ocean Race,  Ian Walker, and Team SCA Volvo skipper Sam Davies.  Episode 1 then wraps up with two time Ocean Race sailor Annie Lush of 'Guyot environnment'  discussing the differences between this edition of the race and her two previous editions.This edition of The Ocean Race is a fascinating new era - in Part 2 of this podcast,  Robertson talks with Co-President of the Race, Johan Salen, two time Volvo Ocean Race sailor Annie Lush, British offshore sailor Will Harris of Team Malizia and to IMOCA regular, Route du Rhum winner Paul Meilhat, skippering 'Biotherm'. This edition of the podcast is in two parts and is available to listen to via the podcast page of Shirley's own website - www.shirleyrobertson.com/podcast or via most popular podcast outlets, including Apple Podcasts, Spotify, Google Podcast and aCast. The podcast is produced and written by Tim Butt - for further enquires, please contact podcast@shirleyrobertson.com. Support the show

Shirley Robertson's Sailing Podcast
Series 4 - Ep6 - The Ocean Race Part 2

Shirley Robertson's Sailing Podcast

Play Episode Listen Later Jan 18, 2023 61:45


This month's edition of Shirley Robertson's Sailing Podcast comes from the Spanish port of Alicante, long time home to the Ocean Race, as the fourteenth edition of this famous round the world adventure gets underway with a dramatic new look.On what is the fiftieth anniversary of what was originally called the Whitbread Round The World Race, then became famous as the Volvo Ocean Race and is now being sailed as simply The Ocean Race, Shirley Robertson presents her podcast from the start of the thirty two thousand nautical mile odyssey.  In this edition she talks to skippers and crew members from each of the five foiling IMOCA entrants, and catches up with Ocean Race Co-President, Johan Salen, to talk thorough the class changes, and the future of the Race.Now being sailed in the IMOCA class, the superfast foiling monohulls more familiar to Vendee Globe fans, much of the dockside chat was over sailing these solo-orientated speed machines with a crew, and how sailing from the almost fully covered cockpits was a huge departure for this race.The format of this new look Ocean Race is covered in Episode 1 of this two part edition - in this episode, British offshore sailor Will Harris, sailing the Race with Boris Herrmann's "Team Malizia" explains amongst other things, the challenge of sailing from the fully covered cockpit of the new designs of IMOCA...:"We're always looking at the sensors and the numbers because when you're inside these boats that's really all you've got to go off, it's how these boats are sailed now, it's not so much about what you feel in the helm, or what you feel by looking at the sails."This edition of The Ocean Race is a fascinating new era, and the discussions within the podcast certainly reflect that.  Revealing the decisions made to move the Race forward, Episode 2 continues with Robertson's talk with Co-President of the Race, Johan Salen, which makes for interesting listening,  Robertson also talks to  IMOCA regular, Route du Rhum winner Paul Meilhat, skippering 'Biotherm'.  This edition of the podcast is in two parts and is available to listen to via the podcast page of Shirley's own website - www.shirleyrobertson.com/podcast or via most popular podcast outlets, including Apple Podcasts, Spotify, Google Podcast and aCast. The podcast is produced and written by Tim Butt - for further enquires, please contact podcast@shirleyrobertson.com. Support the show

Radio Monaco - 100% Mix Dj
Sunny Time By Rhum G (31-12-2022)

Radio Monaco - 100% Mix Dj

Play Episode Listen Later Jan 4, 2023 60:05


Découvrez chaque semaine une nouvelle sélection réalisée par DJ RHUM G. De la Futur Soul, en passant par la Nu Deep ou encore Afro House, le mix le plus ensoleillé de la principauté de Monaco c'est SunnyTime. Retrouvez toutes l'actualité de DJ RHUM G sur Facebook RHUM G Instagram @djrhumg

Pos. Report
[REDIFFUSION] - Pos. Report #76 avec Thomas Ruyant, Romain Attanasio et Benjamin Ferré

Pos. Report

Play Episode Listen Later Jan 3, 2023 66:23


En cette première semaine de 2023, TIP & SHAFT vous propose d'écouter ou de ré-écouter le 2e épisode de POS. REPORT le plus suivis en 2022. Votre podcast revient dans son format habituel la semaine prochaine, le 10 janvier. Toute l'équipe de Tip & Shaft vous souhaite une très bonne année 2023. Ce 76e épisode de Pos. Report est consacré à la Vendée Arctique-Les Sables d'Olonne, dont le départ sera donné dimanche 12 juin à 17h depuis le port de départ et d'arrivée du Vendée Globe. Nos invités sont trois concurrents parmi les 25 inscrits à cette course en solitaire réservée aux Imoca : Thomas Ruyant, Romain Attanasio et Benjamin Ferré. Nous commençons cet épisode par l'évocation de la grande parade des skippers du Vendée Globe, qui s'est déroulée vendredi dernier : un moment sympa, avec "un monde fou", comme toujours aux Sables d'Olonne, et un moyen aussi de se retrouver entre coureurs du Vendée plus d'un an après l'arrivée, Benjamin Ferré, bizuth en Imoca, l'ayant suivi depuis... son balcon ! Place, ensuite à l'analyse de la première épreuve Imoca de la saison, la Guyader Bermudes 1000 Race : confirmation que les costauds, comme Jérémie Beyou, Thomas Ruyant - "déçu" de son abandon mais "dans le match" - et Charlie Dalin sont au rendez-vous de ce début de saison, Thomas Ruyant confiant que le skipper d'Apivia s'annonçait difficile à prendre dans les courses avec des phases de transition. Et confirmation, côté Benjamin Ferré, qui n'avait pas navigué en solo depuis sa dernière Mini Transat en 2019, qu'il prenait beaucoup de plaisir à découvrir l'Imoca, cornaqué par Jean Le Cam. Quant à Romain Attanasio, accaparé par des opérations de RP entre Angleterre et Portugal, il n'a pas couru mais a beaucoup navigué sur bateau pendant un mois. Nos invités évoquent ensuite le parcours très particulier de cette Vendée Arctique, avec cette route plein Nord ou presque, le tour de l'Islande, avec le Groënland à proximité. Tous s'accordent à dire que l'épreuve, longue de 3 500 milles, s'annonce plus dure que la Route du Rhum, censée être le point d'orgue de l'année - "la Vendée Artcique est le très gros morceau de la saison", selon Thomas Ruyant, Romain Attanasio rappelant que, contrairement aux habitudes, "les marins seront traversés par les systèmes météo". De quoi rendre prudent Benjamin Ferré - bien content de ne pas avoir de foils ! -, qui a pour objectif principal de terminer l'épreuve, de "naviguer à mon niveau" et de poursuivre son apprentissage en Imoca, ses deux aînés s'attendant à une course très physique, avec beaucoup de changements de voiles...  Thomas Ruyant, depuis qu'il a gagné la Transat Jacques Vabre, vise désormais le podium et en particulier sa plus haute marche : "On ne va pas se mentir, je veux finir, mais devant". Romain, lui, garde en tête les milles à accumuler et la nécessité de ramener le bateau de contrées particulièrement peu hospitalières en cas de soucis. Quant à Benjamin Ferré, s'il est concerné lui aussi par la course aux milles, il cherche à ne pas trop y penser, participant à toutes les courses du circuit Imoca d'ici le départ du Vendée Globe. Nos trois invités concluent cet échange par un point sur l'évolution de leurs projets : un bateau neuf - plan Koch-Finot/Conq - mis à l'eau début 2023 pour Thomas Ruyant ; des évolutions en cours de réflexion côté Romain Attanasio, qui continue la prise en main de l'ex Malizia ; de la fiabilisation avant toute chose et pas de foils pour l'ex SMA de Benjamin Ferré. Première diffusion le 7 juin 2022 Rediffusé le 3 janvier 2023 Générique : Fast and wild/EdRecords Post-production : Julien Badoil/Studio Juno

Into The Wind
[REDIFFUSION] - #50 - Thomas Coville, le marin curieux qui sait faire des phrases - 1ère partie

Into The Wind

Play Episode Listen Later Dec 30, 2022 110:27


Tip & Shaft vous propose d'écouter ou de ré-écouter l'épisode d'Into The Wind le plus suivi de l'année 2022. Votre podcast revient dans son format habituel le vendredi 13 janvier. D'ici là, toute l'équipe de Tip & Shaft vous souhaite une très bonne année 2023 ! Quand on s'assoit face à lui après avoir installé les micros, on sait qu'on va en avoir pour son argent... et qu'il faut se caler confortablement. Car Thomas Coville, 53 ans, est un marin éclectique, doublé d'un formidable conteur. L'invité idéal, donc, pour fêter ce 50e épisode d'Into The Wind : un épisode exceptionnel en trois parties pour six heures d'interview - avec une pause déjeuner au milieu, rassurez-vous - mais nous n'avons pas vu le temps passer ! Thomas Coville, boulimique de la mer et des bateaux, a couru sur presque tous les supports et sur toutes les mers, en plus de trois décennies d'une carrière d'une rare intensité. A part la voile olympique, c'est bien simple, il a touché à tout. Le Tour de France à la voile ? Il les enchaîne en guise de formation dans les années 1980. Le multicoque ? Il apprend tout avec Laurent Bourgnon. La Coupe de l'America ? Il participe à l'édition 1995 au sein du team de Marc Pajot. En rentrant de San Diego, il réalise un enchaînement impeccable : Trophée Jules Verne avec Olivier de Kersauson (record), Mini Transat quelques mois plus tard (2e), puis Route de l'Or avec Yves Parlier (vainqueur) qui lui confie Aquitaine Innovations pour le Rhum 1998 après sa chute de parapente (vainqueur). C'est là qu'il est recruté par Sodebo pour remplacer Raphaël Dinelli sur l'Imoca vendéen : victoire dans la Transat Jacques Vabre 1999 et Vendée Globe dans la foulée (6e). S'en suivent plus de deux décennies de partenariat qui courent encore. Aux cinq saisons - difficiles - en Orma, succèdent dix années ou presque d'une quête personnelle, celle du Trophée Saint-Exupéry, le record du tour du monde en solitaire "overall", qu'il décroche à sa cinquième tentative, le jour de Noël 2016. Sans parler des "extras", qu'il pratique avec bonheur, des piges sur le Trophée Jules Verne - remporté une seconde fois avec Franck Cammas en 2010 - et sur la Volvo Ocean Race - plusieurs participations, dont une victoire, toujours avec Cammas en 2012. Bilan : 8 tours du monde, 10 passages du cap Horn, une vingtaine de transats... et la liste n'est pas close. Désormais pilote d'Ultime, Thomas Coville vise le Rhum 2022 puis le Tour du monde en solitaire en 2023. Insatiable.

Pos. Report
[REDIFFUSION] - Pos. Report #56 avec Violette Dorange, Tanguy Le Turquais et Louis Duc

Pos. Report

Play Episode Listen Later Dec 27, 2022 58:50


En cette fin d'année TIP & SHAFT vous propose d'écouter ou de ré-écouter les 2 épisodes de POS. REPORT les plus suivis en 2022. Votre podcast revient dans son format habituel le 10 janvier, toute l'équipe de Tip & Shaft vous souhaite, avec quelques jours d'avance, une très bonne année 2023. Ce 56e épisode de Pos. Report reçoit trois invités dont l'objectif est de s'aligner pour la première fois au départ du Vendée Globe en 2024 : Violette Dorange, Tanguy Le Turquais et Louis Duc. Tous commencent par faire leur bilan de la saison 2021 : engagée sur le circuit Figaro Beneteau, Violette Dorange, parle de « mission accomplie », après sa 19e place sur sa deuxième Solitaire ; Tanguy Le Turquais, qui disputait sa cinquième saison en Figaro, se réjouit de son côté de sa deuxième place, avec Corentin Douguet, sur la Transat Concarneau-Saint-Barth, « la grande réussite de la saison », de son podium sur la Solo Guy Cotten, mais confie sa « déception » de sa 14e place sur la Solitaire en raison d'une étape manquée. Quant à Louis Duc, il raconte son « année de folie », au cours de laquelle il a réussi à remettre sur pied l'ancien Imoca de Clément Giraud (partiellement détruit dans un incendie avant la Jacques Vabre 2019) avant de s'élancer sur la Jacques Vabre avec Marie Tabarly et une 14e place à la clé. « C'était à la fois inimaginable au lancement du projet d'être au départ de la Jacques Vabre et d'y être compétitif », confie le Normand. Qui a cependant déchanté, puisque son Imoca, mené par une partie son équipe, a démâté lors du convoyage retour, obligeant le skipper à se démener pour faire en sorte qu'il soit ramené à bon port et à trouver un mât de rechange, denrée rare dans un marché sous tension. Nos invités détaillent ensuite leurs projets de Vendée Globe respectifs : Violette Dorange, qui a prévu de continuer en Figaro cette année, compte ensuite louer Hubert (ex Yes We Cam !) à Jean Le Cam, qui va l'accompagner sportivement et techniquement au sein d'un « petit collectif » également composé de Benjamin Ferré et d'Eric Bellion. Elle vise un budget annuel de 1,5 million d'euros et se dit « quasi sûre que le projet va partir. » Tanguy Le Turquais, qui a choisi de plaquer le circuit Figaro pour aller au bout de son rêve de Vendée Globe, raconte le montage financier qui lui a permis de racheter Groupe Apicil à Damien Seguin, « une super aubaine », mais aussi l'impression de « sauter de l'avion sans parachute » dans la mesure où il lui faut désormais trouver des partenaires, avec dans le viseur la Route du Rhum cette année. Cette problématique d'achat d'un bateau d'occasion a également été au centre des préoccupations de Louis Duc, d'autant qu'il a au départ fait l'acquisition d'une « épave » dont il a financé la reconstruction grâce à un financement participatif de 300 000 euros. Lui aussi vise le Rhum, pour lequel il s'est inscrit très tôt, comme Tanguy Le Turquais, les places étant limitées (25). Nous finissons justement par aborder ces questions de qualification et de course aux milles en vue du Vendée Globe, qui sont pour nos trois invités de vrais sujets de préoccupation.  Première diffusion le 18 janvier 2022 Rediffusé le 27 décembre 2022 Générique : Fast and wild/EdRecords Post-production : Julien Badoil

Renaissance Festival Podcast

VISIT OUR SPONSORS: Louisiana Renaissance Festival https://www.larf.net/ The Ren Cruise http://www.canigoadventures.com/ SONGS The Autumn King performed by Sarah Marie Mullen from the album Harper's Bizarre The Autumn Leaf Shuffle performed by Withe & Stone from the album Holiday Traditions www.witheandstone.com The Scotsman performed by Black Oak Shillelagh from the album Och, The Places We've Been http://www.blackoakshillelagh.com Let's Raise Another Pint performed by Celtic Shores from the album Let's Raise Another Pint www.matthughesmusic.com Ivar's Song performed by Far From Home from the album Of Course! https://www.facebook.com/WeRFarFromHome/ Blackharp performed by Elizabeth and Ernesto from the album Elizabeth and Ernesto Samara's Fire performed by Wine and Alchemy from the album Turning of the Seasons https://wineandalchemymusic.com/ Star Medley performed by Gypsy Guerrilla Band from the album Ernie's Pot O'Gold Harvest of the Moon performed by Jon Baade from the album Cliche Health to the Company performed by LandLoch'd from the album Good Rum and Bad Sheep www.landlochd.com Sugar And Flame performed by Gallows Humor from the album Necrodancer http://gallowshumorband.com/ The Moonshiner performed by Iron Hill Vagabonds from the album Whiskey & Promises http://www.ironhillvagabonds.com/ Bienvenue À B'o'r performed by Barbar 'O 'Rhum from the album Toutes les Routes Mènent au Rhum http://barbarorhum31.wix.com/barbarorhum Greensleeves (Broadside Ballad) performed by Leza Mesiah, The Moor Of Dundee from the album The Moor Of Dundee http://www.moorofdundee.com/ SEGMENTS Festival update brought to you by The Ren List http://www.therenlist.com HOW TO CONTACT US Post it on Facebook https://www.facebook.com/renfestmusic Email us at renfestpodcast@gmail.com HOW TO LISTEN Apple https://podcasts.apple.com/us/podcast/renaissance-festival-podcast/id74073024 Spotify https://open.spotify.com/show/76uzuG0lRulhdjDCeufK15?si=obnUk_sUQnyzvvs3E_MV1g Pandora http://www.pandora.com/ Podbay http://www.podbay.fm/show/74073024 Listennotes http://www.listennotes.com/podcasts/renaissance-festival-podcast-minions-1Xd3YjQ7fWx/

Pos. Report
Pos. Report #100 avec Charles Caudrelier et Cyril Dardashti

Pos. Report

Play Episode Listen Later Dec 20, 2022 50:28


Ce 100e épisode de Pos. Report reçoit Charles Caudrelier, vainqueur de la 12e édition de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe à bord du Maxi Edmond de Rothschild, ainsi que le directeur général du Gitana Team, Cyril Dardashti, pour revenir sur la saison en Ultim et évoquer le Trophée Jules Verne à venir. Après avoir raconté comment ils ont vécu la finale de la Coupe du monde de football entre la France et l'Argentine, nos deux invités commencent par revenir sur la manière dont ils ont préparé et planifié cette saison 2022. Charles Caudrelier explique que sa “priorité était d'engranger de l'expérience en solo” car il était “le bizuth des favoris” sur la Route du Rhum. D'où le choix d'effectuer l'an dernier le retour de la Transat Jacques Vabre en “faux solo”. A côté de ça, il a “mis un gros coup de collier physique” pour répondre au défi de piloter un Ultim en solitaire, suivi une préparation mentale avec Gilles Monnier, tout en parlant de “rencontre décisive” avec l'apnéiste Arnaud Jerald, avec lequel il a travaillé “la concentration et la respiration”. Cyril Dardashti revient quant à lui sur le pari d'installer de nouveaux foils sur le Maxi Edmond de Rothschild l'été dernier - “on se devait d'élever le niveau de jeu” - ce qui aurait dû être fait plus en amont, mais l'équipe a mis du temps à trouver la bonne configuration, d'où plusieurs modifications sur ces appendices qui, finalement, ont donné satisfaction à Charles Caudrelier. Arrivé à Saint-Malo pour le départ de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe avec l'étiquette de favori, ce dernier explique qu'il a "étonnamment bien vécu” cette pression, qu'il a ressentie davantage à mi-course, quand il était sous la menace de François Gabart : “J'ai fait quelques bêtises à cause de ça”, confesse-t-il. Malgré ça, il y a eu la victoire au bout, “une délivrance”, que le skipper reconnaît avoir célébrée sans exubérance, notamment parce qu'il est arrivé de nuit - “J'avais l'impression que personne ne me voyait”. Cyril Dardashti évoque de son côté “un moment incroyable, la concrétisation de six ans de travail.” Interrogé sur son palmarès, un des plus beaux de la voile française, le skipper estime que s'il en est là, c'est parce qu'à un moment, “on m'a donné ma chance”, ajoutant : “Ce n'était pas ma quête absolue, mais aujourd'hui, il n'y a que la victoire qui m'intéresse, j'ai besoin de gagner sinon je souffre.” Il évoque ensuite l'Arkea Ultim Challenge-Brest dans un an (course autour du monde en Ultim en solitaire) - “On va être des pionniers, ça me plaît bien” -, expliquant que cette course va le "consoler" de n'avoir jamais fait le Vendée Globe, un de ses grands objectifs depuis toujours. Le directeur général du Gitana Team raconte ensuite pourquoi l'équipe a décidé de lancer la conception d'un nouvel Ultim: “Quand nous avons fait ce bateau (le Maxi Edmond de Rothschild), il y a des points de développement que nous n'avons pas poussés.” Nous finissons par le Trophée Jules Verne, Charles Caudrelier annonçant que l'équipe - en plus de lui, Franck Cammas, Erwan Israel, Morgan Lagravière, David Boileau, Yann Riou - sera en stand-by avant la fin de cette semaine, avant d'expliquer que les bonnes fenêtres sont difficiles à trouver car “il faut arriver à l'équateur en moins de six jours puis devant une dépression au large de l'Argentine, il faut beaucoup d'enchaînements favorables.” Et avoir un bateau fiable, puisque jusqu'ici, les trimarans volants n'ont jamais dépassé 17 jours sur ce record en équipage.  Diffusé le 20 décembre 2022 Générique : Fast and wild/EdRecords Post-production : Grégoire Levillain

Europe 1 - Hondelatte Raconte
Alain Colas, Manu Manureva - Le débrief

Europe 1 - Hondelatte Raconte

Play Episode Listen Later Dec 13, 2022 16:45


En 1978, le navigateur Alain Colas disparaît alors qu'il naviguait en tête de la 1ère édition de la Route du Rhum. On ne sait pas ce qu'il est devenu… Ni où est son bateau, Manureva.

Europe 1 - Hondelatte Raconte
Alain Colas, Manu Manureva - Le récit

Europe 1 - Hondelatte Raconte

Play Episode Listen Later Dec 13, 2022 24:40


En 1978, le navigateur Alain Colas disparaît alors qu'il naviguait en tête de la 1ère édition de la Route du Rhum. On ne sait pas ce qu'il est devenu… Ni où est son bateau, Manureva.

Pos. Report
Pos. Report #99 avec Jacques Guyader, Stéfan L'Hermitte et Paul Gury

Pos. Report

Play Episode Listen Later Dec 13, 2022 62:51


Ce 99e épisode de Pos. Report propose une rétrospective de quelques grands faits marquants de l'année 2022, commentés par trois journalistes spécialisés dans la voile de compétition, Jacques Guyader (Ouest-France), Stéfan L'Hermitte (L'Équipe) et Paul Gury (Voile Magazine). Nous commençons par revenir rapidement sur l'élection du Marin de l'Année, avec un titre pour Jean-Baptiste Bernaz que Stéfan L'Hermitte juge mérité car il estime qu'une victoire, en l'occurrence au championnat du monde d'ILCA 7 (Laser) pour le Varois, “se mesure à l'adversité”, très forte dans cette discipline olympique. Jacques Guyader trouve de son côté “que ça n'a pas de sens de mélanger des choux et des carottes” dans cette élection, à savoir marins olympiques et coureurs au large. Nous ouvrons ensuite une page Imoca, avec une domination sur la saison du trio Thomas Ruyant-Charlie Dalin-Jérémie Beyou, “les plus entraînés, les plus expérimentés, les plus talentueux et ceux qui ont les meilleurs bateaux”, selon Jacques Guyader. Paul Gury estime cependant que “le jeu va s'ouvrir” l'an prochain, avec notamment Maxime Sorel, “qui a fait une course extraordinaire” sur la Route du Rhum, ou Kevin Escoffier, tandis que la performance sur le Rhum de Justine Mettraux, 7e, est également soulignée. Nous fermons ce chapitre par la prochaine Ocean Race dont ce sera la première en Imoca, “un pari” que Jacques Guyader, malgré seulement 5 bateaux au départ, voit gagnant dans le temps, persuadé qu'ils seront le double lors de l'édition suivante. Place ensuite à la classe Ultim, marquée cette année par “l'affaire Gabart vs la classe", “une sorte de rupture de digue pour la voile qui était jusqu'ici à l'écart d'une certaine vision du monde”, pour Stéfan L'Hermitte, tandis que Jacques Guyader pense que les “prochaines semaines seront décisives” pour la résolution, ou non, du conflit. D'un point de vue sportif, Paul Gury note que “l'écart se réduit entre le Maxi Edmond de Rothschild et Banque Populaire et SVR Lazartigue”, ce qui promet dans la perspective de l'Arkea Ultim Challenge Brest, première course autour du monde en solitaire qui s'élancera dans un an. Nous enchaînons par le circuit Figaro avec la domination sans partage cette saison de Tom Laperche, vainqueur notamment de la Solitaire du Figaro, dont l'édition 2022 aura été “celle de la jeunesse” pour Paul Gury qui, comme nos autres invités, s'interroge sur le devenir d'une classe soumise à une forte concurrence, notamment de la part de la Class40 et de la classe Mini 6.50, “qui permettent de raconter des histoires”, selon Jacques Guyader. Nos invités commentent ensuite la saison de SailGP, circuit qui ne convainc ni Stéfan L'Hermitte, qui l'estime “à contre-temps” avec un côté business trop marqué, ni Jacques Guyader, même s'il reconnaît qu'il est de “très haut niveau avec le gratin mondial”. Nous finissons par évoquer la voile olympique et les chances de l'équipe de France de briller dans un an et demi lors des Jeux de Paris 2024. Diffusé le 13 décembre 2022 Générique : Fast and wild/EdRecords Post-production : Grégoire Levillain

Pos. Report
Pos. Report #98 avec Jean-Baptiste Bernaz et Guillaume Chiellino

Pos. Report

Play Episode Listen Later Dec 6, 2022 58:29


Ce 98e épisode de Pos. Report reçoit celui qui a été élu vendredi 2 décembre Marin de l'Année 2022, Jean-Baptiste Bernaz, premier champion du monde français de l'histoire en Laser (ILCA 7, l'appellation officielle), en mai dernier au Mexique, et le directeur technique national de la Fédération française de voile, Guillaume Chiellino. Ce dernier, qui faisait partie du jury du Marin de l'Année, explique que les débats ont été intenses, avec un vote serré entre Jean-Baptiste Bernaz, pour “son titre historique”, derrière lequel il courait depuis des années (il avait été vice-champion du monde en 2016), et Charles Caudrelier, récent vainqueur de la Route du Rhum, “un exploit remarquable.” Finalement, à une voix près, le jury a désigné Jean-Baptiste Bernaz, “une vraie surprise” pour lui dans la mesure où il n'avait pas été prévenu avant, et une récompense dont il se dit très honoré, tant il a à coeur de “marquer son sport”. Le marin originaire de Sainte-Maxime revient ensuite sur son championnat du monde au Mexique, confiant : “C'était plus une victoire sur moi-même que sur les autres.” Avant de mettre en avant le travail réalisé en amont, mais également pendant la compétition, avec son nouveau coach, Nicolas Le Berre, “la tête froide” du duo qu'ils forment. Dans la foulée de son titre, il a été sacré champion du monde militaire match-racing à Brest, a remporté les Jeux Méditerranéens en ILCA 7 avant de signer une belle campagne estivale, de nouveau en match-racing, sur quatre épreuves américaines du World Match racing Tour, ce qui lui vaut d'être invité du 13 au 18 décembre pour la grande finale à Sydney. Guillaume Chiellino explique que la direction technique nationale et le directeur de l'équipe de France, Philippe Mourniac, encouragent les spécialistes de l'olympisme à s'ouvrir à d'autres supports, ce qui ne peut que les enrichir, à condition dans le même temps de “faire le volume nécessaire” dans leurs séries respectives. Il dresse par ailleurs le bilan de l'année olympique, qu'il juge “excellent” avec quatre médailles sur les championnats du monde, pour Jean-Baptiste Bernaz, Lauriane Nolot (argent, kite), Axel Mazella (bronze, kite) et le duo Camille Lecointre/Jérémie Mion (bronze, 470). Le DTN évoque la saison à venir avec une grande priorité, le test-event olympique de Marseille sur le plan d'eau des Jeux (9-16 juillet). “C'est capital de montrer qu'on est les meilleurs à un an des Jeux, il faut que notre équipe de France fasse peur.” Jean-Baptiste Bernaz explique qu'il a organisé sa préparation en fonction de ce rendez-vous, il s'installera ainsi à Marseille au retour de Sydney, “l'objectif est de se sentir à la maison”, confie-t-il. Guillaume Chiellino conclut en évoquant l'objectif de Paris 2024 : “Trois médailles comme à Rio et Tokyo, c'est déjà vraiment beau, si on peut améliorer un peu ce score, on va le faire, on travaille pour ça, l'objectif est aussi que l'on puisse jouer dans les dix disciplines.” Diffusé le 6 décembre 2022 Générique : Fast and wild/EdRecords Post-production : Grégoire Levillain

Pos. Report
Pos. Report #97 avec Michel Desjoyeaux et Didier Ravon

Pos. Report

Play Episode Listen Later Nov 29, 2022 60:59


Deux sujets au menu de ce 97e épisode de Pos. Report : la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, dont le palmarès de la 12e édition est désormais complet, et l'élection du Marin de l'Année 2022, dont le lauréat sera connu vendredi 2 décembre lors de la Soirée des champions organisée à l'Olympia par la Fédération française de voile. Pour en parler, un marin qui a été élu Marin de l'Année à trois reprises, Michel Desjoyeaux, par ailleurs vainqueur de la Route du Rhum en Orma en 2002, et le journaliste Didier Ravon (pour Voiles & Voiliers et Libération entre autres). Nous commençons donc par revenir sur la 12e édition de la Route du Rhum, Michel Desjoyeaux évoquant “un joli cru”, même s'il se montre un peu "chafouin" quant au report du départ. Didier Ravon parle de son côté d'une “belle Route du Rhum, difficile, avec des fronts à passer, beaucoup de suspense et de superbes vainqueurs.” Des vainqueurs que nous passons ensuite en revue. Didier Ravon se montre impressionné par Yoann Richomme, qui est un peu “le Mbappé de la voile”, victorieux pour la deuxième fois de suite en Class40, nos deux invités louent le côté “dur au mal” de Thomas Ruyant, qui s'est imposé en Imoca, Michel Desjoyeaux estime que Charles Caudrelier, vainqueur en Ultim, a navigué à son image, “très propre, jamais dans le paraître”, et qu'Erwan Le Roux a réussi à l'emporter en Ocean Fifty parce qu'il avait “le cuir un peu plus épais” que son dauphin Quentin Vlamynck, dont Didier Ravon tient à souligner la prestation. Nous évoquons ensuite l'élection du Marin de l'Année, titre que Michel Desjoyeaux a donc remporté à trois reprises, en 2001, 2007 et 2009, confiant sa surprise d'avoir été élu en 2009 - il pensait que la récompense irait à l'équipage de Banque Populaire V de Pascal Bidégorry pour son record de l'Atlantique -, au point de ne rien avoir préparé avant de monter sur scène. Nos deux invités commentent ensuite la liste des six nommés - Charles Caudrelier, Thomas Ruyant, Jean-Baptiste Bernaz, Marion Mortefon, Adrien Bosson, Pauline Courtois. Didier Ravon, qui a fait partie de tous les jurys depuis la première édition en 2001, estime qu'il manque peut-être “Tom Laperche, Yoann Richomme et Lauriane Nolot”, il fait ensuite part de sa préférence, différente de celle de Michel Desjoyeaux. Diffusé le 29 novembre 2022 Générique : Fast and wild/EdRecords Post-production : Grégoire Levillain

Renaissance Festival Bawdy Podcast's podcast

VISIT OUR SPONSORS: Louisiana Renaissance Festival https://www.larf.net/ The Ren Cruise http://www.canigoadventures.com/ SONGS The Autumn King performed by Sarah Marie Mullen from the album Harper's Bizarre The Autumn Leaf Shuffle performed by Withe & Stone from the album Holiday Traditions www.witheandstone.com The Scotsman performed by Black Oak Shillelagh from the album Och, The Places We've Been http://www.blackoakshillelagh.com Let's Raise Another Pint performed by Celtic Shores from the album Let's Raise Another Pint www.matthughesmusic.com Ivar's Song performed by Far From Home from the album Of Course! https://www.facebook.com/WeRFarFromHome/ Blackharp performed by Elizabeth and Ernesto from the album Elizabeth and Ernesto Samara's Fire performed by Wine and Alchemy from the album Turning of the Seasons https://wineandalchemymusic.com/ Star Medley performed by Gypsy Guerrilla Band from the album Ernie's Pot O'Gold Harvest of the Moon performed by Jon Baade from the album Cliche Health to the Company performed by LandLoch'd from the album Good Rum and Bad Sheep www.landlochd.com Sugar And Flame performed by Gallows Humor from the album Necrodancer http://gallowshumorband.com/ The Moonshiner performed by Iron Hill Vagabonds from the album Whiskey & Promises http://www.ironhillvagabonds.com/ Bienvenue À B'o'r performed by Barbar 'O 'Rhum from the album Toutes les Routes Mènent au Rhum http://barbarorhum31.wix.com/barbarorhum Greensleeves (Broadside Ballad) performed by Leza Mesiah, The Moor Of Dundee from the album The Moor Of Dundee http://www.moorofdundee.com/ SEGMENTS Festival update brought to you by The Ren List http://www.therenlist.com HOW TO CONTACT US Post it on Facebook https://www.facebook.com/renfestmusic Email us at renfestpodcast@gmail.com HOW TO LISTEN Apple https://podcasts.apple.com/us/podcast/renaissance-festival-podcast/id74073024 Spotify https://open.spotify.com/show/76uzuG0lRulhdjDCeufK15?si=obnUk_sUQnyzvvs3E_MV1g Pandora http://www.pandora.com/ Podbay http://www.podbay.fm/show/74073024 Listennotes http://www.listennotes.com/podcasts/renaissance-festival-podcast-minions-1Xd3YjQ7fWx/  

InterNational
"Rhum Amer", un polar dans le milieu marin

InterNational

Play Episode Listen Later Nov 25, 2022 4:09


durée : 00:04:09 - Chroniques littorales de José-Manuel Lamarque - par : Jose Manuel Lamarque - Un crime dans le milieu de la course au large : le nouveau polar de Jean-Marie Biette...

Journal d'Haïti et des Amériques
Mexique: le combat des autochtones contre des géants européens

Journal d'Haïti et des Amériques

Play Episode Listen Later Nov 22, 2022 19:30


Des entreprises européennes se retrouvent aujourd'hui dans le collimateur de communautés autochtones, au centre du Mexique. Volkswagen, Saint Gobain, Audi ou Danone… accusées par les populations autochtones de voler leurs ressources, mais aussi de les polluer avec le soutien du gouvernement mexicain. Marcelin Barranco López est membre du Front des peuples défenseurs de la terre et de l'eau, une organisation qui lutte pour les droits des communautés dans les régions de Morelos, Puebla et Tlaxcala, près de Mexico. En visite en ce moment en Europe, elle va à la rencontre des responsables politiques qui pourraient faire pression sur son gouvernement et ces très grosses entreprises. Au Parlement de Bruxelles, en France, en Suisse, en Allemagne et en Espagne – pour la plupart, les pays d'origine des entreprises, elle espère « voir tous ces responsables politiques et leur dire ce que nous subissons. J'espère que nous serons écoutés, et qu'ils enverront des messages au gouvernement fédéral de Manuel Lopez Obrador, pour lui faire savoir tout ce que nous subissons », explique-t-elle à Christophe Paget qui l'a rencontrée. Une tournée après des actions menées sur place, au Mexique. Pendant des mois, par exemple, des membres du Front des peuples défenseurs de la terre et de l'eau, les militants ont occupé une usine de l'entreprise Bonafont, une entreprise d'embouteillage d'eau, propriété de Danone - qu'ils accusent de voler le précieux liquide et assécher leurs puits - avant d'être délogés par les forces de sécurité.   Haïti : quelles conséquences politiques aux sanctions canadiennes ? «Le séisme des sanctions s'accompagne d'un tsunami politique», s'exclame ce 22 novembre Le Nouvelliste. Puisque les mesures annoncées par le Canada, mais aussi par les États-Unis « dévaste la classe politique », constate l'éditorialiste, et « particulièrement celle qui conduit les destinées du pays » depuis l'arrivée au pouvoir en 2011 du PHTK, le Parti Haïtien Tèt Kale, formation politique fondée par Michel Martelly, visé il y a deux jours par des sanctions canadiennes gelant ses avoirs détenus au Canada. Michel Martelly, qui n'a pas réagi encore officiellement contrairement aux autres personnalités visées par Ottawa, comme le souligne Gotson Pierre, le rédacteur en chef du site AlterPresse.   Mondial : « C'est un coup très dur », réagit Messi après la défaite de l'Argentine Coup de tonnerre à Lusail ! L'Argentine, pourtant lancée par un but rapide sur pénalty de Lionel Messi, a été surprise (2-1) par une héroïque équipe d'Arabie Saoudite qui a signé la première énorme sensation de ce Mondial de foot 2022, mardi (22 novembre 2022)au nord de Doha. Les spectateurs du stade de Lusail, le plus grand du Qatar avec ses 80.000 places, ont ainsi assisté à l'une des plus grosses surprises de l'histoire de la compétition. En difficulté dans les petits espaces, à l'image de la star du Paris SG qui a manqué son entrée dans le tournoi, et manquant souvent de synchronisation dans les courses, les Sud-Américains ont surtout été contrariés par le solide défi physique imposé par les hommes du sélectionneur français Hervé Renard. « C'est un coup très dur » a réagi Lionel Messi face à la presse.   À la Une du Journal de la 1ère  En Guadeloupe, le pilote du bateau qui a chaviré lors de l'arrivée du vainqueur de la Route du Rhum a été mis en examen.

Néo Géo
L'Intégral : Coup de coeur pour Une somme humaine de Makenzy Orcel, live des Marx Sisters et frissons grecs dans le Worldmix

Néo Géo

Play Episode Listen Later Nov 21, 2022 99:44


Le Vent d'AilleursUn Vent d'Ailleurs souffle depuis la Guadeloupe où Jeanne Lacaille réside, en pleine saison des pluies. Elle est partie à la recherche de l'âme du gwoka, musique composée de tambours ka, mais aussi de chants et de danses, une culture qui accompagne les guadeloupéens tout le long de leur vie au cours de diverses cérémonies. Pour cela, elle a pu rencontrer le percussionniste Sonny Troupé et le grand chanteur René Geoffroy, et assister à un “kout tambour” par le collectif Fos é Tradisyon, rassemblement populaire dédié aux morts et aux défunts. La Guadeloupe se prépare à accueillir l'arrivée, aux alentours du 15, de la Route du Rhum, course transatlantique en solitaire. A cette occasion, le mouvement culturel Voukoum donnera un concert en rappelant ce que fut un autre route du rhum par le passé ! Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Bar Karate - The Sailing Podcast
Bar Karate - the Sailing Podcast Ep186 Rod Waterhouse, the Worrell 1000 and the Archipelago Raid

Bar Karate - The Sailing Podcast

Play Episode Listen Later Nov 20, 2022 91:17


Published 20 November 2022We reach out to Rod Waterhouse skipper of the winning Team Australia from the Worrell 1000 and competitor in the F18 Raid Worlds - the Stockholm Archipelago Raid. Two endurance races that we find really interesting. Rod gives all the insights. If you like a bit of adventure in your sailing you will dig this chat.Big discussion on SailGP, Route de Rhum and the Ocean Race as well.#barkarate #sailingpodcast #barkaratesailorslarger #barkarateconversations #worldsailingofficial #sailing #boat #ocean #sport #voile #sail #sea #offshore #sailors #sailingworld #extremesailing #foils #yacht #yachts #saillife #instayacht #sailingblog #instasail #w1krr #stockholmarchipelagoraid #oceanrace #route_du_rhum #sailgp

Into The Wind
[REDIFFUSION] - #01 - Charles Caudrelier, de la baie de La Forêt à la Volvo

Into The Wind

Play Episode Listen Later Nov 18, 2022 82:01


Cette semaine, Tip & Shaft vous propose d'écouter ou de réécouter le tout premier épisode d'Into The Wind, enregistré en septembre 2018, dont l'invité était celui qui, quatre ans plus tard, s'est imposé mercredi en Ultim sur la Route du Rhum-Destination Guadeloupe en moins de 7 jours, Charles Caudrelier. Ce dernier, qui n'avait alors pas intégré le Gitana Team, sortait tout juste d'une victoire au bout du suspense sur la Volvo Ocean Race à la tête de l'équipage de Dongfeng Race Team. Depuis, son palmarès s'est étoffé, avec, entre autres, la Brest Atlantiques en 2019, le Fastnet et la Transat Jacques Vabre en 2021, la Finistère Atlantique et le Rhum cette année... Les marins français qui peuvent aligner deux victoires dans la Volvo Ocean Race sur leur CV ne sont pas légion ; ceux qui peuvent prétendre être montés sur le podium lors des trois dernières éditions encore moins ; et un seul d'entre eux peut se targuer d'ajouter une Solitaire du Figaro et plusieurs Transat Jacques Vabre à son palmarès : il s'appelle Charles Caudrelier. A 44 ans, le skipper de Dongfeng Race Team vient de consacrer une décennie à courir l'exigeante Volvo Ocean Race, couronnée par une incroyable victoire sur le fil en juin dernier à la barre du bateau chinois. Pour ce premier numéro d'Into The Wind, il revient longuement sur son parcours, depuis ses premiers bords en baie de la Forêt, jusqu'à l'option victorieuse au large des côtes du Danemark, cet été. Un entretien plein d'anecdotes et de révélations, où Charles Caudrelier, désormais star en Chine, ne fait pas mystère de son envie de retourner au solitaire. Diffusé le 18 septembre 2018 Rediffusé le 18 novembre 2022 Générique : In Closing – Days Past Post-production : Grégoire Levillain

SBS French - SBS en français
Le journal des sports 17/11/2022

SBS French - SBS en français

Play Episode Listen Later Nov 17, 2022 12:09


Charles Caudrelier remporte la 12e Route du Rhum en temps record avec le Maxi Edmond de Rothschild

InterNational
Une arrivée assombrie pour le vainqueur de la Route du Rhum 2022 hier mercredi…

InterNational

Play Episode Listen Later Nov 17, 2022 4:09


durée : 00:04:09 - Chroniques littorales de José-Manuel Lamarque - par : Jose Manuel Lamarque - La victoire de Charles Caudrelier sur la Route du Rhum a été endeuillée au large de Pointe-à-Pitre par un accident qui a fait deux victimes...

Ah ouais ?
LES ? DE L'INFO - Pourquoi le rhum était un peu le "Pôle emploi" des pirates ?

Ah ouais ?

Play Episode Listen Later Nov 16, 2022 2:25


Le vainqueur de la Route du rhum devrait ce mercredi 16 novembre à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), on vous explique pourquoi le rhum était un peu le Pôle emploi des pirates... Dit comme ça c'est à peu près aussi clair que nous quand on s'est enfilés quelques rhums. On le rappelle avec modération. Sauf qu'au XVIIe siècle quand est créé aux Antilles cet alcool à base de sucre de canne, la modération, on s'en bat les quilles. Cela devient vite la boisson des marins. Cela vient d'où d'ailleurs ce mot "rhum" ? De l'anglais "rum", sans "h", diminutif de rumbullion. Mot qui vient de l'ancien normand "rond-bouillon", nom donné à des alcools distillés à partir de cidre ou de poiré... rien à voir avec Jean... Le poiré, c'est un cidre de poires. Tous les jours à 6h50 sur RTL, Florian Gazan révèle une histoire insolite et surprenante, liée à l'actualité.

LE FLASH L'EQUIPE
Le flash sports du 17 novembre 2022

LE FLASH L'EQUIPE

Play Episode Listen Later Nov 16, 2022 2:00


Charles Caudrelier remporte la Route du Rhum avec le record de la traversée. Novak Djokovic rejoint les demi-finales du Masters. L'Équipe de France féminine de Handball attend la Norvège. L'arbitre de Ligue 1 Johan Hamel est décédé.

Advanced French
Advanced French 309 - World News, Opinion and Analysis in French

Advanced French

Play Episode Listen Later Nov 16, 2022 7:46


Paris et Rome se disputent sur la question des migrants Joe Biden affaibli –mais pas trop– par les élections de mi-mandat Les œuvres d'art au cœur de la bataille pour le climat Le réfugié de l'aéroport de Roissy La Route du Rhum, victime de son succès?

Journal d'Haïti et des Amériques
«Donald Trump essaie de prendre les devants» en annonçant très tôt sa candidature pour 2024

Journal d'Haïti et des Amériques

Play Episode Listen Later Nov 16, 2022 19:30


Une semaine après les élections de mi-mandat, qui ont été décevantes pour le parti républicain, Donald Trump s'est empressé d'officialiser sa candidature à la prochaine présidentielle. Le milliardaire se bouscule pour prendre de l'avance sur de futurs adversaires. Ce statut de candidat lui permettrait aussi de justifier une « persécution » des juges, puisqu'il est poursuivi dans plusieurs affaires, notamment dans l'attaque du Capitole du 2 avril 2021. « America is back » : l'Amérique est de retour, a martelé Donald Trump en Floride. L'ancien président républicain, battu à la présidentielle de 2020, a officialisé sa candidature pour le scrutin de 2024, mardi 15 novembre 2022, de son golf de Mar-a-Lago. L'annonce est moins triomphale, moins retentissante que prévue, puisque les élections de mi-mandat n'ont pas été aussi satisfaisantes que prévues : beaucoup de protégés du milliardaire ont perdu leur scrutin respectif. Donald Trump aurait pu attendre pour digérer ce revers politique, mais il s'est empressé d'annoncer sa candidature, car le résultat étant décevant, « il essaie de prendre les devants, de se positionner comme candidat à la présidentielle de 2024 avant que d'autres personnalités ne s'imposent », explique Paul Schor, historien spécialiste des États-Unis à l'Université Paris Cité. Ron DeSantis, par exemple, vient d'être réélu triomphalement en Floride et envisage de se présenter mais il « ne peut pas, une semaine après l'élection, annoncer qu'en fait, il vise un autre poste ». Les nombreuses enquêtes contre Donald Trump sont l'autre raison qui le pousse à presser cette annonce, selon l'historien, invité de RFI : l'ancien président pourra prendre comme prétexte que « toutes ces enquêtes sont contre lui parce qu'il est candidat. […] Il a déjà commencé à expliquer qu'il est victime de persécution, que les juges sont contre lui parce qu'il risque d'être à nouveau président. » Malgré son revers aux élections de mi-mandat et son échec au scrutin de 2020 face à Joe Biden, le milliardaire semble être le favori pour représenter en 2024 le camp républicain : « il a toujours une forte popularité auprès de toute une partie de l'électorat du parti républicain. Beaucoup de gens viennent à ses meetings, mais aussi, beaucoup de Républicains donnent de l'argent à la campagne de Donald Trump ». Si des critiques s'élèvent contre ce dernier, au sein de son propre camp, il est devenu une figure politique incontournable et son influence reste importante, à la fois chez les Républicains et chez leurs électeurs.   Et à la Une du Journal de la 1ère  La victoire de Charles Caudrelier sur la Route du Rhum endeuillée, ce mercredi 16 novembre 2022, au large de Pointe-à-Pitre par un accident qui a fait deux victimes…

Extraterrien
Guirec Soudée - L'aventurier des mers (avec une poule)

Extraterrien

Play Episode Listen Later Nov 15, 2022 86:04


Le breton qui s'est lancé dans un tour du monde à la voile avec sa poule Monique !

Pos. Report
Pos. Report #95 avec Yann Eliès et Sébastien Josse

Pos. Report

Play Episode Listen Later Nov 15, 2022 59:54


Ce 95e épisode de Pos. Report est une nouvelle fois consacré à la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, dont l'épilogue, pour les Ultims, est attendu tôt mercredi matin du côté de Pointe-à-Pitre. Nos deux invités sont Sébastien Josse, qui fait partie de l'équipe Banque Populaire aux côtés d'Armel Le Cléac'h, dont il était le skipper remplaçant sur cette 12e édition, et Yann Eliès, qui travaille au sein de la cellule de routage de l'Ocean Fifty Koesio d'Erwan Le Roux. Nous commençons par évoquer avec eux les conditions difficiles de cette 12e édition, “pas tout à fait classiques” d'une Route du Rhum, selon Yann Eliès, dans la mesure où “il n'y avait pas de route sud possible pour aller chercher les alizés”, ce qui a obligé toute la flotte à aller traverser plusieurs fronts, d'où une transat “éprouvante qui va laisser des traces.” “Ça ressemble à une transat anglaise”, ajoute Sébastien Josse qui estime que ces conditions mettent en avant le “côté courageux” des solitaires, tout en étant un vrai test pour les bateaux. Les deux marins racontent au passage comment on traverse de telles conditions en course, Sébastien Josse estimant que “ça se joue au mental.” Yann Eliès revient ensuite sur l'incendie survenue à bord de Nexans-Art & Fenêtres, l'Imoca de Fabrice Amedeo qui a perdu son bateau et a été secouru par un cargo. “Le feu à bord, c'est ce qu'il y a de pire, le carbone, ça crame en très peu de temps”, explique le triple vainqueur de la Solitaire du Figaro qui estime qu'il va falloir tirer les enseignements de cet incendie. “Ça glace le sang”, ajoute Sébastien Josse à l'évocation du récit fait de l'accident par Fabrice Amedeo. Nos deux invités commentent ensuite la course flotte par flotte : en Ultim, Yann Eliès retient que “les trois bateaux de devant ont super bien navigué” et que rien n'est encore joué, d'autant que le tour de la Guadeloupe, décisif il y a quatre ans, “est une épreuve en soi, peut-être plus difficile que la sortie de Manche.” Ce que confirme Sébastien Josse qui insiste sur la nécessité de l'aborder avec un minimum de fraîcheur. En Ocean Fifty, nos deux invités s'avouent impressionnés par Quentin Vlamynck, l'actuel leader, Yann Eliès regrettant au passage de “ne pas avoir plus poussé” Erwan Le Roux dont il assure le routage, avant de confier suivre “la bonne performance” d'Eric Péron qui a fait “un investissement lourd" au sud potentiellement payant. En Imoca, les deux marins saluent la maîtrise de Charlie Dalin, même si, selon eux, rien n'est encore joué, et évoquent leurs coups de coeur pour Paul Meilhat, sur un bateau tout juste mis à l'eau, et surtout Justine Mettraux. En Class40, Yann Eliès souligne “le formidable comeback de Yoann Richomme”, obligé en début de course de s'arrêter quatre heures pour avoir volé le départ, ce qui ne manque pas d'étonner nos deux invités. Enfin en catégorie Rhum, leur coup de coeur se nomme Gilles Buekenhout en tête devant les marins expérimentés que sont Roland Jourdain, Marc Guillemot ou Halvard Mabire. Nos deux invités finissent par parler de leur avenir, avec une saison 2023 qui s'annonce chargée pour eux.  Diffusé le 15 novembre 2022 Générique : Fast and wild/EdRecords Post-production : Grégoire Levillain

Journal d'Haïti et des Amériques
Mexique: manifestations massives contre la réforme électorale

Journal d'Haïti et des Amériques

Play Episode Listen Later Nov 14, 2022 19:30


Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté, le dimanche 13 novembre 2022, au Mexique, contre une réforme électorale voulue par le président Lopez Obrador. Ces manifestants dénoncent la perte d'indépendance de l'institution en charge des élections, tandis que la presse de gauche étrille cette mobilisation. Il s'agissait de la plus grande mobilisation contre le pouvoir en place depuis près de quatre ans : des dizaines de milliers de Mexicains ont manifesté, le dimanche 13 novembre 2022, contre un projet de réforme électorale, qui menace, selon les manifestants, l'indépendance de l'INE, l'Institut national électoral, en charge de l'organisation des élections depuis 1990. Ils craignent que désormais, les scrutins dépendent du gouvernement et laissent la voie libre à la manipulation des urnes. « On ne touche pas à l'INE », titre le journal La Razon. Une partie de la presse défend au contraire cette réforme. Excelsior, par exemple, souligne que beaucoup de Mexicains qui se sont mobilisés ne savent pas précisément ce que propose cette réforme et que la marche de dimanche était structurée par des discours de haine et de racisme.     Haïti : dans les décharges des Gonaïves, des mères célibataires cherchent de quoi survivre Elles sont des dizaines à se retrouver dans cette décharge sauvage, au nord-ouest des Gonaïves en Haïti. Des mères célibataires récupèrent des vêtements, des sacs, des objets qu'elles revendront ou donneront ensuite à leurs enfants. « C'est grâce à ces déchets que je paie les frais de scolarité de mes enfants, témoigne Dieulaine Jean Charles au micro de Ronel Paul. J'ai une fille qui est au collège. Sans ces déchets, elle n'aurait pas pu passer ses examens de fin d'année ». Son mari s'est enfui, il y a une quinzaine d'années, en République dominicaine. Cette Haïtienne revend ensuite ce qu'elle trouve au marché. Dans le pays, l'abandon des enfants par leur père se fait en toute impunité car beaucoup de victimes ne savent pas qu'elles peuvent porter plainte et obtenir une pension alimentaire. « À travers le décret du 14 septembre 1983, la loi institue une procédure de recouvrement de créances d'aliments », précise Jaccène Jacques, bâtonnier de l'Ordre des avocats des Gonaïves. Cependant, même les femmes qui connaissent la procédure se découragent souvent, en raison des nombreux dysfonctionnements de la justice haïtienne.   Argentine : le lifting du vieux Buenos Aires Le vieux Buenos Aires fait peau neuve ; le quartier tombait en désuétude, avec ses façades abîmées et défraichies, mais la municipalité tente de dépoussiérer ce centre historique que la pandémie a laissé exsangue après l'avoir vidé de ses touristes et de ses employés de bureau. Les coups de marteau-piqueur résonnent désormais, pour ravaler les façades, piétonniser les rues, les paver... ce que les commerçants voient d'un bon œil... mais une partie des résidents du quartier ne sont en revanche par convaincus. Reportage de Théo Conscience.   Et à la Une du Journal de la 1ère  En Guadeloupe, la marina de Pointe-à-Pitre se prépare à accueillir les voiliers participant à la Route du Rhum…

Néo Géo
L'Intégral : Coup de coeur pour Une somme humaine de Makenzy Orcel, live des Marx Sisters et frissons grecs dans le Worldmix

Néo Géo

Play Episode Listen Later Nov 14, 2022 98:12


Le Vent d'AilleursUn Vent d'Ailleurs souffle depuis la Guadeloupe où Jeanne Lacaille réside, en pleine saison des pluies. Elle est partie à la recherche de l'âme du gwoka, musique composée de tambours ka, mais aussi de chants et de danses, une culture qui accompagne les guadeloupéens tout le long de leur vie au cours de diverses cérémonies. Pour cela, elle a pu rencontrer le percussionniste Sonny Troupé et le grand chanteur René Geoffroy, et assister à un “kout tambour” par le collectif Fos é Tradisyon, rassemblement populaire dédié aux morts et aux défunts. La Guadeloupe se prépare à accueillir l'arrivée, aux alentours du 15, de la Route du Rhum, course transatlantique en solitaire. A cette occasion, le mouvement culturel Voukoum donnera un concert en rappelant ce que fut un autre route du rhum par le passé ! Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Ces chansons qui font l'actu
L'appel du large, c'est pour les terriens

Ces chansons qui font l'actu

Play Episode Listen Later Nov 13, 2022 7:38


durée : 00:07:38 - Ces chansons qui font l'actu - par : Bertrand DICALE - La Route du Rhum nous rappelle qu'avant qu'un bateau ne prenne le large, il faut qu'un habitant de la terre ferme en ait eu envie... Et la chanson nous raconte ces désirs.

Ces chansons qui font l'actu
La Route du Rhum, course de héros

Ces chansons qui font l'actu

Play Episode Listen Later Nov 12, 2022 7:54


durée : 00:07:54 - Ces chansons qui font l'actu - par : Bertrand DICALE - La course au large – et celle-ci en particulier – invite souvent les artistes de la chanson à se passionner pour des sportifs hors du commun.

French Podcast
News in Slow French #611 - French Expressions, News, and Grammar

French Podcast

Play Episode Listen Later Nov 11, 2022 8:21


Nous commencerons la première partie de notre émission en discutant de sujets qui ont marqué l'actualité de cette semaine. Nos deux premières discussions porteront sur la COP 27, la conférence des Nations Unies sur le changement climatique qui a lieu du 6 au 18 novembre en Égypte. Dans un premier temps, nous passerons en revue les sujets principaux qu'elle va aborder et les déclarations de plusieurs dirigeants mondiaux. Puis, nous reviendrons sur certains objectifs qui avaient été fixés lors de la précédente conférence, qui s'était tenue en Écosse, et nous dresserons un bilan. Ensuite, dans la partie consacrée à la science, nous nous pencherons sur une étude récente publiée par le New England Journal of Medicine qui a conclu que les champignons hallucinogènes pourraient aider à combattre la dépression sévère. Enfin, nous parlerons de New York City I, une œuvre d'art emblématique de l'artiste néerlandais Piet Mondrian, qui est probablement accrochée à l'envers depuis des dizaines d'années, d'après les recherches d'une historienne de l'art.    Dans la deuxième partie de notre émission, « Trending in France », nous parlerons du prix Goncourt, le prix littéraire français le plus renommé, et de la lauréate de cette année. Enfin, nous terminerons en parlant du départ de la route du Rhum 2022. - Les dirigeants mondiaux s'expriment à la Conférence sur le climat 2022 en Égypte - Les objectifs de la conférence sur le climat de 2021 en Écosse ne sont pas en bonne voie - Les champignons hallucinogènes aident à combattre la dépression sévère - Le tableau de Mondrian New York City I a peut-être été exposé à l'envers - Le prix Goncourt 2022 a été décerné à Brigitte Giraud - Départ de la Route du Rhum 2022

Salut l'info !
Route du Rhum, COP27 et lutte contre le harcèlement scolaire : l'actualité à portée des enfants

Salut l'info !

Play Episode Listen Later Nov 11, 2022 14:32


durée : 00:14:32 - Route du Rhum, COP27 et lutte contre le harcèlement scolaire - Le départ d'une course mythique en bateau, une grande réunion pour la planète et des conseils contre le harcèlement scolaire : c'est le programme de "Salut l'info !" cette semaine.

La Terre au carré
Les nouvelles de la planète !

La Terre au carré

Play Episode Listen Later Nov 11, 2022 5:20


durée : 00:05:20 - Camille passe au vert - par : Camille Crosnier - Tous les vendredis, une sélection d'infos ou curiosités marquantes de la semaine. Au programme : un trimaran reconditionné dans la route du Rhum, un gang d'orques joueuses au large du Portugal et des loutres qui sèment la terreur à Singapour.

LE FLASH L'EQUIPE
Le flash sports du 11 novembre 2022

LE FLASH L'EQUIPE

Play Episode Listen Later Nov 10, 2022 2:00


Lyon-Nice (21h) en ouverture de la quinzième journée de Ligue 1, les grands débuts avec l'équipe de France de basket de Victor Wembanyama face à la Lituanie (18h30), la défaite de l'ASVEL face au Zalgiris Kaunas (93-76) et Armel Le Cléac'h victime d'une avarie sur la Route du Rhum. Retrouvez toute l'actualité sportive dans votre Flash l'Équipe.

Par Jupiter !
Route du Rhum vs SOS Méditerranée

Par Jupiter !

Play Episode Listen Later Nov 9, 2022 4:10


durée : 00:04:10 - Le Billet de Charline Vanhœnacker - par : Charline Vanhoenacker - 243 réfugiés sont bloqués en mer depuis 19 jours sur le bateau de SOS Méditerrannée. La situation à bord est critique car aucun port européen n'accepte de laisser accoster l'Ocean Viking…

Le sept neuf
"La mer est l'avenir de la terre, il faut régénérer l'océan", clame la navigatrice Catherine Chabaud

Le sept neuf

Play Episode Listen Later Nov 9, 2022 9:37


durée : 00:09:37 - L'invité de 7h50 - par : Nicolas Demorand - Catherine Chabaud, députée européenne Renew et navigatrice, est au départ de la Route du Rhum. Elle fait partie des sept skippeuses concourant à la compétition de voile qui débute mercredi.

Les chroniques de Daniel Morin
L'héroïne du jour : la pratique tri-hebdomadaire de l'amour

Les chroniques de Daniel Morin

Play Episode Listen Later Nov 9, 2022 2:37


durée : 00:02:37 - Le héros du jour - par : Daniel Morin - Ce matin Daniel a bien failli choisir 138 héros du jour. Les 138 participant.e.s à la fabuleuse route du Rhum. Oui mais seulement, après avoir lu dans un article qu'il faudrait faire l'amour 3 fois par semaine pour être en forme physiquement et psychologiquement il ne pouvait qu'en être autrement.

Le Billet de Charline
Route du Rhum vs SOS Méditerranée

Le Billet de Charline

Play Episode Listen Later Nov 9, 2022 4:10


durée : 00:04:10 - Le Billet de Charline Vanhœnacker - par : Charline Vanhoenacker - 243 réfugiés sont bloqués en mer depuis 19 jours sur le bateau de SOS Méditerrannée. La situation à bord est critique car aucun port européen n'accepte de laisser accoster l'Ocean Viking…

L'appel trop con
Route du rhum au parking - L'appel trop con de Rire & Chansons

L'appel trop con

Play Episode Listen Later Nov 8, 2022 4:00


Les voiliers de la Route du Rhum auraient déjà dû partir de Saint-Malo depuis quelques jours, mais la météo a repoussé le départ. Pour éviter les embouteillages, Martin a donc très gentiment proposé de s'occuper de stocker les bateaux de course en attendant. Facile, il va tout installer sur le parking d'un supermarché.

Extraterrien
Erwan Le Roux - De la chaudronnerie à la route du Rhum

Extraterrien

Play Episode Listen Later Nov 8, 2022 57:32


Cet épisode retrace l'histoire d'un fils de chaudronnier amoureux de la mer.⛵️Erwan Le Roux détient un son actif époustouflant :Route du Rhum (2014)Tour de France (2008, 2009, 2014)3 Transat Jacques-Vabre (2009, 2013, 2015)Transat Québec-Saint-MaloSans objectif d'en faire une carrière, c'est pendant son service civil qu'il apprend la voile.Assez doué, tout s'accélère jusqu'à obtenir le palmarès qu'on lui connaît.Dans cet épisode, nous abordons ensemble différents sujets.Passant par la mécanique, les finances, la gestion de la fatigue, le régime alimentaire, mais aussi la charge mentale.Erwan nous livre son expérience, qu'il décrit comme l'essence de ses performances.Parlons de performance ! Son secret ? Se créer une bulle…Avant une course, il a une routine bien précise, faire du sport, s'isoler, et prévoir ce qui va se passer pendant la course.Son équilibre n'est pas seulement lié à la voile, mais également à sa famille.J'étais curieux de savoir comment il pouvait gérer ses relations pendant les courses.Pour éviter toute émotion, stress, perte de contrôle, Erwan ne communique que par écrit.Bon vent Erwan et n'oubliez pas de suivre sa course au départ de la route du Rhum le 9 novembre 2022.__Personnes cités__Armel TriponFrancis Joyon

Into The Wind
#65 Jean Le Cam, une vie pour la course - 2e partie

Into The Wind

Play Episode Listen Later Nov 4, 2022 77:20


Faut-il vraiment présenter Jean Le Cam ? Faut-il tenter de résumer une carrière débutée en 1978... et toujours en cours, 44 ans plus tard ? Devenu une véritable rock star adulée du grand public sur le tard, le Roi Jean, qui a fini par admettre son surnom, est une légende, tout simplement. Quel marin peut se targuer d'avoir gagné trois fois la Solitaire, navigué sur Pen Duick VI avec Tabarly, avoir été sauvé par Vincent Riou puis sauvé Kevin Escoffier, et préparer une sixième participation consécutive au Vendée Globe ? A l'âge où le Français moyen profite de la retraite, lui envisage tranquillement d'aller virer une énième fois un cap Horn, dont il a fait son jardin, ou presque. De la course au large à la française, Le Cam a tout vécu - à l'exception de la Mini Transat. Après une première participation à la Solitaire du Figaro en 1978 - l'année où le regretté Mike Birch gagne la mythique première édition du Rhum -, puis une Whitbread sur Euromarché avec Tabarly, le jeune Finistérien est un pilier de la saga Jet Services, puis du circuit Formule 40, à la fin des années 1980. Quelques années plus tôt, il a créé CDK avec Gaétan Gouérou et Hubert Desjoyeaux, son ami d'enfance, qui a donné son nom au bateau avec lequel il a brillé lors du dernier Vendée Globe. Puis ce sont les années 1990 dédiées au Figaro, une décennie pendant laquelle il va bâtir les fondamentaux de sa légende : trois victoires dans la Solitaire, une autre dans la transat AG2R, en six saisons. Le Roi Jean règne sur le figarisme, il est temps de passer à l'Orma. Des trois saisons qu'il passe sur son multicoque de 60 pieds Bonduelle, Jean Le Cam dit tout simplement : "Ce sont des bateaux de fous". En basculant, en 2008 dans la classe Imoca, le Quimpérois va retrouver le plaisir et entamer une relation fusionnelle avec une course qu'il va faire sienne : le Vendée Globe. Cinq éditions où se mêlent podiums, chavirage, sauvetages, régate au couteau mais aussi répliques mythiques et fulgurances stylistiques. Pour son sixième tour, Le Cam part avec un projet neuf et innovant - un scow sans foils - et, changement important, un budget quasi bouclé deux ans avant le départ. Une nouveauté pour un marin qui continue, saisons après saisons, d'avoir la course dans la peau - tout simplement. Diffusé le 4 novembre 2022 Générique : In Closing – Days Past Post-production : Grégoire Levillain

Le 13/14
Le 13-14 à Saint-Malo Avant le départ de la route du rhum

Le 13/14

Play Episode Listen Later Nov 4, 2022 59:09


durée : 00:59:09 - Le 13/14 - par : Bruno DUVIC - 138 bateaux s'élanceront dimanche pour rejoindre Pointe-à-Pitre, et près de deux millions de visiteurs seront venus les admirer avant leur départ de Saint-Malo.

On est fait pour s'entendre
L'INTÉGRALE- Route du Rhum : l'incroyable nuit de Flavie sur le géant des mers d'Armel le Cléac'h

On est fait pour s'entendre

Play Episode Listen Later Nov 3, 2022 43:59


Emission exceptionnelle ce soir dans Jour J. À quelques jours du départ de la Route du Rhum, Flavie Flament vous fait découvrir les coulisses de son convoyage en pleine nuit avec Armel Le Cléac'h à bord de son maxi trimaran ! Une expérience unique et forte en sensations ! "Jour J", c'est l'émission des grands entretiens d'actualité internationale, culturelle, économique et politique. Chaque jour sur RTL de 20h à 21h et en podcast, Flavie Flament reçoit un acteur de l'actualité et revient avec lui sur une date fondamentale de sa vie.

Franceinfo junior
franceinfo junior. Route du Rhum : toutes les réponses aux questions des enfants sur la solitaire à la voile

Franceinfo junior

Play Episode Listen Later Nov 3, 2022 7:03


durée : 00:07:03 - franceinfo junior - Avant le grand départ dimanche 6 novembre de la 12e édition, Thomas Coville est l'invité d'un franceinfo junior spécial "Route du Rhum".

Franceinfo junior
franceinfo junior. Route du Rhum : toutes les réponses aux questions des enfants sur la solitaire à la voile

Franceinfo junior

Play Episode Listen Later Nov 3, 2022 7:03


durée : 00:07:03 - franceinfo junior - Avant le grand départ dimanche 6 novembre de la 12e édition, Thomas Coville est l'invité d'un franceinfo junior spécial "Route du Rhum".

Into The Wind
#65 Jean Le Cam, une vie pour la course - 1ère partie

Into The Wind

Play Episode Listen Later Oct 28, 2022 75:43


Faut-il vraiment présenter Jean Le Cam ? Faut-il tenter de résumer une carrière débutée en 1978... et toujours en cours, 44 ans plus tard ? Devenu une véritable rock star adulée du grand public sur le tard, le Roi Jean, qui a fini par admettre son surnom, est une légende, tout simplement. Quel marin peut se targuer d'avoir gagné trois fois la Solitaire, navigué sur Pen Duick VI avec Tabarly, avoir été sauvé par Vincent Riou puis sauvé Kevin Escoffier, et préparer une sixième participation consécutive au Vendée Globe ? A l'âge où le Français moyen profite de la retraite, lui envisage tranquillement d'aller virer une énième fois un cap Horn, dont il a fait son jardin, ou presque. De la course au large à la française, Le Cam a tout vécu - à l'exception de la Mini Transat. Après une première participation à la Solitaire du Figaro en 1978 - l'année où le regretté Mike Birch gagne la mythique première édition du Rhum -, puis une Whitbread sur Euromarché avec Tabarly, le jeune Finistérien est un pilier de la saga Jet Services, puis du circuit Formule 40, à la fin des années 1980. Quelques années plus tôt, il a créé CDK avec Gaétan Gouérou et Hubert Desjoyeaux, son ami d'enfance, qui a donné son nom au bateau avec lequel il a brillé lors du dernier Vendée Globe. Puis ce sont les années 1990 dédiées au Figaro, une décennie pendant laquelle il va bâtir les fondamentaux de sa légende : trois victoires dans la Solitaire, une autre dans la transat AG2R, en six saisons. Le Roi Jean règne sur le figarisme, il est temps de passer à l'Orma. Des trois saisons qu'il passe sur son multicoque de 60 pieds Bonduelle, Jean Le Cam dit tout simplement : "Ce sont des bateaux de fous". En basculant, en 2008 dans la classe Imoca, le Quimpérois va retrouver le plaisir et entamer une relation fusionnelle avec une course qu'il va faire sienne : le Vendée Globe. Cinq éditions où se mêlent podiums, chavirage, sauvetages, régate au couteau mais aussi répliques mythiques et fulgurances stylistiques. Pour son sixième tour, Le Cam part avec un projet neuf et innovant - un scow sans foils - et, changement important, un budget quasi bouclé deux ans avant le départ. Une nouveauté pour un marin qui continue, saisons après saisons, d'avoir la course dans la peau - tout simplement. Diffusé le 28 octobre 2022 Générique : In Closing – Days Past Post-production : Grégoire Levillain

Into The Wind
#64 Erwan Le Roux, le fils de chaudronnier devenu cador du multicoque - 2e partie

Into The Wind

Play Episode Listen Later Oct 21, 2022 93:21


C'est l'histoire d'un fils de chaudronnier attiré par la mer dès son plus jeune âge, mais qui attendra le lycée pour goûter l'eau salée en régate. 30 ans plus tard, Erwan Le Roux affiche un palmarès impressionnant, avec, notamment, une Route du Rhum et trois Transat Jacques Vabre victorieuses en Multi50 au compteur. C'est par Les Glénans, à vingt ans, à l'île d'Arz, qu'il découvre la régate : un Brevet d'Etat plus tard, il est au cœur du bouillon de culture de la baie de Quiberon, traînant sur les pontons trinitains où il multiplie les embarquements, mais il comprend vite que la course, c'est son truc. A ses débuts, c'est le Figaro qui l'attire, puis le Mini 6.50 - il est préparateur d'Armel Tripon, qui court sa première Mini Transat en 2001, puis devient un spécialiste de l'Open 7.50. Technicien-navigateur, il est repéré par Marc Guillemot qui l'embauche à bord de La Trinitaine, il le suit chez Gitana, tout en se lançant dans le Mini, caressant l'espoir de se lancer sur la Mini Transat. Après une première Jacques Vabre en 2005 sur Gitana X, il passe deux ans plus tard en Class40 avec Damien Grimont et monte sur le podium de la transat en double, puis embarque avec Daniel Souben dans le projet Courrier Dunkerque sur le Tour de France à la voile : une collaboration fructueuse, qui le mènera trois fois sur la plus haute marche du podium du TFV. 2009 est une année charnière : Franck-Yves Escoffier et son sponsor lui proposent de construire le nouveau Crêpes Whaou 3 et de courir la Transat Jacques Vabre à bord, qu'il gagnera. C'est le début d'une passion - toujours vivace - pour les multicoques de 50 pieds. Un an plus tard, il est enfin à la tête de son propre projet, il récupère l'ancien Multi50 de Franck-Yves Escoffier en 2012, avec à la clé deux nouvelles victoires sur la Jacques Vabre, en 2013 et 2015, et une sur le Rhum en 2014 ! Président de la classe Multi50, il enchaîne les saisons jusqu'en 2018... tout en ayant des envies de tour du monde : "J'ai envie de voir le Horn". A l'arrivée de la Route du Rhum 2018, il ne fait pas mystère de ses envies de Vendée Globe. Il prend un peu de recul avec le Multi50 à la fin de son partenariat avec FenêtréA, accompagne Armel Le Cléac'h sur l'AG2R - qui n'aura pas lieu pour cause de Covid - puis Clarisse Crémer sur le Vendée Globe chez Banque Populaire... tout en se lançant dans un diplôme d'accompagnateur de performance ! Pendant ce temps, les Multi50 deviennent Ocean Fifty et se dotent d'un circuit dédié, le Pro Sailing Tour : toujours président de la classe, Erwan Le Roux replonge en 2021, avec un nouveau sponsor et un bateau neuf. Et s'aligne à 48 ans pour une nouvelle Route du Rhum. Toujours pas rassasié ! Diffusé le 21 octobre 2022 Générique : In Closing – Days Past Post-production : Grégoire Levillain