Entreprendre dans la mode

Follow Entreprendre dans la mode
Share on
Copy link to clipboard

Bienvenue sur Entreprendre dans la mode, le podcast des entrepreneurs et des acteurs de la mode. Je m'appelle Adrien Garcia, je suis designer et chaque semaine, je vais à la rencontre, des hommes et des femmes qui font la mode. Qu'ils soient créateurs, entrepreneurs, retailers, institutionnels, jour…

Adrien Garcia


    • Nov 29, 2022 LATEST EPISODE
    • weekdays NEW EPISODES
    • 1h 7m AVG DURATION
    • 455 EPISODES

    5 from 34 ratings Listeners of Entreprendre dans la mode that love the show mention: je viens, merci, les, pour, la, curiosit, intelligence et sinc rit, c est une.



    Search for episodes from Entreprendre dans la mode with a specific topic:

    Latest episodes from Entreprendre dans la mode

    Kenneth Koo — Co-fondateur d'ORRIS — Transformer le savon en objet de luxe

    Play Episode Listen Later Nov 29, 2022 71:22


    Présentation de l'invité : Faire d'un pain de savon solide, un objet de luxe désirable : c'est la mission que se sont lancés Kenneth Koo et Lani Le Berre, fondateurs de la marque parisienne ORRIS. Déçu par le manque de sensorialité et d'efficacité des produits du commerce que Kenneth utilisait pour soigner ses problèmes de peau, il décide un jour de fabriquer ses propres savons. Réalisés artisanalement dans le Sud de la France à partir de produits végétaux d'exception, les savons ORRIS perpétuent des savoir-faire ancestraux et s'inspirent de pratiques holistiques comme l'herboristerie, l'ayurveda et les rituels de purification japonais. Découvrez dans ce nouvel épisode, le parcours de Kenneth Koo et comment il est parvenu à faire de ce side project, une marque désirable qui réinvente notre rapport à cet objet pourtant si quotidien, si banal qu'est le savon. « Lorsque j'ai débuté mes recherches, je savais à peine ce qu'était un savon, car contrairement à la France, le Canada n'a pas cette culture du savon solide. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Présentation de Kenneth Koo Son stage dans une galerie d'art puis chez Bird Production Ses débuts de free-lance Son poste à la production d'image et à l'achat d'art aux Galeries Lafayette Le parcours de Lani Le Berre, la co-fondatrice Pourquoi ils ont créé ORRIS L'importance de créer un univers visuel fort La structuration de leur business model Leur ADN, leur vision Leur modèle de distribution L'importance de former les équipes de vente Qui il souhaiterait entendre dans ce podcast « Même avant notre lancement, on faisait en sorte de poster de belles images sur Instagram pour construire un univers visuel fort autour de la marque. Les gens étaient curieux et nous suivaient sans vraiment savoir ce que nous allions proposer. » « Les graphistes auxquels nous avons fait appel, travaillaient uniquement pour des galeries et des musées, pas du tout dans le packaging et le e-commerce, mais c'est ça qui nous a plu, car ils étaient comme nous, inspirés par le monde de l'art. » « Il faut vraiment former les personnes qui vendront ton produit pour qu'ils se sentent investis : s' ils ne comprennent pas pourquoi ton produit est spécial, ça restera un savon sur une étagère. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode. Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : Orris : https://orrisparis.com/fr Carton Magazine : http://cartonmagazine.com/ Bird Production : https://bird-production.com/news/ Barnabé Fillion : https://barnabefillion.com/

    [EXTRAIT] Kenneth Koo sur la construction d'un univers visuel fort

    Play Episode Listen Later Nov 29, 2022 3:51


    Présentation de l'invité : Faire d'un pain de savon solide, un objet de luxe désirable : c'est la mission que se sont lancés Kenneth Koo et Lani Le Berre, fondateurs de la marque parisienne ORRIS. Déçu par le manque de sensorialité et d'efficacité des produits du commerce que Kenneth utilisait pour soigner ses problèmes de peau, il décide un jour de fabriquer ses propres savons. Réalisés artisanalement dans le Sud de la France à partir de produits végétaux d'exception, les savons ORRIS perpétuent des savoir-faire ancestraux et s'inspirent de pratiques holistiques comme l'herboristerie, l'ayurveda et les rituels de purification japonais. Découvrez dans ce nouvel épisode, le parcours de Kenneth Koo et comment il est parvenu à faire de ce side project, une marque désirable qui réinvente notre rapport à cet objet pourtant si quotidien, si banal qu'est le savon. « Lorsque j'ai débuté mes recherches, je savais à peine ce qu'était un savon, car contrairement à la France, le Canada n'a pas cette culture du savon solide. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Présentation de Kenneth Koo Son stage dans une galerie d'art puis chez Bird Production Ses débuts de free-lance Son poste à la production d'image et à l'achat d'art aux Galeries Lafayette Le parcours de Lani Le Berre, la co-fondatrice Pourquoi ils ont créé ORRIS L'importance de créer un univers visuel fort La structuration de leur business model Leur ADN, leur vision Leur modèle de distribution L'importance de former les équipes de vente Qui il souhaiterait entendre dans ce podcast « Même avant notre lancement, on faisait en sorte de poster de belles images sur Instagram pour construire un univers visuel fort autour de la marque. Les gens étaient curieux et nous suivaient sans vraiment savoir ce que nous allions proposer. » « Les graphistes auxquels nous avons fait appel, travaillaient uniquement pour des galeries et des musées, pas du tout dans le packaging et le e-commerce, mais c'est ça qui nous a plu, car ils étaient comme nous, inspirés par le monde de l'art. » « Il faut vraiment former les personnes qui vendront ton produit pour qu'ils se sentent investis : s' ils ne comprennent pas pourquoi ton produit est spécial, ça restera un savon sur une étagère. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode. Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : Orris : https://orrisparis.com/fr Carton Magazine : http://cartonmagazine.com/ Bird Production : https://bird-production.com/news/ Barnabé Fillion : https://barnabefillion.com/

    Elena Feit et Alexia Hanemian — Fondatrices de The Ethiquette — Faire renaître l'élégance française et le rêve parisien.

    Play Episode Listen Later Nov 22, 2022 92:47


    Présentation des invitées : Excellence, éco-responsabilité, rareté et féminité, telles sont les valeurs de la maison de couture parisienne The Ethiquette. Fondée par Elena Feit et Alexia Hanemian, The Ethiquette transforme des chutes de tissu et des fins de rouleau de maison de haute-couture, en pièces uniques ou en éditions limitées fabriquées à Paris pour des femmes élégantes et cosmopolites qui cherchent à concilier mode et préservation de l'environnement.Découvrez dans cet épisode le parcours de ces deux entrepreneures et comment elles sont parvenues à concilier luxe et durabilité dans un monde qui aurait plutôt tendance à les dissocier. « Ethiquette est un jeu de mot entre éthique et étiquette : c'est ce nouvel art de vivre à la française qui se doit d'être plus responsable tout en restant sexy, élégant et parisien. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Le parcours d'Elena, puis d'Alexia Leur premier business model Comment gérer les débuts d'une marque malgré le Covid Leur principe du “prêt-à-couture” Comment réussir à convaincre lorsque l'on vend sur internet L'évolution de leur stratégie Leur ouverture à l'international Ce qu'elles auraient voulu savoir avant de se lancer dans le wholesale Leur plateforme de marque Leurs différents canaux d'acquisition Leurs ateliers de confection parisiens Leurs projets futurs Qui elles souhaiteraient entendre dans ce podcast « L'image de la femme The Ethiquette, c'est une femme qui entre dans un évènement et tout le monde s'arrête et la regarde. » « À partir du moment où les clientes ont vu la pièce en vrai, elles connaissent notre qualité et vont naturellement sur notre site pour continuer d'acheter d'autres pièces. » « On veut vraiment rester sur une production parisienne, car d'un côté, il y a le local, le savoir-faire français et de l'autre, une certaine flexibilité où pour chaque production lancée, on peut facilement aller checker l'intégralité des pièces. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.comAussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode. Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : L'ESSCA : https://www.essca.fr/ L'Atelier de Sèvres : https://www.atelierdesevres.com/ L'IFM (anciennement l'École de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne) : https://www.ifmparis.fr/fr/opinion/decouvrez-l-ecole-de-la-chambre-syndicale-et-ses-programmes UAL (University of the Arts London) : https://www.arts.ac.uk/colleges/central-saint-martins Fashion Revolution : https://www.fashionrevolution.org/europe/france/ Première Classe : https://whosnext.com/fr/premiere-classe La Caserne : https://www.lacaserneparis.com/ Modemonline : https://www.modemonline.com/

    [EXTRAIT] Elena Feit et Alexia Hanemian à propos de leur sourcing auprès des maisons de haute-couture.

    Play Episode Listen Later Nov 22, 2022 5:08


    Présentation des invitées : Excellence, éco-responsabilité, rareté et féminité, telles sont les valeurs de la maison de couture parisienne The Ethiquette. Fondée par Elena Feit et Alexia Hanemian, The Ethiquette transforme des chutes de tissu et des fins de rouleau de maison de haute-couture, en pièces uniques ou en éditions limitées fabriquées à Paris pour des femmes élégantes et cosmopolites qui cherchent à concilier mode et préservation de l'environnement. Découvrez dans cet épisode le parcours de ces deux entrepreneures et comment elles sont parvenues à concilier luxe et durabilité dans un monde qui aurait plutôt tendance à les dissocier. « Ethiquette est un jeu de mot entre éthique et étiquette : c'est ce nouvel art de vivre à la française qui se doit d'être plus responsable tout en restant sexy, élégant et parisien. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Le parcours d'Elena, puis d'Alexia Leur premier business model Comment gérer les débuts d'une marque malgré le Covid Leur principe du “prêt-à-couture” Comment réussir à convaincre lorsque l'on vend sur internet L'évolution de leur stratégie Leur ouverture à l'international Ce qu'elles auraient voulu savoir avant de se lancer dans le wholesale Leur plateforme de marque Leurs différents canaux d'acquisition Leurs ateliers de confection parisiens Leurs projets futurs Qui elles souhaiteraient entendre dans ce podcast « L'image de la femme The Ethiquette, c'est une femme qui entre dans un évènement et tout le monde s'arrête et la regarde. » « À partir du moment où les clientes ont vu la pièce en vrai, elles connaissent notre qualité et vont naturellement sur notre site pour continuer d'acheter d'autres pièces. » « On veut vraiment rester sur une production parisienne, car d'un côté, il y a le local, le savoir-faire français et de l'autre, une certaine flexibilité où pour chaque production lancée, on peut facilement aller checker l'intégralité des pièces. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : L'ESSCA : https://www.essca.fr/ L'Atelier de Sèvres : https://www.atelierdesevres.com/ L'IFM (anciennement l'École de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne) : https://www.ifmparis.fr/fr/opinion/decouvrez-l-ecole-de-la-chambre-syndicale-et-ses-programmes UAL (University of the Arts London) : https://www.arts.ac.uk/colleges/central-saint-martins Fashion Revolution : https://www.fashionrevolution.org/europe/france/ Première Classe : https://whosnext.com/fr/premiere-classe La Caserne : https://www.lacaserneparis.com/ Modemonline : https://www.modemonline.com/

    [EXTRAIT] Alice Roca — Fondatrice d'Alice in Food — Comment se construire une légitimité dans la food lorsque l'on ne vient pas de ce milieu.

    Play Episode Listen Later Nov 21, 2022 5:18


    Cuisinière, styliste, directrice artistique et auteure culinaire : c'est en véritable passionnée de cuisine, d'écologie, d'art et de mode qu'Alice Roca (plus connue sous le nom d'Alice in Food) nous plonge à travers son blog et son compte Instagram dans un univers champêtre, gourmand et chaleureux où il fait bon vivre. Après avoir travaillé en tant que styliste pour Comptoir des Cotonniers ou encore Paul Ka, Alice s'en va à la campagne et se lance dès 2014 dans la création d'un blog culinaire où elle y partage des recettes inspirées de ses souvenirs d'enfance et des multiples végétaux qui peuplent son potager. C'est donc tout naturellement qu'elle crée en 2016 son compte Instagram @aliceinfood et poursuit sa quête du beau et du bon à travers de multiples projets et collaborations. « De la même manière que j'assemble un tee-shirt avec un gilet, ou bien telle couleur avec telle paire de chaussures, j'ai l'impression que c'est la même chose lorsque je compose une assiette ou que je pense un plat. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Présentation d'Alice Roca Devenir styliste, un rêve d'enfant Ses études à Duperré Son premier job en tant qu'assistante rédactrice au ELLE Son travail chez Comptoir des cotonniers puis Paul KA Son arrivée à la campagne et ses débuts en tant que free-lance Ses collaborations avec Guillaume Henry Le lancement de son blog en 2014 puis de son compte Instagram en 2016 Comment construire sa légitimité lorsqu'on ne vient pas de la food Son livre “À ma table” Les codes de sa cuisine Ce qui fait une bonne recette Ses collaborations avec les marques Comment trouver son équilibre entre vie pro et vie perso Qui elle souhaiterait entendre dans ce podcast « Je pense que c'est en faisant les choses qu'on lutte contre la comparaison et que l'on reste créatif, ce qui ne veut pas dire qu'il faut s'empêcher de regarder ce que font les autres. » « J'ai toujours pensé un produit en me projetant dedans. » « Le travail que je fais avec les marques, c'est de la création de contenu. On vient me chercher pour mon univers et ça, ça change tout : quand j'étais styliste, je travaillais pour une marque et on me choisissait pour ma personnalité et ma créativité, mais je devais me plier à l'univers de la marque, aujourd'hui, c'est l'inverse. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : Instagram: https://www.instagram.com/aliceinfood/?hl=fr Son blog : https://www.aliceroca.com/blog Son livre “À ma table” : https://merci-merci.com/products/livre-alice-in-food Duperré : https://duperre.org/ Comptoir des cotonniers : https://www.comptoirdescotonniers.com/ Paul Ka : https://www.pauleka.com/fr_fr SO/Paris : https://soparis.com/ Cheval blanc : https://www.chevalblanc.com Milk magazine : https://www.milkmagazine.net/food-chez-alice-roca/ The Socialite Family : https://www.thesocialitefamily.com/familles/verneuil-sur-avre/normandie-chez-alice-roca-styliste-fondatrice-alice-in-food/ Laila Gohar : https://www.instagram.com/lailacooks/?hl=fr Agence La relève : https://www.agence-lareleve.com/ Miss Maggie's kitchen : https://www.missmaggieskitchen.com/

    Épisode spécial LE NOUVEAU MODÈLE™ – Extrait #5 – Comment concevoir l'image de votre marque

    Play Episode Listen Later Nov 17, 2022 7:18


    À l'occasion de la sortie de ma formation “Le Nouveau Modèle™ : Le guide pour créer et lancer sa marque en partant de zéro”, je partage cette semaine plusieurs extraits. Dans cet épisode je vous en partage un extrait sur comment concevoir l'image de votre marque. “Le Nouveau Modèle” est disponible dès maintenant sur edlmeducation.podia.com Vous bénéficiez de 200,00 euros offerts jusqu'au 17 novembre :)

    Épisode spécial LE NOUVEAU MODÈLE™ – FAQ & Extrait #4 – Les avantages de la vente directe au consommateur.

    Play Episode Listen Later Nov 16, 2022 11:10


    À l'occasion de la sortie de ma formation “Le Nouveau Modèle™ : Le guide pour créer et lancer sa marque en partant de zéro”, je partage cette semaine plusieurs extraits. Dans cet épisode, je réponds à vos questions sur la formation et je vous en partage un extrait sur les avantages de la vente directe au consommateur. “Le Nouveau Modèle” est disponible dès maintenant sur edlmeducation.podia.com Vous bénéficiez de 200,00 euros offerts jusqu'au 17 novembre :)

    Alice Roca — Fondatrice d'Alice in Food — Faire dialoguer mode et cuisine.

    Play Episode Listen Later Nov 15, 2022 100:20


    >>>>>>>>>> À l'occasion de la sortie de ma formation “Le Nouveau Modèle™ : Le guide pour créer et lancer sa marque en partant de zéro”, Vous bénéficiez de 200,00 euros offerts jusqu'au 17 novembre 2022 :)

    Épisode spécial LE NOUVEAU MODÈLE™ – Extrait #3 – Surpasser sa peur de se lancer

    Play Episode Listen Later Nov 13, 2022 6:10


    À l'occasion de la sortie de ma formation “Le Nouveau Modèle™ : Le guide pour créer et lancer sa marque en partant de zéro”, je partage cette semaine plusieurs extraits. Dans cet épisode, je vous donne ma méthode pour surpasser sa peur de se lancer “Le Nouveau Modèle” est disponible dès maintenant sur edlmeducation.podia.com Vous bénéficiez de 200,00 euros offerts jusqu'au 17 novembre :)

    Épisode spécial LE NOUVEAU MODÈLE™ – Extrait #2 – Créer une audience le plus tôt possible

    Play Episode Listen Later Nov 12, 2022 11:21


    À l'occasion de la sortie de ma formation “Le Nouveau Modèle™ : Le guide pour créer et lancer sa marque en partant de zéro”, je partage cette semaine plusieurs extraits. Dans cet épisode, je vous explique l'importance de créer une audience le plus tôt possible “Le Nouveau Modèle” est disponible dès maintenant sur edlmeducation.podia.com Vous bénéficiez de 200,00 euros offerts jusqu'au 17 novembre :)

    Épisode spécial LE NOUVEAU MODÈLE™ – Extrait #1 – Le lancement orchestré

    Play Episode Listen Later Nov 11, 2022 10:17


    À l'occasion de la sortie de ma formation “Le Nouveau Modèle™ : Le guide pour créer et lancer sa marque en partant de zéro”, je partage cette semaine plusieurs extraits. Dans cet épisode, je vous explique la stratégie du lancement orchestré, une méthode pour faire de chaque lancement de produits un succès “Le Nouveau Modèle” est disponible dès maintenant sur edlmeducation.podia.com Vous bénéficiez de 200,00 euros offerts jusqu'au 17 novembre :)

    Jérôme Sans — Directeur artistique et créateur d'institutions — Une approche pionnière et transversale de la culture et de l'exposition.

    Play Episode Listen Later Nov 8, 2022 86:53


    Du rythme, de l'âme, une vibration, un discours : tels sont les ingrédients nécessaires pour une exposition réussie selon Jérôme Sans, curateur, directeur artistique et directeur d'institutions. Reconnu pour avoir co-fondé le Palais de Tokyo, dirigé l'Ullens Center for Contemporary Art (UCCA) à Pékin ou encore le magazine l'Officiel Art, Jérôme Sans est un véritable outsider que rien ne prédestinait à ce milieu. C'est grâce à son approche innovante de l'art et de ses espaces d'exposition qu'il a su réinventer à de multiples reprises, la façon dont le public et les institutions appréhendent les œuvres d'art. « Une bonne exposition, c'est une exposition qui a du rythme, une âme, une vibration et un discours. S'il y a juste un discours, c'est un peu plat, s'il y a juste une vibration, c'est sympathique. Une bonne exposition, ça doit vous secouer un petit peu. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Présentation de Jérôme Sans Son parcours scolaire Son entrée dans le monde de l'art Pourquoi il n'est pas devenu artiste Ses voyages aux États-Unis, à Londres et en Asie Comment lui et Nicolas Bourriaud ont cofondé le Palais de Tokyo La particularité de ce centre d'art Comment les artistes sont sélectionnés Comment faire sa place dans la monde de l'art Pas de succès sans catastrophe Qu'est-ce qu'une bonne exposition Comment préparer une bonne interview Qui il souhaiterait entendre dans ce podcast « En général, les programmations des institutions sont faites 3 à 5 ans à l'avance : en fonctionnant ainsi, vous ne pouvez pas être un miroir de ce qui se passe en direct. [Avec le Palais de Tokyo] nous voulions avoir cette réactivité, cette proximité avec l'actualité, comme un quotidien. » « Ce qui m'intéresse, c'est de créer des outils qui seront ensuite utilisables par d'autres. » « On mélangeait en permanence des choses que l'on avait pas prévu avec des choses que l'on avait prévu : notre programmation n'était pas rigide, mais flexible. Il y avait toujours une place pour autre chose. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références: Jérôme Sans : https://www.jeromesans.com/ Palais de Tokyo : https://palaisdetokyo.com/ 7-Eleven : https://www.sej.co.jp/in/en.html L'installation “Au cours des Mondes” par Alicja Kwade : https://www.milkdecoration.com/linstallation-au-cours-des-mondes-par-alicja-kwade-a-paris/ Purple : https://purple.fr/ Exposition Les immatériaux - Centre Pompidou : https://www.centrepompidou.fr/fr/programme/agenda/evenement/cRyd8q exposition HUMPTYDUMPTY - Cyprien Gaillard : https://palaisdetokyo.com/exposition/humpty-dumpty/

    [EXTRAIT] Jérôme Sans à propos d'un monde de l'art pas si fermé

    Play Episode Listen Later Nov 8, 2022 2:46


    Du rythme, de l'âme, une vibration, un discours : tels sont les ingrédients nécessaires pour une exposition réussie selon Jérôme Sans, curateur, directeur artistique et directeur d'institutions. Reconnu pour avoir co-fondé le Palais de Tokyo, dirigé l'Ullens Center for Contemporary Art (UCCA) à Pékin ou encore le magazine l'Officiel Art, Jérôme Sans est un véritable outsider que rien ne prédestinait à ce milieu. C'est grâce à son approche innovante de l'art et de ses espaces d'exposition qu'il a su réinventer à de multiples reprises, la façon dont le public et les institutions appréhendent les œuvres d'art. « Une bonne exposition, c'est une exposition qui a du rythme, une âme, une vibration et un discours. S'il y a juste un discours, c'est un peu plat, s'il y a juste une vibration, c'est sympathique. Une bonne exposition, ça doit vous secouer un petit peu. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Présentation de Jérôme Sans Son parcours scolaire Son entrée dans le monde de l'art Pourquoi il n'est pas devenu artiste Ses voyages aux États-Unis, à Londres et en Asie Comment lui et Nicolas Bourriaud ont cofondé le Palais de Tokyo La particularité de ce centre d'art Comment les artistes sont sélectionnés Comment faire sa place dans la monde de l'art Pas de succès sans catastrophe Qu'est-ce qu'une bonne exposition Comment préparer une bonne interview Qui il souhaiterait entendre dans ce podcast « En général, les programmations des institutions sont faites 3 à 5 ans à l'avance : en fonctionnant ainsi, vous ne pouvez pas être un miroir de ce qui se passe en direct. [Avec le Palais de Tokyo] nous voulions avoir cette réactivité, cette proximité avec l'actualité, comme un quotidien. » « Ce qui m'intéresse, c'est de créer des outils qui seront ensuite utilisables par d'autres. » « On mélangeait en permanence des choses que l'on avait pas prévu avec des choses que l'on avait prévu : notre programmation n'était pas rigide, mais flexible. Il y avait toujours une place pour autre chose. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références: Jérôme Sans : https://www.jeromesans.com/ Palais de Tokyo : https://palaisdetokyo.com/ 7-Eleven : https://www.sej.co.jp/in/en.html L'installation “Au cours des Mondes” par Alicja Kwade : https://www.milkdecoration.com/linstallation-au-cours-des-mondes-par-alicja-kwade-a-paris/ Purple : https://purple.fr/ Exposition Les immatériaux - Centre Pompidou : https://www.centrepompidou.fr/fr/programme/agenda/evenement/cRyd8q exposition HUMPTYDUMPTY - Cyprien Gaillard : https://palaisdetokyo.com/exposition/humpty-dumpty/

    [EXTRAIT] Jérôme Sans sur l'importance d'ouvrir le monde de l'art à l'extérieur

    Play Episode Listen Later Nov 8, 2022 4:58


    Du rythme, de l'âme, une vibration, un discours : tels sont les ingrédients nécessaires pour une exposition réussie selon Jérôme Sans, curateur, directeur artistique et directeur d'institutions. Reconnu pour avoir co-fondé le Palais de Tokyo, dirigé l'Ullens Center for Contemporary Art (UCCA) à Pékin ou encore le magazine l'Officiel Art, Jérôme Sans est un véritable outsider que rien ne prédestinait à ce milieu. C'est grâce à son approche innovante de l'art et de ses espaces d'exposition qu'il a su réinventer à de multiples reprises, la façon dont le public et les institutions appréhendent les œuvres d'art. « Une bonne exposition, c'est une exposition qui a du rythme, une âme, une vibration et un discours. S'il y a juste un discours, c'est un peu plat, s'il y a juste une vibration, c'est sympathique. Une bonne exposition, ça doit vous secouer un petit peu. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Présentation de Jérôme Sans Son parcours scolaire Son entrée dans le monde de l'art Pourquoi il n'est pas devenu artiste Ses voyages aux États-Unis, à Londres et en Asie Comment lui et Nicolas Bourriaud ont cofondé le Palais de Tokyo La particularité de ce centre d'art Comment les artistes sont sélectionnés Comment faire sa place dans la monde de l'art Pas de succès sans catastrophe Qu'est-ce qu'une bonne exposition Comment préparer une bonne interview Qui il souhaiterait entendre dans ce podcast « En général, les programmations des institutions sont faites 3 à 5 ans à l'avance : en fonctionnant ainsi, vous ne pouvez pas être un miroir de ce qui se passe en direct. [Avec le Palais de Tokyo] nous voulions avoir cette réactivité, cette proximité avec l'actualité, comme un quotidien. » « Ce qui m'intéresse, c'est de créer des outils qui seront ensuite utilisables par d'autres. » « On mélangeait en permanence des choses que l'on avait pas prévu avec des choses que l'on avait prévu : notre programmation n'était pas rigide, mais flexible. Il y avait toujours une place pour autre chose. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références: Jérôme Sans : https://www.jeromesans.com/ Palais de Tokyo : https://palaisdetokyo.com/ 7-Eleven : https://www.sej.co.jp/in/en.html L'installation “Au cours des Mondes” par Alicja Kwade : https://www.milkdecoration.com/linstallation-au-cours-des-mondes-par-alicja-kwade-a-paris/ Purple : https://purple.fr/ Exposition Les immatériaux - Centre Pompidou : https://www.centrepompidou.fr/fr/programme/agenda/evenement/cRyd8q exposition HUMPTYDUMPTY - Cyprien Gaillard : https://palaisdetokyo.com/exposition/humpty-dumpty/

    [EXTRAIT] Marie Dewet à propos de sa stratégie de dotation produit

    Play Episode Listen Later Nov 3, 2022 2:32


    Créée en 2016, MaisonCléo est une marque de mode « made in Pas-de-Calais » qui propose des pièces aussi audacieuses que singulières. Adoubée dès ses débuts par la blogueuse Leandra Medine et le mannequin Emily Ratajkowski, MaisonCléo a réussi le pari de proposer, en quelques années seulement, une mode désirable et engagée, réalisée à partir de chutes de tissus provenant de Maisons de Couture et d'usines françaises. Pas de collections, pas de stocks : seules les envies et les inspirations de Marie Dewet dictent la création de ses pièces réalisées sur commande et sur mesure dans ses propres ateliers, situés dans le quartier du Vieux-Lille. « Mon engouement pour la mode a commencé vers mes 13/14 ans : j'étais en vacances et ma mère m'a acheté sans que je le demande le Vogue US et c'est vraiment à partir de ce moment-là que j'ai commencé à m'intéresser à la mode. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode: Présentation de Marie Dewet La couture, une histoire familiale Ses études d'anglais, puis de communication Ses premiers stages à Paris chez Emmanuelle Lebas, puis Mode Trotter Son premier post chez Vestiaire Collective Les débuts fulgurants de MaisonCléo La commande de Leandra Medine L'article dans le Vogue US Emily Ratajkowski et la blouse Agnès Le principe de son ticket de caisse L'arrivée de Ludivine (d'abord mannequin puis bras droit) Son système de production et de sourcing Sa collection pour Opening Ceremony Ses collections exclusives pour NET-A-PORTER Sa collaboration avec Printemps Ses deux collections capsules pour Selfridges L'orchestration d'un défilé Son engagement contre la fast-fashion Son processus créatif Son amour pour le sur-mesure Pourquoi elle offre des pièces à des influenceuses de fast fashion Les marques qui l'inspirent « En 2016, je postais sur Instagram les vêtements que ma mère me faisait et petit à petit les gens me demandaient s'ils pouvaient avoir la même pièce. » « C'est ma mère qui est allée à l'hôtel place Vendôme déposer la blouse Agnès à Emily Ratajkowski. » « J'ai envie de rendre le Made in France accessible aux plus grand nombres, pour faire découvrir un savoir-faire. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références: MaisonCléo : https://maisoncleo.com/ L'ISTC : https://www.istc.fr Emmanuelle Lebas : https://www.emmanuellelebas.com/fr Mode trotter : https://modetrotter.com/ Vestiaire collective : https://fr.vestiairecollective.com/ Son principe de ticket de caisse : https://www.instagram.com/p/CN2fnCNgfu1/?hl=fr L'article de Leandra Medine : https://repeller.com/shopping-on-instagram/ L'article du Vogue US : https://www.vogue.com/article/maisoncleo-french-mother-daughter-clothing-emily-ratajkowski-leandra-medine Leur collaboration avec Opening Ceremony : https://www.femmesmagazine.lu/maisoncleo-pour-opening-ceremony-exclusive-lobjet-de-desir-du-jour/ NET-A-PORTER : https://www.net-a-porter.com/ Selfridges : https://www.selfridges.com/GB/en/ L'espace Niemeyer : https://espace-niemeyer.fr/ Le défilé « Première fois » : https://fr.fashionnetwork.com/galeries/photos/Maison-Cleo,37987.html Pavot studio : https://www.instagram.com/pavotstudio/?hl=fr Novelty : https://www.novelty-group.com/

    Marie Dewet — Fondatrice de MaisonCléo — Des pièces made in France réalisées sur commande et sur mesure

    Play Episode Listen Later Nov 1, 2022 107:12


    Créée en 2016, MaisonCléo est une marque de mode « made in Pas-de-Calais » qui propose des pièces aussi audacieuses que singulières. Adoubée dès ses débuts par la blogueuse Leandra Medine et le mannequin Emily Ratajkowski, MaisonCléo a réussi le pari de proposer, en quelques années seulement, une mode désirable et engagée, réalisée à partir de chutes de tissus provenant de Maisons de Couture et d'usines françaises. Pas de collections, pas de stocks : seules les envies et les inspirations de Marie Dewet dictent la création de ses pièces réalisées sur commande et sur mesure dans ses propres ateliers, situés dans le quartier du Vieux-Lille. « Mon engouement pour la mode a commencé vers mes 13/14 ans : j'étais en vacances et ma mère m'a acheté sans que je le demande le Vogue US et c'est vraiment à partir de ce moment-là que j'ai commencé à m'intéresser à la mode. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode: Présentation de Marie Dewet La couture, une histoire familiale Ses études d'anglais, puis de communication Ses premiers stages à Paris chez Emmanuelle Lebas, puis Mode Trotter Son premier post chez Vestiaire Collective Les débuts fulgurants de MaisonCléo La commande de Leandra Medine L'article dans le Vogue US Emily Ratajkowski et la blouse Agnès Le principe de son ticket de caisse L'arrivée de Ludivine (d'abord mannequin puis bras droit) Son système de production et de sourcing Sa collection pour Opening Ceremony Ses collections exclusives pour NET-A-PORTER Sa collaboration avec Printemps Ses deux collections capsules pour Selfridges L'orchestration d'un défilé Son engagement contre la fast-fashion Son processus créatif Son amour pour le sur-mesure Pourquoi elle offre des pièces à des influenceuses de fast fashion Les marques qui l'inspirent « En 2016, je postais sur Instagram les vêtements que ma mère me faisait et petit à petit les gens me demandaient s'ils pouvaient avoir la même pièce. » « C'est ma mère qui est allée à l'hôtel place Vendôme déposer la blouse Agnès à Emily Ratajkowski. » « J'ai envie de rendre le Made in France accessible aux plus grand nombres, pour faire découvrir un savoir-faire. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références: MaisonCléo : https://maisoncleo.com/ L'ISTC : https://www.istc.fr Emmanuelle Lebas : https://www.emmanuellelebas.com/fr Mode trotter : https://modetrotter.com/ Vestiaire collective : https://fr.vestiairecollective.com/ Son principe de ticket de caisse : https://www.instagram.com/p/CN2fnCNgfu1/?hl=fr L'article de Leandra Medine : https://repeller.com/shopping-on-instagram/ L'article du Vogue US : https://www.vogue.com/article/maisoncleo-french-mother-daughter-clothing-emily-ratajkowski-leandra-medine Leur collaboration avec Opening Ceremony : https://www.femmesmagazine.lu/maisoncleo-pour-opening-ceremony-exclusive-lobjet-de-desir-du-jour/ NET-A-PORTER : https://www.net-a-porter.com/ Selfridges : https://www.selfridges.com/GB/en/ L'espace Niemeyer : https://espace-niemeyer.fr/ Le défilé « Première fois » : https://fr.fashionnetwork.com/galeries/photos/Maison-Cleo,37987.html Pavot studio : https://www.instagram.com/pavotstudio/?hl=fr Novelty : https://www.novelty-group.com/

    Rami Mekdachi - Fondateur de Lola James Harper - Raconter une histoire à travers une expérience olfactive

    Play Episode Listen Later Oct 25, 2022 132:56


    Photographe, musicien, réalisateur et fondateur du projet Lola James Harper, Rami Mekdachi est ce que l'on pourrait appeler un touche-à-tout. Parcourant le monde depuis plusieurs décennies avec sa famille, il accumule images, vidéos et odeurs des lieux qu'il traverse. Ce qui pourrait rester de simples souvenirs, Rami Mekdachi le transforme en véritables expériences sensorielles : bougies, parfums d'ambiance, photographies ou encore films, chacun raconte de manière singulière l'histoire d'un lieu, d'une rencontre ou d'un simple moment de vie. Directeur artistique pour des marques prestigieuses (Costes, Inès de la Fressange, Roger Vivier, Chloé etc.), Rami Mekdachi ne tarde pas à révolutionner le monde de l'hôtellerie en proposant dès les années 2000, des expériences olfactives uniques, pour des lieux de prestige comme l'hôtel Costes à Paris avec qui il travaille depuis plus de vingt ans. « Quand les gens rentrent chez nous, ils comprennent tout de suite que finalement, le produit n'est pas le centre, mais que c'est plutôt la sensation qu'il procure » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode: Présentation de Rami Mekdachi Sa rencontre avec Pierre Bourdon et Benoist Lapouza Une brève histoire de la parfumerie Sa rencontre avec Colette et Jean-Louis Costes Le concept de parfumerie privée L'importance du voyage dans sa vie et son travail Son rapport à la culture libanaise Être ado à Paris dans les 80's La théorie du « avec » L'équilibre à trouver entre conscience et insouciance Sa carrière musicale en Angleterre Ses projets pour Lacoste, Chloé ou encore Inès de la Fressange Comment créer une expérience olfactive pour un lieu Les codes Lola James Harper Le processus créatif de son film "With" Ses piliers d'acquisition Comment il travaille en famille Qui il souhaiterait entendre dans ce podcast « Un parfum d'ambiance, c'est l'odeur du lieu et ce lieu est composé d'objets : tu ne peux pas avoir une dissonance entre les objets qui composent le lieu et l'odeur qui est générée » « L'histoire est tout aussi importante que l'odeur » « Que ce soit la photo, la musique ou l'odeur, tout cela ne sert à rien, mais on n'est pas humain sans ça. Tous ces éléments sans intérêts sont la base de l'humanité. Être humain, c'est avoir la nécessité d'être dans le superflu, le touchant et le poétique. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Référence Lola James Harper : https://www.lolajamesharper.com/fr Colette : https://www.colettemonamour.com/ L'hôtel Costes : https://www.hotelcostes.com/fr Le film "With" : https://www.lolajamesharper.com/fr/pages/with-the-movie Le Bon Marché : https://www.lebonmarche.com Pierre Bourdon : https://www.cosmopolitan.fr/,pierre-bourdon,1899610.asp Benoist Lapouza : https://www.fragrancefoundation.org.uk/meet-the-team?category=Meet%20the%20Perfumers&name=Benoist%20Lapouza&id=38 Olivia Giacobetti : https://auparfum.bynez.com/olivia-giacobetti-parfumeur-0209

    [EXTRAIT] Rami Mekdachi sur les liens étroits entre musique et parfumerie

    Play Episode Listen Later Oct 24, 2022 2:24


    Photographe, musicien, réalisateur et fondateur du projet Lola James Harper, Rami Mekdachi est ce que l'on pourrait appeler un touche-à-tout. Parcourant le monde depuis plusieurs décennies avec sa famille, il accumule images, vidéos et odeurs des lieux qu'il traverse. Ce qui pourrait rester de simples souvenirs, Rami Mekdachi le transforme en véritables expériences sensorielles : bougies, parfums d'ambiance, photographies ou encore films, chacun raconte de manière singulière l'histoire d'un lieu, d'une rencontre ou d'un simple moment de vie. Directeur artistique pour des marques prestigieuses (Costes, Inès de la Fressange, Roger Vivier, Chloé etc.), Rami Mekdachi ne tarde pas à révolutionner le monde de l'hôtellerie en proposant dès les années 2000, des expériences olfactives uniques, pour des lieux de prestige comme l'hôtel Costes à Paris avec qui il travaille depuis plus de vingt ans. « Quand les gens rentrent chez nous, ils comprennent tout de suite que finalement, le produit n'est pas le centre, mais que c'est plutôt la sensation qu'il procure » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode: Présentation de Rami Mekdachi Sa rencontre avec Pierre Bourdon et Benoist Lapouza Une brève histoire de la parfumerie Sa rencontre avec Colette et Jean-Louis Costes Le concept de parfumerie privée L'importance du voyage dans sa vie et son travail Son rapport à la culture libanaise Être ado à Paris dans les 80's La théorie du « avec » L'équilibre à trouver entre conscience et insouciance Sa carrière musicale en Angleterre Ses projets pour Lacoste, Chloé ou encore Inès de la Fressange Comment créer une expérience olfactive pour un lieu Les codes Lola James Harper Le processus créatif de son film "With" Ses piliers d'acquisition Comment il travaille en famille Qui il souhaiterait entendre dans ce podcast « Un parfum d'ambiance, c'est l'odeur du lieu et ce lieu est composé d'objets : tu ne peux pas avoir une dissonance entre les objets qui composent le lieu et l'odeur qui est générée » « L'histoire est tout aussi importante que l'odeur » « Que ce soit la photo, la musique ou l'odeur, tout cela ne sert à rien, mais on n'est pas humain sans ça. Tous ces éléments sans intérêts sont la base de l'humanité. Être humain, c'est avoir la nécessité d'être dans le superflu, le touchant et le poétique. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Référence Lola James Harper : https://www.lolajamesharper.com/fr Colette : https://www.colettemonamour.com/ L'hôtel Costes : https://www.hotelcostes.com/fr Le film "With" : https://www.lolajamesharper.com/fr/pages/with-the-movie Le Bon Marché : https://www.lebonmarche.com Pierre Bourdon : https://www.cosmopolitan.fr/,pierre-bourdon,1899610.asp Benoist Lapouza : https://www.fragrancefoundation.org.uk/meet-the-team?category=Meet%20the%20Perfumers&name=Benoist%20Lapouza&id=38 Olivia Giacobetti : https://auparfum.bynez.com/olivia-giacobetti-parfumeur-0209

    Lucie Marquand-Gairard et Léa Coussy - Fondatrices de Maestria - Une galerie d'art d'un genre nouveau

    Play Episode Listen Later Oct 18, 2022 81:07


    Repenser la galerie d'art : c'est le défi que se sont lancé il y a un an Lucie Marquand Gairard et Léa Coussy. Ces deux passionnées d'art, de design et de curation sont les deux fondatrices de Maestria, une galerie d'art pas comme les autres : bien loin des clichés, cette dernière va à contre-courant du sempiternel white cube en proposant au sein d'un appartement-galerie, un espace chaleureux, pensé et conçu pour accueillir et vendre le travail de jeunes artistes auprès de collectionneurs. Grâce à une approche globale et immersive, ces deux jeunes entrepreneures proposent des collections d'œuvres d'art pensées et mises en scène autour de thématiques évoluant tous les quatre mois. Solaire, sensuel, féminin et enveloppant, voici l'ADN du projet Maestria, qui fait déjà bouger les lignes du marché de l'art contemporain. « Parmi toutes les galeries d'art en ligne qui existent, il n'y en avait aucune qui nous parlait en tant que jeunes collectionneuses […] cela ne correspondait pas à nos goûts » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Présentation de Lucie Marquand-Gairard Sa découverte (par hasard) de l'ICART Ses stages de fin d'études chez Selency et The Socialite Family Ses débuts chez Atelier 27 Sa rencontre avec Léa Coussy Présentation de Léa Coussy Son stage au sein de la maison de vente Coutau-Bégarie Son stage chez Denise René Son départ pour l'Espagne Son stage chez de Gournay Présentation et fonctionnement de Maestria L'ADN du projet La construction d'une identité visuelle forte Leur manière de choisir les artistes et de travailler avec eux Comment le prix d'une oeuvre est fixé Leurs piliers d'acquisition D'où vient le nom Maestria Leurs projets futurs Les marques de luxe qui les inspirent Qui elles aimeraient entendre dans ce podcast « À travers le digital, il y a une transparence au niveau des prix qui n'est pas forcément voulu par tout le monde » « Le point de départ de Maestria était de s'inspirer des codes des maisons de luxe pour les adapter au monde du marché de l'art en passant par l'expérience client, en développant un véritable univers et garder à travers l'appartement ce côté intimiste et chaleureux. » « Maestria, c'est la maîtrise en italien. C'est l'idée d'exercer quelque chose à la perfection » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : Maestria : https://www.maestriacollection.com/ L'ICART: https://www.icart.fr/ La galerie Denise Ré : https://www.deniserene.fr/ Selency: https://www.selency.fr/ The Socialite Family : https://www.thesocialitefamily.com/ Atelier27 : http://www.atelier27paris.com/ La maison de vente Coutau-Bégarie : https://www.coutaubegarie.com Les papiers peints de Gournay : https://degournay.com/ Beau Gabriel : https://www.beaugabriel.net/ Atelier Deux-Cé : https://deux-ce.com/ Jacques Merle : https://www.maestriacollection.com/jacques-merleMa Marguerite Piard : https://www.maestriacollection.com/marguerite-piard

    [EXTRAIT] Lucie Marquand et Gairard et L éa Coussy - S'inspirer des codes des maisons de luxe pour les adapter au monde du marché de l'art

    Play Episode Listen Later Oct 18, 2022 3:43


    Repenser la galerie d'art : c'est le défi que se sont lancé il y a un an Lucie Marquand Gairard et Léa Coussy. Ces deux passionnées d'art, de design et de curation sont les deux fondatrices de Maestria, une galerie d'art pas comme les autres : bien loin des clichés, cette dernière va à contre-courant du sempiternel white cube en proposant au sein d'un appartement-galerie, un espace chaleureux, pensé et conçu pour accueillir et vendre le travail de jeunes artistes auprès de collectionneurs. Grâce à une approche globale et immersive, ces deux jeunes entrepreneures proposent des collections d'œuvres d'art pensées et mises en scène autour de thématiques évoluant tous les quatre mois. Solaire, sensuel, féminin et enveloppant, voici l'ADN du projet Maestria, qui fait déjà bouger les lignes du marché de l'art contemporain. « Parmi toutes les galeries d'art en ligne qui existent, il n'y en avait aucune qui nous parlait en tant que jeunes collectionneuses […] cela ne correspondait pas à nos goûts » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Présentation de Lucie Marquand-Gairard Sa découverte (par hasard) de l'ICART Ses stages de fin d'études chez Selency et The Socialite Family Ses débuts chez Atelier 27 Sa rencontre avec Léa Coussy Présentation de Léa Coussy Son stage au sein de la maison de vente Coutau-Bégarie Son stage chez Denise René Son départ pour l'Espagne Son stage chez de Gournay Présentation et fonctionnement de Maestria L'ADN du projet La construction d'une identité visuelle forte Leur manière de choisir les artistes et de travailler avec eux Comment le prix d'une oeuvre est fixé Leurs piliers d'acquisition D'où vient le nom Maestria Leurs projets futurs Les marques de luxe qui les inspirent Qui elles aimeraient entendre dans ce podcast « À travers le digital, il y a une transparence au niveau des prix qui n'est pas forcément voulu par tout le monde » « Le point de départ de Maestria était de s'inspirer des codes des maisons de luxe pour les adapter au monde du marché de l'art en passant par l'expérience client, en développant un véritable univers et garder à travers l'appartement ce côté intimiste et chaleureux. » « Maestria, c'est la maîtrise en italien. C'est l'idée d'exercer quelque chose à la perfection » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : Maestria : https://www.maestriacollection.com/ L'ICART: https://www.icart.fr/ La galerie Denise Ré : https://www.deniserene.fr/ Selency: https://www.selency.fr/ The Socialite Family : https://www.thesocialitefamily.com/ Atelier27 : http://www.atelier27paris.com/ La maison de vente Coutau-Bégarie : https://www.coutaubegarie.com Les papiers peints de Gournay : https://degournay.com/ Beau Gabriel : https://www.beaugabriel.net/ Atelier Deux-Cé : https://deux-ce.com/ Jacques Merle : https://www.maestriacollection.com/jacques-merleMa Marguerite Piard : https://www.maestriacollection.com/marguerite-piard

    Carla Sozzani — Galeriste italienne et créatrice du 10 Corso Como à Milan — Comment Azzedine est devenu Alaïa, l'histoire d'un couturier hors-norme racontée par sa plus fidèle amie.

    Play Episode Listen Later Oct 11, 2022 77:59


    C'est en amie fidèle et de longue date que la galeriste italienne Carla Sozzani revient sur le parcours hors-norme du couturier Azzedine Alaïa, arrivé en 1956 à Paris pour devenir à force de persévérance, l'une des figures majeures de la mode française. Artiste autodidacte, d'origines modestes, il a su dès ses débuts et tout au long de sa carrière s'entourer de femmes de la haute société qui lui ont donné la liberté de créer une mode exigeante et sensuelle dans laquelle elles se sentaient fortes et jamais objetisées. Malgré sa disparition en novembre 2017, la fondation Azzedine Alaïa, co-fondée en 2007 avec Carla Sozzani pour transmettre ses connaissances et inspirer les générations futures, ne cesse de perpétuer son oeuvre et sa mémoire grâce à des conférences, cours, bourses, mais aussi de multiples expositions présentant son travail et celui des autres qu'il n'a jamais cessé de collectionner (Vionnet, Balenciaga, Schiaparelli, Patou, Chanel, etc.). « Il avait des yeux, un sourire, une façon de s'exprimer qui était touchante (…) tout le monde aimait Azzedine » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode: L'enfance d'Azzedine Alaïa Son arrivée à Paris Sa formation express chez Dior Les femmes de la haute société qui l'ont aidé à se lancer Sa rencontre avec Arletty et l'influence du cinéma dans son travail Son admiration pour Schiaparelli La découverte de Balenciaga Son déménagement vers la rue Bellechasse Son goût pour la collection et la conservation Sa rencontre avec Greta Garbo Sa vision du féminin Ses débuts dans le prêt-à-porter Sa rencontre avec Thierry Mugler Son travail pour le Crazy Horse Sa première collection en cuir refusée puis adoubée Son premier défilé à New-York Sa rencontre avec Carla Sozzani Ses 26 ans d'apprentissage avant d'atteindre le succès Ses 2 oscars de la mode Sa sortie du calendrier de la mode Son départ de la rue Bellechasse vers la rue du parc Royal Son rapport privilégié à la cuisine Le vocabulaire Alaïa Son rapport au travail et son processus de création Le rachat de sa société par Prada puis Richemont Sa disparition en 2017 L'après Alaïa Son projet de fondation et sa particularité « Azzedine avait une culture instinctive très forte, il n'avait pas besoin de livre, il avait un oeil, un instinct, un sens de la beauté qui l'a accompagné toute sa vie et qui n'appartenait qu'à lui. » «Dans le travail d'Azzedine, il y a toujours cette féminité très forte, mais il détestait le mot « sexy » il ne voulait pas que les femmes soit sexy, mais qu'elle soit féminine avant tout. » « La collection printemps 1992 était sa collection la plus grande, la plus importante, il y avait comme un vocabulaire Alaïa là-dedans, il y avait tout » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : La fondation Azzedine Alaïa: https://fondationazzedinealaia.org/fondation/lafondation/ Le livre L'alchimie secrète d'une collection: https://fondationazzedinealaia.org/shop/lalchimie-secrete-dune-collection/ Le prix Azzedine Alaïa: https://fondationazzedinealaia.org/education/prix-azzedine-alaia/ L'anecdote des meubles Jean Prouvé: https://fondationazzedinealaia.org/collection/patrimoine/ L'amitié entre Thierry Mugler et Azzedine Alaïa: https://fondationazzedinealaia.org/en/evenements/thierry-mugler-azzedine-alaia/ Alaïa et la cuisine: https://fondationazzedinealaia.org/cuisine/

    [EXTRAIT] Carla Sozzani à propos de la lente ascension d'Azzedine Alaïa

    Play Episode Listen Later Oct 11, 2022 2:44


    C'est en amie fidèle et de longue date que la galeriste italienne Carla Sozzani revient sur le parcours hors-norme du couturier Azzedine Alaïa, arrivé en 1956 à Paris pour devenir à force de persévérance, l'une des figures majeures de la mode française. Artiste autodidacte, d'origines modestes, il a su dès ses débuts et tout au long de sa carrière s'entourer de femmes de la haute société qui lui ont donné la liberté de créer une mode exigeante et sensuelle dans laquelle elles se sentaient fortes et jamais objetisées. Malgré sa disparition en novembre 2017, la fondation Azzedine Alaïa, co-fondée en 2007 avec Carla Sozzani pour transmettre ses connaissances et inspirer les générations futures, ne cesse de perpétuer son oeuvre et sa mémoire grâce à des conférences, cours, bourses, mais aussi de multiples expositions présentant son travail et celui des autres qu'il n'a jamais cessé de collectionner (Vionnet, Balenciaga, Schiaparelli, Patou, Chanel, etc.). « Il avait des yeux, un sourire, une façon de s'exprimer qui était touchante (…) tout le monde aimait Azzedine » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode: L'enfance d'Azzedine Alaïa Son arrivée à Paris Sa formation express chez Dior Les femmes de la haute société qui l'ont aidé à se lancer Sa rencontre avec Arletty et l'influence du cinéma dans son travail Son admiration pour Schiaparelli La découverte de Balenciaga Son déménagement vers la rue Bellechasse Son goût pour la collection et la conservation Sa rencontre avec Greta Garbo Sa vision du féminin Ses débuts dans le prêt-à-porter Sa rencontre avec Thierry Mugler Son travail pour le Crazy Horse Sa première collection en cuir refusée puis adoubée Son premier défilé à New-York Sa rencontre avec Carla Sozzani Ses 26 ans d'apprentissage avant d'atteindre le succès Ses 2 oscars de la mode Sa sortie du calendrier de la mode Son départ de la rue Bellechasse vers la rue du parc Royal Son rapport privilégié à la cuisine Le vocabulaire Alaïa Son rapport au travail et son processus de création Le rachat de sa société par Prada puis Richemont Sa disparition en 2017 L'après Alaïa Son projet de fondation et sa particularité « Azzedine avait une culture instinctive très forte, il n'avait pas besoin de livre, il avait un oeil, un instinct, un sens de la beauté qui l'a accompagné toute sa vie et qui n'appartenait qu'à lui. » «Dans le travail d'Azzedine, il y a toujours cette féminité très forte, mais il détestait le mot « sexy » il ne voulait pas que les femmes soit sexy, mais qu'elle soit féminine avant tout. » « La collection printemps 1992 était sa collection la plus grande, la plus importante, il y avait comme un vocabulaire Alaïa là-dedans, il y avait tout » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : La fondation Azzedine Alaïa: https://fondationazzedinealaia.org/fondation/lafondation/ Le livre L'alchimie secrète d'une collection: https://fondationazzedinealaia.org/shop/lalchimie-secrete-dune-collection/ Le prix Azzedine Alaïa: https://fondationazzedinealaia.org/education/prix-azzedine-alaia/ L'anecdote des meubles Jean Prouvé: https://fondationazzedinealaia.org/collection/patrimoine/ L'amitié entre Thierry Mugler et Azzedine Alaïa: https://fondationazzedinealaia.org/en/evenements/thierry-mugler-azzedine-alaia/ Alaïa et la cuisine: https://fondationazzedinealaia.org/cuisine/

    Vincent Dupuy et Timothée Richard— Co-Fondateurs de Choose App — La plateforme de marques à la frontière du média d'influence

    Play Episode Listen Later Oct 4, 2022 120:42


    “Curateurs de marques”, c'est ainsi qu'ils définissent leur métier. Ingénieurs de formation, Vincent Dupuy, Timothée Richard et Thibaut Gensollen se sont réunis au carrefour de la tech, du lifestyle et de l'e-commerce pour fonder l'application Choose. À trois, ils ont imaginé leur modèle de plateforme de marques dans son entièreté avec comme objectif de faire découvrir de nouvelles marques quotidiennement avec une dose de cool. De la mode, la beauté en passant par la décoration et le lifestyle, leur casting se base sur l'histoire, l'identité et les valeurs de chaque entité pour en tirer la meilleure proposition d'offre. Ils ont inscrit dans leur ADN une sensibilité média et influence loin d'être négligeable de nos jours. Bien plus qu'un outil, ils développent une communauté et accompagnent les marques dans leurs stratégies. À travers l'expérience d'un concept store digital inédit, ils offrent une vitrine attractive qui a su capter les codes de notre temps. Aujourd'hui, Timothée et Vincent sont venus partager au micro d'Entreprendre Dans La Mode leur bon sens marketing, leur résilience à toute épreuve et leurs ambitions. « Le but était de construire un usage de réseau social car c'est l'usage qui prédomine aujourd'hui. » Vincent Dupuy Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Vincent et Timothée se présentent L'École des Arts et Métiers Leurs stages Les débuts de Choose App Les milestones La concurrence Le modèle de marketplace Le branding Leurs marchés Les critères de sélection de marque L'intérêt pour les marques Les quantités de vente Le financement Les commissions qu'ils prennent Les facteurs clés d'un lancement L'acquisition Le parrainage Optimiser l'usage de la plateforme de marque L'internationalisation La répartition des responsabilités entre les 3 co-fondateurs La culture d'entreprise Inventer son business model et sa culture d'entreprise La rentabilité Le recrutement en interne Qui ils souhaiteraient entendre dans ce podcast Leurs conseils pour Réuni « On ne veut pas que Choose soit juste une plateforme ou un outil technologique, on veut le penser comme une marque. C'est à ce moment qu'on se demande quelles sont les marques qui tuent le marché et quels sont leurs codes ? » Timothée Richard «Si tu veux faire de l'acquisition et faire découvrir tes produits, l'objectif est de les inscrire dans la meilleure saisonnalité. » Vincent Dupuy « Notre métier est de sélectionner le meilleur des marques dans l'univers lifestyle et de les présenter sous forme d'évènement à notre utilisateur. » Timothée Richard N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : Choose App : https://www.appchoose.io @choose_app : https://www.instagram.com/choose_app/ Arts et Métiers : https://www.artsetmetiers.fr/fr Berluti : https://www.berluti.com/fr-mc/homepage/ The Bradery sur EDLM : https://podcasts.audiomeans.fr/entreprendre-dans-la-mode-21ce90d45098/-196-timothee-linyer-edouard-caraco-co-fondateurs-de-the-bradery-revaloriser-les-invendus-dans-une-logique-vertueuse-043d0a9d46ff Dream Team, Ludovic Girodon : https://www.ludovic-girodon.com/a-propos/ Fashion Jobs : https://fr.fashionjobs.com Welcome to the Jungle : https://www.welcometothejungle.com/fr Sarah Andelman sur EDLM : https://podcasts.audiomeans.fr/entreprendre-dans-la-mode-21ce90d45098/-88-sarah-andelman-colette-just-an-idea--12a2b9f488ae

    [EXTRAIT] Vincent Dupuy et Timothée Richardà propos de l'optimisation des usages de la plateforme de marques

    Play Episode Listen Later Oct 4, 2022 4:42


    “Curateurs de marques”, c'est ainsi qu'ils définissent leur métier. Ingénieurs de formation, Vincent Dupuy, Timothée Richard et Thibaut Gensollen se sont réunis au carrefour de la tech, du lifestyle et de l'e-commerce pour fonder l'application Choose. À trois, ils ont imaginé leur modèle de plateforme de marques dans son entièreté avec comme objectif de faire découvrir de nouvelles marques quotidiennement avec une dose de cool. De la mode, la beauté en passant par la décoration et le lifestyle, leur casting se base sur l'histoire, l'identité et les valeurs de chaque entité pour en tirer la meilleure proposition d'offre. Ils ont inscrit dans leur ADN une sensibilité média et influence loin d'être négligeable de nos jours. Bien plus qu'un outil, ils développent une communauté et accompagnent les marques dans leurs stratégies. À travers l'expérience d'un concept store digital inédit, ils offrent une vitrine attractive qui a su capter les codes de notre temps. Aujourd'hui, Timothée et Vincent sont venus partager au micro d'Entreprendre Dans La Mode leur bon sens marketing, leur résilience à toute épreuve et leurs ambitions. « Le but était de construire un usage de réseau social car c'est l'usage qui prédomine aujourd'hui. » Vincent Dupuy Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Vincent et Timothée se présentent L'École des Arts et Métiers Leurs stages Les débuts de Choose App Les milestones La concurrence Le modèle de marketplace Le branding Leurs marchés Les critères de sélection de marque L'intérêt pour les marques Les quantités de vente Le financement Les commissions qu'ils prennent Les facteurs clés d'un lancement L'acquisition Le parrainage Optimiser l'usage de la plateforme de marque L'internationalisation La répartition des responsabilités entre les 3 co-fondateurs La culture d'entreprise Inventer son business model et sa culture d'entreprise La rentabilité Le recrutement en interne Qui ils souhaiteraient entendre dans ce podcast Leurs conseils pour Réuni « On ne veut pas que Choose soit juste une plateforme ou un outil technologique, on veut le penser comme une marque. C'est à ce moment qu'on se demande quelles sont les marques qui tuent le marché et quels sont leurs codes ? » Timothée Richard «Si tu veux faire de l'acquisition et faire découvrir tes produits, l'objectif est de les inscrire dans la meilleure saisonnalité. » Vincent Dupuy « Notre métier est de sélectionner le meilleur des marques dans l'univers lifestyle et de les présenter sous forme d'évènement à notre utilisateur. » Timothée Richard N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : Choose App : https://www.appchoose.io @choose_app : https://www.instagram.com/choose_app/ Arts et Métiers : https://www.artsetmetiers.fr/fr Berluti : https://www.berluti.com/fr-mc/homepage/ The Bradery sur EDLM : https://podcasts.audiomeans.fr/entreprendre-dans-la-mode-21ce90d45098/-196-timothee-linyer-edouard-caraco-co-fondateurs-de-the-bradery-revaloriser-les-invendus-dans-une-logique-vertueuse-043d0a9d46ff Dream Team, Ludovic Girodon : https://www.ludovic-girodon.com/a-propos/ Fashion Jobs : https://fr.fashionjobs.com Welcome to the Jungle : https://www.welcometothejungle.com/fr Sarah Andelman sur EDLM : https://podcasts.audiomeans.fr/entreprendre-dans-la-mode-21ce90d45098/-88-sarah-andelman-colette-just-an-idea--12a2b9f488ae

    Caroline Petit — Fondatrice de Three Seven Paris — Aller à contretemps : l'histoire d'un succès pas commun

    Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 92:51


    Alors que la rapidité de production et de consommation semblent inévitables à adopter au sein des modèles économiques actuels, il existe néanmoins d'autres manières de faire prospérer un rythme à contretemps de notre époque. Elle ne savait ni dessiner, ni faire de la céramique, et pourtant l'artisanat est devenu la voie royale de Caroline Petit. Suite à un début de carrière en agence de publicité, Caroline décide de tout plaquer avec son mari pour partir à l'aventure aux États-Unis en quête de trésors mobiliers, qu'elle retravaille pour ensuite les vendre lors de pop-ups à Paris. Déjà à l'époque, elle avait une sensibilité pour le travail manuel qu'elle mettait au service de ce carnet de voyage vivant. Et puis, au détour d'un heureux hasard, la céramique vient à sa rencontre et la pousse à créer tout un modèle entrepreneurial en l'espace de quelques mois. Avec Three Seven Paris, elle développe alors une identité autour de la vaisselle ornée de motifs dessinés à la main, le tout 100% made in France. Après quatre ans de recherches où elle a dû s'affranchir d'obstacles sans jamais baisser les bras, elle trouve à son rythme un modèle qui lui est propre et qu'elle connaît désormais du bout des doigts. Loin d'un système de production effréné, qui par essence de l'artisanat ne peut être réalisable, Caroline nous partage dans cet épisode toute une philosophie de vie et de travail qui l'a menée à un développement de marque à son image. « Tout est possible. Chaque jour, si tu n'es pas heureuse, il n'en tient qu'à toi de changer ta vie. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Caroline se présente Three Seven US : le carnet de voyage vivant La philosophie de travail dans laquelle elle grandit Maison & Objet : le déclic vers Three Seven Paris Les milestones de Three Seven Paris Les problèmes rencontrés dans son parcours entrepreneurial S'adapter face aux contraintes de production L'artisanat ou l'art d'aller à contretemps avec conviction La boutique atelier Le website et ses évolutions L'acquisition Ses ambitions pour la marque La résilience en tant que femme entrepreneure Qui elle souhaiterait entendre dans ce podcast « Il faut accepter qu'une marque prenne du temps à se construire. » « Dans l'artisanat, il y a quelque chose qui pousse à une consommation raisonnée et raisonnable. » « Le problème qu'il y a dans nos générations, c'est qu'on a l'habitude de courir après la vague. Alors qu'en ne faisant rien, l'imaginaire se développe et c'est là où on trouve les projets qui nous correspondent. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : Three Seven Paris : https://threesevenparis.com @threesevenparis : https://www.instagram.com/threesevenparis/ @carolinepetitmason : https://www.instagram.com/carolinepetitmason/ Épisode EDLM Alix Petit #80: https://podcasts.audiomeans.fr/entreprendre-dans-la-mode-21ce90d45098/-80-alix-petit-heimstone--d950fb7d90b5 Heimstone : https://heimstone.com @alix.petit.kece : https://www.instagram.com/alix.petit.kece/?hl=fr TBWA : https://www.tbwa-paris.com/fr Claire Lecreux : http://www.clairelecreux.com Le Bon Marché Paris : https://www.lebonmarche.com BHV : https://www.bhv.fr Shopify : https://www.shopify.com Catherine Miran : https://catherinemiran.com

    [EXTRAIT] Caroline Petit à propos de l'artisanat ou l'art d'aller à contretemps avec conviction.

    Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 8:07


    Alors que la rapidité de production et de consommation semblent inévitables à adopter au sein des modèles économiques actuels, il existe néanmoins d'autres manières de faire prospérer un rythme à contretemps de notre époque. Elle ne savait ni dessiner, ni faire de la céramique, et pourtant l'artisanat est devenu la voie royale de Caroline Petit. Suite à un début de carrière en agence de publicité, Caroline décide de tout plaquer avec son mari pour partir à l'aventure aux États-Unis en quête de trésors mobiliers, qu'elle retravaille pour ensuite les vendre lors de pop-ups à Paris. Déjà à l'époque, elle avait une sensibilité pour le travail manuel qu'elle mettait au service de ce carnet de voyage vivant. Et puis, au détour d'un heureux hasard, la céramique vient à sa rencontre et la pousse à créer tout un modèle entrepreneurial en l'espace de quelques mois. Avec Three Seven Paris, elle développe alors une identité autour de la vaisselle ornée de motifs dessinés à la main, le tout 100% made in France. Après quatre ans de recherches où elle a dû s'affranchir d'obstacles sans jamais baisser les bras, elle trouve à son rythme un modèle qui lui est propre et qu'elle connaît désormais du bout des doigts. Loin d'un système de production effréné, qui par essence de l'artisanat ne peut être réalisable, Caroline nous partage dans cet épisode toute une philosophie de vie et de travail qui l'a menée à un développement de marque à son image. « Tout est possible. Chaque jour, si tu n'es pas heureuse, il n'en tient qu'à toi de changer ta vie. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Caroline se présente Three Seven US : le carnet de voyage vivant La philosophie de travail dans laquelle elle grandit Maison & Objet : le déclic vers Three Seven Paris Les milestones de Three Seven Paris Les problèmes rencontrés dans son parcours entrepreneurial S'adapter face aux contraintes de production L'artisanat ou l'art d'aller à contretemps avec conviction La boutique atelier Le website et ses évolutions L'acquisition Ses ambitions pour la marque La résilience en tant que femme entrepreneure Qui elle souhaiterait entendre dans ce podcast « Il faut accepter qu'une marque prenne du temps à se construire. » « Dans l'artisanat, il y a quelque chose qui pousse à une consommation raisonnée et raisonnable. » « Le problème qu'il y a dans nos générations, c'est qu'on a l'habitude de courir après la vague. Alors qu'en ne faisant rien, l'imaginaire se développe et c'est là où on trouve les projets qui nous correspondent. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : Three Seven Paris : https://threesevenparis.com @threesevenparis : https://www.instagram.com/threesevenparis/ @carolinepetitmason : https://www.instagram.com/carolinepetitmason/ Épisode EDLM Alix Petit #80: https://podcasts.audiomeans.fr/entreprendre-dans-la-mode-21ce90d45098/-80-alix-petit-heimstone--d950fb7d90b5 Heimstone : https://heimstone.com @alix.petit.kece : https://www.instagram.com/alix.petit.kece/?hl=fr TBWA : https://www.tbwa-paris.com/fr Claire Lecreux : http://www.clairelecreux.com Le Bon Marché Paris : https://www.lebonmarche.com BHV : https://www.bhv.fr Shopify : https://www.shopify.com Catherine Miran : https://catherinemiran.com

    LE GUIDE COMPLET POUR CRÉER ET LANCER SA MARQUE EN PARTANT DE ZÉRO ™

    Play Episode Listen Later Sep 24, 2022 1:10


    Jordan Henrion — Directeur Communication et Image chez Zadig & Voltaire — Comprendre l'essentiel d'une stratégie digitale en se fiant aux codes de sa marque

    Play Episode Listen Later Sep 20, 2022 105:01


    Si le marketing digital et la stratégie d'influence étaient loin d'être ancrés dans les esprits il y a quelques années, aujourd'hui, les marques doivent prouver leur expertise à ce sujet si elles veulent rester à la page. La nomination récente de Jordan Henrion à la Direction Communication et Image chez Zadig & Voltaire en est la preuve. Depuis ses débuts dans le mannequinat, en passant par l'agence d'influence Ykone où il dirige le studio de création de contenu, Jordan comprend très vite le digital et ses enjeux à l'échelle de l'industrie de la mode. Chez Saint Laurent, il sculpte d'une autre façon son regard sur le luxe, en captant les codes d'une grande maison et ses rouages, tout en insufflant un vent d'air frais sur l'influence. Il incarne cette nouvelle figure de l'expert digital qui a la soif d'analyser, de transformer et de dépasser les challenges. Son nouveau chapitre professionnel lui offre un champ des possibles large au sein de la marque qui a fait de ses campagnes et ses égéries une signature phare. À lui d'écrire la suite de l'histoire… De l'influence, aux médias, relations presse et à l'évènementiel, Jordan nous livre l'essentiel d'une stratégie digitale où l'ADN de marque en est le leitmotiv inhérent. Rencontre avec le Boy Next Door qui a capté les codes de son temps. « Tu peux rester dans un cercle où tu es toujours la personne qui a les meilleures idées, ou tu peux décider d'aller dans un cercle au-dessus et apprendre. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Zadig & Voltaire en quelques chiffres Le parcours de Jordan Comment il construit sa carrière de mannequin Sa première opportunité professionnelle Le pouvoir de l'ambition Ce qu'il apprend au sein de l'agence Ykone D'où lui est venu sa confiance Les milestones d'Ykone Ce qu'il en retient Ce qui attire son œil aujourd'hui Ses nouvelles opportunités après Ykone Son processus de recrutement pour Saint Laurent Ce qu'il apprend chez Saint Laurent Comment changer les préceptes des grandes maisons La structure de la maison Son mindset post-Saint Laurent Ce qu'il a initié chez Saint Laurent Le sens de l'influence Le recrutement chez Zadig & Voltaire Son mode de travail Comment créer une ADN de marque La stratégie de planification en quelques mots Son premier show chez Zadig Le travail avec des agences quand on est une marque Sa vision pour la suite Comment rester dans l'ère du temps Son organisation Qui il souhaiterait entendre dans ce podcast « Lorsque tu as une esthétique de marque, tu la tiens de A à Z. » « Mon travail, c'est de toujours ramener à l'essentiel et de maintenir le cap de tout le monde. » « On travaille dans une industrie qui, certes, rapporte beaucoup d'argent mais on ne sauve pas de vie, donc il n'y a rien de très urgent. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : @jordanhenrion : https://www.instagram.com/jordanhenrion/?hl=fr Zadig & Voltaire : https://zadig-et-voltaire.com/eu/fr/ Podcast EDLM Olivier Billon, Ykone : https://podcasts.audiomeans.fr/entreprendre-dans-la-mode-21ce90d45098/-18-olivier-billon-ykone-le-leader-europeen-de-l-influenceur-marketing-pour-les-marques-premium-f4316366bf05 Tedx Talk Jordan et Yannis Henrion : https://www.youtube.com/watch?v=tAffDtd3aPk Ykone : https://ykone.com @yannishenrion : https://www.instagram.com/yannishenrion/?hl=fr Elite Paris : https://www.elitemodel.fr/fr/web.app EFAP : https://www.efap.com Farfetch : https://www.farfetch.com/fr/shopping/women/items.aspx Rimowa : https://www.rimowa.com/fr/fr/home Saint Laurent : https://www.ysl.com/fr-fr Lucien Pagès : https://www.lucienpages.com WWD : https://wwd.com Business of Fashion : https://www.businessoffashion.com Regina Demina : https://www.instagram.com/regina_demina/?hl=fr FW Zadig & Voltaire 2022/2023 : https://www.youtube.com/watch?v=NtZkIZWwRto

    [EXTRAIT] Jordan Henrion — Directeur Communication et Image chez Zadig & Voltaire à propos de la stratégie de planification en quelques mots

    Play Episode Listen Later Sep 20, 2022 3:08


    Si le marketing digital et la stratégie d'influence étaient loin d'être ancrés dans les esprits il y a quelques années, aujourd'hui, les marques doivent prouver leur expertise à ce sujet si elles veulent rester à la page. La nomination récente de Jordan Henrion à la Direction Communication et Image chez Zadig & Voltaire en est la preuve. Depuis ses débuts dans le mannequinat, en passant par l'agence d'influence Ykone où il dirige le studio de création de contenu, Jordan comprend très vite le digital et ses enjeux à l'échelle de l'industrie de la mode. Chez Saint Laurent, il sculpte d'une autre façon son regard sur le luxe, en captant les codes d'une grande maison et ses rouages, tout en insufflant un vent d'air frais sur l'influence. Il incarne cette nouvelle figure de l'expert digital qui a la soif d'analyser, de transformer et de dépasser les challenges. Son nouveau chapitre professionnel lui offre un champ des possibles large au sein de la marque qui a fait de ses campagnes et ses égéries une signature phare. À lui d'écrire la suite de l'histoire… De l'influence, aux médias, relations presse et à l'évènementiel, Jordan nous livre l'essentiel d'une stratégie digitale où l'ADN de marque en est le leitmotiv inhérent. Rencontre avec le Boy Next Door qui a capté les codes de son temps. « Tu peux rester dans un cercle où tu es toujours la personne qui a les meilleures idées, ou tu peux décider d'aller dans un cercle au-dessus et apprendre. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Zadig & Voltaire en quelques chiffres Le parcours de Jordan Comment il construit sa carrière de mannequin Sa première opportunité professionnelle Le pouvoir de l'ambition Ce qu'il apprend au sein de l'agence Ykone D'où lui est venu sa confiance Les milestones d'Ykone Ce qu'il en retient Ce qui attire son œil aujourd'hui Ses nouvelles opportunités après Ykone Son processus de recrutement pour Saint Laurent Ce qu'il apprend chez Saint Laurent Comment changer les préceptes des grandes maisons La structure de la maison Son mindset post-Saint Laurent Ce qu'il a initié chez Saint Laurent Le sens de l'influence Le recrutement chez Zadig & Voltaire Son mode de travail Comment créer une ADN de marque La stratégie de planification en quelques mots Son premier show chez Zadig Le travail avec des agences quand on est une marque Sa vision pour la suite Comment rester dans l'ère du temps Son organisation Qui il souhaiterait entendre dans ce podcast « Lorsque tu as une esthétique de marque, tu la tiens de A à Z. » « Mon travail, c'est de toujours ramener à l'essentiel et de maintenir le cap de tout le monde. » « On travaille dans une industrie qui, certes, rapporte beaucoup d'argent mais on ne sauve pas de vie, donc il n'y a rien de très urgent. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : @jordanhenrion : https://www.instagram.com/jordanhenrion/?hl=fr Zadig & Voltaire : https://zadig-et-voltaire.com/eu/fr/ Podcast EDLM Olivier Billon, Ykone : https://podcasts.audiomeans.fr/entreprendre-dans-la-mode-21ce90d45098/-18-olivier-billon-ykone-le-leader-europeen-de-l-influenceur-marketing-pour-les-marques-premium-f4316366bf05 Tedx Talk Jordan et Yannis Henrion : https://www.youtube.com/watch?v=tAffDtd3aPk Ykone : https://ykone.com @yannishenrion : https://www.instagram.com/yannishenrion/?hl=fr Elite Paris : https://www.elitemodel.fr/fr/web.app EFAP : https://www.efap.com Farfetch : https://www.farfetch.com/fr/shopping/women/items.aspx Rimowa : https://www.rimowa.com/fr/fr/home Saint Laurent : https://www.ysl.com/fr-fr Lucien Pagès : https://www.lucienpages.com WWD : https://wwd.com Business of Fashion : https://www.businessoffashion.com Regina Demina : https://www.instagram.com/regina_demina/?hl=fr FW Zadig & Voltaire 2022/2023 : https://www.youtube.com/watch?v=NtZkIZWwRto

    Céline Phung — Fondatrice de Bao Family — Développer des lieux, des univers et des moments autour de la food

    Play Episode Listen Later Sep 13, 2022 67:53


    À chaque restaurant, son univers, ses saveurs, son identité culinaire et visuelle. Derrière le nom de Bao Family se cache Céline Phung, une entrepreneuse dans l'âme qui a révolutionné la cuisine chinoise à Paris en l'espace de quelques années. C'est lors d'un voyage à Shanghai qu'elle apprend toute la complexité des techniques, des saveurs et des textures. De là, elle développe un palais qui l'amène à revisiter avec des codes contemporains la cuisine de ses origines. En résulte une cuisine savoureuse, loin des clichés et de grande qualité qui met à l'honneur les différentes régions de la Chine. Avec aujourd'hui trois restaurants, mais aussi un concept de livraison et d'épicerie, chaque adresse amène à une expérience de restauration singulière où la carte, le service, le design d'intérieur, les identités graphiques s'harmonisent pour instaurer des moments de plaisir. Depuis le laboratoire de développement à la recherche de nouveaux goûts, jusqu'à la direction de ses concepts, Céline invite le “cool” à ses tables où cuisine et image font bon ménage. Dans cet épisode, elle nous raconte son expérience personnelle de l'entrepreneuriat qui l'a amenée à construire une résilience et une créativité sans limite. « Ce qui me plaît, c'est de créer des lieux qui conviennent à des moments de vie différents.» Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Céline se présente Ses premières expériences Son éducation Entreprendre en France quand on vient de l'étranger Repousser les limites de son éducation familiale Son plan à la genèse du projet Ce qu'elle apprend chez PNY Son expérience à Shanghai Les classiques de la cuisine chinoise Son associé La structure Par quoi commencer pour monter un restaurant Les milestones Le modèle de restauration Se faire accompagner par des chefs Développer une identité culinaire Ses équipes Comment elle explique le succès immédiat La stratégie de presse et de communication Diversifier les expériences culinaires Le branding La période Covid Les projets à venir Ce qu'elle ferait différemment Qui elle souhaiterait entendre dans ce podcast « Lors de mes expériences, j'ai appris que lorsque tu es alignée avec toi-même, tu fais les bonnes rencontres. » « Le bouche-à-oreille est le meilleur marketing. » « Je rêvais d'un lieu qui soit atypique, inspiré de Berlin et Hong Kong. Je trouve qu'il faut bousculer la scène parisienne et créer de nouveaux lieux. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : Bao Family : https://www.baofamily.co @bao.family : https://www.instagram.com/bao.family/ PNY : https://pnyburger.com BPI : https://bpifrance-creation.fr @choquelegoff : https://www.instagram.com/choquelegoff/ @septem_paris : https://www.instagram.com/septem_paris/?hl=fr

    [EXTRAIT] Céline Phung — À propos de la diversification de l'expérience culinaire

    Play Episode Listen Later Sep 13, 2022 6:34


    À chaque restaurant, son univers, ses saveurs, son identité culinaire et visuelle. Derrière le nom de Bao Family se cache Céline Phung, une entrepreneuse dans l'âme qui a révolutionné la cuisine chinoise à Paris en l'espace de quelques années. C'est lors d'un voyage à Shanghai qu'elle apprend toute la complexité des techniques, des saveurs et des textures. De là, elle développe un palais qui l'amène à revisiter avec des codes contemporains la cuisine de ses origines. En résulte une cuisine savoureuse, loin des clichés et de grande qualité qui met à l'honneur les différentes régions de la Chine. Avec aujourd'hui trois restaurants, mais aussi un concept de livraison et d'épicerie, chaque adresse amène à une expérience de restauration singulière où la carte, le service, le design d'intérieur, les identités graphiques s'harmonisent pour instaurer des moments de plaisir. Depuis le laboratoire de développement à la recherche de nouveaux goûts, jusqu'à la direction de ses concepts, Céline invite le “cool” à ses tables où cuisine et image font bon ménage. Dans cet épisode, elle nous raconte son expérience personnelle de l'entrepreneuriat qui l'a amenée à construire une résilience et une créativité sans limite. « Ce qui me plaît, c'est de créer des lieux qui conviennent à des moments de vie différents.» Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Céline se présente Ses premières expériences Son éducation Entreprendre en France quand on vient de l'étranger Repousser les limites de son éducation familiale Son plan à la genèse du projet Ce qu'elle apprend chez PNY Son expérience à Shanghai Les classiques de la cuisine chinoise Son associé La structure Par quoi commencer pour monter un restaurant Les milestones Le modèle de restauration Se faire accompagner par des chefs Développer une identité culinaire Ses équipes Comment elle explique le succès immédiat La stratégie de presse et de communication Diversifier les expériences culinaires Le branding La période Covid Les projets à venir Ce qu'elle ferait différemment Qui elle souhaiterait entendre dans ce podcast « Lors de mes expériences, j'ai appris que lorsque tu es alignée avec toi-même, tu fais les bonnes rencontres. » « Le bouche-à-oreille est le meilleur marketing. » « Je rêvais d'un lieu qui soit atypique, inspiré de Berlin et Hong Kong. Je trouve qu'il faut bousculer la scène parisienne et créer de nouveaux lieux. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : Bao Family : https://www.baofamily.co @bao.family : https://www.instagram.com/bao.family/ PNY : https://pnyburger.com BPI : https://bpifrance-creation.fr @choquelegoff : https://www.instagram.com/choquelegoff/ @septem_paris : https://www.instagram.com/septem_paris/?hl=fr

    Rubi Pigeon — Fondatrice de Rusmin et Consultante en marketing digitale — Le pouvoir d'inspirer

    Play Episode Listen Later Sep 6, 2022 88:48


    Déconstruire pour reconstruire. Utiliser de la matière existante pour créer de la nouveauté. En l'espace de quelques années l'upcycling est devenu une opportunité créative dans un contexte où les enjeux environnementaux ne sont plus à négliger. C'est justement avec beaucoup de créativité et de bon sens que Rubi Pigeon a commencé à confectionner avec sa sœur dès son adolescence des pièces à partir de vêtements et de tissus existants. Elle a depuis fondé sa marque Rusmin, à partir de rien, ou du moins de tout ce qui était déjà là autour d'elle. En grandissant avec l'émergence des réseaux sociaux, elle comprend très vite qu'elle peut écrire des histoires en images. De son quotidien, aux coulisses de sa marque, elle partage son univers singulier et versatile, adoptant tantôt une allure de skateuse à celle du super héros. Un succès qu'on ne peut expliquer par une stratégie longuement étudiée en amont car Rubi fait partie des ces personnalités où être soi-même, sans filtre, s'étend de sa vie personnelle à sa vie professionnelle. Une self-made woman, qui à seulement 25 ans, partage son temps entre la direction artistique de sa marque, l'activité d'influenceuse sur les réseaux et le consulting en marketing digital. Dans cet épisode, elle nous partage en toute spontanéité sa vision de l'influence, elle nous explique comment elle jongle entre ses activités, mais aussi comment chacune d'entre elle se sert mutuellement. « Je me suis mise dans l'upcycling parce que ça me donnait de l'espoir. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Rubi se présente Son adolescence à Londres Ce qu'elle apprend à Casa 93 Qu'est-ce que l'upcycling ? Sa marque de vêtements Rusmin Sa chaîne YouTube Son activité de consultante Comment elle gère son activité d'influenceuse Ses revenus Sa vision sur le long terme Ses intérêts, au-delà du monde de la mode et du luxe Son rôle chez Rusmin Ses réseaux sociaux La fabrication de ses vêtements Son univers de marque Les leaders dans la mode upcyclée Les challenges de Rusmin Son rêve d'entrepreneuse La répartition des tâches L'impact de l'influence YouTube comme canal d'acquisition La ligne éditoriale de sa chaîne Ses lectures de développement personnel Son matériel Travailler avec un agent Son audience Le futur de l'upcycling Ce qui fait qu'elle aura réussi sa vie Qui elle souhaiterait entendre dans ce podcast « Être infleunceuse, ça ne veut rien dire. Je n'ai pas l'impression que tu es influenceuse parce que tu influences. Tu influences, parce que tu fais des choses qui inspirent.» « Même si on fait de l'upcycling et de la fabrication locale en click and collect, il y a toujours des manières d'être plus intelligent.» « Je pense qu'être créatif, c'est ce qui va nous sauver.» N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : @rubipigeon : https://www.instagram.com/rubipigeon/ Rusmin : https://rusmin.fr @rusmin.fr : https://www.instagram.com/rusmin.fr/ Youtube Rubi Pigon : https://www.youtube.com/channel/UCDpIZqnHbod8_5edfEthhDA Casa 93 : https://www.casa93.org @adcrew_agency : https://www.instagram.com/adcrew_agency/ Marine Serre : https://www.marineserre.com/fr Justine Clenquet : https://www.justineclenquet.com Maison Cléo : https://maisoncleo.com/fr/ @kitesymartin : https://www.instagram.com/kitesy_martin/?hl=fr Claudia Sulewski : https://www.youtube.com/channel/UCsopuR4Uw3TSA1VPY0MyAfQ Samantha Maria : https://www.youtube.com/c/SamanthaMaria Big Magic, Elizabeth Gilbert Atomic habits, James Clear Canon Gx7 Coolpix Nikon Orso Media : https://orsomedia.io

    [EXTRAIT] Rubi Pigeon à propos de l'impact de l'influence dans nos modes de vie

    Play Episode Listen Later Sep 6, 2022 9:30


    Déconstruire pour reconstruire. Utiliser de la matière existante pour créer de la nouveauté. En l'espace de quelques années l'upcycling est devenu une opportunité créative dans un contexte où les enjeux environnementaux ne sont plus à négliger. C'est justement avec beaucoup de créativité et de bon sens que Rubi Pigeon a commencé à confectionner avec sa sœur dès son adolescence des pièces à partir de vêtements et de tissus existants. Elle a depuis fondé sa marque Rusmin, à partir de rien, ou du moins de tout ce qui était déjà là autour d'elle. En grandissant avec l'émergence des réseaux sociaux, elle comprend très vite qu'elle peut écrire des histoires en images. De son quotidien, aux coulisses de sa marque, elle partage son univers singulier et versatile, adoptant tantôt une allure de skateuse à celle du super héros. Un succès qu'on ne peut expliquer par une stratégie longuement étudiée en amont car Rubi fait partie des ces personnalités où être soi-même, sans filtre, s'étend de sa vie personnelle à sa vie professionnelle. Une self-made woman, qui à seulement 25 ans, partage son temps entre la direction artistique de sa marque, l'activité d'influenceuse sur les réseaux et le consulting en marketing digital. Dans cet épisode, elle nous partage en toute spontanéité sa vision de l'influence, elle nous explique comment elle jongle entre ses activités, mais aussi comment chacune d'entre elle se sert mutuellement. « Je me suis mise dans l'upcycling parce que ça me donnait de l'espoir. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Rubi se présente Son adolescence à Londres Ce qu'elle apprend à Casa 93 Qu'est-ce que l'upcycling ? Sa marque de vêtements Rusmin Sa chaîne YouTube Son activité de consultante Comment elle gère son activité d'influenceuse Ses revenus Sa vision sur le long terme Ses intérêts, au-delà du monde de la mode et du luxe Son rôle chez Rusmin Ses réseaux sociaux La fabrication de ses vêtements Son univers de marque Les leaders dans la mode upcyclée Les challenges de Rusmin Son rêve d'entrepreneuse La répartition des tâches L'impact de l'influence YouTube comme canal d'acquisition La ligne éditoriale de sa chaîne Ses lectures de développement personnel Son matériel Travailler avec un agent Son audience Le futur de l'upcycling Ce qui fait qu'elle aura réussi sa vie Qui elle souhaiterait entendre dans ce podcast « Être infleunceuse, ça ne veut rien dire. Je n'ai pas l'impression que tu es influenceuse parce que tu influences. Tu influences, parce que tu fais des choses qui inspirent.» « Même si on fait de l'upcycling et de la fabrication locale en click and collect, il y a toujours des manières d'être plus intelligent.» « Je pense qu'être créatif, c'est ce qui va nous sauver.» N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : @rubipigeon : https://www.instagram.com/rubipigeon/ Rusmin : https://rusmin.fr @rusmin.fr : https://www.instagram.com/rusmin.fr/ Youtube Rubi Pigon : https://www.youtube.com/channel/UCDpIZqnHbod8_5edfEthhDA Casa 93 : https://www.casa93.org @adcrew_agency : https://www.instagram.com/adcrew_agency/ Marine Serre : https://www.marineserre.com/fr Justine Clenquet : https://www.justineclenquet.com Maison Cléo : https://maisoncleo.com/fr/ @kitesymartin : https://www.instagram.com/kitesy_martin/?hl=fr Claudia Sulewski : https://www.youtube.com/channel/UCsopuR4Uw3TSA1VPY0MyAfQ Samantha Maria : https://www.youtube.com/c/SamanthaMaria Big Magic, Elizabeth Gilbert Atomic habits, James Clear Canon Gx7 Coolpix Nikon Orso Media : https://orsomedia.io

    Message à tous les entrepreneurs et aspirants entrepreneurs de la mode et du design

    Play Episode Listen Later Sep 4, 2022 1:10


    Kitesy Martin — Entrepreneuse — Ramener l'humain au sein de sa marque

    Play Episode Listen Later Aug 30, 2022 109:47


    D'abord styliste dans de grandes maisons de luxe puis freelance, Kitesy Martin a forgé son parcours par amour de la créativité. Entrepreneuse dans l'âme, la jeune designer s'est rapprochée de ses envies de liberté artistique et professionnelle en imaginant sa marque de bijoux upcyclés. Fini les intermédiaires entre créateurs, fournisseurs et clients, Kitesy a repensé son modèle vers un rapport de proximité entre son discours de marque et sa clientèle. Succès immédiat pour la jeune créatrice qui, grâce au système de drop, vend toute une série de bijoux fabriqués à la main en l'espace de quelques minutes sur son site. Une petite structure qui ne l'a pas empêché de faire grandir une communauté en se saisissant des outils de diffusion inévitables de nos jours. A l'instar d'Instagram, Youtube a l'avantage de fidéliser et de promouvoir un contenu de marque quand la stratégie s'y prête. De l'intérêt de Kitesy pour le contenu digital est né l'idée de diffuser à son tour les coulisses de sa marque sur ce canal. Dans cet épisode, Kitesy nous partage le cheminement de ses aventures entrepreneuriales et le pouvoir de rayonnement de sa marque via son contenu Youtube. « J'avais fait chemin vers une consommation beaucoup plus responsable donc pour moi c'était impensable de créer une marque qui parte de rien. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Kitesy se présente Son retour sur ses études Son job chez Balmain Ses autres expériences dans la mode Son intérêt pour le yoga La gestion de sa première marque Les limites de la liberté en freelance Se remettre en question Le modèle de Humble Warrior La next step pour son business L'essentiel pour bien penser sa stratégie de marque Les débuts de Kitesy Martin Pourquoi l'upcycling ? Les milestones Le fonctionnement des drops Son chiffre d'affaire La genèse de sa chaîne Youtube La structuration Optimiser le contenu Architecturer sa chaîne Youtube Qui il souhaiterait entendre Les best practices pour commencer sur Youtube Ralentir son aventure entrepreneuriale Ses revenus Ce qu'elle souhaite développer en parallèle La Caserne Les apprentissages de ses expériences La parentalité dans le vlog Vivre aux côtés d'un athlète Ses conseils pour bien mener sa stratégie d'influence « Quand on lance une marque, je pense qu'il est important que sa propre cliente, ce soit soi-même.» « A chaque drop, l'objectif était de faire un sold out rapidement et donc une communication avec une nouvelle histoire à chaque fois. » « C'était important d'avoir une page de marque séparée parce que sur mon compte personnel je montre un peu ma vie et je voulais que quand on clique sur l'Instagram de la marque, on comprenne tout de suite l'identité. » « Je ne grossis pas mon chiffre d'affaires mais je grossis ma créativité. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : lecoindelodie sur Youtube : https://www.youtube.com/c/lecoindelodie Kitesy Martin : https://kitesymartin.com/ @kitesymartin : https://www.instagram.com/kitesy_martin/?hl=fr Kitesy Martin sur Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCK_132NG_gC_6dKH_Fm9jBQ Humble Warrior : https://www.instagram.com/wearehumblewarriors/?hl=fr Ensaama : https://www.ensaama.net/site/ ENSAD : https://www.ensad.fr/ @felipeoliveirabaptista : https://www.instagram.com/felipeoliveirabaptista/?hl=fr Square Space : https://fr.squarespace.com/creer-des-sites-web/?channel=pbr&subchannel=go&campaign=pbr-go-fr-fr-core_squarespacealone-e&subcampaign=(squarespacealone_squarespace_e)&&cid=17376889593&aid=138061468235&tid=kwd-1988643730&mt=e&eid=&loc_p_ms=9110004&loc_i_ms=&nw=g&d=c&adid=602138467645&channel2=pbr&subchannel2=go&gclid=Cj0KCQjwxveXBhDDARIsAI0Q0x0lfmwofSfb8sSAqjgRVj2Og9sKh-Z4hc_byFIsIEVv_OKwhYnu9vAaAk5LEALw_wcB&gclsrc=aw.ds La Caserne Paris : https://www.lacaserneparis.com/ @rubi.pigeon : https://www.instagram.com/rubipigeon/?hl=fr Christophe Lemaire : https://eu.lemaire.fr/fr Léna Situations : https://www.youtube.com/c/LénaSituations1 Loïc ¨Prigent : https://www.youtube.com/c/LoicPrigent

    [EXTRAIT] Kitesy Martin — L'essentiel pour bien penser sa stratégie de marque

    Play Episode Listen Later Aug 30, 2022 3:55


    D'abord styliste dans de grandes maisons de luxe puis freelance, Kitesy Martin a forgé son parcours par amour de la créativité. Entrepreneuse dans l'âme, la jeune designer s'est rapprochée de ses envies de liberté artistique et professionnelle en imaginant sa marque de bijoux upcyclés. Fini les intermédiaires entre créateurs, fournisseurs et clients, Kitesy a repensé son modèle vers un rapport de proximité entre son discours de marque et sa clientèle. Succès immédiat pour la jeune créatrice qui, grâce au système de drop, vend toute une série de bijoux fabriqués à la main en l'espace de quelques minutes sur son site. Une petite structure qui ne l'a pas empêché de faire grandir une communauté en se saisissant des outils de diffusion inévitables de nos jours. A l'instar d'Instagram, Youtube a l'avantage de fidéliser et de promouvoir un contenu de marque quand la stratégie s'y prête. De l'intérêt de Kitesy pour le contenu digital est né l'idée de diffuser à son tour les coulisses de sa marque sur ce canal. Dans cet épisode, Kitesy nous partage le cheminement de ses aventures entrepreneuriales et le pouvoir de rayonnement de sa marque via son contenu Youtube.« J'avais fait chemin vers une consommation beaucoup plus responsable donc pour moi c'était impensable de créer une marque qui parte de rien. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Kitesy se présente Son retour sur ses études Son job chez Balmain Ses autres expériences dans la mode Son intérêt pour le yoga La gestion de sa première marque Les limites de la liberté en freelance Se remettre en question Le modèle de Humble Warrior La next step pour son business L'essentiel pour bien penser sa stratégie de marque Les débuts de Kitesy Martin Pourquoi l'upcycling ? Les milestones Le fonctionnement des drops Son chiffre d'affaire La genèse de sa chaîne Youtube La structuration Optimiser le contenu Architecturer sa chaîne Youtube Qui il souhaiterait entendre Les best practices pour commencer sur Youtube Ralentir son aventure entrepreneuriale Ses revenus Ce qu'elle souhaite développer en parallèle La Caserne Les apprentissages de ses expériences La parentalité dans le vlog Vivre aux côtés d'un athlète Ses conseils pour bien mener sa stratégie d'influence « Quand on lance une marque, je pense qu'il est important que sa propre cliente, ce soit soi-même.» « A chaque drop, l'objectif était de faire un sold out rapidement et donc une communication avec une nouvelle histoire à chaque fois. »« C'était important d'avoir une page de marque séparée parce que sur mon compte personnel je montre un peu ma vie et je voulais que quand on clique sur l'Instagram de la marque, on comprenne tout de suite l'identité. »« Je ne grossis pas mon chiffre d'affaires mais je grossis ma créativité. »N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.comAussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamodeEnfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode !Références : lecoindelodie sur Youtube : https://www.youtube.com/c/lecoindelodie Kitesy Martin : https://kitesymartin.com/ @kitesymartin : https://www.instagram.com/kitesy_martin/?hl=fr Kitesy Martin sur Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCK_132NG_gC_6dKH_Fm9jBQ Humble Warrior : https://www.instagram.com/wearehumblewarriors/?hl=frEnsaama : https://www.ensaama.net/site/ ENSAD : https://www.ensad.fr/ @felipeoliveirabaptista : https://www.instagram.com/felipeoliveirabaptista/?hl=fr Square Space : https://fr.squarespace.com/creer-des-sites-web/?channel=pbr&subchannel=go&campaign=pbr-go-fr-fr-core_squarespacealone-e&subcampaign=(squarespacealone_squarespace_e)&&cid=17376889593&aid=138061468235&tid=kwd-1988643730&mt=e&eid=&loc_p_ms=9110004&loc_i_ms=&nw=g&d=c&adid=602138467645&channel2=pbr&subchannel2=go&gclid=Cj0KCQjwxveXBhDDARIsAI0Q0x0lfmwofSfb8sSAqjgRVj2Og9sKh-Z4hc_byFIsIEVv_OKwhYnu9vAaAk5LEALw_wcB&gclsrc=aw.ds La Caserne Paris : https://www.lacaserneparis.com/ @rubi.pigeon : https://www.instagram.com/rubipigeon/?hl=fr Christophe Lemaire : https://eu.lemaire.fr/fr Léna Situations : https://www.youtube.com/c/LénaSituations1 Loïc ¨Prigent : https://www.youtube.com/c/LoicPrigent

    Pierre-Yves Roussel — CEO de Tory Burch (ex-directeur du LVMH Fashion Group) — Coordonner des métiers de passion et de raison [REDIFFUSION]

    Play Episode Listen Later Aug 23, 2022 85:43


    Riccardo Tisci chez Givenchy, Phoebe Philo chez Céline, Jonathan Anderson chez Loewe : derrière ces stratégies de recrutement de talents créatifs au succès incontestable se trouve Pierre-Yves Roussel. À la tête du LVMH Fashion Group et du comité exécutif pendant plusieurs années, Pierre-Yves a supervisé le développement des marques du groupe leader du luxe en définissant le positionnement de chacune, mais surtout en constituant les équipes créatives et business. C'est en s'intéressant au processus du travail créatif qu'il a brillamment projeté sa vision où le dialogue entre chaque partie est primordial. La connaissance 360 du secteur a permis à l'ex-conseiller financier de chez McKinsey de résoudre des problèmes avec agilité. Aujourd'hui, c'est aux côtés de Tory Burch qu'il continue d'écrire l'histoire d'une aventure humaine, créative et entrepreneuriale. Dans cet épisode, Pierre-Yves nous livre ses clés pour coordonner des métiers de passion et de raison, écrire l'histoire d'une marque pérenne et comprendre les objectifs d'un bon management d'entreprise. « À chaque fois qu'il y a une crise, il y a des opportunités.» Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Pierre-Yves se présente Ce qu'il a gardé de sa carrière dans la finance Comprendre les problématiques d'une entreprise d'un point de vue extérieur Ses débuts chez LVMH Son rôle et l'évolution de ses missions Ses apprentissages auprès de Bernard Arnault La vision qui l'a menée au succès Le recrutement dans la direction artistique Mesurer le succès d'un recrutement artistique Comment recruter un bon CEO compatible avec le DA ? Ses débuts chez Tory Burch Son recrutement chez Condé Nast L'ambition de la marque Comment se renouveler ? Préserver son business et son couple Comment rester passionné par son business ? Sa vision sur la réussite d'une entreprise Comment faire durer une marque ? Ses conseils pour Réuni « Je crois qu'on apprend toute sa vie. Le jour où on n'apprend plus, ça veut dire qu'il faut changer d'activité.» « Une marque, c'est comme un livre : vous écrivez différents chapitres et il faut que l'histoire soit raccord. Si vous répétez la même chose, on s'embête.» « Je regarde toujours le succès des entreprises à travers le succès des individus. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références: Wharton : https://www.wharton.upenn.edu HSBC : https://www.hsbc.fr McKinsey : https://www.mckinsey.com LVMH : https://www.lvmh.com Andam : https://andam.fr CFDA : https://cfda.com Tory Burch Foundation : https://www.toryburchfoundation.org Tory Burch : https://www.toryburch.com

    [REDIFFUSION] Alexandre Thumerelle — Co-fondateur de la librairie et galerie Ofr. Paris — La plus grande des richesses créatives se trouve dans l'indépendance

    Play Episode Listen Later Aug 16, 2022 92:32


    Dans ce nouvel épisode, Alexandre Thumerelle nous ouvre les portes de sa librairie. Il est le co-fondateur avec sa sœur Marie de cet espace inédit en plein cœur du Marais. Véritable lieu de rencontres artistiques, Ofr. Paris ne se limite pas qu'à une librairie, c'est aussi une galerie, un studio d'édition et depuis peu, une production de films. C'est entre la boutique au charme singulier et leur grand studio que naissent les projets autour desquels ils fédèrent les talents de la scène contemporaine. Connue des habitués du quartier et les amateurs d'art, cette librairie pas si secrète est une mine d'or pourvue de magazines et de livres sur le design et la mode. Une sélection pointue qu'il n'a pas hésité à exporter dans certaines capitales étrangères. Avec Alexandre, on a parlé des rencontres d'artistes, des modèles économiques des magazines, du digital et de la liberté d'expression dans les médias. Il a fait de son indépendance sa plus grande richesse au quotidien. À l'heure où la place des librairies est questionnée, Alexandre nous livre un discours honnête sur la diffusion de l'art et la culture. « Les objets restent, ils se relisent, ils se consomment d'une autre manière. J'aime bien le moment de lecture. Ce que je préfère, c'est de voir un magazine sur papier, de le lire à mon rythme et de le regarder comme je veux. Il n'y a pas la déconcentration que l'on peut avoir quand on lit depuis un écran. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode: Alexandre se présente La genèse d'Ofr. Le studio d'édition Ofr. et ses activités Sa ligne éditoriale Ses premiers pas dans l'édition Qu'est-ce qui fait un bon magazine Le modèle économique d'un magazine La diffusion L'équilibre entre digital et imprimé Son avis sur la mode Être un libraire indépendant Ses futurs projets « On est les plus riches et les plus libres. On a très peu d'argent mais on a tout l'espace que l'on veut et on fait ce que l'on veut. C'est une liberté qui est rare. » « Une ville sans mode, c'est une ville sans libido et sans personnalité. La mode permet de s'affirmer dans un style et dans une sexualité. C'est un geste qui est poétique. On pourrait juste être sapé comme on en a envie et ça suffirait. » « Tu peux aller loin dans tes envies et dans tes voyages. Tu peux rêver beaucoup plus loin quand tu sais que tout est possible. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références: L'actualité d'Ofr. Paris sur Instagram : https://www.instagram.com/ofrparis/ Julien Colombier : https://www.instagram.com/juliencolombier/ Ilk : https://www.instagram.com/ilkflottante/ Plethora Magazine : http://www.plethoramag.com Apartamento Magazine : https://www.apartamentomagazine.com Self Service Magazine : https://selfservicemagazine.com Marie Chaix : https://www.instagram.com/_mariechaix_/

    Elodie Rencker — Créatrice de contenu @lecoindelodie et Fondatrice de Ecke — Documentation d'une vie créative et entrepreneuriale

    Play Episode Listen Later Aug 9, 2022 112:00


    Si le terme de créateur de contenu est aujourd'hui bien courant dans l'imaginaire collectif, il y a une dizaine d'années, personne ne se doutait que cette activité aurait un tel pouvoir sur nos rapports sociaux et économiques. Élodie Rencker, aussi connue sous le nom Le Coin d'Élodie, s'est emparée très tôt des outils digitaux et a développé une communauté sur sa chaîne Youtube autour de ses passions évolutives allant de la mode à la culture. Depuis le lycée jusqu'à sa vie active, Élodie a créé son métier de toutes pièces à travers ses vlogs et a su acquérir une reconnaissance venant des acteurs des industries créatives. Même si les réseaux de l'instantanéité surgis il y a peu de temps semblent attirer l'attention sur des formats de plus en plus courts, les vlogs relatant le quotidien n'ont pas pour autant perdu en intérêt pour le public comme pour les marques… En abordant des sujets tels que le design, l'artisanat, l'architecture, le lifestyle et la culture, Élodie a dernièrement concrétisé son univers en éditant des objets en séries limitées sous le label Ecke. Dans cet épisode, on parle de l'usage des différents canaux médiatiques, de l'engagement de sa communauté, de monétisation mais aussi des limites entre incarnation médiatique et vie privée. «Quand tu lances une marque, il faut le faire à 3000%. Il ne faut pas avoir peur de passer à l'action en premier puis d'aviser et d'améliorer dans un second temps.» Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Élodie se présente Les milestones de sa chaîne youtube Ce qu'elle comprend de sa communauté Créer de l'engagement via Youtube La monétisation La rentabilité de ses activités Comment elle anime ses réseaux Comment faire une vidéo Les limites de la diffusion de sa vie personnelle Ses ambitions de content creator La charge mentale des réseaux sociaux Ce qu'elle ferait si elle n'avait pas choisi cette activité Les outils nécessaires à la production médiatique Le choix des titres et de miniatures Sa marque Ecke L'équilibre entre le contenu court et long Sa vision pour Ecke Sa stratégie d'acquisition Sa communauté Qui il souhaiterait entendre « Ma ligne éditoriale, c'est de partager tout ce qui me nourrit au quotidien et ce que je trouve beau. Ça passe par des choses très routinières mais aussi d'autres qui nécessitent plus de recherches.» «Je pense qu'il est plus simple d'établir un lien avec les gens en vidéo. » «Je n'ai pas l'impression de devoir me mettre dans un personnage pour ma marque pour viser une cible particulière. Je fais les choses que j'aime assez naturellement et je me rends compte que les gens qui ont les mêmes inspirations sont finalement assez sensibles à ce qu'on fait.» N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : lecoindelodie sur Youtube : https://www.youtube.com/c/lecoindelodie @lecoindelodie : https://www.instagram.com/lecoindelodie/ @ecke.co : https://www.instagram.com/ecke.co/ Ecke : https://www.ecke.co Agence Share Fraîche : https://sharefraiche.com Palais de Tokyo : https://palaisdetokyo.com Bourse du Commerce : https://www.pinaultcollection.com/fr/ Lafayette Anticipations : http://lafayetteanticipations.com/fr Biennale d'art contemporain Rennes : http://www.lesateliersderennes.fr Studio Double Clique : https://ladoubleclique.com House Plant : https://www.instagram.com/houseplant/ Kitesy Martin : https://kitesymartin.com Kitesy Martin sur Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCK_132NG_gC_6dKH_Fm9jBQ?app=desktop Boo Family - Céline Chung : https://www.instagram.com/bao.family/ Créatrices de contenu citées : Zoella Léna Situations Brittany Bathgate Outils cités : Sony ZV1 Canon G7X Notion : nhttps://www.notion.so/ Suite Adobe : https://www.adobe.com/fr/

    [EXTRAIT] Elodie Rencker — Quel canal médiatique utiliser pour créer de l'engagement

    Play Episode Listen Later Aug 9, 2022 5:19


    Si le terme de créateur de contenu est aujourd'hui bien courant dans l'imaginaire collectif, il y a une dizaine d'années, personne ne se doutait que cette activité aurait un tel pouvoir sur nos rapports sociaux et économiques. Élodie Rencker, aussi connue sous le nom Le Coin d'Élodie, s'est emparée très tôt des outils digitaux et a développé une communauté sur sa chaîne Youtube autour de ses passions évolutives allant de la mode à la culture. Depuis le lycée jusqu'à sa vie active, Élodie a créé son métier de toutes pièces à travers ses vlogs et a su acquérir une reconnaissance venant des acteurs des industries créatives. Même si les réseaux de l'instantanéité surgis il y a peu de temps semblent attirer l'attention sur des formats de plus en plus courts, les vlogs relatant le quotidien n'ont pas pour autant perdu en intérêt pour le public comme pour les marques… En abordant des sujets tels que le design, l'artisanat, l'architecture, le lifestyle et la culture, Élodie a dernièrement concrétisé son univers en éditant des objets en séries limitées sous le label Ecke. Dans cet épisode, on parle de l'usage des différents canaux médiatiques, de l'engagement de sa communauté, de monétisation mais aussi des limites entre incarnation médiatique et vie privée. «Quand tu lances une marque, il faut le faire à 3000%. Il ne faut pas avoir peur de passer à l'action en premier puis d'aviser et d'améliorer dans un second temps.» Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Élodie se présente Les milestones de sa chaîne youtube Ce qu'elle comprend de sa communauté Créer de l'engagement via Youtube La monétisation La rentabilité de ses activités Comment elle anime ses réseaux Comment faire une vidéo Les limites de la diffusion de sa vie personnelle Ses ambitions de content creator La charge mentale des réseaux sociaux Ce qu'elle ferait si elle n'avait pas choisi cette activité Les outils nécessaires à la production médiatique Le choix des titres et de miniatures Sa marque Ecke L'équilibre entre le contenu court et long Sa vision pour Ecke Sa stratégie d'acquisition Sa communauté Qui il souhaiterait entendre « Ma ligne éditoriale, c'est de partager tout ce qui me nourrit au quotidien et ce que je trouve beau. Ça passe par des choses très routinières mais aussi d'autres qui nécessitent plus de recherches.» «Je pense qu'il est plus simple d'établir un lien avec les gens en vidéo. » «Je n'ai pas l'impression de devoir me mettre dans un personnage pour ma marque pour viser une cible particulière. Je fais les choses que j'aime assez naturellement et je me rends compte que les gens qui ont les mêmes inspirations sont finalement assez sensibles à ce qu'on fait.» N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : lecoindelodie sur Youtube : https://www.youtube.com/c/lecoindelodie @lecoindelodie : https://www.instagram.com/lecoindelodie/ @ecke.co : https://www.instagram.com/ecke.co/ Ecke : https://www.ecke.co Agence Share Fraîche : https://sharefraiche.com Palais de Tokyo : https://palaisdetokyo.com Bourse du Commerce : https://www.pinaultcollection.com/fr/ Lafayette Anticipations : http://lafayetteanticipations.com/fr Biennale d'art contemporain Rennes : http://www.lesateliersderennes.fr Studio Double Clique : https://ladoubleclique.com House Plant : https://www.instagram.com/houseplant/ Kitesy Martin : https://kitesymartin.com Kitesy Martin sur Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCK_132NG_gC_6dKH_Fm9jBQ?app=desktop Boo Family - Céline Chung : https://www.instagram.com/bao.family/ Créatrices de contenu citées : Zoella Léna Situations Brittany Bathgate Outils cités : Sony ZV1 Canon G7X Notion : nhttps://www.notion.so/ Suite Adobe : https://www.adobe.com/fr/

    Paul Mouginot — Artiste, ingénieur, data expert… — La technologie au service des industries créatives et de ses nouveaux enjeux

    Play Episode Listen Later Aug 2, 2022 95:19


    Impossible de le définir en un seul mot. Paul Mouginot correspond au type de personnalité qui ne rentre pas dans une case de par ses multiples activités. Il était déjà venu parler de sa première expérience entrepreneuriale dans Entreprendre dans La Mode. Avec Daco.io, un outil d'analyse de données, il offre aux marques de mode la possibilité d'étudier intelligemment la data dans leur environnement concurrentiel. Un business qui portera grandement ses fruits et sera revendu seulement quelques années plus tard au géant de l'e-commerce Veepee. Mais rien n'arrête pour autant ce féru de technologies, qui, parallèlement à cette activité, lance trois autres projets à la croisée de la tech, des industries créatives et du marketing. Artiste, ingénieur, chercheur, data expert… en alliant plusieurs domaines à ses expertises, il crée des ponts et cultive le rapport entre outils technologiques, mode et art. Fondateur du collectif d'artistes Aurèce Vettier, co-fondateur de l'outil de création de métaverse Bem Builders mais aussi de l'extracteur de données Stabler.tech, la soif d'entreprendre et d'apprendre semble presque inépuisable chez Paul ! Dans cet épisode, il nous explique le rôle de la métaverse, des NFT et de l'intelligence artificielle au sein des industries créatives. D'un point de vue image tout comme business, il nous partage sa vision sur la valeur inestimable de ces nouvelles technologies comme opportunité pour réinventer nos manières de vivre, mais aussi de travailler, concevoir de nouvelles formes et créer. « Le meilleur moyen de savoir si c'est une bonne idée, c'est de la construire en petit et de la faire grandir. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Paul se présente Les apprentissages de sa première expérience entrepreneuriale Daco Ses projets développés en parallèle La répartition de son temps La rentabilité de ses activités Comment il se présente Comment il explique son profil hybride Son activité d'artiste Être accepté dans le monde de l'art Être artiste de nos jours : vivre avec son époque entre physique et digital Bem Builders : la technologie Web 3 en détail Quelles applications utilisent les marques de mode La vision derrière Bem Builders L'intérêt d'aller sur le métaverse pour les marques À propos de Stableur.tech La méthodologie pour acquérir de l'expérience Les autres acteurs sur le marché L'exploitation de la data dans la mode Les outils qu'ils utilisent pour s'organiser Qui il souhaiterait entendre « Une de mes grandes préoccupations, c'est de ne pas réinventer ce qui existe déjà. Pour moi, l'art est une forme de recherche. Dans la recherche, il faut connaître ce qui a été fait. » « Dans le futur, je pense que les modalités d'interactions avec les machines vont radicalement changer. On n'ira pas chercher l'information de la même manière et on ne travaillera pas de la même manière tout simplement parce qu'on en a marre d'avoir un écran en face des yeux. » « Quand on crée un nouveau produit, on ne doit pas évangéliser le marché. Il faut que ça réponde à un besoin tellement fort que ça doit être évident. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : Paul Mouginot sur Instagram : https://www.instagram.com/paulmouginot/?hl=fr Épisode EDLM #17 avec Paul Mouginot : https://podcasts.apple.com/fr/podcast/entreprendre-dans-la-mode/id1300541489?i=1000403061727 Aurèce Vettier : https://aurecevettier.com Bem Builders : https://www.bem.builders Stabler.tech : https://www.stabler.tech Daco.io : https://www.instagram.com/daco_io/?hl=fr Veepee : https://www.veepee.fr/gr/home/default L'Ikigai : https://www.psychologies.com/Therapies/Developpement-personnel/Methodes/Articles-et-Dossiers/3-exercices-pour-trouver-son-ikigai Umso : https://www.umso.com A Magazine Curated by : https://amagazinecuratedby.com Notion.so : https://www.notion.so/fr-fr Robinwood : https://fr.ulule.com/robinwood-gel-douche/ Artistes cités : François Morellet Agnès Martin Donald Judd David Hockney Baltus Jeff Koons Victoire de Pourtalès Frédéric Arnaud

    [EXTRAIT] Paul Mouginot — Artiste, ingénieur, data expert… — La technologie au service des industries créatives et de ses nouveaux enjeux

    Play Episode Listen Later Aug 2, 2022 9:16


    Impossible de le définir en un seul mot. Paul Mouginot correspond au type de personnalité qui ne rentre pas dans une case de par ses multiples activités. Il était déjà venu parler de sa première expérience entrepreneuriale dans Entreprendre dans La Mode. Avec Daco.io, un outil d'analyse de données, il offre aux marques de mode la possibilité d'étudier intelligemment la data dans leur environnement concurrentiel. Un business qui portera grandement ses fruits et sera revendu seulement quelques années plus tard au géant de l'e-commerce Veepee. Mais rien n'arrête pour autant ce féru de technologies, qui, parallèlement à cette activité, lance trois autres projets à la croisée de la tech, des industries créatives et du marketing. Artiste, ingénieur, chercheur, data expert… en alliant plusieurs domaines à ses expertises, il crée des ponts et cultive le rapport entre outils technologiques, mode et art. Fondateur du collectif d'artistes Aurèce Vettier, co-fondateur de l'outil de création de métaverse Bem Builders mais aussi de l'extracteur de données Stabler.tech, la soif d'entreprendre et d'apprendre semble presque inépuisable chez Paul ! Dans cet épisode, il nous explique le rôle de la métaverse, des NFT et de l'intelligence artificielle au sein des industries créatives. D'un point de vue image tout comme business, il nous partage sa vision sur la valeur inestimable de ces nouvelles technologies comme opportunité pour réinventer nos manières de vivre, mais aussi de travailler, concevoir de nouvelles formes et créer. « Le meilleur moyen de savoir si c'est une bonne idée, c'est de la construire en petit et de la faire grandir. » Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Paul se présente Les apprentissages de sa première expérience entrepreneuriale Daco Ses projets développés en parallèle La répartition de son temps La rentabilité de ses activités Comment il se présente Comment il explique son profil hybride Son activité d'artiste Être accepté dans le monde de l'art Être artiste de nos jours : vivre avec son époque entre physique et digital Bem Builders : la technologie Web 3 en détail Quelles applications utilisent les marques de mode La vision derrière Bem Builders L'intérêt d'aller sur le métaverse pour les marques À propos de Stableur.tech La méthodologie pour acquérir de l'expérience Les autres acteurs sur le marché L'exploitation de la data dans la mode Les outils qu'ils utilisent pour s'organiser Qui il souhaiterait entendre « Une de mes grandes préoccupations, c'est de ne pas réinventer ce qui existe déjà. Pour moi, l'art est une forme de recherche. Dans la recherche, il faut connaître ce qui a été fait. » « Dans le futur, je pense que les modalités d'interactions avec les machines vont radicalement changer. On n'ira pas chercher l'information de la même manière et on ne travaillera pas de la même manière tout simplement parce qu'on en a marre d'avoir un écran en face des yeux. » « Quand on crée un nouveau produit, on ne doit pas évangéliser le marché. Il faut que ça réponde à un besoin tellement fort que ça doit être évident. » N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : Paul Mouginot sur Instagram : https://www.instagram.com/paulmouginot/?hl=fr Épisode EDLM #17 avec Paul Mouginot : https://podcasts.apple.com/fr/podcast/entreprendre-dans-la-mode/id1300541489?i=1000403061727 Aurèce Vettier : https://aurecevettier.com Bem Builders : https://www.bem.builders Stabler.tech : https://www.stabler.tech Daco.io : https://www.instagram.com/daco_io/?hl=fr Veepee : https://www.veepee.fr/gr/home/default L'Ikigai : https://www.psychologies.com/Therapies/Developpement-personnel/Methodes/Articles-et-Dossiers/3-exercices-pour-trouver-son-ikigai Umso : https://www.umso.com A Magazine Curated by : https://amagazinecuratedby.com Notion.so : https://www.notion.so/fr-fr Robinwood : https://fr.ulule.com/robinwood-gel-douche/ Artistes cités : François Morellet Agnès Martin Donald Judd David Hockney Baltus Jeff Koons Victoire de Pourtalès Frédéric Arnaud

    {REDIFFUSION} Timothée Linyer & Edouard Caraco Co-fondateurs de The Bradery — Revaloriser les invendus dans une logique vertueuse

    Play Episode Listen Later Jul 26, 2022 105:28


    Dans cet épisode sortie initialement en juin 2021, nous partons à la rencontre de Timothée Linyer et Edouard Caraco, les co-fondateurs de The Bradery. Duo d'entrepreneurs depuis les bancs de l'école, leurs expériences dans la logistique et le e-commerce leur a permis d'identifier le problème relatif aux ventes privées. Avec The Bradery ils souhaitent pallier au stockage des invendus des marques premiums par des ventes éphémères en ligne. Dotés d'une connaissance fine du marché, d'un sens analytique et d'une stratégie de communication solide, c'est sûrement ce qui justifie la croissance notable de la plateforme auprès de la tranche des 20-35 ans. En effet, tout le challenge réside dans la communication : savoir redonner de la valeur à des produits existants grâce au contenu tout en conservant l'image de la marque. Guidés par leur liberté d'entreprendre, ils n'oublient pas pour autant la responsabilité sociale et environnementale. En interne comme à l'extérieur, leurs actions traduisent une volonté de bien faire. Dans cet épisode, ils nous partagent tous leurs outils de gestion et d'optimisation, les coulisses de la logistique et leur stratégie médiatique. « Je pense que la croissance s'inscrit dans un cercle vertueux. » Edouard Caraco Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Timothée et Edouard se présentent Leur début dans l'entrepreneuriat Le concept de The Bradery Le modèle économique La logistique Convaincre les premières marques L'acquisition La structure des coûts Les taux de retours Le branding Les stratégies médiatiques (Instagram, Facebook) Faire une campagne avec une influenceuse S'associer à un bureau de presse Le service client L'application et le mailing La responsabilité sociale et environnementale La structure interne La levée de fond Les perspectives pour The Bradery Les outils essentiels pour gérer son business « On a compris que pour créer une marque forte de notre génération, il ne faut pas être trop commercial ou trop froid. Il faut être émotionnel et partager les mêmes valeurs que sa communauté pour l'intéresser. » Timothée Linyer « On essaie de travailler main dans la main avec les marques et de comprendre leurs problématiques pour créer des relations à long terme avec elle. » Edouard Caraco « Pour protéger l'image de la marque, lui donner un aspect cool et redonner vie au produit, le contenu est primordial. » Timothée Linyer N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références: The Bradery : https://thebradery.com @thebradery : https://www.instagram.com/thebradery/ Dresscode Press : https://www.dresscodepress.com Wing : https://www.wing.eu Les outils conseillés par Timothée et Edouard : Shopify : https://www.shopify.fr Gorgias : https://www.gorgias.com Klaviyo (CRM B2C) : https://www.klaviyo.com Ubu (community management) : https://fr.getubu.com Snowflake (data) : https://www.snowflake.com data Stripe (paiement) : https://stripe.com/fr Alma (paiement en 3x) : https://getalma.eu Ship up : https://www.shipup.co/fr-fr/ Partenaire logistique Dispeo: https://dispeo.com Built With : https://builtwith.com/fr/

    Luca Pronzato — Fondateur de We Are Ona — Itinéraire d'une expérience nouvelle de la gastronomie

    Play Episode Listen Later Jul 19, 2022 65:08


    On parle souvent de l'importance du renouvellement de l'expérience dans le monde de la mode, de l'art et du design. Cette fois-ci, c'est au tour de la gastronomie de composer de nouvelles histoires. Amoureux de la cuisine, du vin et du voyage, Luca Pronzato a imaginé le concept de restaurants pop-ups qui réinventent l'expérience culinaire. Pensé comme une hybridation entre la gastronomie et l'événementiel, We Are Ona créé une communauté de talents de la food et du vin au service des convives, et ce, en France comme à l'international. De Mexico, à Venise en passant par Arles, We Are Ona inspire une vision contemporaine de la gastronomie où l'excellence du produit, le respect de l'environnement local et la créativité convergent vers un seul et même objectif : créer un souvenir mémorable à table. Un modèle tout à fait innovant pour ce secteur, où il n'y a pas un seul chef, mais où plusieurs interprétations culinaires se suivent durant la période de pop-up au sein d'une même adresse. À l'heure où l'art de vivre fait vibrer le tissu social de nos mondes professionnels et personnels, Luca entend bien cultiver le plaisir du voyage culinaire et ainsi, le souvenir qu'il en émane. «La gastronomie est un réel vecteur d'expériences.» Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Luca se présente Ses premières envies entrepreneuriales nourries par son expérience Comment devient-on le plus grand restaurant au monde La qualité du service Son expérience chez Noma Le renouvellement de l'expérience gastronomique Les débuts de son activité entrepreneuriale Ses apprentissages L'organisation de We Are Ona Le modèle économique Comment il structure ses équipes Le recrutement dans la restauration La vision du projet Ouvrir un restaurant La genèse du nom Son side project entrepreneurial Comment il s'organise Sa journée type Comment il explique son succès La fabrication liée à leur activité Le prix d'un repas Qui il souhaiterait entendre «On a voulu créer une communauté de jeunes talents qui puissent s'exprimer, se réinventer, challenger leur créativité et donc faire vivre un moment exceptionnel aux guests.» « Notre mission est d'accueillir les convives dans un lieu qui a été réfléchi, qui mérite d'être créatif, qui a pensé au détail près de l'architecture, au design, à la food, au vin et au service dans sa plus grande globalité.» « On souhaite avoir un certain sens du détail afin de réellement créer une expérience pour la personne qui la vit. Cela se rejoint avec l'exigence, l'ambition et la passion liées aux métiers créatifs.» N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : We Are Ona : https://weareona.co/fr/ @we.are.ona : https://www.instagram.com/we.are.ona/ Luca Pronzato sur Instagram : https://www.instagram.com/papillespronzi/?hl=fr L'OIV : https://www.oiv.int/fr/organisation-internationale-de-la-vigne-et-du-vin Noma Copenhague : https://noma.dk Older Studio : https://olderstudio.com/en/ @clarecornet : https://www.instagram.com/claracornet/ @drinkcanetta : https://www.instagram.com/drinkcanetta/ canetta : https://canetta.net Lucien Pagès : https://www.lucienpages.com

    [EXTRAIT] Luca Pronzato — Fondateur de We Are Ona — À propos de la renommée du restaurant, la qualité du service et de l'expérience.

    Play Episode Listen Later Jul 19, 2022 4:33


    On parle souvent de l'importance du renouvellement de l'expérience dans le monde de la mode, de l'art et du design. Cette fois-ci, c'est au tour de la gastronomie de composer de nouvelles histoires. Amoureux de la cuisine, du vin et du voyage, Luca Pronzato a imaginé le concept de restaurants pop-ups qui réinventent l'expérience culinaire. Pensé comme une hybridation entre la gastronomie et l'événementiel, We Are Ona créé une communauté de talents de la food et du vin au service des convives, et ce, en France comme à l'international. De Mexico, à Venise en passant par Arles, We Are Ona inspire une vision contemporaine de la gastronomie où l'excellence du produit, le respect de l'environnement local et la créativité convergent vers un seul et même objectif : créer un souvenir mémorable à table. Un modèle tout à fait innovant pour ce secteur, où il n'y a pas un seul chef, mais où plusieurs interprétations culinaires se suivent durant la période de pop-up au sein d'une même adresse. À l'heure où l'art de vivre fait vibrer le tissu social de nos mondes professionnels et personnels, Luca entend bien cultiver le plaisir du voyage culinaire et ainsi, le souvenir qu'il en émane. «La gastronomie est un réel vecteur d'expériences.» Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Luca se présente Ses premières envies entrepreneuriales nourries par son expérience Comment devient-on le plus grand restaurant au monde La qualité du service Son expérience chez Noma Le renouvellement de l'expérience gastronomique Les débuts de son activité entrepreneuriale Ses apprentissages L'organisation de We Are Ona Le modèle économique Comment il structure ses équipes Le recrutement dans la restauration La vision du projet Ouvrir un restaurant La genèse du nom Son side project entrepreneurial Comment il s'organise Sa journée type Comment il explique son succès La fabrication liée à leur activité Le prix d'un repas Qui il souhaiterait entendre «On a voulu créer une communauté de jeunes talents qui puissent s'exprimer, se réinventer, challenger leur créativité et donc faire vivre un moment exceptionnel aux guests.» « Notre mission est d'accueillir les convives dans un lieu qui a été réfléchi, qui mérite d'être créatif, qui a pensé au détail près de l'architecture, au design, à la food, au vin et au service dans sa plus grande globalité.» « On souhaite avoir un certain sens du détail afin de réellement créer une expérience pour la personne qui la vit. Cela se rejoint avec l'exigence, l'ambition et la passion liées aux métiers créatifs.» N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : We Are Ona : https://weareona.co/fr/ @we.are.ona : https://www.instagram.com/we.are.ona/ Luca Pronzato sur Instagram : https://www.instagram.com/papillespronzi/?hl=fr L'OIV : https://www.oiv.int/fr/organisation-internationale-de-la-vigne-et-du-vin Noma Copenhague : https://noma.dk Older Studio : https://olderstudio.com/en/ @clarecornet : https://www.instagram.com/claracornet/ @drinkcanetta : https://www.instagram.com/drinkcanetta/ canetta : https://canetta.net Lucien Pagès : https://www.lucienpages.com

    Sandra Mielenhausen et Nicolas Rozier-Chabert — Fondateurs de PLAQ — Le parcours du goût où la simplicité est synonyme d'excellence

    Play Episode Listen Later Jul 12, 2022 115:46


    L'entrepreneuriat est devenu une évidence pour eux. Après une première vie professionnelle, Sandra Mielenhausen et Nicolas Rozier-Chabert ont tout plaqué pour entreprendre dans la food. Avec Plaq, tout tourne autour d'un simple produit qui nous suit de l'enfance à l'âge adulte. Le chocolat peut paraître simple, et pourtant on pourrait en oublier la complexité des arômes que recèle une fève de cacao. C'est tout le challenge que le couple d'entrepreneurs s'est lancé : partir d'un produit brut et le travailler à la source pour en révéler le meilleur. Inspirés par la culture de la fève de cacao en Amérique, ils se sont imprégnés du modèle artisanal et haut de gamme du ‘bean to bar'. Avec une dose de passion, et surtout l'amour du bien manger, le goût se cultive et se décline à travers tout un univers chez Plaq. Dans leur boutique au cœur du Sentier à Paris, de la manufacture à la vente, tout l'art du chocolat se joue dans la transparence sous les yeux des clients. Amateurs de chocolat, ou gourmands curieux, l'excellence de la simplicité prend tout son sens dans cet épisode ! « On se dit toujours que nous ne sommes pas des militants, nous sommes des hédonistes.» Nicolas Rozier-Chabert Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Sandra et Nicolas se présentent La genèse du business autour du chocolat Le marché des chocolatiers français Construire un business autour de la fève de cacao La révolution du goût Les milestones de Plaq Le label Plaq et son univers La valeur ajoutée de Plaq Les étapes de fabrication du chocolat Les labels, quelle utilité ? L'ouverture de leur boutique La distribution La structure interne de l'entreprise Les investisseurs Démarrer une seconde vie professionnelle après 40 ans Qui ils souhaiteraient entendre « En réalité, les vrais fans de chocolat aiment le chocolat noir en plaque et de moins en moins sucré. Il y a une passion française pour une certaine approche puriste, une puissance de goût et une intensité.» Sandra Mielenhausen « Notre vraie boussole, c'est le goût. » Nicolas Rozier-Chabert «Notre grand challenge, c'est comment raconter Plaq et comment faire vivre une expérience. On l'a fait pour l'amour du bien manger, le rapport à la nourriture et à l'univers de chefs.» Sandra Mielenhausen N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : Boutique Plaq, 4 rue du Nil, Paris 75002 Plaq : https://plaqchocolat.com @plaqchocolat : https://www.instagram.com/plaqchocolat/?hl=fr Chloé Doutre-Roussel : https://plaqchocolat.com/blogs/news/qui-est-chloe-doutre-roussel Lindt : https://www.lindt.fr Pierre Hermé : http://www.pierreherme.com Jean-Paul Hévin : https://www.jeanpaulhevin.com/fr/ Patrick Roger : https://www.patrickroger.com Alain Ducasse : https://www.lechocolat-alainducasse.com/fr/ Valrhona : https://www.valrhona.com/fr-FR Livre Cuisine Inspirée, Ingrid Astier

    [EXTRAIT] Sandra Mielenhausen et Nicolas Rozier-Chabert — Fondateurs de PLAQ — À propos de la révolution du goût

    Play Episode Listen Later Jul 12, 2022 8:56


    L'entrepreneuriat est devenu une évidence pour eux. Après une première vie professionnelle, Sandra Mielenhausen et Nicolas Rozier-Chabert ont tout plaqué pour entreprendre dans la food. Avec Plaq, tout tourne autour d'un simple produit qui nous suit de l'enfance à l'âge adulte. Le chocolat peut paraître simple, et pourtant on pourrait en oublier la complexité des arômes que recèle une fève de cacao. C'est tout le challenge que le couple d'entrepreneurs s'est lancé : partir d'un produit brut et le travailler à la source pour en révéler le meilleur. Inspirés par la culture de la fève de cacao en Amérique, ils se sont imprégnés du modèle artisanal et haut de gamme du ‘bean to bar'. Avec une dose de passion, et surtout l'amour du bien manger, le goût se cultive et se décline à travers tout un univers chez Plaq. Dans leur boutique au cœur du Sentier à Paris, de la manufacture à la vente, tout l'art du chocolat se joue dans la transparence sous les yeux des clients. Amateurs de chocolat, ou gourmands curieux, l'excellence de la simplicité prend tout son sens dans cet épisode ! « On se dit toujours que nous ne sommes pas des militants, nous sommes des hédonistes.» Nicolas Rozier-Chabert Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Sandra et Nicolas se présentent La genèse du business autour du chocolat Le marché des chocolatiers français Construire un business autour de la fève de cacao La révolution du goût Les milestones de Plaq Le label Plaq et son univers La valeur ajoutée de Plaq Les étapes de fabrication du chocolat Les labels, quelle utilité ? L'ouverture de leur boutique La distribution La structure interne de l'entreprise Les investisseurs Démarrer une seconde vie professionnelle après 40 ans Qui ils souhaiteraient entendre « En réalité, les vrais fans de chocolat aiment le chocolat noir en plaque et de moins en moins sucré. Il y a une passion française pour une certaine approche puriste, une puissance de goût et une intensité.» Sandra Mielenhausen « Notre vraie boussole, c'est le goût. » Nicolas Rozier-Chabert «Notre grand challenge, c'est comment raconter Plaq et comment faire vivre une expérience. On l'a fait pour l'amour du bien manger, le rapport à la nourriture et à l'univers de chefs.» Sandra Mielenhausen N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : Boutique Plaq, 4 rue du Nil, Paris 75002 Plaq : https://plaqchocolat.com @plaqchocolat : https://www.instagram.com/plaqchocolat/?hl=fr Chloé Doutre-Roussel : https://plaqchocolat.com/blogs/news/qui-est-chloe-doutre-roussel Lindt : https://www.lindt.fr Pierre Hermé : http://www.pierreherme.com Jean-Paul Hévin : https://www.jeanpaulhevin.com/fr/ Patrick Roger : https://www.patrickroger.com Alain Ducasse : https://www.lechocolat-alainducasse.com/fr/ Valrhona : https://www.valrhona.com/fr-FR Livre Cuisine Inspirée, Ingrid Astier

    Amélie du Chalard — Fondatrice D'Amélie Maison d'Art — Comment repenser l'expérience de l'art ?

    Play Episode Listen Later Jul 5, 2022 63:01


    Dans le marché très opaque du monde de l'art contemporain, où les codes d'exposition, de diffusion et d'interaction ont peu été remis en question, Amélie du Chalard a voulu bousculer les règles. Fini le white cube où sont exposées des œuvres pour une durée plus ou moins longue, la fondatrice d'Amélie Maison d'Art a souhaité repenser l'expérience de l'art à travers le digital et des lieux d'exposition physiques. À la frontière entre l'appartement et la galerie, ses adresses viennent créer une constellation de liens entre artistes, collectionneurs, amateurs d'art et curateurs. Ce n'est plus le galeriste qui décide pleinement de ce qui est exposé, mais aussi au particulier d'entrer en jeu dans la curation en échangeant sur sa sensibilité artistique. Sous forme de rendez-vous individuel, chaque jour l'accrochage change au gré des envies des particuliers. Artistes émergents comme confirmés, Amélie met en avant une scène nouvelle de l'art où tout médium et talent trouvent sa place. Entrepreneure dans l'âme, Amélie ne cesse de déployer et définir sa passion pour l'art contemporain à travers de multiples activités. Un modèle à succès qui ne cesse d'étonner et d'inspirer de multiples marchés, de l'art et au-delà. « Ma mission est de proposer une autre expérience de l'art et d'accompagner le mieux possible les gens dans leur compréhension de leur sensibilité.» Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Amélie se présente Son parcours dans la finance Ce qu'elle comprend des entrepreneurs Son intérêt artistique Le déclic qui l'a fait changé de métier Comment bousculer les codes de l'art contemporain Les 4 branches de son activité Les débuts de son activité Le contrat avec les artistes Le partage de la valeur Les commissions Développer une relation avec ses clients pour mieux les comprendrev Comment elle a obtenu un taux de conversion de 100% Sa vision de la galerie d'art Comment elle est perçue dans le marché ? L'expansion d'Amélie Maison d'Art Comment elle organise son temps L'acquisition La structuration de ses équipes L'incarnation de sa marque Son contenu sur les réseaux sociaux Les apprentissages des marques de mode sur le modèle de l'art La fréquentation quotidienne Comment elle forme ses vendeurs Le management Le chiffre d'affaire Ses inspirations Son approche aux foires d'art contemporain Qui elle souhaiterait entendre « Pour être entrepreneur, il faut avoir une dose d'inconscience et être ancré.» « Le retail va sans doute se transformer de la manière suivante : plutôt que d'avoir 150 points de vente, il devrait y en avoir moins mais plus expérientiels, plus grands, avec un service client beaucoup plus soigné.» « Aujourd'hui, si vous voulez aller chercher de jeunes collectionneurs, il faut s'y prendre autrement.» N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : Amélie Maison D'Art : https://www.amelie-paris.com/fr Galerie Kamel Mennour : https://kamelmennour.com Galerie Thaddaeus-Ropac : https://ropac.net Galerie Perrotin : https://www.perrotin.com Bernard Vidal : http://bernardvidal.fr Pierre Soulages Art Basel : https://www.artbasel.com Art Brussels : https://www.artbrussels.com/en/ Tappan Collective : https://www.tappancollective.com Singulart : https://www.singulart.com/fr Isabel Marant : https://www.isabelmarant.com/fr École du Louvre : https://www.ecoledulouvre.fr

    [EXTRAIT] Amélie du Chalard — Fondatrice D'Amélie Maison d'Art à propos de comment repenser l'expérience de l'art ?

    Play Episode Listen Later Jul 5, 2022 6:04


    Dans le marché très opaque du monde de l'art contemporain, où les codes d'exposition, de diffusion et d'interaction ont peu été remis en question, Amélie du Chalard a voulu bousculer les règles. Fini le white cube où sont exposées des œuvres pour une durée plus ou moins longue, la fondatrice d'Amélie Maison d'Art a souhaité repenser l'expérience de l'art à travers le digital et des lieux d'exposition physiques. À la frontière entre l'appartement et la galerie, ses adresses viennent créer une constellation de liens entre artistes, collectionneurs, amateurs d'art et curateurs. Ce n'est plus le galeriste qui décide pleinement de ce qui est exposé, mais aussi au particulier d'entrer en jeu dans la curation en échangeant sur sa sensibilité artistique. Sous forme de rendez-vous individuel, chaque jour l'accrochage change au gré des envies des particuliers. Artistes émergents comme confirmés, Amélie met en avant une scène nouvelle de l'art où tout médium et talent trouvent sa place. Entrepreneure dans l'âme, Amélie ne cesse de déployer et définir sa passion pour l'art contemporain à travers de multiples activités. Un modèle à succès qui ne cesse d'étonner et d'inspirer de multiples marchés, de l'art et au-delà. « Ma mission est de proposer une autre expérience de l'art et d'accompagner le mieux possible les gens dans leur compréhension de leur sensibilité.» Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Amélie se présente Son parcours dans la finance Ce qu'elle comprend des entrepreneurs Son intérêt artistique Le déclic qui l'a fait changé de métier Comment bousculer les codes de l'art contemporain Les 4 branches de son activité Les débuts de son activité Le contrat avec les artistes Le partage de la valeur Les commissions Développer une relation avec ses clients pour mieux les comprendrev Comment elle a obtenu un taux de conversion de 100% Sa vision de la galerie d'art Comment elle est perçue dans le marché ? L'expansion d'Amélie Maison d'Art Comment elle organise son temps L'acquisition La structuration de ses équipes L'incarnation de sa marque Son contenu sur les réseaux sociaux Les apprentissages des marques de mode sur le modèle de l'art La fréquentation quotidienne Comment elle forme ses vendeurs Le management Le chiffre d'affaire Ses inspirations Son approche aux foires d'art contemporain Qui elle souhaiterait entendre « Pour être entrepreneur, il faut avoir une dose d'inconscience et être ancré.» « Le retail va sans doute se transformer de la manière suivante : plutôt que d'avoir 150 points de vente, il devrait y en avoir moins mais plus expérientiels, plus grands, avec un service client beaucoup plus soigné.» « Aujourd'hui, si vous voulez aller chercher de jeunes collectionneurs, il faut s'y prendre autrement.» N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : Amélie Maison D'Art : https://www.amelie-paris.com/fr Galerie Kamel Mennour : https://kamelmennour.com Galerie Thaddaeus-Ropac : https://ropac.net Galerie Perrotin : https://www.perrotin.com Bernard Vidal : http://bernardvidal.fr Pierre Soulages Art Basel : https://www.artbasel.com Art Brussels : https://www.artbrussels.com/en/ Tappan Collective : https://www.tappancollective.com Singulart : https://www.singulart.com/fr Isabel Marant : https://www.isabelmarant.com/fr École du Louvre : https://www.ecoledulouvre.fr

    Déborah Neuberg — Fondatrice De Bonne Facture — L'équilibre entre le style, la qualité et la durabilité

    Play Episode Listen Later Jun 28, 2022 86:22


    À chaque marque, la notion de durabilité trouve son champ d'expression. Pour Déborah Neuberg, la fondatrice de la marque De Bonne Facture, les contours de sa marque se sont tout d'abord esquissés en partant à la rencontre des ateliers de fabrication locaux. À l'antipode d'un système de production industrialisé, elle ancre ses critères sur le style, la fonction du vêtement, sa qualité et ainsi sa capacité à durer dans le temps. De ce fait, le vestiaire masculin est apparu comme une évidence pour élaborer toute une collection qui se conjugue entre l'intemporel et le contemporain. Du tweed, des draps de laine, du lin : les matières choisies chez De Bonne Facture sont sourcées au sein de filières spécialisées dans ces savoir-faire. Au-delà des tissus d'origine naturelle, Déborah a compris que l'éthique d'une production n'était pas limitée par un cercle géographique ou autrement dit par un certain label “made in”. Au contraire, favoriser la culture artisanale de certaines régions du monde est selon elle une forme de valorisation des savoir-faire anciens qui se veut comme une définition de la durabilité. Dans cet épisode, elle nous parle de comment elle a su affirmer la crédibilité de sa marque tout en développant un réseau de partenaires qui lui vaut aujourd'hui le positionnement d'un luxe durable. «Toutes ces transformations de notre industrie avec l'industrialisation et les productions à grande échelle ont déconnecté les régions du monde entier de leurs savoir-faire ancestraux. Moi, c'est ça qui m'intéresse. Ce n'est pas forcément le made in.» Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : Déborah se présente Sa définition du savoir-faire Ses premières expériences dans la mode La genèse de sa marque Les milestones Le nom et la valeur ajoutée Qu'est-ce qui fait un vêtement durable ? La durabilité à travers la préservation des savoir-faire locaux La distribution Son premier salon Acquérir une crédibilité de marque Les collections Comment dire non aux collaborations L'acquisition Le financement Ses apprentissages Ce qu'elle ferait différemment Qui elle souhaiterait entendre Ses conseils pour Réuni «De Bonne Facture est une volonté de retrouver de la qualité et du produit dans une industrie où on a perdu beaucoup le produit au profit de l'image et du storytelling.» «Pour faire partie d'un groupe de marque et avoir sa légitimité, il faut convaincre par son produit, sa promesse et convaincre les acheteurs. » «Tout le paradoxe, c'est que la fast fashion a imposé ce rythme même aux marques de slow fashion, DNVB et de précommande qui ont cette fréquence de nouveauté tous les mois. Maintenant, on doit présenter et animer nos collections mais autrement, avec nos propres ADN, convictions et moyens.» N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l'art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m'aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode ! Références : De Bonne Facture : https://debonnefacture.fr/fr @debonnefacture : https://www.instagram.com/debonnefacture/ Merci Paris : https://merci-merci.com Pitti Uomo : https://uomo.pittimmagine.com/en Ateliers de Paris : https://www.bdmma.paris Le DEFI : https://www.defimode.org Matches : https://www.matchesfashion.com/fr/ Mr Porter : https://www.mrporter.com/en-fr/ SEH Kelly : https://www.sehkelly.com Heschung : https://www.heschung.com/fr/ Union Made : https://blog.unionmadegoods.com Ssense : https://www.ssense.com/en-fr Margaret Howell : https://www.margarethowell.fr Agence de conseil Omendo : https://omendo.com