Podcasts about jeux olympiques

Major international sport event

  • 670PODCASTS
  • 1,596EPISODES
  • 32mAVG DURATION
  • 1DAILY NEW EPISODE
  • Sep 8, 2023LATEST
jeux olympiques

POPULARITY

20162017201820192020202120222023

Categories



Best podcasts about jeux olympiques

Show all podcasts related to jeux olympiques

Latest podcast episodes about jeux olympiques

C dans l'air
Rugby : plus fort que le foot ? - 08/09/23

C dans l'air

Play Episode Listen Later Sep 8, 2023 55:14


C dans l'air du 8 septembre - Rugby : plus fort que le foot ? LES EXPERTS : - Yves THRÉARD - Éditorialiste, directeur adjoint de la rédaction - Le Figaro - Pierre RONDEAU - Economiste du sport, co-directeur de l'Observatoire du sport - Fondation Jean Jaurès - Cécile GRÈS - Journaliste au services Sports – France Télévisions - Jean-Philippe LECLAIRE - Directeur adjoint de la rédaction de L'Équipe Quatre ans après la précédente édition, au Japon, le coup d'envoi de la Coupe du monde de rugby sera donné ce soir au Stade de France. Une compétition qui débute en France avec une affiche qui sonne déjà comme une finale : les Bleus face aux All Blacks. Favori de la compétition, le XV de France espère plus que jamais décrocher son premier titre mondial à domicile et peut, pour cela, compter sur l'engouement de tout un pays. Des milliers de supporters sont attendus ce soir à Saint-Denis ainsi que dans les bars et devant les écrans géants installés à Paris et dans de nombreuses villes. La compétition se veut une grande fête et s'annonce déjà très suivie. Mais l'évènement fait aussi figure de répétition générale avant les JO de Paris 2024. Tous les yeux seront notamment rivés sur la sécurité, surtout après le fiasco, en termes de maintien de l'ordre, de la finale de la Ligue des champions au Stade de France en mai 2022. "C'est dans une certaine mesure un essai qui doit être réussi", a résumé Michel Cadot, délégué interministériel aux JO et aux grands évènements sportifs. Les ministres de l'Intérieur et des Sports, Gérald Darmanin et Amélie Oudéa-Castéra, ont assuré, mercredi, avoir "tiré les leçons" du chaos survenu lors de la finale entre Liverpool et le Real Madrid. Ils ont inauguré un Centre national de commandement stratégique (CNCS), qui sera maintenu pour les JO. Cette structure interministérielle a pour objectif de "synthétiser, analyser et transmettre les informations liées au déroulement des grands événements sportifs internationaux". 5 100 policiers et gendarmes en moyenne seront mobilisés chaque jour de match classique. Jusqu'à 7000 lors des matchs phares. Du côté de la sécurité privée, 6 000 vigiles seront aussi sur le pont, soit trois fois moins que le nombre estimé pour surveiller l'an prochain les installations des Jeux olympiques. Mais dans ce secteur en tension, l'ombre de la pénurie d'agents n'a pas pesé sur cette Coupe du monde comme elle pèse encore actuellement sur les JO. Au-delà de la sécurité, la fluidité des déplacements des spectateurs sera aussi scrutée, même si les termes de l'équation ne sont pas tout à fait les mêmes entre les deux évènements sportifs : la Coupe du monde de rugby devrait attirer 2,5 millions de spectateurs pendant deux mois, alors qu'on parle de près de 15 millions de visiteurs, fourchette haute, pendant deux semaines lors des Jeux Olympiques. Des milliers de supporters qui ont commencé à arriver à Paris aujourd'hui, déjà prêts à soutenir les tricolores. Pour autant, le XV de France, à l'image du sport en général, est également rattrapé par les polémiques qui agitent la société, et la sélection de Bastien Chalureau continue de faire débat. Condamné à six mois de prison avec sursis, en 2020, pour des faits de violence à caractère raciste, le joueur qui reconnaît les coups, mais pas les injures racistes, a fait appel. Il sera jugé en novembre prochain à Toulouse quelques jours après la fin de la Coupe du monde de rugby. Emmanuel Macron est revenu sur la convocation du deuxième ligne au sein du XV de France. Pour le président de la République, si celui-ci était condamné en appel pour violences à caractère raciste, il "serait préférable" qu'il ne porte plus le maillot tricolore. DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé - REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 PRODUCTION DES PODCASTS: Jean-Christophe Thiéfine RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard, Corentin Son, Benoît Lemoine PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

L'invité de RTL
INVITÉE RTL - JO Paris 2024 : "L'armée peut intervenir sur certaines missions", annonce la ministre des Sports

L'invité de RTL

Play Episode Listen Later Aug 29, 2023 12:28


À la sortie de sa réunion avec des cadres de la fédération de l'athlétisme français, la ministre des Sports a expliqué que l'idée de déployer l'armée sur les sites des Jeux olympiques "n'est pas une idée loufoque", ajoutant même qu'elle est "aujourd'hui examinée par Sébastien Lecornu et Gérald Darmanin".

Sur le fil
La reconnaissance faciale, arme de contrôle des opposants en Russie et en Iran ? (rediff)

Sur le fil

Play Episode Listen Later Aug 29, 2023 6:55


Série : “Le monde du futur” - Episode 3/5La surveillance et le contrôle des populations grâce à la reconnaissance faciale n'est plus l'apanage de la Chine, dont les entreprises exportent largement les technologies permettant d'identifier passants… ou d'opposants dans des dizaines de pays.En Iran, elle serait désormais utilisée pour identifier des femmes qui ne portent pas le voile obligatoire dans la république islamique. En Russie, la reconnaissance faciale permettrait de traquer les opposants, notamment lorsqu'ils participent à des manifestations interdites, voire même les conscrits qui n'ont pas répondu à la mobilisation pour la guerre en Ukraine.C'est ce que dénoncent plusieurs ONG de défense des droits humains, dont Amnesty international, qui craint l'instauration de véritables dictatures orwelliennes grâce à ces technologies. Amnesty demande également aux autorités françaises de renoncer à mettre en place des caméras permettant de détecter des comportements suspects pour renforcer la sécurité des Jeux Olympiques de Paris en 2024, même si le gouvernement assure qu'il ne s'en servira pas à des fins de reconnaissance faciale.Décryptage avec Katia Roux, responsable de plaidoyer au sein d'Amnesty International France, Azadeh Kharazi, professeure auxiliaire à l'Université de Twente aux Pays-Bas, spécialiste de la transformation numérique et des technologies de surveillance, Sarkis Darbinyan, co-fondateur de l'ONG Russe RoskomSvoboda, de défense des droits numériques, et Steven Feldstein, chercheur Carnegie Endowment for International Peace et auteur de “The Rise of Digital Repression: How Technology is Reshaping Power, Politics, and Resistance”.Réalisation: Michaëla Cancela-Kieffer. Sur le Fil est le podcast quotidien de l'AFP. Vous avez des commentaires ? Ecrivez-nous à podcast@afp.com ou sur notre compte Instagram. Vous pouvez aussi nous envoyer une note vocale par Whatsapp au + 33 6 79 77 38 45. Si vous aimez, abonnez-vous, parlez de nous autour de vous et laissez-nous plein d'étoiles sur votre plateforme de podcasts préférée pour mieux faire connaître notre programme ! Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Le zoom de la rédaction
Qu'avez-vous fait de vos JO ? 5/5 : Londres, 2012

Le zoom de la rédaction

Play Episode Listen Later Aug 25, 2023 4:07


durée : 00:04:07 - Le zoom de la rédaction - Pour la plupart des villes qui ont acceuillis les Jeux Olympiques, il y a un avant et un après. À moins d'un an désormais de Paris 2024, France Inter vous propose de retourner dans ces cités et de voir quelles traces les Jeux ont laissé. Ce matin, retour à Londres, qui les accueillait en 2012.

Le zoom de la rédaction
Qu'avez-vous fait de vos JO ? 4/5 : Pékin, 2008

Le zoom de la rédaction

Play Episode Listen Later Aug 24, 2023 4:29


durée : 00:04:29 - Le zoom de la rédaction - Pour la plupart des villes qui ont acceuillis les Jeux Olympiques, il y a un avant et un après. À moins d'un an désormais de Paris 2024, France Inter vous propose de retourner dans ces cités et de voir quelles traces les Jeux ont laissé. Ce matin, retour à Pékin, qui les accueillait en 2008.

Le zoom de la rédaction
Qu'avez-vous fait de vos JO ? 2/5 : Atlanta, 1996

Le zoom de la rédaction

Play Episode Listen Later Aug 22, 2023 4:28


durée : 00:04:28 - Le zoom de la rédaction - Pour la plupart des villes qui ont acceuillis les Jeux Olympiques, il y a un avant et un après. À moins d'un an désormais de Paris 2024, France Inter vous propose de retourner dans ces cités et de voir quelles traces les Jeux ont laissé. Ce matin, retour à Atlanta, qui les accueillait en 1996.

Le zoom de la rédaction
Qu'avez-vous fait de vos JO ? 1/5 : Barcelone, 1992

Le zoom de la rédaction

Play Episode Listen Later Aug 21, 2023 4:29


durée : 00:04:29 - Le zoom de la rédaction - Pour la plupart des villes qui ont acceuillis les Jeux Olympiques, il y a un avant et un après. À moins d'un an désormais de Paris 2024, France Inter vous propose de retourner dans ces cités et de voir quelles traces les Jeux ont laissé. Ce matin, retour à Barcelone, qui les accueillait en 1992.

Le téléphone sonne
Quand pourra t-on se baigner dans la Seine, la Loire, le Rhône...?

Le téléphone sonne

Play Episode Listen Later Aug 18, 2023 42:26


durée : 00:42:26 - Le téléphone sonne - En 1923, la baignade dans la Seine est interdite par arrêté préfectoral. Aujourd'hui, à l'approche des Jeux Olympiques 2024, l'objectif de réhabiliter la baignade dans la Seine pourrait se concrétiser. Qu'en est-il des autres villes et autres pays en matière de baignades urbaines ?

French Podcast
News in Slow French #650- Intermediate French Weekly Program

French Podcast

Play Episode Listen Later Aug 11, 2023 7:41


Nous commencerons l'émission d'aujourd'hui par un tour d'horizon de l'actualité de cette semaine. Tout d'abord, nous examinerons les répercussions du récent coup d'État au Niger dans la région du Sahel en proie à une instabilité croissante. Ensuite, nous discuterons de l'initiative prise par l'Ukraine de retirer les symboles soviétiques et russes des espaces publics, notamment en modifiant les emblèmes inscrits sur les monuments et les noms de rues. Dans la partie consacrée à la science et à la technologie, nous nous pencherons sur la capacité des humains à détecter les enregistrements audio générés par l'IA. Enfin, nous nous intéresserons à la définition et aux ramifications mondiales du phénomène émergent de la « fast fashion ».    Nous commenterons l'annonce de l'inauguration de la Cité internationale de la langue française. Et pour finir, nous parlerons des bouquinistes parisiens installés le long de la Seine, qui risquent de devoir démonter leurs boîtes pour les Jeux olympiques. - Le coup d'État au Niger menace de déstabiliser davantage la région du Sahel en Afrique - L'Ukraine continue à retirer les symboles soviétiques et russes dans les lieux publics - Les humains ne peuvent identifier que 73 % des contenus audio générés par l'intelligence artificielle - Peut-on freiner l'engouement pour la fast fashion ? - L'Élysée annonce la date de l'inauguration de la Cité internationale de la langue française - Les bouquinistes de la Seine devront-ils démonter leurs boîtes pendant les Jeux Olympiques ?

Les Grosses Têtes
PÉPITE - Les Grosses Têtes découvrent le squash

Les Grosses Têtes

Play Episode Listen Later Aug 11, 2023 0:59


Jean-Marie Bigard fait découvrir le squash aux Grosses Têtes, qui ne sont décidément pas prêtes pour les Jeux Olympiques ! Cet été, retrouvez tous les jours de courtes séquences des meilleurs moments des Grosses Têtes cette saison...

Storiavoce
Comment la culture grecque est passée dans le monde européen médiéval, avec Sylvain Gouguenheim

Storiavoce

Play Episode Listen Later Jul 31, 2023 44:41


[Rediffusion] Une des questions les plus intéressantes que peut se poser l'historien dans ses recherches et dans son approche du temps est sans nul doute celle de la transmission. Comment les sciences, comment la pensée, comment les arts se transmettent-ils d'une époque à une autre ? Comment des idées, un ensemble de valeurs peuvent-ils traverser les âges et produire de nouveaux fruits, des années, des siècles, voire un millénaire après leur apparition ? Comment enfin, en dépit des crises des temps, des décadences, des forces contraires, "une flamme" se maintient-elle ? Storiavoce vous propose de comprendre comment la culture grecque est passée dans le monde européen médiéval. Longtemps, les études historiques ont privilégié l'idée que la Grèce est venue à nous par le monde arabe. Sans remettre en cause ce canal de transmission, quel rôle a aussi joué Byzance ? Quels furent les routes, les intermédiaires, les supports de cet univers qui fonde notre humanisme et, disons-le, notre civilisation ? Une émission avec l'historien Sylvain Gouguenheim, auteur du livre La Gloire des Grecs. Il est interrogé par Christophe Dickès. L'invité : Agrégé d'histoire, médiéviste reconnu, professeur à l'ENS (LSH) de Lyon, Sylvain Gouguenheim est l'auteur de plusieurs ouvrages qui font autorité. Fin connaisseur de l'espace germanique au Moyen Âge, il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet et notamment d'un remarquable Frédéric II paru chez Perrin. Il vient de publier La Gloire des Grecs (Éditions du Cerf). Abonnez-vous au magazine Histoire & Civilisations à partir d'1€ par mois sur www.histoire-et-civilisations.com Facebook : https://www.facebook.com/HistoireEtCivilisationsMag Instagram : https://www.instagram.com/histoireetcivilisations/ Twitter : https://twitter.com/Storiavoce À lire aussi : "Sainte-Sophie : une basilique à la gloire de Dieu... et de l'Empire byzantin" : https://bit.ly/46WnY5W "Jeux Olympiques : les dieux des stades antiques" : https://bit.ly/3rDgm8n

C dans l'air
JO 2024 : la France à quitte ou double - 29/07/23

C dans l'air

Play Episode Listen Later Jul 29, 2023 57:50


C dans l'air du 29 juillet - JO 2024 : la France à quitte ou double LES EXPERTS : - Virgile CAILLET - Délégué général – Union Sport & Cycle, spécialiste de l'économie du sport - Emma SARANGO - Journaliste à la rédaction des sports – Radio France - Nicolas KSSIS-MARTOV - Journaliste sportif - So Foot - David ROIZEN - Expert à la fondation Jean Jaurès, spécialiste des politiques publiques sportives Le compte à rebours est lancé. Dans un an, le monde aura les yeux braqués sur Paris et une cérémonie d'ouverture des JO sans précédent sur la Seine. Un événement tout sauf secondaire pour la France, qui n'a pas accueilli la flamme olympique en été depuis un siècle, en 1924. 15 000 athlètes et 15,1 millions de visiteurs sont attendus dans la capitale entre le 26 juillet et le 8 septembre 2024, date de la clôture des Jeux paralympiques. Mais serons-nous prêts ? Si la construction des ouvrages dédiés aux compétitions avance à bon rythme, le calendrier étant respecté, un point inquiète : la sécurité. Pour la première fois de l'histoire olympique, la cérémonie d'ouverture se déroulera à l'extérieur d'un stade, sur la Seine, au cœur de la capitale. Un événement beaucoup plus difficile à sécuriser, avec une centaine de bateaux transportant des milliers d'athlètes, une foule de spectateurs dispersée sur 6 km le long du fleuve et des dizaines de chefs d'État présents. Le nombre de spectateurs maximum autorisés n'a pas encore été officialisé alors que des interrogations demeurent sur le nombre d'agents pour sécuriser l'évènement. 22 000 agents seront nécessaires pour assurer le bon déroulement des compétitions. À ce stade, seuls 25 % des effectifs ont été recrutés dans des sociétés privées, assure le comité d'organisation. Plusieurs vagues de recrutement sont lancées. Mais, pour nombre d'observateurs, elles ne suffiront pas à mobiliser un nombre suffisant d'agents. Jeudi, la Cour des comptes a encore appelé l'État à "anticiper" ce déficit, demandant qu'un recours à l'armée et aux forces de l'ordre soit planifié au plus tard en octobre pour le compenser. En revanche, les travaux titanesques pour rendre la Seine baignable ont porté leurs fruits. La préfecture d'Île-de-France vient d'autoriser la tenue des épreuves test de natation et de triathlon dans la Seine, en août prochain, dans la perspective des Jeux Olympiques. La qualité de l'eau de la Seine étant jugée suffisamment bonne par l'Agence régionale de santé. Anne Hidalgo semble en passe de réaliser le rêve de Jacques Chirac qui en 1990, alors maire de Paris, avait promis qu'il irait se baigner dans la Seine dans trois ans… Néanmoins si dans un an, la France sera à la fête, l'engouement des Français pour les Jeux est en nette baisse. En septembre 2021, 76 % des personnes interrogées estimaient que « c'était une bonne chose ». En mars dernier, le chiffre était tombé à 69 % d'opinions favorables. Aujourd'hui, seuls 59 % estiment encore que l'organisation des Jeux en France est une "bonne chose" (20 % une "très bonne chose). Les sondés s'inquiètent notamment du coût des Jeux (68%), de leur impact environnemental (65%), des transports (64%) et de la sécurité (63%). Alors où en sont les préparatifs pour les JO 2024 ? Comment sécuriser l'évènement ? Que pensent les Français des Jeux olympiques de Paris ? Enfin pourquoi l'Arabie saoudite investit-elle autant dans le sport ? Le pays a multiplié par quatre ses dépenses dans le sport depuis 2021, atteignant plus de 6,3 milliards de dollars. Parmi les investissements, il y a notamment de très nombreux transferts de footballeurs : Ronaldo, Karim Benzema, N'Golo Kanté, Roberto Firmino, Steven Gerrard, Riyad Mahrez, Moussa Dembélé… Quant à Lionel Messi, il aurait été payé environ 25 millions de dollars par l'autorité saoudienne du tourisme pour faire la publicité du pays. Kylian Mbappé vient, lui, de refuser toute discussion. DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard, Corentin Son, Benoît Lemoine PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L'AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

Code source
Objectif Paris 2024 (5/5) : Hélène Janicot, 29 ans, grimpeuse zen depuis son burn-out

Code source

Play Episode Listen Later Jul 28, 2023 14:23


À un an des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, Code source vous emmène à la rencontre de cinq athlètes qui ont accepté de raconter leur parcours. Entre espoirs, doutes et dépassement de soi, tous s'entraînent pour décrocher leur place - ou une médaille - dans la compétition. Pour ce cinquième et dernier épisode, Code source a rencontré la grimpeuse Hélène Janicot, qui vise les JO après un burn-out.Championne du Monde d'escalade en 2012, à seulement 19 ans, Hélène Janicot est vouée à un avenir prometteur. Mais le rythme soutenu des compétitions et les lourdes contraintes liées à son quotidien d'athlète de haut niveau usent petit à petit la grimpeuse. En pleine ascension, elle fait un burn-out et met fin à sa carrière en 2019. Après une pause de presque trois ans, elle retrouve progressivement le goût de grimper. Et revient avec un objectif : Paris 2024. Hélène Janicot témoigne au micro d'Ambre Rosala. Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Production : Emma Jacob, Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Code source
Objectif Paris 2024 (4/5) : Fabrice Morgado, 32 ans, attaquant des Bleus du cécifoot

Code source

Play Episode Listen Later Jul 27, 2023 14:22


À un an des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, Code source vous emmène à la rencontre de cinq athlètes qui ont accepté de raconter leur parcours. Entre espoirs, doutes et dépassement de soi, tous s'entraînent pour décrocher leur place - ou une médaille - dans la compétition. Dans ce quatrième épisode, Code source a rencontré Fabrice Morgado, attaquant de l'équipe de France de cécifoot. La vie de Fabrice Morgado a basculé le soir du 31 décembre 2007. L'adolescent de 16 ans est agressé, chez lui, à l'arme à feu par deux cambrioleurs. Touché au visage, il perd définitivement la vue. Quelques années plus tard, en pleine reconstruction, il découvre par hasard l'existence du cécifoot : une discipline inspirée du football, adaptée aux déficients visuels.De ses premiers entraînements à sa qualification aux Jeux Paralympiques 2024, l'attaquant de l'équipe de France de cécifoot témoigne au micro d'Ambre Rosala. Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Production : Emma Jacob, Julia Paret, Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Appels sur l'actualité
[Vos questions] À un an des JO de Paris, les athlètes russes incertains de leur participation?

Appels sur l'actualité

Play Episode Listen Later Jul 26, 2023 19:30


Les journalistes et experts de RFI répondent également à vos questions sur la transformation de Twitter et sur un nouveau patient guéri du VIH. JO 2024 : la participation des athlètes russes en suspensLa question de la présence des athlètes russes et biélorusses aux prochains Jeux Olympiques n'est toujours pas réglée, mais le Comité international olympique a affirmé soutenir leur participation. Pourquoi l'organisation tarde-t-elle à donner sa décision définitive ? JO 2024 : des pays européens vont-ils boycotter la compétition ? Comment expliquer que certains pays comme la Pologne ou les pays baltes refusent catégoriquement la présence des athlètes russes aux Jeux Olympiques ? Pourraient-ils boycotter les Jeux ? JO 2024 : les athlètes russes sous bannière neutre ? Le CIO propose aux athlètes russes de participer aux JO sous bannière neutre. Qu'est-ce que cela signifie ? Qu'en pensent les autorités et les athlètes russes ? Avec Lukas Aubin, directeur de recherche à l'IRIS, co-auteur d'un Atlas géopolitique du sport (avec Jean-Baptiste Guégan), parue aux éditions Autrement en octobre 2022. Santé : un nouveau cas de rémission du VIH Un sixième patient a guéri du VIH suite à une greffe de moelle osseuse. Comment expliquer ce cas de rémission alors que les cellules souches n'avaient pas la mutation protectrice ? Cette guérison est-elle définitive ? Ce type de transplantation est-il généralisable ? Avec Simon Rozé, journaliste au service Sciences de RFI. Twitter : de l'oiseau bleu à X Elon Musk a modifié le logo de l'oiseau bleu Twitter bien connu par un X. Pourquoi a-t-il décidé de ce changement ? D'autres modifications de la plateforme sont-elles à prévoir ? Ce nouveau changement peut-il faire fuir les utilisateurs ?  Avec Dominique Desaunay, journaliste spécialiste des questions numériques de RFI. 

Le grand journal du soir - Matthieu Belliard
Ça fait débat : Les J.O sont-ils pour tous ?

Le grand journal du soir - Matthieu Belliard

Play Episode Listen Later Jul 26, 2023 18:08


Tous les soirs, Europe 1  reçoit deux invités pour des débats d'actualités. Avis tranchés et arguments incisifs sont aux programmes de 18h30 à 19h00.

Code source
Objectif Paris 2024 (3/5) : Margot Chevrier, 23 ans, perchiste et étudiante en médecine

Code source

Play Episode Listen Later Jul 26, 2023 17:26


À un an des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, Code source vous emmène à la rencontre de cinq athlètes qui ont accepté de raconter leur parcours. Entre espoirs, doutes et dépassement de soi, tous s'entraînent pour décrocher leur place - ou une médaille - dans la compétition. Pour ce troisième épisode, Code source a rencontré Margot Chevrier, championne de France de saut à la perche et étudiante en médecine.Quand Margot Chevrier fait son premier saut à la perche, à 13 ans, elle se passionne immédiatement pour ce sport. Mais la jeune athlète n'excelle pas tout de suite dans la discipline. Perfectionniste et ambitieuse, elle s'y consacre alors pleinement… Jusqu'à devenir championne de France à quatre reprises. Depuis, la perchiste de 23 ans conjugue des études de médecine prenantes et ses entraînements pour tenter de se qualifier aux JO l'année prochaine.Margot Chevrier témoigne au micro d'Ambre Rosala.Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Production : Emma Jacob, Julia Paret, Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Priorité santé
Psychiatrie en zone reculée

Priorité santé

Play Episode Listen Later Jul 26, 2023 48:30


Si les troubles psychiatriques sont nombreux au sein de la population, les professionnels de la santé les prenant en charge se font plus rares, surtout lorsqu'on quitte les grandes villes, les capitales. Le défi est donc de pouvoir permettre à l'ensemble de la population de bénéficier de soins adaptés dans le domaine de la psychiatrie. Aujourd'hui dans Priorité Santé, nous donnons la parole à des psychiatres exerçant en zone reculée. Quelles sont les problématiques particulières auxquelles ils doivent faire face ? Comment soigner quand les ressources humaines manquent ? Dr Frédérique Drogoul, psychiatre, a longtemps été référente en santé mentale de Médecins Sans Frontières (MSF). Elle a beaucoup travaillé en Afrique de l'Ouest, où elle a notamment mis en place un programme de santé mentale pour MSF au Libéria. Elle travaille avec le Centre Victor Houali, dans un village de l'ouest de la Côte d'Ivoire, qui accueille des malades de tout le pays Dr Adama Koundoul, médecin-chef du Centre psychiatrique Émile Badiane à Ziguinchor au Sénégal, maître de conférences assimilé au niveau de l'Unité de Formation et de Recherche (UFR) des Sciences de la Santé de l'Université Assane Seck de Ziguinchor Dr Moussa Djibrilla, chef du service de Psychiatre de l'Hôpital national de Zinder au Niger et assistant à l'Université André Salifou de Zinder.  ► En fin d'émission et, à un an du début des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, nous retrouvons le Dr Jean-Marc Sène, médecin du sport, pour parler du rôle du médecin du sport durant cette compétition.Programmation musicale :► Kimi Djabaté – Alidonke► Manu Dibango – Coco.

7 milliards de voisins
La longue course des femmes aux Jeux Olympiques

7 milliards de voisins

Play Episode Listen Later Jul 26, 2023 48:30


Le 26 juillet 2024, débuteront les Jeux Olympiques de Paris, olympiades placées sous le signe de la parité. Paris le revendique haut et fort, il y aura autant d'athlètes femmes que d'hommes aux Jeux. Une première historique. Au-delà de l'affichage, l'enjeu est de taille pour le sport féminin. Et si des figures comme Nadia Comaneci, Allyson Felix, Marie-José Pérec, Maria Mutola... ont marqué les Jeux modernes, l'égalité est loin d'être actée. En France, pays hôte des JO 2024, le sport féminin représente seulement 5% sur 100h de retransmissions sportives à la télévision d'après l'Arcom. La visibilité est pourtant déterminante pour inciter les jeunes filles à la pratique sportive. Certains sports aussi encore trop associés aux hommes. Comment mieux associer les femmes au sport ? Les JO de Paris pourront-ils changer la donne ?  Journée spéciale RFI «À un an des JO de Paris».   Avec :- Catherine Louveau, sociologue du sport, professeure émérite à l'Université de Paris Sud. Ses travaux portent sur les conditions et enjeux de l'accès des femmes aux pratiques sportives et sur la sexuation des pratiques sportives- Gwladys Epangue, membre de la Commission des athlètes de Paris 2024. Médaillée de bronze dans la catégorie des – 67 kg en taekwondo aux JO de Pékin en 2008- Aminatah Fofana, membre du Comité exécutif olympique ivoirien en charge de la l'hospitalité et de la billetterie pour Paris 2024. 

Grand reportage
Paris 2024: leur rêve olympique

Grand reportage

Play Episode Listen Later Jul 26, 2023 19:30


À un an tout juste de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Paris, le compte à rebours s'accélère pour les athlètes qui rêvent d'être présents, l'été prochain, dans la capitale française… Ceux qui visent une finale, une médaille, un titre ou même une simple participation à l'évènement le plus prestigieux qui soit pour un sportif… « Grand Reportage » est allé à la rencontre de certains de ses champions qui ont fait des JO une obsession. « Paris 2024 : leur rêve olympique », un Grand reportage de Cédric de Oliveira et Martin Guez.

oliveira leur jeux olympiques olympique grand reportage martin guez
Les matins
Les JO de Paris : un siècle de questions

Les matins

Play Episode Listen Later Jul 26, 2023 4:25


durée : 00:04:25 - Au jour le jour - par : Jérôme Chapuis - À un siècle d'écart, on entend toujours les mêmes questionnements : est-il bien raisonnable d'accueillir les Jeux Olympiques ? Sommes-nous prêts ? Déjà en 1924, et jusqu'à la cérémonie d'ouverture, l'opposition aux jeux était particulièrement vive.

7 milliards de voisins
La longue course des femmes aux Jeux Olympiques

7 milliards de voisins

Play Episode Listen Later Jul 26, 2023 48:30


Le 26 juillet 2024, débuteront les Jeux Olympiques de Paris, olympiades placées sous le signe de la parité. Paris le revendique haut et fort, il y aura autant d'athlètes femmes que d'hommes aux Jeux. Une première historique. Au-delà de l'affichage, l'enjeu est de taille pour le sport féminin. Et si des figures comme Nadia Comaneci, Allyson Felix, Marie-José Pérec, Maria Mutola... ont marqué les Jeux modernes, l'égalité est loin d'être actée. En France, pays hôte des JO 2024, le sport féminin représente seulement 5% sur 100h de retransmissions sportives à la télévision d'après l'Arcom. La visibilité est pourtant déterminante pour inciter les jeunes filles à la pratique sportive. Certains sports aussi encore trop associés aux hommes. Comment mieux associer les femmes au sport ? Les JO de Paris pourront-ils changer la donne ?  Journée spéciale RFI «À un an des JO de Paris».   Avec :- Catherine Louveau, sociologue du sport, professeure émérite à l'Université de Paris Sud. Ses travaux portent sur les conditions et enjeux de l'accès des femmes aux pratiques sportives et sur la sexuation des pratiques sportives- Gwladys Epangue, membre de la Commission des athlètes de Paris 2024. Médaillée de bronze dans la catégorie des – 67 kg en taekwondo aux JO de Pékin en 2008- Aminatah Fofana, membre du Comité exécutif olympique ivoirien en charge de la l'hospitalité et de la billetterie pour Paris 2024. 

Les histoires de 28 Minutes
Amanda Sthers / J.O. de Paris : sommes-nous prêts ?

Les histoires de 28 Minutes

Play Episode Listen Later Jul 26, 2023 46:02


L'émission 28 Minutes du 26/07/2023 Une Française à Hollywood À 13 ans, la jeune Amanda Sthers envoie son premier premier livre à l'éditeur Jean-Marc Roberts, qui le refuse mais l'encourage : “Vous êtes douée, sinon à l'évidence faite pour ça. Vous avez un sens du dialogue. Écrivez pour le cinéma.” Ce conseil, Amanda Sthers le suivra, en signant des scénarios pour la télévision, le cinéma, mais également en devenant écrivaine et parolière. Le 9 août prochain sort son long métrage “Les promesses”, l'histoire d'Alexandre, jeune homme paralysé depuis son enfance par la peur de faire le mauvais choix, qui l'empêche de vivre pleinement le moment présent. Le film est une adaptation de son roman éponyme écrit en 2015. Une “réinvention du livre que j'aurais peut-être pas fait si ça n'avait pas été moi l'auteur. Je me suis autorisée à faire ce que je voulais.” Amanda Sthers est notre invitée. Dans un an, les J.O. de Paris : sommes-nous prêts ? Le mercredi 26 juillet 2023 est une journée particulière dans le monde du sport, puisqu'elle se situe à un an pile de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques. Un événement planétaire qui va durer — en incluant les jeux paralympiques — 68 jours. Paris — et la France en fond — sont-elles prêtes ? Prêtes à relever le défi sur le plan des équipements, des transports, de l'hébergement, de l'accueil ? Alors que le préfet de police de Paris, Laurent Nuñez, ne se considère pas inquiet, quels dispositifs sont prévus en termes de sécurité ? Un domaine particulièrement problématique pour les événements impliquant des centaines de milliers de personnes en extérieur (comme la cérémonie d'ouverture sur la Seine). Nos invités en débattent. Enfin, retrouvez également les chroniques de Paola Puerari et Victor Dekyvère ! 28 Minutes est le magazine d'actualité d'ARTE, présenté par Elisabeth Quin du lundi au jeudi à 20h05. Renaud Dély est aux commandes de l'émission le vendredi et le samedi. Ce podcast est coproduit par KM et ARTE Radio. Enregistrement : 26 juillet 2023 - Présentation : Jean-Mathieu Pernin - Production : KM, ARTE Radio

Priorité santé
Psychiatrie en zone reculée

Priorité santé

Play Episode Listen Later Jul 26, 2023 48:30


Si les troubles psychiatriques sont nombreux au sein de la population, les professionnels de la santé les prenant en charge se font plus rares, surtout lorsqu'on quitte les grandes villes, les capitales. Le défi est donc de pouvoir permettre à l'ensemble de la population de bénéficier de soins adaptés dans le domaine de la psychiatrie. Aujourd'hui dans Priorité Santé, nous donnons la parole à des psychiatres exerçant en zone reculée. Quelles sont les problématiques particulières auxquelles ils doivent faire face ? Comment soigner quand les ressources humaines manquent ? Dr Frédérique Drogoul, psychiatre, a longtemps été référente en santé mentale de Médecins Sans Frontières (MSF). Elle a beaucoup travaillé en Afrique de l'Ouest, où elle a notamment mis en place un programme de santé mentale pour MSF au Libéria. Elle travaille avec le Centre Victor Houali, dans un village de l'ouest de la Côte d'Ivoire, qui accueille des malades de tout le pays Dr Adama Koundoul, médecin-chef du Centre psychiatrique Émile Badiane à Ziguinchor au Sénégal, maître de conférences assimilé au niveau de l'Unité de Formation et de Recherche (UFR) des Sciences de la Santé de l'Université Assane Seck de Ziguinchor Dr Moussa Djibrilla, chef du service de Psychiatre de l'Hôpital national de Zinder au Niger et assistant à l'Université André Salifou de Zinder.  ► En fin d'émission et, à un an du début des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, nous retrouvons le Dr Jean-Marc Sène, médecin du sport, pour parler du rôle du médecin du sport durant cette compétition.Programmation musicale :► Kimi Djabaté – Alidonke► Manu Dibango – Coco.

C'est en France
Objectif JO Paris-2024 : Margot Chevrier, athlète et médecin en devenir

C'est en France

Play Episode Listen Later Jul 25, 2023 12:14


La France accueillera dans un an les Jeux Olympiques de Paris-2024. À cette occasion, Marion Gaudin est allée à la rencontre de l'athlète Margot Chevrier. À 23 ans, elle fait du saut à la perche en Équipe de France depuis 3 ans. Parallèlement à sa carrière d'athlète, elle est en 5e année de médecine à la faculté de Nice et se prépare à passer le concours de l'internat pour être médecin. Une double vie à 100 à l'heure avec un objectif : devenir championne olympique un jour.

Code source
Objectif Paris 2024 (2/5) : Danis Civil, 35 ans, breakdancer en quête d'or

Code source

Play Episode Listen Later Jul 25, 2023 15:00


À un an des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, Code source vous emmène à la rencontre de cinq athlètes qui ont accepté de raconter leur parcours. Entre espoirs, doutes et dépassement de soi, tous s'entraînent pour décrocher leur place - ou une médaille - dans la compétition. Dans ce deuxième épisode, Code source a rencontré le breakdancer Dany Dann, premier Français qualifié pour les JO.Le 27 juin, Dany Dann, 35 ans, a remporté les Jeux européens de breaking en Pologne. Une médaille d'or qui lui permet de décrocher son ticket pour Paris 2024, et de devenir le premier Français officiellement qualifié. Sa discipline, issue de la culture hip-hop et caractérisée par des figures acrobatiques, sera représentée pour la première fois l'été prochain. En commençant le breakdance à l'âge de 15 ans dans sa chambre d'adolescent, le « B-Boy » Guyanais n'imaginait pas pouvoir un jour participer aux Jeux. De la découverte du breaking en Guyane à ses entraînements en équipe de France, Dany Dann raconte son parcours au micro d'Ambre Rosala. Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Production : Emma Jacob, Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : France Télévisions. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

La Matinale - La 1ere
Sport matin - Le boycott anti-apartheid des Jeux olympiques de Montréal en 1976

La Matinale - La 1ere

Play Episode Listen Later Jul 24, 2023 4:01


Code source
Objectif Paris 2024 (1/5) : Cécilia Berder, 33 ans, escrimeuse de retour après une grossesse

Code source

Play Episode Listen Later Jul 24, 2023 18:40


À un an des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, Code source vous emmène à la rencontre de cinq athlètes qui ont accepté de raconter leur parcours. Entre espoirs, doutes et dépassement de soi, tous s'entraînent pour décrocher leur place - ou une médaille - l'été prochain. Pour ce premier épisode, Code source a rencontré Cécilia Berder, escrimeuse médaillée à Tokyo devenue mère il y a un an.Habituée des grandes compétitions sportives, la sabreuse de 33 ans a déjà participé aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, puis à ceux de Tokyo en 2021, où elle a décroché la médaille d'argent en équipe. Accro à l'adrénaline de la compétition, elle a pourtant mis sa carrière entre parenthèses pendant un an pour avoir son premier enfant.Pour Code source, Cécilia Berder témoigne au micro d'Ambre Rosala. Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Production : Clara Garnier-Amouroux, Emma Jacob, Julia Paret - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Europe 1 - Hondelatte Raconte
Hondelatte raconte - L'année 1960

Europe 1 - Hondelatte Raconte

Play Episode Listen Later Jul 23, 2023 37:00


Bienvenue en 1960 !A l'honneur dans cet épisdoe :- les Jeux Olympiques….d'hiver et d'été !- le mariage en grande pompe de la princesse britannique Margaret !- le monstre du Loch Ness qui défraie la chronique- et Charles Aznavour….enfin en haut de l'affiche !

bienvenue loch ness raconte jeux olympiques charles aznavour christophe hondelatte hondelatte hondelatte raconte
Interception
Breakdance, de la rue aux Jeux Olympiques

Interception

Play Episode Listen Later Jul 22, 2023 47:08


durée : 00:47:08 - Interception - par : Antoine Giniaux, Matthieu Mondoloni, Vanessa Descouraux - La discipline sera au programme des Jeux Olympiques de Paris l'an prochain, avec un parc urbain place de la Concorde, des sponsors, une équipe de France. Le monde du hip hop change, rapidement. Au risque de perdre son âme. C'est un coup de peinture fraîche, sur les épreuves séculaires des Jeux olympiques, un coup médiatique, aussi, pour attirer l'attention des jeunes. "En allant chercher des sports comme le breakdance, et le skateboard, on va chercher des sports qui cartonnent et que les jeunes regardent", expliquait Tony Estanguet, le président du comité d'organisation des Jeux olympiques de Paris 2024, en août 2021. "Ce sont des sports qui apportent une vraie dimension très spectaculaire et différente des sports qui sont déjà au programme".   Le Breakdance, né dans les rues du Bronx, a New York il y a exactement 50 ans, se structure. Bien sûr, le principe reste le même. Les danseurs continuent de s'affronter dans des battles, des défis, ils improvisent toujours des figures, sur des musiques qu'ils ne connaissent pas à l'avance. Mais ils sont désormais affiliés à la fédération française de danse. Avec une équipe nationale, des entraîneurs, des directeurs techniques, des préparateurs physiques. Et un engouement inédit. "Avant, on avait beaucoup de gens qui baignaient dans le hip-hop", explique Abdel Chouari, 38 ans, "mais maintenant, les gens qui sont attirés ne viennent pas forcément de cette culture". Celui qui a été 4 fois champion du monde transmet aujourd'hui le breakdance à près de 200 élèves à Toulouse. Et pour lui, les JO vont permettre aux écoles et aux associations de se développer. Et ce n'est pas qu'une question d'image. Les Jeux olympiques coïncident aussi avec l'arrivée de sponsors. Avec des marques de vêtements, de boissons. L'une des grandes banques française finance même désormais les activités de sept sportifs, catégorie Breakdance. Si cette manne financière est la plupart du temps bien accueillie, l'institutionnalisation - de la discipline - est loin de faire l'unanimité. "Ça dénature le hip-hop, c'est trop académique, c'est trop institutionnel, trop sportif", lance Youval, l'un des pionniers de la discipline, qui précise : "c'est une culture qui est violente. Montre qu'on doit te respecter, sinon t'es un mec qui danse, mais t'as pas d'histoire". Conserver l'aspect artistique, social, du breakdance, tout en visant les podiums, voilà l'enjeu pour ces danseurs. Ces Bboyzs et Bgirls, réunis pour les meilleurs d'entre eux il y a quelques semaines au Palais des sports de Paris, devant 5 000 personnes, presque 2 fois que lors de l'édition précédente. Breakdance, de la rue aux Jeux Olympiques. Un reportage de Vanessa Descouraux Réalisation Jérôme Chélius assisté de Martine Meyssonnier  Mixage Marie Lepeintre Pour aller plus loin : C'est quoi le breakdance ?, Guillaume Eradel, Edilivre, 2015 10 B-boy Battles qui ont changé le cours de l'histoire du Break + Bonus, Notonlyhiphop, 22/03/2020 Sur TikTok, Arte explore les origines du breakdance dans "Viens on danse", Télérama, 18/10/2021 - invités : Tony ESTANGUET - Tony Estanguet : Athlète français - réalisé par : Jérôme CHELIUS

L'entretien de Sonia Mabrouk
EXTRAIT - Emeutes : "Nous avons été ridiculisé aux yeux du monde entier, à un an des jeux olympiques, en raison d'une reprise en main de tout le secteur régalien qui n'est pas faite" d'après Jean-François Copé

L'entretien de Sonia Mabrouk

Play Episode Listen Later Jul 21, 2023 0:22


Dans cet extrait, Jean-François Copé revient sur les émeutes. Il considère que la France a été ridiculisée aux yeux du monde entier. En cause, une reprise en main du secteur régalien qui n'a pas été faite. 

Le journal RTL
FOCUS - Les secrets d'Alexandre Mazzia, le chef 3 étoiles qui cuisinera aux JO de Paris 2024

Le journal RTL

Play Episode Listen Later Jul 21, 2023 17:42


C'est l'un des plus grands cuisiniers français, ancien basketteur pro, et chef des Jeux Olympiques de Paris 2024. Alexandre Mazzia, cuisinier de l'année 2018 au Gault et Millau, récompensé par une troisième étoile au Guide Michelin en 2021. Le succès après des années de travail de rigueur, d'effort. Une philosophie héritée de sa passion pour le sport, et notamment le basket. Du lundi au jeudi, Marion Calais revient sur un fait marquant de l'actualité avec les reporters, les correspondants et les experts de RTL. Le vendredi, c'est "Focus Culture" avec Anthony Martin et l'équipe de "Laissez-vous tenter". Et chaque dimanche, dans "Focus Dimanche" Mohamed Bouhafsi donne la parole à ceux qui la font.

Revue de presse française
À la Une: l'Europe face au nouveau casse-tête turc

Revue de presse française

Play Episode Listen Later Jul 20, 2023 4:22


Après la surprise de Vilnius, les chefs de la diplomatie des 27 discutent ce jeudi 20 juillet à Bruxelles de leurs relations avec Ankara. Vilnius, le sommet de l'Otan où Recep Tayyip Erdogan a demandé une relance du processus d'adhésion de son pays aux 27 en échange de son soutien à la Suède. Le Figaro rappelle que « ces négociations entamées en octobre 2015 ont été gelées en 2018 sur les questions d'état de droit d'indépendance de la justice de respect des droits humains ». Et, le 19 juillet, les députés européens ont pris les devants. La commission des affaires étrangères a voté un rapport dans lequel il demande expressément aux 27 de ne pas reprendre ces négociations. Mais tous les États ne sont pas sur la même ligne.  L'Allemagne ou l'Italie jugent crucial de ramener la Turquie vers l'Union Européenne. La France et les Pays bas attendent au préalable des gestes forts d'Ankara, dont la fin du contournement des sanctions russes. Les exportations de la Turquie vers la Russie ont grimpé de 62 % en 2022, et de 103 % pour les importations, au point de faire de la Russie le premier partenaire commercial d'Ankara ».  L'adhésion n'est plus une option, souligne le FigaroMais le maintien d'une relation solide est dans l'intérêt de la Turquie. Confrontée à une inflation record et à une chute de sa monnaie, elle ne peut pas faire abstraction de ses partenaires européens. Et pour le journal, « la composition du nouveau gouvernement turc est à lire dans ce sens. Le changement de certains visages pourrait, disent les plus optimistes, marquer un vrai tournant. Le nouveau ministre des Finances, Mehmet Simsek par exemple, est connu pour être un partisan de l'orthodoxie monétaire. Cela marque une volonté de rassurer les investisseurs internationaux ».« Paris 2024 : l'alerte du président de la Cour des Comptes »« À un peu plus d'un an du coup d'envoi des Jeux Olympiques, les sages de la cour appellent à la vigilance. Sur la sécurité notamment, il faut aller vite, ne pas tergiverser », déclare dans un entretien au journal Pierre Moscovici, le président de la Cour. « Il faudra, dit-il, avoir recours aux forces de sécurité intérieure pour pallier les carences de personnel dans les entreprises privées de sécurité. Les décisions doivent être prises avant octobre prochain, notamment sur la répartition entre policiers et effectifs des armées dont les gendarmes. »   Et à la question, rituelle, « qui paiera la note finale des jeux de Paris 2024 ? », Pierre Moscovici répond : « Le contribuable, assurément ! »Une « Coupe à moitié pleine » à la une de LibérationLa Coupe du monde féminine de football dont le coup d'envoi est donné ce jeudi 20 juillet en Australie et en Nouvelle-Zélande. « Avant même que la compétition soit lancée, dit l'éditorialiste du journal, l'injustice saute aux yeux. Qui à part les aficionados a entendu parler du Mondial féminin de foot ? Combien de brasseries et de cafés ont installé un écran géant pour diffuser les matchs ? Faites le test. Entre la Fifa qui a vendu séparément les compétitions masculines et féminines (au détriment de ces dernières) et les diffuseurs qui ont négocié le prix à la baisse les footballeuses apparaissent comme le parent pauvre du foot mondial. Pourtant l'appétit est là. 64 % des Français interrogés déclarent qu'ils regarderaient davantage de compétitions féminines si les chaines en diffusaient davantage. »Le journal consacre 4 pages à l'évènementOn découvre les visages des cinq footballeuses à suivre dans cette compétition. L'espoir allemand, Lena Oberdorf, « redoutable » pour le journal, époustouflante, sacrée meilleure jeune joueuse de l'Euro 2022. La star à domicile, l'Australienne Sam Kerr, qui, depuis trois ans, porte le club anglais de Chelsea au firmament. L'avant-centre de 29 ans est aussi, rapporte Libération, l'une des joueuses « out » de la compétition, combattant frontalement les insultes lesbophobes qui la visent. Dans cette galerie de portraits, la pièce maitresse de l'équipe d'Espagne Alexia Putellas, qui après neuf mois de blessure, promet selon le journal « un come back explosif ». Il y a aussi l'Américaine Sophia Smith, 22 ans, qui incarne la relève des superstars Megan Rapinoe et Alex Morgan. Enfin, la française Eugénie le Sommer, boudée par l'ex-sélectionneuse Corinne Diacre, privée d'Euro, bien qu'elle soit – hommes et femmes confondus – la meilleure buteuse en sélection avec 89 réalisations.  Elle est donc remise en selle par Hervé Renard pour porter les couleurs des Bleues.

On est fait pour s'entendre
L'INTÉGRALE - J.O. 2024 : serons-nous prêts à temps ?

On est fait pour s'entendre

Play Episode Listen Later Jul 20, 2023 41:40


REDIFF - Ce que nous allons vous raconter est un évènement. Enthousiasmant pour certains, angoissant pour d'autres. Quoi qu'il en soit, recevoir les Jeux Olympiques dans son pays, c'est le faire rayonner dans le monde entier. Cocorico, paris accueillera les J.O 2024 ! On nous promet l'extraordinaire, une grande liesse sportive, et même des épreuves dans la Seine pourtant interdite de baignade depuis un siècle ! Alors serons-nous prêts ? Fera-t-il bon vivre à Paris l'été de l'année prochaine ? "Jour J", c'est le magazine de l'actualité du temps long. Celle que l'on décrypte et que l'on comprend. Chaque jour sur RTL de 20h à 21h et en podcast, Flavie Flament revient sur un sujet d'actualité.

La Matinale - La 1ere
Sport matin - Géopolitique et sport (2/10): la lutte des femmes pour participer aux Jeux Olympiques

La Matinale - La 1ere

Play Episode Listen Later Jul 18, 2023 3:46


Grand reportage
JO 2024: qui sont les boursiers africains de la solidarité olympique?

Grand reportage

Play Episode Listen Later Jul 14, 2023 19:30


On les appelle les sportifs SO. Deux lettres pour « Solidarité olympique ». Au total : douze boxeurs, nageurs, sprinters et judokas, tous des boursiers(ères) venu(e)s du Niger, du Congo, de Centrafrique, des Comores, de la Guinée-Conakry et de la Guinée-Bissau se préparent pour décrocher leur qualification aux Jeux Olympiques de Paris où ils représenteront leur pays d'origine. Un dispositif mis en place par le CIO. Et c'est en France, au sein du Centre régional jeunesse et sports près de Rouen que Sylvie Koffi les a suivis. (Rediffusion). ⇒ À lire aussi: « Solidarité olympique: des athlètes africains se préparent en France pour décrocher leur qualification aux JO ». En images

Learn French with daily podcasts

Les organisateurs des Jeux Olympiques de Paris en 2024 espèrent vendre le nombre de tickets record de 10 millions. Traduction: Organisers of the Paris 2024 Olympics are hoping to sell a record 10 million tickets. Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

Libre antenne week-end
Anaële Maman explique la vidéosurveillance algorithmique des Jeux Olympiques 2024.

Libre antenne week-end

Play Episode Listen Later Jul 9, 2023 7:37


Au cœur de la nuit, les auditeurs se livrent en toute liberté aux oreilles attentives et bienveillantes de Yann Moix. Pas de jugements ni de tabous, une conversation franche mais aussi des réponses aux questions que les auditeurs se posent. Un moment d'échange et de partage propice à la confidence pour repartir le cœur plus léger.

Court N°1
Hors-série - la carte postale de Wimbledon : Nicolas Mahut : "Les JO dans un coin de ma tête"

Court N°1

Play Episode Listen Later Jul 9, 2023 13:02


Après l'Open d'Australie et Roland-Garros... Court Numéro 1 vous plonge dans Wimbledon ! Eric Salliot, notre envoyé spécial à Londres, vous raconte chaque jour une anecdote, une histoire ou un détail qui vous auraient échappés.Rencontre avec un homme qui a marqué l'histoire de Wimbledon avec ce marathon de 11h05 face à John Isner, immortalisée par une plaque sur un muret du Court 18. À 41 ans, Nicolas Mahut a un ultime objectif : participer aux Jeux Olympiques de Paris. 

Ah ouais ?
HISTOIRE 2/3 - Éric Silvestro : un druide, un cigare et une médaille

Ah ouais ?

Play Episode Listen Later Jul 6, 2023 4:56


Pour la deuxième manche, Éric Silvestro raconte l'histoire improbable de David Douillet, au Jeux Olympiques, à Sydney en 2000. Avant la compétition, le sportif a demandé les services d'un druide inconnu...Ou plutôt un acuponcteur, non déclaré à l'équipe de France. Chaque jour, RTL organise un grands concours d'histoires et d'anecdotes entre trois experts réunis autour de Jean-Michel Zecca et ce, en trois manches. Tout au long de l'émission, les auditeurs pourront voter en direct pour leurs histoires préférées afin d'élire le meilleur expert du jour ! Cet été, retrouvez en podcast les meilleures histoires de l'émission "Ça va faire des histoires", sur RTL.fr et sur toutes vos plateformes préférées.

Extraterrien
Axel Clerget - Une commotion cérébrale a failli le priver de rêve olympique

Extraterrien

Play Episode Listen Later Jul 4, 2023 97:26


Maintenant, vous savez
Sera-t-il vraiment possible de se baigner dans la Seine ?

Maintenant, vous savez

Play Episode Listen Later Jul 4, 2023 4:10


Les baignades dans la Seine à Paris sont interdites depuis 1923. Mais cela pourrait changer grâce aux Jeux Olympiques 2024 qui auront lieu dans la capitale. Selon le Parisien, quatre sites sont à l'étude. Il s'agit du port de Bercy dans le XIIe arrondissement, de la voie Georges-Pompidou près du Pont-Neuf dans le Ier, du bras Marie face à l'île Saint-Louis et enfin du port de Grenelle dans le XVe arrondissement. L'objectif de la mairie : ouvrir un ou deux de ces emplacements à la baignade pour l'été 2025. Pourquoi les baignades sont-elles interdites à Paris ? Quel est l'objectif de la Mairie ? Les JO 2024 vont-ils réellement permettre de se baigner à nouveau à Paris ? Ecoutez la suite de cet épisode de "Maintenant, vous savez !" Un podcast Bababam Originals, écrit et réalisé par Samuel Lumbroso. À écouter aussi : Que peut-on attendre des Jeux Olympiques de Paris 2024 ? Qu'est-ce que le syndrome de Paris, ce sentiment étrange qui touche les touristes ? Qu'est-ce que la commune de Paris ? Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

Scandales
La princesse Charlene : le grand mystère de Monaco

Scandales

Play Episode Listen Later Jul 3, 2023 35:51


Il n'y a pas qu'à Windsor que les choses tournent mal. Dans l'ombre du Megxit et de la biographie salée du prince Harry, il y a le Rocher de Monaco et le mal-être de la princesse Charlene. Dans tous les journaux, on lit que la femme du prince Albert II ne va pas bien. Surtout depuis son séjour en Afrique en Sud en 2021, qui devait durer une semaine, et qui a finalement duré 9 mois. Mais en fait, elle va mal depuis longtemps. C'est pas nouveau. Tout a en fait commencé quelques jours avant son mariage en juin 2011, il y a plus de dix ans.  Dans cet épisode consacré à Charlene de Monaco, la journaliste Marion Galy-Ramounot vous invite à plonger dans le grand mystère autour de l'athlète sud-africaine qui a épousé le prince resté longtemps célibataire. Comment le conte de fées auquel tout le monde croyait a viré au cauchemar ? Pourquoi Charlene va mal ? Est-ce qu'elle a des problèmes de santé mentale ou alors c'est sa vie à Monaco qui l'a brisée ? Que s'est-il vraiment passé en Afrique du Sud en 2021 ? Et que va devenir ce couple que beaucoup disent déjà au bord du divorce ?     Pour répondre à ses questions, à son micro se succèdent :  - la journaliste sud-africaine Arlene Prinsloo, spécialiste des têtes couronnées et auteure de Charlene Story  - Wayne Riddin, l'entraîneur en chef de l'équipe de natation sud-africaine des Jeux Olympiques en 2000   - la psychologue clinicienne Ivy Daure, thérapeute de couple    Scandales est un podcast de Madame Figaro, écrit et présenté par Marion Galy-Ramounot, et produit par Lucile Rousseau-Garcia. Océane Ciuni est la responsable éditoriale de Scandales, un podcast produit par Louie Créative, l'agence de contenus audios de Louie Média.    

Libre antenne week-end
Yann Moix débat avec ses invités des Jeux Olympiques et les changements qu'ils entraînent dans Paris

Libre antenne week-end

Play Episode Listen Later Jul 2, 2023 13:41


Au cœur de la nuit, les auditeurs se livrent en toute liberté aux oreilles attentives et bienveillantes de Yann Moix. Pas de jugements ni de tabous, une conversation franche, mais aussi des réponses aux questions que les auditeurs se posent. Un moment d'échange et de partage propice à la confidence pour repartir le cœur plus léger.

C dans l'air
Pillages, violences... Macron à l'épreuve - 01/07/23

C dans l'air

Play Episode Listen Later Jul 1, 2023 61:23


C dans l'air du 1er juillet : Pillages, violences... Macron à l'épreuve Présentation: Maya Lauqué LES EXPERTS : - Driss AIT YOUSSEF - Docteur en droit public - Spécialiste des questions de sécurité - Soazig QUEMENER - Rédactrice en chef du service politique - « Marianne » - Aurelie HERBEMONT - Journaliste au service politique “RTL” - Christophe BARBIER - Éditorialiste politique - Conseiller de la rédaction - « Franc-Tireur » Trois jours après la mort du jeune Nahel, tué par un policier lors d'un contrôle routier, des violences urbaines et émeutes ont encore éclaté dans de nombreuses villes de France hier soir. 2650 incendies sur la voie publique ont été dénombrés et 234 bâtiments dégradés... Les pillages et les destructions se sont poursuivies. C'était notamment le cas à Marseille et à Lyon, alors que la situation s'est un peu calmée en Île-de-France. Pour tenter d'enrayer le cycle des violences, les autorités avaient encore renforcé leurs moyens hier. Dans l'ensemble, la nuit a semblé plus calme que la veille. C'était notamment le cas en Île-de-France où, mises à part quelques tensions aux alentours de minuit à Nanterre et une intervention de la Brav-M dans le secteur des Halles à Paris, le climat ne s'est pas envenimé. Gérald Darmanin, en déplacement dans la nuit à Mantes-la-Jolie pour remercier les forces de l'ordre, a annoncé que les violences ont été d'une "intensité bien moindre". Le ministre de l'Intérieur a annoncé la mobilisation "exceptionnelle" de 45000 policiers et gendarmes pour éviter une quatrième nuit consécutive d'émeutes. À ces effectifs se s'ajoutent le déploiement de blindés de la gendarmerie et la poursuite du recours à des unités d'élite comme le GIGN pour faire baisser les tensions de la nuit précédente. Signe de la tension actuelle, le président de la République Emmanuel Macron a annulé une visite d'Etat en Allemagne pour rester dans le pays avec le gouvernement. Après les émeutes de ces dernières nuits, deux syndicats policiers, Alliance et Unsa-Police, majoritaires dans la police nationale, se sont insurgés dans un communiqué contre des "hordes sauvages". Ce tract incendiaire est révélateur de l'exaspération des troupes. Le vocabulaire guerrier employé a provoqué colère et indignation. Il n'a pas manqué de faire réagir les autres branches du syndicat Unsa, qui s'en sont désolidarisées. Frédéric Marchand, secrétaire général de l'Unsa-Éducation, a condamné des mots "inquiétants et insupportables". Les mots choisis par Alliance et Unsa-Police ressemblent en effet à une menace à peine voilée au gouvernement. La classe politique de gauche s'est elle aussi indignée. Jean-Luc Mélenchon, notamment, a affirmé que "les 'syndicats' qui appellent à la guerre civile doivent apprendre à se taire". Jean-Luc Mélenchon n'est pas le seul personnage public à avoir réagi à la mort de Nahel, et aux événements qui s'en sont suivis. De gauche à droite de l'échiquier politique, les commentaires sont nombreux depuis quatre jours. La droite d'Eric Ciotti et l'extrême droite de Marine Le Pen rivalisent sur la volonté du retour à l'ordre. La cheffe du Rassemblement National, tout comme Eric Zemmour, voit dans ces émeutes une justification de sa volonté de tarir drastiquement l'immigration en France. La gauche marche de son côté sur une ligne de crête. Si tous les partis de la Nupes étaient présents à Nanterre pour la marche blanche en soutien à la famille de Nahel, ils ont du mal à parler d'une seule voie. La France insoumise met en avant la nécessité de justice quand le communiste Fabien Roussel appelle, lui, à la fin des violences. A l'étranger, les émeutes qui secouent la France sont suivies de prêt. En Europe et au-delà, le traitement de ces événements par la presse varie selon que ces pays mettent l'accent sur les questions sécuritaires, culturelles, migratoires ou encore raciales. En Russie, on s'amuse des images d'Emmanuel Macron présent a un concert mercredi soir, pendant que de nombreuses villes brûlaient. Aux Etats-Unis et en Allemagne, on est marqué par le niveau de racisme de la police française. Les médias britanniques s'inquiètent de leur côté de l'organisation des Jeux Olympiques, qui doivent se tenir dans un an à Paris. Que s'est-il passé la nuit dernière ? Quelle est la réaction de la classe politique à ces émeutes ? Comment la presse étrangère parle-t-elle de ces événements ?

Extraterrien
Marie-Laure Brunet - Après 2 médailles olympiques et 1 burn-out, elle coach les plus grands athlètes sur leur mental

Extraterrien

Play Episode Listen Later Jun 27, 2023 102:56


C dans l'air
CDLA L'INVITÉ - ANTOINE RENDIGER - 23/06/23

C dans l'air

Play Episode Listen Later Jun 23, 2023 10:55


C dans l'air l'invité du 22 juin avec Armand de Rendinger, consultant international sport et olympisme, auteur Le pari olympique de 2024 - Chance ou malédiction ? 24 défis à relever, publié aux éditions Vigot. Ce vendredi 23 juin est dévoilé le parcours de la flamme olympique. De son arrivée à Marseille jusqu'à l'ouverture des jeux de Paris, le flambeau venu d'Olympie fera un périple de près de 12 000 kilomètres à travers la métropole et les outre-mers. Un si long trajet nécessitera malgré tout un dispositif de sécurité exceptionnel face aux menaces diverses pouvant perturber son déplacement (attentats terroristes, activistes environnementaux, etc…). Pourtant, l'organisation de Paris 2024 n'est pas encore achevée et fait l'objet d'incertitudes en matière de lutte anti-corruption et de financement. Les récentes perquisitions faites aux sièges du Comité d'organisation olympique (Cojo) et du cabinet de conseil Keneo relancent les questions d'éthique liée à l'organisation de Paris 2024. Soupçonnés de prise illégale d'intérêt et de favoritisme, ces organismes font l'objet d'enquêtes préliminaires ouvertes en 2017 et 2022 liées à de probables “conflits d'intérêts non maitrisés”. Bien que la ville de Paris se considère comme "prête", comme l'a affirmé Anne Hidalgo le 7 juin dernier, le financement de la 33ème édition des Jeux Olympiques demeure à ce jour en attente. Selon la Cour des Comptes, les 337 millions d'euros restant pour sécuriser le budget de Paris 2024 sont nécessaires pour conclure un budget total estimé à près de 4,4 milliards d'euros. Armand de Rendinger reviendra sur les enjeux du parcours de la flamme révélé aujourd'hui, ainsi que les derniers préparatifs sur les jeux Paris 2024.