NoCiné

Follow NoCiné
Share on
Copy link to clipboard

Actualités, débats, films de genre, blockbusters, séries Netflix et rééditions cultes. Chaque mercredi, Thomas Rozec et ses chroniqueur·se·s discutent des dernières sorties. NoCiné est un podcast de Binge Audio.

Binge Audio


    • Mar 24, 2021 LATEST EPISODE
    • monthly NEW EPISODES
    • 25m AVG DURATION
    • 424 EPISODES


    Search for episodes from NoCiné with a specific topic:

    Latest episodes from NoCiné

    Flashback - Titanic

    Play Episode Listen Later Mar 24, 2021 39:38

    My heart will go on. « Titanic », c’est le blockbuster des blockbuster. Une des plus belles histoires d’amour jamais écrites et réalisées au cinéma, sur un fond d’histoire et de politique, le drame des habitant.e.s du paquebot est à voir et à revoir. La production est monstrueuse et l’ambition est aujourd’hui encore inégalée. Où le film « Titanic » puise-t-il sa richesse ? En quoi le film rayonne-t-il encore aujourd’hui ? Y’avait-il assez de place sur le fameux bout de planche ?Animé par Thomas Rozec avec David Honnorat et Anaïs Bordages.CRÉDITSFlashback de No Ciné est une collection de podcast produite par Binge Audio en partenariat avec Star by Disney+ et animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 24 février 2021 dans les studios de Binge Audio. Réalisation : Mathieu Thévenon. Générique : Corentin Kerdraon. Chargé de production et d’édition : Dimitri Mayeur. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Flashback - Lost

    Play Episode Listen Later Mar 17, 2021 33:18

    Une île, des naufragés, des ours polaires, des complots, et surtout beaucoup de retournements de cerveau. « Lost » sort en 2004 et fait l’effet d’une bombe. Rendez-vous immanquable pour toute une génération d’adolescent.e.s, « Lost » a éveillé à la pop culture. Des innombrables théories lancées après un des pilotes les plus mémorables de l’histoire des séries, les fans n’ont jamais été à court de spéculations et de réflexions en tout genre. Comment la série a-t-elle réussi à s’imposer comme une des premières à impliquer autant les spectateur.ice.s ? Animé par Thomas Rozec avec David Honnorat et Anaïs Bordages.CRÉDITSFlashback de No Ciné est une collection de podcast produite par Binge Audio en partenariat avec Star by Disney+ et animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 24 février 2021 dans les studios de Binge Audio. Réalisation : Mathieu Thévenon. Générique : Corentin Kerdraon. Chargé de production et d’édition : Dimitri Mayeur. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Flashback - How I met your mother

    Play Episode Listen Later Mar 10, 2021 29:44

    Les années 2000, cette fameuse époque du trop plein de gel dans les cheveux… mais aussi de « How I met your mother ». Après s’être sentis abandonnés par la fin de « Friends », « How I met your mother » est un soulagement pour les fans de sitcom. En plus des gimmick, des situations comiques à répétition et des personnages iconiques, la série est bien construite sur un fil rouge qui tient en haleine : quand est-ce que Ted va rencontrer sa femme ? Avec du recul, que pense-t-on vraiment des personnages ? Pourquoi et comment les aime-t-on tant ? Comment cette série est devenue aussi culte ? Animé par Thomas Rozec avec David Honnorat et Aurélia Baranes.CRÉDITSFlashback de No Ciné est une collection de podcast produite par Binge Audio en partenariat avec Star by Disney+ et animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 24 février 2021 dans les studios de Binge Audio. Réalisation : Mathieu Thévenon. Générique : Corentin Kerdraon. Chargé de production et d’édition : Dimitri Mayeur. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Flashback - Scrubs

    Play Episode Listen Later Mar 3, 2021 26:39

    Bien loin des séries d’hôpital dramatiques classiques, l’incontournable, drôle et farfelu « Scrubs » s’est érigé comme un monument. Les séries médicales fleurissent et font le bonheur des producteurs des années 90. A contrario de l’ambiance sérieuse voire angoissante typique de cet univers, « Scrubs » dénote en jouant la carte de l’excentricité. À l’hôpital du Sacré-Cœur, Zach, le personnage principal n’est pas plus un médecin qu’un grand enfant à qui il arrive des situations plus insolites les unes que les autres. Retour sur les épisodes les plus marquants, les personnages les plus drôles et sur les dessous de la série de Bill Lawrence.Animé par Thomas Rozec avec David Honnorat et Aurélia Baranes.CRÉDITSFlashback de No Ciné est une collection de podcast produite par Binge Audio en partenariat avec Star by Disney+ et animée par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 24 février 2021 dans les studios de Binge Audio. Réalisation : Mathieu Thévenon. Générique : Corentin Kerdraon. Chargé de production et d’édition Binge Audio : Dimitri Mayeur. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Xtra - Panic sur Florida Beach

    Play Episode Listen Later Jan 27, 2020 20:15

    Été 93, « Panic sur Florida Beach » sort en salle. Malheureusement pour lui, c’est aussi à ce moment-là que le monde découvre Jurassic Park. Carton plein pour le second, et voilà le premier éclipsé par le mastodonte. C'est d'autant plus dommage que « Matinee », de son nom américain, a été réalisé par l’une des plus belles révélations de l’écurie Spielberg. Joe Dante fait partie de cette génération qui, très jeune, a vu naître sa cinéphilie à partir du grand fatras des glorieuses sixties, et son lot de films d’horreur mal-aimés et opportunistes. Vingt ans plus tard, il décide donc de leur rendre leurs lettres de noblesse. Dans le très autobiographique « Panic sur Florida Beach », le cinéaste, qui hésite sans cesse entre le film d’auteur et la franche rigolade, explore ses souvenirs d’enfance. Ceux qui, pétris de culture nerd, se sont heurtés à l’angoisse du réel alors que la crise des missiles, en 1962, laissait craindre l’avènement d’une Troisième Guerre mondiale. Trois ans après le suicide artistique qu’a représenté « Gremlins 2 », il dresse alors le portrait de toute une génération. Et livre, paradoxalement, son chant d’adieu aux eighties.Animé par Thomas Rozec avec Rafik Djoumi.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L'ÉMISSIONJurassic Park (Steven Spielberg, 1993), Gremlins 2 (Joe Dante, 1990), L’aventure intérieure (Joe Dante, 1987), Jerico Stone, Michael Finnell, Chuck Jones, John Landis, John Demy, Famous Monsters of Filmland, la revue Mad Movie, Forrest J. Ackerman, James H. Nicholson, John Goodman, Arachnophobie (Frank Marshall, 1990), Barton Fink (Joel Coen et Ethan Coen, 1991), William Castle, Bone Collector (Phillip Noyce, 1999), 13 Ghosts (William Castle, 1960), Zotz! (William Castle, 1962), Mr Sardonicus (William Castle, 1961), House of Haunted Hills (William Castle, 1959), Robert Zemeckis, Joel Silver, The Matrix (The Wachowski Sisters, 1999), Joan Crawford, Rosemary’s Baby (Roman Polanski, 1968), L’Attaque de la femme de 50 pieds (Nathan Juran, 1958), Hercule à la conquête de l’Atlantide (Vittorio Cottafavi, 1961), Robert Kerman, Naomi Watts, The 4th Dimension (Tom Mattera, David Mazzoni, 2006), Looney Tunes : Back in Action (Joe Dante, 2003)..CRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 18 janvier 2020 au Club de l'Etoile (Paris, 17e). Réalisation : Adel Ittel El Madani. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Roxane Poulain. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    L’Entretien – Adoration

    Play Episode Listen Later Jan 22, 2020 48:34

    De jolis ponts suspendus. C’est ainsi que Fabrice du Welz, invité de ce hors-série de NoCiné, aime à qualifier sa filmographie. Après « Alléluia » et « Colt 45 », le réalisateur d’« Adoration » livre un film plus sensible, plus fragile, plus simple aussi, qu’à son habitude.Les aventures de Paul, personnage principal, rappellent au scénariste belge sa propre adolescence foudroyée par un premier amour. Pour Fabrice du Welz, raconter les tourments à hauteur d’enfant, sans virer dans une oeuvre autobiographique, est le meilleur moyen de raconter l’indicible : l’apprentissage de la vie.Animé exceptionnellement par Perrine Quennesson avec Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis.CRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 5 février 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Adel Ittel El Madani. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Les voyages comme dans Seul sur Mars, c’est pour quand ?

    Play Episode Listen Later Jan 14, 2020 25:29

    Dans 7e science, un nouveau podcast de Binge Audio et Sorbonne Université, Perrine Quennesson décortique avec un·e scientifique la relation entre fictions et sciences à partir de films qui ont marqué l’histoire du cinéma.Pour les scientifiques comme pour les cinéastes, la planète rouge est une source de fantasmes inépuisable. Dans « Seul sur Mars », Matt Damon aka Mark Watney tente de survivre tant bien que mal sur ces terres arides et inhospitalières. Mais à quoi ressemble vraiment la vie sur la planète rouge ? Y mettra-t-on les pieds un jour ? Qui sont Pathfinder ou encore Insight, deux chanceux qui ont déjà pu fouler le sol de cette planète mystérieuse ? Invité : Olivier Beyssac, directeur de recherche CNRS à Sorbonne Université, dans l’Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie.Référence : « Seul sur Mars » (Ridley Scott, 2015)PRÉCISIONS– À 5min55 : L’atmosphère terrestre est bien de 1000 millibars.– À 20min : La pression de l’atmosphère correspond plutôt à 150 fois celle de la Terre.– À 22min45 : Le séjour de Thomas Pesquet a duré 6 mois mais le record pour la durée d’un séjour consécutif est de plus de 14 mois, par Valeri Vladimirovitch Poliakov sur la station MIR.CRÉDITS7e Science est un podcast de Sorbonne Université et Binge Audio animé par Perrine Quennesson. Cet épisode a été enregistré en décembre 2019. Musique : Alexandre Delmaere. Identité graphique : Upian. Image : « Sphaerotheca pannosa » par Fernan Federici. ÉQUIPE BINGE : Direction de projet : Soraya Kerchaoui-Matignon. Production : Albane Fily. Édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. ÉQUIPE SORBONNE UNIVERSITÉ : Véronique Atger, Pierre Chirsen, Virginie Thibaud et Yann Jacopin See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Les Enfants du temps, au-delà des nuages

    Play Episode Listen Later Jan 8, 2020 30:07

    Sur fond de G-pop – mélodramatique à souhait, se déploie une histoire merveilleuse. Celle d’Hodaka, lycéen japonais qui fuit son île pour rejoindre Tokyo. Il y trouve l’amour et un poste dans un magazine spécialisé dans le paranormal. « Les Enfants du temps » est une belle histoire d’amour adolescente mais aussi et surtout une fable fantastique, décalé et naturaliste. Ce film d’animation est une plongée délicieuse pour celles et ceux qui ne connaisse pas déjà Makoto Shinkai, auteur d’un des tubes de l’industrie du cinéma japonais. Peut-être un peu moins pour celles et ceux qui sont déjà familiers avec son œuvre.Animé Thomas Rozec avec Daniel Andreyev, Stéphane Moïssakis et Julien Dupuy.RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒURLA RECO DE DANIEL : « Millennium Actress », chef d’oeuvre de Satoshi Kon, sorti en 2001 et guettez « Ride Your Wave », si beau et poignantLA RECO DE STEPHANE : YakuzaLA RECO DE JULIEN : « Millennium Actress » aussi et « Klaus », film d’animation espagnol à ne surtout pas raterRÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Your Name : de l’animation japonaise de très grande qualité (NoCiné, Binge Audio, 2019), Your Name (Makoto Shinkai, 2016)CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 19 décembre 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Prise de son : Solène Moulin. Réalisation : Mathieu Thévenon. Générique : Corentin Kerdraon. Chargées de production : Juliette Livartowski et Fatima Bahhou (stagiaire). Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Le pire et le meilleur des années 2010

    Play Episode Listen Later Dec 25, 2019 63:07

    Les nuages de sable et de sang dans « Mad Max : Fury Road », les désacralisantes vannes des Avengers, les bluffants David O. Russell et Damien Chazelle, Dolan la comète, Lupita Nyong’o l’extraordinaire, les néons multicolores et surcôtés de « Drive », les fous rires made in Judor, l’inoubliable Bong Joon-Ho, les « Quelques minutes après minuit » pleines de grâce, le goût de réchauffé des derniers Star Wars, les trémolos dans la voix en regradant « Roma »… Au crépuscule des années 2010, le temps est venu de faire le bilan.Pour tourner dignement la page de cette décennie, NoCiné vous propose un palmarès en huit catégories : le meilleur film des années 2010, le pire de la décennie, la révélation, l’oeuvre la plus surcôtée, le plus gros fou rire, le film qui incarne le mieux ces années, le moment le plus émouvant et la meilleure mort de la décennie.Animé par Thomas Rozec avec David Honnorat, Perrine Quenesson, Daniel Andreyev, Rafik Djoumi, Julien Dupuy et Stéphane Moïssaikis.Après cinq années de bons et loyaux services, NoCiné va faire une pause. N’hésitez pas à nous écrire à nocine@binge.audio pour nous faire part de ce que vous avez aimé dans le podcast.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONHappy Feet 2 (George Miller, Gary Eck, 2011), Mad Max : Fury Road (George Miller, 2015), La grande bellezza (Paolo Sorrentino, 2013), Un jour dans la vie de Billy Lynn (Ang Lee, 2016), The Tree of Life (Terrence Malick, 2011), La saveur des ramen (Eric Khoo, 2018), La piel que habito (Pedro Almodovar, 2011), Zack Snyder, The Last Face (Sean Penn, 2017), Avengers (Joss Whedon, 2012), Interstellar (Christopher Nolan, 2014), Ben-Hur (Timour Bekmambetov, 2016), David O. Russell, Damien Chazelle, Kate McKinnon, Xavier Dolan, Saoirse Ronan, Juan Antonio Bayona, Kantemir Balagov, Adam Driver, Michael B. Jordan, Lupita Nyong’o, Jordan Peele, David Robert Mitchell, Birdman (Alejandro González Iñárritu, 2015), Black Swan (Darren Aronofsky, 2011), Joker (Todd Philipps, 2019), Drive (Nicolas Winding Refn, 2011), Blade Runner 2049 (Denis Villeneuve, 2017), Vice-versa (Pete Docter, 2015), Problemos (Eric Judor, 2017), Gods of Egypt (Alex Proyas, 2016), Grimsby : Agent trop spécial (Louis Leterrier, 2016), Grimsby – Agent Trop Spécial (NoCiné, Binge Audio, 2016), Les Nouvelles Aventures d’Aladin (Arthur Benzaquen, 2015), Les Visiteurs : La Révolution (NoCiné, Binge Audio, 2016), The Social Network (David Fincher, 2010), Ready Player One (Steven Spielberg, 2018), Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force (J. J. Abrams, 2015), Cloud Atlas (Lana Wachowski, Tom Tykwer, Lilly Wachowski, 2012), Le Territoire des loups (Joe Carnahan, 2012), Roma, l’éducation au regard (NoCiné, Binge Audio, 2018), Alien Crystal Palace (Arielle Dombasle, 2018), Gravity (Alfonso Cuarón, 2013), Hérédité (Ari Aster, 2018), Pacific Rim (Guillermo del Toro, 2013), Once Upon a Time… in Hollywood (Quentin Tarantino, 2019), Logan (James Mangold, 2017)CRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 19 décembre 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Prise de son : Solène Moulin. Réalisation : Mathieu Thévenon. Générique : Corentin Kerdraon. Chargées de production : Juliette Livartowski et Fatima Bahhou (stagiaire). Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Star Wars épisode IX, nuit sans étoiles

    Play Episode Listen Later Dec 20, 2019 43:29

    [The night is dark and full of spoilers] C’est la saga d’une génération. Aujourd’hui, elle touche, officiellement, à sa fin : l’épisode IX de Star Wars, sorti le 18 décembre 2019, est une conclusion grandiloquente mais décevante. J.J. Abrams est de retour à la réalisation, et tout le film s’escrime à défaire à l’héritage posé par Ryan Johnson dans l’opus précédent. En découle une confusion certaine, un manque de logique, et un film qui a perdu son sens. Mais comment satisfaire tout le monde lorsqu’il s’agit d’un film si emprunt d’une histoire et qui génère tant d’affect ? Symbole de ces errements et de cet héritage dilué, le traitement de la force, passée du rang de spiritualité à celui de magie fourre-tout. Aujourd’hui, les spectateurs n’ont plus la foi. Animé par Thomas Rozec avec David Honnorat, Perrine Quenesson, Daniel Andreyev, Rafik Djoumi, Julien Dupuy et Stéphane Moïssaikis. CRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 19 décembre 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin et Mathieu Thévènon. Générique : Corentin Kerdraon. Chargées de production : Juliette Livartowski et Fatima Bahhou (stagiaire). Chargée d’édition : Lorraine Besse. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Une vie cachée, émotions du ciel

    Play Episode Listen Later Dec 11, 2019 24:46

    Le maître est de retour. Sa court-focale aussi, pour le plaisir des yeux et la fluidité du récit. Dès les premières secondes, Terrence Malick nous plonge avec grâce dans l’histoire vraie d’un paysan autrichien, Franz Jägerstätter, qui refuse de prêter allégeance à Hitler. Là où ne règne plus que le désespoir, la caméra fait germer la beauté : lorsqu’un bébé, qui, de ses doigts minuscules, vient caresser la joue d’un adulte ou grâce à la poésie d’une brise qui vient effleurer les blés prêts à être fauchés. L’immersion est totale. Elle est émotionnelle, avant tout, spirituelle, ensuite. Il n’y a qu’à se délecter de ce sublime hommage à la désobéissance.Animé par Thomas Rozec avec David Honnorat et Stéphane Moïssakis. RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒURLA RECO DE DAVID : « Les Bêtes du Sud sauvage » réalisé par Benh Zeitlin, pour un film impressionant à hauteur d’enfantLA RECO DE STÉPHANE : « La Ballade sauvage », un autre joli film de Malick qui a influencé de nombreux cinéastes dont Tony ScottRÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Les Moissons du ciel (Terrence Malick, 1978), The Tree of Life (Terrence Malick, 2011), The Thin Red Line (Terrence Malick, 1998), Tu ne tueras point (Mel Gibson, 2016), Silence (Martin Scorsese, 2017)CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 28 novembre 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Victor Dubin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargées de production : Juliette Livartowski et Fatima Bahhou (stagiaire). Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    The Irishman, la dernière valse

    Play Episode Listen Later Dec 4, 2019 51:14

    [Episode full spoiler, vous êtes prévenu·e·s] Trois heures pour l’éternité. Le temps d’un tour de table à laquelle se seraient assis tous les acteurs du Nouvel Hollywood et ses deux monstres, De Niro et Al Pacino. Le temps de dresser le bilan de la vie de Frank Sheeran et de son passé criminel au contact de la mafia et de Jimmy Hoffa. Comme un condensé de la vie de cinéaste de Scorsese et un bilan de tout un pan de l’histoire du cinéma, « The Irishman » abandonne le style narratif des films de gangster. En retenue, lente et détendue, la narration épouse la mélancolie d’un vieil homme, sa mémoire forcément menteuse et magnifiée, son questionnement moral et presque spirituel. Le temps d’une leçon sur la vie et le cinéma : la réalité pèse peu face au mythe. Animé par Thomas Rozec avec David Honnorat, Stéphane Moïssakis et Perrine Quennesson. LES RECOMMANDATIONSLA RECO DE PERRINE : « Big Fish » qui est une sorte de tour de piste de Tim Burton (2003). LA RECO DE DAVID : « Il était une fois en Amérique » dernier film de Sergio Leone (1984).LA RECO DE STEPHANE : « After Hours » de Martin Scorcese (1985).RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONRobert de Niro, Al Pacino, Jo Pesci, Mean Streets (Martin Scorsese, 1973), Les Affranchis (Martin Scorsese, 1990), Casino (Martin Scorsese, 1995), Le Loup de Wall Street (Martin Scorsese, 2013), Le Parrain (Francis Ford Copolla, 1972), Il était une fois en Amérique (Sergio Leone, 1984), Le traitre (Marco Bellochio, 2019), Taxi Driver (Martin Scorsese, 1976), Raging Bull (Martin Scorsese, 1980), JFK (Oliver Stone, 1991), La liste de Schindler (Steven Spielberg, 1993), The Night Of (Richard Price et Steven Zaillian, 2016), Le Stratège (Bennet Miller, 2011), Aaron Sorkin, Mission Impossible (Brian de Palma,1996), I Heard You Paint Houses (Charles Brandt), Silence (Martin Scorsese, 2016), FIST (Norman Jewinson, 1978), Paul Thomas Anderson, Big Fish (Tim Burton, 2003), After Hours (Martin Scorsese, 1985), Stretch (Joe Carnahan, 2014). CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 28 novembre 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Victor Dubin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargées de production : Juliette Livartowski et Fatima Bahhou (stagiaire). Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Knives Out, lames émoussées

    Play Episode Listen Later Nov 27, 2019 35:38

    Alors qu’il a rassemblé autour de lui une famille désunie et dysfonctionnelle, un célèbre auteur de polar est retrouvé mort dans sa maison le soir de ses 85 ans. Benoit Blanc, alias Daniel Craig, est appelé pour résoudre l’enquête. Avec «A couteaux tirés », après le très controversé épisode 8 de Star Wars, Rian Johnson s’essaye au «Whodunit».On s’attend donc à s’amuser, dans ce Cluedo version grand écran, porté par un casting prestigieux. Mais bien vite, ce petit jeu de massacre en famille tourne court : l’identité de l’assassin est dévoilée trop rapidement, les indices sont distillés de manière anarchique, et le discours politique en sous-texte manque clairement de subtilité. Si bien que le spectateur reste sur le pas de la porte du manoir, face à des acteurs en roue libre.Animé par Thomas Rozec avec Perrine Quennesson, Stéphane Moïssakis et David Honnorat.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONBrick (Rian Johnson, 2005), Looper (Rian Johnson, 2012), Star Wars, épisode 8 (Rian Johnson, 2017), Les Dix petits nègres (Agatha Christie, 1939), Columbo (Richard Levinson, William Link, 1971), J.J. Abrams, Sherlock Holmes, La Cité de la peur (Alain Berbérian, 1994), Mort sur le Nil (John Guillermin 1978), Breaking Bad (Vince Giligan, 2008-2013), The Brother’s Bloom (Rian Johnson, 2008), Die Another Day (Lee Tamahori, 2002), Nick Nolte, A couteaux tirés (Lee Tamahori, 1997).RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEURLES RECOS DE DAVID: «Succession», série d’HBO où l’on retrouve la même ambiance de familles détestables qui se déchirent, et le film de Paul Feig, «L’ombre d’Emily» (2018).LA RECO DE PERRINE : «Gosford Park» de Robert Altman (2001), dans la même veine du film de genre «Wodunit».LA RECO DE STÉPHANE : «Once were warriors» de Lee Tamahori (1994), qui a disparu des radars en France depuis sa sortie en salle en 1994.CRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 14 novembre 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Victor Dubin et Mathieu Thevenon. Générique : Corentin Kerdraon. Chargées de production : Juliette Livartowski et Fatima Bahhou (stagiaire). Chargée d’édition : Camille Regache et Roxane Poulain. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Les Misérables, la haine en miroir

    Play Episode Listen Later Nov 20, 2019 28:37

    A la manière d’un Ken Loach, Ladj Ly braque sa caméra sur une société au bord de l’implosion avec “Les Misérables”, récompensé par le prix du Jury à Cannes. L’enfant du collectif Kourtrajmé y suit un flic, campé par Stéphane Bonnard, qui intègre la BAC de Montfermeil. Tout droit débarqué de sa Normandie natale, il y découvre les méthodes musclées d’une brigade qui tente tant bien que mal de maintenir l’ordre jusqu’à ce qu’une interpellation tourne au fiasco.Ce premier long-métrage en solo est un geste de cinéma autant qu’un geste politique. En filmant une inversion brutale des rapports de force, dans une zone délaissée, maltraitée par les médias, l’héritier de Kassovitz livre un cri du coeur violent. Vingt-cinq ans après La Haine, il parvient à mettre à nouveau en lumière la force de frappe politique d’un cinéma social engagé. Véritable coup de poing, le film n’en soulève pas moins une question cruciale : réussira-t-il à toucher le public concerné ? Animé par Thomas Rozec avec Perrine Quennesson, Julie Le Baron et Stéphane Moïssakis.LES RECOMMANDATIONS LA RECO DE STÉPHANE : le film de science-fiction “Simple mortel” de Pierre Jolivet (1991), injustement oublié. LA RECO DE JULIE : “Brawl in cell Block 99” de Craig Zahler (2017) de Vince Vaughn. Un film sur la violence débridée.LA RECO DE PERRINE : “Il y a maldonne” de John Berry (1987) où l’on découvre Clovis Cornillac dans l’un de ses premiers rôles.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONA voix haute (Stéphane de Freitas et Ladj Ly, 2016), La Haine (Mathieu Kassovitz, 1995), Vincent Cassel, le collectif Kourtrajmé, Kim Chapiron, Romain Gavras, Moi, Daniel Blake (Ken Loach, 2016), Sorry we missed you (Ken Loach, 2019), Prince des ténèbres (John Carpenter, 1987), Force majeure (Pierre Jolivet, 1989)CRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 14 novembre 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson et Victor Dubin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargées de production : Juliette Livartowski et Fatima Bahhou (stagiaire). Chargée d’édition : Camille Regache et Roxane Poulain. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Le Mans 66, Fast and Fabulous

    Play Episode Listen Later Nov 13, 2019 32:01

    Ford veut détrôner Ferrari sur le mythique circuit des 24 Heures du Mans de l’année 1966. L’ingénieur Carroll Shelby (Matt Damon) et son pilote britannique Ken Miles (Christian Bale) relèvent ce défi, et James Mangold, en portant à l’écran cette histoire, relève le sien. L’intelligence du scénario, la mise en scène époustouflante, font de ce western déguisé une énorme claque. Il y a un plaisir immédiat à décortiquer toutes les oppositions, celle de Ford vs Ferrari, mais aussi celle des deux personnages principaux, une tête brûlée qui parle par son corps face à un diplomate, qui confrontent leur savoir-faire au « faire savoir » de leur écurie commune, Ford. Ce film injecté d’humanité est une forme de vestige : celui d’un cinéma qui aligne les millions pour la machinerie, d’un studio qui tente un coup d’éclat avant l’ère du streaming, d’un réalisateur qui retourne une commande pour en faire un travail d’auteur. Il faut faire des films pour demain, et c’en est un. Animé par Thomas Rozec avec Perrine Quennesson et Stéphane Moïssakis LES RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR LA RECO DE PERRINE : le film d’animation pour adultes « J’ai perdu mon corps » de Jérémy Clapin (2019), et la superbe scène de rencontre par interphone. LA RECO DE STÉPHANE : « Heavy » le premier film de James Mangold (1995), et « Thunderbolt » réalisé par Gordon Chan, avec Jackie Chan « sous pression » en coureur automobile (1995)RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONLe Mans 66 (James Mangold, 2019), Matt Damon, Christian Bale, Copland (James Mangold, 1997), Walk the Line (James Mangold, 2005), Logan (James Mangold, 2017), Rush (Ron Howard, 2013), les coureurs de F1 James Hunt et Niki Lauda, Tom Cruise et Brad Pitt, Once upon a time in Hollywood (Quentin Tarantino, 2019), Night and Day (James Mangold, 2010), Une vie volée (James Mangold, 1999), Angelina Jolie, Winona Ryder, Heat (Michael Mann, 1995), Robert De Niro, Al Pacino, Funan (Denis Do, 2018), Persepolis (Marjane Satrapi, 2007), J’ai perdu mon corps (Jérémy Clapin, 2019), Heavy (James Mangold, 1995), Thunderbolt (Gordon Chan, 1995). CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 17 octobre 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Victor Dubin et Mathieu Thevenon. Générique : Corentin Kerdraon. Chargées de production : Juliette Livartowski et Fatima Bahhou (stagiaire). Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Dolemite is Eddie Murphy’s Name

    Play Episode Listen Later Nov 6, 2019 31:31

    Raconter l’histoire vraie de Rudy Ray Moore n’était pas une mince affaire. Retracer la vie déjantée de cet acteur signifie aborder un pan entier, parfois oublié, de la contre-culture du cinéma américain des années 1970 : la blaxploitation. Ce courant dont Rudy Ray Moore et son personnage Dolemite deviendront des figures emblématiques.Pour une si grande ambition, de grands noms étaient nécessaires : Eddie Murphy au premier rang, Larry Karaszewski et Scott Alexander, deux scénaristes habitués du biopic alternatif et enfin, derrière la caméra, Craig Brewer. Il fallait au moins ça pour rendre hommage avec subtilité à l’audace de cette icône et à son processus de création.Animé par Thomas Rozec avec David Honnorat et Stéphane Moïssakis.RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒURLA RECO DE DAVID : pour creuser le sillon Eddie Murphy, l’épisode « La loi de Murphy » du podcast Le Tchip.LA RECO DE STÉPHANE : « White Like Me », un sketch d’Eddie Murphy dans l’émission de télévision Saturday Night LiveRÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Junior le terrible (Dennis Dugan, 1990), The Human Tornado (Cliff Roquemore, 1976), Tommy Wiseau, Dolemite (D’Urville Martin, 1975), Ed Wood (Tim Burton, 1995), Les Nuits de Harlem (Eddie Murphy, 1989)CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 31 octobre 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Victor Dubin et Mathieu Thévenond. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Eyes Wide Shut, l’odyssée de l’énigme

    Play Episode Listen Later Oct 30, 2019 45:53

    Comme tous les films qui ne se révèlent qu’avec le temps, le cultissime « Eyes Wide Shut » de Stanley Kubrick provoque encore interrogations, théories conspirationnistes et enquêtes minutieuses. Comme celle du journaliste Axel Cadieux, qui signe l’ouvrage « Le dernier rêve de Stanley Kubrick, Enquête sur Eyes Wide Shut », après avoir rencontré une soixantaine de personnes impliquées sur le tournage. Comment le caractère irréel de la ville new-yorkaise a-t-il été construit ? Où se cache la symbolique de l’arc-en-ciel au fil des plans ? Quelles ultimes modifications Kubrick aurait-il demandé, si son décès avant la fin du montage n’avait pas laissé toutes ces questions en suspens ? L’énigme est impossible à résoudre complètement, mais vingt ans après sa sortie, scruter ce monument du patrimoine cinématographique permet, entre autres, de se demander si le tournage n’était pas un Loft Story avant l’heure, et d’évoquer les émois typographiques provoqués par la version bold de Futura au générique. Parfait pour alimenter l’obsession. Animé par Thomas Rozec avec Rafik Djoumi et David Honnorat. RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONLe dernier rêve de Stanley Kubrick, Enquête sur Eyes Wide Shut (Axel Cadieux, éditions Capricci, 2019), Nicole Kidman, Tom Cruise, le journaliste de Libération Didier Péron, Harvey Keitel, Le Magicien d’Oz (Victor Fleming, 1946), le scénariste Frederic Raphael, The Shining (Stanley Kubrick, 1980), Orange mécanique (Stanley Kubrick, 1971), Room 237 (Rodney Ascher, 2012), Jeffrey Epstein, l’affaire sans fin (Programme B, Binge Audio, 2019), Traumnovelle (Arthur Schnitzler, 1926), la photographe Lisa Leone, Leon Vitali, Vertigo (Alfred Hitchcock, 1958). CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 17 octobre 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Jules Krot Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Chargées de production : Juliette Livartowski et Fatima Bahhou (stagiaire). Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Terminator, back dans les bacs

    Play Episode Listen Later Oct 23, 2019 57:05

    (Attention, spoiler Schwarzeneggeresque à la fin de l’épisode) Fiévreux, fauché et fana de SF, James Cameron, une nuit, rêve d’un torse tout fait de chrome. Juste après une explosion nucléaire, le buste métallique, désarticulé surgit des flammes et s’avance lentement dans un nuage de cendres. C’est cette vision qui est à l’origine de la saga que tout le monde connaît. C’est cette vision qui donnera naissance à l’une des plus grandes figures tutélaires du cinéma.Malgré un budget riquiqui et des conditions de tournage compliquées, le premier volet remporte, dès sa sortie, en 1984, un succès tonitruant. Succès qui permet au réalisateur d’avoir les moyens de ses ambitions pour le deuxième film. Terminator se mue alors en blockbuster. Suivra T3,T4, T5 et enfin, Dark Fate. Hasta la vista, baby ?Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy, Julie Le Baron et Stéphane Moïssakis.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION The Terminator (James Cameron, 1984), Tim Miller, Arnold Schwarzenegger, Short Circuit (John Badham, 1986), Terminator Genisys, fatal reboot (NoCiné, Binge Audio, 2015), Terminator 2 : Le Jugement dernier (James Cameron, 1991), Terminator 3 : Le Soulèvement des machines (Jonathan Mostow, 2003), Terminator Renaissance (McG, 2009), Terminator Genisys (Alan Taylor, 2015)CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 17 octobre 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Jules Krot Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Chargées de production : Juliette Livartowski et Fatima Bahhou (stagiaire). Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Xtra - Scarface

    Play Episode Listen Later Oct 16, 2019 25:08

    Voilà un film qui revient de loin. Au début des années 1980, De Palma cherche à se refaire une virginité après son fiasco « Blow Out ». Il accepte de réaliser une nouvelle version du film de gangsters d’Howard Hawks, déjà écrite par le réputé Oliver Stone.Lâché par la critique au moment de sa sortie, cette oeuvre, bien plus morale qu’elle n’y paraît, a été sauvée par le marché de la vidéo. Ce remake a connu une seconde vie et l’écho qu’il méritait. « Vous avez besoin de gens comme moi ! » hurle Tony Montana dans le film, joué par Al Pacino. N’oublions pas qu’on a aussi besoin de films comme « Scarface ». Animé par Thomas Rozec avec Rafik Djoumi.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONHoward Hawks, Blow Out (Brian De Palma, 1981), Le Prince de New York (Sidney Lumet, 1981) CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 4 octobre 2019 au Club de l’Etoile (Paris, 17e). Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski et Fatima Bahhou (stagiaire). Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Joker, la valse d’un pantin

    Play Episode Listen Later Oct 9, 2019 33:50

    Mais pourquoi, à peine sorti, ce film est-il déjà culte ? Mais pourquoi, « Joker » a-t-il été récompensé d’un Lion d’Or à la Mostra de Venise ? C’est à n’y rien comprendre. Cette énième relecture de l’antagoniste culte de Batman a tout d’une coquille vide. La mise en scène signé Todd Philipps est superficielle et super bancale. Les acteurs sont sans personnage et sans jeu : Joaquin Phoenix n’a rien à défendre et Robert De Niro passe juste faire un clin d’oeil. Le tout forme une œuvre sur le mal qui a tout d’un écran de fumée, un film sur la folie qui a tout à envier à « La Valse des pantins ». Soyons clairs : passez votre chemin, il n’y a rien à voir.Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy, David Honnorat et Stéphane Moïssakis.RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒURLA RECO DE STEPHANE : « L’Armée des 12 singes » réalisé par un vrai fou, Terry Gilliam LA RECO DE DAVID : « Comiques », un épisode pétrifiant de « Strip-tease », une émission de télévision belge LA RECO DE JULIEN : « Spetters » de Paul Verhoeven, un film qui avait fait scandale au moment de sa sortie en 1980RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Very Bad Trip (Todd Philips, 2009), Starsky et Hutch (Todd Philips, 2006), Joaquin Phoenix, Jack Nicholson, Heath Ledger, Taxi Driver (Martin Scorsese, 1976), La Valse des pantins (Martin Scorsese, 1983)CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 3 octobre 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Fatima Bahhou (stagiaire). Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Gemini Man, l’odyssée du cinéma

    Play Episode Listen Later Oct 7, 2019 37:01

    Will Smith, tueur d’élite désireux de se ranger, se retrouve confronté à un jeune sniper qui anticipe toutes ses réactions. Et pour cause, « Junior » est bien le clone de son ainé. Après le chef d’oeuvre « Une journée dans la vie de Billy Lynn », le réalisateur Ang Lee, à la carrière talentueuse marquée certes par quelques faux pas, se révèle un excellent mercenaire et trouve les billes suffisantes pour transformer un pur high concept hollywoodien des années 1990 en un film qui fera date. Pas forcément pour son scénario, mais certainement pour sa prouesse technologique. En tournant en 3D+, 4K et 120 FPS, Ang Lee ouvre de nouveaux horizons pour le cinéma d’action : les fusillades et poursuites sont nettes, les combats de nuit très clairs, exit le flou de mouvement. Le défi du personnage de « Junior », réalisé en performance capture sans rajeunissement numérique, est amplement relevé. De l’approche naturaliste très poussée ressort un sentiment à la fois exaltant et perturbant. Pas de doute, le cinéma se réinvente.Animé par Thomas Roses avec Julien Dupuy, David Honnorat et Stéphane Moïssakis.RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR LA RECO DE DAVID : « Lust, caution » d’Ang Lee (2007)LA RECO DE JULIEN : le livre « The making of Life of Pi : A film, a journey » de Jean-Christophe Castelli (Harper Design, 2012). LA RECO DE STEPHANE : « Un jour dans la vie de Billy Lynn » en ultra HD. RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Gemini Man (Ang Lee, 2019), Tigres et Dragon (Ang Lee, 2000), Le Secret de Brokeback Mountain (Ang Lee, 2005), L’Odyssée de Py (Ang Lee, 2012), Un jour dans la vie de Billy Lynn (Ang Lee, 2016), Mary Elisabeth Winstead, Clive Owen, Linda Emond, Volte-face (John Woo, 1997), John Travolta, Nicolas Cage, Double Impact (Sheldon Lettich, 1991), Jean-Claude Van Damme, Hulk (Ang Lee, 2003), Le Prince de Bel-Air (Andy & Susan Borowitz, 1990 - 1996), Avatar 2 (James Cameron, 2020). CRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 19 septembre 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Marie Jadowski et Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski et Fatima Bahhou (stagiaire). Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Rambo, la castagne, ça lui gagne

    Play Episode Listen Later Oct 2, 2019 58:33

    Avant « Last Blood », il y a eu « First Blood ». Après un tournage low cost et un montage compliqué, sort en 1982 un premier film d’action ramassé rythmé par une musique galvanisante. C’est le début de la Rambo mania : une fièvre cinématographique qui ira bien plus loin qu’aux seuls Etats-Unis et continuera de se faire sentir avec la sortie du deuxième opus, puis du troisième, puis du quatrième et près de quarante années plus tard, avec la sortie du cinquième et dernier volet. Rambo, ce héros par accident, ce hors-la-loi libertarien, a tout d’un Marvel avant l’heure.Animé par Thomas Rozec avec Stéphane Moïssakis, Lelo Jimmy Batista et Julien Dupuy.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Le Retour (Hal Ashby, 1978), Kirk Douglas, Retour vers l’enfer (Ted Kotcheff, 1983), Rambo : First Blood (Ted Kotcheff, 1982), Rambo 2 : La Mission (George Cosmatos, 1985), Rambo 3 (Peter MacDonald, 1988), Cobra (George P. Cosmatos, 1986), American Sniper (Clint Eastwood, 2015), Portés disparus 3 (Aaron Norris, 1988), John Rambo (Sylvester Stallone, 2008)CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 19 septembre 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski et Fatima Bahhou (stagiaire). Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Ad Astra, Papa est en voyage stellaire

    Play Episode Listen Later Sep 20, 2019 32:20

    Brad Pitt va rejoindre dans les confins de l’espace son père Tommy Lee Jones, qui menace la sécurité de l’ensemble du système solaire. Le dernier James Gray, très attendu, explore deux sujets passionnants. Une relation père-fils d’un côté, et la solitude de l’humanité de l’autre, représentée par un Brad Pitt coupé du monde des hommes, parti à la reconquête de ses émotions, en traversant le vide spatial comme métaphore de son vide intérieur. Pour une production à gros budget sur l’exploration spatiale, « Ad Astra » est un vrai prototype, ni facile ni agréable, un objet difficilement identifiable mais accessible au grand public, intéressant malgré quelques froideurs dans l’esthétique et un peu trop de voix-off. Il n'est pourtant jamais galvanisant, et peut se voir comme une forme de variation sur les thèmes fétiches de James Gray, comme un film miroir des précédents. Après 25 ans de carrière, serait-il temps de s’éloigner de ses obsessions ?Animé par Thomas Rozec, Lelo Jimmy Batista, Julien Dupuy, Stéphane Moïssakis et Perrine Quennesson. LES RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEURLA RECO DE LELO JIMMY : « Comme un chien enragé » de James Foley (1986)LA RECO DE PERRINE : « Contact » de Robert Zemeckis (1997)LA RECO DE STÉPHANE : « Mission to Mars » de Brian De Palma (2000)LA RECO DE JULIEN : « Space Truckers » de Stuart Gordon (1997)CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 20 septembre 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Thomas Plé et Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Fatima Bahhou. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    NoCiné Club #17 - Tarantino, Glorious Basterd

    Play Episode Listen Later Sep 11, 2019 43:24

    Son neuvième film dépasse toutes les espérances. En presque trois heures, Quentin Tarantino filme avec splendeur l’Hollywood de 1969, l’histoire d’une époque révolue qu’il réécrit comme il sait si bien le faire.Outre l’ambiance tendue des plateaux de cinéma et les conversations chuchotées entre deux loges, on suit les déboires d’un acteur qui cherche un second souffle, Rick Dalton, joué par Leonardo DiCaprio, et celles de son cascadeur, Cliff Booth, accusé d’avoir tué sa femme et incarné par Brad Pitt.Plan après plan, Tarantino multiplie les références à sa propre oeuvre. Et le film de ressembler à une synthèse de ses vingt-septièmes années de carrière dans le cinéma. Aussi personnel qu’universel, « Once Upon A Time…in Hollywood » est à voir et à revoir.Animé par Thomas Rozec avec Lelo Jimmy Batista, Stéphane Moïssakis, Perrine Quennesson et David Honnorat.Cet épisode a été enregistré sur Twitch pendant Binge On Air, l’événement de rentrée de Binge Audio diffusé et enregistré en direct sur Twitch pendant plus de 24 heures, du 4 au 5 septembre 2019. L’intégralité de Binge On Air est disponible en replay ici : https://bit.ly/2kbjRjTCRÉDITSNoCiné Club est un hors-série de NoCiné, un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 4 septembre 2019 pendant Binge On Air au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation son : Solène Moulin. Réalisation vidéo : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Production : David Honnorat et Juliette Livartowski. Édition : Diane Jean. Identité graphique : Marion Lavedeau, Sébastien Brothier et Camille Bernard (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Tarantino et l'année 1969

    Play Episode Listen Later Aug 14, 2019 13:13

    Episode hors-série, en partenariat avec le film "Once Upon a Time... In Hollywood” en salle le 14 août.1969, année de tous les possibles ? A l’occasion de la sortie du film "Once Upon A Time… In Hollywood" qui se déroule en 1969, David Honnorat revient sur les événements qui ont marqué cette même année, d’un point de vue historique mais aussi musical et cinématographique.Premier homme sur la Lune, Woodstock, des films incontournables comme Easy Rider et Le Lauréat… L’année 1969 a été un tournant culturel pour les États-Unis qui ont été confrontés à l’avénement de la contre-culture, la démilitarisation du Vietnam mais aussi à la métamorphose de son cinéma.Ecrit et animé par David Honnorat.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONCinéma : Le Lauréat (Mike Nichols, 1967), Easy Rider (Dennis Hopper, 1969), Hello, Dolly! (Gene Kelly, 1969), Matt Helm règle son compte (Phil Karlson, 1969), Bob et Carol et Ted et Alice (Paul Mazursky, 1969), Model Shop (Jacques Demy, 1969), Cent dollars pour un shérif (Henry Hathaway, 1969), La Horde sauvage (Sam Peckinpah, 1969), Butch Cassidy et le Kid (George Roy Hill, 1969), Macadam Cowboy (John Schlesinger, 1969).Musique : Sugar Sugar (The Archies, 1969), Let the Sunshine In (Aquarius, 1969), Born to be wild (Steppenwolf, 1968).CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio, animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 31 juillet 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Direction de projet : Soraya Kerchaoui-Matignon. Production : Albane Fily. Edition : Simon Lestang. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Tarantino et Hollywood

    Play Episode Listen Later Aug 7, 2019 17:14

    Episode hors-série, en partenariat avec le film "Once Upon a Time... In Hollywood” en salle le 14 août. Los Angeles, Hollywood, Tarantino. Trois mots indissociables quand on parle de cinéma. Dans cet épisode hors-série et à l’occasion de la sortie de « Once Upon a Time… In Hollywood », David Honnorat explore la relation qu’entretient Tarantino avec la ville de Los Angeles et l’influence que celle-ci a sur sa carrière.C’est au milieu des belles voitures et vedettes de cinéma que le jeune Tarantino grandit et construit son univers créatif. Plus tard, dans ses films, les références à l’âge d’or hollywoodien seront multiples. De Réservoir Dogs à Kill Bill en passant par Pulp Fiction, il fait exister sa réalité, ses souvenirs. « Once Upon a Time... In Hollywood », en est un criant hommage.Ecrit et animé par David Honnorat.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONTrue Romance (Tony Scott, 1993), Reservoir Dogs (Quentin Tarantino, 1992), Pulp Fiction (Quentin Tarantino, 1994), Inglorious Basterds (Quentin Tarantino, 2009), Jackie Brown (Quentin Tarantino, 1997)CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio, animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 31 juillet 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Direction de projet : Soraya Kerchaoui-Matignon. Production : Albane Fily. Edition : Simon Lestang. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Spécial Anaconda

    Play Episode Listen Later Jul 10, 2019 94:04

    Un reptile géant aux airs de Dracula, du love dans la mangrove, les buttshots de J-Lo et du bateau, Ice Cube qui s’écoute, des crop-tops et des flops de tropes, la De-Niro-face d’Owen Wilson, un mulet de trop et une panthère de moins.Pour fêter le 200e épisode et marquer la fin de la quatrième saison, NoCiné se livre à un exercice inédit. Sept membres de l’équipe commentent en direct l’intégralité du film « Anaconda, le prédateur » de Luis Llosa, sorti en 1997 – en VO, ça va de soi.Animé par Thomas Rozec avec Rafik Djoumi, Perrine Quennesson, David Honnorat, Stéphane Moïssakis, Lelo Jimmy Batista et Julie Le Baron.Pour (re)voir le direct en vidéo, c’est par ici : bit.ly/2LdTcii CRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 9 juillet 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin et Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Xtra - Pour les soldats tombés

    Play Episode Listen Later Jul 9, 2019 13:18

    L’Histoire de la Grande Guerre, on la connaît. Les témoignages de celles et ceux qui l’ont vécue, beaucoup moins. Réalisé par Peter Jackson, « Pour les soldats tombés » est un documentaire qui n’a rien d’une analyse sociale, tout d’une plongée dans l’intimité d’une guerre, celle de 14-18.Filmées sur pellicule, ces interviews d’archives ont été, en partie, colorisées, dynamisées, sonorisées. Un travail d’une minutie rare qui permet de revivre ces instants de vie, en dedans et en dehors des tranchées, comme si on y était. À voir assurément, au cinéma absolument.Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Fantômes contre fantômes (Peter Jackson, 1996), Forgotten Silver (Costa Botes, Peter Jackson, 1995), Le seigneur des anneaux : La communauté de l’anneau (Peter Jackson, 2001), Braindead (Peter Jackson, 1992)CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 2 juillet 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Far from Spiderman

    Play Episode Listen Later Jul 5, 2019 36:18

    [Avertissement : ne pas lire la suite, ni écouter cet épisode si vous n’avez pas vu Avengers : Endgame] En plein deuil, Peter Parker part en voyage scolaire en Europe, en compagnie de Ned, son meilleur ami, et de sa chère et tendre Mary Jane. Rattrapé par Nick Fury, il accepte de faire équipe avec Mystério, un nouvel allié expert en prestidigitation, hypnose et cascades.Dans cet opus au ras des pâquerettes, Peter Parker n’est plus que l’ombre de Tony Stark. Spiderman hérite du garde du corps de son mentor, son tout-nouveau-tout-beau costume est signé feu Iron Man. Et l’homme-araignée de n’être plus qu’un gamin à gadgets, malgré ses pouvoirs arachnéens et un casting réussi. Qu’il est triste de voir une figure si importante de l’écurie Marvel aussi déniée.BONUS : Vous l’aviez demandé, iels l’ont fait ! NoCiné profite de la sortie du film pour faire un retour sur l’oscarisé « Spider-Man : New Generation ».Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy, David Honnorat, Stéphane Moïssakis et Perrine Quennesson.RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒURLA RECO DE JULIEN : « Les Enfants de la mer » d’Ayumu Watanabe à l’esthétique fantastiqueLA RECO DE PERRINE : « Buñuel après l’âge d’or » de Salvador Simó, une sorte de making-of animé passionnantLA RECO DE DAVID : l’inimitable « Donnie Darko » de Richard KellyLA RECO DE STEPHANE : l’épisode 200 de NoCiné, une séance spéciale qui restera graver dans votre mémoireRÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Spider-Man : New Generation (Peter Ramsey, Bob Persichetti, Rodney Rothman, 2018), Avengers : Endgame (Anthony Russo, Joe Russo, 2019), Spiderman : Homecoming (NoCiné, Binge Audio, 2017), Spider-Man : Homecoming (Jon Watts, 2017), Thor : Le Monde des ténèbres (Alan Taylor, 2013), Love, Death and Robots (Tim Miller, Netflix, 2019)CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 2 juillet 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Xtra - Mario Bava

    Play Episode Listen Later Jul 3, 2019 18:04

    Son nom est connu, ses films peut-être moins. À l’occasion d’une rétrospective à la Cinémathèque française et de la rediffusion en salles et en DVD de versions restaurées, gros plan sur la carrière de Mario Bava.Technicien virtuose, ce réalisateur hors pair est l’une des grandes figures du « giallo », à la croisée du cinéma policier, d’horreur et érotique. Résumer la filmographie de Mario Bava à ce registre serait nier la panoplie des genres auxquels il s’est essayé : péplum, western, science-fiction ou comic book. Ce n’est pas un hasard si le cinéaste italien est devenu, entre autres, le maître du grand Dario Argento.Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION La Planète des Vampires (Mario Bava, 1965), Six femmes pour l’assassin (Mario Bava, 1964), Le Corps et le fouet (Mario Bava, 1963), La baie sanglante (Mario Bava, 1971), Une hache pour la lune de miel (Mario Bava, 1970), Les trois visages de la peur (Mario Bava, 1963), La ruée des Vikings (Mario Bava, 1961), Richard Fleischer, Georges Méliès, Dario Argento, Brian De Palma, Alfred Hitchcock, Barbara Steele, Le masque du démon (Mario Bava, 1961), Tim Burton, Mario Bava (Gérald Duchaussoy Romain Vandestichele, éd. Lobster Films, 2019) CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 2 juillet 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Yesterday, Ob-La-Di, Ô-Dégats

    Play Episode Listen Later Jul 3, 2019 22:25

    Après un étrange accident de circulation, Jack, musicien amateur anglais incarné par Himesh Patel, se réveille dans un monde où les Beatles n’ont jamais existé. Avec sa meilleure amie d’enfance – jouée par Lily James, le jeune chanteur décide de piller leur répertoire.En apparence, « Yesterday » a tout d’un feel-good movie réussi. L’histoire est intriguante, elle se veut même romantique voire politique. Le scénario est rythmé par la discographie du monstre à quatre têtes qu’on ne se lassera jamais de réécouter. Mais, mais, mais il y a un mais. Le film, signé Danny Boyle, est monté avec les pieds et réalisé avec les coudes.Animé par Thomas Rozec avec Julie Le Baron, David Honnorat et Perrine Quennesson.RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒURLA RECO DE JULIE : pour rester dans la thématique du mensonge, « Tokyo Sonata » par Kiyoshi Kurosawa (2008)LA RECO DE DAVID : la sensationnelle série « Fleabag » de Phoebe Waller-BridgeLA RECO DE PERRINE : « Years and Years », de Russell T Davies, pour un mélange réussi de « This is Us » et « Black Mirror »RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Trainspotting (Danny Boyle, 1996), Baby Driver (Edgar Wright, 2017), Love Actually (Richard Curtis, 2003), 4 mariages et 1 enterrement (Mike Newell, 1994)CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 25 juin 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Xtra - Shaft

    Play Episode Listen Later Jul 2, 2019 12:18

    Dans une grande réunion de famille, le cinquième film de la franchise rassemble Shaft Junior, lui-même fils de Shaft II, neveu du John Shaft originel (ou plutôt son fils, la famille c’est compliqué), qui s’associent pour endiguer un trafic de drogue. Rattrapé au dernier moment par Netflix, le film n’a en terme d’intrigue aucun intérêt, à part celle de créer une nouvelle filiation. Le héros de la blacksploitation à la sauce polar et action dérive même vers la comédie sous la houlette de Tim Story. Le tout est assez anachronique, le pire du cinéma des années 80 remis au goût du jour, avec ce que cela suppose de beauferie. Animé par Thomas Rozec avec Stéphane Moïssakis.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONJessie Usher, Samuel L Jackson, Shaft (John Singleton, 2000), Shaft (Tim Story, 2019), Les 4 Fantastiques (Tim Story, 2005), Les 4 Fantastiques et le Surfeur d’argent (Tim Story, 2007), Mise à l’épreuve (Tim Story, 2014), Kevin Hart, Ice Cube, Annihilation (Alex Garland, 2018), Booksmart (Olivia Wilde, 2019), Shaft les nuits rouges de Harlem (Gordon Parks, 1971), Shaft contre les trafiquants d’hommes (John Guillermin, 2000), Christian Bale, American Psycho (Mary Harron, 2000), Superfly (Gordon Parks Jr., 1972), Richard Roundtree, Christopher Lennertz, Coffy la panthère noire de Harlem (Jack hill, 1973), Foxy Brown (Jack Hill, 1974), Truck Turner & Cie (Jonathan Kaplan, 1974), Jackie Brown (Quentin Tarantino, 1997). CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 01 juillet 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Woody résiste pour que Toy Story existe

    Play Episode Listen Later Jun 26, 2019 28:42

    Revoilà Woody, Jessie, Buzz l’Eclair et toute la compagnie. Dans ce quatrième volet, Andy, enfant phare des premiers films devenu jeune adulte, a donné ses compagnon·ne·s de jeu à Boonie qui fait ses premiers pas en maternelle.Si Pixar continue d’impressionner côté animation, les personnages ont perdu en couleurs, le scénario en profondeur, seul Woodie reste égal à lui-même. Le troisième volet faisait office de conclusion idéale. Et pourtant, et pourtant, l’aventure continue. À quoi bon ? On ne le répétera jamais assez, il faut savoir s’arrêter.Animé par Thomas Rozec avec David Honnorat, Stéphane Moïssakis et Perrine Quennesson.RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒURLA RECO DE DAVID : parmi les nouveaux personnages de cet opus, Duke Caboom, cascadeur fou et râté. Pour rester dans l’ambiance délurée, « The Devil at Your Heels », documentaire de Robert FortierLA RECO DE PERRINE : pour pleurer, avoir une crise existentielle, les vingt premières minutes de « Wall-E » de Andrew StantonLA RECO DE STÉPHANE : la plus grande star animale des années 1990, de quoi faire palir Godzilla, « Anaconda »RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Avengers : Endgame (Anthony Russo, Joe Russo, 2019), Toy Story (John Lasseter, 1995), Minuscule : La Vallée des fourmis perdues (Thomas Szabo, Hélène Giraud, 2013)CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 26 juin 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Xtra - Brisby et le secret de NIMH

    Play Episode Listen Later Jun 25, 2019 13:14

    Souris des champs, veuve et mère de quatre enfants, Madame Brisby se rend à la cité des rats pour sauver son logis menacé de destruction. Dans un décor magique qui vire parfois au terrifiant, ses aventures ont un sujet bien plus grave que le destin de quelques rongeurs. Et pour cause, les pérégrinations de Madame Brisby évoquent les expérimentations sur les corps humains menées par la CIA à la fin des années 1960.À l’origine de ce film d’animation aujourd’hui érigé au rang des oeuvres cultes : Don Bluth. Tout juste devenu chef de file de l’animation, il était l’un des rares, en 1982, à proposer une alternative sérieuse à Disney.Animé par Thomas Rozec avec Rafik Djoumi.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION La Belle au bois dormant (Clyde Geronimi, 1959), Wolfgang Reitherman, Les Aventures de Bernard et Bianca (Wolfgang Reitherman, John Lounsbery, Art Stevens, 1977), Robin des Bois (Wolfgang Reitherman, 1973), Rox et Rouky (Richard Rich, Ted Berman, Art Stevens, 1981), Tim Burton, Banjo, le chat malicieux (Don Bluth, 1979), Madame Frisby et les Rats de NIMH (Robert C. O’Brien, éd. inconnu, 1970), Le Petit Dinosaure et la Vallée des merveilles (Don Bluth, 1989), Fievel et le Nouveau Monde (Don Bluth, 1986), Stranger Things (Matt Duffer, Ross Duffer, 2016 — )CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 22 juin 2019 au Club de l’Etoile (Paris, 17e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Le Daim, matière noble

    Play Episode Listen Later Jun 19, 2019 20:37

    Il hante les rêves de Georges, quadragénaire qui finit par tout plaquer pour s’offrir l’objet de ses désirs : un blouson 100% daim à franges. Son obsession va virer au carnage sanglant, ajoutant au film une dimension serial killer qui complète le volet fétichisme incongru. On pourrait penser que Quentin Dupieux, a force d’enchaîner les films « high concept », serait sur le point de s’épuiser. Mais non. Des enjeux marqués et clairs permettent de comprendre la démarche des personnages incarnés par le beau tandem Jean Dujardin - Adèle Haenel. L’aspect « méta » cher à Dupieux arrive sur la fin, dans un film court qui s’arrête au bon moment. Comme toujours, il y a un ventre mou, quelques moments où l’on se demande si tout n’est pas qu’une vaste supercherie, mais tout cela fonctionne très bien. « Le Daim » est un petit film agréable et très premier degré, mais qui ne laissera pas un souvenir impérissable.Animé par Thomas Rozec avec Daniel Andreyev et David Honnorat. RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEURSLA RECO DE DANIEL : pour un Jean Dujardin en héros comique, OSS 117 des temps Napoléoniens, « Le retour du héros » de Laurent Tirard (2018), et pour le fétichisme d’un objet pour le moins aussi improbable d’un blouson de daim, « Master of the Flying Guillotine » de Jimmy Wang Yu (1976). LA RECO DE DAVID : les vidéos réalisées par Benoît Forgeard, et diffusées sur le YouTube de Blow Up (émission d’Arte), sur les obsessions des réalisateurs : le cheveu chez Tavernier, la laine chez Besson…RÉFÉRENCES CITEES DANS L’ÉMISSIONOSS 117 (Michel Hazanavicius, 2006), Steak (Quentin Dupieux, 2007), Rubber (Quentin Dupieux, 2010), Réalité (Quentin Dupieux, 2014), Au poste ! (Quentin Dupieux, 2018), Agent double zéro (Rick Friedberg, 1996), John Wick (David Leitch et Chad Stahelski, 2014), Le retour du héros (Laurent Tirard, 2018), Master of the Flying Guillotine (Jimmy Wang Yu, 1976), Yves (Benoît Forgeard, 2019), Gaz de France (Benoît Forgeard, 2016). CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 11 juin 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Jules Krot. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Xtra - Heathers

    Play Episode Listen Later Jun 12, 2019 14:22

    Dans un coin reculé de l’Ohio, les trois filles les plus populaires du lycée de Westerburg gouvernent sans pitié sur les autres élèves. Elles décident d’accepter dans leur clan Veronica, qui, avec l’aide d’un autre élève, J.D., s’apprêtent à faire les quatre cents coups.Ce teen-movie très trash est l’un des premiers d’une nouvelle vague de films hard-core, à contre pied avec les histoires à l’eau de rose auxquelles les publics adolescents ont été habitués. Ce scénario, signé Daniel Waters, était adressé à Stanley Kubrick. C’est finalement Michael Lehmann, à la carrière méprisée, qui réalisera « Heathers », devenu culte bien après sa sortie.Animé par Thomas Rozec avec Karim Debbache et Stéphane Moïssakis.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONScreen (David Wilde, 2013), Carrie (Brian De Palma, 1976), Breakfast Club (John Hughes, 1985), Orange mécanique (Stanley Kubrick, 1971), Airheads (Michael Lehmann, 1994), Sex and Death 101 (Daniel Waters, 2007)CRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 8 mai 2019 au Forum des Images (Paris, 1e). Réalisation : Thomas Plé. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Chernobyl, au cœur du réacteur

    Play Episode Listen Later Jun 12, 2019 37:09

    Cette mini-série montre que le petit écran peut, aussi bien que le grand, produire des œuvres tirées au cordeau. Inspiré du travail de Svetlana Aleksievitch, journaliste biélorusse et lauréate du prix Nobel de littérature, « Chernobyl » relate la multiplicité des points de vue autour de la catastrophe nucléaire survenue en avril 1986. Aussi bien ceux du personnel de la centrale, que ceux des équipes de secours et de nettoyage, que ceux de l’appareil politique soviétique qui veut à tout pris taire cet accident.Craig Mazin, à l’origine de la série, évite le principal écueil de plonger dans un pathos étouffant. La souffrance, traitée hors cadre, est abordée avec élégance et sobriété. L’exceptionnel casting, la mise en scène précise, l’intense dramaturgie sans cesse renouvelée, tout comme la musique aussi puissante qu’angoissante expliquent ce succès unanime et donnent l’envie d’en savoir plus.Animé par Thomas Rozec avec Daniel Andreyev, Julie Le Baron et David Honnorat.RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒUR LA RECO DE JULIE : « À la poursuite d’Octobre rouge », réalisé par John McTiernan en 1990 (même si les accents sont à couper à la serpette) LA RECO DE DANIEL : « Shin Godzilla », par les brillants Hideaki Anno et Shinji Higuchi, qui savent décrire comme personne l’inaptitude des acteur·rice·s politiques à se mettre d’accord #adminporn LA RECO DE DAVID : pour prolonger l’expérience, « Stalker » d’Andreï TarkovskiRÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION La Supplication (Svetlana Aleksievitch, éd. Ostozhye ,1997), Kursk (Thomas Vinterberg, 2018), Tchernobyl : mise en examen du professeur Pellerin (France 2, Ina, 2006) CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 11 juin 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Jules Krot. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Piranhas, il était une fois à Napoli

    Play Episode Listen Later Jun 7, 2019 22:12

    Fascinée par l’argent et la richesse, une bande d’adolescents de Naples veut embrasser la carrière criminelle de ses idoles, les parrains de la Camorra. Pourtant morts, emprisonnés ou repentis, ces mafiosos sont loin de leurs heures de gloire, et c’est une organisation criminelle dévitalisée que Claudio Giovannessi dépeint. Sans fascination aucune pour ces parrains, bien loin de « Scarface », « Piranhas » dénonce le système sans le glorifier, et sans jugement moral envers ses personnages. Le choix d’un tournage chronologique révèle l’évolution du très jeune cast et sa progression. L’histoire souffre un peu d’une fin précipitée, seul bémol, d’un très beau récit de la fatalité. Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy et Perrine Quennesson. RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEURSLA RECO DE JULIEN : le making-of de « Dogman » de Matteo Garrone (2018) sur le DVD sorti chez Le Pacte, et le Mediabook sur « Rage » de Cronenberg sorti par « The ecstasy of films ». LA RECO DE PERRINE : « Le traitre » de Marco Bellocio sur la mafia sicilienne, et sur la mafia chinoise « Les éternels » de Jia Zhangke (2019). RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONPiranhas (Claudio Giovannessi, 2019), Piranhas (Roberto Saviano, 2018), Gomorra (Roberto Saviano, 2006), Francesco di Napoli, Viviana Aprea, Alfredo Turitto, Carmine Pizzo, Scarface (De Palma, 1983), Dogman (Matteo Garrone, 2018), Crash (David Cronenberg, 1996). CRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 4 juin 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Thomas Plé. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    X-Men : Dark Phoenix, ultime bérézina

    Play Episode Listen Later Jun 5, 2019 19:11

    [Spoil en masse] Cet épisode de la saga est consacré au premier personnage féminin apparu dans la bande dessinée d’origine des X-Men. Après une mission dans l’espace avec d’autres mutant·e·s, Jean Gray devient le « Phénix noir », un être obscur aussi puissant que destructeur. Ses ami·e·s vont être confronté·e·s à un choix cornélien : la sauver ou la détruire ?Le jeu de Sophie Turner, connue pour son rôle de Sansa Stark dans Game of Thrones, est aussi pénible que le scénario, qui, lui, est digne d’un mauvais téléfilm du samedi soir. Si bien qu’on en vient à regretter Hugh Jackman, grand absent de cet opus. « X-Men : Dark « est le douzième épisode de la franchise. Est-il le dernier ? Rien n’est moins sûr. Est-il de trop ? Assurément.Animé par Thomas Rozec avec Stéphane Moïssakis et Daniel Andreyev.RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒURLA RECO DE DANIEL : « New X-Men », superbe BD créée par Grant Morrison et Frank QuitelyLA RECO DE STEPHANE : le film qui aurait du être la Palme d’or 2019 : « Anaconda »RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Spider-Man 3 (Sam Raimi, 2007), X-Men Origins : Wolverine (Gavin Hood, 2009), Bryan Singer, Days of Future Past (Bryan Singer, 2014), X-Men : Apocalypse (Bryan Singer, 2016), Stan LeeCRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 4 juin 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Thomas Plé. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Godzilla pourrait-il exister dans la vraie vie ?

    Play Episode Listen Later May 29, 2019 13:59

    Celui qui squatte le grand écran depuis les années 1950 est de retour au cinéma. Le moment idéal pour se demander si une bête de cinquante mètres de haut peut véritablement se hisser sur deux pattes, si ce reptile pré-historique à la crête en croco et au cri strident aurait sa chance dans la vraie vie.À l’occasion de la nouvelle itération de la saga signée Michael Dougherty, Perrine Quennesson interroge Jean-Sébastien Steyer, paléontologue au Centre national de la recherche scientifique, sur la poussée d’Archimède, les mythes des océans, l’effet de la radioactivité sur les iguanes.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Godzilla II – Roi des Monstres (Michael Dougherty, 2019), Godzilla (Gareth Edwards, 2014), Godzilla (Roland Emmerich, 1998)CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré en mai 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Elton John still standing

    Play Episode Listen Later May 29, 2019 19:12

    Fait sur-mesure pour les fans du compositeur, « Rocketman » se présente comme une comédie musicale en trois actes. Dans ce biopic musical consacré, produit et supervisé par Sir Elton John, Taron Egerton incarne la rockstar de ses débuts jusqu’au sommet de sa gloire, le tout dans une ambiance kitsch aussi extraordinaire que dramatique.La réussite du film tient à la fois au scénario balisé de Lee Hall, auteur de celui de Billy Elliot, à la réalisation assumée de Dexter Fletcher et aux acteur·rice·s au diapason. L’homosexualité de l’artiste, thème central de l’oeuvre, permet d’aborder les façons d’apprendre à s’aimer, à s’assumer tel que l’on est et pas tel que les autres voudraient qu’on soit. Can you feel the love tonight ?Animé par David Honnorat avec Perrine Quennesson et Daniel Andreyev.RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒURLA RECO DE PERRINE : un film qu’on ne se lasse pas de voir et revoir, « Mamma Mia ! » de Phyllida LloydLA RECO DE DANIEL : du même scénariste ingénue : « Cheval de guerre » de Steven SpielbergRÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Bohemian Rhapsody (Bryan Singer, 2018), I AM NOT JESSICA CHASTAIN (legolambs, YouTube, 2015), Kingsman : Services secrets (Matthew Vaughn, 2015), Leto (Kirill Serebrennikov, 2018)CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 19 mai 2019 à Cannes à l’occasion de la 72e édition du festival de cinéma. Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Cannes - This is the end, le palmarès

    Play Episode Listen Later May 26, 2019 28:49

    Rideau pour ce 72ème festival de Cannes. A l’unanimité, le jury présidé par Alejandro Gonzalez Iñarritu, a accordé la Palme d’Or au sud-coréen Bong Joon-Ho pour « Parasite ». Une annonce qui a provoqué une explosion de joie dans la salle ! Autre prix très attendu, celui de l’interprétation masculine attribué à Antonio Banderas, très ému, pour son rôle dans « Douleur et gloire ». Mais voilà une nouvelle année sans Palme pour Almodovar. Céline Sciamma remporte le prix du scénario pour son film « Portrait de la jeune fille en feu » : petite déception pour un film qui avait le potentiel d’un prix plus grand. A la surprise générale, et avec grande émotion, Mati Diop a remporté le Grand Prix du jury pour « Atlantique », son premier long-métrage. Et dans ce Palmarès, il y a aussi eu des incompréhensions, le prix de la mise en scène pour les Frères Dardenne notamment, et les grands absents de cette année : Ken Loach, Terrence Malick, Quentin Tarantino, Xavier Dolan. Animé par David Honnorat, avec Perrine Quennesson. Retrouvez la programmation du festival Cannes à Paris.CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio. Cet épisode a été enregistré le 26 mai 2019 à Cannes. Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Alisonne Sinard. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Cannes - Marché du film, l'argent ne dort jamais

    Play Episode Listen Later May 24, 2019 39:07

    Cannes, c’est bien sûr l’un des plus grands rendez-vous du cinéma mondial : on y visionne les films, on y découvre des univers. Mais c’est aussi un lieu de business et le plus gros marché du film au monde : on y parle budgets, financements, on y signe des contrats.Arnaud Bordas passe en revue les ébauches de nouveaux projets, les projections venant de Chine, d‘Espagne ou encore d’Australie, mais aussi la place grandissante de l’animation. Avec Perrine Quennesson, ils ont rencontré Jérôme Paillard, directeur du marché du film à Cannes pour évoquer son organisation, l’influence des plateformes tels que Netflix sur le marché mondial du cinéma ou encore les partenariats entre les festivals.Animé par David Honnorat, avec Arnaud Bordas et Perrine Quennesson.Retrouvez la programmation du festival Cannes à Paris : https://www.cinemaspathegaumont.com/actualites/le-festival-de-cannes-arrive-dans-vos-cinemas-pathe-et-gaumont-demandez-le-programmeCRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio. Cet épisode a été enregistré le 24 mai 2019 à Cannes. Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Alisonne Sinard. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Cannes - Notre palmarès, My Love

    Play Episode Listen Later May 24, 2019 52:44

    Mis à part la disparition mystérieuse d’un magnum géant mesurant pas loin de deux mètres de hauteur, et l’oubli des bijoux de Rita Ora, que retient-on de ce 72ème Festival de Cannes ? On vous a préparé une sélection de questions pour revisiter cette édition et les films en sélection. Les critiques se prêtent au jeu du questionnaire : le plus beau plan du festival, l’acteur.trice révélation de cette édition, la plus grande émotion, le plus grand fou rire, la palme du coeur, les pronostics, la meilleure surprise, la plus grande déception. Ou encore, quand ont-il (failli) quitté la salle ?Animé par David Honnorat, Anaïs Bordages, Hugo Alexandre, Arnaud Bordas et Perrine Quennesson.Retrouvez la programmation du festival Cannes à Paris.CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio. Cet épisode a été enregistré le 24 mai 2019 à Cannes. Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Alisonne Sinard. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Cannes - Tarantino et Bong Joon-Ho, esthétiques de la violence

    Play Episode Listen Later May 23, 2019 43:47

    Le film était plus qu’attendu sur la croisette ! Avec Once upon a time… in Hollywood, Tarantino nous ramène en 1969 en racontant l’histoire d’un acteur hollywoodien sur le déclin et de sa doublure de cascade. C’est la fin du summer of love, et sur fond d’assassinat, la fin d’une époque. Et même si l’on se laisse emporter par le film, il y a de la déception dans l’air et des retours mitigés malgré un casting séduisant avec Leonardo DiCaprio et Brad Pitt. Avec une réflexion sur la violence différente que dans ses films précédents, Tarantino signe un film plus personnel et mélancolique qu’à son accoutumée. Premier film après l’affaire Weinstein, nouvelle page cinématographique ? En compétition également, le très attendu Bong Joon-Ho qui signe Parasite, un film très maîtrisé sur la violence sociale. C’est l’histoire d’une famille sans-le-sou qui va progressivement s’infiltrer dans une éminente famille coréenne. Ruptures de ton, scènes tantôt hilarantes tantôt désespérées, Bong Joon-Ho livre une pluralité de points de vue et s’interroge sur ce qui transite d’une sphère à l’autre. En toile de fond cette question : quand l’injustice sociale est à l’oeuvre, comment s’en sort-on sans violence ? Animé par David Honnorat, avec Anaïs Bordages, Arnaud Bordas et Perrine Quennesson.Retrouvez la programmation du festival Cannes à Paris.CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio. Cet épisode a été enregistré en mai 2019 à Cannes. Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Alisonne Sinard. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Cannes - Portrait de la Croisette en feu

    Play Episode Listen Later May 21, 2019 35:29

    Et tu tapes, tapes, tapes pour ce film qui te plaît. Sur la Croisette, les paumes des mains sont vite endolories. Plus de dix minutes d’applaudissements pour le lent mais beau « Portrait de la jeune fille en feu » de Céline Sciamma, pluie et hurlements pour le concert d’IAM sur la plage du Majestic, « Siffleurs » et tremblements grâce à Corneliu Porumboiu, qui rend la Roumanie sexy.Clap. Les yeux ébahis par « Le Lac aux oies sauvages », les festivalier·ère·s ont aussi acclamé le reconnu Diao Yi’nan. Clap clap. Standing ovation pour sa mise en scène mêlant fellation, faisceaux de lumière et meurtre au parapluie. Clap clap clap. L’exceptionnelle performance d’August Diehl dans « Une vie cachée » de Terrence Malick. Et tu tapes, tapes, tapes…sauf peut-être pour « Lux Æterna », le moyen-métrage de Gaspar Noé.Animé par David Honnorat avec Daniel Andreyev et Perrine Quennesson.Retrouvez la programmation du festival Cannes à Paris.CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 19 mai 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Cannes - Douleur de Loach, gloire d'Almodóvar

    Play Episode Listen Later May 20, 2019 33:14

    L’accent du nord de l’Angleterre et l’oeil de Ken Loach ne déçoivent toujours pas. « Sorry we missed you » suit une famille de Newcastle, dont le patriarche se lance dans le business de la livraison de colis. Sans franchir la barrière du misérabilisme, Ken Loach dresse une fois le plus le portrait d’une société néolibéraliste ubérisée, à la frontière de l’esclavage moderne, et la résistance de ceux qui luttent pour maintenir du lien social au travail, en famille. Le monde va toujours aussi mal, mais cette fois-ci il semblerait que le réalisateur, qui s’est battu toute sa vie pour des causes sociales, ait perdu un peu de son espoir. Almodóvar court après sa palme et espère bien la décrocher avec « Douleur et gloire », autoportrait d’un cinéaste qui se retourne vers son passé. Une tranche de vie où se retrouvent des bribes de « Volver », « Tout sur ma mère », « La mala educacion ». Presque un testament ? Quelques pépites repérées au passage : le documentaire « Etre vivant et le savoir » d’Alain Cavalier, celui de Patricio Guzman, « La cordillère des songes » , la comédie « The Climb » de Michael Angelo Covino, « Une grande fille » de Kantemir Balagov et le film d’animation pour adultes « J’ai perdu mon corps » de Jérémy Clapin. Animé par David Honnorat avec Hugo Alexandre et Perrine Quennesson.Retrouvez la programmation du festival « Cannes à Paris » : https://bit.ly/2WclVcrCRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio. Cet épisode a été enregistré le 18 mai 2019 à Cannes. Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Cannes - Les Misérables, la Haine 2019 ?

    Play Episode Listen Later May 17, 2019 48:11

    Enorme claque sur la Croisette avec le premier film de Ladj Ly qui trace avec finesse les contours de la violence policière au contact d’une unité de la BAC dans une cité de Montfermeil. « Les Misérables », malgré sa filiation évidente avec « La Haine », est un film hyper contemporain et ancré dans l’époque actuelle, qui montre l’opposition entre deux France, deux générations. La finesse de l’écriture et la qualité de l’interprétation participent à la force de ce film coup de poing. Dans un autre style, petite déception du côté du cinéma de genre. « The dead don’t die » de Jim Jarmusch, présenté en ouverture, est sauvé par son casting mais n’apporte rien de nouveau au film de zombie, et n’est même pas assez gore pour le justifier. « Bacurau » de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles, provoque également un ennui poli. Quant au « Daim » de Dupieux, c’est un « petit film parfait » au timing comique irréprochable. Animé par David Honnorat avec Anais Bordages et Perrine Quennesson. Retrouvez la programmation du festival « Cannes à Paris » : https://bit.ly/2WclVcrCRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio. Cet épisode a été enregistré le 16 mai 2019 à Cannes. Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Xtra - Agora

    Play Episode Listen Later May 16, 2019 15:43

    En bon geek, Alejandro Amenábar s’est toujours intéressé à l’astonomie, et voulait réaliser un projet où l’espèce humaine serait racontée du point de vue des extraterrestres. Agora est l’étonnante rencontre de ces deux envies, et dépeint notre monde actuel à travers l’histoire d’une mathématicienne oubliée du IVe siècle après JC, Hypatie, qui s’intéresse à l’héliocentrisme. Loin d’une admiration béate de la civilisation alexandrine, même sans être historiquement juste, Alejandro Amenábar livre une réflexion sur l’accès au savoir. Très mal accueilli par la critique, « Agora » n’a pas encore été redécouvert et réhabilité. A tort, sa richesse et son érudition méritent mieux. Animé par Thomas Rozec avec Rafik Djoumi.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONAgora (Alejandro Amenábar, 2009), Mar adentro (Alejandro Amenábar, 2004), Carl Sagan, Hermès Trismégiste. CRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 10 mai 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Cannes - Once upon a time... in Cannes 2019

    Play Episode Listen Later May 15, 2019 49:14

    De retour sur la Croisette pour la 3e année consécutive, la fine équipe des chroniqueurs NoCiné livre une analyse très subjective des sélections et n’hésitent pas à poser les questions qui fâchent : combien de critiques vont s’endormir pendant les 3h52 de la suite de « Mektoub, My love » ? Ladj Ly va-t-il provoquer des émeutes dans les salles avec « Les misérables » ? Que va bien pouvoir penser la presse étrangère du « Jeanne » de Bruno Dumont ? Terrence Malick va-t-il réussir à caser des dinosaures ET des nazis dans « Une vie cachée » ? Attentes espoirs et pronostics, pour ce premier épisode de NoCiné à Cannes. Animé par David Honnorat, avec Lucile Bellan, Perrine Quennesson et Daniel Andreyev. Retrouvez la programmation du festival « Cannes à Paris » : https://bit.ly/2WclVcrCRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio. Cet épisode a été enregistré le 15 mai 2019 à Cannes. Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Hellboy, rebootocalypse

    Play Episode Listen Later May 8, 2019 32:59

    The return ! Après les deux films de Guillermo Del Toro, c’est Neil Marshall, réalisateur américain, qui a orchestré le reboot d’Hellboy sur les écrans. Cette fois, le Bureau de Recherche et de Défense Paranormal (BPRD) lutte contre la Reine de Sang : elle fait courir au monde un grand danger en prévoyant l’apocalypse.Mais le cataclysme n’est finalement pas là où on l’attend, dans cet opus bien loin d’être convaincant. Introduction qui n’en finit pas, scènes de mauvais goût, sans intérêt ou trop bruyantes, on peine à comprendre le but du film. Les amateurs d’effets spéciaux y trouveront néanmoins des monstres bien réalisés dans ce film généreux en créatures. Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy, Stéphane Moïssakis, Perrine Quennesson.RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒURLA RECO DE JULIEN : « Les vieilles légendes tchèques », de Jiří TrnkaLA RECO DE PERRINE : « Odd Thomas » de Stephen SommersLA RECO DE STEPHANE : « Anaconda » de Luis Llosa, avec une scène d’anthologie retrouvée sur une bobine au Pérou, à la cinémathèque de Lima !RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONHellboy (Guillermo Del Toro, 2004), Hellboy 2 : Les légions d’or maudites (Guillermo Del Toro, 2008)CRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 29 avril 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Alisonne Sinard. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    Claim NoCiné

    In order to claim this podcast we'll send an email to with a verification link. Simply click the link and you will be able to edit tags, request a refresh, and other features to take control of your podcast page!

    Claim Cancel