Podcasts about Monsieur

Royal Style or title

  • 1,215PODCASTS
  • 2,487EPISODES
  • 35mAVG DURATION
  • 1DAILY NEW EPISODE
  • Jan 27, 2023LATEST

POPULARITY

20152016201720182019202020212022

Categories



Best podcasts about Monsieur

Show all podcasts related to monsieur

Latest podcast episodes about Monsieur

CIBL 101.5 FM : Monsieur Bulles & Cie
Monsieur Bulles & Cie : 01/27/2023 09:00

CIBL 101.5 FM : Monsieur Bulles & Cie

Play Episode Listen Later Jan 27, 2023


MONSIEUR BULLES & CIE, c'est votre magazine radio sur le vin, la bière et les spiritueux à CIBL 101,5! La seule émission au Québec exclusivement consacrée au « mieux boire ». GUÉNAËL REVEL et son équipe parlent du bio, de la viticulture dans la province, des spiritueux, des vignobles du Québec, du Canada et de toutes les nouveautés de la « planète-vin ». MONSIEUR BULLES & CIE vous offre des suggestions de vins, de bières et vous partage des anecdotes historiques en exclusivité à CIBL 101,5.

Malice After Midnight: A True Crime Podcast
Henri Landru aka The Bluebeard of Paris

Malice After Midnight: A True Crime Podcast

Play Episode Listen Later Jan 24, 2023 33:30


Join Malice After Midnight as Tina tells the story of Henri Landru aka The Bluebeard of Paris. Welcome to the conversation.SOURCES:trove.nla.gov.aumurderpedia.orgwww.nydailytimes.com Justice Story by Mara Bovson

Golden Classics Great OTR Shows
Hallmark Playhouse 1951-03-01 (117) Monsieur Beaucaire

Golden Classics Great OTR Shows

Play Episode Listen Later Jan 22, 2023 29:45


Hallmark Playhouse is an American old-time radio dramatic anthology series. It was broadcast on CBS from June 10, 1948, until February 1, 1953, and was described by one author as "a program that consistently produced the highest levels of production quality and value." Beginning on February 8, 1953, the program underwent changes of title, host, and format. It was broadcast as The Hallmark Hall of Fame until March 27, 1955, still on CBS Listen to our radio station Old Time Radio https://link.radioking.com/otradio Listen to other Shows at My Classic Radio https://www.myclassicradio.net/ Remember that times have changed, and some shows might not reflect the standards of today's politically correct society. The shows do not necessarily reflect the views, standards, or beliefs of Entertainment Radio

CIBL 101.5 FM : Monsieur Bulles & Cie
Monsieur Bulles & Cie : 01/20/2023 09:00

CIBL 101.5 FM : Monsieur Bulles & Cie

Play Episode Listen Later Jan 20, 2023


MONSIEUR BULLES & CIE, c'est votre magazine radio sur le vin, la bière et les spiritueux à CIBL 101,5! La seule émission au Québec exclusivement consacrée au « mieux boire ». GUÉNAËL REVEL et son équipe parlent du bio, de la viticulture dans la province, des spiritueux, des vignobles du Québec, du Canada et de toutes les nouveautés de la « planète-vin ». MONSIEUR BULLES & CIE vous offre des suggestions de vins, de bières et vous partage des anecdotes historiques en exclusivité à CIBL 101,5.

C'Ludik
Spécial Tric Trac – Monsieur Guillaume

C'Ludik

Play Episode Listen Later Jan 19, 2023 21:31


CIBL 101.5 FM : Monsieur Bulles & Cie
Monsieur Bulles & Cie : 01/13/2023 09:00

CIBL 101.5 FM : Monsieur Bulles & Cie

Play Episode Listen Later Jan 13, 2023


MONSIEUR BULLES & CIE, c'est votre magazine radio sur le vin, la bière et les spiritueux à CIBL 101,5! La seule émission au Québec exclusivement consacrée au « mieux boire ». GUÉNAËL REVEL et son équipe parlent du bio, de la viticulture dans la province, des spiritueux, des vignobles du Québec, du Canada et de toutes les nouveautés de la « planète-vin ». MONSIEUR BULLES & CIE vous offre des suggestions de vins, de bières et vous partage des anecdotes historiques en exclusivité à CIBL 101,5.

Les Investisseurs 4.0
A5 - Détecter les faux dossiers de location - (LIVE - L'Atelier #5) avec Bruno Cantegrel (Monsieur Hugo)

Les Investisseurs 4.0

Play Episode Listen Later Jan 10, 2023 60:52


DESCRIPTION DE L'EPISODE Replay d'une session Live de L'Atelier qu'on a diffusé en direct sur YouTube la semaine dernière le lundi 02 Janvier. On y parle gestion locative et plus précisément sélection des dossiers des candidats et plus précisément encore détection des faux dossiers. Léo et moi on était accompagné de Bruno Cantegrel, fondateur de la plateforme de gestion locative Monsieur Hugo. On a passé en revu les techniques de vérification en fonction des pièces justificatives que l'on obtient du candidat et on fait un tour d'horizon du site Monsieur Hugo. Et si tu souhaites être assisté dans ta gestion locative on a un partenariat avec Monsieur Hugo avec 2 mois gratuit et 8% de réduction à vie sur ton abonnement. Ça se passe sur investisseurs40.com/monsieurhugo Je te rappel que si tu veux participer à ce genre de Live ça se passe tous les lundi à partir de 20h30 quand les enfants sont couchés – tu peux poser tes questions en avance sur investisseurs40.com/atelier. REGARDER LA VIDEO DE L'EPISODE

Sonntagsspaziergang - Deutschlandfunk
Monsieur Orient-Express

Sonntagsspaziergang - Deutschlandfunk

Play Episode Listen Later Jan 8, 2023 19:31


Schmitz, Alfriedwww.deutschlandfunk.de, SonntagsspaziergangDirekter Link zur Audiodatei

Les Contes du soir
#81 Lettres de mon moulin : La chèvre de Monsieur Seguin

Les Contes du soir

Play Episode Listen Later Jan 7, 2023 15:43


Nouvelle série consacrée aux Lettres de mon moulin d'Alphonse Daudet. Premier épisode : je vous propose de commencer dans un vallon, dans les fraiches montagnes nocturnes des monts provençaux, avec la chèvre de Monsieur Seguin. Musique tirée de l'opéra Thaïs de Jules Massenet. Un grand merci aux personnes qui me suivent et m'encouragent ! N'hésitez pas à découvrir du contenu inédit sur ma page Tipeee : https://fr.tipeee.com/les-contes-du-soir/ Les Contes du soir est à écouter sur les principales plateformes de podcast : iTunes : http://apple.co/36pTf4B Spotify : http://spoti.fi/3kY5k4T Deezer : http://bit.ly/2LK3PLz Et à suivre sur les réseaux sociaux : YouTube : https://bit.ly/325dUau Instagram https://bit.ly/3n3DrKz Facebook : https://bit.ly/31cOyHJ

C'est pas du vent
Monsieur le président, le GIEC l'a prédit depuis 1990

C'est pas du vent

Play Episode Listen Later Jan 6, 2023 48:30


Quand pour ses vœux, le président français Emmanuel Macron s'interroge sur « Qui aurait pu prédire la crise climatique ? », nous nous disons qu'il est une fois plus urgent de faire de la pédagogie. Alors nous avons sollicité des scientifiques qui ont participé au 6e rapport du GIEC, un historien, un docteur en sciences de l'environnement et un romancier pour tenter de faire passer le message : le changement climatique est en cours à cause des activités humaines et il n'est pas prêt de s'arrêter. Invités :  Valérie Masson-Delmotte, paléoclimatologue française, directrice de recherche au CEA et coprésidente du groupe nᵒ 1 du GIEC Christophe Cassou, directeur de recherche au CNRS au laboratoire Climat Environnement Couplage et Incertitude du Cerfacs, co-auteur du 6e rapport du GIEC Laurent Testot, spécialiste d'histoire globale, journaliste scientifique et Nathanaël Wallenhorst, docteur en sciences de l'environnement, co-auteurs de Vortex publié chez Payot Thomas Bronnec, journaliste, documentariste et auteur de Collapsus, série noire, Gallimard

C'est pas du vent
Monsieur le président, le GIEC l'a prédit depuis 1990

C'est pas du vent

Play Episode Listen Later Jan 6, 2023 48:30


Quand pour ses vœux, le président français Emmanuel Macron s'interroge sur « Qui aurait pu prédire la crise climatique ? », nous nous disons qu'il est une fois plus urgent de faire de la pédagogie. Alors nous avons sollicité des scientifiques qui ont participé au 6e rapport du GIEC, un historien, un docteur en sciences de l'environnement et un romancier pour tenter de faire passer le message : le changement climatique est en cours à cause des activités humaines et il n'est pas prêt de s'arrêter. Invités :  Valérie Masson-Delmotte, paléoclimatologue française, directrice de recherche au CEA et coprésidente du groupe nᵒ 1 du GIEC Christophe Cassou, directeur de recherche au CNRS au laboratoire Climat Environnement Couplage et Incertitude du Cerfacs, co-auteur du 6e rapport du GIEC Laurent Testot, spécialiste d'histoire globale, journaliste scientifique et Nathanaël Wallenhorst, docteur en sciences de l'environnement, co-auteurs de Vortex publié chez Payot Thomas Bronnec, journaliste, documentariste et auteur de Collapsus, série noire, Gallimard

Bercoff dans tous ses états
Bercoff dans tous ses états - Francis Lalanne présente son pamphlet / La truculente révélation de Roselyne Bachelot sur Notre-Dame de Paris

Bercoff dans tous ses états

Play Episode Listen Later Jan 6, 2023


Francis Lalanne présente son pamphlet "Mise en demeure à Monsieur le Président de la République française" Selon Roselyne Bachelot, Brigitte Macron souhaitait remplacer la flèche de Notre-Dame par un "geste architectural" en forme de sexe [...]

Affaires sensibles
Monsieur Joseph, l'ambigu ou le chiffonnier milliardaire

Affaires sensibles

Play Episode Listen Later Jan 4, 2023 55:16


durée : 00:55:16 - Affaires sensibles - par : Fabrice Drouelle, Franck COGNARD - Aujourd'hui dans Affaires Sensibles, la trajectoire d'un petit chiffonnier juif devenu milliardaire sous l'Occupation avant de finir salaud national : Joseph Joanovici. - réalisé par : Helene Bizieau

Daf Yummy
Daf Yummy épisode 760. Nedarim 71 : Monsieur Sylvestre. Marre des vegans !

Daf Yummy

Play Episode Listen Later Jan 3, 2023 16:57


Daf Yummy épisode 760. Nedarim 71 : Monsieur Sylvestre. Marre des vegans ! by Myriam Ackermann Sommer

Rock in Chaire
émission RIC du 01 01 2023

Rock in Chaire

Play Episode Listen Later Jan 3, 2023 94:28


Le Rock in chaire est une machine à partager les enthousiasmes musicaux et mélodiques de son animateur Monsieur roud. Du rock (indépendant, oui je sais, ce mot ne veut plus rien dire) bien sûr, de la pop, de la soul de l'électro. Des chansons venues de France et d'ailleurs. Un grand bazar pour curieux de tous poils !!!!!! Un heure hebdomadaire à écouter, à partager et propager la bonne parole et son credo : « Soyez curieux, c'est un ordre !

Podcast Red Inka + Audio Libros
04.08.37 Los Miserables de Victor Hugo (4ra Parte: El idilio de la calle de Plumet y La epopeya de la calle de Saint-Denis - Libro octavo: Delicias y desconsuelos - Cap 04 Un chusco alimenta en el cua

Podcast Red Inka + Audio Libros

Play Episode Listen Later Jan 2, 2023 16:41


Los Miserables Autor: Víctor Hugo Cuarta Parte: El idilio de la calle de Plumet y La epopeya de la calle de Saint-Denis Libro octavo Delicias y desconsuelos Cap IV : Un chusco alimenta en el cuartel y ladra en jerga. Al día siguiente era 3 de junio, 3 de junio de 1832, fecha que hay que indicar debido a los graves acontecimientos que se cernían por aquellos días sobre el horizonte de París en estado de nubarrones. Al caer la tarde, iba Marius por el mismo camino que la víspera y con los mismos pensamientos embelesados en el corazón cuando divisó entre los árboles del bulevar a Éponine que se le acercaba. Dos días seguidos era demasiado. Dio media vuelta deprisa, salió de bulevar, cambió de itinerario y fue a la calle de Plumet por la calle de Monsieur. Con lo cual, Éponine lo siguió hasta la calle de Plumet, cosa que no había hecho nunca aún. Se había contentado hasta entonces con verlo, cuando pasaba por el bulevar, sin intentar siquiera hacerse la encontradiza. Hasta la víspera no había intentado dirigirle la palabra. Así que Éponine lo siguió sin que él lo sospechase. Lo vio mover el barrote de la verja y colarse en el jardín. —¡Vaya! —dijo—. ¡Si entra en la casa! Se acercó a la verja, palpó los barrotes uno tras otro y encontró con facilidad el que había movido Marius. Susurró a media voz con acento lúgubre: —Ni se te ocurra. Se sentó en el zócalo de la verja, pegada al barrote, como si lo estuviera guardando. Era precisamente el punto donde la verja se unía a la pared de al lado. Había allí una esquina oscura donde Éponine se quedó escondida por completo. Estuvo así más de una hora, sin moverse y sin decir palabra, ensimismada en sus pensamientos. A eso de las diez de la noche, uno de los dos o tres viandantes de la calle de Plumet, un vecino viejo a quien se le había hecho tarde y apretaba el paso en aquel lugar desierto y con mala fama, según pasaba pegado a la verja del jardín, al llegar a la esquina con el muro oyó una voz sorda y amenazadora que decía: —¡Ya no me extraña que venga todas las noches! El viandante paseó la mirada en torno, no vio a nadie, no se atrevió a mirar en el rincón oscuro y le entró mucho miedo. Anduvo aún más deprisa. Hizo bien en apresurarse el viandante aquel porque, muy poco después, seis hombres que caminaban separados y a cierta distancia unos de otros, pegados a la pared, y a quienes se hubiera podido tomar por una patrulla gris, irrumpieron en la calle de Plumet. El primero en llegar a la verja del jardín se detuvo y esperó a los demás; un momento después ya estaban reunidos los seis. Aquellos hombres empezaron a hablar en voz baja. —Es aquical —dijo uno.

Canzone corse
Un ghjornu, una canzona : U Tango di Rosetta - Matteu Maestrini (Live)

Canzone corse

Play Episode Listen Later Jan 2, 2023 7:10


durée : 00:07:10 - Canzone corse - FB RCFM - Si cuntinueghja a seria "In scena" di 'Un ghjornu una canzona", eccu un interpretazione magistrale di "U tango di Rosetta" dà Matteu Maestrini ! "Rosetta si fecia un tango, cun un Monsieur comme il faut..."

Golden Classics Great OTR Shows
Lux Radio Theatre - Monsieur Beaucaire - 062137, episode 138

Golden Classics Great OTR Shows

Play Episode Listen Later Jan 1, 2023 59:57


Lux Radio Theatre, sometimes spelled Lux Radio Theater, a classic radio anthology series, was broadcast on the NBC Blue Network (1934–35) (owned by the National Broadcasting Company, later predecessor of American Broadcasting Company [ABC] in 1943–1945); CBS Radio network (Columbia Broadcasting System) (1935–54), and NBC Radio (1954–55). Initially, the series adapted Broadway plays during its first two seasons before it began adapting films. These hour-long radio programs were performed live before studio audiences. The series became the most popular dramatic anthology series on radio, broadcast for more than 20 years and continued on television as the Lux Video Theatre through most of the 1950s. The primary sponsor of the show was Unilever through its Lux Soap brand. Listen to our radio station Old Time Radio https://link.radioking.com/otradio Listen to other Shows at My Classic Radio https://www.myclassicradio.net/Podcast Service I Recommend https://redcircleinc.grsm.io/entertainmentradio7148 Remember that times have changed, and some shows might not reflect the standards of today's politically correct society. The shows do not necessarily reflect the views, standards, or beliefs of Entertainment Radio

Golden Classics Great OTR Shows
Lux Radio Theatre - Monsieur Beaucaire - 041447, episode 567

Golden Classics Great OTR Shows

Play Episode Listen Later Jan 1, 2023 56:04


Lux Radio Theatre, sometimes spelled Lux Radio Theater, a classic radio anthology series, was broadcast on the NBC Blue Network (1934–35) (owned by the National Broadcasting Company, later predecessor of American Broadcasting Company [ABC] in 1943–1945); CBS Radio network (Columbia Broadcasting System) (1935–54), and NBC Radio (1954–55). Initially, the series adapted Broadway plays during its first two seasons before it began adapting films. These hour-long radio programs were performed live before studio audiences. The series became the most popular dramatic anthology series on radio, broadcast for more than 20 years and continued on television as the Lux Video Theatre through most of the 1950s. The primary sponsor of the show was Unilever through its Lux Soap brand. Listen to our radio station Old Time Radio https://link.radioking.com/otradio Listen to other Shows at My Classic Radio https://www.myclassicradio.net/ Podcast Service I Recommend https://redcircleinc.grsm.io/entertainmentradio7148 Remember that times have changed, and some shows might not reflect the standards of today's politically correct society. The shows do not necessarily reflect the views, standards, or beliefs of Entertainment Radio

Invité Afrique
Abedi Pelé: «J'ai beaucoup entendu parler de Pelé au Ghana, avant de le rencontrer à New York»

Invité Afrique

Play Episode Listen Later Dec 30, 2022 5:00


La mort du roi Pelé a ému toute la planète football, mais pas que. Qu'on soit amateur ou non, le nom du Brésilien, décédé le 29 décembre à l'âge de 82 ans à São Paulo, résonnait forcément. Et particulièrement pour certains acteurs du foot africain, proches de l'icône. C'est le cas d'Abedi Pelé. Né Abedi Ayew, mais surnommé tout petit « Pelé » quand il jouait au foot dans les faubourgs d'Accra, l'ancien international ghanéen, qui a remporté la Ligue des champions avec l'Olympique de Marseille en 1993, avait rencontré Pelé lors du tirage au sort de la Coupe du monde 1994 aux États-Unis. On vient d'apprendre la disparition du « Roi » Pelé. Le Brésilien qui est mort le soir du jeudi 29 décembre 2022 à Sao Paulo, au Brésil. Quelle est votre réaction, vous qui portez son nom en surnom ? Moi, personnellement, ça m'a bouleversé, parce que c'est quelqu'un que je connais très bien. Le « Roi » Pelé, je le connais, on s'est rencontré à New York, Madison Square Garden, puisqu'on a fait les tirages au sort ensemble. En 1994, la Coupe du monde est en Amérique. Puis, on s'est rencontré à la FIFA plusieurs fois. Il était dans beaucoup de commissions de la FIFA. Je le connais très, très bien. On a quelqu'un qui est le « Roi », quelqu'un que je respecte beaucoup, parce que j'ai son nom. Je regardais quelques vidéos à l'époque de lui, même si c'était en noir et blanc. J'ai gardé une certaine image de lui. Ça m'a vraiment touché. Justement, votre surnom, vous l'avez acquis dans les rues d'Accra, quand vous jouiez petit au ballon, il me semble. Voilà, c'était un symbole, une référence mondiale, déjà, Pelé. Quand on jouait bien au foot dans n'importe quelle capitale africaine, on se faisait surnommer « Pelé », c'est ça ? (Rires) Eh bien, c'est ça, exactement ! J'étais peut-être entre 7 et 10 ans. Je jouais dans le petit coin, à l'époque, déjà quand joue quelqu'un m'appelle… Surtout les gens plus vieux, qui connaissent le nom Pelé ! Ce sont eux qui m'appellent Pelé. Et même mes coéquipiers m'appelaient Pelé, sans savoir qui est Pelé ! Et nous tous, on ne savait pas… Après, un jour, il y a un grand Monsieur qui nous dit : « Vous, vous dites le nom de Pelé, mais vous ne le connaissez pas… ». On lui a dit : « Nous, on ne le connaît pas… Mais c'est le plus grand joueur du monde ! » Et après, en grandissant, on a commencé à apprendre beaucoup sur lui. Et puis, un cadeau, l'année 94, où on s'est rencontré en Amérique, où on a beaucoup, beaucoup parlé de football. Il me dit qu'il me regarde beaucoup, sur les chaînes françaises, et tout ça… Il sait qui je suis. Alors ça m'a vraiment, vraiment fait plaisir Vous disiez que vous l'aviez rencontré à plusieurs reprises. Des rencontres forcément très, très marquantes. C'était un homme chaleureux, c'était un homme qui mettait à l'aise ? Ah non, mais c'est vraiment quelqu'un qui est respectueux. Et puis, tous, on errait dans la salle de la FIFA où on faisait des réunions, comme ça. Et puis il rentre à la fin, et nous tous, on reste debout, pour saluer le plus grand. Et ça, ça ne disparaît pas dans ma tête. C'est comme une petite photo devant moi. C'était un homme qui était aussi assez lié au continent africain. Il était déjà venu notamment jouer des matchs au Congo-Brazzaville, au Gabon. Vous, au Ghana, on vous appelle les Brésiliens de l'Afrique… Donc forcément, il y a des liens avec Pelé ? Oui ! Il y a un peu de lien, mais à l'époque je crois que je ne suis peut-être pas né, ou je suis très petit, on m'a dit qu'il était venu au Ghana, avec son équipe de Santos. Le Brésil, ils sont venus au Ghana, ils ont fait un match amical. À l'époque, le Ghana s'appelle le Gold Coast (Côte-de-l'Or). Et vous disiez en début d'interview qu'avec vos amis, quand vous étiez petits à Accra, vous vous surnommiez Pelé sans même l'avoir vu jouer, sans même savoir qui c'était. Mais même quand on ne le connaissait pas, tout le monde connaissait Pelé sur le continent africain ? Bien sûr ! Mais c'est le « Roi ». Tu n'as pas besoin de connaître, tu as juste besoin d'entendre le nom, et puis tu sais qui c'est ! C'est ça la force qui l'a amené dans le football mondial. C'est celui qui a fait que le football est devenu ce qu'il est aujourd'hui. Et pour terminer, pour rendre un dernier hommage au « Roi » Pelé, si vous deviez garder une image, un souvenir, que ça soit en tant que joueur, ou dans vos rencontres aujourd'hui, qu'est-ce que ça serait ? Vraiment, c'était une grande chose pour moi de l'avoir devant moi. Et puis surtout, il y a une photo que j'avais de France Football, je crois que si vous voulez chercher, il m'a retenu dans son bras, comme son enfant. Vraiment, ça je n'oublie pas ! Le jour où il m'a fait ça…. C'était en 94 hein ! On était allé faire les tirages en Amérique. ► À lire aussi : Pelé et le football africain, un mélange de respect et d'admiration

FG MIXES | HOUSE
CLUB FG : MONSIEUR BART

FG MIXES | HOUSE

Play Episode Listen Later Dec 23, 2022 60:07


Revivez le club FG de Monsieur Bart du dimanche 18 décembre 2022 

Radio Maria France
2022-12-15 Interview sur le spectacle "Monsieur le Curé fait sa crise"

Radio Maria France

Play Episode Listen Later Dec 23, 2022 34:45


Avec Reynold de Guényveau

Le jazz sur France Musique
En mouvement : Angel Bat Dawid, Monsieur Mâlâ, Martial Solal, Lionel Hampton et d'autres

Le jazz sur France Musique

Play Episode Listen Later Dec 22, 2022 59:20


durée : 00:59:20 - En mouvement - par : Nathalie Piolé -

Un jour dans le monde
L'impossible Monsieur Musk

Un jour dans le monde

Play Episode Listen Later Dec 21, 2022 41:43


durée : 00:41:43 - Un jour dans le monde - Elon Musk a annoncé ce mercredi 21 décembre son retrait de la direction de Twitter. Un personnage qui a montré depuis son rachat du réseau social combien il est imprévisible, inquiétant voire dangereux. Décryptage avec Olivier Lascar, auteur d'Enquête sur Elon Musk l'homme qui défie la science.

Invité Afrique
M23 en RDC: le fait que la France «condamne» publiquement le Rwanda «doit entraîner des conséquences»

Invité Afrique

Play Episode Listen Later Dec 21, 2022 11:42


Dans un communiqué diffusé lundi, la France « condamne » le soutien que le Rwanda apporte aux rebelles du M23 dans l'est de la République démocratique du Congo. Pour la RDC, c'est un succès diplomatique. Mais le président Félix Tshisekedi veut encore pousser son avantage. Patrick Muyaya, ministre congolais de la Communication et des Médias et porte-parole du gouvernement de Kinshasa, est l'invité de RFI.   RFI : Patrick Muyaya, quelle est votre réaction à la décision de la France de condamner formellement le soutien du Rwanda aux rebelles du M23 ? Patrick Muyaya: Nous saluons évidemment cette décision de la France. Nous aurions voulu que cela arrive plus tôt. Cela aurait peut-être permis d'éviter certaines situations malheureuses sur le terrain, mais maintenant nous espérons que la France ira plus loin, pour que finalement le Rwanda respecte sa part de responsabilité pour le retour de la paix dans cette partie de la République démocratique du Congo. Vous auriez aimé que cela arrive plus tôt. Depuis l'accord entre Emmanuel Macron et Paul Kagame en 2018 pour la désignation de la ministre rwandaise Louise Mushikiwabo à la tête de la francophonie, il y avait, c'est vrai, une vraie complicité franco-rwandaise. Est-ce que le communiqué français de ce 19 décembre est un tournant pour vous ? Peut-être que la France, qui était aussi dans une forme de médiation entre la République démocratique du Congo et le Rwanda, ne pouvait pas, diplomatiquement, prendre une décision aussi ouverte. Mais je crois que le fait que la France le dise publiquement aujourd'hui doit entraîner forcément des conséquences, à commencer par le retrait du M23 de tous les territoires occupés en République démocratique du Congo. Il est établi que le Rwanda est un pays qui agresse la République démocratique du Congo. Cela devrait être aussi pris en compte dans les relations franco-rwandaises. Alors par ailleurs, c'était hier à l'ONU, le Conseil de sécurité vient de lever tous les obstacles administratifs à la vente d'armes à votre pays, notamment cette obligation pour les vendeurs d'armes de s'identifier auprès des Nations unies. Quelle est votre réaction ? Pour nous, c'est une injustice réparée, c'est une bataille gagnée, parce que ces régimes de notification paraissaient, à nos yeux, aux yeux des Congolais, comme un mécanisme qui ne pouvait pas nous permettre d'avoir tous les moyens pour assurer la défense de notre territoire. Et donc nous considérons que c'est un pas significatif, qui nous permettra de défendre notre territoire, principalement dans sa partie est. Est-ce que vous sentez, depuis quelques jours, un déclic international en votre faveur ? Évidemment, ce déclic aurait pu arriver plus tôt, parce que, comme vous le savez, nous avons sorti, publié un livre blanc qui répertorie tous les crimes commis en République démocratique du Congo, et tous les services de sécurité étrangers étaient au courant, notamment, vous avez suivi les rapports du groupe d'experts qui a fuité il y a quelques mois. Ça veut dire que tout le monde savait que le mal se produisait à l'est, mais que personne n'en parlait. Donc aujourd'hui, que tout le monde en parle publiquement, ça nous réjouit. La prochaine étape pour nous en tout cas : condamnation, sanction, justice, réparation. Parce que nous pensons, cette fois-ci, que la composante judiciaire est une garantie qui pourra nous permettre de ne plus voir se répéter ces cycles de violences dans l'est de la République démocratique du Congo. Voilà six mois, Monsieur le ministre, que le M23 opère sur votre territoire. Ce n'est que maintenant, en effet, que la communauté internationale commence à se mobiliser. Mais pourquoi tant de passivité, est-ce qu'il y a des causes externes à la sous-région ? Écoutez, comme on dit, mieux vaut tard que jamais. Nous espérons que, cette fois-ci, au-delà des mots, il y a des actes qui seront posés pour mettre plus de pression sur le Rwanda pour que la paix puisse revenir dans cette partie du pays. C'est cela le plus important. Est-ce que la guerre en Ukraine n'a pas occulté la guerre au Congo ? Sans doute, mais la situation en République démocratique du Congo, elle est même comme un conflit oublié. Au-delà du nombre de morts, qui rivalise aujourd'hui avec le nombre de morts de la Seconde Guerre mondiale. Aujourd'hui, notre plaidoyer consiste simplement à ce que les populations congolaises qui sont victimes, vous avez suivi le massacre de Kishishe, de ces horreurs, méritent aussi la solidarité de la communauté internationale. Toutes, que ce soient les Ukrainiens ou les Congolais, toutes sont des vies humaines, qui méritent une compassion, qui méritent une action plus grande pour être sûr que les populations déplacées rejoignent leurs familles, et pour éviter tout risque d'épidémie et autres conséquences désastreuses. À Luanda au mois de juillet, à New York au mois de septembre, le président Tshisekedi a accepté de serrer la main du président Kagame devant les photographes, et ce n'est que le mois dernier, au sommet de la francophonie, à Djerba, que les autorités congolaises ont dit stop, fini les photos avec le président rwandais. Est-ce que vous-même, gouvernement congolais, vous n'avez pas manqué d'un peu de fermeté ces derniers mois ? Écoutez, il faut regarder le président Tshisekedi depuis son arrivée à la tête de la République démocratique du Congo, il avait fait le choix clair de construire la paix. Nous n'avons pas oublié le passé, qui est pourtant difficile avec les pays limitrophes, mais on a pensé qu'on pouvait ouvrir un chapitre nouveau. Vous avez vu l'éruption du Nyiragongo en mai 2021 nous rappeler que nous sommes voisins et que nous devons continuer à collaborer. Mais l'attitude du président Kagame aujourd'hui ne nous permet plus d'entretenir le même rapport, parce qu'on ne peut pas s'imaginer une telle insensibilité face à un tel torrent de pleurs, de violences commises sur des populations innocentes. Je reviens encore sur le massacre de Kishishe qui a été commis dans des conditions horribles. Je ne pense pas que nous pourrons continuer à nous serrer la main lorsque nous avons en face de nous quelqu'un qui ne veut pas que vous puissiez vivre en paix finalement, y compris avec les voisins rwandais. Vous parlez du massacre de Kishishe. Fin novembre à Kishishe, dans cette localité du Nord-Kivu, les rebelles du M23 sont accusés d'avoir massacré au moins 131 civils. Est-ce que c'est cela, le déclic, sur la scène internationale ? Ça serait dommage que le déclic vienne après un tel massacre horrible, et pourtant, il y a des signaux d'alerte qui ont déjà été donnés. Mais comme dit tout à l'heure : à quelque chose, malheur est bon. Nous, aujourd'hui ce que nous voulons, c'est la justice pour les âmes qui ont été perdues. Nous voulons que les enquêteurs puissent avoir accès à Kishishe, pour savoir véritablement ce qu'il s'est passé. Nous voulons travailler pour donner des sépultures à ces compatriotes qui ont perdu la vie injustement dans l'est de la République démocratique du Congo. Alors, le M23 commet des crimes, dans votre pays, mais les FDLR également. Le président Kagame n'a-t-il pas raison de souligner que la présence de ces Hutus rwandais FDLR sur votre territoire reste une vraie menace pour le Rwanda ? Écoutez, il est évident que les FDLR constituent d'abord un problème de sécurité pour nos compatriotes. Les FDLR tuent des Congolais, rançonnent des Congolais. Deuxièmement, les forces négatives, toutes, doivent être éradiquées. Les FDLR, ce sont des forces étrangères, qui doivent être éradiquées. Je dois rappeler que, dans le livre blanc que nous avons publié, nous sommes revenus sur toutes les fois où nous les avons combattus. Aujourd'hui, il existe des résidus des forces FDLR que nous devons tous combattre, mais cela ne devrait justifier en rien l'attitude naturellement belliciste du Rwanda qui va aujourd'hui commettre des massacres sous prétexte de combattre les FDLR. Les motivations sont économiques, nous le savons. Il n'y a aucune raison qui justifie l'attitude belliqueuse du président Kagame dès lors qu'à Nairobi, nous avions convenu d'un schéma qui devait permettre de combattre nos groupes armés à la fois locaux et étrangers, y compris les FDLR. Alors, on l'a dit : depuis ce lundi, la France condamne le soutien rwandais au M23, mais elle affirme en même temps vouloir parler à tout le monde, y compris avec le Rwanda, pour trouver une solution. « On ne bâtira pas une paix durable sans le Rwanda », précise à Kinshasa la secrétaire d'État française Chrysoula Zacharopoulou, qui est en visite dans votre pays. Est-ce que vous êtes d'accord avec elle ? Évidemment, nous sommes d'accord. Parce que, quoiqu'il arrive, le Rwanda restera toujours voisin de la République démocratique du Congo. Aujourd'hui, nous avons répondu à tous les rendez-vous pour la paix : à New York, à Luanda, à Nairobi, à Washington, à Charm el-Cheikh. Partout, nous y allons, il faut que le Rwanda commence par respecter ses engagements, parce que c'est le Rwanda qui est responsable du M23. Nous espérons que, cette fois-ci, ils pourront agir, et agir vite pour éviter d'autres drames. Donc, vous attendez beaucoup peut-être d'une prochaine réunion du processus de Luanda. On parle d'un sommet à Bujumbura avant la fin de l'année ? Aujourd'hui, ce que nous attendons, c'est le retrait du M23. Les rencontres, il y en aura sûrement en janvier au niveau des chefs d'État. Aujourd'hui, nous attendons de voir le processus de retrait commencer, parce qu'il ne sert à rien de se rencontrer s'il n'y a pas d'évolution concrète sur le terrain. Donc, d'abord le retrait, et ensuite la rencontre ? Nous ne conditionnons pas la rencontre des chefs d'État par le retrait, sinon nous n'en aurions pas eu. Depuis juillet, nous sommes engagés dans différentes discussions avec le Rwanda, mais il n'y a pas eu de respect de ce qui avait été convenu. Donc aujourd'hui, nous voulons être sûrs que tous les acteurs qui soient impliqués dans la paix, nous voulons qu'ils jouent le rôle qui est le leur dans le cadre des mécanismes qui ont été clairement définis. Et pas de rencontre entre chefs d'État avant le 31 décembre ? Pas à ma connaissance, non. Depuis près de deux mois, Monsieur le ministre, un contingent kényan est arrivé à Goma dans le cadre d'une force est-africaine. Qu'est-ce que vous répondez à vos opposants congolais, comme Martin Fayulu, qui dit que cette force n'a rien à faire à Goma, car le Congo n'est pas un pays de l'Afrique de l'Est, et à l'opposant Moïse Katumbi, qui dit que les Congolais n'ont pas confiance dans des forces étrangères ? Bon écoutez, il y a ceux qui font de la politique-politicienne. Il y a nous qui avons la boussole, la gestion quotidienne du pays. Aujourd'hui, les questions sécuritaires sont des questions qui se gèrent avec les autres, s'il faut parler, par exemple, du cas des ADF. Aujourd'hui, si la République démocratique du Congo a adhéré à la Communauté de l'Afrique de l'Est, c'est parce que la RDC a un rôle central qu'elle doit jouer dans la région, il ne faut pas oublier que notre adhésion à la Communauté de l'Afrique de l'Est a relancé le processus politique. Aujourd'hui, au moment où nous faisons cette interview, les groupes armés de la République démocratique du Congo, qui étaient à Nairobi sous les auspices du président Kenyatta, se sont engagés pour la paix, et j'ai entendu que vous aviez parlé des candidats – de toute façon, des candidats, on en aura beaucoup – aujourd'hui, la principale question, c'est d'être en mesure de pointer le Rwanda, et je n'ai pas entendu cela de Moïse Katumbi. Alors, en effet, nous sommes déjà en pré-campagne électorale - la présidentielle est dans un an – et que répondez-vous à l'opposition qui dit qu'on n'arrivera pas à tenir les délais du 20 décembre 2023, car on ne pourra jamais enrôler toute la population congolaise en 3 mois ? D'abord, la commission électorale nationale indépendante a publié un calendrier en même temps qu'elle a fait part de certaines contraintes. Il y a, évidemment, des contraintes financières pour lesquelles le gouvernement va faire sa part, et nous faisons notre part. Il y a, d'autre part, des contraintes sécuritaires, nous travaillons, y compris diplomatiquement et nous pensons pouvoir y arriver. Et pour ce qui concerne en tout cas le gouvernement, nous tiendrons nos engagements pour que ces élections se tiennent dans les délais, parce que nous avons eu déjà des exemples de glissement. Nous ne pensons pas que le glissement serait une bonne chose, alors que nous, nous voulons consolider notre processus électoral. Et c'est cela, aujourd'hui, l'interpellation qui doit être faite à toute la classe politique : d'accompagner le processus d'enrôlement, qui commence déjà ce 24 décembre. Je pense que le président de la République procédera au lancement à partir de la province de l'Équateur. Et cela va aller dans toutes les aires opérationnelles. On dit que ça ne sera pas possible d'enrôler, mais aujourd'hui, Monsieur Boisbouvier, vous savez qu'il y a des moyens technologiques qui permettent de faire un peu plus vite certaines choses. Nous, nous sommes optimistes, nous ferons notre part pour que ces élections se tiennent dans les délais. C'est ici aussi le lieu de rappeler encore au Rwanda de cesser le soutien aux M23, pour nous permettre, contrairement à eux, de faire des élections libres et transparentes avec des compatriotes de ce pays, qui pourront aussi voter. Des élections « libres et transparentes », contrairement au Rwanda, dites-vous ? Évidemment.

InterNational
L'impossible Monsieur Musk

InterNational

Play Episode Listen Later Dec 21, 2022 41:43


durée : 00:41:43 - Un jour dans le monde - Elon Musk a annoncé ce mercredi 21 décembre son retrait de la direction de Twitter. Un personnage qui a montré depuis son rachat du réseau social combien il est imprévisible, inquiétant voire dangereux. Décryptage avec Olivier Lascar, auteur d'Enquête sur Elon Musk l'homme qui défie la science.

The Mr. Mike Podcast: Wrong Answers Only
Interview with Monsieur Steve

The Mr. Mike Podcast: Wrong Answers Only

Play Episode Listen Later Dec 19, 2022 44:34


Bienvenue au podcast de M. Mike: Mauvaises réponses seulement, avec des invités spéciaux Monsieur Steve! Monsieur Steve is a French teacher from Toronto, Ontario, Canada. Welcome to The Mr. Mike Podcast: Wrong Answers Only, with special guest Monsieur Steve! He took his love for teaching and brought his energy to YouTube during the pandemic and created a channel to help teach young children French while having fun! His YouTube channel has over 13 thousand subscribers. In this episode, we talk about his career, teaching content creation, and mental health. Enjoy!

Golden Classics Great OTR Shows
Family Theater 54-11-24 (397) Monsieur Payen

Golden Classics Great OTR Shows

Play Episode Listen Later Dec 19, 2022 30:02


Family Theater was a dramatic anthology radio show which aired on the Mutual Broadcasting System in the United States from February 13, 1947, to September 11, 1957. The show was produced by Family Theater Productions, a film and radio studio extension of the Family Rosary Crusade founded by the Holy Cross Priest, Father Patrick Peyton, CSC, to promote family prayer. The motto of these Holy Cross Family Ministries is, "The family that prays together, stays together." The program had no commercial sponsor, yet Father Peyton, CSC arranged for many of Hollywood's stars in film and radio at the time to appear. In its ten-year run, well-known actors, and actresses, including James Stewart, Bob Hope, Lucille Ball, Raymond Burr, Jane Wyatt, Charlton Heston, Bing Crosby, Jack Benny, Gene Kelly, William Shatner, and Chuck Connors, appeared as announcers, narrators, or stars. A total of 540 episodes were produced. The program featured not only religious stories but half-hour adaptations of literary works such as A Tale of Two Cities, Moby-Dick and Don Quixote Listen to our radio station Old Time Radio https://link.radioking.com/otradio Listen to other Shows at My Classic Radio https://www.myclassicradio.net/ Podcast Service I Recommend https://redcircleinc.grsm.io/entertainmentradio7148 Remember that times have changed, and some shows might not reflect the standards of today's politically correct society. The shows do not necessarily reflect the views, standards, or beliefs of Entertainment Radio

Affaires sensibles
Monsieur Klein, la blessure d'Alain Delon

Affaires sensibles

Play Episode Listen Later Dec 19, 2022 53:40


durée : 00:53:40 - Affaires sensibles - par : Fabrice Drouelle - Aujourd'hui dans "Affaires Sensibles", l'histoire d'un grand film français, "Monsieur Klein", sorti sur les écrans en 1976. Monsieur Klein, c'est Alain Delon à l'écran. C'est aussi Delon à la production.

Le journal RTL
L'HISTOIRE QUI RÉVEILLE - Quand Griezmann joue au ballon ... ovale

Le journal RTL

Play Episode Listen Later Dec 19, 2022 1:48


Le footballeur aura marqué le Mondial au Qatar mais il sait taquiner un autre type de ballon ! Certains l'ont surnommé Monsieur 100% après des matchs de Coupe du monde où on ne voyait que lui. Non seulement Grizou occupe 100% des terrains mais on a l'impression qu'il est 100% sport ... car après le ballon rond, on l'a vu exceller au ballon ovale ! Une vidéo fait le buzz sur les réseaux sociaux où on le voit à l'entraînement des Bleus au Qatar la semaine dernière. Dans les mains, un ballon de rugby et voilà Antoine Griezmann en train de faire des vrillées.

Choses à Savoir VOYAGE
Kasher, Végétarien, Hindou…Que savoir pour adapter son menu ?

Choses à Savoir VOYAGE

Play Episode Listen Later Dec 13, 2022 3:07


Vous allez recevoir des gens qui vous sont chers et en recevant les réponses aux invitations. Vous vous rendez compte que vous allez recevoir une personne végétarienne, un juif et un hindou à table. Cette phrase qui sonne comme le début d'une blague a de quoi faire couler des sueurs froides aux hôtes peu préparés. Voici donc un petit guide rapide et pratique pour recevoir des personnes de culture ou de confession différente du Français moyen. Je vais évidemment résumer dans les grandes lignes, je compte sur vous pour aller chercher des compléments d'information. On commence par le Halal. Halal, ça veut dire licite, légal, autorisé. Est Halal toute viande qui sera tuée selon le respect des traditions musulmanes. La dabiba. Attention que certaines viandes ne pourront jamais être Halal, l'exemple le plus connu étant le porc. Les poissons à écaille et les crevettes sont autorisés et tous les autres produits de la mer sont interdits. L'alcool est également interdit. De même que certains additifs comme la gélatine qui est extraite du porc. Donc pas de Filet pur de porc au champagne ou de pana cotta. Pas de scampis au cognac ou encore de bonbons. Pour Manger Kasher, mot voulant dire convenable, il faut aussi que la viande soit abattue selon un rituel précis. Le porc, entre autres, est toujours interdit autant que l'alcool, le sang, les fruits de mer et certains poissons mais pas tous. Plus subtil, on ne mélange pas les produits laitiers et la viande dans le même plat. Prudence, donc car la cuisine européenne en est très friande. Donc pas de canard au sang, pas d'escalope de veau à la crème ou encore de mini croque Monsieur en apéritif. La Kasheroute est évidemment plus complexe et plus riche que ça, mais vous avez les grandes lignes. Pour les végétariens, on a fait un épisode complet sur le sujet. Rappelez vous juste qu'ils ne mangent pas ce qui a un anus. Donc aucun animal, aucun. Les végétariens ne cherchent à priori pas à émuler ou imiter un repas carné. Il ne faut jamais au grand jamais tomber dans la facilité et remplacer la viande par un burger végétarien premier prix, croyez moi c'est vexant. Et pour finir, on a le cliché de l'interdiction de la viande bovine avec les Hindous et c'est tout à fait vrai mais sachez que 85% des hindous sont végétariens. Notez toutefois qu'ils considèrent les œufs comme interdits. Deux choix s'offrent à vous, proposer une option ou tenter l'uniformité. Cela peut paraître démotivant au demeurant mais vous allez voir que c'est au final un exercice stimulant et satisfaisant.  Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise solution et si tout le monde met un peu d'eau dans son vin, tout se passera bien. Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

Les Nuits de France Culture
Quand Edward G. Robinson incarnait Monsieur Jourdain dans "Le Bourgeois Gentilhomme"

Les Nuits de France Culture

Play Episode Listen Later Dec 11, 2022 4:00


durée : 00:04:00 - Les Nuits de France Culture - par : Albane Penaranda - Quand Edward G. Robinson incarnait Monsieur Jourdain dans "Le Bourgeois Gentilhomme"

Affaires classées France Bleu Béarn
L'affaire René Carniaux - Devoir conjugal, l'Intégrale

Affaires classées France Bleu Béarn

Play Episode Listen Later Dec 10, 2022 8:47


durée : 00:08:47 - Affaires classées - Le 2 août 1946, Georgette s'unit en mariage avec René Carniaux devant Monsieur le maire du village d'Agnos. Le couple part s'installer à Paris mais six semaines plus tard, la jeune femme est découverte étranglée. Qui a tué Georgette Lascabes ?

Rendez-vous avec X
Dag Hammarskjöld dit Monsieur H

Rendez-vous avec X

Play Episode Listen Later Dec 10, 2022 39:03


durée : 00:39:03 - Rendez-vous avec X... - Ce soir là, Monsieur X m'a dit d'emblée. Je voudrais vous raconter l'histoire d'un homme honnête. Ça vous intéresse ? Pouvais je dire non, même si je sais malheureusement que l'honnêteté éveille rarement la curiosité. - réalisé par : Michèle BILLOUD

InterNational
Le passeport de Monsieur Nansen

InterNational

Play Episode Listen Later Dec 9, 2022 4:09


durée : 00:04:09 - Chroniques littorales de José-Manuel Lamarque - par : Jose Manuel Lamarque - Sportif, explorateur, diplomate, Prix Nobel de la Paix, Fridtjof Wedel-Jarlsberg Nansen fut avant tout un humaniste...

Curious Creatures
Simone Marie Butler Pt. 2: All the Isms and Schisms

Curious Creatures

Play Episode Listen Later Dec 8, 2022 29:10


The Isms Cometh! Budgie and The iconic Slits - Holly Johnson as a bad-ass-bass-player! 8th notes on the floortom - how LOW can you GO?)Don't lose it - let your individuality flow. Simone cites Motown's James Lee Emerson, Blockheads' Norman Watt RoyAnd our old pal Simon Gallup as bass mentors.Plays like Poetry!Lol says Budgie is drums, Budgie says Lol is Drums, Lol says Bidgie is drims, Badgie sees Lil is Drams!Poetry like Pottery!Budgie in London's China Town for Choco glasses and salad bowls.You don't have to be, crazy but it helps if you are.Lol had the loudest Chinese cymbal ever, from Ray Man's of LondonBudgie had the 2nd loudest and Singing Bowls, also from Ray Man's of London!Jimmy Page told Pearl you're too loud (He should know!) Potty like Putty!Lol hears Simon perfectly for the first time on Reflections!Gary Numan and subtitles on TV?Tommy Lee and Lol friends from yesteryear.Bro rate for LXB and a Shit load of drums Simone sat Monsieur le Birdie? Tommy Lee's Gong! What is it about Tommy's gong? - (We still love Mike Oldfield's Tubular Bell) Budgie drums and has all the accents too - (They're Regional accents - Voice over Vocation calling)Baby Jane's in Acapulco - Simone's going down to Rio! - (well Mexico… not far)Simone says, if not for music it would be art – (Loves sound as healer and sign language) Lol digs Therapy in the Integratron. Budgie digs The Neon Graveyard in Vegas!Trippy and Psychedelic Newcastle and it's neon bridge! The Fog on the Tyne is all mine all mine – (so good we said it twice)Didn't we have a lovely time in the white hills - white hills, what white hills?What about Daevid Allen's Gong?With Respect: James Lee Emerson - Motown's Bass Master. (29 January 1936 – 2 August 1983)CONNECT WITH US:Curious Creatures:Website: https://curiouscreaturespodcast.comFacebook: @CuriousCreaturesOfficialTwitter: @curecreaturesInstagram: @CuriousCreaturesOfficialLol Tolhurst: Website: https://loltolhurst.comFacebook: @officialloltolhurst Twitter: @LolTolhurst Instagram: @lol.tolhurst Budgie: Facebook: @budgieofficial Twitter: @TuWhit2whooInstagram: @budgie646Simone Butler:Facebook: @simonemariebutlerTwitter: @Simonemarie4Instagram: @simonembutler Curious Creatures is a partner of the Double Elvis podcast network. For more of the best music storytelling follow @DoubleElvis on Instagram or search Double Elvis in your podcast app.

Code source
Adrien Quatennens, de «Monsieur parfait» à problème principal des Insoumis

Code source

Play Episode Listen Later Dec 5, 2022 21:49


L'avenir politique d'Adrien Quatennens s'écrit aujourd'hui en pointillé. Le coordinateur de La France insoumise était pressenti pour succéder à Jean-Luc Mélenchon à la tête des Insoumis. Mais début septembre, plusieurs médias rapportent qu'une enquête judiciaire est ouverte par le parquet de Lille pour des soupçons de « violences par conjoint », suite à une main courante déposée par l'épouse du député LFI.Le 18 septembre, dans un communiqué, l'élu reconnaît des violences sur son épouse, admet lui avoir « donné une gifle » et annonce se mettre en retrait de ses fonctions. Le 23 novembre, après une plainte déposée contre lui fin septembre, Céline Quatennens formule de nouvelles accusations à son encontre, dénonçant des « violences physiques et morales » qui durent depuis « plusieurs années ».Pour Code source, Pierre Maurer et Julien Duffé, journalistes au service Politique du Parisien, reviennent sur l'affaire Quatennens et le parcours politique du député LFI.Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo, Emma Jacob et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian - Archives : LCP, INA, CNews, France Tv. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Debout les copains !
Les amours de Marie-Joséphine de Savoie

Debout les copains !

Play Episode Listen Later Dec 2, 2022 8:23


Dans Historiquement Vôtre, Clémentine Portier-Kaltenbach vous raconte les amours interdites de Marie-Joséphine de Savoie (1753-1810). Belle-sœur du roi Louis XVI, Marie-Joséphine de Savoie conclut un mariage sans amour avec Monsieur, futur Louis XVIII. Jugée laide et sans esprit, elle est isolée à la cour de Versailles. Mais en 1785, Madame vit la plus belle rencontre de sa vie. Elle tombe follement amoureuse de sa nouvelle lectrice, Madame de Gourbillon. Contraintes à la séparation après des mois de passion, les deux femmes ne cesseront jamais de s'écrire.

ActuElles
L'argent dans le couple : pots de yaourts vides pour madame, voiture pour monsieur

ActuElles

Play Episode Listen Later Dec 2, 2022 11:48


Comment le couple appauvrit la femme : c'est le thème du dernier livre de l'essayiste féministe Titiou Lecoq. Après avoir travaillé sur le corps et les violences faites aux femmes, elle se pose la question des finances : et si, contre intuitivement, vivre à deux ne profitait pas vraiment aux femmes ?

La Maison de la Poésie
Monsieur Proust par Marianne Denicourt

La Maison de la Poésie

Play Episode Listen Later Dec 1, 2022 64:43


Lecture par Marianne Denicourt Projections des dessins de Stéphane Manel Festival Paris en toutes lettres « En fait de repos, je savais parfaitement que, allongé là et immobile dans son lit, il voyageait dans son livre et dans son temps retrouvé. » Monsieur Proust de Céleste Albaret Le 18 novembre 1922, Marcel Proust rendait son dernier souffle. Cent ans plus tard, l'importance de son œuvre ne se dément pas comme en témoigne la vivacité de la création qu'elle suscite. Céleste Albaret a été la gouvernante de Marcel Proust pendant les huit dernières années de l'existence de l'écrivain, années durant lesquelles il achève l'écriture de son chef-d'œuvre – Céleste est d'ailleurs une des inspirations du personnage de Françoise dans La Recherche. Jour et nuit, Céleste Albaret prend soin de Marcel Proust. Plus qu'une simple gouvernante, elle est sa confidente et son soutien dans la rédaction d'un des plus grands romans du XXe siècle. Avec cette lecture de ces souvenirs, Marianne Denicourt nous plonge dans la chambre de Proust, pièce d'écriture et de vie, en totale intimité́ avec l'homme et l'écrivain. Adaptation Marianne Denicourt & Ivan Morane. D'après les entretiens de Céleste Albaret avec Georges Belmont. À lire – Céleste Albaret, Monsieur Proust, souvenirs recueillis par Georges Belmont, adapté par Corinne Maier, illustrations par Stéphane Manel, éd. Seghers, 2022.

Invité Afrique
George Philippe Ezalay: «Un attentat terroriste à Grand-Bassam était inimaginable»

Invité Afrique

Play Episode Listen Later Nov 30, 2022 4:16


En Côte d'Ivoire, c'est aujourd'hui que doit s'ouvrir le procès de l'attentat terroriste de Grand-Bassam, perpétré le 13 mars 2016. Ce jour-là, trois hommes armés ont ouvert le feu sur la plage de cette station balnéaire, située à une cinquantaine de kilomètres d'Abidjan. Le bilan est lourd : dix-neuf personnes sont tuées (neuf Ivoiriens, quatre Français, un Libanais, une Allemande, une Macédonienne, une Malienne, une Nigériane et une personne non identifiée) alors que trente-trois autres sont blessées. Georges Philippe Ezalay était à l'époque le maire de Grand-Bassam. Joint par RFI, il nous raconte cette journée d'horreur telle qu'il l'a vécue. RFI: D'abord, dans quelles circonstances avez-vous pris connaissance de cette attaque terroriste de Grand-Bassam ? Georges Philippe Ezalay: J'étais en fonction ce dimanche, on avait une personnalité importante avec une délégation qui était en visite en Côte d'Ivoire donc j'ai dû, en tant que maire, demander à quelques adjoints et conseillers que l'on se retrouve à la mairie pour recevoir cette délégation. On a donc présenté la ville avec tous ses atouts, tous les projets que nous mettions en place et on devait ensuite avoir un déjeuner à ma résidence qui n'est pas loin de la mairie. Donc on s'est rendu à mon domicile en attendant un autre groupe qui était allé faire un peu de tourisme, une belle journée, et puis on a entendu ces bruits d'armes... Au départ, on a cru que c'était juste un anniversaire, des feux d'artifice ou un braquage. Et après ça devenait sérieux. En tant que premier magistrat de la ville, je suis sorti, parce que je ne suis pas loin de là.  Je suis sorti avec les hommes de mon support qui étaient avec moi et on s'est rendu compte que tout le monde fuyait : "Monsieur le maire, ça tire partout, on est en train de tuer tout le monde sur la plage", c'était vraiment la panique. Et le temps de mettre mes hôtes en lieu sûr, il a fallu donc que j'aille aux informations, voir un peu ce qu'il se passait puis on s'est rendu compte que c'était sérieux.  Au moment où vous prenez conscience de la gravité des évènements, que vous dites-vous ? Vous savez, c'est tout qui passe dans ma tête, ce n'est pas possible, on est tellement loin de s'imaginer qu'il pourrait y avoir une attaque terroriste en Côte d'Ivoire et en plus à Grand-Bassam, c'était inimaginable ce qui s'est passé. Et tout de suite, il faut organiser ce qu'on peut organiser, il fallait aller à l'hôpital, voir un peu les blessés, il y avait des morts, c'était indescriptible. Tout a été très vite vous savez, c'était effroyable ce qui s'est passé, parce que tirer sur des personnes innocentes qui étaient venues pour vivre, pour prendre plaisir au bord de la mer, la plage, c'est ça Bassam. C'est du tourisme. Et puis voir la vie enlevée comme ça pour rien du tout... Après, il a fallu organiser tout le reste, on a eu une grande rencontre au stade avec des milliers de personnes, avec le gouvernement, le président de la République lui-même et son épouse sont venus délivrer des messages pour rassurer les populations. Et on a même eu l'occasion, c'était historique aussi, d'avoir un conseil des ministres exceptionnel qui a été organisé à Bassam. L'attentat a fait l'objet d'un point et à cette occasion, le gouvernement avait décidé de mettre un fonds à la disposition de tous les opérateurs économiques, parce que c'est clair que Bassam a été impacté pendant des jours, voire des mois, par cette situation. Justement, six ans après, vous diriez que la ville de Grand-Bassam porte encore les stigmates de cet attentat ? Ou la vie normale a repris son cours ? Je pense honnêtement que ce qui fait un des points forts de cette ville, c'est que c'est une ville qui est ouverte sur la vie, parce qu'il y a le soleil, les plages, l'eau, des contacts... Parce que vous savez, Bassam a été la première capitale de la Côte d'Ivoire, c'est une ville qui a des contacts donc dans les six mois les choses sont rentrées dans l'ordre. Et les Bassamois ont été résilients par rapport à cette question, c'est vrai qu'une fois par an il y a ce mémorial qu'on a érigé à la descente du pont de la victoire où on a indiqué les noms de toutes ces victimes, donc une fois par an, on vient pour se souvenir de ce qui s'est passé. Mais au-delà, je pense que la vie a repris le dessus sur cette barbarie, sur la mort qui a été semée ce jour-là.  Selon vous, que peut-on attendre du procès qui s'ouvre ce mercredi ? Il faut espérer que ceux qui ont été à la base de cette tragédie reconnaissent qu'ils ont fait du tort à des familles entières, ont brisé des vies, et que ça ne peut pas rester impuni.

The Next Page
Diplomate, pour quoi faire ? Une conversation avec Jérôme Bonnafont

The Next Page

Play Episode Listen Later Nov 30, 2022 49:27


Diplomate, pour quoi faire ? est le titre du nouveau livre de Jérôme Bonnafont, Ambassadeur, Représentant permanent de la France auprès des Nations unies à Genève. Le Directeur de la Bibliothèque & Archives, Francesco Pisano discute avec Monsieur l'Ambassadeur en sa qualité d'écrivain ainsi qu'autour de son livre pour nous donner un aperçu de son expérience du métier, l'importance de la diplomatie multilatérale à travers les années et parler de l'avenir de la diplomatie. Ressources : Bonnafont, J. (2022) Diplomate, pour quoi faire ? Editions Odile Jacob Où écouter cet épisode Apple podcasts:  https://podcasts.apple.com/us/podcast/the-next-page/id1469021154 Spotify: https://open.spotify.com/show/10fp8ROoVdve0el88KyFLy YouTube: https://www.youtube.com/watch?v=SCnx8MAtIrw&list=PLmzrhlc0gF6KlZ8KES5Jzho0d-UZdyuIx Contenu Invité : S.E. M. Jerôme Bonnafont Hôte : Francesco Pisano Réalisation et montage : Amy Smith Conception pour réseaux sociaux : Ana Hauert, Yiying Zhang, Amber Yin Photo : ©FPA Enregistré et réalisé à la Bibliothèque & Archives des Nations Unies à Genève

Invité Afrique
Charles Blé Goudé (opposant ivoirien): «J'ai décidé de rentrer dans la sobriété en respect de la mémoire de toutes les victimes»

Invité Afrique

Play Episode Listen Later Nov 24, 2022 7:22


« Quand le rythme des tam-tam change, il faut changer la manière de danser », affirme l'opposant ivoirien Charles Blé Goudé. Près de deux ans après son acquittement par la justice internationale, l'ancien ministre de Laurent Gbagbo doit rentrer après-demain, samedi, à Abidjan. Il affirme que le temps de la confrontation est terminée. Risque-t-il la prison à son retour ? Rentre-t-il comme un allié ou comme un adversaire de Laurent Gbagbo ? En ligne de la Haye, aux Pays-Bas, Charles Blé Goudé se confie au micro de Christophe Boisbouvier.   RFI : Votre entourage annonce que votre retour sera sobre, or vous n'avez pas toujours fait dans la sobriété, on se souvient de vos discours enflammés, est-ce que vous avez changé ? Charles Blé Goudé : On va dire que sortir de prison, avec toutes ces douleurs, toutes ces expériences, j'en ai tiré des leçons, et on va dire que j'ai mûri. Et quand le rythme des tam-tams change, il faut changer la manière de danser. J'ai décidé de rentrer dans la sobriété en respect de la mémoire de toutes les victimes, sans distinction, de la crise au nom de laquelle j'ai été transféré à la CPI [Cour pénale internationale, NDLR]. C'est ma manière à moi de compatir, et je pense qu'elles ont besoin de compassion. Alors c'est vrai que, pendant la crise meurtrière de 2010-2011, vous avez été l'un des grands orateurs du camp Gbagbo, qu'est-ce que vous dites aujourd'hui aux familles des 3 000 Ivoiriens qui sont morts à cette époque ? Il y en a certainement eu plus que ça. J'ai un message, non seulement pour les victimes, mais j'ai un message pour la classe politique et les Ivoiriens aussi, que je veux leur livrer à partir de l'aéroport, dès que je foulerai le sol ivoirien. Est-ce que vous avez des regrets par rapport à tout ce que vous avez fait, tout ce que vous avez dit à l'époque ? Écoutez, je suis venu ici, j'ai fait l'objet d'un procès. Aujourd'hui, le plus important, c'est comment nous tournons cette page-là. La Côte d'Ivoire a connu une crise, le plus important, ce sont les leçons qu'on en tire, les enseignements qu'on en tire. Si nous voulons bâtir une communauté de destins, nous allons donc avancer dans le respect de nos différences. Est-ce que j'ai des regrets ? Oui, ce que j'ai fait quand j'avais 28 ans, quand j'avais 30 ans, ce n'est pas ce que je ferais à 50 ans, je suis maintenant un monsieur, je ne suis plus un jeune homme. Je pense que, dans ma posture, que dans ma démarche, dans mes propos, je dirais les choses autrement que je ne les ai dites hier, parce que les besoins ont changé, les mentalités, la situation elle-même, nous aussi nous devons changer. Vous avez peut-être été trop impétueux à l'époque ? Oui, j'étais jeune, et la situation qui était là était une situation de guerre, il y avait une rébellion. Aujourd'hui, il s'agit de faire en sorte que les institutions puissent marcher et que les Ivoiriens puissent se parler à nouveau en regardant dans la même direction, c'est-à-dire consolider la Côte d'Ivoire. Le moment fort de ce samedi, ce sera, vous l'avez dit, votre rencontre avec vos partisans à Yopougon, vous direz quelques mots, que direz-vous justement ? Je pense que ce n'est pas un meeting que je ferai, non. C'est un moment dont mes partisans, et beaucoup d'Ivoiriens aussi qui ont partagé ma cause, ont beaucoup rêvé. Ce moment est arrivé. Et c'est important pour moi que je les voie, qu'ils me voient, qu'on se touche, mais j'allais dire le moment le plus important pour moi, ce sera mon message depuis l'aéroport, mon message aux Ivoiriens, le message à la classe politique, le message aux victimes. Mais la sobriété par laquelle je rentre est déjà un message. Alors en votre absence, Charles Blé Goudé, vous avez été condamné par la justice ivoirienne à vingt ans de prison, est-ce que vous avez eu l'assurance écrite des autorités ivoiriennes que vous n'irez pas en prison ? Écoutez, on peut même vous écrire l'assurance, on peut vous donner tous les documents que vous voulez, et puis à l'arrivée, on peut vous arrêter, mais ce n'est pas de cela qu'il s'agit aujourd'hui. Les autorités ivoiriennes sont dans une logique de tourner cette page-là, et d'apaiser la situation socio-politique. C'est dans ce cadre-là que le chef de l'État a autorisé que je rentre en Côte d'Ivoire en homme libre. Je respecte les institutions de mon pays et je suis à la disposition des autorités, mais je crois qu'en rentrant en Côte d'Ivoire, c'est un pas qui est encore posé, et cette étape-là, c'est de tourner la page de la crise ivoirienne, c'est dans ce contexte-là que je rentre en Côte d'Ivoire. Donc vous avez un accord tacite des autorités ivoiriennes pour que vous n'alliez pas en prison à votre retour… En tout cas, telles que les choses se passent et de ce que je sais, il n'est pas question d'emprisonnement. Le président de la République, en me demandant de rentrer en Côte d'Ivoire, n'est pas du tout dans cette logique. D'autres personnalités avant moi sont rentrées et étaient pourtant condamnées à vingt ans, et ces personnalités jouissent jusqu'à aujourd'hui de leur liberté en Côte d'Ivoire, et ce sera très certainement la même chose pour moi. Vous pensez bien sûr à Laurent Gbagbo. Sur le plan juridique, Charles Blé Goudé, est-ce que vous souhaitez une grâce présidentielle ou une amnistie ? Je ne suis pas pressé d'aborder cette question. Le plus important pour le moment, ce n'est pas ma personne, des Ivoiriens sont morts, nous allons parler de tout cela, et enfin, nous parlerons de moi. Entre Laurent Gbagbo et vous, Charles Blé Goudé, les relations sont fortes, vous l'appelez même votre père. Mais aujourd'hui, les liens semblent distendus, est-ce qu'il est vrai que vous ne vous êtes pas parlés au téléphone depuis plus d'un an ? Les gens parlent beaucoup des relations entre Laurent Gbagbo et moi, d'autres annoncent même un divorce d'un mariage auquel ils n'ont pas participé. Je n'ai pas de problème du tout avec le président Laurent Gbagbo et on aura l'occasion de se parler, vous avez dit que je l'appelle père, on ne parle pas des relations avec un père sur des antennes. Monsieur, regardez et écoutez le procès qui a lieu en Guinée, quand vous avez fini d'écouter Monsieur Toumba, de ce qu'il fait de son ancien patron [Dadis Camara, NDLR], et que vous mettez cela en parallèle avec la posture de Blé Goudé à la CPI, je pense que les partisans de Laurent Gbagbo devraient simplement me dire merci. Alors justement, ce n'est pas le cas en ce moment, Charles Blé Goudé, ils ont plutôt tendance à vous considérer, vous parliez de Toumba Diakité, comme un traitre, depuis que vous avez créé formellement votre parti politique, le COJEP, et que vous avez refusé de rentrer dans celui de Laurent Gbagbo, le PPA-CI. L'État-major de ce dernier parti affirme que vous êtes un adversaire politique de Laurent Gbagbo… Mais pour moi, tous les partisans du président Laurent Gbagbo, ses collaborateurs et moi, nous avons partagé des douleurs, les douleurs de la crise, les douleurs de l'exil, les douleurs de la prison. Je ne crois pas qu'un parti politique soit au-dessus de ces moments que nous avons partagés. Je crois que nous aurons le temps de parler, moi je les considère comme mes frères, je les considère comme mes camarades, la Côte d'Ivoire n'a plus besoin de confrontations. Je serai présent là où on parlera d'amour. Donc vous n'êtes pas l'adversaire politique de Laurent Gbagbo ? Je ne serai jamais l'adversaire politique du président Laurent Gbagbo, quelqu'un avec qui j'ai tout appris, quelqu'un avec qui j'ai partagé la douleur de la prison. Mais tout de même, Charles Blé Goudé, il y a la logique de la politique, vous ne cachez pas votre ambition de devenir un jour président, Laurent Gbagbo semble de plus en plus tenté de revenir lui aussi comme président de la Côte d'Ivoire. Si vous êtes candidats tous les deux à la présidentielle de 2025, est-ce que vous ne serez pas naturellement des adversaires politiques ? Nous sommes en 2022. En politique, ce qui est vrai aujourd'hui ne sera pas forcément vrai demain, et je pense qu'il ne faut pas être pressé, le temps nous dira le reste. Mais moi, je ne suis pas un adversaire de Laurent Gbagbo, voilà. Et c'est pour ça que vous voulez le rencontrer à votre retour, pour trouver un modus vivendi entre vous deux ? Non, je rencontrerai tout le monde, y compris le président Laurent Gbagbo. Mais lui, vu la particularité de ce que nous avons vécu ensemble, et de ce que nous avons partagé ensemble, je pense qu'il est important que je le rencontre pour qu'on discute. Mais le plus important pour moi, c'est d'abord de pleurer mes parents que j'ai perdus quand j'étais ici, mon père est mort derrière moi, tous mes frères ont disparu derrière moi, quand j'aurai fini tout ce deuil-là, j'aurai l'occasion de parler politique. L'un de vos émissaires a déjà demandé audience pour vous auprès de l'ancien président Laurent Gbagbo, est-ce qu'un rendez-vous est déjà convenu ? Pas encore, tout comme j'ai aussi demandé un rendez-vous au président Alassane Ouattara. Il ne faut pas forcer le calendrier des uns et des autres, les agendas des uns et des autres. Que répondez-vous à ceux qui disent que le président Ouattara favorise votre retour pour affaiblir le camp de Laurent Gbagbo et celui de la gauche ivoirienne ? Et quand il a favorisé le retour du président Laurent Gbagbo, le retour d'Akossi Bendjo, le retour de Koné Katinan et de Damana Pickass, et de tous les autres, c'était pour affaiblir qui ? Personne n'a pris son bagage lui-même pour aller en Côte d'Ivoire, et c'est plutôt en négociant, en discutant avec les autorités en place, que tout ce monde-là est rentré en Côte d'Ivoire. Aujourd'hui, c'est mon tour, pourquoi on veut interpréter ça autrement ? Et aujourd'hui, est-ce votre tour d'être candidat à la prochaine présidentielle ? (Rires). Ne soyez pas pressé. Je rentre en Côte d'Ivoire et j'ai un parti politique qui va se réunir, et les décisions qui en découleront seront appliquées.

FG MIXES | HOUSE
CLUB FG : MONSIEUR BART

FG MIXES | HOUSE

Play Episode Listen Later Nov 22, 2022 60:07


Revivez le club FG de Monsieur Bart du dimanche 20 novembre 2022 

Radio Eben-Ezer Internationale ( The Digital Gospel Channel) Ministry  Franck DORISTIL: Podcaster, Publishing author, Christi
Episode 1505: PODCAST #547 SOCIO-Pod Monsieur Roger EYKERMAN Specialiste en Counselling au Micro de la RCEI France - Réalisateur Franck DORISTIL

Radio Eben-Ezer Internationale ( The Digital Gospel Channel) Ministry Franck DORISTIL: Podcaster, Publishing author, Christi

Play Episode Listen Later Nov 20, 2022 59:49


The Cologne Podcast
S03:E15 - Monsieur By Frederic Malle

The Cologne Podcast

Play Episode Listen Later Nov 17, 2022 14:35


Thanks to Bob, Myke and Ryan try this instant masculine classic.. Monsieur by Frederic Malle.One Night Stand Review: JOOP! Homme Le ParfumScent of the Day: Monsieur by Frederic MalleTheColognePodcast.comSupport the show

Les Grosses Têtes
PÉPITE - Connaissez-vous Monsieur Dyson ?

Les Grosses Têtes

Play Episode Listen Later Oct 28, 2022 0:32


Quand les Grosses Têtes apprennent l'existence d'un certain Mr Dyson, rien ne va plus... Découvrez la page Facebook Officielle des "Grosses Têtes" : https://www.facebook.com/lesgrossestetesrtl/ Retrouvez vos "Grosses Têtes" sur Instagram : https://bit.ly/2hSBiAo Découvrez le compte Twitter Officiel des "Grosses Têtes" : https://bit.ly/2PXSkkz Toutes les vidéos des "Grosses Têtes" sont sur YouTube : https://bit.ly/2DdUyGg

Claude VonStroke presents The Birdhouse
Dirtybird Radio 363 - Monsieur Frazier

Claude VonStroke presents The Birdhouse

Play Episode Listen Later Oct 24, 2022 60:04


Being no stranger to what it is that gets the whole room moving, Monsieur Frazier joins Dirtybird Radio to play a wild set that joyously breaks genre barriers and magnifies his passion for dance music through the lens of his West Coast upbringing. He has planted deep roots in the underground scene, helping to bring many local talents to greater exposure with the Los Angeles-based record label and creative collective Understated. Now, as his own production catalog grows, Monsieur Frazier has been getting on bigger stages and gaining support around the world -- definitely one to watch! VR warm-up setPlastic Robots - "Armada" [Dirtybird Records]Spiro Catalano feat. Cha$e Bank$ - "On The 405" [Farris Wheel Recordings]manolo. - "Don't Deny Me" [IN / ROTATION]Riva Starr x Todd Terry - "This Is The Sound" [Hot Creations]Monsieur Frazier guest setRod Lee - Dance My Pain AwayDJ Spen & Barbara Tucker - Think (About It) (Spen & Thommy's Summer of Dub Mix)Hardrive - Deep Inside (The Dub)Joss Moog - Drummin itLubelski - VowelsDance System - All I Wanna DoDaphni - ManiaKush Jones - Sunshine BThomas Bangalter - What To Do (Mark Broom Edit)LSDXOXO - Rockstar69Professor X - Professor X (Saga)Fred - Do It From The Back (Electro Mix)Danny Goliger - Need U 2Hiver - VapourCoco & Clair Clair ft. Paul Maxwell - Crushcrushcrush

l8nightwithchoccy's podcast
A conversation with Bruce "BIRDMAN" aka "SENOR PLAYA" aka "MONSIEUR PLAGE" Beach

l8nightwithchoccy's podcast

Play Episode Listen Later Oct 21, 2022 242:36


Our guest this week has an extensive list of accomplishments in quite a few industries. Specializing in Eyewear for 2 Decades, he was COO at Arnett in the 90's and then onto Co-founding and was CEO at “Electric” which sold to Volcom for a Cool $25M. In 2009 he Co-founded a Tequila Brand Called “Peligroso” and sold that brand in 2014 for an undisclosed amount. Coming off a hot streak of successes, he Co-founded the apparel Brand “Depactus”, but as we know……not all business ventures work out and that Brand was unfortunately short-lived. But this player still has moves and Since 2016 he has been a Mortgage Professional and Advisor, in addition to being a Brand Manager and Consulting guru through his Agency “Senor Playa”. We are stoked to sit down with the one and only Bruce “Bird“ Beach.See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.