Podcasts about seuls

  • 411PODCASTS
  • 627EPISODES
  • 24mAVG DURATION
  • 5WEEKLY NEW EPISODES
  • Jan 24, 2023LATEST

POPULARITY

20152016201720182019202020212022

Categories



Best podcasts about seuls

Latest podcast episodes about seuls

Métamorphose, le podcast qui éveille la conscience
#33 Léa Moukanas : Être fou pour changer le monde ?

Métamorphose, le podcast qui éveille la conscience

Play Episode Listen Later Jan 24, 2023 31:49


Aujourd'hui dans Graine de Métamorphose, Agathe Lévêque reçoit Léa Moukanas, fondatrice de l'association Aïda.“Vous êtes trop jeune mademoiselle”, “Vous n'avez pas l'âge”... Lorsqu'à quinze ans Léa Moukanas souhaite monter une association pour soutenir les jeunes gens atteints de cancers, voilà le genre de réflexion qu'elle entend. Elle persiste et ruse pour créer Aïda. Huit ans plus tard, l'association compte plusieurs milliers de bénévoles et vient en aide à plus de 2 200 jeunes partout en France. Son histoire c'est l'histoire d'un éveil, d'un engagement. C'est le symbole d'une jeunesse qui ne veut pas rester sur la touche et qui veut créer le monde de demain dès maintenant. Mais qu'est-ce que l'engagement ? Pourquoi la jeune génération se mobilise-t-elle alors qu'on la dit souvent retranchée derrière ses écrans, coupée du monde ? Faut-il être hyperempathe ou avoir la fibre militante ? Faut-il être fou pour penser pouvoir changer le monde ?Épisode #33Quelques-unes des questions à Léa Moukanas:Peux-tu me parler d'Aïda, ta grand-mère qui a donné son nom à cette association ?Faut-il forcément ce déclic, traverser un moment dur dans la vie pour s'engager ?Qu'est-ce que ça change dans la vie de s'engager, et surtout de s'engager aussi tôt ?Henry Dunant, qui disait « Seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu'ils peuvent changer le monde y parviennent », faut-il porter en soi une sorte de folie de l'espérance pour pouvoir penser changer le monde ?“Prendre soin de soi c'est prendre soin des autres”, qu'est-ce que ça signifie et comment faire ?Qui est Léa Moukanas ?Léa Moukanas est la fondatrice de l'association Aïda et l'une des co-fondatrice du Collège citoyen de France.Quelques citations du podcast avec Léa Moukanas : "Nous sommes le miroir d'une société qui a besoin de sens.""Il y a un enjeu de sens et un enjeu d'urgence.""On ne peut rien contrôler autour de nous mais on peut contrôler ce qu'on fait maintenant de très concret sur le terrain."" Je ne peux pas répondre à la désillusion par l'inaction."Rejoignez-nous sur notre nouveau site Internet et abonnez-vous à notre Newsletter www.metamorphosepodcast.comSoutenez notre podcast en rejoignant dès maintenant la Tribu Métamorphose : http://www.patreon.com/metamorphoseRetrouvez Graine de Métamorphose sur Apple Podcast / Spotify / Google Podcasts / Deezer / YouTube / SoundCloud / CastBox/ TuneIn.Suivez l'actualité des épisodes Métamorphose Podcast sur Instagram, découvrez l'invité de la semaine et des surprises ;-)InstagramPhoto © Felicia Sisco Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Reportage International
Chine: ceux qui ne partent pas en vacances pendant les congés du Nouvel An lunaire

Reportage International

Play Episode Listen Later Jan 20, 2023 2:39


La Chine et une partie de l'Asie célèbrent ce samedi 21 janvier l'entrée dans la Nouvelle année lunaire. Pour la première fois depuis 3 ans, des centaines de millions de Chinois ont pu rejoindre cette année leur famille à la campagne, sans barrières sanitaires. Malgré cette liberté retrouvée, certains restent travailler dans les mégalopoles chinoises. De notre correspondant à Pékin, avec Louise May du bureau de Pékin, Des palettes de colis tirés dans des camions, des employés qui surveillent les robots chargés de dispatcher les commandes en fonction des zones à distribuer – le Grand Pékin et sa région et jusqu'en Mongolie intérieure –, nous sommes à la périphérie de la capitale chinoise, dans les entrepôts de Jingdong, l'un des géants du commerce en ligne en Chine. Ici, les travailleurs ne chôment pas pendant les vacances de la fête du printemps, souligne Wang Yuahuan, du département international de JD.com. « Cette année, nous voulons promouvoir l'idée que les gens peuvent rentrer chez eux les mains vides pour le Nouvel An chinois. Vous commandez des produits de la fête du printemps via notre plateforme et vous pouvez partir tranquille, sans avoir à trimballer d'énormes sacs pendant le voyage. La livraison arrivera dans votre village. » Des colis à livrer alors que le pouls des mégalopoles s'arrête de battre pendant ces grandes vacances chinoises. Une grosse semaine, parfois dix jours quand l'employeur est conciliant. Du travail en plus pour les chauffeurs de taxi Par la fenêtre du taxi : des commerces et des institutions fermés et des clients qui trépignent dans le froid en attendant une voiture. La plupart des chauffeurs de taxis et de VTC sont rentrés, mais pas celui que nous avons rencontré. « En ce moment, il y a beaucoup de commandes et ce sont les chauffeurs qui choisissent », explique le chauffeur. « On avait des passagers avant qui annulaient les courses, car on n'arrivait pas assez vite. Aujourd'hui, c'est nous qui faisons défiler les clients sur le téléphone et on décide qui on prend. Vous voyez les gens au bord de la route. S'ils tapent du pied, s'ils se frottent les mains, c'est qu'ils attendent depuis plus de 20 minutes. »      Pour la première fois cette année, il est possible de rentrer dans sa province pour passer les fêtes en Chine sans avoir à faire de quarantaine en arrivant et surtout en revenant à Pékin. Malgré cela, ce jeune livreur n'est pas parti, fatigué de la pesanteur des traditions familiales, dit-il. « Rentrer à la maison à un âge comme le mien, c'est juste pas possible ! Cela ne peut que mal tourner », redoute le livreur. « Vous avez 10 parents qui vous entourent et vous bombardent de questions : “Tu veux qu'on te présente quelqu'un ? Comment va le travail ? Combien tu gagnes ? Il faut te marier voyons !” Non vraiment, pour moi, c'est trop fatigant. »  Des primes d'activité qui ne compensent pas la solitude Se marier ou rester travailler en ville, avec un bonus. « Nos livraisons couvrent 366 villes et plus de 1 700 districts et comtés à travers le pays. L'épidémie ne nous arrête pas », assure Wang Yuahuan, du département international de JD.com. « À Pékin par exemple, le pic des contaminations, c'était mi-décembre, on a eu recours à plus de 1 000 de nos coursiers venus d'autres provinces. C'est sur la base du volontariat et d'incitations internes. »  Des primes qui consolent, mais ne compensent pas la solitude d'une partie de ces forçats de la route sans vacances. « Je travaille depuis cinq mois », nous a confié un de ces jeunes livreurs. Seuls ceux qui travaillent à la livraison des tours de bureaux peuvent faire une pause le week-end. 

Revue de presse française
À la Une: la rentrée de tous les dangers pour le gouvernement

Revue de presse française

Play Episode Listen Later Jan 3, 2023 4:16


« Cette fois-ci, plus question de tergiverser, s'exclame Le Figaro. Le gouvernement entame 2023 en s'attelant aux derniers préparatifs de sa réforme des retraites. Chantier majeur du quinquennat, les arbitrages seront rendus publics le 10 janvier prochain par la Première ministre, Élisabeth Borne. En attendant, elle recevra - accompagnée de son ministre du Travail, Olivier Dussopt - les partenaires sociaux ce mardi et demain mercredi pour 'poursuivre le dialogue'. » Reste que les syndicats restent vent debout contre cette réforme. De même que les Français… « 'La bataille va être très rude pour le gouvernement', a prévenu hier Frédéric Dabi, le directeur général Opinion de l'IFOP. Seuls 22 % des Français soutiennent un âge de départ légal à la retraite fixé à 65 ans, le cap initial fixé par Emmanuel Macron. Ce qui n'est pas sans rappeler que les plus gros mouvements sociaux qui ont paralysé le pays ont souvent été liés aux retraites, de 1995 à 2019 en passant par 2010. (…) Les intentions du gouvernement sont d'autant plus périlleuses, pointe encore Le Figaro, qu'elles s'inscrivent dans un contexte économique difficile. Le pic d'inflation est attendu au premier semestre 2023 par la Banque de France. Augmentation du gaz le 1er janvier, augmentation de l'électricité le 1er février prochain… Si les prix de gros baissent actuellement, les ménages n'en verront pas tout de suite la couleur. Accentuant le risque d'une colère sociale bien que le bouclier tarifaire plafonne les hausses à 15 %. 'Il ne manque qu'une étincelle', s'alarme Frédéric Dabi. » Il suffira d'une étincelle ? Justement, « la peur de l'étincelle », lance Le Parisien. « On les avait un peu oubliés, mais ils aimeraient refaire parler d'eux. Un nouvel appel à manifester a été lancé pour samedi prochain sous la bannière des Gilets jaunes. La colère des organisateurs tient en cinq mots 'Retraites – 49.3 – Inflation – Énergie – Carburant' et, comme précédemment, ils s'activent sur les réseaux sociaux pour mobiliser. Pour l'instant, le nombre de personnes s'affichant intéressées par cette journée d'action est très faible par rapport aux grandes heures du mouvement. Et les derniers appels du même type avaient fait un flop, les Gilets jaunes se réduisant à une poignée. Mais la période est électrique, comme l'ont fait remarquer récemment certains instituts de sondage. » Et « au-delà de ce qui pourrait se passer sur la réforme des retraites, le gouvernement se montre attentif à tous les signes de tension, quel que soit le secteur. Pour éviter que le feu qui couve ne se réveille. » Et d'après Les Echos, « une partie de l'entourage d'Emmanuel Macron est inquiète. Non parce qu'elle croit au grand soir syndical. Mais parce qu'elle craint la petite mèche allumée dans un coin, qui catalyse soudain et entraîne, en parlant aux tripes d'un grand nombre. Sur la retraite, un mot maladroit, une situation personnelle qui fait écho… par définition, le coup partira d'où on ne l'attendait pas. Ces derniers jours, une actualité nouvelle a vu le jour. Celle des entreprises qui baissent le rideau face aux prix de l'énergie, comme William Saurin. Ou comme ce boulanger de l'Oise qui appelle à la mobilisation après le bond de 12.000 euros de sa facture d'électricité. Un homme qui émeut, dans une activité qui parle à tous : 'C'est d'un cri d'alarme comme celui-là que tout peut partir', prévient un conseiller. » Chine : une gestion désastreuse de la pandémie de Covid A la Une de La Croix : « l'échec de Pékin » ; le quotidien catholique revient sur la flambée de Covid qui embrase la Chine et souligne que « l'échec du régime chinois sur la gestion de la pandémie est d'autant plus patent qu'il a eu recours à des moyens extrêmes. La stratégie 'zéro Covid' fut surtout une politique de libertés zéro, mêlant répression, hyper-surveillance et désinformation. Enfermer les malades – jusqu'à parfois les emmurer ! – n'a fait que retarder la diffusion du virus. Trois ans après l'apparition de ce dernier, la Chine n'a pas su développer un vaccin efficace. Tout cela contredit la propagande d'un régime qui a longtemps présenté les démocraties comme incapables de répondre efficacement au défi du Covid. » Algérie : la fuite en avant répressive du pouvoir Et puis ce coup de gueule du Monde à propos de la situation en Algérie… « La calamiteuse surenchère autoritaire du régime » : c'est le titre de l'éditorial du quotidien du soir. « La récente arrestation du journaliste Ihsane El Kadi, directeur et fondateur de Radio M et du magazine 'Maghreb Emergent', illustre une fuite en avant répressive du pouvoir, désastreuse pour l'image de l'Algérie, estime Le Monde. L'admiration qu'avait inspirée le spectacle de foules pacifiques et joyeuses du Hirak, qui avait radicalement renouvelé le regard porté sur l'Algérie, n'est plus qu'un souvenir en charpie. L'heure est à la sidération, soupire encore Le Monde, face à la fuite en avant répressive d'un régime en pleine revanche après avoir craint pour sa survie. »

Baleine sous Gravillon - Nomen (l'origine des noms du Vivant)
S02E19 L'Esturgeon : un poisson aux ovules d'or, exterminé par la convoitise et le goût du luxe

Baleine sous Gravillon - Nomen (l'origine des noms du Vivant)

Play Episode Listen Later Jan 1, 2023 7:46


L'Esturgeon est  un poisson amphihalin, ce qui signifie qu'il peut vivre en eau salée et en eau douce. Ceinture et bretelle en quelque sorte. Il vit en mer et vient se reproduire en eau douce, comme le Saumon. Ces poissons étrangement caparaçonnés appartenant à la sous-classe des Chondrostéens. Leur squelette est tout en cartilage (comme les requins). Seuls leur crâne et leurs nageoires sont osseuses.   On les retrouve de la Norvège à la Géorgie en passant par la mer Noire et les côtes atlantiques européennes. Les Esturgeons peuvent atteindre 5 mètres de long et peser jusqu'à 1 tonne. Ces géants possèdent des barbillons sensitifs sous le museau. Certains sont centenaires. L'Esturgeon est exploité pour son caviar. Il est obtenu à partir des ovules non fécondés extrait de la femelle poisson. Toutes les espèces sont sur la liste rouge de l'UICN, certaines sont en danger critique d'extinction. Selon l'espèce d'Esturgeon, on distingue plusieurs variétés de caviar. On passe ainsi du Sterlet, caviar extrait du plus petit des esturgeons au Béluga, le géant de la famille. _______  

Revue de presse Afrique
À la Une: en Algérie, des perquisitions au siège de deux médias

Revue de presse Afrique

Play Episode Listen Later Dec 26, 2022 3:58


En l'occurrence les locaux de Maghreb Émergent et Radio M samedi après-midi. « Les deux derniers poils à gratter du clan Tebboune fermés par les autorités » titre Le matin d'Algérie. Tout sur l'Algérie raconte la perquisition : « Devant la stupéfaction des journalistes et des employés présents, les services de sécurité ont procédé à la saisie d'équipements informatiques et de tournage ». Pour le Matin, cette opération visant les deux médias est « une des dernières réalisations à mettre dans le triste bilan d'Abdelmajid Tebboune ». Et TSA rappelle que « quelques heures avant la perquisition », le directeur et fondateur de Radio M et Maghreb Émergent était arrêté en pleine nuit. « Et c'est menotté que le journaliste Ihsane El Kadi a assisté à la perquisition des locaux de ces deux médias » souligne Le Matin. Le quotidien pour qui « la mise sous scellés de ces deux médias acte la fin de toute possibilité de débattre en Algérie ». Tout sur l'Algérie relaye la réaction de radio M qui dénonce « un harcèlement injustifié depuis trois ans sans autre fondement que celui d'empêcher l'exercice libre du métier d'informer ». Comme le rappelle l'un des médias perquisitionnés, Maghreb Émergent : « rien ne filtre » sur ce qui est reproché à Ihsane El Kadi, mais son interpellation intervient « au lendemain de la diffusion par Radio M de deux émissions et par la publication d'un article évoquant les enjeux du second mandat et l'organisation du Hirak ». Pour Le Matin, « radio M était l'un des derniers espaces demeurés libres. Il ne reste plus en Algérie que Berbère Télévision pour donner la parole à l'opposition et à évoquer la question des violations des libertés dans le pays ». L'état de santé de Pape Alé Niang suscite l'inquiétude La raison rappelée par Seneplus : « l'évacuation à l'hôpital du journaliste en grève de la faim depuis sa réincarcération en prison, mardi dernier ». Dakaractu a pu joindre l'avocat du patron de Dakar Matin selon qui Pape Alé Niang est « très éprouvé ». Seneplus relaye l'inquiétude de la coordination des associations de presse du Sénégal. Selon, son porte-parole, Pape Allé Niang « n'a pas voulu être évacué à l'hôpital, mais l'administration pénitentiaire n'a pas voulu prendre de risque ». Le pure player rappelle les raisons de la seconde arrestation du journaliste : la justice sénégalaise estime que Pape Allé Niang a « violé la mesure de son contrôle judiciaire ». En Tunisie, le projet de loi de finances 2023 au journal officiel Tunisie Numérique cite un économiste qui parle de « chiffres effrayants » pour le pays traverse au moins deux crises : économiques et politiques. « Malgré la crise » s'étonne Business News, « l'État accroît ses dépenses en augmentant la pression fiscale ». Tunisie numérique précise que « le budget de l'État a été multiplié par 4 par rapport à l'année 2010 ». Le site d'information ajoute qu'à cette époque, « un quart du budget était dédié au financement public. Seuls 2% ou 3% du budget actuel seront orientés vers ce type du financement ». Pire selon Business News : « l'État compte sur des ressources extérieures supérieures à celles de l'an passé ». Ces ressources, précise le pure player, c'est surtout le soutien du Fonds monétaire international (FMI). Or Tunis « n'a toujours pas conclu d'accord avec le FMI qui a carrément reporté l'examen du dossier de prêt tunisien »conclue Business News. Les célébrations de Noël à Conakry Guinéenews relaye le message de l'Archevêque de Conakry à l'occasion de la messe de Noël célébrée hier. « N'acceptons pas la montée de l'intolérance politique », a martelé monseigneur Coulibaly. Le tout devant un parterre de personnalités, à commencer par le président de la Transition précise Africaguinée. Le colonel Mamadi Doumbouya qui a « notamment reçu les bénédictions de l'archevêque de Conakry »détaille le site d'information. Guinéenews insiste sur le message du religieux en ce jour de Noël : monseigneur Coulibaly « félicite le gouvernement pour la mise en place d'un cadre de dialogue structuré et inclusif ». Il appelle à « la mobilisation et l'engagement de tous les partis politiques dans ce processus de dialogue inter-guinéen ». Objectif selon lui, rappelle le site d'information : « garantir un résultat final et crédible, et trouver des solutions aux crises récurrentes qui secouent notre pays ».

Revue de presse Afrique
À la Une: en Algérie, des perquisitions au siège de deux médias

Revue de presse Afrique

Play Episode Listen Later Dec 26, 2022 3:58


En l'occurrence les locaux de Maghreb Émergent et Radio M samedi après-midi. « Les deux derniers poils à gratter du clan Tebboune fermés par les autorités » titre Le matin d'Algérie. Tout sur l'Algérie raconte la perquisition : « Devant la stupéfaction des journalistes et des employés présents, les services de sécurité ont procédé à la saisie d'équipements informatiques et de tournage ». Pour le Matin, cette opération visant les deux médias est « une des dernières réalisations à mettre dans le triste bilan d'Abdelmajid Tebboune ». Et TSA rappelle que « quelques heures avant la perquisition », le directeur et fondateur de Radio M et Maghreb Émergent était arrêté en pleine nuit. « Et c'est menotté que le journaliste Ihsane El Kadi a assisté à la perquisition des locaux de ces deux médias » souligne Le Matin. Le quotidien pour qui « la mise sous scellés de ces deux médias acte la fin de toute possibilité de débattre en Algérie ». Tout sur l'Algérie relaye la réaction de radio M qui dénonce « un harcèlement injustifié depuis trois ans sans autre fondement que celui d'empêcher l'exercice libre du métier d'informer ». Comme le rappelle l'un des médias perquisitionnés, Maghreb Émergent : « rien ne filtre » sur ce qui est reproché à Ihsane El Kadi, mais son interpellation intervient « au lendemain de la diffusion par Radio M de deux émissions et par la publication d'un article évoquant les enjeux du second mandat et l'organisation du Hirak ». Pour Le Matin, « radio M était l'un des derniers espaces demeurés libres. Il ne reste plus en Algérie que Berbère Télévision pour donner la parole à l'opposition et à évoquer la question des violations des libertés dans le pays ». L'état de santé de Pape Alé Niang suscite l'inquiétude La raison rappelée par Seneplus : « l'évacuation à l'hôpital du journaliste en grève de la faim depuis sa réincarcération en prison, mardi dernier ». Dakaractu a pu joindre l'avocat du patron de Dakar Matin selon qui Pape Alé Niang est « très éprouvé ». Seneplus relaye l'inquiétude de la coordination des associations de presse du Sénégal. Selon, son porte-parole, Pape Allé Niang « n'a pas voulu être évacué à l'hôpital, mais l'administration pénitentiaire n'a pas voulu prendre de risque ». Le pure player rappelle les raisons de la seconde arrestation du journaliste : la justice sénégalaise estime que Pape Allé Niang a « violé la mesure de son contrôle judiciaire ». En Tunisie, le projet de loi de finances 2023 au journal officiel Tunisie Numérique cite un économiste qui parle de « chiffres effrayants » pour le pays traverse au moins deux crises : économiques et politiques. « Malgré la crise » s'étonne Business News, « l'État accroît ses dépenses en augmentant la pression fiscale ». Tunisie numérique précise que « le budget de l'État a été multiplié par 4 par rapport à l'année 2010 ». Le site d'information ajoute qu'à cette époque, « un quart du budget était dédié au financement public. Seuls 2% ou 3% du budget actuel seront orientés vers ce type du financement ». Pire selon Business News : « l'État compte sur des ressources extérieures supérieures à celles de l'an passé ». Ces ressources, précise le pure player, c'est surtout le soutien du Fonds monétaire international (FMI). Or Tunis « n'a toujours pas conclu d'accord avec le FMI qui a carrément reporté l'examen du dossier de prêt tunisien »conclue Business News. Les célébrations de Noël à Conakry Guinéenews relaye le message de l'Archevêque de Conakry à l'occasion de la messe de Noël célébrée hier. « N'acceptons pas la montée de l'intolérance politique », a martelé monseigneur Coulibaly. Le tout devant un parterre de personnalités, à commencer par le président de la Transition précise Africaguinée. Le colonel Mamadi Doumbouya qui a « notamment reçu les bénédictions de l'archevêque de Conakry »détaille le site d'information. Guinéenews insiste sur le message du religieux en ce jour de Noël : monseigneur Coulibaly « félicite le gouvernement pour la mise en place d'un cadre de dialogue structuré et inclusif ». Il appelle à « la mobilisation et l'engagement de tous les partis politiques dans ce processus de dialogue inter-guinéen ». Objectif selon lui, rappelle le site d'information : « garantir un résultat final et crédible, et trouver des solutions aux crises récurrentes qui secouent notre pays ».

Les journaux de France Culture
"Vous ne serez jamais seuls", promet Joe Biden à Volodymyr Zelensky en visite à Washington

Les journaux de France Culture

Play Episode Listen Later Dec 22, 2022 14:50


durée : 00:14:50 - Journal de 7 h - "Votre argent n'est pas de la charité, c'est un investissement", a lancé le président ukrainien Volodymyr Zelensky au Congrès américain, en visite mercredi à Washington. Les parlementaires s'apprêtent à voter une nouvelle enveloppe de près de 45 milliards de dollars pour l'Ukraine.

Le journal de 7h00
"Vous ne serez jamais seuls", promet Joe Biden à Volodymyr Zelensky en visite à Washington

Le journal de 7h00

Play Episode Listen Later Dec 22, 2022 14:50


durée : 00:14:50 - Journal de 7 h - "Votre argent n'est pas de la charité, c'est un investissement", a lancé le président ukrainien Volodymyr Zelensky au Congrès américain, en visite mercredi à Washington. Les parlementaires s'apprêtent à voter une nouvelle enveloppe de près de 45 milliards de dollars pour l'Ukraine.

Podcasts sur Lexradio
Avocats/Procédure pénale - Délivrance d'un permis de communiquer aux seuls avocats nominativement désignés par le mis en examen : suite… et fin ? - LES BREVES

Podcasts sur Lexradio

Play Episode Listen Later Dec 20, 2022 1:48


Un mis en examen détenu ne peut se prévaloir d'une violation des droits de la défense tirée du seul refus de délivrance d'un permis de communiquer aux avocats collaborateurs et associés de l'avocat choisi. Ces droits garantis par l'article 16 de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen, sont pleinement préservés par la délivrance d'un permis de communiquer aux seuls avocats qu'a choisi la personne mise en examen. Réf. : Cass. crim., 13 décembre 2022, n° 22-85.810, FS-B N° Lexbase : A67908ZI Pour lire la brève : https://www.lexbase.fr/revue-juridique/90597952-edition-du-20-12-2022#article-483714

Choses à Savoir
Emmanuel Macron pourrait-il se représenter en 2027 ?

Choses à Savoir

Play Episode Listen Later Dec 20, 2022 2:36


Élu à nouveau en 2022, Emmanuel Macron était le Premier Président, depuis Jacques Chirac, à entamer un second mandat. Seuls deux de ses prédécesseurs avaient, depuis les débuts de la Ve République, effectué deux mandats. À la vérité, seul François Mitterrand était parvenu au terme de son second mandat, le général de Gaulle ayant démissionné avant d'y arriver. Mais certains se demandent si l'actuel locataire de l'Élysée pourrait briguer un troisième mandat. En principe, la chose paraît impossible. En effet, l'article 6 de la Constitution de 1958, révisé par la loi constitutionnelle du 2 octobre 2000, semble très clair. Parlant du Président, il stipule en effet que "nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs". Mais le doute est venu d'une récente décision du Conseil d'État. Ce dernier avait été saisi par le Président de la Polynésie française, Édouard Fritch. Il avait été élu à cette fonction en septembre 2014, après la démission de son prédécesseur, Gaston Flosse. Puis il avait été réélu, en 2018, pour un second mandat. Édouard Fritch exprime alors son intention de solliciter, en 2023, un troisième mandat. Or, la loi organique pour la Polynésie française, adoptée en 2004, est formelle: le Président du territoire "ne peut exercer plus de deux mandats de 5 ans consécutifs". Mais l'actuel Président pense tout de même pouvoir briguer un troisième mandat. En effet, son premier mandat n'a duré que 4 ans. De fait, il avait été élu pour succéder à Gaston Flosse, qui avait commencé son mandat, avant de démissionner. Édouard Fritch n'a donc pas exercé deux mandats consécutifs de 5 ans. Il aurait donc le droit de se représenter, ce qu'a admis le Conseil d'État. Emmanuel Macron pourrait imiter son exemple. Pour solliciter un troisième mandat, il lui suffirait d'écourter le second, en démissionnant quelque temps avant son terme. Il se retrouverait alors un peu dans la même situation que le Président de la Polynésie et, si l'on se réfère à la décision du Conseil d'État, pourrait peut-être briguer un troisième mandat. Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

Que Choisir ?
Des moules en silicone dangereux ?

Que Choisir ?

Play Episode Listen Later Dec 18, 2022


L'association de consommateurs a testé une trentaine de moules en silicone vendus en magasin ou sur internet. Seuls six moules ne présentent aucun risque !

TDActu NFL Podcast
Preview S15 : Jalen Hurts et les Eagles seuls au sommet ?

TDActu NFL Podcast

Play Episode Listen Later Dec 15, 2022 57:18


Une attaque historique, un quarterback potentiel MVP, une défense top 3 de la ligue : les ingrédients sont là pour une grande saison. Les Eagles sont-ils les incontestables favoris? On fait le point sur la situation à Philadelphie et on identifie les principaux rivaux.L'affiche entre les Dolphins et les Bills, les pronostics et les meilleures cotes de la semaine chez Unibet sont aussi au programme.Victor Roullier et Lucas Vola sont au micro.Bonne écoute Become a member at https://plus.acast.com/s/touchdown-actu-nfl-podcast. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Radio Résonance
Le Grand BAvar ITW EP. 01 → MIEUX SEULS

Radio Résonance

Play Episode Listen Later Dec 15, 2022 44:01


Entre pop, electro, Mieux Seuls c'est l'univers musical de Nina (chant/machines) et de son frère Vivien (chant/guitare/machines), originaires de Bourges (18). Sur scène le duo invite le public dans son monde, fait de rêves et d'interrogations, et révèle un univers énergique, porté par des paroles poétiques et des mélodies entêtantes.

Cancelled Culture TODAY
Telle que l'empreinte écologique est calculée, seuls ceux qui vivent chichement à la campagne de ce que la terre veut bien leur donner

Cancelled Culture TODAY

Play Episode Listen Later Dec 13, 2022 2:35


Revue de presse Afrique
À la Une: le choc France-Maroc

Revue de presse Afrique

Play Episode Listen Later Dec 12, 2022 3:48


Une demi-finale surprise après-demain soir au Mondial du Qatar : France-Maroc. La presse marocaine s'enflamme et veut y croire : « Maintenant qu'on a accédé aux demi-finales, une première pour un pays arabe et africain, le plus dur a été fait », affirme L'Opinion à Rabat, et « tous les espoirs sont permis pour aborder dans de bonnes dispositions le match contre la France. Avec le mental d'acier et le dispositif tactique dont Walid Regragui est le maître-architecte, en plus du soutien inconditionnel du public marocain et arabe, on dispose, on en est convaincu, de tous les atouts pour sceller le match en notre faveur. » Ferveur dans le monde arabe, mais aussi et bien sûr en Afrique, comme le relève le site Afrikfoot : « première sélection africaine de l'histoire à atteindre les demi-finales de la Coupe du monde, le Maroc peut compter sur le soutien de tout un continent. Après la victoire face au Portugal (1-0) samedi en quarts de finale, de nombreuses gloires africaines ont ainsi salué la performance des Lions de l'Atlas : de l'Algérien Riyad Mahrez, à l'Ivoirien Didier Drogba en passant par le Camerounais Samuel Eto'o, tous ont eu un mot gentil pour la bande à Walid Regragui. » En effet, insiste le site du magazine marocain Tel Quel, « le foot semble avoir transcendé les frontières du sport pour fouler le périmètre de l'immanent. L'enthousiasme dont vibrent les populations aux succès de leur pays a quelque chose de mystique. De religieux presque. Ainsi, de Gaza jusqu'à Tel-Aviv, en passant par Dakar et Mogadiscio, les Lions ont servi d'exutoire à une joie sans limites. » Des moyens et des infrastructures Ce parcours des Lions de l'Atlas, « ne doit rien au hasard, relève pour sa part Le Point Afrique. Une politique maison a été mise en place pour placer le foot sur un piédestal. Le somptueux centre de formation Mohammed VI n'a rien à envier à celui de Clairefontaine. Savoir-faire, faire-savoir, ce satané soft power à la marocaine, envié et décrié, qui va redoubler d'élan et d'efficacité. Le pays qui se veut le hub entre le Nord et le Sud, entre l'Europe et l'Afrique, mettant en place de multiples infrastructures, ce pays gagne la bataille de l'image avec son équipe gourmande de victoires. » WakatSéra au Burkina Faso renchérit : « les autorités du football marocain, le roi Mohammed VI en tête, ont mis les moyens financiers et les infrastructures sportives adéquates à la disposition de leurs équipes, tant en championnat national qu'en compétitions internationales. Ce n'est pas un hasard si la plupart des équipes africaines, souffrant de la structurelle absence de stades et de centres de formation dignes de ce nom, se tournent, la plupart du temps, vers le Maroc. » Un seul but encaissé ! Autre facteur déterminant dans le beau parcours des Lions de l'Atlas : leur mental d'acier et une défense de fer. En effet, précise L'Intelligent à Abidjan, « en cinq matchs disputés dans cette coupe du Monde, le Maroc n'a encaissé qu'un seul but. C'était lors de la phase de poule contre le Canada. Face à la Belgique et à la Croatie, considérées comme les meilleures nations dans le groupe F, le Maroc a joué sans complexe pour terminer premier du groupe avec 7 points, avec à la clé une victoire face à la Belgique et le Canada et un nul vierge avec la Croatie. Pour aller aussi loin, les Marocains ont sorti l'arme fatale, donc, la défense de fer ! » Deux marches… Et on revient à WakatSéra qui s'interroge : « qui pourra arrêter les Lions de l'Atlas ? Le rêve est désormais plus que permis, affirme le site burkinabè. Car, à ce stade de la compétition, la chance, et encore moins la surprise, ne sont plus des facteurs qui priment. Seuls l'engagement et la rigueur dans le jeu sont de mise. Et ce sont des éléments qui seront les seuls à pouvoir jouer au profit des Lions de l'Atlas qui devront faire attention aux ergots du véloce Kylian Mbappé et de la machine à marquer qu'est Olivier Giroud. En tout cas, la demi-finale entre la France et le Maroc, qui se joue ce mercredi laissera un grand sur le carreau. (…) Si l'avantage des pronostics va aux Coqs gaulois, la discipline et le cœur de Lion seront pour des Marocains, si proches du but. Le trophée mondial n'est plus qu'à deux marches ! Mais quelles marches ! »

Revue de presse Afrique
À la Une: le choc France-Maroc

Revue de presse Afrique

Play Episode Listen Later Dec 12, 2022 3:48


Une demi-finale surprise après-demain soir au Mondial du Qatar : France-Maroc. La presse marocaine s'enflamme et veut y croire : « Maintenant qu'on a accédé aux demi-finales, une première pour un pays arabe et africain, le plus dur a été fait », affirme L'Opinion à Rabat, et « tous les espoirs sont permis pour aborder dans de bonnes dispositions le match contre la France. Avec le mental d'acier et le dispositif tactique dont Walid Regragui est le maître-architecte, en plus du soutien inconditionnel du public marocain et arabe, on dispose, on en est convaincu, de tous les atouts pour sceller le match en notre faveur. » Ferveur dans le monde arabe, mais aussi et bien sûr en Afrique, comme le relève le site Afrikfoot : « première sélection africaine de l'histoire à atteindre les demi-finales de la Coupe du monde, le Maroc peut compter sur le soutien de tout un continent. Après la victoire face au Portugal (1-0) samedi en quarts de finale, de nombreuses gloires africaines ont ainsi salué la performance des Lions de l'Atlas : de l'Algérien Riyad Mahrez, à l'Ivoirien Didier Drogba en passant par le Camerounais Samuel Eto'o, tous ont eu un mot gentil pour la bande à Walid Regragui. » En effet, insiste le site du magazine marocain Tel Quel, « le foot semble avoir transcendé les frontières du sport pour fouler le périmètre de l'immanent. L'enthousiasme dont vibrent les populations aux succès de leur pays a quelque chose de mystique. De religieux presque. Ainsi, de Gaza jusqu'à Tel-Aviv, en passant par Dakar et Mogadiscio, les Lions ont servi d'exutoire à une joie sans limites. » Des moyens et des infrastructures Ce parcours des Lions de l'Atlas, « ne doit rien au hasard, relève pour sa part Le Point Afrique. Une politique maison a été mise en place pour placer le foot sur un piédestal. Le somptueux centre de formation Mohammed VI n'a rien à envier à celui de Clairefontaine. Savoir-faire, faire-savoir, ce satané soft power à la marocaine, envié et décrié, qui va redoubler d'élan et d'efficacité. Le pays qui se veut le hub entre le Nord et le Sud, entre l'Europe et l'Afrique, mettant en place de multiples infrastructures, ce pays gagne la bataille de l'image avec son équipe gourmande de victoires. » WakatSéra au Burkina Faso renchérit : « les autorités du football marocain, le roi Mohammed VI en tête, ont mis les moyens financiers et les infrastructures sportives adéquates à la disposition de leurs équipes, tant en championnat national qu'en compétitions internationales. Ce n'est pas un hasard si la plupart des équipes africaines, souffrant de la structurelle absence de stades et de centres de formation dignes de ce nom, se tournent, la plupart du temps, vers le Maroc. » Un seul but encaissé ! Autre facteur déterminant dans le beau parcours des Lions de l'Atlas : leur mental d'acier et une défense de fer. En effet, précise L'Intelligent à Abidjan, « en cinq matchs disputés dans cette coupe du Monde, le Maroc n'a encaissé qu'un seul but. C'était lors de la phase de poule contre le Canada. Face à la Belgique et à la Croatie, considérées comme les meilleures nations dans le groupe F, le Maroc a joué sans complexe pour terminer premier du groupe avec 7 points, avec à la clé une victoire face à la Belgique et le Canada et un nul vierge avec la Croatie. Pour aller aussi loin, les Marocains ont sorti l'arme fatale, donc, la défense de fer ! » Deux marches… Et on revient à WakatSéra qui s'interroge : « qui pourra arrêter les Lions de l'Atlas ? Le rêve est désormais plus que permis, affirme le site burkinabè. Car, à ce stade de la compétition, la chance, et encore moins la surprise, ne sont plus des facteurs qui priment. Seuls l'engagement et la rigueur dans le jeu sont de mise. Et ce sont des éléments qui seront les seuls à pouvoir jouer au profit des Lions de l'Atlas qui devront faire attention aux ergots du véloce Kylian Mbappé et de la machine à marquer qu'est Olivier Giroud. En tout cas, la demi-finale entre la France et le Maroc, qui se joue ce mercredi laissera un grand sur le carreau. (…) Si l'avantage des pronostics va aux Coqs gaulois, la discipline et le cœur de Lion seront pour des Marocains, si proches du but. Le trophée mondial n'est plus qu'à deux marches ! Mais quelles marches ! »

21 Shuttle
World Tour Finals : Axelsen remporte le match de l'année, craquage terrible pour Gicquel/Delrue !

21 Shuttle

Play Episode Listen Later Dec 11, 2022 66:02


Seuls représentants français dans ces World Tour Finals, Thom Gicquel et Delphine Delrue auront eu cinq volants de qualification en demi-finale mais ont craqué au pire des moments. Alors que Viktor Axelsen, Akane Yamaguchi, Chen/Jia et Zheng/Huang ont ajouté un titre à leur très bonne année, les Chinois Liu/Ou ont démontré qu'ils avaient tout pour s'installer durablement parmi les meilleures paires du monde. Chapitres :00:00 - Introduction et double mixte19:47 - Simple hommes33:15 - Simple dames42:36 - Double hommes54:04 - Double dames Crédit photo : Sylvain Nalet

Happy Work
#692 - 5 raisons d'être optimistes pour 2023

Happy Work

Play Episode Listen Later Dec 7, 2022 9:24


L'optimisme n'a pas toujours bonne réputation. Souvent taxé de preuve de naïveté, l'optimisme semble être perçu par un certain nombre de personnes comme une preuve de faiblesse plutôt que de force comme le prétendent les pessimistes qui, bien entendu, ne se présentent jamais comme tel, mais comme étant des … réalistes.Je le dis souvent, un optimiste n'est pas quelqu'un qui voit tout en rose quel que soit le problème ; non, l'optimiste est quelqu'un qui sait que son action peut avoir un impact et que tant qu'il y a de la vie… il y a de l'espoir.Cela étant dit, j'ai été très surpris par le résultat du sondage de la semaine dernière qui avait comme objectif de connaître votre niveau d'optimisme quant à votre avenir. Eh bien, sur les 5 708 personnes qui ont répondu, 74% réponde que ce niveau va de normal à très élevé pour 13%... pas mal tout de même. Seuls 26% des répondants ont un niveau bas d'optimisme.Vous me direz, 26%, c'est déjà beaucoup. C'est vrai, ce n'est pas rien et c'est pour cela que j'ai souhaité écrire cet article. Je veux donner des raisons factuelles d'être optimistes pour 2023 puisque la nouvelle année approche à grand pas.1️⃣ Un rapport employeur / employé durablement changé2️⃣ Un rapport au travail plus équilibré3️⃣ Une liberté retrouvée4️⃣ Un rapport au travail plus riche5️⃣ Une entreprise plus engagée dans le quotidien des salariésOui, en 2023, il y aura toujours probablement de l'inflation, oui, la guerre en Ukraine ne sera pas forcément finie, mais il ne faut pas tout noircir. Nous avons des raisons d'être optimiste et d'utiliser l'énergie de cet optimisme pour faire bouger les lignes sur des sujets encore problématiques comme ceux évoqués dans le dernier paragraphe.Mais 2023 sera peut-être également l'année d'un grand changement qui me tient particulièrement à cœur : que les discussions pour que le burn-out soit enfin reconnu comme une maladie professionnelle commencent enfin. Là, je le sais, je suis un tantinet naïf… mais j'y crois.Et vous, quel est votre niveau d'optimisme ? Pour le savoir, vous pouvez passer ce test gratuit.Les sites évoqués dans cet épisode : Les Aidantes & Co , Accent Egal , www.gchatelain.comSoutenez ce podcast http://supporter.acast.com/happy-work. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Boulevard BD
Seuls Intégrale 3

Boulevard BD

Play Episode Listen Later Dec 5, 2022 4:07


Une chronique de Laurent Lafourcade

Les Chroniques de l'Export : Tech & Services

ICC Immersion est un nouveau programme destiné aux entrepreneurs des industries Créatives et Culturelles qui souhaitent se développer à l'international sur un marché cible. S'inscrivant dans le cadre du plan France 2030, il est coordonné par le ministère de la Culture en lien avec le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères. Mis en œuvre par l'Institut français et Business France, Il repose sur l'expertise conjointe de l'Institut français, du réseau de coopération et d'action culturelle français à l'étranger, de Business France et de ses bureaux à l'étranger. Seuls quatre pays à fortes opportunités de marché pour les ICC françaises ont été retenu pour être pilotes dans le cadre du lancement de ce programme en 2022 et parmi eux :  Israël !   Dans ce podcast vous retrouverez les deux expertes locales :  Delphine Adjiman, Conseillère export Tech & Services au bureau Business France de Tel Aviv et Emma Schicker chargée de mission numérique à l'Institut français de Tel Aviv. Toutes les deux nous décrivent avec leur sensibilité - l'une business et l'autre culture- les 3 étapes de ce programme, elles expliquent pourquoi Israël a été choisi dans les 4 pays pilotes et détaillent l'opportunité unique que représente ce programme pour les entreprises françaises.   Retrouvez toutes les informations sur le programme ICC Israël et tentez de postuler: https://www.institutfrancais.com/fr/institut-francais/offre/icc-immersion-israel 

Invité du matin
Winnie Byanyima (Onusida): «Il faudra une volonté politique pour vaincre le sida»

Invité du matin

Play Episode Listen Later Dec 1, 2022 8:40


Ce 1er décembre marque, comme chaque année, la journée mondiale de lutte contre le sida, épidémie qui tue encore 650 000 personnes par an, et contre laquelle la lutte piétine. Plusieurs régions du monde enregistrent une hausse du nombre de contaminations, mettant à mal des décennies d'efforts. C'est dans ce contexte que l'Onusida publie un nouveau rapport mettant en cause le poids des inégalités qui entravent les politiques sanitaires. Invitée exceptionnelle ce matin sur RFI, Winnie Byanyima, la directrice exécutive de l'agence onusienne, répond aux questions de Simon Rozé. À l'occasion de la journée mondiale contre le sida, l'Onusida publie son nouveau rapport : «Inégalités dangereuses». Pour Winnie Byanyima, sa directrice exécutive, des changements structurels sont à mettre en œuvre pour espérer tenir l'objectif de mettre fin à la pandémie en 2030. RFI : Votre nouveau rapport fait suite à celui publié l'été dernier : « En danger ». Cette fois encore, on lit que la lutte contre l'épidémie n'est pas sur la bonne voie. Qu'est-ce qui ne fonctionne pas ? Winnie Byanyima : Beaucoup de facteurs expliquent cela. Nous n'étions tout d'abord pas bien engagés. Le Covid-19 et ses conséquences économiques ont ensuite compromis de nombreuses choses. Puis la guerre en Ukraine, l'augmentation des prix du carburant, de la nourriture, du coût de la vie, ont laissé de nombreux pays en difficulté. En particulier, ceux les plus touchés par l'épidémie, ceux à bas revenus et à revenus intermédiaires en Afrique. Ils doivent faire face à des remboursements toujours plus élevés de leur dette au détriment des dépenses de santé, d'éducation et de protection sociale. Beaucoup de pays dépendants de l'aide au développement ont également connu des réductions de cette aide. Cela s'explique par la dévaluation de leur monnaie par rapport au dollar, mais également car les montants eux-mêmes des aides ont diminué. Tout cela nous mène donc dans la mauvaise direction. Permettez-moi cependant de dire que nous n'allions pas assez vite avant même ces crises. Nous devons donc simplement nous reprendre et mettre les bouchées doubles. Il faut regarder nos données, les analyser et comprendre que ce sont les inégalités le moteur de l'épidémie. En quoi ces inégalités, et particulièrement celles de genre, nous empêchent-elles de mettre fin au sida ? Les régions Afrique de l'Est et australe, par exemple, constituent l'épicentre de l'épidémie de VIH. 54% de toutes les personnes contaminées y vivent. Lorsque l'on regarde en détail, on voit que chez les 15-24 ans, 3 nouvelles infections sur 4 concernent les filles et les jeunes femmes. C'est une crise d'inégalité de genre. Les femmes et les filles ont plus de risque d'infection. C'est lié aux violences sexuelles, le plus souvent des rapports non désirés. Les causes sont notamment le manque d'accès sûr à l'école, la dépendance économique de ces femmes et ces filles, les rapports sexuels tarifés... Vous voyez : les inégalités sont le moteur de ce risque plus élevé. Je suis en Tanzanie en ce moment. Seuls 30% des jeunes garçons et des jeunes filles vont au lycée. Cela veut dire beaucoup pour une fille. Cette fille qui ne va pas à l'école, qui a 12, 13, 14, 15 ans ; elle risque des rapports sexuels non consentis. Elle sera sur le marché quelque part, elle rapportera de l'eau, elle ramassera du bois de chauffage, elle fera des corvées pour subvenir aux besoins de sa famille. Elle sera probablement seule dans un endroit où elle ne sera pas en sécurité et où un homme, un garçon, la forcera à avoir des rapports sexuels. Elle n'aura aucun contrôle. Nous devons mettre fin à cela. Si nous pouvons garder les filles à l'école, le risque est réduit de moitié. Si on leur donne une éducation à la sexualité, le risque diminue encore plus. Je suis donc heureuse que déjà douze pays aient signé le nouveau programme que nous avons appelé Éducation plus. C'est un plan ambitieux pour développer l'enseignement secondaire et pour y mettre en place des programmes d'éducation sexuelle. Il s'agit notamment de lutter contre la masculinité toxique chez les garçons, les sensibiliser à être des gens respectueux, qui ne forcent pas une fille à faire l'amour. C'est ce genre d'action qui fera reculer les inégalités dont souffrent les filles. Il y a d'autres inégalités, notamment celles qui visent les hommes qui ont des rapports homosexuels. On voit dans les régions d'Afrique de l'Est et australe, en Afrique centrale ou de l'Ouest, que ces dix dernières années ont permis de réduire les nouvelles infections et les décès du sida. Mais pas pour les homosexuels et les autres populations clés. Il n'y a presque pas eu de réduction des nouvelles infections. L'explication est qu'ils souffrent d'inégalités dont on ne s'occupe pas. Ils sont criminalisés, et cela renie leur droit à la santé. Ils se cachent donc de la loi. Ils affrontent le regard de la société, qui ne les laisse pas assumer leur sexualité et obtenir ce dont ils ont besoin. Nous devons donc nous battre contre la stigmatisation et ces lois punitives. Ce ne sera pas facile, mais on avance. Je me réjouis de voir que ces dernières années, certaines de ces lois ont été abandonnées en Afrique : au Gabon, au Botswana, en Angola… Dans les Caraïbes également : Antigue-et-Barbude, Saint-Kitts-et-Nevis… Ces pays et d'autres encore ont décriminalisé l'homosexualité. Il y a une opportunité à saisir et nous continuerons de plaider contre ces lois criminelles. Elles n'ont pas de place dans le monde d'aujourd'hui. Elles renient aux personnes leur droit à la santé. Aussi incroyable que cela puisse paraître, les enfants aussi souffrent des inégalités. Aujourd'hui, 75% des adultes séropositifs suivent un traitement. Ils peuvent vivre comme s'ils avaient une maladie chronique, pour laquelle on prend un médicament et cela suffit. Mais pour les enfants, seulement 52% sont sous traitement. C'est honteux que ceux sans défense, qui ne peuvent porter leur voix, ne puissent bénéficier de ce qu'offre la science. Nous devons donc résoudre cela et fournir un traitement à chaque enfant atteint du VIH. Il faut également arrêter la transmission mère-enfant, car là aussi, nous savons traiter. Il y a des inégalités dans l'accès à la science. Si vous êtes en France, au Royaume-Uni, aux États-Unis, vous pouvez recevoir des injections longue durée. Une simple piqûre dans votre bras vous protégera pendant deux mois. Vous n'avez pas à prendre de médicament et cela vous permet d'avoir des rapports sexuels. Rien ne vous arrivera, vous n'aurez pas le VIH. Tout cela n'est pas disponible dans les pays du Sud, où on en a pourtant le plus besoin. Ces pays en Afrique, où les gens doivent se cacher : une petite piqûre vaudra mieux que de sortir acheter des préservatifs. L'accès aux meilleurs outils de la science est donc inégal. Nous aurons bientôt à disposition des anti-rétroviraux à longue action. Cela pourrait tout changer pour les filles africaines. Vous voyez, aujourd'hui, elles doivent se cacher de leurs parents, de leurs enseignants, de l'Église. Elles font l'amour, et peuvent attraper le VIH. Mais imaginez, si elles pouvaient aller quelque part et avoir cette piqûre. Ce serait efficace pendant six mois. Cela changerait leur vie ! Elles n'auraient plus à se cacher. Tous ces outils ne devraient pas être disponibles uniquement dans les pays riches. Ils devraient être donnés là où le besoin est le plus grand, auprès des personnes stigmatisées et qui en meurent. Pour progresser, il faut certes des programmes comme celui que vous citez, mais il faut également des financements. En septembre dernier, le Fonds mondial contre le VIH, le paludisme et la tuberculose tenait sa conférence de reconstitution. Une somme record a certes été récoltée, mais l'objectif fixé n'a pas été atteint. Comment l'interprétez-vous ? Nous espérions obtenir 18 milliards de dollars, nous en avons eu 16. Ce n'est donc pas une reconstitution complète. Je note que la France est d'ailleurs l'un des principaux contributeurs. C'est impressionnant et c'est un exemple pour d'autres pays. Mais vous savez, chez moi on dit que tout rayon de soleil est bon à prendre. Ce que je veux dire, c'est que nous sommes tout de même parvenus à récolter 16 milliards en période de récession mondiale. De nombreux pays voient les prix du carburant augmenter, cela réduit leurs budgets et malgré ça, beaucoup d'entre eux ont augmenté leur contribution au Fonds de 30%. C'est donc compliqué de ne pas s'en satisfaire. Il faudra alors faire avec et faire des priorités parmi les priorités. Les pays d'Afrique de l'Est, australe, de l'Ouest et centrale ont beaucoup de besoins, notamment car ils sont très endettés. Il y a cette pression sur leurs budgets, et ils vont avoir besoin de toute notre aide pour maintenir en place leurs programmes contre le VIH. C'est pour cette raison qu'avec la France, nous soutenons un certain nombre de pays d'Afrique francophone en difficulté, qui ont besoin d'aide pour continuer le combat. Nous visons un budget de 15 millions de dollars. C'est la troisième région avec le plus de personnes contaminées par le VIH dans le monde. Il faut aussi insister sur le fait qu'il doit y avoir des solutions à la question de la dette. Ce n'est pas juste qu'en pleine crise sanitaire, des pays pauvres doivent rembourser des montants quatre fois supérieurs à ce qu'ils investissent pour la santé de leurs habitants. Dans ce contexte, considérez-vous que la lutte contre le VIH constitue toujours une priorité politique ? Le sida est toujours là. Notre rapport montre même que dans quatre régions du monde, les nouvelles infections ne diminuent pas mais augmentent. C'est dangereux. Jusqu'à maintenant, les nouvelles infections diminuaient en Afrique subsaharienne, en Afrique de l'Est. Elles diminuaient en Asie et dans le Pacifique. Maintenant, on observe des hausses en Amérique latine, en Europe de l'Est et même en Asie et dans le Pacifique. Nous n'allons pas dans le bon sens. Le sida est toujours là : 650 000 personnes en sont mortes l'an dernier. Une toutes les minutes. Nous devons rappeler que ça continue et que cela va empirer si nous relâchons nos efforts. Nous devons poursuivre le combat. Comment faire ? Nous devons tout d'abord nous appuyer sur les données. Elles nous diront où nous devons accentuer nos efforts. Nous devons dépenser l'argent là où il y a le plus grand risque, le plus lourd fardeau. On ne peut pas jeter l'argent partout. Ensuite, il faut identifier les causes : pourquoi des personnes qui commencent leur traitement abandonnent ensuite ? On observe ce phénomène dans plein de pays. Au Mozambique par exemple, c'est le système de santé qui est en cause. Il ne permet pas aux patients de bénéficier du suivi dont ils ont besoin près de chez eux. On voit aussi qu'il y a de nombreux obstacles structurels. La stigmatisation en est un. Elle empêche les gens d'accéder au soin. Nous devons nous en occuper, notamment en réduisant les inégalités qui éloignent les patients des services de soin. C'est une part importante de notre travail. Mais il faut aussi repenser ces services et les mettre dans les mains de ceux qui sont confrontés à la maladie. C'est le meilleur moyen de remettre les choses en ordre, il faut une solution centrée sur les communautés. Il en faut plus. Il faut que les homosexuels, les travailleurs du sexe, les jeunes, aient la main pour retrouver le chemin du soin. Il faut étudier ces services pour comprendre comment les malades les utilisent et régler les problèmes qui les en éloignent. Ce sont ces innovations qui rendront nos actions plus efficaces, plus ciblées. Il faut enfin travailler sur les droits humains, et sur la décriminalisation. Il faut combattre les normes sociales qui rendent le risque acceptable comme les violences sexuelles. Il faut lutter contre le machisme, et la façon dont les garçons et les hommes considèrent le sexe. Ces barrières doivent être levées. Mais cela fait des années qu'on entend parler des solutions basées sur une plus grande implication des communautés. Pourquoi ne sont-elles toujours pas plus répandues ? C'est en fait là que se trouve notre échec. Nous disons mais ne faisons pas. Pays après pays, on le voit : une réticence des gouvernements, un manque de confiance envers ces communautés. C'est à nous de plaider fortement et de présenter les preuves que cette méthode fonctionne. Je reviens de Jamaïque, et j'ai justement vu ça en marche. C'était très fort. Le soin géré par la communauté implique les gens, va vers eux. Celui géré par le gouvernement attend qu'on vienne à lui. Vous voyez la différence ? L'un est motivé par son objectif : atteindre les populations clés. L'autre est plus hospitalier, il reçoit et traite, bien, ceux qui viennent à lui. Ce qui est important, c'est d'avoir un système de santé qui va chercher au sein des communautés, et laisser celles-ci à la manœuvre. Sans ça, non seulement on échouera à vaincre le Sida, mais également d'autres pandémies. C'est cette approche qui fait le travail de prévention. C'est elle qui constitue également la réponse. On ne l'a pas fait et c'est pour cette raison que nous sommes lents. Ou plutôt, on peut le voir ainsi : les pays qui ont mis en place cette approche progressent plus vite que les autres. C'est évident. L'objectif mondial est la fin du sida en 2030. Pensez-vous qu'il soit atteint ? Je suis optimiste. J'aimerais dire que c'est possible, mais il faudra faire différemment. Avec le niveau actuel de financement, avec le manque de progrès sur les droits humains, nous échouerons. Mais si nous décidons de financer, si nous créons un environnement émancipateur, si nous changeons les lois qui empêchent les filles d'avoir les mêmes chances, nous y arriverons. Il n'y a aucune raison de ne pas vaincre le sida en 2030. Nous avons juste besoin de volonté politique.

Monde Numérique - Jérôme Colombain
"Désinformation en ligne : les signalements par les utilisateurs sont essentiels" (Hubert Etienne, chercheur en IA éthique Meta)

Monde Numérique - Jérôme Colombain

Play Episode Listen Later Nov 30, 2022 12:03


Comment lutter contre la désinformation sur les réseaux sociaux ? Une étude révèle des phénomènes intéressants sur les signalements de contenus par les utilisateurs. Seuls 7% des contenus signalés par les utilisateurs des plateformes du groupe Meta (Facebook, Instagram...) font réellement l'objet d'une modération. Pour quelles raisons ? Parce que certains contenus ne sont pas réellement de la désinformation ou bien parce qu'ils sont trop peu significatif. Que faut-il en déduire sur la perception de la désinformation ? C'est l'objet d'une étude menée par les chercheurs en intelligence artificielle Hubert Etienne et Onur Çelebi. 

Revue de presse Afrique
À la Une: le Mondial, combien d'équipes africaines au second tour?

Revue de presse Afrique

Play Episode Listen Later Nov 29, 2022 4:01


Une, deux, et pourquoi pas trois équipes du continent en 8e de finale ? « L'espoir est permis », s'exclame Le Pays au Burkina Faso. Au moins pour le Maroc : « Un nul pourrait suffire à son bonheur, pour obtenir son billet qualificatif, face au Canada qui est déjà éliminé. (…) Mais la tâche paraît beaucoup plus ardue pour le Cameroun qui aura besoin de battre impérativement le Brésil pour entretenir l'espoir d'une qualification au second tour. Il en est de même pour la Tunisie devant qui se dresse la championne du monde en titre, la France, qui a déjà prouvé sur le terrain qu'elle restait un sérieux prétendant à sa propre succession. Le Sénégal n'aura pas moins à faire devant l'Équateur (ce mardi) qui a résisté aux Pays-Bas, tenus en échec sur le score d'un but partout. Quant au Ghana, il aura à cœur de prendre sa revanche sur l'Uruguay, qui l'avait privé en 2010 d'une historique qualification à une demi-finale de Coupe du monde. C'est dire si les derniers matchs de poules s'annoncent presque comme autant de finales pour les pays africains. Mais l'espoir est permis, clame une nouvelle fois Le Pays. Toutefois, l'arbre de l'efficacité offensive retrouvée ne doit pas cacher la forêt des lacunes défensives qui font encaisser beaucoup de buts aux sélections africaines. Des équipes qui continuent de pécher quelquefois par naïveté quand ce n'est pas la capacité à gérer le score qui pose problème. C'est dire si l'Afrique a encore du chemin à parcourir. » Seuls les Marocains ? WakatSéra est sceptique. « Il faut le dire tout de go, contrairement aux Marocains qui ont leur destin en main, les chances de passer le tamis du premier round des Sénégalais, des Ghanéens et des Tunisiens ne sont pas énormes. » De même pour le Cameroun : « Les Lions Indomptables devront réaliser un exploit bien au-dessus des piètres prestations qu'ils ont fournies jusqu'ici pour venir à bout d'un Brésil au jeu chatoyant et tout autant efficace. » Onana écarté… Le Cameroun devra compter sans son gardien titulaire, André Onana. En effet, s'exclame le site Actu Cameroun, « la Fecafoot [la Fédération camerounaise de football, ndlr] confirme la suspension temporaire d'André Onana ! La Fecafoot qui évoque des raisons disciplinaires sans donner plus de précisions. L'instance dirigée par Samuel Eto'o n'a pas non plus précisé la durée de la suspension du gardien de l'Inter Milan ». En fait, rapporte le site Footmercato, « plusieurs médias ont évoqué un désaccord important entre le sélectionneur et le gardien de l'Inter Milan en ce qui concerne le jeu. En effet, Rigobert Song n'aurait pas apprécié la prestation de son portier lors de la défaite face à la Suisse. Son positionnement, son jeu au pied et les risques qu'il a pris n'auraient pas été au goût de son coach. Cela aurait été le point de départ des tensions entre les deux hommes, qui ont donc conduit à sa mise sur le banc face à la Serbie. Finalement, Onana a été mis à l'écart et a quitté son équipe, estimant qu'il était mieux de s'en aller plutôt que d'être un problème pour son pays ». Footmercato qui rapporte aussi ces propos de Rigobert Song : « Onana est un grand gardien, mais nous nous concentrons sur l'équipe (…) Il faut du respect et de la discipline pour être dans le groupe. Je favorise le groupe. » « On est chaud ! » En tout cas, les Camerounais sont prêts à se mesurer à l'ogre brésilien, surtout après leur remontada du 28 novembre. Ce sera vendredi. « Le mental doit être au rendez-vous si le Cameroun veut franchir un nouveau cap et faire mieux que face à la Serbie, relève le site 237 Lions. "Face au Brésil, rien n'est impossible et on va tout donner. C'est l'une des meilleures équipes du monde mais nous, on est chaud pour ce match" », affirme l'attaquant Eric Maxime Choupo-Moting. Enfin, le match du jour : Sénégal-Équateur : « Ça passe ou ça rentre… », lance WalfQuotidien en première page. C'est-à-dire, soit on gagne, soit on rentre à la maison. En effet, « plus de calculs à faire, pointe le journal. Seule la victoire ouvrirait aux Lions les portes des huitièmes de finale ».

Tanguy Pastureau maltraite l'info
Elisabeth Borne et Nagui sont si seuls

Tanguy Pastureau maltraite l'info

Play Episode Listen Later Nov 29, 2022 5:44


durée : 00:05:44 - Tanguy Pastureau maltraite l'info - par : Tanguy Pastureau - Elisabeth Borne a planté un arbre à l'Elysée. Tanguy est heureux qu'elle anticipe le réchauffement climatique.

Brazil - Couleur3
Bulle It

Brazil - Couleur3

Play Episode Listen Later Nov 27, 2022 7:19


Didier Charlet nous conseille cette semaine: "Seuls en exil" , de Jp Kalonji, Fabian Menor et Yrgane Ramon aux éditions Helvetiq, une immersion bouleversante dans la vie de 3 jeunes migrants en Europe. "The Midgniht Order", un ouvrage collectif scénarisé par Mathieu Bablet qui réuni plusierus histoires de sorcières, aux éditions Rue de Sèvre Label 619

Monde Numérique - Jérôme Colombain
L'HEBDO #69 : Smartphone pour sénior - Cloud souverain - Modération des réseaux sociaux

Monde Numérique - Jérôme Colombain

Play Episode Listen Later Nov 26, 2022 41:44


EN RESUME - Alexa, Apple, Twitter... en galère. La marque espagnole SPC débarque en France avec un smartphone pour séniors. Multiples initiatives de clouds souverains. Une étude sur la modération et le signalement des réseaux sociaux. Bonne écoute !  L'ACTU DE LA SEMAINE Alexa est un gouffre financier. La division d'Amazon qui s'occupe d'Alexa accuse un trou de 10 milliards de dollars. Le géant américain n'a jamais réussi à monétiser suffisamment son assistant vocal intelligent. Apple trop curieux ? Des développeurs accusent la marque à la pomme de prendre ses aises avec la vie privée de ses usagers en récupérant des informations personnelles via l'App Store. Pourtant, la firme s'est toujours présentée comme un parengon de vertu numérique.  Twitter : amnistie générale. Après avoir réhabilité Donald Trump et consulté à nouveau "le peuple", sa majesté Elon décide d'une amnistie pour les comptes suspendus. Généreuse ou inquiétante remise à zéro des compteurs ?  Conseils pour les jeunes utilisateurs de téléphone. Samsung veut faire de la prévention des risques cyber et lance un site d'informations pour les jeunes enfants et leurs parents : monpremiertelephone.fr . L'INNOVATION DE LA SEMAINE Une souris ergonomique d'un nouveau genre. On a testé l'accessoire Rollermouse de la marque Azergo, un dispositif original qui vise à éviter l'apparition de troubles musculo-squelettiques (TMS) dus à l'utilisation d'un ordinateur.  LES INTERVIEWS DE LA SEMAINE La marque espagnole SPC débarque en France avec un smartphone pour séniors.

L'innovation du jour - Anicet Mbida
Automobile : des pneus qui s'adaptent tout seuls à la météo

L'innovation du jour - Anicet Mbida

Play Episode Listen Later Nov 24, 2022 2:08


Anicet Mbida nous livre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation. Ce jeudi, il s'intéresse à une invention qui pourrait faciliter la vie des automobilistes. Il s'agit de pneus qui s'adaptent tout seuls à la météo.

Choses à Savoir HISTOIRE
Qu'est-ce que le Palais du roi de Rome ?

Choses à Savoir HISTOIRE

Play Episode Listen Later Nov 21, 2022 2:30


Napoléon voulut donner à son fils, titré Roi de Rome à sa naissance, le 20 mars 1811, un cadre digne de lui. Le palais qu'il décida de lui faire construire devait aussi témoigner, aux yeux de tous, de la gloire d'un homme qui, à ce moment-là, et pour peu de temps, était au faîte de sa puissance. Ce "palais du Roi de Rome", l'Empereur songe d'abord à le faire construire à Lyon. Puis, sur la suggestion de l'un de ses architecte, Pierre Fontaine, il choisit de le faire bâtir sur la colline de Chaillot, qui domine Paris. Ainsi, ce monument, emblème de la gloire impériale, serait visible de tous. Par ailleurs, le site était assez vaste pour permettre la construction d'un ensemble grandiose de bâtiments. En effet, le palais devait être inséré dans une vaste cité impériale abritant notamment des bâtiments administratifs, des casernes et un hôpital. Enfin, une résidence secondaire, destinée également au futur Aiglon, devait aussi voir le jour à Rambouillet. Au début de l'année 1811, les deux architectes désignés, Pierre Fontaine et Charles Percier, présentent leur projet à l'Empereur. Le palais situé sur la colline de Chaillot devait présenter une imposante façade de 400 mètre de long. Non seulement l'immense bâtiment comprenait des appartements pour la famille impériale, mais il était assez vaste pour loger toute la Cour. Quant au parc du palais, il devait être composé, du moins en partie, du bois de Boulogne. De son côté, le château érigé à Rambouillet devait être bâti autour d'un ancien hôtel du gouvernement. Les travaux, pour ces deux édifices, se déroulent essentiellement de 1811 à 1813. Ils nécessitent l'achat d'une vaste étendue de terrains et l'expropriation de nombreux habitants. Mais la déconfiture militaire, liée à la catastrophique campagne de Russie, grève le budget et, en février 1815, entraîne l'arrêt définitif des travaux de Chaillot. Seuls les terrassements avaient été menés à bien. Des travaux entrepris à Rambouillet, il reste des bâtiments dont l'un est devenu un musée consacré au souvenir de l'épopée impériale. C'est tout ce qui demeure du "palais du Roi de Rome" rêvé par l'Empereur. Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

MOUVERS PODCAST - Mouvement et Conversations Cosmiques avec Nomad Slim
MOUVERS #93 - Multivers de Conscience, Vies Extraterrestres, Vibrations Éthériques, et 5ème Dimension. Sommes-nous Seuls dans l'Univers ? avec Staiv Gentis

MOUVERS PODCAST - Mouvement et Conversations Cosmiques avec Nomad Slim

Play Episode Listen Later Nov 3, 2022 120:21


Nouvel épisode de la ZONE ROUGE. Prépare-toi à opérer d'énormes changements de paradigme sur le thème de la CONSCIENCE avec un invité hors du commun, à la fois dans la matière grâce à une exploration physique de plusieurs décennies avec les arts martiaux, la danse, la cascade, le bodybuilding...,Et à la fois dans le méta-physique avec de longues études et de nombreuses expériences autour des philosophies orientales, des états de conscience modifiés, des plantes médecines... Mon frère de lumière : Staiv Gentis.Premier invité du podcast MOUVERS, conférencier pour le SOMMET de la Santé Holistique, Staiv revient deux ans plus tard avec de quoi nous aider à EXPLORER le caractère complexe, profond, puissant, et mystique de notre conscience.C'est bien là, la seule chose que l'on partage tous, et pourtant la conscience reste le concept le plus compliqué à saisir. Staiv nous partage ses différentes connaissances et cheminements de pensée, inspirés par ses lectures, ses expériences personnelles, ses voyages, et ses recherches, pour proposer différentes lectures possibles de ce qu'est la Conscience : Que dit la science sur le Multivers, la 5ème dimension, qui sont ces entités qui semblent doté d'intelligence que l'on peut parfois rencontrer ou observer, quel avenir pour l'animal humain qui entre en symbiose avec la machine, comment l'humanité peut-elle élever sa conscience collective pour vivre en harmonie avec la Terre, quels bienfaits ou dangers à explorer Mars... Et tenter de répondre à la question : sommes-nous les seuls dans cet univers ?Des thématiques qui nous passionnent tous les deux et que l'on voulait absolument capturer dans un des épisodes les plus MYSTIQUES de ce podcast.C'est un honneur de présenter Staiv encore une fois sur cette plateforme. C'est une personne absolument incroyable de sagesse, de courage, et qui n'hésite pas à transcender ses conditionnements. Un personnage MAGNÉTIQUE qui j'espère te fera réfléchir sur le caractère multidimensionnel de cette expérience de vie.Retrouve Staiv Gentis dans l'Académie MOUVERS pour commencer à explorer ton cœur avec ses formations à la pleine présence, la méditation, la respiration pour vivre une vie plus apaisée, élever son niveau de conscience, sortir de ce stress et cette fatigue chronique, et devenir une personne plus rayonnante et plus joyeuse.Très bonne écoute les mouvers !Les notes, les liens, les ressources de cet épisode :➡️ https://nomadslim.com/podcast/03-11-2022-staiv-gentisConnecter avec MOUVERSApprends à bouger ton corps librement avec les FORMATIONS et le DOJOForme-toi au Mouvement et à la Mobilité avec les CERTIFICATIONSRejoins notre Réseau Social Privé : COMMUNAUTÉReçois ta Dose de Mouvement Matinale dans mes EMAILS QUOTIDIENSSupport the show

Invité du matin
Julien Dive: «Les Républicains seront les seuls à pouvoir faire adopter une motion de censure»

Invité du matin

Play Episode Listen Later Oct 26, 2022 8:53


Le 24 octobre, le parti de droite Les Républicains n'a pas voté les motions de censure à l'Assemblée nationale. Un service rendu à Emmanuel Macron et Élisabeth Borne ? Entretien avec Julien Dive, député LR de l'Aisne et vice-président de la commission des affaires économiques de l'Assemblée.

Politique !
Aurélien Pradié :"Les seuls qui donnent le sentiment d'y croire, ce sont les plus extrémistes. Cela m'effraie"

Politique !

Play Episode Listen Later Oct 22, 2022 43:10


durée : 00:43:10 - Sens politique - par : Arnaud Bousquet - Aurélien Pradié n'a que 36 ans, mais quatorze ans avec un mandat électif. Son nouvel objectif : devenir le président de son parti politique Les Républicains dans quelques semaines. L'élection aura lieu le premier weekend de décembre. - invités : Aurélien Pradié Député LR du Lot

Les histoires de 28 Minutes
Jean-Pierre Bibring / La montée de l'islamisme à l'école ?

Les histoires de 28 Minutes

Play Episode Listen Later Oct 17, 2022 43:21


L'émission 28 Minutes du 17/10/2022 Au programme de l'émission du 8 novembre 2021 ⬇ Jean-Pierre Bibring : oui, l'Homme est seul dans l'univers ! Sommes-nous seuls dans l'Univers ? C'est à cette question millénaire que répond Jean-Pierre Bibring dans son nouvel ouvrage "Seuls dans l'Univers. De la diversité des mondes à l'unicité de la vie", aux éditions Odile Jacob. L'astrophysicien et spécialiste du système solaire l'affirme : le “vivant” n'existe pas ailleurs que sur notre planète Terre ; seul objet du système solaire à abriter des étendues d'eau liquide, indispensable à la vie. Pour lui, penser que des êtres vivants prospèrent à un autre endroit de l'Univers résulte d'une croyance, et pas de la science. “Il ne fait aucun sens d'imaginer créer, ailleurs que sur Terre, les propriétés nécessaires à l'existence de l'Humanité”, affirme-t-il. Il s'oppose donc à l'idée de conquête spatiale : “Beaucoup pensent l'espace comme une conquête parce que le capitalisme en particulier exploite tout, y compris l'espace.” Il est notre invité. 2 ans après Samuel Paty : la montée de l'islamisme à l'école ? Les atteintes à la laïcité sont en hausse dans les établissements scolaires. Les statistiques ont été publiées jeudi et recensent 313 atteintes à la laïcité rien que pour le mois de septembre. Les faits signalés concernent majoritairement le port de signes et tenues religieuses. Pap Ndiaye, ministre de l'Éducation nationale, parle du "fameux phénomène des abayas", cette longue robe islamique concernant plus de la moitié des signalements. Les réseaux sociaux, notamment TikTok, sont pointés du doigt par le ministre. Le port des tenues religieuses à l'école y serait encouragé. Mais Pap Ndiaye l'affirme : “la République est plus forte que TikTok.”. Par ailleurs, deux professeurs ont été menacés de mort ces derniers jours, événements qui nous rappellent le meurtre de Samuel Paty, qui continue de marquer le corps enseignant. Deux ans après son assassinat et un an après l'adoption de la loi “séparatisme”, comment faut-il répondre à cette augmentation des atteintes à la laïcité à l'école ? Nos invités en débattent.  Enfin, retrouvez également les chroniques de Xavier Mauduit et d'Alix Van Pée.   28 Minutes est le magazine d'actualité d'ARTE, présenté par Elisabeth Quin du lundi au vendredi à 20h05. Renaud Dély est aux commandes de l'émission le samedi. Ce podcast est coproduit par KM et ARTE Radio. Enregistrement : 17 octobre 2022 - Présentation : Élisabeth Quin - Production : KM, ARTE Radio

La Martingale
#132 -Pourquoi c'est LE moment pour se lancer en private equity (même à partir de 1000 euros) ? - Anthony Bourbon

La Martingale

Play Episode Listen Later Oct 13, 2022 70:14


Le sujet : L'investissement dans les startups prometteuses est inaccessible à l'investisseur particulier. Seuls les business angels, fonds de capital-risque ou family offices peuvent entrer au capital de ces jeunes entreprises innovantes au début de leur aventure. Existe-t-il une solution pour accéder à ces investissements ? Est-ce le bon moment pour se lancer, en octobre 2022 ? L'invité du jour : Après avoir investi dans plus de 40 startups, développé l'entreprise Feed et participé à l'émission Qui veut être mon associé ?, Anthony Bourbon reçoit chaque semaine les meilleures opportunités d'investissement en start-up. Avec Blast.Club, il souhaite offrir l'opportunité aux Français de participer aux meilleures levées de fonds de startups early stage. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Anthony Bourbon nous explique pourquoi il faut s'intéresser au private equity en 2022. Découvrez : Qu'est-ce que le private equity ? Quelles différences avec l'investissement en Bourse ? Pourquoi faudrait-il investir en private equity aujourd'hui ? Qu'est-ce que le Blast.Club propose de nouveau sur le marché ? Ils citent les références suivantes : Les épisodes de GDIY avec Anthony Bourbon, Guy Stéphan et Jean-David Chamboredon Le rapport de McKinsey à propos des performances du Private Equity Alvo Les SPV Le family office ivesta Les anciens épisodes de La Martingale sur le Private Equity : #4 - Georges Viglietti - Comment faire fortune en investissant dans des startups ? #6 - Frédéric Zablocki - Comment trouver les licornes de demain ? #18 - Gabriel Jarrosson - Investir dans une startup en club #120 - Adrien Chaltiel - Investir dans une levée de fonds en Seed #131 - Vincent Boy - Comment investir en période de bear market ? Avantages : Bonne nouvelle ! Anthony vous offre 25% de réduction sur votre première commande chez Feed

Revue de presse française
À la Une: Moscou se prépare à annexer des territoires ukrainiens

Revue de presse française

Play Episode Listen Later Sep 28, 2022 4:06


« Les autorités prorusses des régions ukrainiennes de Zaporijjia, Kherson, Lougansk et Donetsk ont revendiqué, hier soir, la victoire du oui en faveur d'une annexion par la Russie, pointe Le Monde. C'était à l'issue des référendums d'annexion organisés par Moscou et dénoncés par Kiev et ses soutiens occidentaux. (…) Dans les quatre régions, l'ampleur des résultats a été conforme aux attentes. » Jusqu'à 99% pour le oui à Donetsk, affirme les autorités pro-russes. « Revendiquant son emprise sur ces nouveaux territoires, Moscou a de nouveau menacé de faire usage de l'arme nucléaire. » En fait, décrypte Libération, « le Kremlin a lancé une "opération spéciale" dans "l'opération spéciale", dont l'objectif était d'annexer les quatre régions d'Ukraine, les transformant à ses yeux en territoire russe dont il faudra dès lors repousser l'ennemi. En recourant, si besoin, à tout l'arsenal militaire à disposition, en vertu de la doctrine militaire russe. » ► À lire aussi : Russie : après les référendums dans le sud de l'Ukraine, l'annexion imminente Tout serait permis ? « Par un trait de plume du chef du Kremlin, s'exclame Le Figaro, des territoires de la taille du Portugal vont donc devenir russes aux yeux de la seule Russie. Cela aura "des conséquences sur leur sécurité", prévient Moscou, l'ancien président et néo-faucon Dimitri Medvedev leur appliquant déjà la doctrine officielle de dissuasion nucléaire (…). Ainsi, Kiev devient l'agresseur et tout serait permis ? Pas crédible, estime Le Figaro : un basculement sémantique ne peut tenir lieu de victoire militaire quand celle-ci se dérobe. Tout cela n'a de sens que si Poutine cherche un gain stratégique : gagner du temps pour regrouper ses forces à la faveur de l'hiver ou même trouver une porte de sortie en offrant un cessez-le-feu et un gel du conflit. » Rétablir une dissuasion crédible ? Attention, prévient pour sa part L'Opinion, « en parlant ainsi de la menace atomique, le président russe modifie les conditions de la dissuasion. » Et les Occidentaux doivent réagir : « Ils doivent impérativement rétablir une dissuasion crédible à l'égard du Kremlin », affirme le quotidien libéral. « Manifestement, Poutine ne sait plus comment se sortir de l'impasse en Ukraine. D'où la crainte d'une frappe nucléaire sous la forme d'un avertissement, comme disent les stratèges. Une manière, pour le Kremlin, d'affirmer à la face du monde que la Russie n'acceptera jamais la défaite. Il faut vraiment, martèle L'Opinion, l'en dissuader. » France : de plus en plus de tenues religieuses à l'école Le Parisien fait sa Une ce mercredi matin sur le voile à l'école avec ce grand titre : « L'offensive islamiste » « Dans un document interne, que s'est procuré Le Parisien, le Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation met en garde contre des prosélytes islamistes qui encouragent les jeunes pratiquants à porter des tenues religieuses, voire à prier à l'intérieur des établissements scolaires. (…) En juin, le ministère de l'Éducation nationale avait précisé que si les atteintes à la laïcité lors du premier trimestre 2022 étaient en très légère baisse, avec 627 cas recensés (contre 636 lors des trois mois précédents), le port de tenues religieuses à l'école, notamment les abaya, était lui en hausse et représentait 22% des signalements. Signe que le phénomène est pris au sérieux, le ministère de l'Éducation nationale a adressé mi-septembre un courrier à tous les recteurs afin qu'ils veillent à l'application de la loi. Une lettre qui rappelle également les principales règles en vigueur. » Les profs trop seuls Commentaire du Parisien : « Aujourd'hui, les profs sont encore trop souvent seuls pour faire face aux menaces et aux intimidations. Face aussi à la montée d'un discours islamiste radical qui se répand sur les réseaux sociaux. Seuls face aux provocations, aux capuches qui dissimulent un foulard, aux arguments fallacieux en plein cours, à tous ces petits coups de canif quotidiens aux principes et valeurs de la République. Alors ces enseignants n'osent plus trop bouger et renoncent à dire, pour ne pas "faire de vagues". Ainsi, le prosélytisme gagne du terrain en tous lieux, déplore encore Le Parisien, y compris à l'école, deux ans après la mort de Samuel Paty, [et] au moment même où, à Téhéran, des femmes se battent pour ne plus porter le voile. »

Autour de la question
La vie est-elle possible ailleurs que sur Terre?

Autour de la question

Play Episode Listen Later Sep 28, 2022 48:30


La vie est-elle possible ailleurs que sur Terre ? Ou bien est-elle liée à l'histoire même de notre planète ? Le vivant est-il terrien par essence ? L'astrophysicien Jean-Pierre Bibring remet en question notre quête d'autres formes de vie extraterrestre… de la diversité des mondes à l'unicité de la vie... Reposons-nous les questions les plus vertigineuses qui soient sur la vie terrestre et extraterrestre : sommes-nous seuls dans l'univers ? La vie est-elle possible ailleurs que sur Terre ? Et si l'émergence du vivant était précisément liée à l'histoire même de notre planète, une histoire folle, pleine de rebondissements et de hasards…? Et si le vivant était terrien par essence ? Avec l'astrophysicien Jean-Pierre Bibring, pour son nouvel ouvrage Seuls dans l'Univers, paru chez Odile Jacob.

Baleine sous Gravillon (BSG)
S04E11 Migrations des oiseaux 3/12 : Les grandes voies et les quartiers d'hivernage, Adrien de Montaudouin (ornithologue)

Baleine sous Gravillon (BSG)

Play Episode Listen Later Sep 27, 2022 24:25


On the road again: la migration des oiseaux, 3e épisode. Adrien raconte les grands axes, les grandes directions, les grands obstacles sur la route ! Dans leur vaste majorité, les oiseaux migrent selon un axe Nord/Sud. Ils nichent dans les régions situées au Nord, qu'ils quittent à l'automne pour leurs quartiers d'hivernage situés plus au Sud. On considère 3 grands “systèmes” ou zones de migration:  le continent américain l'Asie et Océanie l'Eurasie/Afrique Ces 3 systèmes présentent de nombreuses différences, qui concernent notamment les différents obstacles qui les composent. Les oiseaux du système Eurasie/Afrique traversent des chaînes de montagnes et l'immense désert Sahara, qui barre le continent africain. Les oiseaux américains choisissent entre un détour par l'Amérique centrale ou un raccourci dangereux (sans filet) par le golfe du Mexique. Les oiseaux d'Asie doivent contourner l'Himalaya, puis traverser des océans. Les oiseaux de l'hémisphère Nord migrent du Nord vers le Sud. Du froid vers le chaud, du frigo vide au garde-manger plein. Les oiseaux de l'hémisphère Sud font l'inverse. Ce sont les migrations “australes“. Elles sont toutefois d'une ampleur moindre et ce pour une raison toute simple: la surface des terres émergées est 5 fois moins grande dans l'hémisphère Sud que dans l'hémisphère Nord! Seuls les oiseaux du sud de l'Afrique, de l'Amérique du sud et de l'Australie vont migrer. Leurs migrations sont plus courtes et les voies plus variables, très dépendantes des conditions météos. ________  Notre invité Adrien de Montaudouin est ornithologue et fondateur de l'association CPAL. Il nous a contactés en 2021 pour proposer un sujet sur sa passion, et c'est aujourd'hui chose faite. Nos épisodes se basent sur l'excellent livre d'une autre jeune ornithologue, Maxime Zucca: La migration des oiseaux, comprendre les voyageurs du ciel. ________  

7 milliards de voisins
Vos parents vous font-ils confiance pour vos choix de vie? Amour, emploi, mode de vie

7 milliards de voisins

Play Episode Listen Later Sep 26, 2022 48:29


Les parents veulent, en très grande majorité, le meilleur pour leurs enfants mais il arrive que les projets d'avenir qu'ils font ne coïncident pas tout à fait (voire pas du tout) avec les envies et les choix de leur progéniture. S'il est normal et parfois préférable de demander conseils à ses parents, en grandissant, certains ont toujours l'impression d'être encore un enfant, irresponsable et immature à leurs yeux. Entre respect et besoin d'émancipation, comment faire accepter ses choix à ses parents ? En tant que parents, comment laisser ses enfants mener leur propre vie, même si ce n'est pas celle qu'ils auraient choisie pour eux ?   Avec : - Micheline Same, coach parental à Douala au Cameroun  - Emmanuel Ballet de Coquereaumont, psychopraticien et auteur de Vos parents ne sont plus vos parents (Éditions Eyrolles, 2020) et La thérapie de l'enfant intérieur (Éditions Eyrolles, 2022) - Thomas Motte, psychologue et conseiller en orientation à Paris. En fin d'émission, le témoignage d'un rescapé du naufrage du Joola recueilli par Raphaëlle Constant. Il y a 20 ans aujourd'hui, dans la nuit du 26 au 27 septembre 2002, alors qu'il reliait Ziguinchor à Dakar, le navire le Joola s'abîmait en mer au large des côtes gambiennes, avec à son bord plus de 2 000 passagers de 12 nationalités. Seuls 64 d'entre eux ont survécu. Malang Badji est l'un d'eux et raconte cette terrible nuit au micro de Raphaëlle Constant qui l'a rencontrée à Dakar.  Le grand reportage de Raphaelle Constant « 20 ans après le naufrage du Joola : la mer n'est pas un cimetière », à réécouter en intégralité en podcast dans l'émission Si loin Si proche. Programmation musicale : ► On a pris le temps – Grands corps malade, Ben Mazué, Gaël Faye  ► Life goes on - Ezra Collective, Sampa the Great 

7 milliards de voisins
Vos parents vous font-ils confiance pour vos choix de vie? Amour, emploi, mode de vie

7 milliards de voisins

Play Episode Listen Later Sep 26, 2022 48:29


Les parents veulent, en très grande majorité, le meilleur pour leurs enfants mais il arrive que les projets d'avenir qu'ils font ne coïncident pas tout à fait (voire pas du tout) avec les envies et les choix de leur progéniture. S'il est normal et parfois préférable de demander conseils à ses parents, en grandissant, certains ont toujours l'impression d'être encore un enfant, irresponsable et immature à leurs yeux. Entre respect et besoin d'émancipation, comment faire accepter ses choix à ses parents ? En tant que parents, comment laisser ses enfants mener leur propre vie, même si ce n'est pas celle qu'ils auraient choisie pour eux ?     Avec : - Micheline Same, coach parental à Douala au Cameroun  - Emmanuel Ballet de Coquereaumont, psychopraticien et auteur de Vos parents ne sont plus vos parents (Éditions Eyrolles, 2020) et La thérapie de l'enfant intérieur (Éditions Eyrolles, 2022) - Thomas Motte, psychologue et conseiller en orientation à Paris. En fin d'émission, le témoignage d'un rescapé du naufrage du Joola recueilli par Raphaëlle Constant. Il y a 20 ans aujourd'hui, dans la nuit du 26 au 27 septembre 2002, alors qu'il reliait Ziguinchor à Dakar, le navire le Joola s'abîmait en mer au large des côtes gambiennes, avec à son bord plus de 2 000 passagers de 12 nationalités. Seuls 64 d'entre eux ont survécu. Malang Badji est l'un d'eux et raconte cette terrible nuit au micro de Raphaëlle Constant qui l'a rencontrée à Dakar.  Programmation musicale : ► On a pris le temps – Grands corps malade, Ben Mazué, Gaël Faye  ► Life goes on - Ezra Collective, Sampa the Great 

Histoires du monde
Conséquences de l'embargo, les Russes paient avec Mir et sont bien seuls au monde

Histoires du monde

Play Episode Listen Later Sep 21, 2022 2:28


durée : 00:02:28 - La chronique d'Anthony Bellanger - par : Anthony BELLANGER - Le système de paiement Mir a été mis en place en Russie comme une alternative aux occidentaux Visa ou Mastercard. Encore fallait-il que le monde suive...

InterNational
Conséquences de l'embargo, les Russes paient avec Mir et sont bien seuls au monde

InterNational

Play Episode Listen Later Sep 21, 2022 2:28


durée : 00:02:28 - La chronique d'Anthony Bellanger - par : Anthony BELLANGER - Le système de paiement Mir a été mis en place en Russie comme une alternative aux occidentaux Visa ou Mastercard. Encore fallait-il que le monde suive...

Les Grandes Gueules
Plus de 8 Français sur 10 roulent seuls en voiture... pourquoi ?

Les Grandes Gueules

Play Episode Listen Later Sep 20, 2022 31:56


Avec : Elina Dumont, intervenante sociale. Jérôme Marty, médecin généraliste. Et Mehdi Ghezzar, chef d'entreprise. - Alain Marschall et Olivier Truchot présentent un show de 3 heures avec leurs invités, où actualité rime avec liberté de ton, sur RMC la radio d'opinion. Dans les Grandes Gueules, les esprits s'ouvrent et les points de vue s'élargissent. 3h de talk, de débats de fond engagés où la liberté d'expression est reine et où l'on en ressort grandi ! Cette année, une nouvelle séquence viendra mettre les auditeurs au cœur de cette émission puisque ce sont eux qui choisiront le débat du jour ! Et pour cette 18ème saison, Alain Marschall et Olivier Truchot, accompagnés des GG issues de la société civile feront la part belle à l'information et au divertissement. En simultané sur RMC Story. RMC est une radio généraliste, essentiellement axée sur l'actualité et sur l'interactivité avec les auditeurs, dans un format 100% parlé, inédit en France. La grille des programmes de RMC s'articule autour de rendez-vous phares comme Apolline Matin (6h30-8h30), les Grandes Gueules (9h-12h), Estelle Midi (12h-15h), Super Moscato Show (15h-18h), Rothen s'enflamme (18h-20h), l'After Foot (20h-minuit).

CRIMES • Histoires Vraies
La Tuerie de Louveciennes • Episode 1 sur 3

CRIMES • Histoires Vraies

Play Episode Listen Later Sep 15, 2022 14:38


26 février 1995, les policiers de Versailles découvrent six corps dans une villa cossue de Louveciennes. Les victimes sont toutes d'origine russe. Seuls survivants : le fils Alexi qui a donné l'alerte et sa demi-soeur de deux ans, Nathalie, retrouvée endormie dans son lit..."Crimes : Histoires vraies" est un podcast Studio Minuit.Retrouvez nos autres productions :Espions : Histoires vraies Morts Insolites : Histoires vraies Sports InsolitesSherlock Holmes - Les enquêtes1 Mot 1 Jour : Le pouvoir des motsJe comprends R : le dictionnaire du nouveau millénaireSoutenez ce podcast http://supporter.acast.com/crimes-histoires-vraies. Become a member at https://plus.acast.com/s/crimes-histoires-vraies. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

CRIMES • Histoires Vraies
La Tuerie de Louveciennes • Episode 2 sur 3

CRIMES • Histoires Vraies

Play Episode Listen Later Sep 15, 2022 12:49


26 février 1995, les policiers de Versailles découvrent six corps dans une villa cossue de Louveciennes. Les victimes sont toutes d'origine russe. Seuls survivants : le fils Alexi qui a donné l'alerte et sa demi-soeur de deux ans, Nathalie, retrouvée endormie dans son lit..."Crimes : Histoires vraies" est un podcast Studio Minuit.Retrouvez nos autres productions :Espions : Histoires vraies Morts Insolites : Histoires vraies Sports InsolitesSherlock Holmes - Les enquêtes1 Mot 1 Jour : Le pouvoir des motsJe comprends R : le dictionnaire du nouveau millénaireSoutenez ce podcast http://supporter.acast.com/crimes-histoires-vraies. Become a member at https://plus.acast.com/s/crimes-histoires-vraies. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

CRIMES • Histoires Vraies
La Tuerie de Louveciennes • Episode 3 sur 3

CRIMES • Histoires Vraies

Play Episode Listen Later Sep 15, 2022 11:49


26 février 1995, les policiers de Versailles découvrent six corps dans une villa cossue de Louveciennes. Les victimes sont toutes d'origine russe. Seuls survivants : le fils Alexi qui a donné l'alerte et sa demi-soeur de deux ans, Nathalie, retrouvée endormie dans son lit..."Crimes : Histoires vraies" est un podcast Studio Minuit.Retrouvez nos autres productions :Espions : Histoires vraies Morts Insolites : Histoires vraies Sports InsolitesSherlock Holmes - Les enquêtes1 Mot 1 Jour : Le pouvoir des motsJe comprends R : le dictionnaire du nouveau millénaireSoutenez ce podcast http://supporter.acast.com/crimes-histoires-vraies. Become a member at https://plus.acast.com/s/crimes-histoires-vraies. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Le Billet politique
A droite, Les Républicains peuvent-ils rester seuls ?

Le Billet politique

Play Episode Listen Later Sep 13, 2022 4:03


durée : 00:04:03 - Le Billet politique - par : Jean Leymarie - A trois mois de leur congrès, Les Républicains sont fragilisés. La question des alliances refait surface.

Histoire Vivante - La 1ere
Au temps de la Préhistoire - Les femmes, grandes oubliées de la préhistoire (2/5)

Histoire Vivante - La 1ere

Play Episode Listen Later Sep 13, 2022 30:27


L'étude de la condition des femmes de la préhistoire est passionnante et soulève notamment des questions délicates, comme celles des rapports de genre ou de la division du travail. Pour tenter d'y répondre, les archéologues se basent sur des traces parfois rares ou difficiles à interpréter. Avec Marie Besse, Archéologue, Professeure d'archéologie préhistorique, Directrice du Laboratoire d'archéologie préhistorique et anthropologie de l'Université de Genève, au micro de Laurent-Huguenin-Elie. Seuls des hommes sont représentés dans cet "Atelier de taille d'outils à la préhistoire", une illustration par Emile-Antoine Bayard (1837 - 1891) pour l'ouvrage "L'homme primitif", de Louis Figuier (1819 - 1894). Figuier est le vulgarisateur scientifique le plus prolifique du XIXe siècle. Son oeuvre véhicule chez les Français des stéréotypes immémoriaux sur l'homme et la femme préhistoriques, et ce jusqu'au XXe siècle. (© Musée du Grand Pressigny)

Laurent Gerra
PÉPITE - Emmanuel Macron et Elisabeth Borne se retrouvent seuls

Laurent Gerra

Play Episode Listen Later Sep 7, 2022 1:48


Le 8 septembre 2022 aura lieu la première réunion du Conseil National de la Refondation du président de la République, dont on a encore du mal à dessiner les contours. Le président du Sénat, comme beaucoup d'autres, a décliné l'invitation. Emmanuel Macron et sa Première ministre, Elisabeth Borne, ont du pain sur la planche...

Choses à Savoir SCIENCES
Qu'est-ce que le réflexe du cintre ?

Choses à Savoir SCIENCES

Play Episode Listen Later Aug 29, 2022 2:31


Le "réflexe du cintre" fait partie de ces mouvements involontaires qui semblent impossibles à contrôler. Même si on n'en connaît pas l'origine avec certitude, ce phénomène pourrait avoir des applications concrètes. Un cintre qui vous fait tourner la tête L'expérience est très à la mode sur les réseaux sociaux. Elle consiste à s'entourer la tête d'un cintre métallique, de façon que l'objet soit appuyé sur l'une des tempes. Si la pression est exercée au bon endroit, vous aurez la surprise de voir votre tête tourner quasiment toute seule. En effet, elle se tournera spontanément vers le côté comprimé par le cintre. Vous n'aurez donc aucun effort à faire puisqu'il s'agit d'une réaction réflexe. Une étude japonaise, publiée en 2015, a montré que cette rotation "automatique" de la tête se manifestait dans plus de 95 % des cas. Seuls 4% des personnes, environ, n'ont pas senti leur tête tourner. De possibles applications médicales Les scientifiques ne savent pas encore expliquer ce "réflexe du cintre". Une hypothèse simple a cependant été formulée. La pression exercée par le cintre produisant une certaine gêne, le cerveau commanderait cette rotation de la tête, qui y mettrait fin. Quoi qu'il en soit, le geste réflexe provoqué par la mise en place du cintre pourrait avoir des applications médicales. Et, de fait, il a déjà permis la mise au point de dispositifs simples visant à soulager certains contractions musculaires. En effet, un serre-tête spécifique a déjà été élaboré. Ces dystonies, comme on les appelle, se traduisent par des postures involontaires, parfois très gênantes pour les personnes qui les subissent. Elles les empêchent, par exemple, de garder la tête droite. De tels dispositifs, qui auraient, au surplus, l'avantage d'être peu onéreux, seraient spécialement indiqués dans le cas où ces postures seraient temporaires. Ils pourraient compléter les traitements existants, et notamment les séances de kinésithérapie. Les médecins se sont d'ailleurs déjà intéressés à ce réflexe du cintre dans le cadre du traitement des spasmes du cou. Comme leur nom l'indique, ce sont des contractions involontaires, et là encore très gênantes, de certains muscles du cou. Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

Les Grosses Têtes
AH OUAIS ? - Pourquoi sans Napoléon on roulerait tous à gauche ?

Les Grosses Têtes

Play Episode Listen Later Aug 8, 2022 2:48


REDIFF - Une fois installé dans les pays conquis comme l'Italie, l'Espagne ou la Prusse, une partie de l'Allemagne, Napoléon leur imposait de circuler à droite. Seuls les Anglais, ennemis de l'Empereur et qui l'ont vaincu à Waterloo - on va pas remuer le sabre dans la plaie - ont conservé leur tradition de rouler à gauche. Ceci dit en France, on ne roule pas toujours à droite... Découvrez la page Facebook Officielle des "Grosses Têtes" : https://www.facebook.com/lesgrossestetesrtl/ Retrouvez vos "Grosses Têtes" sur Instagram : https://bit.ly/2hSBiAo Découvrez le compte Twitter Officiel des "Grosses Têtes" : https://bit.ly/2PXSkkz Toutes les vidéos des "Grosses Têtes" sont sur YouTube : https://bit.ly/2DdUyGg

Ah ouais ?
Pourquoi sans Napoléon on roulerait tous à gauche

Ah ouais ?

Play Episode Listen Later Aug 7, 2022 2:20


REDIFF - Une fois installé dans les pays conquis comme l'Italie, l'Espagne ou la Prusse, une partie de l'Allemagne, Napoléon leur imposait de circuler à droite. Seuls les Anglais, ennemis de l'Empereur et qui l'ont vaincu à Waterloo - on va pas remuer le sabre dans la plaie - ont conservé leur tradition de rouler à gauche. Ceci dit en France, on ne roule pas toujours à droite...