Podcasts about tendances

  • 424PODCASTS
  • 2,681EPISODES
  • 23mAVG DURATION
  • 3DAILY NEW EPISODES
  • Feb 3, 2023LATEST

POPULARITY

20152016201720182019202020212022

Categories



Best podcasts about tendances

Show all podcasts related to tendances

Latest podcast episodes about tendances

DECODEUR
LE CLUB : l'émission à 4 voix pour papoter déco, design, lifestyle... (Episode 3 - Saison 2)

DECODEUR

Play Episode Listen Later Feb 3, 2023 50:51


Vous l'attendiez, vous l'espériez, vous en rêviez ? Et bien le CLUB est de retour avec la petite bande habituelle, et cette fois encore c'était un super moment alors j'espère que cet épisode dans lequel on papote déco à 4 voix vous plaira (n'hésitez pas à nous dire et/ou partager, ça nous fait tjrs plaisir !).

Atelier des médias
Tendances médias de l'année 2023 : conversation avec Cyrille Frank

Atelier des médias

Play Episode Listen Later Jan 14, 2023 33:30


L'atelier des médias propose cette semaine un tour d'horizon des tendances médias de l'année 2023 qui démarre. Notre invité est Cyrille Frank, directeur de la formation au sein de l'agence Cosa Vostra, pour laquelle il rédige chaque semaine la newsletter Mediarama. Parmi les tendances présentées : Les médias ont une meilleure prise en compte de l'urgence écologique L'intelligence artificielle va favoriser la multiplication des formats éditoriaux La fin de l'utopie de l'abonnement comme alpha et omega du modèle d'affaire des médias L'essoufflement des réseaux sociaux généralistes La nécessité de recréer du lien avec les audiences S'abonner à la newsletter Mediarama de l'agence Cosa Vostra. Mondoblog audio fait entendre Michelle Ymele. Elle nous dresse le portrait de Marie Mbala Biloa, une Camerounaise devenue la voix des femmes appelées les « Bayam Selam », ces revendeuses qui font vivre les marchés du pays.

Le podcast des éclaireurs
[Tendances] Les sujets chauds de la Tech 2023

Le podcast des éclaireurs

Play Episode Listen Later Jan 5, 2023 57:07


Pour inaugurer cette nouvelle année, les Eclaireurs deu Numérique vous proposent un épisode "crossover" avec le talkshow Trench Tech pour échanger sur 4 sujets majeurs de 2023 : web3, deepkakes, souveraineté numérique et big techs.  Avec Bertrand Lenotre, Damien Douani, Fabrice Epelboin, Cyrille Chaudoit, Mick Levy et Thibaut Le Masne

Sans rendez-vous - Mélanie Gomez
Les tendances sourcils 2023 à suivre (ou pas) et les Quizz Room

Sans rendez-vous - Mélanie Gomez

Play Episode Listen Later Jan 5, 2023 13:48


Comme tous les jours, à 11h45, dans "Bienfait pour vous", Mélanie Gomez et Julia Vignali reçoivent des bienfaiteurs qui nous délivrent leurs meilleurs conseils et astuces.

La Talenterie
Ep.82 (HORS SÉRIE) Anti-tendances RH en 2023 : 5 astuces pour vous assurer d'être un employeur « dépassé » !

La Talenterie

Play Episode Listen Later Jan 5, 2023 11:49


Avec la nouvelle année, vient souvent une forme de remise en question, une planification et des nouveaux projets.  Pour vous inspirer, voici notre Top 5 non-scientifique des pratiques RH dépassées.  Un genre d'anti-tendances 2023!    Bonne écoute :p    ---  **** Pour nous laisser cinq étoiles et un commentaire sur iTunes: http://apple.co/3aWCq1D    ******** Pour vous inscrire à l'infolettre : https://www.latalenterie.com/inscription-infolettre    ---- Pour suivre Sarah Jodoin-Houle sur LinkedIn : mon profil personnel sur LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/sarah-jodoin-houle-cebs-crha-735b2049/   Pour Suivre Jimmy Côté sur LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/jimmycote/   ---- Pour suivre La Talenterie :  Site web: https://www.latalenterie.com/  BLOGUE : https://www.latalenterie.com/idees  Chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCeuRuB8iUdRBB4Ri0pFIERA?view_as=subscriber  LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/42738397/admin/  Instagram : https://www.instagram.com/la_talenterie/     

MORDU
Tendances Ride #14 - Ben Thouard, le photographe dans l'oeil de la vague

MORDU

Play Episode Listen Later Jan 3, 2023 55:37


Mordu reçoit un des photographes aquatiques les plus réputés, Ben Thouard. Dans cet épisode, Ben revient sur sa vocation, notamment son amour frustré de passionné de surf né proche de la Méditerranée. Il revient aussi sur l'évolution de son métier, de photographe de surf à photographe aquatique. Il décrit enfin la raison d'être de son travail à découvrir dans ses ouvrages : SURFACE et TURBULENCES. On vous conseille vivement de découvrir son travail sur https://benthouard.com/ Special thanks : Un grand merci à Thomas Bevilacqua pour la mise en relation avec Ben Cités dans l'épisode : - Bernard Biancotto - Jerome Houyvet - Antoine Albeau - Baptiste Gossein - Wind mazaine - Surf Session - Surfers journal - Red bull

Rine.up
21. Faut-il suivre les tendances TikTok et Instagram ?

Rine.up

Play Episode Listen Later Jan 3, 2023 5:50


On a souvent l'impression de voir le même contenu sur TikTok et sur Instagram.  Une vidéo devient virale et elle se retrouve à être publiée et republiée des centaines de fois.  Mais alors, est ce qu'il faut faire pareil ?  Ne sommes nous pas censés nous différencier sur les réseaux ?  Je réponds à toutes ces questions dans ce podcast !  ————————————— Le podcast qui dure moins de 10 minutes !  ✨ Vous avez une question ? Laissez là en commentaire Apple Podcast, ce sera peut-être le sujet du prochain épisode ! Vous pouvez me retrouver sur :  Instagram  : @rine.up LinkedIn  : @sophie.desbonnez Mon site web : www.rineup.com ⭐⭐⭐⭐⭐ N'hésitez pas à noter ce podcast pour me donner un coup de pouce !          

L'invité de RTL
INVITÉE RTL - Prénoms : quelles seront les tendances pour 2023 ?

L'invité de RTL

Play Episode Listen Later Jan 2, 2023 7:24


Co-autrice de "L'officiel des prénoms de 2023", Claire Tabarly Perrin livre son bilan des prénoms féminins et masculins qui auront le vent en poupe en 2023. L'un d'entre eux serait en passe de connaître son heure de gloire.

TheBBoost : Le podcast qui booste les entrepreneurs
202. Les 7 tendances réseaux sociaux de 2023

TheBBoost : Le podcast qui booste les entrepreneurs

Play Episode Listen Later Jan 2, 2023 28:38


Pour commencer 2023, j'attaque avec mon traditionnel épisode sur les tendances marketing et réseaux sociaux pour l'année à venir

RTL Matin
INVITÉE RTL - Prénoms : quelles seront les tendances pour 2023 ?

RTL Matin

Play Episode Listen Later Jan 2, 2023 7:24


Co-autrice de "L'officiel des prénoms de 2023", Claire Tabarly Perrin livre son bilan des prénoms féminins et masculins qui auront le vent en poupe en 2023. L'un d'entre eux serait en passe de connaître son heure de gloire.

Monde Numérique - Jérôme Colombain
Tendances tech : ce qui a marqué 2022 et ce qui nous attend en 2023 (Edito)

Monde Numérique - Jérôme Colombain

Play Episode Listen Later Dec 31, 2022 7:19


A l'aube de 2023, on fait le bilan des phénomènes marquants de l'année écoulée et on se projette dans le futur de l'année à venir. S'il ne fallait retenir qu'une seule chose de 2022, c'est certainement le boom, en fin d'année, des IA génératives, telles que ChatGPT, Dall-E ou Stable Diffusion. Ces intelligences artificielles "créatives" vont certainement bouleverser de nombreux secteurs, à commencer par l'éducation. L'année a également été marquée par le feuilleton Elon Musk-Twitter, et on attend avec impatience la suite pour voir à quoi va ressembler le "nouveau Twitter" lorsqu'il verra le jour. La connectivité par satellite fait aussi partie des phénomènes marquants de l'année écoulée. Elle est annonciatrice d'importants bouleversement dans le secteur des télécoms en matière d'accès planétaire à Internet.  N'oublions pas le metavers et le Web 3 qui, s'ils peinent à convaincre, n'en sont encore qu'au stade de concept et pourraient bien réserver des suprises.  Enfin, les innovations à suivre avec le plus d'intérêt en 2023 seront les technologies de rupture en matière d'environnement. La tech sera-t-elle au rendez-vous de cette transformation civilisationnelle tout en s'adaptant et en se montrant plus frugale en ressources naturelles et consommation énergétique ?   En 2022, le numérique ne nous a pas rendu meilleurs, peut-être même pire sous certains aspects, mais il aura encore contribué à nous simplifier la vie dans bien des domaines.  Dans cet épisode, je vous annonce aussi plusieurs nouveautés importantes pour Monde Numérique : le lancement prochain d'un nouveau podcast consacré aux technologies en faveur de la transition climatique et la création d'une webradio, Radio Monde Numérique, lancée officiellement en direct du CES de Las Vegas le 5 janvier 2023 à 22h (heure de Paris).  

Chronique Economique
Et si l'année 2022 n'était qu'un immense grand bond en arrière dans le passé ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 23, 2022 4:06


Et si nous terminions l'année en beauté en faisant un grand bond dans le passé, C'est ce que proposent mes confrères du quotidien économique Les Echos. Et je trouve leur idée épatante. Ausculter de près l'actualité de l'année 2022. Et vous constaterez quoi ? Que nous tous, nous avons fait un retour dans le passé et sans le savoir. Alors prenez le sujet qui nous a occupés presque à plein temps cette année : l'énergie. Qui aurait imaginé qu'en 2022, nous nous poserions des questions aussi plates pour savoir si nous pourrions passer cet hiver sans grelotter de froid et sans panne d'électricité ? Alors les plus anciens qui ont vécu la sortie de la deuxième guerre mondiale ou les privations des années 70, durant la guerre israélo arabe, ont dû avoir un gros sentiment de déjà-vu. Autre exemple, celui de la voiture. Elle a été pendant des années symbole de liberté, d'émancipation. Les films, les spots télés à sa gloire se comptent en millions. Et là, patatras, en 2022, c'est le grand virage. Alors non seulement la voiture est dénigrée, non seulement elle est montrée du doigt pour sa pollution, mais en plus elle se fait désirer. L'effet cumulé du COVID et de la guerre en Ukraine fait que les délais de livraison des voitures se sont allongés entre six mois et parfois une année. Alors si ça, ce n'est pas un parfum d'il y a 50 ans, qu'est-ce que c'est alors ? Et comme les prix des voitures électriques sont forcément plus élevés, que les voitures thermiques sont également plus chères à cause des pénuries et que même les voitures d'occasion deviennent nettement plus chères, la voiture devient un produit de luxe. Exactement comme au début des années 60. Quant à la consommation, elle a fait aussi un bond en arrière dans le passé le bio n'a plus la cote. Non pas parce que les gens n'aiment pas le bio, mais parce qu'il est trop cher. Et donc les rayons bios sont boudés aujourd'hui par la clientèle habituelle. Et pendant ce temps, tout ce qui est bizness de la seconde main cartonne en magasins physiques ou via le commerce. Qui aurait imaginé qu'acheter en l'occasion serait considéré comme aujourd'hui le nec le plus ultra en 2022 ? Sujets évoqués : monde, inflation, confrères, Echos, Chine, commerce, mondial, 2001, million, ouvrier, payé, prix, produits, services, chute, taux, Europe, années 80, passé, villes, citadin, capitales, voiture, maires, automobile, bond en arrière, passé, commun, décroissance, résultat, soutien, Ukraine, réchauffement, climatique, adaptation, espace, public, citadin, privations, pénurie, contestable, tri, objectif, préservation, planète, avis, santé, chirurgien, bonheur, silence, organes, 2023--- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.

Marketing B2B
[REDIFF] - Devenir un meilleur marketeux et une force motrice dans ton organisation - Laura Wiest, Directrice Marketing Europe Central et Moyen Orient chez Dataiku.

Marketing B2B

Play Episode Listen Later Dec 23, 2022 33:18


[REDIFFUSION : reprise des nouveaux épisodes le 5 janvier 2023] Invitée : Laura WIEST, Directrice marketing chez Dataiku Au programme de la conversation entre Laura et Mony : 02:04 Retours d'expériences 04:01 Tendances et place du marketing 06:00 Le nouveau rôle du marketing 08:35 Un bon “marketeux” ? 09:32 Une chose à ne pas faire, attention à la data 12:15 Linkedin, un bon outil ? 15:45 La chose que l'on devrait faire plus souvent 18:05 Communication interne 19:53 De bonnes pratiques à conseiller 22:50 L'importance d'avoir les bons “outils” 25:15 La chose sur laquelle Laura a changé d'avis 26:45 La ressource incontournable 27:00 Les livres à lire 29:25 Le conseil au moi d'il y a un an Mais aussi beaucoup d'autres sujets ! Références abordées : LinkedIn de Laura : https://www.linkedin.com/in/laura-wiest-4b0aa023/ Hubspot : https://blog.hubspot.com/

Chronique Economique
Et si les perdants et les gagnants de l'année 2022 n'étaient pas ceux que l'on imaginait ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 22, 2022 4:06


Je vais partager avec vous un sentiment très fort au niveau mondial. N'avez-vous pas l'impression que les gagnants du début de l'année sont finalement les perdants de la fin de l'année ? On nous disait par exemple que les États-Unis étaient essoufflés, qu'ils n'étaient plus les leaders du monde. Les médias s'amusaient des gaffes, des trous de mémoire et de l'âge avancé de Joe Biden. Et puis finalement, ce président endormi, comme les médias l'ont trop rapidement décrit, a réussi à sauver son pouvoir au Parlement américain en limitant justement la casse face au soi-disant raz de marée des Républicains et avec ses subventions massives à l'économie américaine, y compris au détriment de ses alliés européens. Il est en train de réaliser le rêve de Donald Trump, c'est-à-dire de restaurer la grandeur économique perdue des États-Unis en soutenant à fond l'Ukraine. Il aura même réussi à laver l'humiliation du départ en catastrophe des troupes américaines de l'Afghanistan. Et, comme le fait remarquer Jean-Baptiste Noé est rédacteur en chef de la revue Conflit. L'arrivée du président ukrainien à Washington et non pas à Paris, non pas à Londres ou à Bruxelles, montre bien que le déplacement de Zelensky, c'est en quelque sorte le vassal qui se rend chez son seigneur. Et comme il le dit si bien, cette première visite à l'étranger du président ukrainien montre bien que l'on est dans une guerre États-Unis contre Russie via l'Ukraine interposée. Et même si cette guerre coûte effectivement de l'argent aux États-Unis, ces derniers vont la noyer dans l'inflation, comme le dit Jean-Baptiste Noé. Mais surtout, cela ne leur coûtera aucune vie humaine. C'est, je le cite, une manière très habile de faire la guerre, d'avoir des succès sans avoir aucun mort à déplorer. Et surtout, c'est une manière, dit il, de montrer à la Chine ce qui pourrait se passer en cas d'attaque de Taïwan. Et donc, oui, le grand gagnant économique et géopolitique de l'année 2022, ce sont clairement les États-Unis. En revanche, la Chine, présentée comme ayant bien géré le COVID, ce pays qui est sorti avant nous de la crise sanitaire, est aujourd'hui justement rattrapé par sa politique de COVID ou de zéro COVID. À force de boucler des villes entières dès qu'un cas de COVID se présentait. C'est simple la croissance économique chinoise est tombée cette année à 3%. C'est du jamais vu depuis l'époque de Mao, c'est dire. Et l'Américain Jamie Dimon, le patron de JP Morgan, la plus importante banque au monde, l'a d'ailleurs encore rappelé à ses compatriotes… Sujets évoqués : Américains, recul, ressources, agricoles, eau, énergie, voisins, relation, allié, fidèle, Chinois, défis, ressources hydriques, corruption, million, personne, situation, pauvreté, importer, barils, pétrole, économie, banquier, américain, Philippines, Japon, Corée, Indonésie, Vietnam, Afghanistan, Pakistan, Inde, Russie, Chine, perdant, allié, russe, experts, politique, zéro, COVID, citoyen, consommer, usine, jeune, chômage, Europe, paracétamol, fabrique, 50%, épidémie, autorité, réquisition, produit, population, gagnants, perdants, année, 2022, experts. --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.

Chronique Economique
Et si nos amis Américains étaient nos pires ennemis commerciaux ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 21, 2022 3:45


La naïveté des Européens, en tout cas celle des décideurs européens, c'est vrai on sait qu'aujourd'hui le grand gagnant de cette guerre en Ukraine, ce sont les Etats-Unis. Mais ce que l'on sait moins, c'est que nos amis américains, sous prétexte de lutter contre le réchauffement climatique, ont mis en place un texte de loi qui est un véritable appel à délocaliser les industries européennes. Quand je vous disais que les Européens sont naïfs, je vais tenter de vous le démontrer. Mi-août dernier, Joe Biden fait voter une loi de réduction de l'inflation, qui prévoit de consacrer 360 milliards de dollars à la réduction des gaz à effet de serre. La Commission européenne n'y voit que du feu et sa présidente applaudit même ce texte. Après les horribles années Trump, voilà un président Joe Biden qui lui est plutôt sympa car il veut enfin lutter contre le réchauffement climatique et il a eu même droit à un tweet de félicitations d'Ursula Von der Leyen, la présidente de la Commission européenne. Oui, sauf qu'aujourd'hui, avec quelques mois de recul, les Européens se rendent compte que ce texte vise en réalité à attirer les entreprises industrielles du monde entier pour les inciter à venir fabriquer leurs produits sur le sol américain. Ce texte permet aux entreprises concernées d'obtenir des aides, des subventions, des crédits d'impôt pour décarboner l'économie américaine, ce qui est bien. Mais attention, ces cadeaux fiscaux ne peuvent être obtenus que si la production se fait sur le sol américain avec des produits assemblés sur place. Un exemple parmi d'autres les ménages américains peuvent recevoir un coup de pouce de 7500 $ s'ils achètent une voiture électrique produite et assemblés aux États-Unis. Sujets évoqués : énergie, États-Unis, polluant, coût, cher, Europe, texte, loi, aspirateur, attirer, entreprises industrielles, Elon Musk, patron, Tesla, démocrate, vote, républicain, projet, usine, batterie, Allemagne, question, sol européen, Emmanuel Macron, raison, amis, Américains, ennemi, risque, délocalisation, industriel, pire, moment, nécessité, réindustrialiser, vieux, continent, dépendance, critiques, allemand, BASF, exemple, réduire, permanent, voilure, Français, pays, force, industrie, riposte, Europa first, tenaille, Chine, voix, raisons, Henry Kissinger, numéro, téléphone, phrase, assassin, américain, locataire, Maison Blanche, Chinois, président, Moscou, répondeur --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.

Chronique Economique
Nous sommes en période de transition et pas de crise ponctuelle, nous avons déjà passé les trois quarts de cette transition sans nous en rendre compte

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 20, 2022 3:25


Observer les grandes tendances, voici l'intérêt du dernier livre de François Lenglet, de TF1 et LCI, qui sort donc un ouvrage sur la crise actuelle. --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.

Chronique Economique
Les voitures électriques seront-elles au prix des voitures thermiques en 2025 ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 19, 2022 4:05


Les bons journalistes le savent bien. Quand on veut savoir ce qui se passe réellement dans un secteur économique, mieux vaut aller à la source plutôt que de se fier aux commentaires des commentateurs appointés, dont certains flirtent d'ailleurs avec le radotage. Et c'est ce qu'ont fait mes confrères du quotidien économique l'Echo en ayant l'excellente idée d'interviewer le nouveau patron de Volvo. D'abord parce que j'ai l'impression que tout le monde pense encore que Volvo est une entreprise de l'automobile suédoise. Pas du tout. Elle appartient à Geely, un groupe chinois très discret. Ce qui démontre par ailleurs que la Chine est bien montée en gamme depuis fort longtemps. Autre point intéressant, c'est de rappeler que Volvo est l'un des constructeurs automobiles les plus avancés en matière d'électrification des véhicules automobiles. Première bonne nouvelle qui ressort de cette interview, selon le PDG de Volvo, la parité de prix entre les voitures à combustion et les voitures électriques devrait donc arriver plus vite qu'on ne l'imagine. Il parle même de l'année 2025. Ce qui est aussi également très intéressant dans cette bataille pour la voiture électrique, c'est que l'habitacle de cette voiture sera de plus en plus complexe et de plus en plus coûteux. D'où la question qui se pose aux constructeurs automobiles depuis longtemps, doivent-ils tout faire eux-mêmes ou peuvent-ils se reposer sur l'aide de certains fournisseurs ? La réponse est surtout une question, évidemment de confiance. Certaines marques automobiles ne veulent pas, par exemple, sous traiter certains éléments à Google ou à Microsoft ou autre, car elles ont peur de devenir comme Foxconn. C'est cette entreprise asiatique qui fabrique l'essentiel de l'iPhone, mais c'est Apple qui s'arroge l'essentiel, donc des profits. Autrement dit, la hantise de certains constructeurs automobiles, c'est d'être réduits à fabriquer la carcasse, alors que toute la partie logicielle serait entre les mains des fournisseurs plus avancés sur le plan technologique et qui s'arrogerait la majeure partie des profits. Sujets évoqués : patron, Volvo, trip, principe, puces, entreprise, Qualcomm, Nvidia, soucis, Google, habitacle, voitures, clients, assistant, vocal, réponse, questions, information, important, destination, start-up, voitures électriques, PDG, martyre, fabriquer, argent, capital, Or, hausse, taux d'intérêt, financer, ménage, dépense, €, achat, avenir, valeur, résiduel, marché, vendre, prime, marque, automobile, vision, Citroën, importateur, Bruxelles, client, accès, voitures neuves, électrique, mobilité, douce, éditeur, revenus, vélo électrique, borne, recharge, adaptabilité, politique --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.

Chronique Economique
Et si l'appli TikTok était le faux nez du gouvernement chinois ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 16, 2022 3:54


Et si Tik Tok était le faux nez de Pékin ? J'ai parlé ici même de cette application en expliquant que le patron de la BBC la considérait comme dangereuse pour l'avenir même de son institution, pour la simple raison que les jeunes de 16 à 34 ans y passent plus de temps que sur l'une des chaînes de la BBC. Et d'ailleurs, aujourd'hui, à cause de la hausse de l'inflation et donc de la baisse du pouvoir d'achat, on remarque que les ménages ne gardent plus tous leurs abonnements à des plateformes de streaming. Si hier encore, on pouvait s'abonner à Netflix, Amazon Prime ou Disney + en même temps, l'inflation est passée par là et les ménages font des choix. Mais le souci pour les télés classiques, c'est que cette résiliation d'abonnement ne leur profite pas du tout, mais profite à YouTube et Tik Tok. C'est un enjeu de taille, surtout pour Tik Tok, car Tristan Harris, qui est un ex-ingénieur de Google et qui est aujourd'hui devenu la conscience morale de la Silicon Valley, Tristan Harris essaie d'alerter les parents occidentaux contre l'influence néfaste de Tik Tok. Une application qui, parti de rien il y a trois ans, risque de terminer l'année 2022 avec quasiment 1,8 milliard d'utilisateurs de par le monde. Le message de Tristan Harris est déconcertant, selon lui, et il vient d'ailleurs de le confirmer dans un long reportage de la chaîne américaine CBS. La Chine protège ses enfants contre les jeux vidéo, mais rend les nôtres débiles avec le réseau social Tik Tok. Très clairement, il rappelle qu'en Chine, le contact avec ce genre d'applis est strictement limité à 40 minutes par jour. Et si vous regardez le contenu, on parle surtout de visites de musées, d'expériences scientifiques, de vidéos éducatives, alors que la version Tik Tok appauvrit pour notre monde occidental en fils de débilités. Sujets évoqués : Tik Tok, formule, chinois, outil, éducation, propagande, occidental, nouvelle, forme, opium, peuple, chaîne, américain, CBS, souci, éthique, économique, docteur, Laurent Alexandre, guerre, demain, cerveaux, jeunes, applis, addictif, question, juridique, Europe, produit, gratuit, parlementaires, légiférer, protection, données, soucis, Meta, Twitter, votes, Figaro, imposer, âge, minimal, accéder, réseaux, sociaux, alcool, paquet, cigarettes, jouer, jeux, argent, vices, point commun, style, augmentation, dopamine, être humain, étiqueté, Pékin, débat, rival, systémique, États-Unis, suprématie, monde, influence, politique interne, américain, Scott Galloway, professeur, Université, New York, marketing, organisation, étranger, occurrence, contrôler, enfants, interdit, point final, citation. --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.

Chronique Economique
Et si on profitait de la coupe du monde pour parler de l'économie du foot ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 15, 2022 3:59


Alors que la Coupe du monde approche de sa fin. J'ai voulu donc comprendre les ressorts économiques de ce sport mondialement connu. Et la meilleure manière, c'est vrai, c'est de lire ou d'écouter ce qu'en disent Luc Arrondel et Richard Duhautois, deux économistes français qui ont donc rédigé un livre récemment qui s'appelle ''L'argent du football'', aux éditions de la rue d'Ulm. D'abord, pour moi qui ne m'intéresse absolument pas au foot, j'ai mieux compris la popularité de ce sport. Et donc, selon ces économistes, c'est un sport éminemment collectif, dont les règles sont d'abord simples à comprendre et faciles à pratiquer un terrain et un ballon. Mais, et c'est ça qui est important, dont les résultats des matchs restent relativement aléatoires. En effet, dans la grande majorité des sports collectifs, le meilleur a septante pour cent de chances de gagner. Alors que dans le foot, c'est à peine 50%. Et là encore, la raison en est qu'on joue avec les pieds, par définition moins habiles que les mains. Et donc cela crée une incertitude captivante, nous disent ces deux économistes. Exactement comme dans les jeux de hasard. Et en effet, dans quel autre sport peut-on marquer contre son propre camp ? Et quant à ceux qui reprochent à ce sport de brasser trop d'argent, les deux économistes en question rappellent que tant que le football était uniquement joué par les aristocrates anglais, eh bien il n'était pas question d'argent. C'est seulement lorsque les ouvriers britanniques ont commencé à s'y mettre, au début du XIXᵉ siècle, bien qu'il a bien fallu payer ses joueurs pour compenser leur perte de salaire. Autrement dit, c'est en se démocratisant que ce sport est devenu un sport de riches, une machine à faire du cash. Il faut aussi dire qu'en dehors de l'explosion des droits télé, un joueur belge, Jean-Marc Bosman, est à l'origine aussi de cette avalanche d'argent qui se déverse sur le football. Pour quelle raison ? Mais parce qu'il a permis de libéraliser le marché du travail, si je puis dire. C'est suite en effet à sa plainte judiciaire qui est devenue l'arrêt Bosman, du nom de ce joueur belge opposé à son ancien club, le RCF Liège, et à l'UEFA, qu'il a donc été décidé de lever la limite dans une équipe de trois joueurs européens issus d'un autre pays. Sujets évoqués : arrêt Bosman, marché, talents, Europe, clubs, dépense, sommes, équipes, ultra, performance, Chine, 2001, commerce, mondial, multinationale, délocaliser, usines, occasion, pollution, Asie, salaires mirobolants, joueurs, foot, politique, voyager, classe affaires, économiste, football, cinéma, stars, ultra, payé, indécent, plaisir, public, dommage, milliers, emplois, critique, gagner, vie, majorité, €, brut, mensuel, carrière, moyenne, saisons, niveau, interview, jeunesse, défi, business, consommer, pirater, payer, abonnement, consulter, résumé, regarder, buts, smartphone, banque, belge, KBC, nommer, temps, négocier, accord, vidéo, application, bancaire, économie, décortiquer, question, citer, secteur économique, travailleurs, joueurs, capter, rente, profits, fascinant. --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.

7 milliards de voisins
Comment s'habiller pour les fêtes avec un petit budget?

7 milliards de voisins

Play Episode Listen Later Dec 14, 2022 48:30


À l'approche des fêtes, si la décoration et le repas dominent les préoccupations, la tenue du grand soir sait, elle aussi, occuper tous les esprits.   Talons, paillettes, cravate, ou encore bazins flambants neufs, les tenues se veulent chics mais aussi confortables. Cette année, inflation et pouvoir d'achat seront au centre des préoccupations. Alors comment briller pour les fêtes sans exploser le budget ? Quels bons plans pour rester chic à petits prix ?  Avec :  - Marie-Jeanne Serbin Thomas, rédactrice en chef du magazine Brune - Moulika Varango, directrice de boutique de luxe, consultante mode et mannequin. Notre reporter Raphaëlle Constant est allée à la rencontre de Sidick Bakayoko, un jeune entrepreneur ivoirien, ambassadeur de l'e-sport en Afrique de l'Ouest. Découvrez son portrait en fin d'émission.  Programmation musicale :  ► 100 - Fally Ipupa ► Mire Mire - Gilberto Gil.

7 milliards de voisins
Comment s'habiller pour les fêtes avec un petit budget?

7 milliards de voisins

Play Episode Listen Later Dec 14, 2022 48:30


À l'approche des fêtes, si la décoration et le repas dominent les préoccupations, la tenue du grand soir sait, elle aussi, occuper tous les esprits.   Talons, paillettes, cravate, ou encore bazins flambants neufs, les tenues se veulent chics mais aussi confortables. Cette année, inflation et pouvoir d'achat seront au centre des préoccupations. Alors comment briller pour les fêtes sans exploser le budget ? Quels bons plans pour rester chic à petits prix ?  Avec :  - Marie-Jeanne Serbin Thomas, rédactrice en chef du magazine Brune - Moulika Varango, directrice de boutique de luxe, consultante mode et mannequin. Notre reporter Raphaëlle Constant est allée à la rencontre de Sidick Bakayoko, un jeune entrepreneur ivoirien, ambassadeur de l'e-sport en Afrique de l'Ouest. Découvrez son portrait en fin d'émission.  Programmation musicale :  ► 100 - Fally Ipupa ► Mire Mire - Gilberto Gil.

Chronique Economique
Et si le grand gagnant de la guerre en Ukraine, c'était les États-Unis ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 13, 2022 3:31


La fin d'année est toujours propice à scruter l'avenir. L'exercice n'est pas simple car bien souvent les experts se trompent. On l'a d'ailleurs encore vu l'an dernier. 2022 devait être une année exceptionnelle en termes de croissance économique après le rebond lié à la sortie du COVID. Il a fallu que le président russe décide d'envahir l'Ukraine en février dernier pour que la physionomie du monde change. Et à l'époque, les mêmes experts minimisaient l'impact de cette guerre en nous rappelant que la Russie était un nain économique. Aujourd'hui, on a plus de recul et avec le recul, on découvre que nous autres Européens, nous sommes surtout des naïfs. Récemment encore, Thierry de Montbrial, l'un des meilleurs spécialistes de géopolitique, se confiait à mes confrères des Echos. Et que leur disait-il, que nous autres Européens, agissions au premier degré, c'est-à-dire sous l'emprise de l'émotion, au nom du bien et du mal, avec seulement deux instruments à notre disposition les sanctions et puis les promesses d'élargissement de l'Union européenne. En clair, le bâton économique et puis la carotte de devenir donc membre de ce club privé qu'est l'Union européenne. Seulement voilà, Thierry de Montbrial nous rappelle que les sanctions nous blessent à chaque fois un petit peu plus et nous force, à l'insu de notre plein gré, à devenir de plus en plus dépendants des Etats-Unis qui, eux, font leur stratégie en combinant froidement les valeurs et les intérêts. Et l'un de leurs objectifs est de devenir le maître du jeu dans le domaine de l'énergie. Quant à la carotte de l'élargissement, elle ne marche pas. C'est même un cadeau empoisonné. Les Etats-Unis le savent très bien. Quand la guerre en Ukraine sera terminée, ils pousseront à un élargissement de l'Union européenne. Pour quelles raisons ? Mais parce que, selon ce spécialiste de la géopolitique, l'Europe a un grave problème de gouvernance. Plus il y a de pays autour de la table et plus c'est la cacophonie et donc plus l'Europe est impuissante politiquement. Et donc le danger c'est de voir l'Union européenne s'élargir et devenir juste un marché ouvert aux appétits des Chinois et des Américains qui viennent se servir chez nous et qui eux, protègent leur économie… Sujets évoqués : citoyen, européen, libéraux, plan, économique, protectionnisme, cimetière, entreprises, conquérir, marché, chinois, entreprises, démocrate, protectionniste, républicains, Joe Biden, Inflation, Reduction Act, milliards, subventions, Etats-Unis, aides, condition, produits, fabrique, sol américain, syndicat, maison, entreprises industrielles, masse, énergie, moins chère, Europe, excellent, Marc Fiorentino, amis, américain, Noël, Père Noël, déguise --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.

Chronique Economique
''La télévision de papa est en danger de mort'' prédisent les patrons de la BBC et de Netflix

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 12, 2022 4:07


Tout le monde ou presque a vu les obsèques de la reine Elizabeth II et tout le monde aura remarqué que seule la BBC pouvait encore offrir une telle retransmission en direct d'une aussi grande qualité. Et pourtant, le patron de la BBC, Tim Davis, a annoncé cette semaine que la BBC pourrait renoncer à ses chaînes et devenir 100% digital. Autant vous dire que cette annonce a fait l'effet d'une bombe. En effet, le patron de Netflix annonce la mort de la télévision linéaire depuis des années et il vient encore de le redire, la télévision de papa en a encore pour 5 à 10 ans maximum avant d'être enterrée. Alors c'est vrai, le patron de Netflix n'est pas neutre et ses propos sont teintés d'opportunisme. Mais il n'empêche, le patron de la BBC, tire lui aussi la sonnette d'alarme. Son média, la BBC, a beau être une marque mondialement reconnue, une marque qui touche encore un demi-milliard de personnes, il n'empêche qu'il a peur pour l'avenir et souhaite un changement radical. Selon lui, l'avenir de la BBC passera par la fermeture de nombreuses chaînes de télé, de radio pour devenir demain un service disponible uniquement sur Internet. Autrement dit, il n'y aura plus qu'un seul point d'entrée central pour accéder à tous les contenus vidéo et radio de la BBC. Alors la raison de ce changement, c'est effectivement la concurrence des acteurs du streaming et les réseaux sociaux. Et c'est vrai que le patron de la BBC constate que son téléspectateur a 60 ans en moyenne. Il rappelle que pour les 16 – 24 ans, TIK TOK est aujourd'hui plus important que la BBC en matière de vidéo. C'est donc intenable pour l'avenir de la BBC. Âgée d'un peu plus de 100 ans, la BBC est donc en danger de déclin. Lent mais certain… Sujets évoqués : déclaration, patron, BBC, chaînes, télévision, minimiser, ampleur, déclin, actionnaires, constat, RTL-TVI, Belgique, auditoire, Belges, prime time, 19 h, RTBF, RTL, Netflix, Disney, questions, audience, potentielle, convaincre, annonceurs, grand public, compte, meilleure, série, film, chaînes, production, local, informations, lutter, géant, américain, coût, source, revenus, Grande Bretagne, menace, actualité britannique, concurrence, plateforme, streaming, Amazon, Prime, Vidéo, divertissement, réseaux sociaux, jeunes, Instagram, YouTube, fake news, virale, canal digital, signal, fort ; chaînes publiques, menace, médias sociaux, télévision privée, abonnement, cher, publicité, clair, ami, audience, fromage, publicitaire, capacité, ciblage, descente, enfer, vélo --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.

Chronique Economique
Et si ChatGPT était l'innovation numérique de l'année ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 9, 2022 3:57


Une innovation que vont adorer les étudiants et qui va être le cauchemar des professeurs. Je vais vous faire découvrir un outil ultra-puissant et encore assez confidentiel. Et d'ailleurs, j'en remercie le fils d'un grand homme d'affaires, John, qui habite à Londres et qui se reconnaîtra. Merci donc John de m'avoir fait découvrir ChatGPT, un logiciel qui rend fou mais absolument dingue tous les geeks de la Terre et qui pourrait même poser un gros souci à Google Share GPT. Sans doute l'innovation de l'année, en tout cas selon mes confrères de BFM Business. En fait, c'est un outil conversationnel, une boîte de dialogue si vous voulez, dotée d'une intelligence artificielle absolument ébouriffante. ChatGPT répond à toutes les questions que vous vous posez par écrit ou oralement avec une précision hors norme. Et la dernière version est en accès libre sur le Net. Il suffit de donner son adresse e-mail et le tour est joué. Mais pour y faire quoi ? Tout simplement tout. Absolument tout, les professeurs vont en avoir peur. Pourquoi ? Mais si un prof par exemple, demande une dissertation aux élèves pour demain, ceux-ci peuvent la faire rédiger par ChatGPT qui leur pondra un texte en quelques secondes d'une très très grande crédibilité avec des arguments, contre arguments et synthèse. Pire encore, si l'étudiant reformule sa question pour sa dissertation, quelques minutes plus tard, il recevra un autre texte tout aussi bon. En clair, le professeur ne pourra pas vérifier qu'il y a eu tricherie. Bien entendu, chatGPT peut aussi résoudre des problèmes de mathématiques, non pas en donnant seulement la réponse, mais en détaillant toute la démonstration. Quand je vous disais que c'est bluffant, ça l'est. Certains sur le web s'amusent déjà à lui poser des questions saugrenues, genre rédige-nous le discours de fin d'année d'Emmanuel Macron en plaçant les mots bouilloire, topinambour et canard. Un autre a demandé d'écrire une histoire avec Babar, Mata Hari et Pierre Bourdieu. Mais au-delà de ces loufoqueries, cette boîte de dialogue peut aussi, en tout cas si vous le lui demandez, expliquer par exemple à un enfant de quatre ans comment on fait des enfants, comment on fait des bébés de manière très réaliste et avec un discours et les mots adaptés à l'âge de l'enfant… Sujets évoqués : écrire, fin, alternative, feuilleton, crédibilité, impression, parler, être humain, machine, professeurs, cauchemar, nombre, professions, chamboulé, spécialiste, numérique, interview, Tim Cook, patron, Apple, question, pertinent, humain, profession, objet, produire, contenu, journaliste, enseignant, écrivain, publicitaire, programmateur, informatique, remplace, jour, robot, intelligent, aspect, négatif, positif, métier, assistance, ligne, abonnement, service, après vente, client, différence, bluffant, réfléchir, question, flamme, être, aimé, important, moyen, communiquer, sentiment, manière sincère, authentique, bluff . --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30 sur Classic 21 votre radio Rock'n'Pop.

Chronique Economique
Et si TikTok devenait le roi de la publicité sur les réseaux sociaux ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 8, 2022 3:47


Qu'on aime ou qu'on n'aime pas. Tik Tok. On trouve ça idiot de passer des heures devant des vidéos débiles ou qu'au contraire on trouve ça plutôt chouette, car c'est la nouvelle manière, notamment pour la jeunesse, de se divertir avec des vidéos funny ultracourtes. Toujours est-il que l'application chinoise Tik Tok a non seulement le vent en poupe, mais qu'elle est devenue une véritable machine à cash. Et c'est vrai que les débilités des uns et des autres apportent tout de même 10 milliards de dollars de publicité cette année aux propriétaires de Tik Tok. Et d'ailleurs, la progression est fulgurante car entre 2021, ces recettes publicitaires n'étaient que, si je puis dire, de 4 milliards de dollars. C'est, vous l'accorderez, nettement mieux que l'inflation. Et donc je vous en parle parce qu'une banque d'affaires vient de publier ses prévisions de fin d'année et dans lesquelles les analystes de cette banque annoncent que Tik Tok sera le prochain roi de la publicité sur les réseaux sociaux. Et c'est vrai qu'avec son outil TIC for Business, cette plateforme chinoise dispose donc d'une vaste quantité d'informations. Alors on dit de données, mais ce sont des informations sur ses utilisateurs qui peuvent intéresser effectivement les budgets publicitaires des grandes marques. Et comme toujours, vous le savez bien, quand le produit est gratuit, c'est que c'est vous le produit. En fait, le pari de cette banque d'affaires est assez simple. Elle constate que petit à petit, les gens, vous et moi et surtout les plus jeunes d'entre nous, délaissent les plates-formes de commerce classiques pour acheter directement sur les réseaux sociaux. Et pour l'heure, les produits achetés concernent surtout les cosmétiques, la mode et l'électronique grand public. Et c'est vrai que ce shopping sur les réseaux sociaux est encore marginal aujourd'hui, mais il devrait prendre de l'ampleur rapidement… Sujets évoqués : interlocuteurs, iPhone, inventé, commercialisé, 2007, Instagram, publicité, marques, utilisateurs, quotidien, moyenne, appli, Meta, Snapchat, publicitaires, engagement, annonceurs, influenceurs, messages, directives, carte blanche, influenceuses, chiffre, délivré, campagne, millions de vues, français, données, contrôle, indirect, gouvernement chinois, États-Unis, menace, sécurité, national, enquête, train, influencer, opinions, occidental, Taïwan, exemple, but, abrutir, jeunesse, occidentale, vidéo, Chine, vidéos éducatives, divertissement, usagers, prime, cas de figure, Lénine, capitalistes, corde --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30 sur Classic 21 votre radio Rock'n'Pop.

Le Super Daily
Le Pinterest Predicts est sorti ! On vous dévoile les tendances créatives 2023 !

Le Super Daily

Play Episode Listen Later Dec 8, 2022 18:25


Ah Thibault je suis heureux, cet épisode c'est un peu notre pastille annuelle à tous les deux, notre bulle créative et futuriste.Aujourd'hui on va décortiquer le fameux dossier Pinterest Predicts, qui va nous aiguiller sur les grandes tendances visuelles et créatives 2023 !L'an dernier, 80% des tendances annoncées se sont révélées exactes Comment ça marche Les prédictions Pinterest ?Est-ce que les équipes de Pinterest ont une boule de cristal ? Pas sûr ! Est-ce qu'ils ont des datas solides ? Plus probable !Les prédictions sur les tendances 2023 sont issues de l'analyse des données Pinterest Monde des 2 dernières années, entre septembre 2020 à septembre 2022. Pour faire simple, Pinterest analyse et traque les occurrences de recherche les plus populaires sur sa plateforme, à cette étape, environ 500000 recherches sont isolées. Elles sont ensuite regroupées en une trentaines de grandes thématiques qui deviennent les prédictions des tendances majeures de l'année suivante. En 2023, l'entrée devient une vraie pièce de la maisonEn 2023, les baby-boomers et la génération X vont travailler à mettre en valeur leur entrée.L'ère Covid n'est pas si loin et la place de la maison dans nos vie reste majeure. Les réflexes de nidification sont bien là et se sentir bien chez soi est clé. Pinterest prédit qu'en 2023, ce sera l'entrée de notre habitat qui sera au centre de nos préoccupations. Un moyen malin d'accroître la valeur de nos maison sans trop dépenser. Idées de décoration entrée +190 %Transformation porte d'entrée +85 %Portique entrée +40 %—En 2023, les générations X et Y apprennent à gérer leurs financesFace à la hausse du coût de la vie, gérer au mieux son argent devient un sujet incontournable pour beaucoup. Depuis quelques mois ont voit en effet émerger un certain nombre de créateurs de contenu spécialisé dans les sujets de l'épargne personnelle.Sur Pinterest l'accroissement des roquettes est significatif. Il y ait beaucoup question de défi. Une sorte de gamification de l'épargne.On y trouve pas mal de challenges quotidiens pour épargner 2 à 3 euros par jour et arriver à mettre de côté un petit pactole pour financer ses passions. Défi économiser 1000 +185 %Défi économies enveloppe +155 %Défi bihebdomadaire pour économiser +355 %Défi budget +135 %Défi 100 enveloppes +145 %—En 2023, on s'intéresse à la créativité comme outil de bien être voir même de thérapieLongtemps tabou, le sujet de la santé mentale et du bien être est au coeur des discussions sur les réseaux sociaux. ET comme il n'y a pas que la parole pour s'exprimer on voit émerger de nouvelles tendances fortes faisant la part belle à la créativité :  Art thérapie, musicothérapie, journal intime artistiqueThérapie écriture +1840 %Activités d'art-thérapie expressive +120 %Musicothérapie +30 %Idées d'écriture de journal pour thérapie +220 %Thérapie journal artistique +3 755 %Orange Mega ChicLes teintes de terre cuite, les couleurs cuivées, terracçtas et toutes les déclinaisons de orange chic seront mis en avant dans les mariages.Et là ce sont les générations X et Y qui les sollicitent le +, normal ce sont eux qui seront dans les mariages l'été prochain!Thème de mariage orange brûlé +695 %Robe Demoiselle d'honneur Terracota +230 %Centre de table de mariage orange +150%Tenue de mariage robe orange + 285%Le orange est la couleur de l'optimisme, de l'aventure et de la créativité et il va revenir très fort en 2023Écologie par l'eauL'an dernier la tendance était aux décors Biophiliques, une tendance fortement portée par les Millenials autour d'une déco centrée sur les plantes pour favoriser l'inspiration et l'écologie.Et cette année, on a encore une tendance écolo mais cette fois centrée autour de l'eau. C'est la génération X et les Babyboomers qui ont participé à l'émergence de la tendance dans des solutions de collecte des eaux de pluie et les système de récupération d'eau. Architecture collecte d'eau de pluie+155 %Création de paysage résistant à la sécheresse + 385%Idée joli récupérateur eau de pluie + 100%Aménagement paysager drainage eau de pluie + 70%C'est sur des sujets comme ça que Pinterest prouve son importance, en étant au coeur des changements.Les utilisateurs Pinterest ont conscience qu'ils peuvent réduire leur empreinte écologique tout en continuant à soigner leur décoration. Slow life et train de vieSi l'empreinte carbone est un des gros sujets d'actualité depuis quelques années, on commence aussi à réduire ses voyages en avion pour privilégier le train. Et sur Pinterest cette mouvance n'est pas en reste. Esthétique europe interrail+105 %Esthétique trajet en train + 225 %Citations voyage en train +285%Photo de gare indienne +175 %Concrètement, les gens veulent davantage prendre le train et trouvent ça inspirant.Avec l'ouverture de nouvelles lignes, la mise en circulation de wagons-lits et même la gratuité de certains trajets, ce mode de transport semble sur la bonne voie pour 2023Le cas Pratique Esthee LauderEstée Lauder a atteint un coût par impression plus bas grâce à Pinterest PredictsLa marque emblématique de cosmétiques s'est associée à la tendance Predicts « À fleur de peau » pour lancer un nouveau produit qui met en avant la beauté durable. Résultat ? Un CPM 25 % plus bas que l'indice de référence de l'industrie de la beauté.3. . . Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d'amour par les équipes de Supernatifs.Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Ensemble, nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Ensemble, nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Chronique Economique
Comment terminer cette guerre en Ukraine ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 7, 2022 3:01


La question se pose avec acuité maintenant que l'Ukraine reprend l'avantage sur le terrain. Et si Poutine était en train de perdre la guerre ? La question n'est plus du tout saugrenue aujourd'hui, les experts le remarquent. Poutine a adopté une nouvelle stratégie qui consiste donc à diriger les frappes militaires contre les infrastructures énergétiques ukrainiennes. Ce qu'il veut, c'est simple, c'est faire plier ce pays en faisant grelotter de froid sa population. En fait, comme le faisait remarquer Michel Goya, un ancien colonel retraité, selon lui, Poutine espère que ce sera le général Hiver qui gagnera donc cette guerre. Alors Poutine a tort car sur place, la détermination des Ukrainiens est sans faille et ils n'accepteront pas de se rendre uniquement parce qu'ils ont froid. En vérité, ce que le monde entier découvre, c'est que Poutine a commis une immense erreur stratégique en envahissant l'Ukraine. D'abord, lui qui se plaignait d'être encerclé par l'OTAN a redonné une nouvelle vie à l'OTAN. Je rappelle que Trump ne voulait plus financer cette alliance et que le président Macron avait osé dire il y a trois ans que l'OTAN était en état de mort cérébrale. Mais grâce à l'erreur magistrale de Poutine, l'OTAN s'est littéralement réveillée. Les États-Unis ont d'ailleurs envoyé 100.000 GI en Europe. La Suède et la Finlande, jadis deux pays neutres, ont demandé à adhérer à l'OTAN. Et quant à Poutine qui nous vendait du gaz, il doit se mordre l'élève. Car aujourd'hui, non seulement il y a un embargo, mais ce sont les Etats-Unis qui nous le vendent cher. D'ailleurs, leur gaz, c'est ce qu'on appelle un fiasco complet. Sans compter que le monde entier découvre que l'une des armées supposées être les plus puissantes au monde est une armée de pieds nickelés. Sujets traités : commissaire européen, armes, russes, valables, armée régulière, corruption, pays, industriels, européens, guerre, reprise économique, Europe, Ukrainiens, territoire, armée russe, annexion, Crimée, dirigeant, russe, Poutine, Ukraine, frontières, 24 février, 2022, attaque, dilemme, Dominique Moïsi, spécialiste, géopolitique, hiver, incertitudes, ménages, entreprises, accord, sentiment, gagné, perdu . --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.sur Classic 21, la radio Rock'n'Pop.

Chronique Economique
Le plafonnement du prix du pétrole russe à 60 dollars le baril imposé par l'Europe va-t-il faire monter le prix du carburant à la pompe ?

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 6, 2022 3:27


Lundi 5 décembre, une journée très importante pour l'Europe, nous avons montré une fois de plus notre soutien sans faille aux Ukrainiens. Via l'embargo sur les achats de pétrole brut russe. Depuis ce 5 décembre, les importations par voie maritime de pétrole russe sont donc interdites sur l'ensemble sur tout le territoire de l'Union européenne. Transport par voie maritime qui correspond aux deux tiers des achats de pétrole russes avant ce fameux conflit avec l'Ukraine. En plus de cet embargo, les Européens sont enfin arrivés à se mettre d'accord pour plafonner le prix du pétrole russe à 60 $. Ce plafonnement répond à un double souci. D'abord, il fallait, il faut sanctionner Moscou au portefeuille, mais sans prendre le risque de se sanctionner soi-même. C'est la raison pour laquelle il y a eu énormément de discussions, de palabres autour de ce plafonnement des pays. Par exemple, la Pologne voulait qu'on plafonne le pétrole russe autour des 30 $, donc nettement plus bas. Pourquoi ? Mais parce que le coût de production du pétrole russe tourne sans doute autour des 20 à 40 dollars maximum le baril et donc fixer à un prix plafond de 60 $ comme on le fait maintenant, permet malgré tout à Moscou de continuer à gagner encore de l'argent avec ses exportations d'or noir. Il fallait aussi trouver un compromis et déjà ce plafond rend fou. Aujourd'hui, Poutine menace de ne pas livrer de pétrole aux autres pays hors de l'Union européenne qui se soumettrait à ce plafonnement de 60 $ le baril. L'autre question qui se pose, elle est sans doute triviale vu les morts en Ukraine, mais elle se pose tout de même ici en Europe de l'Ouest. Est-ce qu'avec cet embargo quasi total du pétrole russe couplé à un plafonnement du prix, est-ce qu'on ne risque pas d'avoir un effet boomerang, à savoir une hausse du prix de l'essence ou du diesel à la pompe ? La réponse a priori est non, car les deux étapes des sanctions européennes, c'est-à-dire l'embargo des voies maritimes et le plafonnement du prix, sont connues depuis l'été dernier. Il n'y a pas de surprise pour les opérateurs de marché. Ils ont eu largement le temps de se préparer. Sujets traités : Europe, diversifier, importations, Etats-Unis, Afrique, Moyen-Orient, pénurie, volumes, stables, but, sanctions, consommateurs, européens, station essence, portefeuille, Vladimir Poutine, prix, stable, augmenter, guerre, bêtise, envahir, pays, France, Otan, président, Macron, mort cérébrale, vivant, question, diplomates, accord de paix, sentiment, Ukrainiens, gagné, Russes, perdu, Napoléon, Bonaparte, ennemi, erreur --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.

Chronique Economique
Quand un expert énergétique préconise de se limiter à 3 ou 4 vols aériens par personne tout au long d'une vie

Chronique Economique

Play Episode Listen Later Dec 5, 2022 4:00


Avec un peu d'humour, Amid Faljaoui nous parle de la proposition d'un expert énergétique qui préconise de limiter à 3 ou 4 vols aériens par personne tout au long d une vie ! Il y a des personnes qui ont une parole en or et c'est le cas de Jean-Marc Jancovici, l'expert français dans les questions énergétiques. Ça fait plus de 30 ans qu'il bourlingue autour de ces questions énergétiques, comme il est polytechnicien à la base. Évidemment, sa parole est prise très au sérieux. Récemment, il était venu en Belgique à l'invitation d'une entreprise et il a fait salle comble auprès des patrons, mais également des étudiants de l'Université libre de Bruxelles. Son dernier fait d'armes a fait tiquer pas mal d'auditeurs. C'est normal, il a osé déclarer, devant les micros de nos confrères de France Inter, qu'il faudrait sans doute limiter à trois ou quatre le nombre de vols par avion réalisable sur toute une vie. La raison de ce tour de vis drastique ? Selon Jean-Marc Jancovici, l'avion est né avec le pétrole et va mourir avec le pétrole car il n'y a pas toujours, selon cet ingénieur écolo, de solutions techniques viables à l'échelle pour le remplacer. En partant de ce constat, Jean-Marc Jancovici préfère gérer ce problème de pollution par les quantités plutôt que par les prix, toujours, par souci d'égalité. Pareille déclaration a fait bondir pas mal d'auditeurs et d'auditrices. Et c'est le cas par exemple de l'expert belge Damien Ernst, qui est aussi bien connu des médias belges pour son expertise sur les questions énergétiques. S'il reconnaît que la majorité des avions utilisent encore du kérosène comme énergie, matières premières fabriquées à partir du pétrole, Damien Ernst reconnaît aussi qu'il est possible de fabriquer du kérosène à partir d'autres sources d'énergie, et notamment à partir d'électricité… Sujets évoqués : Damien Ernst, énergies renouvelables, éolien, photovoltaïque, Jean-Marc Jancovici, ambition, technologique, citation, Jean-François Rial, PDG, Voyageurs du Monde, spécialiste, voyage sur mesure, aventure, critique, technologies, secteur aérien, décarboner, délais, coûts, état, patron, voyageur, monde, secteur aérien, ciment, agriculture, numérique, pollueurs, usages, TIC Toc, personne, civilisation, pays, aviation, Égyptiens, Sri Lankais, habitants, Marrakech, emplois mondiaux, PDG, débat, surconsommation, solution, drastique, pénible, programme, baroque, Ferdinand Lop, homme politique, quatrième république, propositions, programme loufoque, boulevard, Saint-Michel, mer, pauvreté, pension, veuve, soldat inconnu, Paris, campagne, habitants, air pur, suppression, wagon, métro --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.

Sans rendez-vous - Mélanie Gomez
Le point de vue de Clément Lanoue : les différentes tendances dans la mode

Sans rendez-vous - Mélanie Gomez

Play Episode Listen Later Dec 5, 2022 3:28


Tous les jours dans "Bienfait pour vous", Clément Lanoue vous livre avec humour son point de vue  sur une thématique santé ou bien être.

Sans rendez-vous - Mélanie Gomez
Pourquoi se sent-on obligé de suivre les tendances ?

Sans rendez-vous - Mélanie Gomez

Play Episode Listen Later Dec 5, 2022 39:11


Chaque jour, Julia Vignali et Mélanie Gomez, entourés de trois chroniqueurs, proposent une émission dédiée au bien-être et au mieux vivre. Travail, consommation, couple, parentalité… un magazine utile et feel-good qui traite de toutes les thématiques de la vie quotidienne.